Aspirine à faibles doses pour empêcher les complications cardiovasculaires chez les diabétiques ?

 
C’est une question difficile : le diabète est une cause de complications cardiovasculaires.
Au-delà de l’adoption d’un mode de vie protecteur (nutrition, exercice physique, environnement, contrôle du stress, en faisant court), certains médicaments peuvent-ils être utiles ?
Deux types de médicaments “ordinaires” peuvent être discutés aujourd’hui car nous avons un recul et une expérience médicale de terrain qui permettent de répondre, avec plus ou moins de probabilité de ne pas trop se tromper (difficile d’être plus relatif…), sans avoir à se référer aux proclamations de certains experts (ou pseudo-experts) rémunérés dont l’inculture et la bêtise n’égalent que la morgue et l’arrogance qu’ils nous administrent grossièrement via des médias professionnels aux ordres de leurs bienfaiteurs (Oups !) : je veux parler des médicaments anticholestérol et des antiplaquettaires.
Pour les médicaments anticholestérol (statines) , je renvoie à mes livres (notamment “L’horrible vérité sur…“).
Sur ce sujet (statines et diabète), on peut difficilement faire mieux à la fois en termes de désinformation des médecins et du public et de biais méthodologiques sournois dans les travaux scientifiques. Vite lire “L’horrible vérité sur…” pour bien comprendre !
Conclusion simple avec les statines : non seulement ces médicaments ne protègent pas les diabétiques des maladies cardiovasculaires, mais ils sont gravement toxiques pour eux.
Pire, ils provoquent ou aggravent le diabète ! CQFD comme disent les matheux.
Pour les médicaments antiplaquettaires (par exemple, l’aspirine), c’est plus difficile de décider mais c’est aussi plus facile d’analyser ; car les biais “marketing et business” sont moins prégnants.
Une étude récente [japonaise, dommage, car les japonais ont généralement des habitudes alimentaires protectrices ; ce qui évidemment influence toute étude médica-menteuse] peut nous aider à y voir un peu claire.
Dans cette étude combinant une phase d’intervention (avec tirage au sort) et une phase d’observation, les investigateurs n’ont observé aucun bénéfice chez des diabétiques recevant de l’aspirine sur une période de suivi d’une dizaine d’années.
Ils ont par contre observé plus d’hémorragies digestives , ce qui est loin d’être inattendu.
Quoiqu’il faille rester prudent (vu les limites méthodologiques), je conclurais que les diabétiques n’ont pas intérêt à consommer de l’aspirine (y compris à faibles doses).
Mais cela ne concerne que les diabétiques qui n’ont pas encore fait de complications cardiovasculaires. Pour les autres, c’est autre chose…
Bref, pas de statine et pas d’aspirine en prévention primaire chez le diabétique.
 
 
 
 
 

255 Replies to “Aspirine à faibles doses pour empêcher les complications cardiovasculaires chez les diabétiques ?”

    1. Attention !
      De quoi parle-t-on ?
      A quoi compare-t-on ?
      Dans votre référence, il s’agit (lisez bien) de : “prévention des événements athérothrombotiques et thromboemboliques dans la fibrillation auriculaire“…
      On est donc dans la fibrillation auriculaire ! Ou FA pour les experts.
      Certes, le crétin qui a écrit ça ne sait pas de quoi il parle : “…événements athérothrombotiques…dans la fibrillation auriculaire…” ?
      Je cois rêver quand je lis ça…
      Bref, dans la FA, l’aspirine et le plavix ne sont pas vraiment efficaces ; sauf si… Sauf chez peut-être…
      Dans la FA, la prudence indique une vraie anticoagulation efficace avec… toutes les complications hémorragiques possible… La médecine est un art ; et un métier “à risque” !

      1. Mon post precedent manque la cible.
        Je reformule donc
        Peut on comparer les ratios risques/benefices du kardegic 75mgr d’une part et du clopidogrel 75 mgr d’autre part.
        A+

        1. Une faible proportion de patients (autour de 3%) ne répondent pas au plavix ; il faudrait faire des tests de fonction plaquettaire pour les identifier…
          Inversement, beaucoup de patients présentent des effets secondaires de l’aspirine (estomac) et certains sont non (ou peu) répondeurs [transplantés, diabétiques par exemple…] à l’aspirine.
          Les proportions des uns et des autres mériteraient des études spécifiques
          Bref aucun traitement n’est parfait ; mais à ma connaissance aucune étude comparative solide n’a été menée…

  1. Je me souviens ma mère qui prenait de l’aspirine quotidiennement pour des problèmes vasculaires et douleurs variées et au final… elle a fait une crise cardiaque. Si seulement nous étions mieux informés et surtout d’avoir un diagnostic au cas par cas, qui éviterait d’arriver à la Mort…

    1. Mieux informés ?
      J’explique dans mes livres que l’aspirine peut être utile de façon transitoire dans certains syndromes vasculaires mais qu’elle est toxique pour l’endothélium… bla bla
      Urgent de lire “Prévenir l’infarctus…”

  2. bonjour, je viens ici car j’ai lu quelque part que les compléments alimentaires pouvaient être dangereux ?
    qu’en pensez-vous, Docteur ?
    Je prends des gelules de Co-enzyme Q10 car il parait que c’est trés bon pour le coeur (j’ai fait un infartus il y a 4 ans et j’ai un stent mais je ne prends pas de statines, suite à la lecture de vos livres).
    Si j’ai bien compris, c’est peut-être inutile (comment savoir si avec l’âge, 57 ans, on en fabrique assez ? bien que j’essaie de suivre le régime méditérranéen mais avec quelques écarts (dur-dur de manger des légumes en grande quantité tous les jours…), mais surtout est-ce dangereux ?
    Idem pour les omega 3 : comment savoir si on en a réellement besoin (je ne mange pas beaucoup de poisson… disons une fois tout les 15 jours, car je n’aime pas ça… et idem pour les noix)

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      En principe et en l’absence de statine (et quelques autres médicaments pour le cholestérol ou l’ostéoporose), on fabrique ce dont on a besoin en coenzyme Q10. Pas besoin de suppléments !
      Le coenzyme Q10 est indispensable certes mais pas seulement pour le coeur ; pour toutes les cellules qui respirent ; avec leurs mitochondries [c’est bien expliqué dans le livre “L’Horrible vérité sur…
      Je n’ai pas connaissance de toxicité avec des doses faibles… Restez modéré si ça vous amuse de prendre des comprimés…
      Même chose avec les oméga-3 ; pas de toxicité connue avec les oméga-3 naturels (triglycérides ; contrairement aux éthyl ester) si vous restez modérés…

  3. à Françoise
    à propos de la vit d il y a un livre très intéressant de la Dresse Sylvie Demers : le mythe de la vitamine D ( éditions de l’Homme). Elle explique notamment qu’il faudrait doser la vit d active et non la vitamine d de réserve. Elle a observé chez ses patients des taux de vit D active normaux ,voire élevés même chez ceux qui présentaient un taux de vit D de réserve très faibles. Peut être que la lecture de ce livre pourra vous donner quelques pistes

    1. @Macky
      MERCI pour votre partage !
      Ca va achever, j’en suis sûre, de me convaincre qu’on s’en fout de la vitamine D. Ou en tous cas, que les dosages ce disent pas ce qu’on veut leur faire dire….
      Je vais lire (mais quand vais-je trouver le temps de lire toutes ces références utiles ?)
      Merci encore !

  4. merci pour les précisions docteur sur les aliments susceptibles de synthétiser les omega 3 marins,
    malheureusement je n’apprécie guère les fruits rouges (ce sont les seuls fruits que je ne mange pas, voire pour lesquels j’éprouve une aversion, malgré tous leurs bienfaits, mais on ne peut controler totalement ses gouts n’est ce pas? ).Je suis adepte à dose modérée du jus de raisin en revanche, cette boisson posséde elle les vertus que vous attribuez aux fruits rouges?
    Bref dans cette configuration alimentaire quelque peu atypique , je ne vois guère d’autres solutions qu’une utilisation de capsules à base d ‘algues ,en espérant qu’une consommation de 2 gélules quotidienne me prémunisse contre une carence en dha/epa, malgré les réserves exposées avec brio par françoise.
    cordialement

    1. @tremblay
      Mes réserves concernaient les diatomées.
      Vos gélules contiennent une autre algue.
      Et surtout, les vôtres contiennent des dosages de chaque type d’Omega-3 qu’elles contiennet, peut-être est-ce mesuré systématiquement ou par lots, et fiable ? Je ne sais pas, je ne veux pas que vous perdiez confiance non plus dans votre apport d’Omega-3, ce serait sans doute exagéré et contre-productif (l’effet nocebo, tremblay, l’effet nocebo…).
      Belle journée, tremblay.

  5. Où l’on parle de la “révolte des gens BIENVEILLANTS” …!!!
    L’idée de bienveillance fait son chemin partout.!.!..! Bien sûr… nos sociétés crèvent de tellement en manquer !!!
    Ce n’est peut-être pas la même notion de bienveillance que pour vous, aimesibiens-aimesibiennes…(quoique…) mais quand des citoyens qui se positionnent sur la “bienveillance”, prennent la parole, je sens qu’il méritent toute mon écoute,
    … même si c’est un coup d’essai, … que cela ne va pas fonctionner comme on l’espère, … que cela va être difficile, … que cette initiative va diluer les voix dites “utiles” (sic!), … que peut-être même il y en aura des moins bienveillants que d’autres, vas savoir (?)…
    et je ressens que ça va faire avancer les choses, quand même, et ouvrir de nouvelles voies, aussi
    http://www.lescitoyens1.fr/
    A tous ceux qui éteignent la télé et se laissent plutôt imprégner de bienveillance, et d’intuition dans leur quotidien, pour faire des choix non-stratégiques, mais plus vrais, plus naturels, plus sains.
    Et à tous ceux qui croient que cela semble un peu naïf, certes, mais qui se demandent si -finalement- cela ne serait pas un peu salutaire… aussi ?

  6. @Emilio
    Petit cadeau pour une douce journée.
    Pour teinter (au moins pendant 3 minutes d’écoute) la rage qui vous anime… d’un peu de douceur (aussi),… convoquez donc quelques artistes intelligents (ah, c’est pas les grands philosophes mentionnés dans les lignes des Dr MdL et Akira,mais on peut bien avoir diverses sources d’inspiration,… aussi ? 🙂 ).
    https://www.youtube.com/watch?v=oSIoP7h4B_M
    A tous les artistes généreux qui font ce travail remarquable pour à la fois dénoncer ce le monde de m…. ET nous apaiser. #TousEnsemble

    1. J’ai réécouté cette chanson avec plaisir et émotion et d’une autre façon qu’hier !
      Merci Françoise !

  7. Yeeeeees !!!
    Dans mon fil d’actualité de ce jour, Deborah Bonnier remet un article sur la vaccination… écrit par… !? DR V.Reliquet ?!?!?!!!!!!!!!!?!!!!!!!!!!!!?!
    Elle a le sens de l’actualité, D.Donnier (<3 ) je l’adore : elle adoucit mon quotidien, tout en me donnant des clefs pour agir !
    Trop bien, trop convaincant ce court article (ça passe toujours mieux, quand c’est écrit avec humour, merci), je partage aussi sur FB !!! D’ici que la moitié de mes amis partagent aussi sur leur page, y’a pas loin …. et alors, les amis de mes amis vont lire aussi, voire même partager?
    Waouhhhh, ca va en faire des gens informés ou prêts à s’investir !
    Michel Serres et Coline Serreau ont raison : Facebook et autres réseaux dits sociaux nous attribuent un pouvoir immense, mais qu’on utilise peu, faute d'en avoir suffisamment conscience !
    On ne s'en fout pas,… de la vaccination obligatoire…. bien sûr que non, on ne s'en fout pas !!!
    … Bon vent, Emilio 🙂 !

    1. Bonjour Francoise,
      Ravie de vous apporter un clin d’œil chaleureux

      1. Waouhhhh!!!! Deborah… su r ce blog, bien sûr !!!!
        …. Mais à longueur de temps depuis des mois que je vous ai vue la première fois, vous me donnez des infos, de la force, et … du bonheur, oui,.. aussi !!!
        Merci, merci, merci ! <3 <3 <3 <3 <3
        A tous ceux qui adoooooorent Deborah Donnier.

      2. @ Françoise
        Bonjour chère Madame la Chercheure, ainsi vous connaissez mon heu… cousin?
        Il se couvre d’un pseudo ridicule pour apparaître sur ce blog qu’il aime tant, il ferait mieux de décliner directement son identité et de montrer son visage une bonne fois pour toute…
        Quant à moi qui ne vis que sur prevention-sante.eu, face rigolarde de biais mais avec identité donnée par ma Mère, je vous assure la main sur le coeur ( 8 Décembre 2016, Jérôme Cahuzac prend 3 ans ferme pour faute inexcusable, pour les historiens) que je n’ai rien à voir avec le gars dont vous me parlez.
        Il est Médecin, mon heu… cousin? Des vaccins, des statines, des antiostéoporotiques, des IPP, du Quinton aussi, il a bien dû en prescrire en pagaille, le con… Qu’est-ce qui restera de toutes ces conneries, dans cent ans?
        Voilà! Doc s’en Mêle est pourvu d’un visage sans nom là-bas, Reliquet vit ici d’un patronyme sans visage et personne n’a pu imaginer l’existence d’ une archéo-chercho-fine-mouche pour croiser les fichiers…
        @ Emilio, oh! le coup de la faute inexcusable, tu viens?

        1. @Doc S’en Mêle…
          Ahahah, vous êtes drôle Dr V.R. (oups).
          Je jure ici que je n’avais pas remarqué que c’était anonyme aussi chez Deborah, cet article sur le vaccin. Et je jure aussi que c’est le contraire qui s’est passé : c’est le fait que tout le monde avait l’air de très bien le connaître, ce fameux Dr… qui m’a décidée à “croiser les fichiers” (ahahah.. c’était pas trop compliqué non plus)… impression d’être trop seule à ne rien savoir… J’ai pas regretté!. 🙂 …
          Je partais de loin: quand je pense qu’en arrivant (oui, c’est ça : il y a 3 semaines!), j’ignorais qui vous étiez (vraiment… la fille qui débarque, sans la moindre perspicacité, pa-thé-ti-que :-/ ). Quelle confusion a posteriori de vous appeler par votre pseudo direct, au lieu de Dr R…. comme il se doit… et puisque ce grade de Dr a encore (un peu) de crédit dans mon esprit.
          Ouais,… fait’gaffe quand même : il semble qu’on ne rigole plus avec les imposteurs dans ce pays, c’est nouveau (enfin… à confirmer en appel, quand même hein?… prudence… et puis aussi, avec tous-toutes les autres qui ne sont pas encore faits pincer…aussi…pfffff! ).
          Il est chouette, votre cousin, Docteur !
          Et ouiiiiii,… il a bien certainement dû prescrire en pagaille plein de m… (en dehors de l’utile Quinton….)… mais pourvu-pourvu qu’il n’en souffre pas trop? Car comment pouvait-il imaginer… tellement énorme?… Enfin, mais que pouvait-il donc, sinon faire confiance et faire de son mieux avec ce qu’il avait comme infos à disposition? J’espère que tout ça ne le tracasse pas trop, quand même… ou pire qu’il n’a pas “honte”. J’ai lu ce terme, terrible, dans le texte d’un autre « amour de Dr » que j’ai récemment découvert (pourtant en lutte de toutes ses ressources pour dénoncer l’utilité des statines et pour l’avènement d’une médecine bienveillante),… j’ai trouvé que c’était vraiment bouleversant….. Il faut les soutenir, tous et chacun-e, leur rappeler inlassablement qu’ils étaient surtout victimes, eux aussi… Et aussi les encourager à se battre et dénoncer, oui,… pour faire résilience.
          Dans cent ans, resteront les façons dont nous aurons su tirer les leçons de toutes nos erreurs et les choix que nous faisons aujourd’hui pour donner une orientation au sens à la pensée du siècle prochain, non ? (oooh la la, la fille ultra-idéaliste, encore persuadée de l’utilité durable de lutter… pathétique aussi, non ?).
          Et puis, même… davantage… tenez, regardez, par exemple: il paraît (mais prudence… à vérifier quand même… c’est tellement énorme?) qu’il se trouve quelques médecins bienveillants pour s’intéresser aux travaux de Quinton ! Non, non, pas en 1916, aujourd’hui,… cent ans plus tard, si, si, en fin 2016!… Et même que ça se développe à ce qu’ils disent…?..! SI c’est vrai… rendez-vous compte la démonstration éclatante d’impact que cela fournit?
          Bon vent à votre cousin, Docteur !
          Et à tous les médecins honnêtes qui croyaient bien faire, en prescrivant des statines…

  8. Pourquoi médecins et thérapeutes devraient prescrire des ouvrages ?
    http://www.thierrysouccar.com/sante/info/pourquoi-medecins-et-therapeutes-devraient-prescrire-des-ouvrages-3026
    Ah voilà… encore quelqu’un qui a tout compris ! Comme vous tous ici, médecins qui aimez-si-bien , …
    Merci Thierry Souccar.
    ( :-/ …) Pourquoi mon MT ne me prescrit-il jamais de livres :-/ ?
    ( :-/ …) Me trouve-t-il en trop bonne santé ? trop autonome ?
    ( :-/ …) Attend-t-il que je sois malade ?!!!….? N’a-t-il pas lu l’article ?
    ( :-/ …) J’aimerais tant lui faire un petit coffret-cadeau de Noël avec plein de livres utiles, mais… j’ignore si je trouverai le courage parce que je crains qu’il le comprenne mal… alors que mon intention est pure bienveillance, pour lui et tous ses patients.
    – … Plait-il ?… Un envoi anonyme ?! – Oh, noooon! satané anonymat …
    A tous ceux qui déplorent que la plupart des médecins ne prescrivent jamais de livres… et qui doivent se débrouiller tous seuls pour rester en bonne santé.
    Et à tous les médecins intelligents qui prescrivent de bons livres contre la douleur, écrits par un yoga-thérapeute, aussi 🙂

    1. @Françoise
      Vous ai-je raconté la fois où j’ai voulu offrir un livre à mon médecin traitant ? Non ?
      Mon médecin traitant, Luigi, il est du village, c’est un homme courtois, calme, posé, parlant très peu, aimant les ordonnances à rallonges, tranquille, sympathique, aimant les grosses voitures, disponible, bosseur… Bon, on a n’a pas non plus des relations très intimes, mais des potes en commun, Giuseppe en particulier qui, comme lu,i est médecin dans le village d’à côté et qui aime le bon vin, n’y comprend rien à l’homéopathie et se soigne avec, pense que l’industrie pharmacologique veut nous interdire de mourir… Deux profiles assez différents en somme !
      Un jour je vais chez Luigi, pour je ne sais quel rhume ou autre douleur, et je lui dis :
      – Docteur, je voulais vous amener un livre, mais c’est Giuseppe qui l’a gardé, c’est sur les statines…
      Yalla ! Luigi, il est devenu tout rouge, il s’est mis à parler comme jamais je ne l’avais entendu parler, à lever le ton, à s’emporter, fâché qu’il était ! Je n’ai même pas pu lui dire de quel livre il s’agissait, ni l’auteur, il était déjà parti en vrille…
      – Oui, ces mecs qui font du fric en vendant des livres, alors qu’avant ils en ont profité comme tout le monde !
      – Mais, je voulais juste dire…
      – Oui, les Even, Debré, ils disent n’importe quoi !
      – Mais Guiseppe lui…
      – Oui, vous lui demanderez à Guiseppe, c’est un garçon sérieux, il vous en parlera de ces charlots qui vendent des bouquins !
      Sauf que Guiseppe le bouquin de MdL, “Prévenir l’infarctus” , il l’avait trouvé particulièrement intéressant et pertinent. Alors, à défaut de parler du livre, j’ai essayé de parler de statine. Et là re-Yallah !
      – C’est pas sérieux tout ça !
      – Mais vous avez voulu m’en prescrire y’a une dizaine d’année…
      – Jamais ! Jamais, je n’ai pu faire cela ! Vous êtes trop jeune pour que j’aie pu vous prescrire cela. Impossible !
      – Mais si Docteur, je vous assure et c’est moi qui n’est pas voulu…
      – Non, non, jamais !
      Tout en disant cela, il pianotait sur son ordi, consultant ma fiche.
      – Ah tout de même, vous aviez un bon taux de cholestérol !
      Entre 2 et 3, et malgré mon très jeune âge, cela aurait bien mérité quelque statine tout de même, semblait-il dire, de nouveau plongé dans son mutisme habituel.
      Nous nous sommes rapidement quittés et sa poignée de main semblait m’indiquer la sortie de manière définitive. Guiseppe a bien ri lorsque je lui ai raconté l’histoire, lui il s’en fout maintenant qu’il est à la retraite et qu’il peut, enfin, s’adonner à sa véritable passion, le vélo, et moi j’ai l’air d’un con, orphelin de médecin traitant que je suis.
      Moralité : Ne jamais offrir une lecture pertinente à son médecin traitant, qui pourrait le prendre comme un abus de pouvoir de votre part, sauf si vous avez envie d’entendre la voix secrète d’un habituel taiseux.
      Santé et conseil méditerranéens

      1. @Ricomart
        Et non, vous ne m‘aviez pas raconté ! Vous m’racontez peu de vous, en ligne générale et je le regrette… y’a que moi qui aie l’incongruité de faire ce déballage de ma petite vie….
        Quel bonheur, quand vous vous compromettez aussi à l’exercice!… Comme “Guiseppe”, j’ai tellement ri, en lisant votre petite histoire ! Mille fois bravo, oui, je suis aussi d’accord avec Minoque35 !
        Et puis, vous m’avez attendrie aussi. Et ouiiii,… vous êtes orphelin… Et là, je crains qu’il soit plus difficile de faire le deuil que pour le picodon…
        Un jour, je vous parlerai, avec tendresse aussi (et même d’ici qu’il y ait de la compassion, y’a pas loin… on verra), comme vous le faites, de mon médecin traitant et de quelques spécialistes aussi qui gravitent autour. Et on en rira ensemble aussi, oui, pour exorciser, parce que ça dédramatise,… sinon, on risque de rester triste chacun dans son coin, ou peut-être d’être en colère…. pas très utile et un peu délétère pour la santé, aussi.
        Merci aussi pour votre leçon ‘cadeau-livre-médecin’. Je sentais bien aussi que c’était acrobatique de venir alerter son médecin… Vous ne m’y encouragez pas beaucoup,…
        Ah, là, c’est sûr aussi que si vous dites à Luigi que Giuseppe, lui, il pense pareil que lui, là… ça fait du dégât, sûr. Sont solidaires, les médecins, ils aiment pas trop qu’on viennent disperser le ‘corps médical’… sauf certains et sauf quand ils sont en retraite… et sauf ceux qui écrivent des livres.
        Belle journée, Rico.
        Et belle journée à tous-toutes.

  9. Re-bonjour à tous !
    Tout ça est bien intéressant mais on n’est plus vraiment dans le sujet de l’aspirine…
    Alors, moi aussi, je vais poser une question qui n’a rien à voir avec l’aspirine (quoique… car le but est de me passer de Kardegic) !
    Docteur De Lorgeril, que pensez-vous des compléments alimentaires, notamment du Co-enzyme Q10 en gelules ? selon ma nutritionniste, c’est LE meilleur anti-oxydant pour le coeur (en plus de la diète méditerranéenne bien sûr et du sport modéré -elle a lu vos livres !-),
    et plutôt que Kardégic, elle me propose donc du Co-enzyme Q10 (même sans prendre de statines, bien sûr!), et du Resveranol !
    Mon cardiologue me dit que ce n’est pas la peine de prendre du Q10 étant donné que je ne prends plus de statines !
    Autre question : le Resveranol en plus du vin rouge, ou que du vin rouge suffit ? ou que du Resveranol (car j’aime bien le vin rouge, mais sans plus… donc, j’ai un peu de mal à en boire à TOUS les repas).
    Sachant que j’ai lu vos livres et que j’ai donc les bases, mais ces questions sont un peu plus précises sur ces 2 “compléments”…

    1. L’aspirine, le coenzyme Q10 et le resvératrol sont trois questions différentes sans rapport les unes avec les autres…
      L’aspirine est un médicament donc toxique ; on en a besoin ou pas ; votre cardiologue est un bon guide pour en décider ; pas de controverse à ce propos ; quoique moi je préfère le plavix mais quelques fois il faut les deux.
      Le coenzyme Q10 est présent dans votre alimentation (viande, poisson, noix par exemple) et vous en fabriquez aussi vous-même en fonction de vos besoins; pas besoin de complément sauf cas particuliers (par exemple certaines insuffisances cardiaques) ; attention, gros business en cours de développement…
      Le resvératrol est un polyphénol qui a beaucoup fait parler de lui (y compris dans la catégorie fraude scientifique avec petit business à la clé aux USA) ; avec un peu de vin on a son compte…

  10. @Dr MdL
    Alors, je répète (comme vous le faites pour les consultations, mais moi, je ne peux pas faire des caractères gras 🙂 …). Je ne suis pas spécialiste des Oméga-3 ! Donc réponses partielles, certainement.
    Je précise même que je travaille sur des espèces qui vivent dans les lacs…. et pas marines (décidément, je ne mets pas beaucoup de bonne volonté pour vous répondre… 🙂 )
    QUESTION 1 :
    Deux espèces, seulement, à ma connaissance, sont utiles et cultivées pour leurs Oméga-3.
    L’une d’entre elle contient des Oméga-3 de type EPA et DHA.
    Pour l’autre, idem (mais traces seulement de DHA) + LC-PUFAs
    Je répète un peu en perroquet, je ne sais pas vraiment le sens de tous cela (mais je vais acheter votre livre sur les Omega-3, dont l’existence m’avait échappée jusqu’à récemment).
    Autre info : les Omega-3 représentent environ 1/3 seulement de l’huile totale. Je ne sais ce qu’est le reste et je doute que cette valeur que j’ai en tête soit constante, car évidemment, il doit y avoir une variabilité naturelle importante là aussi et une énorme dispersion autour de cette valeur.
    QUESTION 2 :
    Les diatomées (quelques microns à centaines de microns, mais majoritairement 10-80 microns, disons) sont autotrophes = elles pratiquent la photosynthèse = elles fabriquent la matière organique de la cellule à partir de CO2 et H2O, en utilisant l’énergie de la lumière du soleil. C’est elles qui synthétisent les Oméga-3… dont les copépodes vont profiter en consommant les diatomées (on change déjà de niveau trophique avec les copépodes, ils ne sont pas au même niveau).
    L’habitat des diatomées est de deux types selon les espèces :
    – les planctoniques flottent,
    – les benthiques sont posées sur le fond ou attachées à un substrat.
    – En réalité, il y a une autre catégorie d’espèces de diatomées qui 1) soit indifféremment flottent ou sont posées ou attachées à un substrat ou 2) soit passent une partie du cycle de vie en flottant et une autre partie posée ou attachée à substrat (mais oublions cette dernière catégorie un peu mixte…).
    La photosynthèse nécessite la lumière du soleil. Ce qui veut dire que dans l’océan, si on a un site par exemple à 400 m. de profondeur, aucune diatomée ne pourra vivre posée sur le fond (ça manque cruellement de lumière à 400m. de profondeur et souvent, bien en-deçà de cette profondeur, en, général en dessous de quelques m. de profondeur) et donc, il y aura là principalement, si ce n’est exclusivement, des diatomées planctoniques = qui flottent, donc. Des benthiques (posées ou attachées), il y en a sûrement un peu aussi, mais ce type d’habitat est limité en plein océan = quelques macro-algues flottantes ou ce genre de radeau flottant, mais très peu, par rapport à celles qui flottent.
    Et celles qui flottent, oui, sont entraînées au grès des courants, dans les eaux marines.
    Les copépodes (je suis encore moins spécialiste) : c’est déjà du ZOOplancton ; ils sont gros par comparaison aux diatomées (200 microns, voire jusqu’à plusieurs mm). Eux, sont hétérotrophes = ils se nourrissent de microplancton (diatomées et autres groupes). S’ils contiennent des Oméga-3, c’est déjà ceux contenus dans le microplancton qu’ils ont ingéré.
    Même distinction que pour les diatomées : il y a des espèces qui flottent dans les masses d’eaux océaniques, d’autres vivent posées sur le fond, voire un peu enfouies dans le sédiment superficiel. Ils ne sont pas dépendants de la lumière, eux, mais de la matière organique du phytoplancton ou phytobenthos.
    QUESTION 3 :
    Les diatomées sont très petites mais très puissantes parce que très nombreuses (et quand on est petit, on peut avoir beaucoup de poids, de force et d’impact, si on est beaucoup… 🙂 on le sait et on y croit fort ici, non ? ).
    Leur production fait varier de manière importante les concentrations en Si de l’océan.
    Les diatomées sont photosynthétiques, mais elles sont aussi CHIMIO-synthétiques. C’est-à-dire qu’elles utilisent des éléments (essentiellement du Si) dissous dans le milieu aquatique pour fabriquer leur fameuse coquille (oui, c’est ça, le ‘frustule’) en silice hydratée. Du coup, elles établissent un lien direct, un lien ‘médiateur’ entre le cycle du carbone et le cycle du silicium dans l’Océan global, parce que les flux et les quantités d’éléments impliqués sont colossaux. Localement, les diatomées peuvent consommer du Si en quantité importante et sous-saturer l’eau de mer en cet élément… mais il y a des disparités régionales très importantes dans l’océan. L’apport en Si (par ex. par les fleuves) est très variable dans l’océan (on comprendra qu’il y a beaucoup de Si au débouché du Congo par ex.). La productivité des diatomées dépend de X facteurs, évidemment, dont des facteurs abiotiques = se rapportant au milieu (température, turbidité de l’eau qui gère la pénétration de la lumière, par ex….), mais aussi des facteurs biotiques, comme la compétition entre groupes par exemple. Ex. : si la température est élevée (par ex.), on aura beaucoup de micro-algues carbonatées qui se forment et peu de diatomées qui se forment (via la compétition pour les éléments nutritifs), et du coup, moins de consommation de Si, à cet endroit. C’est le cas des régions tropicales où la production microplanctonique est plutôt carbonatée.
    Mais tout ça, c’est en mouvement ET dans l’espace ET le temps. En milieu marin, une énorme proportion des « frustules » de diatomées se dissolvent dans la colonne d’eau : en chutant (à la mort de la cellule), la silice est re-dissoute avant d’atteindre le fond de l’océan et elle peut être recyclée direct… donc un peu compliqué à cerner, quantifier, décrire. Oui, la production des diatomées affecte la composition de l’eau océanique (Si en particulier), mais de manière ponctuelle et avec une variabilité importante dans le temps (saisons, par exemple) et l’espace.
    Par contre, si elles jouent de manière importante sur le cycle du Si, c’est un cycle qui est tout à fait marginal par rapport à la salinité totale par exemple, qui est surtout liée à la teneur en NaCl, peu ou pas affectée par la production des diatomées.
    Donc, cela dépend de ce à quoi on s’intéresse ? Variations de composition de QUELS éléments ?
    Ah, désolée, même quand c’est sous forme de question 1, question 2, … j’en écris des pages…. C’est rapidement écrit, sans synthétiser, je ne suis pas sûre de ce qui peut vous intéresser au juste. J’espère que vous trouverez quand même une partie des réponses dans ce texte ?…
    Une question 4, Dr MdL ?
    A tous ceux qui découvrent ici que les diatomées abondent dans strictement tous les milieux aquatiques, de la flaque d’eau douce à l’Océan Austral, en passant par les lacs Léman et Tanganyika.

      1. Bonjour Docteur. J’ai trouvé la longue explication de @ Françoise très complète et surtout écrite de manière poétique. Merci à elle.
        On peu trouver encore plus de détails sur Wikipédia, ( j’ai vérifié à postériori ne me fiant pas trop à la mémoire de mon cerveau post-Statinien…) mais on n’y trouve pas d’indication sur les Oméga 3, tout juste ces 3 phrases assez intéressantes :
        “Certaines espèces de diatomées produisent des molécules intéressantes, telles que des antibiotiques et des substances antitumorales (Haslea ostrearia par exemple). Elles produisent des acides gras nécessaires aux animaux et aux humains qui ne peuvent pas les produire eux-mêmes. Par ailleurs, la teneur en lipides de certaines espèces en fait une source potentielle de biodiesel…”
        Il semble que les lipides des diatomées intéressent plus l’industrie en tant que carburant et j’avais déjà lu quelque chose dans S&V à ce sujet.
        L’article complet est là :
        Bacillariophyta — Wikipédia
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Bacillariophyta
        pour ceux que ça intéresse. Il semble donc qu’il y ait un “trou” dans la documentation sur ces fameux “acides gras nécessaires aux animaux et aux humains qu’ils ne peuvent pas produire” Peut-être que quelqu’un parmi nos intervenants à de bonnes références là-dessus ?

        1. En fait de mon côté, j’ai aussi vérifié : les bébêtes en question sont effectivement riches en oméga-3 dits marins (terme peu approprié en l’occurrence) c’est-à-dire les très longues chaînes EPA et DHA ; il semblerait que ce soit aussi le cas des bébêtes vivant en eaux douces. Ah !
          Peut-être que le plasma de Quinton c’est des oméga-3 !
          Voyons les réactions des experts …

    1. Vos publications ne ressemblent à rien (je précise que je parle en mon nom propre).
      Quel est le but de votre publication inintéressante ?

      1. Emilio !
        Pas bien ça !
        Moi et certainement d’autres trouvent la prose de Françoise lucide et intéressante ; et quant aux quintonniens…
        Bref, Emilio, “open your eyes” ; lisez Quinton ou faites comme moi, découvrez Quinton…

        1. C’est prévu. Reliquet m’a indiqué un livre que je vais acheter et lire.
          Mais l’actualité immédiate est-elle vraiment celle-ci ?

      2. @Emilio ….
        Pour cette publication LA, le but était de répondre aux question posées par Dr MdL sur une publi précédente encore en réponse à tremblay sur des gélules Omega-3, voilà le fil de discussion…
        Mais, désolée… pour les autres posts, c’est vrai que je fais long ET hors-sujet… Il ne faut plus lire mes publications sur ce blog si elles vous ennuient… parce que je crois que je n’ai pas le temps, ni ne sais faire autrement qu’écrire un peu comme cela = à bâton rompu (et hors-sujet, oui… aussi !).
        Si je fais long et souvent (trop ?) personnel, c’est aussi parce que j’ai la conviction que quand l’on partage son expérience, d’autres peuvent se reconnaître dans tout ou fragment de ce que vous racontez et ainsi, en se sentant connectés, on peut se faire évoluer, mutuellement… Ah, mais voilà, pardon, je recommence à vous saouler…
        Par contre : ça, je vous le jure : je ne me fous de la g… de personne !!!!!
        Bon vent, Emilio.

        1. @Françoise : vous êtes simplement la victime innocente du fait que je n’arrive pas à comprendre que tout le monde s’intéresse subitement à vous alors que l’on vient de nous annoncer que les vaccins ALLAIENT TOUS DEVENIR OBLIGATOIRE.
          Ça me paraît une actualité importante …
          Dans la vie réelle (je viens de voir l’intégralité de ma famille) comme sur ce blog TOUT LE MONDE S’EN FOUT.
          Les gens commenceront simplement à se plaindre quand ils devront emmener leurs enfants à l’école avec une bête campagne de vaccination prévue dans la journée…
          Quand à Quinton, il est prévu que je m’intéresse à lui de même qu’à Henri Joyeux (je parle des écrits du cancérologue certainement pas du vaccinologue !)
          Mais là il est vrai que je suis belliqueux parce que je ne supporte pas que tout le monde se moque du fait que tous les vaccins sont sur le point de devenir obligatoire.
          Je vous présente mes excuses pour mes propos incorrects à votre égard.

          1. On ne s’en fout pas !
            On se prépare à agir ; mais il faut réflexion et anticipation…
            Et surtout jamais réagir “à chaud” sauf sur un blog.

    2. Waouh ! C’est magnifique, je n’y comprends rien, normal je ne suis pas scientifique, mais c’est magnifique, j’adore la musique. Ma chère, vous ne pouvez pas priver plus longtemps les lecteurs de l’Aimsib de votre plume ! Allez-y enfin, racontez-nous la même chose, par épisode par exemple, en nous simplifiant la chose, ça fait rêver des trucs pareils, ces petites bêtes gorgées d’oméga 3 qui vivent dans l’eau, les flaques, les rus, les rivières, les fleuves et les mers ! Si vous le faites – écrire sur l’Aimsib – promis, je préface votre prochain bouquin !

        1. @ Françoise
          Bon, alors moi il ne me reste plus comme boulot qu’à emballer votre bouquin collégial chez Amazon.com en CDD habillé en chasuble jaune, j’imagine? Charmant!
          Interviennent deux moments fondamentaux de la connaissance humaine, chère Françoise, concentrez-vous bien;
          1- la stérilisation du sérum de Quinton s’effectue à froid sur filtration à 0,22 microns, mais vos diatomées à squelettes en verre, (on aura vraiment tout vu sur ce blog, mais vous ne battrez jamais ça (*), pour les retardataires), vos diatomées donc, sont-elles de diamètres inférieurs? Pour savoir si vos bestioles me parcourent encore aujourd’hui ou pas…
          2- T’as pris ta Cotise AIMSB? T’as passé ta visite Médicale d’Embauche de Rédacteure (re-Bk!), où ils m’ont recalé trois fois? T’es vaccinée contre l’ Hépatite B et les Papillomavirus? (**)
          (*) Jo est devenu incontournable grâce à ceci, on oubliera jamais, Merveille de Jo … http://www.dailymotion.com/video/x2joni8
          (**) Rico est très sensible au HPV, il pourrait s’en démanger jusqu’au sang, alors qu’ Inox, pas une seconde, un effet de l’exercice physique absent chez l’un et constant chez l’autre…

          1. @Reliquet
            J’ai un autre projet, pour le bouquin… Aller démarcher toutes les BioCoop de France pour qu’elles le vendent ! Exit Amazon.com,… pas assez… éthique, pas assez poétique non plus ! Tiens, faisons la tournée ensemble,… histoire de vérifier ces horreurs qu’on dit par ici : qu’il y aurait des magasins “approximatifs”, de ma BioCoop-que-j’aime-tant-parce-qu-elle-change-le-monde-avec-moi,… j’demande à voir?
            C’est VOUS, Dr Reliquet, qui vous intéressez à Quinton ?!? Hhhhhhh !
            Pas fait le lien quand Dr MdL insistait sur les Quintoniens,… j’étais trop hermétique à Quinton.
            J’avoue : j’ai été fâchée avec l’Eau-plasma de Quinton, il y a quelques années.
            C’était pas personnel, c’est sûr, mais fâchée quand même et même.. jusqu’à hier.
            C’était à l’époque où je cherchais des réponses dans le crudivorisme… (Aaaaah, on en fait des détours inutiles, du fait que les médecins restent muets sur la question alimentaire 🙂 !!!)
            Fâchée à cause d’un guide-gourou-manipulateur-malveillant : Thierry C. (qui hélas, continue à dispenser ses vidéos, aussi nombreuses que dangereuses, sur la toile et qui a tant d’impact sur les jeunes en recherche-doute, je le constate avec désespoir autour de moi). Quand un si mauvais guide instruit, sa parole jette l’opprobe sur tout ce qu’il aborde…. Ainsi, j’avais jeté le bébé avec l’eau du bain. Exit Quinton et son eau de mer filtrée vendue 60 euros le litre !
            Persuadée bien entendu que j’y reviendrai (une piste nouvelle à creuser? Ça me plait, quand même !), mais j’avais durablement ‘mis en pause’.
            Parenthèse récapitulative : je veux des guides non-fumeurs, qui cuisinent à l’huile d’olive ET (au risque de paraître très obtue, et trop peu ouverte à l’inconnu) qui ne me disent jamais-jamais que l’être humain peut parfaitement se nourrir exclusivement de lumière et jamais-jamais-non-plus que, si on me coupe un bras ‘il y a toutes chances qu’il repousse… à condition, bien sûr, que j’y crois suffisamment fort’ (escrooooc !).
            Bref, je savais qu’un jour, je retomberais sur ce plasma-eau de Quinton, bien sûr….
            On ne fréquente pas impunément des milieux aussi alternatifs que ceux que j’aime, sans courrir ce risque. Par contre, étonnée que cela vienne d’ICI ? Plutôt chouette, mais amusant…
            D’accord, quand j’aurai un peu de temps (mais… oups…), je vais reprendre cette histoire de Quinton? Parce que, j’ai mal répondu à Dr MdL, je crois, sur ses questions sur les diatomées, j’ai donné des réponses générales OU dans la perspective ‘gélules-Omega-3’ de tremblay, mais PAS du tout ‘Quinton’. (Fâchée pendant 3 ans, j’vous dis!). Il faut donc que je reprenne un peu avec cette perspective ‘Quinton’ et lien possible avec les Omega-3, oui, pourquoi pas,… au point où on en est de ce brainstorming ?
            A tous les gens assez lucides pour se détourner des gourous sans scrupules.
            Et à tous les autres, fragiles, qui se laissent manipuler, hélas… aussi.

          2. @Reliquet
            Questions sur Quinton, pas lui, son eau…
            L’eau, le plasma et le sérum de Quinton: est-ce que c’est la même chose ?
            Ou y a-t-il des subtilités et des sous-catégories à connaître ? Pour m’aider à lire des trucs plus sereinement… sans avoir peur de passer à coté de l’essentiel.
            Autre question: Est-ce que la filtration à froid suppose une pression forte ? Ou est-ce que pas du tout ? La pression sur les filtres est très modérée ? Ou est-ce qu’on n’en sait rien ?
            Autre question: Et le liquide d’origine : a-t-il une origine particulière ou pas du tout ? On sait juste que c’est de l’eau de mer ou est-ce qu’elle vient de quelque part, précisément ?
            Autre question: Pour une fois que le mot existe (parce qu’il y a des magasines dits féminins…), est-ce qu’on ne pourrait pas garder plutôt le terme ‘rédactrice’ ? … On fait comme ça ?
            Une pensée émue pour René Quinton… parce qu’il vient en X° position seulement dans mon moteur de recherche… après moultes pubs d’ampoules buvables :-/
            A tous ceux qui ressentent qu’on vit dans un drôle de monde…

      1. c’est comme le travail des bactéries, quand on pense que sans ces inlassables petites bêtes d’une incroyable virulence, on ne pourrait pas vivre… En plus elles font ça pourquoi, ça leur rapporte quoi ? Mais rien ne les arrête, pas même l’astéroïde qui a flingué les dinosaures, bien + futées elles laissent passer l’orage pour ressortir encore + fortes, c’est mystique… Françoise a de la passion pour ce qu’elle fait, moi je trouve ça revigorant, ça nous change des hommes de peu de foi dont il m’arrive d’avoir la tentation d’être..

    3. Après ces quelques échanges sur ” diatomées versus Omega-3″, je dois préciser une info qu’à vous lire, je ne suis pas sûre qu’elle soit acquise pour tous-toutes….
      Deux espèces de diatomées sont exploitées (à ma connaissance) pour leurs Omega-3.
      MAIS on ne prend pas de l’eau de mer qu’on va filtrer et extraire les diatomées et Oméga-3, non.
      On va aller “pêcher” des diatomées dans le milieu marin, ça oui.
      On va isoler les espèces qui nous intéressent pour en faire des CULTURES en laboratoire.
      La production s’effectue en culture en labo….
      A tous les gens, j’espère pas trop nombreux, que cette précision va décevoir…

        1. Ah oui, bien sûr, mais moi, j’en étais encore aux gélules de tremblay…

      1. Il y a une entreprise qui promet de produire des oméga 3 marins (EPA & DHA), il s’agit de FERMENTALG.
        Bon après ce n’est sans doute pas un aliment très agréable à avaler … mais si l’enjeu est d’avoir sa ration d’oméga 3 sans piller la mer méditerranée, je suis prêt à avaler les comprimés de F…

          1. Conseil (on ne m’a rien demandé mais c’est pas une raison.. ) , expérience de l’édition : quand un message mérite d’être publié mais qu’il contient des parties dérangeants, on peut caviarder de la sorte :
            [ Il y a une entreprise qui promet de produire des oméga 3 marins (EPA & DHA), il s’agit de xxx … ]
            Voilou, et tout le monde comprendra.
            Pas nécessaire de publier ça, à vous de voir:)
            D’ici qu’on nous accuse de collusion (y en a bien encore qui tentent de vous coincer sur le C xxx 3)

          2. bonsoir docteur je comprends que vous ne soyez pas adepte de ce type de raisonnement en ayant parcouru votre livre sur le nouveau régime méditérannéen
            Mais en tant que végétarien il nous faut bien trouver les meilleurs produits de substitution possible au poisson si l’on veut bénéficier d ‘un apport suffisant en omega 3 marins(du moins s ‘en rapprocher compte tenu des réservés émises par françoise) , à fortiori si l’on ne peut consommer des produits tels que le seigle susceptibles de synthéthiser ces fameux omega 3 d’aprés ce que j’ai compris
            EN tout cas merci pour toutes les infos enrichissantes qui circulent sur ce blog

      2. Un truc qu’un ostéopathe m’a indiqué depuis des lustres… Si vous avez la chance de vivre au bord de la mer et de prendre des bains très régulièrement, il suffit de nager un peu au large quand même, de prendre une bonne gorgée d’eau, la laisser un peu en bouche avant de l’avaler. Pour les mois d’hiver où je n’arrive pas à aller à l’eau bien qu’il y ait de plus en plus d’adeptes, dixit toujours l’ostéo qui me parlait déjà des eaux de Quinton… Je prélève alors dans une bouteille hermétique un peu d’eau de mer, j’y ajoute de l’eau, je garde au frais pendant 3 jours max. et Je vais chercher en toute saison mes oligo-éléments là ou il se trouve sans filtre et sans labo…
        Pour Emilio je comprends votre colère, je me révolte moi aussi, j’abreuve tout mon entourage avec cette colère qui gronde en moi et dire que Marisol va se présenter aux prochaines élections quelle horreur !
        J’ai une amie infirmière qui travaille dans une maison de retraite, elle a refusé de se faire vacciner contre l’hépatite B et a été licenciée sur le champ ! Il faudrait que les résistants s’accordent entre eux pour que le grand public sache et qu’il sache aussi que dans cette même maison de retraite sur tous les vaccinés de la grippe obligatoire, plus de la moitié d’entre eux ont été malades et 4 ont été hospitalisés… Il doit y en avoir tant d’autres qui vivent cela au quotidien.

        1. Il est effectivement urgent que le peuple prenne la parole…
          On peut se plaindre de Marisol, choupette, mais ce qui s’annonce après elle semble encore pire…
          Cela dit, on a ce qu’on mérite après tout ; il nous reste 6 mois pour faire savoir ce que nous voulons…
          Aux armes, citoyens, formez vos bataillons…

        2. Vous savez quoi, pour les étudiants en Médecine?
          S’agissant de la vaccination contre HBV, on n’exige plus seulement dans les facs un carnet de santé à jour, montrant deux injections à un mois d’intervalle, ils ont bien compris le principe de la “vaccination-lavabo”.
          Ils réclament dorénavant l’obtention d’ anticorps sériques en quantité suffisantes, ou alors éventuellement, refusés en 2e année.
          J’ai donc vacciné ma Prunelle en tremblant, en priant, en me traitant, et lui qui me connait parfaitement vérifiait que je lui injectais bien tous les contenus des seringues, tant il désire exercer ce métier.
          Minoque? Emilio? Maître? Guennebaud?
          On pourrait pas faire une pause, juste pour réfléchir? J’en ai marre de pousser ces seringues-là… J’ ai peur que ça finisse mal…

          1. Ça va mal finir !
            Prudence et anticipation !
            Vous n’êtes pas seul, les troupes se regroupent ; mais il y aura de victimes ; mais moins que si nous ne faisons rien…

          2. Une question p’tetre indiscrète Vincent ?
            Comment réagit Junior à vos combats ?

        3. @Minoque35
          Ah oui, j’adore l’idée : vous faites votre eau de Quinton vous-même !
          Pourquoi ne la filtrez-vous pas, alors, comme Quinton ?
          Histoire de ne pas risquer une mauvaise bactérie, un jour ou l’autre ?
          Et elle se garderait mieux, plus longtemps, aussi, sûrement ?
          Concernant les vaccins…
          Je ressens qu’il y a un déficit d’information du public sur ce qui se passe dans le milieu de la santé. Moi-même qui suis très en recherche d’infos et toujours là à débusquer et dénoncer l’arnaque… j’ignorais que les infirmières se faisaient licencier pour refuser le vaccin de l’hépatite B… et les étudiants en 2° année de médecine de Dr Reliquet aussi, quel choc pour moi (j’ignorais aussi) !
          Merci pour ces bonnes infos, mais comment les faire connaître au grand public ?
          A tous celles et ceux qui font leurs ‘remèdes’ maison, si intelligemment.

          1. @Françoise voui je prends vraisemblablement des risques en nageant trop au large et en buvant ma première gorgée d’eau… de mer !
            J’y pense aux bestioles mais elles ne m’arrêtent pas !
            C’est notre premier problème à résoudre ! Que le grand public sache !
            Il faut le réveiller ! Dur dur pour les statiniens et les statiniennes… Je sais un peu de quoi je parle !
            Manque un peu de vitrine, de magasin qui donnent envie de se déplacer, d’entrer, de voir, d’écouter, de lire et enfin de comprendre comment on en est arrivé là… !

          2. @Minoque35
            Ah, j’aime tant votre enthousiasme à boire de l’eau de Quinton là où elle se trouve, direct, et sans même la filtrer, brute ! SI, comme je le lis ici, l’effet placebo est tellement partout… nul doute que votre émerveillement vous protège des vilaines “bestioles” 🙂
            Vous donnez envie d’aller nager un peu et de boire la tasse sciemment ! Et vous donnez envie de Bretagne, aussi… Merci !
            De scandales en scandales, il me semble que le public est prêt à entendre beaucoup de choses, mais… pour peu qu’il retrouve un peu confiance dans les personnes qui dénoncent…
            Parce qu’on lui ment beaucoup, à ce pauvre public mais qu’il y a beaucoup de dénonciations, aussi, seulement stratégiques ou destinées à disqualifier les concurrents, dans ce monde fou :-/ ) . Parce qu’il y a aussi des dénonciations moins pures que d’autres…. (Non, non, ne me poussez pas ici à reparler de l’industrie du sucre pour donner un exemple de dénonciation mafieuse…. c’est pas l’moment, ni l’endroit 😉 )
            Un regroupement de ‘nocicepteurs sociaux’ (merci Nicole Ferroni, … merci à vous aussi pour avoir partagé sa chronique sur les lanceurs d’alerte 🙂 ) comme l’AIMSIB, quoi… oui, c’est sûr que c’est là une idée vraiment géniale….
            Reste le lien à un public très large…. et reste à l’apprivoiser aussi, ce public. Et là, ça vous fera une vitrine… du tonnerre !
            Belle journée, Minoque35.

  11. A propos des diatomées Docteur, si je peux me permettre d’avancer quelques petits éléments de mon savoir de béotien scientifique : outre mon chercheur de fils Grenoblois, j’en ai un autre qui à une Maîtrise sciences de l’Environnement (Océanographie physique), avec une formation avancée en fluides géophysiques naturels, environnement marin et géologie et qui a effectué un Stage en Police scientifique avec Étude au microscope électronique à balayage de populations de diatomées dans le diagnostic de la noyade (ce qui n’a jamais semblé intéresser un quelconque employeur…) et à ce titre, (ça remonte à 2002) je me souviens qu’il me disait que les diatomées étaient différentes d’un plan d’eau à un autre, qu’il y en avait de partout, (une grand partie du pétrole est composé de diatomées fossiles…) elles sont répandues dans tous les milieux aquatiques ( même dans une flaque d’eau) ce qui permet d’une part de savoir, compte tenu qu’il y en avait des centaines de milliers ‘espèces, dans quelle eau un cadavre découvert s’était noyé ou avait été noyé.
    Compte tenu de leur composition, il s’agit d’une véritable empreinte digitale de l’eau en matière de criminologie. Leur examen et la détermination de leurs espèces, permet de localiser avec précision le lieu du décès.
    De fait, elles sont un indicateur de pollution et selon milieu dans le quels elles sont prélevées, elles sont toutes différentes en raison de leurs paramètres physico-chimiques.
    Il ne serait donc pas stupide de penser que leur teneur en Oméga3, la qualité ce celle-ci, soit bien différente selon le lieu d’où elles viennent, même prélevées dans les océans.
    Alors de gélules de diatomées ou d’huile de diatomées…
    Je pense que @ Françoise ne me contredira pas.

    1. Au fait, diatomée…
      Il y a la terre de diatomée, c’est une terre broyée très fine qui est, par exemple, très efficace contre les parasites.Personnellement, je me promets de m’en servir pour “piéger” les cochenilles farineuses qui ont osé s’installer sur mes orchidées! …

  12. Où l’on parle de Yoga, de Qi Gong, de méditation, de sophrologie, de respiration,…. (retours d’expériences et éléments de réflexions divers, mais rien de médical… encore une fois).
    @Inoxydable
    Justement ! Inoxydable, quand on manque de souplesse, c’est juste parfait, le YOGA….
    Non, non, n’attendez pas les résultats de vos analyses pour vous déterminer, achetez dès à présent le chouette livre recommandé par le Dr MdL (quoi, vous ne l’avez pas encore lu, depuis 3 jours qu’il vous a fait ce « vrai beau cadeau » comme il dit ?!?!? Il est centré sur votre problème, c’est le livre parfait) !
    Manque de souplesse = Besoin de yoga !
    Et non, je dis cela par provocation, mais c’est un peu faux aussi… Car cela a peu de rapport vraiment, en fait : le yoga, c’est un cheminement et l’apprentissage d’une connaissance de soi par l’apprentissage d’une connaissance de son corps; on parle dans le milieu de ‘méditation en mouvement’ pour caractériser le yoga, rien à voir, donc, avec la souplesse. C’est l’attitude du pratiquant face à sa posture et à la pratique, plus que ses prouesses physiques qui importent.
    Bon, on ne va pas vous forcer, non plus. Pas de yoga, sûr ? Vous ne savez pas ce que vous loupez ! C’est vôtre dernier mot, quand même ?
    Qu’à cela ne tienne ! Le QI GONG est donc fait pour vous !
    Vous qui habitez le Sud-Est de la France… Quelle chance nous avons d’avoir à Aix-en-Provence, le Dr Yves Réquéna … himself ! Lui, c’est un « amour de mec » (comme dirait Dr Reliquet 😉 ) et c’est LA référence pour le Qi Gong en France, et en Europe (rendez-vous compte, on aurait cette sommité à quelques km de chez nous, et on laisserait passer cette chance inouïe ?!). C’est un médecin qui a importé le QG en Europe et France. Pionnier, il “… fonde en 1989 la première école de Qi Gong d’Europe et donc de France, l’Institut Européen de Qi Gong…”
    Plein de choses à lire sur sa page : https://yves-requena.com/ . et plein (vraiment) de livres et DVD sur le QG adapté à diverses situations (‘QG anti-âge’, ‘la gymnastique des gens heureux’, ‘à la découverte du QG’, etc…), mais l’idéal, c’est évidemment de fréquenter un cours. Il y en a tout plein… partout ! Même dans mon Lot-et-Garonne natal, en pleine Pampa, j’ai réussi à trouver un cours ad hoc pour en faire un cadeau de noces d’or (un an de cours, parce que quand on en est aux noces d’or, on n’a plus besoin de rien…. QUE de bonheur, de santé, de bien-être…). Monsieur, 80 ans, malade de Parkinson, gavé de médicaments contre, au choix, HTA, cholestérol (oh, ben, non…pas en continu, … seulement quand son LDL est ‘soi-disant’ trop élevé :-/ ) et autres triglycérides, au grès des analyses sanguines trimestrielles, et Madame, 68 ans, gavée de médocs (aussi, oui,…) contre diabète, HTA, problème de thyroïde, sous « aspirines à faibles doses en prévention primaire… » (… ??!!?? on a fini par retomber sur le sujet initial, après avoir refait le monde, 3 fois environ… ahahah). Des gens dociles et démunis,plein de pathologies diverses, confiants vaille que vaille dans des médecins à peu près muets -et sourds aussi- qui prescrivent à tout-va, c’est tellement courant. Ils étaient tous deux vent-debout contre ce cours de QG que j’ai quasiment imposé, mais avec 3 ans de recul, ils sont à présent totalement addicts à leur séance hebdomadaire. Je les trouve plutôt plus gais, moins centrés sur leurs 1001 problèmes médicaux et depuis 3 ans, je trouve qu’ils n’ont pas vieilli, mais il est difficile d’évaluer l’effet réel de leurs cours de QG, d’autant que leur formidable prof de QG les ‘fournit’ aussi en propolis et autres recommandations intelligentes, dont détox’ aux changements de saisons… (je ne vais pas m’étendre davantage sur ce chouette couple de mon entourage parce qu’Akira, s’il lit ces lignes, va rechigner, dire encore qu’on ne peut généraliser à partir d’un ex. unique, que c’est tout sauf significatif,que pour une scientifique… blablabla…, et tout ça et il aura raison). Mais mon petit couple a été très convaincu, malgré des réticences initiales plus que radicales (mais je sais être persuasive 😉 ) et ils recommandent le QG à tous (alors qu’ils restent sous médication toxique). C’était juste un exemple pour dire que quel que soit l’âge, la souplesse et les difficultés, le QG, c’est vraiment aidant pour tous-toutes ! Et aussi pour dire que, quand on se force un peu, on peut très bien très souvent valider l’expérience a posteriori. D’ailleurs, la plupart des cours permettent de faire une séance d’essai (gratuite… le plus souvent, mais pas toujours). C’est très esthétique, le QG ! Vous avez certainement vu des gens pratiquer en plein air, dans des parcs, avec des drôles de mouvements fluides au ralenti, c’est joliiiii 🙂 . Je pratique aussi (évidemment), mais après une année de cours, j’ai trouvé que je pouvais très bien m’en sortir seule avec un DVD. Je ne sais pas, du coup, évaluer s’il est confortable de commencer directement avec des DVD, sans passer par l’étape « cours », au début ?
    Pas de QG non plus ?!!!!! Alors, vous êtes difficiiiiile, décidément ! Vous ne mettez pas beaucoup de bonne volonté aussi, pfff….
    Ah… Je sais ! la MEDITATION est faite pour vous, alors ? Ca, ça devrait vous plaire, quand même ? L’idée de démarrer n’est pas super-confortable… « On » se saoule tellement d’informations, de consommations, d’activités à tout prix… à longueur de journées, de semaines, d’années et même de vie, dans nos sociétés pressées, on fonce-on avance-on court, en s’arrêtant si peu…. que faire une pause sur soi, un peu d’introspection, et choisir de se retrouver face au vide apparent d’un silence si rare, d’une non-action devenue si exceptionnelle… c’est se retrouver en terrain inconnu et c’est un peu anxiogène. Quel paradoxe, comment en est-on arrivés là: avoir peur de se retrouver en terrain INCONNU, parce que seul avec SOI-même ?!? … Mais ce premier a priori (vite) dépassé,… quel bonheur !
    Et là aussi… heureusement, pour démarrer dans des conditions optimales, je vous présente Jonathan, le meilleur des meilleurs, je l’adore, il est un… oui, c’est ça : un héro des temps modernes (comment avez-vous deviné ?), un de mes préférés (*** j’ai beaucoup de préférés, parce quand on vit –même un peu- dans un monde ‘alternatif’ = parallèle au monde ‘conventionnel’, qui me disconvient si souvent, … dans le monde parallèle, on rencontre beaucoup d’êtres humains absolument for-mi-da-bles ***)…
    J’ai suivi ce printemps une de ses conférences-atelier près de chez nous (Puyricard). Quelle sublime découverte ! Mon merveilleux Jonathan commence à être (un peu) connu et publier dans des revues ou blog divers. Cela ne fait pas (encore) référence, mais c’est pour dire que vous verrez bientôt ses articles, dans quelque magazine et déjà sur la toile. Bientôt,… (j’ai teeeellement hâte), on pourra aussi se procurer son 1° livre (écriture en cours) et voir la vidéo de sa 1° conférence TEDx aussi (déjà passée le mois dernier à Valanciennes, mais pas encore disponible sur la toile). En attendant, pour démarrer sous sa conduite ultra-bienveillante, c’est par ici :
    http://jonathanlehmann.fr/category/meditation/
    Jonathan n’est pas médecin… je crois que ce n’est pas nécessaire pour faire de la méditation. Mais si quelqu’un qui lit ces lignes et a un avis éclairé et opposé, il serait utile de commenter ?
    Et il y en a encre plein d’autres, des techniques à découvrir….
    La SOPHROLOGIE, je n’en avais pas trop envie… J’ai vu tant de copines et autres connaissances qui, la quarantaine arrivée, se recyclaient en faisant une formation de sophrologie…. cette sorte de recyclage facile m’irritait un peu, et j’avais peu de confiance dans ces formations, même si c’était de la sophro apprise auprès de la source : N.Caycedo… Certaines de ces neo-sophrologues fumaient comme des pompiers, d’autres cuisinaient au beurre (c’est une image…). Je veux un guide qui soit cohérent, je le veux non fumeur, et j’exige qu’elle-il cuisine à l’huile d’olive (une image aussi). Comment puis-je remettre mon bien-être dans les mains de personnes qui gèrent si mal leur propre santé, hein ? Mais une collègue formée à la sophro, installée auto-entrepreneur(e?) donne des cours pendant la pause-déjeuner à 50 m. de mon labo. Elle me sollicite pour m’inscrire à son cours… évidemment ! Comment résister ? J’ai pris un trimestre de cours hebdomadaire, avec plaisir. Mais tout ce que j’ai trouvé dans la sophro., je le trouve (et en mieux, en fonction de ce que j’aime, moi) dans le QG et surtout le yoga. Donc, j’ai arrêté. MAIS pour quelqu’un d’aussi difficile que vous l’êtes ( 😉 ), la sophrologie vaut bien le coup d’être listée dans les pratiques « à essayer absolument ». Et je peux aussi vous donner l’adresse d’une personne sérieuse, si besoin.
    Dans notre belle région (et partout en France), on a un choix inouï dans le domaine, des ateliers bien-être et autres centres santé ‘alternatifs’. Rarement par des médecins, on peut le regretter (ou pas…), mais cela peut être très sérieux quand même. Tiens hier encore, une matinée ‘Yoga, Pilates et méditation’ pour essayer 3 pratiques différentes et rencontrer des gens merveilleux, dont Julie S. (méditation et Reiki, à Puyricard aussi). Elle est très compétente et je connais beaucoup de gens qu’elle a aidés aussi !
    Je ne parlerai pas ici de la respiration que je n’ai analysée qu’à travers de nombreux livres que j’ai offerts à tout-va (ils en ont bien de la chance, je trouve, mes proches <3 <3 <3 ). Car combien de gens passent leur vie sans respirer ? Je veux dire respirer VRAIMENT ? C’est, de toutes les insuffisances des gens que j’observe, celle qui me bouleverse tant et attire ma compassion la plus entière. Comment vivre pleinement sans au minimum respirer harmonieusement (et ce n’est pas si inné que cela, dans nos sociétés stressantes, et nos organismes malmenés et corps qu’on n’écoute tellement plus correctement)….
    Ce que je vous écris Inoxydable n’est pas centré sur la douleur, mais comme vous l’avez sans doute lu, je pense que tout est lié. Des techniques telles que celles dont on parle ont un effet sur l’ETAT GENERAL…. mais ne dispensent évidemment pas d’acheter le livre du bon Dr MdL, centré sur la douleur…
    J’ai fait de la santé pour tous et de l’alimentation en particulier une priorité dans mon temps libre, on l’aura sûrement compris… j’y travaille d’arrache-pied, pour le bien de mes proches ET pour l’avenir de l’humanité (non, ce n’est pas prétentieux, c’est cela qu’on fait tous ici, un peu et chacun à sa manière, non ? on contribue à changer le monde dans le bon sens), MAIS en écrivant ces lignes, je réalise (une fois encore) la quantité immense de pistes ‘douces’ que nous avons à disposition. Et je me rends compte de la chance que j’ai d’être si bien entourée de gens très aidants – même si aucun n’est médecin (merci Inoxydable de me donner l’occasion de cette réponse et de ce récapitulatif qui m’impressionne moi-même à chaque fois que je le fais ré-actualise).
    Voilà, Inoxydable, je n’oublie pas non plus que je dois vous répondre… juste question de temps qui passe trop vite (j’écris trop de hors-sujets sur ce blog, aussiiii 🙂 … avant que les commentaires y soient fermés 😉 !) Votre message m’a impressionnée, vous êtes réellement un « enquêteur coriace » alors, c’était vrai donc, votre menace initiale…?
    A tous les gens qui ressentent qu’on peut tous avoir deux vies : 1) avant le yoga, le QG ou la méditation et 2) après. Et à ceux qui pensent aussi que cela marche aussi avec l’alimentation gluten-free et avec l’alimentation lactose-et-caséine-free 😉 … aussi et aussi avec le lowcarb…. aussi et avec la diète méditerranéenne… aussi, et avec ce blog… aussi 😉 …
    Oui, c’est ça : à ceux qui pensent qu'on peut passer sa vie à l’améliorer (sa vie… et celle de ceux qui nous entourent… aussi 🙂 ! ).

    1. @ Françoise. C’est bien de m’indiquer toutes ces pistes que vous semblez avoir toutes essayées…
      Mais si vous me connaissiez physiquement ( certains de l’AIMSIB m’on vu) tout ces moyens “soft” ne s’accordent pas avec mon caractère et je dirais ma génétique. En fait, dans ma famille et même parmi mes enfants, certains sont très “lax” et d’autres, comme moi, raides comme un manche à balais.
      Mais ça me convient, comme me convient la D.M de MdL avec de temps en temps quelques petits jeûnes pour corriger d’ éventuels excès.
      Mais promis, je songerai au Yoga quand je serai plus vieux ou que je me sentirai comme tel (vers 80 ou 85 ans si j’y arrive…). Pour le moment, malgré quelques petits ennuis articulo-musculaires qui sont en train de se résorber grâce à mon Médecin Ostéopathe (bienveillant…) je continuerai à pousser de la fonte ( S’pas Reliquet ?) ça ne me réussi pas trop mal, à faire du VTC ( pas du VTT, ils ne résistent pas à mon poids…) et à veiller à la bonne marche de mon palpitant.
      Quant à la méditation, j’en reconnais bienfaits mais quand par inadvertance je me laisse aller à quelque rêverie, mon épouse croit que je suis malade. Alors bon.
      Merci encore pour vos conseils et ceux encore plus avisés du Dr MdL.

      1. Où l’on parle d’alimentation consciente….
        Merci @Inoxydable, pour cette réponse, … gentil ! …
        Et pour le chocolat ? Vous êtes content avec votre consommation d’une plaquette par jour ? C’est mieux que la cigarette, oui…
        Si cela vous satisfait, alors : laissons tomber la lecture de la suite de ce nouveau message hors-sujet (et pardon @Emilio).
        Si non, … 🙂 …. il faut que je vous présente cette copine récente (Toulouse, hélas, loin de chez nous, mais…. elle « consulte » par Skype): Cécile D.B., qui gère le Blog Le Palais Savant (une mine de trésors, si on n’est pas rebuté par l’Ayurveda et ces médecines de traditions indiennes) et propose, depuis cet été, via Yoga Journal France, un DVD très utile sur le Yoga et l’Ayurveda, ses deux domaines d’action. Elle va vous expliquer comment manger “en toute conscience”… et avec un peu de pratique, vous serez pleinement comblé avec “seulement” quelques carrés de chocolat par jour. Vrai !!!
        Je pratique ce qu’elle (et d’autres) appellent l’alimentation consciente… évidemment, en doutiez-vous ? (sinon, je n’en parlerais pas avec tant de conviction) ?! Et je suis à présent à l’écoute attentive de tout ce que j’avale, car cela me nourrit (corps et esprit, tout est lié). Certes, cela semble enfoncer des portes ouvertes si on entend cela de manière superficielle, mais quand on s’y penche un peu plus… ça implique peut-être un peu – beaucoup- des RE-ajustements dans notre assiette (Diet.Med. ou pas) et dans notre façon d’aborder l’alimentation.
        Bref, je ne veux plus manger à la va-vite, ou me nourrir d’aliments « approximatifs » (qualité ou éthique), ni en excès, car l’attention que j’ai pour moi ET ma responsabilité de citoyenne engagée (ça va dans le même sens, chouette !) me dictent la plus grande exigence… Et quand j’ai pleinement décidé cela (et que j’éteins la télé, oui… aussi…), je me sens cohérente et ça me délivre une vraie bonne dose de joie et de bonne humeur. Car je ressens que, là, je garde vraiment la ligne et la ‘priorité des priorités’ : rester en bonne santé ET épargner ma jolie planète, oui,… aussi (ça va dans le même sens, je vous l’assure) ! Cela n’empêche pas les moments de doutes ou les problèmes momentanés , mais “globalement”, je sais où je vais et c’est très aidant (quelle chance que d’avoir rencontré ma Cécile D.B.!).
        Ouf… je vous en raconte des choses de moi, hein ? C’est parce que j’aimerais tant que les gens qui lisent ce message adoptent une alimentation consciente… (en plus, ça, c’est un état d’esprit, certes, cela se travaille, mais c’est presque facile à mettre en oeuvre… ) ?
        Pas grave, si cela ne vous tente pas encore (vous ne savez pas ce que vous loupez et nul besoin de souplesse pour manger en toute conscience 🙂 )… mais pas grave quand même… car (persévérante comme je suis…), on y reviendra quand vous aurez 80 ans 😉 ?
        Mais siiiiii, je vous vois, Inoxydable : sur votre page Facebook et la partie de votre profil qui est publique (ahahah, il n’y a pas que vous qui menez l’enquête !) .
        A tous les gens qui pratiquent l’alimentation consciente, librement, sans appartenir à des groupes aux objectifs souvent bien douteux :-/

        1. @ Françoise. Pour ne pas que ce site ne devienne un dialogue entre vous et moi et quelques autres ( je ne m’érige pas en Gendarme hi hi hi…) d’autant que vous avez la langue bien pendue, je vais vous répondre une dernière fois en reprenant quelques points que me soumettez :
          – Oui mon addiction au chocolat noir me satisfait pleinement, pour l’instant je n’en subis aucun inconvénient contrairement à la cigarette, aux aliments sucrés etc…
          – Vous me conseillez une énieme „Sage“ ( comment ça se dit au féminin, c’est la mode…), cette fois en „alimentation consciente“. Bon, pour ma part je m’alimente „naturellement pour me nourrir“, de préférence sainement selon les conseils de notre hôte contenus dans ses livres ( ex. Le nouveau régime méditerranéen“) qui me satisfont pleinement, en améliorant selon ma propre conception, l’ordinaire avec quelques compléments nutritifs de préférences de nos régions sinon Européens. La „nourriture Ayurvédique“, bilan carbone…et hors de ma bourse et de ma philosophie. Je n’ai pas envie de „réajuster“ mon assiette, que je souhaite pleine et appétissante. A propos de bourse, je me souviens d’un Grand maître Qi Gong apparu dans une émission TV ( Les talents je crois) qui attachait un saut de dix litre à ses testicules sans souffrir… Très peu pour moi le Qi gong !
          – Ma responsabilité citoyenne vaut autant que la vôtre, je suis plus âgé que vous et j’ai été sensibilisé avant mes 20 ans, avant que l’on fasse tout ce cinéma écologique ( ou pseudo écologique : voir ce que fait l’“Âne“ parisienne en ce moment, quelle pagaille et quelle enmerdes pour les habitants, j’étais récemment dans le 93 et le 95 où vous devriez aller de temps en temps toucher du doigt vers la où on se dirige) j’ étais un „écolo“ amateur avant l’heure, j’ai toujours eu une attitude bienveillante envers la nature, la vraie, je n’ai jamis prélevé que ce qu’il faut, n’ai jamais jetté un papier parterre ni un mégot lorsque je fumais, j’ai choisi mon alimentation et pour ma famille en fonctionde mes possibilités que j’avais pour ça ( actuellement je m’améliore) j’ai un permis de chasser depuis 1983 ( un des premiers avec examen) et je n’ai jamais chassé ou tiré sur un animal ( j’étais chasseur d’hommes qui se comportaient comme des animaux et encore il m’arrivait d’être bienveillant : certaines crapules ont dit de moi que j’étais „dur mais juste““ . Comprenne qui peut…) je préfère les photographier lorsque c’est possible.
          Bref, même si je n’étais pas exemplaire, ce n’est pas aujourd’hui que vais me retourner vers des „Gourous“ ou faiseurs de miracles alimentaires ou non. Mon bon sens me l’interdit.
          -Quant à la sophrologie et la méditation, je n’ai rien contre, je préfère une bonne sieste…
          – Tant mieux si vous m’avez vu sur Facebook, si j’ai regardé qui vous étiez, c’est parce que vous avez dit que vous étiez scientifique et que vous avez donné votre nom sur ce blog qui demande d’être anonyme. Vous voulez être bienveillante? L’avez vous toujours été envers des personnes qui en demandaient juste un peu ?
          -Enfin, rien ne vous autorise votre dernière phrase sur les groupes aux objectifs bien douteux : J’aime ceux qui donnent des coups de pieds dans fourmilière pour faire bouger les choses et ce n’est pas parce qu’on n’aime pas certaines actualités et qu’on les cache qu’elles n’existent pas ! Peut-être un jour aurez vous les yeux qui se décillent et que vous irez boire un coup, sans voile, aux terrasses de cafés de Sevran…(Conf. Reportage T.V d’hier)

          1. Une sieste méditerranéenne c’est un peu (beaucoup pour certains) de la méditation ; un jogging aussi (pour d’autres), et même (surtout) une cantate de Bach (Jean-Sébastien)…

          2. @Inoxydable
            Ah la la… Je suis sincèrement désolée, vraiment !
            Je relis mon message et m’étonne moi-même qu’il ait pu être compris aussi différemment de l’intention que j’y ai initialement placée.
            Je n’ai pas du tout souhaité y donner de leçons,…., c’est si éloigné de tout ce en quoi je crois !
            Je vous demande pardon: mon message vous a froissé, Inoxydable, et je vous prie très sincèrement de m’en excuser.
            Je précise (même si mon avis est peu essentiel, ici?) être absolument persuadée que vous êtes, oui, quelqu’un de tout à fait respectueux, je n’ai même pas eu de doute sur cette question, vous fréquentez ce blog avec assiduité et vos nombreux messages disent cela (bien avant les explications de votre dernière publi)…. c’est donc bien dommage que je me sois à ce point là mal fait comprendre (mon message était aussi, stupidement sans doute, plaisantin -rien de plus- sur nos profils facebook respectifs…).
            Quelques autres précisions qui n’adouciront en rien votre colère, sans doute, mais je dois rectifier quand même des petites choses.
            L’Ayurveda (rectificatif, au cas où d’autres personnes liraient ces lignes) donne des pistes de santé et de prévention tout à fait adaptés ou adaptables à nos régions, sans nécessiter des aliments ni coûteux ni venus d’ailleurs.
            Je fréquente moi aussi Bondy (dans le 93).
            Et (ce rectificatif est moins essentiel ici, mais votre réponse m’a aussi fait de la peine…) je ne suis pas non plus la bobo, néo-écolo, bien-pensante, juste-à-la-mode qui se profile dans vos lignes. Je pêche peut-être par enthousiasme désordonné ou mal partagé, et par maladresse (à lire votre message, aucun doute) parce que j’aime trop partager ce (celles-ceux) que je pense avoir eu beaucoup de chance de rencontrer… mais je ne crois pas être si superficielle… non plus. Pas très utile de justifier davantage, me concernant, je pense….
            Par contre (plus important), je dois maintenir ma dernière phrase et la justifier. J’explicite donc ce que je voulais dire: il existe en France des groupes sectaires qui surfent sur le désarroi des jeunes (ou moins jeunes, d’ailleurs) sur la façon de s’alimenter, pour recruter et manipuler des “adeptes”, j’y suis confrontée via des jeunes bien fragiles de mon entourage. Je dois maintenir, oui (et combien je regrette de confirmer cette triste réalité), que, quand on parle d’alimentation consciente, il faut être bien vigilants à l’existence de “groupes aux objectifs souvent bien douteux”; c’est même là une version très édulcorée de ce que je vois réellement. C’est mon appréciation personnelle, mais je ne veux retirer quoi que ce soit sur ce point.
            C’est aussi mon dernier échange sur ces questions.
            En vous priant à nouveau de pardonner mes messages, et en vous renouvelant toutes mes excuses…
            Bonne santé et bon vent, Inoxydable.

      2. Alors… pour la méditation… il semble y avoir une possibilité…: faites-en avec Madame ! 🙂

  13. Et pour le Téléthon, on fait quoi ? On donne nos sous ? Outre le coté spectacle, qui n’est pas super-agréable (« léger » contentieux avec la télé… ou même pour être plus sincère… ‘beurk !’, comme dit Dr Reliquet), y a-t-il ici des avis pour nous décider à envoyer un chèque… ou nous donner des éléments pour garder nos économies pour les mieux utiliser ailleurs ? Quelqu’un ici pour dénoncer OU pour nous encourager… ?
    A tous ceux qui deviennent un peu paranos et hésitent à présent à financer des causes pourtant sans doute très respectables, mais l’arnaque est tellement devenue la règle…. dès qu’il y a quelque chose d’un peu ‘officiel’ et ‘spectacle’.

    1. Je n’ai jamais donné au Téléthon car il s’agit d’une pompe à fric servant à alimenter quelques labos “privilégiés” selon des critères indéterminés ; on se fait sa “petite fête entre copains”… avec des dizaines de millions d’Euros généreusement donnés par de brave gens…
      Obscurantis indulgentia nihil !
      Pas beau mon latin ?
      L’immunologiste, champion de la vaccination obligatoire dont on parle beaucoup ces temps-ci, a certainement fait partie des bénéficiaires. A vérifier !

          1. bonsoir
            tout n’est pas négatif dans ce telethon. la peoplisation est certes indigeste, mais si c’est un moyen de mobiliser les masses popu….!
            par ailleurs au plan scientifique les résultats annoncés (sont ils reels?) font espérer.
            bien sur cette manne est l’objet de convoitises avec la cohorte de courtisans-escrocs a l’espoir, ma tolérance maladive me fait penser que les décideurs feront les choix pertinents. l’être humain est très vulnérable aux problèmes de santé et les dons dans les”troncs” associations s’apparent aux “indulgences”.
            a plus
            orbes

      1. 05/11/2016
        @ Françoise : Voir ce lien, et notamment le “fromage” graphique avec son petit renvoi:
        Collecte du Téléthon : le point sur les comptes | AFM-Téléthon
        http://www.afm-telethon.fr/association/nos-comptes-635
        Pour mémoire : 100 € donnés au Téléthon, 20 € ( donc 20 %) pour les frais de gestion !!!
        Autre lien intéressant :
        Associations caritatives : auxquelles donner en confiance …
        http://www.capital.fr/…/special-associations/…donner-en-confiance
        9a date de 2012 mais c’est jours valable. Dans le lot seuls “L’Ordre de Malte” et l’APF” trouvent grâce à mes yeux qui ont vu certaines de leurs réalisations et pas de frais superflus !
        Pour ce qui est du Téléthon et en ce qui me concerne, chaque année depuis sa création je donne, quand je vois dans cette démonstration spectaculaire ces jeunes affligés de tant d’handicaps, j’ai le coeur serré et ne peux résister. Mais je connais une personne déjà plus très jeune, travaillant courageusement comme réceptionniste téléphonique dans une clinique, qui perd ses forces tous les jours et qui ne bénéficie d’aucun programme ( trop vieux) alors là je doute.
        Aussi, cette année, pour la première fois, je n’ai pas regardé l’émission et n’ai rien donné. A la place, j’ai donné à une association que tous ici devraient connaître et qui fait l’objet d’AUCUNE faveur ou publicité, pas même d’une petite information sur les chaînes T.V. Elle n’est gérée que par des volontaires non rémunérés et à du mal à décoller vu les hésitations de ceux qui devraient s’y intéresser. Elle est faite pour nous, les patients et victimes des statines et bluff sur le cholestérol et pour les courageux médecins et scientifiques qui s’y sont engagés.
        Quant aux Médecins ou chercheurs intervenant dans le Téléthon, j’ai déjà regardé il y a quelques temps les conflits d’intérêts…beurk. Mais peut-être en faut-il pour faire tourner la machine ?

    2. Avec le badge indispensable à la boutonnière et les faux-culs de la TV qui s’embrassent devant les caméras (genre Line Renaud), je ne sais pas comment les gens supportent ça…

  14. @ Akira : quelques études ( ma souris fonctionne à nouveau…)
    – Scientific proving of ultra high dilutions on humans.
    Walach H, Teut M.
    Homeopathy. 2015 Oct;104(4):322-7. doi: 10.1016/j.homp.2015.08.008. Review.
    PMID: 26678737
    -Establishing the interfacial nano-structure and elemental composition of homeopathic medicines based on inorganic salts: a scientific approach.
    Temgire MK, Suresh AK, Kane SG, Bellare JR.
    Homeopathy. 2016 May;105(2):160-72. doi: 10.1016/j.homp.2015.09.006
    -Bone computed tomography mineral content evaluation in chickens: effects of substances in homeopathic concentration.
    Canello S1, Gasparini G2, Luisetto P3, Di Cerbo A4, Pomerri F5. ( Bon c’est sur des poulets…)
    -Homeopathy. 2016 Feb;105(1):71-7. doi: 10.1016/j.homp.2015.02.006. Epub 2015 Aug 4.
    Homeopathic medicines for prevention of influenza and acute respiratory tract infections in children: blind, randomized, placebo-controlled clinical trial.
    Siqueira CM1, Homsani F2, da Veiga VF3, Lyrio C4, Mattos H5, Passos SR6, Couceiro JN3, Quaresma CH7.
    Bon, j’arrête là, il y en d’autres, chez certaines pathologie ont peut trouver des études qui prouvent rien, mais ce n’est jamais indifférent !

      1. @ Akira : Je me suis amusé à voir quelques autres études positives en matière d’homéopathie ( bien sûr, on peut en trouver des négatives o à tous le moins peu significatives…). Ces deux là paraissent intéressantes, Voyez vous même :
        [Lymphocyte migration under exposure of homeopathic remedies for periodontal inflammation – a controlled pilot study].
        [Article in German]
        Gassmann G1, Raak C, Büchel K, Schaupp F, Entschladen F, Friedmann A, Ostermann T.
        et
        Relative Apoptosis-inducing Potential of Homeopa-thic Condurango 6C and 30C in H460 Lung Cancer Cells In vitro: -Apoptosis-induction by homeopathic Condurango in H460 cells.
        Sikdar S1, Kumar Saha S1, Rahman Khuda-Bukhsh A1.
        Author information
        1Cytogenetics and Molecular Biology Laboratory, Department of Zoology, University of Kalyani, Kalyani-741235, India.
        Viel Spaß beim Lesen

    1. C’est qu’il devait etre encore plus respectueux que le dernier …

  15. Il est rigolo, Akira, on dirait qu’il cherche systématiquement le mauvais traitement… Ca me rappelle un gars des montagnes enneigées, son nom va me revenir…
    Je sens qu’il aurait bien envie de dire du mal de l’homéopathie, mais qu’il se retient. Il pourrait écouter Edouard Broussalian parler de sa passion, mais il faut 30 min. C’est là:
    http://www.prevention-sante.eu/radio-tv/homeopathie-dr-edouard-broussalian
    (En plus, on prend une leçon de français, très belle langue, vous allez voir)
    Et puis il y a les thérapeutiques que personne ne veut tester, Akira! C’est la vie! Mes patients me disent merci mais les rhumatologues s’en foutent, les neurochirugiens aussi, la fac, les profs, même les médecins! Il y a bien une science à étudier, plus que centenaire, mais aucun volontaire pour s’y mettre.
    Alors, avec mes patients, on continue dans l’objectivité du quotidien, sans reconnaissance aucune, on se soigne et on s’en fout…

    1. J’adore les proces d’intention, ca fait toujours bien avancer les discussions et les relations entres les personnes. C’est tellement delicat d’implicitement declarer que je suis trop feignant/buté pour prendre 30mn de mon temps pour ecouter les arguments des personnes qui ne pensent pas toujours comme moi. Si c’etait vraiment le cas, je ne serait pas ici et je ne discuterait pas avec ceux qui prennent la peine d’argumenter au lieu d’attaquer personnellement leurs interlocuteurs.
      Il est vrai qu il est tellement plus confortable de restreindre sa bienveillance aux personnes qui pensent comme soi, n’est ce pas Dr ?

      1. Halte au feu, Akira!
        Je regrette que vous ayez mal pris mon post précédent et vous présente mes excuses, en aucun cas le but était de vous froisser.
        Mais vous avez quand le don de bien mettre les pieds dans le plat, avouez?
        Intuitivement, voyez-vous, l’homéopathie, la luminothérapie, l’hydrotomie, la méditation, ça fait plutôt marrer, convenons-en, mais au final, tout est plus compliqué et pas toujours mesurable de manière facile.
        Il est intéressant Broussalian, et ses concordance des temps, la classe, non?
        Sur Facebook Samedi à 18h30 sur la page de prevention-sante.eu vous aurez une interview live probablement passionnante du Dr Bernard Guez, fondateur des techniques d’hydrotomies dites “mains-seringues”. Des mesures, des tests d’efficacité? Ca fait trente ans qu’il attend qu’on s’intéresse à lui, il part à la retraite cette année, avec toutes ses connaissances, moins celles que moi et d’autres avons réussi à lui piquer au passage…

        1. Salut 😉
          Si vous appelez mettre les pieds dans le plat le fait de remettre en cause une position bien largement partagee, je le revendique tout a fait ! Mais j essaie (le plus possible) de le faire en discuter les idees, les theories plus que les personnes. Ca permet (la plupart du temps) d’eviter de faire monter la sauce ;-). Je pense que c’est tres sain d’avoir des contributions de personnes qui pensent pas exactement comme le milieu dans lequel il s’exprime.
          Si on met souvent en avant cet aspect (importance de pensees non conventionnelles) en ce qui concerne les personnes qui s’expriment “contre” la medecine dominante et/ou les labos pharmas, je trouve que les reactions peuvent etre assez similaires quand une personne exprime ses doutes sur des espaces de naturopathie, homeo ou autres medecines alternatives. J’ai une vision un peu idealiste des echanges ou on pourrait discuter calmement entre personnes qui ne sont pas d’accord aussi bien dans un sens (minorite medine aternative dans des milieu classique) que dans l autre (minorite critique des medecines alternatives dans des milieux “alternatifs”).
          Je reconnais que ca n’est pas facile et qu’il est parfois complexe de garder son calme sur des sujets qui nous sont chers (moi le premier) mais lorsque les intervenants sont de bonne foi, l effort est souvent recompense.
          Pour ce qui est de Facebook, j’y suis malheureusement allergique (et plus qu’au gluten). Ca va m’etre complique mais par contre je pourrai faire des recherche sur cette personne.

          1. moi Facebook j’ai essayé pour une campagne politique (pas la dernière)
            On n’est pas près de m’y revoir, violence et vulgarité (+ tracking par la suite)
            Mais tous les goût sont dans la nature

          2. Si pas Face de Bouc.; allez sur le site de Déborah Donnier, “prévention santé.fr” vous y tomberez directement sur l’ interview du Dr Broussalian.

        2. Géniale recommandation de visionnage de l’interview ‘hydrotomie percutanée’, Dr Reliquet, excellent récapitulatif !
          Mille merci pour ce partage : encore une piste trop utile… à approfondir, mais cela va servir, c’est sûûûr !
          Allez hop, on visionne tous la vidéo en différé ! Facebook ou pas…
          C’est public ! (= pas besoin d’avoir un compte FB pour la visionner, je crois).
          A tous-toutes les allergiques à FB, et à celles-ceux qui en font une consommation utile aussi.

      2. @Akira
        Vu de l’extérieur Akira, …
        Dr Reliquet = bienveillance (95%) + quelques autres bricoles (?) qui ne nous concernent pas ici…
        Et il vous fait de vrais beaux cadeaux (comme dit Dr MdL) avec son commentaire sur les intolérances ou sensibilités alimentaires qui se “masquent” mutuellement…
        Et lisez aussi les écrits du Dr J.P.Willem… dans l’ultra-bienveillance alliée à la compétence, c’est le best sur les intolérances alimentaires (personne pour contredire ici, alors, j’insiste sur ce merveilleux Dr, que j’adore).
        Akira = plein de trucs sympa (98%) + susceptibilité (2%) (mais ça ne nous regarde pas?)
        Bon vent à tous les gens qui sont pure bienveillance, mais parfois (surtout à l’écrit) sont mal compris.

        1. Arff … c’est le probleme des correspondances par forums / blogs. Rien que pour cela (rencontrer les personnes en vrai) je m inscrirais bien a l’AIMSIB. Parmi les personnes avec qui je me suis un peu pris le bec sur internet, certains sont devenus des amis tres proches a la suite d’une “vraie” rencontre …
          Pour ce qui est des allergies multiples, la combinatoire devient assez rapidement gigantesque !! Comment proceder avec methode et efficacite ?

          1. @ Akira. Vous scientifique et vous devez avoir accès à la Database de NCBI Pubmed. En tapant “homéopathie placebo” en search, vous avez 566 publications sur les sujet. Certaines vont vous étonner. Je voulais vous mâcher le travail sachant que vous n’avez peut-être pas le temps et vous indiquer des liens très intéressants qui interpelleront quand même un peu dans vos certitude.
            Mais hélas, ma “Souris” fait des siennes, je n’arrive plus à faire du copier – collé ( bien utile pour m’aider dans les traductions) mais dès que j’aurais trouvé la solutions, je vous indiquerez quelques articles intéressant “homéopathie VS placebo avec groume de contrôle, double aveugle etc…Du scientifique.
            A plus. AIMSIBIENNEMENT.

          2. @Akira…
            Et voilà…. C’est rapidement compliqué, voire infaisable d’aborder les intolérances multiples. SAUF… sauf, bien sûr, SI vous vous en remettez au formidable Dr Jean-Pierre Willem. Je sais que je me répète un peu, mais puisque vous continuez à vous posez la question… je ré-itère (je sais être persévérante, ça, c’est sûr…).
            Dr Jean-Pierre Willem sévit lui aussi (beaucoup) sur Internet et j’espère que ce mini-aperçu saura vous donner envie d’acquérir son livre. ?
            Regardez la vidéo jusqu’au bout (vraiment) et ce gars-là, il va ‘vous apporter du Bonheur’ comme il le dit en fin de vidéo (presque 30 min. aussi).
            https://www.youtube.com/watch?v=5xUHiyb4qbo
            J’ai plusieurs exemplaires de son livre qui circulent autour de moi, que je prête et re-prête avec plaisir… (mais comment vous le prêter, Akira ? A la prochaine AG de l’AIMSIB, 😉 ? ).
            Bon vent à tous les gens, nombreux, qui souffrent d’intolérances ou sensibilités alimentaires, mais l’ignorent :-/

          3. Bonjour Inox,
            (Attention) Mon point de vue plutot critique : (les personnes qui la supportent peu devraient se cacher les yeux sous peine de sortir du mode de vie protecteur qui recommande une limitation du stress !!! … on peut rigoler un peu)
            La derniere fois que je suis alle voir, je suis tombe sur une meta revue de 2016 :
            WissHom (societe d’homeppathie) qu’on peut difficilement les taxer de biais anti-homeo j imagine.
            http://www.wisshom.de/dokumente/upload/bf5e4_researchreader_160919.pdf
            Ils font une compilation des etudes contre placebo : seules neuf satisfont les criteres minimaux pour etre “significantes”. Parmi ces neufs, trois ont des reserves majeures sur les possibilites de biais. parmi des neufs etudes, deux sont negatives.
            Quand on regarde attentivement les autres, on voit que trois concerne la meme affection (diarhee) et quatre des troubles cognitifs dont chacun sait que les resultats sont extremement difficiles a evaluer (et donc les conclusions a tirer). Comme le disait Michel, c est quand meme drolement plus robuste d avoir un primary outcome sur les deces que sur les minor strokes. On peut moins jouer sur les resultats. De plus, les p-values de ces etudes sont en moyenne vraiment peu signifiantes (meme pour un medecin et pas le physicien que je suis ;-)).
            Comme tu peux le voir, je fait des effort de documentation mais j’ai un peu de mal a voir un truc solide la dedans …
            Ce que je trouve par contre tout a fait interessant dans ce document, c’est la partie suivant qui se consacre aux questions de l adaptabilite possible des test placebo-controlled a l’homeopathie. Plusieurs suggestions rejoignent des idees que j’avais deja lues ailleurs et mon impression que si l homeopathie est peut etre plus compliquee a etudier sous ce prisme, ca n’est pas du tout impossible. Ca serait vraiment un progres (de mon point de vue) si on pouvait disposer de plus d’etudes suivant ces recommandations.
            Je pense que ca pourrait meme etre tres interessant de lire cette section a la lumiere des prochain billets de MdL sur les etudes medicales.
            Je ne suis pas encore alle voir les video conseillees par Francoise (et d’autres peut etre mais je me rappelle le message de Francoise pricipalement) mais je ne manquerai pas de le faire.

          4. @Akira
            Ahahah, Akira,… si on se rappelle toujours de mes messages, c’est parce que je les répète une douzaine de fois (en moyenne) 🙂
            A tous les gens persévérants, et à tous ceux qui harcèlent les autres aussi.. quand c’est pour une bonne cause.

          5. @Akira….
            N’êtes-vous pas adhérent de l’AIMSIB !?! J’avais l’impression qu’ici, tout le monde adhérait… au moins les habitués de longue date ?
            A tous ceux qui vont adhérer ce week-end.

          6. Bonjour Francoise.
            C est que je ne suis pas du tout un visiteur de longue date … mais la demarche de cette association me plait assez (meme si je suis tres sceptique sur pas mal d approches therapeutiques).

        2. Vous ne seriez pas un peu en train de vous foutre de notre gueule ?
          Je précise que mon commentaire n’était pas amical…

          1. @Emilio
            Est-ce vraiment à moi que ce commentaire est adressé, Emilio ? Des précisions à attendre ? Une erreur ? Dites-nous en davantage ?
            Bon vent, Emilio !

  16. bonsoir docteur
    Désolé si ce message est hors sujet mais j’ignore ou le poster
    Voila, je sais que vous pronez un apport conséquent en oméga 3 (végétaux et d’origine marine) pour prévenir les maladies cardiovasculaires, ce qui est garanti par’un régime méditérannéen bien appliqué si je me référe à vos ouvrages.
    Cependant, en cas de régime végétarien, il n’est guère possible de satisfaire les besoins quotidiens en omega 3 d’origine marine, à fortiori lorsque l’on consomme peu d ‘oeufs ( 3 par semaine maxi)et que l’on”bannit” le seigle en raison de troubles liés au gluten , sachant que ces aliments constituent à priori une solution pour produire des omegas 3 marins sans nécessairement etre un adepte du poisson.
    Dès lors,il me semble préférable d’avoir recours à une supplémentation afin de pallier tout risque de carence .Pour cela, j’absorbe quotidiennement une capsule de testa (produit à base d ‘huile d ‘algues) qui contient environ 0,4 g de de dpa plus eha.
    Mes questions sont les suivantes:
    cet apport est il suffisant à vos yeux, sachant que j’avais vu dans une de vos interviews il me semble qu’il est conseillé d ‘atteindre 1 g par jour environ d ‘omegas 3 d’origine marine?
    Pensez vous qu’il est pertinent et sans dangers d’utiliser quotidiennement cette supplémentation et éventuellement de l’accroître en ingérant deux capsules par jour?
    Prenant également de la vitamine d , y a t il selon vous un risque à conjuguer ces deux types de “compléments alimentaires” au quotidien?
    merci d ‘avance pour vos précieux conseils
    cordialement

    1. Avec de telles doses, vous ne risquez probablement rien à condition que ces capsules soient de qualité.
      Dans ce contexte, je répète qu’il est difficile d’être végétarien ; et que, de façon générale, les méditerranéens et les japonais (notamment à Okinawa) ne le sont pas…
      Faut avoir de bonnes raisons.

      1. Et des capsules de qualité… on en trouve… ???
        A ma BioCoop ? Ou sur internet (et comment les choisir ?) ?
        Juste pour renseigner les gens sur ce blog… (… car pour ma part, j’ai choisi de faire confiance à ma BioCoop: elle est au rayon de ce que j’avale -y compris compléments dits ‘alimentaires’- ce que l’AIMSIB est à la médecine en France: ce qu’il y a de meilleur 🙂 ! )
        Bon vent à tous ceux qui prennent des compléments alimentaires.

      2. Oups, je me rends compte que je n’ai même pas mentionné la pharmacie dans les possibles points de vente ?
        C’est que je me suis sentie tellement trahie par ma pharmacie où je pensais pouvoir avoir confiance, le jour où j’ai constaté -par hasard et après en avoir avalé des kilos :-/ au fil des années- que mes comprimés d’Euphytose ( modérateur-trice de ce blog, qui devez être fatigué-e de lire mes digressions, jetez donc ce post, si on n’a pas droit ici de citer des noms de la sorte… mais d’un autre coté, ce serait bien que les gens sachent aussi… au moins ici ?!) contenaient du… Titane dioxyde = Dioxyde de titane (E171) !
        E171, c’est des nanoparticules !!! Il ne vous a pas échappé (ou peut-être que si ?) que les nanoparticules s’immiscent partout dans nos vies peu à peu, dans nos quotidiens, dans nos nappes anti-taches, sans permission, dans nos crèmes solaires, sans dire leur nom, ni même leur présence le plus souvent… qu’on ne connait pas grand-chose de leur toxicité… qu’on en utilise quand même massivement,… que tout le monde le tait,… et que cela nous prépare un joli scandale sanitaire de plus,… prochainement, dès que quelque personne ‘bienveillante’ ‘sérieuse’ va s’attaquer à cette question (on compte sur les ‘jeunes génération’ décrites par Dr MdL, mais ils vont avoir beaucoup à faire, nos jeunes, sur tant de scandales en préparation….)….
        Mais avaler du E171, dans un médicament (phytothérapie, en plus), c’est le pompon !!!! Objectif du E171 dans l’Euphytose : faire un comprimé bien joli, avec un enrobage bien glacé-brillant #Mmmmmm!!! José Bové, dit -en le dénonçant avec simple bon sens- : ‘on n’en a pas besoin!!!’.
        Vous me direz: ces comprimés ne sont pas plus dangereux que les jolis bonbons-pastilles de couleurs variées qu’on donne aux enfants et qui en contiennent aussi. Justement ! Mon Euphytose est aussi dangereuse que les M&M’s (oups, je l’ai dit ! … mais puisqu’il y a un-e modérateur-modératrice, ici … je le-la laisse évaluer ?)… alors, je ne suis pas prête d’en avaler un seul comprimé de plus ! Mais que l’arnaque est universelle !!! Comment lutter ? Du coup, ma BioCoop me semble plus respectueuse et exigeante, globalement… Je doute d’y trouver pareil poison, là-bas !
        Bon vent à tous ceux qui ont décidé que ” le E171, c’est comme les OGM ‘j’en veux pas!’ (et qui tirent la langue avec espièglerie aussi, après… pareil que pour les OGM) !

        1. Dans les magasins bio, on trouve quand même de la levure de riz rouge. C’est une statine qu’on peut acheter sans ordonnance. Il est juste écrit que c’est déconseillé aux femmes enceintes et au plus de 70 ans. Il faut donc rester vigilant.
          J’en profite aussi pour faire un coucou à Inoxydable qui nous ravit avec ses articles et commentaires sur aimsib. Françoise, vous avez aussi votre place.

          1. @souris7
            Ah, oui, c’est sûr ! L’automédication en général, requiert la plus grande vigilance… C’est le ‘client’ qui doit savoir ce qu’il utilise, pourquoi et comment…
            Mais peut-on reprocher à notre magasin bio de proposer la version naturelle des statines, quand le public découvre réellement l’arnaque dite du cholestérol, avec stupeur, très récemment… ? Et que des millions de français se gavent de statines (certains même, dit-on, continuent, même après l’émission d’Arte ?).
            Après, je pense qu’à la BioCoop (pardon de la citer encore, mais je trouve que c’est un des rares endroits où je me sens encore « en sécurité » et un minimum épargnée par les « spéculations » de tout ordre), il est possible de fournir des éléments de réflexion à son-sa gérant-e local-e (qui peut faire remonter en national d’ailleurs, s’il-elle est convaincu-e) et ils adaptent leur cahier des charges, intelligemment : localement d’abord, voire plus… si affinités 🙂
            Si on peut avoir un impact et un levier réels sur ce qui se trouve en rayons, pourquoi s’en priver ? J’insiste là dessus parce que je suis (aussi…) entourée de gens las qui ont démissionné et ne se battent plus… même à la BioCoop ?!? … Y’a pas QUE des héros non plus, dans mon quotidien :-/ …
            Je gage d’ailleurs que dans quelques temps, on ne trouvera plus ces levures de riz rouge, même si elles sont naturelles, dans leurs rayons. En tous cas, je vais discuter de cela dans mon magasin et la personne que j’entreprends habituellement se révèle souvent intéressée (je vais peut-être lui prêter un livre du Dr MdL, ça devrait la convaincre – direct !).
            Sont souvent militants à ma BioCoop et… pas que pour l’alimentation !
            Pour tous les gens qui adorent leur BioCoop et changent le monde dans le bon sens, avec leur consommation (en monnaie locale !?!… ouiiiiii, aussi, très bien !).

          2. @Françoise
            Dans mon biocoop, je suis arrivé à les convaincre de mettre “La Nouvelle Diète Méditerranéenne” de notre MdL en vente, mais je ne suis pas certain qu’ils en aient vendue beaucoup ? Je vérifierai quand même. Par contre, ils ont eu beaucoup plus de mal avec la littérature de Pierre Weill, le fondateur du label Bleu Blanc Cœur, évidemment Pierre n’est pas toujours tendre avec le bio, à mon avis à juste titre, tout en étant très rigoureux et de très bon conseil. Et puis, dans mon biocoop – comme probablement dans tous les biocoop de l’univers – ils vendent aussi quelques cochonneries à l’huile de tournesol, des œufs bio aussi fades que des non bio, de la viande poussée au soja et au maïs, du lait bourré de sucre… nul n’est parfait et les lois du marché n’échappent pas au bio, aussi… heureusement que nous les avons, mais cela ne suffit pas non plus, il faut lire, apprendre, découvrir, on ne peut s’en remettre à un label fut-il coop ou pas coop. Et puis dans mon biocoop, y’a la faune bio… et là je ris souvent aussi, beaucoup plus qu’au super du coin où le contenu des caddies me rend chagrin ! Oui, oui, affaire de moyens aussi, mais dans mon biocoop y’a toujours celles et ceux truffés de persing avec le clebs à bandana qui se nourrissent de graines, pas sûr qu’ils aient le sou non plus ?
            Santé et coopepétrie méditerranéennes

          3. @ souris7; Merci pour votre coucou et pour l’indulgence dont vous faites preuve pour ma contribution sur AIMSIB; N’oubliez jamais cependant que je ne suis qu’un amateur, passionné certes et la passion peut faire commettre des erreurs ! N’ hésitez pas à en relever s’il en échet , cela animera le site et me permettra de compléter au besoin;
            @ Françoise : Vous citez souvent Biocoop. J’en ai un magasin dans mon coin j’ai également Satoriz. je préfère nettement ce dernier, mieux achalandé, moins “bord….que” et on y trouve quelques livres du Dr MdL ainsi qu’un rayon boulangerie formidable ( Boulangerie Savoyarde, boulangerie de haute Provence) Bon, je sais que vous ne supportez pas le gluten, mais si mes souvenirs sont bons il y a ce qu’il faut pour vous, en tout cas pour moi, c’est le seul endroit où je trouve du pain de seigle complet Bio.
            j’ai également eu la chance de rencontrer le Directeur commercial de Satoriz lors de la première réunion de l’AIMSIB, de discuter avec lui. Il avait fait un petit discours sur le Bio – sans faire de publicité pour sa société je le précise- en expliquant de manière convaincante le commerce du Bio, les arnaques et la manière de bien vérifier les composants des produits qui ne sont pas toujours aussi innocents que prétendus.
            Pour avoir vérifié aussi sur GAP où j’ai résidé durant presque un an et ou il y a pléthore de magasins Bio tout aussi chers les uns que les autres, sauf Satoriz, y pas photo.

        2. Suite à ces messages, une nouvelle contribution sur ces fameuses capsules
          je ne sais pas ce que vous pensez des capsules suivantes monsieur de lorgeril et françoise.
          IL s ‘agit de capsules d ‘omega 3 à base d ‘huile d ‘algues, de la marque testa
          leur composition:
          Huiles d’algues schizochytrium sp., glycérol, amidon de maïs modifié, carraghénane, huile de tournesol riche en acide oléique, d-Alpha Tocophérol, extrait de romarin, antioxydants (tocophérols, palmitate d’ascorbyle), régulateur d’acidité (carbonate de sodium).
          Testa Oméga-3 ne contient aucun ingrédient génétiquement modifié, aucun agent conservateur, aucun édulcorant artificiel ou arôme de synthèse.
          a priori ce produit me semble correct , j ‘en consomme une à deux capsules par jour
          cela peut éventuellement vous interesser françoise je pense
          bonne journée

          1. @tremblay
            Je ne suis pas spécialiste des oméga-3…
            Je peux juste partager encore une expérience qui est hors-sujet et qui ne répond pas tout à fait à votre question, mais qui peut faire réfléchir un peu (et semer le doute, hélas).
            Je travaille sur des algues planctoniques microscopiques, dont je regarde le « squelette » en silice et la composition des assemblages, pour en faire des reconstitutions de paléo-climats et paléo-environnements.
            Ces algues produisent des huiles, riches en Omega-3. Je peux moi-même voir des goutelettes d’huile dans les cellules (mon algue est unicellulaire), quand je fais des cultures en laboratoire et des expérimentations sur certaines espèces (pour comprendre leur relation à la salinité, et l’extrapoler à l’interprétation d’archives sédimentaires). Cela me fait tellement plaisir que ‘mes’ algues produisent des Omega-3… Base de la chaîne alimentaire en milieu marin ou lacustre, ce sont elles qui apportent aux petits poissons, ces merveilleux Omega-3 qui vont me nourrir moi-même, si je mange de temps en temps une sardine. Trop fortes, mes diatomées 🙂 !
            Je fréquente des congrès de diatomistes et bien sûr, on y parle de divers domaines d’application des algues en question. En particulier, compléments alimentaires, et biocarburants… aussi.
            Il y a plusieurs années, après une présentation formelle, la séance de discussions qui a suivi a amené un des participants à nous expliquer que, dans les compléments alimentaires à base de ces algues, il y avait une très grande dispersion d’une boîte de gélules à l’autre. Les algues produisent des Omega-3 en quantité très variable. J’observe moi-même, en fonction de paramètres qui m’échappent complètement (mais ce n’est pas mon objet) que les diatomées que j’étudie sont plus ou moins riches en huiles. Certaines espèces ou certaines fois, il y a en vraiment beaucoup, d’autres espèces et/ou d’autres fois moins, voire quasiment pas. J’ai un peu oublié le détail de l’argumentaire (dommage), qui permettait de comprendre que la quantité des Omega-3 n’était pas fiable, dans ces gélules. Je crois me souvenir (mais c’est sous toute réserve) que pour fabriquer ces gélules, on prenait une quantité d’algues fixe, mais que la quantité d’Oméga-3 n’y était pas mesurée (donc, que la quantité d’Oméga-3 dans les gélules n’était pas certifiée). Mon ‘take home message’ de cette discussion avait été que je ne prendrai pas d’Oméga-3 en gélules (même si ma BioCoop en proposait sans prendre la mesure de ce problème 😉 ) si n’y était pas affiché clairement un taux d’Omega-3 certifié !. Et aussi, je m’étais dit encore une fois qu’on vivait dans un monde d’escrocs … aussi ! Niet à un complément alimentaire qui ne mesure même pas l’élément que je suis venu y chercher. Et trahir ainsi mes petites diatomées qui, font si bien le job, elles,… un scandale dont je ne suis toujours pas remise !
            Dans vos gélules….
            Ce ne sont pas ici les mêmes algues, et je ne sais pas si les vôtres présentent des taux d’Oméga-3 variables (à mon avis, comme souvent dans le domaine du vivant, la variabilité naturelle doit être énorme ?). Ensuite, je ne sais pas si les capsules en questions affichent une mesure du taux d’Omega-3… (pas dans les ingrédients que vous listez, en tous cas ?).
            Encore… (mais là, c’est seulement mon bon sens paysan qui parle), je ne comprends pas la nécessité de tant d’ingrédient dans des gélules d’Oméga-3. José Bové insiste (oui… il me parle parfois dans ma tête et je l’interroge souvent -moi-même-, car il a souvent raison quand il faut réfléchir avec bon sens) et là, il assure encore une fois : « on n’en a pas besoin ».
            Ce serait un comble qu’un complément alimentaire contienne des OGM, édulcorants artificiels, ou arômes de synthèse ! Cela dit, vous avez raison de le signaler : on est tellement habitués à s’intoxiquer que cette absence d’OGM etc, peut être saluée.
            Après… Est-ce que ces gélules peuvent être, quand même, nocives pour la santé ? Aucune idée : la plupart des ingrédients me sont inconnus…
            Enfin… Est-ce que les Oméga-3 (s’il y en a assez dans ces gélules) m’apportent des Omega-3 de qualité ? Mon avis (absolument pas compétent, seulement intuitif, et sans aucun autre fondement que mon bon sens) est que les Omega-3 que l’on consomme dans les poissons proviennent des algues au fil de la chaîne trophique. Qu’est-ce qui pourrait expliquer qu’en allant chercher les Omega-3 ‘à la source’, ils soient de moindre qualité ? Les techniques d’extraction ? Je ne sais pas…. J’ai bien envie de penser que non, pas forcément … mais je ne sais pas ?
            Je posterai peut-être ici (mais je n’ai hélas que 24 h. dans ma journée et le week-end est fini) mon retour d’expérience sur le végétarisme…. patience…
            A tous celles-ceux qui sont fascinés par la beauté et complexité des diatomées, et qui trouvent ça magique aussi, ce squelette en verre si structuré ! Et à tous celles-ceux qui vont aller voir à quoi cela ressemble après avoir lu ce post 😉

          2. Magnifique !
            Merci !
            Une fois que vous aurez adhéré à l’AIMSIB, un petit article sur les diatomées nous ferait tellement plaisir…
            Ce squelette “frustulien” c’est terriblement sexy…
            Et les les copépodes… Oups ! Fini le Viagra…
            Trêve de plaisanteries :
            Question 1: connaissez-vous les types d’oméga-3 fabriqués par ces animalcules ?
            Question 2 : ces diatomées et ces copépodes voguent-ils au fil des eaux océaniques ? Sont-ils accrochés à quelque chose ?
            Question 3 : ils produisent de l’oxygène, OK ! Font-ils autre chose ? Participent-ils à la composition chimique des eaux de mer ?

          3. Bonsoir, désolé si mon message peut prêter à confusion
            Je n’aurai jamais du mentionner la marque , je vous promets que ce type de “bévue” ne se réiterera pas
            Je voulais simplement vousapporter un maximum d ‘information sur le produit (ainsi qu’à françoise)afin de solliciter votre avis sur sa qualité
            Encore une fois, je vous prie de m’excuser pour cette maladresse
            cordialement

          4. bonsoir, merci pour toutes ces précisions françoise
            En ce qui concerne les fameuses capsules que j’absorbe à raison d ‘une ou plutot de deux par jour, il y a bien une teneur en omega 3 mentionnée
            Celle ci est supérieure à 450 mg par gélule d ‘après les infos indiquées sur la bôite (plus de 250 mg de dha et plus de 125 mg d’epa)
            Je prends cependant note de votre point de vue sur la variabilité naturelle d’omega 3 réellement contenue dans ces compléments
            Il me semble que leur apport par voie alimentaire simplifierait probablement la situation pour moi mais (pour l’instant en tout cas) je suis déterminé à mettre en oeuvre un régime végétarien strict. Il en résulte mon choix de prendre deux gélules par jour plutôt qu’une comme cela est conseillé par la notice, sachant que ma consommation quotidienne d ‘omega 3 marin demeure “modeste” puisqu’elle atteint 1 g maxi au quotidien si le contenu réel est en adéquation avec les allégations du fabricant.
            merci en tout cas pour ces échanges stimulants françoise et docteur de lorgeril

      3. bonsoir merci pour votre réponse
        Disons que c ‘est vraiment par ethique en effet meme si je ne considére pas bien entendu que les non végétariens soient dépourvus d ‘éthique .
        Je vais donc prendre une à deux capsules par jour de testa, (si vous connaissez ces capsules à base d ‘huile d ‘algue, vous semblent elles une bonne référence?) conjugué à deux à trois gouttes quotidiennes de strerogyl (vitamine d)
        Ces doses ne me semblent pas potentiellement délétéres en effet, en espérant qu’elles soient suffisantes pour me prémunir contre les carences susceptibles de survenir dans le cadre d ‘un régime végétarien
        cordialement et merci pour vos conseils avisés

        1. Merci pour votre contribution. Je suis moi meme vegetarien et je n’ai jamais pris de supplementation alimentaire. Sauf depuis que mon toubib m’a trouve une carence maximale (pas loin de zero) en vitamine D. Ca doit etre l effet du bronzage par les tubes cathodique ou les LCD des ordinateurs …
          Je vais me renseigner sur les capsules dont vous parlez.
          Vous etes vegeatarien ou vegetalien ? De mon cote je mange oeufs et laitages, sauf quand je teste les regimes particuliers sans lait … (coucou Francoise ;-)).

          1. bonjour
            Je suis vegetarien et ne consomme pas de produits laitiers.
            En ce qui concerne les capsules que j’utilise, il s ‘agit de la marque sterogyl (à base de vitamine d2) , J’en prends deux à trois gouttes par jour, estimant qu’il s ‘agit d ‘une approche plus pertinente pour maintenir un taux acceptable de vitamine d dans le sang, plutot qu’une absorption massive en une seule fois de type uvedose.
            J’aimerais d ‘ailleurs savoir, ce qu’en pense le docteur de lorgeril?
            D’après mes recherches il semblerait toutefois que le traitement le plus efficace serait plutot à base de vitamine d 3(d’origine animale) , mais cela s ‘avére incompatible avec mon choix du vegetarisme
            cordialement

          2. Le docteur de Lorgeril trouve que les informations concernant la vitamine D sont excessivement contradictoires et déplaisantes.
            Trop de business (des vendeurs de capsules pour simplifier) sous-jacent…
            Peu de bonne science ; et quand il y en a, ça ne donne pas envie de consommer des suppléments…
            Le mieux est de manger des produits de la mer régulièrement et de s’exposer au soleil dès que possible et le plus possible (sans coup de soleil évidemment) !
            Ne pas oublier que la majorité des commerçants du lait ajoute de la vitamine D.
            Mais, certes, il y a certainement de nombreuses circonstances où il est prudent de prendre quelques capsules de supplément ; jamais avec du calcium en comprimés !

          3. @Akira et @Dr Michel de L.
            … Est-ce qu’on pourrait revenir 2 minutes sur la vitamine D ?
            Je lis ici qu’Akira a un taux de vit. D proche de 0.
            Akiraaaa… moi aussi ! Je suis presque contente quand j’ai 20 microg/L, parce que le plus souvent, ca tourne autour de 6….
            J’ai beau m’exposer au soleil (mais l’hiver, est-ce efficace sous nos latitudes ? je lis que non ?), avaler des bonnes huiles de poissons… rien n’y fait.
            Mon médecin me prescrit de la vit. D synthétique et à forte dose… mais l’augmentation mesurée suite à la prise de ses ampoules est très temporaire…
            J’ai bien lu Dr MdL que vous ne recommandiez pas la supplémentation,… de façon générale.
            Est-ce toujours vrai, quand on mesure de telles valeurs “proches de 0” ?
            Ensuite… si on considère encore une valeur de Calcium sanguin mesurée, qui est strictement = à la valeur MAX. recommandée …
            (quel pied de nez utile, pour moi qui ne consomme pas de produit laitier, pour convaincre mes proches que les produits laitiers ne sont pas nécessaires pour avoir un taux de Ca sanguin ‘normal’ ?)….
            … est-ce que oui, résolument, j’ignore la question de la vitamine D ?
            OU est-ce plus complexe ? C’est-à-dire: est-ce que je peux avoir un taux de Ca sanguin normal ou élevé, mais une mauvaise utilisation dudit Ca pour soutenir mon petit squelette (parce que l’utilisation du Ca pour les os requiert de la vit. D et qu’il m’en manque ?).
            On avance encore .. La vitamine D de mon MT… synthétique…. à forte dose…. je doute. Je trouve de la vit. D à ma BioCoop (que j’adore, on l’aura compris), la version D3, celle d’origine animale …
            (source: de la lanoline exposée au soleil, c’est poétique,… ça me plait,… ET ça me semble plus inoffensif aussi que de consommer 100000UI, synthétique en plus, d’un seul coup dans une ampoule de ZYMAD):
            … elle est naturelle, elle doit être prise quotidiennement, elle me parle davantage que celle prescrite par mon MT….
            Je commence à lire ici et là que la vit. D de synthèse n’a pas le même impact (dans l’organisme et d’un point de vue physiologique) que la vit. D de synthèse…. et cela ne m’étonnerait pas du tout !
            Donc, on récapitule :
            – SI j’ai des valeurs proches de 0, vous supplémenteriez ou vous ne conseilleriez toujours pas ?
            – SI par ailleurs, j’ai des valeurs élevées de Ca: est-ce que cela change quelque chose à la réponse ?
            – Si je supplémente : je prends de la vit. synthétique à forte dose ? (grrrr)
            – OU est-ce que je préfère la vit. naturelle, à petites doses quotidiennes… (de ma BioCoop ?)
            MERCI merci merci Dr MdL de nous répondre avec tant de disponibilité et … de bienveillance, oui, … aussi !!!

          4. Des valeurs proches de zéro ?
            Très étonnant.
            Premier réflexe : mettre en doute la technique de dosage ; donc refaire ailleurs…
            Même dans ce cas (répétition de la valeur zéro par un laboratoire de référence), je me demanderais s’il n’y a pas quelque chose qui vient perturber le dosage…
            Procéder étape par étape : d’abord vérifier le dosage !

          5. @Dr MdL
            Pour Akira, … je ne sais pas ce qu’il appelle des valeurs proches de 0 ni quelle est la reproductibilité ???
            J’ai pour ma part des analyses régulièrement (2 fois / an) comprises entre 6 et 20, sur 3-4 ans et dans 2 labos différents.
            La personne qui fait (2 ou peut-être 3 fois seulement) des analyses avec moi le même jour dans le même labo présente des valeurs + élevées = incluses dans les valeurs de référence.
            Ah ? ?? ? Ca existe, ça, des biais de dosage ?? ? ?? J’ignorais cela ? ?? ??

          6. Fil rouge vitamine D… ?
            Est-ce que par hasard, Dr MdL ou quelque Dr bienveillant ici, quelqu’un aurait quelque référence, avis ou élément à partager, sur un lien possible entre dosage (possiblement erroné, donc, on en revient à cette question là) en vitamine D et : 1) morphologie ou tendance ou profil dits « marfanoïde » et/ou 2) faible résistance à l’insuline ou 3) diabète.
            Je cherche à comprendre, et comme je ne connais rien, je pose des questions sûrement stupides, mais…
            Et d’autre part… j’aimerais tant savoir aussi, si vous avez un avis sur la nouvelle question stupide suivante… une supplémentation en vitamine D, si on a un taux très bas (entre 5 et 20, par ex.) est-elle aussi contre-indiquée dans le cas où on a des taux de calcium dans le sang élevés (naturellement, sans supplémentation) ?
            Je sais bien que c’est des chiffres, mais quand on a des chiffres très écartés de la valeur habituelles des autres… on est pas très habitués à … juste les ignorer…
            Belle soirée à tous.

          7. Deux remarques :
            1) vous posez des questions trop larges qui nécessiteraient de longs développements, des citations etc..; donc impossible sur un blog.
            2) vous devriez peut-être cesser (pour votre tranquillité d’esprit) de regarder les chiffres de ceci ou cela. Nous ne sommes pas des chiffres !
            Et les chiffres ne sont que des “représentations”, comme dirait Kant ou Schopenhauer
            Mode d’emploi : si vous avez un mode de vie protecteur (tel que celui que nous décrivons), les chiffres n’ont plus aucune valeur car il faudrait des milliers de chiffres pour avoir une idée des équilibres et métabolismes.
            Stop aux chiffres !
            Ce serait différent si vous aviez des symptômes, une maladie ou un mode de vie “farfelu” ; nous devons faire de notre mieux (ne serait-ce que pour éviter à nos familles le désagrément d’avoir à s’occuper de nous une fois malades) mais au-delà d’une certaine limite, il faut laisser le Bon Dieu faire son job ; et d’avance accepter le sort qui nous est réservé… Oups ! c’était notre minute bouddhiste !

          8. @MdL
            Oui, ça, questions trop larges. Vrai ! Merci…
            A la fois, je comprend ce que vous dites… Et à la fois, il doit bien y avoir des insuffisances de fixation de tel ou tel minéral ou vitamine ou élément qui nécessite des supplémentations, non ?
            Je finis ma boite des rares compléments alimentaires que je prends et j’arrête tout ! Oui, la perspective me plait car si je m’intéresse à plein de choses ‘farfelues’, le passage à l’acte est rare et mon mode de vie est (intuitivement) sans doute assez Diet.Med. (sauf pour le vin rouge, là, c’est sûr… peut mieux faire ?). Encore heureux en habitant à 30 km de la Mer.Med. !!!
            C’est joli, ça, de s’occuper de soi au mieux pour que les autres n’aient pas à le faire pour nous. Je ressens vraiment les choses comme ça, mais peu de personnes l’expriment ainsi, merci !
            Pour le Bon Dieu,… on peut pas trouver un terme encore plus général, plus générique, plus consensuel ? plus “large”, justement tiens ? La Nature ? La Vie ?

  17. Rateau+ rateau = la tête à Pipo et Mario !
    Le Cirque des Poètes Disparates , bientôt près de chez vous …
    Akira snobe Rico , Françoise doute de l’AIMSIB , Chrissie démaquille un Reliquet déguisé en vendeur de cravates-par-douze . Sale temps pour les saltimbanques, Diou biban !
    Trop de pommade donne des boutons .
    Françoise se demande «  pourquoi l’ AIMSIB « ?… moi aussi !
    Oui AIMSIB pour faire quoi ? Avec qui ? Quand ?
    ( c’est malpoli de poser des questions , Monsieur ! Et d’ailleurs vous êtes qui ?   dixit un des cadors, il y a quelques semaines : «  merci de ne plus intervenir sana être invité ou sans demander l’autorisation ! «  la coquille est d’origine ).
    Le site AIMSIB a été très bien réaménagé ; compliments à ceux qui l’ont embelli .
    L’ AIMSIB , c’est 8-10 fondateurs + des adhérents qui ignorent tout de ce qui se trame , de ce qui se fait , va se faire ou ne pas faire  ; un point d’info trimestriel sur le site , et nous serions TOUS plus impliqués et moins sots .
    Si les actions AIMSIB restent cantonnées à faire du buzz sur Facebook , alors inutile de recruter des adhérents ; un prêtre et de l’eau bénite suffiront.
    La politique peut servir de contre-exemple : Sarkozy a fait du buzzzz , viré ! Juppé c’est trompé de cible , dégagé ! Fillon a labouré longtemps ( hôpital par hôpital , cardio par cardio ) et a gagné !
    Pas sur la tête , merci .

      1. 9 ans sans statines , même le lendemain de l’infarctus ( mars dernier ) aux soins intensifs , non mais !

        1. et il vous en laissé partir ?
          sans même appeler la brigade anti-gang ?
          Y a plus de conscience professionnelle…

    1. @oursdesneiges
      Ah non, non, non, non, non, Ourdesneiges je ne doute pas de ce à quoi sert (ou va servir) l’AIMSIB !!!
      Je suis même trèèèès convaincue de son utilité.
      Je ne pense pas y avoir une grande utilité, c’est pas pareil du tout, du tout !!!
      Belle semaine à tous les gens qui lisent les autres en diagonale ! Et à tous les grincheux aussi !

      1. @ Françoise : Le sujet du gluten a été traité à plusieurs reprises sur ce blog. Tapez “gluten” dans la case recherches et vous pourrez accéder à tous le billet su Dr MdL et aux commentaires, certains très intéressants et instructifs. Bonne soirée AIMSIBIENNE

        1. Merci Inoxydable !
          Oui, pardon, quand j’ai remis ce sujet sur le tapis, je n’avais pas vérifié si cela n’avait pas été traité déjà X fois…
          Mais d’un autre coté, partager MON expérience qui n’est qu’UN exemple, ouvre des possibles à tout un chacun… qui a un peu de curiosité.
          Et puis, vous êtes habitués du blog, mais il y a des gens qui arrivent là…
          Et comme mes “élucubrations” sont publiées quand même sans grande censure… j’avoue… j’en profite un p’tit peu….
          Bon vent à tous ceux qui font de leur alimentation, leur première médecine !

      2. Oui , j’ai fais un raccourci .
        Les raccourcis sont souvent des chemins de traverse …. ( salut Françis ! )

    2. @oursdesneiges
      ‘oursdesneiges’ + ‘Diou biban’ + ‘tétu-à-ce-point-là’ = Pyrénées ?

  18. @reliquet :
    ben non on s’en fout pas de l’enrobage de l’aspirine ! je vous rappelle que l’aspirine est le sujet initial…
    @MdL :
    merci de vos conseils et avis !
    Malheureusement, j’ai bien peur que le Plavix me fasse vraiment trop saigner, même à plus petite dose, car je l’avais déjà essayé au début.
    Et ne plus prendre aucun anti-plaquettaire, même aprés 4 ans, me fait un peu peur quand même, d’autant plus qu’étant donné que l’aspirine endommage l’endothelium… du coup, mon stent risque de ne pas être bien “protégé”…
    Bref, par contre, si je suis vraiment obligé de garder le Kardegic 75 ou Aspirine Protect 100 (cela fait-il une grosse différence entre 75mg ou 100 mg ?),
    je préfère ne pas prendre d’IPP (ai lu votre article !) mais par contre des remèdes naturels pour protéger mon estomac, comme une cuillère d’huile d’olive à jeun tous les matins, ou des infusions de camomille, ou l’algue (dont je ne me rappelle plus le nom), vous semble-t-il utile ?
    Autre question : un verre de vin rouge tous les jours (selon la diète méditerranenne) est-il compatible avec la prise de Kardegic ? (on lit qu’il ne faut pas associer l’aspirine et l’alcool pour l’estomac) ?
    @Françoise :
    Trés intéressant vos avis et conseils sur le gluten, etc…

    1. Bon, j’ai du mal à vous aider (ceci n’est pas une consultation) mais quand vous écrivez “j’ai bien peur que le Plavix me fasse vraiment trop saigner, même à plus petite dose, car je l’avais déjà essayé au début”, je me vois démuni…
      S’abstenir d’IPP est une bonne chose…
      Quel que soit la faiblesse de la dose et l’enrobage, l’aspirine finit (en quelques jours) pas bloquer les systèmes enzymatiques qu’elle est censée bloquer…
      Vin rouge et aspirine sont compatibles ; mais en principe une diète méditerranéenne (avec son vin rouge) dans le cadre d’un mode de vie protecteur protège bien mieux que n’importe quelle chimie…
      Lire “Prévenir l’infarctus et l’AVC” ; vite !

      1. Cher Docteur. Pour “Chrissie” et autres sans faire du charlatanisme : Les Oméga 3 ne sont ils pas anti agrégant. Une bonne supplémentation avec la D.M , et puis lAil, cardio protecteur et également anti agrégant tout comme l’ ‘ Aronia qui en plus est excellent pour l’endothélium (Conf. les liens indiqués sur AIMSIB). Bon , pour ma part j’ai pris le risque de me passer de Plavix ou d’aspirine, mais je n’ai pas de stent … Mais bon, chacun est différent.

    2. @chrissie
      Chouette, si mon témoignage peut soutenir quelque personne !
      Donner (un peu) de sens à 40 ans de souffrance, me fait toujours du bien aussi…
      Ce ne sont pas des “conseils”, parce que chacun adapte et que je ne suis pas médecin ni naturopathe ni rien de tel, je partage juste mon parcours du combattant et mes expériences, pour seulement ouvrir des pistes de réflexion et d’essais à chacun…. ce qui m’a cruellement manqué à moi.
      Belle semaine à tous les gens qui ont des contentieux avec le gluten (et avec les produits laitiers, aussi) et à tous les gens qui doivent prendre des médicaments !

  19. Pardon Maître mais d’un coup on s’en fout de l’enrobage de l’aspirine,
    J’apprends incidemment que Rico s’est bombardé sergent recruteur AIMSIB auprès de Françoise, Chercheure en Paléo-Archéo-climatolo-pluvio-caloriquométrie?
    Je veux bien pour son métier, à Françoise. Personne n’est parfait. Bienvenue à elle, tiens, très bienvenue comme rédactrice même, rubrique “tout sauf Médecine”, ça devrait lui laisser une certaine latitude éditoriale!
    Mais pour sa qualification, beurk!, chercheure!!! A quelle heure un chercheur et une chercheure vont chercher différemment avec ou sans un e à la fin, sauf que l’un existe et l’autre pas encore?
    Françoise? Lâche la rampe et rejoins-nous!

    1. Ahah…. vous être drôôôôle Reliquet… mais j’avais mis chercheur(e?) dans mon premier commentaire. Et je ne suis pas trop fan du terme ‘chercheurE’ non plus, mais… vous-même, devez bien lire quelques auteurEs, depuis quelques années que le terme existe ? Si ici, on ne peut pas être à l’avant-garde de toutes les questions de société à résoudre, où le pourra-t-on ?
      D’autre part, si on n’utilise pas les termes avant que les politiques ou autres académiciens fassent le boulot (faut leur laisser penser que l’évolution vient d’eux, c’est plus respectuex… mais c’est peut-être utile de la suggérer un p’tit peu…), ben, va falloir être ‘patients’ (ahahah).
      Rappelez-vous, il n’y a pas si longtemps, au début de ce siècle en cours, on disait ‘mademoiselle’ à une femme qui n’était pas mariée, … inouï non ???
      Mais ouiiiii, je sais bien que je digresse sans cesse, mais c’est d’abord parce que je sais que ce blog est ‘modéré’ (???)… que d’autre part , je n’aurais aucun problème si mes posts ne sont pas publiés (je l’ai écrit plusieurs fois, Dr MdL et c’est vraiment sincère)… mais (parfois, j’en suis surprise..), Dr MdL publie à peu près tout….
      Mais aussi, sans doute, quand je visionne les nombreuses conférences ou interviews de Dr Michel de Lorgeril (vidéos nombreuses), ça donne le ton : ouverture d’esprit laaaarge, trèèèèès !!! Il y parle de beaucoup de choses… parce qu’il semble avoir tout compris, Lui : tout est lié ! Il parle de l’agriculture bio (ça, évidemment), mais aussi des gaz de schistes (si!), du phytoplancton et des problèmes d’environnement liés (véridique!), des problème des assurances d’emprunt (je vous l’assure!) et autres nombreuses questions tout aussi passionnantes et tout à fait liées aux statines…. mais l’esprit humain ne fait pas toujours immédiatement le lien direct.
      Aimesibiens, c’est vraiment un chouette nom !!!
      Et les adhérentEs, on va les appeler comment pour faire un joli nom aussi ??? 🙂 Oups…. Personne n’a noté ce “léger” décalage ?
      Bonne semaine à toutes les Aimesibiennes (?)
      (Ben, non, je reviens pas de sitôt, c’est pas mon métier d’écrire des ‘hors-sujets’ sur des blogs aussi passionnants soient-ils ? Mon phytoplancton et mes microfossiles m’attendent !).

      1. Ne tardez pas, pour vous, nous nous ferons microplanctons et phytofossiles !
        Pour les Aimesibiennes nous l’utilisons aussi, mais cela marche un peu moins bien, pas les Aimesibiennes mais l’accord phonétique, qui n’est pas une science mais du novlangue, nous adorons les mots au point d’en inventer. Oui, Aimesibiens est impropre, car cela devrait être Aimentsibien, mais écrit ainsi cela est môche. Donc, Aimesibien ne devrait jamais se mettre au pluriel et rester un terme générique pour aimable impératif.
        Je vous embrasse aimesibienne amie

        1. Ah, merci pour ces explications, c’est éclairant !
          J’adore aussi inventer des mots, surtout pour qu’ils soient jolis… ET porteurs de sens.
          Ah… c’est un impératif ? L’impératif d’ ‘aimer’ ??? Un ch’ti point d’exclamation après alors ?… Voyons ce que cela donne : Aimesibien!
          Techniquement, cela fonctionne évidemment, mais dans la vraie vie… euh…. il est impératif d’aimer… oui…
          J’aurais gagé que ‘aimesibien’, était une caractéristique commune et déjà acquises à vous tous-toutes….
          Et…. on a beau faire… cela semble plutôt exclusivement masculin, le terme ‘Aimesibien’… en dehors du fait que c’est une option curieuse, l’impératif ?
          Si c’était une caractéristique … on pourrait ne l’utiliser QU’au pluriel ?
          Genre :
          – on fait des choses collectives, tout ce que nous savons procède d’un échange et mise en commun permanents . #TousEnsemble
          – on intègre aussi évidemment les femmes que, pour rien au monde, on ne voudrait voir disparaître du nom générique (puisque le pluriel inclue le féminin aussi -encore, et en attendant que quelqu’un-e ait une bonne idée pour que cette aberration change aussi-). #TousToutesComplémentaires
          Non, je ne crois pas être ‘féministe’, je ne sais pas très bien ce que cela veut dire = cela a été tellement galvaudé, mais quand même…..
          Bien sûr, cela ferait une faute d’orthographe et de syntaxe, bien sûr…. Mais sur ce blog, on entend (surtout par Dr Michel de L., c’est vrai, mais il le dit souvent, ici, en conférences, interviews,…), louer les ‘jeunes générations’, leur curiosité, leur exigence, leur détermination (leur intégrité peut-être même ?)… Et si on veut aller dans le sens de ces jeunes générations, ben, une autre de leurs belles qualités, c’est d’être trèèèèèès tolérants par rapport aux phote d’ortograffes et de cinthax…. Ils-Elles ne vont pas forcément être offusqués-ées, eux-elles, hein ?
          Belle semaine à toutes les personnes qui se fichent de l’orthographe !

  20. Bonjour,
    J’ai fait un infartus il y a 4 ans et j’ai un stent actif. Suite à la lecture de vos livres, je suis la diète méditérranéenne, je fais un peu de sport (30 mn par jour, des fois tous les 2 jours…) et je ne prends plus que Kardegic 75 mg.
    Une question sur l’aspirine : j’ai parlé de Plavix à mon cardiologue (pour remplacer Kardegic 75) mais il me dit que ça fait plus saigner et préfère Kardegic (selon lui, c’est une trés faible dose et comme pour l’instant, je n’ai pas mal à l’estomac et que je le supporte bien, c’est mieux car moins fort que Plavix). Comme j’ai insisté, il m’a prescrit Aspirin Protect 100 car selon lui, ça protègerait mieux l’estomac vu que c’est “enrobé” (je ne sais pas si j’ai bien compris?).
    En admettant que je ne supporte pas Plavix s’il fait trop saigner, pensez-vous que Aspirin Protect 100 soit “moins pire” que Kardegic 75 ?

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Je ne m’immiscerais pas entre votre médecin et vous ; quelque ordinal viendrait me dire que le code de déontologie bla bla…
      L’enrobage de l’aspirine peut (peut-être) protéger la muqueuse gastrique d’un effet local. Mineur !
      Mais ceux qui connaissent les effets de l’aspirine savent que sa toxicité gastrique et endothéliale n’est pas empêchée par l’enrobage.
      Si vous saignez (par exemple en vous mouchant ou en vous lavant les dents) avec la dose “habituelle” de Plavix*, vous pouvez, mon cher Watson, diminuer un peu la dose… Oups !
      Ça c’est de la médecine facile ; pas besoin d’un doctorat !
      Ceci n’était pas une consultation.

  21. @ Akira et Françoise
    Je sais que je serais plutôt classé comme le déconneur de service, mais dans la vraie vie, je fais partie des 12 de Françoise.
    A mon humble place, pas de recherche fondamentale dans mon quotidien. Mais.
    Quand je destatinais à outrance, je m’exaltais des remerciements en rafales de mes patients libérés de leurs douleurs, trous de mémoire, vertiges, impuissances… Seulement voilà, après avoir tout remis au propre, je me suis très vite rendu compte qu’un nombre abominable de symptômes restait sans réponse ni lien entre eux. La quête devait continuer…
    La réflexion d’Akira qui pose problème et qui résume l’énorme difficulté du sujet, c’est “j’ai arrêté le gluten et il ne s’est rien passé”. D’où la conclusion d’Akira qui doit bien souffrir de quelque chose sinon il n’aurait pas tenté l’expérience (Akira=cachottier) ;
    – Je ne suis pas intolérant au gluten, la preuve.
    Peut-être que oui, mais pas sûr. Il (elle?) peut parfaitement être intolérant au gluten ET à un ou plusieurs aliments concomitamment, d’où la négativité d’un test d’exclusion incomplètement mené. L’intolérant à l’oeuf de poule ET au gluten a toutes les chances de se décourager d’une hypothèse d’intolérance au gluten s’il s’impose une épreuve d’exclusion du gluten PENDANT qu’il persévère à s’envoyer les oeufs de sa Mamie sans frémir.
    Il faut par exemple écouter cet amour de mec, le Dr Michel Angles, raconter comment il n’était cruellement malade de sa spondylharthrite ankylosante (SPA) qu’en Europe et jamais en Chine, pour comprendre… (*)
    Les habitants de ce blog connaissent parfaitement l’imperfection assumée des connaissances humaines, néanmoins, les tests d’hypersensibilité de type III existent. Ils sont ni franchement spécifiques et probablement très peu sensibles.
    Mais avec nos épées peu tranchantes, dans la vraie vie, on arrive à remarquablement bien tailler quand même dans la maladie, Akira…
    Oh!, tu as pris ta cotise AIMSIB au fait, et Françoise aussi qui se demande encore pourquoi faire?
    (*) http://www.prevention-sante.eu/radio-tv/medecine-chinoise-place-europe-dr-michel-angles

    1. Bien vu !
      J’ai un copain qui passait sa vie entre France et Thaïlande pour des raisons professionnelles.
      En Thaïlande (hors des villes à cause de son travail), sa source exclusive d’hydrates de carbone était le riz ; en France, il s’empiffrait de pain et autres céréales à gluten dont il manquait tant chez les Thaïs…
      Résultats (en ignorance totale de la question du gluten) : terribles migraines en France mais rien en Thaïlande. Expériences répétées maintes et maintes fois avant qu’il ne comprenne et s’adapte…

      1. @ Reliquet :” Seulement voilà, après avoir tout remis au propre, je me suis très vite rendu compte qu’un nombre abominable de symptômes restait sans réponse ni lien entre eux. La quête devait continuer…”
        Et si le fait d’avoir ingurgité des statines pendant 10 ans en continuant, malgré tous les effets secondaires qu’elle induisaient, à faire du sport, de la musculation , du vélo, du footing tout en souffrant atrocement ( on vous a dit que ça venait de ce que vous vieillissez…) avait modifié quelque chose durablement au niveau musculaire et tendineux, au niveau neurologique etc… sans que cela apparaisse lors des analyses sanguines ? Ou alors il faudrait faire des biopsies ou autres investigations plus poussées, très chères sans doute.
        Je m’explique : L’arrêt des Statines a effectivement permis de stopper les douleurs atroces mais il me reste un fond de sensibilité tendineux et même musculaire ( on peut toujours dire qu’il faut moins s’entraîner, j’ai essayé sans succès et je ne vais pas coucher par terre et me laisser mourir…) si ma mémoire m’est revenue en grande partie, les tremblements qui avaient fait suspecter à mon M.T un début de Parkinson se sont arrêtés au bout d’une quinzaine de jours mais il reste un fond de “fébrilité “de mains lorsque je veux faire quelque chose rapidement ou de précis bien que je parvienne à les contrôler, il reste aussi ces “neuropathies” des pieds ( non dues au diabète , pas assez fort selon mon ancienne diabétologue…), fortement atténués mais avec un bon reliquat de sensibilité quand même, le diabète intervenu au bout de deux ou trois années de statines, qui n’est pas très haut et que je parviens à “maîtriser” avec la surveillance de l’indice glycémique des aliments et l’exercice physique. Bon je passe sur le reste.
        Il y a toujours des séquelles inexplicables et durables, pas très fortes mais qui me font pourrir la vie!
        Qui me connaît un peu ne soupçonnerait jamais cela et pourtant malgré quatre années d’ arrêt des statines je n’ai réussi finalement qu’à atténuer beaucoup de symptômes et même à éliminer les F.A ou à les rendre imperceptibles comme dit mon nouveau cardiologue. Mais quoi ? J’ai essayé un régime sans gluten sans effet notable, que reste-il à part palier à certains effets avec des compléments nutritionnels spécifiques.
        Les statines selon moi, on des effets pervers de longue durée même après l’arrêt lorsqu’on en a pris pendant trop longtemps… et je désespère de les conserver jusqu’à la tombe !
        « Ce qu’il y a de chiant dans la vie c’est qu’il y a la mort au bout »

        1. Beaucoup de symptômes (notamment douloureux) n’ont rien d'”organique” et sont des sortes de réminiscences douloureuses ; un peu comme un amputé du bras souffre encore de son panaris pendant des années voire jusqu’à la tombe… Il y a un des personnages de Fred Vargas qui en parle très bien.
          Pour s’en guérir, il y a des techniques de déconnexion que certains professionnels de santé connaissent bien ; ce sont des algologues, par exemple…
          Je n’en suis pas et me sens “léger” pour le traitement des douleurs chroniques, désolé.
          Je puis toutefois vous recommander la lecture d’un livre d’un ami que je respecte beaucoup : “Soigner la douleur” par le Dr Lionel Coudron
          C’est vrai beau cadeau que je viens de vous faire !
          Bon vent, matelot

          1. Et merci Dr Michel de L.,
            parce que nous sommes nombreux (vos lecteurs et tous leurs proches; les miens sont nombreux, en souffrance ) à bénéficier de votre bonne référence, au passage.
            Et hop, un livre de plus dans le package ‘cadeaux santé’ de Noël !
            Est-ce qu’un médecin qui conseillerait ce livre à son patient en consultation serait dans son exercice ou bien outrepasserait dangereusement sa mission et pourrait se voir accuser de ‘charlatanisme’ ?
            Juste pour me rendre compte vraiment…
            Bon vent à toutes ces personnes généreuses qui partagent leurs références bibliographiques si précieuses ! Et à tous ceux qui écrivent ces livres aussi !

          2. Le Dr Coudron yogathérapeute de référence, un charlatan ?
            Je donne des conférences lors de ses séminaires ; si lui charlatan moi-aussi ; y a bon le charlatan !

          3. Merci Dr Michel de L….. j’adore votre réponse…
            Mais ma question était une vraie question…. Je formule autrement…
            Admettons que j’aie X livres du genre de celui que vous suggérez, et que je trouve le courage immense (mais improbable) de faire un petit coffret-cadeau à mon médecin traitant (pour Noël, tiens ?) … (Bon, mais… admettons !)
            … Qu’il lise tout cela…. (Si !… admettons !)
            … S’il lui venait l’idée de partager avec ses patients-patientes de telles références, … (Admettons toujours !)
            … Se mettrait-il, ce faisant, possiblement en état d’être inquiété SOIT par ses patients (possiblement insatisfaits) SOIT par l’Ordre des médecins (qui trouverait qu’il y a mieux à faire que de simplement conseiller à ses patients de faire du Yoga)?
            ? ? ? Ou est-ce que la latitude des médecins est quand même plus large que celle que je crains, en posant cette question là ?
            Bon vent à tous les médecins qui prescrivent du Yoga, adapté, à leurs patients ! Et à tous ceux qui enseignent cette merveilleuse discipline, aussi !

          4. Il ne s’agit pas de faire que du yoga !
            Chaque individu est une personnalité (et un cas) particulier.
            Chaque médecin est responsable de chaque patient particulier, tel est le Code de Santé Publique !
            Si le patient est mécontent, il peut aller voir ailleurs ; si l’Ordre est mécontent, il peut demander des explications ; le médecin doit être prêt à justifier ses décisions face à n’importe qui, le patient et l’Ordre ; à moins de comportements aberrants notoires, un médecin raisonnable et intelligent (donc les adeptes du yoga et de la yogathérapie) ne risquent pas grand chose…

          5. Ah, merciiiii ! Bien sûr, pas ‘que du yoga’, OK….
            Donc, merveilleux, tout reste ouvert et possible !!!
            Bon vent à tous les médecins en marche vers une médecine nouvelle !
            (vous commencez à me faire penser que vous êtes nombreux ? Je vais peut-être adhérer à l’AIMSIB, moi …).

          6. Merci Docteur. Le Yoga, très peu pour moi, je suis à peu près aussi souple qu’un verre de lampe…et c’est de toujours.
            En outre, ce ne sont pas les symptômes de douleurs qui m’ inquiètent, je suis par nature TRES résistant à la douleur mais c’est leur causes.
            Demain, j’en saurai un peu plus , j’ai rendez-vous avec mon médecin spécialiste du Sport, Ostéopathe qui fera un Echo de l’épaule. On verra ce que ça donne.
            Merci quand même, mais après cela, si rien, on verra pour le livre indiqué.

          7. Merci Docteur pour ce conseil avisé. Mais ce n’est pas tellement le symptôme douloureux qui m’inquiète que la cause.
            c’est pourquoi je viens de voir mon médecin spécialisé en médecine du sport, ostéopathe, et surtout bienveillant. Conclusion après écho : PAS DE TENDINITE, mais un problème disons mécanique entre l’omoplate et l’ articulation de l’épaule. En conséquence il m’a manipulé énergiquement ( et croyez moi il en tremblait sous les efforts…) et m’a demandé de faire quelques exercices de postures ( c’est du yoga) pendant 3 semaines, on verra après si pas de résultat, puis du repos à ce niveau là.
            Résultat :Presque immédiatement soulagement au niveau de l’articulation, la douleur musculaire s’estompe petit à petit ( repos forcé avec un rino pharyngite depuis trois jours, merci les petits enfants), je dors mieux la nuit et ne suis plus réveillé par la douleur, depuis aujourd’hui la douleur musculaire de l’épaule s’atténue, ( de même que quelques douleurs dues à une forte fièvre cette nuit..) Quelques auto massages feront le reste je pense. Merci dans tous les cas

        2. @Inoxydable
          A moins que ce soit le fait qu’elle soit finie qui rend a vie belle et précieuse ? … Vas savoir ?
          Bon vent à tous ceux qui trouvent que la vie est belle, … depuis qu’ils ont arrêté de consommer du gluten 😉 !

        3. @Inoxydable
          A moins que ce soit le fait qu’elle soit finie qui rend la vie belle et précieuse ? Vas savoir ?
          Bon vent à tous les gens qui trouvent la vie bien belle, quand elle est gluten-free et sans lactose-caséine.

          1. e Inox (sais pas où caser ça : j’ai eu le “Syndrome de l’Epaule Douloureuse”, j’ai fais des échos, des radios, j’ai même prié… (c’est pour dire), horrible, tu dors pas. Mon toubib m’a dit “ça s’arrangera quand le tendon aura cassé” (“Tendon dégénératif” qu’il a dit le radio, salaud ! )
            Rien de tout ça, 1 peu de Voltarène de temps en temps, puis ça se remet en 1 à 2 ans (2 ans pour moi), rien à comprendre là-dedans, la médecine est une science… modeste qui comprend pas, restons donc modestes.
            PS à Françoise : “A 20 ans la vie n’a pas d’importance” a dit le poète. Car à 20 ans on est éternel.
            Ensuite, juste avant la fin de la récréation, ça devient précieux…

          2. Oh là là, déjà qu’on écrit des pages de dissertation, si en plus on fait des doublons….
            Bon vent à tous les modérateurs-trices qui censurent un peu de temps en temps… quand même…

          3. @phil
            Bon vent à tous les gens qui sont conscients, dès l’âge 20 ans que la vie est précieuse…

    2. @Reliquet
      Merci pour ces éclairages, trop utiles.
      Ohhhh Reliquet …… Akira a déclaré dès son premier commentaire qu’il souffrait de diabète 1.
      Mais certains « patients » qui ne souffrent de rien (apparemment) font quand même des tests d’éviction de gluten ou autres, … il y a des patients curieux ou… forcés par leurs proches (oups) ou des gens qui veulent s’inscrire dans une démarche de prévention et qui lisent des choses qui les laissent affligés sur le gluten et/ou le blé. Il est ainsi des gens ont aussi juste envie de retrouver une réelle sérénité par rapport à ce qu’ils mettent dans leur assiette et qui se trouvent trop incohérents s’ils polluent la planète en se nourrissant,… donc se privent des blés dits ‘modernes’ (sic) qui sont OGMs par exemple… même s’ils se trouvent en bonne santé.
      Pour nous guider dans l’analyse compliquée mais indispensables des intolérances alimentaires… je suis fan de Dr J.Pierre Willemm (il est un de mes héros préférés du moment <3 ), qui dit des choses très utiles et ses travaux me semblent très complets et accessibles à tous… Mais peut-être avez-vous d’autres suggestions ?
      Pour l’AIMSIB… je ressens que ce sont surtout des membres ACTIFS… soit professionnels de santé, soit victimes de statines, dont je ne suis pas. Et je sais par ailleurs que multiplier les membres peu actifs par rapport à l’objectif central d’une assoc’ , peut être contre-productif ! A voir… Noël approche…
      Belle journée !

      1. Effectivement je suis DID mais je teste pas mal de regimes alimentaires differents simplement pour essayer. Je fais beaucoup de course a pied et je souffre pas mal de tendinites … ce qui est assez courant chez les diabetiques. Voila vous savez tout.
        En ce moment, je teste le LCHF (low carb High Fat). Ca va faire enrager mon diabeto quand elle va l’apprendre (car j’ai un LDL a la limite pour un diabetique). D’ailleurs il ne reste plus beaucoup de gluten quand on fait ce genre de regime.

        1. Pour un diabétique type 1 ou 2, il n’y a pas d’alternative : diète méditerranéenne suivie à la perfection !
          Procurez-vous vite “Le nouveau régime méditerranéen“; ça pourrait vous sauver la vie !
          Amen

        2. Super, Akira, tous ces tests !!! Vraiment chouette !!!
          Et super aussi si votre diabétologue est mécontente, car cela veut dire que vous lui faites quand même assez confiance pour lui dire simplement… la vérité ? Beau travail d’équipe avec elle, donc, malgré le fait que vous lui “désobéissiez”… 😉
          Belle semaine à tous les gens insoumis à leur médecin (en particulier, s’il-elle lui prescrit des statines) !

      2. @ Françoise . C’est peut manquer de courage de ne pas vous engager à publier su l’AIMSIB; C’est ouvert à tous pourvu qu’on ne dise pas des conneries. Même moi, qui ne suis ni professionnel de santé, ni chercheur, juste une simple passionné pour les bienfaits d’une bonne nutrition et pour certains fruits négligés et t “patient” , je publie sur le site en espérant ne pas dire trop de bêtises. Je m’appuie pour mes petits articles sur mon expérience d’ancien “enquêteur” plutôt coriace et sur des vérifications réelles et scientifiques . Toutes les allégations de santé sont scrutées et soupesées avant d’en parler. En outre je suis amateur de confitures que je fais avec gourmandise.
        Donc : Aucune excuse !!!

        1. Ahah, gentil message, Inoxydable !
          Du courage, je n’en manque pas (d’ailleurs, on est anonyme ici… et ce n’est pas ce que je préfère…), mais le temps me fait tellement défaut :-/ contrairement à ce que semble indiquer mes nombreux posts et leur longueur, … mais il ne vous a pas échappé que je suis ce blog depuis quelques jours seulement… et comme je suis très excessive dans le volume de mes écrits ,… ce rythme ne pourra évidemment pas durer… et je vais re-disparaître sous peu. Et puis….
          Et puis….
          J’ai (vraiment) découvert le Dr de Lorgeril le soir de l’émission sur Arte (désolé, j’aurais pu ou dû le connaître un minimum avant, mais le cholestérol ne faisait pas trop partie de mes priorités d’investigation… :-/ et on ne peut pas se battre sur tous les fronts ).
          Aussitôt fan de lui, … évidemment-, comment -et pourquoi- lui résister ?!
          Et je l’ai vu en conférence (aussi chouette que prévu) au Thor, depuis.
          Du coup, certes, l’AIMSIB me tente un peu, parce qu’il y encourage et que semble-t-il, c’est certains de ses proches qui gèrent cette assoc’.
          Aussi, parce qu’il vont faire vivre la médecine que-je-pensais-que-c’était-comme-ça-quand-j’étais-petite et que c’était finalement-pas-trop-comme-ça-dans-la-vraie-vie-en-fait, mais que ça-pourrait-bien-le-devenir-grace-a-l’AIMSIB.
          MAIS je n’ai rien à dire sur leur blog, en fait.
          Une fois mon expérience sur le gluten partagé (ce n’est pas médical, mais au moins, c’est ‘santé’) et c’est déjà fait ici… tout le reste n’est que hors-sujet.
          Alors, c’est très sympathique, c’est indéniable : vous faites une équipe très joyeuse !
          Mais, si on considère qu’on a 24 h. dans sa journée, sur les blogs comme celui de l’AIMSIB, c’est quand même bien de parler essentiellement de médecine ou santé, non ? Ici aussi d’ailleurs !
          Je ne peux -au mieux-, que QUESTIONNER sur mes lectures en cours, sur des Dr ‘alternatifs’ tels que J.P.Willem ou A.Moritz… sur les nutritionnistes passionnées (mais avec des fondations souvent un peu aussi ésotériques, dans la symbolique, et pas exclusivement dans la science) telles que M.Kaplan ou T.Lauwers….
          Et à l’AIMSIB, le S, c’est Scientifique…..
          A mon sens, la médecine au sens large pourrait n’être pas QUE scientifique, aujourd’hui…. (mais comment justifier cela, pour un médecin, sans se faire virer direct par l’Ordre des Médecins ?).
          (Quand je me relis, je me fais un peu peur, oui, d’écrire ça… mais tant pis, c’est ce que je pense…)
          Je comprends bien aussi que cette association a été créée, pour démarrer, sur l’affreuse affaire des statines, donc Science à l’appui nécessaire, OK.
          Mais on n’a pas besoin que la science nous démontre (c’est un exemple) que la détox du foie, ca marche très bien pour prévenir les maladies ou soulager des malades chroniques.
          Ca fait des lustres que les gens la pratiquent dans plein d’autres endroits de notre belle planète !
          Ai-je besoin que la science me confirme ici l’utilité de choses et pratiques simples ?
          NON, on va suivre le bon Dr Moritz et la faire, cette détox’ du foie, avant que la médecine officielle (et les autorités de santé!) comprennent qu’ils devraient oeuvrer sur cette partie là par exemple… Cela désengorgerait leurs cabinets de malades incurables pour cause d’intoxications multiples ou croisées… même si personne n’a compris scientifiquement et mesurablement ce qui s’est vraiment passé pour que les patients guérissent.
          J’aimerais tant que mon médecin traitant me donne des références de livres ad hoc pour détoxifier mon organisme aux changements de saisons ! Il me donne bien de la vitamine D… pourquoi ne me prescrirait-il pas de l’huile de ricin et une procédure ad hoc pour nettoyer mon foie ?
          Et même si aucune étude ‘scientifique’ sérieuse ne prouve que cela fonctionne “pour X % d’un échantillon représentatif de Y patients,… bla bla bla… étude en aveugle bla bla bla …comparé bla bla bla… recevant un placebo ….bla bla bla… effet secondaires “.
          Parce qu’on n’a pas le temps d’attendre, nous !!! On vit dans un milieu hyper-pollué (même si on est très vigilants) et il faut bien s’adapter et se soigner en préventif de ce contexte environnemental vicié.
          Et OUI aussi, on va se lever tôt le matin, et (essayer au mieux) de régler notre journée pour se caler avec l’énergie du soleil et vivre le plus possible au rythme qu’imprime l’énergie de la Nature sur notre propre activité.
          Parce qu’on a écouté des ‘naturopathes’ et ‘accompagnants en Ayurveda’ et qu’ils nous ont beaucoup-beaucoup aidée (siiii!!!) à avoir une belle énergie en se reconnectant à la Nature dont nous sommes partie (dans les deux sens du terme, hélas). Et que c’est comme ça qu’on va garder une santé à peu près correcte.
          Et puis, on va faire comme Akira, on va tester tous les régimes existant et un peu sérieux (y compris ‘low carb’, oui, oui, oui !) pour voir où cela nous mène. Quoique maintenant qu’on a rencontré le bon Dr Michel de L., on va rester au régime méditerranéen,… peut-être…. on réserve encore notre réponse…. et on va l’adapter aussi (mais là, comme il est très subtil, notre super Dr MdL, il a déjà pensé pour nous et fait mille propositions utiles pour savoir comment l’adapter au monde dit moderne, au régime végétarien en particulier, etc,… merci une fois encore, subtil Dr MdL).
          Qui va comprendre pareilles élucubrations, à l’AIMSIB ? Je ne vais même pas aller en discourir là-bas, c’est trop loin de ce qui est possiblement entendu… (oui, je sais, ici aussi, c’est hors sujet :-/ je ne sais même pas comment j’en suis arrivée à parler de tout cela à partir du gluten ?).
          En conférence, j’ai entendu THE Dr du moment, oui toujours Michel de L. donc 🙂 , qui disait préférer le terme de ‘complémentaires’ à ‘alternatives’ pour les médecins douces ou naturelles,…
          Je comprends cette position, évidemment.
          Et j’ai moi-même, depuis 10 jours, et à quelques reprises déjà, suivant son bon exemple, utilisé ce terme de ‘complémentaires’ au lieu d’ ‘ alternatifs’, terme que j’aime tant !
          Mais après, j’ai mieux réfléchi et non, finalement… pour moi…. cela fonctionne un peu dans l’autre sens à présent.
          Il y a les médecines naturelles ou de prévention, Ayurvéda et autre MTC et c’est la médecine traditionnelle qui est devenue “complémentaire” pour moi et à mon avis, pour beaucoup de patients.
          Certes, je ne souffre d’aucune pathologie grave et je serais certainement bien contente de me faire opérer de l’appendicite si besoin, mais… en marche normale, c’est des démarches alternatives et préventives qui ont pris davantage de crédit dans mon esprit. Il convient évidemment d’être très vigilants pour cet accompagnement, parce que le charlatanisme est si répandu aussi, dans ce milieu…
          Et c’est sûr que peut-être l’AIMSIB change un peu la donne… mais… ‘nul ne sait s’il faudra 6 mois, 6 ans ou 60 ans’ (citation du très fameux Dr MdL en vidéo-interview au micro de… Deborah Donnier, je crois?).
          Mais Inoxydable, chuuuut!…. ne répétez rien de ce que je vous écrit ici à quelque docteurs-docteures médecins qui fréquentent l’AIMSIB, je ne voudrais pas les froisser ou –pire- leur faire de la peine, car je les imagine le plus souvent bien courageux-courageuses et si, de plus, ils sont adhérents-adhérentes à l’AIMSIB, nul doute qu’ils-elles sont engagés-engagées dans une démarche pour améliorer les choses… mais… ça va pas être facile et je ne suis pas sûre de pouvoir aider à la manip’ ! Alors, que mes digressions restent entre nous 😉
          Voilà, voilà… Ah, ben, on ne peut pas toujours rigoler non plus, hein ?
          C’est drôle,… depuis que j’ai arrêté de consommer lait et gluten, je suis très étonnée quand j’ai la moindre minuscule douleur ou le moindre petit début de rhume,… et je dis à qui veut l’entendre qu’à présent, je me sens… inoxydable 🙂 !
          Belle semaine, à tous les gens confiants, qui se sentent inoxydables !

          1. Je suis toujours extrêmement surpris quand des scientifiques relâchent considérablement leurs exigences vis a vis des thérapeutiques dites complémentaires. Si une technique n est pas testable scientifiquement (entendons nous bien, je ne parle pas d explication mais uniquement de test, vous savez reproductibilité, refutabilite, popper, etc), comment faites vous pour réduire les biais qui contaminent massivement l analyse de l efficacité d une technique, d une pratique, d un traitement ?
            Je ne cache pas que c est une question qui me pose problème dans le cas de pratiques qui sont difficile à tester contre groupe témoin (au hasard : les manipulations d un kiné) mais je pense qu’ une réponse un peu générale du style : la bienveillance est bien sympathique mais des très loin insuffisante.
            Akira – bienveillant mais pas crédule non plus … La crête est étroite.

          2. Je me permets d’intervenir dans cette discussion, en tant que praticien ; par opposition aux discussions un peu théoriques que je lis ici.
            Soyons pratiques deux minutes avec un exemple concret où la science médicale (Popper ou autre) fait défaut : Maladie de Lyme stade chronique…
            Je suis docteur et je dois “soulager”, voire guérir ; je fais quoi ?
            Elles sont où mes “exigences scientifiques” ?
            J’attends que le Professeur du CHU du coin me dise quoi ?
            J’attends que la Haute Autorité…
            J’attends que l’Agence Sanitaire Régionale…
            J’attends que la CNAM…
            J’attends que l’Agence du Médicament…
            Mon patient attend un début de solution dans les 15 minutes que va durer la consultation ; il est face à moi avec ses bagages de symptômes et de souffrances ; vous attendez quoi docteur en regardant votre écran ?

          3. Mais Akira…
            Combien de pratiques ne font l’objet d’AUCUNE démonstration scientifique et montrent des résultats tangibles ?
            Est-ce que le médecin va se priver de toute une cohorte de solutions possibles (pour peu qu’elles ne présentent pas de signe de contre-indications rapportées… et même si on n’a pas de % ?).
            On n’a plus le temps, Akira (et que dire de l’argent ? les budgets nécessaires pour tester des options qui ne rapportent rien ensuite ont failli être dégagés ! ).
            Vous êtes comme le physicien de Dr MdL… qui moquent les marges d’erreur de la médecine, mais se contentera bien d’une chimiothérapie avec une marge d’erreur colossale. Et vous manquez de curiosité aussi…
            Bon vent à vous, Akira ! Et à tous les scientifiques ouverts, qui pensent aussi que la science comprend et cerne peu de choses (finalement et contrairement à ce qu’on essaie de se faire croire) et qu’un peu d’empirisme ferait du bien, dans ce monde de brutes !

          4. @Akira
            Et encore… pour compléter (et rigoler, aussi… parce que ce n’est pas scientifique, … mais ça guéri)…
            Moi qui suis scientifique, … quand j’ai un début de mal à la gorge… je prends du citron et du miel mélangé et je sollicite un point d’accupression adapté.
            Et dans 93% des cas: amélioration ou disparition des symtômes.
            Aucune contre-indication n’a été rapportée à ce jour.
            Mais en étant honnête, vous devez bien VOUS AUSSI utiliser des trucs nos testés qui fonctionnent sur vous-même ?
            Bon vent à tous ceux qui utilisent des astuces de grand-mère super-efficaces, mais exigent que la médecine ne soit que scientifique !

          5. Et ouiiiiii, c’est émouvant, Dr Michel de L., ce que vous écrivez !
            Et ouiiiiii, il n’y a pas que le patient pour lequel c’est compliqué… ou qui se sent un peu seul et perdu… Alors, au minimum : faire équipe à deux… et avec bienveillance, oui…
            Bon vent à tous ceux qui ressentent aussi que les écrans, ça a contribué à compliquer la relation médecin-patient !

          6. @RicoMart
            Rhooo, je ne vais plus pouvoir écrire ici, alors… ? ou changer d’identité ?
            Vous êtes, dixit Dr MdL, le ‘Sage de l’Ardèche’… alors… ?!
            Bon vent (et pardon) à tous ceux qui se demandent un peu comment on en est arrivé à écrire tant de bêtises, avec un sujet initial ‘aspires à faibles doses…’!
            Et à tous ceux que cela agace un p’tit peu, aussi (parce qu’ils ont venus chercher des infos ad hoc :-/ et qu’elles sont noyées dans nos c…..ies ).

          7. @Françoise
            Allons , ma chère, ne rougissez pas ! Il faudrait que je taise mon goût pour votre humour, vos clins d’oeil, votre écriture automatique – qui me rappelle tant les passions surréalistes de ma jeunesse – votre goût de la dérision, votre bon sens, votre bonne humeur, votre esprit… ? Non, non ! Continuez ! Ne changez ni votre nom – quoique depuis le début, je vous dois cette confidence, à vous lire, je chantonne Boby Lapointe “Elle s’appelait Françoise…” Allez savoir pourquoi ? L’humour et l’esprit peut-être ? – ni la verve de votre plume !
            Est-ce à ce point déplacé de dire que l’on aime ? Allez, aujourd’hui je suis en veine de confidences, je dois vous avouer que j’aime autant que vous les docteurs Reliquet et de Lorgeril, bien que ce site ne soit pas un lieu de rencontre. Aimer fait-il aussi peur ? Laissons donc, aux intransigeants rigoureux de la science, l’objectivité et assumons que celle-ci soit toujours subjectivement affectée, et rappelons-les à cet autre impératif : ” Et la tendresse ? Bordel ! ”
            Je vous embrasse amicalement.
            Santé et contes sentimentaux méditerranéens

          8. @Ricomart
            Ahah, gentiiiil (et si bien écrit, comm’ d’hab’), votre message, Rico, merci 🙂 !
            Avec cet éclairage utile (et subtil, oui, aussi),… évidemment, je peux bien vous le signifier aussi -que je vous aime-, Rico…. bien sûûûûûr… Et dire aussi ici combien j’aime les Dr Reliquet et de Lorgeril, cela ne fait aucun doute, oui, bien sûr,… aussi !
            Voyons… je relis ! …………………………….
            Ah, ouiiiii, cela fonctionne meeerveilleusement bien ! Ainsi donc, vous auriez raison : on peut très bien dire que l’on aime, sans que cela soit déplacé !?!?… Merciiii Rico, pour cette douce découverte dans vos lignes très inspirantes !
            Bon vent à tous les gens qui savent que, outre l’AIMSIB, l’amour (simplement, sincèrement et sans intrigue) et la joie de vivre (perpétuelle et partagée) contribuent à changer le monde dans le bon sens. Et aussi à tous ceux qui savent que ce partage est assez facile dans l’espace virtuel, mais qui font aussi de leur mieux dans le quotidien de leur vraie vie…. aussi !

        2. @Inoxydable
          Je me suis baladée hier au soir sur les bords labyrinthiques du site de l’AIMSIB… Histoire de chercher quelque argument pour savoir où je pourrais bien me rendre un tant soit peu utile dans cette assoc’ (ah, voyez que je mets de la -très- bonne volonté !).
          Et je suis tombée sur votre article sur les jujubes !
          Inoxydaaaable…. En trouvez-vous “au bord” des même chemins que moi ?
          Et en trouvez-vous assez, au bord de ces chemins, pour faire vos bonnes confitures ? (arghhh… avec du sucre ajouté, dites-vous ??? malheureux…).
          OU voulez-vous que je vous présente mon ami Stefan B. qui aime-si-bien sa terre (et notre Terre aussi), qu’il en produit tout plein, pour notre plus grand bonheur, à Chateauneuf-lès-Martigues ? Certes, il cultive : il est paysan, mais c’est dans le respect le plus absolu de notre Terre et de l’Humanité. Un héros ordinaire (encore, un héros, me direz-vous ? et oui, c’est que je suis très bien entourée 😉 car je suis très sélective sur ces critères de respect environnemental…). Stefan est, je crois, mon N°1 mondial de tous les producteurs bios locaux de notre belle région commune, je l’adore !!!
          Il faut absolument que nous nous rencontrions ! Ah mince, c’est “anonymat obligatoire” ici,… Grrrr !
          ?? :-/ ? Ah, ben va falloir que j’adhère et que je vienne à la prochaine A.G. annuelle de l’AIMSIB alors… vous y serez sûrement ? Où et quand ?
          Belle journée à tous ceux qui aiment les jujubes ! Et à tous ceux qui ne savent pas (encore) ce que c’est ! Et à tous les autres, aussi !

          1. C’est anonyme en principe mais si Inox donne son autorisation, je vous donne son e-mail.
            Pour la prochaine AG de l’AIMSIB,nous préparons quelque chose sur Lyon pour le printemps !

          2. Ah mais Dr Michel de L., mon message ne laissait aucun doute (j’espère) sur le fait c’était quand même de la plaisanterie…. je ne voudrais pas que mes écrits soient ambigüs non plus, hein ?
            Je comprend que le blog se mette comme règle que chacun soit anonyme pour éviter toute ambigüité, justement… mais la nécessité de l’anonymat dans ce genre d’endroit m’a toujours tellement agacée 🙂
            Et en science…., il me semble que nous gagnerions tant à refuser l’anonymat des reviews ! Je signe toujours mes reviews, je ne peux envisager de faire autrement…. ? mais c’est loin d’être la règle :-/ et j’observe que certaines reviews anonymes laissent à désirer. Qu’en serait-il si les gens devaient impérativement signer ? M’est avis qu’ils seraient plus responsables de ce qu’ils écrivent… Bref,…
            Car je digresse encore… et je vais me faire moquer par quelque sage Ardèchois ou Dr de Tourcoing.
            En tous cas, MON adresse e.mail à moi peut être transmise à Inoxydable (on va faire dans ce sens là, comme ça, c’est mieux ?), SSI il a prit mon message au sérieux ( … et s’il veut l’adresse de Stefan B., merveilleux producteur de jujubes 🙂 ?)
            Belle semaine à tous ceux ont un contentieux avec l’anonymat !

          3. Françoise, qui écrivez ;
            Moi qui suis scientifique, … quand j’ai un début de mal à la gorge… je prends du citron et du miel mélangé et je sollicite un point d’accupression adapté.
            Et dans 93% des cas: amélioration ou disparition des symtômes.
            Mmm je sui s séduit (moi aussi aië aië aië ! ) par la recette traditionnelle arabe a@ssir laïmoun wa a@ssael, jus de citron et miel et Ibn Sinna (Avicenne) ne réprouverait pas un peu d’alcool anisé en plus.
            Le point d’acupression hmff hmmff, vous devriez essayer un essai croisé sans aveugle avec et sans le point . Je parie que tout est dans l’a@ssir laïmoun wa a@ssael 🙂
            Mais “Et dans 93% des cas: amélioration ou disparition des symtômes.” vous qui vous dites scientifique alors ? Qu’en conclure ?
            effet thérapeutique mais de quelle partie du traitement ? Le rite de la préparation de l’elixir ? QUelle partie de l’elixir ? L’eau qui dilue le jus de citron ? Le jus du citron ? Regression à la moyenne ?
            evolution naturelle ?
            autre ?
            Bon et si je m’en jetais un pour voir , en prévention , et avec un peu de wom et de cannelle pour changer , personne ne me regarde ….

  22. Je serais assez intéressé par une explication de l amiral sur la façon dont il considère la différence entre bienveillance et acceptation se tout et n importe quoi. Je me fais rembarrer avec irritation souvent et condescendance à chaque fois que je formule une interrogation sur certaines nouvelles pratiques médicales ou nutritionnelles.
    Je ne comprends pas vraiment comment on peut être si critique d un côté (avec raison) et supporter si mal la plus petite objection de l autre.

    1. Voilà ce que vous écrivez : “Ce qui surtout ne représente pas grand chose statistiquement, vous feriez le test en enlevant autre chose que le gluten, il y a toutes les chances que ça fonctionne très bien aussi. Le placebo est extraordinairement efficace…
      Je n’ai pris que deux lignes… Faites une minute d’autocritique :
      1- “pas grand chose statistiquement” ? Vous dites au lecteur qui est “gluten-sensible” qu’il ne représente pas grand chose…
      2- “en enlevant autre chose que le gluten…” ? Il se trouve que j’ai peu d’exemples comparables après 40 ans d’observation de mes contemporains ; même le lactose. Donc, vous me signifiez que je suis un imbécile ; ce qui est votre droit mais ne peut vous attirer qu’une réplique… bienveillante !
      3- “Le placebo est…” ? Il se trouve, et vous le sauriez si vous étiez attentif (ou fidèle lecteur) que des étude contre placebo ont été conduites…
      Cela dit, votre ton m’est très sympathique ; et je suis plein de bienveillance à votre égard ; vous annoncez sans doute une nouvelle génération qui va mettre quelques têtes au bout de ses piques (comme les sans-culottes surent le faire ) ; je vous trouve donc très utile quand vous “mouchez” quelques crétins ; mais, forcément, si c’est moi le “supposé” crétin, je réponds avec le ton qui est le vôtre…
      restez ce que vous êtes ! MERCI !

      1. Amiral, je vous invite a relire un peu plus attentivement mon message. Quand je dis que cela ne represente statistiquement pas grand chose, ce n’est pas de cette personne dont je parle (je ne me permettrait certainement pas de parler de quelqu’un de cette maniere) mais du test qu’elle effectue en demandant a quelques personnes de son entourage de supprimer certains aliments. Je suis extremement sceptique sur la representativite de ces experiences “personnelles”.
        J’ai pas vraiment compris votre second point.
        Pour le troisieme, j aurais effectivement prefere une reponse de cet ordre (avec un lien vers ces etudes). C est bien plus constructif que blablabla. Je cherche mais c’est pas si evident.
        Encore une fois, je ne discute absolument pas qu il y ait des personnes allergiques au gluten (ou au lactose) mais je prefere simplement me mefier des generalisations un peu rapides. J’espere que Francoise m’aura compris avec cette enieme tentative de precision de ma pensee, j ai l impression de repeter la meme chose mais c’est pas grave. On lit souvent ce qu on veut bien entendre (et c est un biais universel que je partage evidemment).
        Ce genre de generalisations fait du tort dans le domaine pharmaceutique, il est possible qu il fasse du tort aussi dans les medecines dites alternatives. J’ai a l esprit un gars qui conseille pour remede a a peu pres tout de se nourrir quasi exclusivement de jus de legumes et de fruit. Si la nutrition est tres probablement un facteur important de la sante, des recommendations peuvent vraisemblablement avec des effets dans les deux sens. La bienveillance n’exclue pas le regard critique … mais toujours ouvert.
        Quand a croire que je voudrait vous mouchez, je vous assure que vous vous meprenez. Je ne fait que parfois m interroger sur certaines de vos affirmations (et celles d’autres intervenants) … toujours avec bienveillance et humilite car je me sais bien moins competent que vous (la sante n’etant pas mon metier).

          1. Ça bricole beaucoup autour de la thyroïde, effectivement, et pas qu’en France…
            Ça manque désespérément de science sérieuse tout ça…
            Ceux qui devraient la produire cette science sérieuse sont probablement occupés à autre chose… peut-être à prescrire des statines…
            Oups ! C’est bien sûr que non, mauvaise langue va !

        1. Je le trouve plutôt patient MdL, même extrêmement patient. Par contre, je ne suis pas certain qu’Akira soit le sans-culotte qu’il subodore. Il a quelque chose d’une grande et solide assurance, Akira, qui lui fait affirmer, sans ambage, les positions les plus tranchées et ce qui est tranché ne finit pas toujours au bout d’une pique, il est des tranchées qui finissent comme des gouffres, des gouffres de souffrance.
          Soyons juste, le doute est permis, l’interrogation est légitime, et la critique fondée et documentée admirable ! L’humilité est une école difficile et facilement méprisable. Aussi, quand la critique ne résiste pas aux faits, l’humble ne chevauche pas l’arrogance, il lui préfère l’écoute, l’attention, la bienveillance.
          Santé et publicité méditerranéennes

  23. Bonjour Maître,
    Dites, vous faites la couv’ de tous les magazines branchés à c’t’heure?
    Ils n’y vont pas de main morte sur lanutrition.fr, mais pourquoi le channel fait-il si bien barrage à la diffusion de l’information médicale, ça… C’est là;
    http://www.lanutrition.fr/les-news/des-millions-de-patients-sous-statines-la-faute-a-des-etudes-biaisees.html
    Et puis les honneurs de Prevention-sante.eu en plus, alors là c’est la classe, pour ceux qui voudraient comprendre comment vous avez été pris la main dans le sac en train de vendre des herbes anticholestérols dans une bourgade du Sud de la France, et qui voudraient entamer leurs week-ends dans la bonne humeur, c’est ici;
    http://www.prevention-sante.eu/medecine/dr-michel-de-lorgeril-convoque-section-disciplinaire-ordre
    Ca en fait de la lecture, mais globalement, ça fout bien en colère….

    1. Merci de ces références.
      Je constate que je n’ai même plus besoin de défendre mes idées ou de me défendre moi-même (quand je suis attaqué par des imbéciles de 1ère classe) ; d’autres s’en charge !
      Ça fait du bien de ne pas se sentir seul ; il faut se rassembler !
      Adhérez à l’AIMSIB ! C’est le moment d’agir, au moins se faire entendre ; chaque jour qui passe montre à quel point les politiciens (de tous les bords) ne comprennent rien à la réalité du terrain ou simplement aux faits !
      Ils nous en préparent de belles ! On n’a pas fini de s’ennuyer !
      Priorité des priorités : rester en santé !
      Vite, lire “Prévenir l’infarctus et l’AVC” ; ça pourrait vous sauver la vie !

      1. Cher MdL,
        D’abord encore merci pour votre travail de qualité et de persévérance pendant toutes ses années ,le 17/11/2016 est votre premier jour de “gloire” que je connaisse devant les instances du conseil de l’ordre des médecins nos “confrères biens veillant”,on apprend que les plaignants se sentent collectivement lassés de recevoir d’incessantes demandes de rendez-vous à leurs secrétariats pour obtenir un rendez-vous de consultation auprès du Dr de Lorgeril alors que celui-ci n’y exerce pas,”merveilleux vous êtes recherchez par les patients qui vous lisent et comprennent vos conseils,donc 1/0;puis:”tant d’étudiants en Médecine et de patients se mettent à douter des vérités qu’ils présentent comme intangibles depuis tant d’années”,bravo vous faites réfléchir la génération des modernes attendus,pour réaliser de nos jour cette rupture épistémologique( étude critique des sciences),2/0,on apprend incidemment qu’aucun de ces Professeurs n’a jamais lu une ligne des travaux du séditieux suspect… Le seul présent à l’audience, conscient de l’effet catastrophique généré par une telle révélation n’aura de cesse de brandir un ouvrage… paru il y a 10 ans, « Cholestérol, mensonge et propagande » afin de disperser cette désastreuse image d’aveuglement concerté.Les perroquets répètent,3/0,patience vous ferez mieux que France/Brésil,”manifestation un temps suspectée de dérives potentiellement sectaires et donc… que le Dr de Lorgeril appartiendrait aussi à une secte ! Par bonheur aucun Médecin présent ne souhaitera s’étendre sur un sujet aussi aucun mal à expliquer la tentative d’escroquerie et l’usurpation d’identité réalisée à son encontre, il présente un dépôt de plainte effectué en Gendarmerie l’authentifiant en tant que co-victime de ces procédés.faible”,heureusement que le ridule ne tue pas,sinon ceux-là seraient tombés d’un infarctus,4/0,les positions du Dr Michel de Lorgeril ne sont en rien nouvelles, qu’elles sont partagées largement aux quatre coins du monde, et que la licité du débat sur cette théorie du Cholestérol a déjà été tranché au printemps 2015 au Conseil National de l’Ordre à Paris, alors pourquoi y revenir à Lyon dix-huit mois plus tard ?5/0,vous êtes suivit, compris et soutenu dans le monde entier,continuez à prêcher la bonne parole que Dieu vous protège,Amen ,Aimsibien vôtre

      2. Ben, nous aussi, je crois qu’on est nombreux, à être drôlement content de se sentir moins seuls, merveilleux Dr Michel de Lorgeril ! MERCI 🙂
        Par contre… l’AIMSIB…. Si on n’est ni professionnel de santé, ni patient victime des statines, mais qu’on a juste la possibilité de témoigner de ce qu’on observe autour de soi et de contribuer à ‘changer le monde pour un bien meilleur’…. adhérer a-t-il un sens (autre qu’un minuscule financement et un chiffre total d’adhérents à l’association) ?
        Mes idées ne sont pas encore très claires sur cette question de ce que l’on peut apporter, et je ne trouve pas vraiment les réponses sur le site de l’AIMSIB…
        ? ? ?

      3. Machecourt? Vanzetto? Mon dieu, j’ai fait mon stage de cardio chez Vanzetto, externe. J’étais presque amoureuse de lui! J’étais si jeune…
        Quelle bande d’abrutis.
        Enfin, le coup de l’herbe népalaise c’est quand même le pompon…
        En tous les cas, l’émission d’Arté a eu un effet boeuf, de nombreux patients en consultation d’anesthésie m’en parlent et quand ils n’en parlent pas, c’est moi qui leur parle de vous. Et la plupart écoutent, y en a même qui passent à l’action!

    2. Mais que les patients sont las de cette médecine là !!!
      MeRcI Reliquet, j’ai quand même ri quelques fois à la lecture du 1° article (et pardon, MdL, c’était sûrement pénible pour vous, mais l’article souligne si bien la cocasserie de certains points de l’accusation 🙂 ).
      L’affaire du Médiator (“Après ‘La fille de Brest’, … ‘Le gars de Grenoble’ titre T.Souccar avec ironie aussi) et tous vos collègues sacrifiés (dont l’excellent Pr Joyeux, qui paie un peu de sa personne, mais je pense -j’espère?- qu’il surfe sur sa radiation -et ses suites plus heureuses- pour renforcer ses positions et bénéficier de notre soutien ?) aident quand même à garder espoir et crédibilité, pour vous tous médecins courageux qui luttez pour faire changer les choses.
      En attendant, entre deux pétitions, que peuvent faire les patients pour soutenir vos actions ?
      En dehors d’acheter X exemplaires de vos livres, pour en faire de merveilleux cadeaux de Noël ???
      Belle journée à tous les médecins courageux !

  24. Réponse à Manuel, sur le gluten….
    Je n’ai pas de conseils : je ne suis pas médecin (pas même dans le domaine de la santé…), je suis juste une « patiente » ultra-motivée par l’idée que l’alimentation est directement responsable de notre santé, formidable levier, je trouve cela juste… magique 🙂
    Souffrant d’intolérances alimentaires diverses qui ont beaucoup gâché ma vie pendant près de 40 ans, je partage volontiers mon expérience ‘gluten’ parce que je déplore que rien ni personne ne m’ait alertée moi-même pendant 40 longues années.
    Mais Dr MdL, sentez-vous vraiment libre de ne pas publier ce commentaire si vous trouvez qu’on insiste trop dans ce qui est quand même hors-sujet: le gluten ou que mon commentaire est trop long et/ou totalement hors-cadre…
    Pendant 30 ans, j’ai mangé de façon très respectueuse des recommandations « standard » ou officielle d’une alimentation supposée équilibrée. Pas trop de sucres (bon…), pas trop de gras (sic), 2 à 3 produits laitiers quotidiens (ouh la!!!) et du pain (de blé, évidemment :-/ ) à peu près à chaque repas. Partant de ce respect scrupuleux de ce que je croyais être une alimentation saine, je ne m’interrogeais jamais plus avant sur la question alimentaire. Pas même quand je consultais mon médecin pour cause de brûlures d’estomac, fatigue chronique, dépression, maux digestifs divers, douleurs au dos, aux articulations, insomnies,…. Quelques analyses et examens me trouvant en « parfait état », mon médecin de l’époque, sans jamais non plus aborder la question de l’alimentation, conclut trop hâtivement que le stress (ah… la recherche scientifique, c’est passionnant, mais stressant, oui) était la raison commune à tous ces problèmes. Il tenta de me prescrire quelques anti-acides et autres anti-dépresseurs, que je refusai évidemment. Et je considérai avec ledit médecin que tous ces maux (handicapants, parfois), étaient donc juste « normaux », tout cela était fatal. Affaire réglée.
    Un jour, un collègue très sévèrement intolérant au lactose, exhorta -quasi plaisanterie- tous les convives à son barbecue à tester un sevrage de produit laitier pour 3 semaines… et d’observer. Curieuse, je fis l’essai sans rien en attendre réellement… mais surprise… je retrouvai une pleine bonne énergie et me retrouvai en super-forme en moins de 2 semaines. Au fil du temps (quelques années), la fatigue et quelques douleurs aux articulations récidivant, je regardai d’un peu plus près cette histoire de gluten. Et le blé, aussi. Même bios, les blés hybrides (sauf variétés anciennes) me semblent très trafiqués et peu recommandables (nombre de chromosomes quasiment quadruplés par rapport aux blés anciens… mon bon sens paysan est en état de choc, et oui, j’appelle cela des OGM… même si légalement et juridiquement ce n’en est pas). En arrêtant radicalement le gluten, je vis à nouveau plein de maux disparaître encore. J’ai 51 ans aujourd’hui et en plaisantant, je dis à qui veut l’entendre que je me sens en meilleure forme chaque jour, et qu’à mon âge, se sentir rajeunir… cela mérite bien d’être partagé… alors, je partage beaucoup-beaucoup. Par inadvertance parfois, s’il m’arrive de consommer un plat en contenant (sans le savoir sur le moment), je le sais quelques h. plus tard, parce que des symptômes (intestinaux d’abord, puis divers) ré-apparaîssent sans faute.
    Pourquoi raconter tout cela ici ? Parce que j’adorais yaourts et fromages quotidiennement. Je ne pensais pas savoir me passer de pain. A l’usage et compte tenu des améliorations tellement tangibles ressenties, la question ne se pose absolument plus. Car quels aliments méritent mon attention, s’ils me rendent malade ou fatiguée ? Pourquoi me centrer sur ceux-là justement : la diversité alimentaire à laquelle nous avons accès (même en mangeant bio, local et de saison) est tellement grande ! Est-ce encore un plaisir de me nourrir, en me détruisant ? Aujourd’hui, je considère même que ces ‘privations’ de lait et gluten m’ont ouverte à tant d’aliments et de plaisir différents, nouveaux, ‘alternatifs’, et dont j’ignorais jusqu’à l’existence, auparavant. Mon alimentation est tellement plus joyeuse et colorée que l’alimentation classique que j’avais « avant ». Et puis aussi, cela m’a permis de manger « en toute conscience ». Je sais que cela semble être une formule, mais pas du tout… J’ai réappris à mâcher vraiment, à ne jamais manger à la va-vite ! Chaque bouchée est un plaisir, chaque bouchée a maintenant pour moi une valeur inestimable… Je ressens un lien réel, et à longueur de repas, avec l’aliment et avec la Nature qui me nourrit (oui, cela fait un peu ésotérique, mais je dirais plutôt épicurien)… et un réel bonheur d’avoir tout cela quasiment à ma disposition… de quelle richesse nous disposons, comment le voyons-nous si rarement ?
    Dans mon entourage, j’ai milité très fort (oui c’est ça : j’ai « harcelé » mes proches) pour que chacun fasse de tels tests d’élimination stricte pendant 3 semaines. Plus de la moitié de mes «victimes » se sont senties très soulagées de divers maux (avec lesquels ils ne faisaient pas le lien), en éliminant lait et/ou gluten … et 100% d’entre eux ont cessé de consommer le ou les aliments incriminé(s)…. et sans réelles difficultés. Sur une vingtaine de proches, cela n’est évidemment pas représentatif statistiquement, mais quand même… je continue à porter la bonne parole.
    Est-il pertinent ici, de renvoyer aux publications, ouvrages et vidéos de Dr Jean-Pierre Wilhem, qui nous parle merveilleusement bien des intolérances alimentaires : comment diagnostiquer, en particulier ?
    C’est juste une nouvelle façon de penser et de percevoir l’alimentation, qui peut être « libérée ». La bière ? Je trouvais ça très bon, à raison de quelques unités par mois … mais ça, c’était avant… avant de tester le kéfir, le komboucha ou même le jus de curcuma (si, si, #Mmmmmm!!!)
    Une autre motivation, c’est de contribuer à construire un monde nouveau (ahah)… Marion Kaplan parle de « canari alimentaire de la modernité ». Je vous laisse lire ses écrits sur Internet, c’est juste passionnant aussi.
    Bon courage, bon vent, bon cheminement et très belles découvertes « alternatives » !

    1. De mon cote, j ai arrete les produits laitiers pendant trois mois et je n’ai pas vu le moindre changement. Pareil pour le gluten. Le buisness du “sans gluten”, c est plus de 60 millions d’euros juste pour la France. Quand on lit les canards de “sante”, on a l impression que tout le monde est intolerant au gluten et devrait s en passer alors que cela ne concerne qu une toute petite minorite de la population.
      Je ne dis pas que cela ne vous fait pas du bien … mais la generalisation a toute la population des prescriptions liees a une intolerance limitee a un groupe reduit d’individus me fait un peu tiquer …
      Ce qui surtout ne represente pas grand chose statistiquement, c est que vous feriez le test en enlevant autre chose que le gluten, il y a toutes les chances que ca fonctionne tres bien aussi. Le placebo est extraordinairement efficace …

      1. La prévalence de la totalité de problèmes liés au gluten (de façon partielle ou globalisante) est évaluée à environ 10% de la population.
        Faire partie des 90% indemnes ne vous autorise pas à moquer les autres 10%…
        D’autant que 10% c’est beaucoup en termes de santé publique !
        La possibilité d’un effet placebo a été défendue par la majorité des médecins “résistants” à l’idée du gluten-problème (qui furent bien arrogants) et a été éliminée pour environ 10% bla bla…
        Tolérance et bienveillance sont les mamelles de la bonne “intelligence” en médecine, le mot “intelligence” pris dans tous les sens du terme.
        Adhérez à l’AIMSIB !

        1. Bonjour à tous
          J’ applique le régime du Dr.Seignalet depuis plus 13 ans pour soigner ma spondylarthrite, ce fut d ’emblée très efficace sur les douleurs articulaires , ça c’est ma subjectivité, mais l’amélioration fut objectivée par la mesure des marqueurs inflamatoires (vs, CRP) qui sont revenus à des valeurs normales et j’ ai pu cesser de prendre des AINS qui eux me furent très toxiques sur le plan digestif et vasculaire.Comme Françoise, je rechute à chaque transgression , ce régime est très lourd à vivre individuellement et socialement , j’ ai le bonheur d’ avoir une épouse , médecin , qui fait tout pour que je le suive le plus scrupuleusement possible .Depuis 4 ans je combine ce régime avec la diète méditerranéenne,quel bonheur, et je ne m’en porte que mieux .
          J’ au eu une formation scientifique et je connais la rigueur de la pensée scientifique , mais cela implique nécessairement entre autre, l’ouverture d’ esprit sans laquelle le vrai scientifique ne peut rien découvrir.

          1. Attention tout de même, Philippe, l’effet placebo n’exclue en rien une amélioration réelle et mesurable de la santé, donc des paramètres mesurés… cette mesure n’objective donc pas, car elle peut très bien être lié à l’effet placebo.
            Par contre, les ré-introductions à l’aveugle et/ou accidentelle sont souvent totalement démonstratives.
            A dire vrai, un des aspects que je partage avec ceux qui trouvent lourde ou difficile la diète alimentaire ‘gluten-free’, c’est que cela permet de repenser complètement l’alimentation.
            Diète méditerranéenne ou autre, quel bonheur de penser autrement que nos schémas sclérosés et nos diètes délétères pour la santé (et pour l’environnement) et d’inventer le monde et l’alimentation de demain (qui souvent, notez, consiste à revenir à des fondamentaux oubliés…. et à les adapter au monde d’aujourd’hui).
            Et quel bonheur de partager cela autour de soi, d’éclairer des proches que je trouve quand même de plus en plus réceptifs.
            Super, vous avez eu une chance inouïe d’épouser un des 10 ou 12 médecins en France qui sont à l’écoute des problèmes au gluten 😉 (ou est-ce votre cas qui l’a convertie à cette ouverture bienveillante à ce problème ?).

          2. Contente d’être pessimiste à propos des seuls 12 médecins concernés… 🙂
            C’était un peu de la provocation,.. mais il est vrai aussi que je n’ai plus tellement suivi, depuis que j’ai perçu plus de position dogmatique (arrogance, oui, parfois) que de soutien ou même seulement d’écoute auprès de médecins officiels.
            Et il faut avouer que certains naturopathes, praticiens en ayurveda ou autres font un travail remarquable ! En étant vigilants, on peut trouver des accompagnements ‘complémentaires’ de grande qualité et de vraies compétences… Je redis : en étant vigilants, très très !
            Alors que les médecins officiels restent crédibles d’emblée de par leurs diplômes…. mais quand on lit l’article “L’incroyable journée du Docteur Michel de Lorgeril”, cela fait un peu peur, quand même !
            Alors, consulter un bon acupuncteur qui va vous délivrer de précieux traitements naturels sans lactose-caséine et sans gluten ( 😉 ), pourquoi pas ? C’est bien compatible avec la médecine “classique”.
            Je voudrais éviter de mal me faire comprendre : je pense qu’avoir un contentieux avec les médecins, serait -aussi- bien injuste et j’ai souvent plus de compassion que de reproches à formuler.
            Le monde d’aujourd’hui est devenu bien compliqué, les patients souvent gavés de toxines et la plupart peu enclins à faire des efforts autres que d’avaler des pilules, et la tromperie est si présente aussi…
            Comment peuvent-ils lutter ?
            Comment se faire sa propre opinion, même quand on est médecin ?
            Comment gérer toutes ces contraintes si incompatibles :
            – connaissances à mobiliser (exemple: si peu de nutrition en formation de médecine, c’est inouï !) ,
            – versus sécurité-sociale (qui met la pression pour diminuer les coûts, mais rembourse les statines),
            – versus industries pharmaceutiques parfois mafieuses (souvent, dites-vous ? Ooooh… croyez-vous ?),
            – versus difficulté de poser un diagnostic difficile (tant de facteurs et de pollutions interagissent aujourd’hui !!! électromagnétiques, PCB, perturbateurs endocriniens, additifs alimentaires, métaux lourds… comment retourner aux causes si nombreuses et probablement interagissant entre elles, pour soigner une maladie, sans juste en masquer les symptômes ? (Pas très gratifiant, pour un médecin, j’imagine ?)
            – versus paperasse et administration….
            – versus respect à la minute du timing de RV (ben, oui, les gens ne veulent plus du tout attendre, on est tous très pressés),
            – versus pression du patient qui veut ses antibiotiques ou pas de génériques (même si c’est pas automatique) …
            – versus la malbouffe, dont même les enfants sont gavés du matin au soir (c’est une image),
            et tant d’autres contraintes que j’ignore.
            Au s’cours !
            Je fais encore une fois long (désolée…), et j’ai listé X problèmes que je vois bien clairement…. parce que c’est une discussion que j’ai souvent avec des proches, qui sont très accusateurs des médecins (et pas seulement de la médecine)… mais ne perçoivent en rien combien le médecin peut être lui-même en péril dans sa pratique.
            On analyse souvent les difficultés que rencontrent d’autres branches professionnelles (infirmières, policiers, enseignants,…), mais on entend rarement cette analyse pour les médecins (peut-être parce que certains sont arrogants, oui, cela doit pas mal jouer), alors que je perçois que beaucoup d’entre eux doivent se trouver en grande difficulté.
            Si je trouve que le système est en crise et si j’ai une confiance trèèèèès limitée en la médecine conventionnelle…. je défends cependant d’arrache-pied que la plupart des médecins sont honnêtes et laborieux, mais… perdent pied dans cette complexité exponentielle, lié aussi bien au système médical, à la tromperie dans le milieu, qu’au comportement de la plupart des patients.
            Ouf,… priorité des priorités : rester en bonne santé !
            Merci Dr Michel de L. qui contribuez à ce sympathique objectif !!!

          3. Vous pourriez vous proposer comme Ministre de la Santé d’un prochain gouvernement…
            Entre ceux qu’on a ou qu’on a eu ; et ceux qu’on va avoir, vous préférez quoi ?

        2. Ou est ce que je me moque ??
          Est il interdit de s interroger sur le business bien lucratif de certaines recommandations médicales, fussent elles alternatives ? Recommender pour tous une prescription qui n est pertinente que pour 10% de la population ne pose t il pas problème ?
          Je suis à 100% pour une meilleure évaluation des problèmes d intolérance mais avec mesure sans tomber dans l extrême inverse.

          1. Mais Akira, 10% de la population, cela représente plus de 6000000 (six millions) de personnes, rien qu’en France ! Bien davantage que le diabète ! Et actuellement, on dit à ces gens là que c’est dans leur tête que tout se passe. Nier les symptômes et observations qu’un patient rapporte, c’est juste incroyable :-/ , non ? Vérifier l’effet placebo, est une chose; le considérer a priori comme l’explication est si irrationnel…
            Recommander des tests d’éviction (3-4 semaines) pour chacun, … en quoi cela pose-t-il problème ? Et chacun fait en fonction de ses observations, ensuite. Bien qu’à mon avis, il nous faudrait regagner une réelle capacité (perdue) et ré-apprendre à écouter son corps et les signes d’alerte qu’il nous donne –plutôt que d’étouffer les symptômes sous des médications parfois douteuses au moindre problème de migraine, arthrose, asthme ou sinusite- (mais c’est là encore une autre discussion).
            Il est des travaux aussi qui commencent à établir un lien entre gluten et porosité intestinale…. passionnant, ça aussi ! Est-il bienvenu de citer ici Julien Venesson, qui est journaliste mais sérieux, et rapporte les résultats de nombreux travaux scientifiques (indépendants ou fiables ?) publiés, dans ses ouvrages. Je ne saurais sélectionner les publis d’origine les plus utiles pour y renvoyer ici.
            A mon humble avis, le problème est d’ailleurs très largement sous-estimé à cause de personnes (dont vous êtes, mais il n’est jamais trop tard pour se laisser réfléchir autrement, n’est-ce pas l’objet des ces échanges?) qui nient farouchement le problème, prenant un contre-pied d’autant plus dangereux pour la santé publique que beaucoup de gens préfèrent, naturellement, penser que le gluten n’est en rien responsable de leur maux… parce qu’être intolérant au gluten (ou lait, idem), c’est un peu compliqué (dans nos sociétés formatées), et les gens ont envie de facilité ! … pour le gluten, pour le changement climatique, pour beaucoup de choses, hélas ! L’industrie agro-alimentaire fait tout pour nous gaver (pas d’autre mot et pour les intolérants, dans les deux sens du terme 😉 ) de blé (et de mauvaise qualité le plus souvent). Aux Etats-Unis, c’est le maïs; en France et Europe, c’est le blé à outrance. Là, on est aussi dans le bussiness et c’est pas très chouette non plus…
            Si je prend mon entourage familial, jamais mes parents n’auraient fait un test d’élimination de blé, si je ne les y avais ‘forcés’ ! Aucun médecin pour expliquer à ma mère que ses 15 consultations par an, pour problèmes ORL, méritaient qu’on s’arrête un peu sur les causes :-/ Voilà 3 hivers que ma mère n’a pas eu le moindre problème de cet ordre… elle était pourtant tellement attachée à son pain, et pire, elle était vent-debout contre ce sevrage de gluten que j’ai imposé et qu’elle a fait exclusivement pour m’être agréable,… mais qu’elle ne regrette pas. Elle n’est d’ailleurs recensée nulle part comme malade coeliaque… jamais fait le test, elle s’en fiche, elle a regagné une meilleure vitalité, peu lui importe de rentrer dans des cases et des stats. Mais combien de personnes ignorent leur problème ?
            Autre chose : je fustige avec vous les abus et le business du ‘sans-gluten’, mais comment peut-on en faire un argument pour nier le pb du gluten ?
            Et dernière chose, j’ai lu récemment un article sur l’effet nocebo (sérieux !) mais chacun ici doit le connaître ? 🙂 Encore un truc absolument passionnant à creuser !
            Belle journée !

        3. Ahah…. Une chercheure en paléoclimatologie-géosciences de l’environnement, qui voudrait faire ministre de la santé…. voilà qui serait juste parfait pour mettre en avant l’évidence absolue que le maintien de la bonne santé des populations et le respect de l’environnement (changement climatique inclus) procèdent d’une même dynamique.
          Vingt ans que je le dis aussi : protéger sa santé et la planète, c’est un seul et même combat; on n’a pas un choix à faire entre les deux (quelle chance!), c’est une démarche commune !
          J’ai assisté à une conférence au Thor il y a une dizaine de jours sur cette question, qui faisait un lien entre santé humaine (et régime méditerranéen) et santé de la planète… et l’intervenant y était juste passionnant 🙂 Lui, tiens, ce gars-là, un ‘Gars de Grenoble’, en voilà un qui ferait un ‘vrai’ ministre de la santé (y’a des règles, des politiques et des stratégies de santé qui changeraient, pour le coup).
          Car… les prochains ministres de la santé ? Je préfèrerais (et j’attends avec impatience le jour où cela arrivera) que ce soit des “vrais gens” (des citoyens juste compétents et désireux de bien faire) qui se collent aux fonctions ministérielles.
          En Italie, les maires récemment élues de Rome et de Milan sont juste des filles sans grande expérience, pas du tout politiciennes mais (apparemment) dévouées, motivées et respectueuses de la vie, de la biodiversité, de l’environnement et de l’Humain. Et je souhaite fort-fort-fort que cela fonctionne très bien et qu’on s’inspire un peu de leur exemple.
          Certes, une ville, même grande, n’est pas un pays, mais j’espère que viendra le temps où l’on appellera à ces fonctions exigeantes des citoyens-citoyennes sérieux, lucides et scrupuleux-ses, pour faire le job.
          Mais en France, pour l’instant, l’offre de la ‘société civile’ est bien maigre pour l’instant (enfin, si on exclue les anciens banquiers d’affaire… mais… :-/ ).
          Mais ouh, là, pardon… on est loin de l’aspirine en prévention primaire, n’est-ce-pas ?
          Belle journée !

          1. Et vous vous demandez encore ce que auriez à faire à l’Aimsib ? Mais à écrire ! Comme vous écrivez si bien sur ce blog ma chère. Que de l’aspirine vous digressiez sur la planète en passant sur la représentation citoyenne, mais ils adorent ça les Aimesibiens. Agiter des idées comme une “muleta” devant la mufle du conformisme institutionnel, mais vous allez faire un carton sur aimsib.org . Reliquet est déjà dingue de vous, MdL le plus sage d’entre nous n’ose vous le dire, et pour ma part je ne peux pas vous cacher plus longtemps ma secrète passion, et que dire des Aimesibiens anonymes qui chaque jour attendent de vous lire… Vous n’avez plus aucune excuse, on vous adore.
            Santé et palabre méditerranéennes

      2. Bonjour Akira,
        Ah, mais cela m’étonne toujours de trouver de la résistance et de l’incrédulité lorsque je raconte mes aventures ‘intolérances gluten’ …. ( Car oui, je dois avouer avoir déjà rencontré ce genre de résistance ). Ce doute me laisse tellement perplexe……
        Pourquoi, mais pourquoi donc invoquer un effet placebo ? Car si dès qu’on ne comprend pas quelque chose, on invoque l’effet placebo, on ne va avancer ni bien loin, ni bien vite….
        La réintroduction accidentelle (quand vérifiable a posteriori) ne me laisse aucun doute sur la réalité d’une relation de cause à effet non-placebo, en ce qui me concerne (comme détaillé dans mon long post). Mais bref,…
        Si je suis intolérante au gluten et aux produits laitiers, je le suis encore bien davantage aux marchés ultra-opportunistes de toute sorte (en particulier ceux qui ‘surfent’ sur la fragilité des populations). Pour ma part, je consomme de temps en temps du pain sans gluten, mais rarement et j’ignore les produits estampillés ‘afdiag’ sans gluten. J’ai de toutes façons une famille avec de nombreux diabétiques, et j’ai choisi de ménager mon insuline et éviter les pics de glycémie, alors les produits sans gluten, ne passent pas non plus sur ce critère là. Les gens le savent peu et c’est là un problème à venir, je partage votre avis… et je milite pour que chacun évite les produits sans gluten qui ne me semblent pas très ‘santé’ en effet.
        Alors, bien sûr, je mange plus ‘brut’ qu’avant, je cuisine (avec simplicité) chaque jour et je fais de la résistance dès que je mets pied au restau : un peu pour manger ce qui me plait, mais surtout beaucoup pour l’avenir : pour qu’on cesse de stigmatiser les clients qui ne se gavent pas de gluten (blé, souvent qui plus est , ce qui est un double inconvénient, mais là, c’est ma forte présomption personnelle qui me fait accuser le blé d’OGMisation !) et de lait à longueur de repas.
        Si vous n’avez de problème ni avec le lait ni avec le gluten, c’est vraiment chouette, cela simplifie la vie !!! Mais si vous avez des soucis de santé divers et inexpliqués, et que vous avez de surcroit un peu de curiosité, il vous reste tous les autres aliments que vous consommez régulièrement … à tester !!! (c’est vrai, ça, c’est tellement conformiste d’être simplement intolérant au gluten ou au lait 🙂 ). Consulter les travaux du Dr Jean-Pierre Willem qui donne plein d’explications et de pistes pour diagnostic. Selon lui, “peu de gens échappent à l’intolérance alimentaire”… mais pas facile de trouver à quoi chacun est intolérant (ou même simplement ‘sensible’ ?). Suivez ce merveilleux guide qu’est J.P.Willem pour gagner temps et efficacité dans cet auto-diagnostic.
        J’ajoute que les intolérances alimentaires ne donnant pas toujours lieu à des problèmes digestifs, elles peuvent passer, contrairement aux allergies, inaperçues pendant très longtemps… ou même à vie (triste!); d’où l’utilité de savoir les identifier.
        Je gage que dans quelque temps (viiiiiiiite), les intolérances diverses, les fibromyalgies et autres maladies inexpliquées à ce jour (et dont la réalité est niée par la plupart des médecins – oui, arrogants, je n’aurais pas osé, mais puisque Dr MdL le dit lui-même… ) seront connues/reconnues, voire comprises ?
        En attendant, ‘bon vent’ ! (on peut dire ça, quand on n’est ni marin ni breton ???).

  25. Bonsoir
    Vous evoquez un effet deletere de l’aspirine sur l’endothelium vasculaire. Est ce possible d’en savoir plus,svp?
    Merci

    1. Urgent de lire nos livres ; ça pourrait vous sauver la vie !
      Deux mots : le principal antiplaquettaire endogène, la prostacycline, est produit par l’endothélium avec comme enzyme-clé la cyclo-oxygénase endothéliale qui est bloquée par l’aspirine…

      1. Mais c’est 1 truc de ouf (il faut se faire comprendre par les jeunes), l’aspirine empêcherait les artères de s’auto-anti-coaguler, de ouf je vous dis !
        Mais alors qu’est-ce qu’on leur fait faire comme études aux cardios ?

  26. Bonjour
    C’est hors sujet mais ça bouge chez BigPharma. Les deux articles viennent d’être publiés par Medscape:
    Le premier concerne les nouvelles recommandation de l’AHA en prévention primaire
    http://francais.medscape.com/voirarticle/3602827?nlid=110798_2401&src=WNL_mdplsnews_161123_MSCPEDIT_FR&uac=262341SJ&faf=1
    Le deuxième parle de l’étude glagov qui constate une régression de la plaque d’athérome sous evolocumab (anti pcsk9) associé à une statine
    http://francais.medscape.com/voirarticle/3602826?nlid=110798_2401&src=WNL_mdplsnews_161123_MSCPEDIT_FR&uac=262341SJ&faf=1
    Amiral il faut reprendre la mer

    1. Ce ne sont pas des recommandations de l’AHA mais de l’US Preventive Services Task Force (USPSTF) ; les 5èmes recommandations dites officielles depuis 2013 ; et toutes différentes les unes des autres car toutes sponsorisées différemment et toutes peuplées de pseudo-experts rémunérés ou de joyeux imbéciles totalement incultes (le style “perroquet savant”, vous voyez ce que je veux dire…
      Surtout ne pas prendre ça au sérieux et ne pas lire et relire les mêmes idioties…
      Quant aux miracles du dernier anti-PCSK9 sur l’athérome (un truc qui n’existe pas) annoncés lors de l’AHA 2016, puis-je humblement vous rappeler qu’il y a peu (un ou deux ans) on nous annonçait le même genre de miracle avec des approches “pseuo-HDL” et qu’à la même session de l’AHA 2016, on nous disait que les essais cliniques avec ces produits étaient abandonnés…
      Attention, d’autres industriels annonçaient aussi qu’avec d’autres “pseudo-HDL” des nouveaux miracles étaient attendus…
      Il ne vous échappera pas que tout ça c’est du spectacle pour espérer “lever ds fonds”…

      1. L’étude GLAGOV a été financée par Amgen.
        Les déclarations d’intérêt des auteurs figurent dans la publication.
        Le Pr Santos a déclaré des liens d’intérêt avec Amgen.

  27. Merci pour ce lien avec la vaccination de masse, très utile ! Oups, oui, désolée : anonyme.

  28. Autre chose Docteur mais en restant dans les domaines qui nous intéressent tous, que pensez vous de cette étude ? En matière de cardio protection et de problèmes métaboliques, mieux que l’aspirine non?
    Black Raspberry Extract Increased Circulating Endothelial Progenitor Cells and Improved Arterial Stiffness in Patients with Metabolic Syndrome: A Randomized Controlled Trial.
    Jeong HS, Kim S, Hong SJ, Choi SC, Choi JH, Kim JH, Park CY, Cho JY, Lee TB, Kwon JW, Joo HJ, Park JH, Yu CW, Lim DS.
    J Med Food. 2016 Apr;19(4):346-52. doi: 10.1089/jmf.2015.3563.

    1. Je complète par celle-ci: La nature et les fruits rouges ont du bon, n’est ce pas!
      The influence of Rubus idaeus and Rubus caesius leaf extracts on platelet aggregation in whole blood. Cross-talk of platelets and neutrophils.
      Dudzinska D, Bednarska K, Boncler M, Luzak B, Watala C.
      Platelets. 2016 Jul;27(5):433-9. doi: 10.3109/09537104.2015.1131254.
      PMID: 26836594

      1. Effectivement les “petits” fruits rouges (et leurs polyphénols) c’est que du bon…
        Merci pour les références…
        Pour aider à contrôler un diabète ou une tendance diabétique, les polyphénols du seigle c’est très bien aussi…

        1. Bonjour Dr MdL, Bonjour Inoxydable,
          Je suis toujours perplexe sur les suggestions de consommation de céréales contenant du gluten…. Avec les quantités que l’on consomme le plus souvent (omniprésence de pain, pâtes, pizza, farines… quasi impossible d’y échapper au restaurant, sans se prendre -un peu-beaucoup- la tête avec un menu qui en contient à chaque ligne) et avec la qualité de cette consommation (il était jusqu’à récemment assez périlleux de trouver de bon produits dans le domaine, cela change un peu à présent, il est vrai), n’avez-vous pas le sentiment que nous avons “grillé toutes nos chances” avec la consommation de gluten ? Et qu’au vue des dommages qu’elle produit ou qu’elle a produit … n’avez-vous jamais la tentation de recommander la mise à l’écart du gluten, et à chercher à trouver les équivalents polyphénoliques ou autres composés bénéfiques équivalents, AILLEURS ? Juste le temps que nos pauvres intestins martyrisés par trop de gluten se refassent une santé ?
          Belle journée,

          1. C’est très compliqué le gluten, j’en ai déjà parlé sur ce blog, et je ne pense pas que l’épidémie actuelle de céliac et de sensibilité noncéliac au gluten soit un phénomène lié uniquement au gluten qu’il soit ancien ou nouveau et qu’il y en ait beaucoup ou beaucoup trop…
            La sur-stimulation de notre système immunitaire (résultat de la vaccination de masse) peut aussi jouer un rôle.
            Mais je manque de données solides pour avancer ces hypothèses sur un terrain qui ne soit pas “mouvant”…
            Merci de ne pas signer de votre nom de famille ; les intervenants sont anonymes en principe !

          2. bonjour monsieur de lorgeril et françoise
            Je rebondis sur la toxicité éventuelle des céréales comportant du gluten pour un nombre croissant de personnes
            En cas de forte présomption de sensibilité au gluten non coeliaque (le diagnostic de la maladie coeliaque étant à priori écarté compte tenu des investigations entreprises, mais les symptomes étant analogues(amaigrissement, malabsorption des graisses, troubles digestifs), est il impératif de proscrire totalement le gluten au moins pendant une certaine période, ou bien peut on tolérer un apport réduit à la portion congrue?
            La suppression totale du gluten inclut elle également la bière , meme si celle ci ne comporte que du “malt d ‘orge” et qu’en tant que petit plaisir que je m’octroie elle est consommé à raison de quelques unités par semaines.?
            Merci d ‘avance pour vos conseils

          3. Que des bonnes questions et… peu de réponses certaines.
            1- la sensibilité (noncoeliaque) au gluten ne s’exprime pas exactement comme la vraie coeliaque ; c’est beaucoup plus variée et multiforme : douleurs gastriques et/ou articulaires, migraines, fatigue, etc…
            2- ça existe, c’est bien démontré mais les causes restent mystérieuses
            3- chaque victime doit essayer de trouver ses propres solutions, le critère de succès étant l’abolition (ou la réduction massive) des symptômes ; témoignages multiples positifs ; on peut s’amuser à faire des tests de ré-introduction à l’aveugle pour éliminer le côté psy, qui peut jouer un rôle non négligeable chez certains
            4- je recommande l’élimination totale dans un premier temps au moins pour être certain du diagnostic ; pas de demi-mesure dans cette phase initiale !
            5-certains (d’autres moins) ne supportent pas la bière…

        2. Merci Docteur. Je mange du pain pur seigle Bio tous les jours avec aussi du pain complet pour varier et suis grand amateur de fruits rouges. je ne m’en porte que mieux.

  29. A propos du diabète type 2, je lis depuis des années que la ferritine monte avant l’apparition du diabète, et que les saignées améliorent à la fois le diabète, l’insulinorésistance et l’hyperferritinémie (et pas seulement l’HbA1c par rajeunissement des hématies) http://clinchem.aaccjnls.org/content/51/7/1201
    La ferritine est aussi une protéine de l’inflammation et pas seulement le reflet du stock de fer (je précise parce qu’en anglais ferritine élevée se dit souvent ‘iron overload’, et la ferritinémie est évoquée sous le nom de ‘iron stores’). A quand les dons du sang conseillés aux diabétiques type 2 ?

    1. Bien qu’il faille impérativement travailler une théorie avant de la rejeter, je serais très prudent avec celle-ci même si j’avoue ne pas avoir (vouloir avoir) le temps de l’examiner.
      Les (fréquents) donneurs de sang sont des gens exceptionnels à plus d’un titre… Qu’ils soient aussi (indépendamment de l’effet biologique du don) plus insulino-sensibles n’est pas étonnant.

      1. @ Jabeau. Cette étude de 2005 a- t- elle été confirmée ? Je m’explique : Donneur régulier de sang pendant des décennies ( en moyenne fois par an) et doté d’un solide appétit, je n’ai jamais eu le diabète avant d’avoir été intoxiqué par les statines au bout de trois ans environ et ce malgré un petit “régime” conseillé par mon cardiologue de l’époque.
        Je n’ai d’ailleurs plus pu donner mon sang dès la prise de ces médicaments.
        Mais; compte tenu des douleurs musculaires, articulaires et tendineuses atroces de la coiffe des rotateurs, au bout de quelques semaines de traitement, mon MT avait demandé une analyse de la ferritine pour écarter une hémochromatose à l’origine de ces douleurs. Tout cela à bien entendu été négatif et la ferritine était normale pour ne pas dire basse… Conclusion; diabète bien dû aux statines malgré une ferritine basse et entre autre des plaquettes peu nombreuses. Alors ?

          1. Merci, mais je ne suis pas chez moi et j’ai du mal avec un portable à décortiqué en traduction cet article… le ferai plus tard.

    1. Bienheureux les simples d’esprit…
      Laissez venir à lui les “petits enfants”…
      C’est de qui tout ça ?
      D’un qui faisait des miracles…
      Dans mon expérience, à part à Lourdes et Fatima, des miracles…

  30. Bonsoir Dr de Lorgeril et bonsoir à tous,
    Pffff, j’ausculte votre blog ( ahah ) et je vais de surprise en surprise… tout ce que j’observe autour de moi est à remettre à plat… c’est à la fois fatiguant (très) mais quand même,… je salue une nouvelle fois la chance que j’ai d’avoir “rencontré” le merveilleux guide que vous êtes Dr Michel de Lorgeril, .
    Une question un peu technique… mais comme vous êtes très accessible, que je connais peu de choses en médecine (j’ai cependant un bon sens paysan très développé, et je suis chercheur(e?) au CNRS,… mais pas payée par des industriels hein 😉 !) … et que c’est souvent la misère médicale dans le pays…. car souvent, hélas, on rencontre, certes, de l’honnêteté mais moins d’écoute que de dogmes 🙁 … je tente ma chance ici …
    Est-ce que, à votre avis, chez un sujet (une dame) diabétique, senior (70 ans), qui a pris des statines (durant quelques mois), qui a (sans doute, semble-t-il) un peu perdu la mémoire en lien avec la prise de statines (?) (mais apparemment a recouvré de façon spectaculaire sa mémoire et son envie de vivre, en quelques mois ? ??) (mais on ne sait pas exactement quand ni combien de temps la médication ‘statines’ a duré et d’ailleurs, cela est un peu hors sujet, ici, mais c’est pour donner un contexte général d’une personne banale = humble et crédule face au savoir médical, et qui ne s’interroge jamais, même si son médecin lui prescrit un poison …)… cette personne, donc, à qui son médecin traitant prescrit de l’aspirine à faible dose depuis des lustres… peut-elle augmenter (ou les risques sont-ils faibles ?) en prenant de l’aspirine au long court (à faible dose, je réitère)… peut-elle augmenter quand même ainsi aussi son risque d’hémorragie CEREBRALE et pas seulement digestive (car père et mère tous deux décédés suite à AVC avec hémorragie) ?
    ???
    MERCI, merci merci, Dr MdL, vous êtes réellement un héros ordinaire (oups…. vexant ? dans mon esprit ‘ordinaire’, c’est au contraire trèèèès positif !) des temps “modernes”.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      N’ayant pas l’ensemble du dossier sous les yeux, je ne peux certainement pas donner un conseil définitif.
      Mais si nous sommes en prévention primaire et qu’il y a des antécédents familiaux d’AVC hémorragique, la prudence suggère de s’abstenir… et d’axer la prévention sur les corrections du mode de vie !

      1. OUI, je comprends votre prudence, très juste, sur un dossier très partiel et que je vous présente très mal, mais sur lequel je vous interroge . Mais j’ai tout de même la réponse à ma question… Par contre, peu de médecins accordent une importance réelle au mode de vie de leurs patients et les rares conseils nutritionnels que j’entends, rapportés de la part de patients âgés dans mon entourage… font vraiment peueueur !!!
        Comment pouvons-nous, particuliers, peser sur la formation des médecins en NUTRITION ?
        MERCI encore 🙂

        1. Comment instruire les médecins et leurs patients en nutrition ?
          Oups !
          On pourrait commencer par ne pas les désinformer ; et puis les renvoyer à nos livres…

          1. Rhooo, j’enrage… quand je suis tellement certaine qu’avec un peu d’intelligence et de “bienveillance” de la part de nos politiques, on pourrait avoir des formations (en médecine et en général) de qualité exceptionnelle (au minimum exempte de désinformation), des populations avec une santé optimale, pour peu qu’on soutienne les producteurs bio au lieu d’être à la solde de fabricants de pesticides ou statines et autres spéculateurs sans scrupules (et c’est seulement une image).
            Et comme tout est lié, tant de choses actuellement dysfonctionnantes s’amélioreraient d’elles-mêmes….
            Acharnée à lutter de toutes mes forces (et de toute ma consommation), à participer à construire un monde nouveau,… mais heureusement qu’il est des gens merveilleux dont vous êtes, pour garder la flamme allumée 🙂 !!! Mille mercissssss.
            A ce propos… OU trouver la liste de vos conférences, rencontres de toutes sortes …. Je ne veux rater aucune de vos interventions à moins de 100 km d’Aix-en-Provence (entendu parler de votre conférence au Thor vendredi dernier, deux jours avant et complètement par hasard…) et je voudrais amener à d’éventuelles prochaines rencontres tous les sceptiques, nombreux, qui m’entourent. Vous êtes tellement convaincant (et avec votre humour, vous emporteriez sans doute l’adhésion de ‘mes’ sceptiques !!!???).
            Une petite rubrique “Agenda” MISE A JOUR serait très bienvenue 🙂

          2. Désolé, rien de prévu pour le moment dans votre proximité aixoise ; mais ça ne vous empêche pas d’organiser quelque chose avec une association laïque ou avec le presbytère…

          3. Mais c’est un peu compliqué d’offrir un de vos bons livres à son médecin traitant ? Euh… il va falloir que je pense à changer de MT, je crois…. avant d’être malade 😉

  31. Bonsoir Docteur. Prendre de l’aspirine pendant des années comme je l’ai fait alors que j’étais “sain” sous prétexte que ça “fluidifiait” le sang, que c’était bon pour un sportif, ne m’a pas protégé d’une coronopathie . Alors je ne vois pas comment ça pourrait me protéger d’un autre épisode cardiaque maintenant que j’ai un diabète déclenché par les statines diabète que je maîtrise tant bien que mal sans médicament en surveillant mon alimentation et en faisant toujours autant d’exercices physique…
    Je ne veux même plus entendre parler d’un ou d’une diabétologue car si l’un d’eux devait me redire les “co…;ries statiniennes” puis maintenant “Aspiriniennes”, je crois que je perdrais vraiment mon sang-froid et je risquerais de faire les gros ( ou petits ) titres de la presse!!!
    Ainsi se je ferai mien votre mise en garde ” Bref, pas de statine et pas d’aspirine en prévention primaire chez le diabétique” et j’ajouterai même en prévention secondaire…

    1. En prévention secondaire, c’est autre chose.
      Si par exemple, on a bénéficié d’un stent au cours d’un infarctus, il est prudent de prendre deux antiplaquettaires (aspirine plus un autre) pendant au moins 6 mois…
      Il n’y a pas de dispute à ce propos ; et pas d’enjeu “commercial”.
      C’est la même chose pour tout “stenting” qu’il soit justifié ou non : une fois qu’on a le stent, faut faire avec…

      1. Mais le Plavix on peut ?… (ou “Duoplavin” = Plavix + Kardefic il me semble)
        Et après 1 an de stent on peut arrêter ?
        J’ai du mal à m”y retrouver…

        1. Avec le clopidogrel (plavix), et à condition de le supporter, on a en principe moins d’ennuis qu’avec l’aspirine (notamment pour l’estomac) et plus d’efficacité car le clopidogrel n’est pas toxique pour l’endothélium (contrairement à l’aspirine) et est plus actif que l’aspirine sur la réactivité plaquettaire…
          Tout ça c’est valable en dehors de la question du stenting.
          Après stenting, il faut les deux au moins une année…
          Faut-il plus longtemps pour les diabétiques stentés ? Faut-il les deux ?
          Nous n’avons pas de réponse. Pas d’étude valable !
          Chaque médecin doit agir de façon appropriée (et individualisée) pour chaque patient, chacun étant un cas particulier…

      2. C’est vrai Docteur, j’oubliais les “Stentés”. J’ai ramené votre billet de manière égoïste à mon cas :Pas de Stent mais coronaire totalement bouchée, calcifiée avec cependant des collatérales qui ont vaillamment pris le relai.
        Faut faire avec en faisant tout pour que l’autre ne se bouche pas. L’avenir me le dira.

  32. le sujet est d’importance et je suis toujours en recherche d’un spécialiste du diabète en qui je puisse avoir confiance. (parce qu’après le désastre statinien ma confiance est érodée)

  33. Merci Michel. Etant diabetique moi meme (type 1), ca m interesse bien.
    Par contre, il serait peut etre interessant de separer les etudes selon qu’il s agisse de diabete de type 1 ou 2. Si le symptome principal est similaire (trop de sucre dans le sang), la maladie est quand meme bien differente. J’ignore si cela a un effet sur les conclusions en terme de risque CV.
    Compte tenu du nombre de type 2 par rapport aux type 1, j imagine que la plupart des etudes sont faites sur des populations de diabetiques de type 2.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Vous avez raison, ce n’est pas du tout la même maladie (type 1 et type 2) sauf que ce sont les mêmes médecins qui s’occupent des deux types de patients diabétiques ; et vu le réflexe médullaire qui dirige la prescription trop souvent…
      Il y a aussi des type 3 selon certains.
      Dans l’étude japonaise, ce sont exclusivement des types 2.
      De façon générale, les recommandations officielles ont varié avec les années… ce qui indique qu’il n’y a pas de données solides pour justifier une attitude thérapeutique ferme et documentée.
      Dans le doute, abstiens-toi !

      1. J’ai cherché, peut etre mal, mais je n’ai pas trouver d’étude portant sur le régime ou diète et diabète de type 2.

        1. Le diabète de type 2 est une maladie du mode de vie. Exercice physique et nutrition sont FONDAMENTAUX !
          Ne pas aggraver la situation avec des médicaments inutiles (statines et autres) est également fondamental !
          Les problèmes “cholestérol bas/diabète” et “statine/diabète” sont emblématiques de la confusion actuelle…
          Le régime antidiabétique est le régime méditerranéen modernisé ; il n’y a pas d’alternative…
          Depuis 50 ans (et plus), les diabétologues naviguent au jour le jour, disant un jour le contraire de ce qu’ils disaient une année auparavant ; il y a peu de disciplines médicales où l’on ait dit autant de… choses inutiles…

      2. Dr MdL, vous semblez dubitatif sur le diabète de type 3 ?
        Est-ce qu’on en sait encore trop peu ou est-ce que vous avez un avis différent ?
        Est-ce que vous auriez quelques lectures intéressantes (même si en anglais, mais pas trop ultra-spécialisé, un minimum vulgarisé, sinon je ne comprendrai rien ?) à me suggérer sur ce lien entre Alzheimer en particulier, qui serait classé dans les diabètes 3 à présent ?
        Merci !

        1. Peu de données vraiment solides (mais un truc très intéressant !).
          Comme vous le savez, quand les données scientifiques sont faibles, je préfère ne rien dire…
          Désolé !

Comments are closed.