L’académie de médecine, le cholestérol et les statines : une pitoyable aventure !

académie 1

 

 

 

 

académie 2

Pour d’obscures raisons, quelques académiciens ont cru nécessaire de célébrer les médicaments anticholestérol, notamment les statines.

Ça rappelle quelques autres pitoyables aventures !

Par exemple, celle-là : https://www.youtube.com/watch?v=4MPhCBiEUL0

Prenez le temps d’apprécier. Le début du texte est délicieux  : « Oh! la pitoyable aventure! L’un ne veut mettre ses efforts qu’à composer, pour mes beaux yeux, des vers baroques, et l’autre, plus grotesque encore, de l’horloge n’a pu sortir rien qu’à mi-corps, avec son ventre empêtré de breloques... »

Des breloques ? Jolie formule pour désigner des liens d’intérêt !

Que les académiciens publient ces sornettes ne fait que confirmer tout le bien que nous pensons des académies en général ; au moins jusqu’au jour où je serai moi-même intronisé… oups !

Le plus drôle évidemment n’est pas dans le contenu du texte de ces malheureux, mais dans leur déclaration de conflits d’intérêt (ci-dessous) :

Acad 3

La façon dont les choses sont présentées est amusante aussi quoique mal visible, désolé.

Par exemple, un Pr Plouin (avant-dernière ligne) : déclare n’avoir aucun lien d’intérêt en relation avec le contenu de cet article.

Traduction libre : « il ne connait rien au sujet mais il cosigne pour faire plaisir à ses amis industriels qui l’ont rémunéré pour d’autres propagandes que celle des statines ».

Sont vraiment très drôles ces académiciens. Un dîner en ville (ou un autre pince-fesse rive gauche) en leur compagnie doit valoir la peine ; pas la peine d’apporter de quoi sniffer pour se tordre de rire… Oups !

Je laisse à chacun le plaisir d’apprécier. Avec de tels CV (sachant qu’ils ne disent que le quart des réalités et que, vu leurs âges canoniques, ils ont beaucoup oublié…), nous avons là une pépinière de futurs ministres ou, à défaut, de PDG de l’INSERM.

Il n’y a aucun commentaire à faire sur le contenu même du texte qui traduit à la fois une grande et pitoyable acculturation et surtout un déficit de méthodologie scientifique. Même aux USA, ils n’osent plus ; un stagiaire donne l’alerte avant publication…

Cela dit, vu l’âge moyen d’un académicien, il y a peu de chance que l’un d’entre eux ait conduit le moindre essai clinique comme investigateur principal et sans qu’un ingénieur de l’industrie ait tenu la main tremblante du signataire.

Bonne bise ce matin, pas de cumulus en vue. Bon vent, matelots !

 

 

 

 

 

 

 

 

88 réflexions au sujet de « L’académie de médecine, le cholestérol et les statines : une pitoyable aventure ! »

  1. Corentin

    Au sujet du sieur Cymes qui s’en est pris avec violence à la télé au pauvre vieux Professeur Joyeux dès l’annonce de l’annulation de sa radiation, l’Ordre des Médecins va-t-il sanctionner Michel Cymes ?

    En effet, je ne suis pas médecin mais j’ai lu que « le Code de Déontologie (code de bonne conduite) des médecins leur interdit formellement de s’en prendre publiquement à un confrère pour le dénigrer, ou raconter des bêtises à son sujet. Ils ont le devoir d’être « confraternels », c’est-à-dire de ne pas laver leur linge sale en public, et surtout pas à la télévision, et encore moins lors d’une attaque à sens unique où la victime n’a pas la possibilité de se défendre !!!

    Le Conseil national de l’Ordre, si prompt à intervenir, va-t-il sanctionner Michel Cymes pour atteinte au devoir de confraternité ?

    Ce serait logique, dans un monde qui tournerait rond. »

    Ça pourrait être drôle…

    Répondre
  2. akira

    Petard, maintenant le goal pour les diabetique serait entre 25 et 50 de LDL !!

    « In this high-risk population with low-density lipoprotein cholesterol [LDL-C] levels above 70 mg/dL, the guidelines suggest an LDL-C goal of around 55 mg/dL. These data suggest that moving that goal to 25–50 mg/dL would give a bigger absolute benefit in these patients [with diabetes] even though the relative risk remains constant, » explained Ray.
    https://www.medscape.com/viewarticle/898541

    Faut vendre la camelote !

    Répondre
    1. Idéfix
      En réponse à : akira

      J’ai un taux de LDL dans ces eaux-là (autour de 50 mg/dL), naturellement, sans prendre de statine. Je m’en suis aperçu en participant à un essai clinique en tant que volontaire sain. Je pensais que c’était une chance d’avoir un taux si faible. Je n’ai pas l’impression d’être en mauvaise santé. Qu’est ce qui est embêtant selon vous ? Le taux bas de cholestérol provoqué par les statines ou les statines en soi ?

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : Idéfix

        Les deux !
        Il serait urgent de lire notre précieux volume « L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol »…
        Mais nous avons beaucoup appris depuis la publication…

        Répondre
        1. dreamer
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Je souhaitais offrir un de vos livres sur les histoires de cholestérol à des proches. Avez-vous prévu des mises à jour ? Lequel recommanderiez-vous s’il ne fallait en retenir qu’un ?

          Merci

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : dreamer

            Tout dépend du lecteur.
            Si c’est quelqu’un de simple et peu lecteur, c’est « L’horrible vérité…  » qui lui parlera immédiatement.
            Si c’est un littéraire sceptique, le mieux écrit est « Dites à votre médecin que… » mais il doit être complété par « L’horrible vérité… » écrit 10 ans plus tard avec donc des actualisations…
            Si c’est un militant anti-statine ou pro-statine qui a besoin de méthodologie pour avancer, « Cholestérol, mensonge et… » fera l’affaire mais il faudra le compléter par « L’horrible vérité… » plus récent.
            Si c’est un anxieux qui a peur pour sa vie et veut du positif, c’est « Prévenir l’infarctus… » qui faut lui donner.

Commentaires : page 2 sur 2«12

Répondre à souris7 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.