Nouveau livre sur le cholestérol et les statines

CHOLESTEROL, MENSONGES ET PROPAGANDE est le titre de mon nouveau livre à paraître en septembre.

C’est la suite de l’ouvrage Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent publié en 2007 et dans lequel j’exposais la question du cholestérol dans la médecine moderne. Je l’ai voulu plus accessible et moins spécialisé que le précédent, en l’élargissant au plan sociétal. Alors que « Dites à votre médecin… » s’adressait à des patients et à leurs médecins, ce nouveau livre s’adresse au public en général et aux citoyens. En effet, la problématique du cholestérol n’est pas seulement médicale et scientifique, ou biologique, elle a aussi des racines et des prolongements sociaux et économiques majeurs, en particulier des aspects éthiques qui transcendent tous les autres aspects. Au sens large du mot, avec 7 millions de consommateurs de médicaments anti-cholestérol et un coût annuel de 1 milliard d’Euros pour Les Caisses d’Assurance Maladie, c’est devenu un problème politique.

L’ouvrage précédent, fondé sur mon expérience de médecin et de chercheur, décrivait ma lente démarche vers la prise de conscience que nous faisons fausse route en faisant la guerre au cholestérol. Il a donné lieu à une multitude de réactions contradictoires. Elles n’étaient pas toutes du domaine de la médecine et de la science, le plus souvent positives, parfois négatives bien sûr !

Si je laisse de côté les rares réactions épidermiques et affectives – car pour certains médecins et patients, la nocivité du cholestérol et la nécessité de le diminuer par des médicaments sont devenues des sortes de dogmes sacrés –, j’ai été frappé par la qualité des témoignages et par l’importance des nouvelles questions soulevées par mes lecteurs. Ainsi je n’étais point seul ! Beaucoup de lecteurs s’interrogeaient spécifiquement sur la validité scientifique et la pertinence des recherches dans ce domaine, en particulier les conditions techniques et éthiques des études épidémiologiques et des essais cliniques.

J’en ai conclu que bien d’autres aspects de la question du cholestérol devaient, presque dans l’urgence, être traités dans un nouveau livre destiné cette fois au grand public. De plus, au cours des deux années qui se sont écoulées entre la rédaction du livre, sa publication et aujourd’hui (juillet 2008), beaucoup de choses se sont passées, qui ont considérablement modifié le paysage médical, scientifique et socio-économique dans lequel la question du cholestérol s’inscrit désormais.

Remettre en question la dangerosité du cholestérol et la nécessité de le diminuer avec des médicaments, n’est plus une question taboue, notamment aux Etats-Unis. Il suffit d’ouvrir les oreilles, ou de visiter les sites Internet américains consacrés à la santé, pour s’en apercevoir. Malheureusement, c’est loin d’être le cas en France où seuls quelques rares médias généralistes ont pris, avec beaucoup d’intelligence, le relais de mon argumentaire.

Ainsi, il m’est apparu rapidement qu’une nouvelle analyse, une nouvelle mise au point, était devenue indispensable. Il fallait notamment, en plus de la description panoramique que j’avais réalisée dans le livre précédent, une version chronologique et historique de la question du cholestérol.

Comment le cholestérol delirium a commencé ? Comment une à une les perles du collier ont été enfilées ? Comment un à un les nœuds de la corde ont été noués, jusqu’à devenir une sorte de garrot qui nous asphyxie et nous empêche de prendre conscience de la réalité des faits ? C’est à ces questions que ce livre tente de répondre.

Y répondre est primordiale pour la recherche médicale car il n’y aura pas de progrès dans la prévention des maladies cardiovasculaires tant que le chemin sera encombré par des idées et théories fausses ou absurdes qui obscurcissent les cerveaux et capturent l’essentiel des efforts de recherche non publique.

Ma conclusion, c’est que la question du cholestérol et des statines a toutes les apparences d’une des plus extraordinaires arnaques médicales et scientifiques jamais perpétrées dans les sociétés modernes et post modernes.

Les techniques les plus sophistiquées de la propagande et de la désinformation ont été utilisées pour faire admettre des aberrations à la grande majorité des professionnels et au public.

Certains romans commencent par la fin. L’intrigue s’ouvre sur un drame puis le romancier remonte dans le temps pour expliquer comment les protagonistes en sont arrivés là. L’histoire du cholestérol que je me propose de vous raconter est du même genre. A la manière d’un roman policier, je commencerai par évoquer les événements les plus récents. Je reconstituerai ensuite le puzzle de cette sombre histoire dans les chapitres suivants mais en l’éclairant de la lumière de nos nouvelles connaissances et surtout, de notre prise de conscience progressive de la réalité des faits.

Livre publié aux Editions Thierry Souccar

314 réflexions au sujet de « Nouveau livre sur le cholestérol et les statines »

  1. carlos04

    en 2008, apres des douleurs thoraciques on m’a posé 1 stent, 1 mois apres les douleurs persistants on m’en a posé deux autres.
    1 an après il m’a fallu y retourner.
    Là le cardiologue m’a prescrit du Tahor pour prévenir les excès de cholestérol.
    Il m’a fallu ensuite deux ans pour me rendre compte que le tahor me donnait des effets secondaires très gènants, douleurs ventrales, mal de tête, psoriasis entre autres.
    Il est étonnant de constater qu’il est extrêmement difficile de se faire entendre de ses médecins traitants qui banalisent vos symptômes et vous écoutent à peine.
    J’ai dû demander moi même a faire des analyses concernant le bilan lipidique car aucun médecin n’y avait pensé (je suis suivi par un généraliste, un gastro entérologue et un cardiologue;
    Aujourd’hui, le résultats des analyses montre que tous les choléstérols sont bons ainsi que les triglycérides.
    Alors pourquoi m’avoir prescrit du Tahor ? En recherchant sur internet je vois que pourtant vous aviez alerté vos confrères et je me demande encore pourquoi ma médecine s’égare dans ces voies dangereuses.
    Le fait est que mes artères se bouchent et encore dernièrement on a pu constater qu’une artère du cou était bouchée à 60% et ce n’est pas le fait du cholestérol et il semble bien qu’aucune recherche ne va être entreprise car habiter une petite ville ne développe pas le sens de la recherche et de l’investigation chez les membres du service médical.
    Continuez à nous informer sur internet même si les médecins nous en font le reproche et pensent que notre cerveau est très inférieur au leur en nous interdisant pratiquement tout dialogue approfondie sur notre maladie.
    Nous ne sommes capables qu’à recevoir la docte parole et dire amen.
    Merci à vous

  2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @carlos04 :

    Merci de votre témoignage !

    Mais Internet ne suffit pas !

    URGENT de lire mon livre "Prévenir l’infarctus et l’AVC", ça pourrait vous sauver la vie !

    Bon vent, matelot !

  3. MICHEL

    Bonsoir Mr De Lorgeril
    J’ai arrêté simvastatine (prise depuis 1 an) courant décembre (si cela intéresse quelqu’un, je pourrai donner les détails de l’évolution des effets ressentis sur les muscles avec un dosage minime de 10mg/j sur les premiers 6 mois puis 5mg/j sur les 6 derniers mois). Et j’ai découvert votre site en recherchant des renseignements sur le bien fondé de ma décision, c’était sans doute un signe!
    Merci pour votre livre ‘mensonges’ que j’ai lu sur 2 soirs (moi qui lis très lentement d’habitude)…
    J’ai rv cette semaine avec celle qui m’a prescrit simvastatine (sans doute de bonne foi) ,alors que je n’étais pas malade, pour l’informer de ma décision et lui proposer votre livre… J’imagine déjà sa réaction… En attendant, j’attaque ‘Prévenir l’infarctus’.
    PS : j’ai lu dans votre livre, mais trop tard,qu’il fallait consulter son médecin d’abord (j’y ai pensé mais elle était en vacances) et qu’il ne fallait pas arrêter d’un coup (y a-t-il un danger? Je n’ai pas trouvé la réponse)… Pourtant dès le lendemain quasiment plus de douleurs diverses et variées!
    Bravo encore pour votre travail!

  4. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @MICHEL :

    Merci pour l’info, ça servira à tout le monde !

    En principe, je stoppe les traitements chroniques de façon progressive …

    Mais cette question est derrière vous désormais !

    Vous êtes sur un bon cap, matelot, gardez l’œil sur le compas !

Commentaires : page 32 sur 32« Plus anciens...«2829303132

Les commentaires sont fermés.