Rupture des stocks du vaccin antitétanique [délires vaccinologiques : saison 9]

 

Si vous aviez encore des doutes, maintenant vous le savez sans équivoque : la politique de santé dans notre beau pays démocratique est décidée aux plus hauts niveaux de l’industrie pharmaceutique (mondialisée). Car le business des produits de santé n’a pas de frontière…

Autrement dit, ceux qui parlent dans le poste ne sont que des marionnettes.

Nous venons d’apprendre en effet (ci-dessous via le site du Vidal), nous médecins de terrain, que désormais le vaccin antitétanique ne serait plus disponible pour faire consciencieusement notre travail au service de la population.

Quand on se blesse un peu sévèrement (plaies multiples, pénétrantes, sales, points de suture, bla bla, pas de détails…), le médecin a l’habitude (pour empêcher le tétanos) d’injecter des immunoglobulines humaines (GAMMATETANOS) et de faire un rappel de vaccination antitétanique. Classique. Je ne discute pas ça.

« Rupture de stock », nous dit-on !

Farce et attrape plutôt ; car il suffiraitt d’en produire ; depuis si longtemps, ils savent le faire, peut-on penser naïvement ! En fait, ils ne veulent plus ; mais ne veulent pas le dire…

Pourquoi ?

Il y a donc quelques résidus (des fonds de tiroir) accessibles aux établissements hospitaliers. Pourquoi eux et pas nous ?

Comme indiqué ci-dessus, le Laboratoire Sanofi Pasteur Europe [Europe donc : si vous aviez des doutes concernant l'existence de frontières nationales pour le business des produits de santé...] préconise un programme de mise à jour vaccinal par l’utilisation d’un vaccin trivalent [le fameux DTP en rupture de stock lui-même comme chacun sait...] ou tétravalent…

Ce n’est pas le Ministère ou des scientifiques ou des médecins qui préconisent, c’est le Laboratoire Sanofi Pasteur Europe… C’est comme ça. On ne peut pas faire autrement puisqu’il y a « rupture des stocks ». Madame la Ministre, exécution !

C’est pas très drôle !

Certes, avec une grande prudence et pour « se couvrir », le Laboratoire Sanofi Pasteur Europe fait référence aux recommandations d’un Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) qui s’inspire lui-même (vous jouez aux dominos ?) d’un Comité Technique des Vaccinations (CTV). On note que les membres de ce CTV semblent avoir soit une expertise scientifique « limitée » [une madame Dominique Abiteboul  par exemple avoue un total magistral de 7 médiocres articles (scientifiques ?) enregistrés dans la base internationale PubMed...] soit des liens avoués avec l’industrie [une madame Brigitte Autran reconnait avoir été "aidée" par les laboratoires JANSSEN-CILAG, BMS, Biovision  et MSD et avoir participé à de essais cliniques de SANOFI-PASTEUR...] ce qui en langage clair signifie « conflits d’intérêt » et donc abstention de principe à toute participation à des Comités de Santé Publique. En principe… Car dans ce petit monde, on fait beaucoup d’exceptions : moi, je ne suis pas « influençable » ; on connait cette musique !

Tout cela évidemment ne représente que ce l’on veut bien nous montrer…

Mais nous en déduisons illico : 1) le CTV est un comité « technique » et pas « scientifique » ; ça change tout  surtout quand on examine le CV des experts ; 2) l’expertise scientifique et médicale du CTV semble faible : 3) certains des membres du CTV ne sont pas libres, et indépendants de l’industrie des vaccins…

Vous parliez de « moralisation » de la vie publique ?

Qu’attend donc le palmipède national pour se « déchainer » ?

Allons un peu plus loin dans la lecture de ce subtile communiqué.

C’est là : https://eurekasante.vidal.fr/actualites/21801-vaccin-tetanique-pasteur-uniquement-disponible-a-l-hopital.html

Pour les paresseux, je fais une autre capture (ci-dessous) :

On note donc :

1) l’encouragement à vacciner contre la polio, la diphtérie et même la coqueluche en cas de plaies tétanigènes… sans qu’on puisse comprendre ce que la coqueluche et les autres viennent faire là… C’est comme ça, la Santé Publique vu par SANOFI c’est se protéger du tétanos grâce au vaccin contre la coqueluche. Pas de commentaire supplémentaire.

2) que les tétravalents (par exemple le REPEVAX de SANOFI PASTEUR) font l’objet de tensions. Pourquoi ? Est-ce l’annonce  d’une prochaine rupture de stock ?

Plus de monovalent antitétanique, plus de trivalent DTP et bientôt plus de tétravalent. Place nette à l’hexavalent ?

Examinons maintenant si ces belles histoires à dormir debout n’auraient pas d’autres explications ; commerciales par exemple ?

Voyons  ce REPEVAX de SANOFI.

Il y a vraiment beaucoup de choses (utiles ?)  dans une seule seringue, y compris de l’aluminium (mais en quantité inconnue sur la base de l’information du VIDAL) alors que le docteur veut seulement protéger son patient du tétanos…

Outre l’aluminium, on injecte donc beaucoup de choses bizarres qui n’ont aucune chance, dans la vraie vie naturelle de nos petits enfants (et autres familiers) d’être apportées toutes ensemble et par effraction transcutanée…

Et quatre protéines du bacille de la coqueluche injectées en intramusculaire alors que si nous étions exposés, ce serait par voie aérienne et non par injection !

Trois virus polio (certes « inactivés ») ensemble dans la même seringue ? Alors que si (par hasard) nous étions exposés à un virus polio vivant et sauvage, ce serait à un seul et par voie digestive et non par injection !

En plus, il semblerait que ce vaccin soit contrindiqué chez les moins de 3 ans ?

Pourquoi ? Toxique à 3 ans ? Pas toxique à 4 ans ? Et pour un sujet fragile (quel que soit la raison) pas toxique à 15 ou 25 ans ?

Ne serait-il pas plus prudent de se limiter au seul vaccin antitétanique lui-même qui, seul, semble utile (indispensable ?) chez cette personne blessée ?

Qui peut en décider (en son âme et conscience) si ce n’est le médecin traitant sur site ?

Même dose pour un enfant de 3 ans (autour de 13 à 15 kilos) et un adulte de 70, 80, 90 ou 100 kilos ?

Par voie intramusculaire mais pas dans la fesse ?

Bizarre tout ça ! Qu’est-ce qui n’est pas dit ?

Finalement, combien ça nous coûte ?

En ce mois de Juillet 2017, près de 30€ l’injection !

Combien coutait donc le vaccin antitétanique monovalent simple et classique ? C’est là !

Moins de 2€ !

Donc, 15 fois moins dispendieux !

Une telle différence s’expliquerait-elle par un exceptionnel service médical ?

Selon la Haute Autorité de Santé (je ne rentre pas dans les détails), ce merveilleux vaccin n’est qu’un « complément de gamme » sans aucune amélioration du service rendu (ci-dessous) :

Je traduis en langage clair : ce tétravalent est un produit exclusivement commercial maquillé en produit de santé pour être vendu (avec la complicité supposée de l’administration) 15 fois plus cher que le vaccin dont j’ai besoin pour ce patient spécifique.

C’est remboursé diront certains naïfs ! Dans ce cas, il s’agirait d’un détournement de fonds publics…

Restons calmes et objectifs : on pourrait bien sûr discuter allègrement et courtoisement de nombreux aspects de cette problématique.

Les vaccinalistes maximalistes pourraient, par exemple, se féliciter que nos patients (y compris les adultes) se blessent assez gravement pour avoir ainsi l’opportunité de leur administrer des rappels massifs de vaccins que d’autres (peut-être plus raisonnables et moins mercantiles) pourraient considérer inutiles, voire dangereux…

Pour aujourd’hui toutefois, mon principal message est autre.

Si j’ai pris cet exemple du tétanos (sans discuter l’efficacité ou l’utilité de ce vaccin…), c’est pour montrer que l’industrie a désormais la main sur la politique de santé publique !

C’est l’industriel qui décide de ce qui est disponible et donc faisable, indépendamment de toute considération médicale ou scientifique ; et même règlementaire !

Les marionnettes qui s’agitent à l’Assemblée Nationale, dans les Ministères et autres agences dites sanitaires exécutent ce que préconisent les industriels qui eux répondent aux préoccupations de leurs actionnaires.

Il est urgent de « couper le cordon ombilical » qui relie (nourrit) les administrations sanitaires au monde industriel et financier !

Quant aux marionnettes, Monsieur le Président, il est urgent de s’en défaire ; elles vont être (elles sont déjà) un grave préjudice pour votre politique de moralisation.

Qu’on se le dise !

 

 

 

 

 

 

 

97 réflexions au sujet de « Rupture des stocks du vaccin antitétanique [délires vaccinologiques : saison 9] »

  1. DR ISABELLE CHIVILO

    Ah on a eu tous les deux la même réflexion… je viens de mettre justement un mot sur facebook..
    Si on ne s’en doutait pas , les industriels sont au pouvoir…Donc pas de vaccin tétanique en ville mais à l’hopital il y a du stock… donc ils vont devoir continuer à en produire pour ces établissements , mais pas pour nous , en ville…Les REPEVAX ET BOOSTRIX étant « sous tension  » aussi, on va nous sortir un pentavalent ou un hexavalent pour les adultes….
    m’en vais aller poster ça sur la page des médecins – pigeons..pour le moment, ils ne m’ont pas encore virée.. ( Vincent a été bloqué lui ) .. il faut que je ruse pour publier sans trop les énerver pour éviter l’exclusion qui m’empêcherait de diffuser de l’info…( parce que , quand même, sur les 34 000 abonnés, ils sont peu nombreux à nous hurler dessus et certains commencent à lire …)

    Répondre
    1. Francoise
      En réponse à : DR ISABELLE CHIVILO

      Ouais, je crois qu’ils lisent en douce… la plupart des médecins-pigeons :-)
      Par contre, moi, on ne m’a pas acceptée…. alors que je n’avais même pas d’intention belliqueuse et aucune compétence non plus :-((((

      Répondre
  2. Minoque

    Rester calme et objectif ? R E V O L U T I O N est ce qui me vient tout de suite à l’esprit ! Pardon Rico… C’est immonde de nous manipuler ainsi ! Nos libertés vont s’amenuiser de jour en jour…
    Quant au cordon il y a des lustres qu’il aurait dû être coupé et même si Napoléon Jupiter pense qu’il faut des propos autres que du pipi de chat pour discourir à l’Assemblée Nationale je n’ai aucune illusion et aucune foi en sa politique de moralisation qui n’est peut-être pas, pour le coup, du pipi de chat mais qui ressemble bel et bien à un écran de fumée !
    Nous allons en baver, je le redis et j’aimerais bien, comme vous Amiral ? ne pas y croire …

    Répondre
    1. Inoxydable
      En réponse à : Minoque

      Entièrement de votre avis Minoque. J’ajoute que selon une vielle chronique de Henri Amouroux (ex Comp, de la libération) relevée en son temps dans le journal « Méridional » qui n’existe plus, j’avais retenu cette phrase désabusée sur l’honnête homme d’aujourd’hui :
      « être un parfait honnête homme aujourd’hui c’est être un parfait imbécile. »
      Sans vouloir le vexer, notre hôte est , à mon sens un parfait et vrai honnête homme à l’inverse de Napoléon IV/Jupiter qui lui est loin d’être un imbécile…

      Répondre
    2. aubepine
      En réponse à : Minoque

      Comme je suis de votre avis, Minoque !!
      Pris au piège et bien pris !…
      Dans le couloir : plus qu’à marcher …
      Pardon pour ce pessimisme.

      Répondre
      1. phil
        En réponse à : aubepine

        mais alors Aubépine, vous proposez quoi à la place ?

        (la Révolution = l’anarchie, ensuite on en revient au point de départ selon le 1er principe de physique : une révolution est 1 tour sur soi-même, et selon l’adage : il faut que tout change pour que rien ne change… )

        Moi je n’ai pas voté pour Napo (même qu’on m’a dit que c’était lâche) mais devant le sac de noeuds et les embrouilles du dictateur qui n’a pas de poil au menton, j’ai envie de venir à son secours. Sinon les Français – qui sont très intelligents – auront sa peau, mais après pour allez où ?

        Répondre
        1. Minoque
          En réponse à : phil

          Bouh ! Nous sommes bien en république depuis la revolution monarchique ! Bon ok il ne reste que les mots presque ! Mais d’autres combats il y en a eu pour celles et ceux qui ont œuvré dans la rue pour obtenir gain de cause même anecdotique !

          Et c’est le moment, il est grand temps même comme aurait dit Hessel de rentrer en résistance, de s’indigner ! Il n’y a que par la volonté du peuple que nous pourrons faire entendre notre aliénation à un pouvoir abusif et le plus souvent corrompu… sans violence c’est possible quand même !

          Sinon alors on croise les bras et on attend d’être un jour gouverné par un régime totalitaire comme ailleurs ! Pour nous faire taire on balance à tout va cet argument d’avoir une chance d’être en France, le pays des droits de l’homme…

          On peut aussi se poser la question grâce à qui et à quoi ?

          Répondre
          1. phil
            En réponse à : Minoque

            rassurez-vous Minoque, il est impossible de gouverner 1 pays qui a 365 marques de fromages, nous sommes donc dans le bordel le + absolu, passé, présent et à venir. Mais la magie dans tout ça, c’est que ce joyeux désordre, à l’instar de celui du cosmos qui part dans tous les sens, a sa cohésion interne et mène – quand même – quelque part. C’était notre minute d’optimisme quotidienne

    3. Roberto
      En réponse à : Minoque

      Plus que notre liberté c notre condition d’êtres libres qui est attaquée dans son âme et au coeur de sa chair

      Répondre
  3. Emilio

    Je voudrais insister sur ce document :

    http://www.gouvernement.fr/argumentaire/8-nouveaux-vaccins-obligatoires-pour-les-enfants-de-moins-de-2-ans

    Et le commentaire suivant :

    « Tous les ans, un rendez-vous sera instauré pour faire le point sur la vaccination en France. L’occasion d’analyser la progression de la couverture vaccinale, d’établir la situation épidémiologique du pays, ou encore la nécessité de faire évoluer la liste des vaccins obligatoires. »

    Donc oui, la santé publique est devenue l’otage des experts … conformément aux préconisations du rapport Fischer.

    Répondre
      1. Jean-Marc REHBY
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        J’ai une grosse tête mais je ne comprends pas vite et pas tout, comment qu’c'est k’ça fait qu’il saveteunt faire (c’est du ch’ti), des vaccins tetra penta hexa bientôt vous allez voir hepta puis octo valents et même rêvons un peu dodécavalents!!! et y sont pas foutus dans leurs labos ultra modernes d’en faire un tout bête tout riquiqui MONO hein MONO pourquoi siouplait? Amiral disez le me le !!

        Répondre
          1. Inoxydable
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Une bonne blague, un longue mais qui exprime tout :
            À propos de politique :
            « Un petit garçon demande à son père : « Papa c’est quoi la politique ? »
            Le père lui répond : « tu vois fiston c’est très simple je vais te donner un exemple ! ».
            Dans la famille, c’est moi qui apporte l’argent à la maison, donc je suis le capitalisme.
            Maman gère cet argent, donc elle est l’état.
            Grand père veille à ce que tout se passe bien ici, donc il est le syndicat.
            Notre domestique, elle est la classe ouvrière.
            Nous tous, n’avons qu’une seule préoccupation, ton bien être, par conséquent tu es le peuple.
            Ton petit frère qui est encore dans les langes, est lui l’avenir.

            As-tu compris mon fils ?

            L’enfant hésitant demande à son père s’il peut lui répondre le lendemain après une nuit de réflexion.

            Durant la nuit le petit garçon est réveillé par son petit frère qui a rempli ses langes et hurle épouvantablement. Comme il ne sait pas comment le calmer, il se rend dans la chambre de ses parents.
            Mais là il n’y a que sa mère, et elle est si profondément endormie, qu’il ne parvient pas à la réveiller.
            Ainsi il continue et va dans la chambre de la domestique, où son père justement s’amuse avec cette dernière, tandis que le grand-père les observe discrètement depuis la fenêtre. Tous sont tellement occupés que personnes ne remarque la présence de l’enfant au pied de leur lit.
            Le petit garçon décide donc de se recoucher bredouille.

            Le lendemain matin le père interroge son fils, s’il était à présent capable de lui expliquer avec ses propres mots ce qu’est la politique.
            Oui lui répond le fils : « Le capitalisme abuse de la classe ouvrière, et le syndicat l’observe sans rien dire, pendant que l’état dort. Le peuple est complètement ignoré, et l’avenir se trouve dans la mrd. »
            Tellement vrai!!!

  4. Barahj

    « encouragement à vacciner contre la polio, la diphtérie et même la coqueluche en cas de plaies tétanigènes… sans qu’on puisse comprendre ce que la coqueluche et les autres viennent faire là…  »

    Mais vous le comprenez quand même , c’est dans la logique si l’on admet (préalable nécessaire) qu’il est bon d’être à jour des vaccinations DTP et coqueluche (du moins, la coqueluche pour ceux jusqu’à 39 ans je sais plus pourquoi, notamment parents ou grand-parents ou professionnels au contact de jeunes enfants).

    Si l’on admet/accepte ce préalable il va de soi que l’individu non à jour pour la vaccination anatoxine tétanique n’est pas à jour pour DPcoq.

    Dans la plupart des services d’urgence ils font un petit prelevement au bout du doigt et un test rapide aux blessés pas surs d’etre à jour pour vérifier si leur taux d’anticorps est suffisant (on peut discuter)
    De ce fait ils font moins de revaccinations qu’avant.

    De plus depuis 2015 je crois on a allégé le rythme des rappels , un seul rappel à mi survie entre 25 et 65 ans au lieu de tous les 10 ans. Malgré les conflits d’intérêts !

    Après on reste à un rappel par 10 ans et dieu sait si les gens vivent longtemps maintenant grace :
    1- aux statines !
    2- à la diffusion de la diète méditerranéenne
    3- aux vaccins
    4- à l’abondance de nourriture saine et bon marché dans la grande distribution
    5- aux agents phytosanitaires en agriculture
    6- aucune des raisons citées
    7- toutes les raisons citées

    :-) Réponse en envoyant un SMS au 00-7-345 543 345 Tarif 8 cent de bitcoin

    Répondre
    1. Inoxydable
      En réponse à : Barahj

      Et on arrive à survivre à tout ça. Merci Docteur; Bon je n’ai plus eu de vaccin depuis des décennies, je viens de passer largement les 65 ans … Combien me reste t-il à vivre ?
      Le texte suivant n’est pas de moi et je n’ai pu joindre les photos. Sait pas faire.
      « Nos arrières grands parents n’avaient pas tout ça. Voila pourquoi ils étaient heureux !
      Pourquoi nos arrière-grands-parents se souviennent-ils autant de leur jeunesse ? Je suis même surpris qu’ils se souviennent de quoi que ce soit, d’ailleurs, avec ce qu’ils ingurgitaient ! 
       
      Un flacon d’Héroïne Bayer’s
      Entre les années 1890 et 1910 de l’héroïne était vendue comme substitut à la morphine avec comme argument qu’elle ne causait pas de dépendance… Elle a été aussi utilisée pour traiter les enfants souffrant de fortes toux.

      Qui veut du vin de Coca ?
      Le vin «Coca Wine» a été l’une des nombreuses variétés de vin à la cocaïne sur le marché. On disait à l’époque que ce vin rendait heureux et qu’il aurait été efficace comme traitement médicinal.

      Mariani Wine
      Mariani wine (1875) était la marque de vin de coca la plus populaire de cette époque. Le pape Léon XIII avait l’habitude de toujours en transporter une petite flacon sur lui. Il a même récompensé le fabricant d’une médaille d’or du  Vatican.

      Maltine
      Fabriqué par Maltine Manufacturing Company of New York. On suggérait que vous deviez en boire un plein verre après chaque repas et que les enfants ne devaient en prendre qu’un demi-verre.
       
      Le poids de la publicité :
      Un article promotionnel distribué par C.F. Boehringer & Soehne Mannheim, Allemagne.  Ils étaient fiers d’être le plus grand producteur de produits contenant de la quinine et de la cocaïne.
       
      L’Opium pour soulager l’asthme :
      À une teneur de 40% en alcool plus 3 grammes d’opium par comprimé, ça ne guérissait pas vraiment, mais on s’en foutait un peu…
        
      Cocaïne en comprimés (1900)
      Tous les acteurs de théâtre, chanteurs, professeurs et prédicateurs ou curés se devaient d’en consommer pour offrir une performance maximale. Le remède était parfait pour adoucir la voix… Certains politiciens d’aujourd’hui continueraient-ils à en prendre ?
       
      Gouttes de Cocaïne pour maux de dents
      Très populaire pour les enfants en 1885. Non seulement elles soulageait la douleur, mais rendaient également les enfants très joyeux !
       
      Opium pour les nouveaux-nés
      Je suis convaincu que ça devait les faire dormir très profondément (pas seulement à cause de l’opium, mais aussi des 46% d’alcool) !
      Pas surprenant qu’on dise de cette époque que c’était le bon temps, du berceau à la tombe … En réalité, tout le monde était stone !
       
      Le Radium : la poule aux œufs d’or des années 1900
      La ‘radioactivité’ est une trouvaille de Marie Curie. Durant ses recherches elle comprend que les rayonnements émis par la pechblende ne proviennent pas que de l’uranium et que beaucoup d’autres éléments produisent naturellement des rayons, de manière plus ou moins intense.
      C’est en enquêtant sur la source de ce rayonnement que le couple Pierre et Marie Curie découvrent deux éléments particulièrement radioactifs le polonium et le radium.
      La découverte du radium et de ses propriétés (curatives, énergétiques, phosphorescentes…) a suscité durant l’entre-deux-guerres un engouement sans précédent. Le radium devient le symbole d’un avenir moderne et prometteur.
      La médecine, la cosmétique, la littérature ou le cinéma s’en emparent et le radium fait son apparition dans de nombreux objets du quotidien qui en vantent les mérites. Durant ces années folles du radium, on baigne dans la radioactivité et on en consomme à tout va.
      Les « fontaines à radium » vous permettent d’agrémenter vos bains de radium, certaines eaux minérales mettent en avant leur radioactivité censée garantir une bonne santé et promettent même la jeunesse éternelle ! Il fut un temps où l’on enveloppait les bébés dans de la layette enrichie au radium pour qu’ils aient bien chaud et leurs mères s’enduisaient le visage de crèmes de beauté «irradiantes» en buvant à la paille des sodas atomiques… Tout au long des années vingt, les médecins rédigeront à la chaîne des ordonnances de radium pour l’arthrite, la goutte, l’hypertension, la sciatique, le lumbago et le diabète. Une société new-yorkaise productrice d’eau minérale au radium prétendait même qu’elle comptait cent cinquante mille clients…
      Ouf, on l’a échappé belle ! »

      Les enfants n’en réchappaient pas : Santé enfant : les pubs qui feraient scandale aujourd’hui …
      http://www.parents.fr › Enfant › Santé

      Aujourd’hui on a les vaccins multivalents…dont personne ne sait les effets secondaires à plus ou moins long terme!!!
      On n’arrête pas le progrès !

      Répondre
  5. Francoise

    Merci Dr MdeL !

    Encore si instructif et clair et toujours des éléments nouveaux, dans le même sens….. évidemment.
    Très bien que les médecins décident en leur âme et conscience. Là aussi, va falloir couper quelques cordons ombilicaux… entre la plupart des médecins et … je ne sais pas trop qui ou quoi d’ailleurs…?
    Je veux dire : encore faut-il que les médecins soient/deviennent raisonnables, eux aussi…

    Anecdote personnelle…

    Un jour, il y a très longtemps, j’ai coupé le bout de mon doigt avec un massicot ; oh assez légèrement, presque délicatement ; à peine visible, presque jolie, la cicatrice qui en reste!… Enfin, sur le moment, c’était quand même assez inquiétant pour atterrir aux urgences de ma ville…

    Le lendemain, j’ai dû aller voir mon médecin traitant pour faire ordonner un pansement tous les jours par un.e IDE et là… il m’a interrogé sur mon dernier rappel de vaccin anti-tétanique (qu’à l’époque je tenais, plus ou moins, à jour… misère !!!) ; le dernier rappel datait de 4.5 ans plus tôt, je me sentais donc tout à fait tranquille.
    Et là… à ma surprise totale… mon MT (oui, c’était déjà celui qui est austère et arrogant, que j’ai quitté récemment, et toujours pas remplacé,… pour ceux qui suivent – oui, voilà pour les deux seuls qui suivent et je crois avoir les noms….) a dit comme ça qu’  »on » allait faire une injection de vaccin contre le tétanos,…  »pour être tranquille » a-t-il précisé (qu’il me donne une raison était déjà si inespéré)! J’étais si désarçonnée par une décision aussi inattendue… qu’il avait déjà sorti, -sans attendre mon feu vert dont il s’est, évidemment, cru dispensé-, tout son matériel ad hoc et, sans que j’aie vraiment le réflexe de protester, il me fit une injection de … DTP (une chance que j’aie eu droit à ‘seulement’ le trivalent qui existait encore à l’époque ; je ne sais pas en revanche si le T. seul existait encore ?) !!!!

    Comme j’étais relativement confiante à l’époque dans les vaccins (et même dans la médecine et ses médecins, damned !)… j’ai plus ou moins accepté cette piqûre (quasiment forcée), mais j’en ai quand même gardé un goût assez amer et nourri un peu de ressentiment à l’égard de mon taciturne MT…. surtout je ne comprenais pas pourquoi un trivalent pour un rappel -qui déjà me semblait parfaitement inutile ou a minima discutable- de T. seul… ça faisait beaucoup de trucs incompréhensibles…

    Histoire banale, sans doute…
    Je sais, pourtant, que c’est -plus ou moins- à partir de là que mes problèmes (un peu digestifs, mais surtout) de fatigue très intense se sont réellement amplifiés.
    Je m’en souviens parfaitement….. parce que j’ai un repère fixe… Comme c’était en plein été, et en pleine canicule, j’avais attrapé une mycose à l’ongle au niveau de la blessure et du pansement, et malgré l’intervention d’une IDE chaque jour…. Du coup, je m’étais interrogée sur le lien que pouvait avoir fatigue intense et mycose ongulaire (je crois que c’est n’importe quoi, mais c’était mon questionnement, naïf, de l’époque … ?!!!). Je n’ai même pas pensé à la vaccination comme cause possible à l’époque,… ça me semble fou quand j’y pense aujourd’hui!…. Quand on n’a pas encore pris conscience des dures réalités concernant la vaccination… le fait qu’on vaccine des bébés de quelques mois, laisse penser que ces produits sont parfaitement inoffensifs pour les adultes ( à l’époque, on parlait moins voire pas du tout d’Al et autres additifs dans les vaccins…).
    La fatigue n’est jamais vraiment passée, à partir de là…. avec des hauts et des bas… mais toujours intense… jusqu’au jour où j’ai arrêté strictement le lactose-caséine… (puis plus tard le gluten….).

    Bien sûr, cette anecdote est une parmi d’autres… et ne peut faire référence…
    MAIS, quand, bon Dr MdeL, vous évoquez un lien possible entre ‘vaccination’ et ‘intolérances alimentaires’… ça me parle vraiment-vraiment-vraiment !

    Répondre
    1. Capucine
      En réponse à : Francoise

      « MAIS, quand, bon Dr MdeL, vous évoquez un lien possible entre ‘vaccination’ et ‘intolérances alimentaires’… ça me parle vraiment-vraiment-vraiment ! »

      Moi aussi ! Expérience vécue : mon fils il y a 12 ans dans le haut des courbes taille/poids jusqu’à l’âge des premiers vaccins puis :

      - Cassure de courbe immédiatement concomitante aux deux premières injections + eczéma surinfecté généralisé sur l’ensemble du corps dés après les deuxièmes injections ( le professeur de dermato à Lyon l’a pris en photo pour les étudiants)
      - Effondrement de toutes ses classes d’anticorps
      - Aucune réponse aux vaccins = 0 anti corps malgré les deux séries d’injections
      - Dénutrition avec notamment carence ++++ en Zinc
      - Brusque intolérance aux protéines du lait de vache non Ige dépendante avec tableau symptomatique complément atypique (qu’ils ont donc mis des mois à diagnostiquer complémentent dépassés par la situation avant de le mettre sous alimentation par acides aminés avec le lait neocate).

      Il est assez évident qu’il y a des liens entre hyper stimulation immunitaire mal supportée et statut nutritionnel.

      Depuis réintroduction du lait de vache à 3 ans sans problème (on est pas des gros consommateurs néanmoins) mais dés 4 ans développement d’un asthme allergique aux pollens. Syndrome oral à la consommation de certains fruits : kiwis, melons, pommes…

      On nous avait prédit une fratrie d’allergiques et pourtant…

      Strictement aucun problème d’allergies, d’asthme, d’eczéma… chez le petit frère et la petite sœur qui ont eu un traitement vaccinal bien différent (beaucoup plus tard et beaucoup beaucoup moins). 8 ans et 5 ans : jamais eu besoin d’antibiotiques quand le grand frère en avait déjà consommé des litres au même âge (ce qui étonne et interpelle quand même beaucoup notre médecin généraliste).

      Répondre
      1. Francoise
        En réponse à : Capucine

        @ Capucine

        Et oui, le traitement ‘classique’, le diagnostic et même l’identification des (causes d’) allergies (et des intolérances et sensibilités), c’est aussi du « grand n’importe quoi »… chez les médecins classiques….

        Je sais que c’est pas idéal de dire ça, ici…. parce que précisément, vous êtes, Dr qui peuplez ce blog, des contre-exemples…. mais si vous identifiez un.e naturopathe sérieux… pour les allergies et intolérances… c’est de loin mieux qu’un MT « classique » qui -au mieux, et c’est déjà bien- va être dubitatif et il faudra que VOUS lui souffliez des réponses aux questions posées…. parce qu’il n’aura pas d’éléments … ou refusera les évidences…
        Ca ne devrait PAS étonner votre médecin, votre cas et celui de vos 3 enfants !
        Un naturopathe compétent (ça n’empêche pas qu’il soit médecin – Cf Dr J.P. Willem) demande en général (1° séance) si vous êtes né.e par césarienne -ou pas-, si vous avez été allaité.e -ou pas- et SI VOUS AVEZ ETE VACCINE.E – ou pas-, et quand et quoi, …… C’est un des quelques éléments qui élabore votre ‘profil’,… dès le départ. Pourquoi les médecins sont « étonnés », alors ???

        « Du grand n’importe quoi »… sauf bien sûr à avoir la chance de cotoyer un des Dr de l’AIMSIB… là, c’est le top… mais c’est plutôt rare… à ce jour … surtout dans le Sud de la France… Vivement qu’ils viennent prendre leur retraite dans le Sud de la France ;-) en espérant qu’à l’inverse de Guiseppe (Rico, je m’y perds, c’est bien G., le cycliste ?), ils ne passent pas leur vie à vélo et daignent encore accompagner quelques allergiques ?!

        Répondre
        1. Akira
          En réponse à : Francoise

          Je pense que le n’importe quoi est assez egalement partage.
          En particulier, baser la medecine sur des anecdotes ne me parait pas vraiment une approche pertinente. Or il y a quand meme un paquet de naturopathes qui fonctionnent comme ca. Les discours qui presentent des cas individuels de rapprochement de reactions post vaccinations sont assez souvent extrement faible au niveau de l’analyse statistique (quand il y en a une).
          Quand l’Amiral parle de « significance » sur les histoires de statines, on applaudit a la rejection de certaines etudes a cause de la faiblesse des resultats. Il faudrait pas que cette atitude s’inverse du tout au tout quand on regarde une autre problematique (celle des vaccins).
          Si les actions contre l’obligation vaccinale veulent etre utiles, elle se doivent d’etre solides scientifiquement. Les discours empilant les cas individuels ne constituent pas des arguments suffisants.
          Une pile d’etudes biaisees sera toujours biaisee ! Et quoi de plus biaise qu’une liste d’experiences de personnes qui participent a un blog militant contre l’obligation vaccinale. Le nombre fait diminuer l’erreur statistique mais pas du tout l’erreur systematique et c’est celle la qu’il faut debusquer dans les selections des cohortes, dans les conflits d’interets, etc … Mais il ne fait pas l’oublier dans nos discours non plus. Sinon on prete le flanc a des critiques en incompetence justifiees.

          Je me fait souvent l’avocat du diable, ca n’est pas par malveillance (j’essaie d’appliquer le credo de l’AMSIB) mais je pense qu’il est essentiel d’etre rigoureux pour etre credible. De ce point de vue, je rejoins un peu le point de vue radical de Marc Girard qui se diot parfois effare des arguments des opposants a la vaccination.

          Je m’excuse par avance tu ton qui pourrait etre interprete comme agressif ou vehement. Ca n’est pas mon intention et ca n’est pas parce que je suis dubitatif sur certains discours que je ne partage pas les inquietudes, les doutes et les preoccupations de ceux qui les tiennent.

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Akira

            Vous avez raison et tort.
            La pharmacovigilance repose sur des rapports de cas individuels ; on ne fait pas mieux pour identifier les complications des médicaments.
            Il faudrait que les médecins soient mieux former à cette technique : 30 à 40 ans de commercialisation sans voir les problèmes du médiator, des statines, de la dépakine…

            Il faut donc écouter les cas individuels ! Ils disent beaucoup aux médecins expérimentés. Ce n’est pas des statistiques, certes, mais dans ces cas-là justement les stats ne szervent à rien sinon à faire mentir les chiffres !

          2. Akira
            En réponse à : Akira

            Certes mais la pharmacovigilance est très très éloignée du « je connais quelqu’un un qui … ». C est un procédé qui est ou devrait être systématique précisément pour éviter des biais énormes comme celui de lire principalement des blogs ou forums critiques sur les vaccins.
            Il est évident que la statistique sur ces sources sera fortement biaisée dans un sens. Ca n est pas un problème si on prends ces témoignages avec la connaissance de ce qu’ ils sont : un échantillon fortement biaisé et peu représentatif de la réalité statistique globale.
            Qu’ ils permettent d alerter et d engager une réflexion, c est très bien et salutaire. Qu’ on veuille en tirer des conclusions médicales, il y a un pas qu’ il me semble important de ne pas franchir trop légèrement.
            Mais je pense qu’ on est à peu prés d accord que le fond :-)

          3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Akira

            Oui ; mais ça me ferait plaisir, petit paresseux, que vous vous décidiez à lire le chapitre sur cette question dans mon livre « L’horrible vérité sur… » ; on gagnerait du temps…
            J’espère que tout va bien dans votre petite famille…

          4. Capucine
            En réponse à : Akira

            Je vous rassure : je suis complètement consciente que mon expérience personnelle n’a aucune valeur scientifique probante. Simplement Je me dis que si on refuse par principe une hypothèse que pourrait susciter plusieurs cas individuels (qui actuellement ne me semble pas correctement recensés), on ne risque pas de chercher et de faire des études dans un certain sens…et dés lors on ne risque pas de trouver des réponses.

            « Le savant n’est pas celui qui fournit les vraies réponses, c’est celui qui pose les vraies questions. » Claude Lévi-Strauss.

            J’ai gardé précieusement le mail que m’avait écrit l’allergologue de mon fils : « Vous posez de bonnes questions, je m’interroge aussi mais je sors de mon domaine de compétence… »…

          5. Francoise
            En réponse à : Akira

            @ Akira

            Non, justement la pharmacovigilance souffre de biais énooooooooooooormes !

            Et d’autre part, il faut savoir si on veut décrire les effets POSSIBLES d’un médicament ou d’un vaccin ou…
            Ou si on veut regarder statistiquement ?
            Pour les effets possibles…. et donc à creuser…. les témoignages ont toute leur valeur… n’est-ce-pas ?

          6. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Francoise

            Ça me ferait plaisir que vous vous décidiez à lire le chapitre sur cette question dans mon livre « L’horrible vérité sur… » ; on gagnerait du temps…

          7. Francoise
            En réponse à : Akira

            @ Dr MdeL
            Ah, ben, si vous planquez des trucs utiles, intelligents, didactiques et généralistes dans un bouquin sur le CHO ( peu concernée par le CHO, je pensais suffisant de vous écouter encore et encore en interviews, conférences,…… -on la ressent, la bienveillance, en vidéo!-)… Ca change et charge
            encore le programme des vacances, ça, pfffff !. C’est bien pour vous être agréable, alors, hein !

          8. herve_02
            En réponse à : Akira

            @Akira

            Ce que vous dites est tout à fait juste. Il FAUT une vraie démarche scientifique pour expliquer notre opposition à l’obligation vaccinale. En ce cas pourquoi il n’y a pas cette rigueur de la part des labos et des instances médicales et politiques qui nous imposent ces vaccins ?

            Pourquoi dès qu’une enfant de meurt 16 ans meurt en ayant la rougeole, personne ne se demande pourquoi elle l’a attrapé à 16 ans et non pas avant 5 ans comme ce devait être le cas (la rougeole étant une maladie infantile, donc des petits enfants) ?

            Pourquoi on décide juste que l’alu ne fait rien de mal (même le mercure ne faisait rien de mal il n’y a pas si longtemps), alors que j’aimerais bien que l’on me pointe une vraie étude scientifique sur le devenir de l’alu en intra-musculaire, étude corroboré par d’autres chercheurs avec les données brutes que l’on puisse analyser ?

            Pourquoi lorsqu’il y a un effets secondaire sérieux (plus qu’une rougeur et de la fièvre) il se trouve des médecin qui ne veulent pas le déclarer ?

            Pourquoi lors des essaies cliniques sur les vaccins, lorsqu’il y a des morts, on les retire de l’échantillon – parce que c’est un hasard ?

            Alors ui, je veux bien que l’on soit rigoureux dans nos demandes et que l’on ne se limite pas à juste je connais une dame qui a un voisin dont la cousine, mais lorsque le médecin dit cela n’a aucun rapport, il est encore MOINS rigoureux que nous, car nous savons que le cas s’est produit tandis que lui ne sait pas si cela à un rapport ou pas, il a juste décidé que cela n’en avait pas.

            Pourquoi NOUS devons être plus rigoureux dans notre démarche pour éviter l’obligation alors que ceux qui nous obligent n’ont même pas la simple démarche scientifique que l’on demande à un élève de lycée ?

          9. Francoise
            En réponse à : Akira

            @ herve_02 et Akira

            « Pourquoi lorsqu’il y a un effets secondaire sérieux (plus qu’une rougeur et de la fièvre) il se trouve des médecin qui ne veulent pas le déclarer ? »

            Voui, voui, je plussoie !
            Certes, je me sens un peu  »agacée » (doux euphémisme) ces derniers temps à l’égard des médecins ‘classiques’ (ce qui ne garantit pas mon objectivité, du coup…), mais je dirai que la PLUPART des médecins ne veulent pas le déclarer ! … si ce n’est l’écrasante majorité ? Les médecins nient ce que les patients leur rapportent.. très souvent, à présent !!!
            Et le patient est là qui souffre, et on lui explique que non, non, tout ça n’a rien à voir. Circulez, y’a rien à voir ! Double peine pour le patient :-(((((

          10. Stéphane
            En réponse à : Akira

            herve_02 : « Pourquoi on décide juste que l’alu ne fait rien de mal (même le mercure ne faisait rien de mal il n’y a pas si longtemps), alors que j’aimerais bien que l’on me pointe une vraie étude scientifique sur le devenir de l’alu en intra-musculaire, étude corroboré par d’autres chercheurs avec les données brutes que l’on puisse analyser ? »

            Je suis étonné par cette demande. Je viens d’écouter l’émission d’Etienne Klein : https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/sommes-nous-tous-egaux-face-la-vaccination

            On sait donc de façon certaine, depuis les travaux du Pr. Gherardi, que l’aluminium en petites doses passe la barrière hémato-encéphalique, si on possède certains gènes. Combien d’autres choses trouverions-nous sur les effets des vaccins si on se donnait la peine de chercher ? Parce que la découverte de ce professeur a été faite par sérendipité !

          11. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Stéphane

            La toxicité de l’aluminium est parfaitement démontrée.
            Vous ne me croyez pas ?
            1- Demandez à votre système immunitaire dont le travail est justement de vous protéger des toxiques !
            C’est justement cette propriété de l’aluminium (de stimuler le système immunitaire) qui est utilisée par les vaccinologues pour rendre leurs vaccins encore plus toxiques…
            2- relisez les « malheureuses » observations faites chez des insuffisants rénaux traités avec des administrations parentérales de produits contenant « malheureusement » de l’aluminium : elles ont confirmé la toxicité cérébrale de l’aluminium…
            3- vérifiez le quotient intellectuel de ceux qui nient la toxicité de l’alu.

          12. Stéphane
            En réponse à : Akira

            Si je puis me permettre, la toxicité de l’aluminium n’était pas en cause tant que celui-ci ne dépassait pas la barrière hémato-encéphalique. On pensait que l’aluminium était rapidement excrété par les urines chez toutes les personnes. Or, c’est le contraire qu’a démontré le Pr. Gherardi. Les petites doses (seules celles-ci !) ne sont pas éliminées et finissent dans le cerveau (et les organes), pas chez tout le monde, cela dépend de la génétique.

          13. Emilio
            En réponse à : Akira

            =>  » Sinon on prete le flanc a des critiques en incompetence justifiees. »

            Quand on milite contre l’obligation vaccinale, je ne suis pas sûr que la question de la compétence de ceux qui sont opposés aux « experts officiels » soit une donnée pertinente.

            Une mère de famille qui n’a aucun diplôme et ne s’est jamais intéressé à la question vaccinale EST légitime pour accepter ou refuser une vaccination pour son enfant.

            La personne qui devra assumer les conséquences de l’accident de vaccination (ou même de non-vaccination) c’est elle-même et son éventuel conjoint.

            C’est ELLE qui est décisionnaire pour ses enfants, et cette capacité n’est pas subordonnée à ses connaissances sur la vaccination. Il me semble que c’est un droit inaliénable.

          14. Emilio
            En réponse à : Akira

            La question de l’obligation vaccinale n’est pas une question scientifique (tout au moins pas uniquement) … c’est une question autour du statut de l’être humain.

            Si le projet de Buzyn est aussi scandaleux, c’est parce qu’il DÉNIE la liberté de ne pas faire confiance aux système des experts… ça dépasse la question d’être favorable (ou pas) aux vaccins.

            Si l’on commence à tolérer que des dogmes scientifiques aussi branlants que LA vaccination soient institutionnalisés, alors on ouvre un boulevard au totalitarisme.

            Si l’on accepte ne serait-ce qu’une fois un projet aussi inacceptable que l’extension des obligations vaccinales en population générale, alors les politiques, les industriels pourront utiliser ce précédent pour expérimenter d’autres totalitarismes …

            Avec les obligations vaccinales, avec l’état d’urgence permanent, ce gouvernement veut casser la dynamique de contestation. Où est-ce que ça s’arrête ?

          15. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Emilio

            Certes !
            Mais, au début comme à la fin de la controverse sur l’obligation vaccinale, il y a des questions médicales et scientifiques…
            Certes, nous sommes face à une mise en scène : on parle de science vaccinale pour éluder la question politique de l’obligation…
            Mais, à la fin, les gens veulent savoir (obligation ou pas) s’ils doivent vacciner leurs bébés ou pas…
            L’AIMSIB doit aider tout au long de ce parcours calamiteux !

        2. Ricomart
          En réponse à : Francoise

          Tout à fait ! Giuseppe le cycliste, Luigi le traite et Esmeralda mon MT d’amour. D’ailleurs va falloir qu’on parle vaccin avec la belle, je vous en reparle plus tard.

          Répondre
    2. Ricomart
      En réponse à : Francoise

      Damned, vous découpez la diatomée au massicot ! Et vous vous étonnez d’être fatiguée après cela ? Combien de diatomées découpez-vous par jour ? Là est la vraie question !
      Maintenant traiter la suractivité de découpe par l’alimentation, même si ce n’est pas le chemin le plus court pour y arriver, ne peut avoir que des résultats bénéfiques.
      Puisque nous en sommes au moment des confidences, j’ai également arrêté tous les céréales et les laitages frais, à la suite d’arthrose cervicale au lendemain de mes nombreuses longueurs en piscine ; et bien, 10 mois après, je ne souffre plus et continue de multiplier les longues de bassin et de mer lorsque j’en croise une.

      Santé !

      Répondre
      1. phil
        En réponse à : Ricomart

        Bravo, moi j’ai traité mon arthrose cervicale avec un chiropracteur, bac + de tas de choses, diplôme européen (ah l’Europe), stages aux USA, bonhomme surbooké, je te conseille : après mon cou y tournait plus du tout, je me suis tiré avant qu’il me fasse le coup du lapin.

        OUI MAIS (de ça il y a 10 ans), après de saines lectures je me suis survitaminé aux Oméga3, huile de lin + de poisson liquide en bouteille.

        Depuis c’est comme sur roulement à billes. Depuis 10 ans

        Juré craché

        Répondre
      2. Francoise
        En réponse à : Ricomart

        @ RicoMart
        Si, si, l’alimentation est le plus court chemin (et de trèèèès loin le plus agréable) pour traiter ou prévenir … tout !!!! La suractivité de découpe (diatomées ou autres)… comme tout autre questions de santé!!!
        Et oui, moi je ne vous ai connu que très récemment, du coup déjà sevré de produits laitiers frais (et de céréales, je crois même)… Trop bien, ça !
        Vous multipliez les longueurs de mer ????? En effet, c’est efficace chez vous les sevrages laitier et céréalier… pour garder la pleine forme.
        ;-) et :-) et :-* tout plein !

        Répondre
    3. Jean-Marc REHBY
      En réponse à : Francoise

      Et oui ça existe !
      Il y a une vingtaine d’année je fait un rappel de DTPolio à un étudiante de 20 ans banal le DTP normal sans alu ni rien BINGO une semaine après Guillain et Barré heureusement pas trop grave et résolutif sans séquelles mais hospitalisation 15 jours etc..
      Ça m’a « interpellé quelques part » comme disait l’autre. J’ai donc regardé un peu ce qui se passait ailleurs, les pays scandinaves par exemple pas de rappel à tout bout de champ et plus rien après 20 ans, pas de généralisation de l’hépatite B et refus des recommandations de l’OMS car pas de un problème de santé publique et prévalence faible de l’HB (comme en France d’ailleurs) et groupes à risque bien vaccinés. C’est pas en Suède que l’obligation vaccinale a été déclarée inconstitutionnelle ??
      NOUS SOMMES TOUS SUEDOIS !!!!

      Répondre
    4. Barahj
      En réponse à : Francoise

      @ Françoise

      Bonjour Françoise ,

      « Un jour, il y a très longtemps, j’ai coupé le bout de mon doigt a… voir mon médecin traitant pour faire ordonner un pansement tous les jours par un.e IDE….dernier rappel de vaccin anti-tétanique …. datait de 4.5 ans plus tôt » POurquoi m’a t’il fait un rappel de DTP ?

      Je vais vous dire. Si si . Je peux le dire !

      D’abord je me place sous l’hypothèse que le vaccin antitétanique , diphtérie et poliomyétlite a un bon rapport bénéfice risque (je plaide coupable: je le crois, mais je n’ai pas vérifié de mes blanches mains pas encore)

      En ce temps là (s’il y a très longtemps c’est en ce temps là , les facultés de médecine disaient à leur disciples: rappel de DTP tous les 5 ans. Si ma mémoire est bonne .

      Après on est passé à tous les 10 ans et maintenant après l’âge ingrat, 25-45 65 ans puis tous les 10 ans

      On est à 4,5 ans

      Le médecin a l’occasion de veiller à ce que vous soyez protégée des ce maladies , il n’est pas sûr (parce que statistiquement parlant il sait que les gens oublient et les gens en bonne santé ne vont pas trop chez le docteur.

      Il se dit 6 mois d’avance ce n’est pas bien grave . Et comme le but des vaccinations lors des plaies et autant sinon plus l’occasion de mettre à jour une vaccination que prevenir le tétanos pour cette plaie-là, car la plupart des plaies ne sont pas tétanigènes, il remet à jour pour les 3. Logique dans l’hypothèse où je me place.

      Sinon il aurat pu vous dire revenez dans 6 mois on fera le DTP rappel (saaud il veut toucher une consultation en plus ! ) Ou vous allez oublier. Ou pas. Et Supposons que vous ne soyez pas « à jour  » de la vaccination faut il ne vacciner que contre le tetanos ? ET quand on vous fera le rappe DT polio vous aurez une dose inutile de tétanos ?

      Donc grosso modo dans l’hypotèse de l’époque il n’etaot pas très criticable .

      Quand aux troubles que vous attribuez apparemment à ce vaccin c’est aussi un hypothèse. Peut être , ou pas. Malheureusement il n’y a pas moyen d’imputer cela avec certitude au vaccin vu que ces états se produisent aussi sans vaccin .

      J’allais bien. Jamais rien eu. un jour …
      - on me fait un vaccin
      - je reçois une lettre de rederessement fiscal
      - on m »emboutit la voiture

      Dix , un 100 jours après …
      - je commence a avoir mal à la tete aux yeux, des troubles de l’équilibre
      - je glisse et me casse la jambe
      - je gagne à la loterie

      Pouvez vous faire un lien de cause à effet ?
      Non

      I faut de la rigueur , et quand il n’y en a pas on est dans le doute.

      C’est pour cela d’ailleurs que je me place à l’ombre d’un hypothèse citée plus haut

      Exemple tiré de
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Bizarre_Incident_du_chien_pendant_la_nuit

      En vo: …There are three men on a train. One of them is an economist and one of them is a logician and one of them is a mathematician. And they have just crossed the border into Scotland (I don’t know why they are going to Scotland) and they see a brown cow standing in a field from the window of the train (and the cow is standing parallel to the train).
      And the economist says, “Look, the cows in Scotland are brown.”
      And the logician says, “No. There are cows in Scotland of which one at least is brown.”
      And the mathematician says, “No. There is at least one cow in Scotland, of which one side appears to be brown.”

      Version adaptée trouvée sur le web:
      Un mathématicien, un physicien et un ingénieur voyagent à travers l’Ecosse et voient un mouton noir par la fenêtre du train.
      « Aha, » dit l’ingénieur, « je vois que les moutons écossais sont noirs. »
      « Hmm, » dit le physicien, « tu veux dire que certains moutons écossais sont noirs. »
      « Non, » dit le mathématicien, « tout ce qu’on sait est qu’il y a au moins un mouton en Ecosse, et qu’au moins un côté de ce mouton est noir ! »

      Mais homo sapiens sapiens a un besoin de bouc émissaire , de cause, de raison ,à tout évènement surtout défavorable. Voir René Girard.

      Verbeusement vôtre ….

      Répondre
      1. akira
        En réponse à : Barahj

        Si seulement les stats pouvaient etre un peu mieux comprises dans la population. Parfois leur incompréhension rend la discussion tout simplement impossible.
        Merci Barahj.

        Répondre
  6. DR ISABELLE CHIVILO

    vous avez lu le dernier article du Monde? ils ont engagés des ghost writers pour écrire un article par jour pour sauver le vaccin..http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/08/01/comment-les-vaccins-ont-durablement-fait-reculer-les-maladies_5167442_4355770.html
    Le Dr Grange ( du blog Docdu16 ) a l’intention de demander un droit de réponse..Comment utiliser des graphiques pour manipuler la population….
    Ils doivent flipper pour être aussi actifs..
    Y a un mec sur facebook qui demandent à tout va, des liens d’articles pour pouvoir contrer les antivax ..lol … il a l’air d’avoir du mal…

    Répondre
  7. marianne

    Merci Docteur pour vos informations .
    Tout ceci est lamentable . Et ensuite, on entend des « experts » qui parlent dans les médias pour s’ étonner de la méfiance grandissante des gens envers les vaccins …

    Répondre
    1. Inoxydable
      En réponse à : marianne

      Je suis retraité et j’ai le temps de regarder à la TV pas mal de débats (?) … pas de contradicteur invités. Les media sont TOUS à la botte et au garde à vous devant la puissance de l’Etat Vaccinocide !!!

      Répondre
  8. GHERARDI DANIEL

    Bonjour
    Le vaccin contre le tétanos ne sert à rien.
    Si vous attrapez la maladie vous ne serez pas immunisé pour autant. Comment alors pouvez vous l être par un vaccin.
    Ce vaccin est une véritable escroquerie.
    La bacille du tétanos meurt en présence d oxygène.
    Hors il y a de l oxygène dans le sang. Le virus va se diffuser par les fibres nerveuses. Il ne rencontrera jamais les anticorps qui eux circulent dans le sang.
    Si vous vous blessez faites bien saigner la plaie et nettoyez à l eau oxygénée.
    Ça tuera ce vilain virus.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : GHERARDI DANIEL

      Pas faux mais pas vraiment juste : « Le virus va se diffuser par les fibres nerveuses »
      Ce n’est pas le « virus » qui se déplace, c’est la neurotoxine…
      Ce n’est pas un « virus », c’est une vilaine bactérie… de la famille des Clostridia ; et vous en avez pleins le intestins…

      Répondre
        1. Inoxydable
          En réponse à : Daniel GHERARDI

          Moi non plus, mais je me pose une question : Le « clostidia » en cause (conf’ Wikipéedia) se retrouve dans le tube digestif de certains animaux dont surtout les chevaux . Dans mon village, il y a environ quatre ou cinq « écuries », dont un haras National, manèges à chevaux ( avec le fumier qui va avec) et je me demande si pour faire de l’équitation ou de l’élevage ou du dressage de ces équidés, on exige des propriétaires, de employés comme des utilisateurs, un certificat de vaccination anti-tétanique en cours de « validité » ?
          Quelqu’un sait il ? Ou bien le fait d’être suffisamment  » à l’aise » pour s’adonner à ces sports équestres exempte t-il les candidats ou pratiquants à une quelconque exemption ?

          Répondre
  9. Francoise

    @ Akira

    Ahah Akira… Oui, oui, vous êtes tout excusé du ‘ton’. Nous avons eu déjà quelques échanges de cet ordre pour des questions de gluten et autres intolérances alimentaires que vous mettiez en doute… Effet placebo (nocebo, donc) que vous disiez ?!?
    Alors très rapidement…. écrit au kilomètre….

    1 – Au moins, cette fois-ci, et vu le déroulement de mon histoire… vous n’allez pas m’opposer l’effet placebo ?!? :-D

    2 – Je n’ai jamais (depuis quelques mois que je fréquente assidument ce blog) raconté cette histoire, ici. Pour une fois que je poste un truc plus ou moins dans la thématique, vous n’allez pas vous en plaindre, si ? ;-)

    3 – je ne demande pas qu’on base la médecine sur la multiplication de cas comme le mien, évidemment ! Par contre, mon cas et la multiplication de cas comme le mien pourrait (devrait) orienter les études pour questionner cela, ça oui ! Et je demande quand même au minimum que mon cas serve à ce que les cas suivant ne soient pas niés !!!

    4 – La PHARMACOVIGILANCE est totalement biaisée dans le sens de minimiser à mort les effets secondaires de tel ou tel médicament, incl. vaccins.
    Mon cas ne compte ainsi dans aucune statistique non plus. D’ailleurs, SI !!! Par défaut, mon cas problématique compte dans la case ‘tout se passe bien, RAS, avec un vaccin DTP répété 4.5 ans après le dernier rappel, chez une adulte en bonne santé !!!!!!!!!!
    Ca, ça, oui, c’est un biais énorme !!!! Comme beaucoup de patients et comme beaucoup de parents, je ne ferai Jamais de déclaration de quoi que ce soit concernant les effets secondaires que je vous ai rapportés, parce que je sais que je ne serai pas entendue. J’ai écrit ici, pour susciter les témoignages éventuels, pour partager cette expérience…. mais je ne le ferai pas officiellement :-(
    A cette mauvaise expérience, je ne veux pas moi-même avoir à me battre à mort et probablement rajouter la douleur que représente le déni face à des complications douloureuses (donc, oui, c’est un peu aussi de ma faute, mais…).
    La pharmacovigilance est quasiment aveugle, et pire : sciemment aveuglée par la pression que mettent les autorités de diverses manières pour que soient tus les effets secondaires de tous médocs (vaccins, statines et autres mediator).
    Je le vis maintenant en direct, dans le cabinet du médecin, ça ne va pas plus loin (je ne percevais pas cela avant; suis-je plus sensible OU la situation empire-t-elle ou les deux ?).
    Un médecin qui explique à un de « mes » patients que j’accompagne…
    « - Non, non : impossible, pas du tout : impossible que votre médoc contre l’hypertension vous cause des douleurs musculaires et articulaires ! Impossible !  »
    Mon patient est là, avec sa douleur,… Son kiné (parce que les douleurs sont devenues insupportables, il a fallu faire appel au kiné) le kiné témoigne aussi, qui a déjà vu une dizaine (insuffisant statistiquement, donc) de cas où l’arrêt de CE médicament LA, a tout amélioré naturellement… mais le médecin est formel : ce n’est le médicament qui est responsable de cette épaule inopérante pour cause de douleurs affreuses.
    « - Merci Dr ! Euh… on vous la doit, la consult’ ou c’est gratuit, quand vous niez formellement les symptômes de vos patients ? »
    ( Non, j’décon**** … c’était payant, bien sûr !!!! )

    5 – Je ne pense pas Ici être sur un « blog militant contre l’obligation vaccinale ». Ca fait partie, li y a d’ailleurs diverses opinions. Ici, je trouve de l’info avec sources, arguments, réflexion et intelligence ! … mais c’est loin d’être le coeur du sujet ! Il y a des choses que j’aime et auxquelles j’adhère ici, d’autre moins ou pas du tout. J’essaie, comme vous le faites, de réfléchir moi-même ! Je n’aime pas qu’on me dise comment il faut penser, je préfère de loin qu’on me donne des éléments et ici, j’en trouve;

    6 – Non, les naturopathes ne se nourrissent pas ‘juste’ du ressenti de quelques personnes, non, non !!!! J’ai bien précisé ‘naturopathe SERIEUX.SE’ et il y en a et il y en a beaucoup, et il y en a de plus en plus ! Et les formations sont de plus en plus sérieuses et encadrées et leur contenu vérifiable ! Et franchement, quand j’ai un problème qui sort un peu des normes … je sais que je n’obtiendrai pas d’aide du médecin (je n’en ai même plus, perso…), mais j’irai voir une naturopathe et le suivi est remarquable (et non, ce n’est pas placebo) !

    7 – Dans le credo de l’AIMSIB, le ‘et’ avant Bienveillante est un ‘et’ inclusif (je crois avoir compris comme ça). Un ‘et’ qui dit ‘ainsi que’ . Enfin, j’en suis même totalement sûre, sinon, certaines personnes qui sont au C.Sci. ne seraient pas là :-D !!! Et nous avions déjà force échangé là-dessus à propos de gluten et 1000 autres choses sur lesquels vous mettiez tout à la poubelle, dès l’instant que ce n’était pas strictement et très bien démontré scientifiquement…. :-/

    8 – De façon plus générale… quand il y a peu ou pas de science, quand elle est faussée par des intérêts peu recommandables (cf Medscape), les témoignages des patients, oui, ont-prennent- un peu plus grande importance à mon avis… comme n contre-pouvoir ?

    9 – Sinon, vous, personnellement, vous faites quoi de cette expérience vaccin que je vous ai racontée ?
    (a) Vous haussez les épaules en disant que c’est vraiment n’importe quoi ! Après gluten et le lactose, cette fille est décidément folle ? (je cherche, j’essaie d’aider sous forme de QCM… ça va vous faciliter la chose, si vous n »osez pas ???) OU
    (b) ça vous interroge, quand même ?

    Belle journée, bienveillant ami de blog incisif (vous-même, même si le blog aussi l’est) (ET susceptible, en plus !!! vous aussi, pas le blog non plus).

    Répondre
    1. Corentin
      En réponse à : Francoise

      Perso, j’ai changé complètement d’alimentation depuis deux ans maintenant. Pas de gluten, lactose, sucre (ajouté bien sûr, je ne parle pas des fruits…), sel…

      Notre bon MdL ne sera peut-être pas content mais pour moi ce n’est pas régime méditerranéen mais plutôt paléo. Et ça fait des merveilles…

      Ma mère suit, plus ou moins, et chez elle aussi il fait merveille. Avec ses 73 ans… :D

      Répondre
      1. akira
        En réponse à : Corentin

        Paleo, c est plus extreme que ca, reduction drastique de glucide aussi, non ?
        Pas de cereales, pas de riz, pomme de terre, pates, feculents, etc …

        Répondre
        1. Stéphane
          En réponse à : akira

          Et beaucoup de protéines animales. Les paléos sont des viandards, comme les hommes préhistoriques, soi-disant, bien que rien ne prouve que ceux-ci aient mangé plus de viandes que les premiers agriculteurs, qui étaient aussi des éleveurs.

          Répondre
          1. Akira
            En réponse à : Stéphane

            C’est tout de meme vraisemblable. Si tu veux une diete a 3000-4000KCal et que tu n’a pas d agriculture, il est difficile de les trouver sans consommer massivement de la viande, non ? La ceuillette ca avoir du mal a subvenir a ces besoins.

        2. Corentin
          En réponse à : akira

          Oui pour le céréales.

          Néanmoins:

          1. on est pas obligé de le suivre à 100%. Certains sont à 80/90%. Si on souhaite tout de même garder de temps en temps quelques « graines » ;), on les choisi plutôt sans gluten, par exemple sarrazin, quinoa.

          2. Pour répondre à la critique habituelle de « bouffeur de viande », c’est justement l’écueil dans lequel ne pas tomber dans ce régime alimentaire. Parce que si il y a trop de produits animaux, effectivement, ce n’est pas bon. La part végétale doit toujours est plus importante. La règle est 80/20, ou 70/30 (végétal/animal) En gros, pour prendre l’exemple d’une assiette, la moitié doit être des légumes, un quart produit animal, le dernier quart féculent à faible IG, ou moyen.

          Il est même possible de faire du paléo végétarien…

          Répondre
          1. Corentin
            En réponse à : Corentin

            J’avais oublié: il n’est pas rare que en paléo vous mangiez plus de végétaux que les végétariens eux-mêmes, et moins de calories que avec le régime méditerranéen…

            Pour plus de renseignement sur ce régime alimentaire, si jamais ça intéresse quelqu’un, il y a des articles sur des sites tels que lanutrition.fr ou le blog de Thierry Souccar par exemple.

      2. Francoise
        En réponse à : Corentin

        J’ai souvent écrit ici que je suis très alertée par les intolérances alimentaires….
        Suivre la Diet.Méd. et consommer du pain de seigle… si on est intolérant au gluten… quel sens …?….
        Il me semble (mais…), que les intolérances priment sur toutes les autres recommandations… parce qu’elles VOUS caractérisent. Les autres préceptes de quelconques Diet. (Méd. ou pas…. ) passent derrière… en composant, en s’arrangeant avec ce qu’on peut consommer, chacun.e.
        Par contre, sur le mode général et du principe… le régime paléo et l’idée de tenter de s’alimenter comme nos ancêtres… il y a quelque chose qui me semble un peu curieux… nous avons des besoins et des conditions de vie si différents des hommes ‘paléo’….

        Répondre
      3. Barahj
        En réponse à : Corentin

        Ha….. Corentin , mais au paléolithique on partait à la chasse à l’Auroch à jeun le matin !
        C’est l’équivalent de la sieste (crapuleuse de préférence) de la diète méditerranéenne (dans les dernières pages du « Dites à votre médecin que le cholesterol etc…) !
        Moi je préfère ça au régime paleo , perso.
        Ca cours vite l’Auroch !

        Répondre
  10. Corentin

    Bel article! :)

    Par contre, vous signalez l’aluminium dans les excipients mais il y a aussi le polysorbate 80, que l’on peut trouver ailleurs aussi y compris dans certains produits alimentaires ou certains compléments alimentaires, qui est aussi très problématique et dangereux… Une pourriture.

    Répondre
      1. Corentin
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        OK, je vais tâcher de retrouver un peu de références… Mais pas sûr ce soir.

        Par contre, je ne suis ni scientifique, médecin ou autre mais un simple musicien (musique classique) qui essaie de s’informer, apprendre… Donc, malgré mes lectures, dont votre blog ici, je peux vous proposer, et/ou écrire, des choses que vous jugerez non pertinentes, ou pire. Je m’en excuse à l’avance.

        C’est en faisait des erreurs que l’on progresse. Si je fais fausse route, je prendrais volontier vos critiques, conseils, informations… enfin bref, tout ce que vous, et d’autres, voudrez bien donner. :)

        Ah et je suis inscrit à l’AIMSIB depuis peu…

        Répondre
Commentaires : page 1 sur 212»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.