mon dernier livre "PREVENIR L'INFARCTUS ET L'ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL"

CE NOUVEAU LIVRE SERA DANS LES LIBRAIRIES EN DÉCEMBRE 2011.
Pour ceux, nombreux, qui nous ont demandé des informations sérieuses (c’est-à-dire scientifiquement fondées) et pratiques sur la meilleure stratégie pour se protéger des maladies cardiovasculaires sans pour autant s’empoisonner avec des médicaments inutiles et toxiques, nous avons travaillé 12 mois et produit le livre suivant :
“PRÉVENIR L’INFARCTUS ET L’ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL” (aux Éditions Thierry Souccar)
Plus de 400 pages de sueurs et souffrances [et des centaines de références, et des plus récentes, mais toujours soigneusement sélectionnées et donc crédibles] pour essayer de rendre simples et compréhensibles des maladies tragiques, et des façons “naturelles” de s’en protéger !

  • la nutrition et le mode de vie qui protègent votre cœur et vos artères
  • 30 ans de recherche traduits en recommandations pratiques
  • les médicaments utiles et ceux à éviter

Théories et pratiques main dans la main, comme je pense ne l’avoir jamais lu auparavant, y compris en anglais !
Faudra quand même faire des petits efforts, relire certains paragraphes ou même certains chapitres, bref passer un peu de temps, et pour les plus acharnés, aller consulter les références citées …
Et comme le disait un certain cultivateur à ses enfants, “il y a un trésor au fond du champ …
Bonne lecture.
NDE : lire l’interview du 21 Nov.

214 Replies to “mon dernier livre "PREVENIR L'INFARCTUS ET L'ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL"”

  1. @Flo :

    URGENT de lire notre livre "Prévenir l’infarctus", ça pourrait vous sauver la vie et aussi celle de Monsieur …

    … s’il sait lire ; y en a parfois qui savent lire parmi les mangeurs de beurre  …

  2. Bonjour,

    Comme le médecin m’a trouvé un taux de cholestérol élevé et surtout de triglycérides très élevé, je recherche des informations sur tout ce qui peut le faire baisser.
    Hélas j’ai un travail sédentaire, et me fais mal voir de mon chef car j’ose prendre une heure et demie de pause le midi (une heure de marche, et une demi-heure pour manger). Dans mon secteur, la norme c’est le sandwich avalé (ou plutôt englouti) devant l’ordinateur.
    J’essaie d’emmener ma "gamelle" mais ça m’isole encore plus des collègues (pour les fois où ils vont au restaurant), et je n’ai pas toujours le temps de la préparer le matin. Et il m’arrive assez régulièrement d’être en déplacement.
    Je voulais donc savoir si votre livre donne des conseils pratiques pour les gens qui sont souvent en déplacement (et qui doivent donc manger au restaurant, voire prendre le petit déjeuner à l’hôtel…). Et aussi des conseils pour ceux qui n’aiment pas cuisiner les légumes (quand je rentre tard, c’est Monsieur qui fait la cuisine, et lui ne sait pas cuisiner sans fromage, crème, beurre, et rarement à base de légumes, sauf s’ils sont tout prêt, genre ratatouille)

  3. @MICHEL :

    Vos informations nouvelles (notamment l’absence de chiffres anormaux pendant la nuit) confirment mon précédent message !

    Ceci n’est pas une consultation !

  4. Bonjour
    Merci de votre réponse rapide. Vous mettez 17/9 ? C’est moi qui ai indiqué 17.9 mais comme je n’y connais rien en matière de pression artérielle
    je vous joints le compte rendu des mesures ( c’était sur 24h en fait) cela sera peut-être plus clair :
    ‘Conclusions : Charge tentionnelle systolique le jour limite, diastolique élevée.
    Charge tentionnelle systolique et diastolique la nuit normale.
    Plusieurs pics de TAS le jour jusqu’à 179, non liés à des efforts notables.
    Indication d’ 1 (‘traitement’ ou ‘médicament’ ? je n’arrive pas à déchiffrer…)au long cours
    atacand 8 x1 le matin’
    Il y a également un tableau avec les relevés des mesures J&N / J / N que je peux vous soumettre si besoin ?
    Merci encore de vos conseils.

  5. @MICHEL :

    17/9 ?

    Pas bien méchant !

    Des aménagements du mode de vie devraient suffire, comme expliqué (plus ou moins) parfaitement dans mon livre "Prévenir l’infarctus" qu’il vous faut relire en Urgence !

    De toute façon je ne lui prescrirais pas de médicament, surtout si : 1) elle n’a pas de symptôme et si: 2) on a vérifié l’œil, 3) le rein 4) et le cœur … J’espère que ça a été fait …

    Sinon, il faut lui expliquer et peut-être lui offrir mon livre : un petit cadeau mais un grand pas pour toute sa patientèle !

  6. Bonjour Docteur
    N’ayant pas encore trouvé de réponse dans votre livre, je vous soumets cette question : ma femme a une tension parfois élevée (surtout en présence du médecin, mais j’ai lu quelque part que c’était une vue de l’esprit… Il n’empêche que c’est systématique) suite à un test sur 48h il a été relevé des ‘pics’ d’hypertension (jusqu’à 17.9)son médecin lui a fait très peur et a donc prescrit un médicament à vie : Céliprolol (Zentiva)200mg. Elle a commencé le traitement mais n’est pas enchantée de cette perspective… Je précise que nous avons une alimentation équilibrée etc etc et n’avons pas une vie délétère. Quel est le vrai risque de ne pas (plus) prendre le médicament et que faudrait-il faire selon vous (s’il y a quelque chose à faire)?
    Merci beaucoup.

  7. Merci docteur. Je vais donc suivre vos conseils et m’abstenir, car je suis un migraineux depuis l’âge de 25 ans.
    Encore merci et bonsoir.
    Cris.

  8. @Cris :

    Courir plutôt en milieu de journée, étirements avant de démarrer, démarrer doucement, accélérer progressivement, terminer en douceur, ne pas s’exposer au froid après … donc rentrer vite !

    Si on est sujet aux spasmes (migraine, phénomène de raynaud, fumeurs, etc …), s’abstenir …

  9. Merci Docteur de cette confirmation.
    Oui, comme il était indiqué ce matin, les basses températures favoriseraient la vasoconstriction des vaisseaux et ce rétrécissement entrainerait également d’une hypertension artérielle et augmenterait potentiellement un risque de mortalité cardiovasculaire.
    Que conseillez-vous aux joggers comme moi ?
    D’éviter tout de même de courir, comme en ce moment, avec des températures négatives ?
    Encore merci Docteur.
    Cris.

  10. @Cris :

    Vous avez raison : le froid peut provoquer des infarctus ; on pense que c’est en provoquant des spasmes des artères …
    Le cas typique est le monsieur qui le matin veut "déneiger" son allée pour sortir sa voiture du garage. Est-ce l’effort inhabituel ou le froid ? Un peu les deux sans doute !

    C’est un phénomène qu’on peut apparenter au stress, voyez les chapitres que je consacre à cette question.

    Ce sont donc des artères déjà bien altérées qui sont menacées … mais un spasme "puissant" peut provoquer un thrombus sur une artère apparemment saine …

  11. Bonjour Docteur et permettez-moi de vous souhaiter une excellente année 2013.
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt tous vos livres ( y compris le dernier ) et j’ai bien compris votre thèse sur le cholestérol et d’une façon générale que les maladies cardiovasculaires étaient des maladies du mode de vie.
    En revanche, je viens d’entendre ce matin à la télévision ( Télé-matin A2 ) que lors des températures hivernales, le grand froid augmentait le risque d’infarctus chez les personnes fragilisées de ce côté-là, mais y compris pour celles en bonne santé et en particulier, lors d’activités physiques ( sport ).
    Personnellement je suis en bonne santé et j’ai juste, en terme de maladie cardiaque, des prédispositions génétiques du côté paternel.
    J’ai 56 ans, je fais assez attention à mon alimentation, je fais du sport d’entretien ( course à pied ) trois fois par semaine toute l’année et je souhaiterais avoir votre point de vue sur ces questions de températures hivernales qui, sauf erreur de ma part, n’ont pas été abordées dans vos ouvrages.
    Je vous remercie par avance de votre réponse.
    Cris.

  12. @JAC91 :

    Pour ceux qui prennent déjà de l’aspirine, ça ne sert à rien d’en prendre plus, car ça veut dire que la protection par l’aspirine a été "dépassée", et plus d’aspirine ne ferait qu’aggraver …

  13. bonjour Docteur

    Avant toutes choses permettez-moi de vous souhaiter une très heureuse année 2013 et
    surtout une bonne santé.
    Pour bien commencer l’année un conseil qui
    sauverait une vie en cas de crise cardiaque:
    Aux premiers signes d’une attaque cardiaque,
    faire fondre 2 comprimés d’aspirine (180mg)
    dans la bouche et les avaler avec un peu d’eau
    s’asseoir ensuite sur une chaise composer le 15
    en indiquant crise cardiaque et attendre les secours.
    Ce conseil est donné pour des personnes qui ne
    prennent pas déjà une aspirine quotidiennement
    alors la question quant est-il pour les autres?
    Bien à vous

  14. Bonsoir Docteur

    Non, ce soir pas de questions qui parfois
    peuvent être embarrassantes mais juste pour
    vous souhaiter un joyeux Noël.
    Bien à vous

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 214 +1 eme commentaire.