Je serai à LA FRETTE (Isère) le 18 Avril 2017

Où c’est ça La Frette ?

30 kilomètres de Grenoble.

Ce sera à la Salle des Fête à 20:00

Titre de la conférence : « CHOLESTÉROL : AMI OU ENNEMI ? »

Venez nombreux, on échangera entre amis.

Et selon affinités, on peut parler d’autres choses…

Notre hôte est un courageux habitant de La Frette qui a tout compris !

 

 

 

 

 

 

136 réflexions au sujet de « Je serai à LA FRETTE (Isère) le 18 Avril 2017 »

  1. pascale

    Bonjour Docteur, je viens de voir votre conférence du 10 mars à Aix-les-bains et je voudrais savoir qui sont ceux que vous appelez les  » académiciens  » ?
    Ce que vous dites à la fin de cette conférence sur la difficulté du « professeur de médecine qui devrait avouer qu’il s’est trompé sur le rôle du cholestérol depuis 15 ans.. » je viens de le vivre avec ma nouvelle MT (1er RV) qui lorsque je lui ai dit que je ne voulais pas de statines ni qu’elle me fasse doser mon CHO , a levé les bras au ciel en me disant : « oh non, mon père déjà m’enquiquine avec ces statines, je ne veux rien entendre… » et comme je continuais en lui citant votre dernier livre et mon expérience des statines , elle s’est bouché les oreilles, comme une enfant, a agité les bras et la tête, puis m’a dit : « Non, vous comprenez ? je fais mon métier et je ne peux remettre en cause tout ça, je dois m’assurer que je vous ai informée, je vous mets quand-même le dosage CHO, après vous faites ce que vous voulez… »
    Cela m’a étonnée et en fait un peu réjouie car cette médecin n’a pas tenté, comme les autres MT que j’ai pu rencontré, de le prendre de haut et de me faire sentir que je n’y comprenait rien, non, elle s’est bouché les oreilles, refusant en fait d’entendre tout simplement ! mais pour moi c’était une belle et positive journée car je la soupçonne d’être un peu d’accord avec moi mais de ne pas encore avoir le courage de franchir le pas.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : pascale

      Elle se bouchait les oreilles ?
      God!
      Un médecin qui n’écoute pas ses patients n’a pas compris son métier ; car le patient lui dit tout : le diagnostic et la thérapeutic possible…
      Pour le prnonostic [le 3ème tic], c’est plus difficile pour le patient car ce tic-là dépend de l’époque et de la population (y a des années de mauvaise grippe…) et le médecin qui consulte tous les jours (et parfois remplit les certificats de décès) est le mieux placé pour savoir…

      Quant à votre question [qui sont ceux que vous appelez les académiciens ?], vous comprendrez [je vois bien que vous avez tout compris, Oups !] que je ne vous le dise pas afin d’entretenir consciencieusement la confusion…
      Si un crétin m’attaque, je peux dire que ce n’est pas de lui que je parle ; quant aux vrais académiciens, peu de chance qu’on les dérange pendant leur sieste…
      Faut bien rire un peu dans cette époque si triste…
      Bon, je vais me servir un petit whisky du soir en espérant que la Princesse ait laissé un fond de bouteille…

      Ce qu’elle n’a pas pris, c’est mon petit tour avec Placido et Jonas https://www.youtube.com/watch?v=8Ts8L9Lh2AE [réservé aux dames, s'il-vous-plaît, et à moi, pour sûr, l'hermaphrodite de service ; je bave sur Jonas uniquement à la fin du 3ème whisky]… Oups !

      1. ricomart
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Très cher MdL,

        Il m’arrive régulièrement de visiter une vieille tante que le temps a usée, mais que la passion pour l’opéra a maintenue en une continuelle jeunesse. Lors ma dernière visite, je lui ai fait écouter et visionner cette extrait que vous nous avez proposé, son visage c’est alors enjoué et elle s’est mise à chanter, « Le pays du sourire » le lui a rendu. Et savez-vous ce qu’elle m’a dit à la fin de l’extrait ? « Je t’ai donné mon cœur » est un très bon médicament !
        Merci docteur.

    2. phil
      En réponse à : pascale

      c’est 1 bon médecin, d’autres vous auraient foutu une claque (je ne plaisante pas, c’est vrai)

      mais (un peu de freudisme) comme elle est intelligente, elle vit en pleine schizophrénie et ça l’épuise : d’un côté vous êtes, après son père, la dixième personne qui la persécute avec ça, d’un autre côté elle ignore (vraiment) qui a raison, on l’a trop programmé, elle ne peut plus se dépatouiller…

      On pourrait lui indiquer 1 psy mais ça risque de l’achever

      1. pascale
        En réponse à : phil

        @Phil
        Intelligente, oui, certainement…ils sont tous intelligents, normalement, ces femmes et hommes qui ont passé 10/12 années de leur vie à étudier…alors : question : comment se fait-il qu’ils aient autant de mal à s’informer sur l’évolution de leur science, tellement de mal à se remettre en question : n’est-ce pas une preuve d’intelligence que d’ouvrir son esprit à la connaissance ? Oui, bien entendu ils devront « avoir des co…..es » comme dirait « la fille de Brest » mais n’est-ce-pas un combat des plus éthique pour un médecin digne de ce nom ? il faudra bien un jour qu’ils s’affranchissent de leurs chaînes.

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : pascale

          C’est un peu plus compliqué que ça dans la vie quotidienne…
          En plus, l’esprit critique n’est pas ce que l’on développe le plus en fac de médecine…
          On va donc au plus simple ; et surtout on va spontanément vers ce qui est le moins risqué en termes de potentielles poursuites ; certains patients (ou leurs familles) et/ou certains confrères sont parfois très méchants, voire sans pitié ; pour se protéger, mieux vaut être prudents…
          Être « sans peur et sans reproche » c’est juste bon pour des vieux aristocrates à la retraite… Oups !

        2. phil
          En réponse à : pascale

          Je pense que vous sous-estimez l’importance de la propagande ! Du temps de Goebbels (un petit Godwin en passant) les nazis étaient arrivés à faire dénoncer les parents par leurs enfants ! C’est ça la propagande, prenez-les au berceau et vous en ferez ce que vous voulez !

          Gros moyens financiers et en hommes indispensables, ils ont tout ça…

          1. phil
            En réponse à : phil

            il y a tant à dire sur le sujet… Au coeur du drame et parfaitement au courant, voilà une parenthèse de l’Histoire de France que certains ne peuvent pas oublier…. Pas très lgtps après chez le Petit Père des Peuples, complot des blouses blanches, je pense qu’aucun médecin n’ignore ça !

          2. pascale
            En réponse à : phil

            Je ne sais pas si je la sous-estime, car elle est de nos jours insidieusement présente dans toutes les couches de notre société, elle dirige les comportements vers une sorte de reproduction à l’infini , guidés uniquement par et pour le profit et le pouvoir. Ceux qui se laissent instrumentaliser au point de ne plus se poser de question lui font un lit bien douillet et pour longtemps. Mais ce n’est qu’un éternel recommencement n’est-ce-pas ? il y a toujours eu des êtres particuliers « hermaphrodites ou aristocrates bienveillants » ou comme « Le jardinier récalcitrant », pour continuer à faire vivre l’espoir.

          3. Jabeau
            En réponse à : phil

            Je pense à Hergé qui, en écrivant le sceptre d’Otocar à Bruxelles pendant la guerre, avait le sentiment d’aider l’humanité en dénonçant le fascisme. Mais sitôt la guerre finie, il a été condamné à mort pour avoir publié son album sur du papier allemand, finalement il n’a pas été exécuté, mais il s’en est fallu de peu. Quand le vent tourne, il tourne des fois très brutalement, bien choisir son camp avant.

          4. paul vandrome
            En réponse à : phil

            prés de soixante pour-cent des médecins allemands seront membres du NSDAP !
            mais combien d’authentiques nazis dans le troupeau ?
            la soumission de l’animal humain à l’autorité n’est pas une nouveauté … le larbinat, bien commun dans cette espèce.
            Mr michel onfray, dont l’incompétence dans la discipline médicale est encyclopédique, n’appelle-t-il pas à une vaccination citoyenne obligatoire ?

          5. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : paul vandrome

            Ne dites pas du mal de Onfray, s’il-vous-plaît, même s’il dit des conneries sur la vaccination ; son analyse de la correspondance de Freud est par contre une merveille…
            Il parle trop c’est sûr mais au moins ce n’est pas un « larbin » comme vous dites très élégamment.

  2. pascale

    Du bonheur en bouteille et à l’oreille que je ne me boucherais pas, bien évidemment ! magnifique ! merci.

  3. Doc S' en Mêle (de chez Prévention-Santé)

    Bonjour mon cher Confrère,

    Je vous écris de la part de mon cousin qui a été retenu par ses affaires, incarcéré pour être plus précis, à Gap, une sombre histoire de sacs en plastique porteurs de la mention « CNRS de Grenoble » renfermant des végétaux séchés inconnus, à prénom de chanteur mort, la gendarmerie est sur les dents.

    Il m’a dit de vous dire que son article « Statines et douleurs musculaires 2, le point de vue du généraliste » est paru et que pour ses droits d’auteur il ne souhaite plus de stock-options de chez Regeneron comme convenu initialement avec vous mais plutôt de chez Justin Bridoux, parce qu’il se sent plutôt mal nourri actuellement.

    Au parloir il m’a confié son inquiétude parce qu’il a entendu le sergent de Permanence déclarer qu’il allait s’en rouler une avec le produit de sa saisie afin de « vérifier si ça en est » et mon cousin, il est sûr que s’en est pas mais qu’il est pas sûr de ce qui va lui arriver, au Militaire, vous comprenez?

    A votre avis de scientifique, le Sacha Distel à fumer, ça va le détendre le gradé ou bien pas?

    https://aimsib.org/2017/04/06/statines-et-douleurs-musculaires-qui-desinforme-qui-partie-2/

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

      Magnifique article sur le site de l’AIMSIB.
      A propos de « statines et muscles ».
      Merci.

      Le tableau montrant qu’avec 80mg d’Atorvastatine (une bonne dose quand même) on a moins de problème musculaire qu’avec le Placebo donne une idée du niveau de désinformation organisée…
      Le 1er auteur de l’article que vous citez est un célèbre professeur de pathologie neurovasculaire parisien ; vous en pensez ce que vous voulez mais personnellement ça m’attriste ; comment des gens aussi intelligents peuvent-ils ainsi se laisser manipuler ? A moins qu’il y croit lui-même ? Ce serait encore plus inquiétant…
      Je vous interdit de penser le moindre mal de cet universitaire (ou académicien) ; je suis sûr qu’il fait de son mieux !

  4. aubepine

    @ DR Reliquet,
    Pour nous avoir initiés aux bienfaits de l’eau de QUINTON, je voudrais vous dire MERCI.
    Au terme d’un hiver particulièrement difficile, ISOTONIC m’a redonné vitalité et goût d’entreprendre.
    Associé à quelques petits compléments, la synergie a « joué ».

    J’ai rencontré une personne dont la maman habite en Picardie et cette pauvre maman a de gros problèmes d’arthrose. Je n’ai pas manqué de lui parler de votre pratique : l’hydrotomie percutanée et me suis autorisée à lui communiquer vos coordonnées …

    L’expérience des uns peut servir aux autres ! …

  5. aubepine

    @ Françoise,
    Vous nous aviez donné l’occasion de découvrir les diatomées, à moi en tout cas!
    A mon tour de vous parler de la terre de diatomée… qui possède beaucoup d’applications, dont celle de piéger les fourmis qui envahissent les maisons en cette saison : il suffit d’en mettre sur les entrées et passages principaux. Sans substances chimiques, l’action est purement mécanique contrairement aux produits de synthèse.
    Pas certaine de vous apprendre quelque chose! …

    1. Francoise
      En réponse à : aubepine

      @Aubépine
      Et oui, Aubépine… je fais comme vous : j’utilise de la terre de diatomées,… en culpabilisant un peu à chaque fois quand même,… (le mode d’action reste un peu cruel,…)…. mais je ne sais pas encore cohabiter avec trop de fourmis,… alors que par ailleurs, j’essaie d’en être une… ça manque de cohérence, sûr…
      Il y a 1001 utilisations industrielles des diatomées… sans doute utilisez-vous d’autres, aussi, sans encore savoir… ? Voyez plutôt….
      De filtres naturels (piscines, alimentaires) à absorbant (pour routes ou litières), en passant par abrasif (dentifrices -composant noté : ‘silice organique’- ou agent de gommage cosmétique), stabilisant (dynamite, allumettes) ou agent de charge (pneus),… pour l’utilisation des « coquilles » de cellules mortes.
      Et de nourriture en aquaculture (elles donnent la couleur verte aux huîtres), à compléments alimentaires (oméga-3), indicateur de qualité (pollution) d’une eau, …. pour les cellules vivantes.
      Et… source d’inspiration artistique aussi (minuscule, mais très richement ornées) !

      1. aubepine
        En réponse à : Francoise

        Super! Merci Françoise.
        J’ignorais qu’on pouvait utiliser cette terre de diatomées dans autant de domaines!
        En plus c’est peu connu, même dans les magasins sensés en détenir …

  6. Reliquet

    @ Aubépine et Françoise

    Ca y est, je suis libre! Une erreur judiciaire de plus…

    J’ai le plaisir de vous annoncer que ces naïfs de l’IPSN m’ont accordé leur confiance pour animer la dernière Conf’ du 14 Mai à St Malo, celle-ci s’intitulera;

    « Donc l’eau de mer ne servirait à rien en santé humaine? »

    La réponse est qu’effectivement elle ne sert à rien, évidemment, mais puisque j’aurai une heure j’irai désinformer l’assistance avec des beaux documents d’archive, des tableaux en couleur, des films d’époque et des vannes à deux balles.

    Effectivement le livre d’André Mahé intitulé « le secret de nos origines » devient introuvable ou très cher, les curieux(ses) pourront avantageusement étancher leurs soifs de connaissances avec le bouquin de Jean Claude Rodet et Maxenc Layet, Quinton le sérum de la vie ed. courrier du livre.

    Je précise que je serai obligé de parler de diatomées puisqu’elle pullulent dans cette flotte trop salée, j’aurai naturellement une pensée appuyée pour notre spécialiste maison…

    1. Francoise
      En réponse à : Reliquet

      @ Dr Reliquet
      Libre ? Génial ! Votre duo avec votre cousin va faire un malheur… je n’voudrais pas être marchande de statines, à ch’teure-ci !!!
      Ah, merci pour la bonne lecture en perspective ! Vais essayer de le lire avant la « Fête de la Nature ».
      Cette année, ladite Fête titre tranquillement ‘Les super-pouvoirs de la Nature’.
      Une fois que quelque hurluberlu du service de comm’ a pondu un titre chaque année plus prometteur, les organisateurs se tournent a posteriori vers les chercheurs dans le domaine concerné et les invitent à illustrer le thème défini…. voilà, voilà…
      Bon, bien sûr, nous avons souvent matière à raconter : la Nature nous donne tant pour illustrer le thème annuel !
      Mais du coup, les 19-20 mai prochains (enfin…. SI -et seulement si- ce que je lis dans votre chouette bouquin m’inspire, car non, je ne peux pas toujours et partout faire que des hors-sujets, non plus!), et bien, j’essaierai aussi de caser, ‘votre’ sérum de Quinton, dans mes explications pré-ateliers et pré-observations microscopiques… :-)

    2. Minoque
      En réponse à : Reliquet

      Point de désinformation pour une non scientifique que je suis… L’eau de mer retape et booste ! Ne me demandez pas pourquoi ! Je peux juste dire que, physiquement et même mentalement, je fais très bien la différence entre les mois de baignades et ceux qui, ne le sont pas !
      J’ai hâte d’être très attentive Vincent … Je m’en régale d’avance !

  7. Orbes

    Bonjour

    . « Nos résultats suggèrent que le grisonnement indique l’âge biologique des patients et pourrait être un signe d’alerte de crise cardiaque »,
    Extrait d’un article de presse qui evoque une etude diffusée lors du congres europeen de Cardiô
    Auriez vous svp, un avis sur cette communication?
    Merci a+
    Orbes

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Orbes

      Je me souviens d’un brillant chercheur canadien qui cherchait désespérément [c'était quand j'étais à l'Institut de Cardiologie de Montréal, déjà fortement diplômé et donc au-dessus du "commun" et spectateur... du conflit] un résident pour tester l’hypothèse que la virilité augmentait le risque cardiovasculaire. A l’époque, on pensait encore que les femmes étaient protégées par leurs hormones et inversement…
      Une façon de tester cette virilité était de compter les poils dans les oreilles de ces messieurs. Les femmes n’en n’ont pas, vous avez remarqué ?
      Pensez-vous qu’un seul de nos brillants diplômés canadiens aient accepté de faire sa thèse de spécialité en comptant les poils des oreilles ?
      Ce brillant chercheur était un con ; ce qui se confirma par la suite…
      Vous avez votre réponse, je pense…

  8. Françoise

    @ bons Drs bienveillants qui devez êtes habitués à pareilles aberrations…

    Je vous jure que quand vous êtes un-e patient-e, même averti-e, mais pas encore complètement rompu-e à l’idée que la médecine technicienne et dite «moderne» va vraiment de travers à pratiquement chaque analyse, à quasiment chaque étude et à presque chaque question posée… quand vous lisez un titre pareil… vous êtes vert-e et vous avez vraiment une peur bleue… vous devez même entamer une longue séance de méditation pour ne pas voir rouge et pour éviter une colère noire !
    Oui, oui, tout cela sur le mode général, même si, personnellement, vous n’êtes en rien concerné-e -pas plus que votre entourage proche-, ni par des taux répréhensibles de CHO ni par les statines, pas même par des risques CV identifiés…
    Ce fameux titre incriminé, donc : « Statines : se poser des questions en termes de morts et d’accidents cardiovasculaires évités, et pas seulement en termes de taux de cholestérol »
    Ah bon ?… Cela insinuerait-t-il…. que d’ordinaire,… il n’en va pas ainsi?
    Et ben… Merci alors à ‘Prescrire’ de poser de si pertinentes questions!
    Flippant! NRvant!

    1. Minoque
      En réponse à : Françoise

      Parfois je me pose la question d’espérer ne plus me poser de questions ! C’est flippant oui Françoise, usant, rageant, effrayant …. Un lâcher prise convoité par une néophyte même un peu avertie devient une obsession …. Faire confiance ! Je sais bien que celle d’aujourd’hui ne sera pas la meme demain, la médecine ne fait qu’avancer mais ce qui est révoltant c’est de nous duper honteusement pour certains et sans doute de bonne foi pour beaucoup alors on est bien obligé de continuer le combat !

      1. Francoise
        En réponse à : Minoque

        @Minoque
        C’est étonnant simplement qu’on en soit arrivés à de telles aberrations, … et qu’on se repose des questions tellement évidentes, qu’elles auraient toujours dû rester centrales dans le cheminement de la recherche, dans les préoccupations des médecins,…
        Vu de l’extérieur, c’est affligeant! (probablement dans la profession aussi, pour qui a deux sous de sens critique?).
        Je baladais exceptionnellement dans les articles de Prescrire, juste pour comparer un peu au ‘ton’ de chez Medscape… mais globalement, je ne lis pas les articles médicaux (je ne comprends pas assez), … surtout sur le CHO :-) …
        Car, que peut-on lire d’utile, une fois qu’on a lu et entendu notre bon Dr Michel de L. nous expliquer si brillamment ce qu’il y avait à savoir?

    2. ricomart
      En réponse à : Françoise

      @Fanfreluche

      Mon arc-en-ciel,
      Je lis ici que tu en vois de toutes les couleurs et par ailleurs que orpheline tu es toujours en MT. Rassure-toi un jour viendra où la rencontre sera là ! J’ai une vieille tante, que parfois je cite ici, qui dit que la vie est faite de rendez-vous avec les lieux, les choses, les personnes… et assurément les « aiMeTé(e)s ».
      Suite et rappel des épisodes précédents :
      Luigi l’ingrat, le faux ami, l’homme du déni de prescription avait, sous les rires et gaudrioles de Giuseppe le cycliste, été remercié lors d’une joute finale sur l’impérative lecture de El de Lorgeril.
      Après une poignée de mains fortement masculine, je m’étais retrouvé patient errant à la dérive. Heureusement, la vie étant bien faite, un bienveillant lointain veillait sur moi à coups de mails et SMS tapageurs. Mais, la nature ayant horreur du vide, il me fallait retrouver la paix de l’esprit par la complicité d’une relation médicale stable. Visitant, au moindre rhume, tout ce que ma campagne reculée compte de MTésistes, je fus lasse de tant d’échecs. Et puis un jour, récent, alors que j’accompagnais junior chez sa MTée préférée, un éclair de génie a frappé mon cerveau embrumé de mots et de théories inutiles… elle était là, devant moi… me crevant les yeux… lumineuse, sage, magnifique, jeune… j’en suis tombé immédiatement amoureux ! Junior, cet affreux gredin, voulait la garder pour lui seul… et bien maintenant, nous la partageons. Je lui ai tout dit, tout raconté, j’ai avoué tous mes péchés, mes obsessions, mes passions, mes refus, l’histoire de tous mes maux… ça a duré 3/4 d’heure… elle a dû m’arrêter, parce qu’il y avait un embouteillage dans sa salle d’attente, elle n’a pas eu le temps de m’examiner et je rêve déjà de notre prochaine consultation.
      Et sais-tu ce qu’elle m’a demandé lorsque nos 2 mains ont été en contact au moment de la séparation ?  » Comment s’appelle déjà ce médecin dont vous m’avez parlé à propos du modèle méditerranéen?  » J’en pleure de joie rien que d’y penser. Vois-tu c’est le temps qui nous fait et nous fera triompher !

      Santé et conquêtes méditerranéennes

      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : ricomart

        J’espère qu’elle est sexy ta MT au cas que je la rencontrasse…
        Et ce nouvel amour ne pose pas de problème à la maison ? Junior n’a pas cafté ?

        1. ricomart
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Ne vous inquiétez pas docteur, la mère de Junior la veut aussi, nous sommes partageux dans la famille et Junior veut bien nous la prêter. Je pense vous la présenter dans l’année qui vient et certainement elle vous aura lu d’ici là, pour le reste ne craignez rien, docteur, j’ai bon goût.

        2. Reliquet
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Allons bon, Rico est encore amoureux,

          Mais elle lui arrivera donc jamais son andropause, qu’on soit un peu tranquille?

          Le plus marrant serait qu’elle retienne votre nom, s’aventure en toute innocence sur ce blog et tombe sur la déclaration passionnée de notre Casanova des Oléagineux, elle aura vite fait le lien, moulin à parole à l’oral comme à l’écrit qu’il est!

          Eh! Rico, si un jour « Elle-Est-Belle » enfile trois paires de gants et deux masques juste pour te prendre ta tension, c’est que tu auras poussé le bouchon un peu loin… En revanche si elle renvoie Junior dans la salle d’attente, se déchausse et éteint le plafonnier, à toi la gagne, et on s’en fout de la salle d’attente qui déborde, bâcle pas!

          Euh… Tu nous raconteras?

        1. phil
          En réponse à : phil

          imagine toi que la même mésaventure m’est arrivée, c’était horrib, j’ai du prendre des tranquillisants… Pourtant Freud m’avait prévenu (on est en rapport), ne confonds pas l’amour et le transfert, vite dit car c’est si bon…

      2. Francoise
        En réponse à : ricomart

        @Ricomart
        Quelle émouvante histoire (qui commence juste, le meilleur reste à venir!)…
        Vous avez drôlement bien fait de plaquer Luigi!
        Une lumineuse médecin de famille au fin fond de la campagne… rare… mais donc possible!
        Merci pour ce chouette partage!

        @Dr Vincent
        Très probable, oui, que cette merveilleuse Dr ait déjà fait le lien -évident-, à cette heure-ci!
        Mais lumineuse et médecin…. ça devrait aller! (malgré tous les commentaires potaches, façon internes en médecine!).

  9. yves

    Bonjour Dr
    Dans votre livre « prévenir l’infarctus et l’AVC » vous préconisez (question3 pages 351/352) d’oublier les comprimés de calcium.
    En pratiquant la diète méditerranéenne , cette préconisation reste-t-elle admissible en cas d’hypoparathyroîdie corrigée partiellement par rocaltrol 0,50/j et orocal 1000mg/j
    MERCI

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : yves

      Ceci n’est pas une consultation.

      Votre traitement vise, j’espère, à équilibrer votre bilan phosphocalcique. Je suppose que vous êtes bien surveillé et que vous n’êtes pas surdosé…
      Dans ce cas, je ne vois pas de problème à une supplémentation bien mesurée ; mais j’avoue que mon expérience dans ce domaine est limitée ; d’autant plus que je n’ai pas votre dossier en main.
      Je pense qu’il faut faire confiance à vos médecins ; ils ont l’air bien éduqués…

  10. akira

    Salut Amiral,
    Une grosse pub de votre ami Augustin pour un Dr Jean-Paul Curtay aujourd’hui !
    Vous en pensez quoi de ce gars ? Il marche sur les meme platebandes que vous (okinawa, mediterraneen).

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : akira

      Jean-Paul Curtay est un ami ; culture exceptionnelle !
      On n’est pas toujours d’accord ; mais grosso mode à 80% [c'est déjà beaucoup vu qu'on a en moyenne 20 ans d'avance sur la Faculté et l'Académie ; et dit en toute modestie pakeu c'est pas dur "in view of the level..."] et c’est toujours un grand plaisir d’échanger avec une encyclopédie à deux pattes…

Commentaires : page 2 sur 3«123»

Les commentaires sont fermés.