Influenza… "Lascia ch'io pianga… e che sospiri la libertà."

 
Je traduis ce mélange d’anglais [influenza en anglais signifie grippe] et d’italien [“Lascia ch’io pianga… e che sospiri la libertà” signifie : Laisse-moi pleurer… et regretter la liberté.]
C’est du langage codé que même les hackers de la NSA (agence américaine de renseignements] ne comprendront pas… Ne déchiffrez pas à haute voix, Grand Méchant Loup vous écoute…
Pour les noyer un peu plus, je vous propose la “fausse piste” suivante :
https://www.youtube.com/watch?v=Z5WUO7hsgCA
Dès fois qu’il y en ait un dernier qui insiste, une autre fausse piste :
https://www.youtube.com/watch?v=_WN2A–Sr58
Si vous êtes encore là, c’est bon signe ; c’est que vous avez le sens de l’humour.
Bon, je résume l’idée générale. Nous assistons ces jours-ci à un forcing forcené de la part des Autorités sanitaires et gouvernementales pour nous pousser à nous (faire) vacciner contre la grippe.
Plus les données scientifiques (et objectives) sont faibles, plus l’hystérie médiatique et politique se déploie sans limite et sans nuance.
Soyons clairs : les données existantes et consultables par un ou une non-analphabète nous disent clairement deux choses :
1- jusqu’à preuve du contraire, les vaccins anti-grippe ne sont pas efficaces ;
2- pour justifier les campagnes promotionnelles de cette vaccination, il faudrait plus de données scientifiques.
C’est vrai pour les adultes sains, les plus de 65 ans, les enfants et même certains patients, par exemple ceux atteints de mucoviscidose. Je pourrais rallonger la liste ; mais surtout répéter : donnez-nous plus de science s’il-vous-plaît !
On pourrait certes dire que la vaccination serait une précaution et que si ça ne fait pas vraiment du bien, au moins ça ne fait pas de mal…
Erreur ! Vacciner n’est pas un geste anodin, pas du tout !
Même si tout est fait pour essayer de le faire croire. Ce billet n’ayant pas l’ambition de “couvrir” le sujet en une fois, je me contente ici de recopier un graphe simpliste publié en 2011 et dont les données n’ont jamais été démenties, malheureusement.
On trouve ça dans : Hum Exp Toxicol. 2011 Sep;30(9):1420-8.
20170116_A
Qu’est-ce que ça dit ?
La mortalité infantile par pays est directement corrélée aux nombres de doses vaccinales administrées. La corrélation est linéaire et très forte suggérant une relation de causalité !
D’autant que les facteurs de confusion possibles sont répartis aux deux extrêmes de la droite : en bas à gauche la Suède et en haut à droite les USA !
Ci-dessous deux extraits  des IMR (Infant Mortality Rate) en 2009 : d’abord les 5 meilleurs puis les 5 pires.
20170116_B
20170116_C
Et maintenant, les doses vaccinales, d’abord les plus basses puis les plus hautes.
20170116_D
20170116_E
Bon, je laisse chacun conclure, après avoir évidemment consulté l’article très simple et vérifié toutes les tables et raisonnements…
 
 
 
 
 
 
 

91 Replies to “Influenza… "Lascia ch'io pianga… e che sospiri la libertà."”

  1. Et quid du vaccin contre le Zona dont on nous rabat les oreilles en ce moment pour les plus de 65 ans?
    Merci de votre réponse

    1. Je n’ai pas d’expérience personnelle avec ce vaccin ; je n’ai jamais vacciné personne avec…
      Si je me réfère à des experts supposés indépendants (Cochrane Database Syst Rev) mais qui se réfèrent eux-mêmes à des études produites par l’industrie, je constate que ce serait un vaccin relativement efficace (environ 50% de réduction du risque de zona) chez les séniors (>60 ou 65 ans) avec peu d’effets secondaires sévères selon les industriels
      Le suivi moyen semble ne pas dépasser 3 ans, ce qui pourrait laisser penser qu’il faudrait répéter les vaccinations tous les 3 ans : chouette business !
      A titre personnel, je pense qu’il vaut mieux se laisser avoir sa varicelle dans l’enfance (robuste immunité) plutôt que de se faire injecter un truc tous les 3 ans sans garantie sur l’ultérieur !
      Et tant pis pour mon prochain zona !
      C’est une vision personnelle…

  2. Bonjour,
    Je viens solliciter l’aide des intervenant – e – s ici présents face aux arguments massue qui m’ont été opposés, sur ce sujet que je connais très mal.
    j’ai eu l’occasion de diffuser l’article que vous citez ici à une personne (je crois très) haut placée dans le monde de la recherche en immunologie en Europe, via une tierce personne en raison de la barrière de la langue.
    Je ne donne pas de nom ni de pays, peu importe, j’imagine que c’est un peu partout pareil.
    Les principales remarques qui m’ont été rapportées étaient :
    – 1) l’impact factor (si c’est bien comme ça qu’on dit) de cette revue est très faible, elle fait rire les spécialistes
    – 2) corrélation n’est pas causalité
    – 3) il n’y a pas eu de réponse, de reprise, etc. parce que cette revue et ces chercheurs font rire tout le monde.
    Nos moyens de communication n’aident pas, mais je trouve cette réponse très courte. J’aimerai y répondre de façon argumentée.
    Le point 2) a déjà été pas mal débattu ici.
    Pour le point 1) par contre, je ne sais pas quoi répondre, je n’ai pas de données. Le point 3) est directement lié au 1).
    Là je cale un peu face à ces argument abrupts !

    1. Trois arguments donc ; mais on laisse tomber le numéro 2, déjà discuté.
      Le 1er : “l’impact factor de cette revue est très faible, elle fait rire les spécialistes“…
      Réponse : la personne qui vous dit ça est d’une “prétentieuse imbécilité” ; même au CNRS ce type d’argument n’est plus utilisé pour faire la carrière des chercheurs ; ce qui ne veut pas dire que la façon dont les carrières sont faites soit intelligente… Pourquoi l’impact factor n’a plus de valeur ? Parce que les chercheurs “améliorent” leurs résultats pour “passer” dans des journaux avec haut “impact factor”. D’où le scandale actuel sur la non-reproductibilité des données scientifiques notamment en médecine.
      Résultats : nous nous basons beaucoup plus désormais sur la reproductibilité des données publiées et donc sur le nombre de fois qu’un article est cité par les confrères de l’auteur quel que soit la revue. On a mis au point des “index de citations”. Ce qui ne veut pas dire que tout ce qui est publié dans les revues avec haut impact soit de la merde mais ça n’est plus le critère de base.
      Exemples (faciles à vérifier) le NEJM et le Lancet sont les journaux médicaux avec le plus haut impact factor ; mais tout ce qu’ils publient sur les médicaments est hautement suspect ; sauf pour les crétins qui gobent ce que l’industrie et ses amis rémunérés colportent…
      Vous avez la réponse au 3ème point : les rieurs évidemment ne vont pas citer des articles qui vont à l’encontre de leur “bon sens” ; le “bon sens” étant ce qui plaît aux rieurs. Ainsi la recherche médicale est désormais plombée ; on peut parler de “recherche spectaculaire et marchande” ; ne peuvent s’étonner que ceux qui n’ont pas une grille de lecture adéquate de notre société ; sachant qu’il n’y a aucune raison pour que la recherche et la médecine échappent au “spectaculaire” ; j’ai moi-même longtemps cru cela possible ; errare humanum est…

  3. C’est intéressant les conclusions du rapport de l’IGAS publié en début de semaine concernant cette affaire :
    http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Sante/13-deces-dans-un-Ehpad-a-Lyon-le-faible-taux-de-vaccination-pointe
    http://m.20minutes.fr/lyon/2010019-20170207-grippe-mortelle-maison-retraite-enquete-pointe-trop-faible-taux-vaccination?ref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F
    https://www.lyonmag.com/article/85902/hcatombe-lie–la-grippe–lyon-le-rapport-pointe-les-8220-insuffisances-8221-de-l-8217-ehpad-korian-berthelot
    Il y avait 6 personnes vaccinées parmis les 13 vaccinés mais le pb n’est toujours pas que le vaccin est inefficace, ce n’est pas non plus que les personnes décédées avaient 90 ans … le problème est qu’on avait pas vacciné ASSEZ TÔT.
    Et la marmotte elle met les chocolats dans le papier alu http://makeagif.com/gif/marmotte-met-le-chocolat-dans-le-papier-dalu-UOywGe

    1. Bravo, Emilio, et merci !
      T’es sûr que c’est une marmotte ? cet animal ressemble à un Nausimiesque… Ah trop drôle !
      Au moment où je vous parlions, j’ai 12 robots américains sur mon blog ; et d’autres robots aussi mais 12 américains rien que pour nous, pas beau ça ?

  4. Tout mignon je suis oui !
    Mea culpa, je n’avais pas vu le système de pages pour les commentaires et je remercie entre autres charles d’avoir abordé le sujet.
    C’est vraiment sans agressivité que j’ai posté mon commentaire, mais ce billet après 1ère lecture rapide, avec une conclusion laissée à la charge du lecteur, m’a fait penser que les vaccins administrés aux enfants étaient vraiment dommageables !!
    Puis après réflexion, il m’a semblé que l’argumentation était trop partielle, d’où mon commentaire, je l’avoue rapide, essayant d’amener du doute à la conclusion sous entendue du billet.
    Après lecture de tous les commentaires liés au sujet du billet, je me rend compte que d’autres personnes ont tenté d’exprimer bien mieux que moi que le sujet était bien plus complexe qu’un graphe de corrélation. Merci à eux !

    1. J’avais écrit : ” La corrélation est linéaire et très forte suggérant une relation de causalité !
      Vous connaissez le verbe “suggérer” ?

  5. La corrélation n’implique pas la causalité…
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cum_hoc_ergo_propter_hoc
    et quid des causes de la mortalité infantile de ces différents pays ?
    petite recherche rapide sur le web:
    http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/11661-Mortalite-infantile-les-Etats-Unis-detiennent-le-record
    “36 % des décès d’enfants étaient liés à des naissances prématurées”
    je ne suis pas sur que ces bébés là aient eu le temps d’être vaccinés…

    1. Vous êtes mignon (ou mignonne) mais je vous serais reconnaissant de bien vouloir lire les messages échangés par les visiteurs de ce blog suite à la parution de ce génial billet, écrit par un non moins génial écrivain de langue française.
      La question “Corrélation et causalité” a été longuement discutée, je n’ai pas le temps d’y revenir ! Je vous recommande toutefois, avec le maximum d’humilité que je peux, d’aller plus loin (ou alors vous devez renoncer à “faire leçon”) que les articles Wikipedia rapidement parcourus… Avant de m’agresser, prenez des munitions…
      Quant à vos “petites recherches rapides sur le web” comme vous le dites si bien, je vous recommande de ne point le faire [surtout si c’est pour vous arrêtez sur le site de “Pourquoidocteur”] ; il faut choisir : soit vous sombrez dans la Société du Spectacle selon la définition de tonton Guy ; soit nous pouvons échanger avec respect et courtoisie…
      Dernier avertissement avant fermeture !

  6. J’adore le Figaro … En matière de propagande, ils sont merveilleux :
    http://sante.lefigaro.fr/article/grippe-les-francais-opposes-au-vaccin-obligatoire-pour-tous
    => À la question «Etes-vous favorable au fait de rendre obligatoire la vaccination contre la grippe pour l’ensemble de la population?», une grande majorité (77%) des 1006 personnes interrogées par Internet dans le cadre d’une enquête Odoxa réalisée pour le Figaro, France Inter et la MNH, répond «non». S’agissant d’obliger les populations les plus fragiles à se faire vacciner, telles que les personnes âgées et les jeunes enfants, seul un Français sur deux soutient cette mesure (52%).
    Malgré l’importante couverture médiatique lors de l’épidémie de grippe en cours, cette forte opposition à l’obligation vaccinale contre la grippe pose question.”
    Bande de cons … ben oui ça pose question que les gens ne soient pas tous prêts, comme des gentils moutons, à recevoir de force des injections de vaccins antigrippal.
    Spas normal d’avoir envie d’être libre de pouvoir refuser un traitement médical pour soi ou les autres.
    Ils ne seraient pas un peu demeurés au Figaro ?

    1. “Bande de cons” les rédacteurs du Figaro ?
      Alors là non, vous exagérez, trop c’est trop ; ceux du Monde et de Libération sont beaucoup pires… Oups !

  7. D’après ce que j’ai retenu de mes lectures (Les 2 livres de Georget, le livre Histoire de la vaccination de Hervé Bazin + des dizaines d’articles sur internet), le principe de la vaccination aurait dû être condamné dès l’origine, simplement parce qu’il n’y a aucune science dans le principe vaccinal. J’ai compris la méthodologie qui permet de montrer qu’un médicament est efficace en lisant “Cholestérol, Mensonges et Propagande” dans lequel vous expliquez ce qui permet de reconnaître la “vraie” science (l’étude clinique randomisé, en double aveugle, avec une hypothèse prédéterminée que l’on respectera jusqu’à la fin etc…). Certains articles de Marc Girard m’ont aidé également (sur le Gardasil).
    Il n’y a pas d’essais cliniques permettant de mettre en évidence une protection accrue apportée par un vaccin. Seule l’immunogénicité (la réaction immunitaire) est étudiée. On proclame que “il y a des anticorps DONC le vaccin protège”, c’est équivalent à “le taux de cholestérol baisse DONC la statine protège contre IDM et AVC”. On fait appel dans les 2 cas à un critère intermédiaire en le considérant comme un critère significatif. Par ailleurs, les études de sécurité (cancérogénèse, mutagénèse, génotoxicité, pharmacocinétique) ne sont pas menées pour les produits biologiques comme les vaccins (ou les anti-PCSK9, même s’il y a une note concernant la pharmacocinétique). Le dossier “scientifique” de la vaccination est accablant … et ce n’est pas Alain Fischer qui va me contredire tant sa présentation des “bénéfices” de la vaccination est ridicule lors de la conférence de présentation des résultats de la “concertation sur les vaccins”.
    Les bénéfices de la vaccination tels qu’ils sont énumérés par les vendeurs de vaccins sont une suite de slogans dont la pertinence est indémontrable.
    Normalement, ce devrait être à ceux qui prétendent que la vaccination est un enjeu de santé publique déterminant de prouver leur dire (surtout s’ils veulent rendre LA vaccination “obligatoire”). La propagande (et la manipulation) parvient à inverser les positions de coupable en faisant penser qu’il est normal que ceux qui critiquent la vaccination se défendent, comme s’ils avaient commis une faute, au motif qu’il est suspect que leur point de vue soit contraire à celui de la majorité de la population (et des experts).
    Moi, je n’ai pas à me défendre. Je ne cherche pas à imposer la “non-vaccination” aux familles. Je réclame le libre arbitre, à condition que l’information apportée aux familles soit honnête et que l’on ne mette pas en place des mécanisme de “contraintes vaccinale”.
    Que l’on foute la paix aux gens …
    Autre chose : https://www.franceinter.fr/societe/une-marche-pour-la-vie-contre-l-ivg-ce-dimanche-a-paris
    Notre gouvernement accélère le déploiement de mesures autorisant à PENALISER la “désinformation” (ici il s’agit de l’IVG, mais ce n’est pas de ça que je veux parler …). Je veux simplement attirer l’attention des gens sur le fait que si cette loi est adoptée, ce sera une nouvelle étape vers une limitation forte de la liberté d’expression telle qu’elle existe sur ce blog.
    Si demain, on considère que c’est de la “désinformation” de dire que les statines ou les vaccins sont inutiles (ou plus généralement, si l’on considère que le fait de faire perdre confiance dans les sociétés savantes, les experts et l’industrie pharmaceutique doit être condamné), il pourrait y avoir des conséquences graves sur la liberté d’expression qui concerne ces sujets.
    Je déteste la censure, y compris quand elle concerne les gens avec lesquels je ne suis pas d’accord.

    1. On proclame que « il y a des anticorps DONC le vaccin protège …
      C’est vrai que c’est dur à entendre parce que la démonstration du contraire est partout, et depuis longtemps.
      – S’agissant de HBV il fut un temps où l’on considérait comme suffisant que le protocole vaccinal ait été mené à bien indépendamment de toute apparition d’Ac car il était notoire que chez certains les Ac ne “poussaient” pas. De même chez les vaccinés séronégatifs on admettait une immunité cellulaire indosable (parfois confirmée par les faits) et on refermait les carnets de santé. Avec l’apparition de l’obligation sérologique à taux minimal pour certaines professions le casse-tête ira crescendo…
      Revoir Georget et son explication HLA-dépendante pour comprendre le phénomène.
      – S’agissant du tétanos les choses sont bien plus claires, environ la moitié des cas autochtones européens admet des taux d’Ac supérieurs ou très supérieurs à la quantité admise comme vaccinante, et tout le monde affecte de trouver cela normal. La tristesse de la chose vient du fait que lorsque l’on a posé cette vaccination comme efficace on l’a réalisé en injectant la toxine tétanique en intra-veineux et qu’alors là, un complexe Ag-Ac peut se former. Dans la vraie vie Clostridium Tetani ne déverse pas sa toxine dans le milieu sanguin en particulier ou aérobie en général, puisqu’il meurt au contact de l’oxygène. Clostridium ne peut vivre que loin des capillaires ou des tissus oxygénés, mais dans toute plaie anoxique persiste toujours un axone de neurone périphérique DANS LEQUEL LA TOXINE SERA ENVACUOLEE ET TRANSPORTEE JUSQU’AU SYSTEME NERVEUX CENTRAL.
      Jamais aucune confrontation entre l’Ac et la toxine dans la nature, voilà pourquoi le tétanos n’a que faire des sérologies protectrices…
      (Lire Tetanos de Françoise Joet +++)

      1. Bonjour Reliquet, MDL et les autres!
        J’aimerais comprendre une chose car le tétanos est vraiment particulier… Si vous pouviez m’éclairer?
        Je n’ai pas lu le livre de Françoise Joet mais je connais sa théorie.
        J’ai lu attentivement la théorie de Jean Méric qui explique semble t’il la même chose: il n’y a pas de contact entre le système immunitaire et la toxine d’où l’absence d’anticorps (contrairement à la vaccination)
        http://www.alis-france.com/download/Tetanos.pdf
        Ce que je ne comprend pas, c’est que dans le livre de Michel Georget, on ne trouve pas les mêmes infos du tout ou alors je n’y comprend rien!
        Des antitoxines ont été détectées chez de nombreuses personnes non vaccinées mais porteuses de spores tétaniques. Ca expliquerait la théorie de l’immunité naturelle. Je cite:
        “En 1922, alors que l’anatoxine n’existait pas encore, 1/3 des habitants de Pékin testés étaient porteurs de spores tétaniques et d’antitoxines dans le sang tandis que les non-porteurs de spores étaient dépourvus d’antitoxines. Puis plus tard, nouvelles observations similaires chez d’autres populations (je vous renvoie au livre).
        Il semblerait en fait que les spores soient ubiquitaires et colonisent le tube digestif de très nombreuses personnes.
        Il y est aussi dit que cette immunité naturelle serait sous la dépendance du système HLA et que seul le groupe HLA B5 a été trouvé parmi les faibles répondeurs à l’anatoxine, la question étant: est-ce que ce sont les HLA B5 qui font un tétanos?
        Les théories sont totalement différentes ou je n’ai vraiment rien compris??
        Qu’en pensez-vous?
        Autre question pour Reliquet: où avez-vous trouvé les chiffres quand vous dites:
        “environ la moitié des cas autochtones européens admet des taux d’Ac supérieurs ou très supérieurs à la quantité admise comme vaccinante”

        1. @ MT
          Ces statistiques apparaissent partout et sont citées de long en large dans le bouquin de Françoise Joet.
          Vous savez ce qu’on va faire, chère MT? On va chercher cette dame aujourd’hui et lui proposer soit de nous répondre sur ce blog, soit de corédiger un article avec Michel Georget. Elle aussi est agrégée de bio, on devrait pouvoir compter sur de la livraison de qualité, à suivre…

          1. C’est une bonne idée!
            Merci Reliquet!
            Vous savez comment les contacter?
            La question des vaccins est vraiment complexe.
            J’ai eu une courte discussion avec Marc Girard par mail, il ne croit pas non plus tellement au lien entre vaccination et autisme mais comme il dit, il faudrait étudier cela “à fond”. Pour l’instant aucune certitude. Pour lui, Wakefield n’est pas fiable mais qui sait ?…
            J’avoue que je désespère par moment d’élucider tout cela…

          2. Comme d’habitude, je suis sur la même ligne que tonton Marc ; mais de mon côté, j’avance vite (et travaille beaucoup) sur la question vaccinale…
            A très bientôt avec de nouvelles données “objectives” !

    2. Bonjour amis sceptiques du bénéfice de certains vaccins,
      voilà ce que je viens de lire :

      Les juges de la Cour suprême fédérale allemande ont confirmé que le virus de la rougeole n’existe pas, ce qui disculpe les théoriciens du complot qui disent qu’aucune étude n’a jamais prouvé l’existence des virus.
      (…)
      Les six publications soumises au procès sont les principales publications ad hoc concernant le « virus de la rougeole ». Comme à part ces six publications il n’en existe pas d’autres qui tenteraient de prouver l’existence du virus de la rougeole par des méthodes scientifiques, le jugement de la Cour suprême sur le virus de la rougeole et les résultats des tests génétiques ont des conséquences : Toute déclaration nationale et internationale sur le présumé virus de la rougeole, sur le caractère infectieux de la rougeole et les avantages et l’innocuité de la vaccination contre la rougeole, est dénuée de tout fondement légitime.

      http://reseauinternational.net/la-cour-supreme-federale-allemande-le-virus-de-la-rougeole-nexiste-pas/
      Je crois qu’on n’est pas au bout de nos surprises !!!
      Bonne journée à toutes et tous

      1. Et les garcons naissent dans les choux.
        Je trouve surprenant que de la desinformation trouve sa place dans ce blog.
        C’est plus que de la bienveillance.

        1. Je ne crois pas.
          Avez-vous procédé à une enquête personnelle à partir de ce que racontent ces médias ?
          Je viens d’y passer une heure, en toute bienveillance, et j’ai notamment vérifié les pedigrees des professeurs allemands qui passent “à confesse”…
          Je suis évidemment loin d’admettre qu’il n’y a pas de virus de la rougeole
          Mais je ne suis pas étonné d’observer l’extrême légèreté des données scientifiques le concernant. En fait, ce que la Cour Suprême Germanique nous dit c’est qu’on ne sait pas grand chose de cette maladie et du supposé virus qui la cause.
          Pour un scientifique à “sang froid” c’est juste “fascinant” ; mais je suis prêt à changer d’avis si quelqu’un me montre des données scientifiques solides, autres donc que les 6 fameuses références (basiques) produites devant la Cour Suprême et que les meilleurs experts virologues (indépendants du contestataire) n’ont pu valider comme “preuves” de l’existence du virus… Fascinant !

          1. Bonjour
            Paru juin 2016.: http://www2.cnrs.fr/presse/communique/4577.htm
            Entre voisins grenoblois, une discussion est envisageable?
            Quand bien même le communiqué decrit la formation de la capside, la recherche est faite sur le prérequis de l’identité du virus.
            http://www2.cnrs.fr/sites/communique/fichier/cp_le_virus_de_la_rougeole_livre_un_de_ses_secrets.pdf.
            Ma sensibilite de lecture est conditionnée par le profil de l’origine de cette lecture d’où ma prudence.

          2. Bonjour Docteur. Il y a quelque chose que je ne comprends pas:Ce virus de la rougeole, il existe ou pas ? J’ai regardé le lien indiqué par @ Diététicienne et le commentaires de @ Orbes , ça à l’air sérieux, vous même indiquez avoir fait de vérifications ( que je n’ai pas faites ) et pourtant sur Wikipédia on trouve des photos de ce virus mais on indique en tête que (Je cite) :
            « Le virus de la rougeole (aussi MV pour measles virus) est un virus appartenant au genre morbillivirus de la famille des Paramyxovirus. C’est un virus très contagieux pouvant causer des problèmes graves, voir mortels, comme des encéphalites. Tout n’est pas connu à son sujet, principalement les récepteurs cellulaires qu’il cible. Il est important de poursuivre les recherches afin de trouver de meilleurs vaccins contre ce virus. »
            Et plus loin :
            « La réplication du virus de la rougeole se fait comme celle de tous les virus à génome ARN négatif. Cependant, des études ont montré que le noyau aurait peut-être un rôle à jouer, mais des recherches restent encore à faire à ce sujet. Les méthodes utilisées par le virus pour détourner les composants cellulaires à leur profit et leur permettre de s’assembler et de sortir de la cellule ne sont pas encore connus. »
            Il semble ressortir qu’on ne comprend pas comment ce virus « fonctionne » pour infecter, qu’il faut poursuivre le recherches et que que le vaccin utilisé contre celui-ci paraît inefficace. D’où peut-être cette polémique qui rejoint celle de la vaccination : Utile ou non !
            Il apparaît donc qu’il existe bien sinon à supposer des photos truquées … comme les études sur la vaccination. Quelqu’un peut-il éclairer ma lanterne ?

          3. Une photo de “quelque chose” ne suffit évidemment pas à certifier que ce “quelque chose” est l’agent infectieux qui provoque la maladie.
            Je ne voudrais pas me lancer dans une discussion qui me sort de mes compétences habituelles. Je note simplement que quand les meilleurs experts allemands (cités par la cour suprême) ont dû se prononcer, ils ont avoué qu’ils ne pouvaient pas…
            On fait quoi avec ça ?

    3. Peut on penser qu’un effet placebo soit operant sur les populations vaccinées de leur plein gré?
      Si je comprends bien, vu qu’éthiquement parlant, on ne peut faire les essais cliniques qui vont bien, on doit se contenter de paroles d’experts ou d’études épidémiologiques.
      Le débat va durer.

  8. La France qui est a la moyenne du tableau pour les vaccins (19 doses) a un IMR bas de 3,33. Les enfants de New-Zéland reçoivent eux 17 doses pour un IMR de 4,92.
    Cela ne laisse t’il pas penser, que d’autres facteurs plus influent sur la mortalité infantile existent?
    Pour la vaccination, on connaît le nombre de doses, il faudrait y associer l’âge de la vaccination et le rythme.
    Il est vrai que les chiffres parlent mais le qualitatif de la méthode est aussi important.
    http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Etude-de-Kobe–auto-immunite–2009.pdf
    C’est sur des souris….

    1. Toutes les données scientifiques (surtout les observationnelles) répondent à ce type d’incertitude : ce sont des moyennes avec des erreurs standards et des probabilités dans les sommations ; des possibilités d’erreur, etc…
      L’humilité scientifique indispensable est là sous vos yeux : toute réponse intéressante suscite de nouvelles questions ; aucune réponse intéressante ne doit être rejetée sous un prétexte fallacieux… car au fond du jardin, sous un tas de détritus et en creusant un peu, il y a un trésor disait le laboureur à ses enfants…

    2. Votre référence, dite “étude de Kobe”, est fondamentale pour comprendre l’épidémie actuelle de maladies auto-immunes ; comme conséquences possibles de la vaccination de masse…
      C’est un peu compliqué et difficile à faire comprendre à des ministres… surtout s’ils s’amusent d’entendre qu’on veut très sérieusement vacciner des garçons contre le cancer de l’utérus…
      Je laisse la parole à Emilio ou à “reliquat” mais j’insiste : je crains plus les maladies auto-immunes qu’autre chose comme complications de la vaccination massive des bébés…

  9. N’aurait on pas plus à apprendre en prenant les exceptions? Style Singapore, France ou New-Zeland?

    1. @papynou34
      J’avais écris un texte qui s’est perdu, mais dans lequel je faisais part des mêmes interrogations que vous, papynou34. Comme vous (SI je vous ai compris ?), je m’interrogeais sur tous les autres (sans doute nombreux) facteurs qui peuvent faire varier la mortalité infantile et qui ne sont pas pris en compte…
      Regarder ce qui peut expliquer les contre-exemples de la France, de Singapour (faible IMR et vaccination intermédiaire), permettrait d’aller chercher d’autres causes fortes des variations de l’IMR.
      En voyant Etats-Unis d’un coté extrême et Suède ou Japon de l’autre extrême, avait surgit pour moi cette interrogation sur : est-ce que ce ne serait pas la relation inverse ? est-ce que le nombre de doses administrées à un bébé ne traduirait pas l’intelligence (ou le manque d’intelligence ) d’un pays dans sa politique de santé, pour les nouveaux nés ? Avec une société mord-américaine ultra- “technicisée” d’un côté versus d’autres sociétés où la santé est traitée de manière plus intégrée, incluant plus “naturelle” et moins délétère pour la santé. Du coup, cela rendrait vraiment compliqué de voir une relation causale IMR / seul facteur vaccinal……
      Aussi, est-ce que comparer Netherlands (24 doses, pour 4 maladies) et Canada (24 doses, pour 7 maladies) n’introduit pas un biais ? Quel impact des rappels ? Du simple au double, pour DTaP (une surprise, pour moi, d’ailleurs, cette différence sensible, y compris en Europe). Les Pays-Bas vaccinent beaucoup leurs nouveaux nés, mais ne se retrouvent pas dans le top 5 des pays à fort IMR…. ils utilisent très peu d’antibiotiques (ou peut-être seulement à bon escient ?) et probablement des tas d’autres bons ‘points’ pour la santé de l’enfant…. Comment dépouiller tout cela ?
      Le taux de mortalité infantile doit dire aussi bien des choses sur la santé des mères pendants 9 mois et au-delà….
      Les comparaisons pays par pays me mettent mal à l’aise, souvent… On compare des choses qui ne le sont pas vraiment : les facteurs négligés sont si nombreux.
      Même topo pour les comparaisons personnes âges vaccinées versus non vaccinées. La vaccination est affaire de choix, donc les groupes ne sont pas homogènes. Dans mon petit entourage, en grossissant un peu (mais à peine) le trait, les personnes qui se font vacciner ont peu d’information et investissent peu d’énergie dans la recherche d’une bonne santé, elles se laissent guider par des médecins ‘classiques’ et des recommandations officielles qui laissent à désirer; refuser la vaccination traduit davantage d’information et de prise en main de sa santé…. Là aussi, comment comparer correctement les deux groupes ?

  10. Ce qui m’interpelle n’est pas tant ce petit exercice statistique de coin de table, en tant que tel, mais qu’on retrouve ici même la fascination usuelle pour le petit p.
    Et ce alors même qu’un billet précédent, fort intéressant, nous invitait à nous en méfier.
    Ce sont des technicités perdues dans ma mémoire, mais le souvenir que j’en ai est que le petit p cherche à répondre à cette question: je fais une association, voire une inférence. Ne la fais-je pas par erreur?
    Et par erreur, on entend une erreur de type aléatoire, gaussienne, telle qu’une erreur d’échantillonnage.
    Cette méthode ne permet pas de capter les erreurs méthodologiques ou conceptuelles, ce qui pourrait bien être le cas ici.
    La première d’entre elle est de considérer une population de pays, donc de considérer que les pays sont des individus, alors qu’ils sont plus ou moins riches d’individus.
    Un deuxième bémol sur le bon usage du petit p, est qu’ici, il n’y a pas échantillonnage: tous les pays éligibles sont retenus.
    Evidemment, l’éligibilité retenue (pays riches) est un filtre, lui aussi discutable.
    Pour se distraire, on pourrait essayer de voire si la méthode du petit p aurait permis de lever le loup (la triche à l’échantillonnage) dans l'(in)fameuse étude dite des 7 pays.
    Non seulement, il avait erreur d’échantillonnage, mais elle était intentionnelle.
    Ce serait amusant de faire de lui infliger un petit pet …

  11. Bon, bonsoir. Je ne peux m’empêcher d’intervenir. Je ne suis pas médecin, ni statisticien, j’essaie de réfléchir et il me manque quelques outils. Mais quand même, j’ai un cerveau et il doit bien fabriquer d’autres vues, d’autres perceptions. Le sujet m’intéresse depuis longtemps. Et puis je me doute de ce qu’est une statistique. Alors je cherche le nombre de morts par la grippe. Les chiffres qui semblent officiels (en moyenne), c’est 1500 à 2000 décès par an. Mais parle t’on de grippe ou de syndrome grippal? Ha déjà c’est pas très clair. Bon, mais admettons. Pourtant le catastrophisme s’enfle. Le ministère annonce 6000 morts par an. Des médecins (médiatiques) annoncent 3000 morts de moins avec une couverture de 75%. Et puis on nous prouve que la vaccination a fait diminuer la mortalité due à la grippe en consultant des données depuis 1900; (là j’ai envie de rire, ou de pleurer). Le on, c’est une chercheuse (pour une fois). Elle établie une corrélation étroite entre la vaccination qui augmente sur la durée et la baisse de la mortalité. Les chiffres n’étaient pas compréhensibles pour moi. Mais j’ai trouvé un autre article qui donnait les chiffres relatifs. En moyenne, depuis dix ans, il y a 350 morts par an de la grippe (la vraie) en France. Quelle bande de menteurs, de vauriens, d’imbéciles. Marchands du temple.
    Il semble avéré que d’avoir la grippe protège des futures grippes. C’était une explication pour le H1 N1, elle était très bénigne pour les adultes, et très embêtante pour les jeunes. En plus cette chercheuse fait un lien direct entre la baisse de mortalité et la vaccination depuis 1900. Mais à mon avis, si c’est réel, il y a plein d’autres facteurs qui peuvent faire aller la courbe dans ce sens. Elle est bête ou quoi? Les 1500 à 2000 morts par an sont probablement dus à des pneumonies. Il y a des maladies qui nous protègent, laissons les maladies nous protéger. Ce qui nous tue, c’est notre façon de refuser la vie, d’être en colère, de consommer tout et n’importe quoi et n’importe comment. Et d’absorber régulièrement et sur le long terme des poisons destructeurs dont les vaccins font partie. Une forte dose de cortisone nous sauve, de petites doses sur la durée nous détruisent. En agriculture, il existe une “philosophie”: l’agriculture naturelle. Son principe essentiel est basé sur le non agir. C’est à dire sur la non perturbation des fonctionnements naturels évolutifs. C’est un principe qui n’empêche pas l’action, mais qui impose l’observation, le ressentit, la réflexion avant de faire avec beaucoup de subtilité et d’humilité. Vous devinez ma conclusion.

  12. QQ liens d’actualité sur les vaccins :
    Michèle Rivasi député européen EELV va organiser au parlement européen une projection du film Vaxxed :
    http://initiativecitoyenne.be/2017/01/vaccins-leur-surete-en-question-9-fevrier-au-parlement-europeen-avec-michele-rivasi-pr-luc-montagnier-me-philippe-vanlangendonck-sen
    Avec également Luc Montagnier, Andrew Wakefield et Augustin de Livois.
    Un député (Hérault, membre du groupe écologiste à l’assemblée) Jean-Louis Roumégas a questionné Marisol Touraine sur le sujet des vaccins le 12 janvier 2017 :
    http://roumegas.fr/marisol-touraine-vaccins-circulez-ny-a-rien-a-voir-4808 (voir vidéo en bas de page).
    Ca fait rigoler le premier ministre … Il a raison de rigoler le premier ministre, c’est rigolo les vaccins : http://initiativecitoyenne.be/2015/11/les-vaccins-ont-detruit-leurs-enfants-temoignages-videos-de-parents.html

  13. Bonjour docteur,
    Inquiète …
    une B.N.P. à 228 en novembre, 286 aujourd’hui !
    Toujours F.A. et tachycardie (de 90 à 110 couramment, sauf la nuit) hypertension “à l’affût” …
    pour moi: une intolérance à la digitaline.
    Aussi, ces temps derniers, une indisposition ressemblant fort à un syndrome grippal avec petite fièvre et grande fatigue : prise d’antibiotiques dont je dispose toujours au cas où!… je sais que j’ai à redouter l’endocardite …
    Et le froid ? à lui seul ne peut-il pas être responsable de cette insuffisance cardiaque accentuée ? ou être un facteur aggravant de plus ?
    En quête d’une “marche à suivre”, simplement.
    Merci pour votre attention.

    1. Je ne peux rien dire sur la base de ce que vous me dites.
      Je ne peux faire une consultation via un blog.
      Facile à comprendre…
      Cela dit, vos remarques sont pleines de bon sens (le froid, le syndrome grippal…) ; mais vous devez faire confiance à votre médecin traitant… Comment faire autrement ?
      Cela dit (encore), je suis étonné que vous soyez sous digitaline…
      Il faut discuter cette prescription avec votre médecin si vous pensez que ça peut être nuisible ; car on peut se passer de digitaline…
      Bon courage, matelote

      1. Je comprends bien … Merci Docteur.
        Le souci est que je ne supporte pas l’hémidigoxine à la dose thérapeutique … mon MG m’avait prescrit 1/2 cp (je ne me souviens pas du dosage) voyant que cela ne servait à rien elle m’a mise à 1 cp, je n’ai pu supporter… chose incroyable mais vraie : elle m’a demandé de revenir au 1/2 !!!
        je n’en croyais pas mes oreilles ! je lui ai rétorqué que je ne pouvais pas tout de même m’empoisonner pour rien ! Comment voulez-vous pouvoir faire confiance devant tant d’incohérences !
        Quant à mon cardio, il n’a pas l’air de s’en soucier ! je crois que je devrai aller voir ailleurs !

        1. @aubepine
          La difficulté est de trouver cet “ailleurs” quand on a réellement besoin de suivi ?… Une fois qu’on a lâché les MT ou cardio dont on discute les compétences ou orientations (ou dont on est sûr qu’on n’en veut pas/plus…), les pistes ne sont pas légion…
          Je viens de voir moi-même la liste de l’AIHP, association des praticiens en hydrotomie percutanée, me disant qu’un médecin qui a de telles pratiques réfléchit sûrement, mais la liste est courte et elle contient surtout des infirmiers-ières (qui sont alors, les médecins qui prescrivent ces actes ?), mais selon où vous habitez, c’est peut-être une piste ?
          Bon courage aubepine…..

          1. Pas question d’abandonner mon MG, où en retrouverais-je un ? ses prescriptions me sont précieuses, mais j’adapte dans la mesure où je suis sûre de moi ! la raison pour laquelle il faut essayer de comprendre et de se prendre en charge !
            En ce qui concerne le cardiologue, je me promets d’aller quêter un autre avis …
            on m’a indiqué quelqu’un de très crédible : après on verra !
            En tout cas vous me faites découvrir quelque chose de très intéressant qui m’ouvre à de nouvelles perspectives, je veux parler de hydrotomie ….
            Merci.

        2. Courage Aubépine ! Celle ou celui qui vous écoutera doit bien être quelque part, pas loin de chez vous…

          1. Merci Minoque !
            Pas loin de chez moi … difficile ! si vous saviez …
            Il faut que je vous dise à l’oreille … j’ai une fille qui adore St Malo et la mer …
            elle s’y échappe plusieurs fois par an pour le plaisir des marées …

  14. Yo Maître,
    J’ai eu maille à partir avec un consoeur intelligente sur le site FB “Les médecins ne sont pas des pigeons” aujourd’hui. La discussion mal engagée a rapidement tourné au vinaigre quand j’ai annoncé vouloir suspecter une flambée d’autisme d’origine possiblement post vaccinale, malheur à moi!
    On m’a annoncé que Wakefield n’était qu’un tricheur, ce qui est possible, mais franchement pas certain, ici, (déjà j’aime pas les rédacteurs);
    http://www.em-consulte.com/en/article/749283
    Puis dans sa recherche de mise à mort, elle m’a fait lire ça;
    http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/le-point-sur-la-prevalence-de-lautisme/
    Et là, sous la plume de Franck Ramus du CNRS de Paris, une tentative d’explication que tous ces autismes supplémentaires sont bien normaux, parce que:
    …”Une étude danoise très récente a permis de le vérifier, et a établi qu’environ un tiers de l’augmentation de prévalence du TSA au cours des années 90 peut être entièrement attribué au changement de classification diagnostique (Hansen, Schendel, & Parner, 2015)
    …Ce phénomène est en partie confondu avec l’élargissement des critères diagnostiques, mais les deux facteurs pris ensemble expliqueraient 60% de l’augmentation des diagnostics (Hansen et al., 2015).
    …Conclusion
    Bien que le nombre de diagnostics de TSA ait considérablement augmenté au cours des dernières décennies, il y a toutes les raisons de penser que la majeure partie, sinon la totalité de cette augmentation soit attribuable à l’élargissement des critères diagnostiques et à leur application plus systématique à l’ensemble de la population concernée. ”
    1/3 puis 2/3 et enfin 3/3 pour montrer qu’on maîtrise bien le sujet, avec une conclusion qui ne correspond pas au corps du texte… Je persiste à croire que l’on a pas encore tout appréhendé de la flambée d’autisme dans les pays développés.
    Question subsidiaire; tout le monde a bien compris le phénomène d’endogamie qui ne gouverne le monde que depuis les années 1990?

    1. L’affaire Wakefield est l’archétype de la confusion actuelle à propos de la question vaccinale.
      Il y a eu c’est évident un problème avec les données qu’il a rapportées. Qu’il ait triché ou qu’il se soit trompé importe peu ; ce qui compte c’est qu’aucune étude n’a jamais confirmé la sienne.
      Sauf à être totalement parano, on doit admettre que plus rien (de scientifiquement acceptable) ne justifie de dire que le vaccin ROR favorise l’autisme ou un syndrome apparenté ; sauf cas anecdotiques évidemment…
      Je trouve l’article de Ramus de bonne qualité et d’autres références (innocentant le vaccin) peuvent être ajoutées à la liste fournie [par exemple : “Autism occurrence by MMR vaccine status among US children with older siblings with and without autism”. JAMA. 2015 Apr 21;313(15):1534-40. doi: 10.1001/jama.2015.3077]
      La question vaccinale est difficile car si la relation “ROR – autisme” semble impossible à établir de façon solide, ça ne veut pas dire que d’autres vaccins (ou même celui-là) soient “safe”…
      Inversement, Dire que le vaccin antigrippal est inefficace parait intelligent car de multiples études le disent et des vrais experts le clament. C’est donc autre chose que ROR/autisme…
      En se joignant à des campagnes de dénonciation fragiles, sans avoir nous-même une forte et longue expérience très pratique de la question soulevée, nous risquons de perdre en crédibilité. Et on perd la confiance de nos amis concernant le vaccin anti-grippal. Il faut être prudent donc !

      1. Bonjour,
        Le film VAXXED fait pourtant état d’une fraude du CDC qui aurait falsifié une étude importante rapportant justement un lien entre le vaccin ROR et l’autisme. Qu’en pensez-vous?
        C’est vraiment difficile de se faire une idée car de nombreux facteurs s’intriquent mais je pense que tout est lié… Pollution chimique, alimentation inadaptée, vaccins, antibiotiques… dérèglement de la flore intestinale et du système immunitaire… Inflammation chronique… maladies.
        Je suis littéralement suffoquée par l’explosion des maladies auto-immunes y compris chez les sujets jeunes: Crohn, RCUH, “fibromyalgie”, SEP, SPA, PR, lupus…

        1. Vous dites :”le CDC qui aurait falsifié une étude importante…”
          Ce n’est pas impossible mais seule la police (mandatée par un juge) pourrait le confirmer.
          Cela dit, plusieurs études apparemment indépendantes n’ont pas confirmé l’association ROR/autisme. Il est vrai toutefois que nous n’avons pas vraiment de groupe contrôle solide, ce qui affaiblit (mais ne contredit pas) ces études…
          Qu’il y ait un lien entre “vaccination de masse” et maladies auto-immunes est possible, voire probable ; mais seule des études utilisant des bases de données considérables pourraient le confirmer ; par exemple, la CNAM pourrait… mais “on” n’a pas envie de…
          Je sais : ça énerve…

  15. Malheureusement si l’indépendance fait la force des observations, elle ne fait pas forcement la qualité de l’interpretation.

  16. Merci d’avoir manipulé la calculette; je n’ai pas encore eu loisir de la faire … et le ferai sans doute.
    D ailleurs, est ce qu on a des exemples d etudes epidemiologiques qui ont completement dysfonctionnee : bah oui… le bon vieux CHOLESTEROL
    Autre bémol: on compte la mortalité infantile… Certes… parmi lesquels de nombreux prematurés et en très bas age, pas même encore vaccinés!
    C’est avant tout une étude US vs le reste du monde…Les zoteurs y vont parfois fort:
    Les efforts visant à réduire l’IMR des USA ont été vains. Trouver des moyens de réduire la naissance prématurée devrait être une priorité élevée.
    Comment qu’on fait pour ‘réduire la naissance prématurée’ ?
    On les zigouille avant de les vacciner ???
    Dans notre contexte de bons suivi des maman/bébés, une vaccination si lourde, si tôt, pourrait être différée, pour le moins…
    Ce serait intéressant de faire une comparaison, au sein même des USA, entre les vaccinés et les non vaccinés, car on y trouve des récalcitrants en grand nombre (amish, témoins de Jéhovah, mormons…) .
    Ce qui devrait faire lever les sourcils c’est qu’avec des R2 et petit p de délire, comme on n’en voit que dans les cas d’école, on tire comme conséquence que la survaccination (trop et trop tôt) est la seule explication.
    A lire ce graphe, avec de tels R2 et petit p, la cause vaccinale explique, à elle seule, toute la variabilité, à l’exclusion de toute autre cause…
    Il n’y a de place pour aucune autre composante (dite principale)… On a du mal à y croire…
    Or, il suffit de regarder la figure 1: sur les données ‘brutes’ R n’est que de 0.7 (soit R2 =0.5). C’est le traficotage, nonpondéré (!) qui permet d’arriver à R=0.992

    1. @ Charles : “Comment qu’on fait pour ‘réduire la naissance prématurée’ ?”
      Relevé dans un S&V de ce janvier 2017, page 25, un petit article intitulé ” Une injection pourrait éviter la prématurité” . selon Sarah Robertson de l’Université d’Adélaïde, Australie et son équipe, la “NALOXONE” ( et pas la “NAXOLONE comme indiqué dans ce encart”, molécule utilisée contre la dépendance aux opiacée, bloquerait la signalisation du processus inflammatoire à l’origine de l’accouchement prématuré…. Cela marcherait sur les souris, d’autres tests seraient nécessaires mais les chercheurs sont confiants :les femmes enceintes toxicomanes en reçoivent déjà .
      Mais je ne suis pas arrivé à retrouver l’étude dans la base.
      – Une autre étude (PLOS ONE) met en cause le sexe des enfants : ” Boy babies at greater risk of pregnancy complications”
      :Sexual Dimorphism in Adverse Pregnancy Outcomes – A Retrospective Australian Population Study 1981-2011 Petra E. Verburg,
      – Celle-ci met en cause l’usage des tupéfiants comme cause des naissances prématurées :
      Maternal marijuana use has independent effects on risk for spontaneous preterm birth but not other common late pregnancy complications
      Shalem Y. Leemaqza, , …
      – enfin celle-ci, plus amusante, lue sur le net (Magic Maman) met en avant les rapports sexuels fréquents préparent le système immunitaire de la future maman ” Faire souvent l’amour pour avoir un bébé en bonne santé : c’est ce que préconise une étude menée par le professeur Sarah Robertson de l’Université d’Adelaide, aux Etats-Unis. En effet, les femmes qui sont souvent exposées au sperme de leur compagnon avant la conception ont plus de chances d’avoir un bébé en excellente santé. Des rapports réguliers préparent le système immunitaire de la femme à accueillir un corps étranger et donc à supporter une grossesse.”Trois à six mois de rapports pour une grossesse sereine.
      Selon le professeur Sarah Robertson, interrogée par le Leadership Newspaper, “Nous savons aujourd’hui qu’il faut trois à six mois de relations sexuelles avec un même partenaire pour que l’organisme féminin se prépare à mener une grossesse saine”. Pour certains couples, il faut près d’un an. Sarah Robertson rappelle que s’il est possible de tomber enceinte après une aventure d’un soir, les risques de fausses couches ou de complications comme la pré-éclampsie sont plus élevés.”
      Bon je n’ai pas trouvé les références exactes dans la base de données de la recherche de cette Université…
      Mais je n’ai pas trouvé d’étude mettant en cause l’impact de la grippe ou son vaccins sur les naissances prématurées. Ca doit bien exister pourtant.
      C’est juste pour info.

  17. Je m’étonne qu’au pays des beaux esprits, critiques de ‘l’épidemiologie’ des 7 nations et de Framingham, on ne se rue pas sur cet article pour en relever les faiblesses.
    Elles sont nombreuses (en première lecture)
    Je suis plutôt d’avis qu’on vaccine, en certains pays, de façon trop lourde et trop tôt.
    Mais quand l’épidémiologie lève un loup, je veux bien qu’on m’explique le mécanisme, le vrai.
    Cette étude à 2 poids lourds: le Japon et les USA, pour une population de 500 millions, à eux 2, soit plus que les autres réunis.
    Ils ont des politiques de santé de la mère et du nouveau né fondamentalement à l’opposé, et cela bien au delà de la seule vaccination (par exemple l’accès à l’interruption de la grossesse non désirée)
    L’alignement des planètes semble parfait. oui… mais quelles planètes ? on calcule l’IMR ‘moyen’ d’un groupe d’intervention en divisant l’IMR du groupe par le nombre de pays.
    Ainsi les USA (360 millions) compte pour autant que … le luxembourg (0,1 million): Jupiter a perdu le Nord.
    On se plaint ici que la France soit, dans les faits, à l’hexavalent, voire davantage. Elle est pourtant classée dans le groupe intermédiaire.
    Qu’en est-il, de fait, sur le terrain, dans d’autres pays?
    La position sur l’axe des X des planètes est tout aussi imprécise, voire inexacte.
    Amusons-nous un peu: si votre maman vous parle l’anglais (qui plus est avec un mauvais accent) vous voilà avec 2 fois plus de risque de mourir bébé… Coupons leur la langue!
    Quant aux zoteurs, ils concluent, tenons nous bien:
    Ces résultats démontrent une relation contre-intuitive: les pays qui ont besoin de plus de doses de vaccin ont tendance à avoir des taux plus élevés de mortalité infantile
    Il ne viendrait à l’idée de personne de suggérer que c’est la proposition ‘miroir’: dans les pays où la mortalité infantile est élevée, le corps médical, impuissant face à l’incurie politique, compense comme il peut, à coup de vaccin, puisqu’il n’y a que cela sous la main.
    Qui pour penser que les autorités médicales nippones puisse se faire influencer par les lobbies vaccinatoires alors qu’elle ont l’IMR le plus bas? Elles n’ont aucune raison de changer leur politique, même si les vaccinateurs arrivent avec des solutions miracles.
    L’augmentation de la pression vaccinatoire est le reflet d’un désespoir ‘médical’ face à une mortalité infantile ‘politique’.
    Quelqu’un, ici, aura peut-être l’idée de refaire la tendance linéaire (si, si…) en positionnant les planètes de façon pondérée, et en sortant les 2 zozos de la classe, Agnan-japon, le meilleur parce que meilleur, et Toto-la-TRUMPette, parce qu’il est trop nul et individualiste.
    Là, le R2 risque d’en prendre un coup…

    1. Analyse intéressante, bravo !
      Sur la base d’analyses d’association entre des paramètres, on peut tout dire et n’importe quoi…
      Merci de me le faire remarquer quoique j’ai bien écrit, n’est-ce pas, que la relation de causalité était suggérée et non démontrée…
      Et ça n’est bien sûr qu’une analyse écologique où le point Luxembourg n’a pas de raison de valoir moins que le point USA
      Cela dit, certains pays développés qui s’occupent mieux de leurs petits que les USA (qui peuvent être vus comme une exception, si ça vous fait plaisir) contribuent à fabriquer cette droite…
      Finalement, on peut tout dire à partir des statistiques, comme chacun sait ; mais si vous refusez l’idée que les vaccinations massives de nos petits soient délétères (ce qui est une position acceptable), il va être difficile néanmoins de dire que cette stratégie préventive contribue à diminuer la mortalité infantile.
      Dans ce cas, c’est un coup d’épée dans l’eau fort couteux et très potentiellement dangereux ! Stop ! Dirait Hippocrate…

      1. Docteur,
        Je vous dis MERCI pour le Luxembourg ! Et à l’autre je dois dire que nous ne sommes pas à 0,1 million mais à plus de 0,5 million ce qui n’est pas beaucoup j’en convient mais quand même.
        Salutations aimsibiennes
        Romain

    2. Alors J’ai pas calcule encore les pvalues et R2 mais pour les parametre de la regression : y=ax+b
      1 pays = une voix : a=0.137
      1pays=une voix (sans US/Japon) : a=0.114
      1 habitant = une voix : a = 0.286
      1 habitant = une voix (sans les US et le Japon) : a = 0.193
      Si on prend un pays une voix, je trouve une pvalue pour tous les pays de 7e-5 et 0.0009 en retirant US/Japon. (ca colle pas exactement avec les valeurs de l article …)
      Mais je suis d’accord avec Charles qu il est extremement complique de valider une relation causale sur une etude epidemiologique comme ca. D ailleurs, est ce qu on a des exemples d etudes epidemiologiques qui ont completement dysfonctionnee ? qui ont cru voir un lien causal entre deux phenomenes alors qu’il n y en avait pas ?

      1. Je precise que c’est pas pour discrediter cette etude mais plutot pour essayer de comprendre les difficultes d etablir des relations causales dans les etudes epidemiologique … comment ne pas faire de bad science sur ce sujet en fait.

        1. En ne faisant pas dire aux choses plus qu’elles ne peuvent dire ; et je répète ce que j’ai déjà dit : “…si vous refusez l’idée que les vaccinations massives de nos petits soient délétères (ce qui est une position acceptable), il va être difficile néanmoins de dire que cette stratégie préventive contribue à diminuer la mortalité infantile...”
          Et donc, docteur, on fait quoi ?
          Car, au-delà la science “en cabinet”, il faut décider quelque chose dans l’obscurité du cabinet du docteur. Vaccin ou pas ?

      2. Vous dites : “est ce qu on a des exemples d’etudes epidemiologiques qui…” ?
        Pas chercher absolument une causalité quand on n’a pas l’outil ; mais penser que quand même cette belle droite…
        Certains scientifiques veulent absolument démontrer l’indémontrable et ils se fourvoient ou bien “forcent” leurs données ; ce qui est très vilain…
        L’AIMSIB est une association de scientifiques bienveillants (donc humbles) et INDÉPENDANTS.
        C’est l’indépendance qui fait la force des observations…

      3. Autre exemple de droite troublante : si on compare pour chaque tranche d’âge, la mortalité de la grippe avec la proportion de gens vaccinés contre la grippe, la corrélation me paraît positive et linéaire (plus y en a, plus y en a). Selon le critère de Hill (relation effet dose) on est tenté de supposer (pas de conclure !) que le vaccin contribue à augmenter la mortalité…
        Association is not causation.

  18. Ban d’abord, c’est malin !
    Comme d’habitude j’ai pleuré , Laschia ch’io pianga fait partie des morceaux qui me sont lacrymogènes. Tout en faisant un bien fou.
    Mrs Joyce a une drôle de façon de prononcer “Pianga” malgré son Donato. A part ça le bonheur.
    Timeo corrélation et conclusions ferentes. Ca ne fait à mon humble avis que suggérer une causalité comme vous écrivez, et c’est un peu complexe la mortalité infantile pour conclure. Genre de chose qu’on ne fera jamais.
    Quand à la grippe je suis scié comme 2 ronds de flanc (oui on scie les flancs maintenant ou on se les bat) de toute la semaine passée à voir des journalistes oublier (éviter ? ) de poser la question: mais l’efficacité du vaccin contre la grippe, elle est prouvée ? Parce que là on est dans l’antidogme. Des méta-analyses par des gens non rétribués par les fabricants ont conclu a une efficacité toute minime même pour les grippes à virus A prouvées, et on en frémi ça ne protège pas les malades institutionalisés de vacciner les personnels.
    Dommage parce que le vaccin grippal est sans adjuvant …
    Cochrane écrit en français:
    http://www.cochrane.org/fr/search/site/grippe%20vaccin
    71 personnes devraient être vaccinées pour prévenir un cas de grippe (IC à 95 % de 64 à 80). La vaccination ne montre aucun effet appréciable sur le nombre de jours de travail perdus ou d’hospitalisation. Aucune preuve de l’association entre la vaccination contre la grippe et les événements indésirables graves n’a été trouvée dans les études comparatives prises en compte dans la revue. Cette revue inclut 90 études, dont 24 (26,7 %) étaient financées totalement ou partiellement par l’industrie.
    Les mécanismes de la statistique sont tels que paradoxalement (question d'”incidence” je suppose) le vaccin apparait plus efficace dans la prévention des “syndromes d’allure grippale” que pour les vraies grippes à virus grippal.
    au moins 40 personnes devraient être vaccinées pour éviter un cas de SAG (intervalle de confiance (IC) à 95 % de 26 à 128) et 71 personnes devraient être vaccinées pour prévenir un cas de grippe (IC à 95 % de 64 à 80)
    Heureusement les intervalles de confiance se chevauhent mais le premier est bien large …
    Laissez moi pleurer …..
    Ah au fait :
    J’aime beaucoup la tessiture de Jesuisrusse et son “ch’io”. Ca me remue …
    https://www.youtube.com/watch?v=TpZ5MskYq7A
    ET pour les yeux, les vôtres et surtout les siens: https://www.youtube.com/watch?v=NP6vkt9tKR8

    1. Ah Jaroussky quel bonheur à écouter merci ! Bien besoin de me réchauffer le cœur en ce moment !
      Depuis plus de 15 jours je traîne une toux bronchitique sans fièvre … Bon à moins de me jeter à la mer j’ai choisi d’aller frapper à la porte d’un nouveau médecin qui n’est pas prêt de me revoir ! Elle (jeune schtroumpfette) m’a littéralement traitée d’inconsciente de ne pas être vaccinée à mon âge (65) !
      Je suis ressortie avec corticoïdes, antibios que je ne savais même plus à quoi ça ressemblait tout ça !
      Je ne souhaite plus être reçue et soignée ainsi, en vrac, comme tout le monde, sans s’intéresser un tant soit peu à la nature profonde de chaque individu ! La médecine intégrative c’est pour quand ?
      Les homéopathes du coin sont tous partis en retraite ! Personne pour les remplacer… just des techniciens !
      On est mal ! Mais je vais mieux quand même !
      Bonne fin de journée à tous

        1. Voui ! mais il faut les chercher les perles rares avant qu’elles ne tournent les talons ou pas :-))

      1. Corticoïdes !! ANtibiotiques !
        Ignorantus ignoranta ignorantum et ajoutons ignoranstroumpf *.
        Bon je me tais.
        Après tout je n’ai pas vu la malade…
        Je proposerai bien une estatine pour ses propriétés pléiotropiques, héliomimétiques, régénérantes , épurantes, draînantes, endothéloprotectrices et décalaminantes !
        *
        Ca aussi c’est comme Jarouski
        http://www.toutmoliere.net/acte-3,405452.html
        ARGAN.- Monsieur Purgon.
        TOINETTE.- Cet homme-là n’est point écrit sur mes tablettes entre les grands médecins. De quoi, dit-il, que vous êtes malade ?
        ARGAN.- Il dit que c’est du foie, et d’autres disent que c’est de la rate.
        TOINETTE.- Ce sont tous des ignorants, c’est du poumon que vous êtes malade.
        ARGAN.- Du poumon ?
        TOINETTE.- Oui. Que sentez-vous ?
        ARGAN.- Je sens de temps en temps des douleurs de tête.
        TOINETTE.- Justement, le poumon.
        ARGAN.- Il me semble parfois que j’ai un voile devant les yeux.
        TOINETTE.- Le poumon.
        ARGAN.- J’ai quelquefois des maux de cœur.
        TOINETTE.- Le poumon.
        ARGAN.- Je sens parfois des lassitudes par tous les membres.
        TOINETTE.- Le poumon.
        ARGAN.- Et quelquefois il me prend des douleurs dans le ventre, comme si c’était des coliques.
        TOINETTE.- Le poumon. Vous avez appétit à ce que vous mangez ?
        ARGAN.- Oui, Monsieur.
        TOINETTE.- Le poumon. Vous aimez à boire un peu de vin ?
        ARGAN.- Oui, Monsieur.
        TOINETTE.- Le poumon. Il vous prend un petit sommeil après le repas, et vous êtes bien aise de dormir ?
        ARGAN.- Oui, Monsieur.
        TOINETTE.- Le poumon, le poumon, vous dis-je. Que vous ordonne votre médecin pour votre nourriture ?
        ARGAN.- Il m’ordonne du potage.
        TOINETTE.- Ignorant.
        ARGAN.- De la volaille.
        TOINETTE.- Ignorant.
        ARGAN.- Du veau.
        TOINETTE.- Ignorant.
        ARGAN.- Des bouillons.
        TOINETTE.- Ignorant.
        ARGAN.- Des œufs frais.
        TOINETTE.- Ignorant.
        ARGAN.- Et le soir de petits pruneaux pour lâcher le ventre.
        TOINETTE.- Ignorant.
        ARGAN.- Et surtout de boire mon vin fort trempé.
        TOINETTE.- Ignorantus, ignoranta, ignorantum. Il faut boire votre vin pur ; et pour épaissir votre sang qui est trop subtil, il faut manger de bon gros bœuf, de bon gros porc, de bon fromage de Hollande, du gruau et du riz, et des marrons et des oublies, pour coller et conglutiner. Votre médecin est une bête. Je veux vous en envoyer un de ma main, et je viendrai vous voir de temps en temps, tandis que je serai en cette ville.
        ARGAN.- Vous m’obligez beaucoup.
        TOINETTE.- Que diantre faites-vous de ce bras-là ?
        ARGAN.- Comment ?
        TOINETTE.- Voilà un bras que je me ferais couper tout à l’heure, si j’étais que de vous.
        ARGAN.- Et pourquoi ?
        TOINETTE.- Ne voyez-vous pas qu’il tire à soi toute la nourriture, et qu’il empêche ce côté-là de profiter ?
        ARGAN.- Oui, mais j’ai besoin de mon bras.

        1. Ah ça M; Barajh ! Les muscles de mon épaule gauche me font souffrir , ce serait le poumon ? Mais je ne peux pas la faire couper, j’en ai besoin pour tirer ma ceinture de sécurité dans ma voiture ou me torcher … Incroyable, et se crever un œil pour sauver l’autre ! D’accord, deux interventions pour une cataracte à un oeil, mais il me sert encore un peu … sacré Molière! et maudites statines!

  19. Pour bien comprendre l’escroquerie vaccinale,il faut d’abord étudier
    l’historique de la vaccination contre la variole
    Les vaccinalistes nous serinent toujours en préambule :les vaccins ont éradiqué la variole
    Gros mensonge:les vaccins ont prolongé la variole d’un centaine d’années et accru sa mortalité
    Une exemple statistique parmi des centaines
    1892-93 Variole- Angleterre
    Leicester .( non vaccinés ) had 1.1 mortality per 10,000 living
    Dewsbury . (. vaccinés) had 6.7 mortality per 10,000 living
    Warrington . .(vaccinés) had 11.8 mortality per 10,000 living
    Pour le Tetanos
    D’après l’OMS :
    Angleterre 1963 : 13 morts de tetanos
    France (20 fois plus de vaccinés) :293 morts (20 fois plus)
    (Joët Françoise – Tétanos Le mirage de la vaccination)
    Finlande 100 cas de Tetanos, 67% de vaccinés
    Diphtérie
    Allemagne 39-45 : la vaccination généralisée contre la Diphtérie entraine la multiplication par 4 ou 5 des cas de diphtérie
    Arret de la vaccination en 45 dans le Reich dévasté ;quasi disparition de la maladie !!

  20. Quelques infos sur le vaccin grippal :
    5 vaccins consécutifs contre la grippe multiplient par 10 le risque d’Alzheimer(ACCORDING TO HUGH FUDENBURG, MD – the world’s leading immunogenetisit and 13th most quoted biologist of our time (nearly 850 papers in peer review journals)
    Augmentation de 4 250 % des cas de mortalité fœtale signalés au VAERS
    après le vaccin contre la grippe administré aux femmes enceintes.
    Christina England, 23 novembre 2012
    Dr. J. Anthony Morris, virologiste et ancien chef du contrôle des vaccins à la FDA : « Il n’existe aucune preuve que le vaccin contre la grippe soit utile. Ses fabricants savent bien qu’il ne sert à rien, mais continuent néanmoins à le vendre. »
    Vacciner contre la grippe multiplie par 5 le risque d’une autre infection respiratoire
    Etude Cochrane 2014 :
    Les vaccins antigrippaux ont un effet très modeste sur la réduction des symptômes grippaux et le nombre de jours de travail perdus dans la population générale, y compris les femmes enceintes

  21. Tant qu’on n’aura pas inventé le vaccin contre la bêtise, je ne me ferai pas vacciner 😉
    Et quand on l’aura trouvé, je demanderai de vacciner d’abord tous ces marchands de vaccins.
    Imposer le bien-être, c’est comme imposer la liberté. Cela reste du totalitarisme…marchand (comme dirait tonton Guy, aussi dans le cas des vaccins).

    1. On peut concevoir que la mortalité infantile est le reflet de la prise en charge des mamans/bébés : cette prise en charge, et l’accès au soin est très inégalitaire dans des pays comme les USA, et, à l’inverse très disponible en Suède et au Japon.
      Là où l’accès est inégal, celles qui y ont accès sont couvertes par des assurances privées, qui, pour montrer leur utilité n’hésitent pas à couvrir trop, et ouvrir la porte à des abus. Là où l’accès est garanties à tous, on y va à l’économie.
      Donc prouver que c’est le vaccin (et non pas l’accès aux soins) qui est le facteur explicatif ne me parait pas , à priori, une mince affaire.
      Quand au petit p, on sait maintenant s’en méfier.
      On pourra, c’est instructif, visionner le petit film de Michael Moore sur le trumpland , où la question de la mortalité infantile aux USA est commentée (vers la fin), ou dans son film where to invade next (si ma memoire est correcte)
      La question de la mortalité infantile aux USA est un vrai scandale… La couverture y est mauvaise, et, pour que l’argument soit solide, il faudrait s’assurer que l’accès au soin n’ajoute pas à la confusion.

  22. Après la scandaleuse mascarade de la vaccination H1N1 et la danse des sept voiles de madame BACHELOT ou plutôt des 2 milliards il y avait eu une enquête parlementaire et qlq pointures furent interrogées.
    Dont le Professeur FLAHAUT qui déclara: ” au niveau individuel la vaccination contre la grippe n’est pas d’une grande efficacité surtout après 60 ans ” MDR
    Et le pompon a été gagné par le Pr je ne sais plus comment un anglais président de l’association COCHRANE qui avec un flegme e un humour très british a flanqué une volée de bois vert aux responsable français de ce désastre en expliquant que COCHRANE avait fait une étude exhaustive de plus de 40 ans de publications et d’études sur la grippe et sa vaccination conclusion c’est tout pipeau bidon et compagnie en français vulgaire.
    Et cerise sur le gâteau on estime que quand il y a une épidémie de syndromes grippaux moins de 10% sont des vraies grippes le reste c’est autres virus and co.
    Super !! et couvrez vous bien la chaleur est les meilleur ennemi du virus grippal et des autres aussi à 40 plus de réplication virale et à 37,5: 38 c’est l’hallali

  23. Tres interessant. Difficile de se faire une idee definitive en epidemiologie mais ca remet la question au centre de la table !

    1. Autre contraire, commentons !!
      C’est plutot une bonne nouvelle non ?

      1. Non ce n’est pas une bonne nouvelle parce que cette prétendue “victoire” de l’IPSN est totalement hors-sujet.
        La menace du 17 janvier 2017 est que le ministère valident les conclusions du rapport Fischer qui veut rendre TOUS (et non pas ONZE) les vaccins obligatoires.
        Quand les médias ou l’IPSN répète que ce rapport veut rendre 11 vaccins obligatoires, je ne comprend pas comment ils calculent … la confusion est totale entre les notions d’ampoule vaccinale et de valence. Le rapport préconise P 29 l’obligation du Prévenar (pneumocoques, 13 valences) + Infanrix hexa. Déjà rien que pour la primo-vaccination, il y a déjà 19 valences injectées le même jour aux nourrissons à 2 mois, 4 mois et 11 mois. Donc pourquoi 11 ?
        Est-ce que vous percevez la déconnexion totale entre la menace de l’obligation vaccinale géante et l’action de l’IPSN ?
        Le Monde commence son article par la phrase “Le Conseil d’Etat s’apprête à précipiter le calendrier de la refonte de la politique vaccinale” … en sous-entendant que l’action de l’IPSN devrait amener le ministère à rendre ses conclusions au plus-vite.
        Par ailleurs Benoît Vallet a raison, il existe bel et bien un équivalent au DTP (certes avec aluminium, le kit Imovax + dtvax, dont j’ignore la disponibilité mais qui est censé être toujours commercialisé) qui, à la différence de Revaxis dispose d’une AMM pour la primo-vaccination.
        L’action de l’IPSN et sa demande de “retour du DTP sans aluminium” nage dans l’absurdité la plus totale, plus particulièrement depuis la publication du rapport du 30 novembre, mais pourtant, ça amène vraiment beaucoup de monde à se sentir “victorieux” …
        Ces associations doivent cesser de se laisser manipuler, seule la revendication de la levée de l’obligation vaccinale compte.

        1. Ce soir, l’information concernant la possibilité de contraindre l’État à remettre à disposition le vaccin DTP suite a l’action de l’IPSN aupres du conseil d’Etat est reprise très massivement par de nombreux médias, y compris les pires (comme JIM et Pourquoi docteur ?).
          L’attention du conseil d’état sur les demandes de l’IPSN pue le PIÈGE.
          http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/19398-Vaccin-l-Etat-pourrait-etre-contraint-a-rendre-disponible-le-DT-Polio
          http://www.jim.fr/en_direct/pro_societe/e-docs/letat_sera_t_il_contraint_de_mettre_a_disposition_des_vaccins_trivalents_diphterie_tetanos_polio__163252/document_actu_pro.phtml
          Pourquoi cette information est-elle autant reprise ? L’IPSN va-t-elle porter le chapeau concernant une décision de la part du ministère destinée à “redonner de la cohérence” à la politique vaccinale?

    2. Déjà pas mal comme résultat. “avanti Augustin”, Pr Joyeux et tous les bienveillants…. Ne pourrait on y inclure Matthieu Ricard, docteur en génétique cellulaire, moine bouddhiste tibétain, et écrivain.
      Bon le Bouddhisme n’est pas ma tasse de thé, nous sommes des occidentaux avec notre propre culture religieuse ou non, mais son discours est empreint de sagesse, ce n’est pas inintéressant.
      on peut revoir l’extrait en replay du Télématin de ce jour : Les 4 vérités – Matthieu Ricard
      17/01/2017

  24. Plus de doses, plus d’intolérances, ça me paraît logique.
    Il faudrait plutôt comparer pays sans vaccins & pays avec…
    [ réflexion au débotté dont je rougirai probablement demain matin; mais ça ne fait rien… ]

  25. Entre les 2… Petibon ici aussi… Bon… Jarousski a ma preference
    Je vais lire l’article dans le detail (je n’ai pas encore eu le temps); dans la mesure ou il est possible de tracer une droite horizontale , a la hauteur du chiffre 4, et qui traverse tous les domaines d’incertude, peut-on definitivement exclure l’hypothèse qu’il n’y ait pas de tendance du tout ?

    1. Vous dites : “peut-on définitivement exclure ?”
      Réponse : regardez le coefficient de corrélation. Il dit que plus de 80% de la variabilité des Y s’expliquent par la variabilité des X. Regardez le petit p.
      Rare qu’en médecine un e évidence soit aussi forte.
      Ce que vous ne pouvez pas exclure “définitivement” c’est la relation de causalité… Mais… bla bla

  26. Petite citation qui fait du bien, sur le site de B.Guennebaud!:
    “L’obligation vaccinale généralisée est déconnectée de l’époque “
    C’est l’une des affirmations fortes martelées par Didier Raoult, un des tous premiers microbiologistes au monde, dans un article publié par Le Point du 8 janvier 2017
    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/raoult-rendre-obligatoire-la-vaccination-ne-restaurera-pas-sa-credibilite-08-01-2017-2095453_445.php
    Extraits :
    “En tant que spécialiste des maladies infectieuses, je mets au défi qui que ce soit de justifier médicalement ou scientifiquement, l’obligation actuelle de vacciner à 3 mois les enfants contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.
    La diphtérie autochtone a disparu depuis longtemps et le tétanos est inexistant à cet âge.
    Quant à la poliomyélite, depuis trente ans en Europe on observe que toutes les poliomyélites autochtones sont d’origines vaccinales (avec le vaccin vivant).
    On ne pourra plus servir une prétendue ‘’vérité unique’’ et penser être suivi aveuglément.
    Parfois objet de manipulations, la vaccination est devenue un symbole scientiste qui génère du doute.
    Rendre obligatoire la vaccination ne restaurera pas sa crédibilité.
    L’obligation vaccinale généralisée est déconnectée de l’époque et si aucune démocratie ne la propose, c’est qu’elle n’est ni souhaitable ni crédible, en particulier à l’ère de la ‘’post-vérité.” “

    1. Il aurait aussi probablement pu écrire : “En tant que spécialiste des maladies infectieuses, je mets au défi qui que ce soit de justifier médicalement ou scientifiquement, la vaccination anti-grippale…”
      N’étant pas “spécialiste des maladies infectieuses” mais sachant lire et interpréter les donnée scientifiques publiées, je confirme…

      1. Oui… et de justifier la vaccination contre l’hépatite B et… et…
        Votre analyse statistique de cette étude m’est vraiment utile.
        Pour moi, le hic c’est toujours cette histoire de relation de causalité même si… comme vous le dites…
        A chaque fois que j’ai une discussion avec un “pro-vaccin” qui ne veut rien entendre, c’est cette histoire de relation de causalité qui ressort. Et j’avoue être à bout d’arguments…

  27. J’ai une preference pour l’interpretation de P Petibon. Le reste c’est ma liberte.

Comments are closed.