Vaccins et autisme : les faits s’imposent…

 

Que certains vaccins favorisent l’autisme fait l’objet d’une controverse interminable et douloureuse.

L’épidémie d’autisme progresse partout, malgré les dénégations de certains, et de façon parallèle à l’inflation vaccinaliste.

Tout est fait pour masquer la réalité des faits ; ce serait une réalité tragique et presque impossible à accepter. Certes, c’est difficile à étudier et beaucoup se découragent, faute d’un accès libre aux données disponibles et aussi faute d’une réelle volonté d’éclaircir cette question cruciale en médecine.

Mais parfois le rideau se déchire et nous apercevons l’envers du décor : ce qui est caché et aussi ceux qui nous cachent les choses !

Une étude récente publiée dans un grand journal américain nous révèle des faits troublants mais très révélateurs. Avec les limites de la science moderne !

Le titre : « Association Between Influenza Infection and Vaccination During Pregnancy and Risk of Autism Spectrum Disorder » ; et c’est publié dans JAMA Pediatr 2017;171(1):e163609 pour ceux qui veulent aller vérifier.

Les auteurs : Ousseny Zerbo; Yinge Qian; Cathleen Yoshida; Bruce H. Fireman; Nicola P. Klein ; Lisa A. Croen.

Un seul est médecin diplômé (Klein) et universitaire ; c’est le boss ; ce sont ses conflits d’intérêt à lui qu’il faudra vérifier. Les autres sont des simples exécutants.

Pour les non anglophones, je traduis ce titre : Association pendant la grossesse entre survenue de grippe ou vaccination contre la grippe et le risque d’autisme.

Autism Spectrum Disorder (ou ASD) est un équivalent d’autisme en simplifiant.

C’est une étude cruciale pour deux raisons principales :

1- vaut-il mieux avoir la grippe (avec le vrai virus sauvage) ou est-il préférable de se vacciner contre  la grippe ? Certes, le contexte est particulier (la grossesse) et le résultat (un diagnostic d’autisme à 5 ou 10 ans) ne concerne pas la victime de la grippe mais son bébé.

Au-delà de la grippe, de la grossesse et de l’autisme, cette étude enveloppe une multitude de questions sans réponse à propos des causes de l’autisme,  des agents pathogènes et d’autres contextes cliniques.

2- vaccins et autisme est une question très difficile parce que presque tous les vaccins sont suspects.  Si on a beaucoup parlé du rôle possible des vaccins contre la rougeole (ROR), les vaccins contenant du mercure et ceux contenant de l’aluminium sont aussi suspects.

Ce qui veut simplement dire qu’il est presque impossible de trouver des enfants qui n’aient pas été vaccinés par un quelconque de ces vaccins suspects au cours des 40 dernières années. Cette situation est catastrophique pour un épidémiologiste car il n’a pas de groupe témoin (sans aucun des vaccins suspects) pour évaluer l’impact de ces mêmes vaccins sur le risque d’autisme.

Cette étude américaine sur vaccins, autisme et grossesse est donc très originale et très bienvenue pour nous éclairer puisque nous n’avons pas ou peu de facteurs de confusion : il y a celles qui ont la grippe, celles qu’on a vaccinées et celles qui n’ont eu aucun des deux pendant la grossesse, un vrai groupe témoin. J’espère être clair.

Je ne vais pas détailler l’étude, ce serait trop long, mais au moins signaler que ça concerne presque 200,000 enfants américains nés entre 2000 et 2010.

Les conclusions concernant le rôle de la grippe sauvage sur l’autisme sont limpides : pas de signal audible ou visible. Le virus de la grippe chez la maman n’augmente pas le risque d’autisme chez son bébé.

Par contre, les données sur les effets du vaccin contre la grippe pendant la grossesse sont catastrophiques ; mais les investigateurs ne veulent pas le voir : si la maman est vaccinée pendant le 1er trimestre, il y a une augmentation (autour de 25%) du risque d’autisme. Pendant les deux autres trimestres, les données sont moins claires mais vont dans le même sens.

Quand on met les trois trimestres ensemble, l’augmentation du risque persiste et quand on ajuste dans des modèles mathématiques pour tenir compte d’autres facteurs, le risque persiste.

Pour ceux qui aiment les graphiques, je reproduis ci-dessous les courbes montrant l’évolution des diagnostics d’autisme avec le temps. On voit nettement que 5 ans après l’accouchement, les courbes sont très proches, c’est après que ça se dégrade. Attention, ce qui est montré ce n’est pas la maladie réelle telle que vécue par les familles, c’est le diagnostic médical enregistré par l’Administration.

jama ped 4

 

Pour ceux qui préfèrent les chiffres, je reproduis la Table 3 de l’article qui résume assez bien les résultats des analyses (ci-dessous).

Ceux qui comprennent les statistiques médicales constatent que (c’est la dernière ligne du tableau) après des ajustements multiples (dont la légitimité peut être discutée), les intervalles de confiance restent supérieurs à l’unité : l’augmentation du risque d’autisme chez les enfants de mamans vaccinées au 1er trimestre atteint 20%.

jama ped 5

 

Je résume : il vaut mieux avoir la grippe que le vaccin.

Sur un échantillon aussi grand et aussi peu sélectionné, ces faits sont hautement significatifs sur le plan clinique et encore plus sur le plan sociétal.

Comment se fait-il que personne ne réagisse ?

Les experts vaccinalistes ne veulent pas voir. Explication alternative, ils ne comprennent rien à ces données et « achètent » naïvement les conclusions des auteurs et notamment celles du boss.

Que dit notre universitaire en chef (le Pr Klein) ?

Il conclue que ces données sont probablement dues au hasard et qu’il ne faut surtout rien changer au programme de vaccination actuel ; mais tout de même (pour ne pas trop se ridiculiser) que de nouvelles études semblent nécessaires (ci-dessous copie de la conclusion de l’article).

jama ped 3

 

Pourquoi le Pr Klein refuse d’entendre ce signal fort que le vaccin contre la grippe semble augmenter le risque d’autisme ?

Parce que ses liens d’intérêt le rendent sourd et aveugle ; ci-dessous ses liens d’intérêt.

jama ped 6

Le Pr Klein a donc de bonnes raisons d’essayer d’enterrer ses propres découvertes. Mais les autres ? Les experts vaccinalistes ? Les lanceurs d’alerte antivaccinalistes ?

Pourquoi ce silence tonitruant ?

Je conclus : nous avons ici évidence forte, mais non définitive (comme toujours dans les sciences de la vie), qu’un vaccin parait augmenter le risque d’autisme.

Ces données doivent être prises avec prudence, bien sûr, mais doivent alerter la communauté médicale.

Ce n’est pas une bonne idée – il est très imprudentde vacciner une femme enceinte sauf cas très particuliers que je ne vais pas discuter ici.

Plus personne ne pourra clamer l’innocuité des vaccins de façon générale ; plus personne ne pourra prétendre que les vaccins ne pourraient pas augmenter le risque d’autisme ; plus personne ne pourra clamer que le cerveau des bébés n’est pas fragile et ne doit pas être protégé ; plus personne ne pourra décréter que vacciner une femme enceinte est sans danger !

La parole est désormais aux Tribunaux : il faut écouter les familles qui s’estiment victimes !

 

 

 

 

 

279 réflexions au sujet de « Vaccins et autisme : les faits s’imposent… »

  1. souris7

    « Les vaccins contre la grippe peuvent être utilisés à tous les stades de la grossesse. Les données de sécurité disponibles sont plus importantes pour le deuxième et troisième trimestre que pour le premier trimestre ; cependant, les données d’utilisation des vaccins grippaux inactivés dans le monde n’indiquent pas d’issues anormales pour le fœtus et la mère attribuables au vaccin.

    VAXIGRIP peut être utilisé pendant l’allaitement.

    Votre médecin ou votre pharmacien sera en mesure de décider si vous devez recevoir VAXIGRIP. »

    Voici ce qu’on peut lire sur la notice de Vaxigrip. Je ne trouve pas cela très rassurant surtout concernant le premier trimestre. Une collègue enceinte nous racontait comment son médecin la harcelait pour qu’elle reçoive le vaccin. Il lui avait pourtant interdit tous les aliments qu’il jugeait dangereux (vin, saucisson, fromage etc…
    Je lui ai montré la notice et après avoir lu les risques neurologiques dont Guillain Barré
    ( fréquence indéterminée ,ne peut être estimée sur la base des données disponibles), elle a choisi de résister.

    Qu’en est-il des séniors atteints de démence, avec un cerveau plus perméable, dont on ne demande ni leur avis, ni celui de la famille? Facteur aggravant sans doute, voire déclenchant.

    Répondre
      1. reliquet
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Et de l’Ordre!

        Ma convocation de Septembre eu lieu parce que j’avais déposé ce lien sur un réseau social;

        http://initiativecitoyenne.be/article-vaccins-autisme-l-enorme-scandale-un-officiel-americain-avoue-que-le-cdc-a-dissimule-des-donnees-124522354.html

        Convoqué pour ça, sur plainte d’un dénonciateur dont je n’ai pas eu le droit de connaître l’identité. On m’avait dit à l’époque qu’il y avait deux choses qu’on avait pas le droit de dire sur les vaccins, c’était « vaccin et autisme » ainsi que « vaccin et mort subite ».

        Sur la chaîne Youtube de l’AIMSIB en fin de semaine un témoignage difficile à visionner. Mais soigner et tricher, moi je trouve que c’est difficile à réaliser pour pouvoir dormir sereinement ensuite, alors…

        Répondre
        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : reliquet

          Et voilà maintenant que c’est écrit « noir sur blanc », on ne pourra plus attaquer le Dr Reliquet qui s’avère être (comme ses collègues de l’AIMSIB) un précurseur paranoïaque à d’urgence enfermer dans une Clinique soviétique de désintoxication ; pas oublier la camisole, ça mord ces clébards…
          Bravo cowboy !

          Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Emilio

            Renate Sommer est une parfaite idiote, probablement commissionnée par les industriels, et le parti auquel elle appartient est un nid d’idiots…
            Faudra prendre ses responsabilités au moment des prochaine élections Européennes ; tout se jouera là pour le prochain épisode ; il faut le préparer dès maintenant !
            Merci de laisser de côté les querelles droite/gauche et autres conneries ; on votera pour ceux qui s’engageront sur des objectifs citoyens précis !

    1. Nardon
      En réponse à : souris7

      Pourquoi vous cacher derrière un pseudonyme pour faire votre déclaration sur les vaccins « non dangereux » durant la grossesse ? qui êtes vous pour tenir pareil propos ?

      Répondre
      1. souris7
        En réponse à : Nardon

        Je pense que vous n’avez pas lu jusqu’au bout. Au contraire , on a moins de données au premier trimestre et cela n’est pas rassurant. Quant aux effets indésirables , c’est bien pire.
        Je ne suis pas médecin, mais très en colère contre certains produits et leur soi-disant innocuité.
        Faites un petit tour sur le site de l’AIMSIB, vous saurez qui je suis si ça vous amuse.

        Répondre
          1. Inoxydable
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Si je ne me trompe pas, il est demandé d’utiliser un pseudo sur ce site qui pour commenter car cela se justifie en raison du grand nombre de patients qui exposent leurs problèmes de santé. nul n’est besoin d’étaler le nom car il y a suffisamment de moyens pour « pomper  » les identités et les étaler avec leur pathologies sur les réseaux dits » sociaux » et alimenter par ex. les profiteurs de ces renseignements comme les Cie d’assurances.
            Et d’ailleurs « nardon » sans identité complète est également anonyme, alors souris7, sourions à l’adversaire avant de lui donner l’estocade.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : dreamer

      Exact !
      Mais maintenant vous savez que même au 1er trimestre de la grossesse, l’exposition du cerveau de bébé à un vaccin (seul Dieu sait quelles saletés on a pu injecter à ces pauvres mamans innocentes) peut avoir des conséquences néfastes

      Répondre
      1. Jean-Marc REHBY
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Dans ma vie d’étudiant en médecine j’avais appris que la grossesse était une contre-indication à toute vaccination et d’ailleurs c’était noir sur blanc dan le code de la santé.
        Mais c’était il y a très longtemps et les choses changent et ecvoluent .
        Mais car il y a un mais pendant la grossesse le système immunitaire est forment déprimé pour éviter le rejet systématique d’un corps étranger greffé dans l’utérus bin oui c’est comme ça.
        Donc stimuler le système immunitaire est potentiellement dangereux.
        Je suis de plus en train de m’interroger pour savoir quel vaccin est utile en 2018 dans notre douce France??? J’avoue que je ne trouve pas un seul qui me paraisse indispensable pour tous les enfants de manière systématique. Il faut surement évaluer au cas par cas en fonction du mode de vie de la précarité etc…Mais bon on n’est pas rendu!
        Au fait je vois « débarquer à ma consultation des gens qui viennent parfois de très loin avec leur bébé qu’ils se refusent à matraquer. J’informe et je dois tout de suite que je ne fais pas de faux certificat de vaccination.
        Mais j’interroge sur les antécédents familiaux pour voir s’il n’y a pas de maladies autoimmunes dans la famille. Et lmà BINGO c’est fou comme c’est fréquent thyroïdites polyarthrite insuffisance rénale maladie de Crohn ou rectocolite ou accidents post vaccins.
        Et là je fais un certificat de contre-indication temporaire de deux ans à réévaluer !!
        En espérant que dans les deux ans la loi aura sauté mais après quelques drames je le crains.

        Répondre
          1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : akira

            Ce n’est pas prévu par la crétinerie internationale sur le sujet ; mais ça demande réflexion et non précipitation ; donc délai donc consultation d’expert ; donc examen complémentaires chez le bébé : a-t-il une rate ce bébé ?
            Tout ça nécessite une contrindication temporaire !

        1. dreamer
          En réponse à : Jean-Marc REHBY

          Gherardi dans la vidéo parlait du danger d’une sur-stimulation immunitaire pendant la période pré natale, mais sans en donner la raison sous jacente, merci pour les explications !

          Si seulement plus de médecins faisaient le lien entre risque à vacciner et terrain favorable aux maladies auto immunes. Souffrant de psoriasis depuis des années, je me demande si (parmi d’autres facteurs) ma liste de vaccination (longue comme le bras) n’y serait pas pour quelque chose…

          Répondre
          1. akira
            En réponse à : dreamer

            Comme ca, sans consultation ?
            Toutes les maladies auto-immunes seraient donc a ranger parmis les effets des vaccins ? C’est un peu rapide, non ?

          2. dreamer
            En réponse à : dreamer

            Vous aurez remarqué que M. De Lorgeril ne pose pas de diagnostic mais ne fait qu’émettre une hypothèse.

            Bon, déjà j’ai échappé à Genhevac, je n’ai eu qu’Engerix…

        2. President de la ligue antivaccinale
          En réponse à : Jean-Marc REHBY

          Pourquoi temporaire ?
          Dans 2 ans les antécedents n’auront pas disparu!
          Par prudence , pour ménager les instances vaccinales?

          Répondre
      2. President de la ligue antivaccinale
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        1 in 36: ASD Rate Set a New Record High in 2016

        The National Health Center for Health Statistics (NCHS)

        En raison de meilleurs diagnostics de la maladie!
        Les medecins ont fait de grands progrès en sémiologie!

        Répondre
  2. President de la ligue antivaccinale

    L’étude minore les cas puisqu’elle étudie 200,000 enfants américains nés entre 2000 et 2010.
    Le Mercure a officiellement été interdit vers 2000 dans les vaccins aux US

    Le vaccin Pasteur 2015 2016 Fluzone (multidose) contient 25 µg de Mercure par dose!
    Seulement 12.5 µg avant 36 mois

    Petite video sur l’effet in vivo du mercure sur le neurone
    https://www.youtube.com/watch?v=XU8nSn5Ezd8
    How Mercury Causes Brain Neuron Damage – Uni. of Calgary

    Répondre
      1. Emilio

        Petite info pour ceux qui seraient inquiets vis-à-vis des conséquences potentielles de la future loi sur les « fakes news » sur l’accessibilité de leur vidéo (presque exclusivement référencée sur YouTube et Dailymotion).

        Des gens travaillent sur un projet de mise en ligne de vidéos qui reprend le même principe de DÉCENTRALISATION de Diaspora* et Mastodon.

        https://framablog.org/tag/peertube/

        A quand une instance AIMSIB sur ces réseaux ?

        Répondre
  3. londoner

    Anecdote: vous avez surement entendu parler de l’espion russe empoisonne avec dit on un gas toxique on ne sait comment ni par qui a salisbury, angleterre.

    Eh bien , au lendemain de la tragedie qui se montre en conference, nul autre que le ministre de la defence qui derechef prend illico 2 decisions:1/ balancer une petite augmentation de £45 millions au centre d’etudes des poisons gaseux situe quelle drole de coincidence a salisbury.Bien sur le centre ne fait qu’etudier les poisons.

    2/ promettre un vaccin contre l’anthrax a toutes les troupes !!! totalement non sequitur mais voyez, je repete les 2 industries qui maintiennemt l’economie britanniques hors de la catastrophe sont les ventes d’armes (bientot chimiques?) et les ventes pharma.

     » industries mortiferes bientot interchangeables a mon avis.

    au fait qui a fait le coup nul ne le sait malgre les accusations de theresa may.j’ai personnellemnt pense que l’espion et sa fille avaient ete attaques par drone car c’est la methode d’assassinat a la mode ces jours ci.
    alors j’ai recherche ces mots cle et bingo!il existe une compagnie de drones a salisbury meme qu’un journaliste decrit comme peu communicante (secretive), dirigee par un ex flic, qui vient de decrocher un important contrat public (prisons).

    Encore une drole de coincidence, mais la fortuite n’est pas une preuve, ce qui est une preuve c’est que le gas toxique a ete cree en urss (confondu aujourd’hui avec la Russie) donc les coupables c’est des russes!
    Laissons de cote le fait que la molecule du gas mortel a ete publiee dans un livre il y a une decennie et qu’un petit malin l’a mise en ligne!

    A part ca c’est forcement les russes les assassins, et l’union europeene se doit d’organiser des sanctions.
    J’espere que tout le monde est d’accord.

    Quand aux victimes, elles sont maintenues ds un coma artificiel et lourdement anesthesiees.Avec des produits surement qui effacent la memoire.
    Donc si on les laisse se rev,pardon si elles se reveillent un jour, elles n’auront rien a dire!!!!

    Bah je suis peut etre mauvaise langue et parano!

    P.S. pardon pour le hors sujet.
    Mais au moins vous pourrez rajouter un chapitre sur les bienfaits du vaccin anti-anthrax ds la 2eme edition.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : londoner

      Vous, vous êtes en train de lire le « PUKHTU » de Doa et ça vous rend fou ; moi-aussi !

      J’ai téléphoné à Napoléon IV (pour avoir des explications) mais, cette fois-ci, il m’a été dit qu’il était sur une « autre ligne » ; je ne pensais pas qu’il sniffait ; je suis déçu…

      Répondre
      1. londoner
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Non non pas ce genre de ligne, il est sur la ligne du parti, c’est ca qu’on a voulu dire!
        le parti de l’Otan.

        depuis mon message j’ai rencontre fortuitement une personne qui travaille au centre d’observation epidemiologique.
        elle m’a dit 2 choses:
        Que le vaccin anti anthrax etait deja donne aux bidasses.

        que le centre qui auparavant faisait partie du NHS a ete transfere sous le controle du « Civil service » qui lui travaille directement pour le compte du gouvernement , tout en etant cense rester neutre.

        Apparemment le gouvernement fait les choses a l’envers quand il s’agit de prendre des decisions en matiere d’epidemies: au lieu de demander les chiffres et analyses au centre afin de creer une ligne politique ou un projet, il vient vers les fonctionnaires avec en main une decision deja prete et leur demande de lui degotter des chiffres et stats lui permettant de justifier cette decision prealable!!!

        On se sent bien protege avec ce systeme.

        Heureusement que les fonctionnaires ne sont pas toujours dociles.

        Répondre
        1. londoner
          En réponse à : londoner

          bon officiellement on ne sait toujours pas comment ca a ete fait ni par quel individu.Pas de nom,ni de suspects apprehendes.Mais on ne va pas chipoter la dessus parce que c’est les russes et pis c’est tout.
          Ils ont attaque non pas 2 compatriotes mais le R-Uni dans son ensemble et maintenent d’apres le journal la Civilisation Occidentale!!! Bah ca alors.
          Pour ecrire ca il doit bien y avoir des infos secretes dnas les mains de T.May.

          le portugais qui vient d’assassiner sa femme et ses 2 enfants il n’a pas attaque la civilisation lui? Ou sont les diplomates portugais qu’on les expulse?

          et on a fait enlever le banc ou on a trouve les victimes.Faudrait pas laisser des indices hein.

          Répondre
  4. Ping : Vaccins et autisme, un lien statistique désormais démontré - AIMSIB

  5. DELBOS Thierry

    Cette étude montre que vaccination de la mère contre la grippe augmente le risque des enfants à l’ASD qui sont bein entendu par la suite vaccinés; peut-on en conclure que toute vaccination de la mère pendant la grossesse augmente ce risque? Je pense à la coqueluche que le Pr Didier Raout conseille fortement…

    Pour info, en Italie un rapport officiel d’une Commission d’enquête parlementaire a été rendu public le 7 février 2018 : comprendre les raisons de milliers de décès et de maladies graves chez les personnels militaires italiens affectés à des missions à l’étranger.

    http://www.wikistrike.com/2018/03/vaccins-un-rapport-parlementaire-italien-explosif.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

    Cordialement

    Répondre
    1. sergeh38
      En réponse à : DELBOS Thierry

      Concernant les vaccinations à l’armée…….au cours de mon service militaire en 1965, 1 mois après la 3eme injection du vaccin TABDT 1 je souffre de douleurs à l’œil gauche, hospitalisation et là on me diagnostique une uvéite quelques semaines après,douleurs vertébrales ( premiers symptômes d’une spondylarthrite ankylosante )l’armée n’a jamais voulu reconnaitre la responsabilité des vaccins par contre elle s’est empressée de me réformer. Bizarre ….vous avez dit bizarre !
      par la suite j’ai appris que j’étais HLA B27 positif…..

      Répondre
      1. dreamer
        En réponse à : sergeh38

        Marc Girard parle de la survenue des symptômes graves souvent après des rappels et non la primo injection (le cas du mari de Mme Foucras est caractéristique).

        J’en suis arrivé à la conclusion qu’il ne faut jamais faire de rappels sans sérologie avant.

        Répondre
    2. rachel martinetti
      En réponse à : DELBOS Thierry

      L’étude dont vous parlez ne conclue rien du tout, il ne suffit pas le lire le titre, le rapport fait 258 pages et la conclusion n’aboutit à rien et comme toutes les conclusions dit que d’autres études sont nécessaires, parce qu’on ne peut pas dire autre chose quand aucune donnée n’est mise en exergue.

      Répondre
    3. souris7
      En réponse à : DELBOS Thierry

      C’est vrai, mais on note aussi une différence lorsque les mères sont vaccinées au premier trimestre par rapport à celles qui sont vaccinées au second et troisième trimestre. A priori, il n’y a pas de raison qu’il y ait des différences pour la vaccination des enfants. Ce qui est aberrant et scandaleux, c’est qu’en présence d’un signal, on ne remette pas en question la vaccination des mères, du moins au premier trimestre.
      Que fait-on du principe de précaution?

      @Nardon et @Inoxydable
      Je ne crois pas que Nardon soit un adversaire, mais un lecteur pressé qui a mal interprété mes propos.
      Il n’a pas vu les guillemets.
      Je ne suis pas en colère contre lui, mais contre ceux qui inoculent des matières dangereuses sans trop se soucier des conséquences .
      Bon c’est vrai, le sourire était un peu grinçant.

      Répondre
  6. Jabeau

    Au risque de plomber l’ambiance n’oublions pas comment, aux USA des années 1970, un seul homme Clair C. Patterson a eu tant de mal à tenir tête aux plus puissants décideurs de l’époque :
    1925 : addition dans l’essence du tétraéthyl de plomb (TEL) comme agent antidétonant (voir chanson de Trenet ‘Quand votre moteur fait Boum’ reprise dans le Crabes au pinces d’or par Hergé)
    1965 publication de ‘Contaminated and Natural Lead Environments of Man’ par Patterson qui met en évidence l’augmentation du plomb dans l’environnement depuis que les voitures roulent au plomb.
    1970-1980. opposition frontale avec Robert A. Kehoe (chief medical advisor of the Ethyl Corporation), ce médecin niait la toxicité du plomb malgré les décès de salariés manipulant le TEL. Son argument « vous n’avez pas de preuves » rappelle quelqu’un, mais surtout reposait sur le délai que prendrait nécessairement le rassemblement de toute les preuves (Paralysis by analysis).
    1995 Interdiction de rouler à l’essence au plomb aux USA. Après 70 années d’utilisation !
    Le médecin qui a osé innocenter le plomb, avait déjà été commissionné par l’industrie DuPont pour produire une étude innocentant la naphtylamine qui donnait le cancer à 9 salariés exposés sur 10 (Wiki).
    Le lanceur d’alerte qui a fini par triompher, était quand même un sacré scientifique : c’est lui qui a donné le premier l’âge de la terre et du système solaire par la méthode Uranium-plomb.
    Bref (si l’on peut dire…) : 40 années de victimes non reconnues, suivies de 30 années de victimes alors qu’on savait… Et çà continue encore et encore.

    Répondre
  7. Morgane

    Très intéressant d’avoir ce vrai groupe témoin mais qu’en est-il des vaccins reçus dans les années suivantes par les enfants ? Est ce qu’au départ les groupes ont été randomisés (ce qui n’est pas possible ethniquement pour le groupe ayant eu la grippe) ou est ce les mères qui ont choisi de se faire vacciner ou non et dans ce cas on pourrait également penser que leurs enfants auront également reçus plus de vaccins par la suite
    En tout cas cela montre bien qu’il y a un lien et le hasard à bon dos surtout avec 200 000 patients ! À ce niveau là les chiffres ne mentent pas !

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Morgane

      Chaque étude ne peut répondre qu’à une question à la fois…
      Ils en savent bien plus que ce qu’ils veulent bien « libérer », ces margoulins…
      Mais voilà, ils ont ont fait un petit pet de trop… probablement parce que les exécutants (et pas le boss) ont besoin de publications pour faire avancer leur petite carrière.
      Dans le monde du Spectacle, ils se mordent la queue…

      Répondre
  8. reliquet

    L’aimsib possède un énorme compte Facebook… Un Gold!

    On sait bien que ce n’est pas très reluisant pour les puristes mais si on relève les compteurs hebdomadaires de vues sur ce média quand on fait paraître du contenu un peu polémique alors le vertige nous prend. Nous sommes déjà très, très lus.

    Majoritairement sur téléphones, misère de nos superbes mises en pages!

    Pour vous dire que cet article « vaccin et autisme, les faits s’imposent » relayé un Samedi à midi sur notre canal nous permet de comprendre parfaitement comment fonctionne « la contre-culture » française anti-anti-vaccinobéate…

    D’un coup à 18h ce jour samedi 24 Mars 2018 (pour les historiens) s’est déclenché une sorte de pare-feu manifestement déclenché en urgence, sans prudence ni aucune intelligence souhaitant noyer notre compte FB sous un amas de liens très cons visant à déconsidérer l’analyse de MdL , issu d’ un groupe tout-à-fait nébuleux intitulé « Les Vaxxeuses ».

    Au point que je me demande vraiment qui a largué cette débâcle nettement diarrhéique de contre-attaques sans fondement (!) , un(e) employé(e) d’astreinte déjà complètement prise de boisson ou un robot anti-attaque de week-end encore mal paramétré?

    C’est Dimanche, donc détente. On rigole un bon coup ce soir et on réévalue Lundi? J’ai déjà dit que j’ai parfaitement adoré ce billet?

    https://www.facebook.com/aimsib.org/posts/1968539763461212?comment_id=1968771063438082&reply_comment_id=1968845823430606&notif_id=1521924345509996&notif_t=feed_comment&ref=notif

    Répondre
  9. Richard HAAS

    Bonjour,

    Je suis un ancien professionnel de la santé de 81 ans qui a été démoli par 30-40 vaccins subis dans sa vie, enfance, guerre d’Algérie dont personne en sait ce que l’on nous a injecté !! et domaine de la santé ou la vaccination était obligatoire.

    Je ne crache pas dans la soupe étant de formation classique mais la médecine classique et la vaccination devrait être réservés en seconde intention sauf en cas d’urgences. Avec les 11 vaccins obligatoires le pire est à venir par les prochaines générations. Situation dramatique et inadmissible dans un pays qui prône la liberté.

    Richard.

    Répondre
Commentaires : page 1 sur 612345»...Plus récents »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.