Vaccins, sciences médicales et ordre des médecins

 

Dans un récent interview (ci-dessous) donné à un journal financé plus ou moins directement par l’industrie des vaccins, le Président du Conseil de l’Ordre des Médecins se fait menaçant vis-à-vis des médecins qui auraient des doutes concernant la nouvelle Loi d’obligation vaccinale. Et qui oseraient, au nom de la liberté d’expression, faire part de leurs doutes.

Il y a, dans cet interview, deux phrases qui méritent réflexion. A moins, ce qui n’est pas impossible, qu’il y ait eu erreur de transcription du journaliste…

Admettons que ces propos aient été réellement prononcés. Si tel n’était pas le cas, je retirerais immédiatement les commentaires qui vont suivre.

La première est que, selon ce très digne Président : il n’y a pas de débat.

C’est très ennuyeux ; car justement, pour les scientifiques il y a toujours débat.

On peut même dire que l’absence de débat est synonyme d’absence de science !

Il va être difficile de concilier les impératifs scientifiques du Code de Santé Publique et les imprécations de tel ou tel académicien dont la principale caractéristique est de tout ignorer de la science  des vaccins ; si toutefois on peut accepter que les connaissances actuelles sur les vaccins puissent être qualifiées de scientifiques

Ça mérite débat !

La deuxième phrase est encore plus inquiétante car selon notre Président : les professionnels qui relaieront des arguments contraires aux données de la science pourront être poursuivis.

Poursuivis par qui ?

Je crains que les Chambres Disciplinaires Régionales ne soient très rapidement submergées par des plaintes multiples et variées contre ceux de nos confrères qui diffusent des argumentaires très vaccinalistes et contraires aux données de la science.

Et ça commence aux plus hauts niveaux des hiérarchies universitaires, académiques et administratives ! Sans parler des médecins qui s’expriment lourdement et naïvement dans les médias…

Étant, par principe et par obligation, très respectueux du code de déontologie, je m’abstiendrai de citer quelques auteurs et « perles » contraires aux données les plus élémentaires (et les moins controversées) de la science des maladies infectieuses et (peut-être) des vaccins. Mais je les tiens à la disposition des Présidents des Chambres Disciplinaires.

Si le Président du Conseil de l’Ordre des Médecins s’avisait de lancer une campagne de dénonciations des collègues résistants aux imprécations ministérielles, le retour de boomerang pourrait faire très mal. Les miliciens ne finissent pas toujours très bien leurs carrières dans les sociétés libres !

Cela dit, cette tentation de faire taire la science (en empêchant tout débat) par la menace de poursuites contre ceux qui s’acharneraient à débattre de science n’est pas nouvelle ; et régulièrement nous devons, nous scientifiques et présidents de rien, le rappeler ; comme récemment des respectables collègues américains ont encore dû le faire (ci-dessous).

La science des vaccins est faible (pour le moins), et les données supposées scientifiques doivent faire l’objet d’un examen attentif. Il est bien aisé d’en faire démonstration ; à condition qu’il y ait un minimum de débat ! Et ce débat, qui doit être scientifique, n’a toujours pas eu lieu.

A condition qu’on ose le débat. C’est risqué !

Si une commission de supposés experts rémunérés par l’industrie des vaccins s’avisait de nous dire à nous scientifiques ce qu’est la « bonne » science des vaccins, en l’absence même de débat contradictoire, nous tomberions dans une forme de dictature académique qui irait à l’opposé de toute forme de science indépendante et ruinerait immédiatement l’argumentaire supposé scientifique des militants vaccinalistes.

Je doute que ce soit l’objectif principal des industriels des vaccins. Je les invite à bien réfléchir.

Ils pourraient être (eux et leur business) les premières victimes de l’absence de débat scientifique prôné, si j’ai bien compris, par le Président du Conseil de l’Ordre des médecins.

Halte au feu !

Place au débat !

 

 

 

 

 

 

 

 

186 réflexions au sujet de « Vaccins, sciences médicales et ordre des médecins »

  1. Francoise D.

    Non, non, Philippe B., TOUT nous intéresse sur ce blog !
    Et aussi : initialement, le blog parlait surtout de CHO…. très intéressant également !
    … et .. perso, j’aime tant voir Akira gentiment râler aussi ;-) !
    Cela me rappelle des grandes « discussions » sur gluten, lactose et autre caséine (qui ont tout juste un an, tiens !)… certes un peu hors-sujettes, mais de forts bons souvenirs, quand même….
    Bon W.E. à tou.te.s !

    Répondre
  2. Jengi

    J’ai déjà dit ce que l’on pouvait penser du mécanisme de l’homéopathie. Je sais bien que pour la plupart, c’est incompréhensible, et pourtant c’est simplement de la spectroscopie élémentaire :
    http://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/la-question-vaccinale-vue-par-les-medias-en-juillet-2017-2/comment-page-7#comment-34483
    Pour le reste, apprenez-en la pratique (pour cela il faut désapprendre vos protocoles). Et vous verez bien, surtout dans les maladies aiguës.

    Répondre
  3. Emilio

    Je vous invite vivement à regarder les vidéos associées à ce lien :

    https://mobile.agoravox.tv/tribune-libre/article/le-senat-adopte-l-extension-de-la-75162

    C’est une honte. Alors que le sénat présente une loi imposant 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons, tout ce que Cohen trouve à faire, c’est de parler de l’ALUMINIUM et des recherches de Gherardi.

    Ensuite Buzyn répond, extrêmement à l’aise, parce que les propos de Cohen sont totalement HORS-SUJET.

    Je l’ai déjà dit : tous ceux qui nous parle de l’aluminium en continu sont EXTRÊMEMENT AMBIGUË sur le sujet de l’obligation vaccinale. Je refuse catégoriquement que ces gens soient les leaders de la lutte contre la politique vaccinale de Buzyn en 2018.

    Répondre
  4. phil

    Attention Emilio, Nazi est une injure et ça peut tomber sous le coup de la loi, j’ai vu que récemment (cause rézos socios) la loi avait été renforcée sur le sujet. Faudra donc faire gaffe pour que ça ne nous retombe pas dessus.

    Et aussi pourquoi dîtes-vous que « La Croix’ est 1 journal de merde ?

    Répondre
  5. Emilio

    Il faut se souvenir jusqu’où « l’expertise » des Bruno Lina a osé aller pour emmener la population française dans une coercition démesurée vis à vis d’un risque qui s’est révélé être inexistant :

    https://youtu.be/_5VI-sLyHZE

    Les gens qui veulent vendre la rougeole, la grippe et l’ensemble de mesures coercitives contre les familles françaises prennent tellement les gens pour des cons qu’ils autorisent encore Bruno Lina à s’exprimer dans les médias alors que sa place devrait être en prison… comme tous les menteurs au sujet de la « pandémie » H1N1 de 2009.

    Le bilan de l’escroquerie H1N1 n’a JAMAIS eu lieu … Les menteurs sont de retour.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      Jusqu’à preuve du contraire, on ne peut pas faire la différence entre « idiotie » et « tromperie volontaire »….
      Sont cons !
      Mais si on mettait tous les cons en prison…
      Donc je censure toute référence au nazisme….

      Même si on perd le fil !

      Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Si on mettais tous les cons en prison, vous imaginez la taille des bâtiments ?

        C’est du Francis Veber : https://youtu.be/fbL2Efe2b5A

        Corruption et incompétence… c’est vrai que c’est parfois dur à distinguer.

        Il n’empêche que l’obligation vaccinale est une violence gratuite. Comment autant de gens qui ont prononcé un voeu de médecin (d’abord ne pas nuire) peuvent-ils faire la promotion de cette violence gratuite sans réaliser qu’ils ne respectent pas ce « voeu » ?

        Répondre
        1. aminevite
          En réponse à : Emilio

          Ça n’est ni de l’incompétence ni de la corruption dans l’ensemble.Ces médecins sont convaincus d’avoir « la bonne religion ».Ils s’appuient sur une croyance car ils ont dans leur grande majorité un besoin de croire extraordinaire. Beaucoup d’entre-eux n’acceptent pas que …le Père Noël n’existe pas ». Tout cela à cause des mensonges de leurs « parents -professeurs des Hopitaux ».

          Répondre
  6. Primevère

    Parce qu’ils pensent que comme ils ont étudié la médecine et pas nous, eux, ils SAVENT, et donc que c’est « pour notre bien ».

    Répondre
  7. Olive verte

    @ Akira : oui on se croisait parfois sur docti il y a longtemps. De mémoire, quand je m’agitais encore sur le forum diabète entres autres pr le cholestérol, je t’avais passé il y a 2 ans environ les liens vers ici, plus les livres, et de cholesterol-statine.fr, et tu en avais été effaré.

    Merci pour tes commentaires sur les liens donnés, je n’avais pas pris le temps de les vérifier. Pour l’homéopathie. je reste convaincu qu’avec un praticien fin, ça fonctionne, mais c’est difficile à trouver. Et l’effet placebo, qui de fait ne fonctionne que pour un nombre limité de paramètres, ne peut pas tout expliquer. Par contre les homéopathes sont souvent plus attentifs au mode de vie, est ce que c’est ça qui contribue à jouer un rôle aussi ? Mais ça reste étonnant, quand les effets sont très rapides ; ado, j’ai eu des effets détoxifiants attendus dans les heures qui ont suivi par des médicaments homéopathiques (mais je ne connaissais pas du tout le rôle détoxifiant de ce qu’on m’avait prescrit, c’est après coup que je l’ai appris) puissance 1000, et ensuite, une fois la crise passée, c’est vrai que j’allais beaucoup mieux. une réelle sensation d’épuration. Effets reproduits 2 fois avec le mêmes granules, que le médecin avait arrêtés ensuite car c’était trop virulent. J’ai beau être parfois un vrai catalogue d’effets secondaires de beaucoup de molécules (effet nocebo ? je ne pense pas, j’ai eu des effets parfois très forts avec des médicaments classiques et banals, non décrits sur la notice, et impossibles selon mon médecin, et que j’ai retrouvé via des témoignages en cherchant après coup) il y avait eu, avec de l’homéopathie, un effet biologique net. Et correspondant à l’action attendue.

    @ Ricomart : heureusement, conduire un tracteur, quand on ne connait pas, c’est très dangereux. Sale machine parfois. Suite à un accident il y a longtemps, J’ai été en quelques secondes à deux doigts de me retourner – j’aurai été encore plus étalé et fouillis que mes contributions écrites ici -, d’écraser trois personnes – idem pour elles, heureusement ça a été évité de justesse -, et de transformer le dit tracteur en quasi sous marin, une bonne partie du moteur dans l’eau de la mer méditerranée, qui continuait à fonctionner (le tracteur, … mais la mer aussi) en fumant beaucoup, malgré ce que je pensais savoir de la mécanique. Peut être que j’aurai pu croiser Phil en poussant plus loin? Mais je ne pourrai plus tous vous lire, ce qui serait dommage.
    Phil, tu as été … commandant de bord ? Logique alors que tu sois depuis longtemps sur ce blog avec des situationnistes.

    Répondre
    1. phil
      En réponse à : Olive verte

      salut Olive, vieille connaissance, il ne fo pas dire du mal de Docti, c’est là que j’ai découvert MdL et vécu avec le « doctérateut » une guerre sanguinolente. Il était de bonne foi le pôvre et nous pensait criminels au sens propre du terme, il a évolué, c’était il y a 10 ans, ce pourrait prendre aussi long pour les vaccins.

      Pour les sous-marin c’était 1 peu une blague, mais comme je suis spécialisé dans la seconde guerre mondiale, parmi mes études il y a celles des U-boat, et par voie de conséquence des armements actuels. C’est ainsi que les engins modernes ont des fils de 400 M. de long pour communiquer avec la surface, ce que semble ne pas posséder hélas, le vieux sous-marin perdu dans les eaux argentines…

      scusi pour ce HS, avec la gracieuse tolérance du webmaster de ces lieux

      Répondre
      1. Inoxydable
        En réponse à : phil

        @ phil. C’est bien d’avoir une pensée pour ces malheureux sousmariniers argentins perdus en mer. J’avais lu quelque part qu’une jeune femme ancienne ingénieure ayant perdu tragiquement des membres de sa famille s’était engagée dans cette carrière, seule femme a bord et avait signalé auparavant une anomalie au reste de ses proches. Tragique destin tout de même.

        Répondre
  8. aubepine

    Gare aux Charlatans ! …

    >

    > > > Un ingénieur est à la recherche d’un emploi depuis un bout de temps. Désespéré de ne pas trouver de travail, il décide d’ouvrir un cabinet médical. Il accroche un mot sur la porte d’entrée avec le texte suivant:
    > > > > > > >
    > > > > > > > « Pour 500 euros je vous promets de vous guérir de votre maladie. Si j’échoue, vous recevrez 1000 euros. »
    > > >
    > > > > > > > Un docteur tombe sur la fameuse note et pour lui c’est une occasion en or de gagner 1000 euros facilement. Il rend alors une petite visite au docteur en herbe qui a récemment ouvert son cabinet.
    > > > > > > > Le docteur: « j’ai perdu mon sens du goût. »
    > > > > > > > L’ingénieur: « infirmière, amenez s’il vous plaît le médicament du cas 22 et administrez 3 gouttes à notre patient. »
    > > > > > > > L’infirmière exécute les ordres de l’ingénieur.
    > > > > > > > Le docteur: « beurk! C’est de l’essence! »
    > > > > > > > L’ingénieur: « Félicitations! Vous avez retrouvé votre sens du goût. Cela fera 500 euros s’il vous plaît. »
    > > >
    > > > > > > > Ennuyé le docteur paye l’honoraire de 500 euros et sort du cabinet médical. Mais quelques jours plus tard, il revient.
    > > > > > > > Le docteur : « J’ai perdu la mémoire. Je ne me rappelle de rien. »
    > > > > > > > L’ingénieur: « Infirmière, amenez s’il vous plaît le médicament du cas 22 et administrez 3 gouttes à notre patient. »
    > > > > > > > Le docteur: « Le médicament 22? Mais c’est de l’essence! »
    > > > > > > > L’ingénieur: « Félicitation! Vous avez retrouvé la mémoire! Cela fera 500 euros s’il vous plaît. »
    > > >
    > > > > > > > Furieux, le docteur paye et quitte une fois de plus le cabinet médical. Mais quelques jours plus tard, il revient.
    > > > > > > > Le docteur: « J’ai l’impression de devenir aveugle. Je perds la vue et je vois de plus en plus sombre. »
    > > > > > > > L’ingénieur: « Malheureusement, je n’ai pas de médicament contre cela. Alors voici vos 1000 euros. » Il lui donne deux billet de 5 euros.
    > > > > > > > Le docteur: « Mais ça fait seulement 10 euros! »
    > > > > > > > L’ingénieur: « Félicitations! Vous venez de retrouver la vue! Cela fera 500 euros.
    > > >
    > > >

    Répondre
  9. Jabeau

    Que font tous les végétaux du monde depuis qu’ils se prélassent au soleil ? Du glucose. et ils enfilent les molécules de glucose sur un même fil pour une simple question d’osmolarité. Ce fil s’appelle cellulose (liaison 1-4), macromolécule la plus répandue sur terre, ou amidon (liaison 1-4), molécule la plus répandue dans l’alimentation industrielle. (la différence entre les deux molécules ne tient qu’à quelques lettres grecques qui n’ont d’importance que pour déterminer l’étage intestinal et la vitesse à la quelle la retransformation en glucose à lieu dans notre organisme).
    Le glucose est la récompense préférée de notre cerveau, il y est complètement accroc, et la première bouffée de cigarette déclenche une libération hépatique de glucose (par voie nicotinergique des fibres nerveuses du X). Mars et ça repart, vielle pub, valable pour tout sucre ingéré à jeun.
    Quant à l’homéopathie, je serai bien curieux de connaître le ressenti des patients selon que le granule est en sucre ou en érytritol ou tout autre molécule sans glucose. Cela a-t-il déjà été étudié ?

    Répondre
Commentaires : page 4 sur 4«1234

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.