LES STATINES FONT GROSSIR … BEAUCOUP ET VITE !


Nous savions que les statines augmentent le risque d’avoir un diabète, nous le disions dans notre 1er livre sur ce sujet en 2006.

Ce ne fut pourtant admis (après de lourdes hésitations) par les experts qu’en 2012 alors que ces médicaments sont commercialisés depuis les années 1990s.

Il aura fallu plus de 20 ans pour que l’évidence soit démasquée … presque par hasard.

Nous disons aussi depuis longtemps que les statines ne peuvent que faire grossir !

Pourquoi a-t-il été impossible de l’affirmer sans détour ou, inversement, le nier catégoriquement ?

Parce qu’aucun des essais (testant une statine) publiés à ce jour n’a rapporté les données concernant le poids des patients pendant et à la fin de l’essai.

Si vous détectez cette information quelque part, merci de me la communiquer.

Comment est-ce possible ?

Comment des éditeurs de journaux prestigieux et des experts (arbitres) relisant les rapports de ces essais ont-ils pu laisser passer un tel manque ?

Les investigateurs nous ont abreuvés de données inutiles mais n’ont rien dit sur l’évolution du poids !

S’ils n’ont rien dit, c’est qu’ils ne voulaient pas le dire, et s’ils ne voulaient pas, c’est que ça n’était pas bon pour le produit testé. Bien sûr, mon Cher Watson !

Et voilà qu’une grande étude américaine sur près de 28,000 adultes de plus de 20 ans d’âge suivis en moyenne sur 10 ans et comparant des personnes sous statines et d’autres sans statines nous annonce que les statines entrainent une prise de poids de 3 à 5 kilos en 5 ans environ. C’est dans JAMA Intern Med et publié le 24 Avril 2014 (online)

Ce sont des moyennes évidemment, ça ne dit rien sur le poids de départ, les doses de statine, la durée réelle du traitement ; bref, c’est à la fois fragile (quoique incontestable) mais peu précis ; laissant toutefois penser que chez certains (fortes doses, longue durée de traitement, prédisposition à l’embonpoint), l’effet des statines sur le poids peut être catastrophique.

Comme pour le diabète, tout avait été fait pour nous le cacher !

Et comme le diabète et le surpoids augmentent considérablement le risque de cancers, inéluctablement …

Et ils le cachent !

Mais les visiteurs de ce Blog le savent depuis longtemps !

Les investigateurs américains qui rapportent cet effet des statines sur le poids ont aussi analysé (grossièrement) les habitudes alimentaires de cette population (sous statine ou non) et constatent que lorsqu’un sujet américain se voit prescrire une statine, il mange plus et plus gras ; ils disent que les statines rendent “goinfres“ ou gloutons …

Peut-être !

Mais les statines sont toxiques pour les muscles, ce qui inéluctablement diminue l’activité physique des victimes, et rendent insulino-résistants ; et tout ça fait grossir !

Pour résumer, quel que soit le mécanisme toxique à l’œuvre, LES STATINES FONT GROSSIR … BEAUCOUP ET VITE !

Allons-nous enfin savoir ce qui s’est vraiment passé dans les 40 essais cliniques testant les effets des statines ?

S’il y avait autre chose que des complices dans les Institutions (ici et ailleurs) chargées de protéger les patients (et les médecins) des méfaits du marketing industriel et de leurs affidés rémunérés dans les plus prestigieux hôpitaux (ici et ailleurs), nous le saurions déjà !

Ça ne risque pas d’arriver !

Hélas !

61 Replies to “LES STATINES FONT GROSSIR … BEAUCOUP ET VITE !”

    1. Merci de cette référence.
      J’encourage tous ceux qui lisent l’anglais à lire cet article et toutes les réactions de lecteurs (notamment français) qui disent leur point de vue.
      Si la décision (de rétraction) des éditeurs à propos des chiffres d’un article ancien est ridicule, elle a eu le mérite de “faire sortir du bois” un certain nombre de récalcitrants qui n’osent pas s’exprimer (notamment en France, pays de la Liberté d’expression, laissez-moi rire !) mais qui dans le confort d’un salon-fumoir très british se lâchent …
      Comme je l’ai déjà beaucoup écrit, on commence à changer de camp, les rats quittent le bateau … ça sent la fin !

  1. Prise de poids ? Bof !
    J’ai été sous statines entre 2005 et 2012, et je n’ai rien remarqué de ce côté-là. J’ai bien pris un peu de poids (2 à 3 kg peut être ?) malgré une activité physique correcte, mais c’est plus du je pense à une diminution et une meilleure gestion du stress qu’aux statines.
    Moi je pense plutôt que :
    si statines = prise de poids
    c’est parce que :
    Statines = fatigue chronique + Problème musculo-articulaires
    qui ne donnent pas trop envie de bouger…

    1. Votre commentaire est un peu confus et contradictoire avec lui-même ; mais si j’en extrais l’essentiel, vous me semblez confirmer exactement ce que je dis et ce que les investigateurs que je cite ont dit ; vous seriez toutefois dans la “fourchette” basse comme disent les nutritionnistes … qui ont fait un peu de statistiques …

  2. Bonjour Docteur,
    On entend parfois que la graisse sur le ventre serait un signe de risque cardiaque. Qu’en pensez-vous? Et si c’est fondé peut-on chiffrer le seuil de dangerosité ? Et enfin dans ce cas comment perdre cette graisse ?
    Bien cordialement.

    1. Le surpoids et l’obésité sont généralement associés à des modes de vie qui augmentent le risque cardiaque.
      Ce qui est toxique, c’est le mode de vie qui fait grossir, ce n’est pas (ou vraiment très peu) le surpoids lui-même, sauf à atteindre des degrés d’obésité pantagruélique …
      On peut être à risque encore plus élevé en étant maigre avec un mode de vie toxique !
      On peut être en surpoids et en parfaite santé avec un mode de vie protecteur : à vérifier minutieusement en nous lisant, par exemple en lisant “Prévenir l’infarctus et l’AVC”.
      Bon vent, matelot !

      1. Bonjour
        Sous crestor depuis 10 ans
        Entorse de la cheville
        Prise de poids
        Augmentation de la y émue depuis peu
        Perte de mémoire
        J’arrête le crestor car très inquiète de ses effets secondaires
        Pas de cardiaques dans la famille je ne fume plus depuis 10 ans et essaie de manger correctement ne fait pas de sport régulièrement mais je bouge dés que possible
        Quand pensez vous ?
        Merci d’avance

        1. Réponses à toutes vos questions et à plein d’autres dans notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC” !
          Ça pourrait vous sauver la vie !
          Personne ne le fera à votre place, pas même les médecins, hélas ! Trop occupés ! Sans doute !

          1. Vu ce jour un patient sous Tahor…apparition d’un diabète avec prise de poids !
            Et si l’industrie pharmaceutique avait fait pression sur les diabétologues pour la prescription systématique des statines afin de noyer “l’effet secondaire” dans une population chez qui la glycémie élevée est la règle?
            C’est une piste à laquelle je réfléchis pour comprendre l’aveuglement des diabétologues…
            Cordialement.

    2. Bonjour a tous;
      Enfin je trouve toutes les réponses a mes questions. Non je ne suis pas folle et ce sont bien ces médicaments qui sont a l origine de tous ces maux.
      J ai 30 ans et je suis sous tahor; atorvastatine et nouvellement crestor depuis l âge de mes 16 ans. Hypercholesterolemie familiale.
      Depuis des années je fais part de mes problèmes aux différents médecins que j ai rencontré : prise de poids ( activité physique régulière; bonne hygiène de vie…); grosse fatigue; et depuis un mois des douleurs musculaires et dorsales a m empêcher de dormir. Lors de ma grossesse j ai du arrêter mon traitement et la miracle j’ai perdu 10 kg; kg que j ai repris lors de la reprise de mon traitement. Et mon état générale c est subitement amélioré. A plusieurs reprises j ai expliqué ces problèmes mais soit la plupart des médecin ni prete pas attention soit ils me font comprendre que c est dans ma tête et que de toute façon sans ce traitement je risque un infarctus a tous moments donc c est sur que la question ne se pose pas et on subit comme on peut. Je me suis empressé d acheter votre livre aujourd’hui enfin de comprendre et apprendre tous ce qui ne ma pas été dit. Je vous en remercie car je vois enfin le bout du tunnel. J ai oublié une parenthèse très importante pour couronner le tout ne trouvant qu avec le tahor 10 mes taux n est pas parfait je dépassé légèrement le médecin a juger bon de me passer au 20 en plus des résultat hépatique catastrophique mes CPR avaient doubles. Et depuis ce satane traitement ma glycémie augmente de plus en plus ayant dépasse la limite et sans traitement mes taux sont toute a fait correcte. En lisant tous vos temoignagne je me retrouve dans tous.

      1. Voilà !
        Vous n’êtes pas la seule, mais vous êtes un prototype !
        Le pire, voyez-vous, c’est que vous ne trouverez aucune étude scientifique démontrant qu’avec une HF la prescription de statine diminue le risque d’infarctus!
        Je suis désolé de tous vos malheurs …
        Et j’ai vu tant d’HF qui n’en étaient pas …
        Lisez attentivement nos livres et prenez les bonnes décisions.
        Ceci n’est pas une consultation.

  3. dans un français peut-être sommaire mais pour le moins authentique, ce jour sur doctissimo :
    Posté le 22-05-2014 à 19:52:40
    Prévenir les modérateurs en cas d’abus
    ” bjr j’ai du cholestérol ,je prend du crestor 5 mg ,mais le probléme j’ai doublé de volume de mon ventre ,je voudrai savoir si vous avez eu se problème merci “

    1. Merci pour l’info …
      Tiens, on se réveille ?
      Merci de répondre à cette victime … Par exemple en la renvoyant vers mon blog.
      Moi, évidemment, je ne peux le faire, on m’accuserait de …
      En plus, je ne fréquente pas doctissimo !

      1. intéressant : mon lien vers ce site a été censuré chez doctissimo, ce n’est pas la 1ère fois…
        la charte et les “modérateurs” sont formels : pas de nom de médecin, et pas même d’initiales, le “MDL” est proscrit/ interdit !
        d’ici à penser que doctissimo est dirigé par des médecins très partisans, il n’y a qu’un pas à franchir que je franchirai sans hésitation…
        rien à voir avec les partisans de la France Libre, ici comme nous l’avions déjà dit, ces partisans sont plutôt des collabos 🙁

        1. Il eût fallu présenter les choses (c’est-à-dire ce blog) comme un site d’information “indépendant” et libre ; ce qu’il est effectivement …
          Sans illusion : la CHARTE !
          Si vous avez du temps à perdre …

          1. je suis en bisbille depuis belle lurette avec ces Messieurs ( qui oscillent entre la ligne du parti et perdre un client ) : ils vous connaissent très bien et considèrent un lien vers votre site comme de la pub…
            Doctissimo n’est pas fréquenté par les médecins ( en tous cas pas activement, mais je sais qu’ils consultent le forum pour se tenir au courant ).
            en effet c’est hyper instructif et nous leur devons beaucoup : c’est grâce à eux que j’ai connu votre 1er livre en 2007, moi et bien sûr beaucoup d’autres personnes !

    1. C’est évidemment très mauvais (et d’ailleurs publié dans une revue que je n’ouvre jamais), désolé, presque une illustration de ce que nos experts font de plus mauvais …
      On ne devrait pas publier des trucs pareils, ou alors avec tellement de réserves que personne ne le retiendrait ; c’est d’ailleurs ce qui est arrivé : cet article n’est jamais cité !

      1. Merci Docteur .
        J’ ai posé cette question non pas pour vérifier la véracité de cet article bien sûr , mais parce que je trouve abusif qu’ il soit donné en accueil d’ un C.H.U.

  4. Bonjour,
    Je n’ai pas reussi à trouver le rapport de l’etude.
    Je me pose quand meme quelques questions :
    -3 à 5 kg en 5 ans est ce important?
    -quelles sont les populations sous statines? Il me semble que ce sont plus vers les 45-50 ans que l’on commence à en prendre, or c’est aussi l’age ou l’on a tendance à prendre de l’embonpoint. Alors le choix des sujets sous statines et groupe placebo est hyper important.
    -28000 sujets, c’est le tip-top au niveau fiabilité, mais cela peut aussi induire pas mal de biais.
    Quant aux commentaires des différents intervenants, j’ai une tendance certaine à le rapprocher de cette etude : http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0084084
    Bien entendu, cela ne reste que mon avis.
    Affaire à suivre……..

    1. Vos questions sont légitimes et il est simple d’y répondre :
      – 3-5 kilos en moyenne sur une population aussi grande, c’est (contrairement aux apparences) hautement significatif, statistiquement et cliniquement : certains ont maigri ou grossi pour d’autres raisons, certains étaient déjà gros, d’autres très maigres etcétéra …
      – il n’y a pas de placebo, ce n’est pas un essai clinique avec tirage au sort, il vous a échappé qu’aucun essai n’a (curieusement) jamais rapporté les données de poids …
      – dans cette étude d’observation, à âge égal, ceux qui ne reçoivent pas de statine ne grossissent pas ou peu
      – en général, on prescrit une statine en cas d’hypercholestérolémie

  5. 46 ans , masculin CHO 2.5 g/l , LDL 1.9 g/l mon cardiologue m’a trouve lors d’un examen de routine une petite plaque atherome sur la carotide droite non stenosant. Il me prescrit un examen de score calcique a faire dans une clinique. J’ai lu votre dernier livre , je l’applique du mieux que je peux depuis 6 mois, je suis en bonne sante , je fais du sport. Mon cardiologue va decider ou non de me mettre sous statine suivant les resultats de ce deuxieme examen. Est-ce grave d’avoir une petite plaque a 46 ans ? Quelle est la validite des ces 2 examens ?

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      A propos des carotides, le principe majeur (accepté par toutes les Académies, donc je ne suis pas un “rebelle” à ce propos) est qu’on ne traite que s’il y a des symptômes … Donc, on ne devrait pas faire d’images en l’absence de symptômes ; sinon, on se retrouve dans votre situation : anxiété à cause d’une image mais pas de traitement selon les Académies … Donc, oubliez cette petite plaque qui n’est pas d’athérome puisque l’athérome n’existe pas pas, on ne connait que l’athérosclérose (athérom … plus sclérose) ; il n’y a pas d’athérom sans sclérose ; ceux qui ne le savent pas ne connaissent pas la médecine vasculaire, je ne parle pas pour vous bien sûr !
      Quand au bilan calcique, il n’a pas été validé à ce jour par les Académies ; mais faire des images est une source de revenus non négligeable …
      A titre d’information innocente, les statines augmentent les dépôts calciques … Parfaitement démontré !
      Donc, le bilan calcique va couter cher à la sécu et n’a aucun intérêt !
      Ce n’était pas une consultation !
      Mais de l’information LIBRE ET INDÉPENDANTE ! Transmettez !

      1. pour la carotide, si symptômes il devaient y avoir , quels seraient-il ? Est-il possible de sentir quelque chose a la palpation ?
        Alors si cette petite plaque n’est pas d’athérome c’est quoi alors et pourquoi l’appelle-t-on ainsi ?
        Est-il possible en applicant a la lettre les recommandation de votre dernier livre de faire diminuer certaines de ces plaques ou peut-on au mieux n’esperer qu’une stabilisation ?

        1. Les symptômes liés à la “manifestation clinique” d’une plaque carotidienne dangereuse sont du ressort d’un livre de médecine ; en le disant vite, ce sont des signes neurologiques variés qui doivent inciter le médecin à rechercher un problème au niveau des carotides ; et pas l’inverse …
          Ceux qui parlent d’athérome sont ceux qui croient que des lipides (incluant le cholestérol) peuvent boucher une artère ; alors que ce qui bouche une artère (outre les caillots …) c’est la sclérose, une sorte de tumeur bénigne (même structure histologique que le fibrome de l’utérus).
          Qu’il y ait une partie “molle” dans la plaque ne fait pas de doute, c’est de la nécrose cellulaire ou des amas de contaminants (variés, fer, calcium, cholestérol, et autres) qui s’accumulent là pour la simple raison que nous ne savons pas nous en débarrasser …
          Par exemple, nous n’avons pas d’enzyme capable de détruire le cholestérol, alors une fois que les autres lipides ont été “recyclés”, il reste toujours un peu de cholestérol dans cette nécrose, et il est innocent !
          Quand une plaque se stabilise, cela veut dire qu’elle se sclérose. Elle devient bénigne ! C’est pourquoi il ne faut pas y toucher !
          Toutes nos artères se durcissent, se sclérosent avec l’âge, c’est ce qu’on appelle l’artériosclérose qui n’est ni de l’athérome (ça n’existe pas) ni de l’athérosclérose.
          Le meilleur moyen de stabiliser une plaque, c’est de suivre nos conseils. Scientifiquement démontré et non contesté !
          Si quelqu’un vous dit le contraire, envoyez-le moi !
          Et comme disait Figaro à propos du Comte (qui ennuie Suzanne), nous le ferons “danser” …

  6. Bjr,
    Suite à statines/douleurs musculaires, quelqu’un a t’il l’expérience de l’évaluation des CPK avant et après prise de Q10. Existe t’il des études associant évaluation CPK/Q10
    J’ai un cas ou CPK ne baissaient pas suite à arrêt statine depuis 4 mois, et elles sont descendues (/4) en 3 semaines avec supplémentation Q10…

    1. La correction de l’empoisonnement de la mitochondrie (où agit le coenzyme Q10) peut prendre du temps après l’arrêt de la statine. Vous montrez qu’une supplémentation peut aider …
      Merci de votre témoignage.
      Pourriez-vous décrire un peu mieux votre supplémentation : la dose, la présentation …

      1. 2 X 100 mg par jour à distance des repas
        pour votre info, je pensais que l’ arrêt des statines ( il y a 2 ans ) pouvaient l’aider…
        Douleurs musculaires, fatigues, polyuries +++ et nocturies
        l’acupuncture ne marchant pas sur polyuries ( 10 x/j) ,je lui ai conseillée de lire mensonge et propag.. voir son médecin et lui demander un test CPK…
        elle a convaincu son doc d’ arreter statines (prescrites sans aucun critère ?)
        la suite….
        plus aucun pb de polyurie, ni douleurs ceci associé à acupuncture qui sans Q10 ne donnait aucun résultat…
        Qui a fait quoi, les 3 mon général.. mais q10 ++
        arrêt statines, Acu…, Q10…
        pour info , on agit sur Qi musculaire avec acu… vessie étant soit bloquée (les spincters sont bloqués par relachements ou contractions en fonction) les deux bloquant, il faut choisir son camp , mais les médocs faussent la donne ..
        le supplément de Q10 a eu un rôle majeur sur CPK et son ressenti…
        je peux vous donner les analyses exactes( CPK) si je la revois, sachant qu’ elle va bien depuis …

    2. Mais peut être que sans le CoEQ10 la CK autait fini par baisser.
      On ne peut rien dire sur une anecdote (nom technique donné à une situation individuelle, ce n’est pas du mépris) ,je crains.

      1. Les douleurs musculaires étaient elles aussi “anecdotiques” selon les fabricants/testeurs de statines… 😉
        C’est à creuser évidemment, mais peut-être que cela suscitera d’autres témoignages allant dans le même sens… sait-on jamais !

        1. Les douleurs anecdotiques … et les diabètes “statino-induits” [beaucoup plus embêtants quoique moins douloureux (sic)] totalement ignorés …

      2. très intéressant au sujet de la CoQ10, l’opinion des “célèbres” Langsjoen père & fils qui ont chacun consacré toute leur vie à l’étude de cette molécule ! Extraits :
        [ Bien sûr cette suspicion n’est pas tombée d’un grand ciel bleu. « Les statines font des victimes – un grand nombre de victimes – et on voit maintenant assez clairement comment elles le font, » est le commentaire audacieux du cardiologue Peter Langsjoen de Tyler, Texas, USA. Langsjoen a renoncé à une carrière attrayante dans un hôpital universitaire afin de consacrer sa compétence à ce qu’il appelle «l’insuffisance cardiaque congestive induite par les statines». Langsjoen: « Les statines bloquent l’enzyme HMG-CoA réductase ». Cette enzyme est responsable de la production d’une substance appelée «mevalonate».
        La mevalonate à son tour est le précurseur à la fois du cholestérol et de la co-enzyme Q10. Cette Q10 – aussi appelée ubiquinone, car elle est impliquée dans des myriades de processus physiologiques – est essentielle à la fonction des mitochondries, les usines d’énergie dans nos cellules. Une personne consommant des statines, non seulement prive le corps de son cholestérol, mais aussi d’une grande partie des Q10 que l’organisme produit habituellement. Plus la dose de statines est élevée, moins ces deux facteurs essentiels seront à la disposition du corps.
        Les cellules dépendant le plus de la Q10 sont celles du système nerveux, les muscles du squelette, mais plus particulièrement celles du muscle cardiaque. Les cellules du muscle cardiaque se gavent littéralement elles-mêmes de Q10. Si elles n’en obtiennent pas assez, elles vous lâcheront, tôt ou tard. C’est le moment où le patient présente des symptômes d’insuffisance cardiaque. Les utilisateurs de statines les plus âgés développeront des niveaux dangereusement bas dans les 6 à 12 mois. Pour les plus jeunes, il peut s’écouler plusieurs années avant que les problèmes ne se manifestent.
        Quels sont les symptômes? Principalement une extrême fatigue et des douleurs musculaires et articulaires, selon Langsjoen. Plus tard, l’essoufflement peut suivre. « Je vois 2 à 3 nouveaux cas d’insuffisance cardiaque induite par les statines chaque semaine dans ma clientèle. La première chose que je fais est de mesurer leurs niveaux de Q10 et de les augmenter avec un complément. D’ailleurs, au Japon, le complément Q10 est une démarche de routine chez les patients souffrant d’insuffisance cardiaque congestive. Le traitement est bien documenté.»
        ….

        1. L’utilisation du Coenzyme Q10 dans l’insuffisance cardiaque (et en l’absence de statines) reste controversée … Curieusement, on n’arrive pas à démontrer son utilité sans aucune équivoque, malgré quelques études intéressantes et même une ou deux méta-analyses …
          Je reste moi-même dans le doute …
          Certes, ça ne fait pas de mal, semble t-il …

      3. D’abord ce n’ est pas une anecdote mais une expérience d’un cas corrélant CPK /Statines/ Q10 et douleurs . Le but de mon post étant de savoir si supplémentation Q10 est associée à diminution des CPK et des douleurs/fatigues musculaires dans littérature.
        Je n’ai jamais douté qu’avec un cas, on puisse faire des généralités mais avec un ensemble de cas individuels, on peut éveiller sa curiosité…
        Comme disait Descartes, il faut une fois dans sa vie remettre en cause ses croyances (ou convictions)…

        1. Mais si cest une anecdote au même titre que la guérison s’un rhume après prise de vitamine Y ou d’un antbiotique.
          Une association temporelle qui certe peut inviter à vérifier si vraiment il y a association et ensuite s’il y a causalité.
          Une expérience de un cas , sur le plan scientifique il me semble que ce soit anecdotique.
          Ce qui ne veut pas dire à mépriser.
          Des observations dues au hasard , ce sont aussi des anecdotes. Pourtant la découverte de la Pénicilline par l’anonyme étudiant de Flemming, c’était au départ, techniquement , une anecdote. Et puis…..
          Pasteur disait à peu près ” le hasard sourit aux esprits préparés” (à ne pas mépriser les bonnes anecdotes.
          Reste qu’au stade de l’anecdote, on ne peut conclure à la causalité.

        2. En fait vous avez raison , peut-être ce n’est pas en français exactement une “anecdote”. Mea culpa, c’est un hispanisme… En tout cas c’est un fait singulierau sens propre et figuré.

  7. Y’a décidément pas de petit profit…
    Même les caractères du texte ont grossi ! :o)

    1. les statines font aussi grossir les textes
      pour le burn out gare à l’infarctus, y en a qui seraient trop contents

      1. OK pour la première partie de votre commentaire, mais la deuxième ne me concerne pas. :o)

        1. je sais, c’est une erreur de mise en page, cela concerne bien sûr MDL.
          nous on est plutôt retraités, et le burn out on l’a déjà fait:)

  8. onsoir Docteur. Votre billet à propos de la prise de Poids confirme ce que supposais depuis pas mal de temps et rejoins le commentaire de Guybac 54 :Comme je l’ai déjà dis, durant de nombreuses années et avant mon épisode coronarien en 2003, je plafonnais à un poids stable d’environ 128 a 130 Kgs pour 1 m 90. Beaucoup de stress au travail ,malbouffe pantagruélique en réaction durant quelques années, antécédents de tabagisme, enfin, tout ce qu’il fallait pour ma coronaire. Heureusement, la pratique intensive d’exercices physique m’a permis de développer mes collatérales ce qui m’a sans doute sauvé la vie et évité au moins un infarctus! Mais lors de ce fâcheux épisode, j’avais atteint le poids respectable de 140 kgs, sans diabète associé. Donc, Cardiologue, ce qui veut dire Crestor et toute la cohorte de médicaments habituels destinés à “protéger” mon cœur et m’éviter à tout le moins des F.A et une insuffisance cardiaque. Cela c’était donc l’été 2003, très chaud. Seule prescription intelligente de mon Cardiologue ; rééducation cardiaque en salle de Kiné spécialisé plus mon sport ( muscu – footing un peu de VTC) habituel. Résultat : en trois mois ( juillet -août …et quel mois d’août pour ceux qui s’en souviennent.., Septembre) et régime plus sain -suivant les dires de mon Cardiologue- ( pas de matières grasses, moins de gâteaux et autres pâtes) – je ne connaissais pas la Diète méditerranéenne – beaucoup de transpirations, je tombe à 122 Kgs. ( Schwarzy n’avait qu à bien se tenir…), Puis, malgré mes efforts, REPRISE DE POIDS et au bout de deux ans environ DIABETE que la Metformine avait du mal à stabiliser ( je passe sous les autres effets secondaires déjà signalés dans mes commentaires…) pour arriver en 2012 à un poids à nouveau de 140 Kgs , pour la première fois des F.A, et , selon mon Cardiologue je m’acheminais tout doucement vers l’insuffisance cardiaque!!!
    C’est à partir de là qu’après des recherches sur internet je suis tombé( grâce au blog de “Phil 443) sur votre Blog Info, j’ai jeté le Crestor et toute la M…. médicamenteuse y attachée,j’ai acheté votre livre dont je suis les conseils du mieux possible avec, je dois le dire une complémentation à la Co Q10 et à l’Acide Alpha Lipoïque ( pour les Neuropathies périphériques des pieds dues au Diabète) et un court jeûne (que je renouvellerai bientôt) j’ai réussi, sans m’en rendre compte réellement à redescendre à 125 Kgs en même pas un an, j’ai maîtrisé mon diabète SANS médicament ( à l’étonnement de mon Médecin de famille), je n’ai plus de tatachycardies en début d’effort, mes F.A sont imperceptibles et ne me procurent ainsi aucune gène, j’ai retrouvé mon souffle et mis à part les ennuis de la coiffe des rotateurs ( bien atténués certes à force de massages mais pas disparus complètement… tous mes indicateurs sanguins ( sauf l’urée, je ne bois pas assez selon mon médecin) sont au beau fixe!
    Alors que demander de plus? Merci Dr de Lorgeril de m’avoir permis d’être un “bon survivant” et si mon commentaire est un peu long, il se fera un peu plus rare car, pour des raisons familiales ( du bonheur..) je dois avec mon épouse, me rapprocher de ma fille, jeune maman au travail demeurant dans les Alpes..), je ne disposerai donc pas de mon ordinateur et de ses facilités pour vous suivre.
    Je m’ empresse de vous dire que je poursuivrai mes activités physiques toujours autant mais un peu différemment n’ayant pas les facilités de mon domicile habituel, ainsi que mon mode alimentaire calqué sur vos conseils. Si Dieu me prête vie, j’espère avoir l’honneur et le plaisir de vous serrer la main un jour à Grenoble ou réside un des mes fils, Chercheur Post Doctorant, je vous félicite à nouveau pour votre courage , vos compétences et votre perspicacité. Votre toujours aussi Inoxydable ( un peu rouillé quand même, par l’âge peut-être et les reliquat des Statines…)

      1. Vous m’ inquiétez Docteur .
        Je vous supplie de prendre soin de vous .

    1. Tout , tout , tout , vous saurez tout sur le Zizinox….
      Le gros , le fils , le haut , le gras ………..
      ( Rire un peu , c’est bon pour le coeur , hein Doc ? )

      1. @ Ours des neiges : Si mon texte vous a amusé et fait rire tant mieux. Cependant il n’y pas de quoi! Il n’avait pour seul but, (sauf la fin) de montrer un CAS parmi tant d’autre des effets de STA

        1. Mon texte est parti accidentellement avant la fin (Trop grosses et grandes mains…). Je reprend à STA-TINES, sur leur impact négatif concernant le poids. Mais ne vous y trompez pas, personne ne m’a jamais traité de gros et vous ne vous y risqueriez pas si vous me connaissiez en chair et en os (plus de chair que d’os…). Je n’ai jamais été ventripotent, juste une surcharge au tour de la taille, d’aucuns se sont trompés en estimant mon poids toujours bien plus bas qu’en réalité….
          Mais la surcharge pondéral était là, mais masquée par ma morphologie “baraquée” comme disaient certains.
          Je précise également que la prise de poids régulière faisait que je ne prenais pas de rides ‘ha ha ha…) et paraissais bien plus jeune! C’est encore le cas maintenant.
          Et pour finir, mon commentaire parlant de mon fils dont je suis particulièrement fier, n’était dû qu’au fait que me rendrai de temps en temps à Grenoble en visite, me partageant ma résidence entre les Alpes et la région Marseillaise.
          Ah, j’oubliais, Grenoble comme Gap, est situé dans les Alpes mais on n’y rencontre pas d'”Ours…mal léché”; Lol. A plus, amicalement.

          1. ours mal léché ? je ne trouve pas, il a voulu simplement souligner avec humour que certains prennent ce blog pour le divan du psychanalyste et viennent ici se se raconter complaisamment…
            HS…

          2. @ Phil : Le divan du psychanalyste? Se raconter complaisamment? Comme vous y allez! D’abord je n’ai jamais eu le besoin de consulter un psy quel qu’il soit et auquel je ne crois pas (Déjà eu un échange sur Freud…). Ensuite, lorsque quelque chose ne va pas ou me semble se rapprocher du thème du billet en cours je le dis, et si quelque chose va bien pour moi je le dis aussi! Apparemment cela fait des jaloux. Soit! Gardez votre humour de pacotille et laissez les divers commentateurs s’ épancher un instant sur leur cas comme beaucoup le font sur ce blog ( même Ours… pour ses insomnies) et porter témoignage. Vous n’êtes pas plus scientifique que moi et vos jugements ont bien moins de valeur que ceux du Dr. De Lorgeril et ceux d’autres Médecins témoins et intervenant.
            Ceci terminera mon appréciation sur votre commentaire. Bonne nuit.

  9. J’ai fait un infarctus avec pose d’un stent en juin 2013, à l’époque je ne prenais déjà plus de statines car j’avais lu les livres de MDL, j’essayais d’appliquer la diète méditerranéenne et faisais une à deux heures d’exercices physiques soutenues par jour. Malgré ces recommandations, j’ai quand même fait cet infarctus mais j’avais réussi à stabiliser depuis 3 ans mon poids à 75 kg pour 1m76.
    Au mois d’octobre 2013 mon cardiologue que je consultais avant mon accident m’a bien sûr proposé du Crestor que j’ai refusé mais m’a également annoncé que pour traiter mon risque d’Insuffisance cardiaque il fallait augmenter progressivement les doses de béta bloquant (Bisoprolol 5 mg) et valsartan (120 mg/j). Depuis j’ai pris 6 kg alors que je n’ai pas modifié mes habitudes alimentaires et que je fais 1h30 d’exercices physiques 5 fois par semaine.
    J’en ai parlé, dernièrement au cardiologue qui m’a répondu sèchement que les médicaments n’y étaient pour rien, ce dont je doute. Cependant il a cessé d’augmenter les doses et m’a ordonné une échographie abdominale avec recherche d’ascite. Il a conclu en disant que si ce n’était pas la présence d’ascite qui avait fait augmenter mon poids il faudrait que j’envisage de faire un régime draconien pauvre en graisses, je lui ai expliqué ce qu’était le régime méditerranéen et lui ai rappelé qu’avant les augmentations des doses et l’infarctus, mon poids était stable depuis plusieurs années. La consultation c’est terminée froidement.
    A suivre

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Ce que vous me dites me déconcerte ; vous dites que votre cardiologue souhaite (selon vos dires) “traiter votre risque d’Insuffisance cardiaque” avec des doses progressives de deux médicaments …
      De deux choses l’une, soit vous êtes insuffisant cardiaque et vous nécessitez (peut-être) des médicaments soit vous n’êtes pas insuffisant cardiaque et la prescription me parait bizarre ; il y a quelque chose qui ne colle pas ; bref, à moins de jouer à la devinette, votre dossier médical n’est pas clair et je ne peux que m’abstenir de tout commentaire …
      Un point toutefois : cette prise de poids pourrait être due (hypothèse) à une rétention hydrique et sodée. Peut-être pourriez-vous demander à votre médecin généraliste ce qu’il en pense et essayer de manger moins salé, voire prendre un diurétique plutôt que les deux autres médicaments …
      Je dis ça vu de loin, attention !

      1. Bonjour
        Je me suis mal exprimé ma question portait sur la prise de poids. Mon cardiologue me traite pour insuffisance cardiaque avec des doses progressives de Bisoprolol et de valsartan. Au mois de septembre 2013 j’avais le dosage suivant bisoprolol 1.25 mg/j, Valsartan 40 mg/j. A ce jour et en plusieurs étapes, je suis respectivement à 5mg/j et 120 mg/j. Comme je suit ma courbe de poids, j’ai commencé à prendre du poids en même temps que les doses augmentaient (septembre 75 kg, aujourd’hui 80 kg),sans que je modifie mon régime alimentaire et en augmentant progressivement la durée quotidienne de l’exercice physique. Je me demandais donc si le Bisoprolol et/ou Valsartan à partir d’un certain dosage ne pourrait pas faire grossir comme les statines (un effet secondaire oublié). Je suis allé sur des forum concernant le bisoprolol et beaucoup de personnes se plaignaient d’une prise de poids mais je sais pas s’ils prenaient aussi des statines.
        Par ailleurs je mange pratiquement sans sel (sauf pain et du fromage de temps en temps) et j’ai aussi dans ma prescription un diurétique furosémide 20 mg/j et Aldactone.
        Merci pour tout ce que vous faites

    2. quel age aviez vous quand vous avez fait l’infarctus et quels sont vos antecedents avant d’avoir commence la diete mediteranneene et le sport , etiez-vous fumeur , sedentaire ? Pourquoi etiez-vous deja sous statine avant l’infactus ? Avez vous effectuer un dosage de Lp(a) ?

  10. Bonjour,
    Depuis quelques années que je vous suis et lis avec beaucoup d’intérêts, je souhaitais apporter mon témoignage une fois de plus. infarctus en aout 2005, le protocole médicamenteux se met en place et moi comme un bon petit soldat j’avale et ne dis rien, les problèmes arrivent tranquillement mais surement, prise de poids, douleurs musculaires horribles, apparition d’un diabète type II. je me retrouve au bord de l’enfer.
    Après avoir lu, compris votre livre (prévenir l’infarctus) et respecter vos recommandations alimentaires, j’arrête le crestor le 21 novembre 201. Miracle au fil du temps le diabéte et les douleurs disparaissent.
    je suis entrain de diminuer les beta-bloquant et l’hypertenseur pour stopper complétement puisque ma tension et rythme cardiaque sont bons.
    Conclusion : après des mois de nourriture saine et équilibrée, perte de 8kg (j’ai retrouvé mon poids de mes 25 ans) alors que je n’arrivais pas à perdre un kg malgré le sport pratiqué. Mon dernier bilan sanguin est parfait tout est dans les minimum, que ce soit les tryglicérines, les gamma, le diabéte, etc…
    Le seul hic c’est la rupture du tendon du long bicep de mon bras droit au niveau de la coiffe des rotateurs et le mois prochain je me fais opérer l’épaule gauche. bizarrement deux spécialistes de l’épaule reconnaissent que les statines vous bouffent les coiffes mais ça je le savais déjà.
    Excusez le roman mais cela fait du bien et je tiens à vous remercier pour votre combat contre ces empoisonneurs impunis, et surtout de m’avoir rendu un sens à ma vie, fini les souffrances causées en permanence par ces poisons.

    1. votre message ressemble à une pub pour un régime amaigrissant ( “avant”, “après” :), heureusement qu’on sait qu’ici tout est authentique ! Vraiment troublant cette histoire du tendon de l’épaule, j’ai pareil à l’épaule gauche ( sans rupture, cela s’appelle “tendon dégénératif” ) bien que j’ai arrêté les statines en 2007, après angioplastie coronaire en 2006.
      J’ai noté une prise de poids à partir de 2006, mais je n’ai pas réussi à l’endiguer malgré l’arrêt des statines. Je note que les autres médicaments peuvent aussi entrer en cause dans cette prise de poids, ainsi que l’âge et la diminution du sport au même niveau…

    2. Bonjour.
      Voilà bien un aspect qui ne m’avait pas alerté. Je ne saurais dire si Vasten qui m’avait été prescrit depuis 1995 (arrêté en 2012) est responsable de ma prise de poids ou s’il s’agit d’un facteur supplémentaire venant renforcer une prédisposition héréditaire et les effets délétères d’un insomnie ancienne et réfractaire (j’ai l’impression d’avoir trouvé une clé avec l’EFT dont on dit aussi qu’il pourrait être pertinent en vue d’une perte de poids). Toujours est-il que j’en suis à un obésité affirmée malgré toute l’attention que je porte à mon alimentation et la pratique journalière de la marche rapide de 30 minutes à 1 heure. Pour l’instant – je touche du bois – pas de diabète décelé.
      Lorsqu’après avoir décidé d’arrêter la prise de statines en 2012 dois bien avouer que j’ai douté. dans un premier temps, les douleurs musculaires, tendineuses et articulaires dont je souffrais se sont atténuées très nettement. Puis les douleurs musculaires sont revenues aux mollets essentiellement m’incitant à espacer et à réduire la durée de mes marches. En y réfléchissant, la recrudescence de ces douleurs s’est manifestée lorsque mon insomnie s’est aggravée au point de ne dormir au mieux que 2 heures par nuit et, finalement, de devenir un véritable problème psychologique. Depuis quelques jours, je dors un peu mieux et les douleurs aux mollets s’atténuent. Du coup si le facteur héréditaire est difficilement contournable, l’abstinence de statines, un meilleur sommeil et la reprise progressive de la marche active me font reprendre l’espoir d’un cycle vertueux.
      Grand merci pour ce blog à M. de Lorgeril.
      PS: un peu hors sujet, mais c’est un tout.

      1. Vous avez tout à fait le profil du SAS allias syndrome d’apnées du sommeil, a-t-on pratiqué chez vous une polysomnographie? enregistrement du sommeil et d’autres constantes au cours d’une nuit d’hospitalisation.
        A faire d’urgence si pas fait
        Bon courage.

        1. Merci pour votre réponse.
          Alors, j’ai passé 36 heurs dans un labo du sommeil en 1996 où, à l’époque, rien de particulier concernant l’apnée n’avait été détecté et je dois déplorer qu’aucune piste n’ait pu m’être donnée pour améliorer la situation.
          Dernièrement, sur mon insistance, mon médecin m’a adressé à un pneumologue que je verrai jeudi, précisément pour rechercher ce syndrome d’apnée du sommeil. J’ai vu aussi mon cardiologue dans le cadre du suivi régulier. Pas problème majeur, mais en parlant de cette insomnie et de la recherche d’apnée, selon lui, il faudrait pouvoir dormir au moins six heures pour que l’examen soit probant. Hélas, j’en suis loin, et si on ne peut d’emblée exclure ce problème, j’ai l’intuition qu’il faut chercher et trouver la clé du côte psychique; pour moi, les désagréments (douleur musculaires, prise de poids) pourraient être dûs à la ‘non récupération’ en l’absence de plusieurs cycles de sommeil profond).
          J’en saurai un peu plus jeudi. En outre, je dois rencontrer un neurologue dans les semaines à venir.

Comments are closed.