DIABETE ET HEREDITE, DIABETE ET CONJOINTS

Certains sont résistants à l’idée que notre “mode de vie” soit (en termes de santé à long terme) un paramètre prépondérant.
Pour le diabète, par exemple [le dit Type 2, dit aussi de la maturité ; et qui est le plus fréquent], on tend à penser qu’il nous tombe dessus un peu (beaucoup) par hasard ou, alternativement, qu’il nous viendra inéluctablement du fait de sa fréquence dans notre lignée, comme si c’était “inscrit”.
J’ai beaucoup écrit qu’il n’y avait aucun argument scientifique solide (au moins jusqu’à maintenant) pour défendre ces deux thèses ; probabilité qu’elles soient erronées (indéfendables) très élevée mais l’antithèse est difficile à documenter, surtout à propos de l’hérédité puisqu’on a l’impression que des familles sont atteintes et donc “prédisposées”.
Concernant l’effet du hasard, laissons de côté, cela peut jouer certes (on ne peut exclure) mais l’ampleur de l’épidémie mondiale et l’importance des facteurs multiples et des interactions (en dehors du facteur héréditaire) est telle qu’on ne peut que conclure qu’il (le facteur hasard) ne peut qu’être négligeable.
Concernant le facteur génétique [ou facteur familial], outre l’absence de gène ou de trait génétique clairement identifié et l’importance bien démontrée des facteurs du mode de vie (nutrition et exercice physique, pour faire simple), une étude amusante vient d’apporter une information importante : les conjoints des diabétiques [dans nos sociétés, les conjoints sont rarement consanguins…] ont un risque significatif de devenir eux-mêmes diabétiques.
C’est là : http://www.biomedcentral.com/content/pdf/1741-7015-12-12.pdf
Désolé, c’est en anglais… Faut s’habituer ; ou pas, car dans 10 ans, ce sera en chinois ! Mieux vaut apprendre le chinois que de se mettre à l’anglais…
La méthodologie utilisée par nos collègues canadiens (+25% d’augmentation du risque chez les conjoints) sous-estime probablement l’ampleur de l’association et ne démontre pas de causalité, certes…
Mais ça nous indique que quand on veut adopter une stratégie préventive, ça doit se faire en couple (hétéro ou homo peu importe, les docteurs s’en foutent) si on a la chance (ou la malchance) de vivre en couple.
Le proverbe le disait : “qui s’assemble, se ressemble” !
C’est comme pour le tabac, si un des deux continue de fumer, celui qui s’abstient ne gagne pas grand chose…
Ça ne veut pas dire que la génétique ne joue aucun rôle, nous expliquons ces choses dans nos livres, mais c’est presque négligeable.
A propos du diabète, les généticiens eux-mêmes reconnaissent que l’hérédité explique moins de 10% du risque de devenir diabétique. C’est là pour les curieux et aussi pour les sceptiques : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3057517/pdf/nihms-248743.pdf
Bref, pour rester en santé, adoptez en urgence le mode de vie (et de se nourrir) du gentil Dr de Lorgeril ; ça pourrait vous sauver la vie !
Sur ce, nous vous disons “à bientôt” et il faudra avoir notre nouveau livre en main pour pouvoir alimenter la discussion à propos de la façon de se nourrir.

72 Replies to “DIABETE ET HEREDITE, DIABETE ET CONJOINTS”

  1. je vous remercie tardivement pour cette réponse cher docteur. La tension prise chez soi dans le calme ne devrait elle pas cependant etre plus basse qu’au cabinet médical, d ‘ou mon interrogation sur la validité de cette fourchette de “normalité” en automesure?
    Cordialement

  2. merci pour cette réponse. la fourchette que vous indiquez est elle valable lorsque l’on prend sa tension à domicile en automesure?
    cordialement

  3. je vous remercie tardivement cher docteur d ‘avoir pris le temps de répondre à mes interrogations
    J’ai donc bien intégré le fait qu’une tension artérielle modérément élévée telle que celle que je vous ai évoquée ne doit pas faire l’objet d ‘un traitement médicamenteux en l’absence de symptomes associés ou de retentissement sur les reins, l’oeil etc? si l’on adopte un mode de vie protecteur
    Toutefois, meme dans cette configuration, n’y a t il pas un risque Significativement majoré de maladie cardiovasculaire surtout d ‘avc par rapport à une pression artérielle optimale?

    1. La pression artérielle “optimale” d’un individu est celle mesurée lorsque cet individu a un mode de vie protecteur, la systolique variant entre 11 et 16 approximativement ; avec dans cet écart de pression des variations très faibles du risque de quoique ce soit; mais toujours inférieur au risque d’effets secondaires toxiques dus aux médicaments….

  4. Bonjour docteur
    je reçois la lettre du professeur Joyeux depuis quelques jours et lis fréquemment vos contributions et déclarations (Tête au carré etc.), et suis un peu déstabilisée par les mises en garde contre les graves dangers des statines et des médicament hypotenseurs que j’y lis. J’ai 65 ans et souffre d’hypertension depuis l’âge de 28 ans, problèmes d’origine psychosomatique apparemment. Ma tension est depuis longtemps stabilisée après une analyse et psychothérapie, mais je m’inquiète des dégâts causés par les statines que je prends depuis 3 ans pour dépôts dans les grosses artères et les remèdes contre l’hypertension: trandate et candésartan. Mon taux de cholestérol total est maintenant de 1.50 et je pensais me tourner vers des remèdes tels que la levure de riz rouge et Tensioreg dont j’ai entendu parler sur le net. Qu’en pensez-vous? Nous suivons depuis 25 ans le régime méditerranéen et malgré cela, les troubles ne se sont pas notoirement améliorés. J’aimerais connaître un médecin (de notre région, Charente), adepte de votre philosophie, car les cardiologues bordelais que nous connaissons ne jurent que par les bienfaits des statines, tout en en reconnaissant les dangers et sont en guerre contre l’excès de cholestérol. Du coup, nous sommes un peu perdus…
    Merci de bien vouloir éclaire ma lanterne
    S L

    1. Votre lanterne sera éclairée si vous allumez sa mèche avec notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC” ; le plus important c’est d’avoir ou pas de symptômes… Et le cholestérol n’est pas un symptôme.
      Si vous pensez encore (comme les cardiologues bordelais) qu’il y a des dépôts de graisse dans les artères, lisez en toute urgence notre livre “Cholestérol, mensonges et propagande” ; vous n’avez rien à perdre, tout à gagner en comprenant enfin dans quelle société vous vivez…
      Bon vent, matelote

  5. bonjour docteur merci pour votre réponse
    En conclusion, si l’on adopte un mode de vie protecteur,pour une tension artérielle qui oscillle entre 13 /9 et 14/10 (chez soi à différents moments de la journée) , pas de traitement nécessaire si il n’y pas de symptômes avérés, y compris en cas de facteurs de risques associés tels une légere homocystéinemie?
    cordialement

    1. Pas de symptôme évidemment et pas de signe négatif (l’œil et le rein)…
      Relisez notre chapitre dans “Prévenir l’infarctus”.
      Bon vent, matelot

  6. bonjour merci pour votre réponse cher docteur. j’ai relu votre chapitre consacré à l’hypertension dans le livre prévenir l’infarctus et l’avc, ce qui m’a permis de comprendre en quoi consistaient les symptomes associés à l’hta que vous évoquiez.
    Lorsque vous dites que c ‘est la moyenne qui importe et non la diastolique ou la systolique en elles meme, cela signifie t il par exemple pour schématiser que pour une pression de 13/9 , il faut grosso modo prendre en compte la moyenne (c ‘est à dire 11 dans le cas de figure que j’évoque)?
    Ainsi une pression de 16/10 par exemple doit etre considérée comme plus délétére qu’une pression de 13/10 si j’ai bien assimilé votre raisonnement?
    merci d ‘avance pour vos éclairages tjs précieux
    cordialement
    emmanuel

    1. Oui mais pour nous la moyenne, en principe, n’est pas calculée, mais mesurée sur au moins 24 heures avec des appareils spéciaux…
      Avoir 16/10 chez le docteur n’est pas cliniquement significatif et ne justifie pas un traitement médicamenteux au long cours.
      Combien de victimes au long cours de ces pratiques douteuses ?

  7. Bonsoir cher docteur,comme tjs merci pour votre réponse intelligente,
    Lorsque vous évoquez les symptomes devant etre pris en compte afin d ‘évaluer la nécessité d ‘instaurer un traitement, quels sont ils?
    quelles sont les erreurs standards dans les études épidémiologiques auxquelles vous faites reférence?
    En cas de traitement, est il possible de faire diminuer uniquement la diastolique , sachant que ma pression systolique est acceptable?
    Enfin,le 9,5 de diastolique en automesure n’équivaut t il pas à un 10 voire plus chez le médecin?
    PS:Sachant que je n’ai que 35 ans ce niveau tensionnel m’apparait tout de meme trop élevé meme si je note bien que la pression artérielle est probablement adaptée aux besoins intrinséques d’un individu en l’absence de symptomes ou complications avérés.
    Cordialement

    1. Excusez moi, je n’ai pas le temps de faire un cours de médecine (votre question à propos des symptômes) mais vous pouvez trouver ça dans notre livre “Prévenir l’infarctus” ; il faut le lire vraiment pas le laisser trainer sur la table de nuit…
      Quand à la différence entre systolique et diastolique, elle est sans intérêt car c’est en fait la “moyenne” au long cours qui importe à la fois pour s’adapter (faire le boulot, quoi !) et préserver sa paroi artérielle.
      Même à 35 ans, c’est l’ensemble du mode de vie qui importe ; je ne peux faire une consultation par blog interposé !
      Lisez-nous bien, par pitié !

  8. bonsoir cher docteur merci pour votre réponse. j’ai lu votre livre et intégré les conseils que vous préconisez afin de remédier à une hypertension artérielle “essentielle”. Cependant si en dépit de leur mise en oeuvre (alimentation,activité physique, gestion du stress etc, ), et après avoir écarté une cause organique,une tension artérielle élevée perdure, à partir de quel niveau tensionnel estimez vous qu’il faille utiliser en dernier recours les médicaments?
    cordialement

    1. Nous avons donné ces détails dans notre livre “Prévenir l’infarctus” ; cela relève véritablement de la médecine générale intelligente et je ne peux faire une consultation-recommandation sur un blog…
      Symptômes ou pas symptôme(s) ?
      Signes additionnels (l’œil, le rein, etc…) ?
      En termes de chiffres, et compte tenu des effets secondaires néfastes des médicaments considérablement sous-évalués comme vous le savez), je ne ferais rien jusqu’à 15-16/9-10… Et encore… Car si tout va bien et qu’il n’y a pas de symptôme [et étant donné les erreurs standards dans les études épidémiologiques], on peut penser que chez un individu donné la pression est “adaptée” à ces besoins intrinsèques !
      Relisez notre livre pour bien comprendre !
      Bon vent, matelot

  9. je vous remercie tardivement désolé pour votre réponse, qui ne concernait pas mon cas particulier puisque je ne suis pas diabétique.
    Dans le meme registre,mais cette fois ci en faisant référence à mon cas, une hypertension modérée(diastolique autour de 9,5 en automesure avec une systolique acceptable(entre 13 et 14) peut elle se normaliser en adoptant un mode de vie “optimal”?
    Si tel n’est pas le cas, en prenant en compte l’existence d ‘autres facteurs de risque eux aussi modérés, à partir de quel niveau tensionnel approximativement jugez vous opportun d ‘instaurer un traitement médicamenteux, même si je sais qu’il ne faut pas “traiter” des chiffres,et qu’il s ‘agit d ‘un dernier recours
    cordialement

    1. URGENT de lire notre livre « Prévenir l’infarctus » , ça pourrait vous sauver la vie !
      Vous aurez toutes les réponses à vos questions et même à d’autres auxquelles vous ne pensez pas…
      Bon vent, matelot !

  10. Que pensez-vous de l’hypothèse de l’influence de la microflore intestinale sur le diabète ? Autre question, quel est votre point de vue sur cette méthode qui se généralise en cardiologie, la mesure du score calcique ?

    1. Deux très bonnes questions :
      1) nous (les “bons” chercheurs partout dans le monde) sommes en train d’investiguer cette question. Pas facile ; car les bactéries intestinale doivent être nourries elles-aussi ; et donc on revient à la diète méditerranéenne… Lisez vite notre dernier livre, vous y trouverez de quoi vous amuser…
      2) le score calcique est le dernière lubie du business des “imageologues” ; les données sont contradictoires. A titre d’exemple, les fameuses statines augmentent les dépôts de calcium dans les coronaires ; mais les anticoagulants aussi…
      Bon, Il est sans doute préférable d’avoir des coronaires sans calcium ; mais je ne pense pas que ce soit un facteur pronostic important ; il y a bien d’autres choses (très importantes) à considérer avant le score calcique…
      Bon vent, matelot

      1. Merci pour cette réponse. Concernant le score calcique c’était bien mon sentiment. Pour la microflore, ce sujet m’intéresse. Je vais donc suivre les publications. Votre ouvrage, j’irai l’acquérir aujourd’hui et en faire une bonne publicité autour de moi. J’ai tenté en vain de convaincre mon médecin traitant de lire vos précédentes publications. Il y a toute une éducation à refaire au niveau de cette profession !

  11. Ça y est je l’ai!
    Un beau pavé qui m’a l’air bien intéressant au vu de la table des matières, la présentation et le papier font un peu samizdat mais c’est encore mieux comme ça.
    De la lecture pour le we et ma petite libraire me fait 5%.

    1. Bravo la petite libraire! L’espoir avec réduction équivalente à Leclerc , je prends!
      Bonne lecture à partager bientôt…

    1. Mais Predimed ce n’est pas le régime méditerranéen renforcé en acide alpha linolénique de l’étude de Lyon. Je ne comprends pas pourqui les catalans ont loupé ça ! Il me semble que c’était un élément important du régime. Peut-être (ou pas) qu’ils auraent pu montrer un effet sur la survie avec un peu d’ALA !

      1. Ce n’est pas tout à fait ça ; mais peu importe, ils ont montré qu’en renforçant (à l’ère moderne ; 20 ans à peu près après l’Étude de Lyon) un modèle de diète méditerranéenne, on obtenait des résultats cliniques importants…

        1. Ouaip 20 ans après sans citer l’étude de Lyon et avec une promo pour des omega 3 et un bouquin sur la DM ils sont gonflés à la nutrition!!

  12. reçu ce jour sur mon blog, brut de décoffrage :
    [ Statines = poison !
    j’ai arrêté après 2 ans d’enfer et bien entendu contre l’avis de mon médecin ! je ne pouvais plus marcher !
    C’est une horreur ce médoc et il est prescrit n’importe comment par les médecins, je ne me prive pas de leur dire d’ailleurs.
    Dans les proches années ce sera à mon avis le plus grand scandale sanitaire de tous les temps ! ]

    1. Sans vous offenser, tout ceci est en principe bien connu, au moins de mes lecteurs…
      Au moins de façon générale, car chaque point devrait être repris minutieusement ; tout n’est pas clair, d’une part, et d’autre part il faut quand même proposer des solutions réalistes.
      Vous aurez une nouvelle version de la problématique “sodium et diète méditerranéenne” dans notre prochain livre à paraître cette semaine ; elle n’est pas différente [preuve que tout cela n’est pas nouveau vraiment] de ce que nous disions déjà dans notre précédent “Prévenir l’infarctus et l’AVC”.
      Je vous en recommande des lectures parallèles.
      Point crucial : il ne faut pas “séparer” la question du sodium de la question plus générale du modèle alimentaire.
      Bon vent, matelot

    2. Bwah ha ha ha ha !
      Je ne ris pas de vous , hein, mais du concept énoncé par XG.
      JE suis impressionné grave , mais alors gravissime, par le bénéfice sur le critère de substitution qu’est la pression artérielle:
      ” 80% du bénéfice – quelques millimètres de mercure ”
      Non mais allo quoi !
      QUELQUES MM de Hg !
      Il est bon de le souligner.
      A mesurer de nouveau 1 semaine après , alors là je ne savais pas que la PA ne variait pas d’une semaine à l’autre toutes conditions etant egales par ailleurs.
      Chacun sait qu’on a une survie augmentée de tant de nano secondes ou mois par mm de HG de pression artérielle abaissée, me dira-t-on.
      Mwof. Ca doit pas être aussi simple, caricatural .

  13. Bonsoir docteur,
    Je vous remercie de votre réponse; j’ai lu deux de vos livres (Prévenir l’infarctus et Le cholestérol…). Je rage de voir mon mari (qui n’a aucun problème de santé) rester cloué au fauteuil plusieurs semaines par ans à cause de douleurs musculaires ( statines sans aucun doute), et voilà que j’apprends que “son” olmetec est fortement déconseillé!
    Notre alimentation ressemble beaucoup à celle que vous préconisez depuis au moins trente ans; je m’inspirais à l’époque des conseils du docteur Kousmine qui insistait sur les huiles, légumes vapeur, poisson…
    Je vais me mettre en quête d’un cardiologue “no statines” et faire en sorte que mon mari accepte de le voir.

    1. Très bien ; mais je ne suis pas sûr que le “Kousmine” soit “idéal”…
      S’il-vous-plaît, lisez en urgence notre prochain livre sur le régime méditerranéen ; vous comprendrez tout !

  14. Merci de voler au secours d’ un pôv docteur
    Ben les porte clés c’est bien utile!!!

  15. Les Médias viennent de faire grand cas d’une étude publié dans “Science” sur le fait que le cancer serait la faute à pas de chance, finalement le hasard serait la cause primordiale. Pensez vous que cette étude soit sérieuse ?
    Votre nouveau livre est t’il déjà sorti en librairie ?
    Cordialement

    1. Réponse à la question 1 : oubliez ces idioties…
      Réponse à la question 2 : je l’ai eu aujourd’hui via La Poste ; pas vu d’erreurs pour le moment ; écrit un peu “petit” à mon avis, bon ! Très bientôt en librairie, donc…

      1. Je prefere le commander chez ma petite librairie de proximité et pas chez Amazon non mais!!!

  16. ce changement a 6 mois et RAS, l’Amiodarone date de 2007 après une fibrillation auriculaire bien soignée, ce généraliste est merveilleux et humain, le cardio par contre avait a prescrit à ma mère de 90 ans du Crestor (que j’ai stoppé)
    y a pas photo:))

    1. Oui on voit ça , de la statine assassine assénée à des pauvres nonagénaires qui ont fait la preuve qu’on peut arriver vivant à 80 – 90 ans et plus avec un cholestérol à faire trembler un cardiologue, voir pire, un lipidologue.
      Quand on pense à tout ce cholestérol qui va boucher inexorablement les artères, j’en frémis à la pensée, on se demande ce qui les débouche. Ces gérontes résistants doivent avoir un facteur anti-redéposition circulant !
      On se dit que le bon sens n’est pas aussi répandu qu’il le devrait et que le statut de “PU-PH” ou de leader de pignon n’est pas une garantie de QI.
      Putain, des statines à 90 ans ! Internez- les !

      1. le + troublant est que ce cardio esr aussi un ami et le mien (de cardio), on se marre bien ensemble, il est au courant de la polémique autant que moi ( je lui ai offert le livre sur l’Infarctus, et en 2007 “Dîtes à votre médecin… ” )
        il est donc tout sauf sot et ignorant, alors quid ?
        à celui qui a la réponse j’offre 1 porte-clef…

        1. J’ai déjà un porte-clé ; et la réponse est évidente : il préfère rester “dans le troupeau” ; il a peur qu’on lui reproche de ne pas être conforme aux recommandations des sociétés savantes, recommandations qui leur sont dictées par des intérêts commerciaux… Vous connaissez cette musique…
          Pas un n’avait vu les empoisonnements aux médiator, sauf une obscure pneumologue brestoise… Le principe est vieux comme l’école primaire : “le premier qui dit, c’est lui qui…
          Etonnez-vous que les jeunes des banlieues et d’ailleurs (avec ou sans turban) ne croient plus en rien… et encore moins en nos “élites”… Vous pouvez toujours chanter…
          Bref, nous avons les jeunes et les “élites” que nous méritons…
          Bon vent matelot

          1. Record pour moi 102 ans qui dit mieux!!!
            Pour l’AMIODARONE je ne jugerai pas ne connaissant pas le cas de la maman mais si elle le prenait depuis de nombreuses années l’accumulation du produit dans les tissus et la durée d’action peut être très longue et six mois ouaip mais je ne dirai rien de plus.
            Il est toujours pertinent de réévaluer les traitement surtout chez les personnes âgées. J’élague beaucoup chez les nonagénaires et à ma grande surprise ils ne vont pas plus mal et quelques fois mieux. Enfin j’étais surpris avant mais je ne le suis plus maintenant.
            Quant aux docteurs qui savent et qui restent dans le troupeau la raison en est simple c’est la trouille médico-légale: “si ton patient à qui tu as arrêté une statine refait un accident cardiaque et qu’il prote plainte tu seras condamné car tu n’as pas suivi les évangiles” alias les “reco” les sacro-saintes recommandations des sociétés savantes (je pouffe!-)
            Et oui on en est là alors je réponds super je vais au procès et je demande au bon Dr Michel de Lorgeril de venir expliquer en quoi les reco ne valent pas un clou!!
            Et on médiatise un maximum (j’ai les contacts-)
            Je suis sûr que vous vous ferez un plaisir de venir à Lille non?
            Encore bonne année!

          2. Si un médecin est attaqué pour cette raison, je vole à son secours !
            Mais il faut que ce soit vraiment cette raison-là et pas un prétexte, soyons prudents…

          3. Bonjour Docteur,
            Plus facile de se soumettre que de mettre sans dessus dessous.
            J’aime pas les porte-clés.
            Amicalement

      2. A tous ceux qui comprennent (bien ou même moins bien) l’anglais je conseille le livre suivant écrit par un médecin danois (Uffe Ravnskov) bien connu aussi pour d’autres publications :
        “How the Cholesterol Myths are Kept Alive”.
        Il est beaucoup plus radical que Michel de Lorgeril.
        Après cette lecture je pense qu’ il n’y a plus de doute possible………
        Bonne lecture
        RK

  17. Bonjour,
    Excusez-moi de sortir du sujet, mais je viens de lire dans un journal que l'”olmetec” était un médicament qui pouvait avoir de graves effets secondaires. Etes-vous de cet avis?
    Lorsqu’un médecin généraliste renouvelle pendant plusieurs années l’ordonnance d’un cardiologue peut-il prendre l’initiative de changer un médicament?
    Merci de bien vouloir me répondre.

    1. Vous avez raison de vous poser la question.
      En dehors d’effets toxiques digestifs très pénibles (quoique rares selon le labo ; mais il ne faut pas le croire évidemment ; ce qui ne veut pas dire que ce soit fréquent… vous comprenez j’espère), il y a d’autres effets sournois de ce type de médicaments dont je parle dans mes livres (notamment dans “Prévenir l’infarctus” aux chapitres consacrés à l’hypertension et à son traitement)…
      Qu’un généraliste renouvelle une ordonnance n’est pas interdit évidemment, à condition toutefois qu’il en vérifie la pertinence… Mais souvent il n’ose pas…
      Aller à l’encontre de l’avis d’un confrère n’est pas interdit ; à condition de ne pas en dire du mal…
      De façon générale, on ne devrait jamais prescrire de façon systématique et toujours essayer d’échapper aux médicaments ; le mode de vie est la meilleure façon de traiter une hypertension ; lisez-nous vite ; ça pourrait vous sauver la vie !

    2. récemment (et à ma grande surprise) mon généraliste a pris l’initiative de supprimer l’amiodarone de l’ordonnance de ma mère, j’ai trouvé ça très courageux car le cardio (qu’elle ne voit presque plus) renouvelle comme un automate sans se poser de question… ( Impératif de la visite à domicile : aller le + vite possible.). C’est donc possible et même indispensable si le cardio ne passe plus, mais il faut en avoir le courage et la conscience professionnelle

  18. Docteur, je vous remercie d’avoir écrit cet article, car j’habite à l’île de la Réunion et qu’ici le nombre de diabétique au sein de la population est élevé. On nous a laissé entendre pendant de nombreuses années que cela était dû à une prédisposition génétique. Il y a bien des recommandations diététiques qui sont données mais elles ont peu à voir avec la diète méditerranéenne. Par exemple, on recommande de manger moins de graisse mais rien n’est dit sur la qualité de ces graisses. Les réunionnais consomme par exemple beaucoup d’huile de tournesol mais peu d’oméga 3. Je connais des gens qui se disent que puisque c’est génétique et donc inéluctable ce n’est la peine d’aller se casser la tête à changer ses habitudes alimentaires. Voilà pourquoi l’information que vous donnez est précieuse.

    1. Diffusez, diffusez, vite !
      Faites lire vite !
      Car ce que vous dites à propos de cette médecine-là témoigne d’un certain archaïsme ; et les réunionnais méritent mieux !

  19. désolé c’est encore moi, mais pour 1 fois j’ai une bonne raison :
    “Patch de 20 Cm2 posé sur la partie malade du coeur” (Infarctus) fabriqué à partir de “cellules souches embryonnaires” , ne suis pas sûr d’avoir encore bien compris.
    La malade traitée depuis Octobre va mieux, l’échographie montre une “amélioration de la fonction cardiaque”, certes ça ne tourne pas encore rond, mais ça pourrait s’améliorer durant les mois qui viennent.
    Pour tous les “infarcis” y aura-t-il un espoir à court ou moyen terme?
    C’est tout nouveau, ça vient de sortir, ah si ça pouvait marcher !!!

      1. étant donné que ça fait 30 ans qu’on nous annonce sans arrêt qu’on va guérir les cancers mais qu’il y en a tjrs autant, oui on est sceptiques, d’autant + que la presse nous manipule pour vendre, c’est tellement tentant (la preuve j’ai accroché).
        Je pense que cette technique a un grand avenir, mais l’avenir c’est sans doute dans 20 ans, un peu tard pour certains

  20. N’oublions pas qu’avant de nommer le diabète de type 2 , il s’appelait tout bêtement diabète gras!!! Et oui, donc l’alimentation a beaucoup d’importance dans le diabete et une activité physique aussi!! C’est une maladie qui ne fait pas mal pendant des dizaines d’années, jusqu’aux complications qui sont très graves, donc prenez soin de vous le plutôt possible .

  21. Bonsoir,
    Je suis pharmacien et j’ai aussi cette impression…qui ne vaut pas une étude! mais je pourrai faire les comptes au niveau de ma pharmacie. Idem pour les maladies cardiovasculaires Kardégic pour monsieur, Kardégic pour madame…Inégy pour monsieur…tiens madame aussi d’ailleurs…etc.
    A suivre !

    1. un jour j’en au coincé une (pharmacienne) qui tentait de m’expliquer les dangers du cholestérol. La pauvre ne savait par sur quel ostrogot elle était tombée, après 5 mn de débat, je me suis aperçu QU ELLE SAVAIT TOUT, bien mieux que moi, mais qu’elle essayait de me vendre sa soupe. Nous nous sommes quittés bons amis…

      1. Beaucoup savent, effectivement, y compris parmi les “docteurs” mais ils préfèrent rester dans “la ligne du Parti” qu’on pouvait trouver tous les matins dans l’Humanité, quoique ce ne fut pas très “humain” avec le “petit père des peuples” ; alors qu’aujourd’hui c’est le visiteur médical (payé généralement deux fois le salaire du chercheur CNRS) qui vient informer les “docteurs” des décision des Comités d’universitaires “marchands du Temple” à propos de l’Humanité qu’ils doivent imposer à leurs patients sous prétexte de… ne pas déroger…
        Le jour va venir où le peuple désespéré de telles pratiques le fera savoir !

  22. une petite question chère docteur;
    le diabète de type 2 qui résulte donc avant tout d ‘un mode de vie délétère , peut il disparaitre uniquement en adoptant une bonne hygiéne de vie y compris pour les personnes qui en sont affectées depuis plusieurs années?
    cordialement

    1. Tout dépend comment a été posé le diagnostic, sur quels critères, et le degré de sévérité.
      Malheureusement, nous n’avons pas (à ma connaissance) d’étude ayant réellement testé cette hypothèse, telle que vous la présentez.
      Mais on a des choses approchantes … et notre expérience personnelle, et donc anecdotique ! Vous comprenez ça !
      Mais en principe, je pense qu’on peut certainement faire régresser beaucoup de “pseudo” et aussi de vrais diabètes.
      De toute façon, il faut le faire car, diabétique ou pas, c’est le mode de vie qui fait le pronostic !
      Et pour ça, il y a beaucoup de données scientifiques.
      Bon vent, matelot

    2. Bonjour,
      Je réponds oui, la réduction du tour de taille (c’est-à-dire de la stéatose hépatique) fait redescendre les chiffres de glycémie. Si on fait un graphique avec les chiffres de poids, les cm de tour de taille et les g/l de glycémie d’une même personne, on constate que les trois courbes sont parallèles : donc oui c’est réversible. Le succès de la chirurgie bariatrique le confirme.
      J’ajouterai que la normalisation d’un tour de taille excessif (c’est-à-dire supérieur à un mètre) diminue également les chiffres de l’hypertension artérielle. Comme quoi l’HTA et le diabète de type 2 ont probablement des facteurs favorisant en commun.

      1. je ne comprends pas le lien “réduction du tour de taille c-a-d de la stéatose hépatique “

        1. Il existe une certaine confusion chez les gastroentérologues qui pensent parfois que le “tour de taille” dépend de l’infiltration hépatique en gras (stéatose hépatique) ou même parfois de la présence de gaz dans les intestins…
          Certains vont même jusqu’à évoquer les corrélations entre le tour de taille (les gaz intestinaux, selon eux) et le pronostic (notamment cardiovasculaire) pour expliquer les dangers des gaz…
          Je n’ose point trop dire car ce sont des idées qui sortent du cadre du raisonnement habituel ; est-ce pour autant totalement faux ? Y a t-il parfois des stéatoses qui donnent un “gros ventre” ? Je ne sais pas !
          Ce que je sais c’est que le tour de taille (et le tour de hanche, car c’est mieux de faire un ratio) sont des paramètres de surpoids ou de répartition anormale du gras…
          Mais on pourrait évoluer.

Comments are closed.