Question vaccinale : dialogue impossible, absence d’arbitre, mais passagers clandestins…

 

Pourquoi les protagonistes de la question vaccinale n’arrivent pas à se parler avec sérénité ?

C’est quoi la question vaccinale à ce jour ?

En résumant de façon un peu grossière, on peut dire :

1) les vaccins sont-ils utiles (efficaces) ?

2) on peut décliner la question précédente en deux parties : utiles à l’échelon individuel ? Utiles à l’échelon sociétal ?

3) les vaccins sont-ils toxiques ? Un peu ou beaucoup ? Rarement ou fréquemment ?

4) quel est le vrai rapport bénéfice/risque à l’échelon individuel et à l’échelon sociétal ?

Pourquoi ces questions (apparemment) simples ne peuvent être discutées ?

Le blocage est en France mais aussi, selon des collègues américains et italiens récemment consultés, dans d’autres pays développés.

Le blocage s’explique, à mon avis, parce que deux camps irréductibles s’opposent : les pro et les anti !

Les deux camps ont parfaitement conscience de leurs faiblesses (médicales et scientifiques) respectives ; et en conséquence refusent de participer à une analyse froide et objective de ces questions.

Qui sont ces deux camps ?

A ma droite, le camp académique (médecins et experts en tout genre) et administratif (voire politique) pour lequel : la vaccination ne se discute pas… Ce qui n’est rien d’autre qu’un aveu de faiblesse. Pour un scientifique (surtout en médecine), rien ne doit échapper à l’analyse objectives des faits ; ce qui nécessite des discussions approfondies, qui ne sont pas souhaitées par les protagonistes d’une vaccination obligatoire et élargie !

A ma gauche, le camp des résistants issus de la société civile dans leur grande majorité. Ici on trouve beaucoup de victimes (supposées ou réelles) de la vaccination ; réunies de façon générale en association et qui luttent pour faire reconnaître les dommages qu’ils pensent avoir subis. Faire reconnaître pour eux signifie « faire la lumière » ; ce qui nécessite à nouveau des analyses et interprétation des faits ; et donc des discussions. Forts des témoignages multiples venant des victimes ou des familles des victimes, les résistants sont de façon générale contre la vaccination obligatoire de masse. On peut les comprendre ; on doit les écouter car, les médecins le savent, (c’est un exemple fréquent dans le milieu des résistants), quand une maman pense que la maladie de son bébé est survenue à la suite d’une vaccination, il est impossible de lui dire qu’elle a tort ; il n’y a pas de meilleur témoignage que celui des parents d’une victime !

Mais un témoignage n’est pas une donnée scientifique robuste ; selon la science médicale moderne.

Et ces familles se retrouvent généralement face à un déni académique et administratif ! Ce qui ajoute à leur douleur ; et peut engendrer de la colère, on les comprend.

A l’inverse, l’examen objectif des données épidémiologiques et biologiques présentées comme favorables à la vaccination sont généralement faibles ; selon la science médicale moderne.

Si on appliquait à la vaccination (efficacité et innocuité) les mêmes critères élaborés pour autoriser une autorisation de mise sur le marché (AMM) d’un médicament (essai randomisé en double aveugle avec une hypothèse primaire clairement énoncée), en général les vaccins n’obtiendraient pas d’AMM.

Et voilà pourquoi les deux camps, en opposition, ne se parlent pas. Ils connaissent leurs faiblesses respectives et savent que l’autre camp les connait aussi. Dialogue impossible !

Il faudrait, pour sortir de cette situation (potentiellement explosive), un arbitrage.

Cet arbitrage ne peut être que scientifique et totalement indépendant.

Il faut que les arbitres soient « titulaires » d’une véritable expertise (au moins partielle dans un domaine que la vaccination implique : épidémiologie d’intervention, statistiques, art de l’essai clinique, immunologie, infectiologie, bactériologie, virologie, vaccination, etc…)

Quand on dit « indépendance » de l’expertise, cela signifie qu’il est crucial de débarquer un passager clandestin de la problématique vaccinale : l’industrie du vaccin ; c’est-à-dire l’industrie des médicaments ; ce sont les mêmes et on les connait trop bien !

Certes, on ne peut disposer de vaccins que si des industriels fabriquent des vaccins !

Certes, ces industriels ne peuvent s’impliquer (vis-à-vis de leurs actionnaires) que si des profits substantiels peuvent être espérés de cette implication industrielle…

Tout le monde a compris que nous sommes face à des défis difficiles.

D’où l’importance d’un arbitrage scientifique et médicale totalement indépendants : priorité absolue à l’évaluation scientifique du rapport bénéfice/risque de chaque vaccin !

Sans cette évaluation, la confiance ne sera pas rétablie et la controverse perdurera ; et des comportements (supposés) illégaux se multiplieront du côté des candidats à la vaccination (ou de leurs parents) comme du côté des médecins vaccinants. Ce serait catastrophique.

Merci de remettre la lumière !

Je conclue : à mon avis, cette question vaccinale doit être discutée par les politiques (sur le plan du principe) à la veille des élections présidentielle et législative en France.

Vos opinions sont bienvenues.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

240 réflexions au sujet de « Question vaccinale : dialogue impossible, absence d’arbitre, mais passagers clandestins… »

  1. Emilio

    J’ai dans mon entourage des gens qui détestent vraiment Macron… Ce n’est pas mon cas.

    Certaines personnes ne comprennent pas qu’un type comme lui ait pu se retrouver candidat à la présidentielle alors qu’il n’a jamais été élu, a été banquier avant de devenir politique. Ils ne comprennent pas qu’il ait pu trahir l’homme qui lui a permis d’avoir une telle notoriété. Macron attire vraiment le rejet, voir la haine de la part de certaines personnes avec qui j’ai discuté. Certains pensent même que c’est un sous-marin travaillant pour les banques. Pas sûr que la « dynamique » pour Macron soit si forte que ça.

    Je n’ai pas lu tout l’article Egora parce que je ne me sens pas concerné par le détail de ce que propose Véran (n’étant pas médecin et peu compétent pour comprendre les subtilités de son propos). Je constate simplement que la « première priorité » est la « révolution de la prévention », comme s’il n’y avait pas encore suffisamment de dépistage inutile, de vaccins inutiles, de prises de médicaments inutiles par les personnes âgées … Il nous parle ROSP etc.

    Par ailleurs, il n’est pas sûr DU TOUT que Macron soit présent au second tour ! Les sondages, c’est comme les études cliniques sur les statines, ça n’a pas l’air crédible …

    On fait des sondages sur 995 personnes inscrites sur les listes électorales. Et on donne des résultats ne reprenant même pas les votes blancs + abstentionnistes (30 % ? 35 %), alors que ces personnes sont (par définition) inscrites sur les listes électorales. Il y a 47 millions d’électeurs inscrits sur les listes électorales pour la présidentielle 2017, et les sondeurs de Elabe prétendent être capable de faire des calculs suffisamment pertinents (avec leur fameuse « méthode des quotas ») pour déclarer UNE opinion suffisamment significative pour extrapoler celle de 44 000 personnes (47 000 000 / 995).

    Pour le sondage de Harris Interactive, c’est un échantillon de 6 274 personnes, soit 1 opinion suffisamment pertinente pour en extrapoler 7491.

    Si je me fie à leur méthodologie, il n’est pas sûr DU TOUT que Macron soit au second tour. J’ai beaucoup de difficultés à avoir de l’enthousiasme pour ce candidat. J’ai beaucoup de difficultés à prendre au sérieux les sondages.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      Attention, Emilio, vous ignorez visiblement ce que nous voyons dans les hôpitaux et les cabinets médicaux.
      Il n’y a pas trop de prévention car il n’y a pas de « bonne » prévention ; donner des médicaments n’est pas de la prévention ; et c’est ça qui se fait trop souvent : on considère qu’un chiffre élevé de cholestérol ou de pression artérielle c’est déjà une maladie ; et donc on traite avec des médicaments !
      C’est juste un exemple ; je pourrais en prendre d’autres.
      Les médecins arrivent trop souvent trop tard quand le mal est fait alors qu’on aurait pu empêcher, protéger !
      Vous appelez ça de la prévention mais c’en n’est pas ; c’est ça qu’on leur a appris et ils le font ; mais ce n’est pas de la prévention.
      Nous assistons à un vrai mouvement de prévention dans la « société civile » déjà bien épaulée par de nombreux médecins qui vivent les yeux ouverts et ne renouvellent pas les ordonnances de façon automatique.
      Il faut réorganiser la prévention avec une vision nouvelle de la vie des gens et de leurs conditions d’existence. La prévention, c’est le mode de vie quotidien, évidemment pas des médicaments !
      Ne demandez pas son avis au PDG de Sanofi !
      Je vous laisse à vos raisonnements sur Macron (agent caché des banquiers… Oups !) et les statistiques des sondeurs ; on risquerait d’énerver des visiteurs qui partagent ou pas votre vision… C’est inutile.
      Soyons préventifs et prévenants avec nos amis ; j’irai discuter de ça tout à l’heure au Café du Commerce…

      Répondre
    2. phil
      En réponse à : Emilio

      c’est une élection hors norme, la moitié des gens ne savent pas, soit ne veulent pas dire pour qui ils votent. Dans ces conditions les sondages n’ont plus de sens, et les chroniqueurs rappellent de + en + le nombre d’élections où tout s’est joué au dernier moment…

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : phil

        Les gens ne savent pas, peut-être (pas sûr) ; mais la fourmilière elle sait ; c’est ça la Démocratie !
        Je dis « pas sûr » parce que si vous me demandez aujourd’hui pour qui je voterais, je vous dirais illico un nom.
        Mais si vous me demandez si je suis prêt à changer, je dirais oui, car jusqu’au dernier moment, je me méfie des politiciens, tous des menteurs, c’est professionnel !

        Répondre
      2. Emilio
        En réponse à : phil

        Peut être que les « élections qui se jouent au dernier moment » viennent du fait que le Brexit correspondait à un événement sans historique capable d’indiquer une tendance. Que Trump était tellement hors norme qu’aucun historique ne pouvait donner la moindre indication sur le résultat final.

        Peut être que « l’élection qui se joue au dernier moment » est juste un enfumage des sondeurs pour garder leur clientèle et éviter de devoir avouer qu’en fait ils ne savent ABSOLUMENT RIEN sur ce que va être le résultat final, notamment s’ils n’ont aucun historique stable leur permettant d’orienter les résultats possibles du vote à venir.

        Pour cette élection présidentielle « hors norme », il y a l’ovni Macron, plusieurs candidats à l’extrême-droite ou antieuropeen, un PS qui n’est plus social-libéral, un candidat Front de Gauche (et même un Poutou) extrêmement combatif et crédible … etc.

        Oui, c’est hors-norme. C’est très exactement ce qui me fait penser que PERSONNE ne peut prétendre savoir sérieusement qui seront les 2 finalistes.

        Répondre
        1. phil
          En réponse à : Emilio

          et voilou, moi j’étais si sûr de mon fait il y a 2 mois que j’ai parié une bouteille de champ, perdu !

          quand les sondeurs en viennent à calculer « l’indice de stabilité » des intentions de vote (et pourquoi pas l’indice de stabilité de l’indice ? ), on se dit qu’à pile ou face on a + de chance de gagner au tirage…

          Répondre
    3. MT
      En réponse à : Emilio

      100% d’accord avec vous Emilio.
      Je ne me suis pas exprimée sur la question politique jusqu’ici et j’ai bien compris que MDL avait mis le holà (ce que je comprend!) mais comme vous abordez le sujet en rapport avec la santé je me permet…
      Les sondages sont bidons, il est hors de question que je suive leurs prédictions pour voter. Le vote utile, j’en ai ma claque. On vote pour une personne, un programme, il faut arrêter de se laisser manipuler.
      Je n’ai aucune confiance ni aucun enthousiasme pour Macron. J’avais déjà lu B.Guennebaud qui disait que l’élargissement de la couverture vaccinale en accord avec la loi Fisher était dans son programme et je cherchais justement à vérifier l’information même si Mr Guennebaud n’a pas l’habitude d’élucubrer sans sources. Donc vous tombez à pique!
      Quand je lis dans le projet de Véran que les rémunérations des médecins pourront passer par les ROSP, je me dis que ça commence mal… Même si j’entends ce que dit MDL, mon instinct me dit que ça sent le cramé…
      C’est quand même dingue qu’il n’y en ait pas un pour envisager la liberté vaccinale car comme vous le dites, on ne leur demande pas de se positionner contre les vaccins. L’argument le plus simple serait évidemment de parler de modernité, de liberté et d’uniformisation des pratiques au sein de l’union européenne, point barre.
      Entre nous, j’ai entendu Mr Joyeux dire qu’effectivement, l’obligation vaccinale était d’un autre temps et qu’on devrait laisser le choix aux gens. Mais on sent qu’il ne maitrise absolument pas le sujet, c’est limite un peu navrant! Il s’est surtout focalisé sur le gardasil ou la survaccination chez les nourrissons (et c’est déjà mieux que rien on va dire?) C’était sur le site de Déborrah, l’émission est vraiment super, Notamment Daniel Floret s’empêtre à force d’être à court d’arguments, c’est assez drôle…
      https://www.prevention-sante.eu/medecine/la-vaccination-pour-ou-contre

      Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : MT

        J’ai écouté l’émission Prévention Santé en intégralité … C’est intéressant d’entendre Mr Floret expliquer qu’il n’est pas fabricant de vaccin alors qu’on lui pose des questions basiques. Il répète un discours parfaitement convenu (les études sont nombreuses et disent … les accidents sont des coincidences etc). J’essaie d’imaginer des parents dont l’enfant est victime d’effets secondaires graves après une vaccination et à qui le médecin dit « boh, vous savez c’est une coincidence puisque les études sont très rassurantes ». Il y a vraiment de quoi avoir envie de se taper la tête sur les murs …

        Mais au moins, je reconnais à Mr Floret d’avoir eu les couilles de participer à cette émission sans raccrocher le combiné. Par ailleurs, il semble sincèrement opposé à l’obligation vaccinale. C’est d’ailleurs plutôt intéressant … comment peut-on considérer que demander la levée de l’obligation vaccinale est extrémiste puisque même Floret semble la demander ?

        Quand à Henri Joyeux, il me désespère … je ne veux plus en entendre parler tant qu’il n’aura pas dit clairement, sans ambiguïté, que l’important n’est pas le « retour du DTP sans aluminium » mais la LEVEE DE L’OBLIGATION VACCINALE + une réglementation stricte concernant le respect de cette liberté (c’est le reste des mesures totalitaires comme l’exigibilité des preuves de vaccinations avant entrée en collectivité et le carnet de vaccination électronique centralisé auprès de l’assurance maladie).

        En attendant, voici la dernière « coincidence » en date :

        http://www.lematindz.net/news/23977-nourhane-est-decedee-ses-parents-accusent-le-vaccin-contre-la-rubeole.html

        Oui, je suis cynique …

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Emilio

          Concernant notre ami Henri, vous pourriez peut-être comprendre (vu les frais d’un appel au Conseil d’État…) qu’il fasse « pédale douce » pendant un moment ; le jour où vous vous serez autant exposé que lui à la vindicte vous pourrez faire la leçon… OK ? Compréhension tactique plus que Bienveillance ici. Élémentaire, mon cher Watson…

          Répondre
          1. MT
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Oui, je pense effectivement que c’est chaud… C’est pour ça que je ne le blâme pas vraiment même si ça semble incohérent à mon sens et que c’est insatisfaisant.

          2. Emilio
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Je ne remet absolument pas en cause les risques qu’il prend. Pas du tout. Il est courageux, il n’y a aucun problème. Il prends des risques énormes, il n’y a pas de problème.

            Ce que je ne lui pardonne pas, c’est le fait d’avoir persisté dans sa demande de « retour du DTP sans aluminium » après les conclusions du rapport Fischer.

            L’enjeu avait changé de manière totalement radicale, et il n’a pas pris en compte cette élément pourtant fondamental… Il suffisait juste qu’il indique dans sa pétition que « puisque le ministère est non seulement sourd à notre demande, mais se montre en plus méprisant vis-à-vis des questions entièrement justifiée des parents en proposant d’élargir l’obligation vaccinale, nous demandons désormais la levée de l’obligation vaccinale ».

            C’était pourtant tellement simple …

            Mais c’est la même chose pour les autres associations… qui n’ont pas non plus pris la mesure de la situation et ont continué à militer pour leur petite chapelle. La pétition Joyeux pollue le débat sur la levée de l’obligation vaccinale, parce qu’elle focalise l’attention sur un faux problème. Il n’y a pas plus de nécessité de rétablir DTP que d’injecter Infanrix Hexa.

            En Nouvelle-Calédonie (c’est en France pour l’instant … au moins jusqu’en 2018) on a voté une loi pour rendre obligatoire Prévenar ! Le mouvement de fond est clairement d’élargir l’obligation vaccinale.

            Le problème est celui-ci, pas un autre. Je ne dirai jamais autre chose, c’est exclu.

            Si ça vous dérange que je dise ce que je pense de la pétition Joyeux, je n’interviendrai plus sur cette question « vaccin » jusqu’à ce que les 6 mois après que le délai pour répondre l’injonction du Conseil d’Etat soient expirés (mi-août). Ca ne m’apporte pas de plaisir de toute manière.

  2. Emilio

    Si vraiment Véran appelle « révolution de la prévention » une action préventive equivalente à celle que vous décrivez, il n’y a aucun problème.

    Mais je me méfie de quelqu’un qui vient d’un cabinet qui a mis en place le paquet de cigarette neutre et les codes couleurs sur les aliments vendus en grande surface. La tendance est à la « prévention » dans le sens de dépistage (mammographie & co), ça peut aussi être la détection des « hypercholestérolémie familiale », des vaccinations obligatoires élargies etc … êtes- vous sûr que ce n’est pas de cela que parle Véran dans sa « révolution de la prévention » ?

    J’ai moi-même dans mon entourage des personnes âgées qui prennent beaucoup de médicaments. Des jeunes parents qui emmènent leur enfant chez le médecin dès qu’il tousse ou a de la fièvre… comment savoir si leur médecin a les yeux ouverts ? Sur les vaccinations en particulier.

    Ce que je voulais dire en parlant de Macron (que je ne considère pas moi-même comme un agent quelconque) c’est qu’il suscite vraiment une forte méfiance (c’est un euphémisme !). Il a certaines particularité que l’on ne retrouve chez aucun autre candidat, ce qui fait de lui un véritable OVNI.

    Les seuls sondages qui vaillent sont les résultats des précédentes élections… et que réutilisent certainement les sondeurs pour « ajuster » les résultats de leur sondage, parce que l’échantillon sondé est à chaque fois beaucoup trop faible pour être crédible. En l’occurrence, il paraît compliqué d’estimer la part de vote représenté par Macron puisque c’est la première fois que le leader de « En Marche ! » se présente à une élection. Il n’y a donc aucun historique permettant d’ajuster sérieusement ces résultats.

    C’est ça que je trouve terrible et dont il faut avoir conscience : les sondeurs pourraient, lors de chaque élection à venir, prévoir des résultats identiques à ceux des élections précédentes que personne ne verrait la différence… puisqu’il sera toujours temps, s’il y a un écart fort entre le résultat réel et celui annoncé de trouver une « explication alternative » qui justifiera l’erreur des sondeurs.

    Sauf que pour « En marche ! », il n’y a pas d’historique. Comme tous les candidats se tiennent dans un mouchoir de poche, on pourrait supposer que ca permet « préventivement » de préparer des explications alternatives au fait que les sondages vont forcément se tromper puisque … personne ne sais sérieusement qui seront les 2 finalistes.

    De toute façon, la conclusion est proche.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      De ce que j’ai compris de Véran (que vous auriez dû lire ; car on ne juge pas sans analyse objective…) c’est qu’il veut surtout revaloriser (sonnant et trébuchant) le travail des professions de santé (pas que les médecins) qui est de la vraie prévention ; c’est-à-dire s’occuper (instruire, coacher, etc) vraiment des gens. A 23€ et 10 minutes la consultation, on ne peut rien faire [c'est un pro qui vous parle !] ; je dois être payé au temps passé pas à l’acte !
      Si la bande à Macron a décidé de faire ça vraiment, n’hésitez pas ! Votez pour, car c’est une vraie révolution de santé publique. Je n’ai pas dit « votez Macron » ; j’ai dit « votez pour un paiement au temps passé »…
      Question : peut-on espérer qu’ils le fassent vraiment ?
      Réponse : oui ; c’est ce que font déjà mes collègues helvètes… Juste une transposition. Faut des jeunes pour oser. Moyenne d’âge Macron+Véran = 38 ans.
      Vive la Jeunesse !
      C’est un vieux loup de mer qui parle… pas un marin d’eau douce ni un idéologue… Ça y est je m’énerve tout seul ; sont cons ces vieux, ne les écoutez pas ; suivez les jeunes, ils ont toujours raison puisque ce sont eux-aussi les experts et juges de notre futur, les vieux ne seront plus là pour les déjuger… Oups !

      Répondre
      1. akira
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        C’est sur ! Vive les jeunes !
        D’ailleurs Marion Marechal, elle a 27 ans, c’est encore mieux.
        Un ancien chantait : Le temps ne fait rien a l’affaire. Je ne saurais pas mieux dire.

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : akira

          Il n’y a pas que l’âge, cher ami, il y a aussi les ascendances ; et votre exemple est parfait ; je savais que comme scientifique, vous appréciez l’analyse multifactorielle…

          Répondre
      2. Emilio
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Je voterai sans doute de cette manière-la au second tour. Au premier tour, je voterai pour un autre candidat que je considère davantage bienveillant que Macron et dans lequel j’ai davantage confiance, tant sur les questions de santé publique que sur les autres thèmes, il n’est pas vieux et a la voix de James Bond (sisi je vous assure) dans les films en VF …

        Je ne me ferai pas dicter ma conduite par les sondages, ni par les commentaires des « experts » en politique qui interviennent sur les plateaux tv.

        Répondre
    1. MT
      En réponse à : Emilio

      Oui, c’est presque parfait mais un peu trop long à mon goût (les gens sont pressés, quand un texte est long ils s’arrêtent avant la fin… certaines idées sont redondantes).
      Mais comment relayer ça pour toucher le plus grand nombre? Car c’est bien ça le problème!

      Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : MT

        Il faut aussi que ceux qui veulent véritablement s’informer sur la vaccination fassent certains efforts … La vaccination est un sujet complexe, qui demande de passer un certain temps à lire Georget ou à fréquenter ce blog. On ne va pas se mentir …

        Donc l’article est long mais il n’est pas un slogan politique débile. C’est une revendication argumentée. Ce n’est pas Twitter ce n’est pas Facebook, ce n’est pas BFM TV, c’est un article de presse qui concerne un sujet complexe qui représente un dogme indeboulonnable, ça demande peu de concentration.

        J’ai vu Michèle Rivasi en chair et en os cette semaine, parce qu’elle est venue soutenir le candidat Benoît Hamon en meeting dans ma ville. Mme Rivasi est la plus crédible des députées européennes qui veut mettre la moralisation de la vie publique au coeur des priorités de la présidence à venir.

        Il n’y a que 2 politiques que je suis prêt à suivre sans réserve sur cette question de « moralisation » de la vie (et santé) publique : Mme Rivasi et Mr Rader. Dommage que l’on entende pas Mr Rader.

        Revenons à nos moutons. Pour toucher le plus grand nombre, il faut sans doute juste … oublier le sujet vaccin jusqu’à l’élection d’un nouveau président et d’une nouvelle majorité politique.

        Si la question de l’obligation vaccinale était évoquée à une date aussi proche de l’élection, ça pourrait être dangereux pour la liberté vaccinale. Donc autant faire le dos rond et attendre juin.

        Répondre
  3. Emilio

    Interview de Jérôme Salomon, l’un des 2 conseillers santé de Macron sur la question vaccinale (l’autre conseiller étant Olivier Veran).

    Pour moi c’est extrêmement clair, Macron suivra bien les préconisations du rapport Fischer, comme je l’avais anticipé. Mais il ne faut pas le dire clairement juste avant une élection présidentielle évidemment.

    Macron, l’homme raisonnable, qui a nommé un premier conseiller (Mourad) lié avec Servier qui a dû démissionner. Cet homme va assumer de vacciner les enfants DE FORCE !

    Youpiiii ! Il va nous faire une « révolution de la prévention » dis-donc !

    Interview :

    r : Etes-vous favorable, comme l’a suggéré la concertation sur la vaccination, à un élargissement des obligations vaccinales afin d’améliorer la couverture des Français et de restaurer leur confiance ?

    Professeur Jérôme Salomon : C’est un sujet très complexe qui nécessite de nombreux développements. Emmanuel Macron est conscient de plusieurs enjeux. D’abord les enjeux mondiaux et les obligations internationales de la France. Nous sommes par ailleurs frappés par l’hétérogénéité européenne. Or, Emmanuel Macron plaide souvent pour une politique européenne concertée. Nous sommes en outre frappés par la faiblesse de la couverture vaccinale en France (notamment face à la grippe), par le niveau de défiance qui est très élevé et par le fait que nous sommes le seul pays au monde à avoir autant de polémiques. La concertation du professeur Fisher était très intéressante en termes d’échange.

    Emmanuel Macron n’a pas encore pris de position définitive sur l’obligation vaccinale

    Nous prônons la révolution de la prévention, ce qui suppose un signal très fort sur la politique vaccinale. Cette politique vaccinale ne peut cependant reposer que sur l’absence de lien avec l’industrie pharmaceutique, sur des arguments scientifiques et de santé publique, et sur une politique qui reste stable dans le temps. La mobilité du calendrier vaccinale est en effet très perturbante pour les populations. Aujourd’hui, il faut qu’Emmanuel Macron précise sa position entre levée de l’obligation (ce qui comporte des risques en matière de couverture vaccinale) ou extension de l’obligation.

    Notre réflexion veut tenir compte du fait que tous les vaccins sont différents en termes d’efficacité, de cible, etc. Il faut également une totale indépendance des experts, ce à quoi nous sommes très attentifs. Il est en outre nécessaire d’être beaucoup plus transparent avec la population qui aujourd’hui est perdue, sur la sécurité, sur la pédagogie du risque avec la différence bénéfice/risque collectif et bénéfice/risque individuel, sur le fait que quand on a un vaccin obligatoire il est pris en charge en terme d’imputabilité, alors que ce n’est pas le cas quand il n’est pas obligatoire. Il faut une pédagogie plus importante également sur l’aléa thérapeutique. Il existe en outre un enjeu concernant la disponibilité des vaccins, nous sommes en effet frappés par de nombreuses ruptures de stocks. Et sur le prix des vaccins. Tout cela doit donc être pris en charge. Il faut aussi une réflexion sociologique pour comprendre pourquoi il y a autant de réticences psychologiques en France.

    Nous sommes donc en faveur d’une logique de prévention et d’une politique vaccinale très courageuse qui repose sur l’éducation, la prévention, la transparence et un grand débat national qui doit être poursuivi dans le temps sur la pédagogie du risque, sur les incertitudes scientifiques. Il ne faut pas que les gens aient l’impression que ça se décide dans un coin. Nous sommes très favorables à la liberté des acteurs de se positionner. Nous sommes tout à fait conscients que les gens sont capables de comprendre, qu’on peut leur dire ce qu’on sait et ce que n’on se sait pas, qu’on doit les associer à la réflexion pour éviter tous les débats qu’on a connus.

    Source : http://www.jim.fr/en_direct/pro_societe/e-docs/les_rendez_vous_presidentiels_du_jim_emmanuel_macron_veut_preparer_la_revolution_de_la_prevention__164985/document_actu_pro.phtml

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      Merci de nous transmettre ces informations.
      Ça aide !

      Je reprends quelques phrases clés que vous citez vous-mêmes ci-dessus :

      1- « Emmanuel Macron n’a pas encore pris de position définitive sur l’obligation vaccinale »
      2- « Cette politique vaccinale ne peut cependant reposer que sur l’absence de lien avec l’industrie pharmaceutique, sur des arguments scientifiques et de santé publique »
      3- « il faut qu’Emmanuel Macron précise sa position entre levée de l’obligation (ce qui comporte des risques en matière de couverture vaccinale) ou extension de l’obligation »
      4- « Il ne faut pas que les gens aient l’impression que ça se décide dans un coin. Nous sommes très favorables à la liberté des acteurs de se positionner« .

      Comme d’habitude avec cet animal politique, on trouve tout et son contraire
      Mais, en disant tout et aussi le contraire, il nous montre (lui et ses conseillers) qu’ils ont effectivement toutes les cartes en mains ; contrairement à d’autres crétins et crétines péremptoires…

      Ils leur restent, si on comprend bien, à prendre des décisions ! Ah !
      En fait, s’ils ont vraiment compris les problèmes (et ne sont pas des perroquets ; ce qui reste à prouver), leurs décisions vont obligatoirement dans notre sens ou sont déjà prises ou toutes prêtes…

      Ou bien ça penche très fort du côté qui me semble intelligent ; sans vraiment le dire… pour ne pas faire fuir l’électeur hésitant de droite ou de gauche…

      Du grand Art ! Vraiment très malins, voire Machiavéliques…

      Répondre
      1. Akira
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        C’est bien ca le programme du poisson gras : L’absence totale de programme pour ratisser le plus large possible. Ceux qui se font prendre seront bien decu l’election passee.
        L’absence de ligne directrice forte n’est pas du tout un signe d’ouverture au consensus mais de la pure strategie politique qui revele un unique but : arriver au pouvoir quelque soient les idee defendues. Et voter pour un tel opportunisme me semble tres dangereux.

        Répondre
      2. phil
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        pour être élu il faut les voix des pro vaccination + des anti-vaccination, des pro Fessenheim et des anti Fessenheim, des libéraux et des gauchos… En maniant bien le vocabulaire, on doit pouvoir tous se les mettre dans la poche, c’est 1 métier…

        And the winner is : !!!!

        insoutenable suspens

        Répondre
        1. phil
          En réponse à : phil

          je rappelle (peux pas me retenir, incontinence) que Madame le Pen est INELIGIBLE, dans n’importe quel cas de figure du Kamasutra

          Répondre
        2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : phil

          Y en a donc qui ont compris que tous les politiciens sont des menteurs…
          Si tu ne mens pas, si tu ne trahis pas, tu fais un autre métier…
          de Gaule, Roosevelt, Churchill étaient de fantastiques menteurs, et sont admirés…
          Si tu ne veux pas « admirer » les menteurs et les traitres [c'est quand même un grand Jeu tout ça qui fait rire le Bon Dieu...], tu ne votes pas (selon le grand principe : « Élections pièges à con ») et après tu fermes ta gueule…
          Si tu as la « bobette », tu ne te plains pas ; si tu as le « bobet », tu ne te plains pas… Le français moyen a compris : 1/4 des électeurs vont voter pour un mec qui se fait payer des costards à 10,000€ ; quoique, selon le principe de « chacun ses goûts », je préfèrerais me faire payer autre chose… Cela dit, le costard en question il est supposé (dit-il) nous rééduquer tellement on est con… l’est pas con cet animal-là ; tous les mêmes… faudra pas se plaindre…

          Répondre
      3. Emilio
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Je pense au contraire que ce que dit Salomon est EXTRÊMEMENT inquiétant. En fait, je n’ai aucun doute sur le fait qu’il milite pour l’application des préconisations du rapport Fischer, simplement il ne peut pas le dire parce que ça peut poser problème, en période électorale, d’annoncer à la population qu’il va falloir trouver normal que les petits français soient vaccinés de force.

        Ce que dit Salomon est extrêmement grave … C’est beaucoup plus grave que de se faire offrir des costumes à 10 000€ ou de payer son épouse avec l’argent public pendant des décennies. Salomon trouve qu’un rapport qui propose de vacciner DE FORCE les enfants est « très intéressant en terme d’échange ». Salomon attaque de cette manière la liberté la plus fondamentale des gens et soutient l’idée que le corps des gens soient un territoire sur lequel les pouvoirs publics auraient le droit d’agir y compris CONTRE la volonté de ces personnes, alors même que ce sont des enfants coupables d’aucune faute. Pour moi, Salomon soutient un crime imprescriptible, et la France est un laboratoire (un futur alibi ?) pour étendre ou mettre en place une obligation vaccinale dans d’autres pays.

        Salomon répète presque mot pour mot la propagande qui a précédée la publication du rapport Fischer le 30 novembre.

        Fischer a cité l’exemple californien lors de la présentation des résultats de la concertation. Maintenant, il pourra peut pas aussi citer l’Alberta (Canada) : http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1028869/conseil-scolaire-catholique-edmonton-vaccins-obligatoires-etudiants-sante

        Il faut demander la levée de l’obligation vaccinale en France. Il faut se référer à la loi Kouchner, à la convention d’Oviedo, à la charte 3 des droits fondamentaux de l’union européenne, peut être aux lois émises après le procès de Nuremberg et … au bon sens le plus basique, celui que même Daniel Floret parvient à comprendre ! Je ne suis pas juriste … ça c’est le cas d’un Mr jean-Pierre Joseph qui est extrêmement averti sur la question vaccinale.

        Il faut demander la levée de l’obligation vaccinale.

        Répondre
    2. Diététicienne
      En réponse à : Emilio

      @ MdL

      Comme d’habitude avec cet animal politique, on trouve tout et son contraire…
      Mais, en disant tout et aussi le contraire, il nous montre (lui et ses conseillers) qu’ils ont effectivement toutes les cartes en mains

      Quelle extrapolation… pas très scientifique ça !
      Dire « tout et son contraire » me semble juste une preuve de démagogie bien informée de ce qu’est le biais d’attention sélective… rien de plus !

      Répondre
    3. MT
      En réponse à : Emilio

      D’accord avec vous.
      Macron est un libéral, faut pas se leurrer, on connait la chanson, il ne va pas nous faire la révolution. Et avec lui, effectivement, on gagnerait très probablement une extension de l’obligation vaccinale (car ils n’ont pas le choix, on a rendu les petits français tellement sceptiques à force de bourdes que pour qu’ils continuent de se vacciner, va falloir les forcer). Tu parles de transparence et d’indépendance!…
      Allez, j’arrête je vais m’énerver…

      Répondre
        1. phil
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          y a un truc de cycliste (pas sûr que ça fonctionne), c’est que le type qui est en tête durant toute l’étape se fait « sucer la roue », conclusion à 100 M. de l’arrivée il en peut plus et il explose…

          Répondre
          1. Emilio
            En réponse à : phil

            Vous ne croyez pas si bien dire !

            La méthodologie des sondages, c’est absolument FASCINANT je vous assure, presque autant que la méthodologie pour faire croire à la vaccination ou à la statinisation …

            Vous voulez un sondage sérieux? En voici un qui a été fait il y a 16 mois :

            http://mobile.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Regionales/elecresult__regionales-2015/(path)/regionales-2015/index.html

            Si je me fie à ce sondage, Mélenchon et Macron n’ont guère de chances de figurer au second tour … par contre il est quasi certains que le magnifique visage jovial de la mère Le Pen apparaîtra dimanche soir à 20h.

        2. Emilio
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Sinon, je me pose une autre question sur Macron :

          Il confond Henri Joyeux et Henri Joseph. Il confond Poutou et Asselineau (z’ont dû apprécier un max). Il raconte que la Guyane est une île …

          Macron serait-il sous statine !??

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Emilio

            Un lapsus par ci par là; c’est peu vu l’épreuve (physique et psychique) demandée à ces candidats.
            Dans cette ligne de pensée, je les trouve TOUS assez formidables, moi qui suis épuisé après deux heures de conférence…

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : MT

            Je laisse passer, de façon exceptionnelle car c’est bassement de la politique nulle, pour deux raisons :
            1) ne pas donner l’impression que je suis un peu « fermé » sur mes impressions… et que je milite pour une église ; contrairement à l’imbécile qui a écrit ça…
            2) bien montrer les « idioties » qui circulent sur Internet ; c’est ainsi que se façonnent les idées fausses et folles qui conditionnent 7 millions à bouffer de la statine et d’autres à vacciner leurs bébés les yeux fermés…
            Hélas !

          3. Akira
            En réponse à : Emilio

            Ce couple en a decidement gros sur la patate contre ce candidat. Son compagnon (Frederic Lordon) a signe deux billets assez rudes sur le meme sujet. Amoureux de la langue francaise, vous apprecierez certainement le style finement ciselle du sieur Fredreric.
            Par contre, les scuds y volent en escadrilles … c’est assez saignant.

          4. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Akira

            A mon avis cette ONG SumOfUs n’a rien compris au principe juridique (et éventuellement moral) du lien d’intérêt qui peut éventuellement être conflictuel ; faut dire que ce n’est pas facile ; vous devriez leur recommander la lecture des belles pages à ce sujet de notre ami Marc Girard [http://www.rolandsimion.org/] ou écouter mes propres propos au Sénat l’année dernière…

            L’autre jour, m’étant aimablement fait rembourser un teeshirt de jogging (peu importe la raison) par le Directeur de mon magasin de sport très proche (qui m’avait reconnu…), je me suis dit que j’étais la victime évidente de mes liens d’intérêt… Vous me comprenez ?

          5. akira
            En réponse à : Emilio

            C est votre interpretation qui est (comme pour chacun d entre nous) biaisee par des inclinaisons a priori. De mon point de vue, cette analyse va droit au but des dangers de certains candidats.
            Lorsqu un secretaire de l Elysee fait pression pour ne pas faire aboutir des dispositions legislatives defavorables a ses anciens amployeurs, ce n est pas le liens d interet mais le conflit qui est directement caracterise.

  4. phil

    @MT – vous êtes branché(e) sur agoravox, c’est grave docteur…
    « Le Nouvel Observateur4, Conspiracy Watch5,6,7,8 ainsi que le site web français d’information StreetPress9 qualifient Agoravox de « site complotiste » en raison de sa propension à héberger des tribunes et articles développant diverses théories conspirationnistes relatives au 11 septembre 2001, à la mort de Coluche, à l’assassinat de Hervé Gourdel ou au « complot sioniste10 », entre autres exemples. »

    sans parler de Roger Garaudy… Après être passé sur agoravox, il faut vite aller se laver les mains…

    Répondre
    1. MT
      En réponse à : phil

      @Phil
      Non, je ne suis pas branchée sur agoravox en particulier mais j’y ai déjà trouvé ponctuellement des infos fort intéressantes. Je préfère Politis, le canard enchainé ou le monde diplomatique même si je me suis un peu lassée ces dernières années.
      Le lien m’a été envoyé par une personne avec qui je partage pas mal d’idées et qui n’est pas branchée en particulier sur des sites « complotistes ».
      Je n’ai jamais dit d’ailleurs que je prenais pour argent comptant tout ce qui y était dit. Faut que je relise attentivement pour voir si vraiment c’est de la conspiration!
      Mais j’avoue avoir bcp de mal avec ce terme « complotiste ». Car avec les médias branchés « pensée unique » (et ils le sont presque tous), on est vite catalogués comme « complotistes ». Comme quand on remet en question les statines ou les vaccins d’ailleurs!
      Je me méfie du Monde, le nouvel obs et autres…, n’en parlons pas! Vos références ne sont pas les miennes!… Je n’ai aucune théorie sur le 11 septembre mais vous ne savez pas plus que moi ce qu’il s’est vraiment passé (de même que pour cette histoire de vaccin et d’autisme) donc un peu de modestie et halte aux grands-mots!
      Bref, pas forcément envie d’entrer dans une discussion politique sur le forum, même si c’est moi qui ai posté ce lien: mea culpa, c’était un clin d’oeil pour Emilio… C’était un peu par jeu, j’avais résisté jusque-là puisque je ne me suis que très peu (voire pas) exprimée sur la question politique. Et Dieu sait que beaucoup d’entre vous y ont pris part (plus que de raison?)… C’était le lâcher-prise juste avant les élections!
      Les discussions politiques, c’est toujours la galère… J’arrête!

      Répondre
    2. Akira
      En réponse à : phil

      Agoravox est une plateforme ouverte qui reçoit des articles très divers. Les uns sont très intéressants et documentés et d autres sont plus fantaisistes.
      Très honnêtement, certaines publications de médecines qualifiées de bienveillantes pourraient être qualifiées de la même façon. On y trouve des chose êtres intéressantes comme du maraboutisme le plus insensé.
      Les medias dominants sont devenus aussi sectaires que la médecine académique dans le traitement de l information et les tentatives autoritaires de censure de l information que sont les pseudo fact checking et autre decodex ne servent qu’ à installer une ligne de pensée unique. En médecine c est le même mouvement qui fait traiter Michel de criminel. Je ne me souhaite pas m associer à ces groupes la.

      Répondre
      1. phil
        En réponse à : Akira

        Akira pardon mais vous êtes 1 peu naïf ! Il existe en théorie des « plateformes ouvertes », mais ensuite il y a l’évolution des choses, et notamment le fait qu’on trouve certaines choses sur certains site qui ne devraient pas y être… Il y a bien sûr une « modération », mais justement elle ne modère que dans un seul sens.

        Je réponds en même temps à MT qui a juste « reproduit un article » (mais allant néanmoins dans le sens de sa pensée) que les mots « complotiste » ou « révisionniste » (Roger Garaudy) ont un sens. Il ne faut pas dire « Je ne sais pas ce que ça veut dire… » ça veut dire quelque chose et non, franchement de très glauque, et agoravox aime ça…

        Quant au nouvel Obs et au Monde, moi je lis VA (Valeurs actuelles), no comment

        allez bises.

        Et bon scrutin les amis

        Répondre
  5. nag

    Bonjour

    Je suis généraliste harcelé par le Conseil de l’Ordre des médecins local pour traiter le diabète de « type 2 et 3 » ( Alzheimer) causé par les Statines. avec de la metformine et le LDN (low dose of naltrexone ) , soutenu par un argumentaire en AMM et hors AMM par la HAS. huile de noix de coco, vitamine C et l eau de Badoit.

    Mon exercice ayant évolué fortement suite à la lecture de vos ouvrages et de Laurent SCHWARTZ

    Je suis poursuivi de façon obscurantiste en disciplinaire local voir le site anonymisé pour ne pas etre accusé de faire de la Publicité ( il n y a que M.SIEMES qui a le droit)http://aviciel.free.fr/ldn/

    ce que coûte de traiter le diabète de type 2 et 3 ( Alzheimer) causé par les Statines ou le stilnox. avec de la metformine et le LDN (low dose of naltrexone ) , autorisés en AMM et hors AMM par la HAS.
    http://aviciel.free.fr/ldn/

    Question politique j’aimerai bien avoir Bernard Debré ministre de la Santé, de FILLON lui qui a été ennuyé par le CO, à condition qu’il s’en souvienne !

    Cordialement

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : nag

      Vous n’aurez pas Debré comme ministre de la santé, c’est à peu près sûr ; et, quel que soit la sympathie qu’il nous inspire, cela est préférable car ses déclarations sur la vaccination sont assez désuètes…
      Quand à votre plainte, je ne comprends pas très bien ce que l’on vous reproche, je confesse ; votre missive est trop schématique…
      Bon courage !

      Répondre
      1. nag
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        en raison de prescription d’eau de Badoit selon un protocole précis, l’acide L-ascorbique à 10 grammes par jour, de glucophage à petite dose 500 mg/j pour UN syndrome métabolique donc diabétique qualifié de hors AMM, ainsi que (LDN) Low dose of naltrexone un trentième de la dose journalière recommandée 4 mg /150 mg, qualifié de hors AMM, un traitement courant aux États-Unis et en Angleterre. apres l’arret des statine chez une alzheimer qu a recupérée de 16 à 30 en 3 semaine de mms, et de son parkinson

        charlatanisme, données acquises de la science, ttt non éprouves et exercice illégale de la pharmacie puisqu’on montre avec mon épouse comment mélanger 1 cp dans 10 ml d’eau et prendre 0.5 a 1 ml et pour les alzheimer je met une étiquette sur le flacon avec mon telephone pour l’IDE. et J’ai delivré un sachet de vitamine C gratuitement a une patiente, et j’ai fait reference a un Iranien BATMANGhELIDJ pour le protocole d’eau de Badoit

        Répondre
      2. nag
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        et surtout parceque j’ai arreté la statine qui a provoqué une psychose à une patiente de la cinquantaine qui avait 3.5 g de chol, et une hypothyroïdie frustre que j’ai soigné avec une petite quantité d’Euthyral

        Il me font passer en « insuffisance pro devant 3 confrères pour dire si je suis dangereux ou dérangé !

        Répondre
  6. MT

    @ MDL
    C’était pour Emilio!
    J’ai bien compris votre position sur Macron et je ne cherche à convaincre personne!
    Je ne suis pas d’accord avec vous mais peu importe; j’ai mon idée sur Macron depuis belle lurette et je ne prend pas cet article au pied de la lettre (d’ailleurs, j’ai honte mais je l’ai parcouru très vite… peut-être qu’il faut que je relise plus attentivement, si je change d’avis je ferai mon mea culpa)
    Enfin, le sujet politique est un sujet trop délicat à partager, mieux vaut en rester aux statines ou au sujet des vaccins…

    Répondre
    1. souris7
      En réponse à : MT

      Moi non plus, je n’ai pas eu le courage de tout lire, mais il y a quelques vérités évidentes notamment sur la liberté de la presse. Cela fait bien longtemps qu’elle n’est plus un contre pouvoir.Avez vous eu des échos sur les grandes chaînes de l’émission : « Cholestérol, le grand bluff » qui a fait une audience des plus spectaculaires ? Phil parle de théorie du complot, mais n’oubliez qu’aux yeux de certains, nous sommes de dangereux illuminés qui osons remettre en question le dogme du cholestérol qui bouche les artères . C’est pourtant écrit dans tous les livres de biologie et c’est ce qu’on enseigne en faculté.
      Alors oui, restons critiques à l’égard de toute tentative de manipulation, mais n’hésitons pas non plus à relire » la loi travail » avant de faire un choix.Bon week end et bon vote.

      Répondre
    2. Emilio
      En réponse à : MT

      Macron est libéral, mais en réalité, nous sommes tous des exploiteurs en même temps que nous sommes des exploités.

      On achète des smartphones ou des textiles fabriqués dans des pays où les personnes sont payées une misère … peut-être même que nous avons des actions de Sanofi de manière indirecte (c’est notamment le cas de tous ceux qui ont des Sicav ou FCP en assurance-vie indexées sur le CAC40) … etc.

      Le libéralisme économique est le modèle sur lequel repose la société, si ce n’est pas l’argent qui gouverne le monde, alors ce sont les pot-de-vin … donc au final c’est quand même l’argent. Ou alors on administre intégralement la vie des individus et on leur retire leur liberté également, mais d’une autre manière !

      Ce que je ne comprend pas avec Macron, c’est les raisons qui font qu’un individu nommé ministre de l’économie le 26 août 2014 se retrouve candidat à la présidence de la république 32 mois plus tard, alors même qu’il n’a jamais été élu, qu’il est très jeune, qu’il est inexpérimenté, nous fait régulièrement des bourdes, qu’il est incapable de trancher la moindre question, qu’il paraît l’héritier direct d’un gouvernement social-libéral que la population ne soutient plus … etc. Macron a eu un parcours incroyable, a été effectivement très soutenu par les médias dès lors qu’il a créé son parti, c’est indéniable.

      Ce qui me sidère, c’est que les sondages lui donne 24% alors même que son parti est nouveau. Ce qui me sidère, c’est que les hommes politiques les plus contesté (qui font un faible nombre de voix) et les plus passéiste ont rejoint son mouvement (Valls, Bayrou, De Villepin, Hue, Madelin … etc). Comment pourrait-il faire 24 % dans ces conditions ?!? J’ai conscience que les affaires qui ont affectés Fillon vont engendrer des reports de voix vers sa candidature, de même que l’élection d’un candidat socialiste qui abandonne la sociale-démocratie hollandiste, mais au point de l’amener à 24 %, vraiment ?

      Ce type est aussi un OVNI parce qu’il prétend gouverner en dehors des partis, pile « au milieu ». Les seuls partis ont une prétention proche sont le Modem et l’UDI, qui font traditionnellement de faibles scores aux élections. Et donc subitement … les gens se mettraient à adorer ce genre d’attitude juste pour les beaux yeux de Macron ?!? Grâce à des sondages réalisés sur des échantillons de 1 000 personnes alors même que les personnes inscrites sur les listes électorales sont 47 000 000 soit plus de 40 000 fois plus ?!?

      J’ai VRAIMENT beaucoup de mal à comprendre comment cet homme a pu être propulsé aussi vite pour candidater à la présidence de la république … Ca me semble irréel. Lorsque Salomon décide de reprendre la propagande vaccinale qui a précédée les préconisations Fischer (en expliquant notamment que la politique vaccinale française doit être exceptionnelle parce que les français sont les « champions du monde de la défiance à la vaccination »), ça finit de me convaincre définitivement de ne pas voter (en tout cas pas au premier tour) pour lui. Je préfère Michèle Rivasi qui soutient Benoît Hamon, que je ressent comme beaucoup plus bienveillant que Macron. Par ailleurs, Hamon veut défendre la neutralité du net et le logiciel libre. Donc mon choix est fait …

      Peut-être est-ce complotiste de penser que les sondages disent n’importe quoi sur Macron, Mélenchon et Hamon, dont les scores annoncés pour cet élection sont sans rapport avec ceux réalisés il y a 16 mois au moment de l’élection régionale … je dois être complotiste alors, mais je m’en fous !

      Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : Emilio

        Le fait de dire que les français méritent l’obligation vaccinale parce qu’ils sont les « champions du monde de la défiance à la vaccination » ça équivaut à dire que les français sont infiniment plus demeurés que leurs voisins et donc qu’il leur faut « un traitement spécial », que l’on appliquerait juste pour eux.

        Pas normal que les gentils français ne s’extasie pas devant l’immunisation tout azimut ! Pas normal que les gentils français n’ait pas une confiance aveugle dans des laboratoires et une innovation médicale dont ils seraient les précurseurs … notamment grâce aux travaux de Pasteur ! On glorifie le soi-disant sauvetage par Pasteur de Joseph Meister, mais tout le monde a oublié le cas Jules Rouyer …

        Dire que les français sont plus débiles que les habitants des pays voisins, ça ne serait pas antipatriotique ça ?

        Répondre
      2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : Emilio

        Je reprends vos termes :
        1- « Ce que je ne comprend pas avec Macron, c’est les raisons qui… »
        2- « Ce qui me sidère, c’est que les sondages... »
        3- « Ce type est aussi un OVNI parce qu’il prétend gouverner… »
        4- « J’ai VRAIMENT beaucoup de mal à comprendre comment cet homme… »

        C’est bien vous n’est-ce pas ? Pas de trahison de ma part !
        Et maintenant, réfléchissez un peu, et avec humilité : ce type est bien de chez nous, c’est un bobo-compatible, pas un extrémiste ! Il dit des choses que vous trouvez « fades » et vous pensez qu’il est incapable de trancher… C’est un point de vue que je ne partage pas, mais peu importe…

        Elevons-nous quelques instants au-dessus du champ de bataille sans présumer du résultat final : ce type a réussi en quelques mois à bouleverser un champ politique gangréné par une multitude d’enfoirés (et d’enfoirées) ; il a réussi à s’insérer et aussi à redistribuer les cartes (enfin !) là où tant d’autres ont bravement échoué au cours des 30 dernières années ; et ils étaient loin d’être cons ces autres-là…

        Je conclue: j’ignore en grandes partie [quoique je suppute un peu...] ce que l’animal va vraiment faire s’il est élu ; mais je suis sûr qu’il est la plus grande intelligence politique qu’on ait eu depuis longtemps. Bravo l’artiste !
        Moi, vieil homme qui suit la politique depuis 55 ans, je vous le dis, chers frères, des comme ça y en a pas beaucoup par siècle…
        Et son art le plus fin, à mon avis, c’est d’avoir su s’entourer très vite de gens admirables… Ce n’est pas donné à tout le monde !

        Répondre
        1. Akira
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          En gros, la forme est assurément habile mais le fond est inexistant. Quand on recrute de l extrême gauche à la droite libérale la plus dure, c est qu’il ne reste plus grand chose dans les convictions hormis un arrivisme éhonté. Le grand nettoyage par le vide en quelque sorte.
          Si on rajoute à cela les liens avec les intérêts privés de la finance qui se sont manifestes pendant ses responsabilités publiques, ca fait un sacré cocktail.

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Akira

            Les convictions en politique ?
            Dans quel monde vivez-vous ?
            Les convictions d’Erdogan, de Trump, de Poutine, de Chavez ?
            Mitterrand était-il de droite ou de gauche ? Chirac de droite ou de gauche ?
            Faudrait voir à atterrir, camarade, le vieux monde vous rattrape ; j’ai peur que vous ne « courassiez » point assez vite ; « élections piège à cons », certes, mais vu les cons qui agissent, on peut choisir d’être assez con pour vouloir choisir son « con à soi », peut-être moins con que d’autres…

          2. ricomart
            En réponse à : Akira

            Les convictions en politique, c’est beau ça, ça serait comme demander ses convictions à un marchand ! Il faut ne jamais l’avoir exercé pour ignorer l’ivresse que procure le pouvoir, un peu comme avoir toujours été pauvre pour ignorer le plaisir d’être riche. Non, non, il vaut rmieux réduire ces addictions que sont le pouvoir et l’argent !

          3. phil
            En réponse à : Akira

            Sacré Emilio, mais France Inter, comme tout le service soi-disant public, c’est la caisse de résonance du PS (lequel s’est en partie rallié à Macron mais sont pas au courant).

            Et c’est moi qui paie ça avec mes impôts…

            10H43 heure réelle, le jour le + long, le + désagréable c’est les mitrailleuses derrière les bunkers

          4. phil
            En réponse à : Akira

            PS (Post Scriptum) : 75% des PS se sont ralliés à Macron en se bouchant le nez, de même que 75% de la droite s’est ralliée à Fillon en se bouchant le nez, quel autre choix leur a t-on laissé ??

        2. phil
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          C’est ce qu’on disait de de Gaulle, qu’il savait s’entourer. Contrairement à Emilio, j’ai trouvé la percée de Macron parfaitement « rationnelle » et je peux le prouver. Il est le creuset où se rassemblent à la fois la gauche déçue non communiste et le « Centre », ce marais qui est tout et n’importe quoi mais qui fait du monde… Cet homme est donc 1 Centriste, il fédère l’essentiel des forces du pays. Encore fallait il qu’il plusse, qu’il séduise, qu’il convainque, et ça c’est une affaire d’homme et pas de calcul, et il a plu ! Il m’a même séduit moi, qui suis 1 libéral façon puzzle, c’est pour dire…

          Cela dit si la période est sinistre pour la gauche, elle ne l’est pas moins pour la droite. Vivement demain soir que ce cauchemar se termine et qu’on sache à quelle sauce on va se faire bouffer. Comme disait le supplicier le + dur ce n’est pas la mort, c’est l’attente…

          Répondre
          1. Emilio
            En réponse à : phil

            Je plussoie sur le fait que vivement CE soir que ce cauchemard se termine (dixit Phil)

            Le risque que l’on se déchire après CE soir 20H à l’AIMSIB et sur ce blog est grand !

            Il ne faudra pas compter sur moi pour faire la guerre à qui que ce soit en dehors de ceux qui veulent imposer statines, vaccins et antidépresseurs … Rien à foutre des politiciens ! Mais là, on est juste le jour du vote donc quand même …

            Je fais la guerre aux partisans de l’obligation vaccinale, pas aux gens favorables aux vaccins.

            Pis comme il n’y a plus rien à dire jusqu’à demain 20h, rions un coup avec Pierre-Emmanuel Barré (ça parle de Macron, désolé !) :

            https://www.youtube.com/watch?v=UYxdhrWop2Y

        3. Orbes
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Gouverner au centre des courants de pensées demontre une intelligence à l’analyse et à la synthese.
          Les extremes sont des comportements passionnels sinon névrotiques.
          Malraux disait qu’un homme est grand quand il laisse la trace de ses « griffes ».
          A mon humble avis EM marquera son passage dans l’Histoire,,,,,, si les electeurs le designent, oeuf corse.

          Répondre
          1. akira
            En réponse à : Orbes

            Gouverner au centre demontre l adage de « bouffer a tous les rateliers ». Et on ne peut faire cela que par la vacuite de son projet. D ailleurs ses lieutenants le disaient explicitement : il ne faut surtout pas devoiler le programme, sinon on va perdre des voix.
            Comment accorder la moindre confiance a une personne dont le projet est de cacher ses intentions pour froisser le moins de personnes possible ?

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : akira

            « Gouverner au centre démontre l’adage de « bouffer a tous les râteliers » : désolé, camarade, la vacuité je la lis plutôt dans ce genre de phrases [c'est ce que vous venez d'écrire], paresse de l’esprit ou blocage idéologique ?

          3. MT
            En réponse à : Orbes

            Le problème à mon sens, c’est la définition des extrêmes!
            L’ultralibéralisme, ça n’est pas excessif quand même?
            Ca n’est pas parce qu’une pensée est dominante qu’elle n’est pas extrême. Même si les gentils médias qui pensent pour nous sont là pour nous le faire oublier et avec grand succès semble t’il puisque Macron est formidable… Les médias auront bien bossé, pour ça, on pourra (ou pas?) les en remercier!
            Qu’il n’y ait pas un candidat idéal, certes!
            Mais de là à qualifier Macron de grand homme?

    3. joss
      En réponse à : MT

      Voici le programme de Macron pour la santé des Français :

      « PLUS POUR LA SANTÉ
      Nous mettrons en place la prise en charge à 100%
      des lunettes et des prothèses auditives et dentaires
      d’ici 2022, en lien avec les mutuelles et l’ensemble des professionnels de santé.
      Nous consacrerons 5 milliards d’euros de notre Plan
      d’investissement à la santé, notamment à la transformation de notre
      médecine de ville et de nos hôpitaux.
      Nous créerons un service sanitaire. 40 000 étudiants en santé
      consacreront 3 mois à des actions de prévention dans les écoles et les entreprises.
      Nous renforcerons le droit à l’oubli pour les personnes
      ayant été malades. Au moment de souscrire un emprunt ou un contrat
      d’assurance, les malades de cancers et de l’hépatite C n’auront plus à le mentionner
      dès 5 ans après leur rémission (contre 10 ans aujourd’hui). Nous l’étendrons aussi
      à de nouvelles maladies.
      Nous doublerons le nombre de maisons de santé.
      Pour lutter contre les déserts médicaux, ces maisons regrouperont des médecins, des
      infirmières, des orthophonistes, des kinésithérapeutes, des professionnels du sport… »

      …ouf ! je pourrai m’acheter des lunettes d’ici 2022 ;-)

      Extrait du programme:
      https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme

      A quoi bon servent les sondages (et le vote utile) ;-)
      https://www.youtube.com/watch?v=dxOGEWc910o

      Explications par l’expérience de S. Asch:

      Répondre
        1. Orbes
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          « D ailleurs ses lieutenants le disaient explicitement : il ne faut surtout pas devoiler le programme, sinon on va perdre des voix. »
          L’utilisation de ce type d’argument classifie l’utilisateur: BOF ou BEAUF! Z’avez le choix.

          Répondre
        2. joss
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          En effet, j’ai des doutes, sous forme de faisceau d’indices.
          D’abord, en tant que Ministre de l’économie sous Hollande, l’économie de la France n’a pas été et n’est pas au « beau fixe ».
          Ensuite, des liens qu’il a avec la Haute Finance. Pensez à un humble serviteur de Big Pharma au Ministère de la santé ou à l’Agence des médicaments, cela m’apporte toujours de la méfiance.
          Ensuite, le discours « creux » (comme son programme) qu’il utilise ou a utilisé durant sa campagne pour ne froisser personne. C’est-à-dire qu’il ne change rien sur le fond. Le fonctionnement économique, écologique, politique et social de notre belle société du spectacle qui promeut le totalitarisme marchand (petite pensée pour tonton Guy).
          Ensuite, des signes annonciateurs du candidats du pouvoir médiatique et de la finance (qui n’ont pas les mêmes intérêts que l’ensemble des citoyens): il est le « chou-chou » des médias (il est le personnage qui passe majoritairement dans l’ensemble du monde médiatique, journaux, magazines, télé,…) et de la bourse (les marchés ouvriront à la hausse ce lundi).
          Pour finir, les soutiens qu’il a reçu de personnages qui ont alimenté la crise économique, écologique et sociale actuelle. Ce qui ne me réjouit pas du tout :-(

          Alors oui, c’est vrai, j’aurai droit à une paire de lunette offerte d’ici 2022…

          Répondre
          1. Diététicienne
            En réponse à : joss

            Bon ben il ne nous reste plus qu’à sortir les amandes & olives et regarder le spectacle de l’écart (du gouffre ?) entre ce qu’imaginait MdL (en lisant entre les lignes des propos de Macron) et la réalité des décisions qui seront prises…

            Heureusement que le pouvoir politique n’est pas le seul pouvoir que nous ayons :-)

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : joss

            Vous ne devriez pas (perdre votre temps à) lire les écrits de ce Charles-là ; plutôt les écrits du florentin cités par ricomart, notre soldat !

          3. phil
            En réponse à : joss

            @ diététicienne : en dehors de toute forme de polémique (pour une fois), peut-on discuter le fait que la France est réformer ?

            Pour cela il faut 1 remède de cheval, 1 homme de fer (si possible pas Staline), une volonté de fer, de l’eau ferrugineuse…

            Macron a tout ça mais on ne le laissera pas fer, car les forces de mort veillent.

            Vive la France

          4. Akira
            En réponse à : joss

            Quand on a dit qu’il fallait des reformes, on est pas plus avance. La desastreuse habitude des elements de langage a fait du concept de reforme une chose positive « en soi ». Mais c’est complement ridicule. C’est le contenu de la reforme qui lui donne sa valeur.
            Quand un politique dit : je vais faire plein de reformes, on applaudit. Meme quand on n’a pas la moindre idee de quelles reformes il parle. De quelle reforme parle t’on ici ?
            Quand un candidat batit sa victoire sur le faire d’en dire le moins possible de son programme et le plus tard possible pour rassembler, cela ne m’inspire que de l’aversion. La novlangue de la politique est vraiment une catastrophe.

Commentaires : page 4 sur 5«12345»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.