Le lobby anti-statine a encore frappé !

20180124_A
Ce n’est pas moi qui le dit évidemment ! J’ai même un peu l’impression que, sans que je sois nommément cité, cette diatribe infantile me soit adressée.
Que je sois, moi-même et mes innombrables confrères Européens et américains (certains présents dans le film d’ARTE), membres d’un “lobby” en dit long sur l’inversion des rôles que traduit ce texte. Il y a donc du lobbying, chers confrères ?
Ici s’étale sans pudeur la Société du Spectacle !
C’est signé par deux héroïques “défenseurs des causes perdues” (ci-dessous) et, à ce titre, ils ont droit à notre profond respect.
Et comme ils nous laissent leur adresse e-mail, sans doute pour que nous les félicitions, chacun de leurs admirateurs invisibles et inaudibles peut leur faire part de son admiration.
20180124_B
Je ne vais pas reprendre leurs raisonnements et arguments, c’est temps perdu tant ils sont connus, répétés, évidents et admis par toute la communauté cardiologique Européenne.
J’en ai moi-même, plus souvent qu’eux d’ailleurs (je me permets une petite pointe d’Ego), discuté ici et là. Et c’est donc avec une certaine fierté que je vois mes argumentaires enfin débattus par ces subtiles experts ; après qu’ils m’aient un peu négligé, les vilains !
Mettons-nous une seconde à leur place : voilà que tout soudain (ils étaient un peu “durs d’oreille” jusqu’à récemment), un grand média non commercial vient leur expliquer que depuis des décennies, ils racontent des bêtises
Dur à vivre ! Vraie souffrance !
Surtout pour leurs patients d’ailleurs qui découvrent que peut-être ils n’étaient pas aussi bien soignés qu’ils le pensaient…
Ils pourraient peut-être, nos deux astronautes Européens, se questionner ; se demander s’il ne serait pas temps pour eux de se faire expliquer quelques astuces et nuances qui auraient pu leur échapper au cours de leur longue carrière ?
Sauf que…
Sauf que, à avoir trop attendu, ils sont aujourd’hui prisonniers de leur attentisme, pris à leur propre piège. Changer maintenant, ce serait se renier !
il suffit de consulter leurs liens d’intérêt pour comprendre qu’ils ne peuvent plus faire marche arrière... Dur !
Comme disait Victor Hugo : “l’oeil sera dans la tombe…
 
 
 

106 Replies to “Le lobby anti-statine a encore frappé !”

  1. Bonjour M. Delorgeril,
    (Commentaire publicitaire pour une cure de V.D).
    “…En Belgique, il est toutefois difficile d’atteindre la dose journalière essentielle de vitamine D
    uniquement par l’alimentation et la lumière du soleil…”.
    Mon médecin souhaite que j’entame une cure de vitamine D en raison d’une carence révélée par une prise de sang. Il me conseille également de me rendre au soleil. Je l’informe que j’ai une maison de vacances en Toscane, je suis enseignant et donc j’y passe toutes les vacances légales, 15 jours à Pâques et surtout juillet, août, ou je m’expose énormément au soleil sans protection particulière.
    Mon alimentation est plutôt proche de vos conseils d’adopter une la diète méditerranéenne.
    Quelles seraient d’après vous les bonnes questions à se poser ?
    Merci de votre réponse,

    1. Malheureusement le taux de vitamine D dans le sang est un mauvais paramètre. Ne lui dites pas, le pauvre, il croit bien faire…
      Si vous vous ensoleillé régulièrement (torse et cuisse notamment), que vous prenez pas de statine et mangez du poisson deux fois par semaine, pas besoin de complément…
      Même pour un belge… Y en aussi dans les moules… Laissez les frittes et la bière à votre voisin…

  2. Bonjour docteur, bonjour à tous. Je n’avais pas encore vu sur votre chaîne YouTube les explications du dr Rehby à propos du cholestérol, c’est clair et bien fait. Faut voir les 3 volets. :
    1 Le choléstérol, l’ennemi public n°1 – YouTube
    Vidéo pour “https://youtu.be/Qk8Kwm5vCSA”▶ 2:49
    https://www.youtube.com/watch?v=Qk8Kwm5vCSA
    Merci dr J.M Rehby

  3. Bonsoir Monsieur de LORGERIL,
    Auriez-vous un point de vue (ou pas!) sur les compléments alimentaires décrits comme vasculo protecteurs (du type Ginkgo, Pycnogénol, extraits de feuille d’olivier, extraits d’ail, Chrysantellum Americanum …) et anti oxydants (du type extraits de Curcuma par ex) et visio protecteurs (du type Xanthine, lutéine etc) ??
    Merci !

    1. Tout est bon puisque tout ça est présent dans la diète méditerranéenne.
      Mais manger des aliments riches en tout ça n’est pas la même chose que manger en capsules ou en extraits.
      La structure de l’aliment est importante !
      Mais c’est probablement mieux que rien.

      1. Dans la DM on trouve beaucoup de choses c’est vrai, mais on ne mange pas la feuille d’olivier, ni de l’écorce de pin (pycnogénol), ni du Chrysantellum… Est-ce qu’on a un peu de “science” pour ces molécules habituellement non-alimentaires et réputées maintenant pour la protection capillaire, l’élasticité des vaisseaux, la lutte contre l’hypertension etc ? (car c’est cher !)

        1. Pas de bonne science avec la feuille ou l’écorce de l’olivier !
          On mange les olives, pas les feuilles, à ma connaissance.
          Pas fous les méditerranéens !

    2. Réponse à JENN et question à Dr De Lorgeril.
      Je voudrais rajouter à la question de Jenn, une autre , plus cibler.
      Moi aussi depuis plus d’un an, et suite à des selles noirs ( saignements ) sur 10 mois d’absorption d’aspirine avec mes dose de Clodiprogrel 75, j’ ai stoppé l’ aspirine depuis janvier 2018. Je ne prend que le Clopidogrel. Qui lui aussi occasionne des saignement . Mais quand mème moins corrosif que l ‘ aspirine . Mes selles sont revenues de couleur marron depuis février .Donc c’est Ok pour moi. Je prend régulièrement des jus de grenades et de betterave. j’ ai laissé de côté le Ginkgo Biloa, qui lui aussi est un fluidifiant. Cela faisait beaucoup. Je suis aussi soigné depuis 10 ans pour mon hypertension, qui vas bien entendu avec mon artériosclérose. Avec des médocs chimique. Je prend des infusions et décoction de feuilles d’olivier, d’aubépine et ail. Mais je n’ arrive pas à avoir de bons résultats comme les médocs chimiques.
      La question est : que je voudrais stopper aussi ce Clopidogrel. et le remplacer uniquement avec des trucs naturels. Le Clopidogrel est un anti agrégant plaquétaire; tous les,autres ingrédiants naturels sont que des fludifians. Alors, c’ est quoi le mieux ????
      Je dois signaler quand mème que l’épaisseur de mes sténoses de l’ aorte droite à diminuée de 20/100 en 6 mois. Suite à des contrôles Doppler de septembre 2016 et fevrier 2018, suite à mon régime particulier . Avec mes jus de grenade et betterave j’ ai fais des jeûnes de : deux fois 6 jours en septembre et novembre 2017 et je viens d’en terminer un de 12 jours le dimanche 4 mars 2018. J’ ai changé 5 fois de cardio en deux ans, tous voulaient me faire bouffer des statines. Il faudrait trouver un vaccin pour les faire changer d’avis. Pour ne pas attendre 20 ans que les recherches du capitaine de vaisseau De Lorgeril soit connus de tous .Amen ! ! ! Je vais ètres dans l’obligation de passer une petite annonce dans la presse local pour en trouver un bon .

      1. Ceci n’est pas une consultation.
        Pour répondre froidement et intelligemment à toutes vos questions, il faudrait que j’aie votre dossier clinique en mains, tout le dossier ; et que je vous pose pleins de questions…
        Vous viendrez me voir en consultation et on mettre tout ça à plat !

        1. Ok capitaine, heuuuu ! ! Amiral. Pourquoi pas vers avril ou mai ?
          en fonction de votre emplois du temps.
          A vous de fixer la date .

          1. Salut; Ouf, j’ ai réussi à vous retrouver sur votre blog afin de vous répondre.
            Pouvez vous me recevoir en mai ?
            Voir début juin.

  4. A entendre ce matin sur RMC info, encore un grand ponte en train d’expliquer qu’il fallait se faire dépister pour le cancer, que plus tôt on guérissait mieux…. Quand est-ce que toutes ces aneries vont s’arrêter ?
    Je post là même si ce n’est pas le sujet, mais on est toujours dans la même logique surdiagnostique qu’avec le reste.
    Pas le meilleur moyen d’entamer sa semaine!!

    1. Vous avez bien raison. On avait déjà parlé de ce sujet. A titre anecdotique, mon épouse a passé hier son deuxième IRM de contrôle pour le cancer du sein opéré il y a 17 ans, IRM “ouvert” car stress énorme en “tube”. Pas de changement d’il y a 7 ans mais toutes années c’est un stress énorme avec la “mamo” qui révèle toujours la même image : Un grande cicatrice interne avec l’ agrafe , mais comme la spécialiste y voit mal ( mais c’est toujours la même image) il FAUT ABSOLUMENT faire l’IRM. Pas marqueurs sanguins mais il faut quand même, et là aussi grand stress car le système informatique du labo vers le site net dédié ne fonctionnait pas ! Alors branle-bas-le-combat, téléphone vers le M.T, et là ouf, il n’y a rien. Mais entre temps, mon épouse a perdu “10 ans de sa vie” comme on dit en raison du stress! Inutile de vous dire que ce sera le dernier IRM qu’elle passera et elle espacera les mamos. Ce n ‘est vivable, le stress que tout cela engendre n’est plus supportable !!!
      Pour la soutenir je l’ai accompagnée en fauteuil roulant vu mon accident et à ce propos, cher MdL, mon chirurgien m’a dit verbalement que la biopsie qu’il avait réalisé sur mon tendon d’Achille vu ” qu’il n’avait jamais vu une rupture comme ça” a donné “Tendinite chronique”; me ferai confimer par mon M.T.
      Mais ça veut dire quoi? Je n’ai jamais eu de douleur tendineuses au tendons d’ Achille ( sauf un déchirure musculaire au mollet droit au bout de 2 ans de statines je crois) aucune tendinopathie des membres inférieurs, mais les épaules sont toujours sensibles au niveau de la coiffe des rotateurs malgré l’arrêt, ça passe si massages.
      Alors séquelles des statines même au bout de 5 ans d’arrêt ?

      1. Les ruptures de tendon d’Achille surviennent souvent à l’improviste sans signe avant-coureur ; les gens sont surpris… Je n’avais pas mal…
        Cela dit, dans certaines hyperlipoprotéinémies familiales, les tendons d’Achille s’épaississent de façon étonnante. Ça n’a rien à voir avec le risque cardiovasculaire mais on se demande pourquoi le tendon d’Achille est “concerné” par les lipides, vers le haut ou vers le bas (comme avec les statines)…

        1. Merci docteur; Mais ça ne m’avance pas. Comte tenu de ma stature j’ai toujours eu des attaches fines mais très solides ; Ex : jusqu’à l’âge de 35 ans environs, je dévalais en courant les éboulis dans nos collines Provençales, sans JAMAIS avoir eu ne serait-ce qu’un entorse à la cheville ou aux genoux.Je n’ais pas d’ hyperlipoprotéinémie, j’ai plutôt un cholestérol limite bas, mais j’ai pris des STATINES pendant 10 ans avec tous le effets secondaires abominables sur lesquels je me suis assez souvent ouvert ici. Mon entrainement physique me permettait jusqu’à présent de faire des semi squat à 140, voire 150 kgs et des répétions à la presse à jambes à 360 kgs y compris les mouvements pour les mollets.
          Il a fallu un chute et une mauvaise et très violente réception de la jambe et du pied gauche dans une position “d’ arrache” pour que cela arrive. Ce ne sont que mes épaules qui sont sensibles, pas le reste et en tous cas sans symptômes; il a fallu la biopsie du chirurgien pour savoir que j’avais une tendinite chronique. Alors merci les STATINES même au bout de 5 ans d’arrêt.
          Vous avez dit “silencieux”, j’ ajouterai ” sournois”. mrd.

        2. Et est-ce que ce tendon d’Achille épaissi dans ces cas-là, est plus fragile ? plus de ruptures ?
          Autre chose: quand sortira votre publication sur les HF ? et où la trouver ?

          1. Notre publication sur les HF est “en soumission” pour la 4ème fois.
            Nos résultats sont tellement paradoxaux (quoique indéniables : les chiffres sont lez chiffres) que les 3 précédents éditeurs ont rejeté l’article sans le soumettre à des arbitres…
            C’est un peu comme si vous disiez à un(e) Ministre de la santé que les vaccins ne servent à rien ou à pas grand chose. Que se passerait-il ?
            Vous seriez pris pour un fou ou une folle !
            On n’écouterait même pas la 1ère prémisse de votre raisonnement : direct à l’asile d’aliénés... en compagnie de Van Gogh, Rimbaud et autre Nerval…
            Cela dit, c’est un collègue suédois qui est charge du manuscrit et de sa publication ! Attendons la suite avec patience !

  5. C’est amusant si on veut mais une bonne partie de la semaine mes oreilles ont énormément acouphèné et il suffisait bizarrement que je me rapproche de ce blog pour que ça empire, vous y comprenez quelque chose?
    Bref.
    Comme j’aide mon gros “blaireau de base” de cousin à augmenter l’audience du meilleur blog de santé de la galaxie, j’ai dû me respirer sur ordre hier un bouquin qui ne m’intéressait pas, “Coktail toxique” de Barbara Demeneix (1), un nom de starlette de la série “Dallas” des années 80 donc voilà l’origine de mon inintérêt.
    J’aurais dû lire la “4 de couv” avant de déconner, la dame est Prof au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris (mon poste ultime de rêve c’est conservateur là-bas) mais en plus est elle est reconnue comme une spécialiste incontestée de la thyroïde et de ses maladies. Flûte, la bourde!
    Dans son bouquin formidable elle pose entre autres une question explosive, majeure, dévastatrice d’importance: Sommes-nous plus ou moins intelligents que nos arrière-grands-parents? si oui ou si non comment le prouver?
    Et elle le prouve la Formidable, c’est bien la première fois qu’une Barbara me fait tomber de ma chaise, cela voudrait-il dire que les prénoms n’auraient aucun rapport avec l’importance de ce qu’ils peuvent apporter au savoir du monde?
    Re-bref. Ne vous attendez surtout pas à ce que je vous dévoile les conclusions de Maâme Demeneix, son book vaut (impose) l’achat. En plus, une Barbara à l’AIMSIB, la classe pour nous, enfin un prénom vraiment distingué…
    NB Au Grand Simiono-couillu, une dédicace musicale pleine d’entrain qui explique que tout le monde a bien le droit de jouer au ballon…
    (1) Odile Jacob Ed.
    (2) https://www.youtube.com/watch?v=TT8e7i0ccLQ

      1. Moi non plus, d’autant qu’il y a quelques mois, souvenez-vous, je l’avais contacté pour tenter de la faire rejoindre l’AIMSIB . Elle n’avait pas le temps ni celui de vous lires sans doute, la problématique du Cholestérol ne semble pas l’ intéresser, alors pour ma part je me passerai de ses livres.

    1. barbara Demeneix est une grande chercheuse.. Suis en train de lire son livre précédent mais ça prend du temps parce que c’est technique.. Je pense que “cocktail toxique ” est écrit de façon à être lu par à peu près tout le monde ( enfi moi je l’ai pas lu ) Celui d’avant ” le cerveau endommagé” c’est comme lire “vaccinations , les vérités indésirables ” .. A LIRE ++ ; me souviens pas avoir appris tout ça à la fac de médecine…
      J’ai vu mme DEMENEIX plusieurs fois en colloque, elle est impressionnante. si vous vous souvenez le compte rendu dont j’avais donné le lien du colloque sur les maladies neurodéveloppementales , elle faisait partie des conférenciers..
      AU CRIIGEN, on connait bien son principal collaborateur Jean Baptiste FINI ( on a même essayé de le faire entrer au conseil scientifique ) ( et oui on a besoin de jeunes chercheurs ) , il travaillé sur les perturbateurs endocriniens également.
      en tous cas “LE CERVEAU ENDOMMAGE” c’est à lire ++

      1. Les perturbateurs endocriniens sont une calamité ; seuls les imbéciles en doutent…
        Mais je crains que ça ne soit qu’un facteur parmi d’autres : vaccins multiples et précoces + perturbateurs endocriniens + statines (après 40 ans) +
        C’est vrai que ça finit par faire beaucoup !
        Le problème est d’arriver à “englober” tout dans la même approche.
        C’est le but de l’AIMSIB !
        Un des enjeux pour l’AIMSIB est de ne pas s’enfermer dans une problématique unique.
        Merci de faire venir madame Demeneix à l’AIMSIB : elle nous aidera et on l’aidera…
        PS : merci de faire venir Chazournes à l’AIMSIB : il nous aidera et on l’aidera…

        1. A propos de l’idée de renvoyer les enfants sur la PMI , semblerait que ce soit condamnable d’après ce qu’en dit un des spécialiste juridique de la FMF il cite l’article 12 du code de la santé publique : Article 12 (article R.4127-12 du code de la santé publique)
          Le médecin doit apporter son concours à l’action entreprise par les autorités compétentes en vue de la protection de la santé et de l’éducation sanitaire. Il participe aux actions de vigilance sanitaire.
          La collecte, l’enregistrement, le traitement et la transmission d’informations nominatives ou indirectement nominatives sont autorisés dans les conditions prévues par la loi.
          On nous serre la corde au cou de plus en plus…..
          Visiblement mon collègue de la Réunion a dit qu’il assumerait après un autre avis juridique.
          Vais voir si ça le branche de nous rejoindre mais bon les médecins , ça se manie avec des circonvolutions ….. ça se braque vite ces bêtes là …
          Barbara Demeneix je n’y crois guère , elle est chercheuse pas militante même si ses recherches la mènent à médiatiser , informer etc…..

    1. Merci, c’est très intéressant.
      Certes, l’Experimental autoimmune encephalomyelitis de la souris est assez loin du contexte habituel de la SEP…

  6. Je suis membre AIMSIB depuis sa creation
    Maintenant, je suis aussi abonné a sa chaine youtube….
    Elle est tres bien !!!

  7. Yo Maître,
    Vous avez vu que le Pr Didier Raoult de Marseille vient de sortir un bouquin chez Lafon qui s’appelle “La vérité sur les vaccins”?
    Et que nous pendant ce temps-là on attend toujours le vôtre, entre parenthèses. Il est commencé, au moins :))))?
    Méfiez-vous quand même car à force de vivre dans l’ennui on pourrait risquer de le lire et vous voyez pas qu’on en sorte tous convaincu, le Gardasil c’est bien pour tous les sexes et la vaccination anti-grippale faut juste la réserver aux enfants?
    J’en passe et des plus régurgitantes mais dans cet océan de malaise tout d’un coup voilà que surgit une lame fatalement intelligente, “le DTP n’est plus utile en France”, p.147.
    En France! un formidable produit pour les autres alors? Allez voir.
    Mais dites, s’agissant de notre petite agacerie ordinale en cours, leur plaintounnette j’y pense, ça va pas les gêner au final pour nous traiter de révisionnistes complotistes et imbéciles isolés, ce renfort énorme?

    1. Le mien sortira en Mai ; c’est quasi sûr ! C’est demain…
      Mais cher ami, c’est compliqué et mérite de nombreuses vérifications…
      Et pas des déclarations péremptoires ministérielles…

      1. Et oui trop de science tue la science MDR
        Et tout vérifier ça prend du temps et de l’énergie!!
        Alors qu’il est si simple d’affirmer du haut de l’Olympe universitaire :
        “Les vaccins aucun danger!
        Les vaccins très étudiés !
        Les vaccins ont sauvé des millions de vies non des milliards!
        Les vaccins n’ont pas d’effets indésirables!
        Tout est prouvé!
        J’ai là toutes les études qui démontrent tout, où est mon dossier ??
        MERDRE je l’ai oublié sur mon bureau au ministère ou chez SANOFI PASTEUR
        Combien d’accidents avant d’avouer !!

        1. Et combien d’hésitations avant de se torcher le cul ?
          Mais dans les démocraties modernes, selon Hegel, l’état doit veiller à ce qu’il n’y ait plus ni gagnant ni perdant, ni maitre ni esclave…
          Et à la fin c’est le grand TOUT qui décide ; nous ne sommes que de fourmis… mais l’acide formique ça peur emmerder ceux qui hésitent à sortir des WC…
          Ah Bon Dieu, trop drôle aujourd’hui, mamie va se coucher …

    2. Extrait
      Être pro ou anti-vaccin n’a pas de sens.
      La question à se poser est : quel vaccin est utile, pour qui, dans quelles circonstances ? Or, savez-vous que 3 des 11 vaccins désormais obligatoires en France sont obsolètes dans ce pays ? Que d’autres ne sont pas recommandés alors qu’ils préviennent des maladies graves ?
      “”Que le vaccin contre la grippe, peu efficace chez les personnes âgées, devrait être au contraire distribué aux enfants ?”” ?????????????????
      Quant à redouter les effets nocifs d’un vaccin, la seule attitude valable est d’évaluer le rapport risques/bénéfices pour choisir intelligemment, au lieu d’écouter les fabricants de peur comme ce fut le cas pour le vaccin contre l’hépatite B, aujourd’hui lavé de tout soupçon.
      C’est ce Professeur colérique qui avait incendié R. Gherardi au sujet de la soi disant Myofasciite
      (toxic Story)
      Aucune envie de lire ça!

  8. Bonsoir docteur, je me permets de vous poser une question en lien avec la diète méditerannéenne
    Que pensez vous de la consommation d ‘un seul repas par jour(le soir par exemple) à partir du moment ou celui ci est complet, conforme aux principes de la diète méditerannéenne et en adéquation avec nos besoins énergétiques?
    Désolé si ma question peut sembler saugrenue, mais souhaitant mettre en oeuvre un seul repas par jour (à titre d ‘expérimentation, pour diverses raisons), j’aimerais savoir quel est votre point de vue à propos de cette idée
    cordialement

      1. Bonjour docteur. Comme, par la force de mon accident qui me laisse du temps, j’ai regardé les liens scientifiques concernant le jeûne que je pratique de temps en temps, soit total de quelques jours, soit partiel. Ca fonctionne pour moi, une petite restriction calorique en ce moment ( supprimer autant que possible les glucides) me permet en ce moment de maîtriser mon indice glycémique qui avait bien augmenté dernièrement.
        Le lien ci-après concerne les recherches et traitements du docteur Andréa Michalsen de
        Charité Universitätsmedizin Berlin | Charité
        Institute for Social Medicine, Epidemiology and Health Economics
        Berlin
        Il s’agit d’une section du plus grand hôpital civil d’Europe qui pratique la médecine intégrative qui je crois me souvenir est l’objectif de la clinique que vous voulez créer :
        :https://www.researchgate.net/publication/7630240_Incorporation_of_Fasting_Therapy_in_an_Integrative_Medicine_Ward_Evaluation_of_Outcome_Safety_and_Effects_on_Lifestyle_Adherence_in_a_Large_Prospective_Cohort_Study
        Une liste de références :
        https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=jeune-th-references
        Une autre liste de références !
        http://chemindelasante.com/les-publications-scientifiques/
        Si cela peut vous servir et à @ manuel44000 et plus particulièrement pour lui :
        http://laroutedelaforme.fr/le-jeune-intermittent-par-jeremy-article-invite/

        1. C’est intéressant mais un peu “limite” au niveau scientifique…
          J’avoue que j’ai un peu de mal avec le jeûne…
          Désolé, j’aime manger ; et tous les jours… Et boire aussi…
          D’ailleurs, c’est l’heure du pastis !

          1. Moi aussi docteur, j’aime manger D.M améliorée. Mais, face à un pathologie comme le diabète D2, je n’ai pas trouvé d’autre moyen et un jeûne pratiqué intelligemment est , en tous cas pour moi, bénéfique; En réalité, c’est dans la tête, on croit que ça va être difficile, mais c’est plus facile que ce que l’on croit, quand on a un appétit comme le mien, ça permet de freiner facilement par la suite la grosse appétence … et ça n’empêche pas de boire un coup de temps en temps par la suite avec plaisir.
            Expérience personnelle sans conflits d’intérêts.

        2. Le jeûne concerne les personnes en surpoids, les personnes en surpoids sont sujettes à 50 maladies supplémentaires, c’est donc 1 pb de santé public, mais qui curieusement ne mobilise pas (voire démobilise) la classe médicale, et bine + grave que les vaccins. Voilà l’état des lieux en France :
          | Le nombre d’obèses a plus que doublé dans 73 pays du monde depuis 1980, entraînant un fort accroissement de maladies liées au surpoids comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et certains cancers. L’alerte est donnée dans une vaste étude publiée dans la revue médicale New England Journal of Medicine. Les résultats de cette étude, qui englobe 195 pays et territoires, montrent «une crise grandissante et inquiétante de santé publique au niveau mondial», soulignent les auteurs.
          En France… en 2015, plus d’un homme adulte sur deux était en surpoids ou obèse (54%), contre 44% des femmes. L’obésité seule concernait 17% des adultes français. Le risque d’être en surpoids augmente avec l’âge, surtout chez les messieurs: c’est le cas de 7 hommes sur 10 chez les 55-74 ans. Quel que soit le sexe, le risque d’être obèse double entre la trentaine et la soixantaine. ]
          Pour tenter d’en sortir le jeûne (méthode expliquée dans le post d’Inox) est une issue. Le principe est d’apprendre à résister à “l’appel de la faim”, et une fois qu’on en a pris l’habitude (==> très plaisante sensation de liberté et légèreté), on la garde.

          1. Bonsoir Phil,

            « Le jeûne concerne les personnes en surpoids, les personnes en surpoids sont sujettes à 50 maladies supplémentaires »

            « …fort accroissement de maladies liées au surpoids comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et certains cancers. »

            Cela voudrait donc dire que le diabète, les maladies cardio-vasculaires et ces cancers N’existent PAS chez les personnes NORMO-pondérales ?
            (dans ce cas on comprend bien que le jeûne ne soit d’aucun intérêt pour elles ! 😉 )
            Enfin pour ce qui est de la question de la faim, c’est un sujet un peu plus complexe que les quelques lignes que vous écrivez 😉
            Bon week-end méditerranéen !

          2. @Diététicienne :
            “Il y a 1 fort accroissement… ” veut dire qu’il y a 1 fort accroissement, et non que le surpoids est la cause unique. Cela semble facile à comprendre et difficile à nier sur le plan logique.
            Au sujet de la faim, car mon message est trop court pour être explicite : les personnes en surpoids sont – la plupart du temps – des personnes consommant + de calories que leur organisme n’en nécessite.
            L’organisme alors se règle sur cette surconsommation et EXIGE quotidiennement les calories habituelles, il faut obtempérer, la sensation de faim (surtout avec le sucre) est omniprésente
            Pour casser ce cercle vicieux (mon corps EXIGE + de calories qu’il n’en nécessite), je jeûne est une excellente méthode.
            Mais pour ce faire il faut outrepasser la sensation de faim (ne pas oublier que cela concerne les personnes en surpoids), chose bcp + facile qu’on ne le croit, autrement dit il ne faut pas obéir à son corps.
            Que cela brutalise la plupart des médecins et traumatise les diététiciens fait partie des obstacles connus à franchir…

          3. Perso j’aimerais comprendre en quoi le surpoids est une maladie?
            Ma mère, mon père, ma belle-mère étaient proches de l’obésité après la retraite.Ma mère est décédée à 94 ans, mon père à 96 ans et ma belle-mère de 96 ans est encore en vie…
            J’ai dû oublier de leur dire qu’ils étaient malades!..

          4. « L’organisme alors se règle sur cette surconsommation et EXIGE quotidiennement les calories habituelles, il faut obtempérer, la sensation de faim (surtout avec le sucre) est omniprésente »

            Ah oui ?
            Bizarre, ce n’est pas vraiment ce que je constate dans ma pratique depuis 12 ans…
            (ce que je constate bien plus souvent ce sont des personnes qui ne savent plus ce qu’est la sensation de faim et la confondent avec l’ envie de manger, la gourmandise, le fait de manger par habitude « parce que c’est l’heure », parce qu’on leur a toujours dit « qu’un sac vide ça ne tient pas debout », qu’on leur à toujours dit qu’il ne faut pas sauter de repas…)

            « autrement dit il ne faut pas obéir à son corps. »

            Merci pour ce sourire que vous m’avez fait esquisser… moi qui est si souvent l’impression de jouer le rôle de médiatrice entre la tête de mes patients et les messages que leur corps leur envoie… le corps humain, cette merveilleuse « machine » qui sait faire tant de choses (qu’on est bien incapable d’apprendre en cours de biochimie toutes les réactions qu’elle réalise…), et qui bien entendu peut aussi avoir des dysfonctionnements !
            Cela dit, je serais très curieuse de connaître les résultats à long terme de l’approche que vous recommandez (parce qu’il faut bien en sortir un jour du jeûne ! 😉 )

          5. à Phil je m’ m’intercale dans votre conversation ( y plus de répondre après) en voyant l’ironie des commentaires de @ Diététicienne . Sans doute n’a t’elle jamais lu le livre de Thierry de Lestrade “jeûne, nouvelle thérapie ?” ou les travaux du dr Andréas Michalsen que j’ai cité plus haut. Je vais juste mettre ici un abstract d’uné étude de l’intéressé et coll. à propos du jeûne et qui ne concerne pas les gros :
            Logo Complementary Medicine Research
            Original Article · Originalarbeit
            Kurzzeitiges therapeutisches Fasten in der Behandlung von chronischen Schmerz- und Erschöpfungssyndromen – Verträglichkeit und Nebenwirkungen mit und ohne begleitende Mineralstoffergänzung
            Michalsen A.a · Weidenhammer W.b · Melchart D.b · Langhorst J.a · Saha J.c · Dobos G.a
            Voici la traduction de l’abstract :
            abstrait
            Obtenir l’article
            PDF
            Connexion / Inscription
            Résumé de l’article original · Article original
            abstrait
            Jeûne thérapeutique à court terme dans le traitement de la douleur chronique et des syndromes de stress. Effets des suppléments minéraux sur les effets secondaires et arrière-plan du bien-être: Le jeûne Suivi par régime végétarien a montré pour être efficace dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, plus sur le jeûne est souvent utilisé comme traitement adjuvant de la douleur chronique et le stress / syndromes d’épuisement. Les données sur le bien-être et la fréquence des effets secondaires pendant le jeûne sont pour la plupart rétrospectives. Les suppléments minéraux sont souvent utilisés pour tenter de compenser l’acidose tissulaire induite par le jeûne et réduire les effets secondaires. Il y a seulement des données limitées qui supportent cette pratique. Objectif: Étudier les effets des suppléments minéraux administrés par voie orale sur les effets secondaires courants et le bien-être pendant le jeûne à court terme. Patients et méthodes: 209 patients hospitalisés consécutifs souffrant de syndromes chroniques de douleur / épuisement ont été recrutés. Dans une conception de l’étude non randomisée contrôlée tous les patients ont subi jeun (250 kcal; 3 l d’admission / liquide par jour) pendant 7 jours, sans en phase d’étude 1 (n = 103) et en phase d’étude 2 avec (n = 106) prescription concomitante de suppléments minéraux normalisés par voie orale (3 × 2 à 3 × 3 Bullrich’s Vital). Le poids, la pression artérielle et le pH urinaire ont été enregistrés quotidiennement. Le bien-être et l’humeur ainsi que les effets secondaires courants (c.-à-d. La fatigue, la faim, les brûlures d’estomac, les maux de tête) ont été évalués au moyen d’auto-évaluations normalisées. Résultats: Les caractéristiques initiales des 209 patients (âge moyen 54,7 ± 10,5 ans, 83,3% de femmes) étaient équilibrées. Les deux groupes ont montré une diminution de la tension artérielle induite par le jeûne, une légère diminution de l’humeur et du bien-être les jours 3 et 4 avec une augmentation consécutive et une faim modérée, c.-à-d. le soir. Les effets secondaires et la tolérabilité générale du jeûne ainsi que le bien-être et l’humeur n’étaient pas différents entre les groupes. Il n’y avait pas d’effets secondaires graves dans les deux groupes. Conclusions: Le jeûne à court terme chez les patients hospitalisés présentant des syndromes de douleur et de stress est sûr et bien toléré, les suppléments minéraux concomitants n’ont aucun avantage additif.
            © 2002 S. Karger GmbH,
            Ca démontre qu’on peut sortir du jeûne sans dommages.
            Voici qui il est : ( traduire par Google)
            http://naturheilkunde.immanuel.de/andreas-michalsen/
            Je finirais par dire que le jeûne est utile pour tous, maladies cardio vasculaires et cancers ( voir les travaux du Pr Valter Longo) sauf pour les anorexiques bien sûr …

          6. @Diététicienne, Inox, Md et aminevite : dsl, mais je n’avais pas vu ces messages, c’est Inox qui les a déterré…
            Seulement qques remarques personnelles qui n’ont rien de scientifique mais + basées sur du vécu :
            1) intégrez-vous le “facteur psy” dans les surpoids/obésité ? Les nutritionnistes – qui luttent contre cette MALADIE GRAVE toute leur vie – savent que les gros ne mangent pas parce qu’ils ont faim, mais “pour se mettre qque chose dans le bouche”, évidemment c’est pas glorieux, mieux vaut parler d’autre chose, mais c’est humain et NOUVEAU : c’est la 1ère fois, dans l’histoire de l’humanité, qu’on a de la bouffe à gogo et pour pas cher, voilà qui entraine un “changement de paradigme”, a t-on bien pris en compte cette dimension ? : A société nouvelle, maladie nouvelle !
            2) Commet on sort du jeûne ?
            Jamais : c’est une hygiène de vie, c’est comme si vous disiez, comment est-ce qu’on arrête le sport ? Si possible jamais, sauf maladie
            Le meilleur exemple est la pratique du jeûne 1 jour par semaine : bien stricte (sauf pour les contre-indications dont on a déjà parlé), il repose les boyaux fatigués (et pas seulement, les reins & Co aussi) , et le lendemain la frugalité est naturelle, les bienfaits s’étalent en fait sur 3 jours…
            Je répète (parce qu’il faut plusieurs fois sur le métier remettre son ouvrage) que ça s’adresse aux gros dans les sociétés riches, et que c’est une maladie nlle…
            Bonne route aux gras du bide (mais si vous, au fond, je vous ai vu)

          7. Cher Inox,
            ai-je remis en question les intérêts du jeun ?
            Je ne le crois pas…
            J’ai une vision de mon métier un peu plus large que “yaka”… en essayant de tenir compte des innombrables facteurs qui interviennent dans nos choix alimentaires de chacun (les côtés psychologique et sociaux en faisant bien évidemment partie !)
            « Un jour j’irai vivre en Théorie, parce qu’en Théorie, tout se passe bien. »

      2. bonsoir docteur merci pour la sincérité de votre réponse
        je pense que je vais essayer cette pratique .quels seraient toutefois selon vous,les incompatibilités éventuelles avec le régime méditérannéen , hors étude scientifique sérieuse à ce sujet,car cela semble vous laisser un peu circonspect?
        cordialement

    1. Les grands esprits se rencontrent (il est oncologue ce brésilien…) parfois ; mais généralement dans mon expérience près d’un comptoir plutôt que dans un Ministère ou une Préfecture…

  9. Bonjour Michel, encore un article plein de malice et d’informations utilisables dans ma pratique de médecin généraliste. Pour information, un patient dont les neveux et nièces terminent médecine sur La Rochelle semblent participer a cet élan pro cholesterol et anti statines (+ fibrates, ezetimibe). Cela réchauffe le coeur (qui va très bien avec tout ce cholesterol) et nous sommes donc a ma connaissance trois MG en France à exercer comme cela (ce lourd travail de lobbyiste anti statines!)
    J’ai aussi une question qui ne trouve pas réponse ni parmi la littérature ni parmi mes chers confrères spécialistes et je me permets de te demander ton avis. Pourquoi continue-t-on les AVK pour des patients régularisés par pacemaker qui n’ont pas de thrombus intra cardiaque (je ne comprends pas la démarche intellectuelle physiopath et n’ai trouvé aucune donnée scientifique). Autre question +/- relative, a-t-on évalué l’intérêt des relais AVK/héparine au moment des procédures, longs et difficiles a mettre en place dans nos déserts médicaux, au lieu d’un simple arret AVK et reprise en post opératoire. Finalement quand nos patients sont sous dosés sur leur INR, on ne sait jamais depuis combien de temps ils sont sous dosés, et nous ne mettons pas d’HBPM le temps qu’ils remontent….
    Je te souhaite un bon dimanche et te remercie pour tes éclaircissements, ou même d’autres confrères a même te me répondre.

    1. Merci de ta confiance.
      1ère question : “Pourquoi continue-t-on les AVK pour des patients régularisés par pacemaker ?
      Réponse : ce n’est pas le pacemaker qui remis le coeur en rythme sinusal (régulier en général) ; c’est une autre technique : choc électrique, fulguration, médicaments…
      Pourquoi les AVK encore ? Parce qu’ils craignent un retour (sans prévenir) de la fibrillation auriculaire et que ce retour se manifeste par un AVC. Ils n’ont pas trop confiance en ce rétablissement d’un rythme régulier car le processus en cause n’est pas aboli lui !
      2ème question : en principe, après choc ou fulguration, le patient est régulier ; pas besoin d’héparine… Mais c’est vrai que beaucoup de choses peuvent arriver… Tout peut se discuter…
      3ème question : effectivement on pourrait mettre sous héparine le temps que… Mais c’est très délicat, hors hôpital, avec risque hémorragique si AVK+ héparine ; certains le font d’autres non…

    2. Bonjour Pierre,
      Permettez-moi de vous répondre en commençant par un détail très important, l’INR cible après 70 ans.
      Qu’est ce que le sous-dosage d’un AVK ? Qui a dit qu’un INR à 1,8 mettait le patient à risque de caillot ?
      Je crois me souvenir que c’est un édito du BMJ de 1997 qui décréta que l’INR idéal devait se situer entre 2 et 3 sur la base d’observations comparant l’INR entre 1 et 2 avec INR entre 2 et 3, et INR entre 3 et 4 etc. En réalité l’anticoagulation est efficace à partir d’un INR à 1,7 et le risque hémorragique augmente à partir d’un INR à 2,3 (Références nombreuses).
      Oui le risque de FA augmente avec l’âge et le nombre de personnes âgées sous AVK doit augmenter.
      Oui le risque d’hémorragie doit être quasi-nul ce qui est le cas lorsque l’INR reste autour de 2.
      Et cerise sur le gâteau, un INR à 2 est d’une stabilité étonnante, avec 6 INR par an et une variation inférieure à 10% d’une fois sur l’autre, sous coumadine en tous cas.

  10. Bonjour Docteur,
    Je me permets de vous poser une petite question d’ordre diététique. Dans le cadre de la diète méditéranéenne, quelle quantité d’huile d’olive ou d’huile de colza conseillez-vous de consommer par jour?
    Cette question s’entend dans le cas où ces deux huiles sont les seules sources de graisses manufacturées, et pour une personne dont le poids est physiologique (70,5 kg pour 1,81m), qui fait du sport, qui suit vos conseils, etc.
    (Je n’ai pas trouvé la réponse dans vos livres)
    Je vous remercie beaucoup d’avance.

    1. Si mes livres répondent en disant que c’est variable ; la quantité totale de gras n’est pas un facteur discriminant de la diète méditerranéenne : si vous consommez moins d’huile, vous prendrez plus d’hydrates de carbone et vous reviendrez me poser la même question à leurs propos…
      Ça dépend de vos goûts, de la saison, de jours de sport ou de sédentarité ; bref, pas de règle du moment que ce sont ces deux huiles-là !

      1. Merci beaucoup pour votre réponse Docteur.
        Je me permets juste de vous poser un complément de question. Comme ces huiles font partie de la diète méditéranéenne (“la Méditerranée, c’est l’huile d’olive”….) , on ne peut pas non plus les exclure totalement de l’alimentation. Dit autrement, y a t-il une “quantité minimale” qu’il serait malgré tout conseillé de consommer (je parle de la limite basse).
        Je vous remercie beaucoup d’avance.

        1. Il ne faut pas exclure évidemment car il faut du gras dans votre alimentation, donc de l’huile d’olive…
          Tout ça est expliqué dans mes livres, notamment “Le nouveau régime Méditerranéen” ; vous devriez vous décider à le lire et pas faire semblant !
          Merci d’avance.

          1. Oui, “Le nouveau régime Méditerranéen” est un très bon livre, très complet, très fouillé; je le connais… je l’ai!
            Mais je n’ai pas trouvé cette petite info au milieu de votre étude très complète, très documentée, etc. J’ai dû rater la bonne page, ou alors être plongé dans une autre question; ou alors c’est une trop petite info. Par contre, on apprend beaucoup de choses très intéressantes, par exemple sur le régime d’Okinawa (le principe de limitation de l’apport calorique, directement applicable, là… Franchement, le chapitre est passionnant).
            Donc, si je me fais l’avocat du diable, et vous me pardonnerez, je vous dirais qu’ il faudra m’indiquer (de manière dérobée, sans que personne le sache) le bon numéro de la page, sinon vous allez être “assiégé” par les lecteurs.
            Je conseille aussi chaudement votre livre “Prévenir l’infarctus et l’accident vasculaire cérébral”, référence totale pour moi.
            D’ici là, je vous souhaite bon courage dans votre combat!

  11. Bonjour Docteur,
    Il faut que je vous raconte !
    Une personne de ma famille à qui on a posé un stent en novembre : je ne suis pas médecin, mais tout de même surprise par le traitement infligé :
    coumadine, aspirine, plavix ( et pas les plus petits dosages …) et devinez ! … atorvastatine ( 85 ans, le monsieur);
    si je me réfère à votre livre “prévenir l’infarctus”, je comprends que dans pareil cas il faut “taper fort”!
    mais là, en l’occurrence, j’ai la sensation qu’on a “tapé un peu fort”. D’ailleurs cette personne saigne chaque jour du nez, des gencives … elle doit tenir, paraît-il, jusqu’au 1er mars, ensuite on allégera quelque peu son traitement … évidemment aucune critique : le cardiologue est quelqu’un qu’on ne peut que respecter! …
    A moins d’une franche hémorragie, ce qui amènerait à une “révision”, j’espère que mon cousin ne tombera pas complètement anémié …
    Merci de m’avoir lue.

    1. C’est bizarre d’avoir associé “coumadine, aspirine, et plavix”…
      Il y a quelque chose de particulier dans ce dossier…
      Quant à la prescription d’atorvastatine après stenting (c’est-à-dire en prévention secondaire), elle est hors AMM…
      Mais vous savez le reste…
      Et vous savez aussi que l’espérance de vie dans notre pays désormais plafonne… avant qu’elle ne décline…
      Inéluctable !

      1. Un moment de détente pour rire:
        Le bon Pr DANCHIN donne dans la BD comique. Distribué par ASTRA ZENECA il raconte par une BD l’infarctus (Droit au coeur).
        Il explique qu’il faut tout faire pour protéger ses artères du cholestérol, que si le sucre est dangereux c’est parce qu’il ” a un effet irritant sur les artères et qu’ils laissent passer plus facilement le cholestérol vers l’intérieur de leur paroi”.
        Pourtant dit-il on peut faire un infarctus en ayant un cholestérol normal..
        c’est,” parce que les autres facteurs de risque rendent la paroi artérielle plus poreuse facilitant ainsi l’absorption du cholestérol qui circule dans le sang même quand les taux sanguins ne sont pas élevés.”
        Toinette: c’est le POUMON vous dis-je !
        Danchin fait un plagiat du Malade imaginaire.

          1. J’aimerais vous faire part cependant de mon pessimisme pour faire taire ces âneries.Beaucoup d’ouvrages sur les médecines naturelles parlent de plantes dont les bienfaits sont entre autres de faire “baisser le mauvais cholestérol”…
            Je vous disais il y a plus d’un an mes craintes de devoir ,comme pour l’amiante, attendre plus de 30 ans pour que les faits scientifiques soient officiellement reconnus.
            Si on prend comme point de départ votre 1er livre on devrait attendre jusqu’en 2037…

  12. Bonjour à tous,
    Je viens de découvrir une conférence que vous aviez commis en mars 2017 à Aix-les-Bains. Je l’ai trouvé excellente. Malheureusement cette video Youtube a été filmé sans que l’on voit les chartes en entiers. Y a t’il à votre connaissance une autre video filmé d’un meilleur angle de vue? Je trouve que cette conference est une des meilleures que j’ai vu.(a part le passage sur le canapé, humour)
    https://www.youtube.com/watch?v=e3puSt0Djfc

  13. Au fait’ ou en est notre ´ami ´ Thomas Moore, celui qui allait nous faire poussiere mordre?

  14. Il me semble que la seconde diffusion a eu plus d’impact que la premiere…

      1. Bonjour docteur. Je viens de regarder dans Télématin sur l’A2la journaliste Brigitte fanny Cohen qui, comme à son habitude, n’en perd pas une pour faire la promotion de la Doxa médicale, a présenté sa rubrique sur le jeûne et le cancer. Selon la cancérologue filmée dans l’hôpital Georges Pompidou ou elle se présente comme cancérologue, tout est faux en ce qui concerne le bénéfice du jeûne appliqué au cancer. Pour résumer : Les études sur les animaux ( souris etc…) ont montré que cela fonctionnait mais qu’on ne peut pas extrapoler sur l’homme car AUCUNE étude n’a démontré ces bénéficies puisqu’il n’y a eu aucune étude sur l’homme (!!!), donc selon elle ça ne fonctionne pas et c’est dangereux et pour les volontaires “malgré “pout” atteints de sarcopénie encore plus( ce qui me paraît évident, y a pas besoin d’être toubib pour le comprendre) . elle a passé toute les études en revue.
        Je suis allé voir sur le site de l’hôpital où elle travaille, elle est :
        “Charlotte Ngô
        Position actuelle
        MCU – PH
        Praticien Hospitalo-Universitaire, Chirurgie Cancérologique Gynécologique et du Sein, Hôpital Européen Georges Pompidou,
        Assistance Publique des Hôpitaux de Paris”.
        Elle est donc chirurgienne avant tout mais elle a fait des publication sur les médicaments…
        Sur la base de données ” Transparence Santé.gouv”, j’ai passé au scalpel et au microscope son nom et ceux de tous les médecins de son servie y compris le chef; Voici le résultat :
        “Les entreprises n’ont fourni aucune déclaration pour des professionnels de santé correspondant à vos critères de recherche.”
        Conclusion : Il est impossible que cette charmante chirurgienne senologue – cancérologue n’ai aucune conflits d’intérêts compte tenu des ses recherches comme d’ailleurs tous les membres de son service en outre, lorsqu’on a un planing aussi chargé que les chirurgiens, où a t-elle trouvé temps de faire sa « méta analyse » ?
        Alors, quand on dissimule ainsi ces renseignements on FERME SA GUEULE !!!

  15. Loin des vieux livres de grammaire,
    Écoutez comment un beau soir,
    Ma mère m’enseigna les mystères
    Du verbe être et du verbe avoir.
    Parmi mes meilleurs auxiliaires,
    Il est deux verbes originaux.
    Avoir et Être étaient deux frères
    Que j’ai connus dès le berceau.
    Bien qu’opposés de caractère,
    On pouvait les croire jumeaux,
    Tant leur histoire est singulière.
    Mais ces deux frères étaient rivaux.
    Ce qu’Avoir aurait voulu être
    Être voulait toujours l’avoir.
    À ne vouloir ni dieu ni maître,
    Le verbe Être s’est fait avoir.
    Son frère Avoir était en banque
    Et faisait un grand numéro,
    Alors qu’Être, toujours en manque.
    Souffrait beaucoup dans son ego.
    Pendant qu’Être apprenait à lire
    Et faisait ses humanités,
    De son côté sans rien lui dire
    Avoir apprenait à compter.
    Et il amassait des fortunes
    En avoirs, en liquidités,
    Pendant qu’Être, un peu dans la lune
    S’était laissé déposséder.
    Avoir était ostentatoire
    Lorsqu’il se montrait généreux,
    Être en revanche, et c’est notoire,
    Est bien souvent présomptueux.
    Avoir voyage en classe Affaires.
    Il met tous ses titres à l’abri.
    Alors qu’Être est plus débonnaire,
    Il ne gardera rien pour lui.
    Sa richesse est tout intérieure,
    Ce sont les choses de l’esprit.
    Le verbe Être est tout en pudeur,
    Et sa noblesse est à ce prix.
    Un jour à force de chimères
    Pour parvenir à un accord,
    Entre verbes ça peut se faire,
    Ils conjuguèrent leurs efforts.
    Et pour ne pas perdre la face
    Au milieu des mots rassemblés,
    Ils se sont répartis les tâches
    Pour enfin se réconcilier.
    Le verbe Avoir a besoin d’Être
    Parce qu’être, c’est exister.
    Le verbe Être a besoin d’avoirs
    Pour enrichir ses bons côtés.
    Et de palabres interminables
    En arguties alambiquées,
    Nos deux frères inséparables
    Ont pu être et avoir été.
    Oublie ton passé, qu’il soit simple ou composé,
    Participe à ton Présent pour que ton Futur soit Plus que Parfait…..
    Yves Duteil

  16. C’est celui qui dit qui y est…
    Ils ont dit “lobby”? Savent-ils que
    – le lobby du tabac s’est empressé d’expliquer que les crises cardiaques du président Eisenhower venaient de son alimentation “trop riche” et non du fait qu’il fumait ‘like a chimney’ ?
    – le lobby du sucre a réagi aussitôt en expliquant que les graisses étant plus de deux plus caloriques que le sucre, c’était le gras de son alimentation qui était coupable ? Le tuyau de l’évier se bouche par le gras et non par le sucre qui est soluble, images à l’appui !
    – le lobby des margariniers a réagi alors en accusant le gras d’origine animale d’être coupable, les graisses végétales étant toutes innocentes ?
    La puissance de communication d’un (vrai) lobby n’a égale que les sommes colossales de $ mises en jeu, source : Kearns CE & coll. Sugar Industry and Coronary Heart Disease Research. A Historical Analysis of Internal Industry Documents. JAMA Intern Med. 2016;176(11):1680-1685 “the industry sponsored a research program in the 1960s and 1970s that successfully cast doubt about the hazards of sucrose while promoting fat as the dietary culprit in CHD.”
    Qui a prononcé le mot ‘lobby’ ?

      1. Vous êtes durs avec tous ces bons docteurs et pour deux raisons:
        1/ difficile de changer sa pratique et dans sa tête quand depuis 35 ou 40 ans tout le monde dit le cholestérol est un tueur en série .
        2/ LA TROUILLE il y a des RECO alias recommandations et si mon patient qui a fait un infarctus récidive après l’arrêt de sa statine je pourrais être condamné pour ça donc problème médico-légal et en plus ça calme mes angoisses de moi petit docteur de quartier .
        Les professeurs et les graaaannnnds spécialistes y disent tous comme ça que faut prescrire des statines donc pas de risque je fais où on me dit de faire.
        Et dormez braves gens!!
        Bon vent matelots comme dit l’Amiral

          1. Je confirme.
            Un patient hier sous statine qui me demande mon avis.
            Je le lui donne sans me faire prier.
            Il me dit: “ah! vous pensez comme mon médecin traitant qui veut m’arrêter ma statine; je vais l’arrêter dès ce soir”
            Le vent tourne. Ca suffit pas mais c’est mieux que rien.

  17. En fait, je voulais poster cette poésie de Victor Hugo dans le sujet précédent, suite à votre commentaire.
    Bonne journée.

  18. Le lobby “anti-statine” frappe encore?!
    Misère mais c’est de pire en pire!… Ils sont terrifiants de bêtise.
    Hier j’ai eu un patient en consultation qui était désespéré car il ne supportait aucune statine. Il les a toutes essayées, effets secondaires assurés et du coup, son médecin les lui a arrêtées.
    Et bien il était navré!
    je lui ai dit qu’il avait de la chance de ne pas les supporter, ça lui évitait l’empoisonnement pernicieux dont sont victimes des milliers de personnes .
    Il avait vu le documentaire sur Arte mais n’avait manifestement rien compris.
    Enfin, rassurez-vous, ils ont trouvé autre chose: le lipanthyl, ouf!
    (2 cas récents de pancréatite aigue grave sous lipanthyl (et un autre cas sous statines…) dans mon service mais c’est pas grave, ça partait d’une bonne intention hein?)
    (d’ailleurs, le dernier cas de pancréatite aigue sous lipanthyl est toujours sous lipanthyl, ben oui, il a survécu, c’est qu’il est solide!)

  19. PS : comme on l’avait déjà noté à propos du “lobby anti-vaccins”, ici le terme est impropre, ce qui est quand même navrant de la part de scientifiques censés être rigoureux. Voici la définition du lobby :
    ” Un lobby est un groupe de pression. Il s’agit d’une organisation regroupant des intérêts communs à des institutions ou entreprises. Un lobby défend ses valeurs et intérêts auprès des décideurs politiques”
    Autrement dit un lobby défend des intérêts financiers, il n’y a donc pas plus de lobby anti-vaccins qu’anti-statines, puisque ici il ne s’agit pas de vendre mais de ne pas vendre

    1. Pourquoi des intérêts seraient forcément financiers? Il existe donc bien un groupe de pression pour défendre des valeurs (la vérité et l’honnêteté) et des intérêts communs (notre santé et notre sécurité sociale). Le terme de lobby anti statines ne me choque pas, ce qui me choque, c’est qu’ils osent encore la ramener au lieu de se terrer. Ceci dit, c’est inutile, puisque “L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn. »

      1. il est vrai qu’en théorie le lobby défend aussi des “valeurs”, mais dans la pratique ce sont la plupart du temps des gros soussous
        Aussi la connotation est-elle péjorative (quand on parle du “lobbying à Bruxelles”, on pense immanquablement corruption), c’est pourquoi je ne tiens pas à être assimilé à 1 lobbyiste

      1. Notre Société spectaculaire et marchande, comme disait tonton Guy à sa grande époque est une épouvantable accumulation de sales petits complots !
        Appelez ça “secret industriel”, “planification protégée”, “entente confidentielle”, ou autres choses ; telle est notre société et telles furent d’autres avant…
        Les imbéciles qui voient et se plaignent d’un insidieux “complotisme” gêner leurs petites “manœuvres discrètes” sont généralement des comploteurs…
        Le français moyen, je veux parler de la fourmilière, a très bien compris ça : ils complotent à propos de tout et de rien… sauf les crétins des Alpes comme… moi par exemple !

        1. Sourire…. prononcé!!
          Je pense qu’il y a des crétins dans les alpes mais j’ ai d’ énormes doutes vous concernant!
          ou bien alors: ” Je veux bien être un crétin comme vous.”
          Bonne continuation.

  20. visiblement en état de choc ils n’ont pas visionné la vidéo jusqu’au bout, sinon ils auraient vu que M.Dupagne foutait en l’air tout le raisonnement du “lobby”, en expliquant qu’après un infarctus, il fallait traiter le cholestérol. Le service public est courageux, mais pas trop

    1. Certes !
      Mais les voix furtives et contradictoires de fin de partie ont le grand avantage de montrer que ce lobby-là est peu “lobbyique” puisque, par définition, un lobbying ne se contredit pas lui-même…
      Quant au gentil Dupagne qui a rejoint le camp des liberticides, je n’ai pas besoin de vous faire un discours…
      Échevelé, livide au milieu des tempêtes…”

  21. La conscience
    Victor Hugo
    “Lorsque avec ses enfants vêtus de peaux de bêtes,
    Echevelé, livide au milieu des tempêtes,
    Caïn se fut enfui de devant Jéhovah,
    Comme le soir tombait, l’homme sombre arriva
    Au bas d’une montagne en une grande plaine ;
    Sa femme fatiguée et ses fils hors d’haleine
    Lui dirent : « Couchons-nous sur la terre, et dormons. »
    Caïn, ne dormant pas, songeait au pied des monts.
    Ayant levé la tête, au fond des cieux funèbres,
    Il vit un oeil, tout grand ouvert dans les ténèbres,
    Et qui le regardait dans l’ombre fixement.
    « Je suis trop près », dit-il avec un tremblement.
    Il réveilla ses fils dormant, sa femme lasse,
    Et se remit à fuir sinistre dans l’espace.
    Il marcha trente jours, il marcha trente nuits.
    Il allait, muet, pâle et frémissant aux bruits,
    Furtif, sans regarder derrière lui, sans trêve,
    Sans repos, sans sommeil; il atteignit la grève
    Des mers dans le pays qui fut depuis Assur.
    « Arrêtons-nous, dit-il, car cet asile est sûr.
    Restons-y. Nous avons du monde atteint les bornes. »
    Et, comme il s’asseyait, il vit dans les cieux mornes
    L’oeil à la même place au fond de l’horizon.
    Alors il tressaillit en proie au noir frisson.
    « Cachez-moi ! » cria-t-il; et, le doigt sur la bouche,
    Tous ses fils regardaient trembler l’aïeul farouche.
    Caïn dit à Jabel, père de ceux qui vont
    Sous des tentes de poil dans le désert profond :
    « Etends de ce côté la toile de la tente. »
    Et l’on développa la muraille flottante ;
    Et, quand on l’eut fixée avec des poids de plomb :
    « Vous ne voyez plus rien ? » dit Tsilla, l’enfant blond,
    La fille de ses Fils, douce comme l’aurore ;
    Et Caïn répondit : « je vois cet oeil encore ! »
    Jubal, père de ceux qui passent dans les bourgs
    Soufflant dans des clairons et frappant des tambours,
    Cria : « je saurai bien construire une barrière. »
    Il fit un mur de bronze et mit Caïn derrière.
    Et Caïn dit « Cet oeil me regarde toujours! »
    Hénoch dit : « Il faut faire une enceinte de tours
    Si terrible, que rien ne puisse approcher d’elle.
    Bâtissons une ville avec sa citadelle,
    Bâtissons une ville, et nous la fermerons. »
    Alors Tubalcaïn, père des forgerons,
    Construisit une ville énorme et surhumaine.
    Pendant qu’il travaillait, ses frères, dans la plaine,
    Chassaient les fils d’Enos et les enfants de Seth ;
    Et l’on crevait les yeux à quiconque passait ;
    Et, le soir, on lançait des flèches aux étoiles.
    Le granit remplaça la tente aux murs de toiles,
    On lia chaque bloc avec des noeuds de fer,
    Et la ville semblait une ville d’enfer ;
    L’ombre des tours faisait la nuit dans les campagnes ;
    Ils donnèrent aux murs l’épaisseur des montagnes ;
    Sur la porte on grava : « Défense à Dieu d’entrer. »
    Quand ils eurent fini de clore et de murer,
    On mit l’aïeul au centre en une tour de pierre ;
    Et lui restait lugubre et hagard. « Ô mon père !
    L’oeil a-t-il disparu ? » dit en tremblant Tsilla.
    Et Caïn répondit : » Non, il est toujours là. »
    Alors il dit: « je veux habiter sous la terre
    Comme dans son sépulcre un homme solitaire ;
    Rien ne me verra plus, je ne verrai plus rien. »
    On fit donc une fosse, et Caïn dit « C’est bien ! »
    Puis il descendit seul sous cette voûte sombre.
    Quand il se fut assis sur sa chaise dans l’ombre
    Et qu’on eut sur son front fermé le souterrain,
    L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn.”
    Victor Hugo
    https://www.poetica.fr/poeme-49/victor-hugo-la-conscience/

  22. Un rapide coup d’oeil sur la base transparence santé concernant Francois Schiele, je n’ai fait que les deux premieres pages (qui sont très nombreuses) de sa fiche il y’en a deja pour plus de 10’000 euros d’invitations, transports, …

Comments are closed.