Nous serons à Saumur le 31 mai 2017

A l’invitation de l’Association « Santé Liberté Entraide », je serai à Saint-Lambert des Levées (près de Saumur) le mercredi 31 Mai.

Ça se passera à 20:30 salle Martineau, rue de la Prévôté.

Le titre ?

« Cholestérol, ami ou ennemi ? »

Vu le délire actuel dans les milieux académiques et universitaires, il est urgent de revisiter un peu les basiques de la physiologie et de la médecine.

Invitez vos amis et vos médecins ; ça leur donnera l’occasion de s’exprimer…

Je serai à la disposition de chacun ; pourvu que le vin soit bon… et bio !

 

 

 

 

 

35 réflexions au sujet de « Nous serons à Saumur le 31 mai 2017 »

  1. Anne

    Merci pour l’info !
    On fait ce qu’on peut pour remuer la foule médicale …
    Je serai avec un psychiatre…mieux qu’avec personne lol
    Quant à ma cardio elle m’a répondu qu’elle ne voulait pas écouter des abrutis… ! C’est grave , docteur….!

    Répondre
  2. Francoise

    J’aime tant vous entendre promouvoir le-la « bio » (… ‘même’ le vin ;-) ) !
    A ce propos, nous redonneriez-vous (retrouve plus et j’aimerais la partager) la référence du papier, ‘LE’ papier de synthèse (récent?) qui comparait une série de teneurs en micronutriments, minéraux et autres vitamines dans les aliments ‘conventionnels’ versus ‘bios’ ? Et qui démontrait si clairement l’intérêt des produits ‘bios’ sur quasi tous les paramètres considérés…
    Très grand merci !

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Francoise

      Pour le moment, je n’ai pas de temps à consacrer à l’archéologique…
      Mais c’est une bonne idée de refaire le point sur ce sujet car sans doute ça avance vite là-aussi…
      Pour le moment, je me consacre avec des américains copains (pas des trumpettistes…) à l’Hypercholestérolémie Familiale ; et c’est pas triste…
      je vais raconter ça dans mes prochaines conférences si j’ai le temps de préparer quelques slides ; car il faudrait des heures pour montrer comment ils sont devenus fous…

      Répondre
      1. Francoise
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        @ Dr MdL
        Je crois que je me suis mal fait comprendre… C’était une publi déjà existant, pas un truc à ré-actualiser, mais déjà écrit par de nombreux auteurs… et que vous citez parfois en conférences (je vais rechercher et la remettrai ici si, comme j’espère, je la retrouve…).

        Répondre
      2. Francoise
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        @Dr MdL

        …. Voilà, c’est cet article que je réclamais, mais ça parle aussi (surtout) d’antioxydants et Cd et ça titre sur ces deux questions là, du coup, difficile d’identifier ce que je vous demandais….

        Cela me semble une très bonne base pour convaincre les irréductibles (ceux qui, bien qu’intelligents en apparence, semblent continuer à se moquer de polluer l’air, les nappes, les sols et avec eux l’avenir des autres espèces et de nos générations à venir, put…! sont fous!) :
        https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4141693/pdf/S0007114514001366a.pdf

        Et très bon week-end à Vous ! Et à “Madame Minoque” aussi, et à Dr Vincent aussi, et à Déborah aussi, et à Marion K. aussi. Le coeur gros de ne pas être avec vous, hein!!!
        Et en plus, je prévois bien qu’on n’aura plus de blog jusqu’à… (pfff…. qui sait?) parce que ça y est, c’est bien compris à présent : c’est vous-même qui faites toute la modération de votre blog!!! Au passage, mille merci et bravo, hein!

        Répondre
  3. aminevite

    J’y serai ! Et j’amènerai des amis « amateurs de vins bio »…et qui pourront comprendre l’ampleur du désastre médical!
    Je vous recommande la lecture du dernier numéro de Prescrire sur les statines.Les auteurs démontrent de façon imparable l’inefficacité des statines (avec faible effet positif sur les scandinaves et anglo-saxons) et concluent…à l’intéret de continuer de prescrire prava et simva !!!
    Conclure à l’inverse de ce que l’on démontre: ça ne vous rappelle rien?
    A bientôt capitaine!

    Répondre
  4. Reliquet

    Bonjour Maître,

    Alors vous êtes prêt pour la Conf’ IPSN de Saint Malo de ce week end, chiche qu’on se baigne et qu’on envoie la photo au staff de la Société Française d’ Athérosclérose?

    On va finir sur leur mur des cons, probable, à supposer qu’ils en disposent…
    Pas grave!

    Vous allez parler du Cholestérol, encore, et moi de l’eau de mer, encore, mais j’ai dans l’idée qu’on va bien réussir à apprendre des nouvelles choses très utiles.

    Au fait, saviez-vous par exemple que le déficit en Sélénium des Finlandais qui les décimaient dans les années 80 a été corrigé par adjonction de l’élément dans les fertilisants agricoles et les farines alimentaires? Oui, parce que c’est vous qui me l’avez appris et que je vous ai gonflé avec cette question toute la semaine?

    Ouais, c’est possible, j’allais oublier.

    C’est quoi l’apéritif local, six huitres avec un gorgeon de Muscadet? Je suis donc pressé de commencer, et déjà pas très enclin à imaginer le retour…

    https://www.prevention-sante.eu/actus/respirez-sante-ipsn-a-saint-malo

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Reliquet

      La question du sélénium (y en a plein dans les huitres !) est effectivement passionnante ; et nos amis finlandais y ont beaucoup travaillé…
      Mais attention, beaucoup de données contradictoires qu’il faut essayer d’expliquer…
      Ça promet des fins de séances excitantes…
      Mieux vaut boire après !
      Experts des statines (et des anti-PCSK9) et autres académiciens sobres, s’abstenir, trop compliqué pour vous !

      Répondre
  5. Akira

    Je sais bien que le sujet ne porte pas précisément sur cette manifestation mais comme je serai a Rennes ce week-end, je me demandais si je pouvais passer a la conf de Saint Malo pour une journée seulement. Il m’est impossible de venir les deux jours.
    Est ce que certains lecteurs du blog sont dans le meme cas et auraient la reponse a cette question ?

    PS: Pour l’Amiral, je suis a jour de ma cotisation AIMSIB.

    Répondre
    1. Minoque
      En réponse à : Akira

      Dans le même cas de figure que vous pour proches, amis et même malouins … L’impossibilité d’assister aux 2 jours consécutifs !
      Je me suis donc renseignée auprès d’Augustin de Livois organisateur de ce Congrès qui m’a répondu ceci  » Il y aura la possibilité de s’inscrire sur place, pas de soucis pour les rennais, les malouins… pour tout le monde  »
      Aux dernières nouvelles ils restaient encore quelques places …

      Répondre
      1. Akira
        En réponse à : Minoque

        Coucou Minoque,
        Finalement pas de conference (ce sera pour la prochaine fois) mais une tres belle soiree ou j’ai pu rencontrer plein de gens tous plus passionnants les uns que les autres. Rendez vous compte, j ai meme pu presenter mes respects et mon admiration au maitre de ceans « himself !!

        Répondre
        1. Minoque
          En réponse à : Akira

          Je n’aurais raté ça pour rien au monde ! J’ai même retardé mon départ en Italie pour voir écouter et entendre Michel, Vincent, Philippe, Christine, Déborah… Et tous les autres ainsi que vous Akira et tout à été conforme à mes espérances !
          A bientôt

          Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Jabeau

      Aseem est un copain ; nouvelle génération british ; on n’a pas encore ça chez nous ; faut un peu de testostérone ; mais il est possible qu’avec le chamboulement actuel chez nous, nous débouchions rapidement (outre une bonne bouteille) sur un renversement inattendu des situations acquises.. D’un jour à l’autre…

      Répondre
  6. MT

    Bonjour,

    Petite question de nutrition concernant les omégas 3.
    Je lis dans un article de J.P. Curtay que la filiale bleu blanc coeur (oeufs, viande) ne sert à rien car les omégas 3 étant détruits pas la chaleur, il n’en reste rien après la cuisson sauf si on mange la viande sous forme de tartare (les oeufs crus ne sont pas recommandés… )
    De même pour les poissons gras, si on les cuit, les omégas 3 sont détruits. Et que pour les huiles riches en omégas 3, il faut les conserver au frigo car même à T° ambiante, les omégas 3 sont détruits.
    Je sais que les omégas 3 sont sensibles à la chaleur mais je ne pensais pas à ce point!
    Si on mange du saumon bio cuit à la vapeur et des oeufs bleu blanc coeur sur le plat cuits le minimum il ne reste rien?
    Et les sardines et maquereaux en boite alors?

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : MT

      Seules des température excessives (pas celles de cuisson habituelle) « détruisent » nos oméga-3…
      Notre ami Jean-Paul « déconnerait » un peu, vous avez raison, si c’était vraiment ça qu’il avait écrit ; mais j’en doute un peu, le connaissant bien…

      Répondre
      1. MT
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Juste pour préciser la source du dernier numéro de nutrition santé écrit par JP Curtay « les aliments dans tous leurs états », je cite:
        « Les huiles riches en oméga 3 doivent être réservées à l’assaisonnement et conservées au réfrigérateur. »
        « Retenez bien que tout ce qui est riche en AG omega 3 ne peut pas être cuit et doit être protégé même de la T° ambiante. Il faut les conserver au moins au réfrigérateur.
        Plus loin:
        « On ne peut pas recommander les biscuits et autres produits industriels, les oeufs (Colombus et autres) et les viandes « Bleu Blanc Coeur qui essayent de séduire le consommateur par leur teneur en omega 3: à moins de les consommer crus (donc éventuellement en tartare), vous ne tirerez aucun bienfait particulier de cette richesse annoncée, puisque celle ci non seulement fond avec la chaleur, mais contient aussi des dérivés athérogènes.
        Quant aux poissons gras riches en omega 3, au soja, aux graines de chia, de lin, ils doivent être préservés de la chaleur. »
        Il parle ensuite de la cuisson basse T° (le top, of course) pour éviter les molécules de Maillard.

        Troublant n’est-ce pas?

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : MT

          Il pense à l’huile de lin et à l’huile de noix quand il écrit ça ; et il s’agit de l’acide alpha-linolénique pas des acides gras oméga-3 marins…
          Ce n’est pas clair pour moi non plus !
          Oubliez ça !

          Répondre
          1. Jean-Marc REHBY
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            OUAIP mais Curtet est encore à la théorie du cholestérol le bon le mauvais graisses saturées et tout le toutim et je suis souvent en desaccord avec ses positions.
            Que n’était-il présent hier soir à Lille pour assister à la magistrale conférence du bon docteur MDL,il en aurait appris des choses et ne parlerait plus du cholestérol et des graisses athérogènes!! bouou!
            Le public était composé de médecins homéopathes mais tout de même beaucoup était un scotchés de ce qu’ils ont appris.
            On grignote on grignote ça finira par arriver

  7. Stéphane

    Pourtant, Thierry Souccar (qui semble quelqu’un de scientifiquement rigoureux), dans un débat public sur Youtube, dit qu’il conserve l’huile de colza (vierge, je suppose) au frigo. L’huile de colza raffinée par contre, serait stable à température ambiante. Le fait que l’huile de colza sente le poisson quand elle chauffe ne serait-il pas dû à la destruction (ou du moins la transformation) de l’ALA ?
    On dit aussi qu’il faut conserver les graines de lin ou de chia moules au frigo (mais pas les entières). Pour les oeufs enrichis en oméga 3, je ne sais pas. Leur coquille pourrait protéger les oméga 3, comme les noix. Pour les poissons, les boîtes de sardines et de maquereaux, chauffées à une température élevée pour détruire les bactéries, affichent pourtant un contenu en oméga 3, donc a priori, les oméga 3 résistent à des températures de plus de 100°C, à en croire les industriels de la conserverie. Mais probablement pas les températures de friture, même à la poêle (style falafels frits dans 1 cm d’huile ou plus).
    A ce propos, beaucoup de spécialités méditerranéennes sont à base de friture, c’est-à-dire une cuisson, en général à la poêle (façon de faire courante des ménagères espagnoles) dans une quantité importante d’huile qui monte vite à haute température, 180°C, comme dans une friteuse. Il semble donc préférable de se débrouiller pour faire simplement revenir ces préparations et les cuire au four ou à l’étouffée. Ou en tout cas, utiliser de l’huile de colza, qui résiste à ces températures, ou de l’huile d’olive raffinée, car le point de fumée de la vierge extra est de 160°C.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Stéphane

      Je suis assez d’accord avec tout ça.
      L’odeur du colza chauffé n’est pas une odeur de poisson mais de choux car le colza est de la famille des choux… Blubs !
      Une fois moulues les graines (la farine) de lin et de chia sont sensibles à l’oxydation évidemment.
      Je ne suis pas sûr que l’huile chauffée « normalement » dans une poêle monte à 160 ou 180 degrés ; faut pas qu’elle fume et c’est bien…
      Si vous mettez des oignons à revenir, ça fume un peu (plutôt ça évapore) mais ce n’est pas l’huile ce sont les oignons qui libèrent leur eau.
      Toujours préférez l’huile d’olive non raffinée et bio !

      Répondre
      1. Stéphane
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        On ne bénéficie donc pas de l’ALA quand on fait revenir des aliments avec de l’huile de colza ? C’est seulement quand elle est consommée crue ?
        Selon certains, l’ALA formerait rapidement des radicaux libres sous l’effet de la chaleur. Pourtant, l’huile de colza est une des plus résistantes à la cuisson.
        J’ai déjà oublié la poêle sur le gaz quelques minutes (le temps de me retourner pour peler des pommes de terre, par exemple), l’huile, une bonne quantité, 2 cm, fumait déjà. C’était avec de l’huile d’olive extra vierge bio. Effectivement, quand on met les pommes de terre dans l’huile, elles dégagent beaucoup d’eau, ce qui peut abaisser la chaleur de l’huile. On obtient en tout cas le même résultat qu’avec une friteuse, une croûte dorée autour de la pomme de terre.
        Cette façon de cuire revient souvent dans la cuisine méditerranéenne : falafels, tortillas, aubergines a la parmigiana ou en chips pour les pâtes « a la Norma »… Je suppose donc que ce n’est pas mauvais, puisque ce sont de grands classiques de cette cuisine. Certains utilisent un thermomètre pour vérifier que la température ne dépasse pas 170°C. Extrait du blog « Un déjeuner au soleil », qui contient beaucoup de recettes traditionnelles italiennes, ici pâtes à la Norma (Sicile) : « Chauffer de l’huile d’olive dans une poêle pour la friture (hauteur d’un doigt). Dès qu’elle atteint 170°C (elle ne doit pas fumer), y plonger quelques tranches d’aubergines et faire dorer des deux côtés. Les poser sur du papier absorbant. Procéder de même avec le reste d’aubergine. »

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Stéphane

          Faut pas oublier votre huile dans sa poêle…
          Faut pas croire tout ce qu’on lit sur Internet…
          Faut faire comme les mamas siciliennes ou crétoises…
          Vous bénéficiez de votre ALA même quand l’huile a été chauffée… modérément.

          Répondre
  8. Marco

    Bonjour,
    embêté depuis quelques mois par des extrasystoles qui partent et qui reviennent, surtout au repos, rarement à l’effort. Je me rends chez mon cardiologue. Echographie et test d’effort négatifs, il décide de me poser un holter ECG sur 24 h. Celui-ci montre un rythme sinusal avec une FC moyenne sur 24 heures à 85 BPM et 70 ESV/ 24h, polymorphes, isolées avec une forme prédominante (c’était un jour moyen, il y a des jours ou j’en ressens bien plus que cela). A la vue d’une ancienne prise de sang, il réagit en découvrant que j’ai trop de cholestérol (LDL 2 g/l, HDL 0.46 g/l, CT 2.4 g/l) et me propose de me mettre sous statines, ce que je refuse, il décide donc d’abréger notre entretien. Me voilà donc livre à moi-même avec une possible prescription de statine mais sans explication et surtout sans solution pour mon problème d’extrasystoles, raison pour laquelle j’ai consulté en premier lieu. J’ai 50 ans, sportif, mange méditerranéen quand je peux, je prends supplément Omega3, j’ai déjà supprimé café, thé, chocolat noir, coca,…et cure Mg, petite amélioration mais pas disparition. Y-a-t-il un lien de prêt ou de loin entre le niveau de cholestérol et les extrasystoles ? Je ne sais plus quoi faire.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Marco

      Ceci n’est pas une consultation.

      Et je ne ferais, de plus, aucun commentaire sur ce que vous me racontez et sur le médecin que vous avez consulté ; mais vous comprenez certainement que je n’en pense pas moins ; et même j’ai honte…

      De façon très générale, et sans remettre en question la véracité de votre témoignage, je peux faire les commentaires généraux suivants :
      1) 70 ESV en 24 heures, c’est très peu et même peu « crédible » chez quelqu’un (vous) qui semble très gêné… Il y a peut-être eu un problème technique (?) A vérifier !
      2) une fréquence cardiaque moyenne (sur 24 heures) n’a strictement aucune signification clinique ; il faut interpréter les chiffres en fonction de l’activité…
      3) Les arythmies ne sont pas influencées (de façon générale) par le cholestérol qui circule dans vos artères enfoui dans des transporteurs appelés lipoprotéines
      4) toutefois, des investigateurs japonais ont montré (chez eux) qu’avoir un cholestérol bas pouvait favoriser les arythmies… Oups ! Ils ont peut-être raison car rien n’est venu (chez nous) infirmer ces observations…
      5) un cholestérol à 2,4 g/L ne me parait devoir faire l’objet d’un traitement pharmacologique. Hum !

      Ceci n’était pas une consultation.

      Répondre
      1. Jean-Marc REHBY
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        CECI N’EST PAS DAVANTAGE UNE CONSULTATION
        Si peu d’extrasystoles ce n’est pas terrible et en aucun cas pathologique surtout avec une épreuve d’effort négative.
        Vous les ressentez fortement probablement parce qu’elles s’intercalent précocement entre deux battements normaux et entraînent donc un décalage net du battement suivant et c’est cette sorte de raté que vous ressentez. Mais je n’ai pas vu votre tracé ce n’est qu’une tentative d’explication.
        Vous êtes probablement un peu nerveux et anxieux à cause de cela. Aussi je vous conseille de pratiquer la respiration de cohérence cardiaque vous trouverez ça sur internet et éventuellement 30 gouttes matin et soit de teinture mère de CRATAEGUS OXYACANTA mais ceci n’était pas une consultation !!
        Et comme dit un de mes amis africains « s’en fout le cholestérol! »

        Répondre
    2. aminevite
      En réponse à : Marco

      Ayant lu et interprété près de 50 000 HOLTER depuis 1980 je peux vous assurer que vous faites partie des plus « normaux » des patients analysés.
      Votre cardiologue a du oublier une chose…vous rassurer!

      Répondre

Répondre à aminevite Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.