DERNIERE VIDEO EN 2013 CONCERNANT LES MEDICAMENTS

Dans cette troisième vidéo, nos jeunes et brillants “alternatifs” m’interrogent sur la façon dont les médicaments sont utilisés de nos jours en médecine préventive …
Nous abordons ensemble plusieurs aspects du problème, notamment la terrible question des statines ! Et notamment de leur toxicité, en plus de leur inefficacité !
Ce qui revient évidemment à parler du cholestérol et de son innocence !
Ça devrait intéresser quelques visiteurs !

Vidéo : www.youtube.com/watch?v=utvD9iop2Pk
Vous devez activer JavaScript pour pouvoir visionner les vidéos directement depuis le site.

40 Replies to “DERNIERE VIDEO EN 2013 CONCERNANT LES MEDICAMENTS”

  1. Question au Dr M.De Lorgeril. . J ai ete opere le 04/09/2011…DOUBLE PONTAGE et DOUBLE REMPLACEMENT VALVULAIRE .Apres 17 mois jai arrette TAHOR definitivement * en demunuant 80 mg -40 mg- 20mg* . EST-ce que j ai bien fait…Maintenant je suis le traitement suivant SINTRON 1/2 cp ASPEGIC 1s ATAQUAND 8mg et ATENOR 1/4cp….MERCI BEAUCOUP ……J ai 56 ans et je suis en retraite….

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Vous avez bien fait d’arrêter le Tahor qui ne sert à rien et qui est un poison pour vous.
      Seul votre médecin traitant sait si le traitement par l’Atacand et l’Atenor sont justifiés ou s’il s’agit d’une prescription systématique qui fait honte à la médecine intelligente et personnalisée …
      Quant à l’association sintrom + aspegic, elle est dangereuse de plusieurs points de vue, et il faut voir à nouveau avec votre médecin si elle est justifiée …
      Seul un médecin ayant en mains la totalité du dossier peut répondre à vos questions !
      j’espère que le vôtre sait de quoi il s’agit ! Dans votre cas assez compliqué, bien peu ont la culture et l’expérience nécessaire pour prendre les bonnes décisions …
      Je vous souhaite du courage et de la chance !

      1. Merci beaucoup pour votre reponse du 26/02/2013…..Je prends maintenant comme traitement deux medicaments seulement * SINTRON et ATACAND……Je fais de la marche et je mange de l’ail et je respecte vos conseils concernant l ‘alimentation……Docteur qu’est -ce que vous dites de VASCUNET COMPLEMENT NUTRITIF inscrit sous le numero*NUT/PL.713/1……….qqs conseils……. je vous souhaite une grande reussite ……………..UNE derniere question est -ce- que les pbs que m’a cause TAHOR pendant une duree de 17 mois disparaitront tous un jour…………….pour vous informer Dr apres avoir arretter definitivement je me sens tres bien………..MERCI

        1. Ceci n’est pas une consultation.
          En principe, avec une diète méditerranéenne bien suivie, vous n’avez pas besoin de compléments nutritionnels, et pas celui-là en tous cas …
          Les méfaits du Tahor devraient s’estomper avec le temps, ça dépend des gens, faut positiver …
          Bon vent, matelot !

  2. Et oui … Ce qui prouve que la censure à la dent dure … Mais qu’importe, nos commentaires auront été lu par quelques un … J’ai d ailleurs aussi mis un commentaire sur le facebook des 2 charlots de France 5 pour leur dire mon mépris quant à leur attitude face à MDL qui a su, avec un certain panache, garder le sourire en essayant de démontrer des faits …

    1. Vous pouvez très bien reposter vos commentaires …
      C’est plus ou moins ce que j’ai fait et à plusieurs discussions différentes sur le site.
      Je n’aime pas être pris pour un imbécile.

  3. Apres avoir lu le ‘edito du PRof Gabriel Steg sur the heart .org concernant la sortie de votre ouvrage voici le commentaire que j’ai humblement laissé sur leur site :
    “Moi c’est votre edito qui me fait rire …Surtout lorsque l’on voit à quel point Mr le prof est lié à l’industrie pharmaceutique… Je vous invite à lire les ouvrages du dr de lorgeril et particulièrement les chapitres dédiés aux fameuses études sur les statines ( jupiter (entre autre) c’est édifiant!!…Vous n’arriverez pas à redorer le blason de l’industrie pharma… Ils sont la pour faire de l’argent avant tout..!!… ILs sont quelque uns (et ce depuis des années) a dénoncer cette dictature des statines et l’effet soit disant délétère du cholestérol ..CE qui est extraordinaire c’est que l’on sait que la plaque d’athérome est composé à 10 % de cholestérol, pour les 90% restants on ne sait rien .. ou presque .. Toute la prévention sur la constitution de cette plaque ne consiste qu’à s’attaquer aux 10% qui la compose .. etrange non ? On a minimisé les effets toxiques des statines ( les forums grouillent de temoignages accablants ) alors svp mr le Prof , un peu d’humilité .. vous me faites penser aux savants d’autrefois qui affirmaient que la terre était plate face a à Galilée dont le seul tort était d’être seul (ou presque) à affirmer le contraire … Vous connaissez la suite MR le prof .. La terre est bien ronde !

    1. Pour ce que j’en vois, votre commentaire, comme le mien, a été supprimé du site !

  4. Bonjour Cher Docteur,
    J’ai regardé un extrait de votre interview par les 2 journalistes animant le magazine de la santé le 19 février 2013 ! J’ai bien ri… ! Au moins, vous ne machez pas vos mots face à ces 2 journalistes très partiaux…. Et dire que Michel Cymes est médecin !!!
    Plus sérieusement, vous avez beaucoup de courage pour participer à ces émissions “bidon” et vous voir traiter de la sorte par 2 animateurs incompétents….
    En tout cas, les choses bougent en ce moment… et dans le bon sens !
    Amicalement
    Alain

    1. Dès que j’ai le temps, je ferai un billet pour raconter la totalité de l’histoire qui est plus drôle que vous le croyez …
      A plus, l’ami !

  5. Aujourd’hui, sur le journal en ligne du MONDE du 21 février (demain) page 20, un article en faveur des statines : “Il n’y a pas de controverse sur le cholestérol – Les statines sont un médicament efficace”
    Par philippe Gabriel Steg – Professeur de médecine à l’université Paris-Diderot – Cardiologue à l’hôpital Bichat, chercheur à l’unité INSERMU-698.
    Il n’a certainement jamais reçu aucun patient qui après avoir pris du CRESTOR ait eu un décollement du vitré et subit des douleurs permanentes ! J’ai fait une déclaration à l’ANSM, une réponse m’a été adressée la semaine dernière, il est pris note de la faiblesse de mes muscles des jambes et des douleurs qui n’ont pas encore disparu 5 mois après l’arrêt définitif des statines.
    Quel exemple pour des futurs médecins que ce professeur qui n’a pas de malades pour l’informer de leur malaise.
    Quant à moi, j’ai compris évidemment.
    Merci à vous pour votre croisade;

    1. Simplement déclarer “qu’il n’y a pas de controverse” ou “qu’il n’y a pas de preuve permettant de remettre en cause le dogme du cholestérol” relève soit de l’illusion d’optique soit de prendre ses souhaits pour la réalité !
      Plus grave, ça sent la panique !
      Et quelques “arrosés et arroseurs”, embourbés dans des listes interminables de conflits d’intérêt dénonçant leur complicité active avec le mensonge et la propagande, serrent les fesses … et jettent leur dernières forces dans la bataille, faites de proclamations désuètes déclarées comme faits scientifiques …
      Il s’exprime trop tôt, il va le regretter !

      1. J’ai laissé le commentaire suivant (légèrement raccourci afin de respecter la limite de 4000 caractères) sur theheart.org, mais je ne sais s’il “passera” et livre ici la version complète.
        Je ne vais pas m’abonner au Monde pour pouvoir aussi le laisser là-bas, mais si un abonné veut le faire pour moi, je l’y autorise.
        x x x x x x x x x x x x x x
        Le Pr Steg & les statines
        Mr Steg s’est compromis complètement dans la question des statines et du cholestérol, appliquant chaque fois (qu’on le lui demande ?) des tactiques éprouvées de manipulation pour contrer le débat, isolant le contestataire (qui est toujours présenté comme esseulé, voire dérangé), attaquant la personne plus que les arguments (contre Michel de Lorgeril sur http://www.theheart.org/fr/article/797327.do), utilisant des données erronées, donc en tant que spécialiste, délibérément mensongères pour répondre à des arguments (il y a donc quand même une progression !), arguments dont il n’a pourtant pas pris connaissance (contre Even sur Le Monde et http://www.theheart.org/fr/), évoquant théorie du complot, crise d’ego et manipulation médiatique à des fins d’intérêt privé  …
        On a même eu droit à la “preuve scientifique” ultime, le lapin cannibale de 1913 nourri au cholestérol pur par le Dr Nikolaj “Frankenstein” Anitschko ! De quoi hanter les pires cauchemars des cholestérophobes terrorisés par le sinistre bruissement du cholestérol qui se dépose obstinément dans leurs artères …
        Lamentable …
        Pour mieux comprendre, il faut s’intéresser aux liens d’intérêts de Mr Steg ! Bien sûr, il voudrait hypocritement nous faire croire qu’il n’en a pas en la matière, je cite (son édito sur theheart.org/fr, car pour Le Monde, il n’y a aucune indication) :
        Liens d’intérêts : le Pr Steg n’a jamais participé à une étude sur les statines.
        Oh, le pauvre ! Mais rappelons-nous à qui l’on a affaire, car en suivant le lien vers sa déclaration (obligatoire, elle, désormais), on trouve (http://www.theheart.org/fr/viewAuthorBio.do?primaryKey=1361511) :
        Déclaration de liens d’intérêt :
        – Recherche clinique (pourINSERM U698): NYU School of Medicine, Sanofi, Servier
        – Orateur ou conférencier : Amarin, AstraZeneca, Bayer, Boehringer- Ingelheim, Bristol-Myers-Squibb, Daiichi-Sankyo, GSK, Lilly, Medtronic, Otsuka, Pfizer, Roche, sanofi, Servier, Takeda, The Medicines Company, Vivus
        – Stockholding: Aterovax
        Mais il y en a eu plus et d’autres, puisqu’en septembre 2012, la liste reprenait (http://www.theheart.org/fr/article/1274055.do) :
        Le Pr Gabriel Steg a déclaré les conflits d’intérêts et liens financiers pertinents suivants :
        Conseiller ou consultant pour le compte de : Ablynx; Astellas Pharma, Inc.; AstraZeneca Pharmaceuticals LP; Bayer HealthCare Pharmaceuticals; Boehringer Ingelheim Pharmaceuticals, Inc.; Bristol-Myers Squibb Company; Daiichi Sankyo, Inc.; Eli Lilly and Company; GlaxoSmithKline; Medtronic, Inc.; Merck Sharp and Dohme; Pfizer Inc.; Roche; sanofi-aventis; SERVIER; The Medicines Company; Eisai Inc.; Otsuka Pharmaceutical Co., Ltd.
        Bénéficiaire de subventions pour de la recherche clinique de : SERVIER
        Détenteur d’actions, d’options d’achat d’actions ou d’obligations de : Aterovax
        Mr Steg veut-il nous faire croire que GlaxoSmithKline (certains droits sur lovastatine), Eli Lilly (pitavastatine), Pfizer (atorvastatine), Merck (lovastatine, simvastatine), AstraZeneca (rosuvastatine), Sankyo et Bristol-Myers Squibb (pravastatine), Schering-Plough (simvastatine dans ezetimibe), etc. n’ont pas d’intérêts dans les statines ou que Bayer (cérivastatine, de sinistre mémoire) n’en a jamais eu ?
        Les firmes pharmaceutiques sont les plus pénalisées en justice (aux USA, pour plus de 30 milliards de $ depuis 1991*) de toute l’histoire de l’industrie (voir le billet de M. de Lorgeril ATTENTION, ÇA VA BOUGER ! du 8 février 2013) et les 4 les plus lourdement condamnées sont TOUTES représentées dans la déclaration de Mr Steg ! (GlaxoSmithKline, Pfizer, Eli Lilly, Schering-Plough*). On imagine les bénéfices réalisés pour que pareilles pénalités restent parfaitement rentables !
        Qui se ressemble s’assemble. Répugnant.
        Assez ! L’avis de Mr Steg sur les statines n’est pas recevable !
        Jacques Evrard.
        * Rapidly Increasing Criminal and Civil Monetary Penalties Against the Pharmaceutical Industry: 1991 to 2010 (http://www.citizen.org/hrg1924) & Pharmaceutical Industry Criminal and Civil Penalties: An Update (2012) (http://www.citizen.org/hrg2073)

        1. Censure à propos des conflits d’intérêts de Mr Steg sur le forum de theheart.org
          J’ai reçu du Dr Catherine Desmoulins, directrice de la rédaction de Medscape France – theheart.org/fr, le message suivant concernant la suppression de mon message à propos des conflits d’intérêts de Mr Steg sur le forum de forum theheart.org :
          “Cher M. Evrard,
          Merci de votre intérêt pour notre site. Veuillez noter que le forum de theheart.org est réservé aux professionnels de santé et se veut un lieu d’échange sur la pratique médicale. Votre fiche d’inscription indique que vous n’êtes pas un professionnel de santé. Votre message a donc été retiré du forum. S’il s’agit d’une erreur lors de votre inscription, veuillez nous faire parvenir une preuve d’activité professionnelle, et nous pourrons ainsi réactiver votre message.
          Cordialement,
          Dr Catherine Desmoulins”

          1. Voilà effectivement un parfait exemple d’obscurantisme à la française !
            Ce que la Nouvelle Règlementation des Essais Cliniques essaie d’instaurer, c’est la transparence !
            Il va nous falloir monter à l’assaut de cette piètre casemate de Desmoulins … qui défend, bonne chienne de garde, son rédacteur en chef …
            C’est payé quoi “chien de garde” ?

  6. Merci à vous et à eux pour ces interview très riches et où on apprecie votre sens pédagogique. Bien au delà du contenu des dialogues, c’est la fin du dernier entretient qui a retenu mon attention, lorsque vous dites que lorsque vous rencontrez des professeurs de cardiologie, ceux ci vous répondent avec cette phrase terrible:”je ne vous comprend pas.” Ils ne peuvent dire “Ce n’est pas vrai”, alors ils disent je ne vous comprend pas. Ces quelques mots peuvent permettre à quiconque de faire taire n’importe quel contradicteur et d’installer un signal avertisseur sur lequel il est écrit: ” Passez votre chemin. Mon esprit est fermé.”
    La principale caractéristique des tenant de la theorie du cholesterol est bien la peur. Pour lutter contre leur peur, ils ont établi des frontières psychologiques au delà desquelles il est interdit d’entrer. Ils ont batti leur île du cholesterol, entourée de haute barrières qui les rassurent et les confortent dans le fait d’avoir raison envers et contre tous. On en est là et c’est pourquoi tout dialogue est quasi impossible, voire même quasi inutile. Si ils se désavouaient, ils auraient le sentiment de ne pas y survivre, alors le mieux est de les laisser mourrir et de passer son chemin.

  7. Les 2 mufles fous furieux de la télé à la botte de big pharma se sont, non seulement ridiculisés, mais ont fourni au vieux renard un boulevard pour informer ceux qui ne le connaissent pas encore de ses livres et son blog. Bravo, ce fut très fin !

  8. J’ai vu votre intervention du 18 avril et j’ai pu constater les difficultés que vous avez à vous faire entendre, alors bravo pour votre pugnacité ! Depuis presque un an j’ai arrêté les statines par un heureux concours de circonstances. Mon médecin semble avoir compris ma détermination à ne rien prendre d’autre. La plupart de mes douleurs musculaires et ligamentaires ont largement disparu (entre autres) et grâce au contenu de vos livres, j’ai opté pour une alimentation type méditerranéenne qui m’apporte beaucoup de plaisir. Donc je vais bien. J’ai pu convaincre deux personnes de mon entourage d’arrêter les statines et de manger mieux. C’est un succès. Merci.

  9. Bonjour,
    Si je vous suis bien il y a l’avant et l’après VIOOX et les essais cliniques étant mieux surveillés (?) ils reflètent mieux la réalité (CORONA, GISSI HF, AURORA => tous négatifs sur des critères cliniques pertinents) sauf sur l’essai JUPITER et là vous expliquez les incohérences (sur la mortalité…) avec l’omniprésence du sponsor dans la gestion des données.
    Il y a cet article du Monde qui fait notamment référence à votre lecture critique:
    http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/02/19/statines-ce-que-dit-la-science_1835061_1651302.html
    La conclusion globale apparaît cependant moins catégorique. Comment l’expliquez-vous alors qu’a priori ils ont aussi une vision critique mais peut-être un peu moins? Ils ne remettent pas en cause les anciens essais ? Où ils ne cherchent pas les incohérences des anciens essais pourtant moins bien surveillés?
    Que pensez-vous de l’essai IMPROVE IT en cours qui ne connait pas d’arrêt prématuré ?
    Bien cordialement.

    1. Vous avez vous-même répondu ! Bravo !
      Il n’y a pas de conclusion globale, il ne faut pas mélanger l’avant et l’après car s’il a fallu changer les choses c’est que AVANT, les choses n’étaient pas correctes, ce qui est facile à voir, je vous renvoie à mes livres …
      Donc : 4 essais testant le Crestor APRES ne montrent pas d’effet sur la mortalité cardiovasculaire !
      On fait quoi avec ça ? C’est comme si c’était pas vrai ? L’autruche ?
      Faites attention, ces deux auteurs ne sont pas blancs comme neige, ils avouent de conflits d’intérêt dans d’autres domaines que les lipides … et ils sont très très proches de l’industrie puisqu’ils avouent (tous les deux) de multiples contrats via les CIC … La loyauté envers ses donateurs est quelque chose de sympathique …

      1. Force est de constater que la ROSUVASTATINE est très prescrite en prévention secondaire là où elle ne devrait pas l’être du tout sur les simples résultats cliniques des 3 essais négatifs chez les malades !!!
        J’ai lu votre commentaire à NFKB sur le manque de logique à vouloir séparer prévention “primaire” et “secondaire”. C’est probablement aussi une construction marketing pour “justifier” qu’on puisse ne pas obtenir les mêmes résultats sur ces deux populations.
        C’est vrai que ce concept est particulièrement important pour sauver le soldat ROSUVASTATINE si on veut encore croire à la positivité de JUPITER (mais on a bien compris les raisons qui doivent faire rejeter cet essai et vos slides de présentation à la AHA sont très démonstratives) .
        La “logique” marketing avec le slogan “lower is better” a permis malgré tout de placer la ROSUVASTATINE en prévention secondaire (contre toute logique) d’autant que les cibles LDL demandées sont de plus en plus inatteignables LDL < 0.7 g/l (recommandations ESC). C'est comme la charge virale dans le VIH, il faudrait que ce soit indétectable ! Absurde !!! Mais c'est vrai qu'avec des objectifs simplistes pareils c'est "tout bon" pour ROSUVASTATINE et INEGY° (SIMVASTATINE + EZETIMIBE).
        Ces cibles ne sont même pas justifiées par les essais existants puisqu'on n'a jamais construit un essai pour comparer différentes cibles LDL sur l'effet préventif des accidents CV.
        On comprend bien qu'on a affaire à des constructions marketing particulièrement absurdes pour aboutir aux même résultats: prescrire les médicaments cités ci-dessus….
        J'attends votre prochain livre avec intérêt. Sera-t-il au format numérique? Pensez-vous que les lignes vont vraiment pouvoir bouger?

        1. Merci !
          Belle analyse !
          Je vois que les bonnes idées sont en train de “passer dans toutes les têtes” …
          Les lignes ont déjà bougé considérablement puisque en deux semaines, le doute a été introduit dans toutes les têtes
          Les médecins ont par là-même retrouvé leur liberté de penser …
          Tous n’en profiteront pas, certes, mais juridiquement les non-prescripteurs seront maintenant inattaquables !
          Vive la Liberté !
          Ceci dit, chacun se prépare maintenant pour la dernière bataille : les “indignés” d’un côté contre les “autres” et l’arbitre sera la vérité et vous la connaissez déjà …
          Sabre au clair, pirates des caraïbes et Robin des bois, nous allons monter à l’abordage …

      2. J’ai cessé les statines depuis une année. C’est le bonheur, je n’ai plus mal aux muscles et aux articulations etc…
        J’aimerais surtout que l’on prenne conscience que la prescription d’une statine en prévention primaire , fait de nous un malade qui pense et agit comme un malade. C’est insidieux mais très réel dans mon cas du moins.
        J’ai cessé la prise de ce médicaments après mûres réflexions et de multiples lectures. Dr vous n’êtes pas le seul scientifique à tenir ce discour sur les statines ,heureusement !
        Si le message que vous propager était si faux, j’imagine que l’on vous poursuivrait vous et vos consoeurs et confrères.
        Pourquoi ?
        Stratégie de Sioux je suppose. Faire le moins de bruit possible en espérant éviter la controverse qui ne sert pas bien le buiseness.
        Bravo
        Pierre

  10. je suis abasourdie parce ce que je viens d’entendre dans la vidéo de Mr DE LORGERIL. je confirme ses dires sur les effets du CRESTOR. j’en prends depuis 12 ans et si en effet je n’ai plus de cholestérol je suis pleine de douleurs, et je viens de développer un diabète de type 2 Taux de glycémie 1.60 que j’essais de réduire moi même par une alimentation equilibrée car je refuse de prendre la METFORMINE qui m’a été prescris, pour éviter de développer peut-être encore une autre saleté. a priori et même si je suis en surpoids il semblerait que les études sur les statines indiquent une augmentation du diabète de type 2. mais que faut- il donc faire? arrêter le CRESTOR du jour au lendemain? est il possible d’avoir une réponse je suis très inquiéte

    1. En parler avec votre médecin, avec courtoisie (vous n’êtes pas à la TV avec deux propagandistes …), en lui expliquant les choses !
      Il faudra, oui, arrêter le Crestor, médicament inefficace et toxique !

  11. Bonjour,
    Un commentaire et un témoignage.
    – Vous parlez, vers la fin de l’interview, de la difficulté à faire changer les choses, à convaincre des gens enferrés dans leurs certitudes. Je vois la même chose dans un autre scandale, celui des soins apportés aux autistes : les médecins (psychiatres de formation analytiques, très souvent des psychanalystes) refusent d’entendre les plaintes des parents des enfants autistes et refusent d’imaginer que leur pratique est inefficace voire nuisible. Ces médecins pensent être dans le vrai, point. Et ils refusent des méthodes qui viennent de l’étranger (USA). Mais, également, ils ont peur de perdre et leur pouvoir et les rémunérations afférentes. En ce qui concerne les médecins généralistes faisant face à des patients ayant connu un AVC/infarctus ou simplement ayant un taux de cholestérol élevé, je pense qu’ils ont été mentalement dressés, par une formation strictement consacrée à l’absorption de “vérités” et manquant d’un regard critique sur ce que transmet le “maître”, à absorber des informations sans en vérifier la véracité par eux-mêmes en analysant les critiques. De plus, bien sûr, ils manquent de temps, et ils sont subergés d’informations fournies par… les laboratoires pharmaceutiques. Mais, face aux protestations de certains médecins, comme vous, ils se rangent systématiquement dans le camp “officiel”.
    – J’ai fait un AVC le 10 janvier passé (heureusement, un AICT : aucune séquelle, apparemment). Tous les examens faits jusqu’à présent montrent que… je suis en bonne santé : cholestérol (Total : 2,12 g/L – HDL : 0,62 – LDL : 1,33 – ratio total/HDL : 3,42 ), triglycérides : 0,86 g/L, glycémie à jeun (0,94 g/L), Ferritine (213 ng/mL), TSH (1,24 mUI/L), pouls (58), tension (12-13/7-8), coeur OK (2 ECGs, échographie, rythme sur 3 jour), artères du cerveau OK (angiographie carotidienne), poids (69kg pour 1m70), activité sportive régulière. Reste une analyse de la coagulation, en cours. Et une possible hérédité (père obèse ayant fait un AVC). Par contre, mon médecin m’a aussitôt mis sous : Kardégic (160mg) et Pravastatine (40mg). Et, bien évidemment, j’ai immédiatement ressenti des “troubles” : transit accéléré, douleurs abdominales, baisse de la libido. Le passage à Crestor (5mg) a fortement réduit les douleurs abdominales, c’est tout. Vu tout ce que j’ai lu ces temps derniers sur le cholestérol et les statines, et vu ma formation de scientifique (Ingénieur des Mines) travaillant dans un domaine complexe (informatique) et ayant l’habitude d’analyser des sujets techniques complexes (architecte), et bien que je n’aie aucune formation en médecine, il me “semble” bien que les médecins généralistes se sont faits avoir en ce qui concerne les “statines” : le thermomètre (cholestérol) indique un trouble ? baissons artificiellement le thermomètre ! Dans mon cas, il me semble que mon cholestérol (total, HDL, LDL, total/HDL) est très légèrement au-dessus des valeurs recommandées (en France). Mais cela nécessite-t-il de prendre des statines (et d’autres risques médicaux) ? Je ne le pense pas. Par contre, même si je pense m’alimenter correctement et avoir une vie saine, il serait peut-être bon de faire un bilan de ma façon de vivre (alimentation, sport, station assise imposée par mon travail, etc.) et de l’améliorer ; mais ça n’a plus rien à voir avec la médecine pratiquée par mon généraliste… 😉
    Tony

  12. Bonjour
    Suite à la récente polémique j’ai acheté votre livre sur kindle pour iPad.
    Ancien journaliste, j’ai l’habitude de lire des ouvrages sans me départir de mon sens critique. Votre ouvrage me parait sainement construit et solide dans son argumentation. Je n’ai évidemment pas la possibilité d’effectuer ma propre analyse des enquêtes et études faites à ce jour sur les statines, j’observe donc avec attention le jeu de ping pong entre les détracteurs et les défenseurs.
    Vos arguments, je le disais, semblent solides. J’ai regretté quelques légèretés, par exemple le passage sur l’étude SPARCL, dont vous indiquez que les experts considèrent qu’elles sont favorables à la statine, un avis auquel souscrit l’AFFSSAPS. Vous estimez que “le test statistique utilisé pour vérifier l’hypothèse dit exactement le contraire”. Vous indiquez que le lecteur “connaissant un peu les statistiques médicales” peut aller le vérifier par lui même. Il me semble que vous auriez pu expliquer la chose plus précisément, avec chiffres et calcul irréfutable, car sinon je suis forcé de vous croire, sauf à vérifier par moi-même. En quoi ce test dit le contraire, et comment une telle erreur d’interprétation est possible, voilà ce qu’il m’aurait intéressé de savoir.
    Les éléments de discours de ceux qui défendent la statine sont intéressants à entendre, et je voudrais lire votre point de vue sur la chose.
    Ainsi, dans un édito paru sur theheart.org, le Pr Gabriel Steg dénonce avec force les arguments du Pr Even et par la même les vôtres.
    Voici un résumé de ses remarques, que je livre telles quelles ci dessous, et sur lesquelles j’aimerais connaitre votre avis.

    – Il y a des données extaordinairement solides sur le rôle du cholestérol dans les maladies cardiovasculaires et sur le bénéfice d’abaisser le choléstérol en particulier par les statines.
    – Il y a un siècle exactement, Anitschkow médecin péterbourgeois a montré qu’en nourrissant des lapins avec un régime enrichi en choléstérol on obtenait en quelques semaines des plaques d’athérome sur la face endoluminale de l’aorte. Ces observations expérimentales (…) ont ensuite été étendues à l’homme par Ancel Keys qui a montré qu’un régime riche en graisses saturées était associé à une augmentation du cholestérol moyen et qu’il y avait une association très forte entre ce dernier et le risque d’évènement cardio vasculaire, notamment de mortalité coronaire. Ces travaux ont depouis été largement confirmés par de grandes enquêtes comme l’enquête Framingham ou l’étude MR FIT qui montrent une association linéaire, continue et quantitative entre taux de cholestérol moyen (LDL) et maladies cardiovasculaires et inversement une relation opposée entre HDL cholestérol et prévalence ou incidence des maladies cardiovasculaires.
    – Ce qui compte évidemment par rapport a ces études c’est la preuve de la réversibilité. Il y a eu un débat jusqu’en 1994, et puis au milieu des années 90 l’étude 4S en Scandinavie puis toute une série d’autres études sont venu démontrer de façon éclatante aux Etats Unis, au Royaume Uni, en Australie, en Scandinavie et dans le reste du monde que en prévention secondaire chez les malades coronariens et hypercholestérolémiques, l’utilisation des statines était associée à une réduction marquée du risque d’évènement cardiovasculaire, et une réduction de la mortalité cardiovasculaire de l’ordre de 10 à 15%.
    – Ces observations ont ensuite été étendues à la prévention primaire, et on a observé que des gens apparemment bien portants mais hypercholestérolémiques semblent tirer un bénéfice également de la prescription de statines. Il y a là un point ou le débat devient légitime: est-ce qu’il faut généraliser l’usage des statines en prévention primaire sachant que si la réduction relative des risques qui est obtenuen est importante, le risque en valeur absolue de ces populations est beaucoup plus faible et donc le gain en valeur absolue obtenu par le traitement par statine est plus faible. Il y a la une question d’analyse du rapport cout/efficacité qui est tout à fait légitime et fait l’objet d’un débat assez vif au sein de la communauté cardiologique.
    – La différence entre la critique constructive et la critique qui est faite aujourd’hui c’est que celle ci n’apporte aucun commencement de preuve, il n’y a aucune tentative d’apporter des résultats expérimentaux, des résultats cliniques, une analyse épidémiologique différente.

    Sur RFI, le PR Alain Krivitzky déclare ceci :

    – Le cholestérol serait bon pour la santé ? Parce qu’il est utilisé par l’organisme pour la synthèse des stérols, comme la cortisone ? C’est une absurdité, les personnes qui, grâce à leurs gênes, à leur hygiène de vie, ou à un médicament comme une statine, ont un taux de cholestérol bas fabriquent tout autant de cortisone. Ou bienavoir un taux élevé de cholestérol ne sert à rien pour élaborer le stérol vitamine D si l’on n’est pas suffisamment exposé aux rayons du soleil.
    (…) le LDL lié aux protéines se dépose, et agresse littéralement les parois intimes des artères, il y provoque une inflammation chronique, et la formation de plaques qui peuvent se détacher et boucher les vaisseaux entraînant embolies et thromboses.
    (…) depuis l’étude 4S il est jugé indispensable, après un infarctus par exemple, de prendre tous les jours une statine pour prévenir (le plus possible) un nouvel accident vasculaire.
    – Citons une autre étude, appelée « Jupiter », intéressante parce qu’elle montre une très forte réduction d’événements vasculaires graves sous statine chez des sujets jusque là indemnes (donc en prévention primaire), n’ayant pas un taux élevé de « mauvais » cholestérol, mais des signes biologiques d’inflammation, ce qui est en faveur d’un rôle des statines au-delà de la réduction du LDL cholestérol.
    -Le niveau du cholestérol n’est certes pas le seul responsable des accidents cardiaques, mais il en est un fort contributeur, et pour une fois qu’un médicament agit de façon aussi spectaculaire, il est dangereux d’entretenir la confusion à son sujet.

    Qu’en pensez-vous ?
    Cordialement
    GL

    1. pas de réponse te pas le temps !
      par pitié, lisez notre livre “Prévenir l’infarctus”, vous allez lui sauver la vie, et la vôtre !

    2. Concernant l’un qui répète, un peu halluciné, son cours de médecine de la fin du 20ème siècle, je ne ferais pas d’autre commentaire que celui-ci : allez chercher ailleurs une information libre et indépendante ; j’ai bien l’impression qu’il a “raté un train” … Vous pourriez lui offrir un de mes livres pour son anniversaire ! Ce serait faire œuvre utile au moins, peut-être, pour ses patients !
      Quand à l’autre, qui répète consciencieusement son catéchisme, il faudrait je crois (hélas !) plus que mes livres …
      Finalement, quant à vous, si vous ne voulez pas mourir idiot, mon conseil est de vite lire notre livre “prévenir l’infarctus et l’AVC“, ça pourrait vous sauver la vie, ce qui n’est pas négligeable en temps de crise !
      Bref, soyons sérieux : nous avons beaucoup dit et répété ici et ailleurs [avec beaucoup de preuves !) et je crois que je n’ai pas le temps de vous les répéter maintenant !
      Il va falloir faire un petit effort de déconstruction de la propagande, et ça ne va pas prendre 5 minutes si vous vous obstinez à lire ce que vous me citez !
      Allez courage !

      1. C’est dommage, vous me conseillez de lire vos livres mais je vous explique que je le fais déja. Par ailleurs, vous me déconseillez de lire les arguments de vos contradicteurs. Attention, si il faut vous croire sans pensée critique ce n’est plus de la science c’est de la religion.
        La déconstruction de la propagande c’est précisément mon travaiĺ et cela passe par une analyse raisonnée de l’anti propagande.
        Bref, vous êtes impétueux, mais ce n’est pas bien grave, même si cela peut desservir votre parole. Cela dit vos ouvrages sont solides et intelligents. Je constate qu’au contraire le discours de Steg et consorts repose surtout sur des affirmations datées ou non sourcées et des interprétations peu convaincantes.
        Bref, une lecture critique de votre pensée montre qu’elle est claire et étayée par des faits mesurables donc crédible.

  13. Début sept 2012 date de ma 1ère analyse sanguine, mon MG m’avait prescrit Crestor 5mg suite à un LDL/HDL élevé. En nov 2012 suite à une nouvelle analyse et sans prendre un seul comprimé de Crestor et en respectant les principes de la diète méditerranéenne décrit dans vos ouvrages les taux avaient baissés ! depuis je fais très attention à mon mode alimentaire. J’ai toujours eu une suspicion concernant la prise de médicaments.

  14. “vérité sur le cholestérol” du pro. Even
    aux éditions “le cherche midi”
    Ca vient, ca vient !…
    Vous aviez une longueur d’avance

  15. Voici enfin un site sérieux sur le Cholestérol.
    Mon médecin m’a prescrit depuis quelques années de l’Ezetrol. (après Crestor que je ne supportais plus)
    Depuis de longs mois j’ai un mal de dos chronique que rien ne fait passer : kiné, antalgique, antiinflammatoire, etc.. En fait j’ai le sentiment d’avoir mal aux muscles, et par conséquences au dos ..
    les forums qui mentionnent les effets devastateurs de ces médicaments (Ezetrol, Crestor) sur les muscles sont légions.
    J’ai l’étrange impression que ce médicament en est la cause, et j’ai très envie d’arreter de le prendre.
    Que penser alors des solutions alternatives telles que Policosanol, Salvecol ou Bakol ?
    Merci de votre aide.

    1. Surtout pas !
      Laissez votre cholestérol tranquille et lisez “Prévenir l’infarctus”, ça pourrait vous sauver la vie !

  16. bonsoir,
    Je viens de lire sur un site sur la santé que les statines seraient bonnes contre le cancer, l’inverse de ce que vous dites! C’est de la folie! les statines c’est du poison! Je vous ai fait un copié collé de cet abominable article !
    Cholestérol : trop d’omégas 6 peut être dangereux !
    Planet.fr
    Medisite
    FemmesPlus
    Je m’inscris S’identifier
    Accueil » Actualités » A la une » Les statines : un nouveau traitement contre le cancer
    A la une
    Version imprimableVersion imprimable
    +A
    -A
    F
    T
    Les statines : un nouveau traitement contre le cancer
    Réagissez ! – 1 commentaire
    D’après une étude menée par des chercheurs allemands et américains, les statines (molécules phares des traitements anti cholestérol) pourraient prévenir le développement des métastases. L’effet a été observé sur des souris. Les statines ont en fait été capables d’empêcher la croissance des vaisseaux lymphatiques, ces vaisseaux servant de mode de transport aux cellules cancéreuses pour se disséminer dans l’organisme.
    Les statines sont largement répandues. Ils seraient plus facile de leur autoriser cette nouvelle indication plutôt que d’homologuer un nouveau médicament. Des essais cliniques sur l’humain sont néanmoins nécessaires pour déterminer le dosage efficace.
    Source : Schulz MMP, Reisen F, Zgraggen S, Fischer S, Yuen D, Kang GJ, Chen L, Schneider G, Detmar M: Phenotype-based high-content chemical library screening identifies statins as inhibitors of in vivo lymphangiogenesis. Proceedings of the National Academy of Sciences 2012, in press.

  17. Félicitations à Michel de Lorgeril, le moment est venu qu’il soit invié à C dans l’air ou au 20 h.
    J’ai arrêté Crestor il y a 3ans (j’ai 65 ans et 3,3 g de cholestérol) les tendons des 2 épaules rompus et les tendons d’Achille atteints après 10 ans d’Elisor et 2ans de Crestor.
    Mon père a aussi 3,3 g, il a 98 ans, valide et lucide.
    J’ai lu les 2 livres, tout est dit. Il faut maintenant frapper fort et, par exemple, dire que le Pr Even a raison.
    J’ai lu aussi des témoignages de salariés du marqueting pharma qui confirment tout ce qui est dit.

Comments are closed.