SORTIE DE NOTRE NOUVEAU LIVRE sur l’alimentation méditerranéenne

Janvier 2015 : nous publions un nouveau livre aux Éditions Terre Vivante (une maison d’édition pionnière dans la catégorie « livres écolos pratiques« ) avec le titre :

LE NOUVEAU RÉGIME MÉDITERRANÉEN   Pour protéger sa santé et la planète

Livre : Le nouveau régime méditerranéen

Ce ne fut pas facile ; car nous avons essayé de concilier plusieurs approches : celle consistant à expliquer qu’il est essentiel pour protéger sa santé d’adopter un « modèle alimentaire » et celle expliquant que les aliments proposés aujourd’hui à la majorité des consommateurs sont de pauvre qualité nutritionnelle et trop souvent « contaminés »…

En d’autres termes, il ne suffit plus de manger « méditerranéen » et il ne suffit pas de manger « bio »… Il faut les deux !

Et on peut faire encore mieux. C’est-à-dire plus que « bio » plus « méditerranéen » ; car dans ce contexte, 1 + 1 fait plus que 2 !

Sur une bonne base scientifique !

Ainsi donc, en plus de décrire le modèle alimentaire méditerranéen traditionnel, nous avons essayé (par l’analyse des groupes alimentaires, chapitre après chapitre) de montrer comment on pouvait adapter le modèle aux consommateurs et conditions d’existence modernes.

Ce faisant, nous espérons répondre à deux exigences : satisfaire les petits budgets et satisfaire nos légitimes questions environnementales !

Dit plus simplement, en protégeant notre santé, nous contribuons à protéger la planète !

Inutile de dire que nous attendons des réactions ; elles sont toutes les bienvenues, y compris les plus hostiles.

Nous pensons en effet que la crise sociétale que nous traversons [et les derniers évènements "Charlie" n'en sont probablement que les prémisses ; ou de petites escarmouches avant la grande bataille qui se prépare] requiert quelques réponses préliminaires et anticipations. Nos lecteurs constaterons qu’avant même les « évènements Charlie », nous parlions d’une nécessaire Révolution.

Ce dont je parle ici (escarmouches) n’a rien à voir avec les espèces de minables « guerre de religion » qui ne sont que des prétextes pour retarder les moments de verdict.

Et quand je parle de Révolution ce n’est pas de celle du type « Grand soir » évidemment ; mais « autre chose » que nous allons devoir inventer, pour sortir de l’ornière où nous sommes ; et tous ensemble ! Mais ça ne se fera pas tout seul, désolé, va falloir bouger ; et donc secouer (un peu) quelques gougeas et nantis qui se satisfont du statu quo.

Debout, jeunesses, sauvez-nous !

301 réflexions au sujet de « SORTIE DE NOTRE NOUVEAU LIVRE sur l’alimentation méditerranéenne »

  1. JM51

    La Grèce va t-elle permettre de faire comprendre qu’une autre politique économique est possible pour sortir tous ensemble de cette crise ?

    1. phil
      En réponse à : JM51

      ou pour l’aggraver. Avant 1 an ces escrocs de Grecs – je les connais bien j’y ai encore ma famille – auront compris leur malheur !

      Version électronique: par pitié non !!

      déjà c’est dur de lire un livre, mais sur 1 ordi carrément impossible !

        1. superwebcrawler
          En réponse à : Michel de Lorgeril

          J’émettrais une nuance… Le support papier me semble indétrônable pour qui veut savourer (voir humer… l’odeur du papier) un bon roman et en apprécier toute la finesse d’écriture… Donc, lire et sans doute relire telle ou telle phrase sans fatigue oculaire aucune…
          Il n’en est sans doute pas de même en ce qui concerne les ouvrages scientifiques, techniques, manuels, documentations, tutoriels ou autres… où le support numérique présente au moins un avantage… Les hyper-liens qui permettent de butiner allègrement sur la toile depuis des mot-clés, des références… etc…

          2 outils complémentaires… donc. Pourquoi ne pas proposer une version papier et une version numérique ?

          1. superwebcrawler
            En réponse à : superwebcrawler

            Mais ça change tout ! Si vous êtes d’accord, vous l’auteur, sur une publication numérique de votre ouvrage, bien sûr que je peux demander à votre éditeur !! Si je ne suis pas seul isolé dans mon coin, cela peut peut-être marcher… !
            D’ailleurs, Docteur, vous n’êtes pas si allergique que ça au support numérique…
            1 – l’existence de ce blog d’abord,
            2 – vous avez déjà publié numérique !

            Et pour mettre tout le monde d’accord, je dirais que peu importe la fiole… l’essentiel est le contenu !

            Amicalement,

            Alain

    2. Inoxydable
      En réponse à : JM51

      Si je comprends bien, elle ne va pas rembourser les aides dont elle a bénéficié de l’Europe notamment pour son son agriculture ( parmi lesquels les oléiculteurs qui en ont largement profité), ni les emprunts supplémentaires de ses gouvernements successifs…. que les autres pays Européens nantis paieront à leur place Ben si j’avais su, j’aurais pris d’autres emprunts en plus de celui de ma maison pour me déclarer ensuite en faillite civile! J’en aurai bien profité; Ah, zut, trop tard, je viens juste de terminer de payer le crédit de ma maison en me serrant la ceinture durant des décennies pour élever mes quatre gosses.
      Comme aurait pu le dire Petit Gibus, « si j’aurais su, j’aurais pas travaillé… »

      1. JM51
        En réponse à : Inoxydable

        Vous trouvez normal qu’on ait prêté de l’argent à la Grèce à 18%. Si on lui avait prêté au même taux qu’aux autres Pays la Grèce aurait pu mieux rembourser ses créanciers alors que là, l’UE lui a remis la tête sous l’eau. C’est une politique de croissance et d’emplois que l’UE doit mettre en place et pas une politique d’austérité, car se sont les peuples qui souffrent, pas les dirigeants de ces pays.

        1. phil
          En réponse à : JM51

          et vous pensez que la France est bien placée pour dire aux autres comment appliquer une politique « de croissance et d’emploi » ?

          alors qu’elle ne sait même pas le faire pour elle-même ?

        2. Inoxydable
          En réponse à : JM51

          Ça me fait penser à une commune proche de chez moi et où j’ai habité quelques années et qui est surendettée parce que l’ancienne équipe en place depuis 35 ans ( de gauche, on aurait pu penser qu’il pouvaient être raisonnables mais ils ont voulu briller…) a souscrit des emprunts « toxiques » et c’est au « peuple » de rembourser!!!
          Quant aux Grecs, voyez le commentaire de Phil qui confirme ce que j’ai vu et entendu encore ce soir au journal TV qui parlait de l’énorme fraude fiscale qui a sapé l’économie de ce pays…
          Et ce n’est pas le seul dans ce cas : songez à l’Italie ou à l’Espagne dans les agriculteurs ont touché les subsides de l’Europe pour des grandes productions agricoles appartenant aux Américains !
          Concluez vous-même.
          P.S : Le Grecs ne font vraiment un cadeau aux autres pays Européens : «  »timéo danaos et dona ferentes ».

          1. JM51
            En réponse à : Inoxydable

            Syriza ne pourra pas effacer la dette grecque d’un trait de plume. Sa tâche est autrement plus compliquée. Si ce parti veut réussir et non simplement faire plaisir, il lui faudra être à la hauteur de cette occasion unique, historique, de montrer qu’une autre politique économique est possible. Il faudra refonder en profondeur l’Etat grec, faire pousser ses ressources qui permettront de prélèver enfin un impôt citoyen mieux réparti et lutter contre la corruption. Dans un temps record. Ce sont ces efforts, ces premiers résultats, et eux seuls, qui permettront de faire accepter aux contribuables allemands et européens de renoncer à se voir rembourser les intérêts d’une dette en partie légitime et en partie usurière, dans l’intérêt de tous. C’est envisageable. L’Union européenne que l’on a beaucoup blâmé, parfois à tort mais parfois à raison, a beaucoup changé. La BCE est sortie de son orthodoxie monétaire pour soutenir la croissance. L’euro a baissé.

      1. Inoxydable
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonjour Docteur. Je n’ai pas encore acheté votre livre, j’attends de de savoir si vous ferez une tournée de dédicaces en magasin FNAC ou autre. Est-ce prévu ?

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Inoxydable

          Pleins de choses de prévu, des meetings, des conf, des expos, des radios, des interviews, je ne sais plus où je vais devoir tourner.
          Soyons précis :
          Dijon le 7 Février
          France Inter (la tête au carré) le 11 février
          Lyon salon Primevère Eurexpo le 22 février
          Paris parc floral le 22 mars
          Marseille le 1er avril
          Quelque chose pour qu’on puisse se serrer la pince ?

          1. hutin
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Bonjour docteur, Je suis installée à Aix pour trois mois , si tout va bien (, et sauf si encore accident de Previscan!! )… à Marseille? vous nous indiquerez l’endroit? Je viendrai!J

          2. Inoxydable
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Si le 1er Avril n’est pas un « poisson », alors un oui franc et massif sauf impératif familial important. ( C’est plus moi qui fait la loi mais les petits enfants…)

    1. Jean-Marc REHBY
      En réponse à : Michel Petit

      Pourquoi chez ces voyous d’AMAZON et pas chez votre libraire de quartier comme moi. Je l’ai depuis vendredi 23 et c’est super!!

  2. hutin

    Je l’ai votre bouquin! à Gap hier déjà! super bonheur je m’y suis immergée jusqu’à point d’heure de la nuit et j’apprends encore…Merci!

    1. Inoxydable
      En réponse à : hutin

      Bien le bonsoir d’un Gapençais d’occasion et pour hélas peu de temps encore…Quelle belle ville agréable.

  3. cecile59

    Bien reçu
    acheté chez le méchant géant car dans ma ville moyenne il n’y a plus qu’une librairie moyennement sympa et je dois prendre ma voiture et la garer
    j’ai feuilleté : il faudra réviser nos maigres connaissances
    attention à la police : nos yeux, pour la plupart, n’ont pas 20 ans
    passerez vous par le Nord ?
    Merci

  4. phil

    PS: très intéressant cet échange d’idées sur le papier et l’électronique, c’est vrai que l’e-book permet le lien hypertexte, et le lien hyper texte c’est hyper chouette.

    Par contre le papier est bcp + agréable, ce n’est pas une question de génération (on a bien étudié la chose), c’est + fonctionnel et + plaisant, c’est définitif

    Par contre méfiez vous des Kindle et autres tablettes, ces filous vous font repayer le livre une fois passé 1 certain délai, de leur saleté ils m’ont guéri à vie…

    1. superwebcrawler
      En réponse à : phil

      Bonjour Phil,

      Merci pour votre réponse équilibrée. Adepte du livre numérique (de part mon métier… ) mais toujours lecteur de livres « papier » pour les raisons que vous évoquez… (les livres que je considère comme majeurs… le caractère « définitif » comme vous dites… Le livre de De Lorgeril est majeur (je le pense vraiment) mais susceptible de modifications au fil de l’eau -et des études scientifiques à venir-).

      Entièrement d’accord avec vous en ce qui concerne les « menottes numériques » des liseuses « propriétaires » (« privatrices » dirait Stallman… ).

      A tous: jetez un oeil (et même 2 !) aux écrits de Stallman !

      https://www.actualitte.com/interviews/richard-stallman-interdire-le-pret-de-livre-numerique-est-illegal-1836.htm

      Amicalement,

      Alain

      1. phil
        En réponse à : superwebcrawler

        ah Oki, tu es un connaisseur du livre numérique, il y a 10 ans (déjà ! ) j’ai traduit un livre américain sur la prostate (« A Headache in the Pelvis »), because personne en France ne connait ni ne soigne les « prostatites ». 400 pages serrées avec croquis et photos, je ne savais pas que j’avais fait un e-book. Oui mais ouala : mon e-book quand je l’envoie par mail est définitivement mémorisé, avec copie-collé possible, rien de tout ça n’est faisable avec les Kindle et autres liseuses infernales. Sais-tu comment ils produisent cet exploit apparemment incontournable, et qui fait effectivement de nous (on ne le sait pas au départ), des « pigeons captifs » ?!

        1. superwebcrawler
          En réponse à : phil

          Afin de ne pas polluer le site de notre bon Docteur De Lorgeril avec un sujet « à la marge » qui n’intéresse pas forcément la majorité des lecteurs de ce blog, je te laisse mon adresse :

          Mais… je n’ai pas la solution miracle au problème que tu soulèves…

          1. superwebcrawler
            En réponse à : superwebcrawler

            Oui j’avais bien conscience d’enfreindre l’éthique mais bon… C’était pour la bonne cause ! Pas grave !

            Alain

  5. dionysos

    Commandé hier chez mon libraire préféré en deux éxemplaires pour en offrir un à ma fille qui cuisine maintenant aussi pour son fils agé de six mois ! Vous avez tout à fait raison là aussi c’est vers la jeunesse qu’il faut impérativement se tourner ……et pas que pour leur demander de nous payer plus de retraite !
    J’avoue toutefois que vos précédents ouvrages sont arrivés par « amazone », mais j’ ai une bonne excuse: j’étais cloué au lit avec une déchirure musculaire de 10 cm apres 2 ans de statines …….!
    …….. Dr de LORGERIL , on espère vous voir au pays basque cette année et si vous avez par ici un collègue non statinophil merci de bien vouloir nous le mèler. Amicalement

  6. Olive verte

    Petit bémol aux commentaires relatifs à la Grèce, aux histoires de prêt à rembourser, cher, pas cher, aux torts, aux gens qui ont raison, aux politiques faites comme si ou comme ça.. C’est Important, essentiel, mais les causes sont peut être aussi ailleurs (je retombe sur mes pattes à la fin, pour parler ici d’équilibre alimentaire et de planète) :
    Plaines du nord de l’Europe. Elles ont dans le passé favorisé les grands déplacements de populations, d’idées, de techniques, et hélas d’armées. Et aujourd’hui, via de grands tuyaux, de pétrole et de gaz, de façon assez peu onéreuse. elles favorisent les industries gourmandes en énergie. Via la Russie, via la mer du nord, via l’Allemagne aussi pour la circulation du charbon. Pays en général en relative bonne santé financière, l’énergie y est facilement disponible.
    Dans le sud de l’Europe, la Grèce, l’Italie, etc. Montagnes, collines, mers, magnifiques (ah, voir des corbs ondoyer sous la surface de la méditerranée, c’est beau), mais terrain accidenté, y acheminer l’énergie est beaucoup plus cher, plus difficile. Ce sont les pays en crise.
    Si vous pensez que j’exagère ce lien causal, cherchez par exemple les documentaires d’Arte ‘ » la face cachée du pétrole », ou les billets du blog « Oil man » sur Le Monde. Cherchez aussi les courbes comparées des dettes des pays et des achats d’énergie … sidérant.
    Le rapport avec l’alimentation méditerranéenne?
    Dans une économie pétrolo-dépendante, (on dit pétro je crois, mais pétrolo c’est plus rigolo !), donc polluante, ceux qui s’en éloignent, de cette dépendance au pétrole, contraints et forcés, en souffrent, il va donc vite falloir chercher des solutions réalistes, petites ou grandes.

    Par exemple en agriculture chez nous … le maraîchage près des centres urbains, avec des fruits et légumes adaptés aux conditions locales, et pas forcément sous serre … ça userait moins de pétrole, pousserait le pays à en acheter moins, ça ne contribuerait pas à la dette. C’est peut être le cas chez vous, mais dans mon coin …. maïs, maïs, maïs, maïs, maïs, gourmand en produits fabriqués avec de l’énergie bien polluante, en mégas tracteurs et autres engins démentiels qui consomment … beaucoup ! et qui polluent.
    Bref, des solutions pas faciles à chercher, mais il en existe déjà quelques unes. ça ne fera pas tout, mais manger sain en est une.

  7. hierophante

    Bonjour, page 137 vous critiquez la diète paléo. Mais l’absence dans la diète méditerranéenne de tout élément cartilagineux, glycine, collagène ne pose pas un problème ? Ne faut il pas se supplémenter en collagène comme on se supplémente en vitamine D ? Le bouillon d’os a-t-il un équivalent la diète méditerranéenne ?

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : hierophante

      Bonne question.
      Merci.
      Vous dites « absence dans la diète méditerranéenne de tout élément cartilagineux, glycine, collagène« …
      Je suppose que vous vous demandez si la diète méditerranéenne apporte les acides aminés essentiels ou les protéines « utiles » pour faire de l’os et du cartilage.
      Nous parlons beaucoup des protéines (et des apports en azote) au début du livre, relisez attentivement ; c’est effectivement un point important ; la diète méditerranéenne n’est pas une diète végétarienne, elle apporte des bonnes protéines ; mais point trop n’en faut…
      Nous ne critiquons pas la diète paléo, nous disons simplement qu’il y a bien peu de données scientifiques solides nous donnant l’autorisation (médicalement avertie) de la conseiller. Nous expliquons aussi que l’argument que nous sommes des hommes du paléo n’est pas très sérieux, vu la régulation épigénétique…
      Bon vent, matelot

Commentaires : page 1 sur 812345»...Plus récents »

Les commentaires sont fermés.