« L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol »

C’est le titre de mon prochain livre à paraître deuxième quinzaine de septembre. 2015 !

C’est un copain de raid en Ubaye qui a trouvé ce titre ! Merci Philippe !

Il y a un sous-titre : « Comment les statines empoisonnent en silence »

Écrit en moins de trois mois ; mais peut-être le meilleur et le plus accessible de mes livres.

Vous y trouverez l’essentiel des effets toxiques de ces médicaments ; selon les critères scientifiques les meilleurs… Bien sûr !

Finalement, il y a beaucoup de données ; beaucoup plus qu’on aurait pu le croire sur la base de ce qui est admis par les industriels, leurs complices rémunérés (avec ou sans blouse blanche) et les Agences Sanitaires !

Certains vont penser que ces titres sont des exagérations d’une réalité plus maussade ; hélas, non, nous sommes réellement dans l’horreur !

Plus que ce que je croyais !

Pour bien comprendre, il faut une grille de lecture ; dès qu’on l’a, chacun peut faire le travail soi-même et, sans doute, découvrir encore plus ; car je ne prétends pas avoir été exhaustif.

Je vous demande donc, à tous et à chacun, d’apporter votre pierre à l’édifice !

Une fois la démarche comprise, je vous demande d’apporter vos témoignages.

Vous œuvrez ainsi pour l’humanité car, malheureusement, je doute que les Autorités le fassent ne serait-ce qu’un peu ; et encore moins les industriels ; sans parler de leurs inénarrables complices rémunérés qui ne manqueront pas d’accuser ce livre d’être criminel sous prétexte que des patients pourraient décéder à la suite de l’arrêt de leur statine.

On a déjà entendu ça, mais les données scientifiques disent autre chose !

Je réponds donc à l’avance (et en scientifique) à ces « maîtres-chanteurs » de la peur ; chaque lecteur de mon livre pourra en faire autant ; et aussi aider son médecin à prendre les bonnes décisions.

Bon vent à tous les corsaires !

 

MERCI d’avance

427 réflexions au sujet de « « L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol » »

  1. nag@MG

    les persévérations, et l’énervement semblent être en rapport avec l’effet « gueule de bois ». Le fait que j’ai un avis différent sur l’éthanol ne devrais pas être vécu comme une frustration insupportable de la part de certains …..sauf à être un peu en état de gueule de bois, de manque d’éthanol !

    Sinon l’orthographe , je suis dyslexique depuis toujours , c’est pour ça que j’ai conçu un logiciel médical en freeware qui me mâche le travail !!….qui est utilisé par plusieurs confreres

    1. Inoxydable
      En réponse à : nag@MG

      La gueule de bois ? mais il y a des décennies que je n’en ai pas eu : la jeunesse passe, l’âge avance, la famille s’agrandit, la raison s’impose. Pas d’excès, sauf en exercice physique, je n’arrive pas à baisser les bras (qui sont énormes selon un jeune vendeur vu en magasin hier, mais j’avoue ne pas en avoir vraiment conscience..) je bois l’équivalent d’un cinquième de litre de vin rouge par jour ( bordeaux – merlot ou autre – et ne manque pas d’éthanol…) sans dommage pour mon foie ni mon esprit, mais comme vous, je bois depuis de années tous les matins un verre de 25 cl de jus de grenade pur, Bio, complété actuellement avec du jus d’Aronia mélanocarpa toujours Bio et pur (Brrr … très acide et astringent) . Je n’ai pas de problème de prostate et je pense qu’avec la DM, l’endothélium de mes artères s’est amélioré. J’espère de tout cœur que vous en tirerez les mêmes bénéfices que moi, qui que vous soyez.
      Et si mon commentaire d’hier était un peu moqueur, c’est le vôtre était « sans queue ni tête », confus en un mot, pour moi. Mais peut-être n’étais-je pas très réceptif à votre prose prosélyte de ces derniers temps… Quant à la dyslexie, le Di Antalvic me faisait ça il y a quelques années lorsque j’avais le malheur d’en prendre pour une lombalgie très douloureuse.
      Salut et…abstinence

  2. Inoxydable

    Bonjour docteur. Comme je vous l’ai posté hier, je viens de passer 15 jours en Camping car à Ceyrat en Auvergne ( pour des raisons strictement familiales ). Là, j’ai eu loisir de discuter avec curistes logeant dans ce camping municipal ( très bien tenu et accessible) et suivant une cure à Royat pour des maladies cardio vasculaires ou des rhumatismes, souvent les deux ensembles,
    Muni des petits bandeaux publicitaires que j’avais confectionné, j’ai fait connaître vos livres et travaux à ceux qui paraissaient intéressés en leur précisant que tout était expliqué dedans, surtout dans « prévenir l’infarctus etc.. » et que passeriez prochainement dans « cash investigations ».
    En discutant avec ces curistes, j’ai constaté plusieurs choses – attention, ce ne sont que des observations personnelles – dont je n’ai tiré finalement qu’une conclusion que je vous livrerai à la fin :
    - L’un soigné pour l’artérite à la jambe, pose de stents, y compris au cœur, et je crois pontages, ne connaissait pas vos travaux mais son Cardiologue et y compris celui de la cure, lui enjoignait de bien poursuivre son traitement aux statines et autres clopidogrels. Pas d’exercice physique sauf ceux qu’il faisait en établissement thermal ( Semaine santé « Artérite » : 6 jours de soins , 4 soins thermaux par jour
    Dont soin spécifique « Artérite » : Couloir de marche en eau thermale à contre courant,
    Bain de gaz thermal sur peau humide.
    Je passe sur les soins pour l’arthrose, mais il n’avait pas de problème musculaire ni de tendinite… Il est reparti chez lui avec une lombalgie selon une curiste voisine
    Il ne m’a pas paru réceptif à mes arguments.
    - L’autre, une femme, d’un certain âge aussi, Stents de partout, même dans un bras, faisait la cure pour l’artérite, la fibromyalgie etc.,, arthrose et n’avait pas de douleurs musculaires (…) elle fumait la E cigarette et parfois la cigarette. Lorsque je me suis permis de lui faire remarquer sur un ton de plaisanterie, que fumer n’améliorerait pas son état, elle m’a dit qu’elle ne pouvait pas s’arrêter -je pense même qu’elle s’est mise à ne fumer que la cigarette durant le reste de son séjour.
    M’a paru intéressée mais peu convaincue, son médecin , c’est de famille etc.
    - mon voisin immédiat,était soigné pour une polyarthrite au dos, le cure lui faisait du bien et était plutôt contre l’abus des médicaments, il était plus ouvert et m’a dit qu’il s’informerait. Il était bon marcheur et ne fumait pas.
    - Une autre personne, dont le mari suivait la cure pour l’artérite (stent etc..) m’a précisé que son médecin lui avait aussi prescrit des statines … elle avait un peu de Cholestérol. Elle aussi s’informera.
    - Un autre, affligé des mêmes pathologies, et peut-être un AVC vu son œil, faisait quand même un peu d’exercice en salle et du vélo mais son Cardiologue lui a dit de ne surtout pas arrêter les statines ( il avait entendu parler de la polémique…) car cela l’avait sauvé… Peu d’ouverture.
    - Seul deux autres hommes, soignés pour des pathologies identiques ( infarctus, artérite avec pontages coronariens et stents …et bien sûr statines -crestor tahor -) ont paru réellement intéressés prenant mêmes des notes de votre blog et ouvrages jusqu’à ce que je leur donne ma petit publicité informative. Ils m’ont paru ouvert à tout ce qui pouvait améliorer leur santé.
    Ils ont paru quand même un peu étonné de me voir faire mes exercices physiques – d’entretien- assez solides malgré ma propre pathologie que je leur expliquais succinctement pour ne pas les lasser et en disant que j’étais un survivant.
    Ma conclusion : D’après ce que j’ai compris ces cures répétitives ne m’ont pas l’air bien efficaces pour améliorer leur état de santé, il y a un mieux être lors de la cure qui les sécurise, mais pour le reste….
    Certains sont vraiment à la recherche d’une amélioration mais pour d’autres il s’agit plus de vacances aux frais de la sécurité sociale et des mutuelles ( qui prennent presque tout en charge, même le séjour…)
    Addendum : Je sais ce qui me reste à faire pour mes prochaines vacances en Auvergne sans bourse délier - suis pas plus con qu’un autre – mais il faudra que je trouve la pathologie adéquate n’ayant pas d’artérite, peut-être de l’arthrose vertébrale – quelques vertèbres soudées ( pardon reconstruites…) vestiges de mes efforts passés.
    Pardon, un peu long mais tout cela m’a interloqué…

      1. Inoxydable
        En réponse à : A. Pedrinha

        @ Pedrinha. J’ai bien conscience que ce secteur est générateur d’emplois, Mais s’agit ces emplois sont rémunérés par l’argent public – la Sécurité Sociale, les Mutuelles -et sont ainsi privilégiés. Un peu plus de rigueur s’imposerait dans l’aide apportée à certains patients manquant de sérieux ; Ils attendent tout des Médecins (le sorcier des âges lointains) et ne font aucun retour ni aucun effort sur eux mêmes, ils ne prennent pas eux même en charge leur santé. Mais bon, je ne reformerai pas la Sécurité Sociale – bien utile – mais je me fais plus de soucis pour les emplois supprimés par ex, en Supermarché où les caissières, déjà payés « au lance pierre », sont remplacées par « robots informatiques « 
        En outre, j’ai noté que ce n’étais pas les plus démunis qui profitent de ces « soins », le vulgum pecus n’est même pas au courant de ce genre de soins et des possibilité d’en bénéficier.

    1. papynou34
      En réponse à : phil

      Je pense que j’acheterai son livre. Celui du Dr Delorgeril est déja commandé.

      Neanmoins quand je lis dans la présentation du livre dEven faite par son éditeur : 30000 morts par an. Je m’interroge !!!
      C’est de l’accroche client, car il me semble qu’en France, iatrogénèse et maladies nosocomiales representent +de 34000 déces par an(chiffres les plus pessismistes).

      Mais bon, il devrait y avoir des choses interressantes.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Nicole

      Critiquer certains médicaments et surtout leur mauvaise usage est évidemment important.
      Je m’en donne à cœur joie avec les anticholestérol.
      A l’inverse, beaucoup de médicaments, quand ils sont bien utilisés, sont très utiles, voire indispensables dans certaines circonstances.
      Le Plavix en fait parti ; et je le préfère à l’aspirine, comme je l’explique dans mes livres.
      Prudence donc !

      1. phil
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        moi j’ai dû l’arrêter (malgré vos recommandations) parce qu’il me fait saigner…

        Impossible de me raser sans être sanguinolent, et ensuite ça ne fait même pas des croutes

        c’est dégueu

        D’un autre côté je me dis que si ça fluidifie comme ça ça doit être super efficace

        Maintenant je ne sais pas si ça existe encore, on donne du « Duaplavin », Plavix + aspirine, l’aspirine est donc obligé ! Alors..

        ( ah oui c’est encore 1 joli coup de big pharma car Plavix est génériqué depuis un moment )

        Forts, sont très très forts…

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : phil

          Ceci n’est pas une consultation.
          Il eût fallu baisser les doses de Plavix après discussion avec le médecin traitant, peut-être….
          Ceci n’était pas une consultation.

          1. nag@MG
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            bonsoir tout le monde ,

            Enfin un post en faveur de l’éthanol.

            Je me méfie des anti agregants , que j’ai donné suivant les recos toutes fraiches d’il y a 20 ans a un proche, confirmée par un cardiologue! aspirine !

            Ce proche est dcd d’une hémorragie cérébrale foudroyante ! J’aurais mieux fait de lui conseiller du vin !

          2. phil
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            retour sur le plavix (duoplavin):

            mon cardio m’a dit que ce n’était pas « fractionnable »

            a décidé de remplacer par kardegic 350mg pour éviter les saignements

            (et ceci parce que le « stenting » est assez ancien pour le permettre…)

            voilà, c’était mon rapport pour tous ceux qui, comme moi, ne supportent pas les forts anticoagulants

            l’endothélium devra se faire 1 raison… si possible

      2. Nicole
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Oui, mais prescrire Plavix pour des règles douloureuses… La jeune fille a failli mourir à cause d’hémorragies très importantes ! Elle est âgée de 19 ans et n’a aucun antécédent cardiaque !
        C’est dans ce contexte- là que je parle de Plavix. Du vécu, donc.

        Enfin, j’ai lu les articles mentionnés pour l’instant, c’est tout.

        Sinon, comme vous, j’analyse très prudemment les choses.

        Il me semble que dans l’ensemble vous êtes sur la même longueur d’ondes que M. Even, non ?

        Merci et bon appétit !

      3. M. Barahj
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        « Le Plavix en fait partie ; et je le préfère à l’aspirine, comme je l’explique dans mes livres ».

        Mais autant qu’il m’en souvienne c’est sur des bases physiopathologiques, faute d’essai comparatif randomisé ou je me trompe ?

        Et je m’interrogerais sur la mortalité toutes causes, ça saigne plus sous Plavix que sous Aspirine. Les chirurgiens et anesthésistes détestent (opérations d’urgence)

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : M. Barahj

          Les essais randomisés comparant l’aspirine et le clopidogrel (en termes d’efficacité) donnent à mon sens des différences dérisoires, gonflées par le marketing.
          Le problème de l’aspirine c’est sa toxicité à long terme (notamment sur l’endothélium), sans compter celle à court terme ; certains cardiologues donnent systématiquement des « protecteurs » de l’estomac qui ont aussi leurs effets adverses.
          Ce qui ne veut pas dire que tout le monde supporte le plavix ou que la dose standard pour tout le monde soit une bonne solution.
          La médecine est un art !

  3. phil

    CAPRIE c’est pas fini

    [ CAPRIE ( Clopidogrel versus Aspirin in Patients at Risk of Ischaemic Events ) est un essai ... comparant les effets du clopidogrel ( 75 mg/j ) et de l’aspirine ( 325 mg/j ) sur le risque d’AVC ou d’IDM chez 19 185 patients ayant un AVC ischémique récent, un IDM récent, ou une artériopathie des membres inférieurs.

    Le suivi moyen a été de 1,9 an. Le taux annuel d’événement combiné IDM non fatal ou AVC non fatal a été de 5,32 % sous clopidogrel et de 5,83 % sous aspirine ]

    Donc rien de bien intéressant (de +) avec Plavix, hormis la protection de l’endothélium

    Alors pourquoi on saigne comme un goret ? (et pas avec l’aspirine)

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : phil

      Ça dépend des gens ; la médecine est un art ; chez certains, la dose conventionnelle est trop forte…
      Les essais cliniques ne peuvent se substituer au simple « bon sens » d’un bon médecin. Y en a !
      Il ne faut pas faire dire aux essais plus qu’ils ne peuvent ; pas plus qu’il ne faille plus demander aux plus belles femmes … heu ! Je ne sais plus ce que je dis ; j’ai trop forcé sue le pastis ; ça m’aide par ailleurs ; surtout avec les plus belles femmes du monde (comme y dit le proverbe) et j’en ai une à la maison … heu ! Je ne sais plus ce que je dis ; j’ai trop forcé sue le pastis ; ça…
      Bon vents, matelot !

  4. nag@MG

    je ne donnes plus d’aspirine , mais 2 couspes d’huile d’olive de saison ! de Beni Mellal matin et soir, ou extra vierge et bio blabalabla …en France , depuis que mon proche a fait une Hemorragie cérébrale foudroyante suite a mes conseils ( 75 mg d’aspirine) terminé !! Alors qu’il avait echappé a un infarctus sans aspirine !

  5. Diététicienne

    Bonjour,

    qu’est-ce qu’il ne faut pas lire… :
    « C’est un formidable dogme qui se voit ébranlé, l’un des plus puissants consensus scientifiques de ces dernières décennies. Non, il n’y a aucun lien entre l’absorption de graisses saturées et la maladie cardiaque. Ni, incidemment, avec l’absorption de sel. Ce sont là des mythes scientifiques, des illusions collectives d’experts…. »
    http://www.liberation.fr/chroniques/2015/09/15/faut-il-ecouter-son-medecin_1383092

    Pour ma part, j’en reste à ça :
    « Voilà trente années de recherche sur les acides gras balayées en une seule expertise : nos experts ne savent visiblement pas que les acides gras saturés peuvent aussi favoriser les thromboses (notamment mais pas seulement) via une augmentation de la réactivité plaquettaire, une sorte d’ effet anti-aspirine pour simplifier les choses à mes visiteurs. »
    http://michel.delorgeril.info/acides-gras/que-penser-du-nouvel-avis-de-l-afssa-sur-les-acides-gras

    Bon vent matelot.e.s :-)

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Diététicienne

      A propos de la nouvelle référence « au-delà de tout soupçon » des branchés parisiens [Nina Teicholz, The Big Fat Surprise] citée par le (ou la) journaliste de Libération, vous prendrez un grand plaisir à lire ce qu’elle dit, cette grande scientifique « hors pair », de la diète méditerranéenne en général et de l’Étude de Lyon en particulier…
      Ce qu’elle veut c’est réhabiliter le beurre et les viandes.
      Bon, on en reparlera !

  6. Emilio

    En avant première… voici la réaction officielle des experts au nouveau livre du Dr De Lorgeril contestant le son point de vue sur les anti-PCSK9 :

Commentaires : page 8 sur 12« Plus anciens...«678910»...Plus récents »

Les commentaires sont fermés.