Archives pour la catégorie Agriculture et aliments « bio »

Conférence (et plus si affinités…) à Grenoble le jeudi 1er décembre

 

Ce sera à 18:30 au Muséum d’Histoire Naturelle mais le seul fossile (ou squelette d’invertébré) qui sera sur la sellette pour la circonstance, ce sera moi !

J’espère que cet humour-là ne va pas déclencher des passions…

L’entrée du public vers l’Auditorium se fera rue des Dauphins (côté Rectorat).

Le sujet c’est la prévention des maladies chroniques ; je parlerai de « régime méditerranéen » et d’autres choses en fonction de la demande…

Si vous êtes dans le doute, professionnels de santé ou simple citoyen, c’est le moment de venir me jeter des œufs ou des tomates pourries [symboliquement, s'entend, car il faut nettoyer après...] ; à moins que n’ayez conservé quelque pudeur ou quelque aptitude au sens critique…

Moment de se défouler avant les fêtes !

A vous voir… pour échanger !

 

 

 

 

 

Conférence au Mans le 21 Mars

 

Je vous invite à me rejoindre à la Librairie THUARD, Le Mans Centre ville.

Lundi 21 Mars 2016 à 20:00.

Conférence sur « Le nouveau Régime Bio Méditerranéen ».

On pourra parler d’autres choses évidemment, une fois qu’on aura bu un verre…

Entrée gratuite pour les adhérents d’INFOVIE-BIO, 5€ pour les non-adhérents, tant pis pour eux, z’avez qu’à…

Pas beau ça ?

 

 

 

Rendez-vous du mois de Janvier 2016 dans ma région

 

Si vous avez envie de bavarder ; et à condition que vous apportiez un bon vin récréatif, on peut se retrouver :

- le 26 Janvier à la Bibliothèque Grand Pré de Meylan (c’est en France, près de la Mairie et du Collège des Buclos) à 20:00.

Sujet : La nouvelle diète méditerranéenne pour protéger sa santé ET la planète.

- le 28 Janvier à Die (au Sud de Grenoble) au Salon de l’Écologie au Quotidien à 17:00. Pas de panique. Certes, c’est plein d’écologistes vêtus de fourrures de bisons ; mais il y a une buvette où on devrait servir quelques breuvages revigorants. Attention : ébriété interdite ! Chez ces gens-là disait le grand Jacques, on boit modérément.

Sujet : La nouvelle diète méditerranéenne pour protéger sa santé ET la planète.

- le 30 Janvier à Claix (Sud de Grenoble) à la Mairie (je crois) vers 10:00 (attention c’est bien le matin, donc on est à jeun !). Je serai accompagné de Claude Aubert (un expert en agroécologie, un vrai ; ça ne rigole pas à Claix…) et ensemble nous parlerons des légumineuses ; les aspects nutritionnels et agricoles ; et ça c’est rigolo …

A bientôt

 

 

 

 

AGRICULTURE BIO ET MYCOTOXINES

 

Parmi les grands reproches faits à l’agriculture biologique par des adversaires incompétents mais très idéologues, il y aurait une plus grande concentration de mycotoxines dans les aliments Bio.

Les mycotoxines peuvent être méchantes, mieux vaut s’en passer.

Faute de fongicides (les chimiques qui tuent les champignons qui produisent les mycotoxines…), on aurait obligatoirement des mycotoxines. Bon !

Comme les bio n’utilisent pas de fongicides et autres poisons, au moins en principe, il est relativement rationnel de penser que les aliments Bio contiennent plus de mycotoxines que les aliments conventionnels.

J’espère avoir été clair, malgré le pastis. Je continue l’idée précédente.

Tout ceci est concevable ; à moins que les fermiers Bio, qui ont souvent un cerveau, disposent de techniques et méthodes pour se protéger des mycotoxines sans faire appel à la Chimie dévastatrice…

C’est donc une question très intéressante que celle-là !

Au vu de ma relative expertise sur ce sujet [voir notre livre sur "Le Nouveau régime méditerranéen"], on m’a demandé une sorte de rapport ; je passe les détails…

Il est préférable dans mon métier d’exposer les faits sur une base scientifique ; ce rapport n’était pas destiné à des français, vous avez compris, j’ai meilleure réputation ailleurs que chez nous ; « nul n’est prophète en s.. ».

Bref, me voilà (en plein débat sur les statines, donc plutôt occupé, ce qui me laisse peu de temps pour fréquenter les pistes de ski en Octobre…)  à arpenter les pentes arides de la bibliographie scientifique et la forêt vierge des bibliothèques universitaires ; merci Internet…

Résultat simplissime ;  tout le monde va comprendre même les experts de la Pitié-Salpêtrière, mes meilleurs amis télévisuels avec les présentateurs médicaux de la 5.

Que nous dit la littérature scientifique ?

# 56 références entre 1983 et 2014

# La majorité consacrée aux techniques utilisées pour mesurer les mycotoxines (je simplifie mais tout le monde peut vérifier…)

# 13 études comparaient les aliments bio avec des aliments conventionnels avec l’espoir de trouver plus de mycotoxines dans les premiers. Bon !

# 6 études ne montrent pas de différence. Zut alors !

# 6 études montrent moins de mycotoxines dans les aliments Bio. Merde alors !

# Finalement une étude (sur 13) rapporte un peu plus de mycotoxines dans les aliments Bio.

Tout le monde a compris ma seule conclusion possible en tant qu’observateur indépendant (les mycotoxines c’est pas mon truc) : contrairement aux idées reçues qui pullulent dans l’agriculture conventionnelle et les experts travaillant pour Monsanto [pour faire simple], l’agriculture biologique n’est pas contaminée par des mycotoxines selon des savants en Italie, Norvège, Allemagne…

Pire, en termes de mycotoxines, l’agriculture biologique est plus propre que la conventionnelle.

Non seulement, on a moins de contaminants chimiques avec le Bio , mais on a aussi moins de contaminants naturels type mycotoxines sécrétées par des champignons.

Bon Dieu ! Mangeons Bio. Urgent !

PS (pour rigoler un peu) : les statines naturelles (par exemple celles qu’on trouve dans la levure de riz rouge [poison ça, pas manger, même pas donner aux rats...] sont des sortes de mycotoxines. No comment !

 

 

 

 

 

Conférence à Lyon le vendredi 22 mai

J’ai oublié de prévenir ; j’ai un peu trop ces jours-ci…

Ça se passe dans le cadre des journées du 50ème anniversaire de la MTRL, une sympathique mutuelle de la région Rhône-Alpes.

J’ai 40 minutes pour parler du « Nouveau régime méditerranéen » après une introduction du grand Pr Henri Joyeux dont je partage bien des convictions.

Vous pouvez retrouver le programme sur Internet.

L’accès aux Journées est gratuit mais il faut s’inscrire ; c’est préférable je pense car ils attendent environ 300 personnes par jour.

Il y a aussi une exposition, mais je ne sais pas ce qu’il y a dans cette expo…

Ça se passe en plein centre de Lyon (accès facile par métro) à la Manufacture des Tabacs (sans rire…), amphithéâtre B, c’est aussi l’Université Jean Moulin Lyon 3… et ce n’est pas loin de l’Hôpital Édouard Herriot et du Centre International Anticancer de l’OMS.

Alors si vous n’avez rien à faire ce matin-là, passez nous dire bonjour !

 

 

 

JE SERAI A PARIS pour une conférence LE 22 MARS 2015 (Parc Floral à Vincennes) : 14h00

 

C’est à propos de notre livre sur le « Nouveau régime méditerranéen« .

C’est au salon « VIVRE AUTREMENT » au Parc Floral de Paris, Édition  numéro 28.

Dimanche 22 mars 14h00 ; si vous n’avez rien d’autre à faire après une petite sieste, on pourra se dire bonjour et éventuellement partager un verre…  « bio » bien sûr…

A dimanche !

Rendez-vous le 22 février à Eurexpo-Lyon

 

Nous serons au salon Primevère [Rencontres de l'alter-écologie) ce dimanche 22 février où nous avons été invités à donner une conférence [14:30, Salle jaune] ; ce peut être une occasion pour les rhônalpins de venir nous faire un petit coucou ; nous encourager, échanger et nous apprendre des trucs.

Je donnerai une conférence et je donnerai la parole au public ; on a du temps, c’est toujours bon à prendre ; même si ça n’est pas TF1…

A bientôt !

 

 

SORTIE DE NOTRE NOUVEAU LIVRE sur l’alimentation méditerranéenne

Janvier 2015 : nous publions un nouveau livre aux Éditions Terre Vivante (une maison d’édition pionnière dans la catégorie « livres écolos pratiques« ) avec le titre :

LE NOUVEAU RÉGIME MÉDITERRANÉEN   Pour protéger sa santé et la planète

Livre : Le nouveau régime méditerranéen

Ce ne fut pas facile ; car nous avons essayé de concilier plusieurs approches : celle consistant à expliquer qu’il est essentiel pour protéger sa santé d’adopter un « modèle alimentaire » et celle expliquant que les aliments proposés aujourd’hui à la majorité des consommateurs sont de pauvre qualité nutritionnelle et trop souvent « contaminés »…

En d’autres termes, il ne suffit plus de manger « méditerranéen » et il ne suffit pas de manger « bio »… Il faut les deux !

Et on peut faire encore mieux. C’est-à-dire plus que « bio » plus « méditerranéen » ; car dans ce contexte, 1 + 1 fait plus que 2 !

Sur une bonne base scientifique !

Ainsi donc, en plus de décrire le modèle alimentaire méditerranéen traditionnel, nous avons essayé (par l’analyse des groupes alimentaires, chapitre après chapitre) de montrer comment on pouvait adapter le modèle aux consommateurs et conditions d’existence modernes.

Ce faisant, nous espérons répondre à deux exigences : satisfaire les petits budgets et satisfaire nos légitimes questions environnementales !

Dit plus simplement, en protégeant notre santé, nous contribuons à protéger la planète !

Inutile de dire que nous attendons des réactions ; elles sont toutes les bienvenues, y compris les plus hostiles.

Nous pensons en effet que la crise sociétale que nous traversons [et les derniers évènements "Charlie" n'en sont probablement que les prémisses ; ou de petites escarmouches avant la grande bataille qui se prépare] requiert quelques réponses préliminaires et anticipations. Nos lecteurs constaterons qu’avant même les « évènements Charlie », nous parlions d’une nécessaire Révolution.

Ce dont je parle ici (escarmouches) n’a rien à voir avec les espèces de minables « guerre de religion » qui ne sont que des prétextes pour retarder les moments de verdict.

Et quand je parle de Révolution ce n’est pas de celle du type « Grand soir » évidemment ; mais « autre chose » que nous allons devoir inventer, pour sortir de l’ornière où nous sommes ; et tous ensemble ! Mais ça ne se fera pas tout seul, désolé, va falloir bouger ; et donc secouer (un peu) quelques gougeas et nantis qui se satisfont du statu quo.

Debout, jeunesses, sauvez-nous !