LE "CANARD", UNILEVER ET L'ETUDE DE LYON

Beaucoup de bruits ces jours-ci à propos de l’Etude de Lyon (aussi appelée Lyon Diet Heart Study par les anglophones ) qui est un essai clinique très intéressant (ayant démontré les effets protecteurs de la diète méditerranéenne) et que je connais bien pour en avoir été le principal investigateur …

Le Canard Enchaîné, par exemple, qui par ailleurs a toute ma sympathie [entre “déchainés” on se comprend bien], a publié un article (probablement dicté par un fantôme) disant des choses amusantes à propos d’UNILEVER, le magna de la margarine aux oméga-6 et de ses relations avec certains investigateurs de l’Etude de Lyon …

J’invite les visiteurs de ce blog à prendre tout ça avec des pincettes en se bouchant le nez (ça pue, c’est sûr, mais ça fait pas fuir les mouches), puis faire une bonne toilette désinfectante …

Il est toujours amusant de voir et d’entendre des “chercheurs en colère” par ailleurs fort bien logés dans les Beaux Quartiers de Paris-sur-Seine s’émouvoir d’une grande injustice d’antan, faute de n’avoir pu eux-mêmes se servir à temps !

Désolé, chère Madame, il faut courir plus vite !

Très amusant aussi de voir cette agitation stérile pour faire parler de soi à propos d’une glorieuse épopée à laquelle on n’a pas participé, n’en connaissant pour ainsi dire rien et vouloir se l’approprier avec une désinvolture choquante [dans le sens “very chocking”) qui caractérise cette époque désastreuse qui probablement, je l’espère, touche à sa fin …

Faire les poubelles, comme on dit, est un art qui se pratique avec succès dans les Beaux Quartiers [leurs déchets regorgent de richesses], mais c’est ailleurs qu’on l’apprend …

29 Replies to “LE "CANARD", UNILEVER ET L'ETUDE DE LYON”

  1. J’oubliais pour 2 sujets et là je m’adresse tant à Luxelle que Michel de L.

    Pour l’hormone de croissance, mon propre grand père, médecin universitaire, disait bien avant Montagnier que c’était une connerie que de prendre des hypohyses sur des cadavres. Donc là il y a eu légèreté car si lui (qui n’était pas spécialisé) se méfiait, les spécialistes auraient pu.

    Pour le sang contaminé je proteste parce que j’ai vécu l’affaire, j’ai vu travailler, soigner, avec un dévouement souvent hors du commun, des médecins spécialistes d’hémophilie.

    Il faut se méfier de juger en effet au rétrospectoscope car c’est très difficile de discerner ce que l’on savait au moment d’actions litigieuses.
    Il y a eu des hauts responsables qui ont été condamnés qui mélangeaient affaires et médecine.
    Mais les docteurs-soignants de base n’étaient pas coupables selon moi, modestement.
    On ne savait pas tout des risques de surcontamination et il y avait une pression énorme et compréhensible des patients pour obtenir les produits qui leur transformaient la vie, leur rendaient enfin une vie presque normale.
    Ces produits étaient très très chers et il y avait des tendances à rationner, d’en haut. C’est un sujet très complexe et très politiquement incorrect. Ca ramène aux théories de René Girard…

  2. Pour Luxelle:

    J’étais très formel et péremptoire aussi quand j’étais étudiant , tout plein de savoir nouveau. J’envoyais braire un de mes condisciples ex éleveur de sangliers à barbe (le condisciple pas les sangliers, qui sont à moustache eux) , un peu plus vieux aussi, et qui prétendait lui qu’on ne savait rien encore en médecine.
    Au début des années 70… Je croyais qu’on en savait des tonnes.

    Le temps m’a montré qu’il avait raison….

    Mais surtout, Luxelle, quand vous en aurez fini avec le concours de l’ECN (c’est quand même une priorité pour vous) faites comme moi, osez lire le dossier.

    Ceci dit si j’avais lu ce blog quand j’étais étudiant, j’aurais comme vous crié au fou, au charlatan criminel et irresponsable. Sûr!

    Mais il y a des dossiers, là, il y a du travail respectable.

    Prenez le premier bouquin de de Lorgeril (dites à votre médecin etc… le titre est nul mais ça doit être l’éditeur).

    Un crayon pour prendre des notes et y revenir parce que c’est dense et scientifique, mine de rien. Pas facile à lire mais captivant.

    J’étais comme vous un croisé orthodoxe quasi intégriste, bien éduqué (et en plus hypercholestérolémique) sur le cholestérol, le bon le mauvais qui est aussi le truand, le bon qui enlève le cholestérol des plaques, avec ses petits bras musclés, le mauvais avec ses camions-benne direction aorte coronaires et TSAs.

    Mais le titre m’avait intrigué et de Lorgeril était auteur d’un article magnifiquement foutu paru en 1994 et totalement méprisé des cardiologues bien que sorti dans Ze Lancet.

    Ses résultats bétons montraient une efficacité de la diététique absolument effarante, et ce avec peu de malades , c’est dire si l’effet était net.

  3. @Philbri :

    Cher phibri,
    Je vais malheureusement vous décevoir : ni les vitamines B (notamment dans votre cas) ni les oméga-3 (s’ils ne servent pas à corriger une déficience en oméga-3) ne peuvent faire des miracles.
    Ils peuvent aider certes, mais l’infarctus est la conséquence d’un mode de vie délétère et pour bénéficier d’un miracle, il faut modifier ou adapter son mode de vie ! Au niveau de l’aspect "nutrition" du mode de vie, nous préconisons la diète méditerranéenne qui est effectivement riche en oméga-3 et en vitamines B, mais ce ne sont des parties d’un grand tout.
    Urgent de lire nos livres.
    Amicalement

  4. Bonjour

    Je ne fais pas un commentaire sur cet article mais dans le cadre de la prévention j’aimerai avoir votre point de vue sur le taux d’homocystéine dans le sang. Il serait un bon marqueur pour la prévention des maladies cardiovasculaires à en croire l’article écrit sur le lien suivant et serait de plus en plus utilisé aux USA:

    [http://gestionsante.free.fr/homocysteine.htm]

    Une simple supplémentation en vitamines B6, B9 et B12 suffiraient dans beaucoup de cas à réduire le risque cardiovasculaire au même titre que les oméga 3.

    Mon médecin traitant m’a fait faire le dosage qui est de 17,15µmol/l, il semble qu’il soit un peu fort sans que cela soit alarmant. Par ailleurs mon taux de cholestérol total de 2.40 ne l’inquiète pas spécialement (je lui ai dit que je ne prenais plus de statine)

    Merci pour votre réponse

  5. @Marc :
    Bonjour,
    Ma remarque s’adressait à "Luxelle". Je suis entièrement d’accord avec le contenu de votre message!
    Cordialement

  6. @moi :

    URGENT de relire attentivement mes livres, vous avez la réponse !
    Amicalement

  7. @ccmiens :

    Bonjour

    Je trouve toujours très amusant les propos péremptoires et définitifs qui n’expriment que l’opinion ( que je respecte) de leur auteur et qui plus est, parle de dialogue impossible.
    Considérer des références diverses à consulter comme des "bréviaires" c’est en effet une opinion .
    Si je ne m’abuse les catéchumènes n’étudient qu’un seul ouvrage?

    Amicalement
    Marc

  8. Bonsoir Docteur

    la lecture de vos livres et l’écoute de vos interviews ne me laissent pas indifférente d’autant que j’avais déjà des doutes sur le traitement prescrit par mon DR pour 3g de cholestérol … sans facteur de risque :pas de surpoids, jamais de tabac et pas d’alcool ni boissons sucrées ni graisses animales et mes enfants jeune s médecins n’avaient pas la même lecture de mes résultats sanguins MAIS à écouter mon médecin traitant il avait l’air AFFOLE et m’a prescrit des statines mais moi je n’ai pas envie de les prendre et pour cause … qu’en pensez-vous 3g à 60 ans est-ce si dangereux?
    Merci

  9. Quant aux propos de "Luxelle" :

    "Amusant" (mieux vaut rire que pleurer !) de voir une personne qui défend les statines reprocher à Michel de Lorgeril de "séduire … par la peur" alors que le lobby anti-cholestérol pratique lui en permanence un véritable TERRORISME (sans doute parce que ses théories en ont bien besoin) : faut-il rappeler le ton de certaines publicités pour les statines (p. ex., l’étiquette au gros orteil du pied d’un cadavre à la morgue), le conditionnement débile d’autres publicités pour les stérols (p.ex., avec le monstre "cholestérol", sorte d’insecte géant, jaune et velu, vivant dans un arbre juste au dessus du barbecue et prêt à se jeter sur les convives – pub vue quotidiennement en Belgique) et les pressions continues du médecin lambda sur les personnes ayant "un peu trop de cholestérol", même lorsque ces personnes sont – comme moi – hautement intolérantes aux hypolipidémiants ?

    Ce conditionnement permanent est extrêmement puissant ! Si l’on n’y résiste pas, on court le risque d’entendre la nuit le cholestérol "se déposer dans les artères" …

    Que des "étudiants en médecine" ne soient pas un peu plus avancés que "Luxelle" quant à la question du cholestérol, des statines et de la propagande associée, voilà ce qui devrait faire peur ! Que ces médecins de demain aient des avis catégoriques sur des sujets dont manifestement ils ne savent RIEN, voilà encore ce qui devrait faire peur !

    J’ai déjà raconté sur ce site comment médecin traitant et cardiologue m’ont regardé me délabrer pendant 18 mois suite à la prise de statines (qui n’ont en rien empêché plusieurs accidents cardiaques majeurs) ; peu leur importait que je sois de plus en plus mal et que les effets des statines soient finalement plus invalidants que les séquelles des infarctus qu’elles n’avaient pas empêchés : tout allait pour le mieux PUISQUE MON TAUX DE CHOLESTEROL ETAIT DESORMAIS "BON" !

    Il a bien fallu, lorsque, ayant des difficultés à marcher, j’ai enfin compris ce qu’il se passait, que je prenne la situation en main et, oui, j’ai eu PEUR, mais du fait du conditionnement puissant que le lobby (la mafia ?) pharmaco-médical(e) fait peser sur le public. Au contraire, le blog, les livres et les articles scientifiques de Michel de Lorgeril (et de ses collègues qui l’approuvent) m’ont en fait aidé à me débarrasser de cette peur irrationnelle, largement subliminale (débarrasser de cette peur est d’ailleurs un des objectifs des livres en question).

    Que des "médecins" soient aveuglés au point de ne plus voir la souffrance évidente en face d’eux et assourdis au point de ne rien entendre d’un an de plaintes parce que des chiffres sur une analyse sanguine sont "bons", voilà ce qui devrait faire peur !

    Et je ne parle pas de ma confusion et détresse psychologique, persuadé que j’étais de souffrir uniquement des séquelles de mes accidents cardiaques (séquelles certes malheureusement bien réelles) et pas du tout des effets des statines ! Ni des doutes qui m’ont habité jusqu’il y a peu (mes problèmes sont-ils bien dus aux statines ?, ces problèmes resteront-ils permanents ?), puisque, au contraire de beaucoup, il m’a fallu quasi un an sans prise de statine pour commencer à ressentir un mieux (ce qui est quand même le cas d’au moins 7 % des intolérants, plus ceux chez qui ces problèmes restent chroniques – "Luxelle" n’a sans doute pas lu les publications scientifiques sur lesquelles, simple patient bien obligé de débrouiller sa situation, je me base ici ; au fait, qu’étudie-t-elle déjà, le marketing ou la médecine ?).

    Alors merci, Michel de Lorgeril, de nous aider à nous débarrasser de peurs absurdes, même si cela doit aussi nous effrayer quelque peu, mais à bon escient cette fois ! Les maladies cardio-vasculaires sont des maladies du mode de vie (pour la part que l’on peut influencer), le cholestérol est un témoin innocent et les statines ne sont donc plus qu’un poison forcément inutile (mais fort profitable pour certains).

    Et non, franchement, sur base de mon vécu personnel ces 29 derniers mois (qui explique assez ma longue réaction), pas de merci pour "Luxelle" qui n’a rien compris (si elle étudie la médecine) ou tout (si elle étudie le marketing pharmaco-médical).

    Jacques Evrard (Belgique).

  10. @Marc :
    Bonjour,
    Le débat n’est pas possible avec les catéchumènes ânonnant leur bréviaire.
    Amicalement

  11. Bonjour

    Je me pose la question de savoir si Luxelle a lu vos livres ou du moins les études qui tentent à prouver que les "statines" ne sont pas ce que les promoteurs en font.

    Il est clair qu’à voir sa réaction concernant la décision du tribunal concernant le scandale de l’hormone de croissance; elle n’a pas du beaucoup lire autre chose que les journaux sponsorisées par l’industrie pharmaceutique ( Michel, vous êtes sarcastique en parlant de lecture du Figaro)
    Pour ce sujet, je lui conseille donc de lire le lien suivant:
    http://www.rolandsimion.org/spip.ph

    Par ailleurs , elle serait bien inspirée de lire également :
    http://www.atoute.org/n/

    Mais aussi :
    http://www.formindep.org/
    http://docteurdu16.blogspot.com/

    En effet, avoir une vision critique cela s’apprend et la faculté ne forme pas à cela .
    Au contraire , elle inculque des croyances qu’il est souvent difficile de remettre en cause.

    Bien amicalement

    Marc

  12. @Luxelle :

    Chère jeune personne,
    Je vous laisse la parole car vous êtes le prototype des gens trompés, y compris par la Justice, car à l’époque nous savions très bien [et le Pr Montagnier l’a redit à la barre du Tribunal après avoir averti ces apprenti-sorciers] les dangers de cette méthode qui curieusement n’a atteint que les jeunes français …

    Mais étiez-vous née quand on injectait le virus du SIDA aux hémophiles ? Et ceux qui le faisaient savaient très bien [ou auraient dû savoir] qu’ils le faisaient et la plupart d’entre eux ont été relaxés …
    On ne peut pas mettre toute la Faculté en prison !

    Comme on relaxera les universitaires qui, encore en 2009, publiaient de magnifiques articles pour célébrer le Mediator* …

    Puis-je vous recommander de lire autre chose que les éditoriaux du Figaro pour vous instruire ?

    Bon, j’arrête là, ma patience a des limites, je ne suis pas votre professeur !

  13. Vous savez aussi bien que moi, docteur, que pour les hormones de croissance à l’époque on en savait rien du tout et on ne pouvait évidement pas prédire la survenue de la maladie de Creutzfeldt Jakob… Heureusement la justice est là pour le rappeler.
    Non mais j’ai du mal à comprendre votre position seul contre tous docteur alors que les satines sauvent d’innombrables personnes à travers le monde (et les études le prouvent).
    Vous savez aussi bien que moi qu’elles sont vitales pour les personnes atteintes de dyslipidémie congénitales …

    Enfin de toute façon quoi que je dise c’est votre blog et ici vous aurez forcement raison.

  14. @Luxelle :

    Chers visiteurs de ce Blog,
    J’ai mis en ligne, à titre d’illustration, ces deux messages de Luxelle, une charmante étudiante en médecine qui désespère de la réalité et préfère m’insulter plutôt que d’ouvrir les yeux !

    Même après la tragédie du Mediator*, la honte de notre communauté médicale [après le sang contaminé, l’hormone de croissance, les affaires des coxibs et bien d’autres] voilà une jeune personne qui me traite de paranoïaque, d’inventeur de complot, etc.
    Elle n’est probablement pas la seule dans nos facultés de médecine à vivre sur une autre Planète …
    De ce que je vois régulièrement, leurs enseignants aussi vivent dans un autre monde … 
    Ils forment les futurs prescripteurs de Mediator* ?
    Amusant de constater, chère Luxelle, que les mêmes qui vont, je l’espère, devoir répondre devant la Justice de leur rôle dans l’affaire du Mediator* sont EXACTEMENT les mêmes qui fanatiquement défendent les statines, en dépit du bon sens …
    Paranoïa ? Complot ?

    Le réveil sera dur pour les innocents !

  15. Je suis étudiante en médecine est voir que des médecins puissent faire ça me rend très triste.

  16. @image :

    Docteur De Lorgeril Michel,
    Avec tout le respect que je vous dois, je dois vous dire que vous êtes paranoïaque.

    "désinformation systématique orchestrée en France" ce sont des propos de ceux qui prônent la théorie du complot!

    Vous êtes dangereux. Et vous séduisez vos victimes par la peur, c’est grave !

  17. @image :

    Chère image,
    Que vous dire de plus que ce qui est écrit dans mon livre ?
    Le chiffre que vous citez de 50% est fantaisiste, donnez-moi votre source, s’il-vous-plaît, plutôt que "on" dit …
    Je sais que vous subissez une désinformation systématique orchestrée en France par les mêmes, exactement les mêmes, qui il y a peu défendaient le Mediator, et c’est vraiment facile à vérifier …
    Amicalement

  18. Bonjour,
    J’ai acheté votre livre ("Dites à votre médecin…"). Je ne l’ai pas encore lu, j’ai simplement parcouru les 2 chapitres qui parlent d’HF.
    Et je suis encore plus perdue…
    Mon mari ne veut pas prendre de statine, je veux bien le comprendre mais j’ai peur pour lui.
    On dit qu’un adulte avec une HF a 50% de risques d’avoir des complications cardiovasculaires à 50 ans, êtes vous d’accord avec ce chiffre ?
    J’ajoute que mon mari a presque toujours eu le fameux arc cornéen, comme sa mère (qui a 60 ans).
    Quant à notre fille, nous aurons à décider pour elle dans 4, 6 peut-être 10 ans.
    Les conséquences d’un mauvais choix peuvent être très graves, et ce que j’ai lu de votre livre ne m’a pas rassurée.

  19. @DeZ :

    Cher ami,
    Il n’y a pas aujourd’hui des pro- et des anti-de Lorgeril quoique ce soit très flatteur pour moi !
    Votre liste de médicaments est impressionnante et les effets secondaires que vous décrivez ne sont pas étonnants.
    On pourrait peut-être faire plus léger …
    Vu de loin, et ne connaissant pas votre cas je me garderai de tout jugement !
    Je puis dire toutefois qu’aucun de ceux de votre liste ne fait l’objet d’une désinformation comparable à celle que nous avons avec les statines …
    Amicalement

  20. Je suis tombé sur votre blog ( que je connaissais déjà) en passant par le THINCS.

    Peut-être devriez-vous faire des liens vers l’extérieur, pour montrer que vous n’êtes pas le seul chercheur à mettre en doute l’hypothèse lipidique et la "cholestérol-mania" ?

  21. Bonjour Docteur,
    Je me suis toujours dit que j’arreterai de fumer le jour ou j’y serai obligé, voila c’est chose faite. Un infarctus avec angioplastie et pose de 2 stents il y a 1 mois. Il faut dire qu’en plus du tabac depuis environ 50 ans, j’etais devenu un peu sedentaire.
    Depuis je fais 30 mn de marche/jour, mange et bois Mediterranneen, et je prends regulierement mes medicaments, (sauf statine bien sur).
    5mg/j Ramipril,
    50mg/j Metoprolol,
    75 mg/j Plavix,
    100 mg/j CardioAspirin et
    300 mg/j Ranitidine.
    Je ne sais si c’est ce cocktail, mais je me sens tres facilement fatigue, je dors enormement et il m’arrive d’eprouver quelques vertiges.
    Comment faire confiance a une prescription medicamenteuse aussi complexe quand on voit ce qui se passe avec les statines. Faut-il seulement esperer qu’il n’y a pas d’interets commerciaux a la clef pour certains medicaments pour faire confiance a cette prescription, et par la meme confiance au prescripteur ? Est il posssible que la cardiologie aujourd’hui et les problemes de sante qu’elle pose, se resume entre pro et anti Lorgeril ?
    Je trouve ca scandaleux, et incroyable !
    Bien que n’etant pas medecin j’ai decide de ne pas prendre un medicament, prescris par un medecin, parce que convaincu par un autre medecin que ce medicament (statine) est inutile voire nefaste a la santé, je trouve cela tres grave …

  22. @image :

    Les hypercholestérolémies familiales (HF) malignes se manifestent cliniquement très tôt dans la vie, sinon elles sont bénignes …
    Quand elles se manifestent, ce n’est pas sûr que la raison de cette manifestation soit le cholestérol élevé, car presque chaque molécule de cholestérol est associée à un autre lipide, un acide gras, et il y en a beaucoup de sortes avec des effets cliniques et biologiques très variables …

    Sur les vraies HF, les statines n’ont, par définition, pas d’effet significatif ni sur le niveau de cholestérol ni sur le risque d’infarctus …

    Le régime crétois ? Vous voulez dire méditerranéen ? Attention, c’est pas tout à fait la même chose !
    Parfait ? Vraiment ? Peut-être bien en effet puisque, si j’ai bien compris, votre époux n’est plus un ado et tout va bien jusqu’à présent !

    Amicalement

  23. Merci d’avoir publié mon commentaire.
    Les analyses génétiques sont en cours mais je crois que quand un enfant de 4 ans a plus de 3g/L il y a peu de doutes ? Mon mari lui-même a été dépisté pendant son enfance et sa mère, sa grand-mère, son arrière-grand-mère avaient toutes des taux très supérieurs aux normes (même si, je l’ai bien compris, vous contestez ces normes).
    J’ai dit quasiment parfaite, et ce n’est pas moi qui le dis mais un de vos confrères. Mon mari est plus ou moins au régime crétois depuis tout petit.

  24. @image :

    Chère madame, Le but de mes livres n’est pas de dire que la question du cholestérol est du business; on n’a pas besoin de moi pour ça …
    Mes livres visent à répondre aux questions médicales que vous vous posez, à juste raison.
    Il y faut plus d’une ou deux phrases dans un Blog [sinon, pourquoi écrire des livres ?], et je n’ai pas le temps d’en faire une synthèse trois fois par jour, pour séduire les charmantes visiteuses de ce Blog qui resteraient "sceptiques" …
    Décidément, il va falloir faire un petit effort, je ne peux le faire à votre place !
    Deux observations tout de même : 1) je vous trouve assez présomptueuse quand vous dites que votre nutrition est "parfaite" … 2) Reste à savoir s’il s’agit réellement d’une Hypercholestérolémie Familiale (?)
    J’en vois beaucoup qui n’en sont pas …
    Amicalement

  25. Bonjour,
    Mon commentaire n’a rien à voir avec le sujet de l’article et je vous prie de m’en excuser.
    J’ai découvert il y a peu l’hypercholestérolémie familiale dont souffre mon mari, et qu’il a transmise à un de nos enfants. Mon mari est réticent à prendre des statines. A sa place je le serais aussi, car il est en très bonne santé. Son (notre) régime alimentaire est quasiment parfait et il fait du sport régulièrement.
    Néanmoins, j’ai peur pour sa vie.
    A lire votre site, je serais tentée d’être rassurée. Mais vous ne présentez aucune explication sur la surmortalité liée à l’hypercholestérolémie familiale, ni aucune piste pour prévenir le danger.
    J’imagine que vous allez me répondre de lire votre livre. Comme quoi, le cholestérol c’est vraiment bon pour le business ! Mais avant de décider si je dois approfondir le sujet et donc lire votre livre, j’aimerais quand même avoir quelques éléments de réponse…
    Merci.

Comments are closed.

Merci d'avance, pour le 29 +1 eme commentaire.