Question vaccinale : dialogue impossible, absence d’arbitre, mais passagers clandestins…

 

Pourquoi les protagonistes de la question vaccinale n’arrivent pas à se parler avec sérénité ?

C’est quoi la question vaccinale à ce jour ?

En résumant de façon un peu grossière, on peut dire :

1) les vaccins sont-ils utiles (efficaces) ?

2) on peut décliner la question précédente en deux parties : utiles à l’échelon individuel ? Utiles à l’échelon sociétal ?

3) les vaccins sont-ils toxiques ? Un peu ou beaucoup ? Rarement ou fréquemment ?

4) quel est le vrai rapport bénéfice/risque à l’échelon individuel et à l’échelon sociétal ?

Pourquoi ces questions (apparemment) simples ne peuvent être discutées ?

Le blocage est en France mais aussi, selon des collègues américains et italiens récemment consultés, dans d’autres pays développés.

Le blocage s’explique, à mon avis, parce que deux camps irréductibles s’opposent : les pro et les anti !

Les deux camps ont parfaitement conscience de leurs faiblesses (médicales et scientifiques) respectives ; et en conséquence refusent de participer à une analyse froide et objective de ces questions.

Qui sont ces deux camps ?

A ma droite, le camp académique (médecins et experts en tout genre) et administratif (voire politique) pour lequel : la vaccination ne se discute pas… Ce qui n’est rien d’autre qu’un aveu de faiblesse. Pour un scientifique (surtout en médecine), rien ne doit échapper à l’analyse objectives des faits ; ce qui nécessite des discussions approfondies, qui ne sont pas souhaitées par les protagonistes d’une vaccination obligatoire et élargie !

A ma gauche, le camp des résistants issus de la société civile dans leur grande majorité. Ici on trouve beaucoup de victimes (supposées ou réelles) de la vaccination ; réunies de façon générale en association et qui luttent pour faire reconnaître les dommages qu’ils pensent avoir subis. Faire reconnaître pour eux signifie « faire la lumière » ; ce qui nécessite à nouveau des analyses et interprétation des faits ; et donc des discussions. Forts des témoignages multiples venant des victimes ou des familles des victimes, les résistants sont de façon générale contre la vaccination obligatoire de masse. On peut les comprendre ; on doit les écouter car, les médecins le savent, (c’est un exemple fréquent dans le milieu des résistants), quand une maman pense que la maladie de son bébé est survenue à la suite d’une vaccination, il est impossible de lui dire qu’elle a tort ; il n’y a pas de meilleur témoignage que celui des parents d’une victime !

Mais un témoignage n’est pas une donnée scientifique robuste ; selon la science médicale moderne.

Et ces familles se retrouvent généralement face à un déni académique et administratif ! Ce qui ajoute à leur douleur ; et peut engendrer de la colère, on les comprend.

A l’inverse, l’examen objectif des données épidémiologiques et biologiques présentées comme favorables à la vaccination sont généralement faibles ; selon la science médicale moderne.

Si on appliquait à la vaccination (efficacité et innocuité) les mêmes critères élaborés pour autoriser une autorisation de mise sur le marché (AMM) d’un médicament (essai randomisé en double aveugle avec une hypothèse primaire clairement énoncée), en général les vaccins n’obtiendraient pas d’AMM.

Et voilà pourquoi les deux camps, en opposition, ne se parlent pas. Ils connaissent leurs faiblesses respectives et savent que l’autre camp les connait aussi. Dialogue impossible !

Il faudrait, pour sortir de cette situation (potentiellement explosive), un arbitrage.

Cet arbitrage ne peut être que scientifique et totalement indépendant.

Il faut que les arbitres soient « titulaires » d’une véritable expertise (au moins partielle dans un domaine que la vaccination implique : épidémiologie d’intervention, statistiques, art de l’essai clinique, immunologie, infectiologie, bactériologie, virologie, vaccination, etc…)

Quand on dit « indépendance » de l’expertise, cela signifie qu’il est crucial de débarquer un passager clandestin de la problématique vaccinale : l’industrie du vaccin ; c’est-à-dire l’industrie des médicaments ; ce sont les mêmes et on les connait trop bien !

Certes, on ne peut disposer de vaccins que si des industriels fabriquent des vaccins !

Certes, ces industriels ne peuvent s’impliquer (vis-à-vis de leurs actionnaires) que si des profits substantiels peuvent être espérés de cette implication industrielle…

Tout le monde a compris que nous sommes face à des défis difficiles.

D’où l’importance d’un arbitrage scientifique et médicale totalement indépendants : priorité absolue à l’évaluation scientifique du rapport bénéfice/risque de chaque vaccin !

Sans cette évaluation, la confiance ne sera pas rétablie et la controverse perdurera ; et des comportements (supposés) illégaux se multiplieront du côté des candidats à la vaccination (ou de leurs parents) comme du côté des médecins vaccinants. Ce serait catastrophique.

Merci de remettre la lumière !

Je conclue : à mon avis, cette question vaccinale doit être discutée par les politiques (sur le plan du principe) à la veille des élections présidentielle et législative en France.

Vos opinions sont bienvenues.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

240 réflexions au sujet de « Question vaccinale : dialogue impossible, absence d’arbitre, mais passagers clandestins… »

  1. Emilio

    Infanrix Hexa est désormais en rupture, comme il y a quelques mois, sans que l’on sache pourquoi, afin que les gens ne soient pas inquiets concernant la nature de l’éventuel problème de fabrication qui pourrait être à l’origine de cette situation, et qui auraient pu affecter les lots déjà distribués, voir la réputation de ce vaccin :

    http://www.glaxosmithkline.ch/media/556915/supply_gsk-vaccines_f.pdf

    Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Sanofi (avec son vaccin Hexyon apparemment non-autorisé en Suisse) va pouvoir se frotter les mains.

    Répondre
    1. Reliquet
      En réponse à : Emilio

      Si, on sait pourquoi.

      La bataille pour les prises de positions stratégiques fait rage en Asie, s’agissant des polyvaccins.

      GSK se sait totalement capable de perdre des parts de marchés capitales pour son développement financier ultérieur, peu lui en chaud de ces marchés instables européens quand des océans de produits supposés vaccinaux (encore moins surveillés que dans les pays développés) sont déversables sur des gouvernements crédules et demandeurs.

      Tout ça doit nous rappeler la stratégie des grands cigarettiers du monde, vilipendés à l’Ouest et qui se sont formidablement retournés vers le Sud pour dérouler leurs plans de charges.
      (Se souvenir des cigarettes Alain Delon)

      GSK ne peut pas perdre le marché Asiatique, donc la totalité de sa production (moins 200 doses, rires) part chez les vrais acheteurs futurs. Moins chiants, moins procéduriers, moins dangereux!

      Niquer Sanofi en Asie et leur laisser l’ étron européen tout en écrasant le concurrent local tout en décuplant son bénéfice…

      Phil vous le dira, c’est un métier…

      Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : Reliquet

        C’est beau le commerce

        Ce que je me demande, c’est le détail du contenu de la stratégie mondiale des géants du vaccin.

        Celle-ci inclue-t-elle de laver les cerveaux de manière à faire passer l’obligation vaccinale comme une norme à atteindre ?

        Répondre
    1. MT
      En réponse à : Emilio

      Ca vous étonne?
      J’essaie de me mettre la tête dans le sable (mais c’est dur de tenir!) pour ne pas penser aux 5 années qui nous attendent, misère, misère… Si seulement Coluche était encore là pour me faire rire!

      Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : MT

        Finalement, c’est peut-être ça le secret de la longévité des entreprises pharmaceutiques malgré les scandales qui viennent périodiquement nous rappeler la manière dont elles réalisent leur profits : Elles savent que le temps fera son office …

        Je suis le sujet de la surveillance de masse depuis très longtemps. Je fais appel à votre mémoire !

        Il y a quelques temps, les écoutes téléphoniques de Mitterrand étaient un scandale, le réseau Echelon était un scandale, les révélations de Snowden étaient un scandale … etc et désormais beaucoup de gens se sont mis à trouver que la surveillance de masse, c’est vachement bien pour lutter contre les vilains terroristes.

        Vous vous opposez comme moi à l’obligation vaccinale ? Ben demain, on va vous faire passer pour une réac’ ringarde … L’obligation vaccinale c’est moderne, vous n’étiez pas au courant ? Pis en prime, ça vous apporte la sécurité puisque l’Etat vous protège !

        C’est marqué dans le programme de Macron que l’Etat doit être protecteur. Faîtes confiance aux experts … ceux qui remettent en cause leurs avis ne sont que des vilains conspirationnistes bien sûr.

        Répondre
  2. Emilio

    C’est surtout l’interview de Salomon, qui n’est désormais plus accessible à ceux qui ne sont pas abonnés à JIM, qui évoque ce qui peut arriver par la suite …

    Ne pas oublier que la décision du conseil d’Etat de mettre en conformité avant 6 mois les obligations vaccinales et la disponibilité des vaccins date du 8 février. Il est donc possible que le futur ministre de la santé revienne sur la question vaccin avant le 8 août (s’il veulent se conformer au délai de 6 mois).

    C’est vraiment malin et vicieux …

    Au final, peut-être que l’obligation vaccinale pour Infanrix Hexa (Hexyon ou Vaxélis) sera votée, mais présenté au député comme une mesure « technique » avant d’aider les pôôvres qui n’ont pas de sous pour payer les vaccins. On va rendre obligatoire pour que ce soit gratuit ! En jurant que ce n’est pas avec le but de maximiser les ventes de vaccins, et en revenant sans cesse sur cette idée que les français sont les « champions du monde de la défiance à la vaccination », avant de justifier pourquoi la politique vaccinale française doit être aussi autoritaire, et aussi différente de celle de nos voisins européens (qui pour la plupart n’ont pas ou peu d’obligations vaccinales). Ben oui, la seule manière de faire passer l’obligation vaccinale géante sera de la présenter de manière soignée, comme une mesure de gauche à visée altruiste, alors que la seule constatation concrète est que celle-ci est une vaccination DE FORCE des enfants…

    Salomon prépare le terrain avec cette interview … il ne faudra pas faire peser la responsabilité de cette horreur sur les députés. Par contre, il est possible que les vaccinateurs les plus féroces (ceux que l’on a entendu en janvier-février) fasse peser la responsabilité de l’obligation vaccinale géante sur l’action de l’IPSN.

    Il faut détourner l’attention des vrais sujets (vaccination forcée des enfants) pour mettre en valeur l’anecdote (gratuité des vaccins).

    C’est épouvantable …

    Répondre
  3. Emilio

    Oups ! Rectificatif :

    Il faudrait une pétition qui demander de LEVER l’obligation vaccinale. Il faudrait aussi que cette pétition rappelle à Macron qu’il a promis de rassembler le peuple français et que ceci est incompatible avec l’idée de vacciner de force les enfants.

    Répondre
    1. akira
      En réponse à : Emilio

      C est sur qu’avec le projet de légiférer par ordonnances, y a pas mieux que de s’asseoir sur la démocratie pour rassembler les citoyens d’un pays. Une sorte de 49.3 a la nouvelle sauce …
      Ça augure de fructueuses concertations sur tous les sujets !!

      Mais bon, il parait que ca plait, alors …

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : akira

        Vilaine calomnie !
        Les ordonnances nécessitent l’accord préalable de l’Assemblée.

        D’autre part, si c’est pour nationaliser (et universaliser) l’Assurance-chômage et la formation professionnelle, les ordonnances sont urgentes et bienvenues ; et l’opposition obligée des syndicats (qui sont particulièrement inefficaces dans les deux cas, par comparaison avec nos amis scandinaves ; vive L’Europe !) va encore plus les décrédibiliser… Misère !
        Privez-les de leur fouet ; ça leur évitera l’auto-destruction…

        Répondre
        1. akira
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Inconsequence manifeste !
          Il est assez dangereux d’avoir une consideration selective des pratiques democratiques selon qu’elles sont utilisees pour faire passer des mesures avec lesquelles on est d’accord ou pas. Aurez vous le meme avis lorsque (si ca se produit) l’obligation vaccinale sera promulgee et etendue par ordonnances ?

          De mon point de vue, il y a des pratiques parfaitement legales mais qui sont assez « borderline » du point de vue democratique : le 49.3, la legislation par ordonnance, l’etat d’urgence, etc … Notre democratie souffre deja d’un serieux probleme de representativite des elus mais lorsque ceux ci rajoutent encore une couche entre les citoyens et l’exercice du pouvoir en delegant le pouvoir legislatif a l’executif, ca devient vraiment n’importe quoi. La democratie, c’est aussi la separation des pouvoirs.

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : akira

            Inconséquence manifeste ?

            La démocratie (de nos jours) c’est la formation d’une Assemblée représentative ; c’est en cours…
            A nous d’agir sur nos représentants pour faire abolir l’obligation vaccinale : la démocratie ce n’est pas « attendre » passivement…

            Vous avez adhéré à l’AIMSIB ?
            Vous avez payé votre cotisation ? Vous vous êtes exprimé sur le site de l’AIMSIB ? Vous êtes prêt à quoi pour faire entendre vos idées ?

            Pensez-vous pouvoir faire leçon à l’auteur de ces lignes ?

            La démocratie ce n’est pas seulement voter et déléguer c’est agir ! TOUS LES JOURS ! L’exemple par l’action ! Merde alors !

  4. Emilio

    Lorsque la presse homosexuelle relaie la propagande vaccinale :

    https://tetu.com/2017/05/11/vaccins-gay-demander-a-medecin/

    Récemment, le Gardasil a été recommandé pour les hommes HSH jusqu’à 26 ans :

    http://www.lemonde.fr/sciences/article/2017/05/01/papillomavirus-le-vaccin-propose-aux-jeunes-gays_5120462_1650684.html

    Dernière étape avant que le Gardasil, vaccin contre les papillomavirus (plus particulièrement le Gardasil 9) ne soit recommandé pour tous les garçons, peut-être au prétexte que c’est trop dur de savoir par avance quels seront les adolescents qui basculeront du côté obscure de la force !

    Parce que comment on fait pour déterminer si un gamin de 10 ans va devenir un futur HSH ??? Pis c’est quoi ce terme HSH ??? Ca sert juste à éviter de dire le mot « gay » qui résonne avec une connotation négative dans la population ?

    Certains pays vaccinent déjà l’ensemble des garçons et c’est recommandé par le rapport Fischer, en même temps que les campagnes de vaccinations scolaires, qui ont été tellement efficaces dans les autres pays …

    http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-vaccination-anticipee-contre-le-papillomavirus-l-exemple-australien_10197.html

    Mais qu’est-ce que ça pue …

    Répondre
      1. Dupré Patrick
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonjour cher professeur.
        Je ne sais pas si ce méssage vous parviendra, mais sachez que je suis heureux de faire votre connaissance .

        Je suis aussi un fiel de Pr Joyeux .
        C’ est un vrais plaisir de lire vos articles .

        Je voudrais vous poser une question concernant certaines difficultés que j’ai eu avec plusieurs de mes médecins , cardio , gastro et aussi avec mon généraliste avec qui j’é »tais depuis plus de 10 ans et qui n’ a pas été capable de détecter mes problèmes de coeur il y a quatre ans alors que je lui avais pourtant bien indiqué que j’ avais des grandes fatigues au bout d’une marche de 50 m et de monter un étage .

        Excusez moi de prendre un peu de votre temps .

        En fin de compte c’est moi ,il y a 7 mois qui avais décidé de prendre un rdv pour faire une épreuve d’effort . Suite à cette épreuve , pose de 2 stents actifs sur 7 cm .le 10 decembre 2016 .
        Janvier 2017 suite à des douleurs dans le dos ; andoscopie , ulcere de 2cm et œsophagiten
        classe C.
        je préviens l’ensemble de mes trois médecin que le Duoplavin 75mg est en contrindication avec l’ulcere et mon œsophagite . Saignements et hémorragies.
        Réponse de mes trois médecins , pas grave , il faut soigner au plus urgent .
        J’ ai passé des heures et des heures sur plusieurs sites scientifiques concernant les IPP et les Anti agrégants plaquettaires .
        L’ensemble des sites consulté met en avance que les IPP inhibent de 40/100 voir plus les médicaments que je prend pour le cœur « Ains  »
        Voir aussi que les IPP à long termes engendre un manque de vitamine B12 et risque donc de ostéoporose.
        Curieusement, sur les notices des médicament , il y a bien de noté que prendre sur de longue période les Ipp peut occasionner des risque de fractures des os , sans préciser que c’est la vitamine B12 voir la vitamine C qui est annulé par les IPP . Les labos se foutent du monde de ne pas dire exactement pourquoi il y a risque de fractures des os.
        De plus, ces médecins qui prescrivent , oublie alors de prescrire ces vitamines B12 et C sur de longue période.

        D’ après vous est ‘il possible de déposer une plainte contre mes trois toubibs qui m’ont prescris le Duoplavin 75mg ?

        Je prend alors actuellement du clopidogrel 75mg,
        je dois aussi vous signaler que depuis 10 ans je fais de l’hypertension, ce qui n’arrange rien , soigné avec Loxen LP 50mg que j’alterne Amolipine 1Omg que je trouve un peu juste pour moi .

        Si je ne prend pas ces médicament régulièrement j’ arrive très rapidement à 16/17/18 de tension.

        Je viens aussi de découvrir que de prendre beaucoup de légume , ce que je fais depuis deux ans , est producteur de vitamine K , coagulant , alors que justement les ‘ Ains’ essayent au contraire de les inhiber.

        Alors c’est un peu le bordel pour bien me soigner non ?

        Question , importante pour moi , j’ai 71 ans et j’ai encore , même pour mon age beaucoup de projets. Suis un papy très actif avec de l’avenir .

        Avez vous une connaissance du côté de Montpellier capable de bien me soigner ?

        Des toubibs comme vous , il n’y en a pas beaucoup .

        Bien cordialement

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Dupré Patrick

          Ceci n’est pas une consultation.

          Je ne peux évidemment pas répondre à l’ensemble de vos questions via un Blog. N’ayant pas votre dossier complet en mains, je pourrais en outre vous induire en erreur en vous disant des généralités.

          D’ici la fin de l’année, je participerai (sur Grenoble ; il faudra vous déplacer) à la création d’une clinique de médecine intégrative ; je vous recevrai en consultation à ce moment-là.
          J’annoncerai notre naissance et notre adresse sur ce blog en temps utile…
          D’ici là je vous souhaite le meilleur possible.
          Un conseil d’ami : procurez-vous en urgence notre livre « Prévenir l’infarctus et l’AVC » ; ça pourrait vous sauver la vie !
          Bon vent, matelot !

          Répondre
Commentaires : page 5 sur 5«12345

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.