Les programmes télévisuels sont-ils utiles à l'émergence des évidences en médecine ?

 
C’est une question compliquée car la “télé” a des impératifs : l’audience, certes ; donc plaire au plus grand nombre ; mais aussi se faire comprendre du plus grand nombre ; le contraire de l’élitisme ; distraire et faire du spectacle pour des spectateurs passablement abrutis par des conditions d’existence [travail, famille, patrie, …] qui ne contribuent pas à l’ouverture des esprits.
J’ai souvent été “aspiré” (depuis mes premiers exploits médico-scientifiques du milieu des années 1990s) par cette enivrante spirale spectaculaire. J’en ai toujours  (j’ai bien écrit “toujours” ; donc sans exception) gardé un goût amère en me disant à chaque fois qu’on ne m’y reprendrait pas…
Et pourtant, de façon répétitive, je suis retombé dans cette ornière désastreuse ; et à chaque fois pour toutes sortes de bonnes raisons.
Et aujourd’hui encore. Et donc encore une fois, je me dis que je n’aurais pas dû, que je ne devrais pas ; et je le fais pourtant !
Je demande pardon !
Question : pourquoi malgré cette frustration répétitive (et attendue), je recommence ?
Réponse : ce n’est pas une question d’égo, je sais que je serai toujours un peu ridiculisé, associé à d’autres déclarants dont je ne partage pas les idées ; et surtout que jamais mes idées seront correctement présentées. Alors pourquoi ?
Parce que j’ai toujours un peu l’espoir que ça pourrait rendre service à quelques uns, éveiller quelques consciences, provoquer quelques réactions favorables aux idées et théories que je défends et surtout éviter à quelques uns les malheurs que la médecine moderne leur réserve…
Bilan : concernant la seule question du cholestérol et des médicaments anticholestérol, la bagarre dure depuis 12 ans. Ai-je gagné quelque chose ? Ai-je fait avancer les choses grâce à des participations à des télés ou des radios ?
Pas sûr ! Peut-être serait-il préférable de “cultiver son jardin” comme disait Voltaire…
Avis des visiteurs souhaités ; avec comme question principale : avons-nous quelques bonnes raisons de “participer” à ces tristes spectacles ?
Exemple à prendre : la dernière émission “Cash investigation” de la 2 visible désormais sur le web.
 
 
 
 
 

152 Replies to “Les programmes télévisuels sont-ils utiles à l'émergence des évidences en médecine ?”

  1. l’article danois avec commentaire du très honorable Nicols D. (je plaisante) mérite un développement. Attention même si vous êtes de mauvais poil, vous allez rire :
    ” Nous avons cherché à estimer la proportion de patients susceptibles d’arrêter leur traitement à la suite de la polémique du début d’année 2013 puis à modéliser les conséquences en fonction du nombre de patients traités par statines en France en séparant prévention primaire et secondaire. Le but était simple : tirer la sonnette d’alarme sur l’impact de santé que cela pourrait avoir. Nous lançons d’importants messages de santé publique à travers les médias, et il faut se rendre compte qu’il y a un impact potentiel. Le but n’était pas de comptabiliser les décès attribuables aux possibles arrêts de traitement associés à cette polémique au mort près. Mais, si on lance des messages sans réfléchir, il peut y avoir des conséquences y compris dramatiques”
    désolé j’arrête, j’en peux plus

    1. C’est vrai que “plus c…” tu meurs…
      Et c’est ça qu’on m’oppose…
      J’ai dit dans un interview récent que nous assistions à un “arrêt de la pensée” chez mes opposants… A t-on mieux ?

  2. J’ai fait une petite constatation: on dirait qu’en France, vous êtes la seule personne qui “passe” à la télévision (ou qui est interviewé dans la presse) qui puisse alerter sur les problèmes liés aux statines.
    Ca peut donner l’impression (pas aux lecteurs de ce blog) mais à ceux qui survolent la question, que vous êtes un” cas” , peut-être un illuminé?

  3. “avons-nous quelques bonnes raisons de « participer » à ces tristes spectacles ?”
    Je croyais que c’était le sujet, apparemment on parle plus de vaccin ici que de “télévisuel” !
    En tout cas, les passages à la télé auront au moins eu le bénéfice de “secouer les cocotiers”, d’autant qu’on aime bien côté téléspectateur les débats remuants. Je n’ai vu que le 1er je suppose, où la “spécialiste de médecine d’antenne” avait été odieuse à mon sens, quel malaise j’ai ressenti, comment peut-on traiter son ” client ” de la sorte ? Mais cela aura aussi provoqué des réactions peut-être chez les cerveaux pas trop statinés ! Voire déjà bien statinés ! C’était pas gagné, c’est sûr .
    Ce que je voulais dire, c’est que je viens de lire ce matin (mais j’ai lu vos livres déjà du cholestérol à l’AVC, donc mon info ne se fait pas par la télé… ) dans Alternative ABE , 3 pages de vous et Even, et que ces messages circulent, et que ça fait son chemin, beaucoup ne liront jamais vos livres, alors ces biais télé /revues/internet, je pense que ça participe à faire avancer un peu.
    Le spectacle de la télé à l’avantage de toucher beaucoup de monde et d’en déranger pas mal également, puisque c’est le média n°1 ! La littérature aura toujours moins d’impact dans des domaines comme le vôtre sur la population non initiée au langage médicale, tandis que “le reportage” peut sensibiliser.
    Je participe à mon échelle à faire passer le message et je peux “me vanter” d’avoir fait envoyer des boites de statines à la poubelle !
    Dur combat que le vôtre !
    Maintenez le cap, Bonnes fêtes Capitaine !
    Françoise

  4. En plus de tous les mauvais effets secondaires des statines décrits là, il y a des tendinopathies, des ruptures de tendons, des atteintes irréversibles aux tendons. C’est connu, c’est publié mais c’est à peine évoqué dans les notices.
    J’ai personnellement et avec mon médecin déclaré cet effet secondaire à l’affaps en mars 2010.

  5. La menace d’une extension des vaccinations se fait plus précise : http://www.pharmasite.fr/actualites/rencontre-avec-sandrine-hurel-la-vaccination-en-officine-n-est-pas-encore-mure-pour-la-france.html
    Ne faudrait-il pas rendre obligatoire l’ensemble des vaccins ?
    Je pense que personne ne peut sérieusement défendre ce point de vue. Tous les vaccins ne jouissent pas du même degré de pertinence et d’efficacité. Il existe un grand nombre de vaccins dont l’utilité n’est que ponctuelle. Pensez par exemple aux vaccins contre les maladies exotiques, qui ne sont justifiées qu’en cas de certains voyages. Si l’on réduit le prisme aux vaccins bénéficiant d’une recommandation dans le calendrier vaccinal (beaucoup moins nombreux, dont l’efficacité est pleinement avérée et le bénéfice- risque très largement positif), alors la question peut légitimement être posée . Cela correspond à un point de vue qui se défend, avec ses avantages et ses contraintes. Mais une telle décision ne peut pas être prise par une seule personne, fut-elle députée. Elle doit résulter d’un débat public éclairé et d’une qualité irréprochable.

  6. J’ai trouvé dans une librairie médicale un livre d’occasion, que j’ai acheté le prix d’une croûte de pain :
    Philippe Abastado – CHOLESTEROL MALADIE REELLE ET MALADE IMAGINAIRE – Collection les empêcheurs de penser en rond – le livre date de 1998 et est édité par “Institut Synthelabo pour le progrès de la connaissance” (ya un rapport avec Sanofi ?!?)
    La partie 2 s’intitule : La maladie ou le méchant cholestérol. Bref, ça n’a pas vraiment l’air d’être un livre pro-statine …
    C’est connu ?

  7. C’est bien pour cette raison que la seule chose qui compte réellement sur le front des vaccinations est la levée l’obligation vaccinale.
    Dans la pratique, les vaccins que l’on trouve en pharmacie sont avec de l’aluminium et incluent un nombre de valence de plus en plus élevée… Les experts nous impose leur loi et alors ? Ce problème n’est pas nouveau. Chercher à contrer cette influence est un thème spécifique, qui va concerner les vaccins mais aussi la psychiatrie, la cardiologie … etc. Le dernier rempart pour l’individu avisé qui ne souhaite pas être une victime des médicaments inutiles est de refuser la prescription. Tant pis si le patient s’engueule avec le médecin, puisqu’au minimum il garde cette liberté ! Ceux qui ont refusé de prendre des statines et l’ont annoncé à leur cardiologue ou généraliste, ont vécu l’expérience de l’engueulade … mais les dégâts sur leur santé sont minimisés parce qu’ils ont quand même pu REFUSER de prendre le médicament.
    Avec les vaccins, il est difficile de refuser, soit parce qu’ils sont obligatoires (avec le risque de sanction que vous évoquez), soit parce que la pression sociale (et professionnelle pour les personnels de santé) liée à la vaccination est gigantesque (à cause de cet argument de la “vaccination solidaire”). Il suffit de lire quelques débats sur les forums ou à la suite d’article de presse pour le comprendre ! Très vite, si quelqu’un conteste ne serait-ce qu’un dixième de ce que je conteste ici, on l’accuse d’être victime d’une “théorie du complot”. Les vaccins se distinguent des autres prescription par ces caractéristiques : elles sont “solidaires” et obligatoires de fait (comme ça a été dénoncé).
    Actuellement, n’importe qui critiquant les vaccins est qualifié immédiatement d’antivaccin, comme si c’était une caractéristique honteuse, dégradante, immorale … Et les gens ont crus que c’était le cas ! Si bien qu’aujourd’hui, des obligations vaccinales mises en place dans les années 30, 40 ou 60 ont toujours valeur légale en 2015 (Les troupes contestant ces obligations sont dégarnies de manière chronique). Et ce fait considéré comme “normal” par la population (parce que grâce à ces obligations, les maladies ne vont pas “revenir”) est apparemment en train de permettre au CTV de positionner de nouvelles obligations vaccinales. On retire une liberté fondamentale aux individus et aux parents. J’ai des doutes sur le fait qu’ils seront nombreux à en prendre conscience tant ils sont pollués par l’idée que “les maladies vont revenir” si les autres arrêtent de se vacciner … On a pas fini d’entendre “les maladies vont revenir”. Ils vont user cette affirmation jusqu’à la corde.
    Opposer les uns contre les autres, diviser pour mieux régner est une stratégie de management pour garder la paix sociale dans certaines entreprises … Va-t-on mettre en place ces mêmes stratégies pour faire passer en force les vaccinations obligatoires ?
    Il faut changer de méthode pour obtenir la liberté vaccinale. Aujourd’hui, la propagande attaque les gens qui critiquent la vaccination en les traitant d’antivaccins, comme si c’était honteux ? Alors, il faut accepter cette honte et garder la tête haute. Je me moque que l’on essaie de ridiculiser mes opinions car elles ont le mérite de la clarté.
    On vit une époque réellement particulière. Autrefois, les gens se battaient pour la liberté, vont-ils aujourd’hui se battre pour empêcher les autres de bénéficier de la liberté de refuser les prescriptions de leur médecin ?
    Il y a une seconde chose qui m’inquiète tout autant que l’extension des vaccinations obligatoires : C’est la mise en place de moyens électroniques de suivi dans le domaine de la santé (carnet de vaccination électronique, Dossier Médical Personnel, Dossier Pharmaceutique etc) => Ces instruments permettent le CONTROLE des individus. A une époque où l’on demande aux gens de consommer des médicaments génériques et où l’on parle sans cesse dans la presse de “coût de la santé”, je pense que nos autorités ont la possibilité d’utiliser ces archives électroniques pour forcer les gens à réaliser des actes médicaux. Dans le domaine de la vaccination et dans le contexte d’une extension des obligations vaccinale, cette possibilité de contrôle est évidente (et il est question de supprimer les allocations familiales aux familles refusant des vaccination en Australie), si bien que l’obligation vaccinale de demain n’aura plus aucun rapport avec celle d’hier ! Mais, en cet époque de naïveté intégrale, qu’est-ce qui empêche nos autorités d’utiliser ces outils d’archivage pour appliquer des mesures de rétorsion touchant au portefeuille des récalcitrants ? Demain, la société aura-telle atteint un tel niveau de croyance dans la validité des thèses des experts que l’on retirera les remboursements hospitaliers des gens victimes d’infarctus si l’on se rend compte qu’ils ont refusés de prendre des statines ?!? Ce n’est pas de la science-fiction, les articles évoquant des besoins de prescriptions massives afin de réaliser des économies en matière de remboursement sécurité sociale sont nombreux … Il me semble même qu’il y a certaines contraintes pour les médecins concernant leur prescription.
    Des éléments techniques de privation de liberté ont été mis en place dans l’indifférence générale : Loi renseignement, paiement sans contact (et son corollaire = la disparition de l’argent espèce d’ici qq années). Allons-nous ajouter de nouvelles vaccination obligatoires à cette liste ?!?

  8. @Maître
    Par. 7, parce que je ne suis pas un antivaccin ordinaire…

  9. je me croyais crétin, puis voilà ce que je trouve dans la presse ! :
    “Marisol Touraine a-t-elle confondu le DT-Polio et le BCG, vaccin obligatoire et vaccin recommandé ? Lors d’une intervention sur BFM TV, le 3 juillet 2015, la ministre de la Santé s’est montrée confuse sur le sujet. Une confusion qui a fait jaser sur les réseaux sociaux, et qui mérite d’être clarifiée. Explications…”
    j’ambitionne d’être ministre

    1. pour les nuls dont je suis et le public, il est urgent de clarifier la situation, voire de comprendre qu’on ne comprend pas :
      “Si un parent refuse de faire vacciner son enfant contre le DT-Polio, il risque en effet jusqu’à six mois de prison et 3.750 euros d’amende.
      Ce n’est pas le cas avec le BCG qui protège contre la tuberculose, ou d’autres vaccins dits “recommandés” comme celui contre la rougeole ou contre l’hépatite B. Autrement dit, pour ces vaccins, les parents restent libres. Mais la réalité est plus complexe…
      “Un vaccin recommandé est un vaccin qui peut théoriquement être accepté ou refusé, mais dans la réalité ce n’est plus vrai. Parce qu’il n’existe plus de vaccins uniques contre la diphtérie, le tétanos, ou la polio, adaptés à l’enfant et qui permettent de satisfaire aux obligations légales sans vacciner contre les autres”, ajoute le Dr Robert Cohen.
      En France, l’obligation vaccinale fait régulièrement polémique. En 2014, le Haut Conseil de la Santé publique estimait déjà que le dispositif public de vaccination actuel était “complexe, illisible et inégalitaire”
      Voilà maintenant c’est clair : c’est incompréhensible

  10. moi j’ai rien compris
    mais alors rien du tout
    faut se faire vacciner ou pas ?

      1. Si le vaccin marche, et a des effets secondaires possibless (supposons) alors le fait de ne pas se vacciner pour ne pas payer le prix des effets secondaires, tout en bénéficiant de l’effet “protection de groupe/effet barrière ” (supposons qu’il existe) alors, ne pas se vacciner c’est prendre du bénéfice en laissant le risque aux autres.
        Moi qui croit aux bénéfices et à l’effet barrière pour ntament la polio, la variole, , je ne trouve pas juste que certains ne participent pas aux risques. Mais je suis conscient de ce que je ne présente pas ici en 6 lignes une défense argumentée de l’efficacité vaccinale.

        1. Le problème est que sur la base des argumentaires et techniques habituelles de scientifiques occidentaux, nous n’avons pas d’évidence robuste que la vaccination soit efficace, un peu comme un antibiotique peut l’être par exemple ou encore un anticoagulant (je connais mieux).
          Le code de santé publique est clair : nous devons traiter sur la base d’une démonstration scientifique. Avons-nous ?
          Pourquoi n’avons-nous pas ?
          Serait-ce si difficile de randomiser 50000 ou 10000 personnes âgées et de leur administrer le vaccin anti-grippal de l’année (versus un placebo) ? Et de vérifier s’il y a une différence en termes de mortalité et complications broncho-pulmonaires pendant l’hiver ? A quoi sert l’INSERM si l’État ne peut pas obtenir ça de nos chercheurs patentés (Blubs et oups !) ?
          Peut-être l’ont-ils fait ?
          Quelqu’un sait ?
          S’ils ne l’ont pas fait encore, qu’ils le fassent et qu’en attendant …
          S’ils l’ont fait et que nous n’en connaissons pas les résultats, c’est que …
          NB 1 : si vous recherchez, via un quelconque moteur de recherche, l’effet de la vaccination anti-grippale sur la mortalité, que trouvez-vous ? Plutôt une augmentation de la mortalité, expliquée par les complications immédiates de la vaccination.
          NB 2 : le prétexte souvent évoqué qu’on ne peut administrer un placebo (et donc qu’un essai clinique n’est pas éthique) est ridicule face à la vague de scepticisme.
          Il faut conduire un essai clinique !!! Et cet essai doit être conduit indépendamment de l’industrie du vaccin mais avec un financement de cette industrie…
          C’est beau la science et c’est simple la recherche médicale, Vingt Dieux !

          1. si vous êtes monothéiste cher maître il ne faut pas de majuscule à vingt dieux, ou vous allez froisser notre seigneur qui, quoique parfait, est susceptible…
            Inch Allah

          2. Lorsqu’un républicain demande de la vraie science pour prouver les bénéfices des vaccins (et donc un essai clinique comparant vacciné et non vacciné) on lui oppose effectivement l’idée que créer un groupe non vacciné ne serait pas éthique :
            http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/vaccins-un-parlementaire-americain-135545
            C’est en relation avec votre dernier livre du coup, dans lequel vous expliquez que certains types d’essai clinique ne serait pas éthiques ! Les “experts” perdent vraiment les pédales en proclamant que la non-vaccination n’est pas éthique. Comme si le fait de n’appliquer aucun traitement à un groupe d’individu était équivalent à l’empoisonner chimiquement …
            Normalement, comme pour tout traitement, c’est à ceux qui demande de vacciner la population de justifier le fait que c’est nécessaire. La vaccination est le seul traitement médical où l’on considère que ceux qui refusent ce traitement doivent justifier leur décision (à cause de la vaccination qu’il faudrait faire aussi pour les autres) ! Si tout est faux, vous rendez-vous compte de la perversité de l’argumentation pour promouvoir la vaccination ?!?
            A noter que si un essai clinique était conduit, il faudrait que le placebo ne soit pas un liquide correspondant au vaccin sans les éléments biologiques (mais avec aluminium, formaldéhyde… etc déclenchant tout de même des effets secondaires). Le placebo doit être un groupe non-vacciné, car on doit tester le rapport risque / bénéfice de la vaccination et pas seulement l’UTILITE de la vaccination !

          3. Effectivement ; il faudrait plus de deux groupes ; mais là ça n’est plus éthique selon la Convention d’Helsinki : on ne peut rien attendre de bénéfique pour le sujet testé d’une injection d’un quelconque aluminium ; là on ne peut pas ; facile à comprendre !
            Bon vent, matelot

        2. La variole n’a pas été éradiquée avec la vaccination. Je sais que c’est l’argument numéro 1 qui est servi quand on veut défendre les vaccins.
          http://www.infovaccin.fr/l-eradication-de-la-variole.html
          “Surveillance-endiguement” (autrement dit c’est la mise en quarantaine) est la stratégie mise en place par l’OMS pour éradiquer la variole.

  11. Pas Ricardo, mais Ricomart: mille pardons pour le lapsus – j’en parlerai à mon analyste…
    MG

    1. Je trouve ça sympa Ricardo,un petit côté méditerranéen à prendre en infusion bien diluée, suivant les recommandations de notre hôte, et surtout en mangeant ! Vous êtes pardonné par un champion du lapsus volontaire s’agissant des noms et autres pseudos.
      RicoMarto

    2. Mèfi Dr De Lorgeril. J’ai l’impression que du haut de son Olympe de savoir, le Dr Girard, dont j’aime bien certains articles ( lorsqu’ils sont compréhensibles.. Il me pardonnera d’être selctif) n’aime pas les “têtes blanches : Après le Pr Joyeux, c’est au tour du Pr Even .
      Ne blanchissez pas trop vite sous le harnais ( ou le grande voile ) sans quoi vous serez impitoyablement foudroyé de son mépris souverain.
      ” Ainsi, nous sommes quasi obligés d’être malhonnête lors de controverse, ou tout du moins légèrement tentés de l’être. De cette façon, la faiblesse de notre intelligence et la perversité de notre volonté se soutiennent mutuellement.
      L’art d’avoir toujours raison (titre original eristische dialektik) (1830), Arthur Schopenhauer ”
      C’est valable entre les deux communiquants…
      Je n’ai l’intention de mettre en doute ses capacité d’expert ou de pourfendeur d’idées médicales reçues, mais si je m’en réfère à la première phase du second paragraphe de son commentaire :
      « Souvent dépourvus de la moindre formation scientifique (voir d’une formation tout court) mais manifestement fascinés par « l’autorité écrasante de la science » (L. Lafforgue) dont ils sont incapables de comprendre les limites et la justification, la plupart des anti-vaccinalistes (du moins, en France et en Belgique) s’imaginent qu’il suffit de parler haut et fort pour s’imposer comme interlocuteurs légitimes. »
      je me demande s’il ne prend pas les lecteurs de ce site et ceux qui ne sont tout à fait de son avis pour des décérébrés!!! En ce sens , j’approuve le commentaire de « Dr MG ».
      Citation : « Tu as un cerveau formidable maintenant, une intelligence qui ne peut réellement pas être calculée, tu as déjà absorbé plus de connaissances que la plupart des gens n’en peuvent amasser dans toute une longue vie. Mais tu es. .. boiteux. Tu sais des choses. Tu vois des choses. Mais tu n’as pas encore atteint à la compréhension ou – disons mieux – à la tolérance. Tu les traites d’imposteurs, mais quand donc l’un ou l’autre a-t-il jamais prétendu être parfait ou surhumain ? Ce sont des gens ordinaires.
      Des fleurs pour Algernon [ Daniel Keyes ] «

    3. sûrement une affaire de pastis (encore une)
      moi je l’aime “l’inénarrable Even”
      au moins ce n’est pas 1 bulldozer qui cherche à écraser tout le monde

      1. Moi j’aime tous les inénarrables, TOUS, avec leurs qualités et leurs défauts [qui n’en a point ?]
        Ce que je n’aime point ce sont les “petits” et gros tricheurs et menteurs qui font du business en tondant des pauvres innocents…
        Tous les autres je les aime bien, excessifs ou pas…

      2. Tu m’étonnes mon Filou, toi qui d’habitude aime le muscle. Ne me dis pas qu’avec le muscle humide c’est différent ! Et oui les idées ont parfois des petits muscles qui bouleversent le monde.

  12. Comme attesté par le nombre de contributions que j’ai consacrées à ce sujet (sur mon site ou ailleurs), tu me trouveras toujours à tes côtés quand il s’agira de réfléchir à la crédibilité de l’expertise. Mais s’il s’agit de répertorier les « vrais » experts, évite de promouvoir un confrère qui n’a jamais prétendu à la moindre expertise (« Le bruit des sabots »), ou une anti-vaccinaliste (« Mensonges et propagande ») omnisciente dont la seule activité professionnelle connue a été celle de mannequin, milieu peu réputé pour recruter sur le QI.
    Souvent dépourvus de la moindre formation scientifique (voir d’une formation tout court) mais manifestement fascinés par « l’autorité écrasante de la science » (L. Lafforgue) dont ils sont incapables de comprendre les limites et la justification, la plupart des anti-vaccinalistes (du moins, en France et en Belgique) s’imaginent qu’il suffit de parler haut et fort pour s’imposer comme interlocuteurs légitimes. Mais quand tu vois la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations (avec laquelle S. Simon a tellement collaboré) écrire sans rire, en page 13 de son dernier document (destiné à Madame Hurel), que « Les vaccins ne répondent pas à la définition d’un médicament », tu te dis qu’ils ont encore beaucoup de travail à faire pour mériter d’aller jouer dans la cour des grands. Note qu’en matière d’inepties technico-réglementaires, l’inénarrable Philippe Even a fait nettement pire, sous le prétexte d’une « mission » officielle dont personne n’a jamais retrouvé la lettre. Comme l’a bien noté Ricardo, ce sont « les deux faces de la même pièce »…
    Bien à toi.
    Marc Girard

    1. En général, je ne laisse pas de signature reconnaissable des visiteurs et témoins sur ce blog ; nous ferons une exception très “exceptionnelle” avec Marc Girard : ça se comprend.

    2. Cela me laisse pantois qu’une personne puisse en juger une autre simplement sur la profession qu’elle a exercée…..
      Enfin les mannequins ont au moins les chevilles fines……..

      1. Ouh lala ……magnifique tacle sur le ballon , bien dans les règles d ‘ Hippocrate .
        Le carton rouge sera donné à MG pour anti-jeu permanent et mauvais esprit .

    3. Si l’ éminent MG , expert en expertise pouvait nous expliquer le paradoxe suivant :
      Existe t-il un lien entre le fait que France soit le seul pays ou la psychiatrie a été – et est toujours- inféodée aux thèses psychanalytiques , et le record de consommation de psychotropes dans notre pays ?
      Merci de ne pas m’engueuler comme d’hab’ .

    4. L’ouvrage de de S Simon est un ouvrage tout à fait documenté et qui peut apprendre beaucoup de choses aux gens même si il n’est pas irréprochable sur le “plan technico-réglementaire”. Elle ne se présente pas comme une experte et dire que sa vie et son activité se limite au métier de mannequin est pour le moins arrogants. De même certains blogs anti-vaccinalistes belges, notamment initiatives citoyennes, débordent d’informations (vous même y êtes référencé) tout à fait utiles pour qui cherche à s’informer. Les 3 femmes qui tiennent ce Blog sont courageuses ; que veut dire “être un interlocuteur légitime” ?
      Je me souviens de votre prestations à Arrêt sur Image en face de M Cymes et le Pr Berche avec votre mot de la fin : “PARMI LES ANTI-VACCINS, IL Y A BEAUCOUP DE TARÉS” ; ce jour là vous étiez beaucoup moins percutants que dans vos écrits ou lorsque vous évaluer un QI sur une profession antérieure et vous n’avez pas dénoncé grand chose face à deux personnages complètement impliqués avec Big pharma. Vous donniez l’impression de “faire parti du même club” entre gens qui s’apprécient. pourtant les compétences “technico-réglementaires” de ces deux personnages n’avaient pas l’air supérieures à celles de certains antivaccinalistes.
      Enfin que doit on dire du QI de quelqu’un qui se dit psychanalyste et qui cautionne une théorie philosophique délirante où il est dit entre autres âneries que la “psyché” est le résultat du désir refoulé de sauter sa mère, du plaisir à contrôler son exonération fécale…etc

    1. Je me suis fortement intéressé à Marc Girard récemment, côté dénonciation des vaccins plutôt.
      Sa plume est assassine, mais ça ne l’empêche pas d’être extrêmement pertinent. J’apprécie spécialement sa manière de présenter les faits et d’argumenter sans se laisser influencer par ceux qui pourraient avoir une position proche de la sienne.
      Par exemple, sur les vaccins, il s’en prend à la crédibilité de tout le monde, y compris celle des associations (Revahb …) qui pourraient être considérée comme utiles dans leur critique de la vaccination !
      Pour lui, on est à la veille d’une extension des vaccinations obligatoires, et il faut reconnaître que son argumentation est … terriblement convaincante. Là aussi il se base sur les faits (l’avis du HCSP, la réaction de la ministre, la confirmation de la constitutionnalité de la vaccination obligatoire etc). Il ne semble pas que la LNPLV ait pris conscience de la menace.
      L’heure n’est plus à la moindre modération vis-à-vis de l’utilité de la vaccination. Elle est inutile et toxique. Il n’y a pas des vaccins utiles et d’autres inutiles dans la mesure où c’est le principe même de la vaccination qui est contestable. On ne peut plus simplement revendiquer des “vaccins sûrs”, “sans aluminium” ou “avec les seules valences obligatoires”, car même une victoire ponctuelle n’empêchera pas le Comité Technique des Vaccinations de revenir à la charge ultérieurement. Les labos auront éternellement besoin de commercialiser de nouveaux vaccins et de communiquer dessus … seule la revendication de la levée de la vaccination obligatoire est utile.
      Et malheureusement, les experts pourront utiliser cette contestation pour argumenter sur le fait qu’il y a trop de “défiance vis-à-vis de la vaccination obligatoire” pour ETENDRE ces obligations…
      Le piège est vraiment vicieux.
      Pour l’heure, j’ai acheté ce matin le livre “horrible vérité sur les médicaments anticholestérols” qui va être lu très vite, et que je vais promouvoir auprès de mes proches. Peut être faudrait il aussi écrire dans l’urgence un livre sur la vaccination.

      1. Un livre sur la vaccination ?
        Bonne idée ; mais … chaque chose en son temps !
        Et il faut trouver un expert, un vrai, qui soit aussi libre et indépendant…
        On peut essayer “sous le sabot d’un cheval” peut-être…
        Il y a déjà “Vaccins, mensonge et propagande” ; vous avez quoi contre ?

      2. Mon cher Emilio,
        Je n’y entends pas grand chose en matière de vaccination, n’ayant constaté, pour ma part, que leur relative peu d’efficacité dans certains cas, la tuberculose pour ne citer que le BCG qui, d’ailleurs, n’est plus obligatoire, me semble-t-il ? J’ai découvert le docteur Marc Girard par ce même blog, une magnifique découverte tant son verbe est haut et bien placé. Mais mon cher Emiliano, ce que dit Girard, si j’ai bien lu, c’est que pro et anti vaccinations sont en quelques sortes les deux faces de la même pièce ? Je cite : ” Sans me vanter, je pense à avoir été le premier Français à essayer de sortir de l’alternative débile « pro »- ou « anti-vaccins », et à demander, simplement, que les vaccins soient considérés et, surtout, évalués avec le minimum de rigueur normalement requis pour n’importe quel médicament “. Aussi, mon cher Zapata, est-ce cela qui coince pour vous ?

        1. Non, ça ne coince pas du tout, bien au contraire …
          Les vaccins ne sont aucunement évaluée de manière scientifique. Si c’était le cas, alors il existerait des essais cliniques comparant la fréquence de survenue d’une maladie entre un groupe traité et un groupe témoin. En même temps, si l’on considère que le dernier cas de diphtérie en France a eu lieu il y a 30 ans et qu’il y a 0,5 cas de tétanos par million d’habitants (wikipedia), est-ce que vous imaginez la taille des échantillons à étudier pour détecter la moindre différence entre les 2 groupes ?
          Au moins, avec les statines, les industriels essaient de faire des essais cliniques (certes falsifié, mais au moins ils essaient). Avec les vaccins, ils n’essaient pas du tout ! Tout ce qu’ils font c’est observer que l’injection d’un vaccin, comprenant aussi un adjuvant dont le rôle est d’augmenter la réponse immunitaire, provoque une réaction chez l’individu qui reçoit l’injection. Et après, ils proclament le vaccin “efficace” parce qu’il y a cette réaction !
          Donc non, ça ne coince pas du tout. On devrait appliquer la même méthodologie d’évaluation à la vaccination que celle que l’on applique aux maladies cardiovasculaires. Certains répondront : “on ne peut pas faire ça car ça coûterait trop cher et ça risquerai de remettre en cause l’utilité de la vaccination, du coup les maladies vont revenir … ” etc etc…
          S’il est impossible d’évaluer sérieusement les bénéfices de la vaccination, alors on arrête d’emmerder les enfants, les adultes et les personnels de santé avec ces injections, point !
          On a pas à “craindre” le retour du tétanos (maladie d’ailleurs non immunisante), ni celui de la diphtérie ou de la polio en France … on a juste à se préoccuper des AVC, infarctus, cancer, accidents de la route, suicides, centrales nucléaires… etc. On a largement de quoi s’occuper en essayant de traiter ces problèmes plutôt qu’à faire des campagnes de communication coûteuses et malhonnêtes pour injecter à des enfants des virus SV40, PCV-1 associés à du mercure ou de l’aluminium ou du formaldéhyde soi-disant pour prévenir des maladies soient disparues, soit bénigne !
          J’ai lu “Vaccins, Mensonges et Propagande” de Sylvie SImon. Ce livre est une excellente source d’information que l’on entend JAMAIS, ni de la part des autorités publiques, ni de la part (évidemment) des experts. Ce livre racontent notamment l’histoire de la vaccination (et les nombreux accidents qui émaillent cette histoire, avec des vaccins mal inactivés ou contaminés) et montrent les dessous de la propagande vaccinale. Mais je n’adhère pas à la partie sur l’homéopathie. Sylvie Simon a écrit des livres sur le taro ou les “enfants indigos”, ça tend à décrédibiliser ses propos sur la vaccination, mais ça n’est pas le cas ! Elle est factuelle quand elle parle des vaccins dans ce livre.
          Je ne suis pas un antivaccin ordinaire, parce que je ne crois pas à l’homéopathie, ni aux bienfaits du sérum de Quinton ou au chlorure de magnésium en tant que produit miracle contre les maladies infectieuses. Par contre, je crois que les vaccins sont dangereux tout simplement parce qu’un individu vacciné a des effets secondaires (ne serait-ce que de la température). On peut s’amuser à minimiser ces effets secondaires si l’on a un stock de vaccin à écouler, ça n’empêchera pas le vaccin d’avoir des effets secondaires injustifiables si on les compare à la fréquence et à la gravité des maladies que l’on veut soi-disant “prévenir”. Le bénéfice / risque de la vaccination, même si l’on pense que ceux-ci sont utiles, est dramatiquement négatif.
          La propagande vaccinale est d’une perversité extrême d’une tout autre dimension que la propagande des statines… car si l’on vend les statines en prétendant qu’elles protègent d’une maladie cardiovasculaire, on vend un médicament en disant qu’il va protéger contre une maladie fréquente, et l’individu seul est concerné. Si cet individu refuse de prendre la statine, après tout, c’est sa propre vie qui est concerné.
          Dans la vaccination, on prétend prévenir une maladie dont la fréquence est inexistante, dont le refus est susceptible de menacer la communauté tout entière (si la vaccination baisse, les maladies vont reveniiiir), avec un argument moral dans l’acte médical (la vaccination est solidaire). La vaccination a ceci d’absolument géniale qu’elle permet de traiter 100 % des gens (ou presque) sans aucune corrélation avec la fréquence de la maladie à traiter. Pour augmenter les ventes de vaccin, pas besoin d’abaisser des seuils biologiques à partir desquels on va traiter les gens (comme avec cholestérol, hypertension ou diabète), il suffit juste d’inventer de nouvelles menaces puis de dire qu’il faut “être solidaire et jouer collectif et accepter la vaccination” (argument moral) => Aucune preuve scientifique sérieuse n’existe pour le bénéfice de la vaccination (faut voir les courbes historique de la fréquence de ces maladies pour le comprendre rapidement), mais on les vends massivement parce qu’on encense le “sens moral” de ceux qui se font piquer (personne ne veut être immoral).
          C’est diabolique…
          Un expert libre et indépendant sur ce sujet ne peut être que Marc Girard ou Michel Georget.

          1. Cher Emilio,
            Je suis gêné. Gêné parce que je n’ai rien à redire à vos argumentaires, réflexions et commentaires sur le sujet de la vaccination, tout est pesé, réflechi, bref, vous ne pouvez être qu’intelligent et pourtant vous nous faites la démonstration éclatante que vous êtes vous aussi capable d’idées pitoyablement fausses car préconçues. Méfiez-vous, c’est comme ça qu’un jour on défend les statines…
            Je remarche, re-cours et refais du sport quatre fois par semaine grâce au Quinton, sans AINS ni antalgiques. Je suis à nouveau plein de joie de vivre grâce au Quinton. 70% de tous mes lombalgiques chroniques traités toutes causes confondues ( pincements discaux, hernies, arthrose sévère) sont soit améliorés franchement soit totalement indemnes de douleurs -je ne dis pas guéris évidemment-
            Les Hommes oublient les savoirs anciens et les remplacent par de plus récents, c’est plus classe. Dommage, ils feraient mieux de les empiler…
            Dans son ouvrage “L’eau de mer milieu organique, constance du milieu marin originel comme milieu vital des cellules à travers la série animale” Quinton a DÉMONTRÉ la parfaite similarité des milieux intérieurs avec l’eau marine des origines de chaque série zoologique.
            Voilà pourquoi les théories marines sont utilisés dès 1897, à Beaujon, la Pitié, Saint-Louis, Tenon, Hôtel-Dieu, puis appliquées à New York, Londres, Alexandrie pour les mêmes raisons: traitement Curatif des gastro-entérites, du choléra, et de l’hypotrophie du nourrisson. Avec des résultats systématiquement exceptionnels. Des essais sur la tuberculose, les leucémies et deux cancers solides ( sein, utérus) ont même été décrits.
            Voilà pourquoi aussi on perfusait les Poilus blessés en 14-18 au Quinton avec des résultats superbes en terme de survie dans les indications d’hémorragies graves et de sepsis.
            Voilà pourquoi Marie José Stelling, biochimiste, ancienne présidente de l’association Suisse de médecine transfusionnelle de Genève a pu mener à bien des travaux stupéfiants sur le métabolisme des lymphocytes cultivés dans du sérum d’eau de mer…
            Dans la vie, je rigole de tout sauf:
            1- du Maître,
            2- du Côté Rôti,
            3- de René.
            En savoir plus:
            1- “le secret de nos origines” André Mahé, éd. Courrier du livre.
            2- Sur YouTube, taper Epineuze.
            3- op. cit, René Quinton, 1904.

          2. Moi aussi j’ai lu Vaccins Mensonges et Propagandes
            J’en ai gardé une très mauvaise impression; PAs sur qu’elle n’ait pas choisi que les références qui soutiennent sa cause et en plus je ne me souviens plus des détails (faudrait relire) mais mon impression contrairement à la lecture d’un bouquin de MDL, c’est que ça ne tenait pas la route.
            Et les dernières pages c’est le délire . Ca ne fortifie pas la confiance qu’on peut avoir en l’auteur.
            Désolé je ne peux pas être plus factuel, ça fait trop longtemps.
            Accessoirement il est des choses , pour les maladies rares , non démontrables par une essai thérapeutique comme justement la vaccination contre le tetanos.
            QUe le tétanos ne soit pas immunisant n’est pas très important. Ca n’a rien a voir avec une vaccination contre la rougeole.
            J’ai du mal à accepter que la quasi-disparition par exemple des méningites à hémophilus influenza soit une pure coincidence avec la vaccination en masse. Demandez aux pédiatres de plus de 50 ans .

          3. Si l’intérêt ou non d’une vaccination évaluée en fonction du rapport bénéfice/risque n’a pas été effectué de façon indépendante, comment affirmer que la dite vaccination est utile ou non?
            A mon avis , c’est la question essentielle à se poser.
            De la réponse , découlera la suite.

      3. Je connais la prose de Marc Girard depuis pas mal d’années.
        J’apprécie énormément ce qu’il écrit quand il se contente d’énumérer les faits. C’est un expert vraiment indispensable.
        Par contre, il se discrédite complètement par sa rhétorique où il insulte tout le monde. Il n’y pas grand monde pour trouver grâce à ses yeux.
        Il est le type même de l’expert qui sait alors que les autres ne savent rien.
        Je suis d’accord qu’il a des connaissances sur le sujet des vaccinations que pas grand monde possède. Est-ce une raison pour être aussi arrogant et méprisant et insultant?
        J’ai toujours regretté sa façon de s’exprimer qui est contre productive ( c’est un euphémisme).
        J’ai eu l’occasion de le lui dire par mail privé. Il m’a à chaque fois envoyé “chié”.
        C’est bien dommage car avec une parole “plus lisse” il pourrait être écouté et peut être entendu.
        Mais la façon dont il s’exprime le discrédite complètement ce qui est fort dommage car il a beaucoup à apporter.
        Par ailleurs, il poursuit de sa vindicte certaines personnes dont Irène Frachon. Je n’ai jamais compris pourquoi, mais quelque soit le sujet ( même si cela n’a rien à voir avec elle) il lui envoie une pique ou des insultes.
        Je regrette beaucoup qu’il ne soit pas plus “posé” dans son expression, il aurait beaucoup à gagner mais il n’en a cure.
        Je le redis c’est vraiment dommage car un expert sur les vaccins de sa qualité mériterait une plus grande écoute.

  13. Bonsoir,
    Pour ce qui me concerne, vous êtes le grain de sable qui grippe la machine…
    Toute cette machinerie, destinée à organiser la vente de molécules qui rendent malades, vous l’avez “contaminée” et j’en suis heureux ! Comme pour beaucoup d’autres ici (médecins ou patients), vous êtes plus qu’utile, vous êtes vital. Vous grattez là où les autres, biberonnés par les labos, anesthésient.
    Ma vie a changé lorsque j’ai décidé de dire “merde” à ma cardiologue qui vous traitait d’assassin. Aujourd’hui, je suis convaincu (et non persuadé… il y a une nuance) d’avoir pris la bonne décision de stopper le Crestor qui empoisonnait mon quotidien. Je ne regrette qu’une seule chose, celle de ne pas avoir eu connaissance de votre existence un jour de juillet 2010 lorsque je suis enfin sorti de l’hôpital Henri-Mondor de Créteil avec cette saloperie d’ordonnance qui m’a accompagné au moins 2 années !
    Trugarez Monsieur, comme on dit chez moi (à l’ouest) !
    Continuez, et ne doutez pas !
    Chapeau bas !
    Erwann

  14. je suis “angiologue” , je vous ai rencontré en 2007 lors d’un congrès de pathologie vasculaire , je prescrivais déjà fort peu de statine ( seulement en prev secondaire chez des patients à haut risque …) après ce congrès j’ai lu vos livres et suivi votre blog quasi quotidiennement , et bien sûr stoppé toute prescription de statine , depuis j’incite tous les patients sous statines à stopper leur TT ( et à se mettre au bon regime du Dr MDL !) en 2008/9/10.. c’était assez difficile et long il fallait beaucoup argumenter . Mais maintenant c’est presque simple( j’exagère à peine ), les patients sont beaucoup plus réceptifs , ils ont entendu ou lu vos arguments ou ceux du Pr Even ou d’autres sources, rapportant vos travaux . Ils se méfient de plus en plus de” BIG PHARMA” (bon livre que je recommande ) se plaignent d’effets secondaires dont leurs cardiologues niaient le lien avec les statines , bref le plus souvent ils sont contents à l’idée d’arrêter de s’empoisonner . j’arrive ainsi à faire( apparemment) stopper un dizaine de TT par semaine( serais-je optimiste ?) ! Et ceci c’est grâce à vous et à vos livres et interventions dans les médias , donc même si vous doutez de l’efficacité de ces dernières parfois , continuez s’il vous plait , sur le terrain on en constate l’efficacité . Pour reprendre la métaphore de Pierre RHABI ,je suis un petit colibri qui fait sa petite part mais vous, vous êtes le colibri en chef !
    Alors merci Amiral de continuer à nous donner le cap !

  15. Monsieur,
    ” Longtemps, je me suis couché de bonne heure “.
    Je reviens un peu sur cette “belle émission” à laquelle vous avez donné de votre temps, de votre énergie et de votre intelligence. Beaucoup a déjà été dit et, en résumé, je partage à bien des égards ce que notre aimable Barajh – contre le Pacifique – a pu en dire. Rien de bien grave au demeurant, nous pouvions légitimement nous attendre à pire de la part de l’impertinente critique critique Élise.
    C’est à un objet filmique que nous avons affaire, à une représentation de la réalité, pas à la réalité dans sa complexité, et ce quel que soit l’objet en question. Celui-ci s’apparente au reportage journalistique. Il est d’autres objets filmiques, que la télévision diffuse, qui, à mon humble avis, vous rendraient autrement justice que ce ” Catch Indigestion”. On ne peut se plaindre que le Crestor ait été dénoncé pour ses dangers, ni de la mise en évidence des analyses biaisées de Astra Zeneca ou encore de l’abandon aveugle de quelques Docteur Folamour ; mais tout cela pour quoi, pour expliquer le trou abyssal de notre Sécurité Sociale ! Que risque-t-on d’en retenir ? Le désormais trop célèbre “Tous pourris” ? Je n’en sais rien, mais je pense que votre point de vue a été instrumentalisé et qu’il, et que vous méritez assurément mieux.
    Parmi les autres objets filmiques, parfois diffusé à la télévision, il existe le documentaire, je ne parle pas de ces reportages – type animalier – qui n’ont de rapport au documentaire que le montage d’images et de sons. Je parle de documentaire de cinéma que l’on appelle dans le jargon du métier documentaire de création. On y défend un point de vue – au contraire du journalisme qui défend ” l’objectivité ” – On y développe un récit fait d’images et de sons – sans ce recours permanent aux commentaires qui vous expliquent ce que vous devez comprendre – On y met en scène des rencontres, des échanges, le développement d’une pensée – sans chercher à piéger l’adversaire – On peut y être critique et virulent, mais respectueux de l’autre – Est-il nécessaire d’agresser en braquant sa caméra pour obtenir les aveux d’une personne, d’un point de vue, que l’on considère comme ennemis ou fuyants ? Qui ne se trouverait embarrassé, face à un tel dispositif où le piège est patent, quelle que soit la nature de sa pensée ?
    Ces films n’ont pas de prétention à une diffusion de masse. Ce qui fait leur intérêt, c’est que la qualité ne se fourvoie pas dans le quantitatif. Chose suffisamment remarquable en cette époque où le quantitatif prétend au qualitif et où la qualité est dénoncée comme élitiste – “Dans le monde réellement inversé… ” – Certains de ces objets connaissent malgré tout une bonne audience – comme disent les médiatiques – et ont la possibilité de diffusions télé, mais aussi cinéma, aussi bien dans notre bel hexagone qu’à l’étranger. Votre propos montre suffisamment de force et d’intérêt pour dépasser les limites de notre schizophrénie nationale et passer de notre nombril à la chose commune : le monde.
    N’ayez point de regrets, ce n’est qu’un peu de temps perdu, interrogez-vous à l’avenir à quel objet vous avez affaire, et si jamais l’avis d’un homme sans qualités pouvait vous aidez, n’hésitez sans aucun doute à le solliciter.
    Santé et filmologie méditerranéennes

  16. Je ne suis pas arrivé à mettre correctement le lien, peut-être là :
    AB Science : arrêt de l’étude clinique dans la polyarthrite rhumatoïde
    Boursier.com · Il y a 56 minutes
    (Boursier.com) — AB Science a pris la décision d’arrêter l’étude de phase 3 dans la polyarthrite rhumatoïde afin de …

    1. Faut pas écouter ces imbéciles. En double aveugle et en respectant les termes de l’hypothèse primaire, on n’a pas à faire des prétendus “tests de futilité”…
      J’arrête ; je vais vomir !

      1. Un constructeur auto pris en train de tricher et ça fait un scandale mondial…
        Des salades traitées au DDT, produit pourtant interdit depuis des lustres, et ça hurle de colère chez les consommateurs…
        Amazon qui vous classe dans ses meilleures ventes alors que votre livre n’est pas encore paru…
        Bon, ben, à moins qu’un 747 ne s’écrase demain sur l’Elysée, il me semble que la fin de la semaine vous appartient.
        Courage. Bientôt le Graal.

        1. Hum…
          Pour le moment, selon mes éditeurs, les médias sont totalement muets et, apparemment désintéressés…
          Font peut-être semblants (?)
          Peut-être qu’après avoir lu que les statines sont plus cancérigènes que le tabac vont-ils au moins m’insulter ?

          1. Les statines plus cancérigènes que le tabac?
            Et on moquait mon désir de symbole… Mais je vois que le sens de la formule n’a pas de secret pour vous!
            Pour peu que vous ayez deux-trois stat’ illustratives et l’affaire est dans le sac!
            Puisque je vous dis que je le sens bien! Un flair de généraliste!

          2. Je pense qu’ils ont épuisé leur stock d’insultes et sont désemparés après l’ émission de de Mme Lucet . Vous avez passé une rapide mais déterminante couche sur les biais des études des labos, tout cela après les polémiques soulevées par les Pr Even et Debré, ilsont vu le ridicule de l’ inénarrable Pr Danchin, ils n’ont plus de personne de sérieux à vous opposer. Steg ? il fait profil bas attendant sans doute les nouveaux anti cholestérols, sur les Statines il sait qu’il se fera moucher. Ajouter à cela le désastre et l’ inefficacité des médicaments pour lutter contre la maladie d’Alzheimer dénoncé par le Pr Olivier Saint Jean et cela en pleine semaine de campagne pour aider la recherche sur cette maladie …Alors oui, ils fourbissent sans doute leurs armes mais les munitions commencent à manquer.
            Il est vrai aussi qu’il vous manque aussi un titre percutant comme “Professeur”, pour être plus écouté du grand public, ça en jette, Pr; Untel, Pr Unautre etc… On oublie que ce titre donne le droit d’enseigner ( après avoir été Maître de conférence je crois) ou être Chef de clinique, mais cela ne fait pas pour autant un meilleur médecin ou quelqu’un de plus scientifique qu’un autre moins “titré” . Il n’a y qu’à voir le Professeur Danchin et quelques autres de son acabit, auxquels on a donné le droit d’enseigner des âneries. Mais comme vos affirmations et recherches vont à l’encontre de l’enseignement “officiel”, ce titre n’est pas près de vous être proposé, hélas, mais nous, on continuera de vous faire confiance et à vous écouter et soutenir.

        2. le livre n’est pas paru mais il y déjà 4 semaines qu’on peut le commander sur leur site

  17. Avez vous vu que le Pr Even, vous met en place de choix dans sa dédicace?

      1. Pas du tout, surtout que le commentaire est élogieux. Simplement j’aurais aimé qu’Even se réveille plus tôt….

        1. Le “Guide des 4000 médicaments… ” est paru en Sept. 2012 et “La vérité sur le cholestérol” en Février 2013
          Even & Debré ont alors fait 1 tabac à la télé et les sanctions disciplinaires sur ces brebis galeuses n’ont pas tardé à tomber.
          Je me souviens de la phrase définitive de Debré : “Les médecins ne sont pas mal informés, ils sont désinformés” (ce qui veut dire “on leur ment”).
          Résultat concret : Quedal
          Faut pas (trop) rêver, mais néanmoins continuer le combat, comme les gouttes d’eau qui font les rivières, mais pas prendre sa goutte pour 1 rivière… On serait déçu

        2. Philippe Even a toujours reconnu les mérites de MdL, ainsi que de ceux qui ont dénoncé les méfaits des statines il y a longtemps. Notamment dans son livre “La vérité sur le cholestérol”(2013).
          D’ailleurs, il a écrit un bouquin en mars 2015, qui n’est jamais sorti…
          Détails sur le produit
          ARRETEZ LES SATINES ! -ANNULE- de PHILIPPE PR EVEN (28 mars 2015)
          Actuellement indisponible

      2. Bonjour Maître,
        Pas de nouvelle de D2?
        Zut, du coup, je m’inquiète.
        Après tout il doit être majeur et vacciné (lui aussi), pourvu qu’il ne nous laisse pas tomber…
        Je n’en reviens pas, on me dit que votre book avec la petite loupe précisante est déjà expédié! Est- ce possible ou mon fournisseur c’est emmêlé avec mon autre commande, ” Medical people all around the world are stupid, but I’m rich” de Paul Ridker?

          1. Livre en stock chez Amazon commandé il y a 2 minutes, réception mardi prochain.

  18. Pour décontracter un peu le débat, voici le site d’un homme qui cultive les plantes de façon à leur “apprendre” à résister au manque d’eau, sans engrais, dans de la bonne terre fertile exsangue de pesticides.
    Celles ci finissent par être très résistantes comme la “mauvaise herbe”. Cà rappelle la même histoire concernant les hommes, toujours plus traités, sur une Terre maltraitée….
    Encore merci pour votre travail et votre investissement pour la communauté humaine.
    https://www.youtube.com/watch?v=MmaaYoZ8s9Y

  19. retombées médiatiques :
    lu aujourd’hui sur le site des ploucs doctissimo (que je fréquente, évidemment, c’est même là que j’ai fait la connaissance de MDL en 2007 ! ) , abstracts :
    “bonjour a tous
    je viens de regarder un reportage (Cash investigation sur France 2 diffusé le 14 sept 2015) concernant les effets secondaires du médicament Crestor du Labo Astrazeneca … et bien …. cela est bien moche ! il y a eu des alertes lors des journaux TV aux USA comme quoi il faut arrêter ce traitement ! plusieurs milliers de personnes ont déposé plainte contre ce Labo, le procès est en cours.
    Bah oui douleurs musculaires et diabète de type 2 à cause des statines ! merci Crestor ! ”
    ça marche !!

    1. Voui.
      Prof Olivier Saint-Jean gériatre. Hopital Pompidou Paris
      Il se démène contre les “médicaments ” contre l’Alzheimer qui sont une escroquerie. Il le dit poliment mais fermement. Entendu à France-Info ce jour.

      1. L’Alzheimer est une question difficile.
        mais il est à peu près sûr que nous (médecins) aggravons beaucoup de cas par des prescriptions inutiles et neurotoxiques. Par exemple, avec les statines et autres médicaments anticholestérol.
        Et avec les nouveaux ce sera pire…
        Bon je vous renvoie à mon prochain livre ; vous y verrez plus clair. Vous verrez que c’est “horrible” !
        Urgent de faire notre boulot !

        1. Bonsoir, Dr De Lorgeril,
          Je vous répond en direct du CANADA, j’ai également fait parvenir un message privé par le bias du formulaire de votre site pour vous remercier…
          Ma mère qui est âgée de 64 ans, a toujours été en parfaite santé. Un beau jour elle rencontre son médecin de famille soit vers l’âge de 50 ans environ.
          Ce dernier lui fait subir des tests sanguins et décide de lui prescrire des ‘STATINES’ LIPITOR et ce, par mesure de prévention qu’elles prend depuis…
          Cela fait depuis 3 ans que ma mère se plaints de terribles souffrances musculaires et elle ne peut presque plus marcher…Également notre voisine Madame X se plaint en fait du même problème beaucoup de douleurs aux jambes depuis qu’elle consomme des statines…
          ET PIRE ENCORE! Ma mère souffre d’un sérieux problèmes de cognition et de mémoire et elle ne peut presque plus parler….Tous cela depuis qu’elle prend des statines depuis maintenant 14 ans.
          Mon père un homme de parole qui n’a pas la langue dans sa poche, est appelé à se rendre au cabinet du mécedin pour des examens médicaux de routine et mon père est âgé de 63 ans et le médecin encore une fois par mesure de prévention décide de lui prescrire des statines soit le CRESTOR…
          Ici même au CANADA c’est très payant de faire des prescriptions aux patients car les médecins reçoivent un % de ristournes monétaires…QUELLE GOURMANDISE $$$$$$$$$ Et à quel PRIX $$$
          J’ai dis à mon père: Papa avant de prendre le CRESTOR, je crois que tu devrait lire mon nouveau livre que j’ai acheté dont celui du Dr Michel De Lorgeril qui s’intitule: Prévenir L’infarctus…
          Mon père est demeuré bouche bée …………………………………..

          1. Pour aider votre papa (et aussi votre maman), lisez vite notre dernier livre “L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol” ; vous prendrez ensemble les décisions qui s’imposent et votre maman va ressusciter sous vos yeux ; si ça n’est pas trop tard. Merci Jésus !
            Tenez-nous au courant ; merci d’avance !
            Ensuite, il faudra faire votre devoir de patriote : donner l’alerte ; sonner le tocsin !
            Vous serez vite rejoint par d’autres victimes ! Peut-être faudra-t-il prendre le sabre et le pistolet, vu la situation (que vous décrivez au Canada)…

  20. Bonjour Docteur. Tous les commentateurs vous demandent de ne pas baisser les bras, vous, vous avez l’impression que votre prestation a été imparfaite. Mais en fait la question n’est pas là : Vous avez occupé “l’antenne”, pas très longtemps soit, mais devant des millions de personnes , soit en direct soit en replay car les téléspectateurs parlent ! Dans une émission comme celle présentée au pas de charge par Mme Lucet, de grande écoute, qui, quoi que certain en disent, a bien fait son travail d’ intervieweuse (j’aurais même été plus hargneux, pugnace à sa place mais c’est sans doute une déformation de mon ancien métier…) , sur un sujet donné et dans le thème présenté, il faut toujours un contradicteur sincère et sans reproche; Même si c’était court et axé sur le Crestor dans l’optique des abus de prescriptions inutiles et du gouffre de l’assurance maladie, vous avez parfaitement rempli votre contrat et, le plus important , vous avez occupé le devant de la scène avec persuasion et efficacité (même chez les miens, où on trouvait que je “bassinais ” un peu trop avec “mon De Lorgeril” on a été interloqué et captivé avec approbation à100 % ).
    Certains ne pourront plus dire qu’ils ne vous connaissaient pas ou que vous de savez pas de quoi vous parlez.
    Qu’on se le dise !!! (comme disaient les crieurs de rue autre fois)

          1. C’est la Pub TV pour :”” Toutes les offres de forfaits mobiles sans engagement sur Sosh” C’est fait sur le mode l’humour en faisant “chuinter” par ex/ Claude François dans ” Cha ch’en va et cha revient …;) Merci pour l’humour.

      1. Plusieurs patients m’ont demandé si j’avais vu l’émission en question et m’ont dit mais vous aviez raison docteur les médicaments contre le cholestérol c’est très mauvais ou vous avez bien fait de me les arrêter je me sens beaucoup mieux . On nous empoisonne, Purquoi tous vos confrères ne font pas pareil? Bref une prise de conscience qui fait son chemin trop lentement mais ça vient.
        Et si c’est passé à la télé c’est que c’est vrai!!
        Je dis à tous mes confrères et à tous les patients que je vois “vous verrez dans 8 ou 10 ans le scandale des statines sera pire que le Médiator et en plus il sera mondial”.
        Moi qui ai une bonne quarantaine d’années d’activité en cardiologie dans un hôpital de pointe je suis effaré de l’absence totale de réflexion et d’esprit critique de mes confrères cardiologues. Quand je disais que les statines n’avaient pas montré d’intérêt en prévention primaire, chez la femme ou les personnes âgées on me prenait pour un doux dingue ou pire un un incompétent. Mais apparemment on n’avais pas la même lecture des études. Et il y avait ceux qui préconiser de donner à tout le monde à partir de 40 ans une association statine IEC Aspirine, voir de mettre des statines dans l’eau de boisson ou pire dans les biberons!!!!
        Vous avez fait un travail remarquable, documenté, irréprochable sur le plan scientifique et j’ai beaucoup appris en vous lisant et vous m’avez fait perdre mes illusions sur leur utilité (des statines) en prévention secondaires et chez les diabétiques.
        D’ailleurs je ne demande plus un dosage du cholestérol sauf exception dans les examens sanguins de moins en moins fréquents que je fais faire et c’est bizarre depuis quelques années je ne reçoit plus de cadeaux de fin d’année des laboratoires d’analyses médicale. Plus de bons chocolats, de champagne ou de cognac. Étonnant non?
        Pas de découragement vous avez raison et comme la goutte d’eau vient à bout de la pierre la plus dure votre discours finira par devenir une évidence.
        Et tout le monde dira mais oui on le savait !

  21. Une petite anecdote…
    Je suis étudiant en médecine. Je commence ma 1ère année d’externat (D2) à la fin du mois.
    Après avoir lu votre billet j’ai été regarder l’émission en question (cash investigation). J’ai été effaré par les propos du Pr Danchin sur les questions des statines et de l’indépendance.
    Le lendemain, je vais consulter mon planning des cours pour le rentrée et que vois-je : un cours intitulé “Athérome, image des plaques et FDR” dispensé par…. le Pr Danchin !
    Je sais d’avance ce dont il va être question… C’est désolant…

    1. Le problème que vous soulevez est effectivement inquiétant. Les propos délirants de celui-là (quel imbécile oserait aujourd’hui se ranger sous une telle bannière ?) mais aussi de l’autre (qui vote et signe en tant que Président de la commission d’AMM la mise sur le marché d’un médicament dont il dit ne rien connaître) nous rappellent que ces gens-là sont en charge de patients fragiles, constituent des “modèles-à-suivre” pour leurs confrères sous-titrés et éduquent les futurs médecins, comme vous-mêmes.
      On fait quoi maintenant ?

    2. D2, on compte sur toi!
      Ta génération avalera peut être un flot d’imbécilités incontrôlable sur les thérapeutiques anti, qu’on t’a légué avec grande honte ( cancer, diabète, ostéoporose, âge, arthrose, Alzheimer, vaccinations à la con et je parle surtout du anti-papilloma, etc) mais PAR PITIÉ ne laisse pas ce cours se dérouler sans heurts! Ou ne reviens plus sur ce blog!
      Mets-lui le feu! Au moins au sens figuré!
      y’a bien une Corpo et une Fanfare dans ta Fac? Du goudron et des plumes? Tu veux qu’on appelle Inox? Il est énorme, je te préviens, et Magistrat en plus, tu crains rien avec un renfort pareil, (juste tu le tutoies jamais) tu serais bardé d’immunité pour un an…
      D2, tu es là pour apprendre, et c’est souvent pénible, mais crois-moi, désapprendre puis réapprendre est largement plus rude, alors épargne-toi du temps de perdu, fonce et massacre-lui son cours!!!

      1. @ Reliquet : Je ne sais pas si votre conseil est judicieux pour D2. Vous voulez l’envoyer au “casse pipe” avant même qu’il ait fait ses premiers pas sérieux dans votre honorable et utile profession. Je ne crois pas qu’il soit en possession des moyens de contrer l’enseignement qu’il reçoit, il peut “noter” mais n’en penser pas moins et se garder pour l’avenir. Si en cours de route, le vent tourne, il mettra cap sur la bonne direction. C’est une simple opinion. S’il rate son cursus, c’est toute sa vie qui sera chamboulée, qu’il laisse aux grands “ténors” le soin de pousser le “contre ut”.
        Par ailleurs, amusante votre description de mon, physique : Je ne suis pas “énorme”, juste un peu plus costaud que la moyenne de mes contemporains, ( un peu … plus ) et je ne suis pas magistrat et ne l’ai jamais été mais un ancien OPJ retraité avec quelques bonnes notions de Droit pénal et de Procédure pénale, encore que tout change en la matière, et très vite, sauf en médecine cardiaque semble t’il…
        Quant au tutoiement ou au voussoiement, est-ce important ? Je finirai par m’y faire… même si on n’a pas gardé les cochons ensemble, c’est juste une stupide question de politesse.

      2. Moi je veux bien aller jouer de la musique avec R2D2. Reliquet tu pourrais faire Luke Skywalker, Inox pourrait être Chewbacca, MdL le maître Yoda, Danchin sera à ne pas en douter Dark Vador, mais qui se dévoue pour être la princesse Leîa ? Affutez vos sabres lumineux !

  22. … par exemple, pourquoi on publie des courbes de survie dans les articles. Ils auraient pu le demander à Ridker qui faisait semblant (ou peut-être était-il sincère…) de ne pas comprendre la gravité du procédé à quoi servent les courbes dans le rapport de l’essai et dans la validation des statistiques. Mais eux-mêmes n’ayant pas compris…
    Dans un sujet qui n’a rien à voir avec le cholesterol et les maladies cardiaques, je suis tombé sur un article qui montre un effet ‘dramatique’ en affichant une courbe de survie à faire attraper une syncope. En retracant la courbe, je me suis rendu compte qu’elle ne correspondait pas tout à fait au tableau de données: les auteurs ont ‘amplifié’ l’effet comparatif en divisant la survie par le nombre de patients au début de la manip dans un des bras, et pour l’autre bras, en divisant par un nombre qui n’est pas le nombre de patients dans ce bras. Il s’en suit un anamorphisme, une transformation géométrique qui amplifie visuellement l’effet de dramatisation. C’est pernicieux … (peut-etre involontaire ?)
    Par ailleurs, l’article laisse à croire (et nombreux le croient…) que l’effet , le sur-risque, perdure. Alors qu’il n’en est rien… Mais du coup, on a mis 15 ans à s’en rendre compte … A se rendre compte que le sur-risque existe bel et bien, mais seulement dans les 6 premiers mois … Du coup on surdose advitam… Pour rien…
    Aussi votre commentaire m’interpèle… J’ai lu beaucoup de MdL, en particulier depuis la brillante critique de Jupiter… Mais je n’ai pas tout dans la tête… et cette histoire de courbe survie n’avait pas fait tilt ?
    Je dois avouer que je ne comprend pas votre commentaire plus haut.
    Pouvez vous nous guider un peu ?

    1. Comment interpréter des courbes de survie ?
      C’est un peu long pour un billet sur un Blog surtout sans les courbes sous la main.
      C’est assez bien expliqué (dans mon souvenir) dans la dernière version du livre “Cholestérol, mensonges et propagande”.
      Si ça ne vous suffit pas, je ferai un effort, promis !
      Suffit de me le dire à nouveau car la semaine qui vient sera chargée…

  23. Bonjour Docteur. Je viens de voir en replay “cash investigation”; Bon c’était axé sur certains sujets avec en cible le Crestor et l’étude Jupiter ( pour laquelle ils ont repris vos arguments et ceux du Pr Even ) en se focalisant surtout sur l’aspect financier; Ils ont évoqué qu’un seul petit côté des méfaits des effets secondaires en laissant entendre qu’en prévention secondaire les statines seraient utiles. j’espère qu’à votre prochaine “entrevue” on vous laissera parler ( ne pas oublier que le Dr. Jean Daniel Flaysakier, le grand copains et prédécesseur de Michel Cymes dans la rubrique santé de Télématin sur l’A2 est actuellement un Directeur adjoint, spécialiste de rubrique Santé sur cette chaîne, un de vous farouches opposants, alors espérons qu’il n’interférera pas dans cette émission pour limiter votre temps de paroles ou tronquer vos exposés…
    J’ai donné mon opinion sur le reste des sujets traités dans un commentaire adressé à M. Barahj qui mettait en doute les témoignages “anecdotiques” de l’émission, je ne m’étendrai pas plus d’autant que ma prose n’a pas vraiment beaucoup d’ importance dans la lutte que vous menez et les messages que vous faites passer : Alors surtout n’abandonnez pas, haut les cœurs, et comme “Hubert de Montmirail” disait dans le film “les Visiteurs” -Que trépasse si je faiblis ” ( j’espère bien que non…).
    Pour moi, vous m’avez sauvé la vie et la QUALITE de ma vie. Mercie encore …
    Au fait j’ attend votre prochain “Bouquin” qui devrait être vendu dans les magasins Bio “Satoris” où j’ai constaté que figuraient maintenant tous vos livres. Plus besoin de passer par “Amazon”. ou autre “FNAC et Cultura où ils sont toujours introuvables sauf sur commande!!!

    1. Ah, j’oubliais : J’ai rarement vu un tel bal de “faux culs” dans une seule émission TV : Je ne parle même pas de l’ inénarrable Pr D……, dont un commentateur disait qu’il paraissait persuadé de ses dires ( des membres de ma famille dont un scientifique ) ont été estomaqué par la mauvaise foi de ce personnage plus proche de “Harpagon” et du “Dr Folamour” que d’un vrai médecin humaniste, mais du notre Ministre de la santé (qui ne sait rien : Mais si c’est vrai ce serait intolérable..;) et de Martin Hirsch Directeur des Hôpitaux de Paris : Pas de çà chez … Mais il faut que cette infirmière témoigne à visage découvert, dénonce avec l’aide d’un avocat etc… ( pourquoi pas se suicider en direct non ou s’immoler par le feu ?..;) Dire que ce triste sire a été le successeur de l’Abbé Pierre à la tête “d’Emmaüs”, mais il n’a pas une once de honte ! J’ espère que dans l’au-delà il sera pesé à l’aune de sa lâcheté et de ses mensonges!!!

      1. Avoir honte ces gens-là ?
        Mais, monsieur, ne les connaissez-vous point ?
        Toute honte bue, ils peuvent dire le contraire de ce qu’ils ont dit la veille le lendemain de leurs derniers mensonges…
        Tous les jours à la télé !

        1. J-6, Nom de Dieu!
          Voyons; mes lunettes anti- chocs c’est bon, ma combinaison contre les éclaboussures c’est bon, mes chaussures coquées sont là, mon casque lourd de la guerre de mon Papy avec la croix rouge sur cercle blanc peint derrière je suis assis dessus mais aussi des bougies, des piles, des conserves, des préservatifs, de l’eau Minérale en bouteille pour si des fois après le 26 on me coupe la flotte du robinet, un briquet tempête, du Guigal sans réduction, de l’huile d’olive, un arc de chasse, deux caisses d’anchois, bon ben…
          Je crois que je suis prêt pour le Big One.
          Au fait, votre tellurique ouvrage sortira-t-il aussi avec une traduc’ simultanée en anglais?
          (Juste pour savoir si je dois vendre mes action Merck ou pas)

  24. D’une manière générale, la télévision (média “froid”) doit être utilisée pour délivrer un message clair, court et factuel (pas de polémique). Les autres médias (magazines, quotidiens et bien sûr l’internet) peuvent être utilisés pour développer à loisir vos arguments (surtout si le média vous appartient, comme ici votre blog).
    Il me semble que jusqu’à présent vous avez fait plutôt l’inverse, c’est-à-dire cherché à argumenter sur un plateau télé (cas typique où votre succès éventuel dépendra presqu’exclusivement du bon vouloir de la production) et en revanche vos billets pourraient être plus longs, argumentés, structurés et sourcés. Je trouve que vos billets ne reflètent pas toujours la profondeur d’arguments que l’on trouve dans vos bouquins. Cet avis n’engage que moi bien entendu, vous avez demandé nos opinions, voici la mienne.

    1. Vous avez sans doute raison.
      Les billets servent à prolonger les livres et les articles scientifiques pas à s’y substituer…
      Je ne suis pas un “communiquant” , pas mon métier, je suis chercheur et médecin, ça fait déjà beaucoup !

  25. Bonjour,
    Tout ce qui peut contribuer à sauver des vies est forcément bon à prendre.
    C’est ce que vous faîtes, si j’ai bien compris votre position et je vous approuve +++
    Si seulement vous aviez pu être interviewé en 2007 dans une émission de télé après la sortie de votre livre…
    Il fallait s’attendre à ce que la presse médicale (y compris la revue Prescrire) n’en parle pas, on a pas été déçu!
    Par contre le journal “le Monde” y a consacré un article , peut-être d’autres revues aussi?

    1. Pas grand chose à l’époque !
      La revue Prescrire ne comprend pas la méthode scientifique ; ses rédacteurs se contentent de répéter comme des perroquets les conclusions de méta-analyses falsifiées… comme je l’explique dans mon prochain livre ; et comme je l’ai beaucoup expliqué dans des articles scientifiques sans que jamais aucun pingouin (du genre qu’on voit encore se prélasser à la TV) n’ait eu à redire …
      Prescrire c’est le vieux monde qui se court derrière après…
      Et c’est eux [ce sont des gentils “modérés”] que les réformateurs en pantoufles vont utiliser ; pour faire croire qu’on réforme, pour rassurer le petit peuple !
      Urgent que ça bouge !

      1. Bonsoir,
        La revue Prescrire a beaucoup bougé tout de même comme certains cardiologue… Encore une fois ils nous aident beaucoup : neuroleptiques de II générations : à jeter ! diabète type II : metformine et/ou insuline : le reste inutile !
        Je viens d’être convoqué par le conseil de l’ordre en raison d’une plainte d’une psychiatre qui n’acceptait pas que j’arrête le neuroleptique atypique pour de l’Haldol alors que 6 patients avaient pris entre 10 et 15 Kg en 6 mois, se retrouvaient en état de catatonie. Le conseil de l’ordre ne lui a pas donné raison il m’a juste demandé de l’appeler avant pour avoir son avis (les psychiatres ne répondent jamais au courrier). La revue Prescrire m’a beaucoup aidé ce jour là de même que la HAS qui côte ses cochonneries avec un ASMR à 5.
        Bien sur ils croient encore aux statines mais de façon très restrictives et en parlant d’effet “très modeste”.
        Il y a un cap à maintenir celui que des gens comme M Girard ou vous même indiquez : la vérité objective et l’intérêt du patient. Mais pour y parvenir dans notre société capitaliste qui voue un culte à l’accumulation du patrimoine et produit du “Story telling” jusqu’à la nausée il faut savoir louvoyer au risque, sinon, d’être submergé par la vague. On vous appelle Amiral je crois.

        1. Je ne me permettrais point de juger du cas que vous rapportez sur les neuroleptiques…
          C’est vrai qu’il est parfois préférable de discuter, expliquer ou avertir avant de prendre une décision…
          C’est vous qui voyez.
          Quand aux effets (positifs ou négatifs) des statines, on ne peut pas dire qu’il n’y ait pas eu quelques alertes depuis 12 ans ; alertes constamment ignorées par les experts de Prescrire
          Prescrire n’est pas capable d’évaluer les études publiées de façon scientifique car elle n’en a pas les moyens…
          Alors on continue en essayant de faire croire qu’il y a quand même des indications.
          Que veut dire “effet modeste” ?
          Peuchère !
          Peut-être qu’avec notre nouveau livre sur la toxicité des statines, vont-ils saisir l’opportunité de devenir intelligents sans avoir à reconnaître leurs erreurs passées ?
          Laissons leur une dernière chance !
          Je crains le pire, c’est-à-dire le louvoiement, la modération, je les entends déjà “ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain” et autres sornettes… Si ça n’arrivait point, je ferais une “amande honorable”.

          1. “Il est préférable de discuter” avec des gens qui veulent bien mais il existe une tradition “autarcique” du milieu psychiatrique ; cette psychiatre n’avait pas daigné répondre à plusieurs de mes courriers si bien qu’a un moment donné il a fallu prendre une décision, à la demande des patients, tout à fait réfléchie, qui dans les 6 cas notifiés dans sa plainte s’est avéré bénéfique. Le conseil de l’Ordre a voulu arranger les choses en me demandant de prendre son numéro de portable…Mai il lui a fait comprendre que dans une juridiction disciplinaire de 1 er instance elle se trouverait devant un magistrat qui exigerait des preuves de ces allégations (“je suis dangereux pour les patients et les psychiatres”)…
            La dernière fois que j’ai voulu discuté avec une cardiologue en lui donnant à lire “Choléstérol, mensonge et propagande” la réponse a été la suivante (transmise par les patients bien sur) : “j’étais intellectuellement diminué”. Un autre (cardiologue hospitalier) m’a menacé de me signaler au conseil de l’Ordre pour avertissement par ce que je ne voulais pas renouveler la statine dans le post infarctus.
            Par conséquent à ces prétentieux il faut leur dire ce qu’on a à leur dire mais il faut aussi économiser son énergie et utiliser la complicité qu’on peut avoir avec les patients et la confiance qu’ils nous donnent… Sans discuter !

        2. @chevalier : je ne suis pas médecin, et peu connaisseur sur les médicaments “psy”. Et je ne suis pas sur d’avoir compris votre phrase sur le choix entre neuroleptiques et l’haldol.
          J’écris juste pour vous signaler que l’haldol peut avoir des effets secondaires rapides et terribles, jusqu’à une détresse vitale aiguë.
          Il existe peut-être d’autres molécules avec un meilleur profil.
          S’il y a une panne de solutions médicamenteuses efficaces avec un bon profil de risque, d’autres pistes peuvent vraiment aider, et même changer la donne.
          Des pistes alimentaires diverses, sans étude randomisée à ce jour (faute de financement surtout, et donc pistes peu ou pas perceptibles par les radars des communautés médicales et scientifiques) ont montré des résultats remarquables dans plusieurs pathologies du cerveau. Depuis les déficits en vitamines B, surtout B9 naturelle – déficits à combler, jusqu’à une alimentation spécifique, ça vaut le coup de se renseigner. Les résultats sont rares mais remarquables. Pour ces pistes et pour l’haldol, vous aurez quelques infos en cliquant sur mon pseudo.
          A l’époque, j’avais cherché des renseignements sur l’haldol, et les effets secondaires graves n’étaient pas isolés, ce médicament avait fait l’objet d’une polémique.
          Vous êtes médecin, vous aurez accès à beaucoup plus de données que moi sur ces molécules. Je serai curieux d’avoir votre retour dans ce domaine.

          1. tous médicaments est dangereux ! En France c’est 18 000 morts par an ! soit 3 x le nombre de mort sur la route. Cependant ce qui est important c’est le rapport bénéfice / risque et un psychotique qui délire croyez moi “c’est risqué”. L’Haldol est un des plus vieux neuroleptique (“dit classiques” par opposition à ceux ” de seconde génération” apparus dans les années 90) donc avec un plus grand recul et une pharmacovigilance conséquente : il est beaucoup, beaucoup moins dangereux que les neuroleptiques de seconde génération !
            Quant aux pistes nutritionnelles peut être sur le long terme….mais dans 1 er temps le neuroleptique est indispensable.

          2. @ chevalier : merci pour vos précisions. Je vous réponds avant de me plonger dans le dernier ouvrage de M. de Lorgeril. J’ai beaucoup contrarié il y a qq minutes – involontairement – la libraire, car je lui ai demandé un livre qui n’était pas encore rangé sur l’étagère. Oups !
            Pour êtes plus précis sur les liens entre alimentation / psychiatrie :
            Il y a beaucoup d’états pour lesquels il n’y a pas de données,
            Par contre, quand il s’agit de pistes prometteuses, tout l’intérêt est de démarrer au plus vite un changement nutritionnel (plus facile à dire qu’à faire) comme donné sur mon lien : un régime type Seignalet, avec pour les huiles la même chose que dans le régime méditerranéen :
            Alzheimer, Parkinson, mais aussi schizophrénie. Je n’ai plus les références sous les yeux, il y a eu quelques cas isolés de soulagement net de schizophrénie, après arrêt total au moins du gluten. Ca ne paraît pas vrai dit comme ça, et pourtant (j’essaierai de retrouver ces références, mais vous devez les avoir qq part en ligne) … La seule solution est d’essayer. Bien sur sous suivi médical, et avec les traitements appropriés.
            Dans un autre registre, des patients autistes en ont énormément bénéficié, tandis que ça n’a pas fait d’effets à d’autres, comme s’il s’agissait de maladies très différentes noyées sous le terme “autisme”.
            Une étude randomisée serait idéale dans ces cas, mais ça n’est pas financé.
            Pour les médicaments, si l’haldol, vu ses effets secondaires potentiels, est le plus sûr, c’est que la psychiatrie doit être bien démunie …

          3. Réponse à ma réponse … Je n’avais pas encore lu le début de l’ouvrage du Dr de Lorgeril, et les liens possibles entre cholestérol trop bas et schizophrénie.
            Bref, des pistes alimentaires / métaboliques plus qu’intéressantes et rapides à mettre en place.

  26. Ce message est totalement hors sujet (quoique …)
    Pour information, le procès de Marc et Samia Larère va reprendre. Ce sont eux qui étaient à l’origine de la Question Prioritaire de Constitutionnalité à laquelle le conseil constitutionnel a répondu le 20 mars 2015 : “la vaccination obligatoire est constitutionnelle”.
    Il y a une pétition qui a été lancée, que je ne peux malheureusement pas signer puisque j’ai viré Facebook ! Il s’agit d’une pétition que je considère comme autrement plus utile que celle de Henri Joyeux, dans la mesure où elle conteste L’OBLIGATION VACCINALE, qui est absolument scandaleuse.
    https://www.change.org/p/tribunaux-non-a-la-condamnation-de-la-famille-larere-mise-en-examen-pour-non-vaccination-avec-un-vaccin-qui-n-existe-pas?recruiter=84877496&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink
    L’obligation vaccinale est une abomination. Malheureusement, ce procès peut apparaître comme un “signal profond” qui préfigure une EXTENSION des obligations vaccinales. J’ai peur que ces derniers payent “pour l’exemple”.
    La publication du rapport de Sandrine Hurel, qui lancera une immense campagne de communication sur la vaccination, devait reprendre les préconisations du Haut Conseil de la Santé Publique daté du 10/09/14 ( voir http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=455 ).
    2 issues sont possibles si l’on se fie à cet avis : levée de l’obligation vaccinale ou EXTENSION des obligations vaccinales.
    Si l’on considère que :
    1 – Le conseil constitutionnel a réaffirmé la constitutionnalité de la vaccination obligatoire
    2 – La ministre a applaudi cette décision et a réitéré un peu plus tard que “la vaccination ça ne se discute pas”.
    3 – Le procès des époux Larere reprend sans aucune espèce de “modération” de la part des autorités publiques.
    4 – Cet avis n’évoque qu’une seule fois l’hypothèse d’une levée de l’obligation vaccinale pour enchaîner directement sur une révision + statut juridique à créer pour chaque vaccination inscrite au calendrier vaccinale
    5 – La violence avec laquelle la pétition joyeux a été traitée par les médias (+ plainte ordre médecins alors même que venait de se produire l’affaire Ayana)
    etc …
    Il semble que les “signaux profonds” préfigure une extension des obligations vaccinales, et vraiment, j’espère que les gens vont se mobiliser contre une décision aussi folle ! Je ne vois aucun signal indiquant que c’est la levée obligation vaccinale qui va être choisie. L’argumentation des laboratoires indiquant qu’ils étaient favorables à une levée de l’obligation vaccinale n’a jamais été sérieuse. Je me dis que c’était sans doute pour temporiser et éviter que trop de gens se mobilisent trop tôt contre une extension des obligations vaccinales.
    Malheureusement, si trop de gens se mobilisent, la ministre pourra justifier sa décision d’accroître la liste des vaccins obligatoires en expliquant qu'”il y a trop d’antivaccins comme on a pu le voir dans ce débat” (+ répéter à l’infini que la pétition Henri Joyeux c’était le mal etc) et que la vaccination obligatoire doit être étendu pour des raisons de santé publique. On va peut-être nous répéter que “les maladies vont revenir” jusqu’à ce que les gens aient tellement la trouille qu’ils acceptent ces extensions de l’obligation vaccinale… comme en 2009 avec la vaccination H1N1.
    Ce que j’explique n’est pas de la science-fiction … La science-fiction, c’est la vaccination elle-même et la violence des réactions des médecins ou médias (ou ministre ou ordre des médecins) quand on conteste ce “dogme” de LA vaccination (on globalise comme si LA vaccination était une religion que l’on ne peut pas critiquer), qui concerne des maladies bénigne ou disparues, en tous cas insignifiantes.
    Hier, il était possible d’échapper aux obligations vaccinales.
    Si le carnet de vaccination électronique est mis en place tel que c’est prévu dans Le Programme national d’amélioration de la politique vaccinal 2012-2017, on ne pourra plus y échapper … notamment si chaque vaccination sera archivées sur ce carnet.
    Je ne dis pas que l’extension des obligations vaccinales est forcément ce qui va arriver, je dis juste que la menace n’a jamais été aussi forte et qu’il serait temps de se mobiliser de manière citoyenne pour rejeter cette possibilité.

    1. “La vaccination” ?
      Je ne suis pas d’accord pour dire “La vaccination”.
      Toutes les vaccinations ne sont pas à mettre dans le même panier;
      Pour le tétanos j’ai du mal à croire que l’on ait passé les sols et les roses à l’eau de Javel et que cela explique l’estrème raréfaction du tétanos, par exemple.

      1. Si l’on ne met pas LES vaccinations dans le même panier, alors il faut des critères pour différencier celles qui sont utiles et les autres ! Lesquels ?
        La gravité de la maladie ? La fréquence ? Le nombre de mort qu’elle provoque ?
        Si l’on prend en compte le dernier critère alors le vaccin contre la grippe devrait être obligatoire !
        Je ne fais aucune différence entre les vaccinations car elles ont toutes le même défaut : il n’existe aucune preuve de leur efficacité. Tout ce qu’on sait c’est que l’injection d’un vaccin provoque une réaction immunitaire, et on en déduit que cette réaction va “protéger contre la maladie”.
        Où sont les essais cliniques menés correctement qui prouvent l’efficacité d’un seul vaccin ?

          1. Magnifique article de propagande de Jean-Yves Nau :
            https://www.slate.fr/story/107073/anti-vaccins-punir-parents
            Le fait de ne pas vacciner ses enfants = on les expose volontairement à des maladies graves ?!?
            En clair, si les époux Larère ne vaccinent pas leurs enfants, c’est parce qu’ils ont envie de leur filer la polio, le tétanos et la diphtérie. C’est comme un cardiologue qui critiquerait les statines … s’il fait ça c’est parce qu’il a envie que ses patients fassent des infarctus et des AVC !!!
            Ca donne le ton concernant la violence du “débat” sur la vaccination qui s’annonce.

  27. En fait si, il faut vraiment participer à ce genre d’émission, parce que même si ils disent qu’il ne fait aucun doute que les statines sont bénéfiques aux personnes ayant déjà eu un problème cardio-vasculaire, le traitement qui vous a été réservé, de même qu’à Philippe Even paraît honnête … après, j’espère qu’il ne s’est rien passé de choquant en coulisse comme chez Cymes !
    Il n’y a quasiment plus d’émission de ce genre à la télévision aujourd’hui. Il y avait une époque où Canal+ était roi de l’émission d’investigation et de l’impertinence (Guignols de l’Info, Le vrai Journal de Karl Zéro … etc). Désormais, Vincent Bolloré (patron de Vivendi) censure les enquêtes sur le Crédit Mutuel qui doivent être diffusée sur cette chaîne (si c’est avéré, c’est grave : http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/polemiques/2015/07/29/28003-20150729ARTFIG00284-canal-vincent-bollore-aurait-censure-une-enquete-sur-le-credit-mutuel.php ).
    Aujourd’hui, je ne vois guère quelle émission paraît encore honnête intellectuellement. En tous cas, ce n’est pas le journal de la santé … Il y a probablement Elise Lucet et un autre que j’aime énormément (pour moi c’est lui le meilleur journaliste “audio”) : Jean-Jacques Bourdin (BFM TV).
    BFM TV appartient certes au groupe de Patrick Drahi (Altice donc Numéricable, SFR etc … pas de pharmaceutique dans cette holding), mais ils laissent Bourdin mener ses émissions correctement. Il a notamment interviewé (favorablement) Henri Joyeux lors de sa pétition (dont on entend d’ailleurs plus parler) et c’est chez lui que Marisol Touraine s’est ridiculisé dans la mesure où elle ne savait pas quels étaient les vaccins obligatoires et recommandés et confond DTP et BCG (avancer à 18min 10 sec pour voir une ministre être ridicule : http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/marisol-touraine-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-576903.html )

    1. On ne devrait pas nommer un ministre de la santé qui ne soit pas au minimum médecin et indépendant du business de la santé [médicaments, imagerie, et autres prothèses…).

  28. Bonjour Docteur,
    Oui, mille fois oui, il faut continuer de communiquer sur ce que vous pensez et sur ce auquel vous croyez quelque soit le moyen (il n’y a pas que la télé).
    Prenons l’exemple de l’émission de CASH Investigation de lundi dernier que j’ai regardée et bue jusqu’au bout.
    Le lendemain après-midi (hasard de la vie), j’avais RDV chez mon médecin pour un bilan hépatique catastrophique (cholestérol +++, transaminases++ gama GT ++++ triglycérides++++).
    D’emblée il me dit: “vous êtes en train de boucher vos artères, je ne peux pas vous laisser comme cela, je vais vous mettre sous statines”.Je proteste un peu, j’évoque un régime, des effets secondaires …
    Réponse:”les régimes ne servent à rien du tout” et il balaye d’un geste la question des effets secondaires.
    Je rentre sagement chez moi avec mon ordonnance, sans passer par la case pharmacie, pour me donner le temps de la réflexion car je suis en plein doute (j’ai choisi un médecin homéopathe car je souhaite un traitement doux…)
    Dans les jours qui ont suivis, j’ai fait des recherches sur le web, consulté les différentes opinions sur les statines, visionné vos vidéos et j’ai commandé 3 de vos livres dont 1 que je vais offrir à mon médecin !
    Je n’ai pas encore trouvé mon traitement, mais lorsque cela sera fait, que mes analyses de sang seront proche de la normalité, je ne manquerai pas de poster un commentaire sur votre blog afin que vous puissiez apprécier l’utilité de vos sacrifices.
    Bon courage et merci.

  29. Ne sous-estimez pas votre combat et l’impact qu’il a chez de nombreuses personnes, de simples quidams comme moi. Votre force est grande ajoutée à la nôtre.
    Nous avons besoin de vous et l’outil médiatique n’est, dans votre parcours, qu’un compost fabriqué qui vous permet d’enrichir votre argile.
    Il y a plusieurs sortes de jardins à cultiver et c’est super parce-que le vôtre est participatif, vous permettez à tout le monde de venir y faire un tour et vos récoltes vous les partagez en expliquant comment vous les avez faites pousser. Et il n’y a pas de mystère : la terre ne donne qu’à celui qui la travaille bien.
    Vous êtes donc notre jardinier extraordinaire !

    1. et bonjour amiral,
      bon alors, dans mon domaine, comme ailleurs j’imagine, on dit que l’important n’est pas la bonne réponse mais de trouver la bonne question. je ne pense pas avoir la bonne question à moi tout seul Evidemment, mais voici ce que je souhaite dire.
      1 le rapport au monde télévisuel et médiatique (que je déteste..) n’est pas univoque. La question n’est pas est-ce que c’est utile d’aller à la TV?; la question est plutôt à quel type d’émission, je participe?..je veux dire par là qu’à mon sens, une émission comme celle de cash investigation entre les coupures, les montages et la logique éditoriale….la maîtrise que vous aurez sur l’expression de vos idées est nulle..Dès le départ, on sait que tout est possible entre le très bon rendu et le très mauvais (avec un très mauvais plus vraisemblable que le très bon)mais que tout cela ne tiendra qu’à un malheureux hasard qui vous échappe à vous et votre volonté…..mais d’autres type d’émissions sont possibles avec une marge de manœuvre moins réduite…peut-être…
      Sur ce plan nous sommes sur une aporie : On est dans une impasse intellectuelle. On peut tourner cela dans tous les sens, il n’y a pas de voies, de réponses à trouver autre que celle de l’humeur, la nature de celui qui agit CAD vous. Est-ce qu’il est bon d’y aller? ben cela dépend surtout de la nature de la personne puisque de toutes manières cela lui échappe…
      2 par ailleurs, je préfère voir la télé comme une “symptôme”. Un sociologue disais ” je ne sais pas si un produit est dans la pub pour le faire marcher ou s’il est dans la pub parce qu’il marche déjà très fort”. De ce point de vue, “l’inversion du regard” que je propose consiste à se dire que la question n’est plus “est-ce je peux faire avancer ma cause si j’y vais ?” mais “est-ce que le fait que j’y sois traduit ou non de facto le progrès de ma pensée?”
      Sur ce plan, à mon avis la réponse est positive. j’ai regardé l’émission et malgré ses maladresses, ses lourdeurs, ses caricatures, je me suis quand même dit que le “système médical” se faisait secouer comme jamais auparavant au moins pour tous ceux que ne vous lisent pas.
      Je sais bien que je n’amène pas beaucoup en disant tout cela. Je voulais juste apporter une petite lumière “nouvelle”sur la façon dont le problème est posé. Avec un peu de chance cela pourrait constituer un autre angle d’attaque de la question
      ceci dit, ce serait bien que vous nous disiez en quelques mots comment s’est passé pour vous l’émission. Est-ce que vous avez beaucoup coupé? est-ce que vous avez eu un droit de regard? quel a été “l’envers du décors? une dépossession?
      jean-chris

      1. Les types étaient sympas.
        Je les ai beaucoup aidé à préparer leur émission évidemment ; ils n’ont pas “découvert” Ridker et JUPITER tout seul…
        Beaucoup de documents fournis et de bla bla explicatifs… Beaucoup de temps pour une bien maigre rémunération (je ne parle pas d’honoraires évidemment) ; c’est-à-dire une quasi absence ; mais peut-être (sans doute) quen je passe mal à la TV (?). mais je ne leur en veux pas pour ça.
        Ils ont dû “tourner” au moins 3 heures de pellicules avec moi pour un final TV de deux minutes maximum.
        Par contre ils se sont largement servis de mes idées : la comparaison des courbes falsifiées par Ridker c’est du moi, la course de chevaux pour expliquer la falsification due aux arrêts prématurés des essais c’est du moi, etcetera.
        Ils auraient pu citer mes livres et mes articles où j’explique tout ça ; mais je ne leur en veux pas de s’être attribués mes idées ; là où ça ne va pas c’est qu’ils aient raté beaucoup de l’essentiel (que je leur avais pourtant expliqué devant caméra ; et que sans doute ils n’ont pas compris…) ; par exemple, pourquoi on publie des courbes de survie dans les articles. Ils auraient pu le demander à Ridker qui faisait semblant (ou peut-être était-il sincère…) de ne pas comprendre la gravité du procédé à quoi servent les courbes dans le rapport de l’essai et dans la validation des statistiques. Mais eux-mêmes n’ayant pas compris…
        Sinon, nous n’avons aucun droit de regard ; et c’est bien une dépossession comme vous dites…
        A quoi ça sert à la fin du fin ? Sais pas !

        1. OK, je m’en doutais……malgré tout, je pense que vous êtes tellement en “avance” sur le mode de pensée dominant que vous en nourrissez un peu de frustration au regard du contenu que vous avez donné..mais, encore une fois, si l’on raisonne en “symptôme”, le progrès est quand même assez net…. Pardon, mais ridker et JUPITER, c’est déjà très bien! il faudra pas mal de batailles pour cette guerre…Vous n’êtes sans doute pas un “pédagogue”, même si vous vous exprimez très clairement. Devant une classe, lorsque l’on donne une quinzaine d’idées, il en restera au final 2 ou 3..Il est souvent efficace de se concentrer sur quelques idées et d’essayer de bien les faire passer. Il faut avoir un “plan”, CAD un ordre et des objectifs ponctuels mesurés….
          jean-chris

          1. Vous avez sans doute raison.
            Comme je le dis parfois en petit comité et pour me faire plaisir : il y a dix ans j’étais sur le banc des accusés ; il y a seulement 2 ans, Even était lui-aussi sur le banc des accusés ; aujourd’hui, ce sont Danchin, Bergmachin et leurs discrets complices qui sont clairement en accusation…
            Mais attendons la suite, les enjeux sont colossaux [autrement plus énormes que vendre ou revendre des navires de guerre aux russes…], je doute que l’adversaire en reste là ; il va sans doute éliminer quelques uns des ridicules protagonistes de son camp qui s’expriment encore “dans le poste” ; on va nous en sortir d’autres, peut-être plus malins mais moins instruits ; mais (comme vous le constaterez en lisant notre livre sur l’Horrible vérité) nous sommes prêts !
            Cela dit, nous voyons déjà se profiler les “plus malins”, modérés et modérateurs [revue Prescrire, telle ou telle agence gouvernementale peuplée de bureaucrates, universitaires et incultes…] qui essaieront de sauver ce qui peut l’être en attendant la prochaine charge de la “Brigade lourde” des anti-PCSK9…

        2. il est important d’être dans ce type d’émission car le public présent est dans ce cas prêt à entendre une parole contestataire du discours officiel
          vous n’êtes pas un homme de télé, nous le savons la prestation était cette d’un amateur éclairé et ce qu’on attend d’un spécialiste de haut niveau comme vous
          vous avez en fait fait partie de l’équipe et l’émission aurait été bien fade sans vous
          la tv apporte aussi une certaine légitimité

        3. Simple spectatrice et lectrice assidue de votre blog, ne vous découragez pas. Ayant lu vos ouvrages, j’ai reconnu votre “patte” dans les commentaires… et cela m’a fait très plaisir de constater que vous étiez entendu, malgré les maigres minutes de votre passage à l’antenne. Grâce à vous j’ai arrêté les statines depuis trois ans et mes repas sont plus méditerranéens ; j’avais de graves problèmes musculaires et tendinites mais surtout après plusieurs années j’avais presque perdu ma voix, mes phrases se finissaient dans un “râle”. Ecographie de la thyroïde et fibroscopie n’ont rien montré. J’ai alors décidé d’arrêter les statines, pour “voir” et au bout d’une semaine ma voix est revenue… cela fait trois ans. Alors un grand merci Dr de Lorgeril, sans votre blog je n’aurai pas osé… mon médecin traitant n’y croyait pas…

        4. L’essentiel est que vos messages soient passés à l’écran !
          D’autres journalistes reviendront vers vous pour d’autres émissions, car vous êtes à la source de l’info.
          Pour ma part, j’apprécie cette émisssion car c’est la seule qui ose bousculer en mettant les interlocuteurs face à leurs contradictions.

  30. Bonjour Docteur et amis lecteurs,
    Vous avez contribué à mettre sur les bons rails tous les lecteurs de votre blog et de vos ouvrages et sans doute titillez ceux qui vous ont vu à la TV et qui ont décidé d’aller plus loin avec vous. Vous avez participé à notre maintien en vie et en bonne santé. Ca n’est pas rien. Et puis, si vous passez tant de temps à vos recherches, tenir votre blog, écrire vos livres , c’est que vous aimez les gens. Tout simplement. Et si profondément que vous préférez prendre tous les risques à la TV. Tant pis. Votre bon coeur vous pousse à le faire car vous ne pouvez vous résoudre à laisser les innocents seuls sur le bord de la route. Merci Monsieur.
    BIen cordialement,
    Nathalie

    1. je suis bien d’accord avec vous et aurait pu signer ce que vous avez dit.

  31. N’ayant pas la telé , et me couchant tôt, je verrai l’émission en question plus tard mais je sais que cela a eu un grand impact. Des membres de ma famille que j’avais modérément convaincus ont fini par accepter de se remettre en question , une voisine dés l’émission terminée a jeté ses statines à la poubelle (merci pour les poissons) .
    En fait; c’est bien triste, mais une grande majorité de personnes ne croit que ce qu’elles voient et entendent dans cette étrange lucarne et ne cherchent pas à faire l’investigation indispensable par elles même. Avec les conditions de réalisation on comprend ce débat cornélien mais dans votre combat pour le bien et pour la vérité, il est malheureusement important de pactiser avec cet outil redoutable.
    J’ai une soeur qui à l’occasion de beaucoup parler dans cet objet , je sais ce qu’elle m’en dit..
    Si vous n’aviez pas dénoncé tout ça qui aurait eu l’intrépidité de le faire ? .
    Je pense à ce philosophe qui disait
    “ils ont les mains propres , mais il n’ont pas de mains”

    1. Concernant CASH investigation, j’ai raté l’emission…
      Je l’ai trouvé en replay ici:
      http://tinyurl.com/nr6o7tl
      Je ne l’ai pas encore visionné, mais comme trouver le lien du replay fut assez fastidieux, je le partage
      Quand à la qualité de l’émission… Je vais la regarder avant de juger

      1. vous dites dans votre billet:
        la bagarre dure depuis 12 ans. Ai-je gagné quelque chose ?
        Vous avez gagné l’estime de vos lecteurs et de ceux, qui , comme moi, ont pris des décisions (arrêter les statines) dont ils vous sont gré
        Vous avez aussi gagné un diner/bar à vin sympa sur Paris si le coeur vous en dit
        Votre dénonciation des mauvaises pratiques ‘scientifiques’ sont riches mais techniques: elles ne peuvent pas atteindre un auditoire immense.
        Even , lui dénonce les mauvaises pratiques du ‘système’, ce n’est pas la même sujet, ni le même auditoire
        Mais ceux qui entretiennent, ‘huilent”, ces mauvaises pratiques sont les mêmes et leurs victimes sont les patients tout autant.
        Les 2 approches sont différentes, pas contradictoires, et, vu du coté grand public, elle se synergisent

  32. « Cash investigation » le titre est raccoleur.
    La , les causes défendues sont en gros valables.
    Cette dernière émission, je ne l’ai pas trouvée bonne.
    Sur les salauds de médecins et chirurgiens qui sous la pression des infâmes directeurs d’hôpitaux, font des soins inutiles, je trouve qu’on est dans l’accusation mal fagotée et non crédible.
    On nous donne des témoignages anecdotiques qui n’on aucune valeur de preuve, erde on essaie d’avoir un esprit scientifique au moins. Des soignants agacés qui disent n’importe quoi ça existe, je l’ai vu et entendu. Ceux que l’on nous a montrés je ne sais pas s’ils sont crédibles.
    Les statines , de toutes façons vu le nombre de pages trappues qu’il faut pour analyser le sujet ce n’est pas une emission de télé en quelques minutes qui va éclairer; On reste dans parole contre parole, et là les “grands professeurs ” ont (hélas) l’avantage.
    D’autre part , le regard souvent allez , haineux, oui , plus que sévère , de la présentatrice ne donne pas l’impression d’impartialité nécessaire à la crédibilité. D’autant que s’y ajoute un côté spectacle de clown risible qui me sidère vu le sérieux du sujet. Et aussi les monoogues théatraux face à la voiture de la ministre qui de veut pas répondre. Mise en scène ridicule.
    J’avais allumé la télé avec un a priori favorable , que j’ai dû remballer.

    1. Lamentable Lucet, je vous l’accorde, aux méthodes dignes des inquisiteurs du moyen âge
      Lé découverte de la vérité mérite mieux que ça

      1. Y en a qui aime ce genre d’approche…
        Suis pas sûr qu’on aurait eu un aussi beau spectacle (avec nos deux universitaires, chefs de services, qui l’un dit qu’il faut donner des statines à tout le monde ; et l’autre qui avoue avoir voté et signé l’AMM du Crestor* comme Président de séance et ne rien n’y connaître aux statines ; sur ce dernier point, pas de surprise…) en faisant autrement ; elle leur sort les vers du nez ; c’est quand même ce qu’on veut !

        1. Il est vrai que Bergmann et Danchin ont été un tantisoit démasqués, ça c’était bien.
          Bergmann, un parangon de vertu, dont les mimiques diaient long. APrès tout on est venu le chercher lui avec ses conflits d’intérêts , il était au début en la loi.
          Danchin lui est persuadé, je pense , par la façon dont il a lu la littérature. Il y croit.
          Bon morceau de l’émission .

          1. @ M.Barahj : par pitié, ne me laissez pas croire que vous êtes de ces médecins qui s’aveuglent eux-mêmes sur le système ! Mais tout ce qui a été dit à propos de la falsification des actes est réel ; J’en ai déjà parlé dans un de mes commentaires : Sur la manipulations des actes “K” en clinique privées ( ou en Hôpital privé” comme on dit maintenant pour certaines) : Trois anciens médecins travaillant pour une société privée venaient tous les mois dans la clinique où mon épouse travaillait dans un service administratif et avaient accès au dossiers des opérés, ainsi de simples verrues se transformaient en cancer de la peau ( Pas la même chose ni le même tarif …),et ça participe à “la recrudescence des cancers de la peau, des actes de petite chirurgie ” de nature religieuses ” chez les enfants de confession musulmane ou juive se transformaient en phimosis ( remboursés par l’assurance maladie) avec bien sûr, un “dépassement d’honoraire” pour l’Urologue stakhanoviste, par ailleurs des ablations de la prostate…. Médecin réanimateur anesthésiste spécialiste des fins de vie ( ça faisait bien rire des collègues au moment des repas – chose entendues – qui lui refilaient leurs “cas désespérés ) spécialité dont il s’acquittait cependant avec humanité semble t’il. Vous voulez d’autres exemples? Peut-être auront nous l’occasion de discuter de vive voix un jour…
            Alors vous mettez en doute les déclarations de l’ infirmière ou du cadre parce qu’ils étaient masqués , et le courageux médecin de St Malo se refusant d’entrer dans le système est un menteur ?
            Vous parlez de témoignages anecdotiques , Vraiment . SVP : j’avais du respect pour vous jusqu’à présent, ne vous disqualifiez pas en soutenant l’insoutenable!
            Elise Lucet a eu raison de mettre le doigt où ça fait mal, il n’y avait qu’à voir les faces hypocrites de la plupart de ses interlocuteurs pour voir que la vérité était là!

  33. Oui sans aucun doute ! Vos écrits ont inspiré le Pr Even qui a été médiatisé avec un impact certains. J’ai parlé avec des cardiologues hospitaliers qui ont vu des patients arriver avec son livre…
    Les choses changent car maintenant des patients âgées venant de faire un infarctus sortent sans statine !
    Le travail “de fond” (d’ailleurs le Pr Even vous rend hommage) a été et continue d’être fait par vous même en France tout du moins.
    Je réussie à convaincre des patients soit en fournissant vos livres (pour ceux qui peuvent les lire car même si le style est limpide la capacité de concentration de beaucoup de gens est limitée… “prise de tête” comme disent les plus jeunes) ou les deux articles de l’UFCquechoisir Santé qui résument vos idées très correctement. De plus cette information est noyée dans un flot de contre information largement financée par l’industrie pharmaceutique comme vous le savez : “comment faire le tri” disent les braves gens. On les comprends. Je pense que vos interventions sont utiles même 10 minutes sur France 5 avec l’inénarrable M Cymes. Nous compatissons avec vous devant l’épreuve psychologique que cela peut être mais vous n’avez pas l’air de quelqu’un de timorée ; je vous ai vu mettre en émoi des assureurs en fin d’une journée organisée sur Paris.
    merci encore pour votre aide.

  34. Question : pourquoi malgré cette frustration répétitive (et attendue), je recommence ?
    Réponse: PARCE QU’IL LE FAUT, parce que l’honnêteté intellectuelle commande d’abord, parce que persévérer dans la constance d’un travail sans a-priori initial impose un résultat forcément plus difficile à faire admettre à la fin, parce que la faiblesse lamentable de vos contradicteurs vous ouvre un boulevard pour encore trente ans, parce que l’argent est nécessaire à tous mais certainement pas suffisant pour se ridiculiser pour lui, parce que réfléchir, abandonner une croyance déficiente afin de reconstruire un nouveau modèle de pensée sera toujours profondément destabilisant au début puis fondateur à la fin, parce qu’il est incompréhensible qu’ en France on ne puisse compter que sur quelques doigts de pas plus de deux mains les Médecins “à voix” qui nous sauvent du sommeil.
    Je crois que je viens d’écrire la phrase la plus longue de ma vie!
    Pour vous dire… Comme j’apprécie et que je compte sur Votre travail.

  35. Votre présence physique dans l’émission de lundi était indispensable. Vous avez rempli votre rôle, c’était super. La frustration est inévitable quand on dispose de trente secondes avec sur les épaules, une tonne de choses à dire. Mais ce ne sont pas les mots qui comptent, c’est le non-verbal, c’est la présence physique. Le fait d’avancer d’un pas, l’ennemi recule d’autant. Un pas est trop petit ? Mais ce n’est pas le pas qui compte c’est la présence de celui qui tient le lieu, le ‘lieutenant’.
    Comme un piton sur la paroi permet à toute la cordée de grimper en toute sécurité, votre présence sur la 2 nous permet de ne pas tomber, de ne pas reculer, c’est tout ce qui compte.
    J’ai bien aimé l’émission de lundi 14, merci d’avoir été là, c’était plus que nécessaire.

  36. Je pense que c’est difficile de critiquer la “pensée unique” des médias tout en méprisant les rares moments où ces derniers s’intéressent à vous. Si l’on considère que leur “pensée” est unique précisément parce qu’ils refusent toutes confrontations avec une partie s’opposant à leurs thèses, le fait de se comporter comme eux revient à leur donner raison.
    Donc oui, ça me paraît fondamental que vous acceptiez de participer à ces “tristes spectacles”.

  37. Bonsoir Docteur,
    Mon modeste avis concernant votre participation à « Cash investigation », je dirais oui, sans aucun doute, votre contribution a été utile. Je peux comprendre votre « frustration » mais je dirais « Le mieux est l’ennemi du bien ».
    La TV est un média incontournable pour faire passer un message auprès du plus grand nombre, même si vous n’y pouvez y apporter qu’une partie de votre démonstration.
    Du reste, j’ai trouvé que globalement le reportage de « Cash investigation » avait bien mis en évidence les problématiques liées au Crestor (durée de l’essai, conflits d’intérêts, courbes biaisant la réalité, enjeux commerciaux, effets secondaires sous estimés etc…)
    Un point que je n’ai pas compris, l’étude Jupiter n’a duré que 1.9 année or les graphiques comportant les courbes de taux mortalité en fonction des patients sous Crestor ou sous Placebo s’étalent sur une durée de plus de 4 ans. D’où vient cette différence de durée ?
    Merci encore pour votre investissement destiné à éclairer chacun d’entre nous.
    Bien à vous

    1. 1,9 correspond au suivi moyen par patient.
      Certains ont été suivis 6 mois d’autres 4 ans ; il y a forcément de grands décalages entre les premiers et les derniers randomisés.
      D’où l’importance cruciale des courbes de survie qui ne donnent pas du temps la même information que les chiffres brutes. D’ailleurs pourquoi alourdir une démonstration avec des graphes s’ils ne servent à rie, ?
      Vous avez remarqué que Ridker ne comprend rien [comme 95% voire 99% des lecteurs de l’article] ou faisait semblant de ne rien comprendre à la question de la véracité des courbes…
      Pour ce genre de “petite” manipulation graphique, un prestigieux chercheur du CNRS [pas un pingouin comme moi] vient d’être viré !

  38. Vos propos télévisuels ou autres ont gagné avec moi et avec beaucoup d’autres, ne serait-ce que celles et ceux qui alimentent votre blog et tous les autres qui lisent, écoutent, se sentent interpellés pour aller voir plus loin sans que vous le sachiez…
    Un petit coup de mou si vous me permettez l’expression ! J’espère que le 4 octobre vous ne vous poserez plus ces questions…
    Bien à vous et à tous d’une corsaire malouine
    Ah oui j’ai oublié d’ajouter qu’on ne lâche pas la barre ainsi capitaine ! 🙂

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 152 +1 eme commentaire.