LES STATINES INHIBENT LES OMEGA-3

Des chercheurs hollandais, très sérieux (le groupe de Dean Kromhout que je connais bien), viennent de publier une analyse très intéressante de leur dernier essai clinique testant l’efficacité des oméga-3 dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

Je résume : ils espéraient faire au moins aussi bien que nous (dans notre essai sur la diète méditerranéenne) en efficacité préventive car ils combinaient des oméga-3 végétaux et marins dont les effets sont en principe (au moins en partie) cumulatifs. Ils n’ont jamais bien compris (comme beaucoup de nutritionnistes) nos travaux sur la diète méditerranéenne qu’ils assimilent naïvement à une diète riche en oméga-3 et en huile d’olive mais pauvre en graisses saturées animales. Passons !

Nous étions de notre côté plus…

… prudents car nous pensions que les patients des années 2000s profiteraient beaucoup moins des bienfaits des oméga-3 que les patients des années 1980s car ils étaient devenus beaucoup moins déficitaires en oméga-3.

Pourquoi sont-ils moins déficitaires qu’auparavant ?

Parce que les médecins, les médias et les patients et leurs familles savent depuis nos études (et celles d’autres groupes anglais et italiens notamment) que les oméga-3 protègent des maladies cardiovasculaires.
En conséquence, d’une façon ou l’autre, ils en consomment des oméga-3 ! Et ainsi ils ne sont plus déficitaires !
Or le grand succès des essais antérieurs tenaient, à notre avis, surtout du fait que nous corrigions un déficit.

Que s’est-il passé dans l’étude hollandaise ? Ils n’ont mis en évidence aucune protection des oméga-3 !
Rien !
Si nous n’attendions pas de miracle, nous avons nous-mêmes été très étonnés.

Que s’est-il passé ? Il fallait trouver une explication plausible d’autant que deux autres essais comparables (mais avec des défauts méthodologiques) en France et en Allemagne donnaient des résultats (négatifs pour les oméga-3) comparables.

Nos amis hollandais, très vexés, ont eu une très bonne idée : ils ont analysé séparément les groupes de patients recevant une statine (prescrite par leurs médecins) et ceux n’en recevant pas, pour une quelconque raison.

Il n’y avait qu’une faible différence entre ces deux groupes : 15% de risque chez ceux ne recevant pas de statine et 13% pour ceux avec statines ; sans qu’on puisse attribuer cette différence aux statines en l’absence de tirage au sort qui est la seule façon d’équilibrer les deux groupes en termes de risque initial et donc de pronostic.

Là où ça devient passionnant c’est que lorsqu’ils comparent les effets des oméga-3 (par rapport au placebo) dans les groupes avec ou sans statines, ils voient que les oméga-3 n’ont aucun effet uniquement en présence de statines.

En présence de statines, le risque est en effet de 13% ; et équivalent à celui de ceux qui reçoivent le placebo tandis que chez ceux qui n’ont pas de statine les oméga-3 réduisent le risque à 9%, contre 18% chez ceux qui reçoivent le placebo, une diminution de 50% !
Et donc aussi un risque nettement inférieur au risque observé chez ceux qui ont une statine (13%).

Je n’oserais conclure que l’absence d’effet protecteur des oméga-3 dans l’essai hollandais (sans séparation des patients recevant ou non une statine) soit exclusivement due à une inhibition des oméga-3 par les statines.

Plus probablement, c’est plutôt la combinaison d’une absence de déficit en oméga-3 (par rapport aux essais antérieurs) et d’une inhibition par les statines qui fait qu’aujourd’hui les oméga-3 semblent inefficaces.

Pas simple la recherche médicale !

Conclusion provisoire : si vous voulez vraiment profiter de la protection des oméga-3, commencez par arrêter votre statine qui, de toute façon, ne sert à rien sauf à vous empoisonner, et pas que les méninges !


  



36 réflexions au sujet de « LES STATINES INHIBENT LES OMEGA-3 »

  1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @tricotlivre :

    URGENT d’aller voir votre médecin pour qu’il stoppe le pravadual qui comporte une statine, ça ira mieux …

    Si la pression remonte, c’est qu’il faut améliorer encore votre mode de vie, ne reprenez pas tout de suite un médicament, lisez-moi attentivement d’abord …

    Bon vent, et gardez le cap !

  2. Charles Emilien Noguer

    Bonjour docteur
    j’ai arrêté la pravastatine sans en informer mon medecin habituel ni mon cardiolgue "car il est pour les satines"

    Depuis deux ans je vis comme cela sans pb particuliers et sans que mon cholesterol bouge significativement.

    J’ai changé de cardiologue deux fois et tous sont "prostatines"

    Question : à qui s’adresser pour trouver un cardiologue antistatines ? Je ne puis tout de même pas prendre un rdv avec tous les cardiologues de France et de Navarre
    cordialement

  3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Charles Emilien Noguer :

    C’est ce que je n’arrête pas de dire. Il ne sert à rien de chercher un cardiologue anti-statine, même s’il l’est, il n’osera pas le dire …

    Faut faire avec ça ! C’est triste, je sais !

    Il faut dire "oui, docteur" et ne pas prendre ce médicament … c’est dur pour eux de devoir changer d’avis, il faut leur laisser un peu de temps …

  4. Charles Emilien Noguer

    Merci pour le conseil Dr c’est aussi la solution que j’ai adoptée car effectivement c’est la seule possible.

    J’ai eu un petit débat avec mon cardiologue à ce sujet et je ne vous rapporterai pas sa réponse quand je lui ai demandé s’il connaissait la position du Dr M.Girard concernant les statines.

    Il l’a incendié et m’a, du même coup, perdu comme client car j’ai bcp d’estime et une grande confiance pour le Dr M Girard.

    Et je vois avec plaisir que cous êtes en phase avec lui ce qui est rassurant pour nous les patients.
    Encore merci Dr
    Cordialement

  5. jobido

    Je viens d’avoir une alerte sérieuse (analyse de sang troponine 24 ,puis 19 le lendemain) suite à suppression propanolol que je prends depuis 5 ans depuis quelques mon m.g a ajouté lisinopril et amlodopine ?

    Avais tension forte mais avant analyse de sang très fatigué essoufflé : 135/mn.
    Mange beaucoup bio, non fumeur, mais très émotif, essaie de marcher.
    Vais lire votre livre.
    Merci, merci pour votre compétence et votre dévouement

  6. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @jobido :

    Ce que vous me dites à propos d’une "alerte sérieuse" et de la "tropotruc" n’est pas claire ; malheureusement, je ne puis rien pour vous aider sur cette base aussi confuse …

    Mais je ne suis pas sûr que rajouter des médicaments soit la meilleure solution …

    Bon courage quand même !

Commentaires : page 4 sur 4«1234

Les commentaires sont fermés.