L’EXEMPLE D’OKINAWA

A la suite de notre mission à Okinawa l’année dernière, nous avions promis un billet explicatif, un rapport. Le voilà !

Mais, plutôt que de dire quelques mots trop brefs, ou d’écrire quelques phrases insatisfaisantes, je propose aux visiteurs intéressés un article complet (en anglais) que nous venons de faire paraître dans une grande revue internationale de nutrition.

Que ceux qui souhaitent le pdf de l’article me le demandent avec leur adresse e-mail.

115 réflexions au sujet de « L’EXEMPLE D’OKINAWA »

  1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @cell58 :

    Certains médecins sont très insistants car ils perçoivent des "petits" honoraires en fonction du nombre de patients de leurs clientèle qui achètent le médicament ciblé à la pharmacie du coin …
    C’est pas sûr pour le votre, moi pas policier, mais pas impossible !

  2. Al1schx

    Bonjour Docteur,

    Je souhaiterais recevoir le pdf de votre article L’EXEMPLE D’OKINAWA. Je suis très curieux de le comparer aux informations que l’on peu trouver sur le docteur japonais Makoto Suzuki, cardiologue et gérontologue qui a été l’un des premiers à s’intéresser à la longévité de certains habitants d’Okinawa dans les années 1970.
    En vous remerciant pour m’avoir donné le bon cap,
    Cordialement,
    Alain

  3. Chehu Fred

    Bonjour Dr et bravo pour vos livres.
    Pouvez-vous SVP m’adresser le PDF du livre sur Okinawa en anglais SVP.
    Très cordialement.

  4. Claude G

    Bonjour Monsieur de Lorgeril

    Je viens de terminer la lecture de «Prévenir l’infarctus», un ouvrage éclairant, essentiel même.
    Je suis cependant fort loin de la Méditerranée et je dois adapter au climat de Rimouski !
    J’apprécierais recevoir le PDF de votre article.
    J’ai aussi une question : vous abordez, dans «
    » la question de la revascularisation en mentionnant qu’il faut alors disposer de temps, de combien de temps parle-t-on ? Quelle intensité d’exercice est nécessaire pour favoriser ce processus ?

    Merci beaucoup de votre travail !
    David a vaincu Goliath, ne l’oublions pas!

    Claude G

  5. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Claude G :

    Merci de vos encouragements.

    Dans votre question sur la "revascularisation", vous faites référence je pense à la formation de "réseaux collatéraux substitutifs" et vous me demandez combien de temps il faut ?

    Réponse : tout dépend de l’intensité (et de la rapidité) de l’adaptation de votre mode de vie, donc de la "guérison" de vos systèmes biologiques impliqués : l’endothélium des artères, les plaquettes, les leucocytes, le système hormonal (en particulier le système insulinique, etc) … mais aussi des traitements associés, de l’âge, du sexe, des habitudes alimentaires …

    J’ai vu (sur des coronarographies successives) des systèmes collatéraux efficaces (visibles sur les clichés tardifs) apparaître en quelques semaines … Mieux vaut compter sur quelques mois chez le sujet "moyen"  …

    Bon courage

Commentaires : page 12 sur 12« Plus anciens...«89101112

Les commentaires sont fermés.