Rupture des stocks du vaccin antitétanique [délires vaccinologiques : saison 9]

 

Si vous aviez encore des doutes, maintenant vous le savez sans équivoque : la politique de santé dans notre beau pays démocratique est décidée aux plus hauts niveaux de l’industrie pharmaceutique (mondialisée). Car le business des produits de santé n’a pas de frontière…

Autrement dit, ceux qui parlent dans le poste ne sont que des marionnettes.

Nous venons d’apprendre en effet (ci-dessous via le site du Vidal), nous médecins de terrain, que désormais le vaccin antitétanique ne serait plus disponible pour faire consciencieusement notre travail au service de la population.

Quand on se blesse un peu sévèrement (plaies multiples, pénétrantes, sales, points de suture, bla bla, pas de détails…), le médecin a l’habitude (pour empêcher le tétanos) d’injecter des immunoglobulines humaines (GAMMATETANOS) et de faire un rappel de vaccination antitétanique. Classique. Je ne discute pas ça.

« Rupture de stock », nous dit-on !

Farce et attrape plutôt ; car il suffiraitt d’en produire ; depuis si longtemps, ils savent le faire, peut-on penser naïvement ! En fait, ils ne veulent plus ; mais ne veulent pas le dire…

Pourquoi ?

Il y a donc quelques résidus (des fonds de tiroir) accessibles aux établissements hospitaliers. Pourquoi eux et pas nous ?

Comme indiqué ci-dessus, le Laboratoire Sanofi Pasteur Europe [Europe donc : si vous aviez des doutes concernant l'existence de frontières nationales pour le business des produits de santé...] préconise un programme de mise à jour vaccinal par l’utilisation d’un vaccin trivalent [le fameux DTP en rupture de stock lui-même comme chacun sait...] ou tétravalent…

Ce n’est pas le Ministère ou des scientifiques ou des médecins qui préconisent, c’est le Laboratoire Sanofi Pasteur Europe… C’est comme ça. On ne peut pas faire autrement puisqu’il y a « rupture des stocks ». Madame la Ministre, exécution !

C’est pas très drôle !

Certes, avec une grande prudence et pour « se couvrir », le Laboratoire Sanofi Pasteur Europe fait référence aux recommandations d’un Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) qui s’inspire lui-même (vous jouez aux dominos ?) d’un Comité Technique des Vaccinations (CTV). On note que les membres de ce CTV semblent avoir soit une expertise scientifique « limitée » [une madame Dominique Abiteboul  par exemple avoue un total magistral de 7 médiocres articles (scientifiques ?) enregistrés dans la base internationale PubMed...] soit des liens avoués avec l’industrie [une madame Brigitte Autran reconnait avoir été "aidée" par les laboratoires JANSSEN-CILAG, BMS, Biovision  et MSD et avoir participé à de essais cliniques de SANOFI-PASTEUR...] ce qui en langage clair signifie « conflits d’intérêt » et donc abstention de principe à toute participation à des Comités de Santé Publique. En principe… Car dans ce petit monde, on fait beaucoup d’exceptions : moi, je ne suis pas « influençable » ; on connait cette musique !

Tout cela évidemment ne représente que ce l’on veut bien nous montrer…

Mais nous en déduisons illico : 1) le CTV est un comité « technique » et pas « scientifique » ; ça change tout  surtout quand on examine le CV des experts ; 2) l’expertise scientifique et médicale du CTV semble faible : 3) certains des membres du CTV ne sont pas libres, et indépendants de l’industrie des vaccins…

Vous parliez de « moralisation » de la vie publique ?

Qu’attend donc le palmipède national pour se « déchainer » ?

Allons un peu plus loin dans la lecture de ce subtile communiqué.

C’est là : https://eurekasante.vidal.fr/actualites/21801-vaccin-tetanique-pasteur-uniquement-disponible-a-l-hopital.html

Pour les paresseux, je fais une autre capture (ci-dessous) :

On note donc :

1) l’encouragement à vacciner contre la polio, la diphtérie et même la coqueluche en cas de plaies tétanigènes… sans qu’on puisse comprendre ce que la coqueluche et les autres viennent faire là… C’est comme ça, la Santé Publique vu par SANOFI c’est se protéger du tétanos grâce au vaccin contre la coqueluche. Pas de commentaire supplémentaire.

2) que les tétravalents (par exemple le REPEVAX de SANOFI PASTEUR) font l’objet de tensions. Pourquoi ? Est-ce l’annonce  d’une prochaine rupture de stock ?

Plus de monovalent antitétanique, plus de trivalent DTP et bientôt plus de tétravalent. Place nette à l’hexavalent ?

Examinons maintenant si ces belles histoires à dormir debout n’auraient pas d’autres explications ; commerciales par exemple ?

Voyons  ce REPEVAX de SANOFI.

Il y a vraiment beaucoup de choses (utiles ?)  dans une seule seringue, y compris de l’aluminium (mais en quantité inconnue sur la base de l’information du VIDAL) alors que le docteur veut seulement protéger son patient du tétanos…

Outre l’aluminium, on injecte donc beaucoup de choses bizarres qui n’ont aucune chance, dans la vraie vie naturelle de nos petits enfants (et autres familiers) d’être apportées toutes ensemble et par effraction transcutanée…

Et quatre protéines du bacille de la coqueluche injectées en intramusculaire alors que si nous étions exposés, ce serait par voie aérienne et non par injection !

Trois virus polio (certes « inactivés ») ensemble dans la même seringue ? Alors que si (par hasard) nous étions exposés à un virus polio vivant et sauvage, ce serait à un seul et par voie digestive et non par injection !

En plus, il semblerait que ce vaccin soit contrindiqué chez les moins de 3 ans ?

Pourquoi ? Toxique à 3 ans ? Pas toxique à 4 ans ? Et pour un sujet fragile (quel que soit la raison) pas toxique à 15 ou 25 ans ?

Ne serait-il pas plus prudent de se limiter au seul vaccin antitétanique lui-même qui, seul, semble utile (indispensable ?) chez cette personne blessée ?

Qui peut en décider (en son âme et conscience) si ce n’est le médecin traitant sur site ?

Même dose pour un enfant de 3 ans (autour de 13 à 15 kilos) et un adulte de 70, 80, 90 ou 100 kilos ?

Par voie intramusculaire mais pas dans la fesse ?

Bizarre tout ça ! Qu’est-ce qui n’est pas dit ?

Finalement, combien ça nous coûte ?

En ce mois de Juillet 2017, près de 30€ l’injection !

Combien coutait donc le vaccin antitétanique monovalent simple et classique ? C’est là !

Moins de 2€ !

Donc, 15 fois moins dispendieux !

Une telle différence s’expliquerait-elle par un exceptionnel service médical ?

Selon la Haute Autorité de Santé (je ne rentre pas dans les détails), ce merveilleux vaccin n’est qu’un « complément de gamme » sans aucune amélioration du service rendu (ci-dessous) :

Je traduis en langage clair : ce tétravalent est un produit exclusivement commercial maquillé en produit de santé pour être vendu (avec la complicité supposée de l’administration) 15 fois plus cher que le vaccin dont j’ai besoin pour ce patient spécifique.

C’est remboursé diront certains naïfs ! Dans ce cas, il s’agirait d’un détournement de fonds publics…

Restons calmes et objectifs : on pourrait bien sûr discuter allègrement et courtoisement de nombreux aspects de cette problématique.

Les vaccinalistes maximalistes pourraient, par exemple, se féliciter que nos patients (y compris les adultes) se blessent assez gravement pour avoir ainsi l’opportunité de leur administrer des rappels massifs de vaccins que d’autres (peut-être plus raisonnables et moins mercantiles) pourraient considérer inutiles, voire dangereux…

Pour aujourd’hui toutefois, mon principal message est autre.

Si j’ai pris cet exemple du tétanos (sans discuter l’efficacité ou l’utilité de ce vaccin…), c’est pour montrer que l’industrie a désormais la main sur la politique de santé publique !

C’est l’industriel qui décide de ce qui est disponible et donc faisable, indépendamment de toute considération médicale ou scientifique ; et même règlementaire !

Les marionnettes qui s’agitent à l’Assemblée Nationale, dans les Ministères et autres agences dites sanitaires exécutent ce que préconisent les industriels qui eux répondent aux préoccupations de leurs actionnaires.

Il est urgent de « couper le cordon ombilical » qui relie (nourrit) les administrations sanitaires au monde industriel et financier !

Quant aux marionnettes, Monsieur le Président, il est urgent de s’en défaire ; elles vont être (elles sont déjà) un grave préjudice pour votre politique de moralisation.

Qu’on se le dise !

 

 

 

 

 

 

 

97 réflexions au sujet de « Rupture des stocks du vaccin antitétanique [délires vaccinologiques : saison 9] »

  1. Corentin

    Une petite expérience personnelle.

    J’ai 48 ans et, il y a quelques années maintenant, pour avoir ma nomination sur le poste que j’occupais jusque-là depuis plusieurs années en tant que non-titulaire dans l’Ecole de Musique Municipale où j’enseignais, et enseigne toujours, j’ai dû passer devant un médecin.

    Petite discussion sur ma santé, mes traitements etc. (très courte vu que je n’ai rien et aucun traitement pour quoi que ce soit), une pesée et une vague auscultation de cinq minutes au plus avec une prise de la tension. Tout va bien.

    Je me rassois à son bureau et il me demande mon carnet de santé. Heu, je sors mon vieux carnet que j’ai depuis tout petit et qui a tous les renseignements me concernant. Il tourne les pages, ne regarde rien et stoppe à la page des vaccins. Évidemment.

    J’essaie de discuter de choses et d’autres, de tâter le terrain pour voir à qui j’ai à faire et si ce grand médecin est ouvert. Mais je vois le monsieur tout à fait intransigeant, calé dans son fauteuil et ses certitudes qui m’assène divers propos et je ne devais pas discuter. Monsieur n’admettait pas. Bien sûr, qui suis-je face à ce grand monsieur? Bref, discussion impossible.

    Il me dit: « vous n’êtes pas à jour de vos vaccins, il faut régulariser ». Pas à jour? mdr. Naturellement, je ne veux pas de vaccins. Et il rajoute que comme je suis en contact avec des enfants je devrais faire aussi la coqueluche. La bonne blague.

    1. les enfants que j’ai en cours ont 6 ans minimum et 2. je n’ai jamais été vacciné pour la coqueluche depuis ma naissance et je n’en veux pas maintenant évidement.

    Et ce grand médecin m’écrit sur le carnet le nom du vaccin que je devrais faire (je ne me rappelle plus quel nom il a écrit)…

    Je ne lui ai rien dit pour ne pas le braquer et qu’il y ait un problème pour ma titularisation mais je n’en pensais pas moins et me disais intérieurement qu’il était hors de question de faire la coqueluche. Mais je devrais faire le reste… :’(

    Ayant dans mes élèves une adulte qui est médecin en hôpital sur Paris, je lui ai demandé de me trouver un vaccin ne contenant pas la coqueluche et de me faire l’injection. On a trouvé le Revaxis qui est juste dTP. Pour l’injection, je lui ai demandé de faire une demi-dose (je ne pouvais pas lui demander de faire un faux) sans le préciser bien sûr sur le carnet.

    Voilà. J’ai dû faire ce satané rappel mais j’ai « triché »… Je ne sais pas si cela change beaucoup de choses (la demi-dose) mais c’est toujours ça de pris et je pense que c’est un moindre mal… Et j’ai été nommé sur le poste recherché. Ouf.

    Maintenant, ils me foutent la paix sur le sujet.

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Corentin

      Son histoire sur la vaccination des adultes contre la coqueluche s’explique par ce que certains appellent « la stratégie du cocooning » visant à protéger des coqueluches graves le nourrisson … Vous trouverez ça sur Internet pour vous amuser !

      Répondre
      1. Corentin
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Oui, j’ai entendu parler de cela, je regarderai ça plus précisément.

        Mais j’avais compris, corrigez-moi si je me trompe, que c’était pour les gens s’occupant de nourrissons ou très jeunes enfants (moins de 3/4 ans, je crois), par exemple les gens travaillant dans les services de petite enfance etc., les personnes attendant un enfant, et leur famille… Ce qui n’est pas mon cas.

        Je suis actuellement célibataire, sans enfant, ni maintenant ni bientôt, je ne vois en cours que des enfants à partir de 6 ans. Donc normalement, rien qui justifie un vaccin coqueluche. Enfin, tant que les obligations vaccinales ne changent pas… :(

        Et le médecin savait cela puisqu’il m’a demandé tout ça lors de l’entretien. Le gars a fait du zèle pour les vaccins…

        Répondre
  2. Barahj

    « La personne qui devra assumer les conséquences de l’accident de vaccination (ou même de non-vaccination) c’est elle-même et son éventuel conjoint.
    C’est ELLE qui est décisionnaire pour ses enfants, et cette capacité n’est pas subordonnée à ses connaissances sur la vaccination. Il me semble que c’est un droit inaliénable. »

    Supposons que vous vous trompiez, en général ou sur telle ou elle vaccination.
    Scientifiquement c’est possible.

    Imaginons un scenario voisin :

    Un cas de pneumonie bactérienne, parents ne croyant qu’aux medecines naturelles.
    Ou d »hémorragie aiguë après son contrôle chirurgical avec un taux d’hémoglobine dans les chaussettes
    « La personne qui devra assumer les conséquences de l’accident d’antibiothérapie / Transfusion (ou même de non-antibiothérapie / non transfusion) c’est elle-même et son éventuel conjoint.

    C’est ELLE qui est décisionnaire pour ses enfants, et cette capacité n’est pas subordonnée à ses connaissances sur les infections. Il me semble que c’est un droit inaliénable. »

    La personne qui « assume » je ne sais pas; Ce peut être facile (avant) de dire « j’assume ».
    La personne qui subit c’est un enfant sans aucun pouvoir.

    Dans des cas aussi caricaturaux, la Société il me semble doit protéger l’enfant qui n’est pas propriété de ses parents. (Cf plus bas )

    POur la question de la vaccination il faut pouvoir être sacrément sûr de ce que l’on prône. Les conséquences si on se trompe peuvent être lourdes. Je doute que l’on puisse dire de tous les vaccins qu’ils sont inutiles ou que le apport bénéfice risque est défavorable.

    Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,
    Parlez-nous des Enfants.
    Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants.
    Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
    Ils viennent à travers vous mais non de vous.
    Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

    Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
    Car ils ont leurs propres pensées.
    Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
    Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,
    pas même dans vos rêves.
    Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux,
    mais ne tentez pas de les faire comme vous.
    Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.

    Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
    L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance
    pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
    Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie;
    Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable.

    (extrait du recueil Le Prophète)
    Khalil Gibran

    Répondre
    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Barahj

      Merci
      Très bien
      Magnifique !
      Mais un peu « hors sujet » à propos des vaccins à mon avis, car si je peux accepter de déléguer l’avenir de mes enfants à un « autrui », j’y mets la condition que cet « autrui » soit raisonnable, libre et indépendant !
      Faute de quoi, je prends mes responsabilités parentales !

      Répondre
    2. Emilio
      En réponse à : Barahj

      @Barahj: Êtes-vous sûr que lorsqu’un parent offre un scooter à un enfant de 14 ans, il ne va pas se tuer voir tuer un passant ? Non !

      Etes-vous sûr que lorsque vous allez au ski, vous n’allez pas subir une avalanche, tuer un autre skieur, ou avoir un accident de voiture sur le retour ?

      Etc … inutile que j’insiste.

      Le risque de mort est corrélé à notre activité quotidienne. Le risque zéro n’existe pas. Mais pour vendre n’importe quel produit ou pour faire passer les mesures liberticides, on veut vous faire croire que le risque est INTÉGRALEMENT maîtrisable.

      Il n’est pas interdit d’offrir un scooter à un enfant, d’aller au ski, de traverser une route, de bouffer n’importe quoi… etc. Il n’est même pas interdit de construire des centrales nucléaires partout sur le territoire !

      Alors pourquoi on interdirait à une famille, qu’elle croit ou pas à LA vaccination, de décider qu’elle en a rien à foutre de se protéger contre le tétanos, le cancer du col de l’utérus ou la grippe ???

      Réponse: parce que la propagande a inventé un concept génial : la vaccination est « solidaire ».

      L’obligation vaccinale n’a aucune rationalité. La dynamique de l’obligation vaccinale est avant tout psychologique.

      Que l’on soit ou pas pour la vaccination est un point de vue. Accepter l’obligation vaccinale (ou accepter que la vaccination soit interdite) revient à s’interdire la possibilité de changer d’avis.

      Répondre
  3. Barahj

    GHERARDI DANIEL:
    « Le vaccin contre le tétanos ne sert à rien.
    Si vous attrapez la maladie vous ne serez pas immunisé pour autant. Comment alors pouvez vous l être par un vaccin. »
    ********************************************
    DESOLE mais la preuve de l’immunisation existe : production d’anticorps. Peut être voulez-vous dire protéger ? De plus si vous l’attrapez vous avez quelque risque de ne plus avoir jamais besoin d’en être protégé …

    La toxine agit en très petite quantité au contact des cellules nerveuses et c’est un poison furtif qui échappe à la surveillance des AWACs de l’immunité. Effectivement pas de production significative d’anticorps antitoxine.

    La vaccination induit des quantités importantes d’anticorps d’antitoxine dont une faible quantité a contact des tissus suffit à protéger (preuve formelle néanmoins non disponibles, ona des arguments epidemilogiques discutables et discutés….

    ********************************************

    Ce vaccin est une véritable escroquerie.
    La bacille du tétanos meurt en présence d oxygène.
    Hors il y a de l oxygène dans le sang. Le virus va se diffuser par les fibres nerveuses. Il ne rencontrera jamais les anticorps qui eux circulent dans le sang.

    ********************************************

    Or donc ….les anticorps ne sont pas que « dans le sang » ils viennent dans les tissus au contact des cellules ….
    C’est pour ça que certains dits « auto-anticorps » provoquent des maladies auto-immunes par exemple. La toxine peut donc rencontrer des immunoglobulines (anticorps) dans les tissus en périphérie ou plus haut au niveau des terminaisons nerveuses ou des synapses. Ce n’est pas le « virus » ( une bactérie ) qui diffuse , d’ailleurs, mais sa toxine.

    ********************************************

    Si vous vous blessez faites bien saigner la plaie et nettoyez à l eau oxygénée.

    ********************************************

    Ah bon ? vision mécanistochimique simpliste digne des médecins raillés par Molière.
    Pourquoi faire saigner ? le sang exprimé des capillaires nettoie la plaie ?
    Je ne sait pas qui a lancé ce concept très répandu même chez les médecins, hélas mais ça relève de Hoaxbuster.

    L’eau oxygénée , elle, ne peut aller que là où un liquide pénètre. Accessoirement elle est toxique our les tssus animaux , c’est du radical libre à l’état pur .

    Les plaies c’est un peu plus compliqué que ça.

    Prenez l’exemple d’une piqure avec epine végétale ou morsure dans un bloc de cire .

    L’eau oxygénée ou quoi que ce soit que vous appliquez en surface ne va pas atteindre toutes lez zones contaminées. Les tissus animaux c’est encore pire que la cire.
    Pas si simple

    ********************************************
    Ça tuera ce vilain virus.
    Ben non pas forcément.
    POur les raisons vues à l’instant. Et c’est une bactérie.

    Par contre les plaies , le plus important c’est (on pense sur la base plus du raisonnement et de la physiopathologie que des essais ciniques (on ne va pas laisser les plaies sales dans un essai randomisé …) de les laver abondamment idéalement eau et savon (détergent) pour diminuer la « charge bactérienne ou virale » (les défenses peuvent faire avec une petite quantité de microbes) et les débris : les corps étrangers constituent autant de planches ou radeaux permettant aux bactéries de persister meme sous antibiotiques.
    Si pas de savon: sous le robinet d’eau pour un nettoyage mécanique. Les antiseptiques c’est pour punir en faisant mal (tu feras attention la prochaine fois, imbécile! ) , le lavage est surement plus important.

    Evidemment cela ne marche , à soit seul, que pour les plaies franchement ouvertes se laissant laver , pas pour les piqures et morsures , les plaies complexes, anfractueuses ou contuses.

    Pour le Tétanos dans le bouquin de Georget « Vaccinations, les vérités indésirables », franchement l’argumentaire contre est très pauvre. Maintenant il faudrait que je trouve un argumentaire pour …
    Mais le coup de « ce n’est pas immunisant » est un point très faible d’argumentation à mon humble avis .

    Répondre
      1. Julien
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Docteur merci beaucoup de vos réponses. Ça serait vraiment génial si vous pouviez répondre à ça: que pensez-vous de ces articles sur la,toxicité des Omega 3? Le type à l’air de maîtriser son sujet. C’est du baratin pour vous? Merci d’avance!

        http://raypeat.com/articles/articles/fats-functions-malfunctions.shtml

        http://raypeat.com/articles/articles/fats-degeneration3.shtml

        http://raypeat.com/articles/articles/fishoil.shtml

        Répondre
        1. Stéphane
          En réponse à : Julien

          Il y a un livre vantant les miracles de la noix de coco aux éditions Thierry Souccar, notamment de ses acides gras saturés. On trouve de tout chez cet éditeur, et même le contraire des thèses de MdL !

          Répondre
    1. Stéphane
      En réponse à : Barahj

      Y a-t-il des statistiques sur le sujet ? Nombre de vaccinés ayant eu la maladie. Parce qu’avec les autres vaccins, apparemment, au vu des chiffres en tout cas, leur efficacité est nulle.

      Répondre
      1. akira
        En réponse à : Stéphane

        Ah bon ? Efficacite nulle ?
        C’est avec quelles chiffres que vous arrivez a ces conclusions ? Parce que discuter les rapport benefices risques et les intrications entre differents facteurs est une chose.
        Affirmer que l’efficacite est nulle, ca me parait vraiment aventureux.

        Répondre
        1. Stéphane
          En réponse à : akira

          D’une émission de Prévention santé, avec divers intervenants.

          https://www.youtube.com/watch?v=AWVwZPuwgBI

          J’avoue que ces chiffres ont déstabilisé un peu plus la croyance que je pouvais avoir dans les vaccins. Ils rejoignent ceux de Michel Georget. Souvent, c’est même quand on vaccine le plus qu’il y a le plus de cas de la maladie.

          Répondre
          1. Minoque
            En réponse à : Stéphane

            Merci à Déborah pour ce débat riche d’infos qui synthétisent bien questions et réponses sur la vaccination ! Un appel d’air indispensable !
            J’ai particulièrement aimé les interventions de « notre » Dr Ed Broussalian qui résume bien la médecine d’aujourd’hui…
            Écouté aussi le Professeur Gherardi sur France Culture… Édifiant ! Il est plus que nécessaire de ne pas vacciner à tout va … Chercher et trouver les moyens de tester les organismes receveurs…
            Merci Stéphane !

          2. akira
            En réponse à : Stéphane

            C’est sur qu entendre le Dr Broussalian nous expliquer la medecine scientifique, ca tient du surrealisme !! J’entends bien qu’il est necessaire de faire des concessions pour etre plus nombreux a se retrouver pour lutter contre quelque chose. Mais je ne peut tout simplement pas faire equipe avec tout le monde. Chacun ici a ses limites au dela desquelles il lui est difficile de s’associer. Les miennes sont largement depassees ici.

            Ed Broussalian est peut etre « votre » mais certainement pas le mien. Je dois certainement mettre un peu trop d’importance au S de AIMSIB (et peut etre pas assez au B). Cependant, pour moi, le bienveillance n’est pas la credulite.

    2. Francoise
      En réponse à : Barahj

      @ Barahj
      Votre article et que vous développiez à ce point est très intéressant, MERCI !

      @ Bon Dr MdeL
      On vous demande beaucoup, c’est sûr… mais vous nous diriez sur quoi vous êtes en désaccord avec Barahj (voire -même un peu-) pourquoi ?
      SSI un jour, vous avez deux minutes, pour ce faire :-( … ce serait bien utile pour tou.te.s (en tous cas, pour moi, aucun doute que ce s’rait utile…) ?

      Répondre
    3. expert
      En réponse à : Barahj

      Rappel vaccinal!
      - D’après l’OMS : Tetanos
      Angleterre 1963 : 13 morts de tetanos
      France (20 fois plus de vaccinés) :293 morts (20 fois plus)
      (Joët Françoise – Tétanos Le mirage de la vaccination)
      - Finlande ,de 1969 à 1985 :106 cas de Tetanos, 67% de vaccinés
      dont 5 enfants et 4 sur 5 sont vaccinés
      PMID 8335151
      Demonstration du Dr Meric :http://www.alis-france.com/download
      - Etudes demontrant l’efficacité du vaccin :O,aucune

      5 enfants et 4 sur 5 sont vaccinés!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Répondre
Commentaires : page 2 sur 2«12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez également vous abonner sans commenter.