Ministère, crédibilité, confiance : le niveau zéro est atteint !

 

Les nouvelles se suivent et se ressemblent (statines, Médiator, vaccins, Depakine, traitement hormonal, thyroïde, mammographie…) ; des actrices s’en mêlent ; des pétitions se multiplient ; des médecins réfractaires témoignent ; déni des autorités face aux évidences ; nullité scientifique ; médias complices dans la désinformation ; inhumanité flagrante des supposés responsables ; mascarade autour des conflits d’intérêt au plus haut niveau de l’état ; sondages catastrophiques ; en deux mots et deux seuls : divorce consommé entre les citoyens et les responsables de la santé du pays !

Ça ne va pas s’arranger et c’était prévisible…

Impératif d’agir et vite ; car les dérapages de toutes sortes s’annoncent catastrophiques ; et il ne faudra pas dire que c’est la faute des lanceurs d’alerte ou des réseaux sociaux ! Vous aurez été prévenus ; et depuis longtemps !

On a atteint le niveau zéro : tout le monde descend !

Plus bas, ce sont les sous-sols, les garages et les poubelles…

L’heure de grandes décisions approchent : faire le ménage ici comme on l’a supposément fait ailleurs !

URGENT, Monsieur le Président ! Ici il faut vraiment le faire !

Un impératif : trancher le cordon ombilical qui relie le Ministère de la Santé aux industries des produits de santé ; ça va faire mal, ce sera hémorragique;  mais il faut le faire…

Car il faut des arbitrages et l’actuel Ministère de la Santé et des industries de produits de santé ne peut assurer cette fonction essentielle dans un état démocratique…

Une fois ça fait, il faudra profondément réformer tout le système actuel ; car plus personne n’y croit et ça n’est pas bon pour la Liberté, l’Égalité et la Fraternité.

Et on fera beaucoup d’économies ; très bon pour le budget !

Et la santé du bon Peuple de France sera améliorée !

Attention, faute de pain, il ne faut pas lui donner des brioches !

Alea jacta est !

 

 

 

 

121 réflexions au sujet de « Ministère, crédibilité, confiance : le niveau zéro est atteint ! »

  1. Minoque

    Ah non ! Plus le niveau zéro est atteint dans les hautes sphères et plus on attaque tous azimuts ! S’ils pensent renouer avec la crédibilité et retrouver notre confiance ils se trompent !
    Entre les vaccins, le levot., et le retour des statines sur le devant de la scène à travers la presse écrite dont un « Ouest-France » que j’avais à l’époque de mon travail renommé « Ouest-Torchon » sans commentaire… Mais je sens que je vais être harcelée par tous les amis qui le lisent tous les matins et pour quelques uns qui ont arrêté leurs statines avec les livres de MdL et pi’tetre un peu mon bourrage de crâne … Ces amis là restent fragiles dans leurs décisions, ils aimeraient tellement faire confiance c’est tellement plus facile et ce serait tellement plus confortable pour tout le monde.
    On ne va pas laisser ce déferlement se faire sans que nos médecins bienveillants ne réagissent ?
    Et nous, nous serons toujours là pour les appuyer …
    Suis désespérée !

    Répondre
    1. Francoise D.
      En réponse à : Minoque

      Non, non, Minoque, ne désarmez pas!!! Au contraire, tous les scandales s’épaulent mutuellement et nous permettre d’être encore plus en force pour dénoncer toussa.

      Répondre
      1. Jean-Marc REHBY
        En réponse à : Francoise D.

        Bonjour surtout ne pas lacher ça commence à venir même les plus obtus commence à voir la lumière !!

        Dernier avatar Medscapien les commentaires de ce cher STEG sur l’ESC en particulier ceci sur l’étude PURE , il ne lui aura fallu qu’un quart de siècle après l’étude de Lyon pour constater à sa grande surprise que les régimes classiques pauvres en graisse ne servaient à rien et que fruits et légumes donc proche du régime méditerranéen (il ne le cite pas bien sûr ) diminuaient la morbi-mortalité CV.
        Il aurait gagné du temps et évité de dire tant de conneries sur les statines etc….

        Étude PURE : des résultats inattendus
        Enfin, dernier point. Je voudrais conclure par cette étude parce qu’elle m’a paru particulièrement intéressante. C’est une étude observationnelle (PURE) avec plus de 100 000 malades, s’intéressant à des questionnaires nutritionnels pour regarder les liens entre la qualité de l’alimentation et les risques de maladies cardiovasculaires, de mortalité cardiovasculaire et de mortalité toutes causes. Et les conclusions de cette étude sont très intéressantes et un peu inattendues.
        D’abord, il n’y a pas de bénéfice à un régime pauvre en graisses (pauvre en graisses saturées ou pauvre en graisses d’origine animale) sur le plan de la morbi-mortalité cardiovasculaire. Et ça, c’est vraiment inattendu, cela remet vraiment en cause une grande partie des recommandations de nutrition en post-infarctus sur lesquelles nous nous basons depuis nombreuses années, qui recommandent de réduire la consommation de graisses d’origine animale.
        Deuxièmement, il y a un effet délétère de la consommation de grandes quantités d’hydrates de carbone sur la mortalité toutes causes. C’est conforme à ce qu’on sait : une alimentation riche en sucres au sens large n’est pas bonne pour la santé — elle augmente le risque de diabète, de maladies métaboliques, l’obésité, on comprend bien le risque. Ces dernières années, on avait vu émerger l’idée que peut-être ce qui était toxique pour les artères ce n’était non pas le gras, mais le sucre. Eh bien, ce n’est pas validé dans PURE, car l’alimentation riche en hydrates de carbone augmente la mortalité toutes causes, mais n’augmente pas la mortalité cardiovasculaire. Donc, c’est plutôt par le mécanisme métabolique — diabète, obésité — qu’une alimentation excessivement riche en hydrates de carbone est toxique.
        Et, enfin, dernier point : quand on regarde plus qualitativement et plus finement ce que dit PURE, grande étude épidémiologique dans de nombreux pays, c’est la consommation de légumes et de fruits qui est bénéfique et c’est à partir de trois à quatre portions par jour de fruits et légumes qu’on observe un bénéfice — et on retrouve là le PNNS français qui avait raison avant l’heure, qui avait raison sans le savoir, qui faisait de la nutrition moderne comme M. Jourdain fait de la prose : cinq fruits et légumes par jour c’est extrêmement bon pour la santé cardiovasculaire et je pense que c’est une belle validation a posteriori des recommandations nutritionnelles françaises.

        Il faut vraiment être con comme un couteau sans lame auquel manque le manche pour parler d’inattendu ???!!!!
        Bon vent !!

        Répondre
        1. Inoxydable
          En réponse à : Jean-Marc REHBY

          Wouaouh!!! Votre dernier paragraphe veut vraiment tout dire et je ne connaissais pas l’expression. Ca sort du « con comme un manche à balai » .outre l’article que vous citez et qui est dans le droit fil de l’hypocrisie habituelle de grrrand spécialiste et des ses semblables, j’ai appris une phrase que je replacerai, c’est sûr.

          Répondre
        2. Stéphane
          En réponse à : Jean-Marc REHBY

          Ce Steg dit sur l’étude PURE : « Deuxièmement, il y a un effet délétère de la consommation de grandes quantités d’hydrates de carbone sur la mortalité toutes causes. »

          Pourtant, il y a 55% à 60% d’hydrates de carbone dans le régime méditerranéen. Je suppose donc que soit l’étude PURE ne vaut rien, soit les fruits et légumes (logiquement plus les légumes que les fruits) protègent des effets délétères des glucides.

          Le régime méditerranéen est pauvre aussi en graisses animales (poulet, poisson) et riche en acide oléique et polyinsaturé oméga 3. Je suis encore plus étonné de ce résultat de PURE que ce profil lipidique très particulier est un point commun entre le Japon (colza, poisson) et les Méditerranéens (huile d’olive, poisson, poulet). Tous deux sont peu affectés par les maladies cardiaques, de plus, les lipides sont capitaux pour le fonctionnement du coeur.

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Stéphane

            Laissez « PURE » s’éteindre toute seule ; ça ne vaut rien !
            Seuls quelques experts peuvent en tirer quelque information…
            Le pauvre professeur dont vous parlez voudrait tellement exister…

          2. Stéphane
            En réponse à : Stéphane

            Si je m’étais arrêté à « Cholestérol, le grand bluff », je continuerais à manger de la viande grasse à volonté. Il ne me semble pas qu’il y soit dit que les graisses saturées sont mauvaises pour le coeur, Dupagne confirmant même dans le film que dans le Sud de la France, on aime la charcuterie, sans en avoir les inconvénients cardiaques. Cholestérol innocent ne voulait pas dire graisses saturées innocentes. J’avais supprimé les charcuteries, suivant la théorie classique, je m’y suis remis après le documentaire, puis j’ai arrêté (sauf exception) après la lecture du Nouveau régime méditerranéen. C’est pour le moins piégeux, cette « réhabilitation des graisses » !

          3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Stéphane

            Ce qui se dit actuellement sur les gras et les lipides est tellement stupide que j’attends un peu avant de dire quelque chose qui sera d’ailleurs la même chose qu’avant…
            Si vous pouviez éviter de citer le Dr Dupagne comme une référence…

          4. Stéphane
            En réponse à : Stéphane

            Même Gary Taubes, que vous semblez apprécier pour son travail de journaliste-investigateur, est dans cette optique de réhabilitation des graisses. La viande rouge du style T-Bone steak bien gras (et bien américain), consommé régulièrement comme source d’énergie, ne lui pose pas de problèmes !!!

            La graisse est consommée abondamment aussi en Méditerranée, les Italiens ou les Grecs utilisent l’huile d’olive en rasades. Cela dit, j’ai remarqué que je ne prenais pas de poids avec l’huile d’olive, ce qui m’a beaucoup étonné, contrairement au gras de la viande (ex. des aubergines frites comparé à de la saucisse). Je suppose, même si je n’ai rien lu là-dessus, que l’acide oléique se comporte un peu de la même façon que les acides gras du fromage de chèvre et de brebis, il est rapidement converti en énergie, est moins stocké ou ne circule pas aussi longtemps dans le sang.

            Je dois préciser que si je ne mangeais pas les légumes le plus souvent frits à l’huile d’olive, comme font les Méditerranéens, je n’aurais pas tenu ce régime, c’eût été trop austère. Le principe de la viande-condiment joue aussi beaucoup. Il améliore nettement les plats.

  2. Minoque

    Et bon week-end à tous !
    Je pense particulièrement à ceux qui pourront manifester demain ! Je serais avec vous par la pensée sûr de sûr et j’espère que pour une fois les médias vont bien faire leur travail !
    Hélas dans ma contrée il ne se passe rien !

    Répondre
  3. Emilio

    Voici un des articles les plus important de Marc Girard, qui est au coeur du sujet concernant la « crédibilité zéro » du ministère.

    C’est dans cet article qu’il établi une liste des INVARIANTS, régulièrement repris dans ses autres articles et qui listent les paramètres recurrents qui sont à la source des scandales sanitaires, affaires diverses et autres absurdités facilement objectivables de notre société contemporaine.

    Les invariants cités sont valables pour expliquer le scandale des vaccins obligatoires, mais aussi celui des statines.

    Ces INVARIANTS sont à connaître et à rechercher de manière à expliquer n’importe quel dysfonctionnement majeur dans n’importe quel secteur (finance, nucléaire, agro-alimentaire, aéronautique, environnement, santé…) :

    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article208

    Extrait :

    En s’attachant à détourner le mécontentement populaire vers des histoires ponctuelles et relativement dérisoires, l’aristocratie dirigeante de notre société essaie d’empêcher la conscientisation politique qui conduirait les citoyens à reconnaître, au-delà de chaque affaire particulière, les invariants des dysfonctionnements gravissimes qui se retrouvent désormais partout. Correctement pensée, la seule affaire Médiator eût dû permettre de repérer au moins ceux-ci, qui valent pour tous les secteurs (finance, nucléaire, agro-alimentaire, aéronautique, environnement, santé…) :

    - La marchandisation de tout et n’importe quoi – en l’espèce : celle du corps (notamment sous prétexte de prévention, tant il est vrai que le marché des bien-portants est bien plus étendu que celui des malades) ;

    - Une réglementation inefficace légitimant sa profusion de sa constante inefficacité, pour justifier ensuite les passe-droits qu’appelle cette profusion démentielle ;

    - L’indépendance des experts menacée par les conflits d’intérêts, mais aussi par l’incompétence ;
    l’impunité et, plus encore, l’inamovibilité des responsables même les plus indignes ;

    - La parole publique dévoyée jusqu’à l’imposture et au déni de l’évidence ;

    - La commercialisation de produits dont la défectuosité est pourtant la conséquence la plus attendue des prédations industrielles légitimées par le système ;

    - La connivence des médias ;

    - L’irresponsabilité des politiques ;

    - L’autorité de l’État au service des prédateurs.

    Répondre
    1. el cosi
      En réponse à : Emilio

      Il y a un mécanisme général pour la plupart des invariants décrits par Mac Girard, mécanisme que l’on n’a pas le droit de nommer: la corruption. En France, contrairement aux pays anglo-saxons, quand on parle de conflits d’intérêts, il s’agit en fait de corruption, mais prononcer le mot expose à une vendetta.

      Répondre
        1. el cosi
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Il y a aussi un crétinisme sélectif. Comme disait Upton Sinclair, il est difficile de faire comprendre quelque chose à quelqu’un si ses revenus dépendent du fait de ne pas comprendre.

          Répondre
    2. Ricomart
      En réponse à : Emilio

      N’en déplaise à notre Marco, déjà le Grand-Père, dans la première moitié du 19ème siècle, faisait remarquer que ce qui caractérisait les pauvres de son temps c’est qu’ils étaient réduits à n’être que de simples marchandises et que c’était cela qui les faisait souffrir. L’économie marchande mondialisée n’est pas une nouveauté, ce qui est contemporain c’est que cette idéologie triomphante est devenue croyance, que quelques grands prêtres animent dans de grandes messes – à Davos et ailleurs – relayées par une armée de scribes médiatiques prête à toutes les bassesses pourvu que les princes lui accordent quelque importance. Le monde politique, quant à lui, ne représente jamais que la partie dominante de la société où les intérêts privées sont maquillés en intérêts pour la communauté et où les pauvres restent de pauvres marchandises échangeables contre d’autres marchandises, dussent-ils être de simples estomacs à consommer les productions à faible valeur ajoutée. N’avez-vous jamais remarqué que la science du pouvoir s’appelle économie politique ? Que le rapprochement de ces deux termes est la vérité de ce monde.

      Santé et esprit critique méditerranéens

      Répondre
    3. joss
      En réponse à : Emilio

      Je préciserai: « L’irresponsabilité des politiques » envers le bien commun c.-à-d. la responsabilité des politiques envers cette nouvelle aristocratie. Car si certains ont l’art de se faire passer pour des idiots, ils ne le sont pas.
      Et l’invariance des invariants (à un niveau d’analyse centré sur l’individu), c’est l’utilisation des échelles hiérarchiques de dominance afin de s’assurer du plaisir des biens ou des êtres que l’on possède.

      Pr Henri Laborit, à la fin du film d’Alain Resnais « Mon oncle d’Amérique » : « Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l’utilisent, tant qu’on ne leur aura pas dit que, jusqu’ici, ça a toujours été pour dominer l’autre, il y a peu de chances qu’il y ait quelque chose qui change. »

      Répondre
    4. Jabeau
      En réponse à : Emilio

      Loin des mots en isme, revenons au problème de la baignoire de Big Vaxa qui se remplit avec deux robinets, le nombre Nb de boîtes vendues et le Prix de Vente PV de chaque boîte (sachant qu’en économie auto-régulée, un PV élevé empêche Nb de monter et inversement) et qui se vide avec 3 bondes : les frais de recherches R&D, les frais d’image, de publicité et de communications Com et surtout la gestion du risque GdR, pour indemniser les éventuelles victimes d’effets secondaires . L’obligation vaccinale ouvre les robinets en grand et ferme deux des trois bondes (Com et GdR). Reste R&D, bien utile en commission économique pour arracher le PV remboursable le plus élevé possible au motif que sans argent, il n’y a pas de recherche (ce qui ne signifie pas qu’avec de l’argent on a une recherche). Faire payer par tous, les risques d’effets secondaires de vaccins mal évalués par les fabricants (voir pandémie grippale), est-il constitutionnel ? Sommes-nous dans une Société à Irresponsabilité Illimitée? En attendant vous avez vu le boost de la Bourse ?

      Répondre
  4. beb

    Voici ce que j’ai trouvé concernant les différents formules du lévothyrox -l’ancien et le nouveau.
    Stéarate de Magnésium dans les 2 !…Comment expliquer ces effets secondaires dans le nouveau?
    Par mesure de précaution, je suis aussi comme beaucoup allée acheter mon lévothyrox à l’étranger.

    Message:
    Hormones thyroidiennes : produits disponibles, excipients
    Posté le: 22. Fév 2016, 16:04
    _______________________________________
    Puisque les questions reviennent souvent, voici les hormones de substitution disponibles en FRANCE et leur composition :
    Levothyrox (Merck), 8 dosages différents (du 25 au 200 µg)

    Ancienne formule (changement progressif à partir de mars 2017) : Substance active : lévothyroxine sodique (T4)
    Excipients : amidon de maïs, croscarmellose de sodium, gélatine, lactose monohydrate, stéarate de magnésium

    Nouvelle formule (depuis mars 2017) : mannitol, amidon de maïs, gélatine, croscarmellose de sodium, stéarate de magnésium, acide citrique (informations : Sujet )

    Lévothyroxine générique (Biogaran), 8 dosages différents (du 25 au 200 µg)
    actuellement à l’arrêt, retour début 2018 : Sujet

    Substance active : lévothyroxine sodique (T4)
    Excipients : Cellulose microcristalline, Hypromellose, Magnésium stéarate, Mannitol

    L-Thyroxine en gouttes (Serb) : flacon de 15 ml (450 gouttes à 5 µg)

    Substance active : lévothyroxine sodique (T4)
    Excipients : Éthanol à 95 %, Propylèneglycol, Ricin huile hydrogénée polyoxyéthylénée

    Euthyral (Merck), boite de 50 cp, 100 µg de T4 et 20 µg de T3

    Substances actives : lévothyroxine sodique (T4) et liothyronine (T3)
    Excipients : Amidon de maïs, Croscarmellose sel de Na, Gélatine, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate

    Cynomel (Sanofi-Aventis), boite de 30 cp, 25 µg de T3

    Substance active : liothyronine (T3)
    Excipients : Acide stéarique, Amidon de blé (gluten), Calcium sulfate dihydrate, Gélatine, Saccharose, Talc

    Téatrois (DB Pharma), boite de 100 (0,35 mg)

    Substance active : Tiratricol (TA3, métabolite de la T3)
    Excipients : Amidon de maïs, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Phosphate dicalcique

    Source : http://eurekasante.vidal.fr/

    Et je continue avec la composition des médicaments disponibles dans d’autres pays, pour les forumeurs de Belgique, de Suisse, du Québec … (n’hésitez pas à compléter, si j’oublie quelque chose !)

    BELGIQUE :

    Euthyrox (Merck) : identique au Levothyrox (France)

    Substance active : lévothyroxine sodique (T4)
    Excipients : Amidon de maïs, Croscarmellose sel de Na, Gélatine, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate

    L-Thyroxine (Christiaens/Takeda) (nouvelle formule, janv. 2015)

    Substance active : lévothyroxine sodique (T4)
    Excipients : lactose monohydraté, hydrogénophosphate de calcium dihydrate, amidon de maïs et stéarate de magnésium, colorants différents selon le dosage.

    Armour Thyroid (Forest) : poudre de thyroïde de porc desséchée (contenant T4 et T3)

    1/4 grain (15 mg), 1/2 grain (30 mg), 1 grain (60 mg), 1 ½ grain (90 mg), 2 grains (120 mg), 3, 4 et 5 grains

    SUISSE :

    Euthyrox (Merck), T4, identique au Levothyrox (France)*

    Eltroxine-LF (Sigma-Tau/Aspen) : 50 et 100 µg

    Substance active : lévothyroxine sodique (T4)
    Excipients : citrate de sodium, lactose, amidon de maïs, gomme d’acacia, magnésium stéarate

    Novothyral (Merck), T4+T3, identique à l’Euthyral (France)

    Tirosint (Ibsa), capsules molles (13, 25, 50, 75, 88, 100, 112, 125, 137, 150, 175, 200 µg)

    Substance active : lévothyroxine sodique (T4)
    Excipients : gélatine, glycérine, eau (et colorant bleu)*

    * (excipients à confirmer – informations non disponible sur http://compendium.ch )

    QUEBEC :

    Synthroid (Abbott) : 25, 50, 75, 88, 100, 112, 125, 137, 150, 175, 200 et 300 µg

    Principe actif : lévothyroxine sodique (T4)
    Excipients : gomme d’acacia, sucres (contient de l’amidon de mais), lactose monohydrate, stéarate de magnésium, povidone, talc, colorants alimentaires (en fonction du dosage)

    Cytomel (Pfizer Canada) – 5 et 25 µg

    Principe actif : liothyronine (T3)
    Excipients : sulfate de calcium, gélatine, amidon de maïs, acide stéarique, sucre, talc**

    ** je viens de m’apercevoir que la composition du Cytomel canadien est légèrement différente du Cynomel français … il n’y a apparemment pas de gluten. Et il existe en comprimés de 5 µg …

    Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : bwe

        On commence par une phrase extraordinaire de cet auteur non moins « extra » de l’ordinaire ; je le cite : « Je vais aborder dans ce billet le fond scientifique de l’affaire. »
        Même que moi que j’ai passé brillamment les concours du CNRS je n’oserais pas écrire ça… Y en a quand même…
        Comme par un zeureux zazard illuminatoire, il adore les vaccins…

        Répondre
        1. phil
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          je me demande s’il n’y a pas maldonne, dans 1 article le Dr Dupagne dit :

          « Je vais tenter de vous expliquer pourquoi étendre l’obligation vaccinale serait paradoxalement désastreux pour la vaccination en ruinant son image »

          Quant au Levothyrox, il souligne bien le fait que l’effet nocebo n’explique pas tout ( il y a bien au départ une plainte dépourvue de tout « contexte médiatique »)

          Bref – hormis le fait qu’il se classe peut-être abusivement dans le clan des scientifiques – ce médecin semble plutôt du côté des bons que des méchants

          Répondre
  5. Inoxydable

    Bonsoir docteur. Commentaire à chaud. J’ai passé un partie de mon après midi à voir s’il y avait des nouvelles sur le net de la manifestation dont je n’ai vu aucune annonce dans les médias télévisuels ou la presse écrite pas plus que sur le net. Un seul site disait qu’il y aurait une manif aujourd’hui.
    J’ai vu quelques brides sur le problème du Levothyrox mis en avant par des personnages du spectacle touché par çà. La manif qui a eu lieu hier contenait quelques dizaines de personnes dont Mme Rivasi.
    Mais ce soir j’ai pu voir que les manifestants anti vaccins était très nombreux à Paris. Malgré les commentaires un peu « convenus » des intervieweurs, qui choisissaient bien leurs interviewés, , au moins ça a été retransmis.
    Mais là où j’ai vraiment été déçu c’est sur çu c’est le débat sur une chaîne TV( me souviens plus de laquelle) où intervenaient deux médecins pédiatres, très vacccinalistes et en face d’eux le Pr Even censé défendre la position des antis. Je dois dire que j’ai été très désappointé par sa prestation ! Est dû a son âge, mais il a manqué singulièrement de répartie face aux deux médecins assenant les mêmes antiennes pro vaccins dénoncés sur ce blog et d’autres sites. Qu’il ait laissé dire par la pédiatre, faisant partie de commission chargée d’étudier …vaccins..;bla bla bla, qu’elle avait été horrifié d’avoir vu mourir quelqu’un d’une des maladies incriminées par les onze vaccins, passe encore, féliciter Mme Buzin d’avoir le courage..Bla bla bla.. ;mais laisser dire, sans l’ interrompre, alors que lui était interrompu à tout propos, l’auitre pédiatre, que 9 antigènes différents dans les futurs vaccins administrés aux nourrissons ce n’était pas grave, qu’il côtoyait 500 autres ( de gènes) toute la journée sans dommage, ça laisse pantois. Le laisser dire que l’aluminium des vaccins, ce n’était pas grave, qu’on ingérait bien plus tous les jours dans notre alimentation et que c’était éliminé par les reins.
    Si j’ai bien compris ce qui se dit sur ce blog, l’aluminium dans l’alimentation est effectivement éliminé par les reins mais celui INJECTE directement dans le sang avec le vaccin pour en facilité en tant qu’ excipient le transport dans l’organisme, même s’il y en a que peu, prend d’autres chemins que l’élimination directe. Le Pr Even aurait pu dire quelque chose dans ce genre.
    Son contradicteur parlait de la myofacite à macrophage révélé à la suite d’un vaccin, mais bof, selon lui rien de vraiment prouvé ou de grave. Il connaissait si mal ce sujet qu’il ignorait que cette maladie a été décrite et était connue bien avant le vaccin contre l’hépatite B.(Conf. Le billet de Marc Girard) Il disait donc tout et n’importe quoi sans susciter de réaction…
    Et à la fin c’était presque des embrassades.
    Je suis désolé : Quand on a si peu de répartie en débat, il vaut mieux les refuser en anticipant de tomber dans un piège et ce consacrer à l’écriture de livres bien documentés comme il le fait si bien et laisser à d’autres plus jeunes médecins, le soin d’aller au combat ou tout au moins d’argumenter dans un débat.
    Voici mon sentiment. Déception. Même mon épouse ne décolère pas.

    Répondre
    1. Inoxydable
      En réponse à : Inoxydable

      Tenez docteur, j’ai retrouvé un commentaire du blog dont l’auteur parlait de la même pédiatre je pense, car elle disait exactement la même chose :
      Francoise D.
      « 30 août 2017 à 20:22
      En réponse à : Michel de Lorgeril
      Merci ! Probabilité nulle… évidemment.
      Entendu récemment une éminente imbécile (pardon, une éminente Pr) défendre que les injections avec plusieurs vaccins permettaient de limiter la quantité d’additifs injectée.
      Du coup, je ne comprends plus rien : car elle disait aussi plus loin que les additifs ne posaient strictement aucun problème, qu’ils étaient parfaitement sûrs (euh…) et leur inocuité parfaitement démontrée….
      Je rêve du jour où tou.te.s ces escrocs devront répondre de chacun de leur mots/contradictions/incohérences/foutage-de-gueu**…. Et qu’on les guillotine tou.te.s (nan, symboliquement, bien sûr, pas ‘en vrai’).
      Répondre ↓  »
      Elle dénonçait les même poncifs habituels, les matraquages des imagologues médiatiques et cela pouvait se prévoir, mêmes affirmations péremptoires et à mon sens criminelles mais il faut donc étayer les réponses et les affirmer avec autant sinon plus de force…sans ça … pffuitt. toute manif est inutile. Si tout les monde est d’accord à la fin, rien ne changera;

      Répondre
    2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Inoxydable

      Effectivement la question vaccinale est compliquée à moins qu’on ne veuille en saisir qu’une bribe [par exemple, obligation ou pas] ; ce qui renvoie à une multitude d’autres questions… Et donc pas de réponses claires !
      Il fait donc être très bien préparé… Et pour l’être, il faut plus de 5 minutes…
      Ça fait près de 10 ans que je travaille cette question [depuis le calamiteux épisode de la grippe A (H1N1) de 2009] et je ne suis pas encore sûr d’être tout-à-fait prêt…
      Mais j’approche !

      Répondre
      1. aminevite
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Question à 1€:
        supposons qu’en 1981 on ait rendu obligatoire ces 11 vaccins.Comment auraient-ils empêché les millions de mort du sida survenu après?
        Personne n’a répondu à cela dans les débats.Connaissez-vous déjà les virus de demain? Et combien feront-ils de morts?..

        Répondre
    3. Emilio
      En réponse à : Inoxydable

      On est à la veille de la mise en place d’une incroyable coercition sur les familles française et effectivement, à l’exception de Michel de Lorgeril (qui a évoqué des risques de troubles sociaux) et Marc Girard, il n’y a presque eu AUCUNE réaction adaptée à la provocation-test du Buzyn, qui n’est qu’un début, puisque la liste des vaccins obligatoires sera révisée chaque année. La « mutité » des lanceurs d’alerte évoqué par Marc Girard est bel et bien une réalité qui se confirme chaque jour.

      Il faut lire et relire (et encore relire …) et relayer les 2 articles de Marc Girard consacrés aux obligations vaccinales. Son analyse de la situation est d’une pertinence extrême. La rédaction de ces articles lui a beaucoup coûté :

      => « J’ai déjà dû le dire sur le présent site – je ne sais plus –, mais je ne souhaite à personne l’expérience potentiellement suicidaire de se retrouver à avoir raison tout seul [26] contre l’immense majorité quand on n’a aucune propension personnelle à la mégalomanie ou à l’insociabilité : s’il s’agit de théoriser – en « chercheur » justement – cette expérience biographique terrible, je dirais que j’ai probablement trouvé le modèle de ce qui intrigue tant les psychiatres, à savoir la souffrance schizophrénique – la souffrance de la dissociation… »

      Élargissement des obligations vaccinales : mystérieuse épidémie chez les lanceurs d’alerte (on est pas obligé de lire les 45 citations d’articles passé évoquant la menace d’extension des obligations vaccinales pour comprendre l’article)

      http://www.rolandsimion.org/spip.php?article385

      Élargissement des obligations vaccinales : quels inconvénients, en fait ?

      http://www.rolandsimion.org/spip.php?article382

      Répondre
  6. Jenn

    Retour sur le LDL

    Où il est dit que le cerveau se débrouille en fabriquant son cholestérol même si on prend des statines et que la présence de LDL dans le sang serait peut- être une erreur de la nature (on pourrait s’en passer) ?!
    https://www.univadis.fr/viewarticle/des-discussions-sur-l-tude-fourier-session-de-pr-sentation-des-derni-res-informations-au-congr-s-2017-de-l-eas-prague-544226?sponsor=msd_atherosclerosis&topic=atherosclerosis&u=g7Nnk16ewgvF5UW0BdNa3k9sPmYZS8ruRSbWsixA0PJ76uUmW%2F8X0yiLxvWZh6Ue&utm_source=adhoc%20emails&utm_medium=email&utm_campaign=sponso_atherosclerosis_email_speathero_fre-fr_20170907&utm_content=1603953&utm_term=

    • « Existe-t-il une valeur seuil du cholestérol LDL permettant d’obtenir un bénéfice ?
    L’étude FOURIER complète les preuves selon lesquelles le cholestérol LDL est une cause de la MCVAS, et montre que la relation entre la réduction du cholestérol LDL et la réduction du risque cardiovasculaire s’étend à des taux de cholestérol LDL très faibles sans preuve qu’il existe un seuil pour le bénéfice. »
    « Selon le professeur John Chapman (Université Pierre et Marie Curie, Hôpital universitaire de la Pitié Salpêtrière, Paris, France), les données posent une question clé : avons-nous besoin de taux minimum de cholestérol LDL circulant ? « Nous savons depuis plus de 30 ans que le cerveau peut satisfaire tous ses besoins en matière de cholestérol grâce à la synthèse endogène. »

    Mais :
    « Enfin, malgré les données probantes issues des études FOURIER et GLAGOV selon lesquelles l’inhibition de PCSK9 en plus d’un traitement par statines à la dose maximale tolérée est efficace pour induire la régression et réduire les événements cardiovasculaires, ces patients très bien traités continuent à présenter des événements.
    L’étude GLAGOV fournit-elle des informations sur les caractéristiques des composants de la plaque pouvant favoriser les bénéfices ? Nous attendons avec impatience que ces données fournissent des indications. »

    Et sur l’indispensabilité des statines toujours (si on les arrête on a au moins un autre AVC):
    https://www.univadis.fr/viewarticle/le-risque-d-accident-vasculaire-c-r-bral-augmente-en-cas-d-interruption-des-statines-m-me-si-les-taux-cibles-de-cholest-rol-ont-t-atteints-544160?sponsor=msd_atherosclerosis&topic=atherosclerosis&u=g7Nnk16ewgvF5UW0BdNa3k9sPmYZS8ruRSbWsixA0PJ76uUmW%2F8X0yiLxvWZh6Ue&utm_source=adhoc%20emails&utm_medium=email&utm_campaign=sponso_atherosclerosis_email_speathero_fre-fr_20170907&utm_content=1603953&utm_term=

    Répondre
  7. herve_02

    Je commence à radoter, mais je pense qu’il est temps (et c’est, je pense un travail, à l’échelle de la décennie) de lancer une grande campagne

    SANTÉ PUBLIQUE = DONNÉES PUBLIQUES.

    Ainsi chaque médicament étant remboursé DOIT avoir l’intégralité des données de recherches (les tests de toutes les phases avant AMM et toute la procédure d’obtention de l’AMM) accessibles en open data sur un site gouvernemental.

    Je pense que l’on ferait un grand bon en avant.

    Répondre
  8. Capucine

    Ça bouge chez les pigeons !

    Un des administrateurs a publié un statut qui fait l’éloge du doute au sujet des 11 vaccins obligatoires !

    Et tenez-vous bien il a partagé un article de « prévention santé » sur vaccins & intestins.

    Bref tout arrive….même là bas !

    Répondre
Commentaires : page 2 sur 4«1234»

Répondre à beb Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.