UN « CRIME SEXUEL » PRESQUE PARFAIT : STATINES CONTRE CHOLESTEROL

C’est le titre de mon dernier livre (numérique cette fois), publié, il y a presque un an et demi

De plus en plus de médecins, et de patients ont des doutes concernant l’efficacité réelle des médicaments anti-cholestérol, notamment les statines, pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Pourtant beaucoup d’entre eux continuent de les prescrire – et les patients de les consommer – en se disant que si ces médicaments ne font pas de bien, au moins ils ne leur font pas de mal, ou très peu. Une sorte de principe de précaution …

C’est une très grave erreur car les statines – en plus de leur toxicité musculaire bien connue et fréquente – ont des effets adverses silencieux et torpides (ils favorisent l’émergence clinique des cancers), ou d’une extrême nuisance en termes de qualité de vie puisqu’ils altèrent nos capacités cognitives, notre humeur (dépression pour les uns, irritabilité pour les autres) et surtout peuvent gravement inhiber, voire ruiner, notre vie sexuelle.

Cet effet secondaire anti-sexuel des statines est encore mal connu des médecins et de leurs patients bien qu’il soit bien documenté avec plus de 80 références scientifiques et médicales citées dans ce document.

  • NDE : vous pouvez vous procurer ce livre numérique (e-book ou ebook, disponible dans les formats EPUB, PDF, FLASH – pour tablette, PC/Mac ou lecteur spécifique) dans la boutique d’A4SET. Bonne lecture !
  • (ce billet a déjà été publié le 2011-06-18 22:21, puis le 1/7 rapidement ; remodelé le 2012-08-10 13:42 puis le 1/10 ! la dernière mise à jour le 22/11/2012 : suppression de la NDE).

370 réflexions au sujet de « UN « CRIME SEXUEL » PRESQUE PARFAIT : STATINES CONTRE CHOLESTEROL »

  1. Charles

    Bonsoir,

    J’aimerais savoir comment me procurer votre ebook ?? En effet, la boutique A4SET est fermée et je ne peux donc pas acheter le « Crime sexuel presque parfait ». J’ai envoyé un mail à la boutique qui m’a dit de vous contacter.

    En vous remerciant d’avance :)

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Charles

      Vous devez contacter les Éditions Thierry Souccar, ce que je vous recommande vivement !

  2. Guibert Cyrille

    Bonjour,
    Ma femme est sous « statine » depuis presque un an et depuis, malgrès un régime sans matière grasses, son taux de cholestérol n’a pas évolué.
    Par contre elle a perdu sa libido, a des douleurs articulaires ou musculaires (sciatique, mal aux poignets, aux genoux…), des migraines et une fatigue constante, ainsi qu’une dépression (ça elle ne veut pas l’admettre mais elle pleure tous les jours et tout lui parai insurmontable).
    Son taus de cholestérol n’évoluant pas notre médecin traitant qui l’avait mise sous pravastatine 20mg, l’a envoyée voire un endocrinologue qui lui a prescrit du crestor 20 mg.
    Elle a pris son premier cachet aujourd’hui et nous sommes tombé sur votre blog aujourd’hui, je pense lui suggérer d’arrêter son traitement, peut elle l’arrêter du jour au lendemain ?
    Je suis très inquiet pour sa santé et je faisais entièrement confiance à mon médecin jusque là, mais après toutes mes recherche sur internet de ce soir je me pose de nombreuses questions.
    Pouvez vous m’aiguiller, n’y a t il pas de risque à arrêter son traitement
    Merci,

    Cyrille Guibert

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Guibert Cyrille

      Arrêtez ce poison inutile, la situation va s’aggraver ! INÉLUCTABLE !
      Pour aider votre épouse, lire en urgence notre livre « Prévenir l’infarctus et l’AVC »
      Vous me direz merci après !

  3. EDITH

    Bonjour Docteur,
    C’est une amie qui m’a parlé de votre site. Sachant que je prennais des médicaments contre le cholestérol et m’a donné le lien et m’a dit : « Tiens, lis çà, je crois que tu vas apprendre beaucoup de chose ! ».
    J’ai lu et les larmes me sont monter aux yeux. J’ai 46 ans et j’ai un cholestérol diagnostiquer comme héréditaire depuis plus de 20 ans. J’ai pris du LESCOL 20 puis maintenant je suis sous Pravastatine 10mg puis 20 mg depuis 3 mois. Des douleurs musculaires sont apparues mais j’ai mis çà sur le compte de la vieillesse, puis une douleur dans le bras qui ne passe pas, comme un déchirement musculaire à répétition. J’ai également beaucoup de difficultés à monter des marches à cause des douleurs dans les jambes. Concernant ma libido elle est réduite à néant……….
    Je me suis posée bien nombres de questions sur ces douleurs, me demandant à maintes reprises ce qui pouvait bien clocher chez moi sans bien sûr à aucun moment remettre en cause la Pravastatine.
    En fin de semaine je dois passer une prise de sang, et ensuite je dois aller voir mon médecin. Je redoute ce moment car elle ne supporte pas qu’on l’a contredise et surtout que l’on mette le doigt sur quelque chose. Lui dire que ces effets sont écrit noir sur blanc sur la notice va la faire bondir car d’après elle : Il suffit de lire ces effets pour les avoir tous : c’est psychologique !
    Quoiqu’il en soit j’ai arrêté la Pravastatine, car je pense d’abord à moi et j’attends avec impatience que ces effets se dissipent pour revivre et dans mon couple et dans mon corps.
    Merci Docteur pour tout cela.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : EDITH

      Apportez un de mes livres à ce brillant sujet de la faculté ! Vous rendrez service à d’autres victimes innocentes !

  4. andre

    bonjour , dr lorgeril
    j’ai arrété le crestor du jour au lendemain a priori ce qu’il ne faut jamais faire. bien entendu j’en ai parlé au médecin qui veux maintenant me faire une prise de sang
    mais a quoi bon je sais que j’ai beaucoup de cholestérol alors ben maintenant je vais m’interresser a faire un régime .petit poids mais pas trop bonne bouffe.
    j’ai toujours énormément de douleurs dans les muscles bras jambes plus des pics électrique inexpliqué en haut d’une cuisse mais supportable iréversible la récupération ?
    merci a vous dr vous avez le premier a nous mettre en garde
    beaucoup de con ont douté beaucoup me disais il veut vendre des bouquins .
    mais énormément de patients vous ont fait confiance encore merci a vous
    annick

  5. Martine

    Mon mar iest sous crestor 10 mg depuis pluq de 10 ans,il est porteur d’une hypogammaglobulinémie depuis 6 ans et surtout est devenu sans érection, sans libido, sans rien…..nous n’avons plus de sexualité, il en est trés malheureux et moi aussi, mon mari n’a jamais eu de probléme cardiaque, peut-il arrêter son traitement? sa libido va t’elle revenir? et que faire pour traiter quand même son cholestérol?
    Merci de votre réponse ( avant il prenait tahor, mais il a cessé suite à des douleurs musculaires intenses)
    J’aimerais vraiment être guidée car les médecins ne nous écoutent pas et ne se rendent pas compte des douleurs que leurs patients vient au quotidien!!!!!!!
    Merci de votre attention

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Martine

      Ceci n’est pas une consultation.
      Sur la base de ce vous me dites (pas grand chose), il peut arrêter ce poison inutile sur une ou deux semaines en diminuant progressivement les doses …
      Si vous y croyez, tout va revenir à la normale ; peut-être un petit Viagra pour aider à redémarrer, faites-vous aider par le pharmacien !
      Vous êtes sur un bon cap !
      ATTENTION, il faut lire en urgence notre livre « Prévenir l’infarctus« , ça pourrait lui sauver la vie !

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : jean marie

      C’est écrit dans la prochaine version de mon livre « Cholestérol, mensonges et propagande » …
      J’anticipe parce vous avez un beau sourire : « c’est de la m… » !

  6. launay

    BONJOUR
    Ma belle-fille de 31 ans a fait un AVC il y a juste 10 jours. A sa sortie de l’hopital, le cardiologue lui a prescrit à titre préventif, alors qu’elle ne fait pas de cholestérol, un anti-cholestérol. Doit-elle le prendre ?
    D’autre part, ma mère de 93 ans prend de la pravastatine depuis des années,elle est cardiaque et diabétique. En octobre 2011, on lui a diagnostiqué une tumeur au sein, opérée depuis. Cela a-t-il un lien ? Ne vaudrait-il pas mieux qu’elle arrête le pravastatine alors qu’elle ne fait pas de cholestérol,

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : launay

      Je suis désolé de tous ces malheurs !
      Dans les deux cas, la statine est inutile et toxique !
      Le lien entre statine et cancer est tout-à-fait possible, mais nous aurons du mal à le savoir tant que les données brutes [avant "nettoyage" de la base de données par des spécialistes maison] des essais cliniques ne nous seront pas accessibles …
      Bon courage

  7. bonin jean-louis

    Bonjour,
    Après 4 pontages etr 2 stents entre 2003 et 2007, le CHU de DIJON m’a donné du tahor 80. Rapidement, j’ai eu des pb de tendons, de courbatures fatigue musculaire, et des crampes.
    Un ami qui avait eu les mêmes problèmes m’a aiguillé vers un médecin naturoppathe qui m’a prescrit de la levure de riz rouge la levure est rouge pas le riz), en me demandant de la prendre sans changer mon traitement, et sans le dire à mon cardiologue et mon généraliste. Au bout de 6 mois, il est passé au tahor 40 au vu de l’amélioration des paramètres sanguins. C’est ainsi que de 6 mois en 6 mois, je suis arrivé au tahor 10…Ceci validé par le cardiologue qui a constaté les résultats parfaits des analyses. Pour autant personne ne veut me l’enlever, alors que je suis limite diabète… J’ai commencé à prendre le tahor 1 jour sur 2, avec l’objectif de faire des analyses biologiques dans 1 mois. Je précise que j’ai 67 ans, et que je fais 1h de marche, 1h de gym et 1/2h de velo chaque jour, mais j’ai encor quelques pb au niveau de la voute plantaire. Au plan de la libido, cela ne marche que si je prends au préalable 1 comprimé de cialis 0.5mg. Dois-je arrêter totalement le tahor 10?

  8. Antiscamdrugs-Lutte contre la désinformation scientifique

    Je viens de monter un groupe de lutte contre les arnaques scientifiques (on n’a pas encore de site web et on n’est que deux) et forcément la question du cholestérol nous a été posée par des consommateurs. Moi ce que je connais pour les problèmes d’athérosclérose,…, ce sont des hypothèses alternatives, celles d’une relation avec les pathogènes, une origine infectieuse, notamment CMV, HSV, C. pneumoniae, le premier article que j’ai trouvé remonte à …. 1979. Je connais aussi les travaux faits sur les MMPs et PAR1…
    Des articles, il y en a à la pelle.
    Que pensez-vous de ces hypothèses ? Pourquoi ne sont-elles jamais évoquées ? Pensez-vous qu’elles soient farfelues ? Et pourtant quand moi je lis ces articles, je ne les trouve pas mal faits. J’aimerais avoir votre avis. Si vous voulez des références particulières, je fais le tri et je vous les envoie.
    En ce moment, on s’occupe des bidouillages de l’AFIS (Association pour l(a)’ (dés)information scientifique) (la revue Science et pseudo-science) et on s’amuse bien. Comme ils tapinent pour les industries (ils ont même des agents de com’ payés pour ça), ils adorent les néonicotinoïdes (pesticides) au point d’occulter tous les travaux qui ne vont pas dans leur sens. Ils ont saccagé un bon article avec des commentaires débiles. On leur a signalé et ils persistent. Donc on ne va pas les rater. C’est la guerre.
    Mais ce qui va vous faire « plaisir », c’est qu’ils massacrent votre bouquin (Cholestérol, mensonges,…) en prétendant que vous seriez le seul à avoir des doutes et en dissimulant tous les travaux qui pourraient soutenir votre hypothèse … La science à l’AFIS, c’est en option… Et l’honnêteté, c’est pas pour demain.
    Heureusement on est là… C’est la guerre, vous écris-je.
    Je suis assez effrayée par ce qu’ils essaient de commercialiser aux USA après le désastre du Rimonabant qui se fixait sur les récepteurs CB1, ils continuent à vouloir traiter l’obésité avec des produits neuropharmacologiques, des antiépileptiques aux IRSS,… Ils ne savent pas et ils lancent à toute allure leur camelote…

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

      Puis-je vous recommander la lecture attentive de notre livre « Prévenir l’infarctus » ?
      Vous y trouverez réponse à vos questions ! Et aussi dans « Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent » [même auteur]
      Ceci dit, l’actuelle hystérie des « pro-médicaments » et autres « chimistes de la médecine » va se retourner contre eux …

  9. Antiscamdrugs-Lutte contre la désinformation scientifique

    Ce qui m’inquiète c’est pour les patients les plus démunis : la rosiglitazone, les gliptines, tous ces médocs anti-diabétiques et maintenant les neuroleptiques, tant qu’à faire, ils essaient même des combinaisons, actuellement il y en a en phase II aux USA. Pourquoi n’a-t-on pas dit seulement la vérité, à savoir que pour les personnes à faibles revenus (puisque ce sont elles qui sont les principales victimes), quand elles consomment de la « viande » industrielle (si la viande est de bonne qualité sans transformation, elle n’est pas nuisible à la santé), genre lasagnes de chez Findus ou leurs saucisses Herta ou le steak hâché de chez Carrefour ou l’escalope de chez Père Dodu, ce n’est pas du cheval ni de la vache ni de la volaille (donc pas de quoi s’affoler), ce n’est pas du muscle mais de la graisse et du collagène avec beaucoup de sirop de glucose ou de fructose pour faire passer le goût du gras et comme les aliments sucrés créent une dépendance pire que la came (j’ai lu les superbes articles d’Avena et Lenoir et ils travaillent dessus à Bordeaux), on est sûr que le consommateur va revenir. Je passe sur le glutamate de Na+, pour dissimuler là encore les goûts douteux… Donc aujourd’hui on a des victimes, victimes deux fois de l’industrie : la première fois parce qu’on les arnaque et qu’on leur vend sous l’appellation de protéines animales du sirop de sucre, la seconde fois victimes des industries pharmaceutiques parce que ce sont les amphét’ prescrites comme coupe-faim (la sibutramine dans les compléments alimentaires (travaux de l’université de Toulouse), le Médiator donné par le bon ex-docteur Dukan dont les bouquins sont toujours vendus à la Fnac ), ce sont ces patients en guerre contre Glaxo pour la rosiglitazone,….
    Et si plutôt que de râler a posteriori contre des médocs après obtention d’AMM, on se démenait pour interdire les pratiques des industries agroalimentaires, pour exiger des contrôles stricts, des pénalités sévères, pour la restauration des services vétérinaires (puisqu’on a eu l’intelligence de disloquer le service de répression des fraudes) ?
    Parce que malgré mes capacités à lire des articles scientifiques (j’ai un M2R en physiopathologie) et j’ai repris des études de pharmacie, j’ai toujours un temps de retard, les AMM défilent et vont plus vite que moi… La revue Prescrire fait un travail génial, je ne rate jamais un numéro, mais ils avertissent quand l’AMM est déposée et retirer un médoc qui a eu l’AMM, merci… Donc agir avant l’obtention de l’AMM et cibler à la source du problème, c’est ce que moi je veux.
    Donc pourquoi ne réclamez-vous pas un boycott des lipides+glucides+collagène, oh pardon des quiches Marie et des nuggets de Ronald, tout simplement ? Si la personne est au Smic avec trois gosses, elle ne peut pas s’acheter des produits de qualité, donc on doit la protéger en interdisant les malhonnêtetés des industries. Et plus de problèmes de statines, du coup. Moins de victimes d’escroquerie, moins de souffrance psychique. Car les personnes en surpoids sont avant tout des victimes d’escroquerie, pas des malades à traiter aux psychotropes.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

      Vous avez raison ! On va s’occuper de l’agro-business, mais on ne peut pas tout faire en même temps, on n’est pas nombreux …
      Vous n’aimez pas le Médiator, vous avez raison, et les spécialistes du Médiator sont les mêmes que pour le statines … Tout est dit !
      La revue « Prescrire » a validé toutes les statines sans un « sourcillement », ils sont sympas mais ils sont « dépassés », ils n’ont toujours pas compris …
      Even est beaucoup plus lucide !
      INDIGNEZ-VOUS ! C’est le moment !

      1. Alibert
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonjour,
        Je prend actuellement du tahor 80 depuis le mois de juin 2008 suite à un problème cardio vasculaire j’avais alors 43 ans sportif (3 sorties à vélo par semaine, 20 ans de rugby et 12 ans de judo), non fumeur (je n’ai jamais fumé de ma vie ),pas de cholestérol, quasiment pas d’alcool et enfin pas en sur-poids , pose 4 stents et une dilatation, suite à ce problème prescription courante de tous les cardiologues à savoir: cardegic, plavix, temerit, coversyl et enfin les fameuses statines « Tahor 80″. Depuis que je prend ce traitement j’ai des douleurs musculaires récurrentes (crampes, fatigues musculaires, l’an dernier déchirures du quadriceps, cette année déchirure du tendon du moyen faisceau du grand trochanter et j’en oublie). J’en suis à un point où je me demande si je ne vais pas arrêter le sport tant j’ai de douleurs musculaires. De plus je suis en train de lire le livre du Pr Even je suis effaré de voir à quel point les statines peuvent être néfastes pour l’organisme et que les cardiologues continuent à prescrire ce médicament.
        J’ai prochainement rendez vous avec mon nouveau cardiologue je vais tout simplement lui demander de stopper les statines.
        Il y en a assez de ces laboratoires qui font des bénéfices monstrueux sur le dos des patients se foutant bien de tout ce qui peut arriver après, il est inadmissible que l’état ne crée pas un organisme totalement neutre composé de chercheurs, de médecins,de biologistes et autres pour pouvoir palier à tous ces problèmes. Combien faudra t il de cas comme le médiator pour que les autorités fassent de la prévention et non de la répression après coup en se dégageant ainsi de toutes responsabilité.

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Alibert

          URGENT de lire notre livre « Prévenir l’infarctus et l’AVC », ça pourrait vous sauver la vie !

        2. Pedrinha
          En réponse à : Alibert

          Vous avez raison, mais un « panel » pour juger les médicaments, composé de gens sans conflit d’intérêt, ce sont des gens que les universitaires appellent des toquards. Si vous n’avez pas de conflit d’intérêt c’est que vous ne faire pas de recherche avec l’industrie donc que vous êtes un toquard.
          Pourtant, il faut mettre des non-spécialistes pour bien juger, des gens qui ne sient pas de la spécialité pour qu’ils aient plus de recul. Et n’aient pas été embobinés par les laboratoires pharamceutiques.
          Autant dire que ça défie le sens commun et que ça ne se fera pas.

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Pedrinha

            Je me demande dans quelle catégorie de « toquards » je devrais me mettre … Grosse expérience de la pharmacologie (beaucoup de publications !), pas de conflit d’intérêt avec l’industrie du médicament ; et même spécialiste de certaines spécialités …
            Pensez-vous que je puisse intéresser une de nos Agences d’évaluation du médicament ?
            Réponse : Non ! Ouf ! Du boulot (non rémunéré en moins), tout le monde est content à la maison; pas que moi ! Mais j’ai la preuve que je m’étais porté volontaire ; on ne pourra pas dire que je ne fais que « râler ». Ils ont préféré recruter des « toquards » (comme vous dites si délicatement) pour leurs toutes nouvelles « commissions » d’évaluation des médicaments !
            Nouvelle Agence Nationale, nouvelles commissions … On n’a pas fini de s’ennuyer !

Commentaires : page 34 sur 35« Plus anciens...«3132333435»

Les commentaires sont fermés.