Mensonges et propagande

« Mensonges et propagande » : c’est le titre de mon livre, qui va sortir le 18 Septembre…
Si vous voulez voir la vidéo de présentation, qui a été filmée aujourd’hui rapidement, elle est en ligne, .

68 réflexions au sujet de « Mensonges et propagande »

  1. Coucou_Paris

    Well, je n’ai aucune intention de me passer du plaisir d’un bon Medoc ou Aloxe-Corton. Bon et franchement un vrai régime crétois à Paris quand on bosse, faut pas rêver. D’où les "aides"…vitamine E, oméga 3…peut-être inutiles.

    Mais je vais quand même réduire mes "marqueurs de risque" ne serait-ce que parce-que faire du sport dans ces conditions (poids, TG…je le ressens) cela devient plus difficile !

    Pour moi, la régulation de mon appétit/apports lorsque je suis en période intense sportive est très difficile à gérer et j’aime bien votre remarque sur le fait de casser le "thermomètre". C’est tout à fait cela que je souhaite éviter !!!

    Sinon ce serait bien la première fois que je comprendrais quelque chose du premier coup.

    Merci.

  2. Renaud

    Sans connaitre vos travaux ni même votre nom, j’ai, avec le contrôle de mon médecin traitant, procédé à un changement de régime alimentaire afin, initialement, de retrouver une ligne correcte sur l’impulsion de ma femme vers Noël 2009. En 8 mois, c’est un total de 16kg perdus.
    Ce faisant, et toujours sans vous connaître, sur recommandation d’un ami Allemand, j’ai lu La Grande Supercherie du Cholestérol par Anthony Colpo (en Allemand!)en Juin. Comme l’exemple de Franck Cooper du livre, mais sans l’avoir lu auparavant, et franchement sans aucun effort ni volonté farouche, j’ai appliqué les principes et supprimer les statines (Tahor) en totalité en Juin 2010 et le résultat est un tonus musculaire et une posture droite retrouvés, 1m87 pour 80kg, un sommeil normal sans artifices, une joie de vivre et une appétence tout à fait normale et en plus un dosage cholestérolémique "nominal".

    Je suis sorti de 10 ans de traitement par statines et de leurs effets secondaires.

    Elles ne sont pas du tout neutres. J’ai lu que les effets indésirables les plus fréquemment rapportés avec les statines sont les suivants: myalgie, rash, augmentation des transaminases, hépatite, troubles de l’érection et polynévrite. Je comprends : pertes d’énergie, de libido, nervosité anormale et fatigue continue, douleur aux muscles et articulations, et le paroxysme, avec le stress, crises d’anxiété et de panique. J’ai pris des statines de l’année 2000 à Avril 2010. J’ai vécu tous ces symptômes moi-même, ma femme et mes enfants, en ont été témoins et en ont souffert, jusqu’au point de divorcer il y a 5 ans et d’avorter une tentative de reconstruction cet hiver.

    Il me reste encore un peu d’aspirine, en dose bébé et 1 jour sur 2 (il ne faut pas l’interrompre brutalement après un aussi long traitement, sans risque d’AVC ou cardio-vasculaire). Je mange de tout, à dose modérée, mais sans aucune privation et exploite les bons produits frais au maximum, boit du vin quasi au quotidien mais toujours "avec modération", et ai repris une activité physique quotidienne et que je varie en restant le plus simple possible et accessible à tous financièrement : piscine, gym tonic chez moi, marche normale dés que possible et tout simplement, selon mon emploi du temps chargé de chef d’entreprises innovantes.

    Il semble que je ne sois pas un cas isolé et que, chez nous, le Dr Michel de Lorgeril se batte contre le principe d’administration des statines. Selon Anthony Colpo et d’autres scientifiques non issus de la sphère financière de la pharmacolgie US, les statines traitent le symptôme (taux de cholestérol) mais pas la cause de ce taux = la mal-bouffe et la mauvaise hygiène de vie.

    Il semble selon quelques calculs préliminaires restant à valider (SVP besoin d’aide), que l’arrêt de la prescription de ces statines économiserait à notre système de santé autour de 1 à 2 milliards d’€ par an.

    Il semble que toute la propriété intellectuelle sur les tests de cholestérolémie et les molécules prescrites soit détenue par les grandes firmes US et que donc nous, la France, payons approx 500 millions à 1 milliard d’€ par an à ces firmes via notre système de santé "chèque en blanc".

    En tant que citoyen et écosophe, il me semble être mon devoir de faire connaître ceci des "politiques" et surtout du grand public qui s’évertue à perdre du poids ou consomme des régimes et des pilules "miracle".

    Au delà, je suis même en situation de me poser la question du dé-remboursement du traitement de la cholestérolémie par statines et dés les 3 mois suivant sa détection, ainsi que des accidents cardio-vasculaires ou vasculaire-cérébraux qui arriveraient au patient qui ne se soignerai pas : alimentation correcte et limitée et exercice physique ou ne se soumettrait pas au contrôle par son médecin traitant.

    Ce sujet est bien plus vaste et s’adresse aussi au diabète (niveau de sucre dans le sang) et aux enfants obèses (mangeant trop et mal, pas assez d’exercice). Nous produisons aujourd’hui les pertes abyssales de notre système de santé de demain. C’est inadmissible, de l’inconscience totale.

    Encore plus loin, il faut impliquer nos champions nationaux de l’agro-alimentaire à modifier IMMEDIATEMENT leurs produits, si besoin interdire à la vente ceux actuels, pour ne pas produire de la "chair à accidents de la sphère vasculaire". Ces nouveaux produits leur donneraient un leadership planétaire sur leur concurrence de la mal-bouffe. Et ils pourraient être produits localement, comme il faut au x gens vivant localement issus d’une longue histoire génétique, à partir de sources bio et saines. Non, ce ne sont toujours pas des "alicaments" (ceux actuels sont au mieux inefficaces, sinon contiennent des principes à éviter), mais ils contribueraient non seulement à la vie saine de notre espèce et la réduction de notre facture de santé. Ils sont créateurs d’emploi, locaux et distribués, et non délocalisables.

    Je vous attends sur facebook pour des actions de promotions de ce véu aux plus hauts niveaux des politiques et des médias auquel j’ai accés par des relations personnelles. Nous devons faire éclater ce sujet. Je me suis déjà rapproché de certains. Et je ne lâcherai pas le morceau et souhaite vous y associer (avec l’accord d’Anthony Colpo d’ailleurs).

    Allez, longue, belle et surtout saine vie à tous !

    Renaud

  3. victor

    Bonjour Michel De Lorgeril,
    je viens de prendre connaissance de ce texte
    « Les acides gras trans pourraient diminuer le risque cardiovasculaire
    Info rédaction, publiée le 08 octobre 2010
    Si l’on en croit une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), les acides gras trans que l’on trouve dans la matière grasse du lait de vache pourraient réduire le risque cardiovasculaire.

    L’étude en question a été publiée le 5 octobre 2010 et met en parallèle le risque cardiovasculaire avec la quantité d’acides gras trans dans le lait de la vache. Les résultats montrent clairement qu’une hausse de ce composant a un effet bénéfique sur les consommateurs. Le Parisien révèle que l’étude a comparé trois laits différents dont la composition en termes de matières grasses différait : cent onze volontaires ont consommé différents produits laitiers à base de ces trois laits.

    Ainsi, les chercheurs ont pu observer que suivre un régime composé de 4% d’acides gras trans et 63% d’acides gras saturés permet de baisser le taux de cholestérol, mais réduit également le risque d’infarctus du myocarde. Et les auteurs de l’étude de conclure : « Une augmentation limitée de la proportion d’acides gras trans associée à une diminution des acides gras saturés dans les produits laitiers obtenues par un mode d’alimentation particulier du bétail, est associée à une amélioration du risque cardiovasculaire. (…) Ces données pourront être prises en compte par l’ensemble de la filière afin d’améliorer la qualité nutritionnelle de la matière grasse laitière et être en accord avec les recommandations du Plan national nutrition santé ».

    quand vous dites que les industries de l’agroalimentaire, défendent leur parts de marché, cette publication est elle valable d’un point de vue scientifique ?

    Désolé de vous décevoir, mais cette publication ne vaut pas grand chose : le risque cardiovasculaire tel qu’ils le mesurent (c’est-à-dire le cholestérol) ne nous renseigne sur rien du tout.  Amitiés

  4. Colette

    Un de mes proches parents, cardiologue, me conseille de prendre de la levure de riz rouge ( qu’il prend déjà lui-même !) pour abaisser mon mauvais cholestérol, alors que j’ai pas mal de bon et un rapport de 3,6 CT/HDL
    Vous direz que c’est inutile puisque selon vos recherches, le cholestérol élevé ne comporte pas de risques … Mais alors pourquoi un cardiologue en prend-il et conseille ce produit à l’entourage familial ?
    Merci et bravo pour votre courage car il en faut pour aller à contre-courant comme vous le faites, avec, je suppose, un grand souci d’honnêteté.

  5. DIDI

    Michel de LORGERIL, bonjour et bravo,
    j’ai suivi pas mal de vos émissions et lu beaucoup de vos articles, très intéressant d ailleurs.
    Enfin, quelqu’un qui ose dire la vérité sur tous ces médicaments que l’on nous prescrit d’office, en particulier pour ce cholesterol.
    Bientôt on nous annoncera son retrait (cause danger) comme le" médiator" par exemple et tant d’autres.
    L’argent que tous ces laboratoires empochent est plus important que la santé pour eux, et on s’étonne que la sécu soit en déficit…. médicament dangereux et en plus traitement prescrit à vie.
    J étais moi même sous tahors depuis quelques années, j’ai arrété immédiatement suite à vos émissions et après m’être documenté sur les
    statines.
    J’ai donc pris la levure de riz rouge, mais j’ai découvert qu elle contenait également des statines (naturelles, mais …) et en perçant un peu, j’ai trouvé le policosanol, qu’en pensez-vous ?`
    (Suis sous levothyrox100 et lopressor lp200/migraines)

     Puis-je me permettre de vous demander ce que vous en pensez... 

    Je suis de tout cœur avec vous dans votre combat, l’honnêteté est tellement rare de nos jours.
    Merci encore et BRAVO….

  6. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @DIDI : 

    Oubliez le policosanol, s’il-vous-plaît, toutes les données scientifiques sont négatives, quoiqu’en disent les propriétaires de quelques brevets "dérisoires" …

    Si vous avez un cholestérol encore un peu élevé malgré votre traitement hormonal thyroïdien (en espérant que celui-ci soit vraiment justifié), c’est peut-être que vous êtes sous-dosé ce qui pose un problème ; non pas de cholestérol (on s’en fout !) mais de thyroïde … Je n’entre pas dans les détails …
    Même chose pour les migraines, ce serait mieux de pouvoir se passer du Loprésor, peut-être qu’en augmentant les hormones thyroïdiennes, vous iriez mieux …

    Que des suggestions à discuter avec votre médecin traitant ; à condition que celui-ci soit "causeux" et surtout capable d’écouter … Y en a comme ça !
    Bon courage !

Commentaires : page 7 sur 7« Plus anciens...«34567

Les commentaires sont fermés.