L'obligation vaccinale en Mai 2018 : archaïque et non scientifique !

 
L’obligation vaccinale : maintenant et après
C’est le titre d’un article publié par un des porte-paroles plus ou moins officiels de l’Institution vaccinaliste (ci-dessous). Floret 0
 
 
 
 
 
 
 
Avec tout le respect dû à notre honorable collègue (ce qui n’interdit pas quelques grains de critiques entre “supposés” scientifiques), on constate aussi que le média utilisé (MesVaccins.net, ci-dessous) est lié (plus ou moins directement) à l’industrie des vaccins quoique ses dirigeants prétendent le contraire. Peu importe, c’est par la voix de notre confrère, le Grand Manitou institutionnel qui nous parle, écoutons et sachons lire entre les lignes. Sachons aussi constater cette extraordinaire inculture scientifique et médicale.
L’Histoire jugera l’Époque et ses Lois à l’aune de la désinformation propagée par ses Élites…
FLORET 1
 
 
 
 
 
Quoique bref, ce texte en dit beaucoup sur “maintenant” et laisse présager un “après” encore pire.
Tout ne peut être commenté en détails. Relevons quelques perles.
1- Le Pr Floret répète par exemple (ci-dessous avec d’autres mots) ce que d’autres ont déjà dit. La “science a démontré l’efficacité et l’innocuité des vaccins” avait écrit l’INSERM, sans être contredit par un seul des scientifiques qui en théorie peuplent ses labos. Si j’étais l’un d’eux, j’aurais un peu honte de faire partie d’une communauté qui “s’assoit sur ses convictions” ; cela témoigne d’une très mauvaise ambiance [qui a peur de quoi ?], voire d’une désespérante inculture de cette communauté.
Pas un seul courageux pour dire à son PDG (par ailleurs très proche de l’industrie des vaccins et de la Ministre obligationniste) qu’il est en désaccord ? Au moins un petit peu ?
Le Pr Floret nous dit aussi qu’il est triste qu’il faille en venir à des mesures coercitives dignes de l’époque Soviétique pour protéger la santé des enfants français (ci-dessous).Floret 2
 
 
 

C’est évidemment une triste plaisanterie qui devrait seulement faire rire jaune, en particulier les vrais scientifiques qui savent en principe comment la médecine moderne évalue l’efficacité et l’innocuité des produits de santé. Tout cela témoigne, si on fait abstraction des sourds et muets de l’INSERM, d’une tragique incompréhension des sciences médicales modernes et c’est moins drôle car c’est ce type d’idéologie surannée qui inspire le Législateur de notre époque désespérante.

Vite ! De la Science avant des obligations vaccinales !

2- Une autre “perle” concerne l’immunité de groupe. Selon notre académicien (ci-dessous), l’obligation vaccinale se justifie par l’immunité de groupe qu’elle procure. Floret 4

Comme il le souligne lui-même, l’obligation ne devrait donc s’appliquer qu’aux vaccins qui procurent cette immunité de groupe. Comment dès lors justifier les obligations concernant les vaccins contre le Tétanos et la Diphtérie et aussi l’Antipolio injectable ?

En effet, aucun de ces vaccins ne procure une immunité de groupe.

Notre académicien échappe à cette cruelle contradiction en donnant une “explication” simple mais fumeuse [à moins qu’il ne croit réellement à ce qu’il écrit et c’est encore plus grave…] inspirée de la résurgence de la diphtérie dans l’ex-Union Soviétique dans les années 1980s (et pas 1990s) ; ce sont les dernières lignes de la citation ci-dessus. On notera l’erreur de décennie. C’est éloquent !

Ainsi donc, pour justifier des obligations, on travestit la réalité de faits aisément vérifiables pourtant. En effet, la diphtérie est ré-apparue à une époque où le système de santé de ces pays fonctionnait encore assez bien et quand personne ne remettait en question les programmes de vaccination. Ce fut une grande surprise, vu la couverture vaccinale à l’époque, et on n’avait pas d’explication. Des campagnes de revaccination des adultes n’ont d’ailleurs pas empêché un seconde flambée de diphtérie dans les années 1990s cette fois-ci dans les mêmes pays confirmant le manque d’efficacité de la vaccination de masse, donc d’une couverture vaccinale dite optimale contre la diphtérie, et aussi finalement l’absence d’immunité de groupe conférée par ce vaccin. Il était difficile de prendre un plus mauvais exemple. Manquerait-on d’illustration suggestive pour justifier l’obligation vaccinale ?

Pourquoi cette “nouvelle” diphtérie ? Fut-elle importée d’Afghanistan par les soldats démobilisés après le fiasco militaire soviétique ? Je n’entre pas dans les détails de la biologie des corynebacteria diphtheriae et de l’épidémiologie de la diphtérie quoique, d’un point de vue scientifique, cet aspect de choses soit fondamental pour envisager le futur. Je résume : une couverture vaccinale optimale n’a pu empêcher la résurgence de la diphtérie dans l’ex-Union Soviétique dans les années 1980s. Pas d’immunité de groupe, Monsieur le Professeur !

On peut se demander si la persistance de foyers de rougeole en Roumanie (autre question critique) peut s’expliquer par les concepts d’immunité de groupe et de couverture vaccinale optimale. Même interrogation pour la France quoique le nombre de cas de rougeole et la sévérité soient bien moindre.

Vite ! De la Science avant des obligations vaccinales !

3- Une 3ème “perle” concerne le phénomène de déplacement des cas de rougeole dans les pays à forte vaccination (ci-dessous). Selon notre professeur, une couverture vaccinale insuffisante provoquerait l’apparition de cas de rougeole sévère chez les nourrissons de moins de un an et chez les adolescents et les jeunes adultes. Floret 5

Désolé, Professeur, ces nouvelles rougeoles, parfois inquiétantes, n’existaient pas avant la vaccination de masse. Les vaccins anti-rougeoleux seraient plutôt la cause des “nouvelles” rougeoles et pas l’inverse.  Le phénomène de déplacement est une conséquence sociétale nuisible de la vaccination de masse contre la rougeole.

La notion de vaccin altruiste doit être radicalement revue !

Vite ! De la Science avant des obligations vaccinales !

Ce n’est donc pas une vaccination insuffisante qui serait la vraie cause de ces nouvelles rougeoles inconnues autrefois. Le Professeur prétend qu’avec toujours plus de vaccination, on pourrait éradiquer la rougeole. Rien n’est moins sûr, comme le montre la survenue de nouvelles flambées de rougeole dans des zones à très forte couverture vaccinale, par exemple en Allemagne, en Scandinavie ou aux USA. D’autres facteurs jouent un rôle dans ces flambées et la vaccination ne peut les empêcher car certains sujets ne répondent pas au vaccin et d’autres voient leur immunité vaccinale s’évanouir avec le temps. Même une théorique couverture à 95% n’empêchera pas des nouvelles rougeoles chez les nourrissons et les jeunes adultes. On peut se demander si la situation qui prévalait avant la vaccination de masse n’était pas préférable. Mais comme on ne peut pas revenir en arrière, il est urgent de réfléchir intelligemment et démocratiquement plutôt que d’imposer des obligations.

Vite ! De la Science avant des obligations vaccinales !

4- Finalement, le Professeur avoue une autre forte préoccupation pour le proche futur et c’est très inquiétant (ci-dessous). Elle concerne les vaccins contre les papillomavirus qui seraient, selon lui, “en grande difficulté” ; sans qu’on comprenne de quelle difficulté il s’agit : du chiffre d’affaire des vaccins anti-papillomavirus peut-être ?

floret 3

Il craint donc que le statut de vaccin “recommandé” mais “non obligatoire” puisse dégrader encore plus le statut [le chiffre d’affaire ?] de ces vaccins…

Il nous annonce donc de nouvelles obligations.  Mais c’est probablement un acte manqué. Le Professeur n’est pas en train de nous dire que des plans secrets ont été élaborés pour nous obliger à d’autres  vaccins.

Si c’était le cas (on ne sait jamais), comment vont-ils s’y prendre pour nous faire “avaler” ça ?

Attention ! Le contentieux avec les 11 premières vaccinations n’est pas réglé…

A trop charger la barque…

226 Replies to “L'obligation vaccinale en Mai 2018 : archaïque et non scientifique !”

  1. Les événements d’une gravité extrême concernant la “politique vaccinale” se poursuivent … plus que jamais.
    http://www.jim.fr/en_direct/pro_societe/e-docs/vaccin_hpv_vers_un_elargissement_de_la_recommandation_a_tous_les_garcons__172130/document_actu_pro.phtml
    Article :
    => “Publié le 07/06/2018
    Vaccin HPV : vers un élargissement de la recommandation à tous les garçons ?
    Paris, le jeudi 7 juin 2018 – Au printemps 2017, l’élaboration des recommandations vaccinales a été transférée du comité technique des vaccinations du Haut conseil de la santé publique (HCSP) à la Commission technique des vaccinations (CTV) de la Haute autorité de Santé (HAS). Ce transfert n’aura pas été qu’un glissement administratif comme l’a révélé hier la présentation de son premier bilan annuel par la CTV. Des différences certaines ont émergé, notamment conceptuelles. « La CTV s’est ouverte à d’autres compétences, avec un membre infirmier et un autre pharmacien par exemple, mais également à la société civile, avec un représentant des usagers » a fait remarquer, cité par le Quotidien du médecin, le vice-président de la CTV, le professeur Daniel Floret, auparavant membre du HCSP. Le spécialiste estime également que le changement structurel a contribué à « une meilleure prise en compte de l’évaluation médico-économique, fondamentale dans la prise de décision ». Le fait que désormais l’organe chargé des recommandations vaccinales appartienne à la même entité que celui qui émet les avis concernant le remboursement des vaccins n’est sans doute pas étranger à cette prise de conscience.
    Vacciner seulement les jeunes homosexuels : une recommandation sujette à questions
    L’évolution de la CTV pourrait également avoir un impact plus concret sur les recommandations vaccinales. Le professeur Elisabeth Bouvet, présidente de la CTV, a donné un aperçu des changements possibles en évoquant le cas de la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV). Dans une de ses dernières décisions, le comité technique des vaccinations du HCSP avait choisi, concernant les garçons, de ne recommander que la seule vaccination de ceux ayant des relations sexuelles avec d’autres garçons. Ce choix avait surpris un grand nombre d’observateurs, en raison de sa différence avec les stratégies adoptées dans la plupart des autres pays. Beaucoup avaient fait remarquer que cette limitation pouvait être considérée comme la manifestation d’une défiance vis-à-vis du vaccin, qui est déjà l’objet d’une forte réticence. Par ailleurs, une telle disposition paraissait entériner l’idée que la vaccination est d’abord destinée à se protéger soi-même et semblait méconnaître sa dimension d’acte collectif. Enfin, il était apparu qu’en pratique une telle recommandation pourrait être difficile à appliquer tant est encore souvent difficile (et parfois douloureuse) la révélation par des adolescents de leur orientation sexuelle. La force de ces arguments était telle qu’une majorité de professionnels avait à travers un sondage réalisé sur notre site désavoué la position du HCSP. Aujourd’hui, prenant sans doute acte de la pertinence de ces observations et alors que de nouvelles études (notamment au Canada) ont confirmé l’absence d’association entre le vaccin et la survenue de maladies auto-immunes, le professeur Bouvet a indiqué réfléchir à un élargissement de la recommandation vaccinale à tous les garçons. « Peut-être que si on propose un schéma de vaccination différent, l’acceptabilité du vaccin sera supérieure » a notamment signalé le professeur Bouvet, alors que la couverture est très basse en France et ne permet nullement d’espérer des résultats comparables à ceux de l’Australie où la quasi disparition du HPV à moyen terme est aujourd’hui raisonnablement envisagée.
    Vaccination contre la grippe : élargissement de l’expérimentation en officine
    Outre ce possible changement concernant la vaccination HPV (sans qu’aucune date n’ait été cependant avancée), qui pourrait faire écho à la position plus « volontariste » du gouvernement actuel, saluée par la CTV, cette dernière, en passant en revue les neuf recommandations émises en un an, a également remarqué l’importance de se concentrer d’avantage sur les sujets plus âgés. « Nous avons des lacunes en France sur la vaccination contre la grippe, il y a des choses à faire » ont ainsi remarqué les responsables de la CTV. Cette ambition est également largement partagée par les autorités qui ont annoncé hier que la vaccination grippale en pharmacie, expérimentée cet hiver, allait être dès cet automne élargie à deux régions supplémentaires, l’Occitanie et les Hauts de France.
    Aurélie Haroche”
    —————-
    S’il faut instaurer une obligation vaccinale au sujet du Gardasil, le mieux est d’avoir réussi à inclure préalablement les garçons dans cette obligation …

  2. Y’a pas de problème… quand est-ce quelqu’un réfute ce qui est expliqué dans ces 2 articles ?
    Question annexe : quand est-ce que E3M et Gherardi émettent des communiqués pour dire que “puisque l’aluminium des vaccins est un scandale à cause de la myofasciite à macrophage, alors il faut à tout prix que la ministre renonce à élargir les obligations vaccinales” ???
    Moi, c’est ça qui m’énerve… pas que les uns ou les autres puissent se tromper, mais que pour des obscures raisons, ils se refusent à dénoncer l’inacceptable sans la moindre ambiguïté.

    1. Vous dites : “refuser à dénoncer l’inacceptable” ?
      Cher ami, cette forme de peur pour soi (que certains qualifieront de “lâcheté” et d’autres de “réflexe primaire de protection”) est aussi vieille que l’humanité…
      Notre histoire n’est faite que de ça : d’un côté, des héros qui dénoncent et finissent écorchés et de l’autre des prudents qui se taisent aussi longtemps que la perspective d’une décoration (type “Croix de la Libération”) n’est pas clairement envisagée au moindre coût !
      Il y a une alternative, c’est celle des Chevaliers du moyen-âge, mes ancêtres, qui sacrifiaient fièrement leur vie pour leur Roi ou pour la veuve et l’orphelin. Relisez la Chanson de Roland ! Aujourd’hui, nous passerions pour des couillons..
      Ce mythe du courage exemplaire fut pourtant repris par les révolutionnaires de 1789. Relisez le texte de la Marseillaise…

    2. “Il est incroyable de voir comme le peuple, dès qu’il est assujetti, tombe soudain dans un si profond oubli de sa liberté qu’il lui est impossible de se réveiller pour la reconquérir : il sert si bien, et si volontiers, qu’on dirait à le voir qu’il n’a pas seulement perdu sa liberté mais gagné sa servitude…”
      La Boetie dans son discours de la servitude volontaire en 1576 !

      1. Y en a un autre qui mérite d’être relu c’est, dans la même veine de l’intégration à la soumission”, c’est Antonio Gramsci connu pour le concept “d’hégémonie culturelle”…
        Aux armes, citoyens !
        Il semblerait que vous n’ayez pas lu mon dernier opus avec Desproges en vedette (?)

        1. Antonio Gramsci ? Merci je note…
          Si bien sûr j’ai vu Desproges mais comment dire …Son humour est un peu pour moi ce que Houellbecq est à la littérature ! Ne me sensibilise pas plus que ça, me laisse même assez hermétique sans doute pas assez le niveau pour…
          En revanche le lien d’onfray ci-dessous me parle, il dure 14 mn mais il résume bien les dialogues animés que l’on pouvait avoir sur ce blog il y a un an …
          https://www.facebook.com/Archivages/videos/205350230263700/
          On pourrait répondre alors …
          De l’avoir deviné avant, le savoir maintenant, on fait comment après ?

          1. Ah oui et aussi comment pouvez penser que je n’ai pas lu votre dernier opus sur l’Aimsib j’ai relayé il me semble bien et je mets toujours un mot sur le site !
            Il est brillantissime cet article il fouille à merveille ce que tout le monde devine sans vraiment savoir. Bravo et merci.

          2. Joli, bien vu, belle analyse. Ce Onfray a une facilité et une perception des évènements hors du commun.

        1. Merci pour ces références intéressantes… A regarder de plus près !

  3. @Dreamer : Il n’y a pas besoin d’avoir de compétences particulières pour lire cet article sur la mystification de la myofasciite à macrophage, il faut juste avoir un peu de temps. Il n’y a même pas besoin de courage, ce n’est plus difficile à comprendre qu’un épisode de Colombo :
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article286
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article287 (suite 3 ans plus tard …)
    Pour le reste, je n’ai jamais compris ceux qui voulait à tout prix extraire le paramètre “adjuvant des vaccins” dans la problématique des vaccins qui intègrent vraiment de nombreux paramètres, à commencer par celui de la crédibilité de placer les vaccins sur un piédestal et d’octroyer le droit à des experts de s’approprier nos corps de force malgré leur crapulerie parfaitement documentée …

    1. Si j’étais vous, et quel que soit votre mentor, je serais plus prudent concernant ce que vous appelez “la mystification de la myofascite à macrophage”…
      Tout scientifique humble ne se permet jamais de telles affirmations péremptoires sans avoir eu “en mains” quelques pièces du dossier…

      1. Pour avoir étudié cette maladie ,je confirme la réalité de son existence ,comme la plupart des neurologues,y compris à l’ étranger
        L a symptomatologie est assez caractéristique
        Il existe ,en autres,des signes de déconnexion interhémisphériques caractéristiques
        ,visibles en IRM des faisceaux de fibres
        https://www.youtube.com/watch?v=OLJu6kGLJNs

        1. les patients de gherardi sont bien malades, la subtilité c’est est-ce que leur symptômes neurologiques sont bien en lien l’aluminium vaccinal restant dans les tissus au point d’injection. C’est le lien entre les deux qui est quasi impossible à prouver chez l’homme.

    2. Le soucis de la MàM c’est, comme pour la maladie de Lym qu’il n’y a pas de grandes recherches sur le sujet. Si les gens y vont de manière disparate, ils ne vont pas ‘voir’ les même choses et ne pas considérer les même symptômes.
      N’oublions pas que dès qu’un médecin ne pas comprends un truc, il l’attribue à un effet psy. C’est viscéral dans la profession. Il n’est que voir le cas de la nouvelle formule levothyrox. pourtant derrière ce scandale nocebo, un groupe de médecin de reims porte plainte car ils ont trouvé dans le médicament des nano particules et décrivent des patients avec des atteintes neurologiques et affirment un lien entre ces atteintes et les nano particules.
      Bien entendu dans le silence assourdissant des confrères qui préfèrent ‘être prudent’ (sauf avec la santé des patients).
      Peut être que la MàM n’est pas une nouvelle maladie mais l’expression d’une maladie déjà connue sous un autre nom et mal décrite. Mais il n’en reste pas moins vraie que cette maladie est décrié en grande partie car elle serait due aux injections à l’alu.
      Alors, par ceux qui pensent que les vaccins c’est nul en priorité à cause de l’obligation la décrie car cela détourne l’attention du VRAI problème
      Ceux qui pensent que même en dehors des adjuvants le vaccin HepB est conceptuellement mauvais à cause de l’antigène, conchie la MàM parce que cela détourne du VRAI problème
      Ceux qui pensent à ‘leur’ maladie conchie la MàM parce que cela détourne du VRAI problème.
      Ceux qui pense que le problème vient de la corruption conchie la MàM parce que cela détourne du VRAI problème.
      et pendant ce temps, il n’y a que le coté juridique qui pourrait faire concession et de ce point de vue là, tout n’est que concept, il n’y a pas d’enjeux de santé. C’est facile pour le pouvoir de se défendre car ils affirme que c’est un choix politique d’élus de la nation. Comme on ne peut pas démontrer de dangers (ben ouais, la SEP c’est non, la MàM c’est non, la MSN c’est non), ils ont un boulevard pour rouler à plus de 80m/h
      Vous pensez sérieusement qu’un pouvoir qui pond des lois par ordonnance, rejette tout ce qui ne vient pas de lui, veut changer la constitution pour ne plus être emmerdé par l’opposition (80% de la population) va s’arrêter aux arguments à 2 balles sur la liberté ? Sérieusement ? Vous pensez que des gens se lèveront suffisamment pour cela alors qu’ils donnent leur liberté à gogole et facebouque ? leurs enfants à l’école qui les maltraite ? et surtout qui se retrouvent avec des ‘opposants’ qui se tapent dessus, qui ont des discours contradictoires face à une industrie de 1 000 milliard et des politiques corrompus partout ?
      Vraiment ?

      1. Je ne vais pas me lancer dans un débat infini là dessus …
        Ces articles de Marc Girard me semblent extrêmement clairs, mais comme d’habitude, personne ne rebondit dessus.
        Par contre (et pour terminer) qu’est-ce qui a fait qu’en 2009 les gens ont massivement refusé la vaccination h1n1 alors que la promotion de ces vaccins était omniprésente ?
        Pourquoi en 2018, l’elargissement des obligations vaccinales passent aussi facilement (ou plutôt semble passer aussi facilement) ? Qu’est-ce qui a changé ?
        Au 1er juin 2018, les premières vérifications des vaccinations vont avoir lieu … quel genre de réclamations vont avoir les parents à qui on va demander d’injecter 10 vaccins multivalents à leur nourrisson né en janvier 2018 alors que le camarade né en décembre 2017 ne serait concerné que par 3 valences ?
        Je dis, je redis et ça m’a toujours semblé extrêmement clair : le problème qui verrouille toutes évolutions sur n’importe quelle question annexe (d’ordre medico-scientifique) lié AUX vaccins est un problème POLITIQUE appelé OBLIGATION VACCINALE.
        S’il faut des gens avec un certain niveau de formation pour comprendre le problème scientifique, le chômeur, l’ouvrier, l’artisan est tout à fait capable de comprendre le problème politique posé par l’obligation vaccinale. Mais pour éviter de l’orienter vers la piste du problème politique, on préfère noyer ses capacités d’analyse autour de la thématique asphyxiante de l’aluminium comme SEUL problème des vaccins, thématique qui ne pose aucun problème à Fischer prêt à discuter avec ce type … qui était d’accord à 95% avec ses préconisations lors de la conférence de présentation de ses préconisations.
        Je tourne en rond alors j’arrête…

        1. ” qu’est-ce qui a fait qu’en 2009 les gens ont massivement refusé la vaccination h1n1 alors que la promotion de ces vaccins était omniprésente ?”
          s’interroge Emilio. La réponse est très simple : l’épisode du H5N1 !
          Souvenez-vous, en août 2005 on apprend que Jacques Chirac, après avoir rencontré le directeur général de l’OMS , fait acheter par la France pour 145 millions d’euros de Tamiflu stocké militairement. l’OMS en avait aussi acheté car une pandémie terrifiante avec la maladie des canards par le H5N1 était annoncée comme imminente, pratiquement pour début 2006.
          Cette année la France avait acheté 11 millions de doses de vaccins grippaux contre 7 millions les années précédentes. Il faut les écouler, alors c’est le battage médiatique.
          A la télé le pneumologue Jean-Philippe Derenne déclare que le H5N1 ne viendra pas tout seul, il viendra avec la grippe saisonnière et qu’en se vaccinant contre cette grippe on se protégerait contre le H5N1 … Déclaration qui va faire s’étrangler de rire JF Saluzzo, le Monsieur Vaccins de Sanofi (à la télé).
          Début novembre réunion au sommet à Genève au siège de l’OMS avec la FAO, l’Organisation mondiale des maladies animales (OIE) qui a son siège à Paris et dont le directeur général est français, le tout sous la houlette de la banque mondiale. A qui ira le pactole ?
          FAO et OIE soutiennent qu’il s’agit d’une maladie animale et qu’avec des moyens on peut l’arrêter chez l’animal. Madame Brugère Picoux, professeur à l’école vétérinaire d’Alfort, fait le tour des médias pour expliquer que ce n’est pas une grippe mais une peste aviaire et que le virus n’a pas les propriétés pour devenir un virus humain. Le Directeur français de l’OIE n’est pas invité à la télé …
          L’OMS obtiendra le plus gros du pactole au motif qu’il faut d’abord protéger les humains …Un paquebot pour l’OMS, un canot de sauvetage pour l’OIE …
          Les Français se précipitent sur la vaccination grippale. Au premier novembre le ministère publie un communiqué piteux demandant de ne plus se précipiter vers le vaccin afin d’en laisser pour les personnes âgées (qui, ne pouvant courir, n’avaient pas pu arriver à la pharmacie avant les autres). Ce communiqué mettra en colère Michel Cymes et toute la rédaction de son émission qui s’était beaucoup investie pour faire de la propagande en faveur de la vaccination contre la grippe sur fond de pandémie …
          Puis, début 2006, le premier canard porteur du H5N1 s’abat en France (dans l’Ain). C’est la panique, tout le monde a les yeux rivés vers le ciel. Moi-même je guette et j’espère qu’un tel canard va s’abattre dans mon jardin afin de passer à la télé (smile…)
          Rien, comme c’était prévisible et comme le monde vétérinaire au plus haut niveau l’avait prévu.
          Là les Français se sont dit “on ne nous y reprendra plus !” C’était 3 ans avant l’annonce de la pandémie 2009. En juin 2009 le sociologue Michel Setbon (qui fut je crois sociologue du CTV) fit une enquête qui montra dès cette époque que les Français n’étaient pas enclins à accepter la vaccination contre la pandémie.
          C’est le baigneur qui crie “au secours !”. Toute la plage se précipite. Le lendemain il recommence. Personne ne bouge sauf ceux qui n’étaient pas là la veille.
          Les Français avaient, pour la plupart, pris leur décision en 2006, 3 ans avant le lancement de l’épisode du H1N1.

          1. Bien sûr, le baigneur qui crie au secours s’exclame “poisson d’avril !” quand toute la plage accourt à son secours. J’avais oublié le poisson d’avril !

      2. Ce que vous dites est juste hervé_02. Pour ne plus tourner en rond il faut avoir d’autres objectifs, plus modestes mais plus réalistes et d’abord avoir une attitude pragmatique. Nous sommes face à une muraille qui parait lisse et épaisse. Il faut chercher s’il existe des fissures, des failles et les exploiter. Il y en a en pagaille comme par exemple :
        1- L’Italie et la France marchaient la main dans la main pour ce qui est des obligations. Une évidence ! Faux ! Le prévenar n’était même pas dans la liste des 12 et le méningo C (et B) en furent écartés par contre la varicelle en Italie alors qu’on n’en veut pas en France. Il y a sûrement des raisons pour de telles différences. Il n’y a plus qu’à les chercher et les faire connaitre.
        2- La Grde Bretagne, les pays nordiques, le Danemark et d’autres n’utilisent pas le vaccin hépatite B chez les enfants. Pourquoi ? Et là aussi le faire savoir .
        3- Le vaccin hépatite B fut maintes fois affirmé sans lien avec la sclérose en plaques et certains fustigent violemment la Justice quand celle-ci indemnise des victimes sans tenir compte de la Science….Pourtant, il y a 2 mois, Roger Salamon, 10 ans président du HCSP? affirmera haut et fort (et c’est sur Youtube) que’il y avait eu de tels cas “je suis sûr qu’il y en a eu, je suis sûr …”
        On pourrait peut-être exploiter cela pour éviter de tourner en rond.
        3- A la très solennelle conférence de presse du 22 décembre 2017 à Paris-Descartes, Lévy Bruhl affirmera que la variole avait été vaincue par la vaccination. Il sait parfaitement que ce ne fut pas possible et ce ne fut pas faute d’avoir essayé. Je ne dis pas qu’il faut le traduire devant le Conseil de l’Ordre mais il faut évidemment faire connaitre inlassablement que la variole n’a pas pu être vaincue par la vaccination mais qu’elle le fut par la recherche active des malades, l’isolement des malades et des contacts ainsi que la surveillance sur zone. Il le sait parfaitement et l’a même enseigné aux journées de formation des formateurs à la vaccination antivariolique (Grenoble 2003).
        4- Etc etc …. Il y a vérités, l’une pour le public incluant parlementaires, médecins, juristes …. et l’autre pour les experts quand ils sont entre-eux. Pendant des décennies les parents français ont reçu des courriers du genre “l’immunité de votre enfant contre la tuberculose sera testée mardi prochain à l’école” alors qu’aucun laboratoire ne savait tester cette immunité et ne savait même pas en quoi elle consistait … La France mettra fin à cette plaisanterie en juillet 2004 alors qu’on le savait depuis au moins 1970 …
        C’est ce travail de fourmi qu’il faut faire pour faire connaitre et faire comprendre ce jeux des 2 vérités. C’est un travail immense mais il faut le faire et le répéter inlassablement. Il ne sert à rien de vouloir gagner par un coup en allant devant le Conseil Constitutionnel, d’Etat ou en espérant lever une armée de citoyens en brandissant que les obligations sont inacceptables. L’armée ne s’est pas levée, c’est un constat. Il ne sert à rien de s’en lamenter en disant que les gens ne sont pas comme il faudrait. Ils sont comme ils sont, c’est un fait. Il ne sert à rien de s’entêter à vouloir passer là où la muraille est lisse avec 10 mètres de béton derrière. Passons à autre chose. Les possibilités ne manquent pas et si nous les avions mises en oeuvre plus tôt nous aurions pu faire un meilleur combat.

        1. Je pense qu’il est impossible de lutter politiquement contre les obligations, justement parce que c’est politique et que les gens sont totalement dépolitisés. Nous sommes passé en une génération (peut être deux…) à un monde géré par l’économie et les gens ont parfaitement compris cela.
          Lorsque l’on vous rétorque que prendre le risque pour VOTRE bébé est cohérent pour que le bébé du voisin ne puisse pas tomber malade, (surtout pour des trucs bénins), on vous explique qu’il est _économiquement_ plus rentable que vous preniez le risque de tuer votre bébé avec un vaccin (risque faible, puisque ‘seulement’ 400 msn reconnus par an) que de devoir soigner le bébé du voisin (et donc former des gens compétent pour le faire) == petite incise, souvent les médecins nous font pleurer sur l’angoisse de passer à coté du diagnostic http://effet-mem.blogspot.fr/2018/05/cernons-nos-incertitudes-lem-1068.html et pourtant ils sont des centaines à mentir à propos des vaccins et des milliers (dizaine de milliers ?) à ne pas angoisser de faire se développer des SEP ou de l’autisme régressif à la suite des millions de vaccins qu’ils font chaque année ==
          Ce passage de la sphère politique à la sphère économique est le début de la tyrannie et de la dictature. Tout simplement parce que le saut mental que cela implique est énorme : on ne regarde pas la personne comme un individu, mais comme une unité de compte. Il y a tellement d’unités de compte qu’en perdre un peu est acceptable. == je vais donner un autre exemple, imaginons qu’un soir de déprime nous mangions un macdo. La personne qui fabrique le burger en a fait probablement plus de 1000 dans la journée, si elle en loupe un parce que fatigué, elle n’a eu que 1 ‰ d’échec et pourtant pour vous c’est 100% d’échec. Il n’est pas économiquement rentable de développer un deuxième poste pour éviter cet échec alors qu’humainement oui ==
          Cette gestion par l’économie est parfaitement visible dans l’article sur la SEP chez un neurologue ici : http://etunpeudeneurologie.blogspot.fr/2018/05/criteres-sep-2017-le-flou-de-precision.html Quel pourcentage de raté sommes nous capable d’accepter pour gagner 1 million, 5 millions, 500 millions. Quel valeur a la vie humaine dans le grand décompte des offres de soins.
          Il n’est pas possible de se battre contre cela. Lordon le développe parfaitement dans son billet à propos du film “en guerre” ici : https://blog.mondediplo.net/en-guerre-pour-la-preemption-salariale C’est insupportable, car ce que montre le film, c’est la force d’un ordre institutionnel capable de se donner raison à lui-même, un ordre qui mure portes et fenêtres, qui bouche toutes les issues pour ne laisser subsister que sa vérité. Ce que propose Bernard G (de montrer les incohérences et les mensonges) existe déjà, il y a de nombreux site par exemple ici : http://initiativecitoyenne.be/ qui dénonce ces choses,mais petit à petit le mur se construit, les algorithmes des moteurs de recherche se développe pour les rendre invisibles et la propagande est omniprésente dans TOUS les médias. Politiquement, il faudrait abattre le système, mais il n’y a pas dans ceux qui nous pourrions mettre à la place des gens qui sont plus mitigés sur cette obligation, parce que le dogme est posé par ceux qui ont 1 000 milliards de disponibles.
          Le seul combat qu’il est possible de mener est un combat individuel, lorsque l’humain est au centre, devant un juge qui doit juger entre l’obligation de santé d’un parent envers ses enfants et l’obligation vaccinale. Et là, toutes les données peuvent être montrés, les exemples de ratés, on pourra plus facilement instiller le doute et tenter de bénéficier de ce doute pour NOTRE cas. Parce que ce ne sera plus politique (la gestion du groupe) mais humain (le jugement d’une personne). Or, cela implique de développer un guide de combat clef en main un truc maousse de 600-700 pages que celui qui vous poursuit ne pourra pas réfuter. Et DÈS le départ, poser la bonne question pour pouvoir aller jusqu’à la CEHD avec cette même question. Parce que NON on ne peut pas combattre l’obligation vaccinale qui est un choix politique (et donc les juges européens estiment que c’est du choix de chaque pays) , MAIS on peut passer par ‘individuellement on ne veut pas prendre le risque parce que les garantis ne sont pas suffisantes’.
          C’est par exemple le cas cette famille anglaise qui a retiré son enfant de l’école parce qu’elle n’accepte pas des châtiments corporels soient infligés à son enfant. Ils n’ont pas chercher à rendre illégaux les châtiments corporels à l’école (choix politique du pays) mais à y soustraire leur enfant (choix individuel) et ils ont gagnés.

          1. « Ce que propose Bernard G (de montrer les incohérences et les mensonges) existe déjà, il y a de nombreux site » Je pourrai ajouter qu’il y a le mien mais il est discret … Ce n’est pas ce que je voulais dire. Ce n’est pas que les 2 vérités (pour éviter de mettre une connotation en parlant de mensonge ) soient décrites un jour et qu’on n’en parle plus. Non, ainsi on ne peut pas avancer.
            A chaque fois qu’une opportunité se présente il faut essayer d’intervenir. Par exemple on entend régulièrement que la variole a été vaincue par la vaccination, formidable triomphe ! Sauf que ce fut jusqu’à présent le plus effroyable échec qu’une campagne de vaccination ait pu connaître. Il faut le rappeler en toute occasion en donnant évidemment des précisions et des explications. Cela nous ne le faisons pas. Nous pensons toujours qu’il y a plus important, plus urgent et on laisse passer, préférant disserter et contribuant ainsi à valider cette vraie fausse vérité. Voici ce que déclara un député au cours d’une séance sur les obligations vaccinales en octobre :
            « « Chers collègues, la République laïque ne reconnaît ni ne salarie aucun culte. Depuis ses débuts, elle a rendu un culte fervent à la raison, raison libératrice et protectrice, à laquelle les lieux mêmes où nous siégeons rendent hommage. Chers collègues, c’est cette raison que nous devons servir. Dans l’analyse rigoureuse des faits, dans le seul but de défendre l’intérêt général, nous devons, nous, en vigies intraitables, ne pas céder aux peurs et ne rien concéder aux intérêts particuliers. Nous ne devons avoir qu’un but : penser à la protection de nos concitoyens.
            Pour atteindre ce but, l’OMS – l’Organisation mondiale de la santé – nous conseille de parvenir à une couverture vaccinale de 80 % de la population. Si cet objectif était atteint, on pourrait vaincre beaucoup de maladies qui reviennent. N’avons-nous pas déjà réussi à vaincre la variole ? Si, en 1976, grâce à une obligation vaccinale, Madame … ! » Il s’en prend ainsi à une députée qui manifestait une certaine opposition.
            Quelle tirade !!! J’ai alors écrit à tous les députés présents au cours de cette séance avec un discours aussi mémorable … Ma réponse est sur mon blog où je décris le jeu des 2 vérités sur cette question.
            http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2017/12/28/35996585.htm
            Une députée d’en Marche ma répondu en appréciant la démarche intéressante et originale. Bien sûr ça n’a rien changé à la loi mais c’est ce travail de terrain qu’il faut faire inlassablement et pas seulement vis à vis des parlementaires mais aussi des journaux, des médias, des médecins, des juristes, des jardiniers, des enseignants, des cuisiniers … à chaque fois que l’occasion de présente. C’est d’ailleurs ce que je fais ici, n’est-ce pas ! Et ce n’est pas inutile car bien peu de lecteurs de ce blog connaissent vraiment ce qui s’est passé au cours de ces campagnes d’éradication et avant avec en prime la diffusions des hépatites mais aussi, en Afrique, du VIH avec des seringues qui n’étaient pas à usage unique comme l’écrit Didier Raoult qui commente « Chape de plomb sur le sujet ».
            Il ne faut pas chercher à gagner car cela conduit à ne s’intéresser qu’à ce qui permettrait, du moins le pense-t-on, de gagner tout de suite. Non, tout démontre qu’il y a une attaque de grande envergure avec les attaques sur l’homéopathie par exemple et aussi les huiles essentielles en attendant la suite.
            Malheureusement on préfère disserter ! L’esprit ”disserte” qu’on nous a inculqué au lycée est une catastrophe intellectuelle. La recherche en mathématiques m’a permis de m’en libérer et de pouvoir appréhender les problèmes autrement qu’en faisant des dissertes sur eux. Mais je constate à travers les commentaires sur les blogs, et celui-ci ne fait pas exception, que cet esprit disserte est le premier obstacle qui nous empêche d’avancer.
            Si vous voulez en savoir plus sur la variole et réaliser la différence qu’il peut y avoir entre faire une disserte et analyser vraiment une question, je peux vous proposer mon article récapitulatif
            http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2013/10/16/28149160.html
            Si vous avez peu de temps il y a le poster que j’avais présenté au congrès Adelf-Sfsp de Bordeaux en 2013
            http://p0.storage.canalblog.com/02/21/310209/90757466.pdf
            Et aussi un article sur la variole en Inde en 1973-1974 avec des épidémies qui furent qualifiées « d’explosives et d’inattendues »
            http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2012/02/03/23430717.html

  4. Voilà en gros ce que j’ai mis sur Médiapart … Je ne suis pas compétente pour me lancer ainsi mais j’aimerais tellement que les choses bougent…
    Avec vous Amiral vous remarquerez que je ne résiste pas aux ordres !
    “Comment résister aux ordres proposés par le ministère de la santé publique ?”
    · 18 mai 2018
    · Par Monique
    Blog : Le blog de Monique
    L’Association Internationale de médecine scientifique indépendante et bienveillante a été crée en 2016 ! Elle a beaucoup de pain sur la planche pour faire remonter les contre-vérités qu’elle juge nécessaire pour le plus grand bien de la santé publique..
    http://aimsib.org
    Le comité de rédaction de l’Aimsib est composé de scientifiques de haut vol et totalement indépendants de l’industrie pharmaceutique. Ce sont des chercheurs, scientifiques et travailleurs de l’ombre
    Voici leur dernier article proposé…. On aurait quand même très envie que les choses bougent …
    https://aimsib.org/2018/05/17/du-rififi-au-plus-haut-niveau-de-ladministration-de-la-sante/
    Le Club est l’espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.”

    1. Bravo à Minoque que nous retrouverons j’espère le 23 juin à Paris. Les inscriptions vont bientôt commencer.

      1. Merci souris 7 ! On se comprend à demi-mot non ?
        Si nos cheminots résistent encore, et dire que c’est Macron qui a osé titré son livre “révolution” ce sera difficile d’autant qu’en ce moment je ne peux guère courir après un train 🙂
        Je nous verrais bien pourtant nous retrouver avec tatie Jo ?
        Bon dimanche à toi

  5. Amiral ! L’ai déjà fait il y a un moment sur un autre article percutant en réponse à d’autres commentaires qui œuvrent dans le même sens que nous mais voilà on sait on est d’accord mais ça ne bouge pas plus que ça comme sur tous les réseaux. Pas facile d’accès non plus trop d’infos tuent l’info et ça ne reste qu’un forum entre adhérents, Plenel n’attend qu’un embrasement ?!
    En ce moment on entend parler que de la limitation de vitesse à 80, pas de preuves significatives qu’il y aura moins de mort sur les routes et on dit qu’il faudrait plutôt s’occuper du délabrement des routes … Vont-ils reculer ? Non sans doute mais néanmoins nos dirigeants sauront que nous n’avons pas les mêmes priorités qu’eux perso je m’en moque un peu c’est tellement moins important que d’avoir vécu et accepté les vaccins et ses obligations sans avoir la possibilité de contrer scientifiquement ce que l’on nous impose scandaleusement ! Nos dirigeants auraient-ils fait marche arrière ? J’en sais fichtre rien mais au moins personne n’aurait pu dire qu’on ne savait pas !

    1. @ Minoque. vous avez entièrement raison et à propos de la limitation à 80 km/h, j’ apporte de l’eau au moulin :
      http://www.radars-auto.com/actualite/actu-radars-general/tous-les-mensonges-du-gouvernement-pour-justifier-le-80-km-h-1331
      et dans un autre article on dénonce le mensonge du” choc 50 % moins violent” en baissant de 90 à 80 km/h car j’entends ce matraquage propagandiste à longueur de journée à la radio, je ne suis pas matheux mais quelque part je me demandais comment c’était possible. C’est là :
      https://www.caradisiac.com/un-choc-n-est-pas-deux-fois-moins-violent-a-80-km-h-qu-a-90-km-h-168251.htm
      C’est donc toujours le même baratin comme pour la vaccination obligatoire, on l’impose de force en se basant sur des études fantaisistes ou obsolètes!!!

      1. Le raisonnement est simple:
        il vaut mieux gagner des sous (avec les radars) en abaissant la vitesse à 80 km/h que d’en dépenser en restaurant les départementales en mauvais état!
        Suivre la piste de l’argent comme toujours.
        Qu’ils soient de gauche ou de droite l’objectif reste l’argent et le moyen le mensonge.

  6. Nouvelle tentative de discussion sur la page facebook qui se presente comme une page de debats et d information : https://www.facebook.com/VaccinsFrance/
    J’ai publie trois messages factuels sans aucune agressivite et je me suis fait bannir (et mes messages ont ete effaces).
    Manifestement la technique actuelle pour discrediter Marc Girard consiste a reproduire ses messages (provenant de ce blog) a propos de jeunes filles et de viol. Personnellement, je suis assez choqué par leur contenu mais je ne vois pas en quoi cela delegitimiserait les propos de son auteur sur les vaccins.
    Cela dit, il est evident qu’il est difficile de faire pire pour se discrediter aupres de lecteurs qui auraient pu lire ses articles avec interet …

    1. S’il est besoin de le preciser, je suis tout a fait admiratif du travail de Marc sur les sujets de pharmacovigilance. Je me reserve toutefois d’etre d’un avis different sur d’autres sujets.
      La derniere phrase etait simplement la constatation factuelle qu’un tel positionnement actuellement ne peut manquer de polariser la majorite contre soi … a tort ou a raison, tout depend de quel cote on se place.

      1. C’est bien.
        ça prouve au moins que ce blog et le site de Marc doivent être extrêmement scrutés par plein de gens blindés de conflits d’intérêts en faveur de leur portefeuille et pas du tout en faveur de la santé des patients.

      2. ils ne sont pas la pour discuter, ils sont la pour “expliquer” et “rassurer”.
        c’est un vulgaire groupe de propagande…

    2. “Des lecteurs (qui auraient pu lire ses articles avec intérêt” qui ne comprennent ps l’humour de tonton sont des “lecteurs sans intérêt”…
      Qu’ils passent leur chemin…
      J’en ai tant vu des presbytériens qui me faisaient la morale et qui…

      1. Dans l’absolu, certainement. En etant pragmatique, dans une “guerre” ou les enjeux depassent largement ces sujets sexuels, je suis d’avis qu’il y a des priorites et je ne les place pas tout a fait au meme endroit.
        C’est bien d etre toujours droit dans ses bottes. Si la consequence est que ca plombe systematiquement sa cause, je ne suis plus trop certain. Mais je crois qu’on a deja eu pas mal de fois cette discussion ici.

        1. Vous dites : “toujours droit dans ses bottes
          Toujours “droit”, je ne sais pas, mais “dans des bottes”, ça doit finir par “faire mal” ; pôvre tonton !

    3. bordel, leur “réponse” sur la vaccination des bébés contre l’hépatite B…

    4. avec leurs 5 partages et probablement leurs 20 lecteurs, de toute manière ce genre de propagande ne touche personne.

    5. Effectivement, lorsque j’ai lu le message, j’ai souris et je voyais déjà la hargne des abrutis.
      Lorsque l’on ne peut pas discréditer le message, on tire sur le messager. Ce que les gens ne comprennent pas c’est que Girard dit exactement le contraire. Je ne pense pas qu’il considère que s’habiller court et léger soit un appel au viol ou un consentement (il suffit de lire ses écrits sur le corps des femmes pour comprendre le profond respect qu’il leur porte). Je pense qu’il voulait décrire ces jeunes filles sortant en boite pour se changer les idées, et, en fin de soirée, fatiguées, probablement alcoolisées, elle accepteront ou proposeront à un beau ténébreux de la raccompagner et accepteront ou proposeront au moins des attouchements et probablement des rapports et pas forcement avec une seule personne.
      Dégrisées le lendemain ou en semaine, elles relativiseront le coté romantique de l’expérience et auront probablement un goût amer dans la bouche (non je ne pense pas à cela). Elles ne le considèrent pas comme un viol, puisqu’elle ont consenti de bout en bout, mais je pense que dans l’esprit de Girard c’en est un. C’en est un a rebours, lorsque l’on analyse froidement on pense qu’on aurait pas du et si la personne en face était très bienveillante (quasi monastique) la jeune fille serait rentrée chez elle déçue sur le coup mais heureuse avec le recul.
      Ce que JE pense que Marc dit, c’est qu’en agissant comme elles le font, elles attirent inévitablement toujours les même personnes et se retrouvent toujours dans les même situations. Ce qui serait raccors avec le reste de ses propos.
      Je ne lis plus ce genre de page. Je ne lis que si l’on donne une étude sérieuse et pas seulement le compte-rendu d’une étude. Dès que c’est du domaine de je pense que parce je ne perds pas mon temps à lire.

      1. @Herve_02 :
        Je vous rappelle que Marc Girard parlait du Revahb et de Bertella Geffroy quand il parlait du “club des bonnes copines”.
        J’ai essayé d’expliquer sur ce blog de multiples fois pourquoi il ne fallait pas suivre E3M, Joyeux, Gherardi etc …
        Le problème de ces gens est qu’ils LEGITIMENT la position de la ministre en l’estimant comme un interlocuteur valable. Quand on se donne la peine de rencontrer cette ministre pour lui expliquer que l’obligation vaccinale est dangereuse parce qu’elle empêcherait de RENFORCER LA COUVERTURE VACCINALE, on lui donne crédit du fait qu’elle serait “à l’écoute”, que sa position sur la vaccination aurait des fondements justes, et que ce serait seulement les conclusions qu’elle en tire qui seraient erronées. Sauf que ce raisonnement présuppose d’une part que les vaccins seraient parfaitement efficaces (infaillibles), parfaitement sûrs et que le problème des maladies à prévention vaccinale serait sérieux … Ce raisonnement présuppose que le rapport bénéfice / risque des vaccins seraient FORCEMENT favorable (relire l’article sur les inconvénients de l’obligation vaccinale[1]). En fait, les maladies à prévention vaccinale sont anecdotiques face aux problèmes de santé publique que sont l’infarctus, l’AVC, le cancer, le suicide ou face aux risque d’accidents de la route, d’accidents domestique etc … => LA MINISTRE FAIT TOUT UN FOIN AVEC DE L’ANECDOTIQUE pour justifier sa position POLITIQUE consistant à élargir les obligations vaccinales. Elle utilise la rougeole pour justifier un incroyable élargissement des obligations vaccinales à 11 valences, mais ça n’émeut nullement certains “antivaccinalistes” (qui ne veulent SURTOUT PAS passer pour des antivaccinalistes [2]) qui, au lieu de dénoncer une mesure aussi folle, continuent à parler de l’aluminium comme SEUL problème des vaccins, ou continuent à pétitionner pour le “retour du DTP sans aluminium” en déclarant (comme ce fut le cas de Jacqueline Bergel Hatchuel avocate de l’IPSN sur France Info) qu’elle ne veut pas prendre position sur les 11 vaccins obligatoires et respectent beaucoup madame la ministre”.
        Le terme “antivaccinaliste” tel qu’il est employé par Marc Girard désigne des gens qui ne vont jamais trop loin dans leur critique parce qu’ils veulent à tout prix rester des interlocuteurs de la ministre … J’ai parlé plusieurs fois d’une camisole de moralité qui empêchent ces mêmes antivaccinalistes de parler de l’élargissement des obligations vaccinales comme une SIMAGREE (si vous ne connaissez pas le sens de ce mot, google dit ça : Comportement affecté destiné à attirer l’attention, à tromper). L’élargissement des obligations vaccinales est lié à une dramatisation de l’anecdotique, on fait tout un foin autour de la rougeole pour justifier l’élargissement des obligations vaccinales en 2018 comme on a fait tout un foin en 2009 autour de la “pandémie grippale” H1N1 ou comme autour de l’hépatite B vers le milieu des années 90.
        Le “club des bonnes copines” désigne à mon avis des gens qui vont parlementer avec la ministre en lui donnant crédit du fait qu’elle serait “à l’écoute”, puis qui se contente simplement de leur cracher à la gueule tout en leur faisant croire que leurs réclamation auraient été prises en compte (c’est ce comportement que Marc Girard assimile sans doute à un viol). En politique, si vous voulez éviter qu’un de vos ennemi vous cause du tort, utilisez la vanité pour le maintenir tranquille … faites-lui croire que vous êtes à “son écoute” et finalement, faites quand même ce qui vous plaît ! Les conclusions de la fausse “concertation citoyenne” étaient ECRITES D’AVANCE , c’est précisé dans de nombreux articles de Marc, notamment dans celui relatif à cette concertaition [3]
        Après l’élargissement des obligations vaccinales, ceux qui se sont fait ouvertement ridiculiser par la ministre CONTINUENT à légitimer sa position, à la fois parce qu’elles ont un ego démesurées et parce qu’elles n’ont toujours pas retenues la leçon du foutage de gueule dont elles ont été les victimes … Il m’est impossible d’accepter que l’opposition à l’élargissement des obligations vaccinales n’aient pas réunies TOUT LE MONDE, y compris les gens qui veulent vacciner et conserver résolument leur pouvoir fondamental de contraindre l’industrie pharmaceutique à proposer des vaccins mieux évalués, c’est à dire en conservant leur pouvoir de REFUSER UN VACCIN QU’ILS ESTIMERAIENT INUTILES OU DEFECTUEUX. Au lieu de ça on a continué à de ne parler QUE de l’aluminium …
        Tout ce que j’explique ici est présent dans les articles de Marc Girard. Le problème est que parmi ceux qui le cite, combien le lise vraiment ? Marc n’est jamais confus, par contre, il est vrai que ses textes sont denses, j’ai besoin de les lire au minimum 3 fois (quoiqu’il semble que ce soit de moins en moins le cas).
        Si vous voulez comprendre son propos, il faut comprendre ce que sont ses critères intrinsèques de crédibilité [4] et ses invariants des scandales contemporains [5]
        Marc a compris comment le système faisait pour utiliser ses opposants en les maintenant dans une camisole les empêchant de déclarer l’obligation vaccinale comme une SIMAGREE et il se tue à l’expliquer.
        [1] http://www.rolandsimion.org/spip.php?article382
        [2 http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article365
        [3] http://www.rolandsimion.org/spip.php?article372
        [4] http://www.rolandsimion.org/spip.php?article154 (voir aussi et même surtout le pdf en bas de page)
        [5] http://www.rolandsimion.org/spip.php?article208

        1. Bravo, Emilio, mais personne n’a encore trouvé la bonne tactique pour faire reculer l’adversaire…
          Certains disent que le meilleur moyen de (con) vaincre les dictateurs, c’est de commercer avec eux…
          Comment savoir ce que…
          Autres temps, autres géographies, autres mœurs !

          1. Oui bravo et merci Emilio de ne pas renoncer et de continuer à relater encore et encore des propos qui rentrent difficilement dans les esprits récalcitrants ….
            Quant à la tactique il ne reste à mon sens qu’une vitrine médiatique genre Mediapart pour relayer ce qui nous réunit tous. C’est ainsi que la place publique s’en empare ou pas …. Aujourd’hui je ne vois que le peuple pour réussir à contrer ce qu’il ne veut pas subir mais il faut qu’il soit informé en taille XXXXXL et ne pas se contenter qu’il reste tiède, dubitatif ou perplexe en écoutant les fake news bien distillés par nos gouvernants … Ce n’est pas suffisant !
            Et même sur Mediapart ce n’est pas gagné quand je lis certains articles ou enquêtes qui mériteraient amplement d’être déposés en place publique ….
            Utopie quand tu me tiens…. Je le sais trop bien !

          2. En 2009, il semble que 92% des gens ont refusé de se vacciner contre H1N1. Cette victoire éclatante du peuple français contre des politiques qui ont tenté de l’escroquer n’est pas la conséquence d’une NÉGOCIATION avec un politique…
            Buzyn veut nous soumettre à son diktat sans la moindre prise en compte des aspirations des gens. C’est une SALE personne. Si elle veut m’appliquer de force ses traitements, je n’ai aucune envie de lui servir de paillasson en plus de lui servir de victime. Je n’ai donc rien à lui dire. Je boycotte cette personne et tout autre personne qui la remplacerait qui soutiendrait l’obligation vaccinale.

          3. @ Minoque
            Et donc, vous voudriez que 95 % des français qui se désintéressent de ce sujet ( ils ont autre chose de plus urgent à penser, sans doute ) se lèvent demain matin et foutent le feu au Ministère ?
            L’obsession est mauvaise conseillère , Madame.
            Prendre le train et partir en vacances , pour oublier un peu ce blog , voilà une bonne thérapie ….

          4. “Prendre le train et partir en vacances” ?
            Très drôle vraiment par les temps qui courent…
            Merci beaucoup de, comme d’habitude, nous faire rire
            Mais nous t’avons reconnu, Tatie Jo…
            Mais tu nous fais rire ; peut-être sans le vouloir…

        2. Il y a de mon point de vue 3 sujets :
          – le caractère obligatoire des vaccinations; c’est un sujet de respect des libertés individuelles
          – le rapport bénéfice/risque de chaque vaccin commercialisé; c’est un sujet d’évaluation de performances des produits pharmaceutiques
          – la présence d’aluminium; c’est une approche réductionniste d’un risque potentiel lié à la question précédente d’ailleurs.
          L’erreur à mon sens est d’opposer ces 3 questions alors qu’elles n’ont rien à voir (au moins la première avec les deux suivantes)
          Quid de la 4ème question : quand est-ce qu’on s’occupe des vrais problèmes infectieux, à savoir les infections nosocomiales (ha ben oui, la femme morte de la rougeole au début de l’année l’a chopée à l’hôpital, et combien d’infections dans les locaux hospitaliers causées par des bactéries résistantes aux antibio ?) et les vraies maladies infectieuses problématiques : clostridium difficile, borrélioses…
          Ha ben oui, y a pas de vaccin contre tout ça donc on s’en fout, faut pas en parler, même si ça tue ou que ça pourrit la vie des malades.

          1. La 2eme question n’a aucun sens si la 1ere est mise en oeuvre.
            La 3ème question n’a pas de sens parce qu’un article de Marc Girard que personne (ni Gherardi ni E3M) n’a réfuté explique clairement que la maladie myofasciite à macrophage est impossible à extrapoler comme conséquence d’une intoxication dûe à l’aluminium vaccinal… que ceux qui nous parlent sans cesse de l’aluminium réfute cet article ! Il doit exister un tableau clinique très précis pour être amené à conclure à l’émergence d’une nouvelle maladie.
            Pour la 4eme question : pourquoi considérer comme un problème significatif le décès d’une personne mise en avant par la propagande pour justifier la vaccination de 800 000 personnes avec des produits concernés par la problématique soulevée par votre seconde question ???

          2. y a 2 choses sur le sujet aluminique :
            1 – d’éventuels risques liés à l’utilisation de ce composé
            2 – la myofasciite à macrophage
            je n’ai strictement aucune compétence pour le 2). Pour le 1) si ma mémoire est bonne, ce sont les gens de l’institut Pasteur (sans doute à l’époque où il y avait encore de vrais scientifiques œuvrant pour l’intérêt général) qui ont décidé dans les années 70 de développer et utiliser un autre adjuvant car il y avait trop d’effets indésirables et que des publications sortaient mentionnant les dangers de ce composé. Notamment les effets immunologiques liés à la génération d’anti corps IgE non spécifiques (auto immuns ?).
            Il y a quand même de quoi se poser de sérieuses questions.

          3. @Èmilio
            Je comprends parfaitement les articles de marc Girard que le lis depuis assez longtemps. Lorsque j’ai découvert son blog (j’étais en train de commencer à construire un corpus de défense car je sais que nous serons devant un juge un jour ou l’autre avec cette dérive autoritaire), j’ai remonté en arrière et lu TOUS ses articles (en français, car en anglais les termes techniques me perdent et c’est la technique que je cherche et pas le style).
            Je suis entièrement d’accord avec vous sur le fond. Ces obligations bafouent la liberté individuelle. Il est compliqué de se défendre sur ce point là en france parce que la justice est vendue au pouvoir. Les juges sont indépendants mais dépendent d’un autre pour les ‘promotions” et les tapes dans le dos, l’égo et le copinage faisant le reste. Les juges restant intègres doivent changer de pays (eva joly) ou se trouve dé-saisis.
            Au niveau de l’europe, je pense que c’est jouable, pas au niveau empoisonnement car théière de russel, razoir d’occam et multi factoriel qui permettent d’empoisonner les gens en toute tranquillité, mais sur l’imposition d’un traitement qui n’est pas nécessaire. Le truc c’est que les juges baignent dans la même propagande et il est difficile de montrer que c’est un mensonge. Le CA des médocs dans le monde c’est à la louche 1 000 milliards, vous ne pouvez pas rivaliser. Cela veut dire que si les labos étaient vraiment en danger ils pourraient mobiliser 10 000 milliards (investissement sur 20 ans par exemple) pour faire basculer de leur coté. Acheter des administrations de pays, et donc conseil de l’europe et donc CEDH , ils pourraient inonder les journaux de fausses études (encore plus que maintenant), ils pourraient financer des programmes de désinformation et en dernière limites, ils pourraient tuer les quelques têtes qui dépassent et servent de locomotive.
            À coté de cela, la MASSE des médecins sceptiques se la joue cool, sans trop faire de vague. En étant pas vraiment pour, mais en étant très très très tiède dans la critique. Celui qui est ferme et cash n’est soutenu par personne (comme denis Robert lâché par toute la presse). Alors je veux bien qu’en science il faut rester prudent, mais lorsque je LIS, ici, qu’il faut laisser les roquets aboyer pendant que nous les savants savons que le temps joue pour nous, je suis désespéré. Si ceux qui savent font des mines pour ne froisser personne, il ne reste rien devant le rouleau compresseur.
            Je ne sais pas si l’aluminium est un problème. Je suppute que comme c’est un produit que l’on a pas naturellement en nous, il n’est pas fait pour y être injecté. Je sais que les nazis faisaient des tests sur les gens en injectant de tout (ce qui permet à bayer d’être numéro un mondial en chimie cela ne s’invente pas), mais en gros je pense que l’évolution n’a pas prévu que l’on s’injecte des métaux dans le corps. (bon si on est capable de se régénérer très rapidement, il semblerait que de l’adamentium sur les os soit plutôt bénéfique pour la force et la survie, mais il n’y a pas d’études contrôlées sur le sujet.)
            Ainsi l’idée même de la vaccination ne marche pas. C’est un concept foireux, bon je radote. Parce que si on injecte le virus, ben ça craint du boudin et le pronostique est mauvais. si on l’atténue pas assez, même punition, RIP. Si on l’atténue de trop il ne donne aucune immunité. En tant que scientifique, on devrait s’arrêter là et trouver un autre truc. Mais on a commencer à réfléchir que l’on peut injecter un bout de truc qui ressemble à et si on excite le système on se dit qu’il va réagir et sauter sur l’intrus. MAIS aucune étude sur le simple fait d’exciter le système pour rien. Même sans être un grand scientifique, ni même un simple scientifique. On peut imaginer qu’il y a un risque, c’est obligatoire. Rien n’est totalement secure en médecine. Imaginons que nous prenons ce risques pour des cas précis ou cela peut peut être apporter un bénéfice, mais toute une classe d’age, plusieurs fois par an pendant quelques années. Il faut être juste abrutis pour penser qu’il n’y a aucun risque. Pour gagner quoi ? Parce que si on lit bien les bénéfice, on ne parle pratiquement jamais de mortalité ou d’handicap fort, mais très très souvent de on gagne en hospitalisation car pas la fièvre de truc ou chose ou machins. Ainsi pour gagner de l’argent sur les soins, on injecte des trucs mal étudiés. des études sur les bébés du ror ? ou c’est pas éthique ? et marrant ce serait pas éthique de ne pas l’injecter. ensuite on gère en rejetant le plus possible les effets secondaires déclarés. S’il n’y a pas de solutions, c’est qu’il n’y a pas de problèmes.
            Ce qui est édifiant tout de même (nous avançons un peu) c’est que le totalement sécurisé à pratiquement disparu partout et que l’on commence à parler d’un bénéfice supérieur au risque. Ce qui est un bon point parce que là ils auront à montrer que c’est le cas. Mais pour cela, il faut les pilonner. Dès qu’un crétin affirme ce genre de chose, il faut lui demander ouvertement au vus et sus de tous de nous donner les chiffres, l’acculer (non pas de n) jusqu’à ce qu’il réponde et des vrais chiffre et le ridiculiser s’il a menti.
            Il faut tenir un cahier/site/what else de TOUS les scandales pharmaceutiques, les médicaments qui ont été retirés, pourquoi, combien de morts, par quels labos, pour quels bénéfices, qui était le président de la commission pour l’AMM, quels étaient ses liens avec l’industrie, qui était le ministre de la santé…. et y ajouter les vidéos/articles des crétins qui mentent en donnant les bons chiffres.
            Un site grand public facilement trouvable et à chaque débat que ce soit papier, télé, radio, internet, renvoyer le pourvoyeur de bonnes nouvelles que tout va bien vers ce site et lui demander d’expliquer comment cela est possible.
            Mais ce scénario est une chimère car PERSONNE (ou alors 3 péquins que l’on ne verra qu’une seule fois) ne voudra le faire de peur de perdre sa place de caniche que l’on invite et que l’on fait se sentir important. Et lorsqu’une personne se fait maltraiter injustement par la presse et/ou les politiques et/ou l’opinion personne ne fait corps derrière. Genre cabinet fermé pour une journée en signe de protestation. Mais cela n’arrivera jamais. pas de vague, je vaccine pas mes enfants et fait des certifs, que les enfants des autres se démerdent.
            hypocrate est mort et la confiance dans la médecine s’érode doucement mais sûrement. cela deviendra un métier qui ne fera plus rêver et petit à petit il disparaîtra. Il y aura les hôpitaux publics ou l’on ira (pas tous) qu’en cas de danger grave et immédiat avec pronostique vital engagé, sinon on fera comme avant, le rebouteux et le cataplasme à la moutarde. Ce n’est même pas certains que l’on vive moins vieux.

          4. @Herve_02 :
            Ce n’est pas l’obligation de manière générale qui me dérange. Lorsque des pouvoirs publics décident des obligations qui sont rationnelles, j’y suis tout à fait favorable (exemple : ceinture de sécurité, pas de téléphone portable au volant, pas de cigarettes dans les lieux publics et confinés, scolarité obligatoire à 6 ans mais certainement pas à 3 …).
            Le problème des obligations vaccinales est l’absence de rationalité. C’est le fait d’interdire au citoyen d’estimer qu’un traitement médical pourrait être défectueux, c’est la toute-puissance des experts, c’est une grave limitation de l’autorité parentale concernant la santé des enfants et le droit aux familles de décider de vivre selon ses propres convictions, c’est la mise en danger de la santé d’autrui sans contre-pouvoir, c’est une humiliation de l’individu, c’est la réquisition de la force publique pour faire la promotion de produits pharmaceutique, c’est l’absence de proportion entre le risque à prévenir et la contrainte envisagée (avec une présupposition obligatoire que le bénéfice / risque est bénéfique), c’est une philosophie perverse reproductible à l’infini sur beaucoup d’autres thématiques (et d’ailleurs déjà reproduite …), c’est la pression sur les chercheurs pour ne pas remettre en cause non plus la qualité du travail d’entreprises privées, mais pour s’attaquer cette fois-ci à des POLITIQUES (cad des gens qui ont un réseau direct permettant de contrôler l’individu, souvenez-vous du maccarthysme), c’est surtout la DRAMATISATION DE L’ANECDOTIQUE… On pourrait trouver beaucoup d’autres inconvénients à l’obligation vaccinale.
            La problématique de l’obligation vaccinale est POLITIQUE là où la problématique de la vaccination est médico-scientifique. Et puisque Michel me demande d’être prudent en faisant la promotion de l’article au sujet de la “mystification de la myofasciite à macrophage” je lui rappelle à quel point l’obligation vaccinale interdit très précisément la prudence du chercheur en le soumettant à l’approbation de ceux qui font les lois d’obligations vaccinales.
            L’aluminium est peut-être un problème … simplement il me semble clair que le fait d’extrapoler ce composant des vaccins comme un problème MAJEUR relève d’une manipulation. Si vous voulez savoir en quoi c’est une manipulation, il faut lire l’article de Marc à ce sujet (Aluminium et adjuvants – II. A qui profite la mystification de la “myofasciite” ? , le premier article expliquant en quoi le travail du GERMMAD n’est pas sérieux). Si vous avez lu Georget, vous savez quels sont les risques liés aux vaccins, la question aluminique ne représente que quelques pages dans ses livres … Les vaccins intègrent aussi des conservateurs, des inactivateurs, des virus qui peuvent être mal inactivés / insuffisamment atténué, des virus contenues dans les cellules ayant servis à cultiver les souches vaccinales etc. Dans de telles conditions, pourquoi focaliser sans arrêt l’attention des gens sur l’aluminium ? C’est incompréhensible …
            La force des articles de Marc Girard est que son point de vue de spécialiste du médicament semble impossible à réfuter, il n’est pas soumis à interprétation comme c’est le cas pour les textes de Georget… Ses articles montrent que la LOI n’a pas été respectée, c’est cela qui rend (par exemple) ses articles sur les eunuques du vaccin hépatite B aussi dangereux pour les projets du ministère … Son obsession n’est pas d’expliquer les mécanismes biologiques à l’origine des troubles neurologiques liés au vaccin hépatite B, son obsession est de montrer que malgré les alertes (dont la première provient du fabricant, puis ensuite de l’étude Hernan and Coll qui a affolé l’administration sanitaire) la commercialisation a tout de même eu lieu… avec une valence hépatite B rendue obligatoire au 1er janvier 2018. Un autre exemple d’article qui est effrayant pour Buzyn est celui relatif au Gardasil (Eléments pour un vrai débat).
            En fait, il montre la malhonnêteté des différents intervenants du dossier alors que des faits clairs étaient établis en matière de pharmacovigilance, mais aussi au moment du développement de ces vaccins. Il montre sans cesse que la loi n’a pas été respectée.

          5. Hervé_02 :
            Sinon, j’ai bien compris l’allusion à l’adamentium … 😉

          6. @Émilio
            “Ce n’est pas l’obligation de manière générale qui me dérange. Lorsque des pouvoirs publics décident des obligations qui sont rationnelles, j’y suis tout à fait favorable (exemple : ceinture de sécurité, pas de téléphone portable au volant, pas de cigarettes dans les lieux publics et confinés, scolarité obligatoire à 6 ans mais certainement pas à 3 …).”
            Ce que vous montrez c’est une acceptation de contraintes que des limites que VOUS fixez. Ce que vous appelez rationnel est un jugement et non une rationalité per se.
            Pourquoi la scolarité à 6 et pas à 3 ou 7 (chez steiner, je crois qu’on ne fait rien avant 7 ans). Parce que votre dogme est que l’école est une bonne chose (je ne le pense pas), juste à partir de 6 ans. Pour développer un peu, nous sommes tous différents, mais nous sommes censés apprendre tous les même choses en même temps. C’est juste stupide.
            Il est là, je crois votre problème majeur. Vous ne comprenez pas que ce qui vous semble logique ou on contraire vous semble un obligation insupportable n’est pas une sorte de vérité vrai révélée par un être omniscient mais le résultat de vos choix ‘politiques’.
            Ainsi mourir parce que l’on a pas sa ceinture ou mourir parce que l’on se suicide à cause du harcèlement au travail ou de la dépression au chômage, on est mort de la même manière. Qu’est ce qui justifie pour vous l’obligation de la ceinture ?
            Qu’est ce qui justifie pour vous l’obligation d’instruction (qui n’est pas l’école) ?
            Et bien, d’autres personnes pourraient donner les même réponses pour l’obligation vaccinale. La question qu’il faut se poser est : est-ce que c’est dangereux pour la santé ?
            Et nous repartons dans le cycle infernal que vous exécrez. Soit les vaccins sont dangereux et l’obligation est immonde, soit ils ne le sont pas et donc pourquoi pas, comme la ceinture ou l’éducation.

    6. C’était quoi les messages ?
      Moi j’ai fait une recherche google sur le nom de l’admin de la page, le dénommé Nicolas Thebreuth (ça semble être un pseudo, à part une page facebook, un commentaire hallucinant sur le figaro et 2 forums sur les vaccins, ça ne renvoie rien de pertinent).
      Si tu veux voir un modèle de propagande, va lire son commentaire sur le site du figaro sur l’hépatite B, tous les poncifs débiles y sont Je pense que ces gens font juste des copier/coller.
      De toute manière j’ai remarqué que les sites pro vaccins en vue (rougeole épidémiologie – qui s’est fait cartonné par Marc Girard vue la nullité de leur article sur l’hépatite B) ressemblent furieusement à du ghostwriting. Le dernier site que j’ai cité en est un exemple frappant.

      1. “rougeole epidemiologie” et Julie Boulier = lourds conflits d’intérêt
        Julie est intervenue sur les sites Hippocrate et Pindare, prevention sante… pour asséner sa propagande, tjs la même méthose
        https://www.vaccinestoday.eu/about-us/who-we-are/
        Nicolas Thebreuth a été aussi très actif sur le site prevention sante pour déblatérer le baratin habituel et il vient voir sur le site de MDL ce qu’il s’y passe

        1. Julie Boulier et Louise Cluny sont des pseudos. (c’est pour ça que je parle de ghostwriting surtout dans le cas de vaccinestoday manifestement il y a des gens sans aucun rapport avec les professions de santé qui ont accepté de servir de prête nom pour des articles – je pense – écrits par d’autres – comme c’est courant depuis fort longtemps dans le milieu).
          Pour Louis Cluny, une recherche google ne donne rien de pertinent à part 2 comptes facebook/google+ à l’abandon et dédiés à la propagande vaccinale, ainsi qu’un profil doctissimo avec 2 photos débiles
          Il y a bien une “Julie Boulier”
          http://episante-bfc.org/personnes-ressources/conseillers-methodo/julie-boulier
          “l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé (IREPS)”
          en plus ses actions sont généralistes ( https://www.lejdc.fr/chateau-chinon-ville/2016/05/24/les-jeunes-stagiaires-informent-les-ecoliers_11926292.html ) nutrition, tabac… elle intervient auprès des enfants pour des “renseignements pédagogiques” http://www.unss58.org/documents/infos%20unss/2016-2017/JourneePSJ-58.pdf
          elle aurait une compétence “bucco dentaire”
          https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=18&ved=0ahUKEwibxu6bqo_bAhUJEVAKHTP8BxQ4ChAWCFAwBw&url=http%3A%2F%2Fwww.mutuelle-depeche.fr%2Fmedia%2Fdata%2Ftelechargements%2Fdocuments%2Ffile-31.ppt&usg=AOvVaw2WtR1vLAzv_6ibZfCKovGQ
          le blog rougeole épidémiologie est anonyme et trop bien informé, c’est un recueil d’éléments de langage et de propos manipulatoires sous un bon vernis scientifique (sans doute produit par des équipes de communication spécialisées).
          Donc soit c’est bien elle et cela fait partie de ses “missions” professionnelles, soit comme je le crois, c’est du ghostwriting.

  7. Pour ne pas réduire trop la largeur des cases par un enchainement de répondre je reprends ici sur les centenaires. D’abord ce que j’ai rapporté de Jeanne Calment, elle l’a dit à la télé, elle avait 114 ans (je l’ai entendu et vu) : “jusqu’à 90 ans …”. Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas savoir ou comprendre le pourquoi qu’on peut écarter le cas. Il existe et il montre que nous sommes loin d’avoir tout compris du fonctionnement de la vie.
    Il y a une cause qui peut être très importante et qui sont les microbiotes (intestins, bouches, rhinopharynx) et qui ne sont pas forcément tous sous la dépendance de la nourriture. Pour l’intestin ça parait évident qu’il l’est. Oui sans doute et pourtant il y avait l’étonnante endurance des Apaches en Arizona, capables de courir toute la journée dans les montagnes avec des mocassins de leur fabrication et de recommencer les jours suivants. En Arizona l’air est tellement sec que rien ne pourri. Les Apaches faisaient sécher la viande au soleil ; le bois ne pourrissait pas ni les carcasses d’animaux. A Tucson les Américains entreposent sur des pistes les avions désaffectés car ils ne rouillent pas.
    Pas de décomposition animale ou végétale, pas de microbes pathogènes. Un médecin militaire américain qui avait soigné les Apaches en Arizona a témoigné qu’ils n’avait jamais vu de maladies respiratoires. De plus ils vivaient en altitude, certains à 2000m.
    Et si cette extraordinaire endurance des Apaches était due pour une large part à cette absence de décomposition des cadavres animaux et végétaux, ce qui leur permettait d’avoir des microbiotes particulièrement sains ? En particulier ce qu’ils mangeait n’était pas pollué par des pathogènes. Certes les Apaches de l’époque faisaient rarement des centenaires mais leur vie était particulièrement mouvementée. Cependant Velardé, qui fut chef des Apache Jicarilla et connu une vie plus tranquille, est mort en 1958 à l’âge de 107 ans. Il fut le dernier des chefs indiens vivants et ayant connus l’époque avant les réserves.
    Je crois avoir lu que le microbiote intestinal de l’enfant était très lié au microbiote vaginale de la mère à la naissance et que sa composition initiale était déterminante pour le reste de la vie. Les études réalisées aujourd’hui semblent montrer la très grande importance des microbiotes dans l’état de santé.
    Ce sont des pistes de réflexions et de recherches …

    1. @ BG
      Avez-vous lu “Pour en finir avec Pasteur”?
      Car je pense que ce livre est fait pour vous!…
      Même si j’ai un peu de mal avec sa théorie sur l’origine psycho-biologique des maladies (il faut que je lise d’autres choses et que je réfléchisse à tout ça c’est trop complexe), je trouve sa vision du système immunitaire et des micro-organismes assez fascinante.
      Cette histoire d’échange de gènes entre les microbes et l’environnement et les interactions avec le système immunitaire pour permettre les adaptations et communiquer est plutôt révolutionnaire.
      C’est la raison d’être des maladies qui me perturbe le plus. Et pourtant, il dit beaucoup de choses très intéressantes à ce sujet mais je n’arrive pas à adhérer à tout; trop de zones d’ombres persistent.
      Le cerveau ne peut pas tout contrôler, je ne le pense pas.
      Est-ce que les troubles psycho-sociétaux peuvent déclencher les épidémies? Les épidémies ont-elles une raison d’être?
      La vision d’Ancelet sur notre société est très juste; ses allusions à Jung avec son inconscient collectif sont éloquentes; Cette conception holistique de l’homme, des micro-organismes au sein du cosmos m’a permis une réflexion d’une rare intensité!… (rien que ça, oui, oui!)
      Un livre dont on ne ressort pas indifférent, c’est le moins que je puisse dire!
      C’est aux antipodes des concepts médicaux actuels.
      Si quelqu’un a lu ce livre, j’aimerais bien avoir ses impressions!!!

      1. Je l’avais acheté il y a longtemps et … je ne l’ai jamais lu ! C’est pas bien mais ce que vous dites va certainement me relancer pour le faire. de plus. Pas de regrets car depuis je pense avoir beaucoup avancé sans partir de ses écrits, ce qui les rendra plus intéressants pour moi. Je vais peut-être pouvoir y voir ce que je n’aurai pas vu il y a 15 ans.
        Donc merci d’avoir pensé à moi !
        Je pense que je peux remettre mon slogan : la médecine c’est un peu de connaissances et beaucoup d’ignorance. Si on en savait davantage on ferait autrement.
        N’étant pas médecin et donc n’ayant pas le nez dans le guidon – il faut bien soigner avec les moyens du bord les malades qui se succèdent – ça donne plus le temps pour réfléchir aux fondamentaux oubliés de la structure même de la matière vivante ou pas et pour cela il existe un livre exceptionnel “L’eau et la physique quantique – Vers une révolution de la médecine” par Marc Henry professeur de physique à l’université de Strasbourg. 400 pages dont la lecture n’est pas toujours aisée mais on n’est pas obligé de tout lire. Il retrace l’évolution de la Physique et montre comment cela s’applique à la vie.
        Quand j’enseignais maths et statistiques à des étudiants de SVT je pouvais échanger avec des profs de biologie. L’un dira : “la seule chose qui nous intéresse en physique c’est l’optique à cause des microscopes ….” Je pense que Marc Henry éclaterait de rire si je lui racontais cela !
        Sanofi se déclare leader dans les sciences de la vie. Sauf que les sciences de la vie se sont développées en oubliant l’essentiel. On observe aujourd’hui une volonté d’empêcher toute évolution et beaucoup y participent plus ou moins passivement par le seul fait qu’ils pressentent qu’ils ne sont pas prêts pour cela et qu’ils perdraient alors prestige et pouvoir. C’est un comportement classique mais je suis aujourd’hui convaincu que pour sortir des obligations vaccinales (c’est l’orientation initiale de ce fil) il faudra d’abord sortir de l’ornière dans laquelle on veut maintenir ce qu’on appelle les sciences de la vie qui, comme le dit Marc Henry, peuvent être justes, mais dans un certain cadre dont il faut sortir. C’est le cadre qui est faux ou disons plutôt qui tronque la réalité.

        1. Eric Ancelet et maintenant Marc Henry!
          Marc Henry, c’est du génie brut de décoffrage pour les uns et de la folie brute à coffrer pour les autres, raison pour laquelle il est fascinant et du coup…
          Voilà qui ne va pas arranger mes bidons avec Marc Girard… Mais j’y pense, il ne connaît pas mon beau visage, le Grand? Ma mère me dit toujours que depuis que je me suis fait couper les cheveux très courts ça me fait une tête de bouilloire, pas comme sa tête à lui qui ressemble plutôt à celle d’un empereur romain (je l’entends d’ici, mais qui l’autorise à parler de Rome, Reliquet n’y comprend rien en empereur etc…)
          Donc? ça. J’aime bien ma vie.
          https://www.agirsantenaturelle.fr/dr-vincent-reliquet/

      2. En parcourant Ancelet j’ai vu qu’il faisait allusion à Jules Tissot prof au Museum d’histoire naturelle. Je peux vous dire quelque chose à ce sujet car je m’étais beaucoup intéressé à ses travaux. Il a indubitablement fait des erreurs MAIS il a aussi fait une très belle découverte sur le bacille de Koch devenu Mycobacterium Tuberculosis quand on a découvert qu’en fait il se présentait en filaments et non en bâtonnets comme on l’a longtemps affirmé.
        Tissot avait découvert cette forme en filaments et produit des photos que j’ai pu voir dans un livre oublié en 1936 soit 40 ans avant que la science ne redécouvre cela. Les méthodes de préparation des tissus fragmentaient les filaments, d’où des bâtonnets. Tissot explique fort bien dans son ouvrage de 1946 comment, après de nombreux tâtonnements, il en était arrivé à une méthode de préparation plus respectueuse des tissus, ce qui lui permettait de voir les filaments et de les photographier, ce qui, à l’époque était exceptionnel.
        Mais sa méthode de préparation lui a permis d’aller plus loin encore : elle lui a permis de photographier les mitochondries sous la forme d’un réseau connexe et non pas de mitochondries éparses en bâtons, en Y ou autres formes comme on les décrivait et qui apparaissent alors comme les débris d’une structure détruite. J’ai les photos et je les ai montrées à des biologistes de l’université où je travaillais, ils n’avaient jamais vu cela.
        Plus encore, il a photographié la connexion continue entre le réseau mitochondrial et les filaments de BK pour arriver à la conclusion que, dans certaines conditions, le réseau mitochondrial connexe peut ne plus rester stable dans sa structure et émettre des filaments donnant la maladie tuberculeuse.
        Avec cette conclusion qu’il n’est pas nécessaire d’avoir été contaminé par une mycobactérie tuberculeuse pour faire la maladie et qu’il est possible, dans certaines conditions, de générer soi même son propre bacille tuberculeux par dégénérescence du réseau mitochondrial pulmonaire. Cela n’exclut pas la transmission par contagion.
        Tissot a pu écrire : “ce fait rend assez piquant l’opinion qu’on a pu émettre que ces filaments, qui seraient émis par les cellules lymphatiques, sont des prolongements destinés à venir phagocyter les bacilles de Koch alors qu’ils sont ce bacille lui-même.”

  8. Je voulais apporter une petite précision sur l’invention du Karaté. En fait le karaté à été inventé en chine, la meilleure des preuves est que karaté signifie à l’origine main de Cathay, cette art était appelé aussi main des Tang. Gishin Funakoshi, un okinawaien, voulu introduire et populariser le karaté au japon comme Jigoro Kano le fit avec le judo. Conscient du nationalisme des japonais et des difficultés d’introduire une pratique d’origine chinoise Funakoshi remplaça l’idéogramme cathay par l’idéogramme vide qui se prononce pareil. Ainsi main de chine devint main vide.Alors comment le karaté est il arrivé à okinawa? Comme l’a dit le dr de Lorgeril okinawa entretenait des relations privilégiées avec la chine , des okinawaiens sont allés étudier au prés de maitres en chine et il y avait à okinawa une enclave chinoise où des okinawaiens privilégiés pouvait être initiés.

  9. @ Reliquet
    J’assume parfaitement accorder une haute valeur épistémologique et éthique aux questions de forme syntaxique. Mais, sauf astuce technique qui m’aurait échappé, il s’avère que quand tu interviens sur un forum tel que celui-ci, tu n’as plus aucun moyen de revenir en arrière quand tu as cliqué sur « envoyer », ce qui relativise mes exigences de forme dans ce contexte.
    Pour le reste, je suis désolé de constater que tu t’obstines au-delà de la décence dans une discussion où tu n’as véritablement aucun argument fondé sur des observations ou expériences personnelles. Ne t’en déplaise, MOBG avait tous les éléments matériels pour agir, notamment des expertises exceptionnellement fouillées et précisément documentées, des moyens financiers et juridiques considérables : c’est donc ailleurs qu’il faut chercher pourquoi elle s’est « plantée », mais je n’ai pas la notion que tu te sois attaché à un minimum d’enquête sur le sujet.
    Enquêter : tu peux ironiser (une fois encore aucun élément de fait) sur mes « cachotteries », mais tu aurais pu trouver sur mon site des informations précises sur le fonctionnement du Pôle santé (càd de MOBG, puisqu’elle y faisait la loi) que des lecteurs plus attentifs que toi (dont pas mal de juristes) ont jugées accablantes. Tu y trouveras également des informations sur les pressions qu’un juge d’instruction peut exercer sur un expert : au fait, en parle-t-elle dans le livre que tu promeus?
    Réfléchir : as-tu jamais réfléchi (pièces en mains, là encore) sur la notion de « secret de l’instruction » et sur son instrumentalisation visant à réduire l’expert au silence ? Il y a pourtant une jurisprudence assez précise, remontée jusqu’à la Cour européenne, et qui parle de moi comme par hasard: en as-tu connaissance?… Il est parfaitement exact que je suis loin d’avoir « tout dit », mais non moins exact que personne – toi pas plus que les autres – ne s’est proposé pour me protéger si l’envie m’en prenait : sois assuré que le risques encourus vont TRÈS au-delà de la banale comparution qui t’a tellement impressionné devant l’Ordre des médecins…
    Au fait, tu veux dire quoi en soutenant « je n’interfère pas dans ce que je ne comprends pas » ? En l’espèce, tu n’as manifestement rien compris, mais ça ne t’empêche clairement pas d’interférer. C’est trop facile de prendre parti sur tout et n’importe quoi tout en esquivant la réfutation au motif de ton ignorance posée non comme délimitation, mais comme revendication d’impunité.
    Loin de moi l’idée de contester ta liberté de parole : mais une fois encore, je ne parviens pas à comprendre ce besoin de prendre publiquement la parole sur des problèmes dont tu ne connais manifestement RIEN et dont tu ne mesures pas l’immense portée. Il va de soi que la question posée passe largement ton humble personne, mais qu’elle touche au fonctionnement de la Toile.
    Concernant ta dernière question, j’ai toujours eu une éthique de relecture calquée sur l’exemple des humanistes, et ne manquerai pas d’accueillir ton manuscrit avec bienveillance. Mais ma bienveillance n’implique pas que j’irai jusqu’au bout si ça me fait trop chier : j’aurai notamment besoin d’apercevoir un minimum de suite dans les idées que tu exposes.

    1. Si j’étais le cowboy, mon amour (un peu comme Hiroshima de l’autre), je n’insisterais pas sur le terrain juridique avec un animal comme tonton Marco…
      Dans ce domaine (et peut-être dans d’autres), il devrait déjà être au Ministère ; mais comme il est aussi “fémininisé” que Jeanne d’Arc, donc inapte à de hautes fonctions (comme moi mais en moins pire), il ronchonne… pour notre plus grand bonheur !
      Merci cowboy !
      Merci tonton !
      Vos échanges, un peu machistes, nous informent (moi au moins) ; et c’est là l’essentiel. En plus vous êtes amusants…

      1. En attendant, Marc Girard a été celui qui a dénoncé la menace d’élargissement des obligations vaccinales d’une manière suffisamment obsessionnelle pour être à la hauteur de la situation.
        Il est de très loin celui qui a le plus spécifiquement écrit sur cet immense problème des obligations vaccinales, qui représentent une très grave réhabilitation d’un principe de gestion de la société. Ce principe de la contrainte de gens qui ne sont coupables d’aucune faute octroie d’immenses pouvoirs à des individus pour exercer de force la médicalisation sur NOS corps, dans le seul but de satisfaires LEURS obsession et leurs intérêts.
        Il dénonce le principe de l’obligation vaccinale depuis longtemps, en le présentant comme l’aboutissement d’un processus de corruption, d’incompétence, de dépolitisation, avec des médias de plus en plus envahissants, qui ouvre la porte à un nouveau monde dans lequel la dignité des individus va être démolie selon une méthode de plus en plus sophistiquée, qui fait la promotion d’une prétendue révolution technologique au détriment de toute compassion pour des individus qui désirent simplement vivre de manière paisible… avec une impossibilité de simplement penser de manière autonome, sans le filtre des médias qui focalisent sans cesse l’attention des citoyens sur des anecdotes, plus particulièrement sur LA santé, et qui leur interdisent de hiérarchiser l’information de manière correcte.
        Je vous assure que le jour où j’ai compris la valeur prédictive de ses articles (depuis l’article “Avis du HCSP sur les obligations vaccinales – I. L’heure du coup de force tant redouté ?”), ça ne m’a pas du tout fait rire …
        Merci à lui pour son travail.

    2. J’espère qu’un jour, quand vous ne risquerez plus rien et que toute action en justice sera éteinte à votre égard, vous direz tout.

  10. @ Marc Girard
    (Comment ça @ Vincent Reliquet, et la protection de mon intimité alors ? J’ai un pseudo moi merde alors, à l’avenir veille à bien l’utiliser, c’est tellement plus confidentiel. :)) )
    Cher nouveau non-ennemi,
    Je profite du fait que tu sois apparemment d’humeur exceptionnellement badine, presque mondaine, pour avancer dans mon propos.
    1- Dans la vie il arrive que l’on soit ami avec deux personnes qui ne s’entendent pas, et on ne se sent pas un instant redevable des patins que l’un oppose à l’autre. C’est vos affaires, s’en mêler expose l’imprudent pétri de bonnes intentions aux pires calamités en retour, donc non merci, je n’interfère pas dans ce que je ne comprends pas.
    2- S’agissant de la “belle et ténébreuse” Marie-Odile Bertella-Geffroy (bien vu le coup du MOBG dans ta réponse pour éviter une faute d’orthographe, tu es malin, on le savait déjà) que je voudrais ériger en star, tu te replantes! Son constat final est qu’elle a parfaitement échoué dans sa mission, mais qu’elle veut expliquer preuve à l’appui qu’elle n’avait aucune chance de réussir quoi que se soit dès le départ.
    A la fin elle plaide même pour un statut protégé des experts afin que ceux-ci ne puissent plus se faire exécuter par l’adversaire avec la certitude de ne plus jamais les voir revenir dans le jeu alors tu vois, elle pense encore à toi, ta belle et ténébreuse, elle t’aimerait pas en secret des fois? Ou alors tu ne nous aurais pas tout dit des dessous (?) de l’instruction de l’hépatite B? :)))))
    3- Je rédige actuellement avec délice un article qui s’intitulera probablement “Pharmafia-10, Médecine-00”.
    Il y aura du Marc Girard dedans je te préviens, car je suis obligé de t’y inclure. (il faut toujours du sexe dans un article que l’on veut très lu sinon on perd rapidement tous les obsédés et du coup on n’a plus de lecteurs)
    Ne me pique pas mon titre surtout, je te connais toi et tes billets assez intéressants, quand on lit tes manchettes on sait déjà qu’on va plonger jusqu’au bout.
    Tu voudras bien me le relire avant parution mon p’tit Agace-Coquin, dis Papy?

    1. Ca c’est des escarmouches ( en espérant que cela ne restez que des escarmouches…) plaisantes et instructives ! A coups de seringues vaccinales peut-être ? Non, je ne crois pas, sans doute quelques piqûres de rappel, mais gare aux effets secondaires…
      Bonjour aux “frères ennemis” ( vous vous souvenez d’eux ?)
      https://www.youtube.com/watch?v=0lCAvfHGVoo
      Bon visionnage.

  11. En pleine lecture du livre “Pour en finir avec Pasteur” de Eric Ancelet, livre stupéfiant et passionnant où les microbes n’ont plus la fonction de serial killers que notre médecine leur attribue et où le système immunitaire n’est plus un système de défense mais un système de communication (les maladies ayant elles aussi une raison d’être mais là il faut que je réfléchisse encore longtemps!), je retire une petite citation:
    “La contrainte vaccinale amène à réfléchir sur l’idéologie de la prévention et la normalisation de nos sociétés. Education ou coercition? La politique de prévention vaccinale est un compromis permanent entre libéralisme et paternalisme, qui fait appel à la responsabilité de chacun dans le seul but d’imposer en douceur des contraintes collectives qui vont à l’encontre de la liberté individuelle. En d’autres termes, l’obligation vaccinale reflète une volonté constante des politiques de “domestiquer les masses”, soumettre le “troupeau humain”, et notamment les minorités qui refusent de se fondre dans un idéal d’uniformisation centré sur le modèle de la société industrielle occidentale. Pour parvenir à ses fins, un despote doit exploiter sans vergogne toutes les cordes sensibles de l’inconscient humain: la peur et le remords, la culpabilité et la dévalorisation, avec comme cible privilégiée l’enfant et comme moyen la propagande.”

    1. Étant donné le rôle “positif” des maladies infectieuses bénignes dans la “fabrication” de l’immunité, la vaccination de masse ne se justifie en rien,et surtout pas contre des maladies infectieuses qu’il est “nécessaire” de faire, à part dans le cas hypothétique de survenue d’une épidémie massive d’une maladie qui se distinguerait par son extrême gravité (genre grippe espagnole ou grande peste) mais quelque chose me dit qu’on est pas près de revoir ce genre de choses tant que les standards sanitaires resteront ce qu’ils sont.

    2. On est sans doute très loin d’avoir tout compris sur l’immunité. Il y a l’exemple de Jeanne Calment. A 114 ans j’ai pu l’entendre à la télévision. Elle disait que jusqu’à 90 ans elle n’avait jamais senti son corps, qu’elle n’avait jamais vu un médecin et qu’elle n’avait jamais été malade.
      Pourtant elle a certainement rencontré de nombreux pathogènes au cours de sa très longue vie. De plus, à part peut-être la variole, elle n’avait eu aucun vaccin. Serait-elle née bardée de multiples anticorps contre toutes sortes de pathogènes ou les fabriquait-elle spontanément ? Il faut chercher autre chose pour comprendre. On ne résout pas le problème en disant “c’est un cas exceptionnel, point” comme on le fait trop souvent pour évacuer ce qui dérange. Son cas montre à lui tout seul qu’il y a quelque chose que nous ne connaissons pas, qui est certainement très important et qui remet en cause tout ce que nous croyons savoir.
      La médecine c’est un peu de connaissances et beaucoup d’ignorance. Si nous en savions davantage, nous ferions autrement.

        1. Personne n’a dit le contraire. C’est juste que venant de certains (notre ministre, les membres du CTV, de la HAS etc…) on aimerait bien un peu d’humilité plutôt que l’idée qu’ils savent mieux ce qui est bon pour nous que nous mêmes.

        2. Ouais . Surtout elle … qui a vendu sa maison en viager à son médecin traitant ( c’est donc qu’elle en voyait un de temps en temps) lequel est mort bien avant elle ce qui a été tout bénéfice. D’où l’utilité d’ avoir un médecin ( humour)

          1. En pratique, il est impossible pour un médecin d’acheter en viager le bien d’un de ses patients. C’est heureux d’ailleurs.
            Madame Calment avait vendu à son notaire…

      1. Pouquoi est ce qu’on ne pourrait pas dire que c’est un cas exceptionnel ? Car c’est bien effectivement un cas exceptionnel.
        Il me semble bien plus interessant de regarder Okinawa ou les centenaire se compte par centaines plutot que Jeanne Calment … C’est un peu ce que fait l’Amiral avec la diet med plutot que le chocolat de Calment ou les trois oeufs par jour sans legumes de la doyenne actuelle (116 ans).

        1. Même les données d’Okinawa sur les centenaires sont suspectes.
          Lisez mon rapport d’enquête (sur place) sur le sujet…
          On vit avec des mythes !

          1. De mémoire, il me semblait avoir lu entre temps que le nombre de centenaires était surestimé (décès non déclarés ou avec retard par les familles pour continuer à bénéficier de l’argent affecté à ces personnes âgées) mais que en refaisant les comptes, on arrivait quand même à une proportion plus importante que dans le reste du monde.
            Je ne sais plus où j’avais lu ça, vous l’infirmez donc ?
            En parlant d’Okinawa ou du Japon. De très loin, puisque je n’y suis jamais allé, et de façon très théorique, car je n’ai jamais essayé, j’ai cru comprendre que cet espèce d’empirisme hyper sérieux des “Seifuku” (= nombreuses techniques de reboutage et assimilé), des “kuatsu” (techniques anciennes de soins de dojo ou de guerre à l’origine, avec énormément d’actions de réanimations possibles, dans pleins de positions différentes, avec le blessé, l’évanoui, la personne en syncope, etc. souvent en position assise, par exemple avec refoulement des intestins pr simuler et stimuler l’expiration, et relâchement pr simuler et stimuler l’inspiration ; techniques dont seraient issus au moins deux de nos techniques de secourisme pr la position couchée : massage cardiaque externe, bouche à bouche) ou encore les exercices de concentration d’énergie dans le ventre étaient tenus localement comme ayant une part importante dans la longévité en bonne santé, en plus de l’alimentation et de l’activité physique.
            A tout hasard, vous ou tout passionné du Japon passant par là, avez vous été confronté à ces pratiques, et vous ont elles parues intéressantes?

          2. Mes doutes à propos d’Okinawa ne sont pas spécialement les miens mais ceux de collègues japonais. Comme vous le savez, ceux d’Okinawa ne sont pas vraiment des japonais vrais, un peu chinois quoi ; par exemple, ils avaient le droit de s’exiler, pas les japonais…
            La question pour eux est : non pas s’il y a beaucoup de centenaires à Okinawa mais s’il y en a plus qu’ailleurs au Japon ?
            Pour vos autres questions, je ne sais pas, désolé, sauf une certitude : c’est bien à Okinawa qu’on a inventé le Karaté et d’autres techniques de combat à mains nues. Et vous savez sans doute pourquoi : ils n’avaient pas le droit de porter des armes (couteau, épée) contrairement aux vrais japonais…

          3. Tiens c’est marrant, je savais pas qu il y avait aussi ce genre de pratiques energetiques au Japon. J’ai plutot pratique ca en Kung-Fu (donc chinoix). C est interessant !

          4. Pardonnez moi de glisser ce commentaire à propos des centenaires. J’ai reçu ces jours ci un exemplaire de ma mutuelle la MGP dans laquelle figure la liste de “ceux qui nous ont quitté” et dont l’avis est parvenu à sa connaissance. Il s’agit d’un trimestriel je crois et comme a chaque fois je regarde le noms des disparus ( il s’agit aussi de la famille d’adhérents) je suis très étonné du nombre CENTENAIRES ( plus de femmes que d’hommes ) recensés, plusieurs à 104 ans , une à 105 ans, le nombre encore plus grand de nonagénaires – près du seuil du siècle – des très nombreux octogénaires – en majorité – et peu de septuagénaires ( oui je sais, ça me rassure un peu ) quand à ceux qui décèdent plus jeune, bien moins nombreux, il s’agit souvent sans doute d’accident ou de maladies graves. C’est classé par région et je voulais vous le faire parvenir pour une étude statistique si ça vous intéressait, mais j’ai commis l’erreur de laisser trainer ce magazine … et mes petites filles en ont fait des confettis après moult dessins . Si je parviens à m’en procurer un autre cela démontrera qu’il n’y a pas qu’à Okinawa qu’il y a de nombreux centenaires.
            Le seul hic est qu’on ne connaît pas les causes des décès. Cela aurait pu être intéressant.

          5. Vu l’état dans lequel ils finissent, je ne suis pas sûr d’avoir envie d’être centenaire…
            Encore moins savoir de quoi ils souffrent ou de quoi ils meurent…
            Laissons-les en paix !

        2. Ce que je voulais dire, et que j’ai dit, était que le fait que Jeanne Calment soit un cas exceptionnel est trop facilement utilisé pour évacuer tout questionnement fondamental à son sujet. Ces habitudes alimentaires ne sont que des amusettes qui détournent l’attention. Je l’ai entendu dire que “jusqu’à 90 ans elle n’avait jamais senti son corps, jamais été malade”. Les habitudes alimentaires n’y sont évidemment pour rien, il y avait autre chose dès le départ, de beaucoup plus fondamental et qui nous échappe.
          Quand elle a vendu en viager elle avait plus de 90 ans et l’acheteur était convaincu qu’elle n’en avait plus pour longtemps et qu’il allait faire une excellente affaire …Si c’avait été son médecin traitant, il se serait montré très mauvais médecin car il aurait pu voir qu’elle était en parfaite santé. Je ne serai pas rassuré de vendre en viager à mon médecin traitant !!! Pourquoi pas à mon chirurgien juste avant une importante opération ? Cela fait plusieurs années que je ne suis pas allé voir un médecin.

          1. @ cardiomindfulness a raison, c’est à son notaire qu’elle l’a vendu…

          2. cardiomindfulness est quelqu’un de très très fort…
            Il a toujours raison quand il intervient !
            Et d’ailleurs il est toujours d’accord avec moi… Oups !

          3. “Les habitudes alimentaires n’y sont évidemment pour rien”
            Houla, l’Amiral ne va peut etre pas etre de ton avis … Bon c’est une plaisanterie !
            Je sais pas trop si on doit vraiment comprendre quelque chose sur un cas aussi particulier. Ca me ferait un peu penser a chercher le pourquoi d’un gars qui serait mort en se prenant une meteorite sur la figure. C’est extraordinairement rare (du meme ordre de grandeur que Calment) mais on peut pas vraiment en dire grand chose … Sur ce qu’elle raconte de ne jamais avoir ete malade … elle a dit ca a 90 ans … est ce vraiment credible ? Bref … pas forcement convaincu mais pourquoi pas … 😉
            Desole pour les reponses un peu incisives hier, j etais pas super de bonne humeur.

        3. @ Akira :
          je ne peux répondre qu’ici à ton message ci-dessous.
          Je ne vais pas chinoiser, d’autant que là je ne fais qu’étalage d’une très mince couche de confiture, j’évoque des pratiques qui ne se comprennent qu’en pratiquant, ce que je ne fais pas. En espérant que ça interpelle un vrai connaisseur qui viendrait préciser mes propos, car je pense qu’il y a beaucoup à retirer de ces méthodes.
          En Chine le lieu où on pratique cette concentration d’énergie dans le bas ventre est le Dan Tien? C’est ça ? Au Japon, Seika Tanden, au sein du Hara. Les deux sont au même endroit, trois doigts sous le nombril. Apparemment, ces pratiques seraient originaires de Chine, et peut être avant de l’Inde, mais au Japon elles ont pris un côté très épuré et qui se veut très efficace.
          Avec, si j’ai bien compris, 2 pratiques différentes.
          Une pratique plutôt d’orientation zen (l’ouvrage le plus célèbre ici a été “Hara” de Durckheim), parfois en partie réfutée par des pratiquants d’arts martiaux, qui font strictement la même chose mais en plus dynamique. Il y aurait un lien entre ces pratiques respiratoires donc (et accessoirement pour les médecins ici présents, j’avais d’après les conseils d’un ouvrage d’arts martiaux sur ce thème, conseillé à une personne souffrant d’hyperventilation – manque de CO2 dans le sang -, des fréquences respiratoires spécifiques indiquées dans cet ouvrage, ce qui lui avait fait beaucoup de bien, dans l’attente d’un rdv médical. Tout ça pour dire, au conditionnel, que cette façon très empirique de procéder au fil de l’histoire a donné des méthodes peut être encore très efficaces et surtout très pragmatiques) et les techniques de “secourisme” (étonnant de voir une illustration du XI ème siècle avec l’équivalent du massage cardiaque externe), la première amplifiant les effets de la seconde.
          La variété des techniques, des actions très spécifiques de réanimation de personnes étranglées (étranglement sanguin ou respiratoire) me font penser que des médecins chercheurs intéressés pourraient s’en saisir, je pense qu’il y a tout un champs à explorer. Ca peut paraître avec peu d’intérêt avec l’outillage dont on dispose maintenant (défibrillateurs, appareils respiratoires, etc.) mais pourtant ca répond à une très grande variété de cas de figures.
          Là on est dans le cadre d’accidents divers, de noyades, de blessures de guerre ou de dojo dont les syncopes nombreuses après strangulation ; par contre, pour les joutes verbales de haut niveau qu’il y a ici parfois, et que je regarde le plus souvent en spectateur étonné, je ne sais pas s’il y a des techniques efficaces de réanimation !

    3. Merci pour la citation
      Au moins Pasteur dit clairement ce que je pense de la “philosophie” de la vaccination:un instrument sadique et cohercitif au service du pouvoir
      Quelle et la meilleure preuve de soumission au système que d’obliger des parents à faire vacciner leurs enfants,alors qu’ils savent que le vaccin peut détruire leur santé

      1. Attention President!
        La citation n’est pas de Pasteur mais d’Eric Ancelet…
        Je viens de terminer son livre, il faut que le digère c’est extrêmement perturbant tout ça!

          1. Un de ses symptômes les plus impressionnant est l’hydrophobie : lorsque la maladie atteint un stade avancé, le malade développe une peur incontrôlée de tout liquide, et en particulier de l’eau.
            L’hydrophobie était jadis, l’autre nom de la rage
            Hydrophobia in Rabies 45 s
            https://www.youtube.com/watch?v=OtiytblJzQc

  12. @À Vincent Reliquet
    Le plantage du Pôle santé est tellement notoire qu’il va de soi même pour la presse à la botte. Il est tellement évident qu’il n’y a besoin d’aucun intermédiaire pour le constater (seize ans d’instruction sur l’hormone de croissance sans s’apercevoir que le « médicament » n’avait pas d’AMM – ce qui renvoie, juridiquement, à « l’exercice illégal de la pharmacie » : tu crois que les responsables sanitaires auraient pondu un élargissement aussi ahurissant des obligations vaccinales s’ils n’avaient été confortés par les magistrats « spécialisés » dans leur sentiment d’une impunité aussi inconcevable ?). Et tu viens benoîtement contredire, d’un revers de la main en plus, le technicien qui, probablement, a été le plus mandaté par le Pôle santé sur les affaires de santé publique (des milliers d’heures) et qui, à ce titre, dispose d’une expérience sans équivalent sur l’art de déliter l’évidence pénale tout en flattant les plus bas instincts des associations (demande à tes amies du REVAHB).
    Et tu lui opposes QUOI comme argument, hormis ta célébration d’une « synthèse sans faille » dont les failles sautent aux yeux du moins informé (quelle sanction des crimes sanitaires en France ? Exception remarquable : la condamnation de Garetta a été rendue possible précisément parce que ce fut l’un des derniers dossiers dont MOBG n’a pas eu la charge). D’une synthèse dont tu ne connais pas, non plus, les éléments (il faudrait un travail d’inventaire tant soit peu critique avant de promouvoir une « synthèse »).
    Et tout ça pourquoi ? Parce que ça fait bien dans le tableau de s’abriter derrière des figures de référence : on dirait que ça t’honore ce créer des héros que tu peux ensuite célébrer, dont la gloire et la vertu (auxquelles tu contribues) rejaillissent sur ton humble personne…
    S’il faut reprendre ma métaphore initiale sur « le club des bonnes copines », on voit qu’elles ne se contentent pas de papoter le dimanche soir sur le viol qu’elles sont subi la veille (comme tous les samedis soirs…). Ce n’est pas qu’elles ont pris goût au viol : mais c’est qu’elles ne peuvent pas – décidément pas – s’empêcher de fondre au souvenir du beau ténébreux qui les prises en stop.
    Juste avant le viol…
    Je ne peux pas empêcher Vincent d’être sensible au charme ténébreux d’une ancienne juge d’instruction excessivement médiatisée. Quant à Michel, il a semblé désapprouver ma vulgarité métaphorique. Pour me rattraper, qu’on me permette donc d’emprunter à Bossuet un constat politiquement plus correct, mais qui dit exactement la même chose :
    « Dieu se rit de ceux qui déplorent des effets dont ils continuent de chérir les causes ».
    Quand tu t’appliques à promouvoir une victimisation dont tu occultes le déterminisme, entends-tu le rire de Dieu, mon cher Vincent ?

    1. « Dieu se rit de ceux qui déplorent des effets dont ils continuent de chérir les causes ».
      MAGNIFIQUE !
      Le Bon Dieu ! Bossuet ! Ça commence à sentir le “dessous de soutane”…
      Mais le cowboy trotskyste a eu droit à du “mon cher Vincent” de la part du bon Saint-Vincent (prosternez-vous mon fils, et ne vous dépêchez pas, j’ai tout mon temps…°

  13. @ MT
    Par principe, je réponds toujours quand on m’envoie un message (même aux vrais cons, parfois pour leur confirmer qu’ils le sont effectivement). Donc, si pas de réponse, c’est que le message ne m’est pas parvenu. Qu’on se le dise (car c’est la moindre des éthiques quand on intervient sur la Toile): mon adresse e-mail est: docteur.marc.girard@gmail.com. Mais il arrive également que des correspondant (enfin: des qui voudraient l’être) me donnent une adresse e-mail évidemment fausse. Je rappelle aussi qu’il existe d’autres Marc Girard, dont un éminent spécialiste des vaccins au service de Pasteur: je pourrais écrire un bouquin sur les quiproquos, parfois hilarants, liés à cette homonymie (incluant une proposition de poste pour la fondation Gates: moi qui cherchait un peu d’argent dans le contexte des abominables sévices qui m’étaient infligés par les représentants de notre “justice” – incluant les amies ou égéries de l’excellent Vincent…). Je n’ai pas fait que souffrir, dans ma vie professionnelle…
    La question que vous posez est complexe et pas gérable en trois lignes: sauf erreur, vous faites allusion au site de VAERS, basé sur des notifications spontanées tout-venant (incluant celles de patients ou de consommateurs). Les problèmes liés à l’interprétation sont ceux de la pharmacovigilance (PV) fondée sur la notification spontanée: l’affaire Levothyrox illustre que même les spécialistes de PV les plus officiels (je ne parle pas des journalistes) n’ont toujours pas compris la nature des problèmes posés: quand vous avez une complication sur dix-mille qui vous est notifiée et que, grâce à la médiatisation, on vous en signale maintenant cent fois plus, vous avez l’impression d’une épidémie (une fréquence multipliée par CENT!!!), alors que vous êtes quand même passé à côté de 99% des cas (ceux qui ont échappé aux math modernes peuvent refaire le calcul; quant aux autres, ils ont toujours l’option des drogues récréatives ou du sexe compulsif, du désespoir, de l’entrée dans les Ordres, de l’affiliation au REVAHB ou à l’association E3M, d’un abonnement combiné à Prescrire et aux éditoriaux de Caroline Fourest, etc.).
    Vous trouverez quelques contributions perso sur le sujet en allant taper VAERS dans le fenêtre de recherche de mon site (juste à droite des onglets qui s’affichent en première page). Je devrais mieux faire, mais le temps me manque et, comme le fait remarquer Reliquet, je suis bien vieux, maintenant.

    1. Commentaires personnels basés sur mon expérience de médecin et de scientifique :
      1) ça fait longtemps que je n’ai plus d’illusions concernant l’indépendance de la Cochrane. Ça ne veut pas dire que tout est mauvais ou “horrible” ; seulement qu’il est impossible de savoir ce qu’il est utile d’écouter et retenir et ce qui ne l’est pas…
      2) ça fait longtemps que je n’ai plus d’illusions concernant l’indépendance de l’OMS. Ça ne veut pas dire que tout est mauvais ou “horrible” ; seulement qu’il est impossible de savoir ce qu’il est utile d’écouter et retenir et ce qui ne l’est pas…
      3) ça fait longtemps que je n’ai plus d’illusions concernant l’indépendance des Autorités sanitaires ici et ailleurs. Ça ne veut pas dire que tout est mauvais ou “horrible” ; seulement qu’il est impossible de savoir ce qu’il est utile d’écouter et retenir et ce qui ne l’est pas…

  14. Bonsoir docteur. Un peu H.S, mais on revient sur le sujet du Levothyrox :Selon un ancien chercheur en phamacologie et qui a travaillé chez Merck, je cite un extrait de l’article lu sur MSN :
    “Le problème dans la nouvelle formule est l’acide citrique qui, selon le chercheur, neutraliserait en partie la molécule active du médicament : “L’acide citrique est un puissant acide qui se trouve en grande quantité. C’est donc évident qu’il y a une réaction chimique. On met un acide avec un sel dans une quantité telle qu’on aura une dégradation de la thyroxine. Le principe actif va être sous forme acide, inactif. C’est de la chimie de base de première année de pharmacie…”
    Et comme le brevet termine en 2019, Merck a confondu vitesse et précipitation pour … le pognon !

    1. Ce qui devrait conduire à une hypothyroidie
      Or la symptomatologie de l’intolérance à ce médicament est très différente de l’hypothyroidie
      A mon avis, on nous cache l’existence d’un produit toxique dans ladite Nouvelle formule

    2. Sauf que le medoc fonctionne correctement pour la plupart des gens. Ca semble laisser penser eventuellement a un composant additionnel / en moins / different. Si le principe actif etait rendu inactif, toutes les personnes traitees devraient replonger … ce qui est tres loin d’etre le cas.

      1. ” ce qui est très loin d’ être le cas.” est qu’on n’est pas tous pareils. Vous devriez le savoir : Le diabète de type 1 apparaît très jeune et chez d’autres à 40 ans. Pourquoi ? Pourquoi tel médicament fonctionne avec les uns et pas les autres ?
        Si le principe actif était rendu inactif c’est que peut-être beaucoup le supportent encore comme tel comme étant suffisant mais pas les autres …
        D’où, à mon avis, une médecine individualisée. Amen.

        1. La medecine individualisee, c’est tres bien mais c’est pas toujours possible. Quand la R&D d’une molecule met 15 ans, c’est pas evident de refaire le bazar une dizaine de fois pour un traitement plus individuel. C’est evidemment mieux, mais c’est parfois hors de portee.
          Pour ce qui est de l’inactivation du principe actif, on peut evidemment echafauder toutes les hypotheses. Malrge tout, il y a quand meme un principe (Occam) qui considere qu’a explication equivalente des faits observes, l’explication la plus simple est tres souvent la bonne. Comme le medoc fonctionne encore bien pour la tres grande majorite des cas (et je ne nie pas du tout les problemes de ceux pour qui ca ne fonctionne plus), l’hypothese d’une modification/inactivation chimique du principe actif a cause de l’adjuvant est tout de meme tres peu vraisemblable.
          En outre, si l’inactivation etait simplement un reaction chimique d’un adjuvant avec le principe actif, je ne comprends pas tres bien pourquoi ca ne se produirait que dans une minorite de cas. Comme c’est une reaction chimique de deux composants, ca semble peu dependant du patient. Encore une fois, on peut toujours dire : Tout le monde est different mais si on pousse cet argument general, on peut arreter de faire de la medecine car on ne pourra plus jamais relier une cause a une consequence …

          1. Pourtant c’est facile de relier une cause à une conséquence
            – vaccins -> plus de maladies c’est une cause/conséquence
            – vaccin -> MSN ou SEP c’est une coïncidence.
            On peut le résumer ainsi :
            Si on pense que l’on fait bien c’est une cause/conséquence, si cela va à l’encontre de ce que l’on croit c’est une coïncidence.
            La médecine n’est pas une science, mais une pratique. Il n’y a pas de tests en double aveugle pour dépister une péritonite, il y a de l’expérience par la pratique.
            La position pensée supérieure de l’homme occidentale lui fait croire que sa ‘science’ est supérieure à celle des autres, mais c’est bien souvent juste de la suffisance.
            On se moque de l’acupuncture millénaire parce qu’on ne peut/veut pas faire d”expériences dessus mais on cache rapidement les échecs mortels de notre science. On tourne le regard pour ne pas voir la qualité déplorable de nos institutions de contrôles, parce que si elles faisaient leur simple travail, le système exploserait. Et on préfère garder le système en vie, même si cela doit tuer et mutiler des gens (ceux qui ne sont rien). On n’aurait jamais entendu parler de vaxXxed si ce n’était pas tombé sur des enfants de stars. C’est juste dégueulasse.
            Si notre science était ‘scientifiquement’ dure, comment expliquer les narcolepsies de pandemrix en nombre suffisant pour retirer le vaccin ? Comment expliquer les aggravations et les décès provoqués par dengvaxia ? Comment expliquer la tératogenèse de la dépakine ? incompétence ou corruption ? peut être les deux.
            et je n’ai pris que les plus récent. Ne parlons même pas du sang contaminé. Les empoisonneurs continuent tranquillement leurs carrières. Mais un mec met une main au cul à une fille et sa carrière politique est foutue. sympa notre code moral.

          2. Vous écrivez : “La médecine n’est pas une science”…
            Désolé je ne peux souscrire à ça.
            Il y a une certaine médecine qui est scientifique et il y en a d’autres…
            Pour Schopenhauer, la médecine est probablement la science qui s’approche le plus de la réalité… avec la musique, dit-il.
            Venez en parler à Paris le 23 Juin lors de la journée de travail de l’AIMSIB ; mais inscrivez-vous vite, le nombre de places est limité !

          3. Est ce qu’il y a une liste des participants a cette conference ?

          4. Confidentiel au secrétariat, sans doute…
            A mon avis, seulement des grands esprits bétonnés… Pour supporter une journée le cowboy, le rico, le fox et les autres, faut en avoir “dans les bottes”…

          5. Dire Si je donne de l’aspirine cela fluidifie le sang parce….. c’est de la science, mais pas de la médecine.
            Prescrire de l’aspirine à une personne qui a mal à la tête n’est pas de la science. Car nous ne savons pas avec certitude ce qui cause ce mal de tête, nous jugeons de par notre expérience (la pratique qui n’est pas une science) que cela résout souvent le symptôme. Et si cela ne marche pas, on cherchera autre chose.
            Ou alors, il faut tout englober dans médecine et considérer que la recherche de molécule est de la médecine (je penche pour affirmer que c’est de la chimie). Il y a effectivement une forte proximité avec la science et certaines recherches médicales, mais lorsque l’on passe à l’application, de mon point de vue ce n’est que très rarement de la science.
            Si la médecine était de la science, alors les médecins ne seraient pas meilleurs après des années de pratique. Une péritonite reste une péritonite que l’on soit interne ou médecin en fin de carrière. Si la médecine était une science, tous les médecins auraient les même diagnostics ‘scientifiques’ face aux même symptômes. Et il n’y aurait pas de soucis d’antibio-resistance ni même de questions à se poser sur les bénéfice risques de tel ou tel examen/médicament/traitement puisqu’ils seraient établis scientifiquement, dès la mise en route et sans avoir besoin de recul.
            Si l’on doit faire des projections en suivant des cohortes dans le temps ce n’est plus de la science mais du tâtonnement.
            Mais effectivement on peut aussi considérer que tâtonner est une forme de science. Et donc mon petit neveu de 3 ans, au vu de ce qu’il fait avec ses légos est un ingénieur.
            Affirmer que la médecine est une science est une erreur poussée par les labos. Ils font de la science financière. Ce que l’on ne peut pas prouver dans les éprouvettes est donc obligatoirement du charlatanisme. Ce qui est faux. Ce que l’on peut dire, c’est que ce qui est prouvé dans une éprouvette n’est PAS du charlatanisme. Effectivement, il y a une part de choses non prouvée qui sont du charlatanisme (par exemple que les vaccins sauvent des vies et que seul cela le permet).
            Comme je le dis souvent, si on a tout le temps mal à la tête, on peut prendre de l’aspirine, duparacétamol une décoction d’écorce de saule blanc. Mais mettre des lunettes, parfois, ça marche aussi bien, et sans produits.

          6. Je répète donc : même parmi les coiffeurs et les barbiers, il y a des bons et de moins bons…
            Parmi toutes les médecines proposées, certaines sont scientifiques, d’autres ne le sont pas ; mais parfois les moins scientifiques sont plus “humaines” voire plus efficaces en termes de résolution des symptômes et souffrances…
            Cela dit, il y a de médecins qui sont à la fois scientifiques et humains… Avec les limites qu’imposent les deux impératifs…
            Venez en parler, poliment, à Paris le 23 Juin à la réunion de travail de l’AIMSIB ; inscrivez-vous vite, le nombre de places est limité…

          7. “La position pensée supérieure de l’homme occidentale lui fait croire que sa ‘science’ est supérieure à celle des autres, mais c’est bien souvent juste de la suffisance.”
            C’est si vrai ….

          8. Ce n’est pas sûr ; il y a quelque chose dans les sciences médicales de la 2ème moitié du 20ème siècle qui les rend (peut-être) effectivement supérieures à tout ce qu l’on a connu ; venez en discuter le 23 juin à la réunion de travail de l’AIMSIB à Paris …

  15. La position de la ministre Buzyn, qui légitime cette fameuse “rupture d’égalité” entre les enfants nés avant et après le 1er janvier 2018 paraît difficile à tenir.

  16. Pendant ces digressions sur certaines formes de dépistage, d’autres cherchent discrètement et patiemment à construire un dépistage par résonance vibratoire. Le principe est simple, c’est celui du maillet sur le genou pour tester les réflexes : on envoie au corps une impulsion vibratoire et on observe s’il réagit par résonance ou pas. Le principe est simple et peut théoriquement fonctionner. Reste à trouver les collections de fréquences à tester pour envisager de diagnostiquer tel ou tel trouble de santé. Là il y a un immense travail à accomplir car les troubles de santé sont multiples et les fréquences extrêmement nombreuses.
    Avec ce type de dépistage le patient peut rester habillé. Il pourrait même ne pas avoir besoin de retrousser sa manche pour une prise de sang.
    La médecine et sa pratique pourraient en être bouleversées. Je ne vous demande pas de croire que c’est possible mais seulement d’envisager un instant, par la pensée, que ça le soit et d’imaginer les changements de mentalité et de pratique qu’un tel type de dépistage engendrerait. Faire un peu de médecine-fiction pour réaliser que les limites de la pratique médicale qui vous paraissent incontournables ne le sont peut-être pas. Ainsi, avec un patient simplement connecté par les poignets on pourrait détecter une prostatite, un adénome de la prostate ou un cancer du même organe puisque celui-ci a été mis ici sur le devant de la scène.
    IMPOSSIBLE ? IMPENSABLE ? PAS SÜR !
    Mais ça ne ferait pas plaisir à tout le monde et pas uniquement à big pharma qui compte et peut compter sur beaucoup plus de défenseurs acharnés qu’on ne pourrait le croire.
    Le vrais esprit libre et créateur est-il de disserter à l’infini sur la situation actuelle ou de chercher patiemment dans, par exemple, la direction que je viens d’esquisser ?

    1. Je ne vois pas bien le lien d’un truc vibratoire avec les tests de reflexe.
      Ou est la resonnance la dedans ? L’impulsion sur le genou n’a rien de vibratoire. C’est une simple extension du tendon qui par reflexe produit une contraction dans le sens contraire. Ou sont les ondes ? De quelle vibration parlez vous ?
      Et on parle d’ondes de quoi ? Electromagnetiques ?

        1. Vous n’avez pas compris ma phrase : “on envoie au corps une impulsion vibratoire et on observe s’il réagit par résonance ou pas.” ne s’applique évidemment pas au maillet mais à ce qui précède. Le maillet est une simple analogie : il envoie une impulsion et on observe la réaction du corps à cette impulsion qui est un choc. Je n’avais pas cru utile de dissocier les 2 situations, pensant que ça allait de soi …
          De même on envoie une impulsion électromagnétique et on observe la réaction, c’est à dire s’il y a résonance ou pas. Mais bien sûr il n’y a pas résonance avec le maillet !!!
          L’analogie entre les 2 situations est que dans les 2 cas on sollicite le corps d’une manière particulière et on tente de tirer une information de la réaction observée.
          Je n’avais pas imaginé qu’on pouvait comprendre comme vous l’avez fait !!! Ce qui confirme, que ces questions ne sont pas très familières.

          1. Sur quoi reponse votre affirmation que cela pourrait “theoriquement” fonctionner ? Les theories electromagnetiques (Maxwell ou electromag quantique) que je connais ne me paraissent pas vraiment aller dans ce sens la …

      1. Pour préciser un peu mais sans chercher à faire plus, pour ceux qui s’interrogeraient, on peut trouver une liste de fréquences qui seraient en correspondance avec des pathologies selon les auteurs. Je ne dis pas que ça marche, je dis seulement que les recherches dans cette direction existent depuis longtemps (1930) et qu’elles se poursuivent à travers plusieurs orientations.
        Mon propos initial était seulement de dire : “si l’orientation est bonne, la pratique médicale en serait bouleversée” alors qu’on raisonne comme si ce qui a cours aujourd’hui était incontournable et définitif. La science médicale c’est un peu de connaissances et beaucoup d’ignorance. Si on en savait plus on ferait tout autrement.
        Extraite d’un document de 61 pages, voici une liste de fréquences pour les pathologies de la prostate (en Hz bien sûr) :
        Prostate_adenominum – 442, 688, 1875, 748, 766
        Prostate_enlarged (see Prostatitis and other prostate sets and Strep general) – 2250,
        2128, 2050, 920, 690, 666
        Prostate_hyperplasia (use Prostate_enlarged)
        Prostate_problems_general (see also Strep sets and practice metals avoidance) – 2720,
        2128, 2008, 880, 802, 787, 728, 727, 690, 666, 465, 408, 125, 95, 72, 20, 9
        Prostatitis (benign prostate tumor or infection) – 100, 410, 522, 146, 2720, 2050, 2489,
        2170, 2127, 2008, 1550, 802, 787, 776, 727, 690, 666, 465, 125, 95, 72, 20, 444, 522,
        9.1
        http://www.electroherbalism.com/Bioelectronics/FrequenciesandAnecdotes/CAFL.htm

  17. Docteur, dans le même cas que Julien, je suis content moi aussi d’être à jour.
    Mais, pour ma gamine qui est née en novembre et qu’on voudrait rentrer à la crèche en septembre, on fait quoi pour les entourlouper?

    1. Si elle est née en Novembre 2017, elle est soumise à seulement 3 obligations (D, T et P).
      Soyez ferme sur le respect de la loi.
      Inscrivez-la en disant que vous allez vous mettre à jour…

        1. Salut Jean-Marc,
          J’ai pas encore pris les billets pour Lille mais on est toujours partant pour une petit tour dans le grand Nord !!

        2. Pas de vaccins au sens de produit disponible pas de vaccination.
          Avec la décision du conseil d’Etat du 8 février 2017, c’est pas bien compliqué à défendre.
          Celui qui imposerait un produit incluant des valences non obligatoires commettrait un abus de pouvoir ou à une vente forcée (selon l’auteur) si on rajoute la perspective d’une non admission en collectivité ou encore pire comme on peut le lire sur des pages de médecins le signalement pour mauvais traitement on peut inclure d’autres délits : chantage , diffamation, menaces voire violences psychologiques.
          Il faudrait juste que les gens cessent d’avoir peur, de céder au bluff et fassent valoir leurs droits.

          1. Voilà : “Il faudrait juste que les gens cessent d’avoir peur”
            Walesa et le Pape l’ont dit avant vous et mêmes les régimes soviétiques sont tombés !

  18. Il est encore là, le Grand Méchant encore un peu Gentil ?
    Tu me lis donc quand j’écris mes conneries ici ? Aujourd’hui, compte donc mes fautes d’orthographe ou de grammaire, tu vas en être pour tes frais, je suis au taquet sur la vigilance. Il ne te restera plus qu’à chercher mes erreurs de raisonnement.
    Vincent se conforte de rien. Déplore tout. Espère peu, mais rêve quand même qu’on puisse italianiser la vie publique façon Di Pietro un fois en France, et vite en plus. Madame Bertella-Geffroy (attention, tu as merdé sur la retranscription de son patronyme) a cosigné un bouquin dont la synthèse est sans faille, on se fait bien tous enc… (respect de ton thème prostatique) dans les grandes largeurs.
    Vincent ne se prend pas pour un intellectuel, pas pour un scientifique, pas non plus pour un puits de science genre ton genre. Je suis trop vieux (mais quand même moins que toi) pour les jeux de rôle.
    “Un intellectuel assis va moins loin qu’une brute qui marche”. Tu te souviens? Donc moi, je marche.
    Blague à part, tu viens le 23 Juin pour m’engueuler de visu, et plus si affinité ?

  19. Ayant été discuter de tout ça, sur le site de Médiapart, dans le cadre de questions de finance (le fonds black rock qui investit énormément, notamment en France chez Sanofi, ailleurs chez Novartis, et chez d’autres) j’ai eu cette réponse d’un certain Vivien :
    “D’après ce que j’ai vu Blackrock investi pas mal auprès de Lonza Group (Suisse) qui fait un petit peu de tout (et en particulier dans les secteurs critiques tels que l’eau et les vaccins justement).
    Cependant d’après ce que j’ai pu lire sur le site du groupe, le but de Lonza (avec Sanofi) est de mettre au point des vaccins qui n’ont pas d’effets secondaires sur le système immunitaire vu qu’ils travaillent sur une grande base de donnée HLA (antigènes qui contrôlent certaines fonctions de l’immunité) d’ethnies du monde entier.
    Donc ce que je comprend, c’est qu’au travers de cet investissement, Blackrock essaye de trouver une solution au problème des effets secondaires des vaccins et du coup c’est l’aveu que ces problèmes existent bel et bien.”
    Je pense que c’est très intéressant.
    Ca voudrait dire qu’en creux, cette problématique, telle que l’évoque M. Georget ici (https://aimsib.org/2018/04/22/vaccination-de-masse-et-hla-le-mariage-impossible-par-michel-georget/) est confirmée ?
    Bien sûr si c’est fait à l’échelle de populations, je ne pense pas que ça change grand chose à l’échelle des individus vaccinés, mais c’est une autre histoire.
    Ps : désolé, pas le temps d’aller fouiller dans ces données.

    1. Merci.
      Nous savons qu’ils savent !
      Qui ?
      Les industriels. Pourquoi ne disent-ils rien ?
      Il leur faut du temps pour développer de nouveaux vaccins. Le jour où ces nouveaux vaccins existeront (si jamais), ils clameront que ceux d’aujourd’hui sont toxiques et doivent être remplacés d’urgence par les nouveaux ; à des prix défiant toute concurrence…
      La Ministre (et les médias-laquais) de cette époque à venir (si jamais) ne seront pas les mêmes que ceux d’aujourd’hui qui vous disent que les vaccins d’aujourd’hui…
      Ceux-là (ceux d’aujourd’hui) ne savent probablement pas grand chose ; et moins on sait plus on est bruyant !
      Ainsi va la Société du Spectacle !

  20. Et tu fais quoi, mon cher Michel, avec les obligations vaccinales professionnelles (l’hépatite B), avec les obligations de fait (les vieillards institutionnalisés condamnés par leurs tuteurs à se vacciner), avec le précédent du H1N1 où je suis bien placé pour savoir comment on a échappé – pour l’instant – à la catastrophe? Tu fais quoi avec les confrères qui inventent des obligations vaccinales à l’endroit de leurs patients?
    Tu fais quoi, enfin, avec les pressions qui sont en train de se mettre en place grâce à l’aide des mutuelles: pas de remboursement si pas de vaccin X ou Y ?
    Et on ne parle que des obligations vaccinales: à quand les refus de prise en charge si tu n’as pas fait tes échographies, tes PSA, tes mammographies, ton cholestérol ?
    C’est bien pourquoi je pense qu’il faut y regarder à deux fois avant de recommander de nouvelles recommandations qui ouvriront la porte à de nouvelles obligations.

    1. Wow , il y a des mutuelles qui vont conditionner les remboursements aux vaccinations !!!
      C’est vraiment delirant cette histoire !

    2. @ Marc Girard
      C’est déjà le cas en Uruguay avec la carte de santé donc je pense comme vous qu’on y arrivera un jour:
      http://blogs.bmj.com/bmj/2017/10/26/ana-rosengurtt-uruguays-mandatory-breast-cancer-screening-is-challenged/
      Une petite question (j’ai tenté en vain de vous écrire à partir de votre site, échec!): que pensez-vous de cette référence? est-elle fiable selon vous? (en vous remerciant d’avance si vous repassiez par là sait-on jamais?)
      http://www.medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=CAT&GROUP2=AGE&EVENTS=ON&VAX%5b%5d=MEA&VAX%5b%5d=MER&VAX%5b%5d=MM&VAX%5b%5d=MMR&VAX%5b%5d=MMRV&VAXTYPES%5b%5d=Measles&SUB_YEAR_HIGH=2018&SUB_MONTH_HIGH=03

      1. C’est l’archivage des informations telle que le permet le Dossier Médical Personnel qui est inquiétant…
        Dans le programme de Macron était inclus une “révolution de la prévention” au sujet de la santé, avec Olivier Véran et Jérôme Salomon comme possible ministre de la santé, mais finalement coiffé au poteau par Agnès Buzyn, pourquoi ?
        Va-t-on rendre obligatoire le fait d’avoir une glycémie, une tension artérielle, un taux de cholestérol etc … dans les normes définies par les sociétés savantes ? Avec une vérification régulière de la biologie (et de son statut vaccinal) de l’individu permise par une prise de sang obligatoire ? Le rapport Fischer faisait la promotion d’un carnet de vaccination électronique qui avait une particularité par rapport au simple service proposé par mesvaccins.net : il était centralisé auprès de l’assurance maladie, caractéristique d’ailleurs reprise par la SFSP dans ses “préconisations” de décembre 2016 qui n’ont rien à envier à celles du rapport Fischer.
        Il y a certains discours qui commencent à faire la promotion de l’idée qu’il serait IMMORAL de ne pas faire de prévention… c’est très exactement de cette manière que s’articule la propagande visant à justifier l’obligation vaccinale : l’immoralité de ne pas vacciner ses enfants pour protéger la communauté.
        L’obligation vaccinale présuppose que les vaccins seraient FORCÉMENT efficaces.
        En orientant les gens sur l’idée que les vaccins ne seraient pas des médicaments comme les autres, on rend inaudible les gens comme Marc qui expliquent que le principal problème avec les vaccins est lié à leur développement clinique qui n’est pas mené de manière rationnelle. Des médicaments “préventifs” qui s’adresse à des individus (souvent des enfants) en parfaite santé et qui à ce titre, devraient être évalués encore plus précisément que les autres médicaments…

        1. L’obligation vaccinale telle qu’elle a été réhabilitée par Buzyn a une caractéristique essentielle : il s’agit de donner d’immenses pouvoirs à quelques individus (les membres du CTV de la HAS) sur NOS vies et celles des enfants qui nous sont les plus chers …
          L’obligation vaccinale est un immense problème. C’est LE problème numéro 1 parce qu’il existe une philosophie inadmissible qui sous-tend les “projets de santé publique” décidée par le nouveau monde macroniste.
          Si l’on accepte cette philosophie, alors on ouvre définitivement la boîte de pandore pour laisser librement des gens, qui n’ont que le business à l’esprit, exercer sur nos corps une violence OBLIGATOIRE.

    1. Certes non !
      Le Ministère va s’énerver encore plus en constatant la banalité de ce cycle : un décès au cours de l’épidémie qui a ravagé le pays !
      On en a déjà parlé…

  21. docteur, merci de toutes vos infos mais j’ai pas le temps de farfouiller dans tout le blog.
    pour les vaccins vous conseillez quoi? j’ai 30 balais, mes vaccins ne sont pas à jour et j’ai pas d’opinion sur le sujet.
    donc faut faire lesquels? faut pas faire lesquels?

    1. Vous avez 30 ans et aucune obligation.
      Comme moi, quoique j’ai un peu plus de 30 ans…
      Ma philosophie est simple, après avoir parcouru des milliers d’études : plus personne ne m’injectera aucune de ces saletés ! La mort est préférable !

      1. Bigre, c’est bien la position la plus explicite que j’ai pu te lire tenir sur ce blog !!
        Ca prefigure un bon acceuil pour ton livre si c’est du meme bois 😉
        J’ai hate de le lire.

      2. Nous sommes deux
        Plutot m’injecter de la mort aux rats!

  22. Puisqu’on parle de moi… Merci à Dreamer et à quelques autres de pressentir que je ne dois pas être trop à l’aise avec la tournure de la discussion. Ce site m’évoque le coin des bonnes copines qui vont régulièrement en boîte avec un débardeur essentiellement fait d’échancrures et des jupes ras-le-bonbon, se font prendre en stop par le premier voyou venu, ne disent jamais non quand on leur offre un verre et se retrouvent entre elles, le dimanche soir, à se demander pourquoi elles se sont encore fait violer… Après avoir, la larme à l’œil, récemment témoigné de toute son affection aux pires traîtres du REVAHB, Vincent se conforte que Bertella-Geoffroy dénonce aujourd’hui le président du CTV sans se demander le moins du monde pourquoi elle n’a RIEN fait (euphémisme) sur la durée extraordinaire où elle a régné sur le Pôle santé, avec des moyens considérables quoi qu’elle en dise. Après n’avoir juré que par Frachon au point de – presque – se brouiller avec moi (snif !), Michel ne se sent plus de joie à l’idée que Buzyn se soit enfin rangée aux « succès formidables » du frottis : comme quoi on peut toujours s’entendre entre gens de bonne foi… Avant de trinquer avec elle, vérifie quand même, Michel, qu’elle n’ait rien versé dans ton verre : parti comme t’es, si elle te met une dose de Viagra, bonjour pour le penis captivus
    Il y a pourtant de bons auteurs (Winkler n’en fait pas partie) qui ont consacré une certaine énergie à dénoncer la médicalisation du corps féminin comme cheval de Troie de cette médecine que nous haïssons (que nous devrions haïr) et qui, ayant tout envahi, fait désormais peser les pires menaces sur notre santé et, plus encore, sur notre dignité (A first step in the trivialization of iatrogenic violence).
    Puisqu’on parlait des bonnes copines, j’ai juste une question, cette fois, pour les bons copains : ça vous ferait quoi qu’on vous présente comme une innovation fabuleuse et anodine d’aller vous faire mettre régulièrement un doigt dans le cul ?
    Moi, c’est non : preuve s’il en était encore besoin de mon côté malveillant (d’autant que cette fois, il s’agit du côté cul…).
    Au fait et puisque, c’est bien connu, il y a des dépistages « formidables » dépourvus de tout effet indésirable – la majorité, je crois bien… – vous savez qu’on a décrit des arrêts cardiaques provoqués par un banal toucher rectal ?… Gare à vous, les mecs.

      1. Je copie la phrase de “Marco” que j’approuve totalement, je n’ai pas osé le dire en commentaire, mais c’est exactement ça :”ça vous ferait quoi qu’on vous présente comme une innovation fabuleuse et anodine d’aller vous faire mettre régulièrement un doigt dans le cul ? ”
        Moi je voulais dire un “écouvillon” ou passer à la lime…. C’est déjà pénible de se faire faire tous les 6 ans une inspection “proctologique” et enlever un ou des polypes qui pourraient devenir cancérogènes… J’ai renoncé depuis 10 ans …et je suis pas mouru. Tout va bien de ce côté là.

        1. Je ne parles même pas du “toucher” rectal pour dépister une anomalie de la prostate …Une fois m’a suffit il y a au moins une douzaine d’années : J’ai failli frapper le spécialiste pour son “doigté” plutôt violent et inutile ! Et dire qu’un de mes anciens collègues, plutôt “gay” luron, me vantait les plaisirs sexuels par cet orifice lorsqu’il avait l’occasion de m’en parler lors d’une ennuyeuse “planque” et ce en guise de drague !

          1. Vos aventures sont passionnantes ; comme celles de tonton Marco avec son doigté mémorable qui doit faire frémir le bas-ventre de ces dames…

  23. Sur les obligations vaccinales vous avez le point de vue de Roger Salamon qui fut 10 ans président du HCSP et qui, à ce titre, supervisait le travail de Daniel Floret et de son CTV. On peut l’écouter sur youtube
    https://www.youtube.com/watch?v=Ga_EPBp7ubk
    à partir de la minute 15 environ jusqu’à 21. Il dit aussi que ces obligations étaient nécessaires pour lutter contre les lobbys antivaccinaux puis après la pause musicale 24’45″… vers 29′ il va dire que les obligations étaient nécessaires car “il fallait défendre la vaccination contre des gens qui disent n’importe quoi.”
    Pour la polio, ce qui nous protège des virus polio, qu’ils soient sauvages ou dérivés de souches vaccinales, c’est la protection des eaux consommées par les populations grâce à tout un ensemble de mesures, en particulier l’assainissement avec pratiquement la collecte de presque toutes les eaux usées, ce qui a demandé des travaux considérables.
    Grâce à cela, les virus polio même d’origine vaccinale ne peuvent plus circuler en France même si des voyageurs arrivent sur le sol français en étant porteurs de virus dérivés de souches vaccinales.

    1. “les lobbys antivaccinaux”
      mort de rire.
      Peut-être y aura-t-il moins de “lobbys antivaccinaux” quand les autorités arrêteront de mentir sur le sujet :
      “les vaccins ont éradiqué les maladies infectieuses et sauvé l’humanité”
      “y a pas d’effets indésirables graves”
      “les vaccins sont sûrs et efficaces, c’est scientifiquement prouvé”
      “si vous ne vous faites pas vacciner, la grippe H1N1 va anéantir l’humanité”
      “la campagne de vaccination contre l’hépatite B a été un grand succès de politique de santé publique”

    1. Tstt!
      Ce que dit l’idiote du Figaro et ce que dit la Cochrane sont deux choses différentes.
      Je retiens pour le moment, au-delà des bavardages :
      1) Aucune idée de l’efficacité sur les “vrais” cancers du col
      2) des effets averses que l’on minimise : “Although the number of deaths is low overall, there were more deaths among women older than 25 years who received the vaccine. The deaths reported in the studies have been judged not to be related to the vaccine. Increased risk of adverse pregnancy outcomes after HPV vaccination cannot be excluded”.
      Ça fait beaucoup trop pour que je me décide à vacciner avec ce truc !

    2. HPV Vaccine VAERS Reports
      DESCRIPTION 01/14/2018 TOTAL
      Disabled 2,509
      Deaths 412
      Did Not Recover 11,108
      Abnormal Pap Smear 639
      Cervical Dysplasia 300
      Cervical Cancer 145
      Life Threatening 895
      Emergency Room 15,145
      Hospitalized 5,456
      Extended Hosp. Stay 409
      Serious 7,894
      Total Adverse Events 56 168

  24. “Le Pr Floret nous dit aussi qu’il est triste qu’il faille en venir à des mesures coercitives dignes de l’époque Soviétique.”
    Le “il faille” est de trop.
    Et puis, les liens avec une compagnie pharmaceutique qu’il n’est pas permis de nommer, ainsi que le couple Buzyn-Lévy, nous permettent de rejoindre également le club très fermé des républiques bananières.
    Le meilleur des deux mondes…

  25. Puisqu’il est fait allusion à l’égoïsme du vaccin polio injectable, pourrait-on affirmer pour autant que le vaccin oral à virus vivant serait altruiste et procurerait une immunité de groupe ? La France n’est pas concernée directement par cette question mais elle est intéressante.
    Les virus du vaccin créent une immunité humorale en traversant la paroi intestinale (avec le risque parfois d’une polio paralysante) et une immunité intestinale susceptible de stopper les virus polio qui passeraient par là une fois cette immunité installée. D’où la capacité de ce vaccin à arrêter la circulation des virus polio sauvages. C’est pourquoi ce vaccin a été choisi pour l’éradication alors que l’injectable ne peut arrêter la circulation des virus polio.
    Mais, car il y a un mais, l’immunité intestinale n’est pas présente au moment de la première ingestion du vaccin. Aussi, au moins à la première ingestion, les virus vaccinaux vont poursuivre leur route pour aller là où iront les selles. Si l’environnement le permet, ce qui est le cas dans beaucoup de pays, ces virus poursuivront leur chemin et pourront contaminer d’autres personnes comme le font les virus sauvages, tous ayant les mêmes capacités de circulation. Autrement dit, si l’environnement, l’absence d’assainissement des eaux usées, permettent la circulation des virus sauvages, ces conditions permettront aussi celle des virus vaccinaux qui pourront se recombiner avec d’autres entéro-virus dans les intestins d’êtres humains. Ils peuvent ainsi devenir virulents.
    En réalité, ce qu’on appellera éradication de la polio ne sera rien d’autres qu’une substitution dans les intestins de millions d’humains, de virus polio dits sauvages par des virus dérivés de souches vaccinales dotés des mêmes propriétés de circulation et pouvant acquérir la même virulence.
    Résultat : l’OMS fut contrainte de recommander à tous les pays utilisant le VPO (145) d’utiliser aussi au moins une dose de vaccin injectable afin de tenter d’éviter que des virus dérivés de souches vaccinales provoquent des paralysies comme on l’observe actuellement. Mais cette mesure n’arrêtera pas la circulation de ces virus.
    Conclusions : difficile d’affirmer que le VPO serait un vaccin altruiste. De plus il est maintenant clair que l’OMS a en réalité renoncé à éradiquer la polio, ce qui demanderait aussi l’éradication des virus d’origine vaccinale qui ne pourra s’obtenir que par une maîtrise mondiale de l’eau consommée par les populations. Il devrait aussi être clair que ce n’est pas la vaccination qui a interrompu la circulation des virus polio de toute nature en France.

    1. Merci.
      Très intéressant.
      Il reste que les polios d’origine vaccinale (plus de 150 cas ou flambées au Pakistan ce récente années) ne reviennent pas chez nous alors que nous ne sommes pas protégés par nos vaccins injectables.
      C’est bizarre.
      Ca suggère que d’autres facteurs jouent un rôle primordial dans la “contagiosité” de la polio, y compris la vaccinale ; mais ça on le savait…

  26. Certaines personnes lorsqu’ils critiquent les vaccins mettent en avant que lorsqu’une population a accès aux vaccins elle a aussi accès à de meilleurs conditions de vie, de meilleures condition d’hygiène, de meilleures conditions sanitaires.
    En Inde il y a encore beaucoup de pauvreté, de malnutrition , un manque d’accès à l’eau potable, de mauvaise conditions sanitaires (pas de tout à l’égout, etc…). Mais l’oms dit qu’en inde la polio a été éradiqué.
    Doit-on y voire une preuve que le vaccin de la polio est efficace et indispensable pour les pays en voie de développement?
    on dit que l’afghanistan a encore des problèmes parce que la population se méfie du vaccin.

    1. Dans certains pays africains, l’introduction des 4 majeurs (D, T, P, C) a entrainé une augmentation de la mortalité infantile…
      Parfaitement documenté ! Par des experts vaccinalistes !

          1. grrrr
            le message initial :
            “Dans certains pays africains”
            donc pour “certains” et pas d’autres
            je pense que c’était le sens de la reflexion

        1. Tu as presque raison Akira,
          Par exemple ici, où la mortalité infantile a augmenté d’un facteur 10 après DTPC, il y avait effectivement un très gros biais: Les enfants vaccinés étaient pourtant mieux soignés et mieux nourris que dans le groupe témoin… Le cofacteur à l’envers!
          https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28188123

          1. Et d’autre etudes donnent des resultats tout a fait differents sur l’efficacite de certains vaccins :
            https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0140673696092677?via%3Dihub
            Que croire ?
            L’etude que tu cites est reprise du livre de Georget et elle ressort regullierement dans les discussions mais c’est une etude parmi d’autres. Pourquoi choisir celle la ? Est elle plus representative (fiable) ou simplement va t’elle dans un sens recherche plutot qu’un autre ? Est ce du Cherry picking ?

          2. Il y a d’autres études, certaines très récentes, qui disent la même chose que celle citée par le cowboy…
            Attention, selon Popper, il suffit d’un cygne noir, pour que la théorie disant que “tous les cygnes sont blancs” soit rejetée…
            De plus, ce n’est pas honnête d’aller chercher le vaccin contre l’Haémophilus quand on discute du DTP… Effectivement le vaccin contre cette bactérie capsulaire fait partie de ces rares exceptions où on pourrait penser qu’il est utile…

          3. Je ne conteste pas du tout cette etude et je reconnais qu’elle souleve une question. Simplement je me demande si cette question est generalisable, si elle a des biais … Est elle confirmee par d’autres etudes ? Y a t’il des etudes contradictoires ?

          4. @michel :
            Ca c’est la theorie, non ? Il me semblait qu’en medecine, les biais eventuels des etudes necessitaient une confirmation pour qu’une etude devienne le cygne noir qui invalide de maniere generale une theorie.
            Sinon on pourrait aussi dire que l’etude sur le recul de la polio en Inde malgre des conditions d’hygiene detestables et avec la vaccination invalide la therorie de l’innefficacite de la vaccination. Ce que je ne ferais pas aussi rapidement …

          5. @Michel et Vincent,
            Ne prenez pas mes objections comme des attaques personnelles. Je suis plutot porte a etre de vos avis mais j’ai besoin de valider mes inclinaisons de pensees. Je sais trop combien on peut “vouloir penser” dans un sens et se tromper.
            Pour moi, la seule parade a cela, c’est de volontairement questionner meme ses propres certitudes ou theories pour en tester la solidite. Ca n’est pas pour les detruire mais au contraire pour les renforcer !

    2. Les données du Programme National du Projet de Surveillance de la Polio montrent que ce programme d’éradication de la polio a enregistré une augmentation des paralysies chez les enfants – passant de 3.047 cas annuels en 1997 à 61.038 cas en 2012 et dont la plupart ont été enregistrés comme PFA (paralysies flasques aiguës) au lieu de polio. Le gouvernement ne révèle pas combien de ces cas sont à attribuer au vaccin.
      Environ 50.000 cas de paralysies flasques aiguës sont détectés chaque année en Inde.

  27. ” Le cas le plus emblématique est celui de Daniel Floret, Président du CTV depuis 2007, qui travaille avec Sanofi et MSD sur la coqueluche, la varicelle, le pneumocoque, les rotavirus et la grippe, mais aussi avec GSK, Abbott et Wyeth”
    in “Le racket des laboratoires pharmaceutique”, Rivasi M., Rader S., Bertella-Geffroy MO., p57 de l’ed. 2017.
    Voir mentir sur tout un confrère, et ce de manière absolument abominable me rend malade de honte et je partage l’avis outragé de MT (dont je connais le vrai prénom depuis peu, la classe mondiale, qui lui va à ravir).
    J’avais personnellement préparé une plainte pour traîner vers les prétoires disciplinaires ordinaux un autre énergumène tout aussi en cours, tout aussi dithyrambique dans son révisionnisme médico-historique, mais je n’ai pas été suivi par assez de mes copains, dommage.
    Je prétends que dorénavant chaque discours parfaitement mensonger ayant trait à la médecine et qui comporte un faisceau de preuves indiscutables démontrant le contraire devrait se voir affublé d’une plainte ordinale dont les griefs seraient relayés sur les réseaux sociaux. Attaque, défense. Tu mens? Sous dix jours, on te ridiculise.
    Après trois plaintes et trois articles au vitriol les autres pourraient réfléchir à deux fois avant de s’autoriser une floretade, voire une levybruhlette.
    Zut, je l’ai dit pour l’autre. Mais lui je l’aurai un jour…

  28. Peut être que je suis totalement, voire plus, hors sujet.
    Cet article : https://www.mediapart.fr/journal/economie/080518/blackrock-ce-leviathan-de-la-finance-qui-pese-sur-les-choix-europeens (hélas il faut y être abonné pour parcourir les infos de la carte, avec les investissements pays par pays). évoque en gros un système de fonds de pension qui investit de grosses sommes dans l’économie, et qui semble de plus en plus se retrouver en position de conflits d’intérêt. Le rapport avec les vaccins, ou les statines, ou autres ?
    Ces gens qui ont une influence grandissante investissent des sommes énormissimes. Si on regarde l’Angleterre, la France, la Suisse, Novartis, Sanofi sont largement dans les premiers postes d’investissement. GSK, Astrazeneca, pas trop loin. Bref, des gens qui veulent gagner énormément d’argent pendant longtemps investissent des sommes gigantesques dans l’industrie pharmaceutique.
    Alors peut être que je suis pour ça entièrement parano, mais le couplage investissements en progression pour générer des revenus abondants et réguliers, et médicaments “obligatoires” par la réglementation et/ou par les recommandations officielles (donc revenus abondants prévisibles et réguliers) peut expliquer en partie la tournure des évènements.

    1. BigPharma, en termes de retours sur investissements, est le joyau de la Couronne capitaliste (font du 35% sur les vaccins par exemple) et pas d’industrie du générique pour les emmerder après 12 ou 15 ans de commercialisation…
      Pendant que l’industrie de la bagnole fait péniblement du 5% en moyennage décennal ; ça dépend lesquels évidemment. BMW doit faire mieux. A vérifier !
      Sans parler des accords entre firmes : jamais dans la bagnole, on permettrait ce qu’ils font dans les vaccins…
      C’est une industrie qu’il faut protéger ! Ironie ? Regardez comment Servier se porte… Ah ! Le beau bébé !
      Même l’Institut Curie passe des accords (fructueux ?) pour exploiter les produits Servier. Pas beau ça ?
      Prenez un anti-nauséeux avant de parcourir ces chemins tortueux. Faut bien vivre ; et payer nos brillants chercheurs…
      Que vaut votre santé à l’aune de ces géants “trop gros pour mourir” [too big to die!] comme y disent au Parlement…
      Allez, c’est l’heure de l’apéro ! On vous le prendra pas ! Pour emmerder ceux qui disent que ça donne le cancer… Encore des grands scientifiques…

      1. Si vous avez acheté des actions SANOFI , en un an votre capital a fondu de + de 25 % !
        Et le coupon est d’ environ 4,80 % l’an –
        Les lieux-communs ont la vie dure …..

        1. Ce n’est pas un “lieu commun” mais les niveaux de marge tels que publiés dans les informations sectorielles qu’on trouve dans les comptes annuels.
          Par ailleurs, on ne parle de “coupon” que pour les titres obligataires, pour les actions ça s’appelle un “dividende”

          1. Ne pas confondre marge brute et bénéfice , c’est un minimum pour éviter les amalgames et les lieux-communs ( je maintiens ! )

          2. Oui oui. Je parle bien de la “marge opérationnelle” telle que donnée dans les informations sectorielles des annexes du document de référence :
            “Le résultat sectoriel de Sanofi est le « Résultat opérationnel des activités ». Cet indicateur est utilisé en interne par le principal décideur opérationnel pour évaluer la performance de chaque secteur opérationnel et décider de l’allocation des ressources.”
            c’est à dire le taux de marge opérationnelle consolidée “nette avant impôts et ajustements divers (produits et charges financiers, amortissements des incorporels…)”.
            Je vous renvoie aux pages 140, 166, 167 et 304 du doc de ref : https://www.sanofi.com/media/Project/One-Sanofi-Web/sanofi-com/fr/investisseurs/docs/Document_de_reference_2017.pdf

  29. En ce qui concerne l’indépendance en matière de recherche scientifique, j’ai copié clolé la conclusion de l”article en lien ci-après, fort intéressant :
    https://www.alternatives-economiques.fr/magistrats-de-cour-de-cassation-juges-parties/00084206
    “Quant au débat sur la rémunération des magistrats, il pourrait lui aussi être mieux bordé. « Je suis de ceux qui s’entêtent à défendre le dogme (d’une recherche indépendante) et à considérer que la liberté de pensée ne doit pas être confondue avec la liberté du commerce. Oser se servir de son propre entendement, pour reprendre ici la célèbre de Kant, ce n’est pas la même chose que d’en user à but lucratif. Et pour la doctrine, comme pour la recherche scientifique dans son ensemble, ce n’est pas seulement une liberté, mais c’est aussi un devoir. » C’est ainsi que le juriste Alain Supiot concluait, le 15 septembre 2013, les Rencontres de la chambre sociale de la Cour de cassation. Professeur au Collège de France, il était invité par les magistrats de la chambre sociale pour débattre du rôle de la doctrine en droit social et, notamment, de la déontologie d’universitaires qui publient des articles dans des revues spécialisées, moyennant finances. Un avis éclairé que pourraient méditer les magistrats.”
    Tout est dit.

  30. Si je comprends bien, ce Daniel Floret est triste de voir la France rejoindre le “groupe des pays à obligation vaccinales multiples …issus de l’ex bloc soviétique” … Il est triste mais il n’hésitera pas une seconde pour rejoindre ce groupe et obliger , par la force au besoin, les vaccins fussent ils utiles ou non.
    Et pour ceux qui refusent … le “Goulag” peut-être ? Tenez, à propos de résurgence de maladies graves, voyez ceci :
    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/une-nouvelle-%c3%a9pid%c3%a9mie-debola-fait-17-morts-en-r%c3%a9publique-d%c3%a9mocratique-du-congo/ar-AAx0hMX?li=BBoJvSH
    Y a pas de vaccin ? On ne peut pas éradiquer ? Mais que fait Big pharma? Ah pas assez de clients peut-être …

  31. Floret n’est pas n’importe qui …
    Floret est le vice-président du tout nouveau CTV de la HAS. Ce qu’il dit dans cet article est d’une importance capitale puisque ça préfigure les évolutions à venir que ce CTV va proposer à la ministre.
    Je rappelle qu’il est prévu que la liste des vaccins obligatoires soit révisée chaque année. Je rappelle que c’est une loi votée chaque année qui a élargie les obligations vaccinales “en bloc” avec un total de 11 valences pour 10 injections obligatoires chez les nourrissons entre 2 et 18 mois.
    La prose de Floret préfigure un élargissement des nouvelles obligations aux nourrissons nés avant le 1er janvier 2018, des vaccins qui deviendraient automatiquement obligatoires dès leur inscription au calendrier vaccinal, une obligation vaccinale au sujet de Gardasil.
    L’heure est plus que grave … nous sommes à moins d’un mois du moment (1er juin 2018) où le ministère avait prévu de vérifier les vaccinations en collectivité selon les nouvelles obligations.
    Va-t-on nous dire qu’après vérification, il faut élargir les obligations vaccinales à TOUS les enfants puisque la couverture vaccinale est résolument insuffisante ?
    Ce qui se passe aujourd’hui est annoncée depuis extrêmement longtemps par Marc Girard, selon une mécanique absolument implacable …
    Octobre 2014 : Avis du HCSP sur les obligations vaccinales – I. L’heure du coup de force tant redouté ?
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article315
    Août 2015 : Marisol Touraine annonce un “débat national” sur les vaccinations
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article349
    Janvier 2016 : Un secret sacrément bien gardé : les conclusions de la mission Hurel
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article357
    Novembre 2016 : Débat national sur les vaccinations : toujours aucun vaccin en vue contre les escrocs ou les imbéciles
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article372
    Juillet 2017 : Élargissement des obligations vaccinales : quels inconvénients, en fait ? (avec un post-scriptum en fevrier 2018)
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article382
    Août 2017 : Élargissement des obligations vaccinales : mystérieuse épidémie chez les lanceurs d’alerte
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article385
    Mars 2018 : Le retour de la bête immonde : ce que les obligations vaccinales trahissent sur le nouvel esprit du capitalisme.
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article404
    L’histoire est malheureusement loin d’être terminée.
    Pendant le temps où certains trouvaient utiles de pétitionner pour le “retour du DTP sans aluminium” ou de parler de l’aluminium comme SEUL problème des vaccins, un spécialiste du médicament (et du marketing pharmaceutique) décryptait de manière obsessionnelle la propagande visant à détourner sans cesse les “antivaccinalistes” sur des fausses pistes, à les utiliser comme alibi du ministère pour faire croire que la ministre (Touraine ou Buzyn) était “à l’écoute”, avec la concertation “citoyenne” sur la vaccination et le rapport Fischer comme point culminant de cette propagande. Marc Girard n’a cessé de nous avertir et tout ce qu’il a récolté, c’est la haine de certaines personnes.
    3 articles de Marc Girard détaillent la réalité des risques et de la spécificité du Gardasil (avec une étude d’efficacité qui a été contournée grâce à une procédure “fast-track”). Le premier article est particulièrement important car il détaille ce que fut le développement clinique et pharmaceutique de ce vaccin :
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article311
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article344
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article352
    Il y a dans ces articles tous les éléments pour contrarier Daniel Floret et sa velléité de rendre obligatoire ce vaccin qui est le plus polémique. L’élargissement des obligations vaccinales à 11 valences était une PROVOCATION-TEST pour enchaîner sur une contrainte vaccinale encore plus importante, mettant en oeuvre une mécanique parfaite de contrainte vaccinale, détaillée de manière très précise dans le rapport Fischer et incluant :
    – Élargissement des obligations vaccinales
    – Exigibilité des preuves de vaccination avant entrée en collectivité
    – Carnet de vaccination électronique centralisée auprès de l’assurance maladie
    – Campagne de vaccination scolaire
    – ROSP pédiatrique créé pour les nouveaux vaccins obligatoires.
    L’histoire se poursuit.

    1. Il y a CMT sur twitter qui a annoncé préparer un article sur le foutage de gueule Gardasil.

      1. S’il s’agit d’un nouvel article “savant” il n’apportera rien de plus …
        Je n’ai jamais réussi à lire les articles de CMT jusqu’au bout. Je n’ai aucune difficulté à lire et comprendre Marc Girard parce qu’il n’est JAMAIS confus dans ses textes. Quand je lis CMT, j’ai souvent du mal à comprendre où elle veut en venir.

  32. Excellent article, comme dab j’ai envie de dire…
    Je profite pour partager une polémique récente :
    http://www.leparisien.fr/societe/sante/40-stars-s-engagent-contre-les-cancers-gynecologiques-07-05-2018-7703856.php
    on a découvert une campagne de publicité de l’association “imagyn” https://www.imagyn.org/ pour promouvoir des RDV annuels chez le gynéco.
    Cette association a des liens avec #bigpharma, instrumentalise des “stars” pour faire sa pub…
    https://twitter.com/DDupagne/status/993220075661549568
    et elle utilise aussi des medecins qui ont recu des dizaines de milliers d’euros d’avantages de bigpharma, qui ont des dizaines de conventions avec eux, et recu de manière directe plusieurs milliers d’euros pour promouvoir “fermement” la vaccination HPV :
    https://twitter.com/GuyMoquette/status/991899997510782976
    ca prépare sérieusement le terrain pour cette future obligation d’HPV…

    1. Entre Dupagne et Flaysakier… ma tête tourne…
      Cela dit, envoyer nos amies chez le gynéco pour un frottis annuel, une palpation des seins ou une recherche de gros ovaire ne me parait pas stupide…
      Tout dépend du gynéco…

      1. Sous réserve que ces formes de dépistage précoce ait montré une quelconque efficacité dans la réduction de morbi-mortalité je suppose. (je ne sais pas si c’est le cas)

          1. pas du tout. Je n’ai pas la moindre idée sur le sujet. Juste une pensée après lecture du blog de Marc Girard qui n’aime pas trop cette forme de médecine “sur préventive”.
            Je crois que me souvenir que tous ces dépistages précoces de cancers divers n’avait pas fait leur preuve de leur foudroyante efficacité, mais je peux me tromper.

          2. Vous vous trompez : le frottis est un succès formidable (sans aucun effet adverse) à tous les points de vue ; notamment en poussant les femmes à consulter ; ce qui est une opportunité pour beaucoup de choses… Par exemple, conseiller un mode de vie protecteur contre divers cancers gynécologiques…
            Il faut certes former ces “pôvres” gynécologues à la nutrition et à l’épidémiologie…
            Évidemment si c’est pour “propagander” le Gardesil*…
            Contre la connerie, il n’y a rien à faire…

          3. Juste pour répondre, j’avais confondu avec les mammographies et les cancers du sein, qui semble-t-il, ne servent pas à grand chose.

          4. Il me semble que les recommandations pour le frottis c’est le premier a 25 ans, puis un 1 an après, et enfin tous les 3 ans…
            Et il y a, apparement, des inconvenient a en faire trop souvent, comme par exemple detecter des HPV qui seraient résorbés tout seul…
            ici un rappel des recommandations :
            https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/07/un-controle-chez-le-gyneco-par-an-la-campagne-de-sensibilisation-qui-ne-met-pas-tout-le-monde-daccord_a_23428714/
            pour ceux que ca interesse, un article de martin winckler sur “A qui faut-il conseiller d’aller voir un médecin une fois par an.”
            https://ecoledessoignants.blogspot.fr/2018/02/quand-et-qui-doit-on-conseiller-daller.html

      2. Effectivement, Dupagne ( pour une fois j’apprécie ) a Tweeté ceci :
        Ça vient manifestement de là http://arcagy.org/arcagy-gineco-organisation-et-recherche/mentions-legales/92 … (financé par l’industrie). http://Imagyn.org est donc un site de lobbying gynécologique et de recueil de profil de patientes, alors que les mentions légales sont disponibles “prochainement”. poke @Jaddo_fr ”
        Il suffit d’aller sur le site de “arcagy.org” est clicker sur la rubrique “Partenariats” et ont a tout compris, pas besoin dessin !

  33. J’espère que dans votre livre, vous n’allez pas recommander la même chose que CMT, c’est à dire que l’obligation vaccinale soit discutée par les parlementaires “vaccin par vaccin” :
    ———
    => Nous contestons la légitimité de cette mesure d’obligation « en bloc » pour huit vaccins supplémentaires et mettons en cause la proportionnalité des sanctions infligées aux parents par rapport aux objectifs de santé publique qu’on peut espérer pouvoir atteindre par cette mesure.
    Nous vous demandons donc de ne pas voter cette mesure et de demander que l’obligation puisse être examinée par les parlementaires vaccin par vaccin, et en s’appuyant sur une expertise indépendante
    ——-
    Ce qui était contesté, c’etait donc le bloc de 8 vaccins obligatoires, de même que le fait que l’obligation n’ait pas été examinée vaccin par vaccin par les parlementaires.
    Imaginons que la volonté des signataires de cette lettre ait été respectée, que se serait-il passé ?
    J’imagine que les parlementaires incompétents et de bonne foi aurait demandé conseils auprès de gens qui leur aurait recommander de voter l’obligation vaccinale …
    Le problème n’est pas seulement celui de la corruption des experts en charge de mettre en oeuvre la politique vaccinale, il y a aussi la question de ceux qui ont tellement vaccinés leurs patients qu’ils sont incapables de se remettre en cause.
    http://docteurdu16.blogspot.fr/2017/10/lettre-ouverte-aux-deputes-contre-le.html?m=1
    Article Paris-Match publiée à l’époque :
    http://m.parismatch.com/Actu/Sante/Vaccins-obligatoires-ces-medecins-generalistes-qui-s-y-opposent-1398785

      1. à 100 % d’accord avec vous,comme notre ami Philippe Alexandre Jandrok
        Cdlt

      2. Vous avez fermé les commentaires pour votre article ancien consacré à l’expertise
        https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/un-vrai-expert-vraiment-independant-cest-quoi
        C’est quoi un VRAI EXPERT INDEPENDANT ? Cet article, qui pose la question de la légitimité des conflits d’intérêts, n’apporte pas de réponse. Il semble que des conflits d’intérêts prouvant la valeur de l’expertise ça existe. La question posée est aussi celle de l’humanité fondamentale de celui qui travaille pour la pire entreprise mais qui, dans sa vie privée, est incapable de faire le moindre mal à une mouche.
        Il est toujours intéressant de relire la pièce jointe format pdf de ce lien :
        http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article154
        Je me rends compte à quel point il est fondamental de CLOISONNER les compétences, la menace étant d’être récupéré par ses ennemis pour servir un projet auquel on est totalement opposé.

  34. ha le fameux mythe de l’immunité de groupe parce que sinon les maladies vont réapparaître.
    Vous avez récemment entendu parler d’épidémies de peste ou de choléra ? on a atteint le seuil de couverture vaccinale pour ces maladies ?

    1. Ce matin sur Radio Classique, un certain David K en a remis une couche en déplorant que la couverture vaccinale de la rougeole en France ne soit que de 70% ce qui expliquait la recrudescence de cette maladie. Il plaidait pour une couverture à 95% qui permettrait selon lui d’éradiquer la rougeole.
      Il a aussi plaidé pour les statines et le traitement de l’hypertension, déplorant qu’un livre publié il y a quelques années par 2 professeurs de médecine (qui, il ne l’a pas dit) ait répandu beaucoup de contrevérités à ce sujet.

      1. Dites à votre David K (je crois deviner de quel imbécile il s’agit…) qu’en Chine où la couverture vaccinale contre la rougeole est chroniquement de 99% (deux doses), les autorités observent des variations (fluctuations) considérables… Sont cons ces chinois quand même…
        C’est la faute à qui ?
        Devinez !
        C’est la faute aux Tibétains, aux Mongoliens (ceux de Mongolie) etc…
        Aux USA où la couverture est généralement proche de 99% (avec vérifications sérologiques), des flambées sont régulièrement observées. Bien que, selon les Autorités prises en défaut, la rougeole ait été éradiquée des USA…
        La faute à qui ?
        Aux autres ; ceux venus d’ailleurs…
        De

          1. Vous mettez le doigt sur la plaie ; ce qu’ils veulent ce sont de nouveaux vaccins… Et aussi de nouveaux médicaments anticholestérol…
            Même chemin, même méthode…

  35. Merci infiniment pour ce billet d’une justesse imparable.
    Les arguments de Daniel Floret sont d’une malhonnêteté intellectuelle époustouflante. Ca en devient franchement douloureux…
    Vos précisions sur la diphtérie sont capitales.
    Concernant la rougeole et le phénomène de déplacement, les affirmations de notre ami sont là pour nous faire oublier que c’est bel et bien la vaccination de masse qui en est responsable. Quelle ironie!
    L’idée qu’il soit regrettable qu’on ait dû en arriver à élargir l’obligation vaccinale en France (du fait du manque de discipline des français qui n’ont pas compris la sévérité de la menace infectieuse, c’est bien ça?), fallait oser…; tous les coups sont permis, plus c’est gros, plus ça passe.
    Et la fin de ce minable plaidoyer concernant le Gardasil est à mon sens sans équivoque. C’est extrêmement inquiétant pour l’avenir…
    Jamais je n’aurais pensé qu’en France on puisse en arriver à un stade de propagande aussi forcené.
    La fille d’une très bonne amie à moi est terrorisée par le cancer du col de l’utérus; toutes ses copines ont été vaccinées au collège (je précise que c’est en Suisse et non en France mais la propagande bat son plein là-bas aussi semble t’il), sa mère ne sait plus quoi faire ni qui croire car elle n’y comprend rien aux vaccins et la pression est forte…
    Comment est-ce possible qu’on puisse terroriser des gamines de 13 ans contre des choses pareilles?
    Pour terminer, je n’arrive pas à savoir si Daniel Floret est 100% corrompu ou s’il est totalement débile et inculte. Car il n’y a pas d’autres explications plausibles. Enfin si, les 2?
    La fin du billet sur le Gardasil me fait pencher pour la première option. On sent une manipulation manifeste, ben oui, à 135 euros l’injection multipliée par 3, c’est vrai qu’on peut imaginer mieux en terme de bénéfice?

    1. dites à votre très bonne amie de bien lire la notice… voir de lire le site de marc girard et ses nombreux articles sur les vaccins anti HPV

    2. Le “probleme” du deplacement de l’age de la rougeole est cetainement un effet de la vaccination mais est ce vraiment un probleme ? Depuis qu’on a une couverture vaccinale importante de la rougeole, il y a pas plus de deces par an. Donc le phenomene de deplacement n’a pas cause beaucoup de degat, si ?
      OK on a peut etre plus d’adultes qui attrapent la rougeole adulte mais est ce que ca permet de diminuer le nombre de deces totaux (enfants + adultes) ? Si on a 10 fois plus de cas severes mais sans complications d’adultes mais 10 fois moins de cas tres graves de tres jeunes enfants, est ce que ce n’est pas un benefice ?
      Je ne reflechis ici que sur la partie benefice, pas sur les risques eventuels de cette vaccination.

      1. Ce n’est pas la bonne façon de raisonner. Désolé.
        Le vaccin est présenté comme préventif d’une maladie qui était bénigne chez les 3-5 ans ; ce que personne ne conteste.
        Nous n’avons plus les cas bénignes de 3-5 ans mais nous avons des cas sévères (nécessitant hospitalisation et qui “paniquent” les médecins d’aujourd’hui) chez des nourrissons et des adolescents et jeunes adultes.
        Où est le gain ? Sans compter les effets adverses du vaccin et aussi le coût de 800,000 vaccins (deux fois) chaque année…
        Et, en plus, on nous dit que ça ne suffit pas et qu’il faut revacciner les jeunes adultes ; et bientôt dans les EHPADs…

        1. Il n’y avait aucun cas grave d’enfants avant la vaccination ? Celle ci n’a rien change pour les enfants (> 1 an) ?

          1. Des cas “graves” n’étaient pas “graves” car les médecins en avaient l’habitude…
            Il y avait beaucoup de rougeoles ; tous les enfants (ou presque) faisaient leur rougeole au moment de la scolarisation (autour de 3-5 ans) et il y avait certainement des rougeoles compliquées notamment dans les familles où le mode de vie n’assurait pas un système immunitaire puissant (dans ces familles de “pauvres” ou très pauvres, tout pouvait être problème mais la rougeole était un “petit” problème.
            La principale complication enregistrée de la rougeole était l’encéphalite : on en mourrait rarement mais ça pouvait laisser des séquelles “neurologiques” (surdité partielle, idiotie, troubles du comportement…) qui n’ont jamais été étudiées correctement…
            Depuis environ 30 ans (et la vaccination de masse, sans qu’on puisse la rendre responsable), les encéphalites de la rougeole (et des oreillons) ont presque disparu (travaux anglais remarquables, rien de français) mais ont été remplacées par des encéphalites herpétiques, auto-immunes et autres causes virales (rares ou mal diagnostiquées) avec au final aujourd’hui au Royaume-Uni plus d’encéphalites de causes variées chez les enfants qu’aux temps de la rougeole contagieuse chez les 3-5 ans… On a gagné quoi ?
            Certains pourraient dire que le “phénomène de remplacement” ne peut pas être attribué à la vaccination de masse, que c’est une coïncidence… Mais d’autres pourraient dire, en l’absence d’essai contrôlé que la quasi disparition des encéphalites de la rougeole au moment des vaccinations massives était une coïncidence…
            Tout ça pour dire qu’on pourrait, faute de science solide, dire et dire encore… Mais certainement pas obliger !
            Mais ça dépend de votre fond de lecture. Si vous lisez Maurras, vous ne lisez pas Wellbeck ; et ça change tout…
            Bonjour chez vous !

      2. @ Akira
        Vacciner systématiquement contre une maladie bénigne que tous les enfants attrapaient sans que personne ne s’en offusque il y a 30 ans me laisse perplexe.
        Pour tout dire, je n’arrive pas à comprendre que l’on puisse autant se torturer les méninges pour une histoire pareille.
        Pire, je suis persuadée, à force de lectures, que ces maladies de la petite enfance ont (ou plutôt avaient??) leur raison d’être.
        Cette lecture “moderne” et pastorienne de la santé et des maladies infectieuses est une calamité. (désolée, je suis en train de lire “Pour en finir avec Pasteur”…)
        Vouloir éradiquer toutes les maladies infectieuses, y compris celles qui sont bénignes, est une erreur monumentale de mon point de vue mais je ne peux pas imposer ma vision de la santé aux autres bien évidemment…
        Aujourd’hui, les adultes n’ont plus d’immunité durable; c’est embêtant.
        Mes arguments ne vous toucheront pas mon cher Akira car nous sommes radicalement différents. Vous être un cartésien pur jus à ce qu’il me semble.
        La santé est tout sauf cartésienne.
        Le VAERS a notifié de nombreux décès liés a la vaccination contre la rougeole.
        Contrairement à ce que certains sur ce site avaient dit du VAERS (en tant qu’organisme non fiable), Marc Girard semble penser à l’inverse; je cite sur 2 sources différentes:
        “Le VAERS (Vaccine Adverse Events Reporting System) américain (qui
        correspond à la seule base de données d’accès public en pharmacovigilance)…”
        “Comment se fier à quelque nouveau système de surveillance que ce soit quand le seul déjà en place (le VAERS) se voit systématiquement décrédibilisé par les autorités dès qu’il suggère un risque vaccinal ?”
        http://www.medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=CAT&GROUP2=AGE&EVENTS=ON&VAX%5b%5d=MEA&VAX%5b%5d=MER&VAX%5b%5d=MM&VAX%5b%5d=MMR&VAX%5b%5d=MMRV&VAXTYPES%5b%5d=Measles&SUB_YEAR_HIGH=2018&SUB_MONTH_HIGH=03

Comments are closed.