France Culture le lundi 18 décembre 2017

 
Vous me croirez si vous le voulez mais France Culture m’a invité à parler du cholestérol le lundi 18 décembre… Entre 16:00 et 17:00.
Soyez avec moi et posez vos questions car [tel est l’objet principal de ce message], les auditeurs peuvent avoir la parole.
Si vous le faîtes, soyez assez malin pour poser une question qui n’aille pas dans mon sens mais au contraire me permette de répondre à des pauvres victimes des statines qui n’en croiraient pas leurs oreilles. Je vous fais confiance !
Il leur aura donc fallu 12 ans – depuis la parution de mon premier livre en français sur le sujet (et donc accessible aux gens très cultivés des chaînes publiques culturelles) – pour s’apercevoir qu’il y avait autre chose que Pâté Macaroni et la “Voix de son Maître” sur le cholestérol et les statines.
Bon, la messe n’est pas dite puisqu’il y a peu ARTE m’avait envoyé le billet d’avion pour voler à Strasbourg et dialoguer avec un professeur de cardiologie pour finalement annuler au dernier moment… Probablement qu’une Société Savante ou une Académie s’était interposée…
Tout est encore possible d’ici lundi…
Mais comme les étranges nouvelles ne viennent jamais seules, j’ai eu la grande surprise d’être contacté par un délicieux journaliste du Quotidien du Médecin qui s’interrogeait sur cette incongruité qu’on puisse avoir de l’athérosclérose avec un vilain mauvais cholestérol bas ou normal ; et qui s’étonnait encore plus (vraiment délicieux cet athlète) que les auteurs de cette étude publiée dans un grand journal de cardiologie américain concluent en préconisant des traitements anticholestérol encore plus forts puisque même bas le cholestérol était encore toxique.
20171212
Ça ne s’invente pas…
 
 
 
 
 
 
 
 

144 Replies to “France Culture le lundi 18 décembre 2017”

  1. Suite à ma visite chez le cardiologue je lui ai indiqué que les statines qu’il me prescrivait je ne les prenais pas, alors je lui ai indiqué leurs effets secondaires et les conflits d’intérêts des médecins avec les labos, il m’a répondu “N’écoutez pas les médias, nous nous avons les preuves scientifiques que ce produit est nécessaire, des études le prouvent !!, et puis le cardiologue dont vous me parlez (vous docteur de Lorgeril) personne ne le connait et il est le seul à dire le contraire de la communauté scientifique !!”
    Qu’en pensez vous ? Incroyable la réponse de ce jeune cardiologue !!

    1. J’ai l’habitude !
      S’il ne me connait pas, ile ne connait pas la diète méditerranéenne, le paradoxe français, les oméga-3, les polyphénols, etc…
      On ne peut rien faire faire pour lui… Peine perdue !

    2. Quand un cardiologue me dit : “Toutes les études prouvent que…” je lui réponds : “Montrez-moi au moins une étude qui prouve ce que vous dites !” Ça crée un temps de silence et j’ajoute : “Car je peux vous en montrer des dizaines qui prouvent le contraire.” Et j’ai sous la main une version papier d’articles de mon site que je dépose sur son bureau.
      Je lui rappelle alors que le Code de déontologie médicale l’oblige à soigner en s’appuyant sur “les données actuelles de la science”. Parfois il proteste qu’il a fait des études de médecine, mais je réponds que depuis qu’il a obtenu son diplôme les publications continuent. Quel temps consacre-t-il à les lire ?
      Ça devient un peu tendu quand il réalise que la documentation scientifique est mon métier… Le dernier que j’ai consulté a fini par déclarer, un peu platement, que la relation de soin devrait être basée sur la confiance. Or, si je ne lui faisais pas confiance, il ne pourrait pas me soigner. J’avais envie de répondre que je n’ai pas besoin de “soin” (au sens de prescription de médicaments) mais seulement de diagnostics : épreuve d’effort, échographie etc. Mais j’ai simplement répondu que je lui faisais entièrement confiance chaque fois que ce qu’il avance est en accord avec les dernières données de la science.
      Je n’ai pas grand espoir d’une évolution rapide des mentalités. Michel de Lorgeril l’a dit à la conférence de l’AIMSIB samedi dernier : ils ne sont pas prêts à admettre qu’ils se trompent depuis des années (et empoisonnent leurs patients). Mais je crois qu’on les aura à l’usure si de plus en plus patients ruent dans les brancards. En périnatalité, où je milite depuis 15 ans, les pratiques de maternité se sont nettement améliorées sous la pression des associations et collectifs “d’usagers”.

      1. Un de mes patients m’a avoué aujourd’hui que son généraliste disait que j’étais le seul médecin a dire que les statines ne servaient à rien…
        J’ai donné à ce patient le nom du Dr De Lorgeril et j’ai répondu que je préfère dans TOUS les cas être le seul à avoir raison plutôt que de figurer parmi les milliers à avoir tort!

    3. C’est pour ça (histoire de ne pas se fâcher) qu’on s’est habitué à jouer les cons en disant simplement : “Désolé mais ces médocs me rendent malade, je les ai tous essayé” ( car il faut anticiper le : “Mais il y en a d’autres”… )
      Si quelqu’un a une meilleure méthode je suis preneur. Ah oui, éviter toute allusion à MDL, ça peut provoquer 1 infarctus

  2. Ai apprécié l’emission!
    Le coup de la presciption hors amm, je ne le connaissais pas…
    Pourquoi, lorsqu’il est question de la diete Méditerranéenne, dont tout le monde vante les mérites, ne mentionne t on pas le role essentiel de MdL dans icelle.
    En effet pour les auditeurs plus jeunes, cet exploit mériterait d’être cité.

    1. Qui se soucie de l’AMM?
      La réglementation ne sert à rien le médecin fait ce qu’il veut avec les statines sans AUCUNE remarque de la Caisse.Quand j’évoque cette règle je suis traité de “donneur de leçons”…
      Je n’ai connu aucun de mes confrères sanctionné pour prescription hors AMM.
      J’attends avec impatience le déroulement du procès du Médiator où la majorité des prescriptions ont été faites hors AMM (comme pour les statines…).

      1. N’attendez rien de tels procès !
        Le proverbe chinois dit : “quand personne ne respecte la Loi, il n’y a plus de Loi“…
        Nous l’avons vu avec le sang contaminé : aucun “prescripteur” n’a été poursuivi… Il eût fallu poursuivre toute la faculté !
        Seuls 3 lampions du CTS, et deux ministres ; ce qui était parfaitement injuste… Que comprenait Fabius de cette histoire ?

        1. J attends de voir si des sanctions seront prises contre les prescriptions hors AMM.Car comment accuser Servier si l usage du médicament est détourné ?..

  3. Bonjour Docteur,
    Tout d’abord merci et félicitations pour votre prestation et celle des 2 autres intervenants, quel plaisir de vous écouter, tous les 3, en ordre serré et manifestement coordonné. Et soutien total à votre décision d’imposer vos conditions (les mouches ont changé d’âne !).
    Je me permets de vous poser une question (à vous et à tous ceux qui pourraient y répondre) : suite à l’excellente réplique de Sylvain Duval concernant les conflits d’intérêt de Gérard Helft, je navigue actuellement sur le site http://www.transparence.sante.gouv.fr afin « d’étudier le cas » du cardiologue de ma mère qui lui prescrit des statines (Inégy) depuis près de 15 ans suite à un infarctus. Chacun peut le faire, c’est très instructif !
    Ma question : dans la catégorie convention, aucun montant n’est indiqué (pour aucune des conventions) alors que – sauf erreur de ma part – la loi l’impose depuis le 1er avril 2017. Dois-je comprendre que ce montant est en fait redispatché dans les 2 autres catégories (avantages et rémunérations) ou s’agit-il d’un « oubli » du fait que cette obligation soit très récente ?
    D’avance merci et bon courage.
    David
    PS : Par amusement, je vous ai aussi pisté sur ce site et, horreur, aucun conflit d’intérêt vous concernant ;o)

    1. La transparence est un progrès mais c’est très insuffisant…
      C’est une sorte de “cache-sexe” pour faire croire qu’on vit dans un monde transparent…
      La réalité des faits c’est autre chose !
      Mais en lisant à travers les lignes de ce qui n’est pas dit (sans esprit complotiste aucun), vous comprenez l’état de lieux !

      1. Je confirme l’intérêt de consulter cette base de données.
        Les confrères qui sont 100% fermés à mes remarques sur les statines sont TOUS régulièrement et fréquemment “en lien” avec les Labos.

        1. base de données très intéressante en effet, mais je rajouterais juste les bémols :
          – elle n’est pas à jour (perso, j’ai été incapable de trouver mon jeune médecin traitant )
          – Les champs RPPS pas toujours renseignés
          – Les adresses “INCONNU”, “CABINET” ne facilite pas lors des homonymes
          – Très souvent plantogène (504 Gateway Time-out The server didn’t respond in time. )
          – etc…
          Bref, l’idée est bonne, mais malheureusement cette base n’étant pas ouverte il n’est pas possible dans faire un service (application) plus moderne en terme utilisation.
          https://www.etalab.gouv.fr/la-base-transparence-sante-sur-data-gouv-fr

      2. Bonsoir Docteur,
        Merci pour votre réponse et merci également à ceux qui ont apporté leur contribution.
        J’imagine effectivement sans peine que le système est perfectible, tant il est vrai que la plupart des lois sont faites (et probablement pensées à l’origine) pour être contournées … du moins par les mêmes.
        Pour autant, dans le cas de « mon » cardiologue, la base m’a – surprenamment – permis d’observer que son « profil » ressemblait trait pour trait à celui de Gérard Helft :
        – sur la période de recueil des données (2012 à 2017), quasiment le même montant d’avantages reçus.
        – quasiment le même nombre de conventions signées avec les industriels.
        – parmi leurs 4 meilleurs « donateurs », 3 vendent des déodorants pour les pieds … nan, je blague, ils vendent des statines !
        Un tel mimétisme, c’est estoupouflant ! (j’en perds mes mots).
        A nouveau merci pour votre combat (de la part d’un AIMSIBIEN convaincu … désolé, je mélange un peu les sujets)
        David

        1. Ils sont tous pareils, c’est effectivement étonnant, mais la réalité…
          Se tenant tous “par la barbichette…”, aucun ne moufte…
          Ainsi vont les 35 ans de commercialisation du Médiator sans qu’aucun ne moufte…

  4. Yo Maître!
    Alors c’était comment Paris, tellement plus au Nord que le lieu de votre résidence habituelle, pas trop eu plus froid?
    Excellente émission, bravo. Mais comme vous m’avez habitué depuis longtemps à la perfection, je vais me blaser bientôt… Donc permettez-moi de parler de quelqu’un d’autre que de vous.
    Le gars Benoît (aimsibisé de haute lutte en 11/2017, j’ai dû le menacer) a encore frappé (1). Il a lu le tract de l’INSERM sur la vaccination obligatoire géante (2, page 5) et en a retiré un certain nombre de conclusions dont une mastaudontesque, l’INSERM ne craint absolument pas d’inventer des statistiques totalement connes pour réanimer la crainte d’une diphtérie destructrice de la civilisation indo-européenne.
    “Les époux se doivent mutuels secours et assistances” certes, mais un contrat de mariage entre le Sieur Levy et la Dame Buzyn oblige-t-il que tout l’INSERM cesse en bloc de penser scientifiquement et avec honnêteté?
    Il se trouve que suite à l’article “En finir avec le DTP” Nexus n°113 le Conseil National de l’Ordre des Médecins a demandé à mon Départemental d’instruire une plainte à mon encontre pour violation de l’article 13. (3)
    Ainsi à lire l’INSERM page 5 il faut 80% de vaccinés contre la diphtérie pour protéger tous les autres, putain mais comment dire? c’est absolument aussi fatalement crétin que de dire qu’il faut obtenir 80% d’abonnés au Chasseur Français pour obtenir qu’aucun village de l’Héxagone ne finira inondé en fin d’Automne. L’article 13 va leur revenir en boomerang dans leurs gu…
    Ceci ne représente pas une maladresse de langage ni une mauvaise traduction ou un concept mal énoncé; il s’agit vraiment d’une tentative parfaitement honteuse de mensonge d’Etat commis sur ordre pour alimenter une peur séculaire devenue sans objet et du coup persister à vendre un vaccin aussi fondamentalement ringard et inutile que le vaccin de la variole ou encore que le BCG!
    Comment ça on me sent agacé?
    Ouais, le père Noël n’est pas encore passé me livrer ma caisse de Pardons aux Fumiers, c’est ma mère qui l’a commandé pour moi alors que j’en voulais même pas donc je suis pas obligé de l’ouvrir dès que je la reçevrai, si?
    (1) https://michel.delorgeril.info/conferences/france-culture-le-lundi-18-decembre2017/comment-page-3#comment-36791
    (2) http://presse.inserm.fr/wp-content/uploads/2017/12/PPInsermVaccins2018.pdf
    (3) ARtIClE 13 (artiCLE r.4127-13 Du CSP)
    Lorsque le médecin participe à une action d’information du public de
    caractère éducatif et sanitaire, quel qu’en soit le moyen de diffusion, il doit
    ne faire état que de données confirmées, faire preuve de prudence et avoir
    le souci des répercussions de ses propos auprès du public. il doit se garder
    à cette occasion de toute attitude publicitaire, soit personnelle, soit en
    faveur des organismes où il exerce ou auxquels il prête son concours, soit
    en faveur d’une cause qui ne soit pas d’intérêt général.

    1. Dr Vince fils illégitime de Balzac et Céline nous fait bien rigoler. T’en fais pas tout le monde il lit…

    2. C’est scandaleux.
      Mais fallait s’y attendre, le Dr Bouet ne nous avait-il pas prévenus? Pan pan sur le cucul des dissidents!
      Que peut-on faire pour vous à part vous remercier pour votre témérité mon cher Reliquet??

    3. Buzyn avait besoin des médecins pour la mise en place du nouveau système de contrainte vaccinal.
      Maintenant que c’est fait, la chasse aux sorcières va pouvoir s’amplifier.
      Notre gouvernement va probablement utiliser à fond la carte du DIVISER POUR MIEUX RÉGNER et favoriser à mort la chasse aux “antivaccins”. Il faut toujours qu’il y ait des “gentils” contre des “méchants”. Les “gentils” se sentent valorisé et n’ont plus aucune retenue pour s’en prendre aux “méchants” qui sont effectivement minoritaire…
      J’aurais envie de jouer la stratégie exactement inverse. Les “provaccins” ne sont pas des ennemis des “antis”. Normalement, tout le monde devrait se retrouver sur la défense des enfants…
      L’obligation vaccinale donne les clefs de nos vies aux labos, une telle menace devrait mobiliser TOUT LE MONDE, même les plus farouches défenseurs des vaccins.
      C’est pour ça aussi que les propos de Joyeux m’agace. C’est curieux de se dire que Floret (hypocrite ou pas ça n’est pas la question) à pu dire dans les médias qu’il s’opposait à l’obligation vaccinale alors que Joyeux s’est contenté de militer pour le “retour du DTP sans aluminium”.
      Si des individus défendent farouchement les vaccins, alors ceux-ci devrait militer contre l’obligation vaccinale simplement parce que la conservation de leur pouvoir de refuser un produit qu’ils estiment défectueux est LEUR MEILLEUR GARANTIE de conserver leur pouvoir de faire pression sur les labos pour qu’ils proposent des vaccins avec le meilleur rapport bénéfice/risque …
      Le pouvoir le plus fondamental du consommateur / citoyen pour contraindre une entreprise à réviser la conception de ses produits, c’est sa liberté de ne PAS acheter ce produit. L’obligation vaccinale supprime ce contre-pouvoir élémentaire. L’obligation vaccinale menace la santé de TOUS, enfants ou adultes, favorables ou pas aux vaccins.

    4. L’Ordre a pour fonction de faire respecter l’ordre établi
      Son pouvoir est discrétionnaire et il n’a que faire de votre argumentation ,de la science et de la vérité
      C’est notre police politique!

  5. Bonjour,
    Connaissez–vous la maladie “bouche-mains-pieds” ? C’est une maladie infantile aussi qualifiée de “6ème maladie” dont j’ai appris l’existence ce matin, moi, infirmière de 61 ans, ayant élevé 3 enfants qui ont entre 41 et 31 ans qui ont fait la rougeole, la rubéole, les oreillons, … la roséole ? non. La roséole a disparu sans vaccin et bien avant le premier vaccin anti-rougeoleux.
    La nature a horreur du vide, parait-il.

    1. Ceci dit, j’ai écouté le podcast de l’émission. Je vous ai trouvé très convaincant, Dr de Logeril, mais il faut admettre que vous n’aviez pas pas d’opposant. L’absence de débat contradictoire vous permet, pour une fois, de dire ce que vous voulez sans être coupé ou réduit au silence mais c’est aussi la voie que vos détracteurs utiliseront pour démolir vos arguments.

  6. Bonjour,
    Après avoir lu quelques billets ici, regardé le reportage d’Arte, écouté à l’instant l’émission d’hier et discuté avec trois médecins (pas toujours en consultation !), je suis un peu perdu sur la question suivante : quels sont les cas où les statines présentent un intérêt en prévention primaire (s’il y en a !) ?
    Selon les sources, les différentes réponses que j’ai entendu (ou ce que j’en comprends) sont :
    – non
    – oui en cas d’hypercholestérolémie familiale
    – oui si le taux de LDL est supérieur à un certain seuil, ou le ratio LDL/HDL
    Ou questions connexes : la réponse figure-t-elle dans un de vos livres (lequel?) ? Ou avez-vous un confrère à me conseiller sur Paris avec qui je pourrai parler de mon cas ?
    Merci !

    1. Vous pouvez commencer par le plus simple : “L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol“.
      Une soirée de lecture et vous êtes au top !
      On peut faire plus et encore mieux après ça !

      1. Bonjour,
        J’ai fini par trouver le temps pour lire votre livre sur l’horrible vérité qui est un joli panégyrique du choléstérol. Si j’étais un de vos détracteurs, j’imagine que j’irais vérifier vos liens avec la fédération française de la charcuterie ou de la pâtisserie 🙂
        Blague à part, la lecture était très intéressante notamment sur les multiples effets secondaires où j’ai reconnu quelques uns des miens ayant étant traité pendant 15 ans avec du Tahor 5… Mais je n’y ai pas trouvé la réponse à ma question : si on ne trouve pas de lien statistique entre choléstérol et problèmes cardiaques, y a-t-il néanmoins des seuils/configurations spécifiques de taux de choléstérol qui nécessitent un traitement ?
        Je pense notamment à des cas de déséquilibre HDL/LDL. C’était un des arguments de mon médecin car sans traitement j’étais à 0,4g/l de HDL et 2,1g/l de LDL, le traitement ramenant le LDL à 1,3 sans impact sur le HDL.
        J’imagine que la réponse est non… mais j’aimerais en avoir le coeur net.

        1. Répétez-le à votre charcutier-traiteur, c’est NON !
          Sans équivoque possible !
          Vous devriez aussi trouver un peu de temps pour nous lire à propos de la diète méditerranéenne et autres mesures préventives… Ça pourrait, blague à part, vous sauver la vie !

          1. La question de Perplexe est intéressante (a contrario) car elle débouche sur une autre : comment peut-on avoir lu “l’Horrible vérité” et n’en avoir rien tiré ?
            Peut-être manque t-il quelque chose, en ce qui me concerne et après avoir lu “Dîtes à votre médecin… ” jamais je n’aurais posé une question pareille, j’avais compris

  7. Bravo docteur à vous ainsi qu’à Sylvain Duval et Anne Georget ; C’était clair et convainquant et l’estocade que vous avez porté sur les anti Pcsk9 a décrédibilisé complètement ce Pr Helft, perroquet savant qui selon moi, ” n’a pas de figure” comme on dit du côté de Marseille pour affirmer ses inepties ! En outre, toujours de bon conseils en minutage serré pour la maladie du mode de vie et comment la combattre. Merci

    1. L’estocade portait sur les anti-CETP, pas sur les anti-PCSK9 !
      En théorie, les anti-CETP, c’était beaucoup mieux pour confirmer les théories foireuses sur la nocivité du cholestérol !
      Le fiasco de ces molécules est tellement dramatique que les industriels s’enfuient (jurant qu’on ne les reprendra plus) et que le monde cardiologique fait “comme si” il n’avait rien vu et rien entendu…
      Terrible !

      1. pas de repentance, pas de regret, pas d’aveu… Est-ce bien étonnant, puisque ce sont les mêmes escrocs qui ont fait la faute qui maintenant “réagissent” ? Ils sont donc cohérents : escrocs jusqu’au bout.
        Vous imaginez Cymes dire qu’il s’est gouré ? Il perdrait la face, sa chaîne aussi et il se ferait virer, faut pas déconner

      2. Désolé docteur. j’ai écouté l’ émission en replay d’après un lien indiqué par les commentateurs au milieu r du brouhaha familial ( fils, 2 belles filles et tout petits), le son baissé et mutilé par des acouphènes, mon cerveau à enregistré les anti… que j’ai ainsi mal retranscrits. Mais bon je suis à fond avec vous et encore merci.

  8. Pour une fois ce sont les complotistes qui étaient de l’autre côté du miroir… Le cardio de la Pitié a récité la même leçon si mal apprise, Sylvain Duval l’a d’ailleurs confirmé. Le journaliste en a perdu son latin complètement déstabilisé ! Ben voui c’est grave ! Il est grand temps de se réveiller !
    Anne Georget et vous vous avez été sobres et percutants ! Est-ce parce que nous sommes au parfum depuis un bail ? Peut-être mais dans tous les cas on peut espérer une redistribution des cartes ! Je le souhaite vraiment pour tous les statinophobes qui doivent sérieusement penser à se désintoxiquer !

  9. Bonjour a tous,
    avez vous pris connaissance de la “mise au point” de l’INSERM sur la question de l’obligation vaccinale ?
    http://presse.inserm.fr/wp-content/uploads/2017/12/PPInsermVaccins2018.pdf
    toujours les memes mensonges, approximations et manipulation notamment concernant la diphtérie et la polio :
    “B.
    Justification collective, par la réduction de la circulation de l’agent pathogène et donc
    la diminution du risque de contamination pour les personnes non vaccinées :
    La vaccination du nourrisson prévient² la multiplication de l’agent pathogène chez
    l’enfant vacciné

    Plus la couverture vaccinale est élevée, plus on réduit la circulation de la bactérie ou du
    virus concernés et plus on réduit le nombre de cas chez les vaccinés et les non-vaccinés
    dans la population générale”
    Ce qui est faux donc pour la polio et la diphtérie car le fonctionnement des vaccins correspondant n’ont pas d’impact sur la diffusion de la bactérie et des poliovirus.
    En effet le vaccin diphtérie est une anatoxine, qui ne permets (quand ca fonctionne) de developper des anticorps qui combattront la toxine diffusée par la bactérie. Ils n’auront pas d’impact sur la bactérie, le vaccin n’empêche donc pas d’être porteur et de diffuser.
    https://www.thelocal.es/20150608/eight-more-children-infected-with-diphtheria
    Le vaccin polio inactivé (VPI) lui non plus n’interromps pas la transmission des poliovirus et c’est l’OMS qui le dit
    http://www.euro.who.int/fr/health-topics/disease-prevention/vaccines-and-immunization/news/news/2016/04/poliomyelitis-polio-and-the-vaccines-used-to-eradicate-it-questions-and-answers
    “Qu’est-ce que le VPI ?
    … Si le VPI prévient ainsi l’infection, il n’interrompt cependant pas la transmission du virus.”
    mais l’INSERM ne s’arrete pas sur ce petit arrangement avec la vérité, ils vont jusqu’a affirmer (page 5 toujours) “il existe un seuil minimum de couverture vaccinale pour
    que cette immunité de groupe fonctionne. Ce seuil dépend de la contagiosité de la maladie.” et que pour la diphtérie ce seuil est de 80%.
    Bon on vient de voir qu’il ne peut y avoir d’action d’immunité de groupe avec ce vaccin car il n’agit pas contre la bactérie et n’empêche nullement sa circulation, donc on sait pas d’ou sort ce chiffre (pifomètre surement)
    Mais en plus ils veulent nous faire croire que ce seuil est atteint en nous citant la couverture vaccinale qui serait de 96.7% sans nous prévenir qu’ils font reference a la couverture vaccinale infantile (800k enfants) alors que la derniere couverture vaccinale ADULTE connue est de 34%…
    On devrait avoir des grosses épidémies de diphtérie si ce qu’ils disent dans leur beau rapport était vrai.
    Je rappelle le début du PDF
    “Que dit la science à propos des 11 vaccins qui seront obligatoires en France en 2018 pour tous les enfants ?

    “Que dit la science”

    “science”

    “syance”

    1. On a un magnifique 404 Not Found lorsque l’on clique sur le lien de L’Inserm.

      1. Mais celui de l’OMS fonctionne et confirme mon post sur l’article de S&V consacré à “l’éradication de la polyo . Voici un extrait :
        “Pourquoi le retrait progressif du VPO ?
        Le Plan stratégique pour l’élimination de la poliomyélite et la phase finale 2013-2018 a pour objectif un monde sans poliomyélite d’ici 2018. Pour ce faire, plusieurs mesures doivent être prises, notamment l’arrêt de l’utilisation du VPO. Malgré l’innocuité et l’efficacité de ce vaccin, le virus vivant mais atténué du VPO peut provoquer la paralysie dans des cas extrêmement rares (environ 1 sur 2,7 millions de premières doses du vaccin). On estime qu’une poliomyélite paralytique postvaccinale (PPAV) peut, dans certains cas, se déclarer à la suite d’une déficience immunitaire. Le risque extrêmement faible de PPAV est bien connu et accepté par la plupart des programmes de santé publique dans le monde. En effet, sans VPO, des centaines de milliers d’enfants seraient paralysés chaque année.
        Le VPO présente un second inconvénient : bien que cela se produise très rarement, le virus du vaccin subit une modification génétique et commence à circuler dans la population. Ces virus sont appelés « poliovirus circulants dérivés de souches vaccinales (PVDVc) ».
        Pour éviter tout risque de poliomyélite due à ces poliovirus, le VPO fera l’objet d’un retrait progressif à l’échelle mondiale dès avril 2016. ”
        et au autre un peu plus loin :
        “La poliomyélite peut-elle sévir à nouveau ?
        Une fois que les poliovirus sauvages auront été éradiqués, le seul risque de réémergence consistera en l’apparition de souches rares de poliovirus circulants dérivés de souches vaccinales, ou en une fuite du virus à partir d’un laboratoire ou d’un fabricant de vaccins.
        Pour limiter autant que possible ces risques, il est procédé au retrait progressif du VPO au niveau mondial dès avril 2016, avec confinement de la poliomyélite. ”
        Pas beau çà ?
        Dans l’article de S&V, un petit panneau en orange : “Le génie génétique peut mettre à mal d’éradication :
        On sait aujourd’hui reproduire des organismes en connaissant leur ADN. Emars 2017, un chercheur canadien est ainsi parvenu à reconstituer une souche équine de la variole, inoffensive pour l’homme. Il lui a suffit d’acheter des segments d’ADN sur internet et, six mois plus tard, le virus était ressuscité ! La preuve qu’il est tout à fait possible de faire de même pour le virus humain de la variole ou celui de la poliomyélite. Voilà qui pourrait remettre en question le principe même d’une éradication définitive : et si par accident ou par malveillance, des virus qui avaient disparus s’échappaient dans la nature après avoir été reconstitué par génie génétique ?”
        C’est pas moi qui le dit, c’est dans l’article. Et je sais de source sûre que c’est parfaitement possible !

        1. Ils sont très amusants les gens de l’OMS :
          Proposition 1 : le vaccin est efficace et sans effet adverse !
          Proposition 2 : arrêter de vacciner et vite !
          Y aurait pas contradiction, professeur ?

          1. C’est exactement cela!
            Le vaccin oral est génial, les complications sont trèèèès rares.
            Il a beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients, c’est indéniable.
            Mais magnons-nous de le retirer du marché avant qu’il ne soit trop tard!
            Même pas besoin de lire entre les lignes, ils le disent eux-mêmes, c’est pas beau, ça?!

  10. Ah… Dr de Lorgeril…
    J’écoute l’émission en replay.
    Ce Dr Helft… Gérard… (ça me rappelle le sketch de Coluche tiens)
    Quelle pointure quand même!
    J’ai particulièrement apprécié son argument d’autorité, imparable!!
    “En réalité, il n’y a pas de débat… (ah bon???)
    99% des médecins, toutes les sociétés savantes en France et dans le monde! sont d’accord bla bla bla… seul 1%… souvent des non spécialistes bla bla bla…”
    Des arguments imparables.
    Bon, je poursuis, j’écoute attentivement…

      1. Le plus terrible, c’est qu’il soit le représentant de sa corporation…
        Il représente apparemment TOUS les autres puisque personne ne le contredit !
        En ce qui concerne ses connaissances comme ses liens d’intérêt
        Voilà, on connait le panorama à travers celui-là à moins que certains (vu le naufrage des théories savantes) se désolidarisent…
        Mais comme ils n’ont rien dit (et toujours rien dit) à propos du Médiator… Le silence est d’or !
        A moins que…
        Qui sera le 1er courageux ? Le Pr Bibi-Fricotin peut-être ?

        1. Je précise qu’il leur arrive d’être contredits mais …qu’ils restent sourds et ne répondent jamais (sur 10 courriers adressés à des chefs de service de Centre Hospitalier zéro réponse…). Quant aux effets indésirables des statines comme il ne les déclarent jamais ils n’y en a donc pas !

          1. Comme mon ancien cardiologue que j’ai croisé il y a quinze jours et qui prétend que les effets secondaires des statines ( diabètes, douleurs musculaires etc) n’existent pas. J’ai donc vérifié une nouvelle foi ses “avantages” et conventions sur la base de la transparence : Il a fait de progrès, il en a encore plus qu’avant !
            Encore un qui ne se reniera jamais !!!

  11. Cher MdL, Bravo et Merci pour l’émission du 18 déc sur France Culture,
    Vous formiez une bonne équipe avec Sylvain et Anne et cela s’est senti entre les lignes.
    Raymond Devos connaissait bien les ficelles d’un bonne prestation en publique, il expliquait qu’il lui fallait du temps et de l’énergie pour amener le public dans son monde, et que, si on invitait un autre comique qui essayait d’en faire autant sur le même plateau, aucun des deux n’y arrivait, et l’émission ne passait pas du tout.
    L’étonnement du présentateur, me rappelle les arguments des visiteurs médicaux qui utilisaient le succès commercial de leur nouveau produit comme preuve évidente de son efficacité. C’est comme l’histoire des deux personnes en voiture sur l’autoroute : ‘ils disent n’importe quoi à la radio, ce n’est pas UNE voiture qui roulent à contresens, c’est TOUTES.’

  12. Je trouve qu’il est courageux notre amiral, il ne lâche pas l’affaire (Anne Georget aussi) . En plus, il a la voix d’un type de 35 ans alors qu’il en a 90 ? Comment fait-il pour avoir l’air aussi jeune à la radio ?
    Sinon, c’est pénible la manière dont on essaie de lui faire dire des trucs … Moi, je n’apprends rien puisque J’ai lu la quasi-totalité de ses livres. (Pas le premier livre avec un titre interminable, ni celui sur le “crime sexuel”).
    Si J’ai bien compris, France Culture représente le service public. Il va falloir se méfier vivement du service publique à l’avenir. Je fais bien évidemment allusion aux 10 injections obligatoires pour les nourrissons. Ce service public rémunère Dupagne (chroniqueur omniscient de France Inter) pour lequel “la messe est dite” par Buzyn.

  13. Bonjour Docteur,
    J’ai entendu aujourd’hui le 18.12.17 l’émission La méthode scientifique sur France Culture.
    J’ai deux enfants, de 26 et 23 ans, qui sont atteints d’une hypercholestérolémie d’origine familiale. Ils ont été diagnostiqués jeunes à l’hôpital de la Salpétrière, où leur père a été suivi pour la même affection. Leur père a eu un triple pontage à l’âge de 38 ans, alors qu’il n’était pas encore diagnostiqué. Il est toujours suivi et prend des statines. Mes enfants ont eu le même traitement qui a été plus ou moins suivi, l’âge de l’adolescence ne facilitant pas un suivi sérieux. Actuellement ils ne vivent plus avec moi et je crois comprendre dans leurs propos qu’ils prennent leurs statines.
    J’entends bien vos propos sur le danger des statines. Tenez-vous les mêmes propos au sujet des personnes atteintes d’hypercholestérolémie d’origine familiale qui ont des taux de cholestérol très élevés ?
    J’ai assisté cette année à une réunion d’adhérents organisée par l’association ANHET qui rassemble des malades atteints de la même affection. La réunion a été animée par le Docteur Eric Bruckert et quelques uns de ses confrères, qui a eux tous réunis ont fait l’apogée des statines et de la nouvelle génération de médicaments qui se présente.
    Que penser quand on a des enfants atteints de cette maladie et qu’on n’est pas médecin ? Faut-il penser que l’hypercholestérolémie doit quand même être traitée par des statines ? Ou par un autre traitement ? Et si oui, lequel ? Bien sur, nous savons que le régime alimentaire sain et le sport contribuent à la baisse de leur taux de cholestérol.
    Merci

    1. Chère Hélène,
      Le cholestérol est innocent. Certaines personnes ont des hyperlipoprotéinémies familiales que certains appellent des hypercholestérolémies familiales (ou HF). C’est un tort, ce n’est pas la même chose.
      Je ne vais pas faire une consultation via ce blog, évidemment, mais je vais vous donner quelques informations.
      1- les cardiologues voient tous les jours des infarctus chez des sujets jeunes (parfois plus jeunes que votre mari) dont le cholestérol peut être haut, normal, bas ou très bas. C’est un tort que d’attribuer automatiquement l’infarctus au cholestérol même s’il est haut.
      2- l’infarctus (quel que soit l’âge) est le résultat de mécanismes complexes et d’interactions de différents systèmes biologiques. L’attribuer simplement au cholestérol c’est ignorer la médecine.
      3- beaucoup de médecins croient à ces sornettes et par conséquent prescrivent automatiquement des statines, que le cholestérol des victimes de l’infarctus soit haut, normal ou bas.
      4- je ne partage pas les opinions et méthodes du docteur Bruckert qui fut d’ailleurs un grand défenseur du Médiator…
      Pour protéger votre mari et vos enfants, il faut autre chose que la prescription de statines.
      Croyez-moi si vous le voulez (ou pas) mais aucune étude n’a jamais montré que les statines protégeaient les personnes qui avaient une HF.
      Ce qui fait le danger de certaines rares HF (pas toutes les HF), ce n’est pas le cholestérol ; mais d’autres facteurs (parfois familiaux mais pas toujours) qui ne sont pas influencés par les statines. J’espère que ces autres facteurs ont été explorés chez votre mari et vos enfants.
      Ceci n’était pas une consultation.

      1. Par “autres facteurs” est-ce que vous entendez – pour le bilan biologique d’une HF – autre chose que Lpa, homocystéine, fibrinogène + TP + TCA ? (glycémie normale).
        Merci !

        1. C’est déjà pas mal avec ça.
          Tout est normal ?
          Au-delà, comme vous le savez, c’est les anomalies “congénitales” de la coagulation : Leiden, antithrombine… Et une bonne lecture de la NFS ; peu savent le faire.
          Si tout est OK et que le mode de vie est (et fut) exemplaire, je doute que le cholestérol puisse expliquer un infarctus à 38 ans. Que dis-je ? Je ne doute pas…
          D’ailleurs, il est à combien ce cholestérol ?

          1. Merci pour la réponse à ma question. Pour moi, je reviendrai peut-être sur ce blog quand j’aurai plus de précisions sur ce bilan.
            Pour l’infarctus chez un adulte jeune par contre c’est Hélène qui en a parlé!
            Un bon Noël à vous!

  14. REDPIXEL.PL/shutterstock.com
    A partir du 1er janvier 2018, l’obligation vaccinale actuellement fixée à 3 vaccins sera étendue à 11 pour les enfants de moins de 2 ans. Cette décision politique fait l’objet de vives oppositions. Dans ce débat public, les arguments ne sont pas toujours scientifiquement valides. Voilà pourquoi l’Inserm publie un point sur les connaissances scientifiques dans ce domaine.
    « La vaccination constitue l’une des principales interventions de santé publique ayant contribué au recul des maladies infectieuses », rappelle l’Inserm en préambule. Ses résultats sont satisfaisants en matière de protection de la population pour les maladies pour lesquelles elle est obligatoire (polio, tétanos, diphtérie). Néanmoins, et c’est tout l’objet de l’extension d’obligation, « pour les autres maladies, la couverture vaccinale en France reste notoirement trop faible pour obtenir l’impact attendu sur le fardeau de la maladie, entraînant des décès et des séquelles pourtant évitables et ne permettant pas, entre autres, l’élimination de la rougeole », poursuit l’Inserm.
    Pour autant, « la France est devenue un des pays au monde où la défiance vaccinale est la plus forte ». C’est pour démêler les idées reçues, souvent avancées par les lobbys anti-vaccins que l’Inserm fait le point sur les connaissances scientifiques concernant les immunisations.
    Soupçons d’effets indésirables graves infondés
    Ainsi, en matière d’effets indésirables par exemple, l’Inserm rappelle que « certains [d’entre eux] sont communs à tous les vaccins injectables ». Il s’agit d’une réaction au site d’injection telle que douleur, rougeur, gonflement, ainsi que certains effets généraux de courte durée comme de la fièvre ou des douleurs musculaires ou articulaires. « Des réactions allergiques extrêmement rares peuvent cependant être graves en l’absence de traitement adéquat », admet-elle.
    Autre point, « les effets indésirables parfois attribués à certains vaccins sont scientifiquement infondés ». Ainsi, il faut évoquer « la suspicion de lien entre autisme et vaccination contre la rougeole, celle de lien entre la sclérose en plaques et la vaccination contre l’hépatite B, de toxicité des adjuvants ou encore les dangers des vaccins combinés ».
    Pas d’épuisement du système immunitaire
    Sans compter que « les arguments développés par les lobbys anti-vaccins et qui prétendent que les vaccins combinés provoquent un ‘épuisement du système immunitaire’ ne reposent sur aucune base scientifique », ajoute l’Inserm. Dans le détail, « la stimulation du système immunitaire induite par un vaccin est en effet négligeable par rapport à ses capacités de réponse et par rapport aux stimulations environnementales quotidiennes ». En outre, « l’argument de l’âge invoqué par ces mêmes lobbys n’a aucun appui, puisqu’en effet les nourrissons sont au contact d’antigènes en grand nombre dès leur naissance ».
    Enfin, « les vaccins concernés protègent contre la maladie à 90% ou plus ». Apportant par conséquent une double protection, individuelle et collective.
    Source : Inserm, 18 décembre 2017

    1. L’avantage de ce genre de “déclarations officielles” c’est qu’on en apprend beaucoup sur l’opposition à nos idées et théories.
      Dit autrement, on voit le niveau : nous sommes tous (les douteux, les humbles, les prudents, bref les scientifiques sérieux) des imbéciles… ou des enfants ; vous savez… “la récréation est finie”…
      On mesure aussi l’ampleur de l’inculture des rédacteurs…
      C’est à la fois rassurant pour un scientifique (d’apercevoir que l’opposition est aussi faible conforte dans ses propres théories) mais accablant pour le citoyen (c’est donc ça qui…)
      Bonjour chez vous !

    2. Le propos de l’INSERM ne correspond pas au texte de loi, qui ne concerne que les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Il va y avoir des crépages de chignons, rien qu’à cause de ces imprecisions.

  15. Bonjour.
    Je viens de vous entendre sur France Culture. Vous avez été excellent car vous avez réussi à rester cool. Bravo! Je transmets les coordonnées de l’émission pour podcast à mes médecins préférés (cardio et angiologie) pour lesquels la réduction de mon taux de cholestérol est la seule solution pour prévenir mes problèmes d’AOMI. Elles n’en démordent pas. Moi je refuse et m’en tiens à la nutrition et l’activité physique régulière. Mais qui voir d’autre?

  16. Bonjour Docteur,
    Je viens de suivre votre prestation sur ma radio préférée… Vous avez bien défendu votre beefsteak (ou votre plat de lentille plutôt) comme toujours… mais néanmoins, la “gêne” (je crois bien que c’est le mot employé) évoquée sinon ressentie par le journaliste peut être parfaitement comprise… Rien ne vaut le débat contradictoire… débat que, semble-t-il, vous avez refusé… Pour un journaliste (y compris et surtout d’investigation ce qui n’est bien sûr pas le cas ici), le débat contradictoire est, en quelque sorte, comme un essai en “double aveugle”… sauf investigation dans les règles de l’art ce qui est plus compliqué et plus coûteux.
    Certes, comme vous l’avez dit, il y a risque de confusion au niveau de l’auditeur mais… en un heure (et non pas un quart d’heure comme certaines émission TV de pacotille), la partie était peut-être jouable… Sans doute fais-je erreur…
    En tout cas merci, au nom des patients (y compris ceux qui s’ignorent !!!). Mieux vaut une heure de Lorgeril que 10mg/jour d’atorvastatine… Rires !

    1. Est-ce que les “autorités sanitaires” organisent des débats ou des monologues de choristes ?
      Je n’étais pas “preneur” de ce genre d’exercice et prêt à m’effacer…
      Cela dit, quand on entend les propos de l’animal, je me réjouis de ne pas avoir joué à ce jeu-là.
      On m’y a déjà pris, on ne m’y reprendra pas !

      1. Chaque interlocuteur a été clair et la démonstration est exemplaire.Faut-il inviter un représentant de commerce des statines pour comprendre ce que vous avez si bien expliqué?
        Je ne le crois pas .
        Par contre le niveau scientifique du présentateur est voisin de zéro…c’est pour cela surtout qu’il était gêné!

  17. Témoignage (d’un diagnostic foireux)
    « Mon but est de faire court sans rien omettre » Fiodor Dostoievski
    J’ai 53 ans
    J’ai arrêté la statine en accord avec mon médecin traitant  depuis plus de 2 mois, après l’avoir progressivement baissée de 80 à 10 puis 0 ; cela suite à un infarctus survenu il y a 8 mois (février 2017) qui a necessité la pose d’un stent.
    J’ai bien récupéré au vu des contrôles de suivi ceci en supprimant l’ alcool puis le tabac (1 cigarette par mois ça ne compte pas), en adoptant un régime type méditerranéen (sans vin) et en allant trottiner 3/4 fois par semaine.
    J’ai perdu 15 kilos superflus et ormis les jours suivant ma sortie de l’hôpital ou une violente douleur de part et d’autre du bas du dos  (reins ?)  m’ a cloué au lit une dizaine de jours, Je me sentais au début de l’été en pleine forme physique résistance à l’effort à 195 w de charge des résultats sanguins dans les normes et mettais la violence de mes courbatures sur mon manque d’activité physique des ces derniers temps.
    Les premières douleurs remarquables sont apparues au genoux droit lors d’un  jogging fin aout. Depuis elles n’ont cessé d’empirer  et de se déplacer dans les membres inférieurs; allant du genoux droit à la hanche gauche les dessus d’un pied  l’épaule gauche. Comme une attaque  toujours vers les endroits truffés de tendons.
    J’ai fait beaucoup de basket et de ski et je sais ce qu’est une douleur musculaire, tendinite, courbature, claquage, élongation,………… Là on est dans ce type de douleur. avec quelque chose en plus, une sensation d’étouffement, d’empoisonnement  du muscle même au repos. Cependant des CPK à 70. RAS disent les medecins.
    Depuis deux mois la douleur est constante nuit et jour et alterne sur sa fameuse échelle  entre 5 et 9. Bref c’est insupportable et extrêmement handicapant au quotidien. Sans parler du sommeil. 
    Ne tenant plus je me suis fait conduire aux urgences du CHU de Rouen. Là avec des  CRP à 80 Ils décident de m’hospitaliser en Rhumatologie pour faire une batterie d’examens qui ne révéleront rien de probant à part un peu de liquide dans la hanche, révélé à l’échographie et résorbé rapidement par Colchicyne sans aucun changement dans les douleurs.
    Là encore l’examen clinique met en avant de de gros déficit de mobilité dans les hanches et dans les membres inférieurs. Une IRM de la hanche gauche et des radio de genoux droit normales écarte plusieurs pistes de diagnostic . Quand j’évoque la statine, trouvant des raisonnance à mes questions sur certains sites internet, le corps médical dans son ensemble elude rapidement la question en mettant en avant mes CPK qui restent bas.
    Un électromyogramme est prévu cette semaine.
    Bref à jour toujours aucune piste. les statines stoppées depuis plus de deux mois, les douleurs sont de plus en plus fortes et invalidantes – certains jours, je n’arrive plus à rattraper mon fils qui ne court pourtant pas très vite du haut de ses 18 mois.
    De plus je perds les bienfaits du sport et de l’exercice physique ce qui n’est pas très bon pour mon petit coeur même si je suis encore plus sévère sur mon régime alimentaire.
    Mon médecin juge mon cholestérol « limite »  HDL à 0,28 et LDL à 1, 07 mais CRP à 44
    La perplexité des médecins face à l’impossibilité d’établir un véritable diagnostic me renforce dans mes seules sensations.
    J’en arrive à espérer que que cela va disparaitre du jour au lendemain comme c’est venu ; chose très aléatoire en terme d’efficacité scientifique.
    Quand cela cessera t’il ?
    Pourriez vous m’indiquer un spécialiste dans ma région (je vis à Rouen en Seine Maritime) capable d’apprenhender ce qui dans mon ressenti et à defaut d’autre pistes sérieuse à ce jour m’apparait comme une veritable « attaque de statine »
    Merci de vos convictions et bon courage pour ce combat qui s’annonce rude au vue des enjeux et des stratégies en place dans le système marchand de la santé.
    Hugues

    1. Évidemment je ne peux faire consultation via un Blog.
      Je suis désolé de tout cela pour vous.
      Je ne peux pas vous aider de loin. Et il n’y a pas de spécialiste exclusif de ce que vous avez.
      A priori, vos médecins, rhumatologue et autres, essaient de vous aider. Aucune raison de ne pas leur faire confiance.
      L’absence de diagnostic précis (absence de maladie précise) est plutôt une bonne nouvelle ; mais ça ne vous donne pas de solution.
      J’espère que vos médecins actuels vont réussir.
      Bon vent, matelot

    2. La plupart du temps les CPK ne sont pas élevées
      Il faut éliminer les autres diagnostics par l’interrogatoire (récemment la Thyroxine)
      Les douleurs sont assez caractéristiques
      J’ai vu des dizaines de cas comme vous
      Il faut arrêter la statine
      L’amélioration peut n’apparaitre parfois qu’après 3 mois

    1. Pas encore approuvé par la FDA.
      En fait, la FDA a demandé des informations supplémentaires à l’industriel.
      Autrement dit, on demande un arbitrage au détenteur du brevet…
      Et on peut croire à ça ?
      C’est un bon test pour savoir si les esprits évoluent.

      1. Pour être précis:
        Twelve committee members voted in favor of the safety of the new vaccine, one voted against it, and three abstained
        12 membres ont voté pour
        1 contre
        3 abstentions

        1. Certes, mais selon l’article, malgré ce vote favorable, ils se sont privés de décision. C’est bizarre mais c’est bon signe…
          Ça donne aussi une idée de ce que valent ces votes dans le cadre de comités dits indépendants… Oups !
          Si ça déplait (le vote) à une “autre” autorité, on fait comme si ils n’avaient pas voté (comme pour ce vaccin)…

          1. On a déjà décrit des complications cardio-vasculaires suite à une vaccination à votre connaissance ou c’est nouveau?
            Ca serait lié à une forte dose d’adjuvant qui entrainerait une forte réaction inflammatoire à l’origine du pb, c’est bien ça?

  18. C’est l’histoire un peu longue d’un gars qui avait très mal au cou et qui est venu me voir un jour avec sa femme.
    Dans son ordonnance sans fin figurait entre autre une statine et un antidépresseur. Décontenancé par la tristesse inamovible de mon éphémère patient après quelques séances j’ai hasardé l’idée qu’il devrait vraiment essayer d’abandonner sa statine et son soulagement cervical naissant lui a insufflé la confiance suffisante pour qu’il se convainque d’essayer.
    Trois semaines plus tard j’accueillais un homme souriant et sa femme dans le couloir devait me confier qu’il était miraculeusement redevenu un homme gentil. Je l’ai perdu de vu alors, guéri de ses cervicalgies, peu de semaines plus tard.
    De manière tout-à-fait inhabituelle deux mois plus tard le couple revient pour la même plainte, cervicalgies insomniantes et je retrouve ce visage amimique du début. Je lui demande immédiatement ou il en est avec ses statines et il me répond que s’étant copieusement fait engueuler par son médecin traitant il avait repris son médicament. Comme je suis un peu fumier et que je me sentais évidemment en position de force je lui ai annoncé que j’étais disposé à le soigner pour la dernière fois à la condition expresse qu’il jette définitivement ses p… de statines, et sous les battements ciliaires aussi frénétiques qu’approbateurs de sa femme, il a accepté.
    Trois semaines plus tard il souriait derechef, gentillesse revenue confirmée par sa moitié, mais comme il me restait du temps de soin j’ai aussi résolu de faire un sort à son anti-dépresseur que j’ai éjecté en trois prudentes semaines.
    Ce qui nous a laissé du temps pour que pendant les soins restants il puisse m’expliquer combien il était content d’avoir enfin changé de bagnole, à quel point il se félicitait tous les jours d’être allé danser un soir de frima nordique d’après-guerre d’ Algérie dans un bouge de chez nous vu qu’il y avait rencontré sa blonde qui depuis ne l’a plus jamais quitté (frénétique danse des cils confirmatifs de ladite) et aussi que depuis peu il s’était découvert un intérêt pour les Bourgognes rouges qui allaient si bien avec tout.
    Le moment du départ fut difficile, il voulait que j’écrive à son médecin parce qu’il n’osait pas lui dire. Alors j’ai écrit à ma consoeur, pour lui dire bien tout, statine et troubles neuro-psychiatriques, pas une vue de l’esprit, une certitude confirmée par un chercheur CNRS à forte pilosité mentonnière.
    La vie c’est un peu d’eau, un peu de connaissances, et un peu de chance aussi. Avec les trois ensemble on peut voir venir.

    1. Merci Dr R. pour vos jolies histoires qui nous aident à mieux dormir !
      Put…, mais qu’est-ce qu’on fabrique en Provence, nous ?
      Car le soleil rayonne rien du tout, rien, minable, nul… en tous cas à côté de Vous (et de votre Cousin … faut pas l’oublier, lui)!

      1. Oui bravo Dr Vince !
        Le soleil rayonne à Lille, c’est déjà une région de gagné !

      2. Je suis désespérément à la recherche d’un·e cardiologue en Provence qui accepterait de me “suivre” en faisant des échographies d’effort et autres tests en cas de besoin (je suis porteur de 4 stents) et sans me les briser avec un traitement “médical” que vous connaissez bien…
        Le dernier que j’ai vu (fort sympathique par ailleurs) avait probablement lu dans mon dossier que je suis réfractaire aux statines – suite à mon engueulade avec l’avant-dernier. Il m’a donc dit avec un grand sourire que mon problème n’était pas le cholestérol (je ne crois pas un instant qu’il était sincère) mais l’inflammation, et que pour cela il allait me prescrire du Crestor pour son effet anti-inflammatoire ! Il m’a même dit d’en prendre “juste un peu, un jour sur deux”… J’ai cru rêver, j’ai répondu : “merci docteur !”
        Utiliser l’effet pléiotrope d’un médicament, on connaît ça avec le Mediator prescrit comme coupe-faim… Pour ce qui est de l’inflammation j’ai un traitement prescrit par des médecins allemands (en médecine orthomoléculaire) en plus du style de vie connu des lecteurs de ce blog et des bouquins de l’Amiral : nutrition, exercice, sommeil etc.
        J’ai encore plus ri (ou pleuré) hier à la radio, en apprenant que le Crestor n’avait pas d’AMM en prévention secondaire !
        Alors voilà : si vous connaissez un cardiologue doté d’une culture scientifique dans ma région, contactez-moi en perso via mon site. Merci d’avance !

        1. Je ne peux pas répondre à votre question pour des raisons déontologiques.
          Cela dit, pour des tests d’effort et des échocardiographies, l’un ou l’autre fait très bien l’affaire !
          Ça ne vous oblige pas à autre chose !

  19. Bonjour Docteur
    D’après vos connaissances il y aurai t’il un problème cardiaque qui ferai monté la Protéine C-réactive ?
    Je suis sous Plavix 75mg, porteur d’un stent depuis 2012, je suis une diète méditerranéenne et examen sanguin que je viens de faire normal sauf: Glycémie 6.57 mmol/l – Cholestérol total 5.55 mmol/l et enfin Protéine C-réactive (CRP) 8.0 mg/l
    J’ai eu des douleurs entre les omoplates et a la mâchoire il y a quelques jours mais c’est parti, j’ai pris évidement RDV pour examen.
    Merci d’avance

    1. Je ne saurais donner une consultation via Internet…
      Chaque patient est un cas particulier qui doit être particulièrement surveillé !
      Désolé, raisonner sur un examen biologique comme vous le faites n’est pas correct.
      Si vous bêtes inquiet, il faut consulter.
      J’espère que vous avez confiance dans votre médecin.
      Bon vent, matelot

    2. En septembre j’ai eu la surprise d’un taux de protéine C-réactive monté à 18 mg/l. Inquiétant vu qu’en apparence tout allait bien mise à part une légère douleur occasionnelle au fond de la bouche. Après avoir coché toutes les cases (y compris celle d’un cancer en phase initiale) j’ai consulté mon dentiste qui n’a rien vu mais a demandé une radio panoramique de la machoire… décelant une carie profonde et indolore qu’il a soignée.
      Résultat des courses, après ce soin et autres traitements qui ont peut-être aidé (curcumine notamment), je suis descendu à 0.63 mg/l.
      J’ai raconté cette aventure plus en détail sur mon blog :
      https://lebonheurestpossible.org/proteine-c-reactive/
      Juste pour dire que quand on cherche à réduire l’inflammation il ne faut pas oublier les infections dentaires…

        1. Leucocytes, vitesse de sédimentation et fibrinogène, ça avait été fait et tout est “dans le vert” maintenant… La VS avait effectivement augmenté en même temps que la PCR, ce qui m’avait alerté en septembre.

  20. Selon plusieurs auteurs dont Zoë Harcombe toute cette rocambolesque histoire de cholestérol boucheur de tuyau, a été inventée par le lobby sucrier en réaction au lobby cigarettier d’alors qui a accusé Eisenhower de “manger trop riche” après son infarctus en direct à la télé. Madame Harcombe est britannique et c’est dans son pays qu’une taxe sur le sucre ajouté fonctionne déjà depuis bientôt un an. Ni les chevaux ni les chiens ne gagnent à consommer du sucre raffiné, pourquoi en consommerions-nous ?

  21. Les cardiologues imposent les statines après infarctus alors qu’ils savent que cela fait augmenter les gamma GT ! et ils font peur en mettant l’accent sur les plaques d’athérome qui selon eux sont responsables de l’infarctus , je crois que la vitamine C permet d’éviter cela, le problème c’est qu’il semble incompatible de prendre l’antiplaquettaire avec cette vitamine, qu’en pensez-vous ? Merci

    1. Je vous demande d’oublier tout ça ; je me demande où vous êtes allée pêcher ces trucs-là…
      Les statines sont inutiles et toxiques.
      Le cholestérol est innocent.
      Si vous voulez vous protéger, procurez-vous en urgence “Prévenir l’infarctus et l’AVC” ; ça pourrait vous sauver la vie !
      Bon vent, matelot

      1. Mon médecin m’a fait stopper pendant quelques jours les statines car pour lui elles étaient à l’origine de l’élévation de mes Gamma Gt, alors que je ne boit pas d’alcool, il s’est avéré que j’ai un calcul dans la vésicule biliaire et maintenant il me dit que c’est cela qui les a fait grimper !
        Ce qu’il ne sait pas c’est que je ne prends pas de statines depuis mon infarctus,
        J’ai lu vos livres et je vais lui montrer à la prochaine consultation afin de mettre les choses à plat, es-ce que la vitamine C liposomale est bénéfique pour éviter ou nettoyer si il y a des plaques d’athéromes ? Merci beaucoup !

        1. L’athérome ça n’existe pas !
          Vous ne m’avez pas bien lu.
          La prévention est autre chose que du nettoyage.
          La vitamine C n’est pas utile (à moins d’être déficitaire) ; le mieux est d’adopter une diète méditerranéenne riche en vitamine C ; vos intestins prendront ce dont vous avez besoin…

          1. Le cardiologue veut faire me faire vérification des artères du cou et des jambes pour voir si il y a des plaques d’athérome, après l’infarctus d’il y a un an et sûrement m’en remettre une couche pour les statines que je ne prendrais pas ! Merci beaucoup pour vos infos !

        2. On n’a pas envie de se disputer avec son médecin et on ne lui dit rien, du coup, il pense qu’il n’y a aucun problème et que ses patients les supportent très bien. Ce n’est pas un reproche, je comprends parfaitement votre réaction. En tout cas, il y a une belle ouverture et le fait qu’il incrimine les statines en vous les faisant arrêter est un bon signe. Attention à ne pas prendre de la levure de riz rouge qui est aussi une statine naturelle.
          Bon courage!

  22. Bonjour Amiral,
    Une anecdote instructive:
    Je vois hier un patient coronarien ancien double pontage ancien deux infarctus multistenté et qui à la suite d’une scintigraphie positive ( bin oui vu son état c’est pas étonnaznt !) a “bénéficié( ouaf ouaf ) d’une coronarographie qui a montré des lésions non accessibles à intervention et donc traitement médical qui est aussi efficace que les stents chez les patients coronariens stables.
    Donc consultation après cette coro. et il se plaint de douleur des mollets et des j cuisses et des cheville sûrement artérite me dit-il. Ses pouls sont parfaits. Sur l’ordonnance ZOCOR 40 et il m’avoue qu’il en reprend sur l’insistance de son cardiologue et qu’à l’hôpital on lui a dit que c’était indispensable.
    Il en donc à mon IJNSU !! pas mal non et son cardio n’en parlait pas dans son courrier car il connait ma position pas mal non?
    Bon triste triste j’espère qu’il lira le livre de MDL que je lui avais déjà conseillé il y a longtemps.

        1. @ JM Rehby . Mais, bonté Divine pour votre patient, c’est comme pour la religion chrétienne ( en tout cas Catholique) : Chacun a son libre arbitre et doit se décider en son âme et conscience et se poser cette seule question,” a qui dois-je faire confiance ? à celui qui m’intoxique sans me guérir ou à celui qui me soigne du mieux possible avec pour leitmotiv ” primum non nocere” .
          mrd alors…

  23. Bonjour Docteur . Je vais donc marquer le lundi 18 sur mon calendrier .
    Mais comment fait-on pour poser une question sur France-Culture ?
    Je vous serais reconnaissante de me donner votre avis à ce sujet :
    – Le régime low-carb ou cétogène risque-t-il d’ augmenter cholestérol et triglycérides ?
    Merci !

    1. Concernant l’appel à France Culture, je suppose qu’ils le diront en début d’émission.
      Concernant votre inquiétude à propos de cholestérol, il est urgent que vous écoutiez l’émission…

      1. Ah, vous n’avez pas su résister aux sirènes érotiques de Radio Q !
        Et bien nous y serons. Attendez-vous à ne pas être le seul à partager l’antenne, et quel sera le germanophile qui vous accompagnera ? Quand France Fesses s’intéresse à vous, c’est que vous êtes déjà reconnu et que vos écrits circulent en milieu autorisé. Faites attention à la “nobélisation”, cela vient plus vite que l’on croit !
        Il me semble que pour intervenir ou poser des questions, il faut faire usage de tweeter ou de sa boite à émail. A lundi.

        1. Selon Hegel dans la “Dialectique du maître et de l’esclave”, c’est quand on est proche du trépas que l’on accepte de devenir l’esclave de son maître…
          Pas pour longtemps ; car le Maître, oisif, s’enferme dans ses certitudes tandis que l’esclave travaille pour sauver sa peau et, de ce fait, renouvelle le monde.
          Il y a toujours un moment d’hésitation quand deux esprits [on entend par là plutôt des idéologies portées par des communautés] s’affrontent et en viennent à l’acmé de la lutte pour dominer l’autre, en fait le réduire à l’esclavage… Mais jamais le détruire car un esclave mort ne sert à rien sauf à nourrir les vers ; ce qui pour un bourgeois du 21ème siècle est de peu d’intérêt !
          La question reste : Hegel était-il un con ?

          1. Hegel, qui a pu écrire, N’oublions pas que nos maîtres ont des âmes d’esclaves,
            ne saurait être un con

          2. C’est évidemment pour éviter la mort que l’esclave se résout à l’être. Et c’est parce qu’il est conscient de son être, par crainte de la mort, que l’esclave devient l’agent de la révolution historique. Mon vieux pote comprend l’Histoire comme celle des conflits qu’incarne au mieux le rapport des deux.
            Quant au con, ne sommes-nous pas toujours celui d’un autre ?

          3. Il est un peu con Hegel, selon tonton Guy, car pour lui, il n’y a pas de maître sans esclave
            Pour tonton justement, nous devons être des maîtres sans esclaves !
            Il est bon tonton !

          4. Le problème de tonton Freidrich, c’est que pour lui l’Histoire s’arrête avec l’Etat, son aboutissement en sorte, notre affreux Bonaparte en fut pour lui l’incarnation aboutie, comme s’il y avait un aboutissement au mouvement dialectique de l’Histoire – je sens que je vais ennuyer – Je ne pense que le vieux GW Friedrich soit un sot, juste un temps de la pensée, qui voyait en son époque la réalisation de sa théorie, après lui le Grand-Père puis tonton Guy surent avancer sur le sujet…
            Comment déjà… vivre sans temps mort, jouir sans entrave ? Tout un programme !

    2. Il y a bien longtemps que vous m’ avez convaincue Docteur, j’ ai lu tous vos livres …et viens d’ écouter France Culture , merci tout de même .

      1. Ouai…
        Ces grands chercheurs nous disent:
        “”Nous devons de ce fait définir de nouveaux marqueurs d’athérosclérose à des stades précoces chez des personnes apparemment en bonne santé”, déclare Leticia Fernandez-Friera, médecin au Centro Nacional de Investigaciones Cardiovasculares Carlos III (CNIC) et principale auteure de l’étude, à Europe 1.
        Avec ces recherches, les auteurs souhaitent élargir la prévention. Celle-ci doit se concentrer sur des individus ne présentant pas de problèmes de santé particuliers et non plus seulement à des victimes d’infarctus ou un AVC.”
        Ils sont fous ces espagnols…

        1. Pas plus fous que les nôtres : pareil aux mêmes ; vous comprenez à qui (ou plutôt “à quoi”) nous avons affaire ?
          On est prié de rester polis !
          Si vous aviez encore des doutes concernant le niveau des vaccinalistes, vous avez ici un échantillon : ce sont les mêmes !

        2. “se concentrer sur des individus ne présentant pas de problèmes de santé particuliers”
          Evidemment, on ne fait pas de chiffre avec des gens en bonne santé ! Il faut bien leur vendre un peut de peur pour qu’ils achètent du médoc…

        3. Le CNIC, Centro Nacional de Investigaciones Cardiovasculares Carlos III, a pour directeur le Dr, Valentín Fuster. Très connu en Espagne dans le domaine de la Cardiologie. On le voit de temps à autre à la TV où il prodigue ses conseils éclairés. Il est aussi l’auteur de nombreuses publications dans la presse écrite. C’est, évidemment, un statinophile forcené qui prédit les pires ennuis, de santé bien sur, à qui refuserait d’avaler les statines. Bref un philantrope pur jus.
          Je vous joins le lien du CNIC.
          https://www.cnic.es/es/sobre-cnic/organigrama

          1. On connait le Valentin !
            Il eût de meilleures périodes quand, jeune, il s’occupait plutôt de thrombose…
            Mais voilà, les Lois du marché…

    1. Il ne risque pas de vous contrecarrer avec cette étude:”Les participants ne fumaient pas, présentaient un poids et un taux de cholestérol normal et ne souffraient pas de diabète”. “Après avoir pris en compte l’âge et le sexe des sujets de l’étude, le mauvais cholestérol, même à des taux considérés normaux, apparaît comme le principal facteur.”
      J’adore le “apparaît”. Cette étude apporte la preuve que le cholestérol n’est pas responsable, puisque même à des taux normaux, les plaques sont présentes. C’est extraordinaire de réaliser, qu’avec l’âge nos artères s’altèrent. Même les plus abrutis savent que le cholestérol est indispensable à la vie. Si les statines étaient vraiment efficaces pour réduire les plaques, il suffirait de montrer les artères avant statines et après avec un rajeunissement de vos artères débarrassées des méchants amas. On a des dessins oui, mais je n’ai jamais vu de belles coronarographies. Qu’est-ce qu’ils attendent? A-t-on le droit de prendre à ce point les gens pour des imbéciles? Cette étude est du pain béni pour vous. Je ne pourrai entendre que la fin, mais je vais en parler autour de moi.

    2. Tiens c’est marrant cette étude.
      Sur ce genre de base, le médecin qui a dosé mon cholestérol (2,4g/L de cholestérol total) il y a un paquet d’année m’aurait peut être prescrit des statines.
      A la place, il a juste rien dit, tant mieux pour moi.
      Mais il y a largement pire côté Jean-Yves Nau depuis un paquet de temps déjà :
      http://m.slate.fr/story/57319/cholesterol-statines-accident-cardiovasculaire
      Quand on lit ce genre de prose … y-at-il des gens qui comprennent pourquoi je suis autant inquiet pour les droits de patients dans le cas où l’on laisse se développer en dehors de tout contrôle le Dossier Médical Partagé (ou Personnel je ne sais jamais) ?
      Marc Girard parle d’une menace d’extension des obligations de traitements au delà de la seule question vaccinale. Le DMP sera l’outil qui permettra de culpabiliser un patient victime d’un accident cardio-vasculaire vis-à-vis d’un taux de cholestérol non contrôlé par une statine

  24. C’est sûrement la fameuse étude dont ils parlent ici:
    http://www.europe1.fr/sante/la-moitie-des-40-54-ans-en-apparente-bonne-sante-ont-de-latherosclerose-3518096
    “étude menée depuis 2010”, “étude publiée lundi”…
    “Le cholestérol, principale cause.” Mais oui, bien sûr…
    “”Nous devrions être plus restrictifs” sur les taux”. Je propose zéro. C’est assez restrictif vous croyez?
    “stratégies plus agressives pour réduire le cholestérol LDL” C’est la guerre! Soyons “agressifs”… C’est cela, oui…
    “Cela pourrait signifier d’étendre l’usage des statines, des anti-cholestérol, à un nombre beaucoup plus grand de la population.” Ben voyons!
    “Les personnes âgées généralement affectées” Les pôvres…. ils sont sais doute plus dociles pour gober sans discuter leurs cachets…
    Je serai à l’écoute lundi. Ça tombe bien, je ne bosse pas ce jour-là… 🙂

  25. A propos de ce RDV du 18 décembre ainsi que de cet article de l’American college of cardiology, je n’ai jamais trouvé de meilleur argument que celui de Dwight Lundell, auteur de 5000 pontages, et que les Américains (of cardiology) ne sauraient donc ignorer.
    Voici ce que dit Dwight (entre amis on s’appelle par son prénom) :
    [… Ils vont continuer à croire que les médicaments pour diminuer le cholestérol vont traiter avec succès et prévenir les maladies cardiaques, en dépit du fait qu’une étude publiée dans l’American Heart Journal (Janvier 2009) analysant 137 000 patients admis dans des hôpitaux aux Etats-Unis avec une crise cardiaque a démontré que près de 75% avait un taux de cholestérol « normal ». ]
    “Normal” ici signifie “Bas”.
    Comme cet argument – quoique massue – ne porte pas, j’en ai conclu, depuis, que je m’adressais à des sourds qui ne voulaient pas entendre, bon à savoir avant de les rencontrer, afin de ne pas perdre ses nerfs…

    1. Quand la folie des statines est apparue après 4S le Pr SHUMWAY ( pas un manche quand même puis qu’il a mis au point la greffe cardiaque et les pontages aorto coronaires et s’est fait grillé par le siud af BARNARD qui est devenu une rock star et qui a été formé par Shumway!!!)
      Shumway avait déclaré dans un congrès :” j’ai disséqué des milliers de coronaires et je n’y ai jamais vu de cholestérol !!) évidemment personne ne l’a écouté ça aurait évité bien des problèmes mais il n’était pas prescripteur et n’intéressait donc pas big pharma qui arrosait les braves cardio

      1. je l’ignorais (évidemment), bien que toute cette affaire me revienne à l’esprit. Shumway était plus connu et influent que Lundell, et pourtant !
        Et pourtant c’est comme s’il avait pissé dans 1 violon…
        Nous avons souvent tendance à être naïfs, armés de notre seule bonne foi, mais que pèse t-elle face à une pègre ?

  26. “Subclinical atherosclerosis” vachement pratique comme concept. Je sais pas vous mais moi avec le temps je souffre de “subclinical aging”. En tout cas c’est très grave puisque tous ces patients seront morts d’ici la fin du siècle.
    J’aurais pas imaginé qu’on nous ressorte aussi béatement le coup du “cholestérol qui bouche les artères”. La bonne nouvelle c’est que devant cet article, un journal aussi conformiste que le QdM contacte le dérangeant De Lorgeril. Ca prouve que certaines graines commencent à germer.
    A cet égard ne soyez pas trop durs avec Dupagne. Je crois qu’il a de bonnes intentions. Et puis si tous les médecins suivaient son avis, la consommation de statines serait divisée par 3 ou 4. Ce serait déjà un progrès énorme si on reste pragmatique, un premier pallier.

      1. C’est pas le qualificatif qui me vient à l’esprit en premier…
        Mes proches qui ne sont pas très concernés par les problématiques cholestérol / statines m’ont fait remarquer que pour parler du régime méditerranéen il n’avait pas un physique très crédible contrairement à De Lorgeril. Mais bon, soyons bienveillants.

        1. Ce serait bien que vous soyez parmi nous le 13 Janvier à Lyon ; et même que vous proposiez une intervention.
          Notre collègue cardiologue suisse Mikael Rabaeus viendra nous parler de l’étude ORBITA…

          1. Flatté de la proposition. Mais en principe, le 13 janvier, je serais occupé à déboucher des coronaires en phase aiguë d’infarctus. Pourtant une discussion constructive sur ORBITA m’aurait intéressé. Limites de cette étude, mise en perspective avec COURAGE, ce qu’il faut attendre de l’angioplastie et surtout ce qu’il ne faut pas en attendre selon l’indication…

  27. Méfiez vous, c’est un piège !
    Les questions sont rédigée en berlinois !

  28. Bonjour,
    Avez-vous déjà vu de vos lectures et recherches scientifiques sur le sujet, une corrélation entre la prise de statine et l’apparition d’une Non-Dissociation de la vitamine B12 de ses Protéines Porteuses (NDB12PP) ?
    Merci.

    1. C’est une question compliquée (relation avec le métabolisme des méthyles et des acides aminés soufrés) à laquelle je ne peux répondre en 1 minutes.
      Désolé.
      Si vous avez des éléments plus précis de votre côté, ça m’aiderait à aller plus vite. Merci

      1. Désolé je serais malheureusement incapable d’affiner ma question, n’ayant aucune compétence dans le domaine médical. C’est juste que suite à la détection d’une anémie par carence en vitamine B12 , je suis supplémenté en B12 par voie intramusculaire (1 piqure / mois à vie).
        Ce n’est pas, semble-t-il, la maladie de Biermer, car mes “anticorps anti cellules pariétales(ACCP)” sont négatifs. Je me renseigne, car une des causes envisageables est une interaction médicamenteuse négative, et que depuis 3 ans mon médecin me prescrit de la Simvastatine (20mg/j) pour problème de cholestérol trop élevé. C’est depuis cette période que mon dosage de VGM a commencé à augmenter régulièrement sur mes prises de sang (maintenant, je sais bien que corrélation n’est pas causalité).
        (note: la cobalamine j’en absorbe n’étant pas du tout végane, mais mon estomac semble être en grève si j’ai bien compris 😉 )

        1. Dès que j’ai un moment, j’y travaille. C’est un sujet intéressant.
          Rappelez-le moi si j’oublie.
          La statine étant inutile et toxique, s’il vous prenez l’idée de l’arrêter avec l’accord de votre médecin traitant, je serais heureux de savoir ce que devient votre anémie.
          Merci d’avance d’instruire les instructeurs !
          Ceci n’était pas une consultation.

  29. Oui ! Comme demander pkoi Dupagne préconise tout de même les statines en prévention secondaire car il est prouvé ? qu’elles améliorent nettement les risques de récidive sans que l’on sache pourquoi et puisque il est avéré maintenant que le CHO n’est en rien responsable !
    Si vous voulez aider ces pauvres victimes des statines qui commencent enfin à intégrer ce qui est démontré dans le doc. d’Arte mais qui ont aussi retenu la conclusion de Dupagne !
    C’est ce que j’en déduis pour en avoir encore discuté dernièrement lors d’une soirée entre amis j’ai biché a little parce que de vous avoir vu ou revu à la TV ils ont aussi pensé à moi depuis le temps que je les saoule avec ça et qu’ils commencent enfin à penser que vous avez raison !

      1. Ben voui je m’attendais à votre réaction ! Et pourtant c’est pour tous ceux qui n’ont pas lu vos livres auxquels je pensais !

      2. Le mieux est d’informer tous ceux qu’on n’a pas réussi à convaincre. Si c’est eux qui posent les questions, ce sera bien plus utile, mais là encore, je ne suis pas sûre d’arriver à les convaincre.
        Pourtant, s’ils commençaient par lire les notices. Une mise en garde spéciale pour les plus de 70 ans devrait faire hésiter les prescripteurs de statines.
        Dernièrement, nous avons rencontré le médecin de l’EHPAD où mon père va deux fois par semaine. Avec ma mère, nous l’avons trouvé absolument charmant, à l’écoute et compréhensif. Notre entretien téléphonique avait pourtant mal commencé. Je lui avais expliqué que si ma mère acceptait de le récupérer à 14h au lieu d’attendre son retour à 17h30 (c’est toujours l’après-midi qu’il tentait de s’évader), c’était justement pour éviter la camisole chimique.Il est stipulé que le zyprexa (10 mg/jour) est déconseillé aux personnes âgées atteintes de démence en raison d’un risque accru d’effets secondaires graves (infarctus, AVC et j’en passe). Mon père a eu il y a 25 ans un triple pontage coronarien.Nous avons accepté de rencontrer un gériatre pour trouver un traitement adapté.
        On a insisté auprès de ma mère pour qu’elle amène le médicament afin de lui donner au déjeuner.
        Ma mère a été ferme, après avoir lu la notice, il n’était pas question de lui donner.
        « Mais il ne faut pas lire les notices », lui dit-on, sourire aux lèvres. Mais alors qui les lit ces fichues notices ?
        N’aurait-on pas pu éviter le drame de la Dépakine si ces notices avaient été prises au sérieux ?
        La semaine dernière, mon père n’a fait que dormir, durant la journée et la nuit. Durant les quelques moments d’éveil, il a dévoré tout ce qu’il trouvait et pleuré. Cette semaine, ma mère ne l’a pas envoyé. Il était enrhumé, ce qui peut expliquer sa somnolence, mais pas sa gloutonnerie avec prise de poids rapide, ni sa tristesse . Tout ça a disparu au bout de 3 jours.
        J’ai forcément des doutes. Est-ce une coïncidence ? Toute l’équipe est absolument formidable et je sais qu’ils pensent agir pour le bien de ma mère. Comme il n’y a plus rien à faire pour lui, il faut soulager l’aidant en dépit de l’inconscience de sa fille.Mon père ne peut plus communiquer avec nous par la parole ou difficilement, mais ses gestes sont tendres et ses yeux restent coquins et rieurs.Est-ce égoïste de ma part de vouloir préserver ce qu’ il est encore un peu ?
        Un peu long, pour expliquer que je ne sais pas convaincre et que je me sens parfois un peu comme Don Quichotte, mais je ne peux rien lâcher, c’est plus fort que moi.
        RDV au congrès le 13 janvier !

  30. cette incongruité qu’on puisse avoir de l’athérosclérose avec un vilain mauvais cholestérol bas ou normal ; et qui s’étonnait encore plus (vraiment délicieux cet athlète) que les auteurs de cette étude publiée dans un grand journal de cardiologie américain concluent en préconisant des traitements anticholestérol encore plus forts puisque même bas le cholestérol était encore toxique.

    C’est sûr que être mort est un moyen terriblement efficace pour empêcher la progression de l’athérosclérose !
    Mais dans ce cas, il y a des moyens d’y parvenir sans faire souffrir les gens AUSSI LONGUEMENT (qu’en les intoxiquants aux statines ou autres nouveautés)…
    mais c’est vrai que c’est moins bénéfique côté « poule aux œufs d’or » !

  31. Auriez vous trouvé des alliés objectifs parmi les producteurs de foie gras (qui doivent trouver que l’hystérie anti cholesterol ne fait pas leurs affaires de fin d’année) ?

    1. J’avions pas pensé à celle-là ; quoique je doute que les foie gras (de canards engraissés au maïs) fassent monter le cholestérol.
      Vous avez des données ?

      1. Pas étonnant l’étonnement du petiot comme avait dit Fucius qui était loin d’être con ” quand le sage montre la lune l’imbécile regarde le doigt !”

      2. Le gras du canard et de l’oie sont des mono insaturés donc très bons, !!

        1. Pas sûr !
          Autrefois quand ils étaient gavés “naturellement” certes…
          Mais maintenant ils sont gavés aux oméga-6, toxiques pour le foie ; ça donne (ou ça favorise) la “Non-alcoholic steatohepatitis( NASH pour les experts…
          Molo sur le foie gras les amis ; et demandez au producteur avec quoi il a gavé la pauvre bête…

Comments are closed.