TRANSPARENCE, MORALITE, LIENS D’INTERET …

Dans un récent « article-débat » (18 Avril 2013) du journal LE MONDE (que je lis de moins en moins faute de temps pour sélectionner le « bon grain » du reste … Désolé Madame la Nouvelle Rédactrice-en-Chef, c’est pas encore ça …), un certain Yves Charles Zarka écrit que le Docteur Cahuzac (à propos duquel je n’ai rien à dire, vu la transparence des faits) a (je cite) : « brisé un tabou de la classe politique » ! Car il a avoué …

En politique, selon notre auteur, quand on avoue on est un traitre !

Selon cet auteur (Zarka) et nos politiques [je ne pense pas, et j'espère ne pas me tromper, qu'ils soient tous "pourris" !], sa traitrise c’est « moins la faute ou la fraude que l’aveu » ...

C’est une idée intéressante qui renvoie à notre problématique médicale actuelle à propos des médicaments et des fraudes (supposées ou réelles) des industriels et de leurs experts rémunérés pour ça !

De la même façon, je pense que ceux-là aussi sont pris dans les rets de cette loi d’airain : ils n’avoueront rien et jamais !

Seules des circonstances particulières [une ligne téléphonique restée branchée, la vengeance d'un concurrent malheureux ...] peuvent conduire à la transparence des personnes (qui es-tu vraiment ?) et des faits (qu’as-tu fait vraiment?)

Mais, pour nous médecins et/ou chercheurs, est-ce là le cœur du problème ?

Dans tous les cas de figure, certes, la transparence (des liens d’intérêt en particulier mais pas seulement) est une nécessité pour ceux qui prétendent « représenter » l’intérêt général, donc pour les élus, sinon prière de s’abstenir !

Mais dans les sciences médicales, la principale transparence requise ne concerne pas les personnes mais les travaux et les données scientifiques eux-mêmes, y compris la façon dont ils sont produits.

Je me fous (en toute franchise) des liens d’intérêt du Professeur x ou y, mais s’il prétend quelque chose (quoique ce soit), ce doit être motivé sur une base scientifique vérifiable, c’est-à-dire accessible et éventuellement (on peut faire quelques réserves quand il y a un secret industriel à protéger) publique !

On ne peut croire personne sur parole (la moralisation est une lubie !) ; mais on doit pouvoir vérifier la réalité des allégations !

Facile tout ça en principe !

Pourquoi est-ce si long à obtenir ?

Réponse possible : parce que la majorité des allégations seraient des mensonges ?

Facile à vérifier, ouvrons les placards !

Hélas, à chaque fois qu’on a ouvert un placard, on y a trouvé un cadavre !

J’en ai donné des exemple dans mes livres.

Ce sera dur de faire passer la … Justice par ce chemin.

Car ils n’avoueront jamais ! Une Loi d’airain !

79 réflexions au sujet de « TRANSPARENCE, MORALITE, LIENS D’INTERET … »

  1. mamieode

    J’ai visité votre blog aujourd’hui, j’ai lu un de vos livres que mon acupuncteur m’avait prêté et d’ailleurs, c’est lui qui m’a fait arrêter les statines…du fait de mes douleurs musculaires.
    Alors ma question est : les douleurs types « fibromyalgiques » peuvent-elles s’arranger avec le temps si on ne prend plus de statines et environ dans quels délais ???
    Merci pour votre réponse.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : mamieode

      Les douleurs provoquées par les statines peuvent disparaître assez rapidement quand elles sont dues aux seules statines.
      Mais avec l’âge, nous avons tous tendance à « récolter » quelques douleurs chroniques de causes variées, et dans ces cas, les statines aggravent les douleurs plutôt qu’elles ne les provoquent … Il en restera alors quelque chose à l’arrêt du poison …
      Il n’en reste pas moins que ces douleurs chroniques (type fibromyalgies) sont visibles par les médecins de plus en plus tôt, et sont de plus en plus difficiles à supporter …
      Phénomène de société ou apparition de facteurs algiques nouveaux ?
      Réponse : un peu des deux probablement !
      Que faire ?
      Certains prétendent qu’en arrêtant de consommer certains aliments, ils se sont sentis beaucoup mieux ; et de nouvelles entités pathologiques ont été décrites, comme par exemple « l’hypersensibilité au blé« . Ou bien des formes d’allergie au gluten (protéines du blé) ou à la caséine (protéine du lait). Mon opinion est que si on a vraiment mal, ça vaut la peine d’essayer un régime TOTALEMENT dépourvu de protéines de blé (seigle et avoine aussi) et de lait !
      Si ça marche, réintroduire progressivement certaines de ces protéines pour identifier celle(s) qui est (sont) vraiment allergisantes !
      N’en parler qu’à un médecin « ouvert », les autres riront, ça n’est pas enseigner à la Faculté !
      Hélas !

      1. mamieode
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        merci pour la réponse, j’en parlerai à mon acupuncteur…j’ai effectivement diminué lait, yaourts et j’essaie la chrononutrition pour mieux répartir les différents lipides…mais après plus de six mois sans statines mon cholestérol est remonté évidemment mais comme vous dites « il n’est pas dangereux » alors je ne m’affole pas.
        merci aussi pour toutes les recherches qui sont faites et votre conscience professionnelle…à notre service.

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : mamieode

          Je ne suis pas sûr que votre acupuncteur soit la bonne personne pour tenter un régime qui soit à la fois méditerranéen (priorité des priorités !) et dépourvu de blé et laitages …
          faudrait vous adresser à un nutritionniste sans œillère; ça existe ! A moins que votre généraliste soit exceptionnel !
          Ceci n’est pas une consultation !

        2. Pollux
          En réponse à : mamieode

          A mamieode.

          Bonjour,
          Je ne suis pas médecin et ne peux donc vous donner aucun conseil médical. Par contre comme j’ai été sous statines pendant plus de 20 ans et ai « expérimenté » une bonne partie de leurs effets négatifs décrits notamment dans les livres du dr de Lorgeril et notamment des douleurs musculaires et probablement ligamenteuses (j’ai encore de temps en temps quelques « réminiscences »), j’ai pu quasi les supprimer (alors que j’étais encore sous statines) grâce à une prise concommittante de Coenzyme Q10, prise que je continue encore aujourd’hui, c’est-à-dire environ un an après arrêt de la statine.

          1. mamieode
            En réponse à : Pollux

            à pollux….merci pour l’information.
            au Dr De Lorgenil…une question : lorsque des personnes vous disent que leurs artères sont bouchées à cause du Cholestérol comment peut-on les aider ???
            J’ai lu quelques rubriques « arthérosclorose » etc…et en discutant avec les personnes qui sont également des « amis (e) » on se rend compte à quel point ils ou elles sont conditionnés (e) par leur médecin traitant ou autre !!!

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Laurent de Picardie

      S’il-vous-plaît, ne vous laissez pas abuser, ce n’est pas la Société Française de Cardiologie (SFC)qui s’exprime là, c’est une association de consommateurs « senioractu » qui publie d’ailleurs des chiffres totalement aberrants, tout en disant que « les auteurs des deux livres ont des compétences limitées …« , et qui sans doute via un quelconque secrétariat a obtenu l’aval de la SFC pour que son nom soit cité … il est probable que senioractu bénéficie de quelques générosités « maquillées » …
      Plutôt que cette minable propagande, les auteurs de cette ténébreuse bafouille, déjà publiée à grands frais [payée par qui ?] dans les médias nationaux feraient bien de se poser quelques questions …
      Leur reste t-il quelques neurones à ces malheureux après tant d’années sous statines ? Misère !

      1. Laurent de Picardie
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        C’est juste mais les propos de la SFC sont presque intégralement reproduits et en voici la source : http://www.sfcardio.fr/activites/informations/communiques-de-la-sfc/cholesterol-attention-danger

        Et ici un PDF qui va « plus loin » : http://www.sfcardio.fr/activites/informations/communiques-de-la-sfc/cholesterol-attention-danger/attachment_download/pdfversion

        Les chiffres sont ceux donnés par la SFC. Là où vous dites que seuls 50% sont rescapés de l’infarctus, ils annoncent eux 87% de rescapés …

        Je ne me laisse pas abuser, j’observe ;)
        Merci de votre aide !

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Laurent de Picardie

          Ne vous laissez pas abuser !
          Il y a quelqu’un qui tire les ficelles de la SFC ET des associations de patients …
          Quand aux chiffres donnés à propos des survivants, ils sont probablement justes : dans les 87% ils comptent les patients qui sont arrivés jusqu’à l’hôpital et qui en sont sortis vivants après 2 ou 3 jours ou 2 ou 3 semaines …
          Les chiffres que je donne sont ceux publiés aux USA (très bonnes statistiques là-bas contrairement à chez nous …) et qui incluent tous les patients qui ont présenté un syndrome thoracique aigu y compris ceux qui sont morts avant d’être hospitalisés (ça fait du monde …), et même ceux qui sont morts « sans témoin » et que l’OMS classent dans les infarctus ou les syndromes coronariens ; à juste raison à mon avis [ne perdez pas votre temps à questionner ceux qui chez nous remplissent les certificats de décès, ce sont des nuances qui ...] car cela signifie dans 95% des cas qu’ils n’ont pas eu le temps de donner l’alerte, et donc qu’ils sont décédés d’une fibrillation ventriculaire, et donc d’un infarctus du myocarde.
          Beaucoup de cardiologues français ignorent le commencement du début de ces nuances, j’ai vérifié … On peut donc leur faire croire n’importe quoi par ailleurs !
          Pour ceux que ce vocabulaire pourrait déconcerter, je recommande la lecture de notre dernier livre « Prévenir l’infarctus » ; ça pourrait aider !

          1. Inoxydable
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Cher docteur De lorgeril. Juste une petite remarque personnelle concernant les Certificats de décès remplis par les Médecins légiste en France : Pour avoir assisté à environ une soixantaine d’autopsies dans mon ancienne profession, j’ai toujours été étonné que sur le certificat de décès (couleur bleue) remis par le Médecin pour la famille et l’administration, il était toujours marqué « mort par arrêt du coeur » Suivi de consécutif à « blessures par balles, couteau ou autres objets ou coups portés », même les morts suspectes dans un prempier temps -victime seule, blessée à la suite d’une chute, imprégnée d’alcool etc.;. – était morte par arrêt du coeur!!! Alors, je me demande comment sont comptabilisé ces décés dans les statistiques de décès par cardiopathies???
            Je sais que la mort ést un manque de « savoir vivre » comme disait feu Pierre Dac, décédé lui-même lors d’une crise cardiaque si ma mémoire est bonne, mais en ce qui concerne les « nuances » mentionnées sur les Certificats de Cécès courants je pense que vous avez presque répondu à ma question.

          2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
            En réponse à : Inoxydable

            La majorité des certificats de décès en France sont remplis en France par les généralistes qui « constatent » les décès !
            Très peu d’autopsies chez nous, contrairement aux scandinaves et aux anglo-saxons.

          3. Jean Philippe de Coach Poids Santé
            En réponse à : Michel de Lorgeril

            Cher confrère

            Je partage bien des remarques de vos articles. je crois que l’on peut s’interroger sur la pertinence des statistiques que l’on nous sert pour argumenter des pratiques.

            - Les décès par grippe (primaire ou secondaire ?)
            - Les accidents de la vaccination (celui qui pique qui déclare !)
            - Les effets indésirables des médicaments (la valse des génériques nous aide pas !)
            - Les causes de décès. (jour de garde, patient inconnu, seules les morts
            violentes sont justes)
            - etc

            En effet, nous savons tous comment ces documents sont remplis , les conditions et la justesse de leur contenu.

            Un situation bien pratique.
            au plaisir de vous lire

  2. peggy

    cher Monsieur,

    je vous remercie pour avoir le courage d’informer les pauvres victimes que nous sommes du corps medical et de big pharma!!
    j’habite dans le pays de Novartis alors je suis en premiere ligne! Mon cas est aussi triste et injuste que le cas de 25 millions de personnes qui prennent des statines.
    En 1998 apres une suspicion de AIT à 45 ans et avec un cholesterol total de 6.50 j’ai commencée a prendre 20mg. de zocor tous les jours de ma vie!. Aucun medecin n’a parlé d’arreter de fumer, de manger méditerranéen ou quelconque mesure . Travaillant moi meme dans le milieu hospitalier, je toujours fait confiance aveugle au corps medicale! quelle naïveté! J’ai change mon mode de vie et arreter de fumer par ma propre initiative et information.

    En septembre 2011 j’ai eu un Syndrome coronaire aigu malgre la pilule miracle zocor , avec un taux de cholesterol normal, et soi disant une action anti-inflammatoire,etc.. mais les causes amon avis c’est stress +++ malgré une coronaire stenosé à 60%.
    La prise en charge a été excellente dans l’hôpital universitaire de Berne, dans le service de rehabilitation cardiaque pendant 3 mois en ambulatoire à un rythme de 4 jours par semaine, ou nous fiassions bcp de sport, apprenons à manger méditerranéen, avec psychologues,etc…. mais aucun de ces grands professeurs qui m’ont soignés n’ont parlé de statines, au contraire on m’a augmenté la dose à 40 mg par jour !!.

    Ce la dose qu’a déclanche des graves myalgies. Par miracle j’ai trouvé le site du Dr. Michel de Lorgeril, jai lu ses livres et en accord avec mon cardiologue( un miracle un cardiologue dans mon pays qui est d’accord avec vous!) j’ai arretée les statines. Aujourd’hui j’ai récupérée et j’ai repris l’activité physique quotidienne!!
    Un grand merci de tout mon COEUR!!

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Johanne

      Une évidence épidémiologique ancienne et « archi-connue » : avoir un cholestérol bas augmente le risque de cancers !
      Votre article apporte un embryon d’explication biologique …
      Seuls les imb… et les ment… peuvent faire semblant de l’ignorer !
      Faut-il que la désinformation marche à plein régime pour oublier ça !
      Bon vent, matelot !

      1. Inoxydable
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Voici un petit paragraphe extrait du communiqué de presse du CNRS/INSERM en date du 15/05/13 relatif à l’article ci-dessus evoqué et qui concerne plus parituculièrement les statines :
        « Le blocage en amont de la voie de biosynthèse du cholestérol par des inhibiteurs tels que les
        statines aurait dû conduire à une protection contre la survenue de cancer voire à une
        efficacité anticancéreuse, ce qui n’a pas été confirmé par des études cliniques impliquant de
        très larges cohortes de patients. Ceci suggère une complexité plus importante de son
        métabolisme »
        Ce qui confirme une fois de plus l’inutilité des statines et la complexité de l’impact du cholestérol dans notre organisme nonobstant le paragraphe précédent qui tente de culpabilser les cholestérol dans les maladies cardiovasculaires…..
        Sincères salutations.

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Inoxydable

          Puis-je me permettre de conseiller la lecture (ou la relecture) de nos chapitres (notamment dans la dernière version de « Cholestérol, mensonges et propagande« ) sur la façon dont les « conventionnels » de façon répétée ont essayé de nous faire « avaler » les miracles des statines ?

  3. colere/sterol

    Juste quelques considérations prouvant l’opacité et l’aveuglement du systeme…
    J’ai parcouru hier les liens ou rubriques alignées en ordre alphabétique sur le site du ministere de la santé…DOSSIERS DE LA SANTE …….Rien à STATINES…..Rien à CHOLESTEROL …..mais des réponses à PIERCING ; PUNAISES DE LIT ; POUX…….entre autres ! ETONNANT NON comme disait Desproges !

    Vous dites que le lien entre statines et risque de diabete n’est ignoré de personne ; j’en ai parlé à ma cardio qui m’a sechement répondu ; agacée ; qu’elle n’avait pas fait d’études la dessus…?

    En ce qui concerne l’éventuel recours à un homéopathe ; un de ceux là m’a répondu que sur l’arret des statines ; il ne me suivrait pas….?

    Grande Question…. Pourquoi sont ce les cardiaques qui s’informent sur les polémiques qui les concernent et pas les généralistes et cardiologues qui se devraient ne serait ce que par pure conscience professionnelle de s’informer sur celles ci ; si encore ils tenaient compte de l’avis de leurs patients qui eux s’informent ; rien de celà… mais à cent euros l’electro ou le doppler ou à Vingt trois euros le renouvellement d’ordonnance ! pourquoi se casser la tête…. la sécu en déficit leur allouant même une prime allant jusqu’à 9000 euros par an ? ? ? s’ils travaillent bien …..?

    Le livre d’EVEN est passé ; les votres aussi ….et puis ?

    Qu’en pensez vous ? ( j’ai changé de pseudo pour des raisons que vous saurez deviner mais vous me reconnaitrez)

    cordialement

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : colere/sterol

      Notre système de santé est « malade », c’est clair ; et j’en suis désolé !
      Une certitude : il ne se réformera pas de lui-même !
      Une deuxième certitude : ce mal n’est pas que français ; il y a même pire ailleurs !

      Toutes vos observations sont intelligentes et je vous remercie de nous les faire partager ; ça nous aide tous !
      Maintenant, je vous propose de pratiquer une légère translation : sommes-nous capables de modifier le cours de l’histoire du climat de la planète ?
      Et ici les risques, et la mise en cause des générations futures, sont bien pires …

      Bref, la maladie des systèmes de santé participe d’une incapacité générale à collectivement changer le cours des choses !

      Nous sommes à l’aube de grands malheurs, de grands incendies ; et comme le colibri de Pierre Rahbi, la seule chose que nous puissions faire c’est transporter notre goutte …
      A moins que vous ayez une autre idée ?

      1. colere/sterol
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Merci pour votre réponse ; pourriez vous supprimer mon adresse mail s’il vous plait qui se trouve par erreur à la fin des commentaires.
        Je ne comprends pas bien d’ailleurs le systeme d’envoi des commentaires
        Désolé
        Merci cordialement

  4. colere/sterol

    Effectivement elle n’apparait que sur mon ordi même en sortant des favoris pour rechercher votre site ; pas d’explication mais excusez moi !

    Heureux de vous avoir convaincu ; mais sans rechercher le pire et selon vous; existe t il des pays ou les considérations morales passent avant l’interet financier ?

    car tout est là et c’est bien pour ces raisons que vous n’avancez hélas que tres peu dans votre combat qui représente un serieux frein aux ambitions financières de tout un monde qui se soucie peu de la crise, sans considération aucune sur les conséquences liées à son aveuglement .

    bien à vous

    cordialement

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : colere/sterol

      Changer les systèmes de santé (il y a pire que chez nous …), ce serait un peu comme « décider d’agir pour ne pas (trop) modifier le climat » …
      cela semble impossible … pour toutes les raisons que vous connaissez, mais une surtout : les forces de la réaction et du statu quo sont plus fortes que les forces du changement !
      Pourtant, pendant ce temps, les plaques tectoniques (c’est une image intéressante, réfléchissez-y) qui sur le long terme régulent l’évolution des sociétés continuent de bouger, jusqu’au moment où … patatras … un mouvement plus brusque survient, ça n’est qu’un tremblement de terre, mais après lui tout n’est plus comme avant !
      1789 en France, par exemple ! Ou d’une autre façon 1940 !
      Suffit d’attendre !
      Pendant ce temps, nous les colibris …

      1. colere/sterol
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Puisque vous citez 1789 ; Robespierre pronait la terreur sans laquelle la vertu est impuissante et la vertu sans laquelle la terreur est funeste ; je ne suis pas certain déja que notre époque soit plus vertueuse…et qu’à ce point de confusion totale des valeurs ou nous sommes aujourd’hui ; de tels évenements soient souhaitables….je n’ose imaginer ce qu’il en résulterait !

        Quant à y échapper ; seuls les colibris aux ailes dorées , argentés , en auront peut être le pouvoir…….
        les autres oiseaux beaucoup plus nombreux dont je suis resteront dans le filet !

        Bien à vous capitaine pour votre intelligence de rebelle clairvoyant.

  5. Babeth

    Bonsoir, docteur j’ai du cholestérol, je ne prends plus de statines depuis que j’ai lu vos livres par contre j’ai un ami qui m’a conseillé de prendre du fenofibrate quand pensez vous. Je vous remercie par avance.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Babeth

      Le fénofibrate a de nombreux effets secondaires toxiques ; et aucune étude n’a jamais montré qu’il avait un quelconque effet protecteur de notre santé ; malgré une diminution significative du cholestérol et des triglycérides …
      Bon exemple démonstratif de la fausseté de la théorie du cholestérol …
      Faut-il vous l’envelopper ? Paquet cadeau pour votre ami ?

      1. Babeth
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Merci docteur pour votre analyse, mon médecin me dit que je prenais des risques en ne prenant pas de médicaments , j’ai 57 ans et en bonne santé. Sauf le cholestérol qu’on m’a trouvé depuis mes 37 ans. Je vous remercie pour vos livres que j’ai acheté, et qui m’ont sauvé la vie car je ne pouvais plus faire de marche, ou même passer l’aspirateur. Je suits le régime méditerranéen , que puis je prendre d’autre pour faire baisser mon cholestérol . Longue vie a vous comme on dit chez moi en Afrique ou bon vent comme on dit aussi chez moi en Bretagne .

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : Babeth

          Suivez nos conseils de mode de vie et oubliez votre cholestérol, ça fera un souci (inutile) en moins, et enfin priez le Bon Dieu qu’il vous protège !

Commentaires : page 3 sur 3«123

Les commentaires sont fermés.