LANCE ARMSTRONG, LES STATINES ET AUTRES DROGUES …

Rien à voir, penseront certains … Peut-être que si …

7 tours de France et bien d’autres victoires usurpées, avec la complicité des Autorités du sport olympique et autres agences (des deux côtés de l’Atlantique) d’apparence sanitaire, et subventionnées pour “surveiller” les sportifs, pour leur bien dit-on …

10 ans au moins de succès planétaire, adulé de tous, et protégé de tous les jaloux, de tous ces mécréants qui osaient émettre des doutes sur la validité “sportive” de ces victoires “incontestables” !

Si ça ne vous rappelle rien c’est que vous n’êtes pas un habitué de ce Blog !

Il est donc possible, et pendant une décennie et demie au moins (15 ans donc), de tricher tous azimuts (comme disent les marins) sous la protection des bien-pensants et des Autorités régulatrices et pour le plus grand bien de divers intérêts commerciaux, et même d’une Fondation luttant contre la cancer !

Si c’est comme ça dans le sport de compétition, ça peut exister dans d’autres domaines “protégés”, par exemple la science et la médecine comme l’affaire du Médiator nous l’évoquait récemment !

La leçon que nous devons en tirer malgré tout, c’est que les plus grand héros de la Société du Spectacle chère à Guy Debord finissent par tomber … sous les coups de leurs meilleurs amis … car sans les témoignages accablants de quelques traitres, Armstrong ne serait pas tombé !

Et dans les domaines qui nous préoccupent sur ce Blog, les traitres commencent à sortir du bois …

Bonne nouvelle !
Suite au prochain billet !

18 Replies to “LANCE ARMSTRONG, LES STATINES ET AUTRES DROGUES …”

  1. Bonjour Docteur,
    Ma mère (50 ans), a un taux de cholestérol élevé depuis deux ans (1,4g/l au dernier bilan), Son médecin lui avait prescrit Inegy au début. Actuellement elle prend Simvacor en plus de deux autres médicaments pour l’hypertension Avolcadryl, et Tritazide. En essayent de me renseigner (sur internet) sur les moyens de baisser le taux du cholestérol, j’ai trouvé votre livre : Cholestérol mensonges et propagande que j’ai commencé à lire. Les statines sont donc inutiles et ont des effets indésirables graves, dois je dire à mère d’arrêter son traitement qu’elle ne supporte plus ?
    Merci d’avance,
    Nabila

    1. Sans aucun doute !
      Et puis il faudra lire “Prévenir l’infarctus” eu urgence ; ça pourrait lui sauver la vie !
      Bonne route !

  2. @orbes :

    Je ne fais pas de consultation par Blog interposé !

    Je peux quand même vous dire qu’aucune étude n’a jamais montré que les statines avaient un effet sur les sténoses de l’iliaque …

    Ceci étant dit, il est URGENT que vous lisiez mon livre "Prévenir l’infarctus", ça pourrait vous sauver la vie !

  3. Bonjour
    On m’a pose un stent nu sur l’iliaque droit
    Je prenais du crestor, après intervention, le médecin a double la dose car le LDL était a 1,1 g

    Svp dois persister a prendre les statines, ou dois-je les arrêter?

    Merci du conseil
    Orbes

  4. @april : 

    Ne soyez pas désespérée, vous vous êtes bien défendue jusqu’à maintenant …

    Je ne suis pas certain que diminuer votre cholestérol soit une bonne idée, au contraire : sur la base de travaux de quelques biologistes, il semblerait qu’un cholestérol élevé puisse constituer un mécanisme protecteur

    Inversement, il est vrai que d’autres biologistes financés par BigPharma prétendent qu’une statine (la pravstatine) diminue la dilatation de l’aorte dans un modèle de Marfan sur la souris …

    En résumé, ce que je vais dire maintenant n’engage que moi (et ne constitue ni une consultation ni un conseil !) : diminuer le cholestérol dans votre cas, c’est un peu jouer avec le feu, faute de données scientifiques et médicales solides !

    Dans le doute, on s’abstient !

    Bon courage !

  5. Bonjour Docteur; je pense que je suis la enieme personne a vous parler de mon taux de cholesterol;je suis quand meme assez desesperée; je suis MARFAN; et j’ai eu 1 premier cancer du sein a 39 ans (aujourd’hui j’en ai 51); mere et grand mere 1 mortes de ce meme cancer; ma soeur et mon frere marfan tous les 2 sont decedes de rupture aortique; pere et grand mere 2(decedee à68ans d infarctus)fort taux de cholesterol(dont j’ai herite naturellement…); mon profil genetique n’est pas brillant mais j’ai decide d’arreter le crestor que je prenais depuis 7ans à la lecture de votre livre; je mange quasiment cretois depuis l’age de 20 ans (deja 3g de cholesterol a cet age…donc interdite de contraceptif oral…)En tant que cardiologue pensez vous que je dois continuer les statines ? vivre avec marfan et/ou en plus pathologie cardiaque et/ou cancer c’est dur au quotidien; le marfan mon cardio s’en occupe; le sein mon oncologue aussi ; mais reste ce fichu cholesterol LDL à 2,56g(total à 3,5g)……merci d’avoir pris le temps de me lire bien cordialement

  6. @kreit :

    URGENTISSIME de lire un de mes livres, par exemple "Le cholestérol est innocent" ou mieux "Prévenir l’infarctus" ; ça pourrait vous sauver la vie !

    Et c’est plus malin que de "jeter" une bouteille à la mer comme vous venez de le faire en m’écrivant sur ce blog, sans courtoisie, et sans penser une seconde que le temps passé à vous répondre est pour moi du temps que je ne consacre pas à autre chose …

    Faut vous prendre en mains, urgent !

  7. mon rapport bon / mauvais cholestérol n’est pas si dramatique !!! cependant mon médecin m’a prescrit du crestor . J’en prends depuis 2 mois
    est ce bien utile ?? je manque de punch depuis quelque temps , y a t’il un rapport ??

  8. @de Lorgeril Michel :

    Bonjour Cher Docteur,

    Je suis d’accord, Le nouvel Obs, le Monde ou autre media généraliste ne font que peu d’efforts pour faire connaître vos thèses. Les auteurs du livre cité sont bien plus médiatisés. Néanmoins, ces mêmes auteurs ont le mérite de souligner une industrie du médicament "stérile et profondément pervertie" (sic), les études biaisées etc… Even et Debré ont une approche "financière" du problème, vous, vous dénoncez les mêmes scandales à travers l’utilisation non justifiée des statines mais vous apportez en plus une solution (l’amélioration du mode de vie) pour maintenir son intégrité et ne plus prendre ou, tout au moins, réduire les prises médicamenteuses.
    Debré et Even tentent de sensibiliser l’Etat et les citoyens par une analyse financière, vous, vous sensibilisez le patient.
    2 types d’"attaque" pour un même objectif in fine non ?

    Question subsidiaire : comment se fait-il que votre dernier ouvrage (qui s’adresse à un grand panel de lecteurs) ait été moins médiatisé que le bouquin de Even et Debré ?

    Bon courage !

    Alain

  9. @de Lorgeril Michel :

    Bien sûr ils ont une approche plus "économique" mais ils semblent bien attaquer les processus d’agrément du médicament dont font partie les Big Pharma sinon les LEEM ne se sentiraient pas obligés de réagir. Il n’est bien sûr pas innocent que ce soit le Nouvel Obs qui sorte les "bonnes pages", ils y ont double intérêt, mais l’info est là.

  10. @Caution :

    Je ne suis pas sûr que Le Nouvel Observateur et les auteurs du dudit livre à scandale soient les meilleurs porte-paroles des thèses que je défends …
    En plus, il y aurait un certain Philippe de Lorgeril qui me ferait de la concurrence, le vilain !

  11. Bonjour à tous vos lecteurs,

    Je n’ai pas encore lu ce livre car il est en vente seulement à partir du 13 septembre :

    "le guide des médicaments utiles, inutiles ou dangereux" des professeurs Even et Debré.

    Il semblerait que les statines soient considérées par les auteurs comme "complètement inutiles".

    Bien entendu, l’industrie pharmaceutique contre-attaque :

    "L’industrie pharmaceutique (LEEM) a dénoncé de son côté "amalgames et approximations" dans cet "énième réquisitoire de Bernard Debré et Philippe Even". Ce livre "contribue à alarmer inutilement les malades et risque de les conduire à arrêter de leur propre chef des traitements pourtant adaptés aux maladies dont ils souffrent", a déclaré mercredi soir le LEEM, la fédération professionnelle des industriels du médicament."

    source :
    http://www.lemonde.fr/sante/article

    A lire sans aucun doute !

    Alain

  12. @conangle jean-pierre :

    Aux dernières nouvelles, les bons libraires savaient se le procurer !

    Changez de librairie ou passez par Amazone, ou par l’éditeur lui-même !

  13. Il semblerait que le livre du Docteur De Lorgeril (Prévenir l’infarctus et L’AVC) soit en rupture de stock ,qu’en est il ?

  14. Tout à fait d’accord avec le commentaire de Sylvain
    et j’en profite pour ajouter encore un GRAND MERCI au Docteur Lorgeril de m’avoir permis de m’instruire grace à son livre "dites à votre médecin que le cholesterol est innocent"
    ce livre est la preuve que la science peut se mettre à mon niveau de citoyen "non initié" pour autant qu’elle veuille bien s’en donné la peine.
    MERCI pour vos efforts!
    Cordialement

  15. L’autre moyen, plus laborieux, est d’informer (sans se lasser) le grand public au travers de livres dits "de vulgarisation", mais qui ont à mon avis déjà un haut degré de technicité, citations à l’appui.

    Je veux parler des livres de Michel De Lorgeril, et particulièrement de "Cholestérol, mensonges et propagande" (CMP). Dans ce livre, Michel De Lorgeril analyse les 21 essais majeurs qui ont été publié à propos des statines.

    Et il les compare sans complaisance, en restant toujours scientifique, et en cherchant la cohérence entre les essais ou même au sein d’un même essai (cohérence interne entre morbidité et mortalité). Sa chronologie replace les scandales du VIOXX et d’INEGY (étude Enhance) dans la saga du mensonge organisé (dissimulation des données et ghostwriting).

    Évidemment, il existe de nombreux ouvrages qui dénoncent la même chose que Michel De Lorgeril, mais ils sont en langue anglaise et ils n’ont jamais atteint le niveau de précision et d’exhaustivité qu’on trouve dans CMP.

    Tant que les coupables de supercherie ne seront pas dénoncés par leurs anciens complices, tant que le FBI n’aura pas saisi les données et les archives des vendeurs de médicaments, propagandistes et marketeurs, nous n’aurons que des soupçons précis et graves, mais pas les preuves absolues pour un procès qui pourrait faire trembler la planète médicale toute entière.

Comments are closed.