Pourquoi la rougeole fait la « une » de l’actualité ?

 

On meurt en France 500 fois plus de la tuberculose et cent mille fois plus du cancer ou de maladie cardiovasculaire que de la rougeole.

La rougeole est donc une maladie relativement bénigne d’un point de vue sociétal ou de santé publique, c’est-à-dire par rapport à d’autres pathologies.

Pas d’autre urgence ou priorité vraiment que la rougeole ?

Pourtant, pas un jour sans une nouvelle alarmante avec des « une » et des images qui frisent la tragicomédie. Exemple récent ci-dessous.

Le 15 Février 2018.

20180227_A

Heureusement, personne n’a bougé une oreille.

Cet appel du 15 février ne fut donc pas celui du18 Juin depuis Londres.

Ce coupable manque de réactivité de la population est une information majeure : les français n’entendent pas ce que les experts et Ministres leur hurlent dans les oreilles !

Urgent de les appareiller !

Pourtant ici et là dans les médias des images (ci-dessous) supposées les faire réagir…

20180227_B

Les français ne voient pas non plus. Urgent de changer leurs lunettes !

Cette indifférence est troublante et s’oppose à la frénésie médiatique et institutionnelle à propos de la rougeole.

Pourquoi un tel contraste ?

Réponse : dans la Société Spectaculaire et Marchande, la frénésie spectaculaire est toujours une diversion ; qui veut afficher le contraire de ce que la réalité montre.

En parlant beaucoup et bruyamment de la rougeole, on veut cacher (étouffer) ce que la rougeole nous dit effrontément. Car la rougeole a quelque chose à nous dire en 2018.

Taisons-nous et écoutons la rougeole !

Ce bébé rougeoleux sur la photo (ci-dessus) est une complication de la vaccination anti-rougeoleuse. Avant la vaccination massive, les bébés étaient protégés par l’immunité transmise par leurs mamans. La médecine moderne a créé une maladie qui n’existait pas.

Merci de ne pas ébruiter cette sorte d’évidence.

Ainsi s’explique la cacophonie actuelle. Elle sert à masquer la réalité.

De la même façon, les rougeoles adultes étaient rarissimes. Ce sont devenues des complications de la vaccination car, chez l’adulte fragile, l’immunodéficience induite par le virus de la rougeole peut créer des complications, notamment bronchopulmonaires, nécessitant parfois les soins intensifs. Je répète : ce sont des conséquences de la vaccination, et pas l’inverse!

Les institutions nationales et internationales disent aujourd’hui que c’est le défaut (ou l’insuffisance) de vaccination qui est le problème. C’est l’exact opposé.

La stratégie vaccinale contre la rougeole proposée, notamment par l’OMS, il y a 30 ans aurait (peut-être, pas sûr) pu être utile si les vaccins eux-mêmes avaient été efficaces. Ainsi les mamans vaccinées protègeraient leurs bébés et les adultes vaccinés seraient immunisés à vie.

Ce n’est pas le cas, les vaccins actuels (on les appelle des ROR) ne sont pas (ou pas assez) efficaces. Les flambées de rougeole, ici et ailleurs, disent l’échec des politique vaccinales. Des populations vaccinées à 99% ne sont pas épargnées. Des personnes travaillant en milieu hospitalier et qui ont reçu les deux doses standards du vaccin font des rougeoles cliniques et sont contagieuses ; mettant en danger ceux qui ne sont pas encore immunisés (bébé de moins de 12 mois par exemple), ceux qui ont perdu leur immunité vaccinale (adultes, séniors et parfois adolescents) et ceux dont le système immunitaire ne répond pas (immunodéficients sévères ou modérés).

Non seulement les vaccins ROR sont peu (ou pas assez) efficaces contre la rougeole clinique mais ils sont potentiellement toxiques ; quoique tout soit fait pour minimiser ou dissimuler les faits : innocuité parfaite, dit-on.

Pourtant, les alertes se multiplient dans tous les pays et il devient de plus en plus difficile de faire croire que ces lanceurs d’alerte sont tous des obscurantistes ou des complotistes.

Ces évidences sont perçues (quoique souvent mal comprises) par des proportions de plus en plus larges de la population. Les autorités soupçonnent qu’on ne les croit plus et s’affolent.

D’où l’urgence du brouhaha médiatique, d’une part, et de nouvelles règlementations et Lois obligationnistes, d’autre part.

Pourquoi des discussions sérieuses et sereines pour trouver une solution sont aujourd’hui impossibles ?

Parce que la triplette responsable de cet état de fait [(1) industrie du vaccin ; (2) institutions nationales (corporations médicales) et internationales (OMS); (3) les gouvernements] ne peut pas reculer et admettre ces erreurs ; ou encore renoncer aux perspectives (industrielles, commerciales et politiques) qu’offrent les stratégies vaccinalistes maximalistes.

En plus, leur vision de la médecine et du monde s’oppose frontalement aux tenants d’une nouvelle société écologique (au sens large) et aux nouvelles médecines basées (au sens large) sur le « moins on en fait et mieux c’est » quand c’est possible…

Pour la triplette qui détient aujourd’hui tous les pouvoirs, la seule solution est la fuite en avant : c’est-à-dire vacciner plus !

Avec cette prétention et illusion qu’en vaccinant plus, on parviendra à éradiquer les virus, l’éradication étant devenue la seule façon de protéger.

Aux USA et au Canada, pays qui prétendent avoir éradiquer la rougeole depuis 20 ans, les flambées sont fréquentes, y compris dans des communautés vaccinées, et les autorités désemparées, plutôt que d’admettre leur échec, accusent un ennemi extérieur…

Dans les temps très anciens où la Société Spectaculaire et Marchande était encore peu développée, on avait su admettre les erreurs commises avec la vaccination et changer de stratégie pour vaincre la variole, une maladie autrement plus menaçante que la rougeole.

Qui va réussir à faire bouger la triplette ?

Quand va-t-on réfléchir et chercher une vraie solution ?

412 réflexions au sujet de « Pourquoi la rougeole fait la « une » de l’actualité ? »

    1. MT
      En réponse à : Jean-Marc

      Oui, effectivement, c’est assez orienté. ne surtout pas y réponde à mon humble avis!
      Décidément, comment rendre la confiance est la seule question légitime.
      La propagande est absolument partout, c’est consternant.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Isa

      J’ai envie de répondre mais immédiatement je me dis que les résultats seront utilisés pour la propagande et l’idéologie vaccinaliste et pas pour faire avancer le connaissances sur les vaccins et sur nous-mêmes par rapport aux vaccins.
      En plus, je ne suis pas certain que l’analyse sera faite honnêtement…
      Alors, à quoi bon ?

        1. Emilio
          En réponse à : MT

          Si faut répondre, histoire d’être un magnifique IDIOT UTILE servant d’alibi démocratique au futur élargissement des obligations vaccinales …

          1. F.Rocher
            En réponse à : Emilio

            Ca depend pas de ce qu’ on va repondre à l’enquête , en fait ?
            Si tous les gens opposés repondent pas , c’est sur que ça va bien les aider à dire que tout le monde est parfaitement d’accord !

  1. aubepine

    Selon la Direction générale de la Santé (DGS), l’épidémie de rougeole qui sévit depuis le mois de novembre ne faiblit pas ! Au total, 913 cas ont été déclarés en France, touchant 53 départements. Les autorités appellent à la vigilance.

    « Le nombre de cas de rougeole augmente de manière importante depuis novembre 2017 », indique la DGS. Entre le 6 novembre 2017, début de l’épidémie en Nouvelle-Aquitaine, et le 12 mars, 913 cas ont été déclarés. Parmi eux, 201 hospitalisations et un décès ont été enregistrés.

    Une couverture vaccinale dans les choux

    Les autorités sanitaires et les professionnels de santé sont pleinement mobilisés pour contenir cette épidémie et protéger la population. La Direction générale de la Santé (DGS) rappelle « la nécessité d’une couverture vaccinale très élevée ». Or aucun département n’atteint les 95% à 2 ans pour les 2 doses de vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR). Rappelons qu’il s’agit du taux à partir duquel la rougeole pourrait être éliminée. « Avec une couverture vaccinale pour la seconde dose variant de 62 à 88% selon les départements, une extension de l’épidémie à l’échelle nationale dans les mois à venir est donc à craindre », s’inquiète la DGS.

    Il est demandé à chaque personne infectée par le virus de la rougeole d’appliquer les mesures barrière. A savoir le lavage régulier des mains et le port de masque. Les autorités recommandent également de prévenir l’entourage familial, social et professionnel afin que chacun puisse vérifier s’il est correctement vacciné.

    Le vaccin reste la seule stratégie pour rester protégé(e) contre la rougeole. Cette injection est inscrite dans le calendrier de la petite enfance (de 6 à 12 mois). Mais elle peut protéger à n’importe quel moment : les adolescents et les adultes sont donc aussi concernés.

    Tiré de « Destination Santé »

    1. President de la ligue antivaccinale
      En réponse à : aubepine

      Une nouvelle étude provocatrice sur la transmission du virus de la grippe a révélé que les sujets vaccinés avaient 6,3 fois plus d’excrétion par aérosol de particules du virus de la grippe s’ils avaient été vaccinés pendant la saison courante et la précédente, par rapport à aucune vaccination au cours des deux saisons.
      C’est peut être pareil pour la rougeole!

      http://initiativecitoyenne.be/
      http://www.greenmedinfo.com/blog/flu-vaccine-increases-your-risk-infecting-others-6-fold-study-suggests

    2. Minoque
      En réponse à : aubepine

      Un encart pavé dans la mare ou qui renvoie la balle dans un média indépendant genre Mediapart …

       » Pourquoi et comment la rougeole considérée pendant x années comme une maladie bénigne de la petite enfance devient en 2018 une maladie qui peut toucher mortellement enfants et adultes…  »

      Autre sujet et pour info le 23 juin fait partie du calendrier des grèves de la SNCF !

      Toujours déconnectée des commentaires … ? :-(

      1. aubepine
        En réponse à : Minoque

        Oui, Minoque, toujours déconnectée des commentaires !
        Loin d’être scientifique! mais il me semble qu’on a « élaboré » une autre rougeole, survenant plus tardivement, plus gravement … de par la vaccination ? on se fait des fouets pour se fouetter!
        Oui, autrefois c’était une maladie qu’on considérait bénigne, puisqu’on « forçait » même le « destin » ! il fallait avoir eu toutes ces maladies de « la petite enfance » à l’école primaire …
        Mais, franchement, tous les repaires sautent! …
        Grèves ou pas grèves : rien ne changera de ce qui a été décidé … dans le couloir …

        1. Minoque
          En réponse à : aubepine

          Ben voui Aubépine CQFD !
          Comment obtenir des droits de réponse si on ne peut même pas poser de questions ?
          Nous ne sommes ligotés que par des affirmations et des obligations !
          Quelle époque !
          Belle soirée à vous Aubépine

      2. yeam
        En réponse à : Minoque

        je ne reçois plus les commentaires par mail et ne peux accéder à mes abonnements.
        Signaler un bug ne fonctionne pas.

        1. Minoque
          En réponse à : yeam

          Oui je sais hélas ! Mais ça va reviendre …
          En attendant et « Au risque de se perdre » on frappe et on entre direct sur le blog !
          Bonne fin de semaine à tous.

          1. yeam
            En réponse à : Minoque

            Et je rajoute dans la liste de réclamations: plus de possibilité de m’abonner sans commenter.

            C’est sûr qu’en allant sur le blog, j’ai accès aux 5 derniers commentaires mais il peut y en avoir eu d’autres (des commentaires) qui ne sont plus affichés.

            Bon, c’est pas mortel, bien que …parfois certains commentaires pourraient nous « sauver la vie » d’après leur auteur!

            Bon… puisque ça va reviendre, patience.

  2. Emilio

    Buzyn est en train de bâtir une prison dans laquelle elle va incarcérer les familles françaises, qui ne sont coupables de rien … j’alerte sur cette menace depuis fin 2014, grâce à la lecture et la compréhension des articles de Marc Girard.

    La menace s’est concrétisée d’abord dans le rapport Fischer, puis j’ai alerté. L’elargissement a été annoncé par Buzyn, puis je continue à alerter…

    Mais tout ce qui intéresse, c’est de voir comment il sera possible d’avoir une position équilibrée une fois qu’on sera dans la prison de Buzyn. Personne ne veut critiquer la légitimité du PROJET DE RÉALISATION DE CETTE PRISON. Moi c’est ça qui m’obsede = la construction de cette prison et rien d’autre … Je me fous de savoir quel sera la qualité de la bouffe du self de la prison, d’autant plus que la fraude a été massive pour construire cette prison coûte que coûte.

    J’ai précisé aussi que l’instinct de survie était un réflexe qui devrait être naturel face à l’immense menace proposée par Fischer et ses acolytes.

    Mais on préfère parler « science » … une fois qu’on sera tous dans la prison, vous verrez on aura beaucoup de temps pour parler science …

  3. louis

     » Medscape Logo
    jeudi 15 mars 2018
    ODYSSEY Outcomes : l’anti-PSCK9 alirocumab diminue aussi la mortalité globale ».
    « Orlando, Etats-Unis – Pour la première fois, un anti-PCSK9, l’alirocumab (Praluent®, Sanofi/Regeneron), a montré qu’il était efficace à la fois en prévention secondaire des événements cardiovasculaires mais aussi sur la mortalité toute-causes ».

    Bonjour M.De Lorgeril,
    je viens de recevoir ce billet par mail…
    j’aimerais avoir votre avis scientifique.
    ( cela va certainement intéresser tous les utilisateurs qui suivent votre blog avec attention).

    Merci pour votre réponse,

    Louis.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : louis

      Par principe et par prudence, je ne m’exprime jamais en l’absence de données concrètes via un article publié.
      Pour le moment, il s’agit de communication dans un congrès.
      Attendons l’article et voyons les données que les auteurs vont nous confier…
      A 1ère vue toutefois (ce que confirme l’absence d’échos dans les grandes sociétés savantes), le missile a raté sa cible…

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Capucine

      C’est une des voix officielles les plus intelligentes qu’on aie entendues jusqu’à présent ; y a pas photo par rapport aux crétins habituels !
      Et comme il est franc et sûr de lui, il nous dit les choses sans langue de bois : « y a bon Banania« , comme disait mon cousin congolais…
      Et ainsi nous avons enfin quelque chose de vaccinaliste qui tient la route ; car il est vaccinaliste et il y croit ; il est incongru pour lui de penser que les petites bêtes ne sont pas méchantes…
      Il se moque de l’ôtre qui est immunologiste et pas infectiologue comme lui ; mais il n’a pas compris qu’il est préférable d’être les deux…
      Encore mieux, il vaut mieux comprendre l’épidémiologie (c’est tellement évident) et surtout la physiologie générale selon Claude Bernard : « la bête n’est rien, c’est le terrain qui fait tout ».
      Or le terrain ce n’est pas seulement des anticorps et des lymphocytes…
      Tout ça pour dire que, malgré des grandes faiblesses et des grossières erreurs, il peut être utile à la cause ; Buzyn doit l’adorer, c’est sûr…
      Or l’ami de mes ennemis est… Non je me trompe !

      1. Capucine
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Merci pour l’analyse !

        Il y a des passages très intéressants et d’autres où il manque carrément de nuances sans qu’on comprenne bien pourquoi. C’est même étonnant.

        Globalement j’ai trouvé ses propos intelligents.

  4. Inoxydable

    Bonjour à tous. A propos de la Rougeole, la propagande bat son plein à la TV où même le plus sympathique de présentateur, Jean-Pierre Pernaut de TF1 qui pourtant habituellement n’a pas la langue dans sa poche pour dénoncer ou râler sur certaines anomalies « administratives » nous assène un coup que l’épidémie de grippe a atteint deux millions de personnes en France et fait des milliers de morts, qu’il fallait absolument se faire vacciner, une autre fois il y a deux ou trois jours que l’épidémie de rougeole avait atteint des milliers de malades, des centaines d’hospitalisés dans l’ouest de la France, que ça s’étendait et que selon les autorités sanitaires il fallait absolument que tout le monde se fasse vacciner
    Aucune nuance ou réserve dans ses propos, une véritable courroie de transmission des « autorités sanitaires »…la terreur se lisait presque dans ses yeux!
    Jean-Pierre, si tu me lis( y peu de chances), saches que tu mes déçois fortement et que si le cas « échalait » (oui, du très vieux français ..) je te le ferai savoir vertement !

  5. Jabeau

    On a l’espoir d’éradiquer la rougeole, donc il faut vacciner.
    On a l’espoir de supprimer les 3500 morts sur la route, donc il faut rouler à 80 km/h
    Or on dispose d’études qui disent autrement, mais qu’on laisse dans l’ombre puisqu’elle ne vont pas dans le sens de l’idée au logis.

    1. Inoxydable
      En réponse à : Jabeau

      @ Jabeau : a propos de la vitesse à 80 kms/h, la plupart des véhicules aujourd’hui sont équipés de 6 vitesses; Rouler à 90 en 6è, aucun problème, le moteur ne peine pas, à 80 on tombe la vitesse comme à 70 et le moteur tourne plus vite…donc plus de pollution. Simple réflexion .

      1. phil
        En réponse à : Inoxydable

        le moteur tourne + vite quand la voiture va moins vite ? Dis-donc, tu ne truquerais pas 1 peu les essais ? Mais ne t’en fais pas, si la vitesse passe à 80 Macron passera à la trappe, les Français gobent tout, mais se réveillent quand ça devient grave…

        1. Inoxydable
          En réponse à : phil

          Je me suis sans doute mal exprimé : Roulez à 90 en 6è et regardez le compte tour puis roulez à 80 et tombant en 5è et regardez le compte tour. Mais peut-être que ce n’est pas valable pour tous les véhicules, le mien est diesel récent alors peut-être que…

          1. phil
            En réponse à : Inoxydable

            j’avais compris mais toi tu es high tech… Pour le vélo c’est presque tous les jours, mais sur les trottoirs car les pistes cyclables c’est pas encore ça, et il y a 2 mois une charmante dame m’a renversé, je crois qu’elle téléphonait. Peut-être qu’à Grenoble ils sont + civilisés

          2. Inoxydable
            En réponse à : Inoxydable

            C’est ce que je fais le plus souvent possible sauf en ce moment ( tendon…). Tout le monde ne peut en dire autant.

    1. F.Rocher
      En réponse à : Benoit

      Mais on sait bien que le vaccin est pas efficace à 100% non plus !
      On se vautre dans des mauvais arguments, si on rigole de ce cas de la lycéenne .

      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : F.Rocher

        Le rire est le propre de l’homme sain disait Don Quichotte…
        Rions, mes frères, elle ne risque pas grand chose cette lycéenne ; sauf si les médecins s’en occupent un peu trop…
        « Less is better » disait Sancho…

        1. F.Rocher
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Ce que je voulais dire, en fait ; c’ est que rire parce qu’ elle etait vaccinée et qu’ elle a chopé la maladie a pas de sens . On sait bien que les vaccins sont pas totalement efficaces. A quoi bon se moquer de ça ?
          Personne dit l’ inverse , quand même .
          Sinon , oui , je sais qu’elle ira surement très bien et au moins , sera immunisée à vie !.

          1. Benoit
            En réponse à : F.Rocher

            Perso je m’autorise a rire de la croyance qu’ont les gens d’être immunisé sans même avoir fait un examen sérologique…

            Ils jouent a la roulette russe… qui sera le grand perdant ?

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Benoit

            Les tests sérologiques sont également risibles : un cache-sexe fendu dans son milieu pour exciter les adolescents…
            Un médecin sérieux est, à partit d’un certain âge, guéri de ce genre d’illusions !

      2. Benoit
        En réponse à : F.Rocher

        Il n’y a pas « d’argument ultime », il y a des tas d’arguments qui chacun toucheront peut être une personne différente.

        Même avec deux doses, 95-98% des vaccinés ne developperont pas d’immunité.

        Et cette immunité décroit probablement dans le temps.

        Sauf que pour un vacciné, il est forcement protégé, alors que dans la réalité… sans sérologie anticorps rougeole, qui quand bien même elle serait positive ne serait même pas un gage 100% de protection, sa croyance ne repose sur rien d’autre que le rituel (l’injection devant le prêtre… euh le medecin) qu’il a subit.

        et même si il est protégé… il l’est pendant la période ou il aurait probablement le moins de risque de la faire… et il risque de perdre son immunité quand ce sera le plus dangereux…

        A moins de faire et refaire encore un vaccin…

        Ca parle a certains, a d’autres non…

        Notons qu’il faudrait que les medecins expliquent vraiment ca a chaque patient qu’ils vaccinent, quel patient ne voudrait pas avoir une sérologie après une explication claire et loyale ?

        On adopte pas les mêmes comportement quand on est protégé ou pas… si je n’avais pas d’immunité rougeole, j’irai pas me balader dans les coins ou elle traine… je metterai un masque pour sortir … etc

        pareil pour la grippe, et d’autres maladies… comme les MST (HPV) …

        1. MT
          En réponse à : Benoit

          Je rigole.
          je viens de discuter avec une amie pharmacienne qui me raconte la propagande et les pressions qu’elle subit tous les ans pour se faire vacciner contre la grippe à son officine.
          Une de ses collègues s’est faite vacciner cette année ainsi que son mari et ses 2 ou 3 enfants. Ils ont tous eu la grippe et pis alors, une vraie de vraie!
          Je sais, ç’est pas bien de se moquer mais quand il ne nous reste plus que ça?

    2. Jabeau
      En réponse à : Benoit

      Rien ne prouve qu’il s’agisse d’une rougeole. L’éruption de la rougeole n’est pas précoce, elle ne se voit qu’au 3ème jour de fièvre, et la sérologie ne se positivera qu’au deuxième jour de l’éruption, de sorte qu’on fait le diagnostic cliniquement (devant la fièvre à 40°, le catarrhe occulo-nasal et le fin granité de la peau éruptive au cas où on aurait loupé le Köplick) avant d’avoir le retour des anticorps. Suspicion de telle ou telle maladie (scarlatine hier, rougeole aujourd’hui) ne signifie pas diagnostic.

Commentaires : page 6 sur 9« Plus anciens...«45678»...Plus récents »

Les commentaires sont fermés.