Grandeur et décadence du Système de Santé américain

 
Ceux qui voyagent un peu ou qui élaborent quelques collaborations internationales savent combien sont brillants nos collègues médecins américains, quand ils sont libres, et combien nous leur sommes redevables des progrès de la médecine depuis 50 ans.
Et pourtant, selon le principe “du cordonnier qui serait plus mal chaussé que ses clients bottés“, l’état de santé moyen du citoyen américain est préoccupant, comme l’indique l’un des meilleurs paramètres à notre disposition, ce que l’on appelle “l’espérance de vie” ou “life expectancy”.
Elle stagne ou baisse depuis plusieurs années alors que la part de l’industrie de la santé dans le PIB américain ne cesse de croitre.
On observe des phénomènes comparables dans les pays Européens, y compris en France.
Mais alors que nos experts franchouillards (à l’aube d’une réforme du système des retraites) ergotent encore sur la réalité en France de ce phénomène sociologique fondamental, nos amis américains affrontent ces questions.
Des esprits intelligents devraient-ils faire autre chose ?
Donc, à la mi-septembre de la belle année 2018, dans un important journal médical [le JAMA ou Journal of the American Medical Association], on commence à se poser des vraies questions.
Pas forcément les plus importantes, mais il faut bien commencer par quelque chose.
Je vais essayer de résumer.
Le premier article se demande si le système de santé américain est efficace.
USA health care system 0
 
 
 
 
 
C’est une très bonne question évidemment et la réponse de l’auteur est, sans surprise, négative. Vous pouvez avoir d’excellents docteurs dans toutes les spécialités, si l’organisation globale du système est défaillante…
Le deuxième article pose la question cruciale des rôles respectifs des technologies et du business sur l’état de santé au niveau de la population.
USA health system 1
C’est à nouveau une très bonne question. Vous pouvez avoir les robots chirurgicaux et les techniques d’imagerie les plus performants au monde, si ils sont utilisés à mauvais escient (au mauvais moment et pas sur le bon patient…), ça ne sert à rien d’un point de vue sociétal. Même si quelques riches privilégiés et le business en profitent…
La troisième question est plus scientifique mais non moins importante. Pour faire de vrais progrès, il faut de la recherche mais surtout de la bonne recherche, utile au peuple des souffrants et une recherche honnête, c’est-à-dire indépendante de tout business espéré.
US Health system reform ioannidis 2018
L’auteur évoque, à juste raison, les problématiques nutritionnelles ; c’est-à-dire la recherche en nutrition.
Que la situation soit catastrophique à ce propos est peu dire. C’est simplement ridicule à pleurer.
Il suffit d’ouvrir (consulter) un media quelconque pour être immédiatement assailli de rapports supposés scientifiques, avec pleins de chiffres et pourcentages, rapportant les miracles de tel régime ou tel aliment ou telle substance présente dans certains aliments.
Je dois si souvent, y compris sur ce Blog, commenter (corriger) les idioties publiées par tant d’experts ou experts auto-proclamés (y compris francophones, universitaires et académiciens)  que j’en suis saturé jusqu’à la nausée et décide de plus en plus souvent de ne rien dire…
Et donc je m’arrête ici ; en encourageant chacun des lecteurs-visiteurs de ce Blog à entamer sa réflexion personnelle (à l’image de nos amis américains) sur les grandeurs et décadence du système de santé français…
 
 
 
 
 

150 Replies to “Grandeur et décadence du Système de Santé américain”

  1. Faut éviter de tendre une ” truite ” à Art’rico , sinon il déroule implacable et impeccablement son bréviaire Debordien * tel un curé chassant le diable marchand .
    Le syllogisme cité est ancien, d’un temps que les moins de 100 ans ne connaitront jamais ; j’aurais du oser le modifier :
    ” ce qui est rare est cher – les bonnes affaires sont rares – donc les bonnes affaires sont chères ” .
    Cela choque -t-il moins à notre cher prosateur ?
    * me semble avoir ici , il y a quelques semaines parlé de Cavanna et son livre ” Et le singe devint con ” . Les premiers hommes faisait-ils du commerce ? Sans doute : ” je troque 4 bananes contre 3 grenouilles , tope là’ , auroch qui se dédie ” , et les belles miss jungle d’il y a quelques millions d’années avaient plus de chance de bien manger que les mochetées de la clairière voisine .

    Santé et syllobille atlantiques

    1. Mon chéri (suite et fin de ce délicieux échange),

      Je vois que ton marxisme illustré est en souffrance. Une petite révision de la valeur d’échange et de la valeur d’usage, Monsieur le professeur, serait nécessaire ; ainsi qu’une relecture du concept d’argent, la marchandise qui contient toutes les autres marchandises.
      La prêtrise ne m’a jamais tenté qu’elle soit debordienne, situ, marxo-lénino ou de je ne sais quelle idéologie ou prêt à penser. Je me contente en toute modestie d’être moi-même ce qui est, je te l’avoue, pas grand chose, mais où se conjugue plaisir et création.

      Je t’embrasse et te laisse à tes querelles,
      Ton Haricot

      1. Tu fais les 24 heures du Mans de la culture avec une Audi Quattro turbo GT , quand je rame sur le circuit avec mon Solex .
        Je vais devoir redemander son décodeur à Akiraton….

        Santé et comprenette atlantiques

  2. @ art’rico cocos ,

    Le pire est que la psychiatrie française , soit inféodée à la psychanalyse freudienne pour le malheur des patients ( voir le cas des autistes en HP) .

    Santé et cassoulets du sud et atlantiques .

    Le nombre d’erreurs de frappe que provoque ce nouveau blog….suis-je le seul à subir ?

  3. Il n’est pas possible de commenter sur le post de ‘donnez nous des sioux”, ‘écrivez à l’arc”.

    Je vais vous donner mon opinion de complotiste mal embouché, plutôt du coté technique. WordPress, bien que ce soit à la mode est un sinistre merde. Le suivi des commentaires est horrible : à rebours dans le top commentaire et à l’inverse dans les réponses. Je ne suis pas capable de lire les conversations et j’ai l’impression d’avoir subit un AVCérebral alors que cela se passe plutôt bien ailleurs. Ainsi lorsque il y a des réponses à des réponses à des réponses, il faut trouver le com principal et descendre les réponses et ne pas se tromper parce que le com principal peut être une réponse à un autre com principal (les commentaires principaux étant du plus récent au plus anciens et les réponses du plus anciens au plus récentes… sauf à vouloir vendre un truc contre la folie, c’est débile).

    Il faut être à l’ouest, ou alors faire confiance au copain du voisin de la cousine du mec qui l’habitude de faire les documents word de son gendre qui connaît le maire de truc qui a eu la chance de participer à une formation google et c’est gratos… la vie est compliquée.
    Il ne suffit pas d’avoir lu 3 tutoriels WP (c’est la mode, il y a eu typo 3, spip, blogspot…) pour être capable de gérer un changement d’hébergement.
    Autre chose, demandez de soutenir le blog et donner des sioux alors que le fond du blog est de faire adhérer à l’aimsbtruc ou d’acheter les livres du grand maître, lui même secondé par les groupies (homme et femmes, point de sexisme) qui forment la garde rapprochée (et dont la bienveillance est très sélective – ce qui est une maladie résossocio) me semble un poil décalé.

    Mais je suis peut être juste un grognons , débile (forcément), dont on se fout (normalement), qui devrait adhérer (bien entendu) tout en laissant (ce qui coule de source) ceux qui savent (oh mes bons maîtres) poser les bonnes questions.

    Il y a 2 solutions :
    A) Le blog à pour objectif de faire changer une certaine conscience face à une réalité et donc, comme je vends des livres et des consultations, 15€ de nom de domaine + 120 euros d’hébergement (on est chez gandhi) soit max 135 euros PAR AN. et on peut le faire sans faire l’aumône : cela ne représente même pas les frais de déplacement à une conf à 130 km.
    B) on décide de le monétiser et on tombe alors dans la spirale infernale : plus de visite, plus de on est tous d’accord… c’est un truc de pub… autant prendre une page facenews.

    C’est dommage. le capitalisme macroniste infuse toute la société , tout le monde se sent l’âme de vendre un truc à son voisin plutôt que de se rendre compte que sa ‘compétence’ est un leurre.

    C’est cela qui nous tueras : pas le CO2, mais l’incapacité de l’individu à faire corps avec son voisin sans lui prendre une rémunération.

    1. Vous vous plaigniez de “l’incapacité de l’individu à faire corps avec son voisin sans lui prendre une rémunération“.
      Vous avez raison : nous sommes tous des proies pour des prédateurs du voisinage !
      Pourquoi ?
      Quand le eaux baissent dans un étang, tous les poissons sont affamés et ce sont les gros qui mangent les petits avant de mourir de faim…

      Dans une société spectaculaire en déperdition, “avoir faim” n’est pas un péché, à mon avis… “Chacun pour soi” ! Telle est la loi… de la jungle !

      1. Bonjour docteur,
        Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas!
        Il y a un mois j’ai eu un accident de voiture,
        Une accumulation de fatigue a fait que je me suis endormie au volant … je suis sortie de cet épisode miraculeusement indemne, pas la voiture! … de plus quelqu’un venait en face, ce Monsieur a su s’esquiver, fort heureusement! et m’a ensuite portée secours …
        Enfin je ne peux que me trouver en sursis … en plus on vient de m’enlever un carcinome sur le nez … autre épreuve!
        Moi, je n’ai donc pas envie de “chercher la petite bête” ni de sombrer dans le négatif … à présent je m’attache à vivre au jour le jour et à positiver.
        Et je prends plaisir à venir vous faire un petit coucou de temps à autre, même si mes “posts” ne sont pas d’un grand intérêt et même si la nouvelle présentation du blog me perturbe un peu
        On ne peut toujours maugréer contre tout, c’est aussi à chacun de tenter d’apporter “son petit plus”.
        Merci de me “subir” …

          1. Indemne ! Une étoile veille sur vous pensez-y !
            Et “Carpe diem” puisque nous sommes tous en sursis et conscients du tragique de l’existence.
            J’aime bien les posts que vous nous concoctez alors restez joyeuse Aubépine même si parfois la désespérance est proche !
            Désespérée joyeuse c’est pas mal ça ! ça me va aussi comme un gant !
            Belle journée !

      2. @ Hervé 02 . Dans l’ensemble je assez d’accord avec vos posts. C’est vrai que ce nouveau site n’est pas pratique, celui d’avant permettait une meilleure vue sur les commentaires , mais comme je n’y connais rien en WordPress ou autre je m’abstiendrai de formuler un critique sur l’appel aux dons pour son fonctionnement. pour ma part, ayant été victime récemment d’un site d’arnaque, je suis devenu très paranoïaque pour effectuer un paiement par C.B. et ne les effectue plus que sur des sites proposant un virement dont les coordonnées me permettent des vérifications.
        Par contre, je ne suis pas d’accord avec vos propos affirmant “que le fond du blog est de faire adhérer à l’aimsbtruc ou d’acheter les livres du grand maître, lui même secondé par les groupies (homme et femmes, point de sexisme) qui forment la garde rapprochée (et dont la bienveillance est très sélective – ce qui est une maladie résossocio) me semble un poil décalé. ”
        Tout d’abord ce Blog Info est bien antérieur à l’AIMSIB (ou l’aimstruc) qui n’en est qu’une émanation qui donne la parole à des scientifiques ( d’opinions différentes), des médecins en “dehors des clous” ou de simples amateurs passionnés comme moi qui n’auraient pas d’autre portail d’entrée ou de sortie pour exprimer leurs idées ou leurs travaux .
        Par ailleurs vous semblez reprocher à ses intervenants et commentateurs leur manque de bienveillance qui semblerait être gyroscopique . Je vous rassure, des opinions contraires s’expriment ouvrant voie à discussions et moins d’être insultantes ou insinuantes elles ont droit à la bienveillance me semble t’il.
        D’autre part, hormis ce blog et un média comme la nutrition.fr, je ne connais pas de site publiciste qui prêche la vente des livres ” du grand maître” dont la diffusion reste somme toute assez confidentielle compte tenu des éditeurs : je n’ai pas vu en tête de gondole ou même en rayon la promotion des livres du dr MdL à la FNAC ou à CULTURA ! Et c’est bien dommage pour al santé de tous.
        Enfin quand vous dîtes qu’il est ” secondé par les groupies (homme et femmes, point de sexisme) qui forment la garde rapprochée” je prend ça pour une insulte à mon intelligence et à mon indépendance d’esprit .! Somme toute, vous me/nous (ceux qui s’expriment sur le Blog ou le site que vous incriminez) voyez comme de vils larbins servant la soupe à un gourou qui ne dit pas son nom.
        C’est mal me connaître (j’ai pris votre charge comme une attaque personnelle…) et si je n’interviens pas de manière plus vive parfois, c’est que mes opinions politiques ou même philosophiques pourraient choquer plus d’un et seule ma bienveillance à leur égard met frein à mes commentaires.
        Sur quel autre site ou blog de parfaits inconnus comme vous ou moi , pourraient poster des liens comme celui-ci :
        http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/monsanto-aurait-cr%c3%a9%c3%a9-des-groupes-de-faux-agriculteurs-pour-d%c3%a9fendre-le-glyphosate/ar-BBOvyLk?li=BBoJIji
        ouvrant parfois des discussions passionnantes ?
        Alors, cher Hervé02, même si vous oeuvrez sur d’autres blogs d’un manière plus acerbe, réservez à celui-ci et à son auteur ainsi qu’à son ou ses concepteurs, un peu plus de bienveillance. .

        1. Est-il possible , sur ce blog , de s’interroger à propos de l’AIMSIB ? ( si la réponse est non , couic au ciseau et on n’en parle plus )

          J’ai été parmi les premiers adhérents de cette assos ( j’avais pour des raisons géographiques refusé de faire partie des 12 apôtres , Vince s’en souviens ) .
          En 2017 et 2018 , je n’ai pas payé la cotisation , car je désapprouvais une partie de la gestion de l’assos ; je tiens à souligner pour éviter toutes confusions que j’ai une très grande admiration pour à peu près tous les membres fondateurs – hors Xavier C. et Lionel L. qui m’ont traité comme un SDF qui forcerait l’entrée chez Faucon –
          Ancien donc , je me suis rapidement demandé à quoi servent les adhérents (hors les 30 € annuels ) ?
          Reçoivent un compte- rendu trimestriel sur les projets et actions du Kominterm ?
          Peuvent-ils émettre des souhaits , et qui décide de la suite ?
          Hors de Facebook , quelle sont les expositions médias ou infos mails / courrier qui permettent à des toubibs ou des entités médicales de savoir qui est l’ AIMSIB , ce qu ‘elle pense de tel ou autre sujet médical ( statines / Vaccins … ) .Les contributions de spécialistes publiées sur le site AIMSIB sont remarquables , mais qui le sait , à par les habitués du blog et de la page Facebook où , spontanément , je vois mal un cardio ou un virologue s’y abonner .

          Bref, désolé de mettre un orteil dans votre délicieux cassoulet toulousain aux haricots tarbais ( les meilleurs du monde cher Rico ) .
          Se retenir quand on ne comprend bien le pourquoi du jamais , ça peut mener chez un psychanalyste , et là , pour moi c’est NON !
          Santé et chicayas atlanticos

          1. Un Président des USA, autrefois assassiné dans des des lugubres conditions, avaient eu ces mots tangibles à ces électeurs potentiels : “Ne te demande pas ce que ton association-commune peut faire pour toi, demande toi ce que tu peux faire pour ton association-communauté…
            Message reçu, monsieur l’abbé ?

      3. Alors, je vous conseille amiral la lecture du livre : ” l’entraide, l’autre loi de la jungle” écrit par le scientifique (je sais que vous aimez bien les scientifiques). Pablo. Amitié du permaculteur de l’AIMSIB

        1. J’aime bien les scientifiques, et aussi les docteurs ; et encore plus les permaculteurs…
          Un de mes éditeurs n’est-il pas Terre Vivante ?

  4. ( suite et fin )

    La posture des freudiens aujourd’hui à l’égard des découvertes scientifiques sur le fonctionnement du cerveau , qui une à une et sans que leur objet soit une anti freudisme quelconque , désavouent les théories freudiennes, cette posture donc , ressemble à celle que les anti- Freud manifestaient à l’encontre de Sigmund à la fin du 19 ème siècle ; paradoxal mon cher Watson !
    J’ai un peu lu Freud ; j’ai eu besoin de voir des psychiatres il y a 40 ans , d’avaler moults psychotropes , mais c’est dans le dialogue avec une psychologue que je me suis ” trouvé ” et que rapidement j’ai changé de métier ( lâché du solide pour du risqué ) .
    Santé et mélodies atlantiques .

    1. Ben voilà mon chéri, quand tu parles avec ton coeur – je n’ai jamais douté que tu en avais un – tu es tout à fait audible !
      Comme avec tous les praticiens, on ne rencontre pas forcément le bon du premier coup. Regarde comme cela est difficile avec un généraliste. Est-ce que pour autant tous les généralistes se valent et que leur pratique est par ce fait invalidée ? Tout le monde n’a pas besoin d’analyse. Toute les analyses ne réussissent pas. Pour toi la psychothérapie a suffit.
      Bien que tu me traites de fayot – d’autre sur ce même blog ont fait bien pire – j’aime beaucoup ce sobriquet tarbais dont tu m’affubles. Merci beaucoup !

      1. Les haricots tarbais sont les meilleurs du monde , et mon jeu de mots t’a échappé , sans doute ……

        La psychologie est consubstantielle de l’être humain , pas la psychanalyse ; la nuance est hénaurme , mon cher Watmart !

  5. Objet : C’est la crise…..!!!

    Les problèmes des boulangers sont croissants…

    Alors que les bouchers veulent défendre leur beefsteak,

    les éleveurs de volailles se font plumer,

    les éleveurs de chiens sont aux abois,

    les pêcheurs haussent le ton !

    Et bien sûr , les éleveurs de porcs sont dans la merde,

    tandis que les céréaliers sont sur la paille.

    Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression,

    les viticulteurs trinquent.

    Heureusement, les électriciens résistent.

    Mais pour les couvreurs, c’est la tuile

    et certains plombiers prennent carrément la fuite.

    Dans l’industrie automobile, les salariés débrayent, dans l’espoir que la direction fasse marche arrière .

    Chez Hydro-Québec, les syndicats sont sous tension , mais la direction ne semble pas au courant.

    Les cheminots voudraient garder leur train de vie, mais la crise est arrivée sans crier gare,

    alors… Les veilleurs de nuit, eux, vivent au jour le jour.

    Pendant que les pédicures travaillent d’arrache-pied,

    les croupiers jouent le tout pour le tout,

    les dessinateurs font grise mine,

    les militaires partent en retraite,

    les imprimeurs dépriment

    et les météorologistes sont en dépression.

    Les péripatéticiennes, elles, se retrouvent à la rue.

    1. Maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaagnifique aubépine !
      Quelle poésie !
      Quel auteur !
      D’où sortez-vous ça ? On se croirait avec Madame la Marquise !
      Tout va très bien !

      1. Pas moi l’auteure !!!
        Dites-donc, l’ambiance n’est pas à la rigolade!! si j’avais su !! …

    1. Malbouffe et sédentarité sont les deux mamelles de l’obésité .

      ( pourquoi accuser le système de santé ricain ou autre ? les individus ne sont donc pas responsables de leur actes , )

      Santé et bio-bouffe atlantiques

  6. On peut être surpris – pas trop quand même – de voir que l’invocation du Divin est aussi souvent le fait de gens qui sont passionnés de sciences ……. – comme si Ch. Darwin ou SJ Gould entres autres – n’avaient jamais existé .
    Dans le même ordre , alors que les neurosciences démontrent jour après mois que les théories freudiennes sont obsolètes ( récente confirmation par imagerie du cerveau que l’ EMDR évacue bien les souvenirs traumatiques, du cortex pré-frontal vers d’autres zones du cerveau , moins ” obsédantes ” ) .
    Pareil pour le Bacloflène dans le traitement de l’alcoolisme : alors que la psychiatrie freudienne – omniprésente en France – échoue régulièrement avec les alcooliques , un simple myo-relaxant pris à fortes doses ( individualisées , avec des effets adverses relativement modérés ) arrive à sevrer les malades et annihile l’effet ” craving “.
    Le Tonton ( C ou T j’ai hésité ) Marc qui dégommait le Baclofène dans un papier rageur il y a quelques mois , doit se manger les doigts ou ce qu’il veut , lui le freudien ultra compulsif .
    Bref , paradoxes à tous les étages , oxymores dans les escaliers, et mézigue au milieu .

    Santé et sourires jaunes atlantiques .

    1. tenez @Ribouldingue ( pas tant que ça…), pour vous et la multitude une chanson, peut-être la plus belle du répertoire de Kendji Girac et Claudio Capéo dont le refrain me convient et me correspond plus tôt bien :
      https://youtu.be/NuH77fbpTuU
      Au plaisir.
      Dien pardonne, le science pas.

      1. Même la plus belle de KG , je peux pas plus de 10 secondes, sinon allergies graves et tympans en ruine , sorry , je ne connaitrai donc jamais le pardon Divin .

        Athéisme génétique inguérissable .

        Santé et incroyances atlantiques

        1. @ Ribouldingue : Athée, rend grâce à dieu… pour ton libre arbitre et comme le disait le penseur Pascal, Dieu s’éprouve mais ne se prouve pas.
          En ce qui concerne Kenji Girac je n’accroche pas plus que ça, mais avec Claudio Capéo et ses superbes chansons, oui. De toute façon ça plait à mes petites filles et moi j’ai gardé un cœur d’enfant, ma carapace de vieux flic s’ étant brisée en prenant ma retraite.

      2. Ceux qui ont la chance d’avoir un jour écouter Paco de Lucia , auront toujours une allergie profonde toutes les Gipsyclowneries et autres Jobi-Joba.
        ( ou alors un soir de fête entres potes et flacons ).

        Santé et flamenco authentiques et atlantiques

        1. Ceux qui ont des oeilleres un peu moins etroites qu’un dirigeant sovietique sauront apprecier les deux.

          1. Ton com’ me fait penser au foie gras , si si !
            Celui qui goutte du Delpeymiche ou Labeytruche va trouver ça bon.
            Mais si tu tombes – comme moi – sur une ferme à l’ancienne ( toutes les fermes , hélas , ne le sont pas ) où l’on gave 21 jours à doses moyennes , sans produits auxiliaires parer à l’indigestion des canards , et bien tu ne voudras plus manger du Delpeyrie, plus jamais , sauf en enfer, et encore !

            Santé et bouffe saine atlantiques

        2. Llore, llore, Hombre de los Pirineos con los Dos Angelos !!!…
          et souviens-toi de ce temps où nous avions encore des cheveux, où nous allions pieds nus, réinventant le monde chaque jour, où toutes étaient belles et d’autres probablement beaux, où de tout nous n’aurions fait qu’une bouchée…

          https://www.youtube.com/watch?v=3KZyy8Oc1QA

          1. Cinqiouverimuche herr Professor

            Elise , admirable dans l’avant dernier CASH ( sur le plastique ) face au N° 2 de CacaCola .

            Santé et retrouvailles atlantiques .

    2. EMDR ou MDR ? Evacuer les souvenirs “vers une zone moins obsédante” est la définition même du refoulement (freudien)

      Quant à soigner les alccoolos avec des super doses de Valium (à faibles effets adverses), ça fait au moins d’1 coup 2 contre vérités

      Mais Ribouldingue c’est pas un pied nickelé ?:)

      1. Je crois qu’il vous faut de nouvelles lunettes, ami Philochard !
        Vous semblez ignorer l’ EMDR , technique utilisée depuis au moins 7 / 8 ans , qui permet en quelques séances ( et non des mois ou années comme avec la psychanalyse ) de transférer les souvenirs obsédants , du cortex préfrontal vers une structure du cerveau moins sensible ( confirmation récente par neuro- imagerie ) .

        Enfin , qui parle de Valium ? ….le Baclofène est un myo-relaxant existant depuis au moins 50 ans et utilisé pour détendre chez des patients atteints de SEP .
        Pour en savoir plus , voyez Google …

        Donc , le plus Ribouldingue des deux n’est pas celui qu’on croit .

        Santé et mensonges atlantiques font des vagues .

      2. @ Phil. Je vais verser de l’eau au moulin de @ Ribouldingue (ex. Staline) en vous transmettant deux liens tirés de l’excellent article de S&V n°1212 à propos des “molécules souvenirs” faisant état des travaux du Pr David Glanzman et du Pr David Sweatt :
        https://www.neurobio.ucla.edu/people/david-glanzman-phd
        et
        https://www.elsevier.com/books/epigenetic-regulation-in-the-nervous-system/sweatt/978-0-12-391494-1#
        C’est quand même autre chose que les vieilleries de Freud, n’en déplaise à certains psychanalystes.
        J’ ai dis plus haut ” Dieu pardonne, la science pas” … surtout quand elle se trompe et s’entoure d’un aura de prestige . Ce qu’il y a de malheureux et je crois que cela a été dit plusieurs fois sur ce blog, lorsque des “scientifiques” se reposent sur des études biaisées pour affirmer leurs “savoir” c’est la même chose que ceux qui on menti sur le cholestérol et les statines : ils ne reviendront jamais sur ce qui a fait leur “gagne pain” pendant des années, pendant toute une vie parfois.
        On en est là, d’où ” Grandeur et décadence du Système de Santé américain et du notre”.

        1. Et en plus des statines, on a maintenant les “casseroles” des vaccins à se trimbaler…

          1. Le dogme Statines tombera avec les brevets.

            Le dogme “non association entre vaccin HB et maladies auto immunes” restera, à grand coups d’études moisies et frelatées.

            Pour des gens qui n’ont pas le choix (obligation légale). ça me fait toujours un peu mal au cœur d’aller sur des forums d’étudiants en médecine et en voir certains qui s’interrogent sur le lien entre leur vaccination et leur lupus survenu quelques mois après…

        2. Ouaip, et n’oublions pas non plus les “vieilleries” de Jésus, Montaigne, Descartes, Galilée, Newton, Platon…

          Rassure-toi mon cher inox, il y a longtemps que les anti-Freud ont été “psychanalysés”…

          1. Mais, phil, je ne comprends pas! Newton, Galilée et autres ont été des précurseurs, des maillons de la chaîne,
            pas des “maillons faibles” !! ils étaient sacrément érudits !!
            Dans quelques décennies ou siècles, comment seront qualifiées nos découvertes d’aujourd’hui ? peut-être bien désuètes ? nous sommes de nouveaux “maillons” et ce n’est pas près de s’arrêter … il y en aura d’autres, espérons-le …

          2. Il serait temps de dépsychanaliser les freudiens !

            Santé et ordonnances atlantiques

          3. Se référer exclusivement à une théorie thérapeutique plus que centenaire , penser que les découvertes des 30 dernières années sur le fonctionnement neuronal du cerveau sont négligeables , c’est faire injure au génie humain en général , insulter le savoir nouveau , se priver d’une ouverture d’esprit .
            Dans quel autre domaine de la pensée humaine observe-t-on une telle fermeture d’esprit ?

            Santé et méninges atlantiques .

          4. Au pif, l’homeopathie ? Et elle colle un bon siecle de plus a la psychanalyse de Freud.

          5. @ Akiraton

            L’homéopathie est un choix de soins ponctuels qui engage pour peu de temps , de fric et n’exclut pas de changer rapido si ça coince .
            Rien de comparable avec la psychanalyse , dont les effets sont à long terme ( on sait quant on y entre , mais la porte de sortie est très souvent lointaine , et ça coute une grooooooosse blinde ) .

            Santé et freuderies atlandiques .

          6. @ Philochard et Artr’ico ( tarbais les fayots dans le cassoulet , hein )

            Donc les psychanalysés n’ont plus de ” monstres ” ou bien les ont sous contrôle …..assez risible !
            D’accord pour dire que la psychanalyse est une philosophie , et que Sigmund n’a fait que rassembler des savoirs anciens ( complexe d’Oedipe , interprétation des rêves , inconscient , transfert …etc )
            Mais , et j’insiste , si vous suiviez l’actu des découvertes récentes sur le cerveau , les théories freudiennes sur les rêves sont obsolètes , le complexe d’Oedipe n’a pas la plus petite réalité démontrée, l’inconscient à l’instant ou j’écris représente moins de 1 / 1000 de mon activité neuronale …etc …)
            Les syllogismes , ami Artricotarbais sont térrrriffiant ( Tout ce rare est cher – le bon marché est rare – donc tout ce cher est bon marché ) . Manque grandement de sciences actuelle , hors de la culture des noyaux verts

            Santé et ultime message psy face au mur ( de l’atlantique )

          7. @Tarbais

            Erreur d’appréciation du réel ! Le bon marché n’est pas rare, il est devenu la règle par laquelle les marchands veulent écouler leurs produits. La qualité n’est jamais au coeur de la question, c’est le flux et le quantitatif qui sont les instruments pour atteindre le coeur de la cible ; et c’est par eux que l’on fait fructifier la marge bénéficiaire. Les pauvres étant sur le marché la plus grosse part, c’est une masse de merde qu’il faut leur proposer et, comme chacun sait, cela est beaucoup moins cher à produire même si le coût de vente est faible, c’est le volume qui fait exploser les bénéfices.
            Votre syllogisme est une démonstration par l’absurde d’une réalité pourtant si tangible.

        3. Le système de santé français est certes imparfait , mais il est plus utile de s’attaquer à un sujet précis – comme le chef du blog blog le fait ici – que de généraliser ; d’ailleurs , si quelqu’un connait un système de santé européen ou moldave aussi bon que le notre , qu’il s’empresse d’y aller se faire soigner et nous donner l’adresse .
          Ne pas oublier que le système , les systèmes , sont conçus et exécutés par des humains imparfaits ( conçus eux-mêmes par Dieu , à son image impar ……..zut zut on stoppe là , le chat se mords la queue et c’est souvent annonciateur d’orages ) .

          Santé et bizarroïderies atlantiques

          1. Ne confondons pas le système de la Sécurité Sociale Français qui a été mis en place pour le bien de tous ( en principe) par des gens qui avaient encore des notions, des valeurs de bien public, avec le système politique de la santé que “les politiques” de la santé sont en train de démantibuler à coup de mensonges et d’obligations qui n’ont rien à voir avec la santé de ceux qui y ont droit tout cela pour du profit … Business, business …

          2. @ Inox

            La Sécu est une assurance contre la maladie , les AT , + aides via la branche famille – la CAF – ( en gros )
            Le système de santé , ce sont les hôpitaux , cliniques , et médecins ( en gros ) .
            Ce que vous critiquez , sont des décisions ministérielles que le système est tenue d’appliquer.

            Santé et nuances atlantiques

          3. Correction à mon post du 16 à 7h36 ( heure bizarre , car j’ai écris hier soir vers 21 h et … )

            C’est bien le conscient qui représente 1/1000 (chiffre contestable , mais surement énorme ) de l’activité du cerveau , lequel contrôle- hors de portée de la conscience – tous les flux et systèmes nerveux , cardiaques , productions de neuro-transmetteurs , d’hormones , dialogue montant et descendant avec le microbiote …etc… etc .
            Tonton Sigmund connaissait-il le microbiote ?….. la mélatonine ?….. les mitochondries ?…. les cellules souches ?

            Dormez en paix chers freudiens , la fin approche .

            Santé et cartomancie atlantiques .

      3. Mais, au fait, Socrate, avec sa “maïeutique”, n’était-il pas un pionnier en matière de psychanalyse ? quoique philosophe.
        Pour lui, pas de refoulement, il fallait “cracher le morceau”, ce que je conçois aisément! mais je parle de quelque chose qui m’est bien étranger!
        En tout cas, le pauvre , il se montrait bien dérangeant à son époque!

        1. DSL de ce HS abusif, mais difficile de résister : Socrate parle de l’art de faire accoucher les esprits, c’est l’inverse du refoulement donc, mais on ne peut plus “freudien” !
          “Connais-toi toi-même” du même Socrate n’est rien d’autre que la prise de conscience.

          L’aspect intolérable de la chose explicite la haine de la psychanalyse

          1. Aucune haine, Philochard ,

            Juste un constat : les neurosciences infirme la théorie freudienne , suffit de lire et écouter ce qui se passe dans le monde des sciences , AUJOURD’HUI !

            Sans rancune .

            Santé et socrateries atlantiques

          2. Dans le système égotique – et non érotique, vous aurez noté – dominant ce monde, imaginer qu’une part de soi-même puisse échapper à la toute puissance de sa personne est chose tout à fait inacceptable. L’individu roi est infaillible et la promesse marchande lui garantit que tout lui est dû. Et vous voudriez l’amputer de la maitrise parfaite de son inconscient ? Seul dieu, Monsieur, est autorisé en la matière. Vous prendriez-vous pour dieu, Monsieur ? Savez-vous que pour cela nombre de gibets et de brasiers furent dressés ? Le scientiste est comme le croyant, tous deux ont besoin de certitudes, et aller fouiner dans les recoins du non-dit, c’est comme les mettre à nu, une nudité que nul ne saurait voir si ce n’est le créateur ou encore la toute puissance technologique. L’interprétation des rêves et des visions est une pratique ancienne, avant la psychanalyse les chamans la pratiquaient déjà et savaient soulager leurs contemporains de certaines de leurs terreurs. Et la psychanalyse, au grand désarroi de ceux qui « n’y croit pas » – n’est-ce pas là le point de vue du croyant ? – a aussi une histoire et ne commence ni ne se poursuit qu’avec le seul Sigmund le libidineux qui, déjà en son temps, était mal jugé par les bonnes moeurs outrées que l’on puisse dire, montrer et voir… le sexe ! C’est vrai qu’aujourd’hui, il – le sexe – est devenu outil de propagande et argument commercial – avez-vous remarqué à quel point la qualité des automobiles pouvait être vantée par la forte poitrine et la délicieuse échine d’une femme-objet propre à nourrir bien des fantasmes masculins ? – Et puisqu’il est devenu visible – le sexe – même là où il est seulement fantasmé, la psychanalyse – souvent réduite au seul libidineux – n’est plus utile. L’époque a les syllogismes qu’elle peut.

          3. Maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaagnifique rico !
            Quelle prose !
            Quel auteur !
            Quelle hauteur !
            Merci !

          4. @ Aggravons donc le HS si la modération le permet : flinguer un auteur – ou une oeuvre – sans jamais l’avoir lu est 1 sport des + à la mode.

            Avant de déclarer Freud obsolète, encore faudrait-il savoir de quoi on parle. Grosso modo (je dois fairecourt), il s’agit, par une thérapie qui demeure angoissante mais ne pourra jamais être obsolète, de faire passer au niveau conscient des conflits au préalable refoulés, et par cela même insolubles.

            En effet, comment résoudre 1 conflit dont on ignore l’existence ?

            L’extension du concept est – philosophiquement – considérable et s’étend bien au-delà de la psychologie. Car il s’agit ici d’accepter des monstres dont on a décidé de nier l’existence, cela s’étend même à la politique.

            Un conflit refoulé (par définition irrésolu) donne naissance à une névrose (angoisse/dépression). Qui n’a pas sa petite névrose ?

            Plus d’1 siècle après son éclosion, la psychanalyse continue de mettre en rogne, preuve qu’elle touche là où ça fait mal.

  7. Ah mon dieu, le pauvre Long Fraye !!!
    Quelle indicible douleur d’avoir à supporter le nouvel empereur, c’est vrai que les précédents étaient tellement plus agréables ou du moins lui laissaient-ils l’occasion de mener à bien sa petite entreprise médiatique. Mais celui-ci, l’ingrat, abandonnerait-il à ses sbires de faire taire notre prodigieux penseur aux seules fins de lui plaire ? Vils laquais d’un prince pervers. Non, c’était sans compter avec notre somptueux pamphlétaire qui, dans un sursaut de révolte indignée, s’est fait « digitaliste » , poète du doigt * !
    Il est vrai que chacun ne peut avoir le brio et le courage de l’auteur de « Napoléon le petit » , qui fit le choix de l’exil, malgré la levée du bannissement, ne cherchant nul compromis par lequel il aurait pu trouver confortable position en échange de quelques timides contestations : « Qu’on le sache donc, et qu’on se hâte, et, du moins, qu’on brise les chaînes, qu’on tire les verrous, qu’on vide les pontons, qu’on ouvre les geôles, puisqu’on n’a pas encore le courage de l’épée ! Allons, consciences, debout ! Eveillez-vous, il est temps ! »
    Non, celui-là préfère le gras, l’obscène quand il décrit celui qu’il tient pour responsable de ses soucis. Pour peu, il nous ferait apprécier celui pour lequel on a tant de mal à trouver quelque sympathie. Comme quoi la fausse critique est la mère de bien des idées fausses.
    Dans une époque où le vulgaire triomphe, celui qui veut plaire à son public ne trouve d’autres mots que ceux de la grossièreté, tenus, probablement, pour le comble de la critique. Quant à mal traiter le puissant pour sa vilénie autant avoir recours à l’esprit : « Si on le juge en dehors de ce qu’il appelle ‘‘ses actes nécessaires’’ ou ‘’ses grands actes’’ , c’est un personnage vulgaire, puéril, théâtral et vain. Les personnes invitées chez lui, l’été, à St Cloud, reçoivent, en même temps que l’invitation, l’ordre d’apporter une toilette du matin et une toilette du soir. Il aime la gloriole, le pompon, l’aigrette, la broderie, les paillettes et les passequilles, les grands mots, les grands titres, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. En sa qualité de parent de la bataille d’Austerlitz, il s’habille en général. Peu lui importe d’être méprisé, il se contente de la figure du respect .»
    Mais que notre homme se rassure, déjà, du côté de Figaro*, on s’ébahit et l’on s’indigne que celui que l’on compte parmi les nouveaux croisés soit la malheureuse victime conjuguée de France Cul et France 5 ( doigts ? ) Oui, très vite, il pourrait trouver une nouvelle tribune aux côtés d’Alain et d’Éric pour libérer le Saint Sépulcre des mains de ces barbares orientaux ! Si vous avez aimé sa poésie digitale, vous serez subjugués par son traité partial de l’histoire des peuples et civilisations. Et puisque vous vous intéressez à la médecine, vous sombrerez d’admiration à son « Deuil de la mélancolie » par lequel il maltraite tant de médecins incapables de lui avoir diagnostiquer son dernier AVC ; lui qui avait tant vanté les mérites d’un mode de vie épicurien, s’en voit aujourd’hui contraint à payer les conséquences, préférant en faire porter la responsabilité à quelques faillibles personnages.

    Comme l’aurait dit le grand Victor au soir de sa vie « Aimer, c’est agir »
    À nos z’ Émours !

    * http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/10/07/01016-20181007ARTFIG00045-michel-onfray-deprogramme-de-france-5-apres-une-lettre-polemique-contre-emmanuel-macron.php

    Santé et critique littéraire méditerranéennes

    1. Salut Ami Rico,
      Pas certain que son appreciation de l’epicurisme soit celui de l’orgie quotidienne comme on pourrait se le representer … le sens du mot s’est singulierement devoye quand il est passe dans le langage courant. C’est vrai qu’il pris du poids ces dernieres annees mais les raisons peuvent etre multiples …
      Je te trouve bien severe avec lui. Si je ne le trouve pas forcement indispensable comme philosophe, je trouve que ses efforts d’education populaire a la philosophie sont tres louables.

      1. IL a avoué sur un plateau tv ( la 5 ) avoir trop picolé et pas que ….
        D’autre part , ce même soir , il ne critiquait pas le système de santé , mais certains toubibs parisiens qui n’ont longtemps pas détecté ou mal son AVC et surtout l’un d’eux qui lui demandait 500 € pour la consultation !

        Je suis assez d’accord avec Le Dab’ du blog : un type bien cultivé avec qui on aimerait passer du temps à dépatouiller le présent , le passé et le futur .

      2. C’est parce que je l’ai beaucoup écouté et un peu lu que je suis aussi sévère. Tu sais, c’est comme en amour, on commence par être séduit et puis, petit à petit, en connaissant l’autre beaucoup mieux, les critiques surgissent jusqu’à devenir acerbes. Probablement m’attends-je à encore mieux de lui et je n’ai finalement rencontré que quelque chose de très convenu voire terriblement décevant. Sur le monde musulman c’est un ignorant qui se fait fort d’une culture qu’il ignore. Tiens 2 petites choses qui ont de quoi nourrir sur le sujet :

        https://blogs.mediapart.fr/julien-lacassagne/blog/290316/michel-onfray-penser-l-islam-sans-le-connaitre

        https://www.lemonde.fr/festival/article/2018/10/01/l-ecrivain-algerien-kamel-daoud-contre-attaque_5362607_4415198.html

        Amitiés

        1. Je suis aussi ignorant que lui du monde musulman , même si deux de mes meilleurs potes ( perdus de vue pour cause d’éloignement géographique ) sont d’origine algérienne

          Santé et controverses du Sud .

  8. En tout cas, cher Docteur, votre billet est encore une fois percutant et si juste… Notre système de santé est en effet décadent, je dirais même lamentable pour ne parler que de l’obligation vaccinale et de la prise en charge des patients, suppression des hôpitaux de proximité au profit de la privatisation ( faut bien que certains se fassent de blé ), dirigisme du corps médical qui n’a ou n’aura même plus la possibilité de soigner dans la réflexion, faut appliquer, faut appliquer les directives de la Hauuuute Autorité de Santé et tant pis pour ceux qui pâtissent gravement d’effets secondaires toxiques, même chose pour tous : On est tous pareil pas vrai ? un patient souffreteux ou atteint d’une maladie auto-immune c’est la même chose qu’ un gaillard plein vie, un nourrisson c’est comme une personne fortement dépendante en EHPAD, un traitement pour une femme c’est pareil que pour un homme etc… Pôvre de nous! Tenez, pour les EPAHD, qui s’en préoccupe ?

    1. J’ai beaucoup écrit sur les oméga-6. Je vous renvoie à cette problématique.
      J’aime bien les auteurs mais là…
      Je n’ai pas le temps de reprendre ça maintenant, désolé !

    1. Merchi beau choux ; j’espère que je ne suis pas le seul à apprécier…
      Dire qu’on donne le Nobel de Médecine à des couillons et rien à elle…

  9. C’est quoi l’embrouille de la notation des articles de MdL avec des étoiles ? Il faut le supprimer ça… on est pas des profs, MdL n’est pas un élève et inversement. Faut la supprimer cette “notation”…

    La société internet veut INFANTILISER le citoyen. Je ne veux pas être infantilisé, je ne veux pas infantiliser les citoyens et je considère MdL comme un citoyen avant d’être un cardiologue …

    Billet intéressant de Jean-Baptiste Blanc au sujet de la dernière offensive de AMGEN pour vendre des anti-PCSK9.

    https://30ansplustard.wordpress.com/2018/10/03/amgen-sans-gene/amp/?__twitter_impression=true

    La pub Amgen, on la retrouve aussi dans des petites gares de l’est de la France.

    1. Et puis c’est quoi “reply”? Bon la page de garde est pas mal, un peu zen, presque vegan, mais ce nouveau look, ça change quoi au fond ? Réponse: RIEN

      1. C’est vrai que je vois pas tres bien ou est le changement par rapport a l’anciennce version. Y a plus de cactus …

          1. c’est pourtant marqué :

            “On avancera différement pour le design (lot2).
            D’autres nouvelles bientot
            Les webmasters.”

            Patience dans l’azur, mais Mr le webmaître, urgez 1 peu SVP !

          2. Les webmasters sont des bénévoles et amis. Merci d’être courtois !

  10. Pour illustrer la décadence (en fait la corruption)du Système de Santé américain regarder cette extraordinaire video sur la maladie de Lyme au USA

    https://www.youtube.com/watch?v=MQEEtXtrdQg

    La situation est la même en France

    Elle vous permettra de sauver des santés et des vies!

    1. @ staline : C’est quoi ce post ? Mon cerveau fonctionne très bien, bien qu’amoindri par 10 ans de statines. Quant à “Staline” je préfère ne pas m’étendre sur le sujet, je le mets dans le même sac qu’ “Adolph” c’est vous dire…

      1. S’agit pas de juger telle ou tel , mais de comprendre comment le cerveau fonctionne .
        Suis-je clair ?

        1. L’article est pas mal mais j’en ai un plus intéressant à vous proposer : “Mémoire / On à découvert les molécules des souvenirs” Très bel article dans la revu S&V n°1212 de Septembre 2018, de la page 60 à 75 sur la mémoire épigénétique qui relie tout le vivant. C’est peut être là que se cache l’âme….”
          C’est une réponse que j’ai fait à @ Jean-Marc plus bas. Vous devriez le lire mais je ne sais pas s’il est accessible sur le net.

          1. Sorry sir , mais je suis abonné à S & A .

            Mon lien vers ce site Québécois n’est pas qu’un article ; mais en plus de papiers sur des sujets ” brûlants ” à propos du cerveau ( mais pas que … ) , ce site est une mine dans TOUS les domaines du cerveau ( émotions – sommeil – plaisir et douleur – mémoire – pensées – langage …etc ….etc
            Et le rédacteur unique bataille chaque années pour réunir quelques dollars et faire vivre ce site , chapeau !

  11. 740 – AVONS-NOUS UNE ÂME?
    Posted by Yves Ponroy
    Cette question parait banale, mais elle est fondamentale ! Sommes-nous seulement une machine biologique perfectionnée qui va retourner en poussière ou bien restera-t-il quelque chose après notre mort ?

    Je sais que beaucoup d’entre vous ont une réponse tranchée et définitive sur la question. D’autres, dont je fais partie, se posent encore des questions…

    Le monde occidental est imprégné de la pensée scientifique et rationnelle qui veut que tout se mesure et se quantifie. La science promet qu’elle peut disséquer et comprendre l’ensemble de l’univers, décrypter tous les mécanismes à l’œuvre, depuis l’infiniment petit jusqu’à l’infiniment grand.

    Or, personne n’a jamais vu une âme, personne n’a pu en peser une. Descartes la localisait dans la glande pinéale, les Indiens dans le chakra du cœur, mais aucun instrument de mesure n’a jamais décelé dans le corps humain la moindre entité qui pourrait ressembler à une âme. Donc, quand vous êtes mort, vous êtes bien mort, sauf pour quelque temps dans la mémoire de ceux qui vous ont connu…

    Le point de vue des cyniques
    Cette approche est inattaquable et fait le jeu des cyniques. Si nous ne sommes qu’une machine biologique, si nous venons du néant pour y retourner prochainement, si rien ne nous relie à un ensemble plus vaste, si nous sommes là sans but et sans dessein, dans ces conditions, la vie est absurde, en effet.

    Pourquoi s’encombrer de morale ou d’éthique ? Puisque notre vie est absurde, vivons-la dans la jouissance du présent, « profitons de la vie » comme disent les vendeurs de bonheur. D’ailleurs « carpe diem » est à la mode, nous vivons en Occident l’époque du développement personnel, de l’épanouissement individuel, du culte de l’ego.

    Dans ces conditions, seule la loi permet de vivre en société, sinon tout serait permis. Tuer celui qui nous gêne ne porterait pas à conséquence, la mort n’étant que la mise au rebut d’une machine sans valeur. Pourquoi s’encombrer des enfants que nous ne voulons pas ou des vieillards qui coûtent plus qu’ils ne rapportent, puisque la vie n’a pas de valeur ?

    Bref, si nous n’avons qu’une dimension matérielle, sans transcendance, si nous ne sommes pas reliés au reste du cosmos, nous n’avons aucune responsabilité, ni vis-à-vis de nous-même, ni vis-à-vis des autres. Les « Droits de l’Homme » ne sont alors qu’une supercherie de plus, mise en place pour remplacer les religions qui ont perdu leur crédit!

    Pour ceux qui doutent
    D’un autre côté, face à cette vision effrayante, il y a ceux qui tentent de nous rassurer et qui plaident en faveur de l’existence de l’âme. Ils tentent d’apporter des preuves indirectes pour ceux qui doutent, car ceux qui affirment qu’ils ont une âme ne disposent que de leur intuition profonde.

    Parmi ceux qui doutent, mais qui aimeraient bien croire, je citerais François de Witt, polytechnicien, qui a écrit un livre que je vous recommande et dont le titre est tout un programme : « La preuve par l’âme ».

    La question est de savoir si nous avons quelque chose en plus qui nous distingue des robots. Avons-nous une dimension cachée, une énergie subtile qui va survivre à notre corps physique ? Après tout, les physiciens spéculent bien sur l’énergie sombre qu’ils n’ont jamais vu et qui n’existe que dans leurs formules mathématiques… Seulement 5% de l’univers est actuellement accessible aux instruments de mesure !

    Notre monde est régi par la trilogie de la matière, du temps et du mouvement, qui constituent nos limites sur lesquelles on se heurte depuis que nous sommes incarnés. Lors de ce processus d’incarnation notre conscience se serait individualisée, en provenance d’un plus grand Tout.

    Les indices sérieux
    A l’appui de cette hypothèse séduisante, on peut citer un certain nombre de phénomènes psy particulièrement bien documentés, qui accréditent la thèse d’une conscience cosmique : la transmission de pensée, la vision à distance, les rêves prémonitoires, la précognition et les phénomènes de synchronicité, sans parler de ceux qui se souviennent de leur vie antérieure.

    Dans ces manifestations qui dépassent notre pensée rationnelle, habituée à la logique qui va de la cause à l’effet, il faut envisager la possibilité d’un monde différent de notre monde matériel à l’intérieur de l’espace-temps, et auquel on pourrait parfois avoir accès et puiser dans cette connaissance universelle.

    D’autres phénomènes sont tout aussi intriguants, à commencer par les expériences de morts imminentes (NDE ou Near Death Experience) dans lesquelles les sujets qui sont arrivés aux portes de la mort rapportent souvent un sentiment d’extase après avoir progressé à travers un tunnel de lumière. Des milliers de cas semblables ont été rapportés sous toutes les latitudes.

    Ce qui est étrange dans les NDE, c’est la capacité de survoler son corps, de voir et d’entendre les propos échangés, y compris dans la pièce à côté, comme dans une vision globale.

    La communication avec les morts a été pratiquée par des milliers de gens et la précision de certaines informations recueillies permettent d’écarter la possibilité de supercherie. Chacun peut faire cette expérience assez facilement et cela permet d’ébranler un certain nombre de certitudes ! Si les morts peuvent nous envoyer des messages, c’est donc qu’ils ne sont pas tout à fait morts : CQFD

    Quelle serait cette énergie qui subsisterait après la mort physique si ce n’est l’âme ? Finalement, l’existence de l’âme n’est pas plus étrange que l’intrication quantique !

    L’énigme de la conscience
    Tout s’éclaire. Notre expérience consciente de tous les jours n’est qu’une fraction de nos possibilités. Le cerveau serait la grille d’entrée de la conscience, donnant accès à une conscience plus vaste. L’âme serait cette connexion à un réseau universel dont nous sommes partie intégrante.

    Le cerveau humain serait un système quantique macroscopique. Ses structures peuvent entrer en résonance avec des sources d’information auxquelles elles sont liées, quasi instantanément, par la fameuse intrication (non-localité) des entités quantiques.

    Il faut faire remarquer que si nul n’a pu localiser l’âme, il en est de même pour la conscience. « Jusqu’à présent nous ne pouvons localiser aucune région dont l’activité neuronale corresponde à l’image précise que nous avons du monde » affirmait Francis Crick, le découvreur de la structure en hélice de l’ADN.

    Lorsque l’énergie devient matière, elle s’alourdit et perd en fluidité. L’incarnation procède de même et nous limite. Nous étions spirituels avant de nous matérialiser, transcendants avant d’être immanents, comme disent les mystiques. « Borné dans sa nature, infini dans ses vœux, l’homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux » selon Lamartine, le poète.

    Je terminerais cette courte réflexion sur un sujet infini, par la très belle phrase de Pierre Teilhard de Chardin qui résume tout: « Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle, mais des êtres spirituels vivant une expérience humaine ».

    1. Bonjour
      Le livre d’Antonio Damasio :”Spinoza avait raison : Joie et tristesse, le cerveau des émotions “,
      donne des directions de reflexion et permet de decouvrir ou redecouvrir Spinoza et son ” conatus”.
      A +

    2. @ Aubépine : Très beau texte qui donne à réfléchir, surtout celle-ci :
      ” Quelle serait cette énergie qui subsisterait après la mort physique si ce n’est l’âme ? Finalement, l’existence de l’âme n’est pas plus étrange que l’intrication quantique !”

      1. Voilà deux notions qui sont à même de provoquer une avalanche d’interrogations; l’âme et son lien avec “le quantique”.
        A vos stylos, vous avez 4 heures.

        1. le “quantique” (des cantiques bien sûr) c’est – quand même – de la matière, or l’âme et Dieu ne sauraient en être, pour des raisons que la raison ne saurait connaître…

          Chercheurs de tous poils, physiciens et théologiens de tous ordres, au-delà de cette limite abandonnez toute espérance, car comme l’a définitivement dit le grand Blaise, il s’agit d’une vérité “d’un autre ordre”

        2. Comme je n’ai aucune connaissance en “quantique”, mais que parfois je me pose des questions insolubles sur l’âme je préfère être plus matérialiste en la rapprochant de cette découverte : “Mémoire / On à découvert les molécules des souvenirs” Très bel article dans la revu S&V n°1212 de Septembre 2018, de la page 60 à 75 sur la mémoire épigénétique qui relie tout le vivant. C’est peut être là que se cache l’âme…. ( Il m’a fallu 5 ms pour vous répondre et pas 4 h).

      2. Effectivement, beau cheminement qui suscite pas mal d’interrogations!
        Et que dire, que penser ,d’une personne qui a le don d’arrêter une hémorragie, de couper le feu (effets indésirables des rayons ou autres), d’enlever le psoriasis (du jour au lendemain …) sans toucher la “patiente” (inapproprié) de l’arrêter de fumer, de la soulager de plein de choses sans jamais s’occuper de “son mal” … seulement rééquilibrer ses énergies et lui permettre ainsi de retrouver la voie de la guérison ? …
        Bien obligés d’admettre qu’il y a un “invisible”, une force vitale qui régit tout ! Et pourquoi l’âme ne s’imbriquerait-elle pas dans ce tout ?

  12. Bonsoir Cher Jardinier extraordinaire, vous m’avez manqué, vous et vous autres :
    Phil l’espiègle, un peu lémurien- malin et perspicace très très intéressant.
    Inoxydable le valeureux, celui qui parle aux simples qui sait l’euphorbe réveille-matin et l’herbe aux charpentiers.
    Barahj le mystérieux, l’homme du désert infini qui cherche et cherche encore !
    Akira le septique d’une grande intelligence, si belle.
    Dreamer l’homme qui nous fait comprendre l’incompréhensible et qui est si charmant.
    Docteur Rehby, très très cher Docteur, celui qui manque, me manque terriblement et qui manque à tous.
    Ricom’Art, tout un poème, impossible à dire car c’est un poème, avec son air penché , sa délicatesse merveilleuse et son style !
    Reliquet, cher cher Docteur, vous me faites envie, je ne sais pourquoi, envie d’être, d’exister, de parler et de rire, voilà tout ce que vous me donnez, envie de vivre pleinement, merci.
    Cher cher Docteur de Lorgeril vous portez tout ces sentiments avec vous, dans votre sillage d’Amiral et je vous en remercie. Vous m’avez tous manqué, merci à vous tous (j’en ai oublié beaucoup) d’exister.

    1. nous voilà avec les caractères de La Bruyère, bien senti, un lapsus quand même pour Akira : “Septique : « infectieux, qui porte des germes pathogènes”. Ah ce phil facétieux

      1. Hum ! désolée….donc…. sceptique ! merci de votre délicatesse, car il y avait bien entendu la “fosse” !!! dans le même esprit “facétieux” et merveilleusement piquant ! merci.

  13. @Akira

    Lorsque l”on veut tuer son chien, on l’accuse…

    Si dans les mémoire de staline ou d’hitler on trouvait un paragraphe qui expliquait que 2 et 2 font 4, devrait-on ré-écrire toute notre science ? Ce qui est dommage c’est que des ‘vérités’ ne puissent être entendues que sur des médias trop alternatifs.

    Que cela vous irrite de recevoir des mails sur le bénéfices du poireau en cas de sécheresse vaginale est compréhensible (alors que tout le monde sait qu’il vaut mieux de la courgette épluchée,même sis ça frotte un peu trop) ; le truc c’est que cela est possible uniquement parce que la ‘propagande’ officielle ne convainc plus personne et que personne de sérieux ne la combat. La nature ayant horreur du vide, la niche se remplie.

    Dès lors, plutôt que de faire la fine bouche avec toutes les réalités alternatives, en prenant avec des pincettes ce qui est affirmé , il pourrait être bien d’avoir la même démarche avec ce qui est considéré comme vérité absolue, et sortir du main-stream si rafraîchissant. Les 11 vaccins vont sauver le monde ? Le croire, pourquoi pas. Mais il faut alors expliquer scientifiquement pourquoi on réfute la théorie que les vaccins vont détruire l’humanité : pourquoi cette théorie est inférieure à celle que l’on accepte.

    Une fois que cette démonstration est faite… ita missa est. en attendant… faut prendre goût au poireau.

    1. hervé 02 : j’ajoute pour ma part que certains préfèrent tuer le messager plutôt que relayer le message. Ca pue ? Et ça , ça ne pue pas ? :
      https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/photos-de-macron-a-saint-martin-le-208127
      voir le regard énamouré de l'”homme” en cravate …
      “Mais dès cette première photo (qui évoque l’imagerie du gangsta rap), on a comme un doute concernant le respect dont jouit le chef de l’État. Le jeune homme à gauche fait un bon gros doigt d’honneur (adressé à qui ? au Président ?) et a le futal baissé, laissant apparaître son caleçon. La grande classe. La position de la main du Président peut aussi, sur cette photo, prêter à équivoque…”

      1. Ouahahaha … Je me sens un peu moins seul dans mon appréciation des photos diffusées par Agoravox. Un certain philosophe avec qui je ne suis pas toujours en accord politique mais qui a des analyses fines et percutantes se voit supprimé ses moyens d’expression médiatiques … France , pays de la liberté ? Voyez plustôt :
        http://www.msn.com/fr-fr/actualite/tv-medias/michel-onfray-d%c3%a9programm%c3%a9-de-france-5-apr%c3%a8s-une-lettre-pol%c3%a9mique-contre-emmanuel-macron/ar-BBO34a1?li=BBoJIji

        1. Être censuré, voire calomnié, par le magazine de la santé n’est que “banal” ; c’est un connaisseur qui vous le dit…
          Même chose à France Culture qui a été reprise en mains ; il était temps…
          Ça m’étonnerait que Notre Napoléon 5 s’en soit mêlé… Sont tellement cuculs au prestigieux magazine… z’ont pas besoin qu’on les aide à l’être encore plus…

        2. “supprimer l’expression médiatique” de Michel Onfray est une preuve de santé mentale de notre pays. A force de réseaux sociaux sans garde-fous, certains en sont arrivés à croire qu’on pouvait dire n’importe quoi, tel tuer les bébés blancs à la crèche

          1. @ Phil :Euh … “supprimer l’expression médiatique” de Michel Onfray est une preuve de santé mentale de notre pays.” A bon ? Tout ça parce qu’il est un grand pourfendeur de Freud ?
            “réseaux sociaux sans garde-fous”…? … Et la libre expression alors ? On moins on sait ce que certains pensent , ou presque. On peut contrer, sinon c’est la pensée unique qui domine et là ” c’est toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie” ( emprunté à Platon).

          2. Bien sûr !
            Liberté et Bienveillance, les deux mamelles des sociétés heureuses !

          3. Mettre sur le meme plan Onfray (et sa critique des puissants) et un rappeur raciste me parait assez intellectuellement malhonnete.
            Ca n’a franchement rien de commun.

          4. Bien sûr ! Il est agaçant cet Onfray mais, en toute bienveillance, je serais content d’être son ami, les bavardages de fin d’après-midi avec lui ne doivent pas être ennuyeux !

          5. je ne sais pas à qui je réponds, blog en travaux… Pur hasard, au moment où j’écrivais, Onfray-le-banni passait sur BFM TV face à 1 excellent Brice Toussaint qui n’en pouvait mais… Il déroulait l’invraisemblable salmigondis du bonhomme en lui demandant de s’expliquer. Et ici la défense du grand philosophe ressemblait à celle d’1 enfant d’école primaire tentant de justifier l’injustifiable.

            Bref pour les défenseur de ce maître à penser (humour), pas de panique, il reste les chaînes privées…

          6. Décidément ce pôvre Onfray qui voudrait tant plaire et être aimé déplait à beaucoup d’entre nous…

          7. Vous êtes infiniment sévère avec Onfray !
            J’aimerais bien qu’il y en ait beaucoup plus des philosophes de son calibre ! Philosopher n’oblige pas à tout acquiescer… C’est quand même plus intéressant que d’accepter de s’abêtir sans penser et encore moins à réfléchir !
            Je serais toujours pour la libre expression même si elle dérange !

        3. La lettre ouverte d’Onfray dévoile une violence incroyable. Une personnalité trouble qui étanche sa soif de haine avec un assemblage malsain de mots choisis et d’expression détaillées.
          Cette attitude est elle due à
          “Michel Onfray est « pris en charge » de l’âge de dix ans à celui de quatorze dans un pensionnat catholique tenu par des prêtres salésiens à Giel dans l’Orne qu’il décrit comme un lieu de souffrance — « Je fus l’habitant de cette fournaise vicieuse” “,? ( extrait de wikipedia)
          Oups! Je fais de Onfray.

          1. La lettre au vitriol de Michel Onfray est excellente. Pleine de satyre et de 10ème degré. Moi j’ai trouvé ça très très bon.

          2. Moi je n’ai pas le temps de le lire ; mais Onfray (qu’on aime ou pas) est loin d’être un couillon…

  14. Finalement qu’est-ce qu’on préfère, ne jamais entendre Delepine-Rader-Ludot ou accepter que ce soit sur TVL? Vu qu’on a pas le choix et que c’est effectivement la droite nationaliste seule qui à ce jour s’est clairement positionnée contre l’obligation vaccinale?
    La rédaction de TVL est dans sa ligne éditoriale, qui est dérangé peut aussi préférer aller visionner des vidéos sur les chatons, il y en plein des vachement belles sur YouTube.
    Bon je vous laisse, il faut que je retourne au golf.

      1. Un énième article de merde (ghostwriting ?) sponsorisé par un fabricant ou des autorités de santé.
        Voyons ce qu’en disent les véritables experts :
        https://www.journal-therapie.org/articles/therapie/pdf/2007/03/th071627.pdf
        Quelle pharmacovigilance pour les vaccins ?
        Hervé Le Louët1, Elisabeth Loupi2, Françoise Haramburu3, et les participants de la table ronde
        1 Service de Pharmacologie, Hôpital Henri Mondor, Paris, France
        2 sanofi pasteur, Lyon, France
        3 Service de Pharmacologie, Hôpital Pellegrin Carreire, Bordeaux, France
        Comme nous pouvons le voir, une réunion d’antivaccinalistes sans doute :
        Participants
        Atika Abelin (Sanofi Pasteur), Didier Guillemot (Centre Ressources Biostatistiques, Pasteur, Paris), Françoise Haramburu (Hôpital Pellegrin Carreire, Bordeaux), Alexis Jacquet (Afssaps), Carmen Kreft-Jais (Afssaps), Odile Launay (Groupe Hospitalier Cochin Saint Vincent de Paul, Paris), Hervé Le Louët (Hôpital Henri Mondor, Paris), Elisabeth Loupi (Sanofi Pasteur), Muriel Malbezin (GlaxoSmithKline)
        […]
        3. La pharmacovigilance
        Les événements indésirables qui surviennent après l’administration des vaccins sont moins bien acceptés que ceux associés à l’administration des autres médicaments.
        On vaccine aujourd’hui contre des maladies de plus en plus méconnues du médecin comme du vacciné et le bénéfice n’est pas toujours perceptible.
        Dans le cadre d’une campagne vaccinale et compte-tenu du nombre de personnes vaccinées dans une période de temps courte, il est important de recueillir tous les événements indésirables. Un « cluster » d’événements indésirables (cas groupés) peut indiquer une erreur dans la fabrication ou l’administration et doit donc faire l’objet d’une investigation immédiate et approfondie.
        Le recueil des données peut être facilité par l’utilisation de fiches adaptées spécifiques qui pourront être utilisées aussi bien de façon régulière que lors de campagnes de vaccination.
        Comme avec les autres médicaments, la notification spontanée permet de détecter un signal. Cependant, dans le cas des vaccins, l’analyse cas par cas ou sur une série de cas avec les méthodes d’imputabilité classiques n’est souvent guère utile. Seuls les effets indésirables locaux ou immédiats ou les réactions qui surviennent après l’administration de vaccins vivants atténués peuvent être imputables avec un bon degré de confiance au vaccin ou à l’acte vaccinal. Aussi des études cliniques et épidémiologiques sont elles généralement nécessaires pour confirmer ce signal.
        L’évolution de l’événement à l’arrêt du traitement et le résultat d’une éventuelle ré-administration, critères habituellement déterminants pour évaluer l’imputabilité, ne sont pas, le plus souvent, évaluables pour imputer un événement survenu après l’administration d’un vaccin. En effet, une fois administré, le vaccin déclenche dans l’organisme une cascade d’événements immunologiques qui perdure malgré l’absence de ré-administration.
        Il est indispensable de mettre en place une analyse du risque, notamment en connaissant bien les caractéristiques épidémiologiques et cliniques des maladies qui peuvent survenir dans la tranche d’âge de la population-cible du vaccin.
        […]
        OUPS C’EST BALLOT QUAND MÊME.
        à part ça, les vaccins c’est bien et leur “innocuité” est prouvée scientifiquement parait-il.

          1. Merci !
            “Facepalm” ?
            J’avions déjà vu des pieds palmés, des mains palmées mais des “faces humaines palmées“…
            Bon Dieu !
            Urgent de réformer notre système de santé !

  15. Hum Joss, je ne suis pas sûr d’être tout à fait d’accord avec vous !
    Pour ceux qui ont un peu l’habitude des images – et ici, au cas particulier, ce sont des images par lesquelles s’expriment quelques personnes dont nous discutons – il est normal de se poser 3 questions fondamentales :
    – D’où cela parle ?
    – Qui parle ?
    – Qu’est ce que cela dit ?
    L’objectIvité des faits, à laquelle vous faites référence, est toujours l’argument sans appel préféré des médias pour justifier leur discours. Malheureusement, comble de leur malheur, cette objectivité n’existe pas, il y a interprétation des faits ce que l’on appelle communément un point de vue. Défendre un point de vue est une noble cause, qui nécessite arguments, documents et quelque intelligence dans leur démonstration. Ne pas vouloir le discuter, arguant quelques absolues vérités ou s’en remettant à quelques convictions personnelles, laisse supposer d’indicibles intolérances.
    J’entends bien votre sympathie pour Mme Delépine, j’entends tout aussi bien la remarque d’Akiradiratou à propos du média lui donnant la parole.
    Santé et sémiotique méditerranéennes

    1. Voilà, il faut “douter” avant de réfléchir… C’est le début de la réflexion…
      Malheureusement, les docteurs doivent souvent décider dans l’urgence, sans avoir le temps de réfléchir, et sans donner l’impression de douter car leur effet thérapeutique (le réel et le magique) pourrait en souffrir…
      Dur métier“, disait le docteur Schweitzer à minuit en jouant du piano…

      1. Ouaip mais quand les médecins ne réfléchissent m^me plus et ont une activité intellectuelle proche de l’automatisme médullaire c’est grave !
        Interrogatoire quasi monosyllabique examen clinique inexistant mais prescription d’imagerie à donf !!
        Métier difficile certes mais un peu de temps et de bienveillance améliorerait la sauce !

        1. Certes !
          Mais le temps, cher collègue, c’est le problème !
          On en a plus pour le golf que pour ses patients ; une nouvelle génération arrive… qui aimera le métier et ses patients !

          1. Vraiment ?
            Si vous voulez desesperer, je vous conseille un tour sur une page facebook intitulee “Les medecins ne sont pas des pigeons”.
            Bon courage et n’oubliez pas la bouee et la fusee de detresse !

    2. L’étiquette qui est apposé sur la source du message ne changera pas le message, mais le jugement de valeur que l’on se fait du message (et de la source). La pertinence du message reste. L’étiquette sert à discréditer, dévaloriser. C’est la même stratégie qui est utilisée lorsque l’on attaque la personne de MDL sur un plateau télévisé. A la place de critiquer le message, on attaque la personne ou la source, le média.
      Libre à Akira de critiquer la source (et elle aurait tort de ne pas le faire), mais cela ne doit réduire en rien la pertinence du message qui est exprimé.
      Amicalement

      1. Pardonnez-moi encore, mais il ne s’agit pas d’étiquette, bien que nous ayons affaire à une marchandise médiatique comme une autre, celle-ci annonce la couleur d’entrée, elle est le magazine santé de la vérité, rien de moins la “pravda” ! Jamais nous ne devons séparer la forme du contenu, ainsi la magnifique bouillabaisse que vous aurez préparée avec amour dans votre cuisine, une fois déshydratée pour votre voyage dans l’espace – ou pour quelque autre voyage au long cours – n’aura probablement pas le même goût une fois réhydratée et consommée dans son sachet en aluminium pour éviter sa dispersion à bord de la station orbitale – ou le refuge de haute altitude où se partagent odeurs et ronflements – Ainsi les plus beaux esprits interrogés par quelques médiocres personnages, qui ne savent dissimuler leurs prétentions exorbitantes, ne donneront à voir qu’un vague aperçu de leurs talents et jamais rien d’autre. Il est là le problème, comment dans la société marchande trouver les espaces convenant à sa propre publicité sans être invariablement pollué par le cirque de ses annonceurs ? Du détournement disaient les anciens, de la stratégie disent les résistants.

      2. Bin oui sauf que pour moi ce n’est pas la source ou le contenu du message mais la personne qui accepte de faire passer un message sur un tel media.
        Qu’elle n’en trouve pas d’autre c’est possible sauf que comme ne dit pas Akira ça pue et il est difficile de se débarrasser de cette mauvaise odeur !!

          1. Finalement, on demande surtout aux chaussettes de tenir chaud…..

        1. Il est marrant ce type crudivore dont je ne connaissais pas l’existence il y a encore une semaine et qu’un pote a rencontré plusieurs fois.
          Dès son intro il annonce que ses vidéos permettent de faire un choix “libre et éclairé”. Évidemment il est “pro santé publique” et “n’est pas antivaccin”.
          Niveau crédibilité de la démarche on fait mieux en ce temps de politique vaccinale qui a placé la contrainte au coeur de sa stratégie…

      3. Je souscris tout a fait aux propos de Rico (et donc je suis en desaccord avec les tiens).
        “Les faits, juste les faits” sont une chimere. Toute pensee ne vaut que dans un contexte. Et il peut changer fondamentalement le message.
        Pour passer sur un registre politique, la sortie de l’EU est un theme que partage les deux extremes de l’echiquier politique (c’est un fait) mais le contexte de cette sortie change tout (voir un fameux blabla de Lordon sur le souverainisme de gauche).
        Pour revenir sur le contexte medical, il y a eu une serie de videos d’un fameux adepte de la medication par le jus de legumes/fruits crus. Je suis peut etre d’accord avec certains propos mais ca vient quand meme d’un type qui te dit que si tu te fait amputer d’un bras, ca va repousser en buvant du jus de goyave !! Le contexte est important. Qui parle est important.
        Cela dit, je ne crois pas avoir critique les Delepine ni leur discours. Juste la fait qu’ils soient oblige d aller dans ces medias pour se faire entendre.

        1. Le fan des jus de fruits / légumes a plus d’influence que les “débunkers” / zététiciens à la mord moi le nœud. (les règles de bienséance usuelles m’interdisent d’exprimer ce que je pense vraiment, ce ne serait pas très courtois)
          Je pourrai trouver ça désagréable qu’un mec qui raconte parfois des bêtises (il y a des erreurs dans ce qu’il raconte) ait plus d’influence que “la science” mais vu que la science dont il est question est toute frelatée et nauséabonde, finalement ce n’est que justice et retour de bâton mérité.

    1. Je ne suis pas certain qu’un média qui fait de la pub pour brasillach ou l’action français puisse vraiment être qualifié de résistant.
      C est quand même désolant de devoir aller sur ce genre de site pour entendre ces intervenants comme delepine sur les vaccins.

      1. Je suis d’accord avec vous…
        C’est dommage mais il faut “faire avec”…
        Les Delépine n’ont pas adhéré à l’AIMSIB ; Tonton Marco non plus ; il doit y avoir une raison… La Bienveillance sans doute !

      2. Ne jamais juger la source, mais juger les faits. C’est le contraire du système de contrôle de “fakenews”. Mauvaise interprétation du mot anglais “fakenews” que font nos médias.
        Toujours séparer le bon grain de l’ivraie 😉
        Nous, on sait.

  16. Sur la publicite delirante des vertues extraordinaires de tel ou tel aliment, j’ai le regret de constater que le pire est souvent dans les contributions des opuscules bio.
    Et l’IPSN n’est pas en reste sur le sujet. Je recois tous les deux jours un nouveaux mail qui me vente tel aliment avec lequel je n aurai plus de cancer, plus de diabete, des articulations en beton, une erection pendant 3h (ah non, ca c est ailleurs mais le principe est a peu pres identique).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *