Pourquoi ne peut-on parler des vaccins en toute sérénité ?

 

Ce billet sera court ; c’est un mouvement d’humeur !

J’ai malheureusement tourné le bouton du poste, ce jour autour de 14:30 et suis tombé (mal m’en pris) sur 3 hurluberlus (dont les docteurs simiesque et carrière-en-os affublés d’un académicien) en train de distiller pieusement des calomnies sur un certain professeur de Montpellier qui, grâce au Conseil D’État, humblement triomphe ces jours-ci.

Il avait globalement raison, notre courageux ami Henri Joyeux, que pourtant on a essayé de radier (ce n’est pas fait, contrairement à ce que disent ces menteurs, puisqu’il a fait appel) du tableau de l’Ordre des médecins.

Ils ne pouvaient pas « faire amende honorable » ?

Admettre que l’argumentaire cosigné par plus d’un million de personnes était intelligent ?

Certes, il eût fallu qu’ils admettent qu’ils n’avaient rien compris et que les informations qu’ils diffusaient à des millions de spectateurs ingénus étaient fausses.

Confirmation que leurs faux-pas répétés à propos de la prévention cardiovasculaire, du cholestérol et des statines n’étaient pas des exceptions…

L’heure d’appeler au boycott de cette émission et de ses animateurs semble être venue.

 

 

 

 

 

151 réflexions au sujet de « Pourquoi ne peut-on parler des vaccins en toute sérénité ? »

  1. papynou34

    Il y a bien longtemps que je ne regarde plus ces deux personnes. D’un, parce que ce Monsieur à un air supérieur que mes neurones miroirs ne supportent pas, mais aussi et surtout par la faiblesse de ses propos et de ses émissions.

    Répondre
  2. phil

    « Allo Docteur » nuit gravement à la santé

    Je ne vois pas comment on peut le « boycoter », par contre on peut rappeler ici le mépris que l’on éprouve pour ces ayatollah impérieux et méprisants ( journaliste + toubib = super race supérieure, circulez y a rien à voir), et menteurs comme des arracheurs de dents.

    Une petite consolation (qui évitera la toxicité d’1 Valium) : les journalistes sont – avec les hommes politiques – les personnages inspirant aux Français le + de défiance. Sondages à l’appui.

    Alors apaisez votre chagrin, pas si cons que ça les Français…

    Répondre
    1. Inoxydable
      En réponse à : phil

      @ Phil : N’insultez pas les Dentistes en les traitant de menteurs, aujourd’hui on doit dire « menteur comme un cardiologue ».

      Répondre
      1. phil
        En réponse à : Inoxydable

        à dire vrai on m’a foutu des implants (dentaires), je sais je ne devrais pas le dire, pauvre phil tout rafistolé, et c’est là que j’ai suis tombé sur 1 implantologue iranien pas complètement bienveillant (tout le monde peut pas être libanais) et qui m’a raté mes greffes sans me le dire, puis m’en a refait tjrs sans me le dire ( je vous donne l’adresse pour que vous n’y alliez pas, et de toute façon ils ont plein de procédures au c… St L à Paris, pub gratuite).

        Comme quoi mon cher Inox :) …

        Répondre
          1. phil
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            oui au début j’avais dit non, mais l’expérience (durée 2 ans) mérite d’être racontée : c’est en haut (« sinus ») que l’os fout le camp et qu’il faut en refaire, c’est du millimétrique mais ça marche, je le dis avec le recul. La matière est de l’ « os synthétique », donc pas de rejet. 6 mois + tard c’est du béton armé… et ça marche (dans mon cas 12 mois). Ainsi plus le lourd handicap de la prothèse amovible, il faut se mettre à la place du patient, oui je ne regrette pas, même si j’en ai bavé. Mon cardio a eu la même réaction que vous, rejet, c’est le cas de le dire, viscéral… Intéressant tout ça quand même !

  3. Emilio

    Si on lis l’avis du conseil d’état sans le filtre d’un quelcquonque, ça donne quoi ?

    C’est ici : http://www.conseil-etat.fr/Actualites/Communiques/Vaccination-obligatoire

    J’adore la petite phrase : « Le Conseil d’État annule donc le refus du ministre. Il lui enjoint, par conséquent, dans un délai de six mois, et SAUF A CE QUE LA LEGISLATION EVOLUE EN ELARGISSANT LE CHAMP DES VACCINATIONS OBLIGATOIRES, de prendre des mesures ou de saisir les autorités compétentes pour permettre de rendre disponibles des vaccins correspondant aux seules obligations de vaccination prévues par le code de la santé publique. »

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      Ouais, mais faire une Loi en moins de 6 mois avec des élections au milieu, ça va pas être facile !
      On peut préparer nos dossiers juridiques pour les prochaines sessions au Conseil d’état…

      En attendant, il faudrait questionner les candidats !
      Faites-le ! Plutôt que de pleurnicher ; nous avons besoin de vous !

      Répondre
  4. Emilio

    Je pense qu’ils pourraient utiliser cette injonction du Conseil d’Etat pour aller devant les députés et utiliser l’argument qu’ils doivent voter l’extension des vaccinations obligatoires à cause d’une INCOHÉRENCE JURIDIQUE.

    A mon avis, ce n’est pas les candidats qu’il faut interroger. Il faudrait plutôt avertir les députés de la tentative de manipulation en cours. La question de l’obligation vaccinale me semble éminemment NON-POLITIQUE, on peut probablement autant convaincre le député de droite opposé à l’avortement que l’écologiste

    J’ai déjà averti de nombreuses fois sur la nécessité de s’occuper de l’obligation vaccinale plutôt que du retour du DTP sans aluminium. Par ailleurs, si l’on réclame le « retour du DTP » obligatoire », cela consiste à légitimer l’obligation vaccinale. Si on légitime l’obligation vaccinale, on ne peut pas ensuite réclamer la levée de l’obligation vaccinale sans passer pour une girouette.

    Mais ça commence sans doute à faire tard pour ce gouvernement pour faire passer une extension des obligations vaccinales… parce qu’effectivement, les élections se rapprochent.

    Cette question nous intéresse sur ce blog parce que nous sommes des humanistes. Le problème est qu’une propagande mettant en avant la protection « collective » de la vaccination et accusant les « antivaccins » de ne pas être « solidaires » aura raison des dernières résistances d’un pays devenu de moins en moins conscients de la nécessité de sauvegarder la vie privée et les libertés individuelles. Les gens ont cessés d’être des humanistes … On peut craindre qu’ils soient prêts à abandonner leur liberté vaccinale au profit d’une menace sanitaire déjà brandit depuis des mois (les français sont les « champions du monde de la défiance » à la vaccination) et que l’on continue de mettre en avant. Tous ceux qui marchent dans ce schéma « il faut restaurer la confiance dans la vaccination » alimenteront toujours les arguments de ceux qui veulent étendre les obligations vaccinales.

    La situation est pour moi désespérante … y compris si ces obligations vaccinales ne sont pas validés par ce gouvernement.

    Il reste toutefois un mince espoir que cet injonction du conseil d’état finisse par être à l’origine d’une levée de l’obligation vaccinale …

    On aurait pu argumenter sur « puisque les laboratoires sont incapables de fournir les vaccins correspondant aux seules obligations vaccinales, il faut lever ces obligations », c’était tellement simple …

    Répondre
  5. Béa

    Il y a quelques années je regardais cette émission surtout le vendredi pour la chronique du libraire (!) mais aujourd’hui si je me retrouve devant cette émission j’ai une écoute plus que critique.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      Difficile de comprendre ce que veut dire vraiment ce pôvre JY Nau… Que la Ministre bafouille ou que le Conseil d’état est vérolé ?
      Il serait temps que quelqu’un se dévoue pour lui dire d’arrêter sa statine… Le fera pas, à mon avis ! Y a pas de plan B… Vraiment très Nau ce Nau-là ; vaut bien son simiesque…

      Répondre
      1. Isa
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Oh que oui !!! Qui se dévoue ? Il ne semble pas prendre que des statines ! C’est toujours très compliqué de comprendre où il veut en venir (sauf pour les cigarettes et les vaccins)

        Répondre
      2. Emilio
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Je le vois au même niveau que les sites pseudosciences ou psiram : toujours au garde-à-vous pour mener une cabale contre la réputation des personnes qui auraient l’indécence de contester les avis des précieux « experts.

        Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Blue Knight

      Vous ne devriez pas vous fier à ce genre de médias pour des questions compliquées nécessitant un peu d’analyse, et beaucoup d’expérience…
      Que cette TV répercute les news rapidement pourquoi pas ; mais pour les analyses et interprétations…

      Répondre
    2. Dr Variole
      En réponse à : Blue Knight

      « Los Angeles: début d’épidémie de rougeole à cause d’un manque de vaccination »

      Les méchants et inconscients « non vaccinés « ont transmis le « Rougeole « aux gentils vaccinés »

      Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : Dr Variole

        C’est bien ça.

        Il faut vacciner les gens de force parce qu’il est injuste pour ceux qui font l’effort de se vacciner soient menacé par ceux qui sont forcément des égoïstes pas solidaires puisqu’ils ne veulent pas le faire …

        Tu remarqueras que la stratégie « diviser pour mieux régner » existe aussi dans beaucoup d’autres domaines, notamment le management des entreprises et parmis les discours politiques.

        Répondre
        1. Francoise
          En réponse à : Emilio

          @Emilio

          Oui, mais ce n’est pas cohérent… Que risquent les gens (bien) qui sont vaccinés, au contact de ceux (mauvais) qui refusent de se faire vacciner et qui vont attraper la maladie…. si le vaccin est efficace???? Si le vaccin est efficace, il n’y a plus de risque…

          Oui, mais peu de gens ne voient pas qu’on les divise en permanence, pour mieux les exploiter :-( … et la plupart des gens tombent dans tous ces panneaux pourtant souvent grossiers… (par peur des autres…? de la différence…? de la menace que représente l’autre différent…?)

          Répondre
          1. akira
            En réponse à : Francoise

            Oui enfin bon … Il faudrait aussi eviter de caricaturer. Meme les pro-vaccins ne disent pas qu’ils sont efficaces a 100%. Prendre cette hypothese (fausse) pour contrer une argumentation, c est s exposer a la refutation de tout son discours.
            Je me fais un peu l avocat du Diable mais c est pour mieux essayer d avoir des arguments percutants.

            Meme les promoteurs des vaccins n ont jamais garanti une efficacite a 100%. L argument de la couverture vaccinale (si un vaccin etait effectivement efficace a 80% par exemple et sans trop d effets deleteres) est assez pertinent. Dans ce cas, on pourrait evidemment attraper la maladie meme en etant vaccine mais la diffusion en serait bien plus reduite si une proportion importante de personnes etaient vaccinees. De mon point de vue, si on pense que les vaccins sont plutot efficaces et sans danger, l argument de couverture vaccinale est tout a fait raisonnable.

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : akira

            Raisonnable ? C’est justement ça qu’il faut discuter…
            Et il et préférable que ceux qui discutent sachent de quoi ils parlent (polytechniciens et énarques sont priés de la fermer) et que ceux qui ont une expertise (au minimum médicale) et parlent soient totalement indépendants de l’industrie des vaccins et du médicament en général (ce sont les mêmes) ce qui inclut les proches et autres cousinages… Si vous ne comprenez pas pourquoi, demandez à Pénéloppe !

          3. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : akira

            Sur le fond, c’est évidemment une bonne question…
            Mais c’est dans les détails (de chaque pathologie) que gît la connerie !
            Un seul exemple très simple pour ce soir: le tétanos.

            Pourquoi rendre la vaccination obligatoire puisque ce n’est pas une maladie transmissible ?
            On voit immédiatement que cet argument « social et philanthropique » n’est pas crédible…

            Aucun grand pays Européen civilisé n’a vu l’utilité de l’obligation vaccinale…

          4. Francoise
            En réponse à : Francoise

            @Akira

            « … SI on pense que les vaccins sont plutot efficaces et sans danger, l argument de couverture vaccinale est tout a fait raisonnable…. »
            C’est un ‘SI’ très lourd de graves conséquences probables, d’incertitudes et de très grosses remises en question, ça, non ????

            Alors, il me semble plutôt que : SI les gens vaccinés voulaient bien se contenter de diminuer leur risque de de 80%, sans venir grêver la liberté des autres, en leur demandant de prendre des risques qu’ils jugent inutiles, ça serait une option très « raisonnable » aussi, non ?

            Les intolérances alimentaires et les maladies auto-immunes dont la prévalence explose, Akira… y pensez-vous ?
            Les labos sans scrupules qui nous imposent des vaccins hexavalents au lieu de trivalent (DTP obligatoire) avec sels d’aluminium en bonus… ne vous font-ils pas tiquer, aussi ?

          5. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Francoise

            Je lis la prose du bon Pr Sansonetti ; et sous peu j’en ferai un nouveau rapport…
            Les arguments développés sont du même acabit que pour « cholestérol et les statines » ; beaucoup d’idéologie et peu de sciences bien faites…

          6. Emilio
            En réponse à : Francoise

            Mais est-on sûr qu’il y a le moindre début de vérité dans cette histoire de « protection collective » que brandit comme argument le moindre article de presse pour encenser la vaccination ?

            C’est aussi la « protection collective » qu’a mis en avant notre chère ministre quand elle a répondu à Mr Roumégas à l’assemblée.

            Ah la « protection collective » … qui rend LA vaccination comme quelque-chose de tellement « solidaire » … c’est un beau concept qui permet surtout de vendre des vaccins à toute une population sans avoir besoin de corréler le niveau de vente de vaccins à la fréquence de la maladie.

            La « protection collective » de la vaccination est vraiment un concept génial. Je pense que l’avenir des ventes de Big Pharma est dans l’hyperprévention, notamment les dépistages (genre l’hypercholestérolémie familiale, à dépister lors de la consultation du nourrisson de 2 mois en même temps que … ses vaccinations). Tout l’enjeux concernant l’avenir de Big Pharma sera peut être d’adapter le concept de « protection collective » et de solidarité à l’hyperprévention de tout et n’importe quoi … au nom de la sauvegarde des finances de la secu ?

        2. yeam
          En réponse à : Emilio

          Bon alors ça sert à quoi la vaccination si ceux qui sont vaccinés ne sont pas protégés et restent menacés du fait des non-vaccinés?
          Ca veut dire que la vaccination n’est efficace que si tout le monde est vacciné?
          Bizarre, bizarre…

          Est-ce que le Docteur de Lorgeril pourrait en dire un peu plus sur son avis concernant les implants?

          Merci.

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : yeam

            Pour la vaccination et la (relative) protection possible due à une couverture vaccinale optimale, c’est un peu plus compliqué mais plus simple à comprendre dès qu’on a accepté l’idée que les vaccins sont « relativement » efficaces et donc souvent « peu efficaces » ou « inefficaces » mais « possiblement toxiques », voire franchement toxiques comme celui contre la variole qui conduisit les Autorités à en interrompre l’usage…
            Vous avez noté que ma phrase est pleine de notions d’incertitude…
            Ce qui explique, plus que toute autre chose, la défiance nationale vis-à-vis des vaccins et des vaccinologues !
            Et leur attitude actuelle aggrave encore le scepticisme, et ce sera encore pire si les politiques font la bêtise de suivre les « recommandations académiques » actuelles…

      2. Isa
        En réponse à : Dr Variole

        http://www.neosante.eu/vaccin-de-la-rougeole-chronique-dune-catastrophe-annoncee/
        (article écrit en 2012)
        Dans son livre « Médecin SOS, sur la route de vos urgences », le Dr J-B Delmas parle également d’une résurgence prévue de la rougeole vers 2020-2025 et en explique les raisons. Il évoque aussi de nombreux cas de patients, atteints de la rougeole (non reconnue par les médecins) envoyés à l’hôpital en raison de cette méconnaissance car traités de façon inappropriée (antibiotique puis, croyant à une allergie à l’antibiotique, cortisone à forte dose).
        Bien sûr, on dira ensuite que c’est la rougeole qui est dangereuse et non le traitement subit.

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Isa

          Merci, c’est un magnifique article.
          Il me reste à vérifier tout ce qui est dit et surtout la qualité des références.

          Ce qui est écrit ainsi : »les vaccinalistes accusent les personnes non vaccinées d’être la cause des épidémies de rougeole et de l’échec du contrôle de la rougeole. En réalité, ce sont les campagnes de vaccination qui sont en cause : la baisse de circulation du virus naturel empêche la consolidation de l’immunité, chez les personnes vaccinées et non vaccinées. » est en ligne avec mon impression actuelle. Mais j’ai besoin de temps pour vérifier !

          Répondre
        2. MT
          En réponse à : Isa

          Article passionnant!
          C’est bien ce que j’avais retiré de mes lectures de Michel Georget et d’autres.
          Bernard Guennebaud avait fait une analyse très pertinente de la vaccination contre la rougeole sur son blog et cela rejoint la thèse de cet article.
          http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2009/01/10/12042670.html

          C’est à se demander comment les acharnés de la vaccination à tout prix ne réalisent pas que le problème vient très probablement de la vaccination puisqu’ils admettent eux-mêmes que la vaccination a déplacé l’âge de survenue de la maladie vers des tranches où les sujets sont les plus vulnérables? (cf l’article dans pseudosciences où le grand professeur de pédiatrie raisonne manifestement très mal)

          Répondre
  6. Charles

    Le conseil d’Etat, en sa sagesse, envisage l’éventualité où l’évolution legislative rendrait son injonction inopérante.

    En sa sagesse, il n’a pas envisagé que l’obligation vaccinale, laissee au bon gré du législateur, aille en s’assouplissant ou se réduisant.

    En sa sagesse, il n’envisage que le cas d’une eventuelle augmentation…

    Comme quoi la sagesse n’est pas l’art de prédire l’avenir

    Répondre
    1. Emilio
      En réponse à : Charles

      En même temps la réclamation qui avait été formulée concernait l’indisponibilité des « seuls » vaccins obligatoires, ça ne concernait pas la levée de l’obligation vaccinale.

      Donc on ne peut pas dire que le conseil d’état répond à côté de la problématique soulevée.

      Répondre
  7. Emilio

    De mieux en mieux …

    http://www.europe1.fr/sante/un-syndicat-de-medecins-veut-rendre-davantage-de-vaccins-obligatoires-2974868

    Je parie qu’à la fin d’une éventuelle consultation qui a amené un médecin généraliste à vacciner de force un nourrisson contre l’avis de ses parents, il faudrait revenir le voir « en toute confiance » ? Comment un patient pourrait-il avoir confiance dans des médecins autorisés à vacciner les gens de force ?

    Il faut boycotter Cymes parce que son seul rôle est de soutenir la consommation de médicaments au sein de ce pays. Et je le soupçonne de trouver vachement bien l’idée de vacciner de force des personnes.

    Répondre
Commentaires : page 1 sur 41234»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.