Les vaccins obligatoires et le journal Le Monde

 

La rédaction du célèbre (et très sérieux) quotidien du soir semble avoir développé une sorte d’obsession vaccinale obligationniste jusqu’à en faire la une de son dernier numéro du Dimanche 10 Décembre 2017 LE MONDE.

2018, l’année des onze vaccins obligatoires
20180102

Y aurait-il quelques pressions exogènes venant du politique ?

Les politiques eux-mêmes commenceraient-ils à avoir quelques inquiétudes ?

Et, de ce fait, croiraient-ils utiles d’insister encore plus sur cette « obligation de bon sens » selon le raccourci subliminal utilisé par le lapin qui a rédigé l’Éditorial de ce puissant numéro du journal Le Monde (5ème colonne).

Sans être un militant anarchiste, il m’est difficile de comprendre comment une obligation coercitive peut être indispensable quand il ne s’agit que de simple « bon sens ».

Cher et brillant éditorialiste, à moins de prendre beaucoup de citoyens pour de parfaits crétins, comment se fait-il que votre « bon sens » ne soit pas plus convaincant ?

Effectivement, on a rarement vu une manœuvre quasi militaire d’un gouvernement pour « restaurer la confiance » (2ème colonne de la une) aboutir à un tel fiasco. La défiance n’a jamais été aussi grande, désolé Madame la Ministre !

Le pompon se trouve dans la 3ème colonne où, apparemment pour justifier les 11 vaccins obligatoires, il est dit que les autorités s’inquiètent d’une sérieuse épidémie de rougeole entre 2008 et 2012.

Ici l’absurde le dispute à l’irrationnel et au mensonge :

1) pourquoi faut-il forcer des familles à vacciner des bébés contre l’hépatite B (par exemple) si on craint la rougeole ? Pourquoi contre les oreillons ? La rubéole ?

2)  de sérieuse épidémie de rougeole il n’y a pas eu, sauf à donner à l’adjectif sérieuse une connotation tragicomique… A titre d’exemple, quel adjectif dois-je utiliser pour qualifier les 500 décès annuels dus à la tuberculose ? Et pour les 100,000 décès dus aux cancers ?

La 4ème colonne n’est pas mal non plus où il est expliqué que le fer de lance de la nébuleuse anti-vaccinale se trouverait désormais chez les néoruraux de l’Ardèche… Ce n’est pas la 1ère fois que les néoruraux ardéchois sont la cible de la police politique. La dernière fois ils s’en sont bien tirés ; mais si j’étais eux, je quitterais l’Ardèche pour le Gers, par exemple.

Trêve de plaisanteries ; ce qui nous est montré là c’est la dérive autoritaire (et donc absurde) d’une administration sanitaire dont les vrais objectifs ne sont pas transparents.

Sont-ils avouables ?

Faut-il le rappeler une évidence à la Ministre et ses conseillers (à l’INSERM et ailleurs) ?

Dans les Sociétés modernes, il n’y a pas de confiance sans transparence !

Je crains fortement que la transparence en matière vaccinale soit impossible ; CQFD !

Je crains également que les citoyens ne tardent pas à siffler la fin de la récréation

 

 

 

 

 

 

 

 

249 réflexions au sujet de « Les vaccins obligatoires et le journal Le Monde »

  1. Emilio

    J’avoue que mon agacement est tel face à l’inertie des gens que je me suis mis à espérer que la ministre insiste fortement sur la necessité d’une bonne exécution de sa politique vaccinale de manière à ce qu’on aille le plus vite possible au clash…

    Tant qu’à faire, peut-être aussi que ça débloquera la question de la toxicité des statines (et des autres medicaments toxiques et inutiles) si les médecins commencent à se rendre compte à quel point le « Primum non nocere » a été maltraité.

    L’arrogance, la falsification, l’incompétence règne en maître dans le monde médical ? Vivement le grand ménage …

    Répondre
    1. Emilio
      En réponse à : Emilio

      Même si aucun médias n’en parle, le carnet de vaccination électronique (moyen supplémentaire de contrainte vaccinal), précédemment recommandé par le rapport Fischer, est plus que jamais dans les tuyaux :

      https://www.mesvaccins.net/web/news/11775-le-haut-conseil-de-la-sante-publique-donne-son-avis-sur-les-moyens-d-ameliorer-la-couverture-vaccinale-et-l-information-sur-la-vaccination (article du 3 janvier 2018)

      => « Le Haut Conseil de la santé publique exprime son soutien aux mesures annoncées dans les suites de la concertation citoyenne sur la vaccination pour renforcer la couverture vaccinale et prévenir ainsi les maladies et de nombreux décès. Rappelons que ces mesures incluent notamment une obligation vaccinale contre les maladies à prévention vaccinale présentant un risque pour les nourrissons ou plus tard au cours de leur vie (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hépatite B ; infections invasives causées par Haemophilus influenzae de type b, le pneumocoque ou le méningocoque C ; rougeole, oreillons et rubéole), et le carnet de vaccination électronique. »

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : Emilio

        Le Haut Conseil de la santé publique ?
        C’est quoi ce truc ?
        Ça sert à quoi ?
        Qui siège ?
        Qui nomme ?
        Bon, oubliez ça ! C’est comme l’Académie Française… Un truc pour… Pour quoi d’ailleurs ?
        Combien ça coûte ?

        Répondre
        1. Emilio
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          Bah le HCSP c’est le bras armé de Grippe-Sou :

          https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=641

          Pour eux, dans les maladies à prévention vaccinale pour lesquels le taux de couverture doit être de 95% (sauf la grippe avec un taux de 75%), ce sont tous les vaccins devenus désormais obligatoire + la grippe et surtout les infections contre … les papillomavirus. Bientôt une petite campagne de vaccination scolaire avec Gardasil 9 pour faire plaisir à Grippe-Sou et ses acolytes ?

          http://docteurdu16.blogspot.fr/2016/03/le-professeur-agnes-buzyn-nommee.html?m=1

          Grippe-Sou travaille pour VOTRE bien … depuis 200 ans !

          Répondre
    2. aubepine
      En réponse à : Emilio

      Pas que dans le monde médical, Emilio ! soyez-en certain !
      Dans notre domaine, enfin celui de mon fils, éleveur, c’est catastrophique ! lui qui était passionné de génétique, ne veut plus en entendre parler ! … dégoûté ! pour plein de raisons que je ne développerai pas !
      Falsification, incompétence y règne aussi en maître en plus de devoir vendre à perte !
      L’avenir selon nous ? … restons positif !

      Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : aubepine

        Ben non pas uniquement dans le monde médical. Les « invariants des scandales contemporains » dépassent ce seul domaine.

        Poursuite de la revue de presse avec JIM (après, j’arrête) :

        https://www.jim.fr/medecin/e-docs/nouvelles_obligations_vaccinales_trois_mois_supplementaires_pour_sy_conformer_169846/document_actu_pro.phtml

        Je voudrais qu’une personne compétente en matière juridique m’explique en quoi les textes votés (article L3111-2 du CSP + décret) concerne de manière CERTAINE EXCLUSIVEMENT LES ENFANTS NÉS À PARTIR DU 1ER JANVIER 2018. Parce que désolé, quand je lis ces textes à mon bête niveau de blaireau de base, je constate que seul une « NOTA » faisant référence au titre III du PLFSS2018 (donc du projet) précise que ces dispositions s’appliquent aux enfants nés après le 1er janvier 2018. Le titre III n’apparaît pas dans le texte effectivement voté (il est devenu une NOTA)… Par ailleurs ce titre III (devenu une NOTA dans l’article L3111-2 voté) ne faisant référence qu’au titre II, pas au titre I.

        Juridiquement, et contrairement à ce que nous dit la ministre et les médias à la botte (qui veulent RASSURER) je ne me vois pas à quel niveau le texte voté limite les nouvelles OV aux seuls enfants nés après le 1er janvier 2018.

        Ce que j’explique parait difficile ? Lisez attentivement ces 2 articles et dites ce que vous en pensez :

        population AIMSIBIENNE, le décret établissant les règles d’immunisation des enfants est paru :

        Decret annoncé par le titre I de l’article L3111-2
        du CSP :
        https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2018/1/25/SSAP1732098D/jo/texte

        Article L3111-2 :

        https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006072665&idArticle=LEGIARTI000006687779&dateTexte=&categorieLien=cid

        Répondre
    3. aminevite
      En réponse à : Emilio

      C’est l’enseignement de la médecine qu’il faut réformer.Les enseignants sont les porte-paroles de l’Industrie pharmaceutique.Les médecins formés deviennent des soldats de santé bien formatés!
      Changeons le moule !

      Répondre
  2. Emilio

    Interview de Irène Frachon trouvée sur Diaspora* et publiée hier sur YouTube. L’interview a été réalisée au « salon des lanceurs d’alerte ».

    Ça parle des obligations vaccinales à partir de 18’45″ :

    Répondre
    1. MT
      En réponse à : Emilio

      Au secours…
      Je comprend mieux la position de Marc Girard.
      Niveau zéro? c’est désespérant.
      Comment se fait-il qu’il y ait aussi peu de gens pour s’exprimer de façon intelligente sur la question vaccinale?

      Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : MT

        La position de Marc Girard, pour moi elle est limpide.

        Il y a une série d’article qu’il faut à tout prix avoir lu si l’on veut comprendre comment il raisonne. Je les repartage ici une nouvelle fois. C’est vraiment important !

        - Sur l’anecdote Médiator :
        http://www.rolandsimion.org/spip.php?article168

        - Invariants des scandales contemporains (qui parle aussi du Médiator …)
        http://www.rolandsimion.org/spip.php?article208

        - Aluminium et Myofasciite à macrophage (partie I) :
        http://www.rolandsimion.org/spip.php?article286

        - Critères intrinsèques de crédibilité de l’expertise (voir surtout la PJ) :
        http://www.rolandsimion.org/spip.php?article154

        Puisqu’il semble n’y avoir vraiment que notre amiral et Marc Girard qui ont envie de s’attaquer sérieusement aux dangers de l’obligations vaccinales, il ne faut plus se disperser.

        Les AIMSIBIENS qui ont sérieusement envie de trouver une solution pour épargner l’obligation vaccinale élargie aux français ont le DEVOIR de lire ces articles.

        Au diable ceux qui nous parlent de l’aluminium comme SEUL problème des vaccins et qui ne veulent jamais prendre clairement position CONTRE l’obligation vaccinale. Au diable ceux qui commencent toujours leurs intervention en expliquant « qu’il faut lever l’obligation vaccinale pour rendre confiance dans la vaccination » ou « qu’ils ne sont pas contre les vaccins ». Ceux qui sont dans cette logique sont perdus … Ils répondent en fait à une mise en cause de leur moralité en étant assimilé à des « complotistes antivaccinalistes qui croient aussi que la Terre est plate ». La ficelle est énorme … mais ça fonctionne toujours ! Ils ont toujours besoin de se justifier parce qu’ils s’estiment en capacité d’influer les décisions de la ministre. Ils croient qu’il y a un raisonnement prenant réellement en compte la santé publique derrière les décisions de la ministre ! Il faut se méfier à tout prix des « antivaccinalistes » les plus médiatisés. On a du mal à cerner les véritables intérêts qu’ils défendent.

        Il n’y a plus à avoir cette réaction ridicule de se déclarer à tout prix « favorable aux vaccins » malgré ce qu’on va dire par la suite. Avoir de la moralité pour moi, ça passe par le refus d’appliquer une vaccination forcée à un individu. J’aimerais que l’on trouve une stratégie, une méthode réfléchie pour contrer Buzyn de manière un peu efficace…

        Voici des articles plus spécifiquement centrés sur l’obligation vaccinale. J’ai déjà partagé ces articles un paquet de fois. Je les partage une fois de plus tant pis si ça soule :

        - http://www.rolandsimion.org/spip.php?action=converser&redirect=http://www.rolandsimion.org%2Fspip.php?article385
        - http://www.rolandsimion.org/spip.php?action=converser&redirect=http://www.rolandsimion.org%2Fspip.php?article382
        - http://www.rolandsimion.org/spip.php?action=converser&redirect=http://www.rolandsimion.org%2Fspip.php?article359
        - http://www.rolandsimion.org/spip.php?action=converser&redirect=http://www.rolandsimion.org%2Fspip.php?article298
        - http://www.rolandsimion.org/spip.php?action=converser&redirect=http://www.rolandsimion.org%2Fspip.php?article316

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Emilio

          Merci !

          C’est bien de relever les erreurs de ses alliés mais il faut aussi savoir relever ses propres faiblesses et celles de ses meilleurs amis…
          Comme je ne veux pas emmerder mes amis, et moi-même, je laisse tranquille mes alliés !

          Un grand principe ! L’Union fait la force !
          2ème principe : dans un monde diverse, toute la diversité doit être respectée !
          3ème principe extrait de la Bhagavad-Gîtâ : à la fin c’est dieu (ou la destinée ou autre chose de grand) qui décide ; car nous ne sommes que des fourmis dans le grand TOUT !
          Amen

          Répondre
          1. MT
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            @MDL

            Peut-être mais concernant la position d’Irène Frachon sur les vaccins, ça craint comme on dit… L’union à se sujet ne fait pas la force! Sinon, on garde Dupagne avec nous?
            En plus, elle parle de formation scientifique pour argumenter ses propos alors que justement, la question des vaccins ne repose sur presque rien de scientifique!
            Je ne sais pas si vous l’avez écoutée mais aie aie aie…
            Grosso modo, elle dit: Ce qui est grave, c’est que les français vont perdre confiance dans la vaccination, d’ailleurs elle même vaccine ses enfants et ses patients bien sûr bla bla bla… Pour redonner confiance aux français bla bla bla… »
            Ca craint d’autant plus qu’elle est médiatisée depuis l’affaire mediator et que donc les gens l’écoutent.

            Sa position est vraiment très embêtante et je suis d’accord avec Emilio.
            Si le peu de personnes « crédibles » s’expriment de cette façon là, on est mal barrés…
            Personne n’est parfait, il faut être tolérant mais concernant cette question, il faudrait arrêter de tourner autour du pot et de dire n’importe quoi parce que ça plombe la cause défendue.
            Pour moi, les propos d’Irène Frachon sont de la désinformation, ni plus ni moins

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : MT

            Elle a le droit de dire des conneries sur les vaccins tout en ayant alerté à propos du Médiator et de dérives du système de santé ; elle est utile d’un côté et « con-ventionnelle » de l’autre…
            Dois-je confesser que j’ai laissé vacciner mes trois enfants par leurs pédiatres ? La dernière est née en 2004.
            Bon !
            J’ai même prescrit des statines…
            Chacun son rythme !
            Moi le clic c’est 2004 pour les statines et 2008 pour les vaccins !
            Bienveillance !
            De toute façon, elle est inaudible au-delà du médiator à mon avis… Choupinette !

          3. Francoise 2cb
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            @ Dr MdeL
            Aaah, j’adooore votre modération durable, imperturbable… Mille fois Mercy merveilleux Dr MdeL !
            PouceS (oui, des deux mains !) en l’air pour Dr Irène Frachon, et de manière plus générale pour toutes les personnes qui sont sincères, courageuses, ont le sens des responsabilités, font avancer les dossiers dans le bon sens, et même si certain.e.s sont dans l’erreur ‘techniquement’…. ou en tous cas, selon ce que chacun d’entre nous a compris, à ce jour …
            D’ailleurs, si on veut être lucide et raisonnable, on peut essayer de se rappeler de temps en temps qu’on est tous (et même toutes, oui, les filles également, quel drame!) à la fois dans le vrai ET dans le faux, peut-être même sur tous les dossiers,…. juste questions de pourcentages de ces deux pôles extrêmes vrai versus faux.
            I.Frachon doit-elle laisser le combat qui la porte (et pardon si je m’répète, mais je n’crois pas qu’elle ait tellement été aidée ni soutenue, elle-même, dans son combat si légitime à l’époque du Médiator)… parce que ce sont d’autres combats qui préoccupent certains d’entre nous, aujourd’hui? Euh…. … …. ?
            Peut-on imaginer qu’elle soit « achetée »? Je n’l'crois évidemment pas!
            Du coup, je la trouve toute légitime pour dire sincèrement ce qu’elle croit juste, concernant la vaccination…. que cela rencontre nos convictions ou que ce ne soit pas le cas.
            Je dis des bêtises? Peut-être, mais -ici- on a toute la bienveillance du monde, pour peu qu’on soit sincère… On est drôôôôlement bien, ici :-) !

            Et si vous n’êtes pas sincère… ne dites rien, mais… « faites des bêtises, mais faites-les avec enthousiasme ! »

          4. Emilio
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Il n’y a aucune union contre le scandale des obligations vaccinales…

            L’union aurait justement dû se réaliser autour de cette incroyable loi. Force est de constater que ce n’est absolument pas le cas. La « mystérieuse épidémie de mutité chez les lanceurs d’alerte » que dénonce Marc Girard est une réalité qui n’a jamais été aussi présente qu’aujourd’hui, alors même que la loi est entérinée.

            Pour autant, je constate qu’il existe tout de même une certaine résistance à la « provocation-test » de Buzyn. Simplement cette résistance existe essentiellement au sein de la population française de base (au sens individuel, le père ou la mère de famille qui protège ses enfants par instinct), elle est presque inexistante au sein des associations…

          5. Emilio
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            @MdL : Ben ça, je suis d’accord avec le fait qu’il n’y a pas que les vaccins comme problème… mais ils sont pour l’instant les seuls médicaments que notre gouvernement veut rendre obligatoire.

            Frachon parle de 2000 décès (de mémoire) lié aux Médiator. Marc parle de 100 000 victimes de troubles neurologiques liés aux vaccins hépatite B. Quand aux statines… 7 millions de personnes se les font prescrire (un peu moins aujourd’hui ?). Combien de victimes au dela d’un certain seuil d’effets secondaires ? Comment définir le seuil d’effets secondaires qui est inacceptable ?

            La provocation de Buzyn, ça consiste aussi à augmenter le seuil d’acceptabilité des décès « collatéraux » liés aux politiques de santé publiques…

            Ces gens font la morale sans arrêt. Il vous traite de criminel parce que vous critiquez les inhibiteurs du CETP, les statines, les anti-PCSK9… Ils accusent toutes personnes méfiants vis-à-vis de la politique vaccinale d’être victimes d’une théorie du complot, d’une secte.

            Frachon montre dans cette interview, en dénonçant sans cesse Servier comme SEUL laboratoire fautif (comme d’autres dénonce l’aluminium comme SEUL problème des vaccins), qu’elle est incapable d’avoir la hauteur de vue pour prendre le problème des médicaments inutiles et dangereux dans sa globalité.

            L’elargissement des obligations vaccinales est une provocation-test destinée à tester (et briser) les résistances des populations à une politique de santé publique de plus en plus répressive.

          6. el cosi
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            @ Emilio
            Il n’y a pas d’enthousiasme chez les lanceurs d’alerte parce que la question scientifique est complexe. Il y a plusieurs vaccins différents sur lesquels il est difficile d’avoir des idées tranchées. Le seul point qui est évident est les conflits d’intérêts massifs et même revendiqués. Mais ça, ce n’est pas du domaine des scientifiques.

          7. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : el cosi

            Ouais !
            Le problème effectivement, c’est la quasi absence des scientifiques dans la controverse.
            Seulement l’aréopage de nuls qui gravitent autour de la ministre et ce pauvre Raoult qui doit se faire écrire son livre par une journaliste…

          8. Emilio
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            @el cosi:

            Il n’y a pas besoin d’être formé scientifiquement sur les vaccins pour lutter contre l’obligation vaccinale. Ce point est crucial, et c’est là que tout le monde tombe dans le panneau !

            L’obligation vaccinale est une question POLITIQUE. Cette question est compréhensible par tout le monde, de la mère de famille sans emploi à l’ingénieur en robotique. L’obligation vaccinale est une décision prise par le gouvernement français, qui attaque la liberté des familles.

            Marc Girard insiste continuellement sur le fait que ses articles s’adressent au BLAIREAU DE BASE, c’est aussi ce point qui m’a particulièrement touché.

            Vous voulez un texte que je trouve particulièrement représentatif de sa pensée profonde ?

            => « Au moment où, à l’instigation de Frachon et de ses supporters intéressés [15], le pseudo-scandale Médiator faisait rage, une modeste employée de Servier entre dans le café qu’elle fréquente depuis des années avant de prendre son train de banlieue. Sous les approbations atroces des autres consommateurs, elle s’en fait vertement chasser par le taulier au motif que « ici, on ne sert pas les gens de Servier ». Il ne s’agit pas là d’une anecdote fortuite, mais d’une manifestation caractérisée de la méthode Frachon : indignation pseudo-morale en lieu et place des preuves, monopole de la vertu dans une croisade contre le vice des autres, démagogie poussée jusqu’à la sauvagerie : faut-il rappeler que, aussi incompétente en droit qu’en bien d’autres domaines, l’icône de Brest s’est publiquement indignée lorsque, dans les procédures où il s’est vu attrait, le Laboratoire Servier a osé se présenter avec ses avocats et ses experts privés ? C’est-à-dire que ce salaud de Servier prétendait – crime abominable – faire valoir son droit à se défendre : c’est pourtant un acquis précieux de la civilisation – dont on voit encore de nombreux contre-exemples de par le monde – qu’il faille plus que les vociférations d’une femme excitée pour justifier le lynchage d’un présumé coupable [16]… En tout état de cause : elle était où la bienveillance ? »

            Voilà ce qu’il est capable de dire le Marc … et ça, je ne le retrouve guère autre part.

            Trop d’arrogance partout, de mépris, de violence.

          9. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Emilio

            Je ne suis pas sûr que cet exemple me satisfasse…
            Madame Frachon, quel que soit la méthode, les prétextes, le suivi et autres tralala, a su réveiller de nombreuses consciences…
            Ce que ni tonton Marco ni moi-même n’avions réussi…
            Et depuis le Médiator, pour moi-même les choses sont beaucoup plus faciles…
            Et je suis sûr qu’en l’absence du Médiator, la controverse vaccinale serait beaucoup plus calme…
            Merci Irène !

        2. MT
          En réponse à : Emilio

          @ Françoise et MDL

          Je ne suis absolument pas d’accord avec vous.

          Je n’ai rien contre Irène Frachon dans l’absolu et m’estime plutôt « bienveillante ».
          Je trouve parfois Marc Girard dur envers certaines personnes.
          On ne peut pas être sur tous les fronts, personne n’est parfait.
          Mais on ne vit pas dans le monde des bisounours et cette loi d’élargissement des obligations vaccinales est vraiment inquiétante.

          Avec le retrait du DTP et la vente forcée de l’hexavalent, Mme Frachon qui connait un peu les méthodes de l’industrie pharmaceutique a bien dû se douter qu’il y avait lézard.
          Cette mesure était déjà en soi scandaleuse!
          Je trouve ça hallucinant qu’en tant que lanceuse d’alerte, ça ne la fasse non seulement pas réagir mais qu’en plus, à l’inverse, elle s’inquiète de la défiance des français envers LA vaccination.
          Mon idée, c’est qu’elle est « pour » les vaccins afin de rester médiatique.
          Comme Gherardi, comme pleins d’autres en fait.
          Qu’elle ait fait vacciner ses enfants, qu’elle soit pour ou contre les vaccins m’importe peu.
          Mais sa prise de position, qui somme toute est la même que celle des grands médias, de Dupagne, de tout le monde en fait? fait des dégâts.
          Il faut redonner confiance aux français; car le problème majeur aujourd’hui, c’est la défiance.
          La loi qui vient de passer par contre, c’est cool.

          J’attends le jour où les statines seront obligatoires pour tous les grands et petits français et où Mme Frachon, qui croit peut-être en la théorie du vilain cholestérol (soyons bienveillant) s’inquiétera de la défiance du peuple envers ces médicaments qui sauvent des vies plutôt que de dénoncer une mesure liberticide.
          Peut-être faudrait-il qu’on en arrive là pour que ça bouge.

          A force de bienveillance, on oublie que la plupart des « lanceurs d’alerte » censés être de notre côté sont pour l’obligation vaccinale, pour les vaccins.

          Alors, OK, Irène Frachon a dénoncé le médiator et moi je suis là à m’énerver toute seule
          ce qui ne fait pas avancer le schmilblick.
          Mais si la loi d’obligation vaccinale ne la fait pas tilter, au moins qu’elle se taise par respect pour ceux qui souffrent.

          Désolée si je suis lourdingue…

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : MT

            Vous n’êtes pas « lourdingue » ; votre position est honorable et vous m’avez presque convaincu…
            D’autant plus, comme vous dites, que « la plupart des « lanceurs d’alerte » censés être de notre côté sont pour l’obligation vaccinale, pour les vaccins« …

            Lanceurs d’alerte ce n’est pas une profession ; mais c’est quoi au fait ?

          2. isabelle chivilo
            En réponse à : MT

            Irène Frachon veut bien être lanceuse d’alerte sur le Médiator mais ne veut pas se retrouvée mêler à d’autres .. Le CRIIGEN et d’autres associations ( dont Sciences Citoyennes ) avaient organisé une soirée sur le sujet des « lanceurs d’alerte et les moyens pour les aider. On avait invité Irène Frachon, refus total car ne connaissant rien aux pesticides et OGM , elle ne voulait pas être « mêlée » à des lanceurs d’alerte dits controversés du CRIIGEN …c’était en Mars dernier.. Elle n’a pas compris que le sujet était les lanceurs d’alerte et pas les sujets sur lesquels ils bossent.. Elle reste très conventionnelle.
            Je pense qu’elle a été comme beaucoup formatée et qu’elle n’est pas prête à ouvrir les yeux sur d’autres sujets que le Médiator..
            Les lanceurs d’alerte sont divers comme leurs opinions sur pleins de sujets. Chacun peut avoir un ou des avis différents sur des alertes données par d’autres. ça ne m’étonne donc pas qu’elle puisse avoir un avis tranché pro-vaccins ++ … chacun évolue à son rythme..

      2. Emilio
        En réponse à : MT

        C’est ici (réseau social Diaspora*) que j’ai trouvé la vidéo / interview de Frachon :

        https://framasphere.org/posts/4524159

        GabriL (qui est une fille) a commenté plusieurs fois sur le compte AIMSIB.

        Il y a en fait plusieurs intervenants qui sont fortement intéressé par la question vaccinale.

        Ici, vous avez les cons (cf commentaires surtout) :
        https://framasphere.org/posts/4475703

        Ce qui est épatant, c’est que les publications habituelles de ceux qui écrivent ces commentaires puissamment méprisant envers notre ami pa¢ø-φ n’ont (sur n’importe quel autre sujet) absolument rien de choquant, bien au contraire… on pourrait les prendre pour des gens bienveillants. Mais sur la question vaccinale, ils n’ont aucun scrupule à écraser leur prochain !

        La question de l’obligation vaccinale devra être étudié par des sociologues un jour, il y a certainement des choses à apprendre sur le fond de l’âme humaine.

        Répondre
  3. aminevite

    Existe t-il un ouvrage sur la définition d’une « rigueur scientifique » ou de « la démarche scientifique »?
    Il me semble qu’il y a dans ces termes un malentendu entre médecins.
    Merci.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : aminevite

      Il y a d’un côté la « rigueur scientifique » ou plutôt « la connaissance scientifique » car « rigueur » ne veut rien dire : comment elle se construit ? Comment elle se contrôle elle-même ?
      Cela a donné lieu à une « science des sciences » qu’on appelle « épistémologie » ; je vous laisse explorer…
      Et puis il y a les « sciences médicales » qui sont à la fois le « parent pauvre » et le domaine le plus intéressant car si les scientifiques peuvent spéculer un moment sans trop de dégâts, les médecins eux doivent décider et toujours très vite sans droit à l’erreur… Je vous laisse « spéculer »…

      Répondre
  4. aubepine

    Bonjour docteur,
    S’il vous plaît, des vaccins à profusion, injectés à une personne dont le système immunitaire est défaillant …
    ( maladie de Berger : antibiothérapie, chimiothérapie, corticothérapie et j’en passe …) peuvent-ils lui apporter ou plutôt la protéger de quelque chose ? peut-elle intégrer ces substances profitablement, ou, au contraire, se retrouver « chargée » encore plus lourdement ?
    Cette personne a été opérée de la glande thyroïde dans le passé (maladie de Basedow) et prend en plus le lévothyrox, elle ne sait plus « qui lui fait quoi » !
    Merci pour votre avis.

    ,

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : aubepine

      Je ne donne pas d’avis sans dossier complet et anamnèse totale = deux heures de travail minimum !
      Comme disait Fernand (Raynaud, pour les jeunes) : « ça eût payé ; mais ça paye plus ! »

      Bizarrement, un système immunitaire défaillant (dérégulé) peut réagir à une exposition par un agresseur soit en ne régissant pas soit en réagissant trop (maladies auto-immunes)…
      On a beaucoup à apprendre…

      Répondre
    1. Olive verte
      En réponse à : aubepine

      Merci Aubépine. Cette vidéo tourne depuis qq jours sur le net, ce qui m’a permis de comprendre enfin ce que j’avais vu un jour en montagne. J’avais vu la « Gloire »* c’est à dire une sorte d’arc en ciel en rond, peut être 10 m de diamètre, à la surface d’une mer de nuage, mais pas de spectre de Brocken au centre, ou pas clairement visible.

      * Je n’y peux rien, ça s’appelle comme ça. C’était à quelques kilomètres de Lourdes. Pour les pyrénéens, sur le versant nommé « la montagne fleurie ». Le phénomène est étonnant ; si j’avais eu quelques siècles de moins je serai sûrement devenu croyant sur le champs!

      Répondre
  5. Emilio

    @MT :

    Content de voir que vous comprenez où je veux en venir depuis fort longtemps …

    Il y a une place à prendre pour l’AIMSIB si elle adopte une stratégie plus intelligente que les associations qui essaient de convaincre la ministre avec des arguments… alors même que cette ministre les considère tous comme des COMPLOTISTES.

    Répondre
  6. Girard Marc

    En vrac.

    Qu’est-ce que Girard peut avoir contre Frachon (« Irène » pour les intimes) ? a été une question récurrente sur le présent forum. Dans la vidéo dont on parle ici, Irène répond à la question avec une désarmante spontanéité…

    « On ne peut pas tout savoir ». Certes, mais avec un minimum d’intelligence stratégique et d’humilité épistémologique, on peut réfuter efficacement ceux qui prétendent savoir. Car comme le dit Pierre Dac, mon maître à penser sur le sujet : « ceux qui ne savent rien en savent toujours autant que ceux qui n’en savent pas plus qu’eux »…

    « Tout le monde peut se tromper ». Certes, mais : i) ça dépend sur quoi, ii) quand on s’est trompé, on devrait faire une autocritique (attestant qu’on a réfléchi sur ses erreurs) et s’imposer une cure de silence. Et puis, il y en a qui se trompent plus souvent que d’autres : des noms ?

    La « sincérité » est-elle un bon critère ? J’ai eu à connaître un élève de Saint-Cyr, charmant au demeurant, qui soutenait que l’on pouvait penser ce qu’on voulait sur Hitler, mais qu’on ne pouvait pas lui contester d’avoir été « sincère » – ce qui était probablement exact…

    « La bienveillance » : imputer la violence d’une contre-attaque à un manque de bienveillance (ou de « respect pour la diversité »), c’est prendre la voie de ceux qui, jusqu’en 1945, soutenaient qu’après la tuerie de 14-18, il n’y avait d’autre option que la bienveillance (ou le « respect etc. ») à l’endroit du IIIe Reich… D’où le sujet du devoir surveillé que Michel fera quand il viendra en colle samedi prochain : « où s’arrête la bienveillance (ou le respect pour la diversité), où commence la collaboration » ?

    Crédibilité des estimations numériques : c’est grâce à Irène Frachon que l’administration sanitaire a introduit la base de données de la CNAM comme outil de dénombrement épidémiologique (à la consternation de tous ceux qui avaient la moindre culture épidémiologique). C’est sur cet outil promu par « Irène » (qui a protesté, à l’époque, où il s’agissait de quantifier l’hénaurme scandale justifiant de faire tant de foin à propos ce truc relativement insignifiant qu’on appelle Médiator – dont Irène soutient aujourd’hui qu’il est LA cause des résistances, évidemment infondées, à la politique vaccinale de Buzyn?) que les autorités se sont précipitées pour pondre une « étude » montrant que Gardasil était vachement bien toléré, d’où ressortait forcément que ceux qui critiquent les promoteurs de ce vaccin étaient juste des « malveillants ».

    L’AIMSIB s’honorerait de lancer un appel au financement d’un refuge pour malveillants…

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Girard Marc

      Irène a été utile ; comme Lafayette l’a été un moment ; et puis plus rien…
      Rien c’est rien : elle ne sert plus à rien ; mais elle a servi, à mon avis…
      Qui se préoccupe d’Irène ? Moi je m’en fous pakeu…
      … pakeu, à la fin, c’est Le grand TOUT qui décide !

      Répondre
  7. Emilio

    Reponse http://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/les-vaccins-obligatoires-et-le-journal-le-monde/comment-page-5#comment-37650

    @MdL : De mon point de vue, les choses sont simples concernant Frachon, IPSN, E3M, Dupagne etc …

    L’élargissement des obligations vaccinales est d’un tel niveau de gravité que l’on ne peut plus se référer à des personnages ou associations qui refusent de choisir ostensiblement le camp de ceux qui veulent défendre la liberté la plus fondamentale des familles françaises. Il est bien tard pour continuer à chipoter, à pinailler …

    Il en va de la crédibilité de l’AIMSIB concernant le moment où le niveau de tension sera à son paroxysme à partir du second trimestre 2018. Il en va de notre capacité à être crédible auprès de ceux qui seront désespérés, humiliés.

    Les autres font le choix de croire que la ministre est « à l’écoute », qu’elle veut faire de la pédagogie sur les vaccins etc …

    Cette ministre est un char d’assaut. Elle veut écraser tout le monde sur son passage. Son objectif est de faciliter l’écoulement des stocks de vaccins de manière à ne plus se retrouver dans la situation ridicule dans laquelle elle s’est retrouvé en 2009 (lors de la « pandémie » H1N1). La ministre élargie les obligations vaccinales pour tester les capacités de résistance de la population avant d’aller plus loin dans la soumission des individus aux intérêts économiques des entreprises.

    Je fais une distinction très clair entre le français de base qui vaccine ses enfants parce qu’il pense humblement les protéger d’une maladie grave, et les personnages médiatiques qui refusent de s’opposer frontalement à la ministre par peur de perdre leur couverture médiatique.

    Nous devons argumenter contre l’obligation vaccinale à la fois parce qu’elle est une menace pour les parents qui ne veulent pas faire les vaccins, mais aussi parce qu’elle représente une grave atteinte à la liberté des parents qui veulent vacciner avec des vaccins dont le développement pharmaceutique a été correctement réalisé (étude d’efficacité et de tolérance).

    La caractéristique principale de l’AIMSIB est d’être une auberge espagnole… cette caractéristique peut aussi être un avantage si elle est correctement exploitée.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Emilio

      L’AIMSIB est un ramassis de fainéants qui abusent de la bienveillance pour en profiter et ne rien faire ; y a même des docs dans cette auberge espagnole et des scientifiques dans ces châteaux en Espagne…
      Mamie va te coucher !

      Répondre
  8. Girard Marc

    Aucun doute que Frachon ait été « utile » (elle serait moins médiatisée sinon), mais à qui? Elle a été utile pour : i) détourner l’attention des vrais problèmes dont : a/ l’élargissement monstrueux des obligations vaccinales, en gestation depuis les années 1980 et momentanément contrarié par le lamentable plantage de la « pandémie » H1N1 (qui aurait dû, au contraire, concrétiser une étape majeure dans cet élargissement) ; b/ le vrai scandale des fenfluramines (sans commune mesure avec la minuscule affaire Médiator) auquel elle n’a manifestement rien compris ; ii) promouvoir de nouveaux outils de propagande (dont la base de données de la CNAM) ; iii) substituer à l’exigence de rigueur dans la critique de la criminalité médico-pharmaceutique le confort de la bonne conscience indignée.

    Désolé de répéter cette évidence que quand on se retrouve avec, derrière soi, les pires représentants du système qu’on prétend dénoncer (dont le ministre, le président du LEEM, les « experts » de l’ANSM… et les journalistes), il doit y avoir un problème…

    Désolé d’être « malveillant », en un mot…

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Girard Marc

      Comme je te l’ai écrit, mon impression personnelle dans les affaires épouvantables qui m’occupent, c’est qu’elle a été utile pour faire comprendre la perversité des connivences entre les administrations, des sociétés savantes et des industriels…
      Qu’elle ait été récupérée par le système qui digère tout ne doit pas la priver de ce mérite-là !
      Cela dit, nous avons d’autres soucis aujourd’hui et il me parait être une perte de temps que de s’attarder trop sur la légère princesse Irène.
      C’est déjà le passé.
      Nous avons un présent autrement plus lourd, et il n’y a personne à ma connaissance qui l’explique mieux que toi ; je lis soigneusement tout ce que tu écris et je te remercie de ce que tu fais.
      Cela dit, une fois le diagnostic posé, il nous reste à décider du traitement; et il me parait important de rester « groupés » car les temps vont être durs.
      Si nous voulons attirer des jeunes (c’est eux qui feront bouger les choses), il faut leur laisser un espace de jugement, les laisser faire leurs petites bêtises et intervenir au bon moment et toujours « groupés » pour remettre le bateau sur son cap !
      Je trouve que tu fais ça très bien. Continue !
      papy

      Répondre
    2. souris7
      En réponse à : Girard Marc

      Mais les données de la CNAM sont à double tranchant.C’est bien à partir de ces données que vous avez pu montrer l’augmentation des SEP et maladies cousines à partir de 1994 (campagne de vaccination contre l’hépatite B). Ce graphique, c’est de la dynamite! Et pourtant…
      De la même manière, on pourrait utiliser ces données pour évaluer l’impact réel des statines sur les maladies cardiovasculaires, l’augmentation des diabètes et des démences(plus difficile en raison de la multiplicité des polluants). Pourquoi ne pas utiliser également ces données pour montrer que la vaccination contre la rougeole a surtout déplacé l’âge (enfants en bas âge et jeunes adultes)? Pas d’immunité à vie, cas plus sévères etc..
      Je suis naïve et certainement à côté de la plaque,mais moi aussi, j’ai des montées de testostérone lorsque je visionne sur ARTE: » Vaccins? non, merci! » Même le titre est mensonger. Il faut dénoncer cette propagande insoutenable et humiliante pour les victimes des vaccins.
      Il faut accumuler les preuves avec les dossiers des victimes. Les batailles isolées ne pourront aboutir.
      Allez au travail les fourmis!

      Répondre
  9. Olive verte

    Bonsoir,

    avant d’aller me coucher, j’interviens, sur les vaccins obligatoires, surtout au sujet des parents inquiets, qui cherchent des stratégies pour y échapper ou repousser, puisque légalement les solutions semblent limitées à ce stade.
    Je viens tout juste d’assister ce soir à une conférence des époux Joyeux, le thème principal était l’alimentation. Il y a eu à la fin des question de futurs parents sur les vaccins. Je n’ai pas pu tout noter, je reporte en gros ce qu’il dit.

    Trop de monde et trop de fatigue de ma part à la fin pour éclaircir (creuser, discuter, rôle exact de l’aluminium, pourquoi il est ok pour le vaccin rougeole, etc.) des points abordés.

    - il annonce une lettre diffusée initialement aux professionnels de santé, qui va être diffusée au grand public
    - il annonce, avec l’opérateur qui organise le cycle de conférences, l’idée d’une radio spécialisée à venir – alimentation, vaccins, etc -., de type « Radio Joyeux » (Qu’est ce que ça donnera ? de la « société du spectacle » illustrée, ou pas ? à voir, c’est en réflexion. Quasiment toute la salle a levé le doigt quand ils ont demandé qui était prêt à l’écouter régulièrement)
    - Hépatite B. Lui l’a eue il y a longtemps en tant que soignant, et ne s’est soigné qu’avec l’alimentation
    - Souligne que son livre sur les vaccins n’a jamais été attaqué, que c’est parce qu’il s’est bien documenté

    Pour les parents de nourrissons, il conseille de :
    - refuser le vaccin hépatite B (sauf si la mère est porteuse, ou autre cas particulier que je n’ai pas entendu)
    - refuser tout vaccin avec de l’aluminium à la pharmacie
    - faire vacciner le bébé mais le + tard possible (c’est à dire juste avant 2 ans ) avec DTP et le vaccin Rougeole, aucun autre.
    - Souligne qu’il y a 3 mois de délai à la crèche pour faire vacciner son enfant.
    - qu’il faut signaler toute contre-indication pour reporter le vaccin. Etat grippal avant la consultation fièvre, manifestations de type allergique. En d’autres termes, ne pas hésiter à jouer dessus pour reporter le + possible la vaccination.

    Pour l’immunité du bébé, il conseille l’allaitement, quitte à se faire aider par une association type leche league (c’est vrai qu’ils sont hyper efficaces).

    Tant que j’y suis ; le reste de la conférence (alimentation et santé en général) serait long à résumer. En gros ça ressemble pas mal au régime méditerranéen (ou Seignalet dans certains cas), avec la cuisson vapeur douce et rapide (petits morceaux). Malheureusement, il évoque encore parfois le mauvais cholestérol.

    A l’applaudimètre : très gros succès dans une salle remplie. A titre perso je suis dubitatif sur plusieurs sujets, ou sur ses idéologies (à la nuance près que je ne sais plus ce qui est vrai et ce qui tient du racontar), ou sur des aspects plus commerciaux (prospectus vacances / santé en Espagne distribués à la fin).
    Mais c’est vrai aussi que pas mal de personnes sont chercheuses de solutions « clés en main », notamment sur les vaccins.

    Il disait aussi que les décrets d’application ne sont pas encore parus pour cette loi vaccins, il pense que la pression générale anti obligation y est pour quelque chose.

    Répondre
    1. MT
      En réponse à : Olive verte

      La position de Mr joyeux sur les vaccins me laisse dubitative.
      Je trouve globalement ses propos totalement incohérents.
      Il s’accroche à son DTP sans aluminium comme si c’était le graal, ça ne rime à rien.
      Et le vaccin contre la rougeole! Ah bon?
      S’il a écrit un livre sur les vaccins et qu’il est bien documenté (je ne l’ai pas lu), comment se fait-il qu’il raisonne aussi mal?
      Et ses conseils dispensés aux familles alors que les 11 vaccins sont maintenant obligatoires, on en fait quoi en pratique?

      Tout ça embrouille les gens qui essaient d’y comprendre quelque chose, c’est fatiguant…
      Pourquoi la question vaccinale est-elle traitée de façon aussi contradictoire par quasiment tout le monde?

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : MT

        C’est effectivement très confus actuellement.
        Probablement parce qu’il n’y a pas assez de bons documents clairs et concis.
        Je m’y essaie moi-même mais c’est très difficile car très compliqué. Il y faut beaucoup de travail et beaucoup de temps. les livres de référence sont ceux de Michel Georget. Il en faudrait d’autres pour compléter.
        Pourquoi est-ce si compliqué ? Parce qu’il n’y a pas de bonne science des vaccins ; et chacun dit un peu n’importe quoi en se fixant sur des aspects très spécifiques.
        Il va falloir un peu de temps pour décanter.
        Ma propre contribution sera publiée en Mai 2018 (aux Ed Thierry Souccar) ; j’espère que ça aidera !

        Répondre
        1. aminevite
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          La confusion sur les vaccins est la conséquence de l’application d’un produit sur la population humaine sans étude clinique contrôlée préalable.
          On se retrouve avec des populations contaminées(par les vaccins) de façon hétérogène si bien qu’il est impossible de comparer de façon claire 2 population distinctes.
          Quel est le VRAI statut vaccinal des français : tous les rappels ont-ils été correctement faits? Et avec quel type de vaccin?
          Il faudrait demander aux Mormons et aux Amishs d’accepter de se porter volontaires pour une étude en double aveugle mais je crois déjà connaître leur réponse…

          Répondre
Commentaires : page 5 sur 7« Plus anciens...«34567»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.