Sommes-nous efficaces ? Nos alertes servent-elles ?

 

Sachant que nous sommes de plus en plus nombreux à renâcler, tels des ânes bâtés reculant devant l’obscène carotte, et que nous sommes partout [encore plus sans doute en germanophonie et en anglophonie qu'en francophonie], la question est de savoir si nous nous agitons pour rien ou si nous avons quelque espoir d’être utiles.

Des collègues canadiens nous informent que nous progressons dans la bonne direction ; ce n’est pas une victoire totale mais nous avons arrêté l’ennemi, c’est déjà beaucoup.

1- les germaniques semblent très réticents à autoriser la mise sur le marché des nouveaux anti-PCSK9 (anticholestérol injectable).

C’est là : http://www.eurekalert.org/pub_releases/2016-02/ifqa-aih021716.php

Malgré l’enfumage dont nous sommes victimes [voir mon livre "L'Horrible vérité sur les médicaments anticholestérol"], via des médias spécialisés (les super grandes revues médicales comme le New England Journal of Medicine ou le Lancet), « on » ne semble pas vouloir tomber dans le panneau. Bravo amis allemands !

2- les américains viennent de refuser l’extension d’indication réclamée par l’industriel qui commercialise l’ézétimibe (une pseudo-statine qui empêche l’absorption du cholestérol alimentaire).

C’est là : http://www.pharmacytimes.com/product-news/fda-rejects-new-indication-for-zetia-and-vytorin

C’est d’autant plus impressionnant que quelques cardiologues renommés aux USA [avec leurs pitoyables relais en France ; j'ai donné des exemples dans mon livre sus-cité] se sont vraiment « acharnés » pour défendre cette cause.

Ces deux nouvelles sont importantes car elles sont liées. Ce qui est défendu dans les deux cas, c’est que plus le cholestérol est bas (ou abaissé par un médicament) et mieux c’est pour les patients.

Jusqu’à récemment, le principe du « plus c’est bas, mieux c’est » était accepté les yeux fermés par les Autorités. Ce n’est plus le cas !

Victoire !

Petite victoire !

Il faut continuer, surtout en France où il ne se passe rien ; sinon des attaques sournoises des minables défenseurs de ces théories absurdes contre les lanceurs d’alerte.

Nous avons lancé une pétition pour appeler les Autorités à saisir ces questions qui regardent des millions d’innocents en France.

Je vous le demande à nouveau : signez et faites signez cette pétition !

C’est là : http://petition.ipsn.eu/petition-danger-statines-cholesterol/index.php

Nous avançons mais ce n’est pas gagné.

A vous de jouer !

 

 

 

89 réflexions au sujet de « Sommes-nous efficaces ? Nos alertes servent-elles ? »

  1. Daniel BROGNAUX

    Dr.,
    Bonsoir, je viens de lire toutes vos interviews publiées sur le net. Je réponds à votre demande en vous informant de mon cas. Je suis âgé de 70 ans et viens de subir 4 pontages coronarien. Je suis resté
    15 jours en clinique avec un traitement médicaments de 40 mg de Lipitor, 0.25 mg de bisoprolol (habituel) et Loortan 50 mg (habiuel extra-systoles l’an dernier). A la sortie tout ok et ensuite mon médecin traitant a changé le Lipitor en Totalip à prendre vers 17 h. Et quelques jours plus tard vers 21 h. en me relevant de ma
    chaise un vertige important, je n’osais pas lâcher ma chaise. Le lendemain même heure de nouveau vertige mais moins fort. Ayant déjà vu, lu ou entendu quelque chose au sujet des statines et vu la répétion chronologique j’ai soupconné le médicament. Le lendemain je me suis abstenu de le prendre et… rien. Je suis retourné chez mon médecin et lui ai expliqué. En réponse il m’a dit qu’il changeait le médicament, car je devais absolument rester sous statines et il m’a prescrit du Crestor…. Premier soir
    rien, le lendemain vers 22 h. j’ai commencé une douleur dans le trapèze des épaules qui descendait progressivement sur la poitrine. J’étais mal, je passe une nuit blanche et constate une augmentation
    régulière de mes pulsations 80, 85,90 95. Je me suis rendu aux urgences et suis arrivé avec 109. J’ai eu la chance d’avoir une docteresse consenc.

    ieuse, électro, prise de sang, arrivée 8.00 retour 12.00 et résultat
    prise de sang glucémie 182, elle a retourné en arrière dans mes analyses et je n’avais jamais eu un tel taux. Elle a contacté mon cardiologue qui consultait à un autre hôpital et il a donné l’instruction d’arrêter
    le crestor. Tout est rentré dans l’ordre. Et je me sens comme un jeune homme!!! (opéré le 31.12.2015)
    Tout cela m’a évidemment amené à chercher la confirmation de mon soupçon et…..me voilà en train de vous écrire. On ne pourra jamais assez vous remerçier pour vos actions. Et inutile de vous dire que je suivrai votre combat. Vous n’êtes pas seul car comme j’ai le bonheur de lire l’allemand je suis allé consulter en Allemagne et je peux vous dire que la même opposition est présente.
    Dr. merçi une fois encore. Bien à vous.

  2. aminevite

    Quelques nouvelles du front:
    en consultation le message sur les effets indésirables passent, c’est bien mais…
    lorsque les médicaments sont supprimés la panique reste lorsque la cholestérolémie s’élève et le médecin généraliste en remet une couche: « vous avez vu maintenant votre taux!, vous n’êtes plus protégés, le danger va revenir »
    Je crains par conséquent un effet NOCEBO de l’arrêt des statines chez certains patients craintifs.
    Il faudrait faire des campagnes sur les BIENFAITS du cholestérol pour que la peur du loup disparaisse enfin car elle est TENACE +++

      1. aminevite
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Votre dernier livre contient les meilleures explications sur le rôle fondamental du cholestérol pour une bonne santé.Après l’avoir lu je me suis dis que seuls des fous ont pu avoir l’idée de s’attaquer au cholestérol !..

        1. MARCEL
          En réponse à : aminevite

          Des fous dites vous ? Hélas non. Ces fous là savent parfaitement ce qu’ ils font. On en voit certains exemplaires se pavaner en liberté sur les écrans de télé. Encore que ces fous sont aussi des criminels. S ‘ il est avéré que la baisse du cholestérol diminue l’ espérance de vie sans apporter le moindre bénéfice en contrepartie on serait en présence de quelque chose de monstrueux que je n’ ose pas qualifier. Vite de la bonne science !

  3. Guillaume

    Bonjour Docteur,

    Je voudrais savoir si une supplémentation en omégas 3, dans le cadre d’un régime crétois (même si elle n’est pas utile, donc, et éventuellement comprise comme une sorte « d’excés d’oméga 3″) pourrait avoir une influence quelconque (favorable ou défavorable) sur la prévention du diabète.

    Merci beaucoup d’avance.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Guillaume

      Sur la prévention du type 2 ? Certainement !
      Mais nous n’avons pas, à ma connaissance, d’études sous forme de suppléments (comprimés) ; quoique ça reste à vérifier…
      Mais je n’ai pas le temps ces jours-ci. Si vous ne trouvez rien , dites-moi, je chercherai avec vous.
      Bon vent, matelot

      1. Inoxydable
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonsoir Docteur et Guillaume : Cet article de la Nutrition.fr apporte quelques réponses et à la fin en copiant les références on ouvre un lien dans un autre onglet…
        Les oméga-3 – Des oméga-3 contre l’obésité et le diabète
        http://www.lanutrition.fr › … › Les oméga-3
        J’ai vu ça notamment :
        John Libbey Eurotext – Médecine thérapeutique …
        http://www.jle.com › Journals › Médecine thérapeutique
        La supplémentation semble avoir du bon, surtout si on n’aime pas se gaver de poisson…

  4. yeam

    J’ai écouté une émission de 02/2016 sur France Culture traitant de l’athérosclérose, avec un chirurgien
    vasculaire (hôpital Créteil 94): en ce qui concerne la prévention
    - pas de statine, très bien! les temps changent?
    - de l’exercice physique, pas mal!
    - aucun propos sur la diète méditerranéenne, dommage……..

    B.on courage

  5. Guillaume

    Merci pour votre réponse Docteur, je vais essayer de me documenter un peu sur le sujet.

  6. mmaz

    Cher MdL
    Je viens de recevoir un courrier d’hépato-gastro-entérologie du CHU ANGERS pour un patient porteur de cholangite non spécifique,associé à une cholestase éventuellement lié à la MERTFORMINE (patient DNID) un prurit qui se prolonge depuis qq mois.
    Le confrère me signal que la molécule BEZOFIBRATE400 pourrait être efficace dans les cholestases (selon des essais thérapeutiques dans ce sens!!!!),et j’avais dit au patient que ce médicament était toxique, et le confrère de répondre « il n’y a pas d’argument pour penser que ce médicament soit plus toxique sur son foie que de ne rien faire » .
    Amélioration des symptômes avec association au DELURSAN (acide biliaire)
    Quel est votre opinion?
    Cordialement

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : mmaz

      Merci de votre confiance.
      Vous me demandez un avis sur une question qui n’est pas de ma spécialité.
      Je ne connais pas l’évolution d’une pathologie hépatique due à la metformine ; si on arrête ce traitement. Pronostic spontané ? Bon ou pas bon ?
      J’avoue également ne pas connaitre l’efficacité réelle de l’Acide urso-désoxycholique et du bezafibrate dans ce contexte spécifique d’intoxication supposée à la metformine.
      Il n’y a pas de science solide, à mon avis derrière cette question.
      Mon réflexe est de faire confiance aux spécialistes mais après avoir eu un second avis et une discussion détaillée avec le patient et sa famille.
      Si vous êtes le médecin référant, c’est vous le responsable en dernier ressort, les « autres » ne sont que des consultants ; la médecine est un « métier à risque » ; c’est le plus beau des métiers ; bon courage !

      1. mmaz
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Merci de votre réponse toujours si claire et encourageante pour le médecin référent que je suis effectivement,la question était aussi de l’intérêt supposé ou réel du BEZAFIBRATE 400 dans cette indication plus que douteuse ,et sur une étude ci-jointe au billet ,qui pour le moins parait « un peu légère » si je vous suis bien depuis quelques temps.
        Encore merci pour votre temps si chargé en ce lancement d’AIMSIB, que je suis avec beaucoup d’attention, »bon vent matelot » dixit Cordialement

Commentaires : page 3 sur 3«123

Les commentaires sont fermés.