Moralisation de la vie (et de la santé) publique : appel au peuple !

 

Il n’aura pas échappé à ceux qui ne vivent pas déconnectés ou « débranchés » (comme on dit dans le poste à propos de politiciens plus gênants qu’utiles) qu’on parle beaucoup ces jours de « moralisation » de la vie publique dans notre beau pays.

J’en suis très ému !

Ceux qui profèrent de tels gros mots (ou de telles inepties, Oups !) pensent, j’ai cru comprendre, à la moralité de la vie politique… et donc à la moralité de nos politiciens professionnels.

Le sous-entendu est assez évident [dites-moi si je m'abuse moi-même...] ; ces politiciens seraient un peu contaminés de quelques conflits d’intérêt inavouables ; et c’est très vilain ! Faudrait que ça cesse, non mais !

Il s’agit de conflits d’intérêt financiers ou, pire, non financiers ; dites-moi si vous souhaitez quelques éclaircissements concernant ces obscurs concepts sociologiques !

Bon, dans l’émotion qui m’étreint, je vais me lâcher et faire (comme Robespierre avant d’être raccourci) un véritable Appel au peuple : il ne faudrait pas que nos politiciens très moralisateurs oublient l’aspect qui, à mon avis, importe le plus aujourd’hui aux citoyens, c’est-à-dire la moralisation de la santé publique !

Je fais vite (et les visiteurs de ce blog complèteront avantageusement ces prémisses) : il y a des acteurs multiples et variés de la santé publique qui, pour le meilleur ou pour le pire, agissent dans ce secteur florissant et très profitable de l’économie marchande.

Les protagoniste de l’industrie des médicaments (et des vaccins) en font parti ; il nous en faut ; il faut respecter et même protéger ces acteurs indispensables.

Il n’est toutefois pas acceptable qu’ils soient devenus, tel qu’aujourd’hui, des cogestionnaires de la santé publique, juges et arbitres, décideurs et profiteurs !

Difficile de trouver plus caricatural dans la série des conflits d’intérêt qui accablent nos sociétés marchandes modernes. Qu’ils vivent (plutôt bien) grâce à la santé publique est une chose, qu’ils en profitent de façon outrageuse (aux dépends de TOUS les autres acteurs), l’influencent et se l’accaparent est évidemment du plus haut comique !

Seuls des politiciens eux-mêmes profiteurs ont pu laisser se développer de telles outrances.

STOP !

J’appelle solennellement tous et chacun à faire savoir partout, par tous les temps et en tout lieu, que nous ne pouvons plus accepter ça…

Amen !

 

 

 

 

 

 

162 réflexions au sujet de « Moralisation de la vie (et de la santé) publique : appel au peuple ! »

  1. Reliquet

    Bonjour Maître,

    Alors je croyais qu’ici on avait pas le droit de parler politique, et que vois-je, même Staline intervient?

    Je vous préviens je n’ai pas le coeur à rire car mon exercice professionnel vient de prendre un rude coup dans ses galoches, pensez… Vous êtes assis?

    Le Protelos sera retiré du marché en Aout prochain. (2017, pour les historiens) (1)

    Dur, hein? ce ralenate de strontium qui était jusqu’ici fermement imposé à une patientèle déjà très fragilisée par la maladie (ostéoporose sévère et souvent grand âge) vient de se voir décerner hélas un Service médical Rendu (SMR) « insuffisant » au motif qu’il induit (outre une inutilité totale) un sur-risque d’infarctus du myocarde, de phlébites voire d’embolies pulmonaires, et de complications cutanées sévères.

    Mais quelle malchance pour notre formidable Laboratoire national que le monde entier nous envie, Servier, à chaque fois qu’il nous sélectionne avec amour un produit pour mieux nous soigner le voilà qu’il se trompe et qu’il nous tue un peu plus?

    Pour leur Mediator moi je leur pardonne naturellement, si tous les pays du monde ont refusé tour à tour notre amphétaminique national c’est bien la preuve d’une coalition anti-française, ou bien?

    Il m’a énervé mon heu… cousin, à écrire des méchantes choses sur l’alendronate, sur le strontium, sur la densitométrie avec son pote Poinsignon, ils lisaient dans les astres ces deux cons? (2)

    Heureusement, ouf, je respire à nouveau, il nous reste à nous bons français, outre notre vaccinoscience imparable le Procoralan de notre toujours cher Servier. Je note que tous les pays du monde se mettent à refuser tour à tour notre anti-angoreux national mais que nos syndicats médicaux ne voient aucune aucune malice particulière à promouvoir ce produit révolutionnaire, du niveau d’intérêt stratégique de nos avions renifleurs, mais qui se souvient…

    (1) https://www.vidal.fr/actualites/21036/protelos_ranelate_de_strontium_prochain_arret_de_commercialisation/
    (2) http://www.prevention-sante.eu/actus/osteoporose-densitometrie-traitements
    (3) http://www.lesgeneralistes-csmf.org/IMG/pdf/MDF55.pdf

    Répondre
    1. ricomart
      En réponse à : Reliquet

      @Broliquet

      Merci, merci et merci encore de nous sortir de cette ornière ! Tu connais mon goût pour les digressions, et bien là je n’en pouvais plus, et puis – Hop ! – tu arrives avec l’excellente interview de ton cousin qui n’est ni stalinien, ni jockey, ni joueur en bourse, mais tout simplement médecin et de plus un médecin bienveillant. Tu es un dieu vivant Braloquet ! Désormais, je te le promets, je t’invoque dès que ça part en ouille sur le plus grand blog planétaire de la bienveillance… Bistroquet, Bistroquet, Bistroquet !!!
      Probablement, nos aimables commentateurs habituels auront à redire aux propos de JP Poinsignon, je pense en particulier à l’histoire de la vitamine D – c’est bon les histoires de vitamine D, surtout après l’exposé rébarbatif des opinions politiques de chacun, parle-moi de vitamine D Relaqué, s’il te plaît ! – Mais dis-moi une toute dernière chose, elle comment cette Déborah que ton cousin et Jipé semblent connaître ?
      Bises sur ton crâne de génie

      Répondre
  2. Emilio

    Je crois bien que @Phil a publié sur ce blog un lien (que je n’ai pas regardé) qui concerne ce Mr Gotzsche :

    Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : Minoque

        Tout à fait ! Je n’avais pas vu le lien de Nicole. Je l’ai publié parce qu’il l’a été sur le site initiativecitoyenne.be .

        Pour en revenir à la politique, à la moralisation de la santé publique et à une possible extension des obligations vaccinales, je rappelle simplement que c’est le 8 février 2017 que l’avis du conseil d’État demandant de mettre en conformité la législation sur l’obligation vaccinale et la disponibilité des vaccins a été publié.

        A cause de cet avis, je crains que les députés soient incités à voter une extension de cette obligation non pas après un véritable débat sur l’utilité de ces vaccinations (qui mettrai leur responsabilité personnelle en avant et qui pourrait être médiatisé), mais plutôt pour obéir à la demande du conseil d’Etat, elle-même obtenue grâce à une action de l’IPSN (que certains députés pourront mettre en avant comme un « alibi » démocratique pour minimiser les scrupules à etendre l’obligation vaccinale)…

        A moins que le nouveau gouvernement ne décide de lever l’obligation (ce qui nécessiterai un simple décret apparemment) ? Je ne crois pas une seule seconde dans la levée de cette obligation … Pour les Fillon, Macron ou Le Pen, l’air du temps n’est plus aux tergiversations.

        Niveau calendrier, 6 mois après le 8 février 2017, ça nous amène au 8 août 2017 ! Donc ça signifie que cet avis devrait remettre l’extension de l’obligation vaccinale rapidement sur le devant de la scène, peut être comme une mesure « technique » à adopter rapidement, au motif qu’il faut se mettre en conformité avec l’avis du Conseil d’E avant la rentrée de septembre, et que l’obligation assurera la gratuité des vaccins… que nos politiques pourraient vouloir mettre en avant pour aider les pôvres français à « mieux se soigner au moindre coût ». Le second tour des législatives est pour le 18 juin, il faudra donc que ce gouvernement agisse vite sur cette question s’il veut réellement respecter le délai fixé par cet avis.

        Peut être que notre prochain président gouvernera « par ordonnance », notamment dans le domaine social (santé ?) et économique. Parmi ces ordonnances, y-aura-t-il des mesures (comme l’obligation permettant la gratuité des vaccins) pour rapidement augmenter le pouvoir d’achat des français concernant le domaine de la santé ?

        Si Macron est élu, on verra rapidement la réalité de sa volonté de « moraliser la vie politique ». Je ne lui fais pas confiance. Je le considère comme un simple produit marketing.

        Un article qui parle des ordonnances :

        http://www.lamontagne.fr/paris/institutions/politique/2016/11/30/gouverner-par-ordonnance-tout-un-art_12187946.html

        Répondre
        1. Minoque
          En réponse à : Emilio

          Les arguments de notre Amiral tiennent la route sur le Kapitalisme… mais plus ainsi… !
          Il me semble par exemple que tant que nous n’aurons pas une différenciation entre bque de dépôts et bque d’investissements, (Hollande l’avait proposé, Macron l’en a dissuadé et on comprend bien pkoi) on sait bien pour les plus riches qu’ils s’en sortiront toujours et avec nos fonds publics au détriment de toutes les autres classes sociales. Ce qui a été rédhibitoire (pour moi) c’est de savoir qu’il est membre du groupe Bildeberg ! Ca veut tout dire ! Vous ne l’entendrez pas dans les médias évidemment mais appartenir aux 2 plus grands groupes financiers qui dirigent le monde ne me permet pas d’être confiante ! Dans tous les cas de figure je vois bien la France devenir ingouvernable ! Il ne me reste plus qu’à rester indignée !

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Minoque

            Bilderberg ! Qu’est-ce que vous avez contre des gens qui discutent entre eux ?

            J’comprends pas ! Z’ont même invité poutinette…

            « Les conversations du Bilderberg sont d’un niveau inégalé dans le monde », explique d’ailleurs Michel Rocard » …

Commentaires : page 3 sur 3«123

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.