Pour les diabétiques aussi, le pronostic dépend beaucoup du mode de vie

Dans un article publié le 26 Juin 2018 dans le JOURNAL OF THE AMERICAN COLLEGE OF CARDIOLOGY, des épidémiologistes américains (Université Harvard) rapportent les résultats d’une grande étude visant à évaluer les relations entre mode de vie et mortalité cardiovasculaire spécifiquement chez les diabétiques.
lifestyle & diabetes 1

C’est une très belle étude :  plus de 11500 diabétiques (type 2) suivis pendant plus de 13 ans. Il y a eu 2311 accidents cardiovasculaires (infarctus et AVC) et 858 décès de cause cardiaque.
Je passe les détails et j’insiste sur l’évaluation du mode de vie. Quatre facteurs de mode de vie (lifestyle en anglais) étaient soigneusement quantifiés :
1- les habitudes alimentaires : plus on est proche du modèle méditerranéen et mieux c’est, en simplifiant…
2- le tabac : moins on fume et mieux c’est, en simplifiant…
3- l’activité physique : plus on en a et mieux c’est, en simplifiant…
4- la consommation d’alcool : si elle est modérée, c’est OK…
Ils ont construit un score (de zéro à 4) avec les zéros ayant le plus mauvais score de mode de vie : régime alimentaire médiocre + tabac + sédentarité + trop d’alcool (ou pas du tout). Puis ils ont analysé les associations entre le score de mode de vie et les accidents ou la mortalité cardiovasculaires.
Je représente leurs résultats sous forme de graphique, c’est plus joli et plus parlant à mon avis.
lifestyle 2
Je pense que tout le monde comprend “incidence” et “mortality” ; “CVD” veut dire “cardiovascular disease” ou maladie cardiovasculaire.
Le groupe zéro facteur protecteur (low-risk lifestyle factors, en horizontal) sert de groupe de référence avec un HR (Hazard Ratio en anglais) de 1 en vertical.
Plus on a des facteurs protecteurs et plus le HR diminue que ce soit pour l’incidence ou pour la mortalité. La relation est presque linéaire : le 0.32 pour plus de 3 facteurs  protecteurs dans le cadran mortalité à droite signifie que le risque de décès de cause cardiaque est réduit de 70%.
Si vous êtes diabétique [et aussi si vous ne l’êtes pas] et que les choses ne sont pas assez claires, je vous recommande la lecture urgente de notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC” ; ça pourrait vous sauver la vie… même pendant les vacances !
Faut-il préciser qu’aucun médicament ne peut produire le dixième de cet effet protecteur !
Toute affaire cessante, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

124 Replies to “Pour les diabétiques aussi, le pronostic dépend beaucoup du mode de vie”

    1. Lisez tout attentivement ; ne vous laissez pas abuser ; ne faites confiance à aucun commentateur y compris moi !
      Éventuellement lisez ma réponse à Jean-Marc !

      1. Bonjour
        Je prends 1 gr/j d’Omacor .
        Mon alimentation est de type DM.
        Mon mode de vie est proche des reco contenues dans un livre écrit par un Amiral..
        Je viens de fêter ma 70 eme.
        Mon interrogation est:
        Les N 3, sont elles bénéfiques pour moi, pour Lab Fabre, ou pour les 2 mon Amiral?
        ” le savoir est une grande responsabilité”.

        1. Matelot,
          Si vous suivez un régime méditerranéen riche en produits marins et que vous n’avez pas de troubles digestif ou métabolique susceptibles d’empêcher (ou diminuer) l’absorption des oméga-3, vous n’avez pas besoin de capsules. Un dosage plasmatique des oméga-3 peut aider en cas de doute.
          Si, pour une raison autre que cardiovasculaire (il y en a beaucoup), vous décidez de consommer des capsules, je ne vous recommande pas Omacor car ce sont de acides gras artificiels (esters éthyliques) reconstitués et pas des oméga-3 naturels (des triglycérides). De plus, Omacor ne contient que des oméga-3 marins et vous avez besoin d’oméga-3 des plantes (acide alpha-linolénique ou ALA).
          Il faut donc sélectionner une triple association EPA+DHA+ALA naturels.
          Je ne fais pas de publicité sur ce site mais si vous cherchez bien, vous trouverez et je vous approuverai ; ou pas !

    2. il m’a semblé comprendre qu’il s’agit d’une inefficacité chez les patients diabétiques, restent les autres…
      Après pas mal de lectures sur le sujet, on peut avoir son opinion sur la supplémentation en OM.3 et de sérieuses raisons de croire en leur bénéfice, et pas seulement CV

      1. Je suis assez d’accord.
        Mais le moment approche où nous allons devoir faire un historique et une synthèse sur cette question des oméga-3 où beaucoup disent n’importe quoi, comme d’habitude…
        L’heure de la méridienne approche, je descends à fond de cale pour trouver mon sextant perdu au milieu des bouteilles de rhum (vides)…

  1. Bonjour
    Lu dans JIM:
    “Régime méditerranéen contre maladie coronaire, c’est de bon goût !
    Un régime sain et équilibré, pauvre en graisses animales et pas trop riche en glucides d’absorption rapide, c’est la pierre angulaire dans la prévention de la maladie cardiovasculaire (MCV). Les recommandations sont d’ailleurs formelles sur ce point, dans la plupart des pays industrialisés. A cet égard, le régime méditerranéen présente bien des atouts et il n’est pas surprenant qu’il ait bénéficié du plus grand intérêt dans les études de prévention primaire, au point d’être à l’origine d’une abondante littérature régulièrement enrichie. Néanmoins, dans le domaine de la prévention secondaire, les données sont nettement moins nombreuses, plus précisément sur l’éventuelle association entre ce régime et la sévérité de la maladie coronaire.
    L’étude INTERCATH
    C’est là qu’intervient l’étude d’observation dite INTERCATH réalisée au University Heart Center de Hambourg, au cours de laquelle a été recherchée une relation entre les habitudes alimentaires et les résultats de la coronarographie, la sévérité et le nombre des lésions coronaires jugés significatives étant appréciés au travers du score SYNTAX. Ce dernier rend compte de la complexité de la maladie coronaire, tout en intégrant la topographie, le type, l’aspect et l’ancienneté des lésions sur les vaisseaux d’un diamètre > 1,5 mm, en s’appuyant sur un modèle à 16 segments mis au point par l’American Heart Association.
    Les habitudes alimentaires à l’état basal ont été évaluées d’un point de vue qualitatif et quantitatif, selon sept caractéristiques, au moyen de questionnaires spécifiques et leur adéquation au régime méditerranéen a été cotée selon un score compris entre 0 et 28. La valeur maximale de ce score dit SRM correspond à un régime qui peut être qualifié de réellement méditerranéen, avec une adhésion proche de 100 %. Une analyse par régression logistique multiple a été utilisée pour rechercher une association entre le type de régime et la sévérité des lésions coronaires, après ajustement selon les facteurs de confusion potentiels.
    Hs-CRP et score SYNTAX à l’épreuve du régime méditerranéen
    Le nombre de participants s’est élevé à 1 121, dont 27 % de femmes, l’âge médian étant de 70,7 ans (écart interquartile, EIQ, 61,1 – 77,0). La distribution des facteurs de risque ne saurait surprendre, car la cohorte se compose principalement de coronariens : diabète (31,3 %), hypertension artérielle (81,1 %), tabagisme (34,0 %), valeur médiane de l’indice de masse corporelle (26,6 kg/m2 (EIQ 24,1-30,3), valeur médiane des taux plasmatiques de LDL-cholestérol 87 mg/dl (EIQ 65,0-116,6). De toutes les variables incluses dans l’analyse, c’est la hs-CRP au travers de sa transformée logarithmique (log hs-CRP) qui a été la plus étroitement corrélée au SRM (r = -0,21, p < 0,001). L’adhésion au régime méditerranéen reflétée par les valeurs élevées du SRM a été significativement associée à une diminution de la probabilité d’être confronté à un score SYNTAX jugé à risque moyen ou élevé, c’est-à-dire ≥ 23. L’odds ratio (OR) correspondant a été estimé à 0,923 pour une augmentation d’un point du SRM (intervalle de confiance à 95 %, IC, 0,869-0,979; p = 0,0079). Cette association est restée significative, même après ajustement en fonction des facteurs de risque cardiovasculaire (OR 0,934, IC 0,877-0,995, p = 0,035). Elle a cependant perdu toute signification statistique après un ajustement plus poussé qui a reposé sur la prise en compte du log (hs-CRP), l’OR passant en effet à 0,955 (IC, 0,893-1,022, p = 0,19).
    Cette étude transversale plaide en faveur d’une association indépendante entre l’adhésion au régime méditerranéen et la probabilité d’une maladie coronaire moins complexe et moins sévère, si l’on se réfère au score SYNTAX. Par ailleurs, la corrélation significative entre l’adhésion à ce régime et la hs-CRP ferait de cette dernière un marqueur des effets vasoprotecteurs de ce dernier, autant d’hypothèses qui méritent d’être explorées, compte tenu des aspects méthodologiques de l’étude. Leur confirmation renforcerait le rôle bénéfique du régime méditerranéen dans la prévention primaire et secondaire de la MCV, tout particulièrement dans sa localisation au réseau coronaire.
    Dr Philippe Tellier"
    Mr De Lorgeril svp, validez vous " la hs-CRP ferait de cette dernière un marqueur des effets vasoprotecteurs de ce dernier,(diete mediterranéenne)",.
    Merci
    JPC

    1. Les études citées sont très faibles méthodologiquement mais vont dans le sens “attendu” ; ce qui n’est pas difficile vu les données existantes…
      Mais la la hs-CRP ne doit pas être considérée comme un marqueur d’intérêt ; certainement pas !

  2. Bonsoir docteur. Une étude qui me parait abonder dans le sens de la Diet Med :
    https://www.sciencedaily.com/releases/2018/07/180702094043.htm
    Compounds found in green tea and red wine may block formation of toxic metabolites. Discovery may pave the way for therapies to treat inborn congenital metabolic disorders
    Cela confirme les bienfaits du vin et du thé vert, les meilleurs médicaments sont dans la nature.

  3. Bonjour Docteur. Il y a un bon moment que je ne suis pas venu ici.
    J’ai une copine qui me pose une question dans le groupe Facebook du Dr Seignalet. Si je connais une technique qui permet de diminuer l’épaisseur des plaques d’athérome. Je lui ai répondu que j’avais des résultats avec le jeûne. Mais que dans le groupe Seignalet, il y avait l’administrateur principal qui me menace de me vider du groupe car je parle trop du jeûne et pas beaucoup du régime Seignalet. Et quand j’ai posté mes bons résultats de mon dernier jeûne de 14 jours de juin 2018 j’ai bien eu 100 ” likes” en réponse. L’administrateur a été obligé de fermer mon poste car je bloquais les autres posts;
    Un de mes résultats est que mon hypertension que j’avais depuis 15 ans est terminé. Je ne prend plus de médocs. J’avais 15 et 17 voir 18 sans médicaments. 14 , 15 avec médicaments. Suite au jeûne , j’ai 12,5 voir 13,5 et 14 maximum sans médocs. Pour moi, c’est formidable. J’ai aussi une paresthésie, suite à une hernie discale que j’ai depuis 15 ans et qui a pris le l’ampleur avec l’arthrose qui a disparu à 50/100. Je ne parle pas de mon arthrose du cou qui elle aussi a disparue à 95/100.
    Je totalise 43 jours de jeûnes en un an exactement. Il est dommage que je ne puisse pas vérifier actuellement l’épaisseur de ma plaque d’athérome de l’aorte droite au niveau du cou.
    Bon, voila pour ma santé.
    Mais la copine me parle de vitamine K2. principalement la K2 MK7. Je lui répond qu’avec mon athérosclérose que je prend du Clopidogrel, “anti agrégant plaquétaire ” et que normalement pour moi, la vitamine K est déconseillée. C’est un coagulant.
    J’ai passé un moment sur le net à voir pour la K2 MK7 et je dois dire que je nage un peu avec ça. La copine me demande de demander à un docteur pour me conseiller. Je lui répond que je ne pense pas qu’un docteur puisse me donner ce renseignement car pour moi, tous des cons. Apres quelques minutes de réflexion, je lui explique que j’en connais bien un qui devrait pouvoir me répondre. ! ! Ha, ! ! je viens de commander votre livre sur Amazon, “Prévenir l’infarctus et l’accident vasculaire cérébral ” Bien à vous, Patrick.
    Au fait, toujours Ok pour venir vous voir en septembre ?

    1. Il était temps de le commander ce livre…
      Ça pourrait vous sauver la vie…
      Je ne savais pas qu’il y avait une “secte Seignalet” assez sectaire selon votre témoignage…
      Adhérez à l’AIMSIB, ce sont des bienveillants…

      1. Pour Patrick Dupré : Je viens de voir qu’il y avait un livre de recettes “méditerranéennes” vendu chez “Satoriz” édité par “Terre vivante” concernant , je cite :”Le régime méditerranéen en pratique ! LE guide de cuisine pour appliquer le régime méditerranéen au quotidien. Une introduction du docteur Michel de Lorgeril et de Patricia Salen, chercheurs de renommée mondiale pour leurs travaux sur la diète méditerranéenne, auteurs de Le nouveau régime méditerranéen (paru en 2015 chez Terre vivante). Toutes les explications et conseils pratiques nécessaires pour adopter ce mode d’alimentation. 100 recettes gourmandes et saines élaborées par Marie Chioca dans le respect des principes énoncés pour le régime méditerranéen : prépondérance de légumes, de légumineuses, de céréales etc…”
        Je ne connaissais pas, ce n’est pas du tout récent, mais ça sera mon prochain achat utile et plaisant. Bon app&tit.

          1. Ah, j’ai mal lu cet extrait d’Amazon ( pas celle de Reliquet…), c’était en référence à votre livre “le nouveau régime méditerranéen” que j’ai déjà, le livre de recettes est paru le 8 mai 2018, je viens juste de le voir dans le magasin dans lequel je me fourni en Bio. S’cusi, Maestro.

          2. Je viens de commencer à le lire : L’introduction à elle seule résume fort bien vos écrits sur le sujet . Celui ou celle qui ne comprend pas et ne salive pas devant ces plats et mets délicieux doit être sacrément intoxiqué aux statines. Bravo pour ce livre et à la … cuisinière !

  4. Phiiiiiiiiiiil is baaaaaaaaack, pas possible Nardine-Eumouck sa mère!
    La vache, quelle secousse en pleine torpeur estivale! Tu as vu? On était obligé de parler transsexualité pour rester émoustillé malgré la concomitance de la canicule et du diabète de type 2, ton retour va nous aider à survivre jusqu’au 15 Septembre.
    T’as manqué Grand, demande à Minoque, elle me confiait lors de la dernière séance de travail de l’AIMSIB à Paris qu’elle craignait pour ta vie. Je me suis longtemps dit que tu pouvais figurer parmi les membres studieux de la journée, mais comment te repérer? J’ai expliqué à ton admiratrice (que moi je connais) qu’un gars comme toi reste très difficile à dézinguer, à part un feu nucléaire déclenché à quelques centimètres de toi et de ta porte de garage grippée, soyons réaliste, qu’est-ce qui peut réellement t’arriver?
    Je t’aime et je réussirai à t’embrasser vraiment un jour, méfie-toi!

    1. Euh !!! J’ai peur, Docteur, que votre arabe ne souffre de quelques défauts. Nadine n’est pas un prénom, plutôt une malédiction, ce qui, vous en conviendrez, pour louer le retour notre Lovely Phiiil !!! n’est pas tout à fait de circonstance. Peut-être, et la fin votre message le suggère, pourriez-vous l’appeler “Habibi” , une expression de tendresse plus adaptée à l’expression de votre passion.

  5. @Rico
    Allons bon, alors si je séjourne une semaine en Grèce je devrais forcément me transformer en exhib’, et puis quoi encore, si je pars en Amazonie je reviens en m’ayant fait obligatoirement couper un sein aussi, pendant qu’on y est?
    Bien sur que ce billet n’était pas très Rhâââ puisqu’il montre une série de travers désolants de la nature humaine, la haine de l’autre, la haine de soi, la quête éperdue d’un ailleurs généralement inatteignable, le rejet massif des problématiques du voisin, puis la survenue de théorisations générales absolument imbéciles…
    Il n’est nulle part question de morale évidemment, mais que de constatations consternantes autour de tant de douleurs subies. Tant mieux pour ceux qui après avoir beaucoup souffert trouvent au final la satisfaction d’une image du corps et d’une sexualité conforme à leurs attentes. Je suis juste très triste pour ceux qui se seront fait rectifier les génitoires puis administrer par toutes les voies anatomiquement praticables un panel d’hormones sexuelles variées dans les suites pour se rendre compte qu’au final ils se déplaisent encore plus qu’avant.
    Moi je dis que le sexe, c’est pour les gens heureux. Que la pornographie c’est pour les professionnels et que s’agissant des transsexualisations diverses et variées, celles-ci nécessiteront que l’on prolonge encore la longue étude de l’histoire de l’Homo Sapiens Sapiens par des professionnels paléontologues patentés.
    Qui a dit que mon post était HS? sexe=mouvements désordonnés=dépenses caloriques imprévues= consommation d’hydrate de carbone obligatoire=fonte graisseuse immédiate après 15h de ce travail quotidien= fin du diabète type 2 après quelques jours de cette nouvelle habitude, même mon heu… gros blaireau de cousin avait déjà tout redit ici…
    https://www.prevention-sante.eu/actus/guerir-diabetiques-non-insulino-dependants-mission-impossible

    1. Docteur, j’avais bien remarqué que vous n’aviez pas de poitrine et que, si vous alliez en Amazonie, je n’ose imaginer ce que vous devriez couper ! Non, mon très cher ami, je ne faisais, à partir de votre propos, qu’extrapoler ce qu’il disait de notre époque. Soyez certain que cela n’a rien à voir avec votre voyage en Grèce où, j’en suis certain, vous avez fait le plein de vitamine D et d’oméga 3.
      Je vous embrasse.

    2. @ Reliquet : Pour répondre à votre 3è paragraphe, ça me fait penser à un article que je viens de lire sur “l’écrevisse marbrée” issue d’un clone apparemment accidentel dans un aquarium, elle a colonisé en quelques décennies de multitude de milieux et s’adapte à tous les climats. Ce qu’il y d’ intéressant , c’est qu’elle est exclusivement féminine, se reproduisant par parthénogénèse, elle est asexuée, se passe de mâle et est très prolifique. Il s’agit d’un organisme triploïde possédant trois fois le jeu de chromosomes d’une vulgaire écrevisse “normale” et l’épigénétique permet à cette Procambarus virginalis de s’adapter à tous les mieux, froids, chauds, les rizières, le marécages etc…
      Alors, plus besoin de rectification de génitoires ou d’hormones à profusion car je songe qu’il se trouvera bien un “génie” pour adapter cette reproduction “virginale” à la gent féminine lesbiennes ( ou autres) qui pourra se passer de l’homme, du mâle, ce goret qui a l’outrecuidance de continuer à vouloir se reproduire avec plaisir par des voies et méthodes que la nature lui a fourni avec sa partenaire, l’ Eve éternelle…Mais, comme pour tous les clones, et comme en toute chose, chassez le naturel, il reviendra au galop … d’étalon.

      1. Ah lala.
        Ces femmes qui trouvent du plaisir en se passant des hommes. Ca a de tout temps fait flipper les etalons !

        1. ” fait flipper les etalons !” ah bon ? Je croyais que éveillait la lubricité de quelques uns mais en avoir peur?! Moi ça m’a toujours sidéré et sans être “machiste”, je m’en tamponne le coquillard avec un tibia de grenouille ( comme disait autrefois mon Adjudant Chef à l’armée), si ça leur fait du bien, moi ça ne me fait pas de mal mais j’ai de la peine pour elles… Les amours frelatées ne m’intéressent pas.

  6. Petit commentaire pas directement sur l article (mais sur le diabete quand meme).
    Apres ajustement des parametres, mon systeme semi-automatique qui couple la pompe a insuline aux capteurs en continu fonctionne remarquablement bien.
    En particulier pendant la nuit ou les derives de glycemies (vers le haut ou le bas) sont rattrapees tout en douceur et je me reveille entre 1g et 1g20. C’est genial.
    Pour les repas, j injecte a peu pres ce que je pense etre necessaire et le systeme gere les erreurs en augmentant le debut basal ou en le diminuant. Ca fonctionne tres bien et je n utilise que l algo le plus basique.
    Ceux qui veulent des details, je peux vous en fournir.

    1. Merci pour ces infos Akira. J’hésitais encore à y passer mais je pense que je sauterai le pas après août, où je serai souvent en schéma de remplacement (sinon eau de mer et sueur me décollent tout tout le temps) ton témoigne me conforte dans cette décision.
      Et donc tu t’es bricolé la partie “couplage” pour hyper et hypo tout seul ? Il me semblait que cet ensemble n’était pas encore dispo en France, mais uniquement aux USA pour l’instant. Oui je veux bien plus de détails.

      1. Oui c est un système développé par des diabétique sans les industriels. On utilise des pompes anciennes car ce sont les seules qu’ on peut commander le radio. Ce sont les medtronic 522/523/524 et les équivalents en 7xx.
        La version commerciale (la medtronic 670) est bien moins aboutie. Si le maître des lieux veux bien te communiquer mon email, je peux t expliquer la chose.
        Le plus compliqué reste de trouver une vielle pompe et le transmetteur qui va avec … Ou alors utiliser les dexcom g5.

  7. L’acte sexuel c’est bien de l’exercice physique, oui ou bien? Donc c’est très bon pour les diabétiques, entre autres, on est toujours d’accord? Re-donc je serais pile dans le thème du jour, alors?
    Merci bien, ça m’arrange vachement!
    Figurez-vous que je suis tombé -par hasard vraiment- sur une photo de presse de la tête du cortège de la gay-pride londonnienne du 7 Juillet (2018, pour les historiens) et qui annonçait rageusement “Transactivism erases lesbians” qu’on pourrait bien traduire par “les transsexuels éradiquent les lesbiennes”.
    Allons bon, du rififi aussi chez les homosexuels? La vache, bien pire! Une vraie guerre intestine insoupçonnée semble s’installer entre certains sous-ensembles homos. S’il y a naturellement l’homosexuel banal, passif, actif ou passivo-actif, nous voilà déjà avec trois sous-séries. Les sous-divisions seraient plus floues s’agissant des lesbiennes de base, alors sachons voler au-dessus du scabreux et rentrons dans le dur, sans jeu de mot gaudriolesque, l’instant est grave, voici venir le trouble transexuel. Et là, le nombre de groupuscules du c… incertain s’envole à mort.
    Hommes au départ, ou femmes. Opérés dans les suites, ou non. Sous traitements hormonaux pour faire encore plus parfait, ou pas. Contents de leurs sorts, ou aux vifs regrets. Et la ça se corse, qui au final auront des rapports sexuels avec des hommes, avec des femmes ou avec des deux.
    Ca y est, les dagues des Anglish Lesbians from London sortent des fourreaux (re-excusez), je cite la logique de ces dames;
    -Pour le cas d’un homme qui se transexualise en femme et vit avec un homme, la messe noire est dite, aucun intérêt, couple hétero ou homo toujours, on s’en fout, mauvais exemple, passons.
    – Pareil dans le cas de la femme qui devient homme et vit avec son homme, beurk, les conclusions sont identiques.
    – Mais quand une lesbienne gentille se transexualise en homme et continue à avoir des rapports avec sa femme ou sa copine, qu’est-ce que ça donne? Un couple hétérosexuel, Et l’extinction d’un couple lesbien au passage, à cause de qui? A cause de ce génocideur de trans, holy shit de lui!
    – L’abomination finale arrive, le cas du gros dégueulasse d’homme qui se transexualise en femme et poursuit sa vie avec sa partenaire, qu’est-ce que ça donne encore une fois? Toujours un couple hétéro, un de plus.
    (Dans ces deux derniers cas les hurlements lesbiens londoniens dénoncent d’éventuelles pratiques médicales mutilantes, misogynes voire homophobes pour leurs ex-compagnes, on se demande pourquoi ces dames ne partagent pas ces qualificatifs pour la gente masculine qui s’expose aux mêmes douloureuses évolutions)
    Mais dans le cas de figure final la moutarde monte encore plus au nez de nos femmes de principes, car elles ont repéré une tendance nouvelle faite de petits malins hétéros qui certes se transexualisent en femme mais, fines mouches finales, n’acceptent ni chirurgie ni hormones féminisantes puis qui “forcent les lesbiennes à accepter le pénis comme un organe sexuel féminin, et ainsi promeuvent l’accouplement entre des parties génitales mâles et femelles comme une forme de sexualité lesbienne.”
    Beuuuuurck!
    D’où la banderole en tête de cortège. D’ou la rage des lesbiennes issues du canal historique.
    D’où quand même mon admiration à peine feinte pour ces fameux “lesbiens” d’un nouveau genre, aptes à non pas faire prendre des vessies pour des lanternes à leurs gentilles compagnes mais quand même à leur faire admettre que des petites biroutes ne diffèrent pas énormément de très gros clitoris…
    Moi j’adore les gens imaginatifs, surtout s’ils sont persuasifs!

    1. C’est étrange tout ça mais pas très amusant en fait…
      Je ne vois pas le rapport avec le diabète…
      Mais votre texte témoigne d’une forme de déliquescence qui rappelle la fin des civilisations, et maintenant la nôtre ! Indubitable !
      Ça fuit de tous les côtés…
      Quels barbares vont prendre la place de nos “romains” d’aujourd’hui ?
      Et si nous nous faisions “barbares” ?

      1. Vraiment ?
        L’homosexualite (meme avec certains tres jeunes hommes) etait pourtant courante dans la grece Antique a l’apogee de sa renommee culturelle et philosophique. Il suffit de parcourir quelques ouvrages de Platon pour s’en convaincre.
        Je ne suis pas bien convaincu du lien entre les pratiques sexuelles et la deliquescence d’une civilisation.

        1. Bien vu, monsieur le Président, je pensais plutôt à la fin de l’Empire Romain…
          Je ne suis pas moi-même un pornographe patenté ou expert et je n’ai rien contre des pratiques sexuelles “originales” ; mais ce que nous raconte notre docteur de province n’est plus du ressort de “pratiques sexuelles originales” mais d’autres choses que j’ai du mal à définir…
          Ce n’est pas une question de morale, vous l’avez compris, mais d’étrangeté ; ainsi dans certains fleuves américains (notamment le Potomac) où l’on déverse des tonnes d’hormones sexuelles, on aperçoit de bien étranges créatures fluviales, ni mâles ni femelles, qu’on peut qualifier d’animaux pollués “déliquescents”, des sortes de monstres caricatures de la Nature… Ce n’est pas de la morale ; mais quand il s’agit d’humains, c’est certainement de la souffrance. On fait quoi avec ces créatures bizarres quand on est docteur ?

          1. Ah … je voyais pas le cote physiologique … et eventuellement avec des causes environnementales. C’est interessant comme reflexion !

    2. Dites-moi Docteur, mais où allez-vous chercher tous ces sujets absolument passionnants ?
      Quelle merveille ces familles et sous-familles organisées comme de véritables armées, faites de divisions en sous-divisions, aux stratégies subtiles et à la hargne belliqueuse qui rappelle les plus grandes batailles. Autant de beauté qui avait échappé à ma misérable condition ! Il est vrai cependant, qu’au cours de mes inutiles pérégrinations, il m’est arrivé de croiser des communautés Beurk ! où les questions intimes, d’une manière générale, étaient envisagées avec beaucoup de méfiance et un luxe de précautions. Certaines pratiques, par ailleurs des plus communes, étaient frappées d’anathème et d’excommunication immédiate. Il est vrai, aussi, que nous autres Gai-Lurons sommes pervertis par l’adhésion aveugle au Rhâââ Lovely !!! Deux conceptions du monde s’opposent donc, le Beurk ! et le Rhâââ Lovely !!! C’est inconciliable, on ne peut pas par exemple être Rhâââ Beurk, ou encore Beurk Lovely… ce qui permet une adhésion rapide, simple, aussi clair qu’un univers numérique peuplé uniquement de 0 et de 1. Après une longue période de domination du monde par les Rhâââ Lovely !!! l’époque a laissé la place à un Beurk ! dominant. Le Beurk ! triomphant interdit le plaisir ou pire encore le mélange, faisant de la « luxure » le crime de tous les crimes, promettant aux « déviants » les pires flammes de l’enfer. N’est-il pas là le retour des grands inquisiteurs ? Dans un monde qui se croyait débarrassé des idéologies, qui ont fait la gloire du 20eme siècle, l’époque a su se créer de nouvelles fantaisies organisées en systèmes de pensée qui offrent l’inespéré avantage de ne pas avoir justement à penser. Il est encore loin le temps du triomphe de l’intelligence et comme aimait à le dire un affreux marquis que d’autres disaient divin : « … encore un effort pour être révolutionnaire ! »
      Mais dites-moi encore, Docteur, n’avez-vous pas fait cette merveilleuse découverte lors de votre dernier séjour grec, dont vous nous aviez vanté les qualités naturistes – j’allais dire naturalistes, ce qui pourrait faire l’objet d’un prochain billet : « Le naturisme est-il un naturalisme ? » – et que face à tant de beauté vous n’ayez résisté à en faire le si brillant exposé ?
      Santé et brassage méditerranéens

    3. la morale obligée à ce jour est celle-ci :
      “Permissif” = Progressiste (mot issu de la langue de bois, lequel – on doit le reconnaître – ne veut rien dire du tout)
      Beuurrk = réactionnaire = de droite = ringard
      Même Marine le Pen n’a pas été à la Manif pour Tous, de peur de perdre les voies progressistes.
      C’est dire comme si – tels les ayatollahs – les progressistes font peur:)

      1. Ah !!! Je savais que cela allait te faire réagir, toi notre grand savant du Rhâââ !!!
        Ce que tu décris est une image, une caricature peut-être même ? Tu sais comme nous tous que le monde n’est pas aussi dichotomique que celui que je me suis amusé , à mon tour, a caricaturer. Si nous arrivons à distinguer notre droite de notre gauche grâce à nos mains , nos bras… le réel n’est pas aussi anatomique que cela, à moins d’envisager une réalité à la Shakti, tu sais cette divinité hindoue pleine de bras et de mains dont le talent le plus précieux est celui de la musique. Des droites, des gauches, des hauts , des bas… et la vie au milieu !

        1. @ Ricom’Art . Si j’ai bien compris ( ou mal, honnis soit qui mal y pense…), être :
          -Hétérosexuel, c’est pas naturel ni normal,
          -Monogame, c’est ringard,
          – Avoir des enfants sois-même et les aimer parce qu’il sont la vie et notre sang, c’est anti révolutionnaire,
          -Aimer la vie comme un cadeau du ciel c’est stupide,
          -Ne pas se vautrer dans la pornocratie, c’est rater quelque chose d’ important, d’essentiel,
          -Considérer les Grecs et leur amour de la beauté et ne pas remarquer qu’il s’agissait d’une autre époque … sans contraception , pour des « dissolus « ,
          – Dire ” beurk” de temps en temps pour rééquilibrer les “miams” et même les “miam miam” pour tout et n’importe quoi, c’est l’inquisition,
          alors oui, si c’est ça être révolutionnaire, c’est navrant. Je ne m’étonne plus ainsi de voir des femmes Députées prôner l’obligation du vaccin “Gardasil” pour des gamines de 11 ans et des hommes les suivre dans leurs délires frisant la pédopornographie.
          Sacrées révolutions … et si c’était ceux qui gardaient une certaine rigueur morale qui étaient révolutionnaires par les temps qui courent ? Mais c’est vrai, l’exemple vient d’en haut, régalien et “Benallarien” si vous voyez ce que je veux dire.

        2. pour ne pas tomber dans le “ni gauche ni droite”, il faut caricaturer, exagérer et mentir. Imagine qu’on soit honnêtes et mesurés, plus personne ne nous entendrait

          1. Je t’entends bien, tu es un artiste mon ami Phil’Artmonic !

  8. En Allemagne, en Belgique, en Suisse, à Cuba, les Fleurs de Bach sont remboursées ;
    En Italie, elles sont classées parmi les médicaments et vendues exclusivement en pharmacie ;
    En Espagne, la méthode des Fleurs de Bach est enseignée…à la Faculté de Médecine !
    En France, la plupart des médecins répondent par un haussement des épaules lorsqu’on évoque ces remèdes…
    « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir », dit le proverbe.

  9. La prevalence (ou non…) de cancer, diabète, avc, etc… est elle une question de lieu (epidemie ´geographique ´) ou de temps (Ah…Le progres) ?
    Quand on va dans ces régions reculées, on voyage tout autant dans le temps que dans l’espace…

  10. Serial measures of circulating biomarkers of dairy fat and total and cause-specific mortality in older adults: the Cardiovascular Health Study
    Marcia C de Oliveira Otto Rozenn N Lemaitre Xiaoling Song Irena B King David S Siscovick Dariush Mozaffarian
    The American Journal of Clinical Nutrition, nqy117, https://doi.org/10.1093/ajcn/nqy117
    Published: 11 July 2018
    ABSTRACT
    Background
    Controversy has emerged about the benefits compared with harms of dairy fat, including concerns over long-term effects. Previous observational studies have assessed self-reported estimates of consumption or a single biomarker measure at baseline, which may lead to suboptimal estimation of true risk.
    Objective
    The aim of this study was to investigate prospective associations of serial measures of plasma phospholipid fatty acids pentadecanoic (15:0), heptadecanoic (17:0), and trans-palmitoleic (trans-16:1n–7) acids with total mortality, cause-specific mortality, and cardiovascular disease (CVD) risk among older adults.
    Design
    Among 2907 US adults aged ≥65 y and free of CVD at baseline, circulating fatty acid concentrations were measured serially at baseline, 6 y, and 13 y. Deaths and CVD events were assessed and adjudicated centrally. Prospective associations were assessed by multivariate-adjusted Cox models incorporating time-dependent exposures and covariates.
    Results
    During 22 y of follow-up, 2428 deaths occurred, including 833 from CVD, 1595 from non-CVD causes, and 1301 incident CVD events. In multivariable models, circulating pentadecanoic, heptadecanoic, and trans-palmitoleic acids were not significantly associated with total mortality, with extreme-quintile HRs of 1.05 for pentadecanoic (95% CI: 0.91, 1.22), 1.07 for heptadecanoic (95% CI: 0.93, 1.23), and 1.05 for trans-palmitoleic (95% CI: 0.91, 1.20) acids. Circulating heptadecanoic acid was associated with lower CVD mortality (extreme-quintile HR: 0.77; 95% CI: 0.61, 0.98), especially stroke mortality, with a 42% lower risk when comparing extreme quintiles of heptadecanoic acid concentrations (HR: 0.58; 95% CI: 0.35, 0.97). In contrast, heptadecanoic acid was associated with a higher risk of non-CVD mortality (HR: 1.27; 95% CI: 1.07, 1.52), which was not clearly related to any single subtype of non-CVD death. No significant associations of pentadecanoic, heptadecanoic, or trans-palmitoleic acids were seen for total incident CVD, coronary heart disease, or stroke.
    Conclusions
    Long-term exposure to circulating phospholipid pentadecanoic, heptadecanoic, or trans-palmitoleic acids was not significantly associated with total mortality or incident CVD among older adults. High circulating heptadecanoic acid was inversely associated with CVD and stroke mortality and potentially associated with higher risk of non-CVD death.

    1. Merci.
      Le nouveau lien fonctionnait.
      Avec ce type d’étude et ce type d’investigateurs, il faut tout vérifier scrupuleusement ; et ça prend des heures…

  11. Un faible taux IGF-1 en prévention du diabète et plus si affinités ?
    J’ai eu l’occasion de voir (en « replay ») avec grand intérêt une rediffusion du reportage « Secret de longévité » sur ARTE.
    Dans une vallée reculée du sud de l’Équateur, le docteur Jaime Guevara soigne et étudie avec une compassion et un humanisme admirable une population d’hommes et de femmes de petite taille.
    Cette population est atteinte du syndrome de Laron, une mutation génétique découverte en Israël.
    Les personnes atteintes par ce syndrome, bien qu’ayant des taux d’hormone de croissance élevés sont porteur d’une mutation du récepteur de l’hormone de croissance qui entraine chez eux de trop faibles taux d’IGF1 (facteurs de croissance). Ces individus semblent résister aux cancers, au diabète et peut-être même à l’Alzheimer.
    Apprenant le résultat des recherches du Docteur Guevara, le gérontologue Américain Valter Longo rejoint son collègue Equatorien. Etude « Growth Hormone Receptor Deficiency is Associated With a Major Reduction in Pro-aging Signaling, Cancer and Diabetes in Humans » https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3357623/
    C’est sur la dernière partie de ce reportage que je suis resté sur ma faim et que je ne suis pas sûr d’avoir tout saisi. Le Docteur Valter Longo dans son village natal Italien (un village visiblement furieusement Diète Méditerranéenne) parle des liens entre le vieillissement en bonne santé et l’alimentation, en particulier une faible consommation de protéines animale, qui entraine des taux faible IGF1… Bref le Docteur Longo semble faire en quelques mots l’apologie d’un mode de vie que les lecteurs de ce blog connaissent bien.
    Cependant dans les lectures de vos ouvrages et dans ce blog (sauf erreur de ma part) je n’ai jamais vu de lien entre un faible taux IGF1 et la diète Méditerranéenne comme cela semble être souligné par le Docteur Longo. J’aimerais connaitre vos avis sur ce lien car cela me parait renforcer encore l’intérêt de la DM.
    http://download.pro.arte.tv/uploads/Secrets-de-longevite-vertical-DP.pdf

    1. C’est une question très intéressante. Bravo !
      En théorie, et via de nombreux mécanismes possibles, la diète méditerranéenne traditionnelle (DM) devrait abaisser l’IGF-1.
      Mais je n’ai pas trouvé de données solides confirmant cette possibilité.
      Cela dit, le développement d’un cancer est un phénomène multifactoriel où l’IGF-1 n’est qu’un facteur parmi d’autres.
      D’autres données plus solides nous ont permis de confirmer que la DM était la meilleure façon nutritionnelle d’empêcher un cancer !

    1. @ aubepine. Merci. Je suis d’accord avec le moustachu. À la vôtre…hic…

  12. academic.oup.com/ajcn/advance-article/doi/10.1093/ajcn/nqy117/5052139?guestAccessKey=c18b1acf-2778-42b9-8d72-878c0e86cdbf#118685082
    Bonsoir
    Auriez vous un avis svp?
    Merci

        1. Je l’ai déjà discuté, cette étude ; pour dire que ce type d’association avec des marqueurs biologiques mal validés me laissent dubitatifs.
          Mais il faudrait que je vérifie tout dans les détails et je n’ai pas le temps en ce moment, désolé !

  13. Ce dimanche se tient la finale de la Coupe du monde de football 2018. La France peut ainsi décrocher sa seconde étoile et provoquer une énorme vague d’émotion dans l’Hexagone. Mais plusieurs études alertent sur ce trop plein de sensations et de son impact sur le cœur !
    Pour la seconde fois de son histoire, la France peut, ce dimanche, devenir championne du monde de football. L’émotion sera telle durant et après le match que les urgences devraient se préparer à connaître une activité accrue. En tout cas si l’on en croit différents travaux cherchant un lien entre la survenue d’accidents cardiovasculaires et la Coupe du monde.
    Commençons par une étude conduite en 2017 par des chercheurs de l’Institut de cardiologie de Montréal (Canada). Ils avaient observé que « ceux qui regardent le match à la maison voient leur fréquence cardiaque augmenter de 75%. Quant à ceux qui sont dans les tribunes, leur fréquence est multipliée par 2. Soit l’équivalent d’un exercice physique intense ». Selon eux, « assister à une rencontre sportive engendre un stress émotionnel important. Ce qui peut conduire à la survenue d’accidents cardiovasculaires. Surtout chez des personnes prédisposées ».
    Pas trop d’excitants pendant le match
    Remontons un peu plus le temps et revenons en 2006, lors du Mondial en Allemagne. Des scientifiques de l’Université de Munich avaient montré que lors des matchs de la Mannschaft – autrement dit l’équipe allemande – les taux d’admission pour urgence cardiaque étaient multipliés en moyenne par 2,66 (par 3,26 chez les hommes et 1,82 pour les femmes)! Encore une fois, cette observation était surtout valable pour ceux présentant des antécédents médicaux.
    Dernier bon en arrière, en 1998, lors de la Coupe du monde en France. Cette fois-ci, ce sont des chercheurs britanniques qui ont observé l’impact des performances des Three lions (l’équipe anglaise) sur leurs compatriotes. Et plus précisément le 30 juin 2018, lors du 8e de finale opposant l’Angleterre à l’Argentine et où les Anglais ont été éliminés aux tirs aux buts. Eh bien une augmentation de 25% des admissions pour infarctus du myocarde à été constatée ce soir là et les deux jours suivants.
    Côté prévention, les scientifiques appellent à ne pas abuser de l’alcool, du tabac et autres drogues. Et si vous souffrez d’une maladie cardiovasculaire, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin avant le match de dimanche.

    1. Vous écrivez : “Côté prévention, les scientifiques appellent à ne pas abuser de l’alcool…
      Cet aspect émotionnel du sport est une caractéristique assez navrante de l’époque ; mais ça occupe entre les repas…
      Côté alcool, c’est le côté “abuser” qui nécessite explication…
      Surtout c’est l’association stupide “alcool, tabac et autres drogues” qui témoigne d’une incompréhension globale du risque…

      1. Et à propos du match de ce Dimanche, 5 scientifiques de la faculté de Rennes ont inventé un algorithme prédisant la victoire de l’équipe de France à 70 % de chance, celle des Croates à 30 %. Pour eux et les médias, c’est une certitude. … Mais il semble qu’ils ont oublié quelque chose en matière de sport de compétition : Le facteur humain ! Ca ne doit pas entrer dans un algorithme.

        1. A mon humble avis avec l’intelligence artificielle, les facteurs humains seront de mieux en mieux maitrisés.

      2. Ce n’est pas moi qui écris, Docteur …
        J’avais pourtant précisé : “Destination Santé” !

    2. Moi avant de regarder le match de demain je me bouffe une simvastatine, un propanolol et un ramipril. Faut pas déconner avec le coeur hein.

      1. Laissez tout ça et prenez plutôt 500 mg d’aspirine 30 minutes avant le début du match…
        Et 30 minutes après la fin du match, un maalox pour corriger l’effet de l’aspirine…

        1. Simvastatine surtout pas interaction avec les autres prendre plutot de la pravastatine et pas de maalox malheureux y’a de l’aluminium dedans !!!

      2. était-ce suffisant au regard de l’événement !!?? …
        Tout est bien qui finit bien!

      1. Ces américains qui n’y connaissent rien sur le sujet vont-ils nous en faire un fromage ?
        Et puis, une étude sur des sujet de plus de 65 ans pendant 22 ans, ils fallait bien qu’ à l’âge avancé qu’ils pouvaient avoir en arrivant au bout de l’étude, à supposer qu’ils arrivent tous à 87 ans, ils décèdent de quelque chose non ?
        Quoi qu’il en soit, moi j’aime le fromage bien fait et de préférence ceux à pâte dure.

    1. Le premier motif d’appel des centres anti-poison aux USA est l’intoxication au paracétamol (appelé la-bas acetaminophen). La dose efficace est 250 mg, la dose par prise, recommandée par la FDA est 325 mg au maximum. Les prescripteurs français banalisent les doses de 1000 mg, dangereuses pour les personnes malades du foie. La Revue Prescrire, octobre 2014, page 791.

      1. Certains pédiatre,s notamment aux USA, donnent systématiquement du paracétamol au moment de vacciner des bébés…
        D’autres pédiatres américains (encore) disent que cette association vaccin/paracétamol est pernicieuse…
        Je vous laisse à vos profondes pensées…

        1. Et pour les creches, ils demandent aux parents l’autorisation de donner du paracetamol aux bebes d’un an. J’ai donne mon accord mais je me demande si je vais pas revenir dessus.
          Je devrais au minimum demander quelle dose ils donnent …

          1. Paracetamol pour les tout petits, c’est niet ou ca depend de la dose ?

          2. C’est le moins possible et ça dépend des circonstances cliniques.
            Administrer par n’importe qui à n’importe quel moment pour n’importe quoi, c’est pas une bonne idée !

          3. Dès que votre enfant aura son “38 de fièvre”, il aura droit à son shoot de paracétamol.
            Je me suis battue avec la nounou oh combien formidable de mon enfant pour qu’elle ne lui donne pas de paracétamol quand il avait de la fièvre puisque je respecte toujours la fièvre.
            Ils veulent bien faire mais ils se trompent!

          4. En gros a la creche c’est des que la temperature depasse 38.5 sans autre diagnostic. C’est vrai que c’est assez leger comme diag.

        2. … et en France aussi, c’est très très courant semble-t-il, de prendre du paracétamol préventivement. Je me fais régulièrement engueuler (et comme je ne suis pas médecin 🙁 je me ridiculise, évidemment :-/ ) parce que j’ose dire qu’il ne faut pas donner en préventif.
          Il y a même des parents qui donnent la veille au soir (!!) et c’est très difficile de les dissuader : ils veulent absolument éviter que leur bébé ait le moindre risque de douleur ou de fièvre. Triste.

      2. Pourquoi nous vend on alors des cachetons de 500 mg ? Parce que la biodispo est de 50% ? On parle de 250 mg en dose ingérée ou en dose réellement assimilée ?

    2. 8 à 12000 morts par an en France liées aux effets secondaires des médicaments !! d’après les statistiques soit 2 fois et demie les morts sur les routes! qui en parle? à quand les limitations à 80 .
      Quand formera-t-on les médecins sans aucune influence de Big Pharma, une vraie formation sur le médicaments, ses effets secondaires et ses interactions.
      Il n’est que de lire les monographies du VIDAL pourtant rédigées par les labo pour être édifié mais qui le fait , quand on les lit un tant soit peu on ne prescrit plus grand chose et surtout on se méfie comme la peste des associations.
      Pendant mes gardes de médecins régulateur je suis épouvanté très souvent de la quantité de produits que les personnes âgées prennent et en plus TOUS statinés jusqu’à l’os !!!
      Pauvre France !!!!

      1. Feu ma grand mère, aujourd’hui décédée, devait prendre 7 ou 8 médicaments chaque jour… (dont un antidépresseur débile et inutile)

        1. Les excipients c’est nourrissant. Comme le vieux ne mange pas assez , c’est bon pour eyux.
          Bon faudrait trouver des excipients méditerranéens…
          C’est pas Coluche qui disait “Je vis d’excipients” ?

      2. La “pauvre France” va se payer le luxe d’avoir le titre de champion du monde de foot (sauf si la France perd évidemment) ET de champions du monde des obligations vaccinales … je ne vois pas ce qui empêcherait nos médias de trouver un lien entre les deux.
        L’Italie va se payer le luxe de ne pas avoir participé à la coupe du monde de foot et d’être (peut-être je l’espère pour eux) débarrassé des obligations vaccinales.
        Buzyn et ses collaborateurs vont pouvoir expliquer à quel point en France on est des génies par rapport à ces cons d’italiens à cause desquels il y a tout plein de maladies qui vont revenir…
        Oui je suis cynique …

  14. Je lisais récemment ceci :
    https://www.ipsn.eu/se-cache-derriere-complot-anti-vaccin/
    … et me disais, curieux, curieux ce besoin de complots ! Non ?
    La réalité étant devenue à ce point falsifiée, l’époque essaie, bien souvent désespérément, de la remettre à l’endroit. Nombre de théories s’en disputent la légitimité sans jamais parvenir à convaincre qui que ce soit. Le faux aurait-il triomphé de toute réalité ? On serait tenté de le croire et de dire avec le vieux de la montagne, ce théoricien et activiste politique qui fit l’envie de nos barbares croisés, que rien n’est vrai et donc que tout est permis.
    Alors, quand tout est faux, il n’y a plus d’arguments, de raison, de logique ; celui qui saura parler le plus fort, convaincre le plus grand nombre, contraindre la majorité, acheter la plus grosse part de l’opinion… celui-là seul sera entendu. Ce n’est plus alors le domaine de la raison mais celui de la force, du pouvoir. Et tous ceux qui s’opposent deviennent comploteurs parce que partisans de la chute des puissants. Le recours à la force de l’autorité devenant légitime, face à tant de danger, le discours du pouvoir se fait féroce. Mais n’est-ce pas trop de nous faire comploteurs ? Nous qui ne sommes que quelques esprits critiques à comprendre, dans les raisons du prince, que le mensonge n’est jamais qu’un argument stratégique pour contenir toute réelle opposition dont on sait qu’elle pourrait avoir raison des plus hautes murailles et des meilleures polices. C’est que nous sommes dangereux, comme l’étaient nos ancêtres prolétaires, autre classe dangereuse, qui s’étaient mis en tête de contraindre nos zélés industriels à partager le fruit de leurs si juteux investissements et, probablement, ce que le grand-père théorisait n’était autre qu’une théorie du complot, visant à mettre à bas la société marchande qui, de mémoire, s’en sortit plutôt bien.
    Certes, nous devons l’avouer et vous le confesser monsieur l’agent, nous complotons contre la société spectaculaire et marchande !
    Mais alors pourquoi, à défaut d’un vocabulaire plus riche, nos leaders d’opinions ont-ils créé un néologisme, qui les qualifie singulièrement, pour parler de tout ce qui les contrarie sous le vocable de « complotisme » ? Pour nommer cette idée qui voit des complots partout ! Mais les complots existent, de la même manière que ceux qui en voient partout. Nier les complots et n’en faire que l’affaire des obsessionnels, c’est comme nier la réalité en la confiant aux experts de l’expertise.
    Nous pourrions, en inversant une fameuse proposition de tonton Guy, dire que les idées s’affaiblissent et que le sens des mots y participe. Ainsi appeler un comploteur un complotiste serait comme appeler un entrepreneur un entrepreniste, quelqu’un qui ne verrait dans le monde que des entreprises, ou encore un décideur deviendrait un décidiste, quelqu’un qui affirmerait que nous sommes tous des décideurs, je vous laisse imaginer le bordel !
    Allons, donc pourquoi un complotiste n’est-il pas un conspirateur ? Ce dernier est pourtant un dingue des complots ! Peut-être parce qu’en n’appelant pas ce qui est par les mots qui conviennent on le vide de sa substance. Le complotiste de la novlangue est le champion de la fausse opposition et en réduisant toutes oppositions à de fausses oppositions on les supprime en apparence en les ridiculisant. C’est ce monde qui ne veut aucune opposition, aucune contrainte à son développement, à sa philosophie thanatophile, à son infernal devenir… Les mots ne sont jamais que les outils d’une pensée et celle-ci est très probablement mortifère. En rangeant la critique dans le domaine des délires obsessionnels, de fanatiques en tous genres, on espère se débarrasser du véritable danger que représente l’intelligence critique. Cette intelligence qui, toujours, a fait vaciller les pouvoirs et parfois fait tomber quelques têtes couronnées. Cette pensée qui a toujours décidé de ne pas laisser dormir paisiblement les puissants sur ce qu’ils pourraient croire éternel.
    Le temps revient nous disait Laurent le Magnifique et avec le temps va tout s’en va disait le poète.
    Santé et complot méditerranéens

    1. Tout est là : rester en santé pour pouvoir joyeusement “complotiser” le plus longtemps possible et ainsi emmerder le plus longtemps possible les crétins d’anticomplotistes

      1. Exact ! @ Ricomart, je me perds parfois dans vos analyses mais là et votre prose, j’ai tout compris et je suis d’accord avec vous à 200/%.
        Signé : un fier “complotiste”… critiqueur. A votre santé méditerranéene.

    2. Y’a pas a dire … on est quand meme en superbe compagnie par ici !!

      1. Aaaah, Akira kiledi (tout en disant qu’il le dit pas 🙂 ) qu’on est bien ici !
        Trop bien : j’adore+++ Ca double mon plaisir d’être là.
        Merci Akira ! Et merci Rico, aussi !

    1. @ papynou34 . Pour moi , je confirme, je suis au plus près une D.M mâtinée de LCK, ça fonctionne très bien, j’ai juste un peu de mal à me passer de mon “pain matinal quotidien” , ou de quelques pâtes à midi, mais je réduis petit à petit les portions. Résultat, baisse notable de ma glycémie matinale ( je fais maintenant à l’heure d’été un jeûne “16/8, je saute le repas du soir) et je peux vous garantir que mes performances physiques dans mon entraînement quotidien se sont améliorées, j’ai retrouvé tout doucement ma force avant mon accident de tendon d’Achille qui m’a perturbé fortement, le tout SANS médicament et avec une perte de poids progressive graisseuse notable ( rassurez vous, je fais encore 123 kgs…) et ça se voit : Mon M.T généraliste que je suis allé voir hier pour renouveler l’ ordonnance de bandelette de contrôle m’a dit tout surpris en me voyant assis dans sa salle d’attente ” oh, vous avez minci”, il m’a repris plusieurs fois aux deux bras la tension ne parvenant pas à croire le résultat , (12/7) et, peut-être sceptique à propos des mes explication au sujet de mon jeûne, a demandé, en plus de mes analyses médicales pour ma prochaine visite chez le cardiologue ( que je n’ai pas vu depuis 2 ans…) une supplémentaire pour la thyroïde (!). En tous cas, il reste toujours étonné de ma santé apparente et de mon physique “Inoxydable” et, finalement , je le remercie d’ être si vigilant ayant pris acte que je ne prends aucun médicament.
      Bonne santé méditerranéenne.

        1. Du complotisme contre vous ? Jamais de la vie. Je voulais juste faire part de mon expérience en matière de lutte contre MON diabète que j’arrive à maîtriser en “ajustant” la D.M. Supprimer au maximum les glucides cachés ou non en conservant quand même la possibilité de manger un peu de pain de seigle ou du pain complet bio ne me paraît pas déraisonnable d’autant que les graisses – acides gras – que je consomme sont recommandés dans la D.M. Mais bon , je ne suis qu’un cas particulier qui n’intéressera jamais aucun chercheur.

          1. Bonjour. Pour faire suite à mon post plus haut, je viens de terminer mon “pèlerinage à Rome et plus au Sud l’Italie. Merveilleux séjour mais j’ai dégusté à la marche : que d’escaliers à monter et descendre pour mon mollet Achilléen rétif, mais ça m’a fait du bien finalement, j’ai retrouvé des sensations d’équilibre que j’avais perdu, je n’osais même plus monter sur un escabeau…)
            J’ai poursuivi mon alimentation “méditerranéenne” agrémentée à la mode Romaine ( Pizza aux fruits de mer, Spaghettis al-dente etc…) et mon jeûne partiel 16/8 et exercices physiques aux élastiques revenu les soir à mon Camping-car. Résultat: ; encore des kilos perdus, j’en suis à 116 Kgs, et presque sec, ma glycémie matinale entre 102 et 115 après un repas trop riche avec même un pic à l’envers à 90 (?), mon M.T n’en revient pas et m’a demandé la recette pour lui qui a du bide à perdre…,
            Je vais tenter d’arrêter le jeûne, je ne suis pas une bête à concours bien que bien que bien affûté maintenant, voir si mon diabète tient le coup.
            En tous cas le vin Italien est bon … et fort, faut pas en abuser.

        2. Bravo Capitaine!
          Voilà ce que vous disiez il y a 5 ans à propos des anti-hypertenseurs et du risque de cancer…:
          “Bref, une fois ce sont les inhibiteurs de l’enzyme de conversion, une autre fois les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA- II ) ou sartans, une autre fois encore les bloqueurs calciques.
          Ces rapports sont immédiatement suivis de commentaires « outrés » de la part de nos habituels défenseurs des intérêts de l’industrie pharmaceutique … et puis, et puis, faute de consensus (évidemment !), le débat s’épuise, et on oublie, et les patients continuent de prendre leurs médicaments et les médecins de les prescrire, imperturbables, répondant aux questions de leurs patients par le traditionnel « c’est pas clair, surtout ne changez rien ! »
          Aujourd’hui l’ANSM rappelle les médicaments à base de sartans.Motif?
          Il y a un défaut de fabrication: une molécule cancérogène probable est produite lors de la fabrication de la substance active !..Et on enquête actuellement pour savoir pourquoi!
          Mais soyez rassurez patients, l’ANSM précise qu’il n’y a aucun danger… immédiat !
          Pour demain , on verra plus tard…

  15. docteur ok mais ils n’ont pas corrélée le diabète au surpoids?
    http://wholehealthsource.blogspot.com/2012/07/what-causes-type-2-diabetes-and-how-can.html
    par ailleurs concernant le régimé méditerranéen arrêtez… ya pas qu’une seule façon de manger pour ne pas être diabetique… les petits gars d’okinawa ne se gavaient pas d’huile d’olive.
    Note: je ne conteste absolument pas les effets spectaculaires du régime med sur les maladies cardio et le diabète.

    1. Le surpoids fait parti du syndrome métabolique qui est un pré-diabète…
      Le surpoids est “un peu” comme le cholestérol : c’est un indicateur !
      Ce qui importe c’est ce qui précède : le mode de vie qui conduit au surpoids !
      Si vous corrigez le surpoids (ou le cholestérol) sans modifier le mode de vie, vous ne gagnez rien et vous risquez de perdre beaucoup !

      1. “Si vous corrigez le surpoids (ou le cholestérol) sans modifier le mode de vie, vous ne gagnez rien et vous risquez de perdre beaucoup !”
        pour le cholesterol ok.
        pour le surpoids, je ne suis pas sûr. évidemment si vous clopez ou si vous devenez cocoaïnoman dans la plupart des cas, vous perdrez du poids en étant un moins bonne santé.
        Mais je reste persuadé que si vous mangez des aliments sains (ultra low fat ou ultra low carb) vous dégagez le syndrome métabolique de toutes façons car le surpoids est lui même un très important facteur d’inflammation.
        que vous vous gaviez de quinoa ou de bacon le resultat sur le syndrome méta est le même
        ex:
        https://jamanetwork.com/journals/jama/article-abstract/2673150

        1. être persuadé c’est bien, mais avoir quelques arguments solides c’est mieux ; la référence que vous proposez ne dit rien d’intéressant, désolé…

      2. YES. C’est ce que je me tue à répéter à mes patients… et à mes confrères. Le surpoids est un symptôme traduisant un mode de vie “malsain” (unhealthy). Inutile de vouloir maigrir pour maigrir, sauf pour faire carrière dans la mode ou le cinéma.
        Des études chez le non diabétique avaient déjà souligné l’importance du mode de vie sur le risque cardiovasculaire (ex Nurses’ Health Study ou étude suédoise d’Akeson ; je parle sous le contrôle du Boss). John Abramson de Harvard résume cela par la formule “80 % des infarctus sont dus au mode de vie”. Le bénéfice potentiel d’une amélioration même modeste du mode de vie est évidemment colossal. Ce qui est consternant c’est le manque d’investissement (financier mais aussi politique, culturel, sociologique …etc) sur ce point alors qu’on dépense des milliards pour médicaments à l’efficacité souvent modeste et parfois discutable (je reste soft)

          1. Bon !
            Le message qui vous est délivré est le suivant : ce n’est pas la perte de poids qui importe c’est la manière dont cette perte de poids est obtenue…

  16. A lire le nom des auteurs cela semble. Une etude chinoise…
    Dans des zones de forte incidence, l’effet doit être encore plus élevé… a quand une etude chez les anglo americain?

    1. Votre remarque est intéressante.
      C’est une étude américaine (Harvard) et concerne des patients américains.
      Mais effectivement tous les premiers auteurs sont d’origine asiatique. pourquoi ?
      Parce que les jeunes américains ont déserté la recherche médicale. Les postes de postdoc sont pris par des “étrangers” boursiers de leur pays d’origine.
      C’est tout gagnant pour le universités américaines. Un travail de fourmi est accompli par des investigateurs-esclaves qu’elles ne rémunèrent pas…
      Pas beau ça ?
      Que font les jeunes américains qui ont encore un cerveau ? Banque, business, etc…
      Pas connes, les nouvelles générations ont compris que le milieu était non seulement pourri mais peu rémunérateur…
      Les cerveaux français eux-aussi ont compris ; voyez le niveau intellectuel des universitaires ! Statines et vaccins !
      Il va falloir attendre une nouvelle génération ! Pas de panique, elle arrive et les crétins d’aujourd’hui vont passer un mauvais quart d’heure : chaussez vos lunettes, et faites confiance à la jeunesse ! Même si elle a les yeux bridés et le teint foncé ! Surtout peut-être ! Mais ne désespérez pas des blonds de chez nous !

  17. Deja lu !!! (Prevenir infarctus avc…)
    Sujet intéressant et même primordial tant les publications sans analyse des facteurs de risque sont anxiogènes !

  18. Je connais la reponse mais aurais tu la meme etude pour les diabetiques de type 1 ?
    Est ce qu’ils correllent un peu aussi avec l equilibre glycemique et l’observance du traitement ? Ou au moins est ce qu’ils corrigent de ce biais eventuel (par ex : les personnes avec un regime alimentaire med et de l exercice physique sont plus souvent ceux qui suivent le mieux leur traitement medicamenteux) ?
    Bon, de toute facon, tu m’avais deja bien convaincu. Je m’en vais chausser mes baskets !

    1. L’épidémiologie d’observation est une science faible. Faut pas lui demander plus qu’elle ne peut offrir.
      Pour les types 1, il n’y a pas de données solides, désolé…

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 124 +1 eme commentaire.