L'infarctus du myocarde : toujours autant de victimes mais plus jeunes, plus de femmes, plus de surpoids…

 
Certains optimistes “impondérés” (et aussi subventionnés en général) proclament que depuis l’arrivée des statines et leur prescription pressante [presque rendues obligatoires dans certaines circonstances, et en dépit du moindre bon sens] et massive (une vingtaine d’années de recul environ), nous aurions vaincu les maladies cardiovasculaires ; ou du moins serions-nous sur le point de les vaincre…
Effectivement, avec environ 7 millions de français, 12 millions de britanniques, et  30 à 35 millions d’américains sous statine, on est en droit d’espérer des effets significatifs ; au coût que ça coûte…
Les statistiques officielles (en retard d’une décade environ par rapport à la réalité vraie) montrent que la mortalité cardiovasculaire diminue dans nos pays de façon régulière depuis les années 1960s (le siècle dernier). Autrement dit, la tendance était présente déjà près de 30 ans avant l’introduction massive des statines ; et un minimum d’honnêteté devrait conduire à émettre des doutes quant à l’effet réel de ces dernières par comparaison avec les fabuleux et véritables progrès réalisés dans le traitement de la phase aigüe de l’infarctus (SAMU, Unité coronarienne, défibrillateur, désobstruction coronaire en urgence, stentings multiples, réhabilitation post-infarctus, etcétéra…) et aussi dans la diminution drastique de certaines causes réelles dans certains groupes d’âge. Emblématique mais pas unique, citons la diminution du tabagisme même si on pourrait encore faire mieux… comme le montre la suite !
Un meilleur marqueur (par rapport à la mortalité) des éventuels progrès réalisés en prévention serait donc l’incidence de l’infarctus et des syndromes coronariens en général, et pas la mortalité qui “marque” autre chose que l’effet de la prévention de l’infarctus lui-même.
N’importe quel praticien qui vit les yeux ouverts a pu constater qu’avec les années, non seulement les unités de soins intensifs coronariens ne désemplissent pas ; mais encore que ces unités se sont multipliées sur le territoire français ; ce qui a certainement encore contribué à réduire la mortalité due à l’infarctus ; mais indique de façon claire (car l’offre répond à la demande) que l’incidence de l’infarctus et des syndromes apparentés est encore très élevée et n’a sans doute (soyons prudents, de nombreux facteurs peuvent obscurcir le paysage) pas diminué du tout.
Avouons-le : globalement, nous avons échoué à vaincre l’infarctus !
Même si nous avons moins de décès dus à l’infarctus ; et ce n’est pas un paradoxe comme expliqué plus haut.
Comme d’habitude, les autorités de notre beau pays vont mettre une décennie à comprendre et ceux qui avaient la charge de ce dur labeur encore plus de temps à reconnaître leur échec… Laissons ça et examinons ce qui nous vient d’ailleurs, les USA, avec toujours un peu d’avance et donc généralement annonciateurs de notre propre destinée.
Par exemple ici : http://www.eurekalert.org/pub_releases/2016-03/acoc-hap031816.php
Ce que les investigateurs de la Cleveland Clinic [un parmi les plus grands et fameux hôpitaux américains] ont observé, c’est que les facteurs associés à la survenue de l’infarctus ont changé de façon significative entre 1995 et 2015. Qu’ont-ils vu ?
Outre un rajeunissement et une féminisation des victimes – ce que l’on voit partout y compris en France – c’est plus de tabagisme, plus de surpoids, plus de diabète et plus d’hypertension artérielle.
Ils n’ont pas étudié d’autres véritables causes de l’infarctus, les habitudes alimentaires, le stress et le manque d’exercice physique ; mais c’est déjà un beau travail !
Tous les lecteurs de ce message ont remarqué, sans que j’ai besoin de le dire, qu’un facteur souvent présenté comme majeur manque à l’appel : c’est le cholestérol ou les dyslipidémies en général.
Cette absence peut s’interpréter de façon variable. Soit le cholestérol est tellement bas désormais aux USA qu’il ne constitue plus un danger ; cette hypothèse est peu probable si on écoute les experts “rémunérés” par l’industrie qui au contraire expliquent que le cholestérol est toujours trop haut… quel que soit son niveau…
Ou bien [et c’est l’hypothèse que tout individu ayant quelque expertise et beaucoup d’indépendance doit privilégier], le cholestérol ne joue aucun rôle dans l’infarctus ; il est innocent !
Bref, si on prend un peu de hauteur, il faut reconnaître que ce sont des mauvaises nouvelles : aux USA comme chez nous, les cardiologues et autres employés des Unités coronariennes sont très occupés et la tendance n’a pas l’air de s’inverser, contrairement aux clameurs des experts et académies “rémunérés” qui doivent bien dire quelque chose pour justifier leurs discours et leurs… rémunérations !
Si vous voulez vraiment vous protéger [ou protéger vos patients], il est urgent de lire “Prévenir l’infarctus et l’AVC”…
Ce n’est pas la première fois que je le dis ; et pas la dernière, hélas !
 
 
 
 
 
 
 
 

152 Replies to “L'infarctus du myocarde : toujours autant de victimes mais plus jeunes, plus de femmes, plus de surpoids…”

  1. merci pour votre réponse. Je suis dans cette démarche. je pensais à la maladie coeliaque mais le test sanguin s ‘est avéré négatif. Cependant j’ai exclu depuis quelque temps les aliments à base de gluten à l’exception d ‘une bière quelques jours par semaine, ce qui a peut etre faussé le test
    cordialement

    1. On peut être “gluten-sensitive” sans être cœliaque ; la biopsie est négative et les tests sanguins sans intérêt (faux négatifs).
      Il y a du gluten dans la bière (faite avec de l’orge) ; donc si vous voulez vous tester, vous devez exclure TOTALEMENT TOUS les aliments contenant du gluten pendant plusieurs jours voire semaines…

  2. Bonsoir merci pour votre réponse
    Le pb est que j’ai très certainement un pb d ‘absorption des aliments ( d’ou carence en vitamine d, tryglycérides et cholesterol très faible etc) .
    Je suis en train de faire des test pour essayer de déterminer la cause de cette malabsorption.
    En attendant que celle ci soit définie et traitée si cela est possible, la prise de vitamine d (et aussi de capsules d ‘omega 3) peuvent elles m’apporter les nutriments que je ne parviens à priori pas à assimiler via mon alimentation( celle ci étant fondée sur la diéte méditérannéenne que vous préconisez?)
    cordialement

    1. En cas de malabsorption avérée, l’urgence est de faire un diagnostic de la “cause” ; vous verrez ensuite pour “dépasser” cette malabsorption si aucune cause corrigible n’est trouvée…

  3. Bonsoir monsieur de lorgeril
    Désolé si cette question peut sembler hors sujet , mais j’ignore ou la poster
    Que pensez vous d ‘une supplémentation quotidienne en vitamine d à base de sterogyl(2 gouttes par jour soit 800 UI)
    A défaut de certitudes sur les bénéfices potentiels pour la santé, y a t il des effets délétéres répertoriés?
    En cas de carence avérée à priori(meme si j’ai cru comprendre que les test n’étaient pas fiables en parcourant vos ouvrages) peut on se passer de cette supplémentation à cette période de l’année si l’on s ‘expose un peu chaque jour au soleil à des heures propices?
    Merci d avance pour votre réponse
    cordialement

  4. Suite de l’échange…Je vous vous informe de la réponse…..
    ” On invente rien. On vérifie uniquement
    les éventuels biais d’interprétation. Cela évite de vouloir faire
    absolument passer ses “croyances” en vérité. Très à la mode cette
    pratique sur certains sites que vous devez connaitre. C’est une
    démarche scientifique basique. Il ne serait pas éthique de ne pas le
    faire ! C’est le fondement de la médecine basée sur les preuves qui est
    notre base de réflexion depuis un vingtaine d’années. Au fait savez vous
    avec quel traitement nous avons le plus de preuves répondant à des
    critères indiscutables ?”
    Bien sûr sous entendu : les statines….
    C’est pas beau ça?…

  5. Je vois qu’ici vous prenez comme critère l’INCIDENCE de l’infarctus et dans l’article sur (ou plutôt contre) Hope 3 , la MORTALITE cardiovasculaire : alors ?

  6. Je me suis trompée de lien sur mon dernier message!!
    C’était celui-ci que je voulais vous transmettre!… et le steak même de boeuf et pas bio !… Quand on a des enfants qui ne mangent pas à leur faim…
    https://youtu.be/U-K3qScjcvQ
    PS. J’ai lu tous vos livres et suis une adepte de la cuisine méditerranéenne ! et du bio…
    Quant à la police, il vaudrait mieux qu’elle recherche les gros” poissons”!

  7. Bonsoir,
    Voici ce que m’envoie le professeur en endocrinologie que je viens de consulter pour me convaincre de prendre mes statines !! ..malheureusement mon anglais n’est pas suffisant pour déchiffrer cet article !..et je suppose qu’il va à l’encontre bien sûr de MDL !…Si quelqu’un pouvait me dire en quelques mots la teneur ce cet article…afin que je puisse lui répondre…
    http://eurheartj.oxfordjournals.org/content/37/11/908
    J’ai un peu de cholestérol ! (4.20 gr- ), HF, ” score calcique coronaire de 120 touchant essentiellement l’IVA 1. Calcifications pariétales de la racine aortique sans atteinte de la valve”. et aussi de l’athérosclérose (réduction de calibre 30%, plaques partiellement calcifiées).
    Bon je suppose que c’est pas terrible !… mais convaincue par tous les livres de MDL, j’essaie d’appliquer ses préconisations…
    Un grand Merci pour vos lumières !

    1. J’ai déjà parlé de cette étude sur ce blog ; je ne suis pas étonné que des médecins s’y laissent prendre, faute d’une capacité suffisante à lire l’anglais ou à comprendre la méthodologie scientifique.
      Si vos interlocuteurs avaient pris la peine de lire ce rapport jusqu’au bout, ils auraient constaté (faites-le vous-même pour vous amuser) que les auteurs concluent eux-mêmes et simplement qu’il ne faut pas les prendre au sérieux ; je cite :
      Finally, bias by indication and residual confounding can never fully be excluded in this type of study, and therefore, great care should be taken in the interpretation of the present results.
      Je vous traduis la dernière partie : “…le plus grand soin doit être pris pour interpréter cette étude”
      Après 40 années de recherche scientifique au plus haut niveau, je n’ai jamais conclu un seul de mes articles de recherche clinique par ce genre de formule disant (en langage clair) que les données rapportées sont ininterprétables. Si j’avais eu la tentation de le dire, je me serais abstenu car publier des choses aussi douteuses (de l’avis même des auteurs) serait de la tromperie ; ce qui en sciences médicales est un “péché mortel” dirait le curé de ma paroisse…
      En bref, cette publication (signée d’un coreligionnaire des intérêts de l’industrie, et de son propre aveu !) n’a aucun intérêt “pour les âmes bien nées”, aurait dit Le Cid de Corneille
      Seuls des imbéciles peuvent se faire l’écho de données aussi tapageusement biaisées…
      Ce n’était pas une consultation. Évidemment !

      1. Réponse du médecin “..Il est de règle pour les chercheurs de rechercher les biais possibles systématiquement dans leur étude ou résultats. Ceci est une étude observationnelle et qui relie des événements. La preuve formelle étant par tirage au sort de demander à un groupe d’arrêter les statines et à l’autre de continuer et de compter les morts ou événements cliniques…et que c’est difficile à proposer surtout que l’hypothèse testée est que l’arrêt de statine se passe plutôt mal……….”

        1. Certes ! Mais si on ne dispose pas de données solides, on ne les invente pas…
          Et pour tout médecin respectueux de l’éthique médicale, “dans le doute, on s’abstient”, et on ferme sa gueule ! Z’aurait dû ces deux danois la fermer…
          …mais z’ont été payés pour l’ouvrir, choupettes…
          Sont pas les seuls ; on en a des pareils chez nous…

          1. Merci merci pour vos réponses! …toujours l’argent!! La corruption est partout..
            Ils s’en mettent tous plein les poches…
            http://eurheartj.oxfordjournals.org/content/37/11/908
            Et le pauvre mec qui va voler un steak au super marché pour donner à manger à ses enfants , lui il va se faire arrêter!…et pas eux. Dans quel monde vivons nous?…

          2. Je ne vous recommande pas de voler des steaks de bœuf, même bio ; quitte à s’exposer aux colères de la maréchaussée, autant mieux choisir…
            Si vous manquez d’idées, retrouvez-nous dans notre livre sur “Le nouveau régime méditerranéen”…
            Bon vent, matelot
            Attention à la police maritime !

  8. Bonjour, j’ai fait un gros infarctus(10 heures avec coronaire bouchée) en septembre dernier.J’étais gros fumeur (56 ans), le cardiologue m’a dit que le tabac était sans aucun doute le responsable de cet accident.Je mange des fruits des légumes et je me déplaçais à vélo (5000 km/an) ,mon cholestérol a toujours était normal.En regardant une de vos vidéos diffusées sur internet, je me suis posé pas mal de questions au sujet des statines .Je me suis bagarré avec le cardiologue qui voulait absolument me les prescrire .je n’arrive pas à les supporter (vertiges,fatigue,changement d’humeur)j’ai changé de cardiologue qui lui me dit qu’il faut quand même les prendre( à petite dose 5mg) pour la prévention des plaques dans les artères.Question: qu’est ce que je risque à ne pas les prendre ?
    J’ai 2 stents ,fraction d’éjection à 36,fuite valve mitrale très légère cœur fatigué donc et limite dans le sport …saloperie de tabac.Je prends bisoprolol 2,5 mg,des diurétiques,efient,aspirine100mg et entresto .Je mange toujours de la même façon ,je ne fume plus et boit 1à 2 verres de vin/jour.merci de votre réponse.Cordialement.

    1. Ceci n’est pas une consultation.
      Information : dans le cas que vous décrivez, les données scientifiques les plus récentes sont claires, les statines n’apportent aucun bénéfice
      Il est urgent que la victime dont vous parlez, prennent sa vie en mains.
      Pour aider, vous pouvez vous instruire, ce que beaucoup ont renoncé à faire [vous l’avez vérifié vous-même apparemment…], et vous pouvez lire :
      1) sur un mode de vie protecteur, notre livre “Prévenir l’infarctus et l’AVC”] incluant :
      2) une diète méditerranéenne modernisée [voir notre livre “Le nouveau régime méditerranéen”]
      Ça pourrait vous sauver la vie !
      Ceci n’était pas une consultation.

    2. Pour répondre à votre interrogation sur l’utilité de prendre des statines il suffit de lire les livres de MDL dont je fais ici un résumé : les statines sont INUTILES car ce n’est pas le cholestérol qui provoque un infarctus. Difficile de faire plus simple. Le problème bien sûr est de faire comprendre ça à ses médecins. Mais si on n’a pas les arguments nécessaires ou si l’on ne veut pas entrer en conflit avec eux, ou si on ne veut tout simplement pas se prendre la tête, il suffit de ne rien dire…et de ne pas les prendre ! On évite ainsi de se faire du mal, de creuser le trou de la Sécu et de grossir le compte en banque de Médicland.

      1. Les 2 cardiologues que j’ai vu m’ont tous les 2 dit que les statines faisaient baisser le cholestérol , mais elles détruisaient surtout les plaques d’athérome .C’est dans ce deuxième cas qu’ils voulaient absolument que je prenne ces statines .Cordialement.

          1. Détruire les plaques, Maître?
            Mais bien sûr que si!
            J’ai le souvenir très précis du Visiteur Médical venu me présenter l’Atorvastatine dosée à 80 mg quand l’AMM lui fut accordée. Il avait en bouche une formule choc qu’il n’avait sûrement pas inventé seul et qu’il répétait toutes les trois phrases:
            – ” il faut organiser une véritable chimiothérapie de l’artère.”
            Quand j’ai laissé passer des Tahor 80 en post AVC, (SPARCL), sur trois ou quatre sorties d’hospitalisations, j’ai surtout assisté à une chimiothérapie de leurs fonctions supérieures.
            Un poison de la mitochondrie qui dissout des plaques d’athérosclérose, mais comment ai-je pu laisser passer une chose pareille il y a 15 ans, con de moi?
            Mais il y a bien pire, comment se fait-il que 95% des médecins de 2016 en soit toujours encore persuadé, tous ces Confrères qui nous regardent en plus avec un mélange de pitié et de commisération…
            Faut que j’en parle à Fanducholesterol.
            Il va sûrement déconner pendant 2 pages sur la chimiothérapie de l’artère, mais on aura du mal à lui donner tort…

          2. J’ai regardé la vidéo du professeur Philippe Even sur le cholestérol.Je recommande à tout le monde de visionner ce cours qui explique ce qu’est vraiment cette molécule.J’avais déjà beaucoup de doute sur ces saloperies de statines ,mais là mon opinion est faite : il ne faut pas les prendre,ça ne sert à rien.3 mois de atorvastatine 8omg, après mon infarctus, n’a pas baissé mon taux de cholestérol .Quelle arnaque !!, les médecins devraient être beaucoup plus vigilants sur ce problème,on empoisonne les gens.J’ai fait un infarctus du au tabac , mon cholestérol est de 1,05 g et on me prescrit des statines….on marche sur la tête. Je prends de l’Entresto pour mon insuffisance cardiaque, j’espère que là aussi il n’y aura pas de problème. Cordialement.

        1. c’est en effet ce que – illuminé d’espoir – m’avait expliqué le chef de service de l’hôpital Foch en RP en 2006. Comme le service est réputé (je lui dois beaucoup) et le Monsieur imposant, j’en ai conclu qu’il était sincère, mais semblable aux membres naïfs des sectes auxquels ont fait croire monts et merveilles, mais qui – surtout – ne demandent qu’à le croire…
          j’espère que depuis il a fait son agiornamento, moi j’ai alors changé de boutique car si j’avais abandonné les statines, le sieur m’aurait massacré, si je puis dire

        2. C’est amusant, car la cardiologue a dit à mon père que l’arrêt des statines pouvait provoquer le détachement des plaques. Il y a celles qui avec leurs petits bras musclés, retiennent les plaques, tandis que d’autres gloutonnes les détruisent . Attention, cela peut être dangereux. Il y a même les statines anti-redéposition.
          Comment peuvent-ils être crédibles?.
          J’ai laissé passer un témoignage d’un médecin très affecté par le comportement hostile de ses confrères, voire procédurier. J’avais envie de lui dire que les patients qui le suivent lui seront infiniment reconnaissants. Tant de patients sont à la recherche de médecins qui les écouteront enfin. AIMSIB a pour vocation entre autres de mettre en relation professionnels de santé et usagers. Vous êtes nos héros, et nous savons combien le sacrifice est grand. C’est tellement plus facile de suivre les recommandations de la HAS, d’ignorer avec force tous les signaux d’alerte. Docteur De Lorgeril, un grand merci pour votre lumineux décryptage de Hope 3 mais difficile de le faire lire à ceux qui ferment les yeux obstinément sur “cette infamie”.
          Je viens d’accompagner mon père pour une échographie d’une grosseur dans le dos. Il a pris des statines pendant 21 ans; il a eu des problèmes musculaires; il a maintenant des troubles de la mémoire. L’échographe pensait au départ que c’était un dépôt graisseux. Sans nous affoler, il nous a tout de même conseillé de passer un IRM. Mon père a une lymphopénie modérée (1010/mm3), ce qui est peut-être normal à 83 ans, mais qui à présent m’inquiète. Merci à tous ceux qui font confiance à leurs patients. Leurs plaintes et leurs craintes sont justifiées. Vous avez raison. Continuez!

  9. A tout hasard N°3 : la Méditerranée au Japon
    http://www.pharmacorama.com/ezine/20160410214039.php?ref=i190&id=5016&utm_source=i190&utm_medium=newsletter
    Une alimentation à la japonaise, un bon régime
    Auteur : Pierre Allain Date : 10-4-2016
    Une étude publiée dans les BMJ du 22 mars 2016 montre que chez des japonais, près de 80 000 personnes, hommes et femmes âgés de 45 à 75 ans, plus ils adoptent une alimentation de type japonais, préconisé dans un guide standardisé, plus la mortalité globale et la mortalité d’origine cardio-vasculaire , en particulier par accidents vasculaires cérébraux, sont réduites, de l’ordre de 10 à 20%.
    Le régime préconisé est varié, comporte des aliments à base de grains, riz, pain, pâtes, des légumes, du poisson, des fruits, quelques produits lactés; c’est une alimentation proche de celle du régime méditerranéen.
    L’article analysé est en accès libre, en anglais, et ceux qui veulent plus de détails, peuvent y accéder.

      1. Bonjour docteur. Je crois que les bonnes références sont là, l’article est long, je n’ai pas tout traduit par gogol, juste la fin. Ca m’a l’air intéressant :
        Quality of diet and mortality among …
        Traduire cette page
        http://www.bmj.com/content/352/bmj.i1209
        J’espère que le lien fonctionne…

  10. A tout hasard N°2
    http://www.pharmacorama.com/ezine/20160410214039.php?ref=i190&id=5016&utm_source=i190&utm_medium=newsletter
    Myopathie auto-immune liée aux statines
    Auteur : Pierre Allain Date : 10-4-2016
    ________________________________________
    Un article publié dans le NEJM du 18 février 2016 attire l’attention sur un effet indésirable rare mais très grave des statines: la myopathie auto-immune liée aux statines.
    A côté des effets indésirables musculaires bien connus, transitoires ou disparaissant à l’arrêt des statines, les statines peuvent provoquer, chez 2 à 3 personnes sur 100 0000, des troubles musculaires très graves pouvant persister ou même s’aggraver après l’arrêt de la prise. Il s’agit d’un trouble auto-immun pouvant nécessiter un traitement immuno-suppresseur lourd à base de prednisone, métothrexate… Le taux de créatine phosphokinase est très élevé, supérieur à 2000 unités par litre mais le diagnostic de ce trouble demande des examens complémentaires effectués en neurologie ou en rhumatologie.

  11. A tout hasard …
    (mais je ne sais pas faire apparaître sur cette copie les liens pour ouvrir “science” et “étude finlandaise”)
    http://www.pharmacorama.com/ezine/20160410214039.php?ref=i190&id=5016&utm_source=i190&utm_medium=newsletter
    Trop de bon cholestérol, c’est mauvais
    Auteur : Pierre Allain Date : 10-4-2016
    ________________________________________
    Un article publié dans Science le 18 mars 2016 le 18 mars 2016 montre qu’une concentration très élevée de HDL cholestérol, pourtant considéré ” le bon cholestérol”, peut être néfaste.
    Certaines personnes ont une concentration plasmatique extrêmement élevée de HDL cholestérol en raison d’une insuffisance de sa captation par des récepteurs hépatiques. Comme le HDL cholestérol est considéré comme protecteur vis-à-vis de l’athérosclérose et de ses conséquences on pourrait penser que ces personnes ayant un taux très élevé de HDL cholestérol seraient protégées contre les risques cardio-vasculaires tels que l’infarctus du myocarde. En fait c’est l’inverse qui a été observé.
    Par ailleurs, une étude finlandaise confirme que la consommation d’oeufs (riches en cholestérol) ou d’autres aliments riches en cholestérol n’augmente pas le risque d’accidents cardiovasculaires, même chez les personnes porteurs du gène APOE4 chez lesquels le risque d’accidents cardiovasculaires est élevé

  12. Cher docteur bonjour,
    En lisant vos articles et vos livres on comprend que dans la plus pars des cas l’infarctus est avant tout le résultat d’un mode de vie, si celui ci change qu’elle intérêt à poursuivre la prise de médicament ?
    je pense particulièrement au plavix.
    Je n’ai trouvé qu’une étude canadienne sur l’arrêt du plavix mais avec un arrêt brutal ce qui me semble être une hérésie , je ne vous demande évidemment pas une consultation mais plutôt des pistes.
    Cordialement

    1. La priorité des priorités c’est d’adopter un mode de vie protecteur !
      Cela dit, en fonction du stade de la pathologie où on la découvre, des médicaments peuvent être utiles au moins transitoirement.
      Je donne un seul exemple. Soit un patient qui se découvre porteur d’une sténose d’une artère coronaire qui le fait souffrir. Il consulte et le cardiologue (conforme plus ou moins aux principes académiques actuels) décide de lui poser un stent pour corriger cette sténose.
      On a soigné la sténose certes mais on se retrouve avec une prothèse (potentiellement) encore plus dangereuse que la sténose et qui nécessite la prise d’au moins deux médicaments (des antiplaquettaires comme l’aspirine et le Plavix) pendant au moins une année ; quoique les avis soient partagés. Certains donnent un IPP systématiquement avec l’aspirine (ça fait 3) et d’autres autre chose…
      Au-delà de cette limite d’une année, votre ticket (antiplaquettaire) n’est plus valable ; dit autrement, rien n’est garanti : un visiteur de ce blog vient de nous annoncer que son stent s’était thrombosé (un caillot) près de 15 ans après la pose (si j’ai bien compris)…
      Il est donc impératif d’adopter un mode de vie protecteur AVANT d’avoir le moindre symptôme et de tomber dans les pattes des glorieux “stenteurs” et autres médicamenteurs

      1. Donc si je comprend bien ,moi qui ai fait un infarctus il y a 6 ans et qui suis stenté mon bénéfice à poursuivre le plavix est nul .

        1. Ceci n’est pas une consultation.
          Après stenting, la “docta” sanctorum est “aspirine + plavix” pendant une année pour certains (6 mois pour d’autres ; pas de forte évidence scientifique).
          Au-delà, on rentre dans la docta sanctorum “prévention secondaire” qui préconise un antiplaquettaire (plavix ou autre) quasiment “à vie” ; personne ne sait (pas de science) si (et quand) on peut (il faudrait) arrêter ou pas… terra incognita… désolé !
          On sait que dans les 6 mois (voire une année ou deux…) qui suivent un infarctus, il vaut mieux prendre au moins un antiplaquettaire ; mais les bonnes études datent de l’époque où on ne “stentait” pas en phase aigüe d’infarctus…
          Pas facile, même pour un bon docteur…

          1. il faut ramer dur pour savoir où on en est avec ce traitement, et si l’on claironne partout les bénéfices en risque relatif, qu’en est-il en risque absolu ? (donc quel avantage réel pour moi, ma petite personne seule ? )
            Pas cap de comprendre le charabia scientifique, mais quand j’essaie de lire les études CURE ou CAPRIE – dans les coins – je ne suis pas très rassuré, voilà un extrait non propagandiste :
            ” L’étude COMMIT a été menée selon un plan factoriel 2 x 2 et a inclus 45 852 patients présentant une suspicion d’IDM, dans les 24 heures après le début des symptômes associés à des anomalies à l’ECG… . Les patients ont reçu du clopidogrel (75 mg/jour, n = 22 961) ou un placebo (n = 22 891) en association à l’AAS (162 mg/jour) pendant 28 jours ou jusqu’à la sortie de l’hôpital. Les 2 critères principaux d’évaluation étaient les décès de toutes causes et la 1re survenue d’un événement du critère combiné associant récidive d’infarctus, accident vasculaire cérébral ou décès…
            Le clopidogrel a réduit significativement le risque relatif de décès toutes causes de 7 % (p = 0,029) et le risque relatif du critère combiné associant récidive d’infarctus, accident vasculaire cérébral ou décès de 9 % (p = 0,002), ce qui représente une réduction du risque absolu de 0,5 % et 0,9 % respectivement.”
            Et c’est là que ça m’intéresse (mais pas moi seul j’imagine) : si le bénéfice relatif est significatif, ces chiffres veulent-ils dire que le bénéf absolu est franchement ridicule ?
            Franchement vraiment ?

          2. Un an apres la pose de stent actif ( 90% obstruction iva proximale) avec asp+plavix.
            Le cardio ( en vertu des reco nationales) a ramene à l’asp . seule.
            #put… de tabac!!!!!

        2. En complément de ce que dit MdL ci-dessous , il faut tenir compte de la biologie propre à chaque individu : me concernant , je ne supportais pas les AAP , ni aspirine ; donc peu ou pas pris pendant 18 ans ….et caillot dans le stent il y a 17 jours !
          Je cherche ce qui a pu provoquer ce caillot : l’ alimentation semble être la piste à creuser ( chocolats fins à doses moyennes pendant + 1 mois , en février/mars – les artères et le stent ne doivent pas aimer le beurre de cacao – )
          L’enquête se poursuit , mon cher Watson .

  13. Bonjour,
    N’ayant pas les compétences pour discuter du bien-fondé de vos arguments, je ne me permettrai pas de les remettre en cause.
    Je suis par contre stupéfaite par le non-respect, le mépris, la prétention et le sentiment de supériorité qui reigne dans vos commentaires à tous. Je pense notamment à Pitou qui se fait attaqué parce qu’il cite le figaro, sans avoir été aggressif ou vulgaire. D’autres y on eu le droit avant, avec pour seul défaut de ne pas être d’accord avec vous. Valez-vous mieux que ceux contre qui vous vous battez ?
    Cette attitude irrespecteuse décrédibilise totalement votre discours. Les insultes ne salissent que ceux qui les profèrent.

    1. Merci pour votre message ; il est utile… de même que votre stupéfaction !
      Je crois bien que vous débarquez de la Lune et donc je vous pardonne votre arrogance…
      Si les rédacteurs de votre journal préféré faisait leur travail consciencieusement nous n’aurions pas à faire les commentaires plutôt rigolos (à mon avis) dont l’exacte teneur semble vous échapper.
      Peu importe !
      Étant moi-même depuis 20 ans une cible pour les rédacteurs “santé et médecine” du Figaro, vous me pardonnerez quelque ironie à leur propos ; et même de la vulgarité ; et encore de l’agressivité ; d’autant que depuis le même nombre d’années approximativement, ces imbéciles ne cessent de dire tout et son contraire avec une constance qui ne peut échapper qu’à des idéologues forcenés…
      D’où un certain sentiment se supériorité, effectivement, vis-à-vis de ces amateurs comme tout bon professionnel peut se le permettre à leur égard, et à mon humble avis.
      Je suis, voyez-vous, plein d’admiration pour mon barbier car je suis incapable de tailler une barbe comme il me le fait. Et pourtant nous n’habitons pas Séville et ne fréquentons pas la Suzanne de Figaro ni “il conte” si vous voyez ce que je veux dire…
      Cela dit, personne ne vous oblige à nous fréquenter.
      Changez de crèmerie, dirait Figaro, le vrai, pas le vôtre…
      Et pour finir sur une note très audacieuse, je vous avouerais que le mépris que m’inspirent les crétins du Figaro, je le réserve aussi à ceux du Monde et autre Libération.
      Si cela vous stupéfiait, je vous encourage à nous fuir car ce n’est qu’un début…
      L’heure de faire les comptes va sonner !

      1. Ensemble d’échange très intéressant… je soutiens évidemment Mr De Lorgeril sans la moindre faille, et j’adhère à AIMSIB sans la moindre hésitation (bon faut que je me dépêche).

    2. la vulgarité n’est pas dans les mots, elle est dans le ton, le votre par exemple
      MdL vulgaire ? permettez-moi de rectifier car sans doute ne maitrisez-vous guère + le langage que la médecine : MdL est VIRULENT, et face aux meurtriers corrompus qu’il attaque (et qui l’attaquent), c’est le moins que l’on puisse faire
      ce blog et son association ne sont pas 1 chemin de roses, on dit et dira les choses avec la VIOLENCE nécessaire, elle est salutaire et libératrice, et bien + élégante que les ronds de jambes hypocrites des mandarins qui nous empoisonnent, non sans voir pris soins de vider notre portefeuille au préalable… ,

      1. En réponse à Julie. J’adhère à ce que dit Phil et les autres soutiens à MDL. Je peux comprendre que le caractère “direct” voire “anguleux” de certains propos puisse étonner mais cela est normal et cohérent. Chère Julie, il serait intéressant de savoir à quel niveau vous êtes concernée par les problèmes cardiovasculaires. Etes-vous au fait des dérives, des mensonges, des manipulations, des empoisonnements de l’industrie pharmaceutique et, j’ose le dire, du massacre plus ou moins silencieux perpétrés depuis des décennies par cette industrie meurtrière à cause de l’absence d’innocuité d’un grand nombre de ses médicaments. On parle ici de plusieurs centaines de milliers de morts par an et probablement plutôt de millions de morts. On ne parle pas d’un petit mal de crâne. Donc, comme Michel de Lorgeril (MDL) et tous les autres scientifiques indépendants et tous ceux qui en ont pris conscience, quand on a la vision de toute cette horreur le langage de l’urgence s’impose. MDL a fait le tour de la question depuis très longtemps et s’emploie à nous alerter par ses livres, ses vidéos, ses conférences et autres actions d’informations. Il a rencontré et rencontre encore de très puissantes oppositions et de nombreux contradicteurs. Il a tout expliqué et continue de décortiquer les choses pous nous. Il ne connaît pas ceux qui écrivent sur ce blog et ne peut que répondre très directement en très peu de mots, sans fioriture, pour aiguiller et aiguillonner ceux qui le questionnent. MDL ne peut pas expliquer à nouveau à chacun ce qu’il faut connaître. Il va droit à l’essentiel. C’est donc à ceux qui se posent des questions de faire les premiers pas pour s’informer par eux-mêmes. Le lecteur du Figaro, par le fait même de dire ce qu’il dit et comme il le dit, semble être au début du processus de compréhension. Un peu comme un élève de Terminal qui s’invite à un cours de 8ème année et qui pose une question de 1ère année : le prof va vite lui faire comprendre qu’il n’est pas au niveau. S’il veut en savoir plus il ne tiendra pas rigueur à MDL.

    3. @julie,
      Chère madame, pour vous la forme prime le fond. Rien ne “décrédibilise” la vérité de la vraie science. Ce qui est choquant c’est la sottise politiquement correcte. Je ne parle pas de vous évidemment. Et je vous présente mon plus profond respect.
      Bien cordialement

    4. Ne vous inquiétez pas Julie, vous avez juste appuyé sur le mauvais bouton et dans ce cas … c’est pire !
      MDL est parfois aussi “délicat” dans ses propos qu’il est brillant dans la cause qu’il défend … c’est dire !
      Lisez ses bouquins pour vous en convaincre.
      Il fait juste une petite fixette tenace sur le fait que je paye (FAUX) pour lire le Figaro (REFAUX), idem pour VDB et d’autres.
      Excès de (mauvais) cholestérol au cerveau, une barrière hémato-encéphalique peut-être un peu poreuse, avec l’âge faut juste qu’il se réinitialise et tout va rentrer dans l’ordre ! 😉
      Le bonhomme est joueur et provocateur, parfois son enthousiasme déborde quand certains mots clés sont prononcés ici, il est comme ça.
      Vous avez beau lui expliquer qu’en allant sur GOOGLE, rubrique santé, histoire de bien rigoler sur les dernières news, il y a des tas d’articles gratuits sur tout et surtout beaucoup de conneries (la preuve), il le sait bien le bougre mais c’est plus fort que lui … vous osez lire un tout petit bout gratos du Figaro et pas l’écho des bananes et ça c’est insupportable.
      Mais je suis totalement d’accord avec votre réaction et c’est pour cela que MDL a tellement de potes dans une certaine presse.
      Imaginez 1 seconde que cette presse dise des trucs intelligents sur les statines (on est sur autre planète, hein d’accord ?) …. MDL perd tous ses potes, insupportable aussi, non ?
      Donc MDL ménage ses potes, logique.
      La forme est critiquable et surprend fortement le béotien, je vous l’accorde mais le fond est bon et la croisade mérite qu’on s’attache plus au fond qu’à la forme ….. qu’en pensez-vous ?

    5. Julie,
      Il ne faut pas tout prendre au premier degré…
      Il y a bcp de dérisions et de taquineries dans les échanges mais point de méchancetés!

  14. C’est devenu vraiment difficile pour tout un chacun de savoir à qui se fier.
    Ainsi l’étude HOPE-3 citée plus haut a été conduite par un universitaire, Salim Yusuf, bardé de récompenses des plus prestigieuses dont le “baby-Nobel”, le prix Gairdner. Peut-on en déduire que le comité de la fondation Gairdner est “vendu” ou bien se laissent-ils abuser ?
    https://en.wikipedia.org/wiki/Gairdner_Foundation#Board_of_directors
    J’attends aussi avec impatience la réplique mais le simple fait qu’un marchand de statines (AstraZeneca comme dit plus haut) ait participé au financement de l’étude devrait la disqualifier d’emblée de la sphère scientifique. Je suis très déçu de n’avoir encore vu aucun site (à part ici) émettre la moindre réserve sur la crédibilité des résultats annoncés.

    1. C’est pourtant évident !
      Voir le prochain numéro.
      Attendons que tous les “idiots” de service se soient exprimés…
      Leur confusion sera d’autant plus grande et les forcera peut-être à se taire enfin…
      Faisons silence maintenant ; et attendons un peu…

  15. Roulement de tambour pour Hope-3 dans sante-figaro . Desole je ne peut pas faire copier cloer du lien. Le figaro de ce jour:
    ….Les auteurs ont aussi pris soin d’inclure des patients souvent oubliés dans ces études. Il y a ainsi 50 % d’asiatiques et 46 % de femmes….
    Tiens…tiens…on prend des personnes a tres faible risque… Ca sent la division par … Zero…
    Quelqu’un a t il un lien (internet, pas financier) vers l’étude ? Histoire de juger sur piece

    1. Voir “Envoyé le 05/04/2016 à 13:41 | En réponse à MT” ci-dessous pour commencer.
      Les collègues de l’AIMSIB travaillent une version simplifiée ; mais ce sont de vrais médecins qui s’occupent vraiment de leurs patients [pas comme les cuculs-la-praline que vous m’envoyez dans Le Figaro [comment vous faites pour payer pour lire des trucs pareils ? Abonnez-vous à l’Écho des Savanes !] ; bref, il faut vraiment leur laisser un peu de temps… Et il faudra aller sur le site de l’AIMSIB : aimsib.org

      1. Merci pour la réponse mais je ne paye pas pour lire un article du Figaro! Jamais de la vie!
        J’ai trouvé ça dans Google actualités, qui a renvoyé sur le site du Figaro. Cet article n’était donc pas payant…heureusement…en tout cas les têtes pensantes qui ont pondu le nom de l’étude ont dû passer des heures cubiques à trouver les bons mots à raccrocher avec HOPE (mot anglais traduit littéralement en français par ESPOIR) qui veut dire Heart Outcomes Prevention Evaluation et que l’on pourrait traduire (corrigez-moi si je me trompe) par : évaluation des résultats sur la prévention cardiaque…à vrai dire je ne sais même pas si je l’ai bien traduit ou si c’est vraiment traduisible…En tout cas, grosse démarche commerciale car avec un tel nom donné à cette étude (je pense qu’il a été donné au début de l’étude), les résultats ne pouvaient donner que des signes d’espérances, donc forcément positifs…Comme quoi l’étude est truquée dès le départ puisque par son nom, le résultat est déjà annoncé…sans même avoir commencé le travail…Extraordinaire!! Là je dis Bravo!! Clap Clap Clap!!! J’aimerai tellement faire de même dans mon boulot mais pas possible…Sniff…

        1. Bonsoir Docteur. De retour de voyage, je lis petit à petit vos billets et les commentaires et je m’ intercale ici pour faire suite au commentaire de VDB en retranscrivant celui qu’a adressé l’un de mes fils ( que je ne croyais pas si impliqué dans nos problèmes; mais peut-être voit-il mon combat journalier et mes propres implications..) à l’auteur de l’article du “Figaro” sur leur site.
          Bien entendu, “les chiens ne faisant pas des chats” il n’a pas fait dans la dentelle et son post n’a pas été publié. Je vous le livre tel quel :
          “J’ai lu cet article j’ai commenté ça je serais peut-être censuré mais…
          Je viens de lire ce torchon et je suis effaré. Voilà un magnifique exemple de propagande “laboratoriste” des temps modernes. Ou son auteur est niaiseux comme diraient nos cousins d’Amérique, ou on lui a ouvert un compte au Panama à l’insu de son plein gré.
          Je résume une étude clinique menée par une myriade de centres dilués dans une foultitude de pays compilant des années de suivi sur des patients non malades mais suspicieux. Étude qu’on aura du mal à vérifier de manière concrète et indépendante quand on sait le brouillard actuel qui touche les études scientifiques… Je passe sur le cofinancement de l’étude par le labo pharma qui produit le médicament… c’est super pratique.
          Mais le plus beau ce sont les résultats : Une baisse de 24% de risques virtuels de gens qui ne sont pas malades à la base mais suspicieux c’est énorme. C’est comme constater que 24% des footballeurs sur le banc de touche on un risque potentiel d’aller toucher la balle sur le terrain un jour parce qu’ils portent un maillot. Tout le monde s’en fout surtout que pour notre histoire de médoc:
          Ça coûte un pognon fou,
          Ça peut se résoudre par une alimentation adaptée et de l’exercice
          Ça rend les patients suspicieux vraiment malades avec des effets indésirables réels, handicapants voir dangereux et ici presque passé sous silence.
          Et au final ça n’améliore que la bonne tenue des bourses pharmaceutiques et le coït de leur actionnaires.
          Alors D…….. du Figaro santé recyclez vous chez Fuca ils embauchent.”
          Ce n’est pas de la grande poésie certes, mais le cœur y est !

  16. Bonjour Docteur,
    J’ai pensé à vous ce matin et j’ai bien ri en anticipant votre réponse sur l’essai HOPE-3:
    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/04/04/24822-benefice-elargi-pour-statines
    Bon, dès que j’ai vu que: “Un résultat qui pourrait permettre au laboratoire AstraZeneca, qui possède la molécule et qui cofinançait l’étude à côté du Canadian Institutes of Health Research”, je me suis dit: “MDL va être énervé !”
    Quelques remarques tout de même de votre part sur cet essai dont vous en savez plus que nous j’imagine, les traditionnels biais dont vous êtes friands ?

    1. Voir “Envoyé le 05/04/2016 à 13:41 | En réponse à MT” ci-dessous pour commencer.
      Les collègues de l’AIMSIB travaillent une version simplifiée ; mais ce sont de vrais médecins qui s’occupent vraiment de leurs patients [pas comme les cuculs-la-praline que vous m’envoyez dans Le Figaro [comment vous faites pour payer pour lire des trucs pareils ? Abonnez-vous à l’Écho des Savanes !] ; bref, il faut vraiment leur laisser un peu de temps… Et il faudra aller sur le site de l’AIMSIB : aimsib.org

      1. D’où sortez-vous que je paie pour lire le Figaro ?
        Epargnez-moi cette attaque gratuite et infondée, je comprends votre agacement que j’avais même anticipé mais je n’ai pas à en faire les frais.
        Des tas d’articles comme celui-ci sont disponibles gratuitement sur le net, le hasard m’a mis sur cette piste, c’est tout.
        Pour votre information mes lectures sont ailleurs, l’ensemble de vos livres en l’occurrence … respirez un grand coup, merci 😉

        1. Ben quoi, dirait Achille Talon ?
          Si vous citez Le Figaro, c’est que vous le lisez… Plutôt que l’écho des savanes…
          Et vous ne payez pas ?
          Ah bon !

          1. “étonnant … non ?” dirait Mr Cyclopède mais le pire c’est que je paye pour lire tous les bouquins d’un chercheur cardiologue qui contrarie (doux euphémisme) les thèses du petit Figaro “gratuit” ….. va comprendre Charles …

  17. Un petit message pour MDL,
    Que pensez-vous de cela? (sujet sur les statines)
    Je viens de tomber dessus, pas encore eu le temps de le lire.
    http://perruchenautomne.eu/wordpress/?p=4828
    Vous n’aurez peut-être pas le temps d’y jeter un coup d’oeil…
    J’ai déjà eu des discussions avec le personnage (néphrologue, passionné de science mais plus scientiste que scientifique à mon avis et ayant bcp de mal avec la remise en question des dogmes, notamment le dogme vaccinaliste (notre discussion sur les vaccins fut houleuse!) tout en arguant être un vrai scientifique et les autres les obscurantistes mais il y croit vraiment et est loin d’être idiot!)
    Je ne maitrise pas suffisamment scientifiquement le sujet pour pouvoir débattre pour de vrai même si “je sais”
    Si vous trouvez le temps, ça serait chouette!

    1. HOPE 3 dont parle votre “perruche” [et semble t-il aussi célébré par l’autre Dupagne, pas mieux…] est le dernier en date des essais cliniques publiés par l’industrie pour désespérément sauver les statines.
      Cet essai fait l’objet de toute notre attention ; et de discussions savantes au coeur de notre nouvelle Association (l’AIMSIB) à laquelle je vous recommande chaudement d’adhérer [voir aimsib.org] ; ainsi vous n’aurez plus besoin de fréquenter ces clubs obscures où sévissent des “oiseaux malades” qui vont vous transmettre des psittacoses, perruchoses et autres Dupagnoses…
      Les commentaires de votre “perruche” (probablement partagés par l’autre sympathique Dupagne) confirment s’il en était besoin qu’ils ne comprennent rien aux sciences médicales ; ce qui ne les empêche pas d’en faire louanges et commentaires ; peuchère !
      Nous allons publier sans doute deux versions de l’interprétation qu’on peut faire de HOPE 3, outre que c’est une étude négative confirmant que les statines sont inutiles : 1) une version destinée aux scientifiques avec une analyse un peu complexe ; et surtout une reprise des figures publiées dans les “matériaux supplémentaires” de l’article ; et ces matériaux supplémentaires que votre “perruche” n’a pas su consulter, peuchère, disent tout ! 2) une version “grand public” et “médecins de terrain” dans laquelle nous essayons de simplifier.
      NB : lors du même meeting américain (ACC 2016) où étaient présentés les résultats de HOPE 3 [avec 25% de réduction du vilain cholestérol et selon votre “perruche” la confirmation des bienfaits des statines], d’autres investigateurs présentaient un essai clinique testant un inhibiteur de la CETP (30% de réduction du vilain cholestérol + 100% d’augmentation du gentil cholestérol) qui ne montrait AUCUN bénéfice et nécessitait l’arrêt prématuré de cette subtile recherche…
      Dites à votre “perruche” que : 1) il faut TOUT regarder avant de “perrucher” ; 2) il faut vite lire les livres du Dr de Lorgeril (un vrai scientifique vraiment indépendant) où il explique comment interpréter les articles du Wall Street Journal of Medicine… Peuchère !

      1. Merci de votre réponse!
        Je précise que Perruche n’est pas mon ami et que je ne côtoie pas son site…
        Il se trouve qu’il a fait irruption dans une discussion sur un autre site (avec des gens beaucoup plus ouverts que lui, ouf!) et que ce que je disais sur les conflits d’intérêts, les vaccins, les statines et le système en général l’insupportait. Il m’a traitée de “vraie libertarienne”! Ca m’a bien fait rire.
        Ce qui est sûr c’est qu’on n’a pas affaire à un révolutionnaire!
        Il ne faut pas remettre en question la science. Aussi, pour les vaccins, si je lui apporte les vraies preuves scientifiques qu’ils sont soit inefficaces, ou dangereux, ou inutiles, ce Mr est prêt à remettre en question toutes ses convictions. Hummm… Et il a osé proféré que Mr Georget avait fait de l’immunologie dans sa chambre car il avait tapé pubmed et que Mr Georget n’avait rien publié. Misère…
        Du coup, par curiosité, j’ai été voir ce qu’il se tramait sur son site et je tombe sur cet article sur les statines et tout de suite, je pense à vous!
        J’aurais aimé que vous alliez commenter sur le forum mais c’est peine perdue probablement…
        J’ai déjà lu certains de vos livres mais tout cela prend du temps! je suis médecin clinicien, je passe mon temps au bloc et en consultation, j’ai un bébé à gérer et d’autres activités.
        La santé me passionne et j’avoue m’en remettre aux gens auxquels je fais confiance quand mes compétences sont dépassées. J’ai l’esprit critique et je pense avoir pas mal de discernement pour choisir mes sources; je lis pleins de choses passionnantes mais les statistiques et les analyses d’articles ne sont pas mon point fort.

        1. J’y suis allé j’ai lu et je suis effondré (avec l’accent british) qu’on puisse encore aujourd’hui en 2016 parler de WOSCOP étude particulièrement bidonné me semble d’une extravagance folle.
          Dire que les statines ont fait la preuve de … de quoi d’ailleurs, MDL a démonté la totalité des études dans ses livres. Oser encore dire qu’il faut donner des statines est soit stupide soit limite criminel.
          Un cas : une patiente ( que je vois en ACT) hypertendue diabétique et avec d’autres pathologies prend du CRESTOR bien sûr.
          Elle se plaint des douleurs articulaire, peri-articulaires et musculaires. Son médecin l’envoie en rhumatologie au CHU bilan exhaustiif radio IRM etc
          Conclusion pas de rhumatisme inflammatoire et pas de pathologie retrouvée traitement proposé biphophonates pour l’ostéoporose etc…
          PAS UN MOT SUR LE CRESTOR et sa responsabilité possible!!
          JE lui ai fait arrêter bien sûr.

          1. “Un cas : une patiente ( que je vois en ACT)..”
            ACT, qui veut dire ?

  18. Bonjour,
    Comment arrivez vous à conclure sur le cholestérol sans que ce paramètre ne soit étudié? Le mot cholestérol n’apparait même pas dans le lien que vous citez. Excusez moi, mais c’est limite et cet avis de la Cleveland Clinic ne soutient en rien votre opinion sur le cholestérol.

    1. Bravo, vous avez compris !
      Ils n’en parlent pas !
      Il n’y avait rien à dire ; c’était ça le message !
      Quand il n’y a rien à dire, c’est qu’il n’y a rien !

      1. Justement, non je ne comprends pas. Si il n’y a rien à dire, qu’ils n’en parlent pas, vous ne pouvez pas conclure quoi que ce soit. Hors vous concluez : “le cholestérol ne joue aucun rôle dans l’infarctus ; il est innocent !”. Il manque les preuves désolé. Ou alors, concluez également que les habitudes alimentaires, le stress et le manque d’exercice physique sont également innocents, car ils ne sont pas étudiés. SI il n’y a rien à dire sur ces trois paramètres, c’est qu’il n’y a rien d’après vous.

        1. Vous êtes un peu “lourdingue”, l’ami, il faut faire la différence entre ne rien dire parce qu’on n’a pas étudié (pas pris en compte) et ne rien dire parce qu’il n’y a rien à dire après avoir étudié
          Penseriez-vous qu’ils aient “oublié” le cholestérol ?

          1. Je ne m’attendais pas à être bien reçu, mais de la à se rapprocher des insultes. C’est bien dommage.

          2. Ce ne sont pas des insultes, c’est de la violence verbale, quand les guerriers fourbissent leurs armes, ils deviennent un peu “verbeux” ; et ça c’est avant la boisson…

        2. il me semble qu’on se connait d’ailleurs (vous n’avez pas pu m’oublier)
          Lourdingue dans votre cas, c’est très léger…
          Vous seriez Dr en quelque chose (Nutrition?)
          mais en fait vous avez tous les paramètres d’1 sous-marin de bigpharma, curious, very curious indeed

          1. Se connaitre est un bien grand mot, et je vois que vous m’appréciez toujours autant.
            Très (trop?) facile: je ne suis pas d’accord avec votre théorie, donc je suis un méchant “lourdingue” à la solde de la pharma…Ne vous en déplaise, ces braves gens ignorent complètement mon existence.

          2. Aucune théorie, c’est de l’observation ; mais vous avez le droit d’être réticent ; vous voyez : même pas censuré…
            Quant aux “braves gens” de BigPharma, là je comprend que vous ne les connaissez vraiment pas…
            Pax ominibus !

          3. Je note l’absence de censure, et cela est tout à votre honneur. Laisser les opinions s’exprimer est une très bonne chose. Et non, je ne connais pas la BigPharma, ce qui me parait être un bien.
            Je trouve juste dommage les insultes ou “violences verbales” dès le 2ème post. Rassurez vous, ceci est le 3ème et dernier.

        3. Curieux ton ! Est-ce à voir avec le choix d’un pseudo paternaliste ? En effet, Parandar ne se dit-il pas père des hommes et dieu des étoiles ?

          1. Le vrai Parandar , c’est moi ….. tout le monde le sait !
            C’est qui cet escroc ?

          2. @ourstrèsméchant
            J’ai peut être une explication, une erreur de copiste ! Le nom de l’usurpateur a pour origine, assez lointaine, “partir en dard” ou encore “partir en quenouille”, dont la version contemporaine n’échappera à personne, pas même à son porteur, dont nous aurions aimé une méchanceté plus subtile, car au plaisir d’un désaccord, nous apprécions toujours qu’il soit malin. Effectivement, dommage !

        4. évidemment que tu n’as rien à voir avec bigphama mais tu es le roi de l’embrouille, j’ai perdu au moins une semaine avec toi sur docti et ça a dégénéré bien sûr (parce que là-bas les gens interviennent et t’insultent, tu as approuvé, alors ne pousse pas des cris d’orfraie pour une égratignure….), bref pour en revenir au roi de l’embrouille, après une semaine de “débat” de type marécageux, mis à part s’enfoncer tous les jours un peu + bas on n’avait pas avancé d’1 CM…
          Or (sans h) ton CAS est intéressant à étudier car il revient fréquemment chez nos “détracteurs” : pas d’arguments qui tienne la route, AUCUNE faculté d’écoute et une étanchéité absolue aux arguments rationnels…. Eléments auxquels on peut ajouter une bonne dose de mauvaise foi
          Bref les Parandar font partie de la cohorte de nos détracteurs et on ne peut que les ignorer, tout en regrettant leur rôle négatif dans la recherche de la vérité et, hélas, le danger qu’ils représentent tant pour eux-mêmes que pour autrui…

          1. Bonjour
            je ne connais pas Parandar donc je n’ai rien contre lui. Il a peut-être raison sur le fait que l’étude de Cleveland s’est intéressée au mode de vie et pas aux paramètres sanguins … mais concernant le cholesterol il n’y a pas de données pour le rendre responsable de l ‘infarctus. Je viens de “m’amuser” à revoir 3 grandes études épidémiologiques européennes en prévention primaire relativement récentes.
            (Umler Why adam is not Eve http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&frm=1&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwiC95HKyffLAhVE3CwKHRNTB4wQFggpMAE&url=http%3A%2F%2Fhealth-heart.org%2Feve-not-adam.pdf&usg=AFQjCNH3KDXVniHl0zkcuV-Ai2AQ10YvWQ ;
            Bathum association of lipoproteins levels http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&frm=1&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwiVn_vKzffLAhXHlCwKHdPMBlkQFgggMAE&url=http%3A%2F%2Fwww.ncbi.nlm.nih.gov%2Fpmc%2Farticles%2FPMC3750440%2F&usg=AFQjCNFrIIj8N-QXCGiZLv2fSORtDLEz4A&bvm=bv.118443451,d.bGg ;
            HUNT 2 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3303886/ )
            Au total 320 000 personnes sans diabète ni antécédent cardiovasculaire suivies 10 à 15 ans ; évaluation de la mortalité totale (dans les 3 études) et coronaire (dans une étude) en fonction du taux de cholestérol.
            Résultats c’est seulement chez les moins de 50 ans que le cholestérol élevé augure d’un risque augmenté de décès par infarctus. Chez les + de 50 ans le risque de mourir d’infarctus est le même quel que soit le taux de cholestérol.
            Et si on regarde la mortalité totale, le plus mauvais c’est d’avoir un cholestérol BAS. Un cholestérol haut est indifférent ou favorable selon les catégories (je ne détaille pas).
            Bref, après 50 ans vouloir faire baisser le cholestérol c’est totalement absurde.
            J’avoue que j’étais moi-même surpris de ces données en étudiant ces 3 papiers… Le cholestérol N’EST PAS un prédicteur de risque (encore moins un “facteur” de risque)
            En toute cordialité

    1. Un bel exemple de sciences médicales nauséabondes ; pas écouter ni lire ces idioties ; pas si idiotes que ça d’ailleurs : les investigateurs font preuve de beaucoup de “malignité” pour rendre crédibles les résultats d’une étude négative.
      Nous allons voir le niveau de bêtise atteint par les commentateurs habituels ; et puis nous ferons le point.
      Nous sommes donc à la phase d’admiration silencieuse : nous laissons les imbéciles s’exprimer, se prendre dans les filets de leur incompétence…
      Et puis le fauve jaillira…
      J’ai déjà expédié ma critique de cette petite “affaire” à des collègues, je ne parle pas “en l’air”, veux-je dire, et ce n’est pas difficile…
      Allez, admirons en silence !

      1. J’attend avec impatience la contre offensive… Il est vrai que ce coup -ci on comprend mieux les ressorts du campd d’en face
        J’ai lu avec soin l’article (merci pour le lien)
        Il y a quelques années, je serai tombé dans le panneau
        Maintenant, depuis que j’ai été déniaisé ( Jupiter et MdL), je me méfie
        Surtout quand je vois qu’on parle de baisse du risque , et non pas de baisse de l’incidence. Si l’on mesure le risque a l’aide des tables de scoring, alors l’argument est circulaire…. Ah…Ah…
        Effectivement ca sent la curée : laissons les sortir du bois pour les aligner en rase campagne (de pub…)

      2. “L’essai a été financé par l’Institut canadien de recherche sur la santé et Astrazeneca.”
        … et pas 1 mot ça va sans dire sur le bénéfice absolu
        Ici nous avons bien affaire à une maffia dont cet institut canadien + qu’inquiétant, une maffia c’est une association de malfaiteurs qui utilise pour faire fortune l’intimidation,la corruption et le meurtre. Les personnes assassinées sont les patients

        1. L’Institut canadien de recherche sur la santé est une émanation de BigPharma ; un peu de maquillage, certes, mais fonctionnant avec des “cadeaux” de l’industrie…
          L’institut sert à “redistribuer”…
          Pas mignon ça ?
          dans d’autres circonstances, on parlerait de “blanchiment”… Oups, restons polis !

        2. Mais le bénéfice absolu est évident.
          L’American College of Cardiologie dit que 56 millions de personnes devraient prendre des statines en prévention contre 25 millions actuellement !
          C’EST PAS DU BENEFICE ÇA

  19. Vous savez qu’il existe tous ces logiciels LIBRES destinés aux personnels de santé ?
    https://doc.ubuntu-fr.org/sante
    Libre, ça veut dire que leur code est vérifié de manière à s’assurer de la confidentialité du contenu de ses logiciels …
    Ça veut dire qu’ik n’y a pas une entreprise commerciale qui risque de revendre ces données à d’autres … comme c’est le cas avec FB ou Google par exemple.
    Ça veut dire que les médecins qui les utilise participe à la défense du secret médical.

  20. Bonjour,
    J’ai beaucoup lu… Et j’ai bien compris que le cholestérol n’est pas responsable de l’infarctus.
    Il y a quand même une chose que je ne comprends pas : puisque l’infarctus provient d’un caillot qui bouche une artère, pourquoi un tout petit grain de cholestérol qui se détacherait de la plaque ne serait pas responsable, en partie, du caillot ?
    C’est une toute petite possibilité, il me semble le quand même, non ?
    Évidemment, je suis contre les satines et contre faire descendre le cholestérol à 1…
    Car si j’ai bien compris, il faut un peu de cholestérol pour ‘réparer ‘ les artères abîmées, est ce exact ?
    Merci de confirmer ou préciser si j’ai bien compris, car tout ça est nouveau pour moi…

    1. Moi pas savoir quoi est un “grain de cholestérol”…
      Des bouts de plaque qui se détachent d’une plaque ulcérée ça existe ; souvent avec des “grains de calcium”… pas bon ça, et rien à voir avec le cholestérol…

  21. Bonjour,
    Mais, DR, S.V.P., quelle vitamine K est visée par l’AVK ? toutes ou spécialement la “1” ? dans ce cas il n’y aurait pas d’incidence sur les os, puisque, si je comprends bien, c’est la “2” qui leur est surtout favorable !
    Merci.

    1. Les antivitamines K utilisables en thérapeutiques interfèrent avec les effets des vitamines K ; c’est compliqué ; faut pas jouer avec ça…

  22. Cher MdL
    Je vous envoie la réponse de la revue prescrire que vous m’avez demandée au billet du 28/02/16
    Cordialement

  23. Bonjour, suivre vos débats , en finale tous empreints de bienveillance et de gout de vivre, d’air du large , des cimes et des grandes cités, même si ils sont parfois un tantinet désabusés,m’a stimulée ce matin, parfois j’ai été touchée de vos souffrances , horrifiée par l’incidence des médicaments sur des vies qu’ils sont censés améliorer , ait été larguée dans le distinguo mortiféria ,morturitans, morulae , .
    Si ces temps ci je ne suis pas souvent venue vous lire ,échanger avec vous sur ce blog , c’est que par ailleurs il faut bien mettre en route l’AIMSIB, je rappelle la signification du sigle , que nous devons à notre cher amiral,: association internationale pour une médecine scientifique indépendante et bienveillante, avec ça pas de mystère ,on dit ce qu’on dit. Et si on se plaint et ne fait jamais rien pas grand chose n’évoluera complot ou pas complot.
    Là on a besoin de bras, de cerveaux , d’argent aussi, les petits ruisseaux , bla bla bla ,vous connaissez la suite.
    S’occuper des autres et agir contre ce qui vous blesse est aussi une bonne façons de dévier le stress , c’est une pratiquante qui le dit, je ne suis pas médecin juste au ras des pâquerettes . Cela permet de aussi retrouver sa souveraineté. Je me suis embarquée dans cette affaire à partir de ce blog, pourquoi pas vous.
    Je rappelle le nom du site de l’association: AIMSIB.org bonne journée et bonne santé à tous.
    En espérant vous voir à Lyon.

    1. Bonjour,
      Tout à fait d’accord avec vous. En quelque sorte, pour être bien dans sa peau, il faut éprouver la satisfaction du service rendu et, pour ce faire, se tourner vers les autres … mais chacun de nous a ses limites et doit en rester conscient !
      Ceci dit, j’admire votre courage et vous dis BRAVO.
      Cordialement.

  24. Prompt retablissement a OURSDESNEIGES !
    Concernant les troubles de memoire ( et dépression)… Je vois que je ne suis pas le seul. Je n’irai pas jusqu’a dire que cela me fait plaisir, evidemment…
    Mais quand on parle des effets secondaires du crestor , medecins et pharmacien vous posent tout de suite la question des douleurs musculaires: ils ne connaissent donc que cela??
    La memoire, disons que ca va…ce fut long, mais ca va.
    Pour la dépression, on fait aller… Et c’est bien la la frustration. On fait aller, mais ce n’est pas revenu comme avant.
    Il n’y a pas un seul jour ou je ne peste contre cette M***E de Crestor, le cardio qui l’a prescrit et le généraliste qui a laissé faire, et, meme…moi, qui me suis laissé piégé

    1. Merci à Charles , Inox et autres qui m’ont témoigné une marque d’encouragement et sympathie .
      Comme dis plus haut à Pascale , n’allez pas encore miser en Bourse avec le prix de ma fourrure , je vais batailler dur pour vous ruiner , bon entendeur ?
      Bonjours .

  25. Dans mes connaissances : plein de personnes sous statines !
    et ce que je découvre : ces mêmes personnes prennent aussi des “IPP” !
    Quel désastre ! et que faire ? quand on se fait rabrouer qq fois, on apprend à se taire !
    Heureusement , une prise de conscience commence à poindre, il n’est guère possible qu’on “s’enfonce” plus bas ! à tout point de vue !

  26. @ Oursdesneiges:
    Non mais dis-moi pas que c’est pas vrai ton histoire de stent?
    Mais on t’a jamais dit qu’il fallait surtout pas jouer avec? Et un petit bout de Plavix pour réessayer, tu le sentirais pas, quitte à démarrer par des doses très faibles?
    Ou alors de l’éthanol à dose plantigrade, regarde, trois verres de ta gnôle des montagnes cul-sec, ça te fais pas saigner les gencives? Et ben tu l’as peut-être trouvé ton AAP idéal!
    ( c’était pas une consultation, c’était juste pour claquer une bise à notre pote Roger. Roger on t’aime)

    1. Ami Vince , tu me donnes la larme à l’oeil , sérieux .
      Je sais depuis lurette ( début des hostilités en 97 ) , qu’il faudrait un AAP , sauf qu’ 1 mois après la pause du stent en 97 , j’ai failli clamser suite à une hémorragie de l’estomac (artériole pétée et 2 litres de raisiné en moins dans la carcasse ) . Donc , j’ai fais sans AAP , ni autres anticoagulants ( sauf un verre de Bordeaux le soir ) , et ce depuis 18 ans .
      Et il y a 10 jours , paf !
      Mais la bête est solide – je marche un heure par jour depuis presque 20 ans , et l’air et le fromage ici sont bons .
      Depuis 6 jours , obligé d’avaler un AAP + aspirine enrobée + béta bloqueur + IPP ( protection estomac vu antécédents ) + chlorure de potassium …et cela pour mini 6 mois , le temps que le nouveau stent actif soit recouvert de cellules .
      Voilà Doc Vince , merci pour la visite ; je vous dois combien ?
      Bises .

      1. @oursdesplavix
        En 1997 t’aurais pas présenté un ulcère de stress lié à ton syndrome coronaire aigu, puis secondairement t’aurais saigné sur celui-ci, probablement peu aidé par les AAP voire les anticoagulants qui auraient entouré ta fibrinolyse et ou ta coronaro?
        Tout ça pour te dire que ton hémorragie digestive de 1997 pourrait bien rester en 1997, pardonne mon incorrigible optimisme, mais tu sais que moi aussi je pointe à l’AIMSIB, la nouvelle crémerie du patron? Ah oui tu le sais.
        Bon, maintenant que t’es plus mort, je te rappelle que le 30 Mai ça commence à 9h30, laisse plutôt tes peaux de loutres à l’entrée, on est déjà 150 dans la salle donc si t’as un peu bâclé le tannage pour cause de réanimation, ça pourrait taquiner, olfactivement.
        Alors je t’inscris? Tu vas pas nous obliger à descendre tout le Bureau jusque dans la vallée d’Aspe pour te voir, si?

        1. Je t’avais dit , avant le pépin du 24/3 , que je ne pourrais pas venir à Lyon ; en ce moment , avec les 4 heures sans oxygène , mon palpitant est faible , je crois même que j’ai plus assez de cellules pour aimer ……n’ont survécues que celles de la rage – de vivre ! –
          Un bureau de l ‘ AIMSIB dans la vallée ?…….je bloque le SMUR pour 48 heures !
          Par contre , comme convenu , je prends la carte AIMSIB ; où ? quand ? comment ?

  27. Docteur,
    Je ne prends pas de statines. Je suis quand même un peu énervé par la valeur totale de mon cholestérol qui est à 382 mg/dl, les triglycerides se situant à 244 mg/dl.
    Quelques auteurs sur internet préconisent un max de 250 à 300..pour le cholestérol
    Auriez-vous un conseil pour me calmer un peu ?
    Merci d’avance
    RK

    1. L’ordonnance du jour :
      1- Lire “L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol” : 5 pages avant chaque coucher ; non substituable !
      2- Lire “Prévenir l’infarctus et l’AVC” : 5 pages avant chacun des 3 repas, accompagnées d’un verre de Bourgogne (Pinot Noir) Bio évidemment ; non substituable !
      3- Suivre tous les conseils nutritionnels et autres conseils que vous comprendrez enlisant ce dernier opus ; non substituable !
      4- les jours d’anxiété vespérale, prendre 2 centimètres cubes de Grande Chartreuse verte au coucher ; écouter un (au moins) Nocturne de Chopin (par Rubinstein plutôt que Barenboim… par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=YD-HsO0qqzE ; question de goût !) ; non substituable !

      1. Docteur,
        ok et merci pour les conseils, apparemment ma mémoire me lache car j’ai lu tous vos livres..
        votre association (AIMSIB) va donner espoir à beaucoup de gens, aussi à des étrangers comme moi, qui sont traités comme des ignorants par les médecins de notre pays (LUX)
        bonne soirée
        RK

      2. Bonjour,
        Je suis de nouveau très inquiète pour mon père.
        Pontée en 95 et mis d’emblée sous statine et ramipril 5 mg, sans cholestérol, ni tension élevé, il a arrêté la pravastaine en novembre 2015 juste avant l’ablation d’un flutter réalisé par radiofréquence et sous anesthésie générale avec succès.
        Il montrait depuis 2013 des troubles cognitifs qui s’étaient subitement aggravés.
        En décembre 2015, nous avons constaté une nette amélioration. Il recommençait à écrire, trouvait ses mots et surtout était sorti de sa morosité. A la suite d’un examen de contrôle, son cardiologue trouve une tension élevée 16( il a 13 et 7 chez lui) et lui prescrit ramipril 10 mg et sectral 200mg. C’est la dégringolade avec des difficultés à se repérer dans le temps et un état confusionnel. Devant l’insistance de ma mère et au vu de sa tension très basse avec un rythme cardique qui pouvait descendre à 30, elle arrête le sectral, mais maintient la dose de 10 mg pour le ramipril. Il prend de l’éliquis, de l’aspégic 75 et de l’allopurinol. Elle met cependant en doute la fiabilité des mesures ‘étant donné son état neuropsychologique.
        Elle n’a pas connu l’homme surefficient, mais de toute façon, rien ne justifie un tel mépris.
        Il a 83 ans et pèse 57 kg.Sa lymphopénie modéré et ses raclements de gorge permanents n’intéressent personne. J’ai lu dans votre livre ” Prévenir l’infarctus” que vous n’aimiez pas vraiment les inhibiteurs de l’enzyme de conversion et que vous préfériez les diurétiques.
        Son électrocardiogramme montre un BAV du premier degré, mais il est complètement asymptomatique sur le plan cardiovasculaire et en très grande forme physique.
        Il a un rdv avec un neurologue au mois de mai, mais est-ce que je dois l’encourager à rencontrer un autre cardiologue pour revoir sa prescription ou est-ce qu’il est préférable que je le laisse tranquille? Je vous remercie pour votre aide.
        PS: La plupart des témoignages concernant les troubles cognitifs proviennent des proches. Mon père n’utilise plus son ordinateur. Découvrir des messages optimistes des personnes ayant subi ces dommages fait du bien. Merci à vous.

        1. Je ne peux donner des consultations via un blog évidemment.
          Information : les raclements de gorge peuvent être dus au ramipril…
          Parfois, il est plus pertinent de stopper tous les médicaments pour améliorer les symptômes plutôt que de s’acharner à traiter des chiffres…
          Je ne dis pas ça s’applique au cas de votre papa…
          Bon courage !

      3. Petit rectificatif: il s’agit d’une bradycardie entre 40 et 50 et non 30 comme je l’ai écrit. Il est actuellement en moyenne à 64. Désolée, mais j’ai envoyé un peu vite mon message sans prendre le temps de me relire. Merci pour votre compréhension.

  28. Bonjour,
    Une question pour MDL concernant incidence et mortalité…
    Je (re)précise que je suis médecin hospitalier (anesthésiste) mais assez nulle en analyse d’études et en statistiques, soyons honnête!
    Avant la rédaction de ce billet, je vous ai souvent entendu dire que le critère majeur à évaluer était la mortalité par infarctus et non l’incidence.
    Je me rappelle d’ailleurs que lors de votre invitation au journal de la santé (quelle formidable moment avec Michel Cymes et sa copine je sais plus comment, j’en garde un souvenir ému), ils ont voulu vous piéger en insistant sur le fait que l’incidence des infarctus, même s’il n’étaient pas forcément mortels, était importante à prendre en compte et il me semble que vous aviez répondu que c’était la mortalité le critère majeur.
    Je m’interrogeais à l’époque car effectivement, un IDM massif avec séquelle majeure de nécrose impactant sur la qualité de vie du patient, même s’il n’est pas fatal, c’est à prendre en compte il me semble.
    Dans ce billet, vous dites:
    “Un meilleur marqueur (par rapport à la mortalité) des éventuels progrès réalisés en prévention serait donc l’incidence de l’infarctus et des syndromes coronariens en général, et pas la mortalité qui « marque » autre chose que l’effet de la prévention de l’infarctus lui-même.”
    Est-ce que ça veut dire que vous avez changé d’avis?
    J’ai déjà entendu concernant les vaccins que les “anti-vaccinalistes” montraient toujours les courbes de mortalité des maladies dans le temps et non de l’incidence des maladies (ce qui est vrai) et qu’en ça, ils faisaient croire que les maladies avaient disparu alors qu’en fait mortalité et incidence sont 2 critères fondamentalement différents.
    Je suis un peu confuse à ce sujet…
    La mortalité est forcément un critère majeur.
    Mais l’incidence des maladies, en fonction de leur gravité, est aussi à prendre en compte ce que vous confirmez dans votre billet. Réchapper du tétanos après 2 mois de réa ou d’une polio avec des séquelles motrices, c’est pas rien quand même? Or, dans le livre de Georget, on a effectivement en majorité les courbes de mortalité dans le temps.
    Y a t’il une règle communément admise en science et en statistiques concernant les critères majeurs et mineurs (mortalité, incidence)?
    Car quand on discute avec des gens pro-vaccins ou pro-statines par exemple, je dois pouvoir argumenter sans m’embrouiller les pinceaux!
    Merci de m’éclairer sur ce point!

    1. Vous n’êtes pas la seule à m’interroger sur ce point particulier.
      Pour étudier l’effet d’un médicament, la meilleure façon de procéder est l’essai clinique avec randomisation et double aveugle. Le meilleur critère de jugement est la mortalité totale car elle englobe aussi les effets adverses vraiment sérieux.
      Deuxième critère : la mortalité cardiovasculaire.
      Dans les essais cliniques, on compare deux groupes en parallèle, tout est semblable dans les deux groupes sauf le traitement testé.
      En épidémiologie, le contexte est différent : vous étudiez une population qui évolue dans le temps et qui reste la même population même si l’environnement se modifie. Il n’y a pas de groupe de comparaison parallèle. Autrement dit, divers facteurs peuvent agir soit sur la mortalité soit sur l’incidence soit sur les deux. Par exemple, le défibrillateur sauve des vies mais n’a aucun effet sur l’incidence. Facile à comprendre. Même chose avec le SAMU, les USIC, l’angioplastie et le stenting en urgence. Ça sauve des vies mais n’influence pas l’incidence.
      Bref, si vous voulez savoir si une modification spécifique (tabac, statines) du mode de vie a influencé l’incidence (a eu un effet préventif ou délétère sur une maladie), la mortalité vous donne une information certes ; mais elle a moins de poids qu’une mesure directe de l’incidence…
      Il est vrai toutefois que de façon générale c’est la mortalité qui a le plus d’importance. Mais vous ne pouvez pas attribuer à une modification des conditions d’existence l’effet sur la mortalité…
      Bien que, certes, s’il y a moins d’incidence, on peut espérer qu’il y ait moins besoin du défibrillateur et moins d’échecs de celui-ci…
      J’espère avoir été clair ; je n’ai pas le temps de me relire…
      Bon vent, matelote !
      PS : je n’ai pas changé d’avis donc…

  29. On pourrait rédiger un lexique pour décoder le jargon des ex-pairs ?
    par exemple on ne dit pas ‘l’incidence des morts subites reste inchangée sous statine’ on dit ‘il existe sous statine, une mortalité résiduelle’.
    On ne dit pas les statines laissent une mortalité ‘résiduelle’ de tant %, on dit “combattons la mortalité résiduelle avec les anti-pcsk9 ou avec les défibrillateurs implantables chez tous ceux qui risquent de mourir.
    On ne dit pas ‘la réduction (absolue) de la mortalité sous statine est insignifiante’, on dit ‘le rapport de risque (relatif) est favorable aux statines’ en occultant que les dénominateurs ont été effacés dès qu’on passe du risque absolu au risque relatif.

    1. Attention, mon cher salsero, lisez bien, MdL n’est point accusé d’être un agneau, mais de pointer du doigt les agneaux égarés, comprendre entre les lignes qu’il est un convaincu de la théorie du complot ! Quant à l’AIMSIB, dont vous souhaitez l’intervention, peut-être pourrait-elle inverser la tendance en s’avouant elle-même “complotiste”, comprenez-moi bien, qu’elle affirme ouvertement vouloir en découdre avec les empoisonneurs marchands, ce qui a tous les traits d’un véritable complot !
      Santé et littérature méditerranéennes

  30. on va encore me dire que j’ai mauvais esprit (parano-théorie du complot et la panoplie) mais comme diraient l’inspecteur Bourrel, sans compter Maigret et pourquoi pas Clouzot : à qui profite le crime?
    et ici ce n’est pas une image. Pour faire plaisir à quelque afficionado, 1 peu de psychanalyse : c’est quoi 1 acte manqué ?
    je sais que MdL le sait, mais il est bien le seul, c’est quand on croit qu’on s’est trompé par erreur, mais qu’en fait on l’a fait exprès sans le vouloir… (faites 1 effort et vous avez tout compris)
    Bref l’échec est ici, à mon avis, l’exemple même de l’acte manqué
    Autrement dit on n’avance pas parce qu’on n’a aucun intérêt à ça
    A qui profite le crime ?
    C’est notre grand jeu 2016, ceux qui auront bien répondu auront gagné le droit de s’inscrire le 15 Mai à l’AIMSIB

    1. Il y a le goût du profit facile bien sûr ; et la cupidité certes…
      Mais surtout chez beaucoup une insondable idiotie que probablement on ne rencontre de façon identique que dans les académies et les prétoires… Oups !

  31. Un infarctus ( caillot dans le stent ), ça arrive aussi à une bestiole bourrue , plus très jeune, sans surpoids , non fumeur depuis 19 ans , vivant en montagne , et pas plus tard que jeudi 24/3 ……sortie lundi 28/3 , sans trop de dommages .
    Amitiés à TOUTES et TOUS .

    1. Un caillot dans le stent ?
      Ça peut arriver effectivement. Soit la bestiole n’a pas pris ses antiplaquettaires ; peut-être parce qu’on ne lui a pas bien expliqué… Soit la bestiole est résistante aux antiplaquettaires ; ça se voit ; nous avons publié sur ce point il y a 20 ans … Soit le stent a été mal positionné ou n’est pas adéquate par rapport à l’anatomie de la bestiole ; ça se voit. Soit il y a un autre problème, biologique ou environnemental (mode de vie compris) qui peur provoquer une récidive si on n’agit pas…
      Bon vent, matelot

      1. Bonjour Doc ,
        Effectivement , la bestiole ne prenait rien , non sans raison : pas d’antiagrégants depuis + de 12 ans ( antécédents hémorragique grave ) – le stent nu , posé il y a 19 ans , ne semble en cause .
        Savoir pourquoi un gros caillot se forme , sera mon occupation principale dans les semaines qui suivent .
        A +

        1. dans le genre bestiole moi ce serait plutôt le chien, bourru n’est pas le mot (il est gentil le chien chien) mais anxieux oui, c’est 1 chien qui se fait du mouron, et allez savoir le coût du stress dans l’infarctus…
          Tabac zéro, HTA Niet, diabète connait pas, sport addictif, asprine +++, air de la montagne remplacé par contre par pollution physique et morale parisienne
          Voilà l’état des lieux et ses mystères
          Ah oui une question (pour sûr idiote) : et la rupture de la plaque ça existe ? et ça peut boucher l’artère (ou faire 1 caillot qui la bouche) ?
          en tous cas moi je peux vous dire : avec 2 grammes d’aspirine dans le sang on caillotte tout comme un autre, oui comme 1 autre !

          1. Bourru , c’est pas exact : je suis affable , mais parfois grinçant , bon .
            Rupture de plaque, ce fût mon 1er accident en 97 , sans caillot , puis pose de stent dans les jours suivants.
            Je ne crois pas être trop stressé ;
            Depuis 4 jours , à nouveau le ” grand jeu ” des médocs , à cause du stent actif ( hors statines que je refuse , naturlich ! )
            Bon vent ozoné !

        2. Mon vilain,
          Nous sommes de tout cœur avec toi. Bon rétablissement et plaisir de lire tes douces méchancetés.

          1. Merci mon ami ….
            Pense ce soir à trinquer à ma santé avec un rouge un peu tannique ( j’aime bien les Pessac-Léognan et les Graves en général ).
            Je me contenterai d’un Sainte Foy la Grande 2009 en bio – n’est pas Rico qui veut , hein ?

        3. Sans vous connaître, mais vous lisant en appréciant votre prose relevée, je me permet de vous souhaiter bon courage et que la force non-obscure soit avec vous.

          1. Merci du compliment ; venant de vous , il a du poids .
            Sainte Pascale , priez pour ma peau avant de la vendre , amen !

      2. dr de Lorgeril,que c’est difficille de vivre avec une des 3 séquelles débuté en 2015 que j,ai à cause des statines ,celle d,un début de démence; JE DOIS CONSTAMMENT PRATIQUER MA MÉMOIRE DE TOUTES LES FAÇONS INIMAGINABLES; POUR TOUT SIMPLEMENT NE PAS OUBLIER UN RENDEZ-VOUS, RECONNAÎTRE UNE PERSONNE QUE JE CONNAIS OU QUE J,AI CONNU QUAND JE VOIS SA PHOTO SUR MON SITE , ME RAPPELER MON CODE SUR UNE CARTE DE CRÉDIT ,À QUOI SERT TEL ASSURANCE …ETC…C’EST SUR TOUT LES DOMAINES DE MA VIE. j’AI ÉTÉ ACCEPTÉ SUR VOTRE COMITÉ DE SOUTIEN MÊME SI JE VIENS DU QUÉBEC.MERCI,

        1. Arret des statines (crestor) dans les memes circonstances…
          J’ai mis trop de temps a trouver la cause, mais bon, j’y suis arrivé.
          Grosse amélioration rapide, mais retour a la normale assez longuet… Pourtant ca revient
          C’est une vraie saloperie (et bien surnoise…)
          Courage

        2. je vous comprends ; j’ai pris du tahor 40 pendant 7 mois ; les douleurs musculaires sont très vite disparues par contre la mémoire, la concentration est revenue en pour une part importante en 2 ans et cela continue aujourd’hui après presque 4 ans d’arrêt alors courage ça reviendra

          1. Pour comprendre l’effet des statines et autres médicaments anticholestérol sur les neurones, il faut comprendre un peu la physiologie du neurone en relation avec le cholestérol.
            Lisez mon dernier opus “L'(horrible vérité sur…” où c’est (très) bien expliqué ; ça vous aidera et ce sera un bon exercice pour vos neurones…

          2. Bonjour à tous. Actuellement en voyage, je ne peux qu’épisodiquement avoir accès au net. C’est pourquoi je souhaite avec retard mes meilleurs souhaits de bon rétablissement de de bon moral à “Ours desneiges” et je bois à sa santé un bon Saint Chinian intitulé ” Des Pierres”, producteurs N et M. Comtes de Lorgeril”.
            Puis pour “Mireille Vachon, Charles et autre, je confirme que la mémoire va s’améliorer et revenir, depuis l’abandon des Statines il y a trois,chez moi, un peu de ma mémoire photographique revient, ce n’est plus tout à fait comme avant mais ça m’encourage..
            Alors vive la diète méditerranéenne.

        3. Je confirme, comme les collègues. Crestor 20mg pendant 4 ans, Arrêt il y a 4 ans. Récupération physique relativement rapide, sauf bien entendu les éventuels dégats cachés. En revanche le retour à des facultés cognitives et intellectuelles normales est beaucoup plus lent. Mais ce n’ est, je crois, qu’ une question de temps. Alors je vous dis comme les autres COURAGE.

        4. 18 mois de simvastatine 20mg et mes neurones partaient en vrille. Le matin il me fallait quelques secondes pour me remémorer quel jour on était, dans mes discussions je perdais le fil et me retrouvais à hésiter sur un mot et puis les douleurs aux jambes, la nuit….aujourd’hui 18 mois plus tard je suis désempoisonnée et en forme.
          Donc, courage, tout va revenir petit à petit avec la DM, un mode de vie sain et de l’amour, de l’amitié à profusion !

    2. Vous lire affable ou grinçant peu importe, vous lire c’est ce qui importe.
      Courage !
      Vous saurez bien vous en remettre de cette sortie de tanière !
      Amitiés à vous

      1. Merci à vous .
        Saint-Malo , priez pour moi ( le mécréant ) !

  32. Bonsoir docteur,
    Ceci n’est pas une demande de consultation !
    Quelques détails sur ma personne :
    Age : 65
    Histoire de “coeur” : triple pontage en mars 2014 après triple stenting non réussi après infarctus (coronaires bouchées après 6 mois).
    Traitement après pontage : Tenormin 100/jour, ASAFLOW 80/jour , Plavix arrêté après 15 mois. Inégy refusé ….
    Dernier bilan lipidique : Cholestérol total : 382mg/dl. HDL : 62mg/dl. Chol non-HDL 320mg/dl. LDL 271mg/dl. Triglycerides 244 mg/dl.
    Tous les autres marqueurs de l’analyse sont en règle (BNP, CRP, GOT,GPT, GGT,PSA, hématologie et
    biochimie etc)
    Vous pouvez vous imaginer la réaction de mon cardio…….
    Veuillez noter que j’ai lu tous vos livres.
    Bonne soirée à tous et n’ayez pas peur !

Comments are closed.