LES STATINES INHIBENT LES OMEGA-3

Des chercheurs hollandais, très sérieux (le groupe de Dean Kromhout que je connais bien), viennent de publier une analyse très intéressante de leur dernier essai clinique testant l’efficacité des oméga-3 dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

Je résume : ils espéraient faire au moins aussi bien que nous (dans notre essai sur la diète méditerranéenne) en efficacité préventive car ils combinaient des oméga-3 végétaux et marins dont les effets sont en principe (au moins en partie) cumulatifs. Ils n’ont jamais bien compris (comme beaucoup de nutritionnistes) nos travaux sur la diète méditerranéenne qu’ils assimilent naïvement à une diète riche en oméga-3 et en huile d’olive mais pauvre en graisses saturées animales. Passons !

Nous étions de notre côté plus…

… prudents car nous pensions que les patients des années 2000s profiteraient beaucoup moins des bienfaits des oméga-3 que les patients des années 1980s car ils étaient devenus beaucoup moins déficitaires en oméga-3.

Pourquoi sont-ils moins déficitaires qu’auparavant ?

Parce que les médecins, les médias et les patients et leurs familles savent depuis nos études (et celles d’autres groupes anglais et italiens notamment) que les oméga-3 protègent des maladies cardiovasculaires.
En conséquence, d’une façon ou l’autre, ils en consomment des oméga-3 ! Et ainsi ils ne sont plus déficitaires !
Or le grand succès des essais antérieurs tenaient, à notre avis, surtout du fait que nous corrigions un déficit.

Que s’est-il passé dans l’étude hollandaise ? Ils n’ont mis en évidence aucune protection des oméga-3 !
Rien !
Si nous n’attendions pas de miracle, nous avons nous-mêmes été très étonnés.

Que s’est-il passé ? Il fallait trouver une explication plausible d’autant que deux autres essais comparables (mais avec des défauts méthodologiques) en France et en Allemagne donnaient des résultats (négatifs pour les oméga-3) comparables.

Nos amis hollandais, très vexés, ont eu une très bonne idée : ils ont analysé séparément les groupes de patients recevant une statine (prescrite par leurs médecins) et ceux n’en recevant pas, pour une quelconque raison.

Il n’y avait qu’une faible différence entre ces deux groupes : 15% de risque chez ceux ne recevant pas de statine et 13% pour ceux avec statines ; sans qu’on puisse attribuer cette différence aux statines en l’absence de tirage au sort qui est la seule façon d’équilibrer les deux groupes en termes de risque initial et donc de pronostic.

Là où ça devient passionnant c’est que lorsqu’ils comparent les effets des oméga-3 (par rapport au placebo) dans les groupes avec ou sans statines, ils voient que les oméga-3 n’ont aucun effet uniquement en présence de statines.

En présence de statines, le risque est en effet de 13% ; et équivalent à celui de ceux qui reçoivent le placebo tandis que chez ceux qui n’ont pas de statine les oméga-3 réduisent le risque à 9%, contre 18% chez ceux qui reçoivent le placebo, une diminution de 50% !
Et donc aussi un risque nettement inférieur au risque observé chez ceux qui ont une statine (13%).

Je n’oserais conclure que l’absence d’effet protecteur des oméga-3 dans l’essai hollandais (sans séparation des patients recevant ou non une statine) soit exclusivement due à une inhibition des oméga-3 par les statines.

Plus probablement, c’est plutôt la combinaison d’une absence de déficit en oméga-3 (par rapport aux essais antérieurs) et d’une inhibition par les statines qui fait qu’aujourd’hui les oméga-3 semblent inefficaces.

Pas simple la recherche médicale !

Conclusion provisoire : si vous voulez vraiment profiter de la protection des oméga-3, commencez par arrêter votre statine qui, de toute façon, ne sert à rien sauf à vous empoisonner, et pas que les méninges !


  



36 Replies to “LES STATINES INHIBENT LES OMEGA-3”

  1. @jobido :

    Ce que vous me dites à propos d’une "alerte sérieuse" et de la "tropotruc" n’est pas claire ; malheureusement, je ne puis rien pour vous aider sur cette base aussi confuse …

    Mais je ne suis pas sûr que rajouter des médicaments soit la meilleure solution …

    Bon courage quand même !

  2. Je viens d’avoir une alerte sérieuse (analyse de sang troponine 24 ,puis 19 le lendemain) suite à suppression propanolol que je prends depuis 5 ans depuis quelques mon m.g a ajouté lisinopril et amlodopine ?

    Avais tension forte mais avant analyse de sang très fatigué essoufflé : 135/mn.
    Mange beaucoup bio, non fumeur, mais très émotif, essaie de marcher.
    Vais lire votre livre.
    Merci, merci pour votre compétence et votre dévouement

  3. Merci pour le conseil Dr c’est aussi la solution que j’ai adoptée car effectivement c’est la seule possible.

    J’ai eu un petit débat avec mon cardiologue à ce sujet et je ne vous rapporterai pas sa réponse quand je lui ai demandé s’il connaissait la position du Dr M.Girard concernant les statines.

    Il l’a incendié et m’a, du même coup, perdu comme client car j’ai bcp d’estime et une grande confiance pour le Dr M Girard.

    Et je vois avec plaisir que cous êtes en phase avec lui ce qui est rassurant pour nous les patients.
    Encore merci Dr
    Cordialement

  4. @Charles Emilien Noguer :

    C’est ce que je n’arrête pas de dire. Il ne sert à rien de chercher un cardiologue anti-statine, même s’il l’est, il n’osera pas le dire …

    Faut faire avec ça ! C’est triste, je sais !

    Il faut dire "oui, docteur" et ne pas prendre ce médicament … c’est dur pour eux de devoir changer d’avis, il faut leur laisser un peu de temps …

  5. Bonjour docteur
    j’ai arrêté la pravastatine sans en informer mon medecin habituel ni mon cardiolgue "car il est pour les satines"

    Depuis deux ans je vis comme cela sans pb particuliers et sans que mon cholesterol bouge significativement.

    J’ai changé de cardiologue deux fois et tous sont "prostatines"

    Question : à qui s’adresser pour trouver un cardiologue antistatines ? Je ne puis tout de même pas prendre un rdv avec tous les cardiologues de France et de Navarre
    cordialement

  6. @tricotlivre :

    URGENT d’aller voir votre médecin pour qu’il stoppe le pravadual qui comporte une statine, ça ira mieux …

    Si la pression remonte, c’est qu’il faut améliorer encore votre mode de vie, ne reprenez pas tout de suite un médicament, lisez-moi attentivement d’abord …

    Bon vent, et gardez le cap !

  7. Suite à une hypertension sévère et à une obésité considérant que j’étais à risques, le médecin m’a donné du pravadual alors que mon taux de cholestérol était limite (j’ai 67 ans).
    Je le prends depuis 2 ans, j’ai de nombreux inconvénients : troubles cognitifs, plaques dans le cuir chevelu, douleurs musculaires, crampes… taux plus élevé de transaminases.
    Ma tension est bien contrôlée, je fais un régime après une cure à Brides les Bains et sans mes douleurs, je pourrais bouger davantage.
    Je voudrais arrêter le pravadual.
    Qu’en pensez vous?
    Merci de bien vouloir me répondre.
    Je viens de commander votre livre "Prévenir l’infarctus"

  8. PS: dans l’émission "C dans l’air" de mardi dernier, Ph.Even a terminé par une recommandation du livre " Dîtes à votre médecin… ", face à un pdt du LEEM en état de sidération, un grand moment de télé !!

    on peut revoir cette émission ici:

    http://www.pluzz.fr/c-dans-l-air-20

  9. @Dahout Charles :

    OUI, nous avons ces preuves : essai en double aveugle chez des humains !
    j’en ai parlé dans mon dernier billet sur "les oméga-6 et le cancer du sein", vous trouverez les références en consultant le pdf recommandé dans le billet (gratuit via Internet aussi) !
    Bonne lecture !

  10. Cher confrère,
    Y a t’il des preuves scientifiques que les statines augmentent le taux d’oméga 6 dans le sang ?
    merci et cordialement

  11. @karine :  mon opinion est que c’est une mauvaise idée ; mais je n’ai pas d’expérience pratique ni données scientifiques sérieuses …

  12. merci monsieur lorgeril pour votre réponse
    je suivrai votre conseille plus rapidement possible
    cordialement

    ps encore une petite chose dans un autre contexte donc peut-être que vous ne me répondrez pas

      que pensez vous des cigarettes électronique 
      karine néfaste ou pas  j'essaie de reprendre ma vie en main il n'est jamais trop tard pour bien faire et vous m'avez aider a le faire 

    cordialement

  13. @karine : 

    Vous m’avez mal lu, notamment pas mon dernier livre "Prévenir l’infarctus" …
    Si c’était le cas, vous ne chercheriez plus à diminuer votre cholestérol, ni même à le mesurer ; et vous ne me demanderiez pas ce qu’il faut faire pour vous protéger ; vous le sauriez déjà !

    URGENT, maintenant, rien n’est perdu !

    Hissez la grande voile, larguez les ris et vent arrière toute !

  14. bonjour, après avoir lu vos écrits je me pose bien des questions
    j’en ai parlé a mon médecin ; en effet j’ai beaucoup de cholestérol

     suis sous  crestor mais comme  j'ai eu un acident en 2007 dix fratures avec opération clavicule dos 

    j’ai des douleurs sous crestor et fatigue persistante il faut dire que je travaille en milieu hospitalier dans une unité psychiatrique c’est encore plus fatigant quand ont s’investit comme moi qui aime les gens tels qu’il sont

    hier je suis allée chez mon médecin pour lui dire j’arrête pas contrariant il ma dit oui c’est tout
    pas de pries de tension j’ai néanmoins demandé une prise de sang

    j’ai acheter coenzymes q10 60mg car je prend crestor depuis 4ans voir plus

    que prendre en plus pour baisser mon cholestérol tout en faisant gaffe a mon hygiène de vie

    cordialement

    merci pour vos réponses

  15. @David Walser :

    Dear David,
    Thank you for the message and information which is very interesting.
    Of course, I would not discuss your specific case because of the lack of medical documents …
    I may however make two suggestions:

    1) never take again your statin to lower your cholesterol because it is very possible it was the cause of the tumor and never take again any medicament with vasodilation properties because thay may favor clinical agressivity of the tumor … Take diuretic instead …

    2) read carefully my last book (in French) to know what you have to do to prevent coronary recurrence, you will understand too that your cholesterol never blocked your arteries !

  16. Est-ce que vous me permettez, Docteur, de vous adresser en Anglais? Je comprends bien le Français (deux grand-mères Françaises) mais je pense que je l’écris beaucoup moins bien.
    I had two heart operations 3 years ago – 2 main arteries blocked, one with cholesterol, the second with plaque – and now have 5 stents.
    I am a fit 75 year old and still ski every year, though 14 months ago I was diagnosed with Classic Kaposi Sarcoma.
    I have refused all normal treatment (surgery, Chemo and radio therapy) and have been treated by a Naturopath as well as putting myself on a strict diet, with little or no animal protein, no dairy, no sugar and only gluten free cereals.
    I have never felt better and have got rid of altogether 8 tumours on my right foot inspire of the Oncologist – who is antagonistic- saying this would be impossible.
    There is one to go but it is much smaller that it was and there are no new ones on the way.

    Full of confidence, since my cholesterol was incredibly low I decided to give up statins, aspirin and blood pressure pills (Candesartan).
    After 6 weeks my blood pressure had risen to 210 over 110 though I could get it down whist lying down to 145 over 85, so in a panic I started taking them again. My BP is still not brilliant but better than it was. I long to get off these pills. Have you any suggestions?

  17. @michelle44 : 

    Si votre époux est au soins intensifs actuellement, je ne ferai aucun commentaire sur son cas.
    Merci de le comprendre.

  18. Bonjour docteur.

      Mon mari vient de faire un infarctus grave et asymtomatique
    puisqu' il a été conduit aux urgences pour un malaise vagal.
    Il est en soins intensifs et a reçu d'emblée 20gr de Crestor entre autres traitements bien sûr.
    Devant son étonnement disant qu'il n'a pas de cholestérol on lui a répondu
    que ce n'était pas pour soigner son cholestérol mais pour protéger ses artères
    afin d'éviter la formation de plaques .
    N'est-ce pas de l'effet pléiotrope dont vous parlé dans le tome 1 page 179 dont il serait question
    dans ce protocole ? Merci.
  19. Bonjour,

    Philippe Moser a été Pharmacien en France et est parti aux Etats-Unis où il a créé un laboratoire d’analyses médicales spécialisé dans l’étude des minéraux et des oligoéléments.

    Son livre représente 30 ans de recherche sur 1 200 médicaments ! A chaque fois que l’on consomme un médicament chimique, celui-ci peut diminuer nos réserves ou interférer nos vitamines et oligo-éléments que nous puisons dans l’alimentation.

    Par exemple, il parle des statines et indiquent : nutriments perturbés : coenzyme Q10, vitamine B6, vitamine B12, vitamine E et acide folique ! Rien que ça ! Même un simple aspirine fait perdre du magnésium, du fer, du calcium, du potassium, du sodium, du zinc, de l’acide folique, de la vitamine A, C et B5 !
    C’est vraiment effrayant cette médecine conventionnelle !
    Elle ne ressemble plus à celle du temps d’Hippocrate qui disait "que la nourriture soit ton seul médicament !".
    J’espère qu’un jour, on reviendra à cela car celui-ci doit se retourner dans sa tombe !
    En tout cas, pour ma part, j’applique ce que dit Hippocrate et j’espère que le plus grand nombre de personnes en fera autant !!!!!

  20. @Nath :

    Je ne sais pas qui est ce "moser", mais je me réjouis de ne point le connaître, au moins sur la base de ce que vous m’en dites ; car je pense qu’il n’ a rien compris !

    Quand à vous bravo pour le rapprochement "statines/oméga-3/coenzyme Q10" car un des mécanismes possibles de l’inhibition des effets protecteurs des oméga-3 par les statines pourrait être via la diminution du coenzyme Q10 dans la mitochondrie …

    Bon vent, matelot !

  21. @Daniel : 

    Si vous aviez lu mon dernier livre, vous sauriez que je dédie plus d’un chapitre au stress et autres considérations sociales … URGENT …

  22. Bonjour,

    Et s’il n’y avait pas que les oméga 3 pour les statines !
    Il y a aussi la Coenzyme Q10 ! Les statines réduisent également la Coenzyme Q10 c’est fâcheux ! Et une déficience en Coenzyme Q10 peut causer une élévation de la tension artérielle ! On ne s’en sort plus !!!! J’ai lu cela dans le livre de Philippe Moser "Vos médicaments Comment faire pour qu’ils ne vous rendent pas plus malade !".
    Cela complète donc votre livre sur l’infartus et votre livre sur Choléstérol, Mensonges et Propagande.

    Avez-vous connaissance de ce livre ?
    Par contre, Monsieur Moser est plus frileux que vous pour les statines car il dit que les statines ne sont pas mauvaises et les conseille en complément de la coenzyme Q10.

  23. Cher docteur

    Merci pour votre réponse rapide et vos conseils.

    Vous n’ abordez jamais la question du stress et sa gestion, est-ce une fausse piste ?

  24. @Daniel :

    Les montagnards (ou les gens vivant en altitude) sont plutôt protégés par rapport à ceux qui vivent dans les vallées : très beaux travaux helvétiques !

    Dans votre cas, outre le mode de vie, vous avez peut-être des facteurs favorisants, c’est très rare mais ça existe.

    Ce que je ferais surtout dans votre cas, plutôt que de chercher un médecin "ouvert" (faible probabilité et de toute façon ils n’ont pas le temps), c’est : 1) lire attentivement mon dernier livre "Prévenir l’infarctus et l’AVC" ; 2) puis consulter un diététicien-nutritionniste pour vérifier si vous mangez vraiment de façon protectrice ; parfois on croit bien faire, et puis en fait …
    Bon courage

  25. Cher docteur

    Je suis un peu abasourdi par vos travaux que je découvre et franchement concerné par tous les effets indésirables des statines tels que vous les décrivez. Je suis quadruple ponté depuis quelques mois, accompagnateur en montagne, 56 ans, 1,73m kg, jamais fumeur, pas de diabète, presque pas d’ alcool, du cholestérol certes un peu à cause de mon gout pour les fromages dont j’ ai abusé certainement, mon régime alimentaire qui se rapproche de la dm par ailleurs … bref, un profil qui ne ressemble en rien au profil du cardiaque classique selon tous les médecins que j’ ai du rencontrer depuis quelques temps.
    Donc je me demande si des séjours prolongés en altitude (4000 à 6000 mètres) pourraient prendre une part dans l’ explication de mon problème récent à cause de la polyglobulie d’ altitude ?
    En tout cas j’ ai arrêté depuis hier le tahor 40 (j’étais à 80 au début), je vais en informer mon médecin et lui communiquer votre blog. Je souhaiterais avoir une consultation avec un médecin que vous me recommanderiez au cas ou vous-mêmes ne seriez pas disponible. J’ ai bien compris que ce blog ne permet pas de prendre des rdv mais alors comment fait-on ?
    Remerciements et respects pour votre indépendance d’ esprit

  26. Prendre isolement un facteur comme les omégas 3 conduit inévitablement à de fausses conclusions.
    On ne nous dit rien dans cette étude des habitudes : du profil alimentaire, du tabac, de l’activité physique, de l’état de stress, etc..

    Pour en revenir aux Statines et porter un avis, il faut de bonnes connaissances en biochimie et en immunologie associées à une bonne pratique médicale.
    C’est grâce à ce minimum de connaissances que j’ai, que je reste de l’avis du Dr Michel de Lorgeril.
    J’ai pourtant retourné tout dans tous les sens, je considère qu’il a raison

  27. @daniel :

    Cher Daniel,

    Il faut éviter de porter des jugements sur des études non publiées et seulement présentées dans des réunions, surtout si elles sont financées par l’industrie pharmaceutique … C’est le cas de celle dont vous parlez !
    Ceci dit, le peu qui est dit ici nous indique que les critères basiques de "bonne investigatuon clinique" ne sont pas respectés et qu’il est préférable d’oublier ça aussitôt !
    Propagande malsaine rien de plus !

  28. Cher docteur
    Que penser de cette nouvelles étude ?
    Ce critère cite présente t il une utilité quelconque ?
    Cordialement
    daniel

    Des infarctus moins étendus avec une prévention primaire par statine
    DUBLIN, 4 mai 2012 (APM) – Les statines utilisées en prévention primaire cardiovasculaire sont associées à des infarctus moins étendus lorsque ceux-ci surviennent malgré tout, selon une étude portugaise présentée vendredi au congrès EuroPrevent à Dublin.
    Le bénéfice des statines en prévention primaire est reconnu et elles ont aussi montré un intérêt en prévention secondaire post-infarctus. V. H. Pereira et ses collègues de l’hôpital de Guimaraes (Portugal) ont cherché à déterminer si un traitement par statine avant la survenue d’un infarctus avait un impact sur l’extension de celui-ci.
    Ils ont examiné 74 patients consécutifs sur 10 mois présentant un syndrome coronaire aigu, en excluant les angors instables et les patients avec antécédent de syndrome coronaire aigu. Parmi eux, 26% prenaient des statines avant l’événement.
    La valeur maximale de troponine I, mesure utilisée pour évaluer l’extension de l’infarctus du myocarde, était significativement plus basse chez les patients prétraités par statine que chez ceux n’ayant pas reçu de statine (32 ng/mL contre 89 ng/mL), selon le résumé de la communication affichée.
    Il n’y avait pas de différence de classe de Killip – qui stratifie les patients en fonction de leur risque- entre les deux groupes, ni de fonction ventriculaire gauche au moment de la sortie.
    “L’utilisation de statines dans le cadre d’une stratégie de prévention primaire peut influencer l’évolution de l’infarctus du myocarde et est associée à une extension plus faible de l’infarctus, évaluée par la troponine I maximale, au cours des syndromes coronaires aigus”, concluent les auteurs.
    cd/ab/APM
    redaction@apmnews.com
    CDPE4002 04/05/2012 17:29 CARDIO-NEPHRO

  29. @superwebcrawler : 

    Mangez méditerranéen et oubliez les rapports et autres ratios …
    On n’a jamais saigné avec des poisson sauf en leur coupant la tête ou les écaillant avec des couteaux trop aiguisés … Ho hisse !

  30. Bonsoir Cher Docteur,

    Vous dites que la population a davantage conscience d’un déficit éventuel en omega-3.
    Au risque de paraître quelque peu provocateur (ce qui n’est pas mon intention!), y-t-il un risque (hémorragique par exemple) lié à un "déséquilibre à l’inverse" du fameux rapport omega-6/omega-3 ? Typiquement, un rapport 1/1 est-il bon pour la santé ?
    De mémoire, il y a 5 ans, le rapport omega-6/omega-3 me concernant était de 2 contre 1.
    Ce "score" a été obtenu uniquement par l’alimentation (j’adore le poisson et je pratique autant que faire se peut une DM) sans supplémentation aucune.

    Réponse non urgente bien entendu !

    Bien amicalement,

    Alain

  31. @phil : 
    Bio et oméga-3 (ou la compréhension qu’il faut corriger tout déficit) sont deux choses différentes, mais elles témoignent d’une prise de conscience du public qui est salvatrice : nos patients d’aujourd’hui n’ont rien à voir (en termes d’oméga-3 dans le sang et les cellules) avec les patients que nous prenions en charge au siècle dernier !
    C’est en grande partie (avec d’autres aspects du mode de vie, comme je l’explique dans mon dernier livre) ce qui explique la réduction de la mortalité cardiovasculaire dans notre pays.

    Hautes les voiles, matelot, hisse et haut !

  32. bonjour Dr de Lorgeril

    Je suis (un peu) déstabilisé d’apprendre que les Om3 ont moins d’efficacité qu’auparavant

    A ce sujet une question: notre déficit en Om3 ( provenant de notre nourriture "délétère" ) n’aurait-il pas été en partie compensé par l’arrivée du Bio, au succès de + en + grandissant comme en témoignent les rayons des supermarchés ?

    C’était juste une question
    Amicalement
    Phil

  33. @ami belge :

    Cher ami,
    Les graisses saturées, animales ou végétales, favorisent l’infarctus, indépendamment du cholestérol, dès qu’elles atteignent une certaine concentration dans notre alimentation, notre sang et nos membranes cellulaires (entre autres).
    Cette concentration "délétère" dépend de nombreux autres facteurs associés [pour plus de détails et explications, merci de lire mon dernier livre "Prévenir l’infarctus"].
    C’est pourquoi nous recommandons un modèle alimentaire (et non pas des niveaux particuliers de chaque aliment ou nutriment) …

    Allez, bonne lecture, urgente à mon avis, pour vous libérer de quelques idées futiles pour votre santé !

  34. Bonjour docteur,
    A propos des graisses saturées animales (ou végétales), doivent-elles être considérées comme favorables à l’infarctus et au diabète de type 2 ?
    Ont-elles une influence caractéristique du fait qu’elles soient saturées ?
    J’aurais envie de répondre que pour l’infarctus le seul critère est la présence d’omega 3 comme dans le régime méditerranéen et pour le diabète le seul critère est l’obésité.
    Je vous parle de cela parce qu’un moment donné les vendeurs de margarine ont démoli l’image du beurre grâce à ce problème de graisses saturées.

    Salutations

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 36 +1 eme commentaire.