La « question vaccinale » vue par les médias « sérieux » en Juillet 2017

 

Nous pourrions négliger les articles et commentaires publiés dans tel média ou tel autre ; par manque de temps simplement ; ou bien (c’est un peu plus compliqué) par pudeur !

Mais parfois, il faut ravaler sa nausée et se confronter à la bêtise, la désinformation et l’arrogance de ce qu’on appelle un média sérieux qui est encore de référence pour beaucoup : le quotidien du soir Le Monde !

Non pas pour le plaisir, ou le déplaisir, de la dispute intellectuelle mais par ce que cela montre au grand jour du naufrage d’une société dans son époque. Certains ont récolté du trumpette, d’autres du Brexit, nous on a les obligations vaccinales comme témoignage de cette dérive.

Qu’on me comprenne, les articles de Le Monde à propos de la vaccination ne sont pas pire que ceux d’autres journaux à propos de la même question ou pire que d’autres articles de Le Monde à propos d’autres sujets.

Mais ceux sur la vaccination traduisent quelque chose de particulier, que des sociologues et des historiens sauront analyser plus tard et à l’abri du temps passé. Maintenant, je ne fais que constater.

A la Une du grand quotidien du soir le 14 Juillet, ci-dessous, que vois-je ? Faute de temps et d’espace, je me contente d’analyser les quelques lignes de cette Une ; les articles à l’intérieur frisent le ridicule ; je laisse de côté.

Analysons les mots imprimés et leurs connotations. Ce n’est pas triste !

Il y aurait donc une « nébuleuse » ? Un nuage d’étoiles ?

C’est poétique ?

Des « anti-vaccins » ? Moins drôle !

Qui « tenteraient » de « semer le doute » ?

Doux Jésus ! Changement de ton : un complot !

Et venant du ciel !

Mais qui sont donc, par Toutatis, ces extra-terrestres qui comploteraient vulgairement et mettraient ainsi en danger l’ordre public ?

Voilà une bien étrange façon de présenter cette problématique pour un « média sérieux » qui se targue, jour après jour, de lutter contre les théories du complot ! Et se vante aussi de « décoder » les « post-vérités » qui circulent sur les réseaux sociaux : qui est pris qui croyait prendre, diraient certains malveillants, en faisant sans doute référence à la Société du Spectacle.

Les rédacteurs du grand quotidien du soir ont-ils fait leur besogne de façon professionnelle ?

A-t-on interrogé ces extra-terrestres ?

Leur a-t-on demandé de s’expliquer sur leurs positions anti-vaccins ? Que nenni ! Rien de sérieux, sinon l’avis d’un sociologue analysant les origines obscures de la nébuleuse sus-citée…

Il eût été aisé pourtant, à titre exemple, de visiter ce blog et lire rapidement l’un des 12 articles (presque un livre déjà) et analyses sur le sujet.

Mais cette Une de Le Monde ci-dessus reproduite nous dit beaucoup plus en fait : il y a 4 petites colonnes en sous-titres qui annoncent les articles intérieurs. Laissons de côté la 1ère qui dit l’existence d’une controverse.

La 2ème annonce que « des familles et des associations contestent… » tandis que la 3ème avance que « Les scientifiques estiment que... »

Chacun aura noté le « Les » de « Les scientifiques » ; sans nuance donc ; laissant penser que tous les scientifiques estiment la même chose c’est-à-dire ce que les rédacteurs de Le Monde eux estiment… Surtout ne pas interroger ceux qui « estiment » différemment, par exemple l’auteur de ces lignes dont les compétences en épidémiologie sont pourtant peu contestables.

Sont payés par qui, les rédacteurs du quotidien du soir pour proférer de telles idioties ? Pour plaire à qui ?

Nous sommes ici dans une désinformation totale, calculée et répugnante : en effet, il n’y a pas que « des familles et des associations » [sous-entendu de ce sous-titre : des crétins !] qui contestent.

Et parmi « ceux qui estiment que…« , bien peu sont des scientifiques respectables, c’est-à-dire des experts reconnus d’une des disciplines scientifiques impliquées dans la difficile  question vaccinale :  épidémiologiste, physiologiste, virologue, infectiologue…

Et parmi les « beaux-parleurs » qui font la leçon aux familles, aux associations et aux médecins de terrain, bien peu sont indépendants de l’industrie des vaccins ! Le Monde ne serait-il qu’un vilain petit canard qui s’est laissé « enchaîner » à quelques intérêts commerciaux ?

C’est dans la 4ème colonne que se trouve la perle du jour ; il est écrit : Ces acteurs rappellent que…. C’est moi qui souligne. Les mots sont terribles et trahissent l’inconscient des rédacteurs. Même le Marquis de Lautréamont n’aurait pas fait mieux en faisant exprès.

Vous vouliez démonstration que nous sommes bien dans une mise en scène ? Et que « Les » scientifiques (qui estiment que…)   sont des « acteurs » sur une scène ?

Ils vous le disent eux-mêmes ! Des acteurs ? Des clowns ?

Je laisse la fin de la phrase dont le seul intérêt est de définitivement démontrer que les rédacteurs de Le Monde ne connaissent pas leurs dossiers. Certes, ça ne s’invente pas. Faut travailler !

Au moins un peu, misère de misère, au moins faire semblant, comme des acteurs…

 

 

 

 

 

469 réflexions au sujet de « La « question vaccinale » vue par les médias « sérieux » en Juillet 2017 »

  1. Charles

    Marc Girard nous livre de nouvelles réflexions, en partie en réaction à une discussion dans ce blog.

    Ethique scientifique et crise de l’expertise:
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article131

    La première partie est intéressante, mais si elle est inutilement ardue à décrypter.
    Puis vient une réflexion philosophique confuse où l’on trouve:

    le Sacré = l’acceptation de l’inconnaissable agissant

    puis:

    Cependant et premièrement, il n’y a pas besoin d’inventer un Dieu omniprésent pour s’émerveiller que le réel fonctionne

    Ce qui me parait exact

    Deuxièmement, je ne vois pas en quoi décrire les lois de la gravitation ou tracer la courbe d’une fonction mutile ou amoindrit le Sacré.

    Et d’ajouter en bas de page:
    Ce m’est aussi l’occasion de dire que, quoique l’intelligent design ne soit pas ma ligne personnelle de pensée, je peine à comprendre le politiquement correct qui justifie de décrédibiliser cette vision comme intolérablement primaire : qu’est-ce qui empêche quiconque de se représenter la main de Dieu derrière les lois de la nature telles que la science s’efforce de les décrypter ?

    Ce n’est pas le PC qui décrédibilise le dessein intelligent, c’est son manque d’explication convaincante du monde, son incapacité à prévoir, à formuler des hypothèses que l’on puisse tester.
    Le dessein intelligent est du créationnisme déguisé: il est faux.
    Certes, il s’échappe dans les recoins encore inexplorés et se refuge entre les lamelles du parquet, au point de recourir au Dieu de l’Incertitude Quantique, qui serait un Dieu, un inconnaissable agissant, qui tricherait avec la physique.
    Dès lors on ne peut plus démontrer sa non existence, pas plus que celle de la Theière Céleste, de la Licorne Rose, du Plat de Spaghetti Volant ou du Monstre dans le Garage.

    Bien au contraire, savoir mettre en équation, c’est à dire, révéler les forces agissantes amoindrit, à chaque nouvel épisode, l’acceptation d’un inconnaissable agissant (le Sacré selon MG)

    C’est bien là l’enjeu d’une médecine SCIENTIFIQUE, que de nous soustraire à notre penchant naturel à vouloir expliquer le monde avec des mythes.

    Et d’espérer que la réécriture, à venir, de ‘l’équation du risque cardiovasculaire’, excluant le CHO comme ‘inconnaissable agissant’, puisse amoindrir l’hystérie collective

    Les anglophones pourront se délecter de la démonstration qui est faite ici:

    https://www.youtube.com/watch?v=qfXbnygJirc

    Pour le reste, il y a quelques bonnes réflexions (mais que c’est lourd!)

    1. herve_02
      En réponse à : Charles

      Sans vouloir prendre parti, l’un comme l’autre m’indiffère, je ne vois pas en quoi ceux qui pensent l’intelligent design (la main d’un dieu qui a crée en sachant comment cela évoluera) remettent en cause la science.
      Il reste toujours la capacité de chercher, faire des expériences et prouver.

      Maintenant parler de démarche SCIENTIFIQUE sous un post concernant la vaccination (en l’opposant à la foi de ceux qui regarde le monde comme créé de la main d’un dieu) est croquignolet. Demandez aux médecins lambda ce qu’ils pensent de la vaccination, je vous résume : « la vaccination ça marche » et même si ils sont contre l’obligation, à la fin il faut se vacciner en masse sinon les épidémies vont revenir.

      Y-a-t-il une étude scientifique sérieuse pour le justifier ou est-ce une sorte d’intelligent design spécial médecine ?

  2. Emilio

    Voici un peu de documentation pour ceux qui ont envie de parler d’anecdotes alors qu’un incroyable projet visant à soumettre de force la population aux produits des laboratoires pharmaceutiques (et potentiellement, y compris pour les vaccins qui n’existent pas encore) est dans les tuyaux du ministère de la santé :

    Articles de Marc Girard :

    Élargissement des obligations vaccinales : quels inconvénients, en fait ? (article réellement MAJEUR)
    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article382

    Y a-t-il des raisons objectives de se méfier des vaccins ?
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article316

    (Version plus courte de cet article « Vaccins et vaccinations : ce qu’il vaudrait mieux savoir  » : http://www.rolandsimion.org/spip.php?article319 )

    Débat national sur les vaccinations : toujours aucun vaccin en vue contre les escrocs ou les imbéciles
    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article372

    Politique vaccinale et obligations :
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article359

    Gardasil : éléments pour un vrai débat (évaluation technico-réglementaire du vaccin probablement le plus polémique, article majeur)
    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article311

    Les déconneurs du journal Le Monde au service de la propagande vaccinale (MG démantèle la récente propagande du journal #LeMonde) :
    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article383

    Alain Fischer : science ou propagande, il faut choisir (à propos d’une récente tribune de nos fabuleux experts dans le journal Le Monde) :
    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article381

    Rapport Fischer (nov. 2016) sur les obligations vaccinales : la propagande comme cas d’école (critique du rapport Fischer qui sert de base à la volonté d’élargissement des obligations et qui fut publié le 30 novembre 2016)
    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article379

    La France s’indigne (où Marc Girard présente notamment ses fameux invariants que l’on retrouve pour chaque dysfonctionnement)
    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article208

    La recomposition peut attendre : avec Agnès Buzyn, la décomposition, « c’est maintenant »
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article378

    “Le Médiator et après ?” : pire qu’avant…
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article245

    Aluminium et adjuvants – II. A qui profite la mystification de la “myofasciite” ?
    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article287

    Quand le Justicier masqué de Big Pharma oublie sa pièce d’identité sur le lieu de ses exploits… (lorsque Marc Girard dénonce les âneries de #PSIRAM)
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article348

    Michel De Lorgeril :

    LA « QUESTION VACCINALE » VUE PAR LES MÉDIAS « SÉRIEUX » EN JUILLET 2017
    http://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/la-question-vaccinale-vue-par-les-medias-en-juillet-2017-2

    SINISTRES ARITHMÉTIQUES À PROPOS DU VACCIN CONTRE L’HÉPATITE B : ILLUSIONS DE LA VACCINOLOGIE (SAISON 8) (Les grandes illusions de la vaccinologie Saison 8)
    http://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/sinistres-arithmetiques-a-propos-du-vaccin-contre-lhepatite-b-les-illusions-de-la-vaccinologie-saison-8

    RUPTURE DES STOCKS DU VACCIN ANTITÉTANIQUE [DÉLIRES VACCINOLOGIQUES : SAISON 9] (Les grandes illusions de la vaccinologie Saison 9)
    http://michel.delorgeril.info/web/delire-vaccinal-et-industriel-illusions-vaccinologiques-saison-9

    COMMENT LE JOURNAL LE MONDE SE DÉSHONORE EN FAISANT MENTIR LES CHIFFRES ! [DÉLIRES VACCINOLOGIQUES : SAISON 10] (Les grandes illusions de la vaccinologie Saison 10)
    http://michel.delorgeril.info/vaccins/comment-le-journal-le-monde-se-deshonore-en-faisant-mentir-les-chiffres

    COMMENT INVENTE-T-ON DES ÉPIDÉMIES ?
    http://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/comment-invente-t-on-des-epidemies

    LA VARIOLE ET LES « ERREURS » INTENTIONNELLES (?) DES 200 SIGNATAIRES EN FAVEUR DE 11 VACCINS OBLIGATOIRES
    http://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/les-erreurs-intentionnelles-des-200-signataires-en-faveur-de-11-vaccins-obligatoires

    (Davantage d’information sur la manière dont la variole fut réellement éradiquée, cad grâce à une stratégie de surveillance-endiguement : http://www.infovaccin.fr/l-eradication-de-la-variole.html )

    ONZE VACCINS OBLIGATOIRES PLUTÔT QUE 3 ?
    http://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/onze-vaccins-obligatoires-plutot-que-3

    QUESTION VACCINALE : DIALOGUE IMPOSSIBLE, ABSENCE D’ARBITRE, MAIS PASSAGERS CLANDESTINS…
    http://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/question-vaccinale-dialogue-impossible-absence-darbitre-mais-passagers-clandestins

    http://michel.delorgeril.info/web/pourquoi-ne-peut-on-parler-des-vaccins-en-toute-serenite

    Michel Georget (vidéo) :

    https://www.youtube.com/watch?v=E9D69mNi3ZI

    Incroyable confidence d’un vaccinologue (Jean-François Saluzzo directeur de production de Sanofi) :

    http://www.agoravox.tv/actualites/sante/article/incroyables-confidences-d-un-38077 (vidéo https://www.youtube.com/watch?v=rnKnp_nuMeA&feature=youtu.be )

    Même pour les autres …

    J’ai toujours constaté de la confusion sur ce que dit réellement Marc Girard. Quand il dénonce les « antivaccinalistes », il y a une toute une logique derrière ce propos. je ne peux qu’adhérer à cette logique, et j’ai eu une éclatante confirmation de ses thèses lorsque j’ai constaté la totale ABSENCE de réaction des associations critiquées à la suite d’un incroyable rapport Fischer qui proposait de mettre en place un SYSTÈME COMPLET DE CONTRAINTE VACCINAL. Quand il dénonce le « micro-scandale » médiator, il dénonce la médiatisation d’un problème sanitaire qui a été utilisé comme un ALIBI par les autorités pour montrer que « tout allait changer » pour amener ensuite un élargissement des obligations vaccinales … ce qui a été remarquablement confirmé par les faits. Lorsqu’une loi de « moralisation de la vie publique » est votée à une large majorité dépassant les députés LREM, ce n’est sans doute pas un hasard que l’on en profite également pour élargir les obligations vaccinales. Lorsque Philippe a annoncée sa volonté dans l’hémicycle, les gens ont massivement APPLAUDI (voir https://www.youtube.com/watch?v=be1zKQuj0Vo )

    A ce propos, un argumentaire me met mal à l’aise : dois-t-on réellement demander qu’un comité d’ »experts indépendant » se réunisse pour examiner la question vaccinale ? Parce que si un comité REELLEMENT HONNETE se réunissait, il y a fort à parier que l’obligation vaccinale géante serait quand même votée. Comme ce fut régulièrement évoqué sur ce site, les conflits d’intérêts ne sont parfois pas QUE de nature financière.

    Marc Girard dénonce la MANIPULATION, la TENDANCE égocentrique des « antivaccinalistes » qui veulent faire parler d’eux coûte que coûte, qui veulent être des interlocuteurs privilégiés des pouvoirs publics à n’importe quel prix (comme Me Jacqueline Bergel Hatchuel qui dit qu’elle NE VEUT PAS PRENDRE POSITION SUR LES 11 VACCINS OBLIGATOIRES et qu’elle respecte beaucoup madame la ministre).

    Marc Girard dénonce la question aluminique des vaccins, régulièrement reprise par les médias (y compris ceux qui par ailleurs, sont les premiers à promouvoir la propagande sur les vaccins ou les statines), comme une manipulation visant à empêcher de soupçonner le vaccin Hépatite B d’être une cause primordiale sur l’épidémie de « myofasciite à macrophage » (qui pourrait être apparentés à une sclérose en plaque) et à maintenir les généralises vents debout contre ceux qui critiquent les vaccins (des médecins parfaitement prêts à se passer du vaccin hépatite B, mais incapable d’accepter des critiques sur la vaccination EN GENERAL).

    Si vous vouliez une confirmation que le drone des « 11 vaccins obligatoires » volontairement lancé par Buzyn avait pour simple rôle de détourner l’attention, c’est désormais officiel => La liste des vaccins obligatoires sera révisée CHAQUE ANNEE pour adapter au mieux le marché du vaccin à ses débouchés (les petits et grands français) : http://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/a-partir-de-2018-les-enfants-de-moins-de-deux-ans-devront-etre-vaccines-contre

    1. Barahj
      En réponse à : Emilio

      Moi non plus.
      Mais je n’arrive pas à le lire.
      C’est écrit en volcanique variété dialectale aggressive et surabondance de mots. Je n’arrive pas à discerner le fond scientifique de la pensée au travers des fumerolles. Très difficile à lire. Ca nuit au propos.
      Il faudrait que je re-essaie mais il faut préoir pas mal de temps.
      Il marque un but sur le coup de la vaccination antigrippale .Ne pas envisager de la rendre obligatoire (ce qui serait un comble au vu de l’état lamentable de la science en sa faveur) est en effet une faute logique du ministère.

      1. Inoxydable
        En réponse à : Barahj

        @ Barahj et Emilio . Cher docteur et cher amis. Vous avez du mal à comprendre ce qu’il a écrit ? Ben pas moi, pour une fois, avec ses récapitulatifs, j’ai lu d’un bloc jusqu’au bout et je suis D’ACCORD avec lui. Je suis en outre attristé de son désenchantement devant l’incompréhension de ceux vont se faire « tondre » sans renâcler, se faire enfumer par les suppôt de Big ¨Pharma, se faire multivacciner sans rouspéter avec la complicité de médecin aux ordres.
        Quand je vois ça , je comprend mieux la passivité du peuple Allemand fac à la coercitive barbarie nazie : On courbe l’échine et on se laisse convaincre qu’ont est sur une bonne voie sans même réaliser ou redouter qu’on va droit dans le mur.
        Il va faire valoir ses droits à la retraite mais j’ espère qu’il continuera, comme le Dr MdL à éclairer sous angle différent, les scandales médicaux.
        Il ne faut pas oublier les « pensées de Mar Aurèle : Sois content si une petite chose progresse, et réfléchis au fait que ce qui résulte de cette petite chose n’est précisément pas une petite chose. »
        Alors continuez, continuons.

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Inoxydable

          C’est vrai qu’il y a un peu de « désenchantement » dans la prose de Marc Girard ; j’ai souvent moi-aussi depuis 40 ans un peu l’impression de prêcher dans le désert…
          Et puis parfois, des consultations, des rencontres, des évènements, des supposées « nouveautés » médicales ou scientifiques vous indiquent que vous avez pris le bon chemin (qui certes inéluctablement vous mène au cimetière avec les autres) mais les quelques petits détours amusants que vous avez proposés ont sans doute permis de retarder le moment de passer la grille (du cimetière)…

          1. Inoxydable
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Cher docteur. Il y a une expression qui dit « Prêcher dans le désert »…On pourrait croire que cette expression qu’o attribue au prêche de Jean-Baptiste voudrait dire que personne ne vous écoute, mais en réalité : « Jean-Baptiste réussit à faire venir à lui tous ceux qui veulent être immergés dans le Jourdain pour se faire baptiser (« Jérusalem sortait vers lui, et toute la Judée, et tout le pays des environs du Jourdain »). Il est donc loin de parler dans le désert, au sens de notre expression. » ( tiré du Reverso)
            Donc, même si vous avez l’impression de « prêcher dans le désert » c’est faux et l’écho des montagnes rameutera encore plus de monde.

      2. expert
        En réponse à : Barahj

        Les articles de Marc Girard sont si abscons que personne ne les lit
        Aucun effort ce clarté;c’en est pathologique

        Aluminium et adjuvants – II. A qui profite la mystification de la “myofasciite” ?
        Pourtant une maladie reconnue par scientifiques les plus sérieux!

        1. Stéphane
          En réponse à : expert

          Tiens donc ! Gherardi est-il aussi nul que le dit Marc Girard ? Ses travaux sur l’aluminium sont-ils à mettre à la poubelle ?

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Stéphane

            Je ne suis pas d’accord avec mon ami Marc Girard concernant la validité des travaux de Gherardi et de son équipe…
            Cela dit, je ne suis pas sûr que ce soit les travaux eux-mêmes qui posent problème à notre Marc, c’est plutôt l’usage qui en est fait : ça sert selon lui à nous détourner de l‘objet principal qui est, selon tonton Guy, toute autre chose… Et là, je suis 100% avec le Marc !

          2. akira
            En réponse à : Stéphane

            A regarde un peu les publis medicales, il semble qu il soit tout de meme un peu isole sur cette question. D apres ce que j en comprend, il semble y avoir pas mal de personnes qui reconnaissent la possibilite d’une lesion due a l accumulation d aluminium autour du point d injection (en IM) mais l hypothese d’un effet globale est beaucoup moins soutenue.
            J ai juste diagonalise les premieres publi que j ai trouvee en cherchant macrophagic miiofasciit, ca n est pas une recherche fiable du tout de l etat des choses actuelles, jsute une tentative de comprehension.

          3. Emilio
            En réponse à : Stéphane

            Il y a des résumés en entête de chacun des articles de MG.

            En l’occurrence il y a des résumés en entête des 2 principaux articles qui se réfèrent à la question aluminique (Aluminium et adjuvants – La mystification de la « myofasciite à macrophages, partie I et II)

            Contrairement à ce que pense MdL, c’est clairement la méthodologie des travaux du GERMMAD qui est dénoncé par MG, qui a permis d’emmener les critiques des vaccins sur une fausse piste, de manipuler les gens de manière à les maintenir dans une impasse et surtout de faire oublier que les victimes de la « myofasciite à macrophage » ont des symptômes qui se rappellent ceux de la sclérose en plaque… dont le nombre de cas a explosé à la suite des campagnes de vaccination hépatite B.

            Effectivement, pourquoi parle-t-on autant de l’aluminium ? Georget dit dans une vidéo (webserie #1 sur les vaccins / agence info libre) que la question aluminique est l’arbre qui cache la forêt. Il semble lui aussi s’agacer qu’on parle autant de l’aluminium. Georget cite très rapidement les travaux du GERMMAD dans son livre. Cette question n’est absolument pas centrale dans ses livres !

            C’est malin de focaliser l’attention des critiques sur l’aluminium si l’on veut imposer l’obligation vaccinale. Lever l’obligation vaccinale est possible parce qu’un simple décret (de nature POLITIQUE donc) permet de l’abolir. Alors que pour produire des vaccins sans aluminium, il faudrait agir sur les chaînes de production d’entreprises privées… Ce qui est impossible et insensé. Le citoyen a une légitimité pour intervenir sur l’action POLITIQUE, pas sur des chaînes de production des entreprises privées.

            Il est vraiment ennuyeux que des gens comme E3M ou Joyeux (qui militait au dernières nouvelles toujours pour le « retour du DTP sans aluminium ») fasse indirectement la promotion de l’obligation vaccinale en focalisant l’attention des gens sur l’aluminium AU LIEU de la focaliser sur la GRAVE SUPPRESSION DE LIBERTÉ provoquée par l’obligation vaccinale, ce qui nous ramène au dernier article de MG et au titre de son introduction (étrange épidémie de mutité chez les lanceurs d’alerte) :

            http://www.rolandsimion.org/spip.php?article385

          4. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Emilio

            L’aluminium est une partie non négligeable de la question vaccinale ; car pour les industriels (qui sont désormais aux commandes de la Santé Publique) c’est un aspect technique majeur…
            Il faut bien comprendre la question de l’aluminium pour comprendre la question des vaccins et des obligations…
            Je l’explique dans mon prochain livre, ce chapitre est écrit ; mais je crains d’arriver trop tard !

          5. Francoise
            En réponse à : Stéphane

            @ MdeL
            Comment pourriez-vous arriver ‘trop tard’ ?
            Il y aura constamment besoin d’information pour mobiliser les gens, pour qu’ils choisissent le moindre mal dans le peu qui leur restera de liberté, qu’ils restent vigilants, harcèlent leurs médecins pour faire des déclarations ad hoc en cas de problème. La vie ne s’arrêtera pas après l’obligation vaccinale, si elle est confirmée.

        2. Inoxydable
          En réponse à : expert

          @ expert, puisque vous l’êtessans doute je crois qu’il faut bien lire l’article de Marc Girard :
          Aluminium et adjuvants – I. La mystification de la « myofasciite à macrophages »
          samedi 21 juin 2014 par Marc Girard
          Je crois avoir compris que cette maladie existe et a été décrite depuis longtemps et la rattacher à l’aluminium plutôt qu’au vaccins relève d’une mystification : L’arbre qui cache la forêt. Mais j’ai peut-être mal compris, comme disait « Lorenzo » dans le film « Le nom de la Rose » Son stupido » en se frappant la tête.

        3. Emilio
          En réponse à : expert

          Siiii … pleins de gens lisent ses articles, parce qu’ils permettent de savoir comment on nous manipule.

          Par exemple, une manipulation peut consister à parler de l’aluminium tout le temps… et de passer sur tous les médias, comme Me Jacqueline Bergel-Hatchuel qui passe sur Cnews, qui a les honneurs de FranceTVinfo pour dire qu’elle ne veut pas prendre position sur les 11 vaccins obligatoires et qu’elle respecte beaucoup madame la ministre.

          J’ai lu Georget, vous aussi (j’imagine !). Du coup, vous savez que la question scientifique sur les vaccins est TRÈS VASTE et qu’il n’y a aucune raison de ne parler QUE de l’aluminium.

          C’est pourtant de ça que vous avez le plus de chance d’entendre parler jusqu’à la fin de l’année sur les « médias officiels » : l’aluminium.

          Je n’ai pas lu le livre Toxic Story de Gherardi, par contre J’ai vu et entendu (en direct) Gherardi dire qu’il était d’accord « à 95% » avec les trucs ahurissant qui ont été préconisés par Fischer.

          Pas besoin de me pencher sur une LOURDE documentation pour savoir POURQUOI leurs critiques restent aussi modérée.

          Il faut lire le dernier article de notre ami Marc Girard, le titre est éloquent :

          http://www.rolandsimion.org/spip.php?article385

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Emilio

            Nous sommes des fourmis dans une fourmilière et ne survivons, bon an mal an, que grâce à notre « biodiversité ».
            Me Jacqueline Bergel-Hatchuel, Gherardi ET Marc Girard ET Emilio sont très utiles car, à la fin du fin, le cerveau de la fourmilière (concept à fouiller un peu) fait une sorte de synthèse et exprime la démocratie…
            Donner un peu de temps à la fourmilière…

    2. Minoque
      En réponse à : Emilio

      À propos de l’article majeur de Marc Girard propose par Emilio le 24 août …
      Petit avis perso sur cet article c’est de réaliser que cet homme là ressemble étrangement à un objecteur de conscience ! En le lisant j’ai eu l’impression de m’être sentie psychanalysée et j’aime bien !
      Est-ce normal ? Ou complètement à côté de la plaque ?

      1. phil
        En réponse à : Minoque

        et il est couillu le Monsieur, peu de médecins ont eu le courage de parler aussi clairement de « la pègre médico-pharmaceutique, soutenue par le pouvoir »

        Ce qui lui a valu de nombreux amis, on le comprend.

        Par contre s’il aime d’amour MdL, il dézingue à mort Mme Frachon pour son action « complètement contre productive », ici il faudrait sûrement mettre les choses au point.

        Un bretteur totalement désintéressé (et sans fortune), ça existe encore de belles personnes comma ça?

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : phil

          Son hostilité vis-à-vis de la « fille de Brest » m’échappe un peu ; mais c’est secondaire…
          Y a des gens très sympas qui me haïssent… Je leur pardonne, comme jésus du haut de sa croix, mais … putain ça fait mal ces clous…

          1. Emilio
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Lors de la médiatisation de la fille de Brest en 2008, la stratégie industrielle des laboratoires pharmaceutiques était DEJA établie…

            Le « scandale » du médiator a servi d’alibi pour promouvoir cette stratégie, c’est ce que MG explique en long, en large et en travers sur son blog.

            La Sirène (également appelée la SARDINE de Brest, la TORPILLE de Brest, bref jamais rien de réellement méchant) a servi d’ »alibi » au système.

            J’ai lu la dernière lettre de Joyeux et je e n’arrive pas à trouver de mots assez durs pour exprimer ma colère envers cet individu qui veut à tout prix focaliser l’attention des gens sur quelque-chose d’anecdotique (l’indisponibilité du vaccin DTP) alors que la menace la plus imminente concerne la mise en place des mesures préconisées par Alain Fischer dans son rapport publié le 30 novembre 2016 …

            LIBERTE VACCINALE …

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Emilio

            L’indisponibilité du vaccin DTP et la fin de la liberté vaccinale sont les deux faces de la même pièce.
            Votre histoire d’alibi de la torpille de Brest n’est pas claire…
            « Il pleuvait sur Brest, rappelle-toi Barbara… » dit la chanson

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Emilio

            Ouais, je sais : il pense que l’affaire du Médiator a éclipsé l’affaire vaccinale…
            Ces jours-ci montrent le contraire ; les deux affaires s’emboîtent !

        2. Minoque
          En réponse à : phil

          Même sous influence psychanalytique on peut garder son libre arbitre et rester simple voire simpliste ! Au sujet d’Irene j’y vois donc humblement qu’il n’a pas apprécié le scandale du médiator déposé sur la place publique à travers les médias et le film « La fille de Brest » alors qu’il dénonçait depuis fort longtemps et donc en amont toutes ces dérives, ces problèmes de délinquance du lobbying médico-pharmaceutique … Et qu’ainsi le mediator ne resterait qu’une « anecdote » limite contre-productive alors qu’il y aurait tant à faire… pour abolir cette envahissante escroquerie de l’industrie pharmaceutique ??? Je ne crois pas qu’il à tout à fait tort en même temps ! Les dérives n’augmentent-elles pas depuis tous ces scandales ? Demain les 11 vaccins obligatoires …
          Bon moi j’ai aimé notre Amiral répondre un jour d’août sur ce blog « Qu’il suffit parfois d’une personne pour faire bouger les plaques tectoniques » Ben voui j’y crois aussi ! Sinon à quoi bon continuer nos luttes ?
          Bon dimanche à tous

          1. phil
            En réponse à : Minoque

            je comprends bien toute votre prose (c’est déjà pas mal), mais sans aucune mauvaise volonté, je ne pige pas ce que signifie « sous influence psychanalytique » (comme sous celle d’une secte, ou drogué…),
            Marc Girard a lu Freud, au moins 1 peu (pour un médecin j’estime que c’est un minimum vital), ce qui lui permet d’avoir un oeil sur ses faiblesses. Ainsi il parle de son « agressivité pathologique » avec pas mal d’humour, moi j’aimerais savoir ce qu’est une « agressivité gentille » (ou douce)… Il est bon d’appeler 1 con 1 con et par son patronyme sur un blog, ça soulage, mais ce n’est pas à la portée de tout le monde…

          2. Minoque
            En réponse à : Minoque

            @ Phil
            J’ai voulu dire qu’en lisant un tel article, au lieu de lire en diagonale ou de décrocher, il m’a plutôt bien aidé à éclairer mon jugement, à décoder ce que je n’aurais pas pu faire toute seule ! Michel sait très bien le faire également et quelques autres… Ce n’est pas donné à tout le monde de nous rendre un peu plus d’intelligence que la distribution a bien voulu nous accorder :-)
            Et pourtant j’ai plutôt l’esprit cartésien mais j’aime bien être embarquée ainsi c’est quand même bien mieux qu’une secte remplie de drogués non ?

  3. Emilio

    Je n’ai aucun problème à lire ses articles, je trouve qu’il écrit remarquablement bien. Mais il est vrai que J’ai besoin de lire 2 ou 3 fois chaque article pour m’imprégner de la logique de son propos.

    Ça fait 5 ans (7 ans ?) qu’il nous avertit sur cette menace d’extension des obligations vaccinales.

    Je me rend compte de son désespoir de ne pas avoir été entendu, et vraiment ça me fait mal, à la fois pour lui et pour les nombreuses familles qui devront batailler pour épargner à leurs enfants des vaccinations inutiles …

    J’ai ÉNORMÉMENT appris en lisant ses articles, largement au-delà de la seule question vaccinale.

    Il faut lire l’article La France s’INDIGNE. Il y a potentiellement dans les « invariants » qu’il décrit (et qui sont constamment repris dans ses articles) un début de solution pour nous faire entendre sur les vaccins, mais aussi sur les statines.

  4. Francoise

    Sans aucun agacement et évidemment, sans vouloir faire de leçon non plus….
    Il me semble que si ce blog est anonyme… chacun.e a droit à ce que son anonymat soit respecté. Si chacun.e fait son enquête pour craquer l’anonymat des autres (je le fais un peu, parfois, j’avoue :-) … … coucou Madame Minoque ;-) ! )… il serait peut-être préférable que chacun.e garde le résultat de ses investigations pour soi…?
    En particulier si cela repose sur des déductions incertaines….?
    Et/ou si c’est pour pointer un doigt accusateur… sur un nouvel arrivant, qui plus est….?
    Ca s’est produit avec plusieurs autres personnes intervenant sur ce blog, avant, et j’ai jamais trouvé ce partage-là très utile… bien au contraire !
    N’est-ce-pas???

    1. Emilio
      En réponse à : Francoise

      C’est peut-être à moi que s’adresse le message …

      Je resterai toujours respectueux avec ceux qui le mérite.

      Simplement il faut avoir à l’esprit qu’un projet d’élargissement des obligations vaccinales est dans les tuyaux du ministère et que toute une série de personnage écument internet et les réseaux sociaux pour tenter de manipuler la population de manière à lui faire accepter l’inacceptable.

      Il y a aussi les sites comme Psiram, pseudo-science.org voir hoaxbuster qui ont pour but de s’attaquer à l’intégrité des personnes que nous suivons et apprécions vous et moi (souvenez vous de Lebreuth). Il y a aussi les « tronches de fake » de Acermendax / Thomas C Durand ( de la tronche en biais) que l’on oppose aux gens qui s’interroge sur les vaccins pour « debunker leur complotisme ». Les zététiciens ont décidés de s’engager aux côté des totalitaires (et sur des arguments profondément antiscientifiques qui méprise l’humain). Je me suis intéressé aux zététiciens à une époque, et c’est même auprès d’eux que j’ai découvert « l’effet cigogne » qui permet de faire croire à des causalités (entre vaccin et disparition des maladies par ex) en faisant passer des corrélation pour des causalités. Mais s’ils defendent le totalitarisme, je ne les ai suis certainement pas. Mon camp est celui de la liberté vaccinale et il n’y a aucune ambiguïté à ce sujet.

      Quelqu’un qui débarque ici en désignant l’un des nôtres comme un « nouvel ami » parce qu’il est « raisonnable et raisonné », alors même que MT lui a cité 3 fois des auteurs auprès desquels le nouvel arrivant peut se renseigner me donne simplement l’impression d’avoir une mission à accomplir …

      La manipulation la plus évidente est de réduire au silence les personnes critiques envers le projet du ministère… et également de les impliquer dans des « débats » qui auront pour immense caractéristique d’être interminables. On sollicite l’ego d’un des nôtres (vous êtes raisonnable et raisonné) et on tente de l’entraîner dans un projet inintéressant en méprisant la réalité de ce que le projet en question peut réellement apporter à cette même personne.

      Il faut rester sur ses gardes…

      1. Francoise
        En réponse à : Emilio

        C’est vous, Emilio, le dernier qui avez fait des commentaires sur un nouvel arrivant, mais mon message s’adressait à plusieurs (sinon, je vous aurais expressément visé d’un « @ Emilio ») qui ont pointé du doigt des « nouveaux » .

        Merci d’avoir explicité, mais je ne partage quand même pas votre façon de voir les choses.

        Un nouvel arrivant qui « désigne un ‘des nôtres’  » ne me parle pas… du tout !
        Il me semble qu’on gagne toujours à faire bon accueil aux nouveaux arrivants, quoi qu’ils disent (dans la mesure où ce n’est pas censurable et censuré). Même Lebreuth que vous citez (avec qui j’ai discuté sur d’autres sites pendant les vacances, … et je peux continuer à le faire… c’est le temps que j’y consacre qui me limite, et non sa façon arrogante d’être ni ce qu’il dit). Je n’ai d’ailleurs toujours pas d’avis arrêté sur lui : jeune chir’ arrogant OU suppôt de Satan payé? Je ne sais pas et je dirais que cela m’est presque égal.
        Il me semble qu’on se porte tort à soi-même, en restant ‘entre nous’, et en désignant du doigt les gens qui, de passage, viennent interroger et/ou inquiéter.

        Si nous avons de bons arguments (et un peu de temps, c’est le plus gros problème..), nous saurons bien trouver quelques réponses qui aideront le commun des mortels qui consultent ce blog à faire la part des choses et à trouver que Lebreuth (par exemple) était bien inconséquent et ses positions (qu’il n’a pas défendues bien longtemps) étaient fort incertaines.

        Tout le monde mérite le respect.
        Et si un « des nôtres » comme vous dites (Akira, ici) veut répondre à l’invitation de monter un site autour d’un prétendu « débat »…. je n’irai pas l’en incriminer…. Libre à chacun.e de répondre comme il lui semble juste. Il n’y a pas UNE façon de faire, il y en a plein, complémentaires et pas forcément aussi antagonistes que vous le croyez, vous, Emilio.

        Je comprends parfaitement ce que vous dites : la diversion et toussa (j’ai d’ailleurs pensé à vous, quand j’ai vu en replay le Dr Cymes parler de l’Al dans les vaccins), mais ouvrir un débat aujourd’hui serait -quand même, aussi- matérialiser le fait que tout n’est ni tranché ni aussi clair qu’initialement annoncé sur les vaccins. Ca participerait certainement (et je ne suis pas d’accord avec vous sur ce point) à interroger les gens, et pour certains à les amener dans la rue contre l’obligation vaccinale.
        Car ici comme dans beaucoup de domaines, il me semble que : TOUT EST LIE !

        Bon dimanche, Emilio.

        1. Emilio
          En réponse à : Francoise

          Je comprends totalement votre point de vue Françoise.

          Sauf que nous sommes de retour en 2009, au moment de la fausse pandémie H1N1 et que l’on va tenter de nous manipuler.

          Le débat aujourd’hui n’est pas la vaccination, c’est l’élargissement de l’obligation vaccinale, dont la mise en oeuvre impliquera l’interdiction de débattre de la manière posée et ouverte que vous appelez de vos voeux…

          Je ne comprend pas qu’il soit si difficile de faire prendre conscience à mes amis de l’AIMSIB que si LES VACCINS DEVIENNENT TOUS OBLIGATOIRES, alors il n’y aura plus aucun sens à débattre de l’intérêt de l’un ou l’autre des vaccins. Une menace encore plus forte pourrait être que le corollaire de la nouvelle obligation fasse peser une possibilité de sanction pénale sur votre volonté de débat ouvert et respectueux. Relisez le détail de la sanction pénale que pourrait risquer ceux qui voudront contester la future vaccination obligatoire contre la rougeole. Ceux qui sont prêt à inscrire dans la loi une sanction de 6 mois de prison et une déchéance des droits parentaux pour les parents refusant la vaccination pour une maladie aussi bénigne n’ont AUCUNE LIMITE dans leur volonté de coercition.

          Donc, non seulement je ne met pas en cause votre volonté de respecter les gens qui veulent débattre vaccins… Mais en plus, je milite pour que votre liberté de débattre EXISTENT ENCORE EN 2018.

          1. Stéphane
            En réponse à : Emilio

            Et les conséquences en matière de santé publique ? S’il y a vaccination de masse avec en plus 11 vaccins, nous aurons un test grandeur nature sur leur nocivité. Il devrait y avoir des centaines de milliers de maladies auto-immunes supplémentaires, puisque le seul hépatite B a fait 20 000 scléroses en plaque, et d’autres maladies. Georget cite Kouchner qui prévoyait 300 morts quand on a pensé remettre en route le vaccin contre la variole à cause des menaces terroristes.
            Ce qui veut dire : scandale sanitaire, coût exorbitant pour l’assurance maladie, discrédit des pro-vaccins. Certes, ce serait une victoire à la Pyrrhus, mais si les vaccins sont vraiment nocifs (or cas exceptionnels), c’est ce à quoi on devrait assister.

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Stéphane

            Ça m’étonnerait.
            Pourquoi ?
            Parce que la « couverture vaccinale » actuelle est déjà importante.
            Qu’on passe de 92% à 94 ou 95% de couverture anti-rougeole sous l’effet de l’obligation va changer quelque chose ?

          3. Francoise
            En réponse à : Emilio

            @ Stephane
            Mais les maladies auto-immunes et l’explosion des fréquences… sont des bombes à retardement…. des années de délais…. donc, on niera très probablement le lien entre maladies auto-immunes et vaccins… évidemment ?

          4. Stéphane
            En réponse à : Emilio

            Oui mais là, 11 vaccins d’un coup, je me dis que ça va faire mal. Peut-être que je me trompe. Et encore faut-il aussi que cette obligation soit respectée, ce qui ne fut pas le cas avec H1N1. Mais la campagne pour vacciner contre l’hépatite B a fonctionné, d’où les 20 000 scléroses en plaques.
            La justice considère maintenant qu’il n’y a pas besoin de preuves scientifiques pour reconnaître les effets secondaires des vaccins (arrêt de la cour européenne, normalement suivi par les juridictions des pays de l’UE).

          5. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Stéphane

            Vous dites : « vacciner contre l’hépatite B a fonctionné, d’où les 20 000 scléroses en plaques »
            Pouvez-vous donner vos sources sur ce chiffre ?
            Merci d’avance

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Charles

      Oui, c’est sûr, ça existe ! C’est même très bien décrit !
      Ce qui fait problème, c’est la cause et le mécanisme : aluminium vaccinal ou pas ?
      Autre problème : le lien avec des pathologies neurologiques variées …
      Ça il semble que ça énerve un peu les conventionnels

      1. Stéphane
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Ah, Marc Girard prétend que non, si j’ai bien compris cet article, très difficile à suivre au demeurant (comment le grand public peut-il s’orienter avec des articles aussi touffus, c’est un blog, pas le Lancet ?) : http://www.rolandsimion.org/spip.php?article286#nh40

        Peut-on oui ou non dire en citant des études sérieuses fiables (mettons comme celle de Lyon) que l’aluminium pénètre dans le cerveau suite aux vaccins, chez une partie de la population, comme le dit Gherardi, voire tout le monde (Georget, Joyeux si j’ai bien compris encore une fois) ? Quand je discute avec des pro-vaccins, je leur cite souvent l’étude de Gherardi, mais s’il s’avère qu’elle est complètement biaisée, mes arguments tombent à néant et je suis décrédibilisé. Du fait de mon propre camp, en plus ! De quoi donner envie de baisser les bras. Et je ne dois pas être le seul dans ce cas.

        Au fait, c’est encore un problème d’épistémologie, on y revient toujours ! Je suis souvent déstabilisé face au relativisme et au scientisme ambiant ! L’Etude de Lyon m’a permis par exemple de trouver un point d’appui quand je passais d’un régime à l’autre et d’une théorie nutritionnelle à une autre, sans pouvoir différencier le bon du mauvais, le vrai du faux.

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Stéphane

          Que l’aluminium pénètre dans le cerveau des humains ? Réponse : oui et c’est bien documenté ! On a décrit une encéphalopathie aluminique !
          Que celui des vaccins en fasse autant ? Chez les humains, on ne sait pas ! Chez le rat, oui !
          Ça dépend probablement de nombreux facteurs associés, côté aluminium vaccinal comme côté personne (humaine) vaccinée.
          Il est à peu près certain, sur la base ci-dessous, que chez certains d’entre nous il y a au moins un peu d’aluminium vaccinal qui arrive au cerveau !
          Question cruciale : c’est grave, docteur ?

          Parce (non négligeable) qu’il n’y a pas que l’alu qui…
          Le mercure du poisson océanique, le cadmium de nos champs de blé…

          A la fin du fin, c’est toujours ça en médecine, quelle est la goutte d’alu, de cadmium (ou d’autres choses) qui fait déborder le (fragile) vase qu’est notre cerveau ?

          En plus, si je prends un pôvre type comme moi (dont les ancêtres ont dilapidé toute la fortune familiale ; sans parler de ce salaud de Robespierre qui m’a même privé du « droit de cuissage » des jeunes vierges de la paroisse…), qu’est-ce que j’ai à part quelques neurones à protéger ?

          1. Inoxydable
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Surtout protégez les bien docteur. On en a besoin et avec votre aide on protègera les nôtres. C’est pas rien. Je ne parle même pas des malheureux vieillards et futurs « vieux » que nous sommes, vivant sous la menace de quelque « Alzheimer », « Parkinson », sénilités en tous genre, mais aussi de la lobotomisation effrénée d’une large partie de la population manipulée par des médias aveugles et sourds ou aux ordres!
            Si nous n’avions pas quelques chercheurs, médecins, ou même passionnés sincères pour éclairer notre lanterne et éviter qu’elle soit mise sous le boisseau, alors là, pôvres de nous ….

        2. herve_02
          En réponse à : Stéphane

          La question aluminique des vaccins se situe à 2 niveaux différents et ces 2 niveaux sont aplatis par les pro-vax pour ne prendre que le plus ‘simple’ : est-ce que l’aluminium dans les vaccins est néfaste : réponse on ne sait pas. On ne sait pas, parce qu’en science, pour savoir, il faut chercher et que l’on ne cherche pas parce que la vaccination est LE tabou médical, parce qu’il conjugue milliards et population captive (tout le monde, pas juste les malades), ce serait comme chercher si le pétrole dans notre vie courante est toxique pour l’homme : cela ne sera jamais fait.

          Maintenant, même de ce point de vue là, il me semblait que la médecine devait prouver, au moins, que cela ne fait pas de mal et dans le cas des vaccins, ce n’est pas le cas. Il suffit de relire chez docteur du 16 la contribution de CMT sur l’histoire des vaccins pour comprendre que, dès le début, la vaccination est une expérience à grande échelle, la population étant les cobayes.

          Pourtant la question de l’alu est SURTOUT la question de l’adjuventation : est-ce qu’adjuventer les vaccins pour ‘booster’ la réponse immunitaire est sans danger et souhaitable ? Parce que le fond du problème est là : si on injecte un bout de pathogène ou un pathogène désactivé ou affaibli il y a pas de véritable réponse immunitaire jugée comme suffisante. Et si le pathogène est trop fort, pafff pastèque. Donc le mythe vaccinal est dans une impasse : cela ne marche pas. Sauf qu’un chemin de traverse a été pris : on injecte en même temps des produits irritants pour FORCER le système immunitaire à réagir, le laissant choisir la cible de son action. Souvent (??) il choisit bien et parfois il choisit mal et paff maladie auto-immune.

          Il est étonnant qu’il n’existe AUCUNE étude épistémologique sérieuse sur la vaccination à long terme. Pourtant le vaccin est un objet médical très courant et si peu d’étude. Pourquoi ? la réponse est dans la question : l’état à délégué la recherche et la pharmacovigilance (lol) à ceux qui fabriquent les vaccins, donc peu de chance que l’on ait des études sur les dangers.

          Il est là le scandale. Et je passe sous silence les ‘experts’ qui ont été biberonné dès le berceau au grandeurs et bienfaits du vaccins qui à sauvé des milliards de vie (bon, moins que le lavage de main, mais ne soyons pas chafouin). Voila.

          On ne fait entendre que la voix de ceux qui parlent du danger de l’alu, parce que c’est le plus simple à réfuter : il suffit de parler de théière cosmique : impossible de montrer que quelque chose n’existe pas. Donc il suffit de dire que cela n’existe pas et demander la preuve que cela existe. Et comme les gens sont septiques, il suffit d’obliger sous contrainte pénale (après avoir menti, volé, corrompu) à la suite d’un simulacre de concertation citoyenne qui disait unanimement qu’il fallait lever les obligations.

          Mais la théière cosmique ne marche que dans ce sens là, pour ‘soutenir’ la science médicale. Impossible de demander des preuves que le dépistage par mamo marche, dans ce cas là c’est à nous de montrer que cela ne marche pas. Le scientisme médical est devenu le nouveau moloch.

          La science à disparu pour le scientisme.

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : herve_02

            Très bonne analyse ; merci !

            Mais ça n’est pas nouveau : déjà le grand philosophe et homme de Loi, Jules César, écrivait dans son célèbre bréviaire : « Science avec conscience serait la ruine de l’économie marchande » oups !

            Et d’autres avant nous (Rabelais, Molière, BB et Gina (gros)Lolobrigida…) s’en sont offusqués ; chacun son tour, restez dans la queue, y en aura pour tout le monde, on n’est pas prêt de s’ennuyer !

    2. expertvaccinal
      En réponse à : Charles

      Toxic Story – Deux ou trois vérités embarrassantes sur les vaccins et leurs adjuvants
      du grand spécialiste de la maladie, Romain Gherardi

      Tout sur la MFM et en passant sur la corruption des agences de santé

      Un livre remarquable

        1. Stéphane
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Donc sa recommandation est juste aussi, faire faire des tests génétiques avant vaccination pour savoir chez quels individus l’aluminium pénétrera dans le cerveau ? Est-ce une solution pour éviter au moins le problème de l’aluminium ? Je suppose que ces tests sont pour l’instant à la charge du futur vacciné. Sur cette base, on devrait déjà pouvoir refuser la vaccination, s’il n’y a aucune alternative avec d’autres adjuvants.

          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Stéphane

            Merci beaucoup.
            Il y a une référence que je vais retrouver dans le livre.
            Quelles est la page du livre ?
            Ça me fera gagner 5 minutes !
            Cela dit, vu le peu que nous voyons sur cette analyse niçoise, j’ai peur qu’une analyse de cette sorte…

          2. akira
            En réponse à : Stéphane

            http://www.20minutes.fr/sante/1940087-20161012-vaccins-nouveau-livre-danger-aluminium-ravive-polemique
            J’espère sortir du conflit avec les agences sanitaires, reprend le professeur. Mon travail prouve qu’il existe des facteurs génétiques qui expliquent les liens entre sels aluminiques dans les vaccins et cette pathologie. Ces patients ont une difficulté spécifique à digérer les adjuvants aluminiques qui persistent et se promènent dans leur organisme. On pourrait détecter par des tests génétiques ces individus à risques. A condition d’accepter qu’il existe un problème avec les adjuvants aluminiques

            C est pas de la haute litterature mais j ai pas trouve mieux. J ai lu qu il avait identifie quelques predisposition sur des souris.

          3. Stéphane
            En réponse à : Stéphane

            Je ne peux pas retrouver la page du livre Toxic story, Google books a supprimé trop de pages dans son aperçu. Cela dit, par l’appareil de notes, on doit pouvoir retrouver facilement la page, le passage renvoie à la note 159 (avec un numéro aussi grand, il s’agit sûrement de notes situées à la fin du livre).

          4. Stéphane
            En réponse à : Stéphane

            Dommage, car c’est le but de ses recherches : l’espoir de protéger les gens incapables de « digérer » l’aluminium des vaccins.

  5. akira

    Tres bonne video sur sante-corps-esprit, Amiral ! Et quelle belle barbe de vacance :-D
    Je suis vraiment tres impatient de pouvoir lire ton bouquin sur le sujet.
    Scientifiquement cette recherche extraordinairement compliquee par le manque de donnees doit etre absolument passionnante. Ca donne presque parfois envie de changer de domaine !
    J aurai plein de questions a te poser sur ton histoire russe de diphterie ! C est du Sherlock holmes ton enquete. Genial !

  6. joss

    Dans un livre de Karl Popper « Des sources de la connaissance et de l’ignorance » :
    « Le peu que je sache, je veux néanmoins le faire connaître afin qu’un autre, meilleur que je ne suis, découvre la vérité et que l’œuvre qu’il poursuit sanctionne mon erreur. Je m’en réjouirai pour avoir été, malgré tout, cause que cette vérité se fasse jour. » A. Durer

  7. Emilio

    Je ne digère pas le fait qu’il se déclare « à 95% d’accord avec ce qui vient d’être dit » ici :

    https://m.youtube.com/watch?v=uQxCk0TcPIY

    Il le fait dans cette vidéo précisément à 1h24’25″ (écoutez à partir de 1h23′). Certains vont trouver ça anecdotique, mais pas moi … puisque la problématique au centre de toutes les autres parce qu’elle est à l’origine de l’impérieuse nécessité de parler de tout le reste est L’OBLIGATION VACCINALE que Fischer veut à tout prix rendre acceptable y compris pour des vaccins qui n’existent pas encore. Gherardi, pour qu’un militant de la liberté vaccinale considère ses contributions comme significative ne PEUT dire avec dédain qu’il est d’accord à 95% avec ce qui a été dit …

    Regarder cette conférence en direct m’a GLACÉ LE SANG. François le Sage qui s’inquiète d’avoir des enfants non-vaccinés dans sa salle d’attente et qui puisse le dire sans que personne ne réagisse, ça me pose un gros problème.

    Mais on va laisser le temps à la fourmilière… parce qu’il faut se taire à un certain moment.

    Pour autant, défendre la liberté vaccinale ÇA URGE.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      Justement, faut pas se taire, Emilio !

      Pendant que la fourmilière médite, et que les compteurs tournent, faut pas laisser le microphone à la pègre…

    2. Stéphane
      En réponse à : Emilio

      Oui, Gherardi est pour la vaccination, mais s’attaquer à l’aluminium est très gênant pour les laboratoires, qui font leur chiffre d’affaire avec cet adjuvant très économique en quantité de valences, à ce que j’ai compris.

  8. charles

    HELP! je ne me souviens plus dans quelle émission le/la journaliste explique un point important concernant l’interruption des essais à l’aide d’une course de chevaux. C’est très didactique, inspiré de MdL, et c’est à peut près la seule mise en image parlante de l’argument. Par contre, je ne sais plus dans quelle émission c’était…

    Si quelqu’un s’en souvient… Merci par avance

    1. Inoxydable
      En réponse à : charles

      Il me semble que c’est dans le docu choc sur ARTE : « Cholestérol : le grand bluff », c(est une journaliste américaine dont je ne me souviens plus du nom.

Commentaires : page 2 sur 7«12345»...Plus récents »

Les commentaires sont fermés.