Pas d’OGM dans l’assiette ? Vous l’aurez dans le vaccin ! Merci l’Institut Pasteur et l’INSERM.

 

Nos sociétés évoluent si vite…

On connaissait les conflits d’intérêt des individus ; il faut faire avec les conflits d’intérêt institutionnels.

Les instituts de recherche nationaux (INSERM et autres) sont dans la misère ? Vos impôts ne suffisent plus à assurer des fins de mois décentes à leurs chercheurs et un dynamisme minimal des labos ?

Gérez ça comme des start-up et tout ira bien, disaient (et disent encore sans le dire vraiment) les Ministres !

Le résultat est là : les labos (certains, pas tous) sont gérés comme des petites entreprises ; on passe des contrats, on dépose des brevets, et puis, place au business si on est doué pour ce métier…

Un nouveau vaccin contre la coqueluche, par exemple, pourrait dans des bonnes mains affairées générer des centaines de millions d’euros [voire le milliard] de chiffres d’affaire et des profits qui pourraient dépasser le budget annuel de certains de nos prestigieux Instituts.

A titre d’exemple, les vaccins contre les pneumocoques ou contre les Papillomas ont effectivement dépassé le milliard de dollars de chiffre d’affaire. Ça donne à réfléchir…

Faut-il décourager (ou accuser) des chercheurs ou des scientifiques qui se lancent dans de si belle aventures technico-commerciales ?

Je ne le pense pas. Au-delà du chiffre d’affaire, il peut y avoir un intérêt médical à de telles initiatives. Et puis, des rentrées financières peuvent rendre de grands services à nos Instituts en voie de paupérisation accélérée.

Sauf que…

Sauf que les choses sont un peu plus compliquées. Prenons un exemple simple qui touche l’actualité : un nouveau vaccin contre la coqueluche disais-je.

Les vaccins actuels contre la coqueluche sont très critiqués quoiqu’on veuille les rendre obligatoires. C’est bizarre mais c’est comme ça. Surtout ne pas réfléchir, la réflexion est mauvaise conseillère par ces temps troubles.

Un nouveau vaccin serait bienvenu, selon les experts vaccinalistes ; pour remplacer les anciens, peu efficaces et plutôt mal tolérés.

Nous n’en n’avons pas vraiment besoin ; et surtout pas un qui serait obligatoire !

Peu importe, le marché sera conciliant et lui fera bon accueil car depuis deux décennies, les experts nous disent que des épidémies de coqueluche récurrentes déciment les populations.

Puisqu’on vous le dit ; c’est là :

 

Et voici que le miracle advînt : un nouveau et formidable vaccin est proposé ; le produit d’une collaboration entre des institutions nationales et le secteur privé ; c’est indiqué ci-dessous avec comme référence exacte pour le curieux : J Infect Dis 2017;216:117-124.

 

Des essais sur les humains (des hommes jeunes) ont déjà été publiés !

Bravo, c’est merveilleux, félicitations ! Sauf que…

Sauf que la bactérie modifiée (atténuée) qui sert de stimulus vaccinal a été génétiquement modifiée. C’est un OGM !

Vous ne voulez pas d’OGM dans votre assiette, vous en aurez dans vos vaccins !

Sous forme de spray. Et le gentil animal vous pénètrera puisque la bactérie va aller stimuler votre système immunitaire.

Et si le principe vaccinal anti-coquelucheux a été rendu obligatoire, comment y échapper tout en respectant la Loi ?

D’un point de vue biologique, est-ce prudent ?

Selon les auteurs (très vaccinalistes) de l’article cité plus haut, la bactérie de la coqueluche a de mauvaises manières, par exemple celle de muter assez facilement ; ce qui, selon eux, expliquerait en grande partie l’inefficacité des vaccins. Elle change cette bactérie, au gré du temps ; et il y a grande chance pour que notre nouvel OGM mute (change) aussi et deviennent potentiellement dangereux, plus dangereux que son ancêtre sauvage.

Toutes les précautions ont-elles été prises ?

Réponse : non, à l’évidence !

A t-on vraiment besoin de ces ouvrages d’apprenti-sorcier ?

Réponse : non probablement !

Serions-nous sous la dépendance de médecins fous ? Qu’est-ce qui les motive vraiment ?

Le progrès médical ? Le bonheur des peuples ? Protéger les bébés ?

Ou générer des profits substantiels avec la collaboration de l’industriel new-yorkais qui a probablement déjà beaucoup investi dans ce projet ?

Qui peut répondre ?

Qui peut évaluer l’intérêt de la dissémination de cet OGM ?

Qui est suffisamment désintéressé et objectif pour donner un avis indépendant ?

Le PDG de l’entreprise new-yorkaise ? Non ! Conflit d’intérêt majeur !

Le PDG de l’Institut Pasteur ? Non ! Conflit d’intérêt majeur !

Le PDG de l’INSERM ? Non ! Conflit d’intérêt majeur !

Il ne s’agit pas ici de conflits d’intérêt financiers individuels directs, tout le monde l’a compris ; c’est encore pire !

Le cousin, la fille ou l’épouse d’un de ces PDG ? Non ! Conflit d’intérêt majeur !

On l’a compris, le succès de cette entreprise dépend en partie de l’existence d’un marché captif, par exemple, des pays où sévissent des obligations vaccinales.

On le comprend sur cet exemple illustratif de la controverse sur l’obligation vaccinale, les argumentaires sanitaires mensongers (les épidémies, les résurgences, les flambées) cachent une autre réalité dont les fondements sont financiers. Mais ces intérêts financiers ne sont pas forcément incompatibles avec un possible progrès médical, qui reste à démontrer, sans prendre nos bébés en otage car ils ne sont pas des cobayes !

Loin de moi d’accuser qui que ce soit ; mais il nous faut de toute urgence un arbitrage indépendant.

Aucun des PDG sus-cités ne peut être un de ces arbitres indépendants.

L’épouse du PDG de l’INSERM, l’actuelle Ministre de la Santé, ne peut l’être non plus. Elle est prisonnière de ses conflits d’intérêt.

Elle doit avoir la sagesse de l’admettre et se retirer sagement : 1) éviter de participer aux controverses qui concernent les vaccins ; 2) éviter de s’immiscer dans toutes les problématiques vaccinales !

 

 

 

 

 

 

23 réflexions au sujet de « Pas d’OGM dans l’assiette ? Vous l’aurez dans le vaccin ! Merci l’Institut Pasteur et l’INSERM. »

  1. Inoxydable

    Eh oui . Mais il faudra bien que quelqu’un se les farcisse ces vaccins ( pardonnez moi l’expression) autant que ce soit nos bébés. Vous ne croyez pas que tous ces gens ont travaillé en vain à notre bonheur forcé ? C’est comme l’histoire de mon post sur ma confiture de mûres aux piments ( pour ceux qui suivent…)? Les piments sont efficaces mais moi je vais jeter l mes pots, ils ne ‘mont pas coûté bien cher, mais eux ? Pensez donc, avoir investi tant d’argent, de cerveaux, de bonnes volontés hypocrites en pure perte ! Vous n’y pensez pas . Et le manque à gagner alors ? « L’argent ne fait pas le bonheur, celui qui a dit ça, est un sacré menteur » disait la chanson, au contraire , l’argent fait le bonheur de quelques uns … au détriment de tous les autres.

    Répondre
  2. Minoque

    Une timide ouverture sur la vaccination à partir de la 25e minute…
    https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/saison-9/250139-integrale-gerard-miller-lise-barneoud-et-philippe-croizon.html
    … de Lise Barneaud, journaliste scientifique et auteure de « Immunisés » un autre regard sur les vaccins et qui déplore un déficit de l’info, un manque de transparence, qui souhaite rendre publique les effets des dits vaccins, et qu’il devrait suffire d’un clic sur internet pour avoir les réponses à nos questions… Au cœur du sujet elle développe en quelques mots ses recherches sur les vaccins égoïstes et ceux altruistes.

    Et si le cœur vous en dit à la 15e minute vous pouvez écouter râler Gérard Miller qui va tenter de créer un média citoyen libre et indépendant (un vieux rêve déjà qui va peut-être se réaliser ?) Un manifeste est proposé à la signature, de nombreuses personnalités de tous bords ont déjà signées à son grand étonnement…
    J’ai aimé quand il a rappelé les milliers de morts et toujours l’impunité à ce jour du scandale de l’amiante, les médias tenus en laisse par les plus gros actionnaires où il se demande qu’est-ce que ça peut rapporter et cacher puisque l’on sait tous que pour au moins la presse écrite cette dernière est en chute libre etc… J’aime bien l’écouter parler ce psychanalyste !

    Répondre
  3. Emilio

    La ministre est en conflits d’intérêts MASSIF et pour elle un expert qui n’est pas en conflit d’intérêt est un expert sans intérêt… docteurdu16, Marc Girard ont publié des articles à ce sujet. Cet article est une nouvelle pierre au fait que l’on ne PEUT PAS AVOIR CONFIANCE DANS CE GOUVERNEMENT. Ce gouvernement vote une loi « pour la moralisation de la vie publique » tout en faisant passer une incroyable loi liberticide sur la vaccination obligatoire.

    On ne parle plus des vaccins de manière spécifique, on parle vraiment d’une menace SOCIÉTALE et POLITIQUE de suppression de la liberté des citoyens. Cette menace ne devrait pas intéresser que les personnes qui sont sceptiques ou franchement opposée aux vaccins … finalement, le bataillon le plus important parmis les citoyens est celui qui croit aux bénéfices des vaccins, mais qui est scandalisés par l’autisme des autorités, par la façon qu’il a d’être plus que jamais autoritaire avec l’individu « déviant », c’est celui qui a milité contre la loi renseignement, contre la loi travail 1 et 2, contre la pérennisation de l’état d’urgence, qui est scandalisé par le recul de ce gouvernement sur le glyphosphate, par la succession incroyable de scandales sanitaires ou politiques facilement objectivables (mais qui ne sont pas médiatisés pour autant !).

    Finalement, le bataillon majoritaire est peut être celui de l’individu humble qui est incapable de comprendre le problème scientifique de la vaccination, mais dont l’instinct de survie peut contrarier le projet de soumission du Buzyn.

    Il est urgent que les gens prennent conscience de la mascarade de démocratie qui règne autour de ce gouvernement dont le premier ministre a pour seul responsable un enfant-roi qui méprise les humbles, comme nous l’affirme Marc Girard (article inconvénients de l’obligation vaccinale dans la conclusion).

    Répondre
  4. DR ISABELLE CHIVILO

    Bonjour à tous et toutes.. sorry pas eu beaucoup de temps en ce moment ..
    Jusqu’alors on utilisait des bactéries GM pour produire une protéine – antigène mais on injectait l’antigène pas l’OGM , maintenant , allons z y , on injecte l’OGM lui même !!
    Et avec les nouvelles techniques de manipulation du génome comme CRISPR-cas9 , on va nous dire que là plus de problème , c’est tellement précis qu’il y a aucun risque .. sauf que la méthode entraine des mutations imprévisibles et non voulues..( http://www.criigen.org/chronique/16/display/Les-OGM-du-futur-seront-ils-plus-imprevisibles-) je n’ose imaginer le nouveau vaccin contre la coqueluche avec une bactérie GM agrémentée de mutations dont on ne sait rien………..
    je suis atterrée de voir l’inconscience des ces « scientifiques » …..

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : DR ISABELLE CHIVILO

      Merci beaucoup !
      Très intéressant.
      Mais attention, l’article est très critiqué [ce qui n'est pas étonnant : quand on renverse le pot au lait, les domestiques crient...] ; et je ne suis pas capable d’aller fouiller dans ce type très technique de critiques ; là il nous faudrait un généticien professionnel qui prenner le temps de…

      Répondre
      1. DR ISABELLE CHIVILO
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Sur les nouvelles techniques de manipulation du vivant, nous avons la chance au CRIIGEN d’avoir une pointure en génétique moléculaire ( Christian Vélot , enseignant chercheur , directeur de recherche en génétique moléculaire à la fac Paris XI et président du CS du CRIIGEN )
        On a décidé lors de la dernière réunion ca/cs la semaine dernière d’organiser une journée de formation sur le sujet à Paris. On a beaucoup de demandes sur ce sujet complexe..
        Je vous dirais quand la date et le lieu seront fixés.

        Répondre
          1. el cosi
            En réponse à : DR ISABELLE CHIVILO

            « la réparation intégrale des préjudices directement imputables à une vaccination obligatoire pratiquée dans les conditions mentionnées au présent chapitre, est assurée par l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales institué à l’article L. 1142-22, au titre de la solidarité nationale. »
            Autrement dit, par nous.
            Merci pour l’information.

          2. el cosi
            En réponse à : DR ISABELLE CHIVILO

            Et je suis prêt à parier que les réparations seront assurées par l’Office national d’indemnisation même pour des personnes vaccinées AVANT l’obligation vaccinale.

      2. DR ISABELLE CHIVILO
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        j’ai lu l’étude sur le nouveau vaccin ( bon avec mon anglais pas au top , merci http://www.linguee.fr )
        Donc ils ont modifié génétiquement la bactérie pour inactiver ou enlever 3 toxines. et ils inoculent la bactérie ainsi modifée.. Par contre, je n’ai lu nulle part quelle méthode a été utilisée pour la modification génétique ( probable que ça soit CRISPR-Cas9 ou une autre nouvelle ) ..je vais passer l’étude aux chercheurs du CRIIGEN ,
        Suis en train de regarder sur le site de l’entreprise IliAd biotechn..
        en particulier je lis : «  » BPZE1 is an investigational product that has not yet been approved by the FDA.  » donc pas encore approuvé par la FDA…. !
        Ils expliquent quelles modifications sont faites mais encore trouvé la méthode.. ( http://iliadbio.com/our_science/bpze1_vaccine.html )
        en tous cas , ça rapporte ( « Le marché mondial actuel des vaccins contenant une composante coqueluche dépasse 4,5 milliards de dollars par an. » ) ….
        ils produisent un certain nb de publications sur le sujet sur leur site…
        l’essai sur l’humain , on n’a pas la durée de l’étude ( donc pour les effets à moyen et long terme, no comment )….

        Répondre
          1. Inoxydable
            En réponse à : ddd

            Moi j’ai compris que « ddd » ( acronyme de débile – dope -dépendant ) est un « sous-marin » de Big Pharma qui s’imagine torpiller ce site et les associations pacifiques qui s’y manifestent. Il oublie qu’un sous-marin navigue les plus souvent en eaux troubles, au radar et qu’il ne perçoit la réalité qu’en sortant le périscope et c’est là qu’il se rend compte qu’il est vulnérable, la réalité du monde l’effraie et il replonge se mettre à l’abri pour se croire en sécurité en décochant des torpilles tous azimuts. Les fonds marins sont jonchés de sous-marins dans toutes les mers du globe pour n’avoir pas su fermer à temps leurs écoutilles ou rejoindre un port d’attache à l’abri et voir ce qui se passe en vérité sur la terre ferme.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Bwe

      Hum !
      C’était de l’humour…
      Ça voulait dire que ni le cousin du PDG américain ni le petit fils d’un des autres ne pouvait s’ériger en juge et arbitre.
      l’épouse, fut-elle ministre de l’industrie des produits de santé, encore moins…

      Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Fabien Blot

          Justement !
          Vous êtes en présence du plus grave et du plus pervers des conflits d’intérêt : l’institutionnel !
          La force publique, protectrice supposée de l’intérêt général, ne peut faire du business vaccinal (par l’intermédiaire de son époux) – même au nom de l’INSERM – et être arbitre !
          Je pensais avoir été clair ; à moins que vous n’ayez besoin d’un petit recyclage ?

          Répondre
  5. Emilio

    Requérir la force publique ça a déjà été envisagée en 2009 :

    https://youtu.be/_5VI-sLyHZE

    http://m.solidariteetprogres.org/actualites-001/Grippe-A-H1N1-la-vaccination-pourra-devenir-obligatoire_05487.html

    On a connu la suite … le précédent de la campagne de vaccination contre la « pandémie grippale » H1N1 est probablement l’élément le plus puissant à amener dans le débat publique pour lutter contre l’obligation vaccinale.

    C’est le moment où Marc Girard s’est fortement engagé pour défendre la population contre un système devenu complètement fou. Aujourd’hui il se désole que certains « contestataires » se laisse enfermer dans des actions visant à permettre au système des experts de se RENFORCER.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.