STATINES ET DECES PAR CANCER(S) : nouvelle poussée délirante !

 
Malgré de nombreuses tentatives de faire croire que les statines étaient des agents anticancéreux, l’échec est patent ; même les experts travaillant pour l’industrie admettent qu’au mieux, les statines ont un effet neutre sur le risque de cancers.
C’est faux, évidemment, avoir un cholestérol bas ou l’avoir abaissé avec un médicament ou un régime augmente le risque d’avoir un cancer ; j’y reviendrai prochainement dans le livre que nous préparons.
Mais, bon, certains s’acharnent à vouloir faire de ces médicaments des traitements utiles dans les cancers. Je ne ferai pas de commentaires déplaisants sur ces personnes mais je confesse qu’ils me font beaucoup rire, quoiqu’un peu jaune quand je constate que leurs arguments sont repris par quelques médias analphabètes.
Faute de pouvoir montrer un effet sur l’incidence, nos “experts” (généralement non médecins) en épidémiologie et cancérologie essaient de se rattraper avec le concept de “décès par cancers”.
L’idée est que les patients cancéreux traités par statine verraient leur risque d’en décéder réduit par rapport aux cancéreux sans statine. Sous-jacent l’espoir qu’un industriel de la statine financerait un essai clinique dans ce contexte et dont nos experts seraient les vedettes : 10 ans de gloriole et de financement assuré pour un labo d’épidémiologie, ce n’est pas rien…
Comment font-ils ?
Il y a plusieurs circonstances possibles ; je donne un exemple simple.
Ils consultent d’énormes banques de données [c’est le concept de “Bigdata”…] où ils repèrent des patients décédés de cancer (1ère base de données) ; puis ils consultent d’énormes banques de données où ils repèrent les patients traités par statines (2ème base de données) ; et enfin ils croisent ces bases de données en constituant un groupe traité par statine jusqu’au décès et un autre sans statine et ils comparent le temps passé entre la date du diagnostic de cancer et la date du décès par cancer. Voilà le travail !
S’il y a une différence dans les délais entre les deux groupes, ils concluent qu’avoir été traités par statine avait protégé et que les statines sont de agents anticancers.
Évidemment, ils proposent une multitude d’ajustements statistiques pour contrôler tous les facteurs qui peuvent avoir biaisé les analyses.
Tous les lecteurs de ce bref message ont compris qu’il était impossible avec cette technique à la fois frustre [c’est très compliqué un patient traité pour cancer ; et il est impossible de prévoir a posteriori (ou d’imaginer sans le dossier clinique journalier) toutes les circonstances individuelles qui font qu’un patient va continuer son traitement par statine ou pas] mais formidable [Bigdata]…
Il tombe sous le sens toutefois que ce sont les patients avec le plus mauvais pronostic (je ne rentre pas dans les détails) et qui subiront le plus de traitements toxiques (et pas forcément salvateurs), qui vont arrêter le traitement par statine. Leurs médecins ne vont pas s’acharner à prévenir un très hypothétique infarctus avec une statine au moment où ils essaient désespérément de repousser l’issue fatale due au cancer…
Inversement, ceux pour lesquels le cancer diagnostiqué ne va être qu’une péripétie [petit nodule, petite chirurgie, un peu de radiothérapie… je simplifie…] vite oubliée, la prévention de l’infarctus avec une statine va rapidement redevenir la priorité : bon pronostic du cancer, bon état général et peu de thérapie anticancéreuse et nous voilà à nouveau avec la statine…
Le biais d’analyse est évident dans cet exemple : attribuer le meilleur pronostic à la statine est ridicule. C’est un classique en épidémiologie ; on appelle ça “un biais de causalité inverse” ; c’est parce qu’on a un bon pronostic qu’on a la statine et pas l’inverse…
Il va être très difficile, et dans la majorité des cas, pour un épidémiologiste travaillant (d’arrache-pied) sur des bases de données abstraites, de contrôler tous les facteurs spécifiquement cliniques susceptibles d’introduire ce type de biais.
C’est pourquoi, seul l’essai clinique avec tirage au sort et placebo permet de démontrer un effet protecteur d’un médicament ! L’épidémiologie ne le peut et dans la majorité des articles rapportant une relation inverse entre statine et mortalité par cancer, les auteurs concluent de cette manière : il nous faut un essai clinique pour confirmer notre hypothèse…
Le média analphabète qui rapporte l’étude et qui veut faire du spectaculaire-marchand [son éditeur-en-chef ne prendra pas son article si sa conclusion est qu’on ne peut rien conclure…] oublie de conclure honnêtement qu’on ne peut rien conclure et que cette étude épidémiologique est littéralement… sans intérêt !
Rappel : seul l’essai clinique permet de montrer un bénéfice !
Inversement si cette étude avait montré que les statines augmentent le risque de décéder rapidement du cancer diagnostiqué auparavant, aurait-il fallu prendre les choses au sérieux ?
Bien sûr !
Pourquoi ?
Parce que si [je reste dans le cas très simple décrit ci-dessus] l’illusoire facteur protecteur induit par le bais de causalité inverse a été effacé et même “retourné”, c’est que la probabilité d’une forte toxicité est très élevée…
Bon entendeur…
 
 
 
 
 
 
 
 

57 Replies to “STATINES ET DECES PAR CANCER(S) : nouvelle poussée délirante !”

  1. Ces dernières heures, on nous parle d’un essai clinique montrant que le vaccin contre Ebola VZV-ZEBOV serait efficace …
    J’adore complètement la puissance absolue des éléments qui permettent à ces experts de proclamer ça massivement sur internet :
    http://www.lequotidien.lu/international/31760/
    “l a concerné plus de 7 000 personnes ayant eu des contacts avec des patients infectés : 4.123 personnes tirées au sort ont reçu le vaccin immédiatement tandis que 3.528 autres ont reçu le vaccin 21 jours plus tard. Dans le premier groupe, aucun cas d’Ebola n’a été détecté au cours des 10 jours ayant suivi l’inoculation, alors que dans le second groupe 16 ont présenté des symptômes.
    Devant ces résultats, les promoteurs de l’essai ont autorisé toutes les personnes à risque à recevoir le vaccin immédiatement, a précisé l’OMS.”
    Ce n’est même pas “dans le second groupe, 16 patients ont attrapés Ebola”, c’est “16 ont présentés des symptômes”. Et puis pourquoi on compare des gens qui ont reçus le vaccin immédiatement et d’autres 21 jours plus tard ?!?
    Ah oui, ce sont de sacrés résultats prometteurs …

  2. Cerenis Therapeutics annoncent les prodigieux résultats de son essai clinique …
    “Cette dernière a permis d’évaluer la sélectivité de CER-001, un mimétique de HDL composé d’apolipoprotéine A-I humaine recombinante (apoA-I) et de phospholipides, pour les plaques dans la paroi des carotides chez des patients atteints d’athérosclérose avancée.”
    http://www.abcbourse.com/marches/cerenis-therapeutics-annonce-les-resultats-de-letude-clinique-location_332025_CERENp.aspx
    Du coup, l’action s’envole.

    1. Et ils en sont toujours à vouloir réduire la plaque d’ athérosclérose en diminuant le Cholestérol ou en le bricolant.. Je lis actuellement “Mensonge et propagande etc… du Dr De Lorgeril : C’est atterrant. Dire que je me suis laissé empoisonner durant des années par une confiance aveugle dans les Médecins. Alors Cerenis dont je viens de lire l’article, ils ne démontrent RIEN sinon l’inanité et la mauvaise foi leurs procédés.

      1. C’est avec ce livre qu’a débuté mon scepticisme vis à vis des créatures de l’industrie pharmaceutique.
        Puis ce scepticisme s’est étendu, y compris à d’autres thème non médical.

        1. Ce qui me navre le plus est que les démonstrations du Dr De Lorgeril sont faciles à comprendre, même pour un “béotien” comme moi. Certains refusent de voir se dessiller leurs yeux. pour ma part, ayant fini la lecture de “Cholestérol , mensonges etc…” je viens de le prêter à mon médecin de famille. J’espère qu’il aura le “courage” de le lire? Qu’il en tire des conséquences ne sera pas de mon ressort mais qu’au moins il le lise et ne pourra plus dire “je ne savais pas…” et en tous cas, il comprendra mieux mon attitude et peut-être certains autres patients bénéficieront ils de sa compréhension…

  3. Bonjour,
    On dirait que j’ai raté un épisode: une conférence du Dr De Lorgeril le 03 et 04 octobre à Paris?
    Ou se trouve cette info?
    Merci.

    1. Ce sera au Parc Floral ; je ne me souviens pas des circonstances exactes ; je ferai un petit mot bientôt sur ce blog.
      Lundi prochain je serai au Centre Paul Langevin du CNRS à Aussois (Savoie) ; entrée libre et gratuite 20:30 ; cravate et smoking non exigés ; “simple appareil” non plus malgré la chaleur !

  4. Bonjour, encore un exemple, monsieur de 82 ans , crestor 10 matin et soir, oui, oui, matin et soir!!!il me dit qu’il n’a jamais eu de cholestérol!! Prescription a la sortie d’un CH! Donner en prévention, j’en rigole! Comment les prescripteurs sont ils briefing! Quand on sait qu’il faut au maximum alléger les prescriptions pour les personnes âgées ( et les autres aussi).explication pour expliquer l’arret des statines et ce monsieur est tout à fait d’accord… Je pense que je vais réserver le 3 et’4 octobre 2015 pour venir vous voir à Paris (la capitale) cela va être très très instructif!!!!

  5. Surtout ne vous énervez pas Docteur. faites un footing au bord de l’Isère, à l fraîcheur, ça permet d’oublier son EGO, comme moi, je vais faire une heure et demi de “muscu” en écoutant de la musique classique,, mon dernier post sur la Grèce m’ayant perturbé un peu, pas bon pour le cœur tout ça.

    1. Épargnez vous ce genre d’idioties, vous gagnerez du temps : “La découverte, il y a quelques années, que l’inflammation de la paroi artérielle est la cause réelle de la maladie…” Oups !
      Donc, prenez des anti-inflammatoires…
      Ce qui, consensus total, multiplie par 4 le risque d’infarctus ou d’AVC…
      Le fait d’avoir fait 5000 opérations n’est pas une garantie de quoi que ce soit, à mon avis… Certains ont un Ego époustouflant, probablement “de renommée mondiale” : “j’avions opéré 5000 patients et nous soyons autorisé à dire enfin la vérité…
      Ça y est je m’énerve, il a attaqué mon mien d’EGO, j’pouvions plus…

  6. C’est encore moi, cette fois-ci dans le sujet du jour : un ami de la Réunion m’a fait découvrir le blog de son cardiologue (www.cardioblog.fr) le docteur Yvon GOUEL, que vous connaissez sans doute. D’abord pour information et discussions à l’usage de ses pairs, mais aussi pour les béotiens.
    Il a les mêmes idées, les compétences scientifiques et médicales, et la même détermination que vous sur beaucoup de points et n’a pas peur de s’insurger haut et fort contre tous les tricheurs, un courageux aussi, vu qu’il est toujours en exercice …
    Y a-t-il quelqu’un de sa trempe dans les Côtes d’Armor, ou faut-il s’exiler sous les Tropiques pour échapper à des stents devenus entre autres la règle par ici ?

  7. J’ai surement fait un contre sens, mais je voudrais vous citer les passages (resumes) qui m’ont fait mal comprendre :
    Jean-Michel Chardigny:
    “Le gras abdominal est capable de produire de nombreuses substances: les adipokines.
    Celles ci contribuent a l’installation d’un etat inflammatoire chronique propice a de nombreuses maladies.”
    Gerard Ailhaud:
    “Ce desequilibre (omegas 6 et 3) favorise l’obesite de generation en generation.Les omegas 6 participent a la synthese de certaines prostaglandines, substances qui favorisent l’inflammation et le developpement du tissu adipeux”
    Magazine:
    Les experts sont aujourd’hui unanimes: le cholesterol contenu dans les aliments n’augmente pas son taux sanguin sauf en cas d’hypercholesterolemie familiale.Un organisme en bonne sante regule naturellement sa production en fonction des apports.
    En revanche, l’inflammation favorisee par les graisses abdominales affecte cette capacite de regulation.
    Ce serait bien d’avoir votre avis/critique sur cet article dense que j’ai eu du mal a assimiler. J’ai ete etonnee de ne pas voir votre nom parmi les contributions, mais peut etre etes vous cite dans un autre numero.
    liste des specialistes interroges:
    Pierre Weill
    J-M Chardigny
    Philippe Legrand
    Gerard Ailhaud
    Francis Delpeuch (IRD-nutrition publique)
    Aurelie Trouve (ingenieur agronome)
    Claude Fischler (sociologue)
    Bernard Begaud (pharmacologie)
    cette revue est populaire et tres lue.

    1. Soyons sérieux, restons à distance…
      Il y a plus urgent que ce genre de charabia, veuillez m’excuser.
      Cholestérol et inflammation ? Aucun rapport ! Que le cholestérol soit d’origine alimentaire ou endogène…

  8. Bonjour à tous, juste une nouveauté chez un cardiologue descendu dans le midi dans un ch, tout près de la Méditerranée !!! Il prêche pour que les hommes de 50 ans fassent une coronarographie en prévention!!!! Car entre 50 et 55 ans c’est l’âge critique des infarctus, dixite le cardiologue, mais aucune éducation alimentaire,( ce n’est pas rentable….pour lui). Je vous tiens au courant de ce monsieur de 86 ans, diabétique, cancer prostate (sc de firmagon) et sous statines, il a arrêté les statines il y a plus de 3 mois, et son moral est beaucoup mieux, plus gai, plus détendu, et de sa propre initiative à décider d’arrêter le firmagon qui le fatiguait pendant une dizaine de jour chaque mois,.il s’occupe de ses abeilles, vraiment on note une différence de comportement, dire a quoi c’est du? Je ne sais pas mais je sais que au moins il fait plus de bien à son corps en évitant de s’empoisonner!! Il me tarde vraiment de lire votre nouveau livre!

  9. Hors sujet:
    Avez vous lu le dernier numero du magazine ca minteresse (412) sur les huiles par votre confrere Duval?
    Une double page illustree bien pratique et edifiante, j’y ai appris que l’augmentation du cholesterol est due a de l’inflammation chronique elle meme provoquee par un desequilibre omegas 6 et 3.
    J’adore cette revue.

    1. Désolé, je ne peux cautionner cette sorte d’affirmation (que l’inflammation donne du cholestérol…) ; je suis presque sûr que vous avez mal lu… Je l’espère !

  10. A La Pédrine du 02/07/15,
    Vous nous manquiez, vous et votre style, j’aurais opté plus facilement pour une affaire de transit, mais cette idée de chlorophylle me ravit et j’adhère dès demain à tous traitements à base de chim-gom.
    Santé et ruminants méditerranéens

  11. Bonjour docteur,
    Mon intervention n’a pas de rapport avec le sujet traité par ce billet et je m’en excuse, il s’agit de traitement contre l’hypertension.
    Quand seul l’aprovel (un sartan) a marché quelques années et que d’autres classes de médicaments testées ensuite (diurétiques, bétabloqueur et autre sartan) s’avèrent tout aussi inefficaces, leurs effets secondaires en prime, que faire ? L’homéopathie s’est révélée également nulle.
    Je suis perplexe, sachant que mon mode de vie est en conformité avec vos conseils (nous avons vos livres). J’ai 75 ans et une tension artérielle qui oscille entre 16 et 18.
    Que pensez-vous de l’acupuncture et des médecines orientales car je sais que vous avez une haute estime du yoga ?

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      75 ans ?
      TA à 16 ? Pas bien grave ça !
      Yoga et techniques respiratoires !
      Relaxation et méditation.
      Piscine et ramasser myrtilles en août !
      Danses ! Peut-être un peu d’activité sexuelle si partenaire attractif !
      Régimes alimentaires un peu plus stricts : calcium, sodium, magnésium, potassium et diète méditerranéenne…
      Et SURTOUT RIRE !
      Ce n’était pas une consultation.

      1. en aout c’est trop tard pour les myrtilles à 1200 m d’altitude elles sont déjà pratiquement mûres….

          1. C’est anti inflammatoire… en cosmétique mais il y a des travaux…que je n’arrive plus à retrouver.

          2. En fait, j’ai vu il y a deux ou trois ans , un documentaire scientifique sur ARTE ou la CINQ qui montrait des chercheurs Allemands qui faisaient des recherches sur l’ Edelweiss. Si mes souvenirs sont bons c’était bien pour les problèmes cardio vasculaire, de tension. Il y avait des résultats; Mais bon, peut-être était ce le fait de grimper vers les sommets pour cueillir cette plante qui faisait du bien pour la tension…
            Mais bon, pour l’instant, en phytothérapie on s’en sert comme anti diarrhéique.

      2. C’ est bien mon avis. Une bonne tranche de rigolade doit certainement contribuer à la bonne santé cardiovasculaire. Je ne résiste pas à vous envoyer le lien de la page santé du Figaro, version Internet de ce jour. La longévité de ces deux dames, nées parait t il en 1800 !!!!!!, rend perplexes les médecins qui ont du mal à s’ expliquer comment, sans médicament ou presque, elles ont pu traverser les siècles.. Pensez donc, elles ont pulvérisé les NORMES de leurs pays respectifs, sans autorisation de quiconque. Elles ont un fier culot ces deux là.
        http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/07/02/23913-elles-sont-nees-quand-dreyfus-revenait-bagne
        En passant c’ est le même journaleux qui parle, sans rire, de l ‘ INVENTION de la penicilline. On
        aura tout vu !!! En tout cas, ces dames ont bien soigné leur espérance de vie. Moi j ai un ami qui s’ échinait à l’augmenter pendant des années. Il a fini par en mourir.

      3. Merci docteur d’être plus rassurant que mon généraliste sur le chiffre de tension ! Je vais pouvoir mieux dormir sur mes deux oreilles avec vos rappels et conseils … Et surtout en observer certains avec plus de rigueur… Pas mal le rire, à condition de bien arrimer son râtelier !

      4. A propos d’ hypertension, j’ ai entendu hier matin le préposé à la page Santé d’ une chaine espagnole de TV raconter que l ‘ Espagne compte 14 millions de personnes souffrant d’ hypertension artérielle. Jusque là que du banal. Là ou cela devient cocasse c’ est quand il explique qu’ une partie non négligeable de ces 14millions ne le sait pas. Question à 100 balles. Comment on fait on pour compter les hypertendus dont personne ne sait qu’ ils le sont. Croyez vous que le présentateur aurait fait la remarque. Bon petit va. Il aura du galon. Ah que c’ est beau la manipulation!!!!!!

        1. Eux ne le savent pas, mais les docteurs savent déjà qu’ils leur donneront des médicaments…
          Trêve de plaisanteries : ce sont des extrapolations faites par de brillants épidémiologistes ; ils peuvent aussi compter le nombre d’HIV-postitifs à la dizaine prêt…

  12. Bonjour Docteur . Je viens d’acheter votre livre ” mensonges et propagande etc…”. C’est marrant, quand je lis vos livre, j’ai l’impression d’être intelligent ! Je comprend tout. Tout ce que vous précisez sur ce site y est très bien expliqué, les renvois pour quelques précisions sont encadrés en gris dans le texte et non renvoyé en fin de livre, ce qui m’évite de me poser la question de savoir où j’en étais avant de quitter la page ou le paragraphe ( contrairement aux articles du Dr Girard, dans lesquels je me perds un peu…) et de reprendre la lecture une seconde fois.
    Bon, en ce qui concerne les statines et le cancer, nous avons fait la connaissance occasionnelle, d’un couple dont la femme a été opérée d’un cancer du sein il y a peu. Bien entendu dépressive, on lui a prescrit les médicaments “adéquats” et, bien qu’elle ait un cholestérol tout à fait raisonnable, pour ne pas dire bas, son cancérologue lui a génialement prescrit du Crestor 5 mg, ça l’aidera…Aucun conseil de nutrition, Oméga 3 connaît pas. Je lui ai gentiment donné mon avis et indiqué votre site et vos livres pour lui permettre de se faire une idée et prendre les bonnes décisions en connaissance de cause; je ne vous parlerais pas de son mari à qui on a coupé par deux fois la jambe à la suite d’une sténose, pose d’un stent qui s’est sténosé, puis d’un nouveau stent resténoseé puis greffe d’une!morceau de veine à la place pour finir par deux amputations. De ce que je sais et du peu qu’il m’a confié, traitement : un mélange de Plavix et de cardegic, et bien entendu Statines… Il se pose lui même la question de savoir si les médecins n’ont pas fait une erreur quelque part et si les médicaments, dont il a déjà quelques effets secondaire, ne sont pas la cause de l’aggravation de son état, qu’il a lu quelque chose sur les médicaments anti cholestérol. J’oubliais que ce Monsieur âgé d’environ 75 ans, faisait jusqu’à présent du vélo – mais qu’il fumait peu, mais il fumait- et n’a jamais eu de conseil nutritionnel adapté à son cas.
    Je lui ai conseillé vos livres et j’attends une occasion de pouvoir le recontacter dans quelques temps pour avoir de leur nouvelles en priant que leur état de santé et leur moral s’améliore. Amen.

    1. Concernant les statines et les cancers du sein, je me suis laissé dire que les deux premières études sur la simvastatine (4S et HPS) montraient une augmentation des récidives de cancer du sein chez les femmes qui prenaient la statine et avaient déjà fait un cancer du sein. Le phénomène n’était pas significatif si les études étaient prises individuellement mais le devenait si on regroupait les 2 études. Travail fait par U. Ravnskov je crois.
      Voir aussi le rapport de 2 chercheuses canadiennes, Rosenberg et Allard, sur les statines chez les femmes (dispo sur le Web en anglais et en français) qui conclut entre autres qu’il y a un doute sur le fait que les statines favorisent le cancer du sein.
      Bref donner une statine à une femme qui a fait un cancer du sein c’est au mieux inutile mais très probablement délétère. C’est même à mon avis une des vraies contre-indications mêmes pour ceux qui “croient” aux statines.

      1. C’est un tout peu plus compliqué que ça…
        Vous confondez un peu les études… Pas grave, je vais remettre les choses “en place”…
        Mais vous êtes tout prêt pour “recevoir” toute l’histoire et sa fin tragique (comme dans tout bon opéra lyrique) dans notre prochain livre à paraitre en Septembre ; ne le dites à personne, c’est confidentiel ; on veut les prendre par surprise ; et on va bien s’amuser ; sauf ceux qui vont découvrir la vérité en tant que victimes et ça c’est beaucoup moins drôle…
        Dire la vérité fait toujours quelques victimes ; tout en épargnant les prochaines victimes potentielles !

        1. C’est vrai que j’ai plutôt repris des commentaires d’études que les données des études elles-mêmes (pas bien je sais).
          J’attend septembre avec une certaine impatience j’avoue. Pour le bouquin bien sûr … mais aussi les réactions qu’il va susciter dans les milieux autorisés qui s’autorisent à penser. Mais chut je ne dis rien à personne.
          …euh faudra peut-être une version en anglais ?

        2. “Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire”
          George Orwell in “1984”

        3. Merci pour vos réponses et j’attends avec impatience votre prochain livre.
          Mon épouse a été opérée d’un cancer du sein en 2001 avec radiothérapie, n’a heureusement jamais pris de statines. Ses médecins spécialistes ont eu l’intelligence ( ou l’oubli…) de ne pas lui en prescrire. Seul le Diabète est apparu au bout de 6 mois et elle n’arrive pas à s’en débarrasser. Donc Glucophage . Mais on fait passer le message lorsqu’on peut et lorsque les gens sont disposés à nous écouter. Merci.

  13. Monsieur,
    Une petite remarque à propos de votre dernier développement :
    STATINES ET DECES PAR CANCER(S) : nouvelle poussée délirante !
    je note :
    “Le média analphabète qui rapporte l’étude et qui veut faire du spectaculaire-marchand [son éditeur-en-chef ne prendra pas son article si sa conclusion est qu’on ne peut rien conclure…] oublie de conclure honnêtement qu’on ne peut rien conclure et que cette étude épidémiologique est littéralement… sans intérêt ! ” ,
    que le médiatique soit analphabète est une condition commune, c’est l’inverse qui est une exception, au mieux qu’il soit honnête, le médiatique, est le minimum que l’on puisse espérer. Quant à lui demander de s”exclure de la société dont il est le rapporteur, c’est comme lui demander de conclure intelligemment. Jamais le” rapporteur” fera autre chose que du “spectaculaire marchand” et si jamais l’intelligence lui vient, c’est qu’il aura changé de profession !
    Santé et liberté de la presse méditerranéennes

  14. Pour ceux qui ont une culture médicale et/ou statistique et qui veulent aller plus loin voir les travaux de John PA Ioannidis, en particulier cet article : “Why Most Published Research Findings Are False” (http://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.0020124)
    Dans une étude “épidémiologique exploratoire” comme décrite ci-dessus le résultat a au mieux 1 chance sur 5 d’être vrai si tout a été fait parfaitement sur le plan méthodologique. Donc > 80% de chances que ce résultat soit faux (biaisé).
    je voudrais savoir aussi si les patients qui arrêtent la statine font plus d’infarctus que ceux qui la continuent dans ces études.

    1. S’il y avait la moindre évidence minimale que l’arrêt de la statine a des effets pervers, on le saurait depuis longtemps… A mon humble avis …

    2. @ CARDIO-ATYPICO
      “je voudrais savoir aussi si les patients qui arrêtent la statine font plus d’infarctus que ceux qui la continuent dans ces études.”
      Mais c’est comme dans les films de momies égyptiennes découvertes par les méchants : ils tombent immédiatement en poussière !
      On terrorise les médecins avec ça : rebond, poussée d’insuffisance coronaire ! Des professeurs de haut vol l’ont dit en congrès je l’ai vu de mes oreilles ! J’aurais mieux fait d’écouter avec les orteils. N’arrêtez pas les statines lors d’une hospitalisation intercurrente !

      1. Et bien sûr c’est l’effet “pléiotrope” des statines !
        De la pataphysique ça on dirait.
        Mais si la preuve (au sens ou les marchands entendent “preuve”) existait elle serit placardée sur les abribus. Donc pas de preuve .

      2. Ma question était faussement innocente.
        Effectivement on nous annonce qu’à cause des hérétiques qui déconseillent les statines , les patients vont arrêter ces traitements ce qui va provoquer N milliers de morts supplémentaires par infarctus (N est déterminé par un calcul que seuls les savants accrédités peuvent faire). Et tous ces prélats de l’Eglise de la Statinologie de s’indigner dans les média.
        Sauf que le Pr DANCHIN a récemment minimisé ce problème : en fait “très peu” de patients arrêtent les statines. Il faut dire que le Pr D. s’occupe du programme épidémiologique MONICA qui suit la pathologie coronaire en France. Imaginez que la mortalité coronaire continue à diminuer (ce qu’elle fait régulièrement depuis 1970) alors que les patients ne prennent plus de statines… Alors il vaut mieux dire qu’en fait si, ils prennent bien leurs comprimés et c’est grâce au statines que la mortalité coronaire diminue depuis 1970. Les statines sont tellement efficaces qu’elle diminuaient déjà la mortalité avant même d’être inventées.

  15. J’ai regardé un peu, côté ” développement économique” de l’industrie pharmaceutique, ce que représente cette lutte contre le cholestérol …
    On dirait bien que ça n’est pas terminé DU TOUT. Puisque les inhibiteurs du CETP sont apparemment toujours en cours de développement chez Eli Lilly et Merck (-trapib). Les inhibiteurs du PCSK9 arrivent bientôt sur le marché … et vous êtes sûrement déjà la bête noire d’une entreprise dont le modèle économique semble intégralement construit autour d’une thérapie “HDL” visant à réduire les plaques d’athérome en élevant le taux du cholestérol HDL (Cerenis Therapeutics) !
    C’est vraiment dommage pour Cerenis Therapeutics de s’être fourvoyer ainsi …
    Les statines permettent de lutter contre le cholestérol, contre Alzheimer, contre le cancer, contre l’acnée juvénile, les poils sur le nez, la calvitie … Elles permettent de devenir beau et intelligent. Les statines sont des vitamines qu’il faudrait ajouter à l’eau du robinet et distribuer dans les MacDo avec les hamburgers et frites.
    Faut en prendre …. pleins.
    Pour rire : https://www.youtube.com/watch?v=B1c2ukdqxlw

  16. Bonjour, et merci pour cette analyse aussi rapide. J’ai eu à peine le temps de demander un lien pour aller aux sources de ces infos très largement diffusées, que j’ai en prime une analyse complète. Vous êtes un Lucky luke sur les recherches qui gravitent autour des maladies cardiovasculaires, … ou un Luke la main froide ? … qui reste fidèle à la direction prise. Bref, je n’en demandais pas tant, mais merci.
    Pour revenir à ces liens entre cancer et statines, je le voyais un peu comme ça, mais quand vous l’écrivez, c’est clair et net. Je me servirai de votre argumentation non pas pour convaincre des pro-statines à fond, mais plus pour tous ceux qui lisent ces forums sans participer et en comptant les points.

  17. Je suis totalement d’accord avec Vero…je consulte pratiquement tous les jours le site.
    Merci à vous de vous depenser ainsi…pour ma part je fais un peu l’intermediaire…j’en parle autour de moi, je previens mes amis (es) leurs fait lire vos livres, les dirige vers votre site…et tres souvent ils sont perplexes…merci encore et continuez à nous renseigner et comme on dit “un homme averti en vaux deux”…bon travail.

      1. Et oui il faut oublier.
        Il signe un article dans le JIM sur une meta analyse qui indique que les statines prises avant pontage diminue le risque de FA.
        Un autre meta analyse “démontre ” que les statines ne provoquent pas plus d’effets secondaires que le placebo.
        Garçon une tournée de statines pour tout le monde!!

    1. mort de rire
      “Pr David Khayat. On les recommande chez les patients présentant un taux élevé de cholestérol (au-dessus de 3 grammes par litre)”
      Il est en quelle année ?
      “Mais ces traitements par statines, non dénués d’effets secondaires, ne sont prescrits que lorsque le rapport bénéfice-risque est indiscutablement favorable.”
      Bisounours
      “Les résultats se sont révélés étonnants : chez les consommateurs de statines, la mortalité par cancer a globalement été réduite de 15 % et cela indépendamment de la dose prise quotidiennement”
      Il ne sait pas lire une étude épidémio.
      Elle n’a pas été “réduite”
      Elle a été MOINDRE. Grooooosse différence.
      “Un bémol cependant : ces ­personnes sous statines étaient davantage suivies médicalement en ­raison de leurs risques cardio-vasculaires. Ainsi leur cancer, diagnostiqué plus tôt, a permis une meilleure prise en charge et un meilleur pronostic, ce qui a peut-être biaisé l’étude.”
      En direct de la boue de crystal. Sans “l”
      SUr de lui le Monsieur.
      “L’excès de cholestérol joue donc un rôle important dans la prolifération des cellules tumorales.”
      Ah le contraire là de ce que dit l’epidémiologie … Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre ? Bizarre.

      1. Je comprends mal cette levée de boucliers (enfin 2 boucliers, pas plus) envers cet homme intellectuellement honnête. Exemple, il dit :
        “Les résultats se sont révélés étonnants : chez les consommateurs de statines, la mortalité par cancer a globalement été réduite de 15 % et cela indépendamment de la dose prise quotidiennement. Un bémol cependant : ces ­personnes sous statines étaient davantage suivies médicalement en ­raison de leurs risques cardio-vasculaires. Ainsi leur cancer, diagnostiqué plus tôt, a permis une meilleure prise en charge et un meilleur pronostic, ce qui a peut-être biaisé l’étude”
        Ce qui auto détruit son argumentation et induit un doute qu’il ne cache pas.
        Par ailleurs il dit aussi dans cet article que les statines sont prescrites “au delà de 3g. de cholestérol” (ce qui est hélas faux, bcp la prescrive au-delà de 1g.) et ceci “en raison des effets secondaires importants de ce médicament”.
        Si tous les toubibs avaient ces réserves et ces scrupules nous n’en serions pas là, il y a assez de brebis galeuses dans la profession pour ne pas taper sur ceux qui – à mon avis – sont respectables, sans être parfaits pour autant

        1. Certes, mais lui-même tapa beaucoup sur d’autres… et aussi nous fit part (à propos des régimes anticancers) de son très grand manque d’expérience (confinant à la désinformation), mais sans doute non intentionnelle (oups)…

          1. Oui dans son livre sur le regie ‘vrai’ anticancer il y a une perle. Lue dasn les bonnes pages (on appelle ça comme ça même si ce sont des âneries)
            Il faut manger des legumes verts le soir .
            POurquoi ?
            A votre avis ?
            Je ne le dis pas tout de suite. DEvinez !

          2. Bon ben à la demande générale il faut manger des legumes fruits verts le SOIR (avé la viande) parce que le vert c’est la CHLOROPHYLLE qui se gorge de la LUMIERE du SOLEIL.
            C’est pas beau la science ?
            Et les ching-gomes à la chlorophylle ?
            SI j’ai loupé quelque chose et qu’il y a du vrai je ferai noisette honorable , instruisez-moi
            http://tinyurl.com/neaeh9a
            remonter d’une page pour voir le § Couleur verte
            Encore plus impétueux dans la version anglaise du même livre
            http://tinyurl.com/pfj6apt
            voir “the color green”
            “to secure the benefits of plant photosynthesis from the presence of carbon dioxyde and sunlight , you should always consume a chlorophyl containing food at the same timeyou eat meat , especially in the evening. This as been shown beneficial in several animal studies. ”
            UN petit côté alchimie. Faut oser. Dommage je ne vois pas comment afficher les références.

      2. Exactement comme l’ augmentation du nombre des pompiers lors des feux de forêt joue un rôle important sur leur étendue !!!!!!!!

  18. Bonjour et merci
    Heureusement que vous êtes là pour remettre les choses à leur place. C’est effrayant tout ce que l’on entend sur les bénéfices des statines. J’espère que parmi la nouvelle génération de médecins, il y en aura quelques uns comme vous. Encore merci !

    1. bonjour,
      je voulais vous remercier, car un ami prenait des statines, puis des fibrates prescrits par son médecin traitant depuis très longtemps.
      il allait de plus en plus mal, n’avait plus aucune énergie c’était absolument pathétique de le voir ainsi. s par hasard (si l’on peut dire celà ainsi) j’ai vu votre video sur youtube, entretien instructif qui fut pour moi une révélation, je lui en ai immédiatement parlé et la lui ait fait visualiser.
      ayant rendez vous chez son médecin dans la semaine suivante il lui parle de son état de santé et le lien avec les statines.
      silence absolu, puis réponse et bien on les arrête.
      réaction de mon ami comment peut on arrêter sans sevrage un médicament pris depuis si longtemps,censé soigné le cholestérol, sans effet important sur le corps,
      réponse laconique,avez vous peur de mourir ?……..
      depuis l’arrêt total des statines depuis maintenant 3 ou 4 mois mon ami revit,
      il a retrouvé l’énergie en clair tout simplement la vie !
      Merci encore de nous faire partager, vos connaissances, en espérant de tout coeur que la nouvelle génération de médecins suivent votre exemple! encore merci ! cordialement.

      1. Merci de votre témoignage.
        Ça pourrait aider d’autres qui hésitent encore… Et aussi leurs médecins !
        Cela dit, moi j’ai fait mon boulot ! A vous, citoyennes, de faire le vôtre !

Comments are closed.