La controverse sur "cholestérol et statines" dans le journal "Le Monde"

Ci-dessous le texte que j’ai fait parvenir au journal “Le Monde” la semaine dernière, une sorte de réponse aux articles présentés comme “scientifiques” par la rédaction sous la signature de gens qui “oublient” ou maquillent grossièrement leurs liens d’intérêt.
Ça vaut son pesant d’or, comme on dit, et laisse penser que la rédaction du journal “Le Monde” pourrait être vraiment peu “subtile” voire connivente. Je laisse à chacun le soin …

Ceci dit, le journal s’est excusé ce matin de ne par avoir d’espace suffisant pour publier le texte d’un “vrai expert” scientifique (moi en toute modestie) des lipides contrairement aux “autres” qui “avouent” (en toute naïveté) ne pas travailler dans ce domaine …


CHOLESTÉROL ET STATINES : DÉNI ET PANIQUE AU CHÂTEAU !

La publication du livre de Philippe Even concernant « La vérité sur le cholestérol » provoque un étonnant phénomène sociologique : on parle de l’auteur – un ancien professeur de médecine – et de l’objet du délit (l’innocence du cholestérol) sans jamais critiquer textuellement, ou même évoquer, l’argumentaire développé par l’auteur.
En restant sur seulement deux communications parues dans Le Monde – sous les signatures de Steg le 20/02 et de Funck-Brentano et Gueyffier le 19/02 – on reste frapper de l’absence totale d’une part de citations du livre incriminé, et d’autre part évidemment de critiques fondées des arguments de Even.
Où fait-il faux ? Quels chiffres sont erronés ? Quelles interprétations des analyses et études publiées seraient délirantes ?
Faute de contre-argumentaire significatif, le déni de réalité par Steg s’épanouit dans le titre de son communiqué : « Il n’y a pas de controverse sur le cholestérol ! » dit-il.
Devons-nous traduire par : « Cachez cette controverse que je ne saurais voir » ?
Le même Steg affirme plus loin – voulant sans doute clore tout débat potentiel – qu’il n’y a « aucun fait expérimental qui infirme la relation cholestérol et infarctus du myocarde » !
Je suis désolé de dire qu’au contraire il y a un empilement extraordinaire de données scientifiques réfutant globalement la théorie du cholestérol comme cause de l’infarctus ; et spécifiquement l’efficacité des statines pour en diminuer le risque.
Une telle affirmation mériterait un développement scientifique qui est impossible ici ; mais je vais donner un argument décisif à l’appréciation des lecteurs : la plus puissante des statines en termes de réduction du cholestérol – le fameux Crestor que tant de malheureux patients se voient prescrire –  a été testé dans 4 essais cliniques en double aveugle [CORONA, GISSI, AURORA, JUPITER] : dans aucun de ces essais (publiés entre 2007 et 2009) les auteurs ont rapporté une diminution de la mortalité cardiovasculaire – le critère de jugement le plus solide et incontestable en cardiologie – et cela malgré des biais méthodologiques favorisant le Crestor.
Aucun autre essai testant le Crestor n’a été publié ; soulevant une question terrible : pourquoi l’Assurance-Maladie rembourse ce médicament inutile ?
Funck-Brentano et Gueyffier, sous le titre provocateur « Statines : ce que dit la science », concluent une analyse très personnelle de l’effet protecteur des statines par ces formules : « Choisir de ne pas prescrire une statine en prévention primaire peut parfaitement être discuté. Faire ce choix en prévention secondaire [chez des personnes ayant déjà fait un infarctus ou un accident vasculaire cérébral] est irresponsable. »
Problème : 3 des essais suscités testant le Crestor [CORONA, GISSI et AURORA] ont été conduits chez des patients en prévention secondaire et ils n’en ont tiré aucun bénéfice. Certains prétendent que les patients recrutés dans ces essais étaient trop malades pour pouvoir bénéficier de l’effet protecteur du Crestor. C’est inexact.
Prenons seulement l’essai CORONA dans lequel 100% des patients tirés au sort étaient des survivants d’un infarctus du myocarde avec des cicatrices d’importance variable sur le cœur, et des symptômes variables de dysfonction cardiaque. La réduction du cholestérol atteignait près de 50%. Ni les patients les plus sévèrement atteints ni aussi les moins atteints n’ont tiré un quelconque bénéfice du Crestor ; et cela ni en termes de mortalité, ni en termes de récidive d’infarctus. C’est un échec total ; confirmé par l’essai GISSI où 50% des patients recrutés étaient aussi en prévention secondaire.
Dans sa grande sagesse, la Haute Autorité de Santé (HAS) affirmait dans son avis du 9 Juin 2010 que « les différente statines n’ont pas d’effet [clinique] significativement différent … » ; ce qui pourrait laisser penser que les statines autres que le Crestor – la meilleure d’entre elles en termes d’effet sur le cholestérol – ne seraient pas plus efficaces que le Crestor ; ce qui poserait à nouveau la question de leur remboursement.
La HAS ferait-elle fausse route ? Un seul essai clinique a effectivement comparé le Crestor avec une autre statine, le Tahor. C’est l’essai SATURN publié en 2011. Comme le prédisait la HAS, le Crestor et le Tahor étaient quasi équivalents dans SATURN.
Syllogisme implacable : si le Tahor n’est pas différent du Crestor et que le Crestor est inefficace, les deux ne servent à rien.
En conclusion, nous avons aujourd’hui une masse de données – dont les lignes ci-dessus ne sont qu’un petit extrait – devant conduire en urgence à un réexamen des recommandations officielles pour la prescription des statines.
La remise en question des effets protecteurs des meilleurs traitements anticholestérol conduit inéluctablement à rejeter – ou à reconsidérer avec la plus grande rigueur scientifique – la théorie prétendant que le cholestérol joue un rôle significatif dans les maladies cardiovasculaires, quel que soit leur stade d’expression clinique.
Témoin innocent, peut-être ! Coupable, rien n’est moins sûr !

111 Replies to “La controverse sur "cholestérol et statines" dans le journal "Le Monde"”

  1. Voilà le message que j’ai envoyé en mars 2012 à la HAS après lesture de leur lettre d’information hebdomadaire.
    Objet : Rép : HAS Dernières publications, lettre mensuelle sur les nouveautés du site internet – HAS dernières publications – Mars 2012
    Date : 16 mars 2012 17:31:12 HNEC
    À : contact.web@has-sante.fr
    Médecin généraliste et abonné à votre lettre, je lis avec un grand intérêt vos avis cependant je ne comprends pas pourquoi vous accordez mois après mois un remboursement favorable à des médicaments nouveaux mais non innovants qui plus est avec un ASMR V.
    Quand en plus ces produits sont le fait d’études “bidonnées” comme pour le CRESTOR en prévention primaire alors ce n’est plus de l’incompréhension mais de la colère.
    Ne serais-ce-pas à la HAUTE AUTORITE que vous êtes de faire respecter des règles rigoureuses? Comment voulez vous que le médecin généraliste de terrain résiste à la pression de l’industrie qui claironne que son produit à l’AMM et el remboursement à 65%.
    CRESTOR, SYCREST aujourd’hui, VALDOXAN il y a quelques temps.
    CELA SUFFIT FAITES VOTRE TRAVAIL, FAITES LE MENAGE ET DEREMBOURSEZ TOUS LES ASMR V on ne s’en portera que mieux.
    Je n’ai reçu aucune réponse!!!

    1. Bonjour Docteur,
      “Le CERIN, centre de recherche et d’information nutritionnelles, est le département santé de l’interprofession des produits laitiers. Le CERIN a pour mission de délivrer aux professionnels de santé et de santé publique, ainsi qu’aux journalistes une information nutritionnelle complète et validée, sur le lait et les produits laitiers, mais aussi sur l’ensemble des grandes thématiques de la nutrition et de la santé, les besoins nutritionnels des groupes de population et la prévention nutritionnelle des pathologies.”
      http://www.cerin.org/ : NOTRE MISSION
      Le CERIN est chargé d’éduquer les professionnels de santé et de santé publique sur les grandes thématiques de la santé.
      Des médecins, docteur en médecine et nutritionniste publient sur internet des articles en collaboration avec le CERIN (financés par) et des articles dans LA REVUE DU PRATICIEN, par exemple :
      “Un régime fortement appauvri en cholestérol (moins de 200mg/l pour un apport usuel de l’ordre de 500mg/j) entraine une diminution de la cholestérolémie d’à peine 10%, ce qui apparaît dérisoire en regards des efforts exigés et des performances des statines. “(LA REVUE DU PRATICIEN 20 janvier 2009 VOL 59)
      La dictature de l’industrie agroalimentairepharmaceutique est maintenant bien établie dans les pays occidentaux.
      Vous étonnez-vous du silence de la HAUTE AUTORITE ?

  2. Bonjour Docteur,
    Le journal Le Temps de ce jour (4 avril) publie un article “Les Oméga 6, pas si bons pour le coeur” qui relate une étude publiés dans le BMJ du 5 février que vous connaissez certainement et qui va dans le sens de vos conclusions et recommandations. L’article mentionne vos travaux et je cite : “Leurs bienfaits (les Oméga 3) ont été démontrés entre autres par une étude réalisée au milieu des années 90 par Michel de Lorgeril, chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et à la faculté de médecine de Grenoble. Portant sur quelque 600 patients cardiaques, elle révélait que l’huile de colza, consommée sous forme de margarine, permettait de réduire la mortalité de 70%. Le conseil de la Fondation suisse de cardiologie recommande depuis 2009 cet «or pur en bouteille» …..

  3. Dans “Le Monde”
    “Saurons-nous tirer les leçons d’un tel fiasco médical, qui laisse un goût amer ? Le bon sens commanderait que les Agences de régulation n’acceptent plus la mise sur le marché de médicaments sur la seule démonstration qu’ils contrôlent xxxxxxxxxx, ce dont on n’a que faire en soi. Arrêtons de confondre la fin et les moyens, exigeons, en tant que patient, médecin, ou enseignant de médecine, des preuves d’efficacité sur les vrais objectifs du traitement : la prévention des complications xxxxxxxxx.”
    Miracle ?
    Pas tout à fait.
    Mais encourageant.
    Article en ligne encore quelques heures ou jours:
    http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/03/22/prise-en-charge-du-diabete-de-type-2-un-cas-de-conscience-pour-les-experts_1852827_1651302.html

    1. Les rédacteurs “santé” du journal Le Monde, après s’être couvert de ridicule en soutenant mordicus depuis 20 ans les idioties de leurs amis de l’industrie qui ne sont pas dans l’industrie, passent le relais à d’autres amis dont les liens avec l’industrie sont impressionnants … Mais ce faisant nous assistons à une retraite en bon ordre selon le modèle stratégique que nous avions exactement prévu (oups !) dans la dernière version du livre “Cholestérol, mensonges et prop” …
      C’est vraiment très amusant !
      Sauf pour les pauvres gens qui continuent à s’empoisonner !
      Si vous voulez connaître la suite du feuilleton, c’est-à-dire les derniers bastions qu’on va essayer de tenir encore un peu de temps, vous savez où …

  4. Bonjour Docteur,
    Mediapart, le journal électronique de Pleynel publie ce jour un article intitulé “L’athérosclérose un fléau vieux de plus de 4000 ans”
    http://www.mediapart.fr/journal/international/120313/latherosclerose-un-fleau-vieux-de-plus-de-4000-ans
    Cet article reprend une étude publiée dans Le Lancet http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736%2813%2960598-X/abstract
    Une des conclusions de l’étude “Horus” est que “les individus atteints par la maladie sont morts plus âgés que ceux qui en sont exempts”
    Une autre conclusion selon un membre de l’équipe de recherche serait “que l’épidémie de maladies cardiovasculaires dans les pays riches ne doit pas être réduite aux conséquences d’un style de vie malsain : « Nous avons survendu la capacité d’empêcher les maladies cardiaques, affirme-t-il. Nous pouvons les ralentir, mais penser qu’on peut les prévenir est irréaliste. »
    Une réaction, du spécialiste que vous êtes, dans Mediapart me paraîtrait opportune.
    Avec mes meilleures salutations.

    1. Je ne suis pas abonné et ne souhaite pas m’y abonner !
      Le titre de l’article est assez “déprimant” de mon point de vue, illustration de la dérive médiatique actuelle : parler pour vendre, tout en ne disant rien de cohérent …
      Voilà maintenant que la prévention devrait s’inspirer des “momies” …
      Ce niveau d’idioties me donne la nausée !
      Mais vous-même, pourquoi ne répondez-vous pas ? Je sais que vous avez tous les arguments pour le faire !

      1. Merci de votre réaction. Je ne sais pas si l’étude des momies sera d’une quelconque utilité dans le domaine de la santé. On risque de se retrouver avec des commentaires sur les bienfaits de la chasse et de la cueillette assortis des bons conseils issus des interprétations sur les taux de cholestérol chez les singes. Bref on n’est pas sorti de l’auberge. Comme vous le suggérez je vais réagir.
        Bons messages

  5. Souvent les analystes financiers sont de meilleurs “pharmacovigilants” pour des raisons qui leur sont chers: le risque financier !
    Je retiendrai de l’article que je vous soumets concernant l’essai IMPROVE-IT, le conseil de Morgan Stanley: vendre les actions Merck car Vitoryn° alias Inegy° (ezetimibe + simvastatine) pourrait être pire pour les patients que Zocor° (simvastatine).
    http://www.forbes.com/sites/matthewherper/2013/03/08/mercks-big-vytorin-study-could-pose-a-challenge-for-amgen-sanofi-and-regeneron-too/

    1. Malheureusement nous ne pouvons croire les résultats d’un essai conduit par le CTSU d’Oxford !
      Sur ce plan, je suis à 100% sur la ligne de Philippe Even [et aussi celle de J. Ioannidis], ces gens (Oxford) racontent n’importe quoi depuis 15 ans ; et je ne vois pas pourquoi cette succursale de Merck changerait tout soudain ses pratiques …
      Donc, à moins d’avoir accès aux données brutes de l’essai [ce qui n’est pas encore une obligation], je n’attends rien de IMPROVE-IT.
      Merci de l’info !

    1. Bonjour docteur.
      J’essaye de suivre au mieux les précieux conseils que vous prodiguez gracieusement. Sur le domaine de lá diététique, sans obligation de réponse de votre part, pouvez vous m’indiquer un bouquin (ou autres conseils) qui me fournirait les bonnes indications quant à la diète méditerranéene car les diététiciens que j’ai eu l’occasion de consulter ne disent pas toujours la même chose sur le sujet.
      Avec mes remerciements anticipés, recevez cher docteur, mes cordiales salutations.

      1. Notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC” est la première approche indispensable !
        Une fois compris la base, vous pouvez nager tout seul dans divers livres de cuisine ou sur Internet !
        Bonne lecture !

    1. Re,
      Pour les paresseux, le passage censuré d’EVEN, c’est un “monde” tout de même!
      “Ancien doyen d’une des grandes facultés française de médecine françaises, professeur invité récemment à l’université Rockefeller de New York et évidemment libre de tout lien avec l’industrie, je récuse le point de vue M. Steg, parce qu’il ne se présente pas d’emblée pour ce qu’il est. Certes professeur de cardiologie, mais ses publications concernent pour l’essentiel des essais cliniques de médicaments réalisés au service de l’industrie, notamment celle des statines, à laquelle le lient de très nombreux contrats personnels de consultance (Pfizer, Astra-Zeneca, Bristol-Myers Squibb).”
      Amicalement

    2. Encore merci ccmiens !
      Moi-même censuré à ce sujet sur theheart.org (ce qui se comprend mieux, mais n’est pas plus admissible) pour un post qui relevait (entre autres !) l’absence de déclaration de conflits d’intérets de Mr Steg dans “Le Monde”, j’apprécie vraiment. 🙂
      Je ne me suis d’ailleurs pas gêné pour reposter dans ce fil (sur theheart.org) au moins quotidiennement et y compris sur les liens d’intérêts de Mr Steg (aussi posté ici) et sur la “censure” du Pr Even par “Le Monde” (je n’ai évidemment pas remis mon post censuré, car alors je ne pourrais plus invoquer le fait d’avoir été censuré !). :-))
      On s’y retrouve d’ailleurs en bonne compagnie avec les cardiologues critiques des statines Dr Gouel et Dr Rabaeus (un des “complices” du Dr Lorgeril). Et même le Dr Siary, qui a presque tout compris (en tout cas, tant qu’on évoque pas Michel de Lorgeril). :-)))

  6. Bonjour Docteur,
    Votre nouveau bouquin est dispo demain sur Amazon. Il est disponible au format liseuse Kindle.
    Amicalement

  7. Cher collègue (je suis retraité du CNRS), c’est avec une certaine fierté que je vous fais parvenir ce message car je partage entièrement votre point de vue sur la “mafia” de l’industrie chimique s’occupant de santé animale, végétale et humaine pour réaliser le plus de profits possibles. Il y a quelques années, je me suis soumis à ce qu’on appelle un “check-up” et on a découvert que mon taux de cholestérol total était “trop élevé”, ce qui à mon sens ne veut rien dire sachant qu’une norme a été définie par des médecins liés à l’industrie pharmaceutique, norme qui bien entendu ne peut s’appliquer à chaque individu pris séparément. Le cardiologue m’a simplement dit de faire attention sans plus de recommandations. N’ayant pas de tension, ni sur-poids (allez sur mon blog, je parle souvent de la malbouffe) j’ai, après une crise d’eczéma désagréable d’origine inconnu, décidé de m’administrer chaque jour 10 grammes de levure de bière fraiche. L’eczéma a disparu comme je m’y attendais mais à la suite d’une autre analyse de sang après deux ans de “traitement” avec des levures, mon taux de cholestérol total était passé de 4,7 à 2,9 g sans rien changer par ailleurs à mes habitudes alimentaires ou de vie. Pour l’effet des levures fraiches sur l’eczéma, la seule explication plausible serait une normalisation de la flore intestinale mais sans aucune preuve tangible dans ce sens puisque les levures ne sont pas sensées survivre au processus de digestion*. Quant à la diminution significative du taux de cholestérol total, tout de même moins 38 % je serais intéressé par votre avis d’autant plus que les levures contiennent, outre de nombreuses vitamines et cofacteurs, du cholestérol et bien d’autres acides gras !
    * Pour mémoire, une des techniques de dissolution douce des levures est l’utilisation de désoxy-cholate, un des principaux constituants de la bile.

    1. Bravo, vous êtes sur une bonne piste, vous êtes sur un bon cap, c’est aussi notre parcours actuel, mais j’avoue travailler plutôt sur des bactéries actuellement ; et je me sens fort dépourvu avec les levures !
      Merci de nous aider de vos lumières ! On vous écoutera …

      1. L’avantage des levures est que ce sont des eukaryotes dont le métabolisme général est proche du notre, je veux parler des acides gras, des sucres et du métabolisme énergétique (mitochondries individualisées). Un certain nombre d’articles scientifiques lient l’obésité à la flore intestinale mais j’ai de la peine à comprendre ce rapprochement puisque le métabolisme bactérien est plus rudimentaire que celui de la levure. Maintenant la levure de boulangerie (de bière) peut éventuellement contenir une statine naturelle dont j’ignore la nature mais encore une fois je continue à manger dix grammes de levures chaque jour pour combattre l’eczéma et non pas pour contrôler le taux de cholestérol, une constatation fortuite. Si les statines sont des inhibiteurs de l’HMG-CoA réductase, ce qui semble être le cas, en perturbant la biosynthèse du mévalonate on comprend aisément que leurs effets soient multiples et délétères.

        1. @ jacqueshenry,
          si le Dr Lorgeril le permet sur son blog, je vous entraîne vers des lectures de méthodes qui n’ont pas fait à ce jour l’objet d’études randomisées, publiées et validées par les pairs.
          Sur le lien flore intestinale/eczéma (hors eczema de contact), vous pouvez lire les travaux du Dr Seignalet, ainsi que les témoignages disponibles sur le net, que vous trouverez facilement avec les mots “eczema” “Seignalet”.
          Dans les articles anglo-saxons, il y a des notions proches, en cherchant à partir de “leaky gut syndrom”.
          Que vous adhériez ou non à ces concepts, vous y trouverez pleins d’infos sur la flore intestinale et les liens possibles avec le métabolisme et un certain nombre de pathologies.
          Pour le lien avec le Cholestérol : est ce que cela peut être plus indirect, dû à un changement de votre métabolisme de base ? Levures = changement dans la digestion, notamment des corps gras, dans le sens où les levures vous aident à digérer des fractions de lipides plus petites = acides gras, plus facilement transportables dans la lymphe et le sang et utilisables par les cellules = besoins modifiés à la baisse de transport de lipoprotéines dans le sang, d’où moins de cholestérol ?
          Je spécule énormément, pour le plaisir de réfléchir, j’espère que vous donnerez des nouvelles de vos découvertes.

          1. Bravo !
            Voilà du bon raisonnement !
            Ce blog va bientôt faire pâlir l’Académie des Sciences dont quelques éléments se sont récemment exprimés à propos du cholestérol et de statines avec une hauteur de vue et une capacité critique à faire peur …
            Je ne dirai rien à propos de l’eczéma, pas ma spécialité, faudrait que je vérifie tout !
            Et concernant les levures, je ne suis pas à l’aise pour le moment puisque tout notre effort porte sur les bactéries et que levures et bactéries sont des cellules très différentes, comme vous savez !

        2. @ jaques henry et/ou au Dr de lorgeril : Etant un “philistin” ou “béotien” en matiere de biologie, je ne peux donner d’explications cependant je sais que la production de co Q10 sous forme de compléments alimentaires vendus dans le commerce, est faite sur lit de levure de biere. Y aurait-il un rapprochement? Pour ma part, outre l’arrêt des statines qui a résolu mes problèmes de douleurs musculaires ( sauf les tendinopathies aux épaules et la libido… pour l’instant) et d’autres problèmes sans doute (à confirmer pour les arythmies..;) je prends de cette supplémentation pour résoudre, avec un régime adapté, mes problèmes de diabète SANS la Metformine et ça marche!!! Quid?

          1. En relisant mon petit commentaire, je me rends compte que j’ai oublié de préciser qu’outre un régime anti diabète, je suis la diète méditerranéenne qui se superpose aisément avec lui. Pour l’instant ça marche, je prends patience pour le reste. (Si ça interesse quelqu’un…)

          2. Bonjour,
            J’avais déjà fais un post là dessus, mais arrêt des statines + diète méditerranéenne, m’ont permis de ne plus prendre Metformine et Junavia et d’améliorer tous les paramètres sanguins (sauf le cholestérol). Donc le “traitement” du diabète devrait passer par une vrai éducation du mode de vie.
            Bien cordialement
            6PO

          3. Il a tout compris, 6PO !
            Bravo !
            Ceci dit, il n’est pas sûr que ça marche à 100% chez 100% des victimes, d’abord et surtout parce que beaucoup croient bien faire, mais ne font pas vraiment bien …

  8. Cher docteur , juste un petit mot pour faciliter la lecture des liens comme “http://www.nature.com/news/cholesterol-limits-lose-their-lustre-1.12509″ indiqués par certains commentateurs, ecrits en Anglais et qui sont difficilement compréhensibles aux Franophones exclusifs, je propose une méthode qui, je crois, n’a pas encore été expliquée ici : il suffit de copier le lien et non y cliquer dessus, puis faire une recherche dans un autre onglet en le copiant et là, cliquer sur traduction: Le ‘Translator” vous réecrit celà en un français à peu près correct permettant de comprendre plus facilement la teneur de l’article.
    Et pour ceux qui comme moi sont interessés par les vérifications des antioxidants proposés par de nombreux articles scientifiques ou recommandations de nutritionnistes, voici un site :” “http://www.phenol-explorer.eu/compounds” répertoriant les compositions, composants et recherches (abstracts, articles complets en clicquant sur le bon lien ensuite…) de tous les polyphénols connus de cette base en anglais qu’on pourra consulter gratuitement, sans passer par l’INRA, et ce en appliquant la même méthode.
    Ca peut servir…

    1. idem pour “http://ca.finance.yahoo.com/news/atherosclerosis-gold-standard-134500810.html”
      Article paru il y deux jours sur Accesswire (Yahoo Finance Canada) et qui démontre que cela bouge énormément outre-Atlantique en ce qui concerne la perception des statines (“seem to be losing their shine” / safety, efficacy, side effects ) et du cholestérol (“shifting focus away from cholesterol,”/”simplistic, scientifically untenable hypothesis”) par le monde de la finance. Recommendation aux investisseurs: investir dans des firmes qui développent des médicaments qui visent à réduire et à stabiliser la plaque elle-même en dissolvant et délipifiant les portions molles et vulnérables accessibles à travers la chappe fibreuse de la plaque.
      Salutations
      Andre

        1. Mais fait pas se leuurer, quand on lit les références pour dégommer les statines ou la théorie du cholestérol citées dans ce papier financier on ne peut pas dire que de soient des papiers à forte crédibilité apparente. Le contenu est intéressant mais un auteur est un coach de culture physique et l’autre est un néphrologue retraité peu écouté. Attention je dis juste qu’ils seront méprisé par l’establisment. Il faut lire leurs arguments.
          Bref on peut suspecter ce papier de sacrés conflits des intérèts. Pour faire investir dans les boites citées à la fin….
          Quel monde séduisant

          1. Nous avons la même chose en France, pas loin de la Seine, cherchez un peu et vous verrez qui vous verrez … Mais c’est pas moi qui l’ai dit !

        2. Et voilà !
          Comment qui disent ?
          Athero Nova ? Ah, j’ai déjà oublié tant je m’intéresse à …

  9. Un grand merci pour ce blog et vos recherches!!!!
    Je fais partie de la famille des patients à qui on prescrit de l’atorvastatine en prévention primaire… Un LDL trop élevée et un père décédé à 50 ans d’une morte subite (coeur). J’ai maintenant 45 ans et je prends ce médoc dépuis env 15 ans….. BREF
    La j’ai évidemment arrêté. Je ne fume pas, je me colle à fond derrière la diète méditerranéenne (me manquait les poissons gras, les céréales complets bio et trop de viande!!), à part 1h de promenade avec mes chiens, j’ajoute 3/4h de velo d’appartement 4x par semaine et je vais voir ce qui va se passer…. Et après, je vais faire un coucou à mon médecin.
    Mes douleurs musculaires sont encore la, par contre, j’ai perdu 3 kg en 1 semaine ayant l’impression que je mangeais plus que d’hab hi hi hi!!!
    Un grand merci à vous!!!!!!!

  10. Bonjour docteur,
    merci milles fois d’avoir le courage de dire la vérité….
    je vous ai contacté il y a quelques temps: j’ai acheté vos livre,lus tous vos articles et ceux de vos collègues qui ont la même vision que vous… je comprends très bien l’effet dévastateur des statines. J’en prends depuis 30 ans….j’aI 65 ans; à 30 ans mon cholestérol était élevé, ma mère venait de mourir avec 3 artères bloqués… à l’époque on ne se posait pas de questions: j,ai été mis sur statine…
    Aujourd’hui: mon frère de 68 ans qui fait la natation 3foispar semaine, alimentation santé, en pleine forme… est tombé mort en octobre: les 3 artères bloqués (comme ma mère) et son cholestérol était normal..
    par prévention, mon doc m’a fait passé un MIBI en décembre: diagnostic: ischémie… donc je commence moi aussi cette “inflammation coronarienne”… car j,ai bien compris après toutes mes recherches, que le blocage est une maladie inflammatoire et non du au cholestérol.
    En parallèle, mon mauvais cholestérol, mes tryglycérides sont un peu élevés… je suis la diète méditerranéenne depuis des années ayant adopté cette manière de manger suggéré à EPIC (Institut de cardiologie de Montréal) où je suis membre. je prends des Oméga 3, 3fois/jour depuis des années.
    JE conclus que j’ai deux réalités à gérer: l’inflammation dans mes artères qui a commencé (histoire familiale) et mon mauvais cholestérol qui est toujours trop haut et le bon qui est toujours trop bas….
    QUESTIONS: je comprends que les artères se bloquent à cause de l’inflammation… mais si le cholestérol est trop élevé, il bloque dans l’artère inflammé???
    TROIS QUESTIONS SVP?
    je dois donc:
    1) gérer l’inflammation pour ne pas qu’elle augmente: (depuis un mois j’ai commencé aussi la tachycardie): COMMENT gérer cet arrêt de l’inflammation????
    2) gérer le cholestérol et tryglé… pour ne pas qu’ils bloquent l’artère déjà inflammé….COMMENT? à part l’alimentation et les exercices que je fais depuis des années
    (quand ma mère est décédé j,avais 30 ans; depuis ce temps j’ai une alimentation sans gras trans: 3 onc viande, 3fois poissons/semaine + 2 légumes par repas (aucune sauce)… la diète imposée il y a 30 ans n,a pas suffit à empècher le cholestérol de monter et l’artère de se boucher…j’ai toujours été suivi en diététique.
    3) j’ai coupé mon Lipitor de 20 mg à 10 mg depuis un mois…. comment je termine le sevrage???
    J’ai augmenté la prise des OMEGA 3 à tenir plus haute et j’ai commencé à prendre le CQ10.
    MERCI encore pour votre aide à prendre un chemin de santé
    Nicole

    1. Chère Nicole,
      Vous dites que vous avez lu mes livres, mais vous ne l’avez point fait car si vous l’aviez fait, vous ne poseriez pas ces questions, vous auriez les réponses sans avoir besoin de moi !
      Donc, retour à la case “départ” : reprenez le livre “Prévenir l’infarctus”, cessez de vous poser des questions inutiles sur “l’inflammation coronarienne” et faites exactement ce que nous vous disons …
      Et tout ira bien !

  11. Bonjour Doc
    j’ai lu vos livres et tous les articles sur le sujet. J’ai 70 ans, et prends Zocor 20 mg depuis 5 ans parce que mon cholestérol montait. Depuis la première fois j’étais déjà réticent,étant contre la médication inutile. Mais les docs sont tellement sur de leur affaire….
    Suite à la lecture de vos opinions et de d’autres, j’ai commencé à me servrer. Depuis un mois j’ai coupé mon Zocor à 10 mg par jour. Quelle est la suite? dois-je arrêter d’un coup? ou passer un jour sur deux?
    je suis vos conseils à la lettre; j’ai déjà une alimentation santé bien dirigée par ma femme et je fais de l’exercice 3 fois semaine. Juste un conseil pour me dire comment terminer mon sevrage.
    Se peut-il que le sevrage donne des effets secondaires de fatigue au niveau musculaire? je n’avais aucun symptome en prenant Zocor
    merci encore de nous diriger ainsi

    1. Vous pouvez arrêter complètement dès maintenant.
      La réaction à l’arrêt est variable d’un sujet à l’autre …
      En général, les cellules et organes disent merci, parfois ils ne disent rien mais sont quand même soulagés !
      J’espère que tout se passera bien pour vous.

  12. rien à voir avec ce sujet précisément mais je ne peux m’empêcher de laisser éclater ma joie. Vu à l’instant un angiologue pour des questions de circulation sanguine et je lui ait dit : vous savez je suis contre les statines, je n’en prends pas.
    Réponse de ce médecin qui est un VRAI spécialiste des vaisseaux : vous avez entièrement raison, ces médicaments sont très dangereux car entrainent de GRAVES effet secondaires. Et : je vous conseille de visiter sur le Net le site du Dr de Lorgeril.
    en ce moemnt précis, j’exulte

    1. comme je comprend j’éspère qu’il m’arrivera un jour la même chose, avec toute ma gratitude pour le docteur de lorgeril

  13. Bonjour, je suis passionnée par la qualité des débats et tout ce que j’apprend en étant une fidèle de votre blog. Je suis étonnée par la reponse que vous avez fait à littl michel. J’avais cru comprendre qu’il fallait continuer à utiliser le plavix aprés un infarctus. Vous m’aviez fait une reponse dans ce sens il y a environ 1 an. On m’a posé 4 stents en 2010 et j’ai 68 ans, le plavix est le seul médicament que je prend j’ai arrété tous les autres médicaments en suivant vos conseils et en accord avec mon médecin accompagnant (et non traitant) qui me prescrit en complèment alimentaire des polyphénols en plus de ceux dont je me délecte dans le vin rouge et le chocolat. Il me disait que la prise de ceux ci devraient me permettre d’arrêter le plavix, qu’en pensez vous ? . Quand à mon cardiologue pas la peine de songer à un dialogue avec lui , il sait tout , et a bien catalogué des criminels comme vous, je ne le supporte plus ses railleries et son arrogance , je vais aller voir ailleurs , et ce sans illusions. J’ai lu vos livres et essaie de suivre vos conseils et je m’en porte bien. Mais je constate qu’il me reste beaucoup à apprendre.

    1. Dans l’immédiat post-infarctus, et surtout avec des stents, il est préférable de prendre un anti-plaquettaire … au moins pour laisser le temps aux changements de mode de vie de diminuer le risque … “cicatriser” les stents, etcetera …
      Après, tout dépend de l’individu et de pleins de facteurs associés qui doivent être discutés avec un bon médecin qui connaît la totalité de la personne !
      Si tout va bien, on peut certainement se passer d’un anti-plaquettaire, et dès lors on est totalement dépendant de son mode de vie, tout en annulant totalement les risques et effets adverses du médicament !

      1. je vais voir mon “bon”medecin mardi et je vais lui en parler
        merci

  14. Chers amis du blog
    Comme je suis plus malin que la moyenne, j’ai mis un peu de mon énergie à faire des recherches. Et dans ma grande bonté, plutôt que de vous écraser de ma hauteur, j’ai choisi de vous faire partager (gratuitement) un premier résultat de l’exercice de mon omniscience…
    Car Moi, oui Moi, j’ai trouvé Le TRUC, qui permet de vivre plus longtemps que la moyenne des gens.
    Comment ? Et bien voici :
    En premier lieu, que votre diète méditerranéenne à partir d’aujourd’hui, ne soit composée uniquement, que de pommes de terre, de navets ou de carottes…cuits à l’eau bien sûr. (Pour agrémenter le gout n’hésitez pas à verser un filet d’huile d’olive ou de colza).
    Ayez en horreur la nature, lieu dangereux, où se concentrent les plus grands dangers pour votre santé : noyades, chutes, piqures d’insectes, de serpents, insalubrité, champignons vénéneux, envies de déféquer alors que vous n’avez pas de papier, et j’en passe…
    Evitez le rire, car combien de cœurs se sont arrêtés dans un fou rire où la respiration s’est bloquée. (Ou l’inverse peut-être ? je ne sais plus)
    Ne cherchez pas la compagnie des autres, ce ne sont que des agents transmetteurs des plus grandes épidémies de toutes sortes, par leur envie de vous parler tout près dans l’oreille quand leur haleine est pestilentielle, qui vous serrent la main pendant 30 secondes à la sortie des toilettes pour vous signifier combien vous leur êtes précieux etc..
    Evitez toute activité sexuelle, qui en vérité ne vous rassasie jamais et ne vous rapporte au final, que fatigue, envie de dormir ou de fumer, et des ennuis pour l’avenir de votre cœur lorsque votre moitié vous annonce des larmes de bonheur dans les yeux que vous allez être papa…
    Ne cherchez plus ce qu’il vous manque pour satisfaire à votre bonheur, à quoi bon la vie c’est court et la mort c’est mieux (en longueur bien sûr). En finalité quand vous êtes mort, c’est pour la vie entière ! C’est pas beau çà ?
    Mais,pour être honnête je dois vous avouer que ce résultat de mes recherches n’est que partiel, mais je vous offre à VOUS oui Vous, chers amis du blog la primeur de ces résultats intermédiaires.
    Et si à la l’heure actuelle, je ne peux encore garantir avec certitude que ce mode vie va rajouter des années à votre vie, je m’engage à vous assurer qu’elle vous semblera plus longue !
    Val.
    Dit Néné la Pichtaille, chercheur/trouveur de solutions aux problèmes qui donnent des soucis mais qui n’ont pas de solution au CNRS de Dreibifouze-les-Bains.
    Plus sérieusement merci au Doc, à son blog, et à tous ceux qui l’animent et le rendent si passionnant par le partage de l’info.

    1. C’est bien vrai que les débats et discussion sur ce Blog sont d’un bon niveau, et c’est pourquoi je me lâche un peu de temps en temps …
      Dois-je rappeler que le premier devoir du scientifique [et la condition de son originalité et capacité d’innovation, on est payé pour ça, que Diable !] est la critique : au peigne fin !
      Sans critique, pas de progrès !
      Ça n’a rien à voir avec la “communication” et les médias …

    2. Merci Val ! ^^
      “Et si à la l’heure actuelle, je ne peux encore garantir avec certitude que ce mode vie va rajouter des années à votre vie, je m’engage à vous assurer qu’elle vous semblera plus longue !”
      Tu as trouvé l’explication à l’effet magique des statines : ce n’est pas qu’elles augmentent le nombre d’années en vie, c’est juste que les douleurs musculaires, la dépression etc… font paraitre ses années bien plus longues…

    1. Merci pour l’info !
      Je ne suis pas rancunier, j’avais moi-même écrit surtout pour répondre à Steg et aux deux autres qui disent “ce que la science dit” …
      Je rêve !
      La suite au prochain numéro ; on ne va pas s’ennuyer !

    2. J’ai un gros doute sur ce que dit Even.
      Très gros.
      “…l’importation des bananes augmente en hiver, comme la grippe”

      1. Je n’ai pas son livre ; mais d’après ce qu’on m’a dit il s’est beaucoup inspiré des notres …
        Quoi de mieux ?

      2. c’est pour expliquer que “corrélation n’est pas causalité ”
        c’est une nuance majeure : une légère corrélation entre le taux de cholestérol et la maladie CV c’est pas signe d’une causalité du cholestérol avec cette maladie
        la grippe augmente en hiver, comme l’importation des bananes. Cela ne signifie pas que l’importation des bananes est la cause de la grippe…

  15. Cher docteur,
    Je vois avec plaisir qu’à force de remuer en tous sens et de donner des coups de bélier, les choses commencent à bouger! je suis heureux que d’autres médecins abondent dans votre sens (conf. télé Suisse et même partiellement le dr Dupagne, quant au Pr. Even, je déplore simplement qu’il tire toute la couverture à lui sans égard pour votre gigantesque travail. Mais bon, souvent ceux qui monopolisent les devants de la scène se dégonflent lors d’une bourrasque un peu forte: J’espère qu’il n’en sera pas ainsi!
    J’ai utilisé les liens vers le lèchage de big pharma du Pr Steg dont on peu se demander s’il a le moindre conscience de ce qu’il dit et vers celui de “média the heart org…” signalé par d’autres commentateurs. Comment peut-on écrire dans cet abject coup de bluff que :
    “Années 90 : La révolution des statines
    Les statines, aujourd’hui disponibles pour la plupart sous forme de médicaments
    génériques, diminuent de manière spectaculaire le LDL-cholestérol, avec des effets
    indésirables le plus souvent bénins (risque rare d’hépatite, crampes musculaires).”
    C’est passer sous silence tous les autres effets secondaires néfaste et minorer de façon scandaleuse ceux qu’ils ont cité!!! et dire que j’ai fait des dons à certaiens associations de ce type, mais j’étais fou!!!
    Je ne parle même pas des contradictions “statistitiennes” et des affirmations abusives relevées très intelligemment par d’autres commentateurs plus érudits que moi. Je m’étonne même que le dr Dupagne n’ai pas réagit sur votre blog, serait-il lui aussi sourd aux plaintes de ses patients? Quant à moi, j’attend mon prochain rendez-vous avec mon cardiologue pour lui “souffler” à nouveau ( gentiment…) dans les bronches sur ce sujet! Continuez votre combat qui est aussi le nôtre mais en recentrant un peu vôtre discours sur celui des nuisances effarantes induites par les statines dont l’usage criminel est en train de pourrir la vie d’autre patients (devenus “impatients”). Je suis certains que les témoignages dont le mien, afflueront pour soutenir votre action.
    P.S: j’avais lancé l’idée d’une association pour vous soutenir, vous me pardonnerez de ne pouvoir m’en occuper moi-même pour des raisons familiales contraignantes mobilisant tout mon temps et mon énergie. ( personne très âgée et très dépendante à ma charge à domicile…)

    1. Vous avez raison.
      Je n’ai pas assez insisté dans mes livres précédents sur la toxicité de statines [je m’en explique dans la nouvelle version de “Cholestérol, mensonges et propagande” dans les Librairies début mars ou déjà je ne sais pas]
      J’ai donc ajouté des dizaines de pages sur la toxicité des statines, j’en explique les mécanismes et aussi pourquoi cette toxicité a été dissimulée de façon comparable à celle du Médiator, sauf que cette fois-ci le scandale est international et pas seulement français !
      Ils vont devoir répondre de leur laxisme !

      1. Bonjour,
        Puisque je ne crois pas qu’une quelconque rémunération vous soit indispensable,
        pour prouver votre sérieux, je vous conseille vraiment de publier vos livres gratuitement en version numérique !

        1. Ça c’est le problème de mon éditeur, je ne m’en occupe pas !
          Quant à “prouver mon sérieux”, comme vous dites, j’ai peur de ne pas comprendre …
          Ou alors les insultes volent bas !

        2. Vous êtes une pince ou quoi?
          22 boules pour un bouquin comme ça, ça se gratte vite sur autre chose de superflu!
          C’est juste de la provoc ce que vous écrivez…

  16. La ROSUVASTATINE (Crestor°) n’a d’AMM qu’en prévention primaire. La commission de la transparence de la HAS n’a jamais délivré autre chose qu’un ASMR V à cette statine: c’est à dire absence de progrès thérapeutique (par rapport à l’existant).
    Ce qui compte pour un industriel, c’est d’obtenir une AMM et un prix. Avec un peu de marketing “lower is better”, l’industriel peut faire prescrire hors AMM aidé par quelques recommandations qui puissent fixer des niveaux cibles de LDL cholestérol très bas, c’est à dire difficile à obtenir avec la PRAVASTATINE ou la SIMVASTATINE. Voilà comment ATORVASTATINE 80MG (Tahor°) et ROSUVASTATINE 20MG (Crestor°) arrivent à se retrouver systématiquement en prévention secondaire alors qu’aucune de ces deux statines n’a d’AMM dans ce contexte.
    Dans la fiche BUM des statines, la HAS fait bien le distinguo entre les statines de prévention primaire et celles de prévention secondaire. Elle n’oublie pas d’énoncer une phrase:
    “L’atorvastatine et la rosuvastatine ne possèdent pas d’indication validée en prévention secondaire.”
    http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2012-02/statine_-_fiche_bum.pdf
    Au delà de la réelle controverse sur les statines en général et des légitimes discussions et débats que cela devrait provoquer, la simple légalité des pratiques par rapport à ce qui est officiellement admis pose questions:
    * une prescription hors AMM doit être expliquée au patient et ne peut faire l’objet d’aucun remboursement. (Donc théoriquement il n’y a pas de remboursement possible en prévention secondaire pour ROSUVASTATINE et ATORVASTATINE).
    * du point de vue légal c’est au prescripteur d’assumer les conséquences fâcheuses éventuelles d’une prescription hors AMM (l’industriel n’a pas demandé ou obtenu d’AMM dans les indications de la prévention secondaire).
    Tout ceci laisse penser qu’il y a une hypocrisie bien installée et de grands écarts entre la légalité et la réalité et que tout le monde s’en fout (sécu, médecins, législateur….).
    Si on veut rationaliser les prescriptions, il faut certes une recherche indépendante, mais il faut aussi organiser une formation et une information indépendante sur le médicament, FAIRE APPLIQUER LA LOI, supprimer purement et simplement la visite médicale et la publicité tant vers les patients que vers les professionnels de santé. On est encore très très loin du compte… et là vraiment c’est une révolution qui mettrait nos chers “leader d’opinion” dans la rue !!!

    1. Excellent !
      Merci Jean-Luc.
      P.S.: vous n’êtes pas mon beau-frère quand même ?!?

      1. Non je n’ai pas de lien de parenté avec vous.
        Pour compléter votre information et retrouver les références légales:
        Article L5121-12-1 du Code de la Santé Publique (cf III) relative aux conditions de la prescription hors AMM et obligations des prescripteurs:
        http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006072665&idArticle=LEGIARTI000025086118&dateTexte=&categorieLien=cid
        Article L162-4 du Code de la Sécurité Sociale relatif au signalement sur l’ordonnance du caractère non remboursable en cas de prescription en dehors de l’AMM d’une spécialité pharamaceutique (cf 1°):
        http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006073189&idArticle=LEGIARTI000025122853&dateTexte=20120512
        Il est très facile de repérer les post IDM pour la Sécu puisqu’il y a une demande d’ALD. Il est très facile d’analyser les statines prescrites dans le post IDM… Je ne sais pas si une telle étude a été réalisée ni les conséquences qui ont pu en être tirées.
        Si pour la ROSUVASTATINE, elle n’a aucune chance d’obtenir une AMM en prévention secondaire (cf CORONA, GISSI HF, AURORA), l’ATORVASTATINE aurait pu tenter le coup. A chaque fois que j’ai demandé pourquoi au fabricant de l’ATORVASTATINE, je n’ai pas eu de réponse.
        Je vous recommande la lecture de cette analyse de François PESTY sur la gestion des liens d’intérêt dans l’élaboration des recommandations des dyslipidémies accessibles sur le site du FORMINDEP mais aussi sur son blog:
        http://www.formindep.org/Les-dernieres-recommandations.html
        Ca devrait vous intéresser.
        Je précise ici pour ne pas l’avoir fait (mea culpa) mes liens d’intérêt:
        Je n’ai pas de lien d’intérêt avec les entreprises produisant des produits de santé
        (article L4113-13 du CSP)

        1. Concernant l’atorvastatine (ou Tahor), vous trouverez explication dans la nouvelle version du livre “Cholestérol, mensonges et prop“.
          Si on s’acharne un peu ces jours-ci sur le Crestor et le Zocor (poubelle !), on peut dire encore pire du Tahor et de son propriétaire en termes de désinformation systématique …

          1. Quoique dise IMPROVE IT, on ne les croira pas ! La messe est dite !

          2. Ben ben ben on peut pas dénigrer le bouquin de Even sans l’avoir lu mais ce qui vaut pour Pierre vaut pour jacques, non ?

  17. Bonjour docteur,
    avant d’oublier, merci à toutes les recherches de ccmiens, très impressionnant, et très efficace !
    Et avant de parler de cholestérol, il y a un article sur la version anglaise de theheart.org, sur la diète méditerranéenne en prévention primaire : PREDIMED. http://www.theheart.org/article/1511175.do.
    Quelle que soit la qualité de cette étude, que je n’ai pas lue, je joue les devins, et prédis que plusieurs des médecins pro-statines finiront par dire : on vous l’avais bien dit, en prévention primaire rien ne vaut la diète méditerranéenne, et pas les statines, … mais en prévention secondaire, c’est intéressant aussi mais rien ne vaut les statines, etc.
    Beaucoup d’arguments d’autorité des défenseurs de cette option : c’est comme ça, c’est indiscutable en prévention secondaire. Point. Bref, tant que cet autoritarisme fera de l’effet à une partie de la communauté médicale, les choses risquent d’évoluer lentement, malgré l’empilement d’avis contraires et étayés.
    Enfin, pour avoir été, dans un contexte moins fort, qui n’impliquait pas de vies humaines, et non télévisé, déjà piégé dans des réunions publiques avec des arguments faux mais non présentés à l’avance, des changements d’ordre du jour de dernière minute, des arguments d’autorité aussi, souvent très efficace face à un auditoire moyennement connaisseur, je “compatis” au mauvais quart d’heure que vous avez du passer sur le plateau de France 5. Moins au mauvais quart d’heure qu’ont passé les présentateurs.
    Pour le conspirationnisme, je suis moins d’accord avec votre analyse, c’est devenu un simple réflexe outré pour renvoyer toute opposition qu’on ne veut pas ou peut pas contrer de façon argumentée, réflexe très présent dans la communauté scientifique et médicale.
    Cordialement

    1. L’étude sur la diète méditerranéenne en prévention primaire chez des personnes à risque relevée par Olive Verte (merci, Olive Verte !) est accessible gratuitement à :
      http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1200303?query=featured_home#t=article
      Bien sûr, ils font référence à la célèbre étude en prévention secondaire du Dr Lorgeril, “Lyon Diet Heart Study” – 1999 !
      Ici, réduction des accidents CV de 30 %, des décès CV de 28% chez les “Méditerranéens” par rapport aux simples “peu de gras”. C’est sans doute cohérent en prévention primaire. On relève une plus forte réduction chez les hypertendus et les “dyslipidémiques” : si vous n’êtes déjà pas très bien, la diète méditerranéenne vous soigne ! Ça pourrait contribuer à expliquer les réductions plus fortes observée en prévention secondaire à Lyon.
      Le Dr Nissen chante les louanges de l’étude et “tout le monde” semble s’accorder sur le sérieux de celle-ci et le fait qu’il faut revoir les recommendations “peu de gras” actuelles au profit de la diète (j’accepte ce terme depuis que j’ai revu son sens en grec – sens qui dépasse la seule alimentation) méditerranéenne.
      Ceci confirme évidemment que les moyens des préventions primaire & secondaire sont identiques en la matière comme le Dr Lorgeril l’indiquait.

      1. Attention à Nissen !
        Pas crédible ! SATURN, c’est lui !
        Amen !

        1. Oui, je sais.
          J’ai toujours présenté Nissen & Ridker, ici ou ailleurs, comme les papes des statines.
          Je trouve d’autant plus amusant qu’il s’émerveille d’une étude sur la diète méditerranéenne.
          Si je lui ai fait aujourd’hui un peu de publicité, vous l’avez transformée en contre-publicité.
          C’est très bien !

          1. Je ne suis pas sûr que l’essai sur la diète méditerranéenne, outre que cela pourrait flatter mon égo [là c’est 20 ans d’avance que nous avons eu, et pas 10 comme pour le cholestérol et les statines], ce qui est selon certains très mauvais pour la santé, nous satisfasse vraiment … Il y aurait beaucoup à dire !
            La célébration de cet essai par Nissen, toutes voiles dehors, nous en dit long sur la compétence de l’animal …
            Mais cet essai a le grand avantage d’être présenté avec transparence et lucidité, au moins tout est visible … et compréhensible !

  18. Bonjour,
    Sur le sujet, j’ai lu ce site : people.csail.mit.edu/seneff/why_statins_dont_really_work.html où l’auteur explique comment le cholestérol est le témoin innocent du problème.
    Je ne sais pas si ce sont les mêmes théories que celles de Dr de Lorgeril, mais en tout cas c’est clair, intéressant, cohérent et plutôt bien expliqué – j’ai juste un peu calé sur la fin par manque de connaissances en biologie.
    Ses conseils ont des points communs avec celles de l’auteur du site (aliments simples et complets, pas de nourriture industrielle, exercice physique), mais d’autres sont assez inattendus.

    1. Laissez les conseils de côté ; je doute qu’elle est fait serment à Hippocrate …
      On rencontre partout ce genre de scientifiques sympas qui n’ont jamais dû annoncer un décès à une famille éplorée …
      Ce genre de témoignage néanmoins indique quel vent de suspicion souffle désormais sur la planète médico-scientifique !

  19. Bonjour à tous
    Corrigez moi si je me trompe.
    Quand on parle de prévention primaire, il ne s’agit pas de prévention avant le premier infarctus, mais bien de prévention entre le premier et le deuxième infarctus?
    Mon MG n’a pas su me répondre, merci d’éclairer ma lanterne.
    Salutations

    1. Prévention primaire c’est AVANT tout infarctus, donc chez des gens en bonne santé et sans antécédents !
      Prévention secondaire, c’est prévenir le SECOND infarctus !
      En faisant simple, car on peut faire plus compliqué !

  20. désolé si je suis en décalage par rapport au ton actuel du blog, mais ne serait-il pas contre productif d’accentuer de la sorte les querelles de personnes, et citant les gens nommément, ce qui en fait leur fait de la pub ? Cela va se terminer en bagarre de rue type 9-3, essayons de nous concentrer sur les arguments scientifiques et oublions “les gens”…
    un vieux sage qui fait des grimaces

      1. bravo de ne citer personne, ce “tract” c’est la coalition des lobbys angoissés du tiroir-caisse et de leur réputation (dans quel ordre, ce serait intéressant de la savoir)
        Citation : “c’est aussi ignorer l’amélioration incontestable du pronostic cardiovasculaire dans
        notre pays, la France, avec, pour exemple, une chute spectaculaire de 68 % en 15 ans de la
        mortalité hospitalière après infarctus du myocarde.”
        Ce qui n’est pas précisé dans ce prospectus (ou comment abuser l’opinion), c’est que ces 68% ne sont pas obtenus pas les statines, mais par les progrès de la technique hospitalière…
        Ou comment noyer le poisson et faire de l’amalgame.
        Rien que ce passsage nous démontre ce qui nous exapsère depuis un moment : nous avons affaire à des truqueurs. Leurs logos entourent le tract, on les appelle “Sociétés savantes autoproclamées”
        tout un programme:)

      2. Ce qui est “intéressant” dans ce communiqué de la SFC c’est le parallèle entre les STATINES et les GLIPTINES !!!
        Les GLIPTINES n’ont pas l’ombre d’une preuve sur un critère cliniquement pertinent mais uniquement sur un critère intermédiaire, l’HbA1c.
        Dans le documentaire “Les infiltrés” de France2, l’antidiabétique promu (très malhonnêtement) était une GLIPTINE. La visiteuse médicale décomplexée explique bien que c’est un business …
        Personnellement j’ai eu à déclarer en pharmacovigilance une relation entre la prise d’une GLIPTINE et une succession d’infections sévères et inexpliquées chez une patiente. L’arrêt du poison a été très bénéfique à la patiente ! Le lien n’avait pas été fait !

    1. Re,
      Présentation de la vidéo du lien ci-dessus :
      Le Pr Steg rappelle que “la communauté médicale et scientifique est quasi-unanime sur les bienfaits des statines dans la réduction du risque d’événements cardiovasculaires, les nombreuses études, anciennes et récentes, ayant démontré clairement le lien étroit entre cholestérol et risque CV. La critique actuelle sur l’utilisation des statines, à la différence des critiques constructives, n’apporte aucune nouvelle preuve ou analyse et s’apparente plus à une théorie du complot et à une poussée d’égo“.
      « Un triste jour pour la santé publique, l’Université, le journalisme et la France », selon le Pr Steg, qui recommande patience et pédagogie aux professionnels de santé.
      Amicalement

    2. Ici on commence à jouer avec des concepts très dangereux car “conspirationnisme” renvoie à “théorie du complot” et “négationnisme” renvoie immédiatement à “Shoah” …
      Et le tout renvoie immédiatement à “antisémitisme” !
      Ce que donc ces gens veulent associer [peut-être inconsciemment] c’est “remise en question de la théorie du cholestérol” avec “antisémitisme” …
      Voilà des jeux dangereux qui risquent de se retourner contre les fauteurs de tels amalgames …
      Je disais donc “panique au château“, et je ne croyais pas si bien dire !

      1. Bonjour Docteur, Je vous remercie ainsi que le Professeur Even de m’avoir informer sur les Statines. J’ai 76 ans et j’ai eu la pose d un stent en 1999 et de deux 5 ans plus tard tout en étant sous statines . Mon frère est décécédé à l âge de 58 ans et mon père à 82 ans tous les deux d’une attaque foudroyante . Malgré ce risque familial j’ai décidé d’arrêter depuis novembre dernier les statines ( Tahor à 10 mg) Depuis je n’ai plus de problème de jambes dites sans repos aucune douleur aux reins le matin au reveil,fais attention à mon alimentation et un peu de sport sans effort excessif ( vélo d’appartement et rameur ).76 kg pour 1m77 donc pas trop de surpoids pour mon age ce qui n’état pas le cas de mon frère et de mon père sans être obèses étaient un peu gras. Je vous renouvelle mes remerciements . Mon médecin n’est pas d’accord mais il accepte mon choix et je continue à prendre le Plavix Recevez toutes mes sincères salutations

        1. Stent en 1999 ! J’espère que le Plavix ne vous est pas prescrit pour ça !
          A votre âge, les hémorragies peuvent être dangereuses …
          Pour vous protéger, il y a mieux que le Plavix.
          Puis-je me permettre humblement de lire notre livre “Prévenir l’infarctus“, ça pourrait vous sauver la vie !

  21. Bonjour Docteur,
    Merci infiniment pour cette article qui est très clair et facile à comprendre par tous, d’autant plus que je rentre tout juste de chez le médecin, la discussion était tournée autour de l’émission les infiltrés sur l’industrie pharmaceutique. Bien entendu ont as terminée sur le cholestérol, sur vos travaux, sur vos livres et ce blog, mais rien n’y fais pour ma médecin c’est le cholestérol qui est responsable de mon angine de poitrine “aiguë”. Elle a presque réussi a me faire douter, cette article tombe bien, j’aimerai vraiment qu’elle vienne sur ce blog vous lire, la prochaine fois que je vais la voir je lui offrirai vos ouvrages.
    Concernant cette article je regrette que une nouvelle fois c’est le professeur even qui est mis en avant et non vous ! Et ceux malgré que vous soyez un des auteurs principal de l’étude de Lyon et que cela fais des années (2004 je crois) que vous dénoncez, informez sur cette escroquerie scandaleuse sur les statines et le cholestérol. Peut être que votre maison d’édition pourrait faire mieux ?
    cordialement

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 111 +1 eme commentaire.