Moralisation de la vie (et de la santé) publique : appel au peuple !

 

Il n’aura pas échappé à ceux qui ne vivent pas déconnectés ou « débranchés » (comme on dit dans le poste à propos de politiciens plus gênants qu’utiles) qu’on parle beaucoup ces jours de « moralisation » de la vie publique dans notre beau pays.

J’en suis très ému !

Ceux qui profèrent de tels gros mots (ou de telles inepties, Oups !) pensent, j’ai cru comprendre, à la moralité de la vie politique… et donc à la moralité de nos politiciens professionnels.

Le sous-entendu est assez évident [dites-moi si je m'abuse moi-même...] ; ces politiciens seraient un peu contaminés de quelques conflits d’intérêt inavouables ; et c’est très vilain ! Faudrait que ça cesse, non mais !

Il s’agit de conflits d’intérêt financiers ou, pire, non financiers ; dites-moi si vous souhaitez quelques éclaircissements concernant ces obscurs concepts sociologiques !

Bon, dans l’émotion qui m’étreint, je vais me lâcher et faire (comme Robespierre avant d’être raccourci) un véritable Appel au peuple : il ne faudrait pas que nos politiciens très moralisateurs oublient l’aspect qui, à mon avis, importe le plus aujourd’hui aux citoyens, c’est-à-dire la moralisation de la santé publique !

Je fais vite (et les visiteurs de ce blog complèteront avantageusement ces prémisses) : il y a des acteurs multiples et variés de la santé publique qui, pour le meilleur ou pour le pire, agissent dans ce secteur florissant et très profitable de l’économie marchande.

Les protagoniste de l’industrie des médicaments (et des vaccins) en font parti ; il nous en faut ; il faut respecter et même protéger ces acteurs indispensables.

Il n’est toutefois pas acceptable qu’ils soient devenus, tel qu’aujourd’hui, des cogestionnaires de la santé publique, juges et arbitres, décideurs et profiteurs !

Difficile de trouver plus caricatural dans la série des conflits d’intérêt qui accablent nos sociétés marchandes modernes. Qu’ils vivent (plutôt bien) grâce à la santé publique est une chose, qu’ils en profitent de façon outrageuse (aux dépends de TOUS les autres acteurs), l’influencent et se l’accaparent est évidemment du plus haut comique !

Seuls des politiciens eux-mêmes profiteurs ont pu laisser se développer de telles outrances.

STOP !

J’appelle solennellement tous et chacun à faire savoir partout, par tous les temps et en tout lieu, que nous ne pouvons plus accepter ça…

Amen !

 

 

 

 

 

 

157 réflexions au sujet de « Moralisation de la vie (et de la santé) publique : appel au peuple ! »

  1. Inoxydable

    Vous avez parfaitement raison Docteur! Il faut vraiment changer , les votes sont fait pour ça et il faut un « Hercule » (ça se dit comment au féminin M. @ Ricomart ?) pour nettoyer les écuries d’Augias. Qu’on se le dise.
    Non, non, je ne fais pas de politique, je répond juste au commentaire!

    Répondre
      1. Francoise
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        @Bon Dr MdL

        Et à Aix-en-Provence aussi, s’il vous plait!

        Et à Villeneuve-sur-Lot, aussi ! Des « Cahuzac », on n’en veut plus à Villeneuve-sur-Lot :-( SVP !!!

        D’abondantes subventions ont « plu » pendant des années de son mandat en tant que maire de cette jolie petite ville, mais il ne nous plait plus d’être complices de crapules, prêts à toutes compromissions!

        Comme dit Dr Reliquet : ‘c’était mieux avant, j’en reveux !’.
        Je reveux des Marcel Garrouste et je ne veux plus des Cahuzac.
        http://www.liberation.fr/france/2013/04/24/avant-cahuzac-il-y-eut-garrouste-un-vrai-socialiste_898714
        Oui, bien sûr, c’est hors-sujet, mais je suis si contente de mettre ici un hommage à Marcel Garrouste, qui m’a bercée quand j’étais enfant, par de merveilleux discours oublics si vrais, si compréhensibles et si stimulants (merci M.Garrouste, pour ce beau cadeau que vous me faisiez, sans le savoir, justement à cette date particulière du 15 août).
        Marcel Garrouste a été, au cours de ses nombreuses vies successives directeur d’hôpital, certainement –lui- plus préoccupé (en “vrai” socialiste et pas que pour l’affichage), par le bien commun des patients et de son personnel, plus que par son petit confort personnel.
        Merci Monsieur Marcel Garrouste, je suis heureuse de vous voir couler une retraite paisible dans un petit village lot-et-garonnais et continuer à bientôt 96 ans, à commettre des récits sur l’histoire de ce beau pays (vous dites que vous êtes “raconteur de pays”, ce si joli terme est tout à votre image, doux, sincère, généreux et vrai :-) ).

        Répondre
        1. Ricomart
          En réponse à : Francoise

          @Fanounette

          Vous me manquiez et avec vous votre incorrigible Remington qui s’enraille. Ainsi vous fûtes bercée « par de merveilleux discours oublics… » Mais c’est oulipien ça, remplacer tous les P par des O ! Ainsi certains pourraient s’exclamer « Oourris, tous Oourris ! » , on aurait des « Oartis de toutes les couleurs » et quand la colère serait trop grande nous pourrions, à l’unisson, crier « Outain ! » Ne vous absentez pas aussi souvent et aussi longtemps et, à cette canaille de Remington, faites lui cracher ses Triooes !

          Répondre
          1. Francoise
            En réponse à : Ricomart

            @Ricomart

            Ah, oui, ma machine s’enraille ou alors elle s’enraye, je ne sais plus, tiens… De même : triooes ou alors trioes ? Vous me troublez, Rico… et avec moi, mon orthographe!

            C’est chouette, la slow life (bien qu’elle reste trop fast, c’est sûr…) : aucune réponse non urgente, en déplacement ; j’ai aussi pensé à vous et à ce que vous disiez aux vacances de Noël : c’est doux d’observer en silence (…surtout quand ça chauffe un peu sur ce blog).

            Silence, silence,… c’est aussi un peu parce qu’on tourne… mais… en rond!
            On tergiverse là, faut s’l’avouer, un peu comme si on n’avait pas trop d’idées géniales et réalistes, pour « moraliser » la vie (et santé) publique,…?
            La question posée est duuure, on n’va pas savoir répondre, on va avoir une mauvaise note, sûr ! (puisque dans ce pays, on « donne » encore des notes…).
            On pourrait bien encore une fois convoquer sagesse et fantaisie sous les traits de Nicole Ferroni, avec son stimulant et juste «rayonnons du bon côté !», car ça au moins, c’est en notre pouvoir… direct! Phil dira encore que c’est angélique (ce n’est pas le cas, mais comment lui faire lâcher prise sur ses certitudes?…) ; cela dit, comme de toutes façons, je suis -évidemment-, dans les 52% qu’il a virés de ses contacts,… qu’importe?

            Sinon, on s’reparle, hein, parce que sans idées géniales ou révolutionnaires, y’a plein de trucs à partager, y compris sur cette question là, quand même….?

    1. ricomart
      En réponse à : Inoxydable

      @Inox

      Veuillez pardonner mon intrusion dans vos débats partisans, mais comme vous m’avez sollicité pour une question de féminité, je me permets de répondre à votre impatiente attente.
      Effectivement, en voilà une bonne question : « Que pourrait être un Hercule au féminin ? »
      Comme vous le savez, sans aucun doute, Hercule et un demi-dieu et la mythologie, si elle fait une large place à ce genre, fut moins prolixe en matière féminine. Rares sont celles que l’on pourrait rapprocher d’un Héraclès, aux célèbres travaux, en particulier celui d’avoir un incomparable talent de fée du logis qui pourrait entrer en résonance avec quelque tornade blanche contemporaine.
      La comparaison avec Psyché serait déplacée. Ino peut-être, devenue Leucothée, protectrice des marins et des naufragés dont le célèbre Ulysse ? Mieux sans doute, Philonoé épouse de Bellérophron exterminateur des Amazones et de tant d’autres. Ariane, épouse immortelle de Dionysos ? J’en doute ! Il est pourtant 2 princesses méconnues de Naxos, Hémithée et Parthénos, qui se jetèrent dans la mer afin d’échapper à la colère de leur père et qu’Appollon, dans sa grande mansuétude, fit demi-déesses.
      Évidemment, tout cela n’est que supputation et toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

      Santé et mythologie méditerranéennes

      Répondre
      1. Francoise
        En réponse à : ricomart

        @Ricomart

        Aaaah, Rico… même notre bon Dr MdL, vous le laissez muet, devant tant de talent….

        Un seul truc m’a un peu inquiétée dans votre chouette post…. Est-ce que les demi-déesses, ça peut s’additionner? … le savez-vous?…

        Car… Se diviser… ben, oui, ça, on le voit,… un vrai talent pour nous en donner illustration, même! Pour se diviser ET pour diviser, aussi : demi-déesse, mais pas demi-mesure : diviser la population d’un pays tout entier, direct! ;
        Se soustraire… oui, ça aussi, on le sait… à ses obligations vis-à-vis d’Astrapé notamment, mais aussi souvent à ses obligations de cohérence, à ses obligations de représentation du bon citoyen à Argentoratum ; la liste -que l’on s’épargnera ici- serait longue comme un jour sans pain pour les coriaces qui n’ont pas encore admis que le gluten, c’est beurk ! ;
        Se multiplier… oui, ça aussi : le clônage -fût-il mental- n’est autre qu’une multiplication (quoique cela puisse être considéré comme une division aussi… on parle de division cellulaire, mais de multiplication de cellules malignes ; en tous cas, toujours pas d’addition…)? ;

        Et donc… l’addition? Je demande ça, parce que votre texte soulève cette question cruciale : est-ce que deux demi-déesses, ça en ferait une complète? En ce cas, elle risquerait d’être très salée… mais non, pas la déesse (même si elle a été repêchée de la Mer, … put… d’Apollon!), mais… l’addition, bien sûr ! Et le sel, comme chacun, un tant soit peu conscient, le sait très bien : c’est très-très mauvais pour… la santé (et hop!, retour à la thématique générale de ce blog, bien qu’in extremis)!

        Répondre
        1. Ricomart
          En réponse à : Francoise

          Oui, c’est vrai, moi aussi, j’ai la Remington qui déraille, qui me raille et enraille tout ce bazar qui dans ma tête – évidemment malade – fout une sacrée pagaille ! Et le pire, tenez-vous bien, c’est que l’addition des demi-déesses est exponentielle… ça fout la trouille ! Evidemment, en ces temps, de grande agitation médiatico-politique, ce sont toutes les passions qui se déchainent, et nous, pauvres mortels, n’échappons pas au maelstrom, aux incantations pour une solution divine, à la supposée exponentielle conjugaison des demi-divinités, comme il en est des demi-vérités et de la totalité des illusions. Dans ce monde de bruit et de fureur, nous, pauvres fous, incorrigibles rêveurs, inlassables créateurs… avons le droit à toutes les critiques, dues pour l’essentiel à une approche trop simple et trop positive de la réalité. Si l’addition de ces demi-déesses est effectivement exponentielle, imaginez, ne serait-ce que quelques secondes, à la somme Psyché Ariane…
          Le monde est un monde d’aveugles… La révolution reste à réinventer.

          Répondre
  2. Emilio

    Je précise que je ne suis pas très renseigné sur le sujet de la santé publique …

    Je n’aime pas certaines caractéristiques spécifiques à la « santé publique », la question de la « moralisation » de cette santé publique paraît secondaire par rapport aux moyens mis en oeuvre pour son application :

    1 – Je n’aime pas l’idée de considérer que chaque individu devrait être traité de la même manière, sans que ses caractéristiques propres (lié à son mode de vie ou à ses priorités) soient prises en compte.

    2 – Je n’aime pas la centralisation des données de santé, qui rendent nécessaire l’application et l’évaluation de l’efficacité des politiques de santé pubique (Dossier Medical Personnel ou carnet de vaccination électronique par exemple).

    3 – Je n’aime pas l’idée d’affecter une « prime à la performance » aux médecins les plus efficaces dans l’application de ces politiques de santé publiques (ROSP).

    4 – Je n’aime pas l’idée qui consiste à focaliser l’attention des gens sur des problèmes qui seraient en réalité mineurs (et qui détournerait l’attention de l’essentiel, comme la nutrition par exemple).

    5 – La santé publique gérée administrativement « d’en haut » donne trop de pouvoir à quelques experts qui ont par ailleurs tendance à ne jamais déclarer leur lien d’intérêts quand il s’exprime publiquement. Le fait de confier le pouvoir à un nombre trop restreints « d’expert » ne peut qu’attiser les appétits de Big Pharma pour essayer de corrompre ces experts.

    6 – Marc Girard dénonçait la « matriarcalisation » de la société … Il me semble que la promotion excessive de la santé publique représente un exemple particulièrement pertinent de cette « matriarcalisation ». Encore une fois, le fait de focaliser l’attention des patients sur un risque particulier détourne l’attention des vrais problèmes (on va donner une statine à quelqu’un en surpoids plutôt que l’encourager à perdre du poids.

    Je trouverais normal que l’on supprime la ROSP et augmente les médecins du montant de l’économie réalisée. Les données médicales de chaque patient devrait être consignées dans un carnet ou dans un document unique qui devrait être la propriété de ce patient (les médecins ont quand même le droit avec l’accord du patient de garder des informations sur LEUR ordinateur au sein de leur cabinet). Je ne trouverais pas anormal que les tarifs de consultations soit déréglementés afin que le médecin puisse consacrer plus de temps à certains patients sans qu’il en subisse une conséquence financière.

    Nous vivons une société qui tend à nous INFANTILISER, on justifie les politiques de « santé publique » avec des arguments (comme l’importance de la prévention tout azimut, notamment avec la vaccination) qui ne sont guère éloignés de ceux qui justifie la surveillance de masse, avec toujours cette volonté de faire croire à ce fameux risque ZERO (qui justifie la prévention tout azimut, mais également la vente de produits d’assurances variés et la surveillance de masse qui permettrais de lutter contre le terrorisme par exemple).

    Répondre
      1. Emilio
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Ce que j’ai simplement tenté d’expliquer, c’est que si il est effectivement nécessaire de mettre en place des actions afin de réduire l’influence des conflits d’intérêts dans la gestion de la santé publique, cela pré-suppose que le SYSTEME actuel (ses caractéristiques administratives) a été mis en place par des gestionnaires corrompus doit être revu également, et peut-être même de manière prioritaire …

        Imaginons que les conclusions du rapport Fischer soit adoptées en juillet 2017 et que l’on décide que l’ensemble des vaccins actuellement « recommandé » deviennent « obligatoires ». Imaginons que l’on découvre plus tard que ce rapport a été sous l’influence des laboratoires et qu’un scandale éclate, à quoi ça servira de discuter de l’honnêteté des gens qui décident de l’inscription des nouveaux vaccins au calendrier vaccinal puisque le problème sera surtout l’OBLIGATION VACCINALE votée en juillet 2017 ?

        Répondre
  3. phil

    chouette une digression, j’adore, si je lis entre les lignes (déformation professionnelle) je vois en bout de parcours une allusion à des politiciens pourrites, et qui nous enjoignent de nous serrer la ceinture tout en s’en mettant plein la panse ( Français faites 1 effort, pas moi, VOUS ). Evidemment dur ensuite de les prendre au sérieux, car dans ce billet on est « mesuré » (bravo) avec l’industrie pharma qui est indispensable, mais on sous entend, voire entend, que c’est + haut que ça se passe…

    Je ne puis donc ici que faire appel à nos ministres qui ne lisent pas nos pétitions

    Depuis 10 ans zont quand même fait des efforts : les labos sont scrutés de + près ( c’est pas pour la morale mais pour faire économiser la Sécu, donc l’Etat ), et la morale là-dedans ? Je pense qu’ici on rêve, ce n’est pas ça qui les fait bouger mais la peur et les pressions.

    Alors quelles pressions ? Quel est notre pouvoir ? Les hommes politiques sont-ils ben « encadrés » ?

    Bcp de reportages récemment sur les démocraties nordiques et même anglo saxonnes qui ne rigolent pas avec ça : on a vu récemment en Suède que le moindre Kopeck (c’est la monnaie suédoise) était visionné à la loupe, le moindre repas, voire le moindre stylo bille !

    Conclusion : nous avons des progrès à faire en démocratie

    Quoi dire d’autre et de plus ?

    Sinon continuer les pressions médiatiques comme ici sur ce blog, notre « nouveau pouvoir » !

    Répondre
  4. Akira

    Je pense personnellement qu’il y a des domaines dans l’Etat devrait reprendre plus que le controle. Est ce qu’on peut vraiment croire que les tests de mise sur le marche fait dans les labos qui commercialisent les medocs peuvent etre suffisamment controles par la puissance publique ?
    Je pense qu on se met la tete dans le sable pour oublier que cette delegation de responsabilite ne sera jamais au dela de tout soupcon (ni meme au dela d un soupcon raisonnable). Mais il est de bon ton de hurler sur la depense publique. Faut pas se plaindre d’en voir les resultats.

    Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. (un gars y a longtemps … )

    Répondre
      1. Inoxydable
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Tous responsables! Mais ceux qui veulent le pouvoir encore plus!
        C’est Bruxelles que se décident les choses mais pas pour longtemps j’espère . Je m’explique : Un ami d’enfance à la retraite maintenant en tant qu’administrateur d’un service à Bruxelles, me disait il y a quelques années que ce n’étaient pas les députés qui dirigeaient l’Europe, mais les Commissaires avec l’aide de lobbys. Les députés ne comprenaient rien des méandres de la législation européenne. J’avais trouvé à l’époque qu’il exagérait mais en fait il avait raison.
        Les quelques députés compétents on ne le écoute pas ou certains son t considérés comme des pestiférés!

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Inoxydable

          C’est donc à nous d’envoyer à Bruxelles des députés compétents et actifs !

          C’est donc notre faute (regardez le taux d’abstention aux élections européennes !) si ce n’est pas le cas ; on a ce qu’on mérite !

          On y envoie même des députés anti-européens qui sont, outre les emplois fictifs qu’ils salarient, des imposteurs et des saboteurs.

          Ils sont non seulement anti-européens mais dépensent frauduleusement l’argent (nos impôts) que l’Europe trop généreusement leur donne et bénéficient (c’est le comble !) d’une immunité parlementaire accordée par la communauté Européenne.
          C’est valable pour des députés de gauche, de droite et d’extrême droite. Pas une pour rattraper les autres !

          Cela dit, j’ai été expert pour l’Europe (pour l’attribution de contrats de recherche) et aussi bénéficiaire de contrats européens.
          Mon impression (c’est du vécu) est qu’on travaille beaucoup mieux (sérieux et expertise + indépendance) qu’à Paris !

          Je sais que ce n’est pas ce que vous lisez dans vos magasines mais pour un chercheur et un scientifique, l’Europe c’est le paradis !

          Répondre
          1. Inoxydable
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Bonsoir Docteur.: Ah? Tenez, dernières nouvelles :
            Membre de l’équipe santé de Macron, le cardiologue Jean Jacques Mourad démissionne en raison de ces liens d’intérêts avec le Laboratoire Servier,. Il a touché 66000€ de Janvier 2013 à juin 2016 de frais de « bouche » ( le Formindep l’avait déjà dénoncé) Il est le spécialiste d’un médicament contre l’Hypertension justement produit par Servier.
            Irène Franchon se dit sidérée par le montant hors normes de ces conventions, cadeaux etc…
            Je vais vous indiquer l’intervention d’une eurodéputé Médecin :
            Il prétendait qu’il n’avait rien dit à son candidat ! Dites çà à un cheval de bois il vous donnera un coup de pied.
            Je ne sais pas si Mourad est eurodéputé, mais à ma connaissance Macron ne l’est pas ! Il ne risquait pas de ferrailler pour défendre quoique ce soit dans cette institution.
            Je ne vais pas vous indiquer le site d’une eurodéputée « pestiférée » dans lequel on voit ses interventions qui rejoignent un peu les idées débattues ici. Mais j’arrête avec la politique, j’en ai marre de tous ce candidats menteurs, voleurs, escrocs, falsificateurs, je ne dirai plus qu’une dernières chose : un grand coup de pied au cul à ceux-ci et à leurs complices!!!
            Ah tiens, je n’avais pas vu le post de @ Philippe Bussière

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Inoxydable

            Nous pouvons avoir une certitude : on ne moralise pas de force une société fondamentalement immorale !

            Comme disent les yogi à tous les prêcheurs et donneurs de leçons de toutes les confessions : et toi, que vaux-tu face à l’éternité ?
            Oups !

          3. Inoxydable
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Euh !!! Pour votre information, je ne lis pas de magasines, je me contente de lire le matraquage sur MSN, je regarde BFM.TV et d’autres : à vomir! Mais je me promène sur le net pour vérifier les informations et les allégations des uns et de autres. Très instructif et ça dessille les yeux !
             » Pour un chercheur et un scientifique l’Europe c’est un paradis » Ben moi je suis le con qui paie cette Europe gangrénée et croyez moi, je suis très européen mais pas à la botte des magouilleurs qui la dirigent et nous dirigent!
            Vous attendez un coup de balais des candidats ? Là, pardonnez moi Docteur mais mis à part ceux qui sont à l’extrême (G et D) y rien à attendre, au contraire;

          4. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Inoxydable

            Écouter les extrêmes fait toujours plaisir ; c’est un peu du sado-masochisme… Ça fait du bien transitoirement…
            Mais le national-socialisme de nos deux extrêmes nationales, on connait, on a déjà donné ; faut-il vous rappeler l’histoire de France ?
            Vous préférez Robespierre, Staline ou Goering ? Tous très sympas, c’est sûr…

            Moderato cantabile ; il faut jouer de ces choses avec lenteur, douceur et gracieusement…
            …avec une certitude : on ne moralise pas de force une société fondamentalement immorale !

            Faut faire avec ce qu’on a… de mieux ; ou de moins mauvais…

          5. Akira
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Comparer M a Staline, faut quand meme avoir un sacre deficit de cholesterol autour de la myeline … (j espere que vous me pardonnerez cette pique).
            On voit que la bienveillance atteint ici ses limites.

            Vous pourriez developper un peu sur le sujet de l Europe et de le recherche ? Parce que le basculement de tous les financement vers les ERC/ANR n’a pas (de mon point de vue) que des avantages.

          6. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Akira

            J’adore M… et son cinéma !
            Je parlais des extrêmes, pas de M ; lui c’est le spectacle !

            Concernant l’Europe, je n’ai pas le temps de développer et donner ma propre expérience…
            En plus, j’ai peut-être décroché… Désolé !
            Je parlais de l’ancien temps ; j’ai été financé par l’Europe jusqu’en 2015 ; donc contrat datant de 2010-2011, m’en souviens pas !

            Si tout a basculé vers les ANR, je préfère ne pas le savoir ; car cela signifie « récupération » des budgets au niveau national et ça c’est catastrophique…

  5. Philippe Bussiere

    Bonsoir à tous, et la moralisation des médias?
    Info aujourd’hui, le cardiologue Jean-Jacques Mourad a démissionné de l’équipe Macron pour cause de corruption….. oups pardon de conflits d’intérêts suite à un tweet du Formindep : » Qui parle? Le porte parole de Macron ou le speaker de Servier? »
    Et sur le site de francetvinfo qui relaie l’information sous une magnifique photo de ce monsieur prise sur le plateau du magasine de la santé, je n’ai pu m’empêcher le commentaire suivant:
    « Magnifique contre publicité pour Le magasine de la santé, organe de propagande officieux/officiel des gouvernants et des gros labos et où personne ne déclare jamais aucun lien d’intérêts et où ce monsieur officie régulièrement (et il n’ y est malheureusement pas le seul)
    Article L4113-13 du Code de la Santé Publique « Les membres des
    professions médicales qui ont des liens avec des entreprises et
    établissements produisant ou exploitant des produits de santé ou des
    organismes de conseil intervenant sur ces produits sont tenus de les
    faire connaître au public lorsqu’ils s’expriment lors d’une
    manifestation publique ou dans la presse écrite ou audiovisuelle sur de
    tels produits »

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Philippe Bussiere

      Et voilà !
      Merci de le dire ; nous le savons !

      Servier est toujours là ; comme si de rien n’était ; bien présent aux côtés de nos sommités universitaires (qui n’ont rien vu et rien dit à propos du Médiator*) ; et tout ce petit monde se presse autour du nouveau « favori »…
      Où sont les balais ? Et les antiseptiques ?
      Vite, monsieur le candidat, le balai ! Si vous voulez être crédible ! VITE !

      Répondre
      1. akira
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Credible ? Le gars qui nie etre le candidat des banques et qui veut detricoter les organes de controle prudentiel des banques et des assurances ? On rigole bien sur ce blog !!

        Répondre
          1. Akira
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Je ne suis pas si certain de cela … ou alors j’ai mal compris.
            Si on attend que les individus deviennent moraux pour faire avancer la reglementation et la loi, on risque d’attendre bien longtemps. La collectivite (si on lui explique correctement) peut tres bien comprendre la necessite d’un encadrement general des pratiques pas la loi meme si chacun se permet des entorses en contournement individuels.
            J’aime assez Lordon sur ce sujet qui place la responsabilite premieres des crises financieres sur les etats qui ont laisse s’organiser une speculation financiere debridee plutot que d’accuser l immoralite des traders/banques qui ne font qu optimiser dans le cadre de la reglementation.
            Ca ne signifie pas pour autant qu on ne puisse trouver le comportament de G.Sachs ecoeurant …

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Akira

            D’accord !
            Mais la limite ultime c’est la morale (ou l’éthique) de chaque fourmi de la fourmilière avec une probabilité finale qui…
            Telle est l’humanité : fondamentalement immorale ! Attention aux donneurs de leçons ! Attention, chacun de nous, de ne pas se laisser embarquer…

            Hier je suis « passé à l’orange » ; ce que la Princesse m’a passé…

  6. Philippe Bussiere

    Franceinfotv n’aime pas la critique de ses émissions, commentaire à peine posté déjà effacé.

    Répondre
  7. Charles

    Là, depuis que mon volatile préféré a levé le pot aux roses (à 900.000 Eu.), je suis ulcéré, et j’ai un tres reelle envie de vomir qui ne me quitte pas. Ca ne passe pas du tout.

    D’autant que c’est dans le contexte dénoncé par MdL, ou c’est la meme chose en ´science ´ medicale. La video de G.Delepine ouverte une fenetre sur les causes du trou de la secu, nous pauvre couillons, cotisants ou contribuables, continuons de combler

    Me parait difficile de lutter quand la seule autorité de ´justice ´, est le Conseil de l’ordre Corporatiste, et qu’à ce jour aucune affaire de corruption n’a été jugée sur le fond (cahuzac n’a pas été jugé pour corruption mais pour fraude fiscale)

    En tant que patient victime des statines, la pilule passe mal…

    Répondre
  8. phil

    @ Inox. tu as dit : « Euh !!! Pour votre information, je ne lis pas de magasines, je me contente de lire le matraquage sur MSN, je regarde BFM.TV et d’autres : à vomir! »

    Mais dans quel sens ? (tu vomis), tu leur reproches quoi ? Parce que moi aussi ça me fait dégueuler, d’ici qu’on aurait la même vision…

    Répondre
    1. Inoxydable
      En réponse à : phil

      @ Phil. « La même vision » ? en partie peut-être. Ce qui me fait vomir c’est de voir le matraquage en faveur de …
      Dans un autre interview dans « Cdans l’air(autre chaîne)…
      Cet épisode me rappelle Notre MdL lors du traquenard de Michel Cymes…

      @ MdL : « On y envoie même des députés anti-européens qui sont, outre les emplois fictifs qu’ils salarient, des imposteurs et des saboteurs.
      Ils sont non seulement anti-européens mais dépensent frauduleusement l’argent (nos impôts) que l’Europe trop généreusement leur donne et bénéficient (c’est le comble !) d’une immunité parlementaire accordée par la communauté Européenne.
       » Où avez vous vu çà ?
      L’ immunité parlementaire a été levée …

      Pour les emplois fictifs ,voyez ce lien qui …

      Par ailleurs, il me semble ( mais peut-être suis aveugle ou trop indulgent) ne confodez pas « emplois fictifs » et CUMUL des emplois des assistants.

      Enfin, si vous voulez voir une Eurodéputé MEDECIN qui fait un vrai travail de parlementaire et qui a pris position tant sur le problème des vaccins (GARDASILpar exemple) à propos du CETA et bien d’autres problèmes dont nous avons débattu ici. Regardez bien sa lettre ouverte à …

      Et il y a bien d’autres sujets sur lesquels elle est en accord avec ce dont nous parlons souvent sur ce blog et je pense qu’elle comme bon nombres de son équipe mérite le respect comme le mérite par ex. Mme R dont l’honnêteté ne faits pas de doute pour moi contrairement à …
      Site officiel de …

      Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : Inoxydable

        J’ai dû enlever tous les noms propres (sauf le Dr Simiesque, oups ! Quoique dans le fond c’est peut-être un brave type mais quelque peu embarrassé d’un Ego surdimensionné) sinon ça va devenir une Tribune avec les pro et les anti machin…
        En plus, si vos opinions politiques sont fort respectables, d’autres en ont d’autres, toutes aussi respectables ; mais le niveau de bienveillance et de tolérance (de l’autre) étant médiocre en période électorale, il vaut mieux rester dans les généralités ; un peu comme on a fait jusqu’à maintenant…

        Sauf exception !

        Par exemple, la divulgation des liens d’intérêt du Pr Mourad est une info intéressante pour tout le monde ; d’autant qu’à mon avis le fameux tweet du Formindep a suivi de près mon propre billet sur la moralisation de la santé publique et je sais que je suis lu par certains membres du Formindep… mais peut-être est-ce une coïncidence…

        Si c’était le cas (une simple coïncidence), cela montrerait que le niveau critique s’élève et que nos amis politiciens (tous) doivent faire attention…

        Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Inoxydable

            Ouais, il est assez sympa, c’est vrai ; et même avec quelques côtés niaiseux hypersympa qui le rendent incompatibles avec le monde de maintenant; à mon avis…

      2. phil
        En réponse à : Inoxydable

        Ok mais comme c’est caviardé j’y entrave que couic ( et Dr MdL doit le faire, nous en avions déjà parlé, sinon ça va devenir chaud bouillant ), donc je reste sur ma faim, tant pis. Mais moi ce qui me fait vomir c’est que les journalistes VOTENT POUR, et vous disent pour qui voter.

        C’est clair, c’est une généralité, et dans 1 billet « d’ordre moral » pas déplacé il me semble.

        Ex : si les gens veulent voter Troump, La Peine ou Méchant-long, ils en ont le droit, on appelle ça la démocratie et les médias n’ont pas – quotidiennement – à taper sur ces gens-là. Nous matraquer tous les jours ce qu’on doit penser, c’est ça être dans 1 état totalitaire.

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : phil

          Vous avez raison !

          Les médias, c’est comme les banques et l’industrie pharmaceutique, on en a très besoin ; mais…
          Ils sont comme ils sont…
          En fait comme dit le proverbe Kazac [cherchez pas, c'est du pur wellbeck], « nous avons les médias que nous méritons » ; en d’autres termes, ils sont là parce que nous y sommes aussi ; avec une audience faible, ils fermeraient ; si nous fermons le poste, les médias plaisants ou déplaisants n’existent plus ; je l’ai dit déjà, nous sommes des sadomasochistes…

          Mais, quand même (avouez !), le feuilleton vaut la peine… C’est unique à la France (à moins qu’au Bouzanda que je n’ai pas encore visité…) ; même les américains ne font pas mieux ; pour avoir vécu ailleurs, je peux vous dire qu’ailleurs, on s’emmerde ferme devant le poste…
          Le Pénélope gate ? Bon Dieu ! Arrêtez, par pitié, je vais faire pipi sur moi… Et l’entourage ? un jour contre, un jour avec… Merde, faut que j’aille me changer…

          Tout ça pour dire qu’il ne faut pas prendre tout ça trop au sérieux, à moins d’être vraiment maladivement sadomaso. Y en a !

          Répondre
  9. Jabeau

    Qui a lu la revanche du rameur de D. Dupagne ?
    Je n’ai lu que des extraits, on y voit la corruption partout : pas tant avec l’argent qu’avec le pouvoir. On connaît les ventes pyramidales pour faire des sous, on a l’impression que la société ‘démocratique’ actuelle est une vente pyramidale de pouvoir. Le parrain mafieux est-il plus avide de richesses ou de pouvoir ?
    Deuxième idée émergente, le petit garçon est tout de suite attiré par la place du mâle dominant s’il advient qu’elle se libère, probablement plus que la petite fille. Et D D considère que seule une femme (la fille de Brest) pouvait donner de la voix dans une direction contraire à la pyramide de pouvoir. Comme si l’homme masculin était programmé pour grimper en haut de la pyramide, programmé pour ne jamais fragiliser le dispositif qui nourrit ses espoirs de carrière. Cette corruption-là est plus insidieuse que celle des conflits d’intérêts.

    Répondre
      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : joss

        Hum !

        Mediapart a aussi attaqué Michèle Rivasi [la fondatrice du CRIIRAD, ce n'est pas rien ; quand le petit crétin dénonciateur de Médiapart aura fait le 1/100 de ce qu'a fait Rivasi pour l'Humanité, on écoutera ses spécieuse divagations...] et d’autres scientifiques (dont moi-même subrepticement) en nous traitant de pseudoscientifiques à propos des vaccins ou des statines…
        Je vous invite donc à la prudence. Grâce soit faite au Formindep qui, d’un seul tweet… Oups !
        Je n’ai aucun intérêt dans le clan Macron mais je constate que la « toilette » a été très rapide ce qui laisse supposer qu’il y a désormais dans notre société un niveau de conscience critique qui fait plaisir…
        Réjouissons-nous, mes frères, nos idées gagnent… Elles sont déjà dans toutes les têtes, comme dirait tonton Guy…

        Répondre
        1. Francoise
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          @MdL

          Oui, bon Dr Michel de L., je ne crois pas que vous rêviez : “vos”, “nos”, “ces” idées (‘Stop) gagnent du terrain,… très vite même…. Comme souvent c’est le cas dans la Nature, l’Homme (même dans sa dimension très spécifique strictement ‘anthropique’) et les sociétés humaines n’échappent pas à ce qui semble être une loi : l’avancement par étapes ou seuils ou ‘a-coups’, après une phase de latence ou dormance ou stagnation. On est dans cette phase intermédiaire… et il y a plein de choses très paradoxales, aussi.

          Et voir ces réseaux qui dénoncent et/ou agissent concrètement (les deux, souvent) qui se constituent, moi j’me dis que ça va pas tenir longtemps, la corruption généralisée!

          J’entends même des discours avec des accents de vérité de la part d’hommes politiques les plus classiques qui soit… La semaine dernière par exemple, de la part du maire de je ne sais plus trop quelle ville… de Bordeaux, je crois (ah, non, je n’ai cité aucun nom, hein!!!)… Certains esprits chagrins diront que ce discours là traduisait un type qui était rageur, dépité, amer ou l’affubleront de ce genre de sentiment ultranégatif…. Moi, non! Peut-être qu’il y avait de ça aussi (tant pis, qu’importe?), mais cet aspect là m’intéresse moins que cet autre suivant…… Un discours vrai de la part d’un type (‘’classique’’ s’il en est, hein) qui avait basculé! Lâché la rampe, refuser de continuer à cautionner, à masquer, à cacher… lassé… et certainement lucide en avance…… sur le fait que la gabegie généralisée…. ça ne va pas durer… ça a vécu et va falloir trouver “autre chose”. Quelles que soient les raisons de ce discours vrai, je dis quand même “pouces en l’air!”, ça va aider, ça va aller dans le bon sens, ça va se généraliser et isoler les retardataires qui seront encore dans la corruption, les conflits d’intérêt et la spoliation des ‘masses populaires’ (ahah).

          Je rêve quand même du jour où les gens qui se présentent à une élection présidentielle ne s’entourent pas d’escrocs. La « toilette rapide »… Pour moi, rapide ou pas, c’est juste de la comm’, c’est des faux-semblants, c’est trop tard :-( quand le pot-aux-roses est découvert… Fallait faire la toilette parmi les proches et mieux sélectionner avant, désolée!

          Je reviendrai, parce que j’ai quelques autres trucs à vous partager, mais… dur de trouver du temps!

          Répondre
Commentaires : page 1 sur 3123»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.