LE « CANARD », UNILEVER ET L’ETUDE DE LYON

Beaucoup de bruits ces jours-ci à propos de l’Etude de Lyon (aussi appelée Lyon Diet Heart Study par les anglophones ) qui est un essai clinique très intéressant (ayant démontré les effets protecteurs de la diète méditerranéenne) et que je connais bien pour en avoir été le principal investigateur …

Le Canard Enchaîné, par exemple, qui par ailleurs a toute ma sympathie [entre "déchainés" on se comprend bien], a publié un article (probablement dicté par un fantôme) disant des choses amusantes à propos d’UNILEVER, le magna de la margarine aux oméga-6 et de ses relations avec certains investigateurs de l’Etude de Lyon …

J’invite les visiteurs de ce blog à prendre tout ça avec des pincettes en se bouchant le nez (ça pue, c’est sûr, mais ça fait pas fuir les mouches), puis faire une bonne toilette désinfectante …

Il est toujours amusant de voir et d’entendre des « chercheurs en colère » par ailleurs fort bien logés dans les Beaux Quartiers de Paris-sur-Seine s’émouvoir d’une grande injustice d’antan, faute de n’avoir pu eux-mêmes se servir à temps !

Désolé, chère Madame, il faut courir plus vite !

Très amusant aussi de voir cette agitation stérile pour faire parler de soi à propos d’une glorieuse épopée à laquelle on n’a pas participé, n’en connaissant pour ainsi dire rien et vouloir se l’approprier avec une désinvolture choquante [dans le sens "very chocking") qui caractérise cette époque désastreuse qui probablement, je l'espère, touche à sa fin ...

Faire les poubelles, comme on dit, est un art qui se pratique avec succès dans les Beaux Quartiers [leurs déchets regorgent de richesses], mais c’est ailleurs qu’on l’apprend …

29 réflexions au sujet de « LE « CANARD », UNILEVER ET L’ETUDE DE LYON »

  1. moi

    Bonsoir Docteur

    la lecture de vos livres et l’écoute de vos interviews ne me laissent pas indifférente d’autant que j’avais déjà des doutes sur le traitement prescrit par mon DR pour 3g de cholestérol … sans facteur de risque :pas de surpoids, jamais de tabac et pas d’alcool ni boissons sucrées ni graisses animales et mes enfants jeune s médecins n’avaient pas la même lecture de mes résultats sanguins MAIS à écouter mon médecin traitant il avait l’air AFFOLE et m’a prescrit des statines mais moi je n’ai pas envie de les prendre et pour cause … qu’en pensez-vous 3g à 60 ans est-ce si dangereux?
    Merci

  2. Marc

    @ccmiens :

    Bonjour

    Je trouve toujours très amusant les propos péremptoires et définitifs qui n’expriment que l’opinion ( que je respecte) de leur auteur et qui plus est, parle de dialogue impossible.
    Considérer des références diverses à consulter comme des "bréviaires" c’est en effet une opinion .
    Si je ne m’abuse les catéchumènes n’étudient qu’un seul ouvrage?

    Amicalement
    Marc

  3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @moi :

    URGENT de relire attentivement mes livres, vous avez la réponse !
    Amicalement

  4. ccmiens

    @Marc :
    Bonjour,
    Ma remarque s’adressait à "Luxelle". Je suis entièrement d’accord avec le contenu de votre message!
    Cordialement

  5. Philbri

    Bonjour

    Je ne fais pas un commentaire sur cet article mais dans le cadre de la prévention j’aimerai avoir votre point de vue sur le taux d’homocystéine dans le sang. Il serait un bon marqueur pour la prévention des maladies cardiovasculaires à en croire l’article écrit sur le lien suivant et serait de plus en plus utilisé aux USA:

    [http://gestionsante.free.fr/homocysteine.htm]

    Une simple supplémentation en vitamines B6, B9 et B12 suffiraient dans beaucoup de cas à réduire le risque cardiovasculaire au même titre que les oméga 3.

    Mon médecin traitant m’a fait faire le dosage qui est de 17,15µmol/l, il semble qu’il soit un peu fort sans que cela soit alarmant. Par ailleurs mon taux de cholestérol total de 2.40 ne l’inquiète pas spécialement (je lui ai dit que je ne prenais plus de statine)

    Merci pour votre réponse

  6. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Philbri :

    Cher phibri,
    Je vais malheureusement vous décevoir : ni les vitamines B (notamment dans votre cas) ni les oméga-3 (s’ils ne servent pas à corriger une déficience en oméga-3) ne peuvent faire des miracles.
    Ils peuvent aider certes, mais l’infarctus est la conséquence d’un mode de vie délétère et pour bénéficier d’un miracle, il faut modifier ou adapter son mode de vie ! Au niveau de l’aspect "nutrition" du mode de vie, nous préconisons la diète méditerranéenne qui est effectivement riche en oméga-3 et en vitamines B, mais ce ne sont des parties d’un grand tout.
    Urgent de lire nos livres.
    Amicalement

  7. Pedrao

    Pour Luxelle:

    J’étais très formel et péremptoire aussi quand j’étais étudiant , tout plein de savoir nouveau. J’envoyais braire un de mes condisciples ex éleveur de sangliers à barbe (le condisciple pas les sangliers, qui sont à moustache eux) , un peu plus vieux aussi, et qui prétendait lui qu’on ne savait rien encore en médecine.
    Au début des années 70… Je croyais qu’on en savait des tonnes.

    Le temps m’a montré qu’il avait raison….

    Mais surtout, Luxelle, quand vous en aurez fini avec le concours de l’ECN (c’est quand même une priorité pour vous) faites comme moi, osez lire le dossier.

    Ceci dit si j’avais lu ce blog quand j’étais étudiant, j’aurais comme vous crié au fou, au charlatan criminel et irresponsable. Sûr!

    Mais il y a des dossiers, là, il y a du travail respectable.

    Prenez le premier bouquin de de Lorgeril (dites à votre médecin etc… le titre est nul mais ça doit être l’éditeur).

    Un crayon pour prendre des notes et y revenir parce que c’est dense et scientifique, mine de rien. Pas facile à lire mais captivant.

    J’étais comme vous un croisé orthodoxe quasi intégriste, bien éduqué (et en plus hypercholestérolémique) sur le cholestérol, le bon le mauvais qui est aussi le truand, le bon qui enlève le cholestérol des plaques, avec ses petits bras musclés, le mauvais avec ses camions-benne direction aorte coronaires et TSAs.

    Mais le titre m’avait intrigué et de Lorgeril était auteur d’un article magnifiquement foutu paru en 1994 et totalement méprisé des cardiologues bien que sorti dans Ze Lancet.

    Ses résultats bétons montraient une efficacité de la diététique absolument effarante, et ce avec peu de malades , c’est dire si l’effet était net.

  8. Pedrao

    J’oubliais pour 2 sujets et là je m’adresse tant à Luxelle que Michel de L.

    Pour l’hormone de croissance, mon propre grand père, médecin universitaire, disait bien avant Montagnier que c’était une connerie que de prendre des hypohyses sur des cadavres. Donc là il y a eu légèreté car si lui (qui n’était pas spécialisé) se méfiait, les spécialistes auraient pu.

    Pour le sang contaminé je proteste parce que j’ai vécu l’affaire, j’ai vu travailler, soigner, avec un dévouement souvent hors du commun, des médecins spécialistes d’hémophilie.

    Il faut se méfier de juger en effet au rétrospectoscope car c’est très difficile de discerner ce que l’on savait au moment d’actions litigieuses.
    Il y a eu des hauts responsables qui ont été condamnés qui mélangeaient affaires et médecine.
    Mais les docteurs-soignants de base n’étaient pas coupables selon moi, modestement.
    On ne savait pas tout des risques de surcontamination et il y avait une pression énorme et compréhensible des patients pour obtenir les produits qui leur transformaient la vie, leur rendaient enfin une vie presque normale.
    Ces produits étaient très très chers et il y avait des tendances à rationner, d’en haut. C’est un sujet très complexe et très politiquement incorrect. Ca ramène aux théories de René Girard…

Commentaires : page 3 sur 3«123

Les commentaires sont fermés.