TOXICITE MUSCULAIRE DES STATINES : DERNIERES NOUVELLES

Je l’ai beaucoup dit, et écrit : les médecins et les Autorités Sanitaires (en France et ailleurs) sous-estiment considérablement les effets toxiques des médicaments, et en particulier des statines.

Pourquoi ?

Probablement, pour ne pas perturber le commerce et le business, les revenus des uns (les médecins) et des autres en dépendant, facile à comprendre, et donc facile de se prémunir une fois qu’on a compris !

Le plus bruyant cliniquement (gênant à court terme pour les personnes, quoique pas le plus sévère en termes de graves complications et de survie) des syndromes toxiques provoqués par les statines concernent les muscles, ligaments et articulations !

Pour d’obscures raisons médicales et sociologiques (je n’ai pas le temps de discuter ça maintenant), nous avons du mal à apprécier l’ampleur (la fréquence réelle) de ces complications en médecine générale.

Dans un récent article (Del Grande M, et al. Int J Clin Rheumatol 2012;7:243), des rhumatologues (apparemment indépendants de l’industrie) ont essayé de faire le point en choisissant une population très exposée, les seniors (personnes de plus de 65 ans) qui sont les victimes toutes désignées de la surmédicalisation contemporaine puisqu’ils sont (par définition) plus à risque que les plus jeunes.

Ces auteurs nous rappellent d’abord opportunément (ça nous donne une idée indirecte de la fréquence des syndromes gênants provoqués par les statines) que 25% des patients qui se voient prescrire une statine abandonnent le traitement (irrémédiablement) au cours des 6 premiers mois ; et plus de 50% après 2 ans !
C’est considérable (voire énorme) pour des médicaments prescrits pour des années à des millions de patients innocents et fragiles souvent … sachant en outre que ça ne les soigne ou protège de rien … Bon !
Et ça n’inclue pas tous ceux qui continuent le traitement malgré des douleurs multiples, sous l’influence de leurs médecins qui leur font croire que le médicament leur sauve la vie ; et ceux qui continuent le traitement parce qu‘ils ont des douleurs multiples, croyant que plus ils ont mal plus le traitement est actif et les protège … Et oui, on voit ça ; et pas qu’avec les statines, avec les antidépresseurs aussi : plus on se sent mal et plus on croit que le médicament nous est favorable ...

Trois autres informations majeures dans cet article :
1) nous ne sommes pas tous égaux face à la nocivité potentielle des statines, il y aurait des facteurs génétiques de prédisposition, dont la fréquence réelle reste inconnue, bon !
2) généralement, l’arrêt du médicament entraîne la disparition plus ou moins rapide des douleurs ; et dans environ 80% des cas la prescription d’une autre statine que celle précédemment toxique entraîne la réapparition des douleurs, bon !
3) dans certains cas (fréquence réelle non précisée), l’arrêt de la statine toxique n’entraîne pas d’amélioration des symptômes douloureux. Il s’agit alors, selon les auteurs, d’une nouvelle maladie irréversible de type auto-immunitaire … je n’entre pas dans les détails …
Tout ça pour un bénéfice nul !

Trois questions, pour finir, et donner une idée du désastre : 
1) les patients sont-ils informés du risque qu’ils prennent en prenant ces médicaments ?
2) les médecins sont-ils eux-mêmes assez bien informés pour “avertir” leurs patients ?
3) les Autorités Sanitaires responsables (de notre information et protection) lisent-elles les mêmes articles médicaux et scientifiques que moi ?

AMEN

115 Replies to “TOXICITE MUSCULAIRE DES STATINES : DERNIERES NOUVELLES”

  1. @Katie :

    Pas seulement le "protocole" alimentaire !

    Aussi le reste …

    Et puis, n’en faites pas un "protocole", pourquoi pas une chimio pendant que vous y êtes : gastronomie et plaisir, réapprendre à vivre …

  2. bonsoir,
    Effectivement une hygiène de vie est une grande phrase qui ne veut peut être rien dire !
    J’essaie de respecter le protocole alimentaire qui est conseillé dans votre livre, mais sans doute suis je peut-être maladroite quelquefois !
    J’espère m’améliorer de jour en jour !
    Merci encore pour vos livres !

  3. @Katie :

    Vous dites "une hygiène de vie la plus saine possible" …

    Je ne sais pas ce que cela veut dire ; mais j’espère que ça ressemble à ce que nous recommandons dans nos livres, sinon … ça risque d’être beaucoup d’efforts pour rien …

  4. Bon Samedi,
    Merci pour votre information.
    J’ai prêté votre livre à mon médecin traitant et il l’a lu.
    Effectivement il y a réflexion, maintenant il apparaitrait que les médecins ont des protocoles à respecter et ne peuvent s’y déroger au risque d’encourir des poursuites si un de leur patient se plaint qu’il n’a pas été soigné correctement !
    Là aussi il y a réflexion.
    Je n’ai pas pris les statines et ne les prendrai pas mais essaye de respecter au mieux une hygiène de vie la plus saine possible.
    Merci à vous et bon week-end

  5. @Katie :

    L’huile de colza peut être consommée raffinée ou non (dans ce cas, mieux vaut du bio, comme d’hab)

    Il ne faut pas la chauffer trop, ne doit jamais "fumer" comme toutes les huiles ;et ne jamais être ré-utilisée après un premier chauffage comme toutes les autres huiles …

    Allez en paix, mon enfant …

  6. Bonsoir,
    Merci pour votre livre "prévenir l’infarctus". Toutefois j’ai un doute sur l’huile de colza, elle est décrite nocive sur beaucoup de site.
    Pouvez-vous me confirmer qu’elle peut être utilisée sans danger, doit-elle être impérativement bio.
    L’huile de colza n’est elle pas un hydrocarbure ?
    Merci pour votre réponse.

  7. @zizou :

    En l’absence d’explication alternative, la possibilité que la statine soit en cause est forte, mais il faudrait avoir une histoire de la maladie beaucoup plus précise …
    C’est à votre médecin de faire ce travail, même si c’est lui qui, sans le vouloir vous a empoisonné ! Ce n’est pas honteux ! Il a été trompé !

    Il peut se rattraper en déposant un dossier à la pharmacovigilance, ce serait le moins …

    Je suis tout-à-fait désolé de ce qui vous arrive et j’espère qu’on trouve des solutions pour vous aider …

    Bon courage

    Merci de votre témoignage !

  8. Bonjour docteur,
    je viens d’être diagnostiqué Myopathie nécrosante probablement auto-immune à Créteil (Henri Mondor).
    J’habite le Var et voilà 18 mois que ma maladie très invalidante s’est développé, à Marseille (malgré une première biopsie il y 17 mois), on ne m’a jamais trouvé d’étiologie.
    Il a fallu que je me prenne en main et que je monte à Paris il y 2 mois pour arriver à ce diagnostique. J’ai été traité pendant 8 ans à la pravastatine (J’ai arrêté d’en prendre il y 3 ans) et depuis le début de mes symptomes je soupçonne les statines d’être à l’origine de ma maladie.
    J’en ai parlé au cardiologue et aux médecins mais bien entendu tout le monde vous dit que les statines ce n’est pas dangereux…
    Il y a bien un médecin ou 2 qui m’ont confirmé la dangerosité du médicaments mais toujours très doucement et en précisant qu’ils ne l’écriront jamais noir sur blanc…
    Voilà ma petite histoire qu’en pensez-vous ?

  9. @spinaker :

    Ceci n’est pas une consultation !

    Les anti-inflammatoires augmentent le risque d’infarctus et d’AVC !

    Combien de temps faut-il pour effacer les effets toxiques des statines ? Cela dépend de nombreux facteurs, en particulier de votre âge et des paramètres intercurrents ; en prenant de l’âge on a mal un peu partout le matin …

    Votre priorité : vous protéger vraiment sans vous empoisonner !

    URGENT de lire notre livre "Prévenir l’infarctus", ça pourrait vous sauver la vie !

    Bonne lecture !

  10. Sous statines pendant 10/12 ans.
    Douleurs musculaires insupportables.
    Arrêt brutal et régime compensatoire = Cholestérol stabilisé.
    Douleurs persistantes. Impossible de me redresser le matin au réveil (mal partout). Seuls les anti-inflammatoires me soulagent. Combien de temps cela va-t-il durer ? Puis-je prendre des anti-inflammtoires sans risque ?
    Merci, Docteur, de votre réponse.

  11. Bonjour Docteur,

    J’ai découvert votre site depuis peu et suis atterré de voir tous les dégâts que peuvent faire les statines, avec l’accord complaisant du monde des autorités médicales et politiques.
    Je viens donc apporter mon humble participation à l’édifice des "contestataires" des statines.
    J’ai 60ans et suite à la pose d’un stent en 2004 et d’un pontage fémoro-poplité à la cuisse gauche, il m’a été prescrit un traitement contre l’hypertension  (que je n’avais pas avant cette opération) avec COTAREG 80mg/12,5mg, la prise de PLAVIX 75mg ( qui s’est transformé en Clopidogrel Zentiva,cause économique se faisant ) et surtout "INEGY" 10mg/20mg contre un taux élévé de cholestérol total de 2.57.
    J’ai développé un cancer du colon en 2009 et une récidive au foie en 2010 qui j’ai "bien digérés".
    Mai , depuis 2 mois, j’ai des raideurs et douleurs musculaires et tendineuses et mon "rendement" sexuel est plus qu’à la baisse.
    Je trouve scandaleux que des humains du monde médical ou politique puissent donner l’autorisation de la mise sur le marché de produits aussi nocifs, à l’image du Médiator.
    J’espère que mon témoignage apportera des éclaircissements à mes concitoyens et et du grains à moudre au chercheur que vous êtes.
    Meilleures salutations.
    PS: je viens de commander deux de vos livres pour m’informer un peu plus.

  12. Cher Monsieur "innoxidable",
    des mal honnêtes, il y en a partout, des médecins comme des pratiquants de Reiki, on n’a pas besoin de faire parti de sectes qui sont toutes condamnables…
    Comme dit Mr de Lorgeril qui n’est pour rien dans ce sujet, mais là où on se retrouve, il faut chercher la "bonne personne".
    Comme lui, il existe aussi des gens honnêtes.
    Bonne quête !

  13. Cher Docteur,
    Je vous présente mes plus plates excuses, vous avez raison, j’ai fait un amalgame avec une autre lecture en l’absence de votre livre "prévenir l’infarctus…" que j’avais prêté à un de mes fils! Une mise en garde de médecins contre l’influence de cette secte qui commence à avoir ses entrées dans certains hôpitaux dont un à Grenoble et votre chapitre 5 "donner un sens à sa vie" où vous parlez de la médecine Ayurvédique etc.. J’ai fait une confusion car je suis très sensible à la question de l’influence des diverses sectes se cachant sous le couvert des "thérapies ou médecines alternatives". Encore une fois je vous présente mes excuse, effectivement vous n’avez jamais fait allusion au "REIKI".
    Lorsque je lis ce mot quelque part, je disjoncte.
    Bien respectueusement.

  14. @Innoxydable :

    J’ignore le mot même de REIKI, je pense que vous confondez avec une autre de vos lectures, nous n’y avons jamais fait allusion ou alors ce serait mon Éditeur qui aurait subrepticement …

    Merci de me dire à quelle page le mot a été imprimé, si c’est le cas, je vérifierais de quoi il s’agit et comment c’est arrivé là …

  15. Cher Docteur,
    J’ai achevé, ou plutôt lu avec plaisir votre livre "Prévenir l’infarctus…", ça se lit très bien et c’est facilement compréhensible même pour un béotien comme moi et je m’y tiendrai pour ma survie toutefois, vous avez dit quelque part que vous acceptiez les critiques et je n’en ai qu’une à faire : dans votre chapitre sur les médecines douces ou autre méthodes pouvant être une aide à vivre sereinement ou en tout cas bons pour le moral, vous citez le "REIKI".
    Dieu du ciel ! Surtout ne laissez penser à personne que les méthodes de cette secte, oui j’ai bien dit "SECTE", pourraient apporter quelque chose de bénéfique à un patient.
    Pour l’avoir cru, un mien cousin, qui vivait hélas à près de mille Kms de chez moi, en a perdu la vie et une partie considérable de ses biens.
    Gravement cardiaque, quatre (pontages), vivant seul et sans force, il s’est laissé embobiner par ces escrocs qui l’ont convaincu qu’il ne pouvait guérir que par la force de son esprit et qu’il avait de dispositions pour faire un bon guérisseur par l’imposition de ses mains!!! Il a même été nommé "Maitre" Reiki, j’ai gardé ses diplômes…
    Lui qui n’était fichu de s’alimenter correctement ou de faire quelque effort. Je n’ai su cela qu’après sa mort en découvrant l’état de sa maison et de ses affaires. Vous pouvez toujours dire que j’aurai pu m’ inquiéter d’avantage de son état de santé physique et mentale.
    Hélas, je le voyais qu’épisodiquement lorsqu’il venait dans sa propriété qu’il avait dans ma région et là il donnait le change, soit par discrétion, soit par honte voire menace car il savait que je serais intervenu énergiquement pour mettre fin à ce piège dans lequel il s’était fourré. Hélas, je n’ai pas pu le voir pendant près de deux ans; et ce laps de temps à suffi pour lui faire abandonner tout traitement sérieux ou au moins surveillance adéquate.
    Les entretiens téléphoniques que nous avions ne m’ont pas permis de mesurer la gravité de la situation et lorsque enfin j’ai compris que tout allait mal et que je suis allé le voir, c’était trop tard. A partir de là plus d’amis ou de relations REIKI, disparus par enchantement avec une partie de ses biens.
    Alors, s’il vous plaît, pour le bien être de gens qui vous dont confiance, ôtez ces recommandations de vos prochains tirages et empêchez les d’avoir leurs entrées dans les Hôpitaux comme je l’ai lu dans la presse.
    Merci pour nous.

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 115 +1 eme commentaire.