LE LIVRE SUR LES 4000 MEDICAMENTS ET LE « DELIRE MEDICAMENTEUX »

Chacun a pu apprécier la virulence des réactions contre ce livre, par ailleurs fort utile pour le grand public à mon avis !

En principe, un bon médecin, de son côté, ne devrait pas y apprendre beaucoup pour sa pratique, mais comme il y a peu de « très bons médecins », nous pouvons tous y apprendre beaucoup … à condition de savoir vérifier ; et aussi « corriger » les erreurs ; car une telle somme documentaire comporte obligatoirement des erreurs et des raccourcis ; ce que j’ai toujours essayé d’éviter dans mes propres ouvrages en usant d’une stratégie simplissime :
1) rester exclusivement dans mon domaine de compétence;
2) rester exclusivement scientifique !

Les auteurs du livre sur les 4000 médicaments n’ont pas eu cette précaution (ce ne sont pas des scientifiques !) et ils s’exposent ainsi à la vindicte …

Il n’empêche que de façon globale leur remise en question de la folie médicamenteuse de l’époque est salutaire !

Certes, il y a du bon et du moins bon dans ce livre, ne pas oublier que les auteurs ont un certain âge et que certaines idées aujourd’hui « oubliées » ou « scandaleuses » étaient courantes il y a 30 ans quand eux-même avaient dans la trentaine-quarantaine ; je suis sûr que Even et Debré s’excuseraient de leurs propos ridicules à propos du surpoids ou des obèses …

Je n’ai pas encore eu le temps de lire ce livre en détails mais il est posé sur mon bureau et en le feuilletant j’y trouve beaucoup de choses intéressantes, mais qu’il faudra vérifier …
Donc pas de prosternation ni d’anathème, voyons voir !

Il faut le prendre comme un document utile, mais pas définitif … le peu que je connais des deux auteurs (outre qu’ils ne sont pas des vrais scientifiques)  est que certaines choses leur passent un peu au-dessus de la tête …
Et en plus ce sont des grandes gueules, on aime ou pas …

Mais finalement ils ont surtout réussi eux à secouer le cocotier, ce en quoi de mon côté j’avais échoué assez lamentablement jusqu’à récemment : qui parle de moi alors que mon premier livre sur l’innocence du cholestérol date de 2006 ?

Ils me font aussi penser à David Servan-Schreiber. Nous avions écrit des pages et des pages ; et des documents scientifiques super sur les oméga-3 (premier article dans le Lancet en 1994), sans que personne ne nous entende ; et tout soudain David publie un livre excellent et sympa (mais pas scientifique du tout) sur les oméga-3 et le baba au rhum s’enflamme … en 2004 … allez savoir !

Comme dit l’autre, « y a ceux qui sèment, et ceux qui récoltent » …

Je m’invite donc moi-même à faire un petit travail sur mon ego avant que d’autres ne m’y invitent gentiment …

71 réflexions au sujet de « LE LIVRE SUR LES 4000 MEDICAMENTS ET LE « DELIRE MEDICAMENTEUX » »

  1. Dionysos64

    Artères mammaires!!!, bien sur, je m’excuse pour mon erreur et merci pour votre réponse
    ps : j’ai lu tous vos livres (à part le numérique) et les fait circuler (en ce moment à ma dentiste qui à pu ainsi permettre l’arrêt de la statine que prenait sa mère avec de nombreux effets secondaires .

  2. Dionysos64

    La notion de prise d’anti-plaquettaires de façon transitoire après un triple pontage coronarien peut elle être quantifiée en temps : combien de mois ou d’années ?
    J’ai bien noté votre préférence pour le clopidogrel (plus omega 3) plutôt que l’aspirine, trouvée aussi dans vos livres.
    Merci

  3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Dionysos64 :

    Tout dépend du chirurgien … certains font des anastomoses (le lien entre le pontage et le vaisseau obstrué) "miraculeuses", d’autres sont plus médiocres … sans être forcément mauvais …

    C’est à eux, en fonction de leur taux ce complications, de décider quand on peut arrêter !

  4. JaBeau

    Bonjour à tous,
    Ph Even, 82 ans, a parlé haut et clair hier sur France Culture en affirmant que le cholestérol était innocent. (http://www.franceculture.fr/emissio…).
    Tenter de redresser la barre quand on va droit sur les écueils est un effort louable, mais qui expose au courroux des timoniers précédents.
    Ce sont eux qui ont fait des erreurs de jugement, le dire tout haut risque de ternir leur image, et ils peuvent se plaindre d’une atteinte à l’image de la profession médicale en empêchant du même coup de redresser la barre.
    Comment faire ?

  5. christ53

    Bonjour Docteur

    j’ai déjà échangé avec vous à 2 ou 3 reprises et la je reviens pour avoir une précision.
    je suis suivi pour une insuffisance rénale modéré depuis 3 ans maintenant .
    le professeur qui me suit dans le traitement qu’il m’a donné comportait des statines que j’ai arrêté depuis septembre 2012 après lecture de vos livres et lectures de vos échanges sur le forum.
    en avril 2012 on a trouvé chez moi une neuropathie axonale motrice distale symétrique des membres inférieurs assez marqué à l’EMG d’origine soit disant plurifactorielle pas uniquement l’insuffisance rénale mais également le syndrome métabolique. bon ok. seulement ces jours ci j’ai pu voir sur internet différents articles disant que les statines pouvaient être à l’origine de neuropathie. pouvez vous me le confirmer et pensez vous que l’arrêt des statines puisse inverser ce processus vais je voir une amélioration ou la dégradation va t »elle continuer ?

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : christ53

      Je confirme, hélas !
      Est-ce réversible ?
      J’espère ! Mais sans certitude ; car il y a à cet égard un vrai déni de la profession …
      Désolé !

          1. christ53
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            ah ok je comprends mieux, pourtant le résultat est la.
            demain je revois le professeur et il va se réjouir en voyant mon résultat sanguin mon cholestérol est passé de 3,56 à 6. 3 je vous l’avez dis que d’arrêter la statine vous jouerez des tours »
            3 jours avant la prise de sang je me suis lâché pour le repas d’anniversaire de mon petit fils est ce que cela a pu avoir une incidence ?

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : christ53

            Je suppose qu’il s’agit de mmol/L et pas de grammes par litre.
            Si c’est 6.3 mmol/L, c’est très en-dessous des valeurs considérées comme normales en 1995 dans les CHU Français (7.3)

  6. christ53

    en fait le chiffre que je vous donne est imprécis je vous donne tout
    cholesterol total 2,00g/l – HDL 0,33g/l – LDL cholesterol 1,39g/l _ rapport cholesterol total 6,06 – rapport LDL/HDL 4,22 – triglyceride 1,38g/l voila tous les chiffres

          1. AE
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Lire : http://www.amazon.fr/Overdiagnosed-Making-People-Pursuit-Health/dp/0807021997

            Il y apparait qu’il n’y a pas que pour le cholestérol qu’on déconne.
            Et encore, Welch ne va pas dans les détails des études , façon de Lorgeril.

            En Anglais mais il me semble qu’une traduction en Québecois soit en cours par Turcotte. Je dis Qébécois parce que les traductions de Hadler que j’ai lues sont très teintées et parfois difficiles (anglicismes +++) . Je n’oublie pas que c’est nous les gaulois qui avons un accent, et qui avons du mal avec le vrai français…
            Avec humilité

          2. christ53
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            ça y est j’ai rencontré le professeur, je lui ai parlé d’un article d’une revue neurologique qui vante les statines pour la guérison des maladies cardio vasculaire mais qui dit quand même qu’il y a un risque de toxicité qui peut altérer la gaine de la myéline
            http://www.em-consulte.com/article/105648/article/neuropathies-aux-statines-mythe-ou-realite%C2%A0
            il a eu un petit sourire en coin et puis c’est tout.
            Il a bien spécifié dans le compte rendu que j’avais stoppé le Tahor sans son accord après lecture de divers articles et que je ne voulais pas le reprendre.
            Effectivement ils sont dans le déni comme vous me le disiez, ça fait peur.
            je lui ai bien fait remarqué que les 1er symptômes étaient apparus juste après la prise du traitement, mais non c’est pas la statine.

  7. christ53

    bonjour Dr ;)

    je viens d’acheter votre livre « le pouvoir des omégas 3″ vous dites « le consensus actuel est que nous devrions consommer au moins 2g d’ALA par jour pour obtenir une protection significative.

    j’envisage donc de me supplémenter en oméga 3 huile de krill mais dans la notice il est indiqué ceci

    Adultes. Prendre une Licaps® deux fois par jour.
    Chaque Licaps® contient 500 mg d’huile de Krill, Euphausia superba.
    Pour un maximum d’efficacité, les Licaps® de krill doivent être consommées pendant le déjeuner et/ou le dîner, à raison d’une à deux Licaps® par jour.
    Comme les huiles de poissons, celle de krill doit être consommée avec vigilance par ceux qui prennent des anticoagulants.
    Attention : présence de produits dérivés de crustacés.

    Précautions : Ne pas dépasser la dose quotidienne recommandée. Ce produit est un supplément nutritionnel qui ne doit pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée. Ne pas laisser à la portée des jeunes enfants. Conserver à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité. Comme avec tout supplément nutritionnel, consultez un professionnel de santé avant de le consommer si vous êtes enceinte, allaitez ou si vous avez un problème de santé.

    ne pas dépasser la dose recommandée, on s’en moque ? je peux prendre 2g ?

    merci de votre réponse.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : christ53

      Que des bonnes questions !
      Mais attention : quand nous disons qu’il faut au minimum 2 grammes d’ALA par jour, c’est essentiellement sous forme d’aliments végétaux, car l’ALA (ou acide alpha-linolénique) est un oméga-3 végétal.
      Il n’y en a pas ou très peu dans le krill !
      Bien ! Si vous voulez de l’ALA de façon saine, il faut relire notre livre d’urgence !
      J’ai une autre réserve avec le krill : ce n’est pas un aliment « naturellement » consommé par une quelconque population, y compris historiquement, même par les eskimos ou les pêcheurs de baleine … J’attache beaucoup d’importance à ce genre de choses.
      Personnellement, je ne consommerai ni ne prescrirai de krill à qui que ce soit.
      Bon entendeur !

      1. christ53
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Merci Merci car j’allais faire 1 bêtise :(
        effectivement j’ai trouvé la réponse dans le livre que je n’avais pas lu jusqu’au bout.
        Donc si j’ai bien compris au programme de mon alimentation l’Huile de colza et l’ huile d’olive accompagneront désormais ma cuisine, surtout poisson gras comme le saumon, le maquereau etc
        ainsi que différents légumes, verts de préférences.
        si ça pouvait faire du bien aussi à ma SPA ça serait super.

        cordialement

Commentaires : page 6 sur 6« Plus anciens...«23456

Les commentaires sont fermés.