« L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol »

C’est le titre de mon prochain livre à paraître deuxième quinzaine de septembre. 2015 !

C’est un copain de raid en Ubaye qui a trouvé ce titre ! Merci Philippe !

Il y a un sous-titre : « Comment les statines empoisonnent en silence »

Écrit en moins de trois mois ; mais peut-être le meilleur et le plus accessible de mes livres.

Vous y trouverez l’essentiel des effets toxiques de ces médicaments ; selon les critères scientifiques les meilleurs… Bien sûr !

Finalement, il y a beaucoup de données ; beaucoup plus qu’on aurait pu le croire sur la base de ce qui est admis par les industriels, leurs complices rémunérés (avec ou sans blouse blanche) et les Agences Sanitaires !

Certains vont penser que ces titres sont des exagérations d’une réalité plus maussade ; hélas, non, nous sommes réellement dans l’horreur !

Plus que ce que je croyais !

Pour bien comprendre, il faut une grille de lecture ; dès qu’on l’a, chacun peut faire le travail soi-même et, sans doute, découvrir encore plus ; car je ne prétends pas avoir été exhaustif.

Je vous demande donc, à tous et à chacun, d’apporter votre pierre à l’édifice !

Une fois la démarche comprise, je vous demande d’apporter vos témoignages.

Vous œuvrez ainsi pour l’humanité car, malheureusement, je doute que les Autorités le fassent ne serait-ce qu’un peu ; et encore moins les industriels ; sans parler de leurs inénarrables complices rémunérés qui ne manqueront pas d’accuser ce livre d’être criminel sous prétexte que des patients pourraient décéder à la suite de l’arrêt de leur statine.

On a déjà entendu ça, mais les données scientifiques disent autre chose !

Je réponds donc à l’avance (et en scientifique) à ces « maîtres-chanteurs » de la peur ; chaque lecteur de mon livre pourra en faire autant ; et aussi aider son médecin à prendre les bonnes décisions.

Bon vent à tous les corsaires !

 

MERCI d’avance

427 réflexions au sujet de « « L’horrible vérité sur les médicaments anticholestérol » »

  1. pascale

    Docteur, à la page 200 vous dites : »Par exemple, à l’image de médicaments qui diminuent le cholestérol, on nous annonce des médicaments qui diminuent les triglycérides et d’autres choses…on peut espérer que certains puissent être utiles, c’est-à-dire efficaces pour soigner des maladies, et pas trop toxiques. »
    Les médecins que j’ai pu voir ces dernières années m’ont tous répondu, alors que je m’interrogeais parce- que mes triglycérides étaient un peu haut : « bof, vous savez les triglycérides…ça monte, ça baisse… » comme si cela n’avait en fin de compte aucune importance. D’où ma question à quoi cela sert de doser ces fameux triglycérides ?
    Puis une angiologue (en 2013) qui voyant mon analyse sanguine avec ce même taux de triglycérides avait noté sur son compte-rendu qu’il serait utile de me prescrire de l’inégy à la place de la simvastatine à cause de ces triglycérides trop haut. Quelle est l’importance et le rôle réel de ces triglycérides, la valeur de réf. à 1,50g/l est-elle elle aussi abaissée comme le cholestérol pour nous vendre des médicaments et pourquoi ils semblent avoir si peu d’importance aux yeux des médecins généralistes ?

  2. xavier44statine cobaye

    Je viens de terminer votre livre « l’horrible vérité.. » et je reste perplexe devant cette avalanche d’effets délétères et toxiques des statines. Comment expliquer que mon néphrologue commis d’office vient d’augmenter ma dose de pravastatine de 40 à 80mg, dans le cadre de mon insuffisance rénale et alors même que je fais du sport, je n’ai pas de surpoids ni glycémie, ma tension est régulée (pas de facteurs à risque). J’en suis à devoir conclure qu’on veut m’empoisonner; ce pourrait-il que le corps médical agisse à l’insu de son plein gré???. J’ai profité de ce doublement de la dose prescrite pour arrêter de prendre ce médicament, CAD depuis 15 jours. depuis, j’ai moins de douleurs aux mollets et aux articulations des pieds et mains. Bien que la preuve n’ait pas été faite de la véracité de vos propos, Mr Delorgeril, je vous suis très reconnaissant du combat que vous menez pour le bien de l’humanité. Vous faites partie de ceux qui nous aident à croire en notre prochain malgré la conspiration agro-pharmaco-ambiante.

        1. xavier44 tous cobayes
          En réponse à : phil

          je pense qu’il faut secouer le cocotier. Considérant qu’il y a 7 millions de personnes concernées en France, l’effet boule de neige devrait être énorme si chacun transmet l’information à tout son réseau. Nous avons tous des amis et voisins qui sont concernés par les statines; on ne peut pas être fataliste devant une telle situation, sauf à vouloir donner raison aux faiseurs de troubles. Au pire, agissons par devoir civique ou bien pour nos enfants, futurs utilisateurs de statines.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : xavier44statine cobaye

      Il n’y a aucune raison scientifique (au contraire) pour prescrire des statines aux insuffisants rénaux. Faites-le savoir autour de vous !
      Si vous ne le faisiez point, on pourrait vous accuser de non assistance à personne en péril…
      Je suis mi-sérieux. Faites de votre mieux ! Jésus, notre sauveur, vous le rendra au centuple !

  3. Loiseau

    Cher Docteur,

    En lisant votre dernier ouvrage, qui m’éclaire beaucoup sur ma Hyperlipoproteinemie familiale.

    Je ne suis pas sûr d’être Homozygote ou hétérozygote , probablement la seconde catégorie selon les taux de cholestérol que vous annoncez pour cette première (8 à 10g/l).

    Cependant, ma mère tournant généralement autours de 7g/l, pouvant nous considérer cela comme un cas que vous mentionnez comme hétérozygote extrême?

    D’autres part, vous mentionner que dans ces cas, il est important de soigner le malade pour le débarrasser des LDL, sans expliquer pourquoi? Quels sont les conséquences (à part le transport facilité de virus, pesticides, etc…). Est-ce due essentiellement au risque de dépôt des LDL dans les artères parce que non recyclés?

    Autre question, (je suis en train de lire votre autre opus sur le nouveau régime méditerranéen en parallèle de votre petit dernier :-)), vous mentionnez que l’huile d’Olive en est un élément majeur. Mais dans certains de vos articles et dans votre derniers livre, vous mentionnez que les Oméga 6 sont dangereux à forte dose, et qu’il vaut mieux absorber de Oméga 3.

    Hors si je regarde la composition de l’huile d’Olive sur Wikipedia

    Acide érucastique (mono-insaturé) – ω-9 – 0,311 g
    Acide oléique (mono-insaturé) – ω-9 – 71,269 g
    Acide palmitoléique (mono-insaturé) – ω-7 – 1,255 g
    Acide linoléique (poly-insaturé) – ω-6 – 9,762 g
    Acide alpha-linolénique (poly-insaturé) – ω-3 – 0,76 g

    J’y vois deux choses

    1) L’huile d’Olive contient 12 fois plus d’Omega 6 que d’Omega 3… N’est-ce pas contradictoire avec vos articles sur la nocivité de l’Omega 6 et les risques de cancers?
    2) L’huile d’Olive contient 71% d’Omega 9, pourquoi n’en parlez-vous pas? Est-ce parce qu’il n’a aucune utilité thérapeutique?

    Merci par avance,

    Jean-Frederic

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Loiseau

      Il y a très peu de polyinsaturés (oméga-3 ou oméga-6) dans l’huile d’olive.
      Sauf, à ma connaissance, dans celle produite en Tunisie (un peu trop d’oméga-6) notamment du côté de Sfax ; je ne sais pas s’il y a d’autres exceptions.
      Les lipoprotéines sont des macromolécules qui s’accrochent partout quand on en a vraiment trop : yeux, tendons, peau, oreillettes du coeur, valves cardiaques, base de l’aorte, ostia coronaires…
      Ce n’est évidemment pas de l’athérosclérose.
      Et il n’est pas clair à mon avis si, en plus, ces patients produisent des vraies plaques d’athérosclérose. Si c’était le cas, ce serait un problème secondaire par rapport aux atteintes des sigmoïdes aortiques…
      Et si ça bouche l’ostium d’une coronaire, ça peut faire un infarctus catastrophique !

      Finalement, 7g/L est un cas intermédiaire ; il faudrait vérifier si c’est un pic ou si c’est stable ; et si dans la famille on a eu des problèmes faisant évoquer une HF maligne…
      Vérifier la coagulation, Protéine S, protéine C, Antithrombine, la Lp(a) etcetera
      Bon vent, matelot

    2. savouret
      En réponse à : Loiseau

      Bonjour, pour rebondir sur la question de loiseau, les noix pilier du régime méditerannéen également , comportent une quantité assez conséquente d ‘omega 6 mais aussi d ‘oméga 3
      Personnellement, je suis un gros consommateur( une quinzaine de noix de grenoble par jour, donc certainement 80 à 90 g sans la coque)
      Est ce dangereux en raison de la quantité élevée d ‘omega 6 que j’absorbe, ou celle ci est elle « neutralisée » par mon apport important d ‘omega 3?
      En défintivie , est ce le rapport journalier omega 6/ omega 3 qui prévaut, ou est ce la quantité consommée?
      merci d ‘avance pour votre réponse cher docteur

      1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
        En réponse à : savouret

        Peu importe le raisonnement oméga-3/oméga-6, 15 noix par jour, c’est excessif surtout si elle ne sont pas « Bio ».
        La noix est un aliment rare (et couteux quand même), un cadeau du Bon Dieu, mais dont il faut user avec prudence ; comme du Bon Dieu…
        Amen

  4. Tilo

    Bonjour docteur,

    Existe t-il un test fiable pour savoir si on souffre d’HF maligne ?

    Je vous remercie…

    P.S : votre livre sur le nouveau régime méditerranéen est super ! A ce propos une petit question, que mangent au petit dejeuner les méditerranéens traditionnels ? Merci :)

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Tilo

      Merci de vos encouragements et merci de mettre un commentaire sur amazone sur le « Nouveau régime méditerranéen ».
      Le petit déjeuner « traditionnel » d’un méditerranéen est variable d’une région à l’autre ; un égyptien d’Alexandrie n’est pas un grec ni un catalan. Vous trouverez ça sur Internet ; faites attention ; restez traditionnel !
      Il n’y a pas de test fiable concernant l’hyperlipoprotéinémie familiale (ou HF) ; un cholestérol très élevé (au-dessus de 8g/L) est certes innocent mais la lipoprotéine qui le transporte peut faire problème. Solution ? Plasmaphérèse !
      Car il faut se débarrasser des lipoprotéines pas du cholestérol même s’il en part avec …
      Le meilleur indicateur d‘HF maligne reste l’histoire familiale ; mais il faut remonter assez loin dans l’histoire familiale (avant l’ère des statines) et savoir interpréter. Si un grand tonton est mort d’un infarctus jeune, ce n’est pas forcément à cause de ses lipoprotéines, peut-être était-il fumeur pou autre chose.
      Bon vent, matelot

      1. ccmiens
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        Bonjour Docteur,
        Mon commentaire mamazone:
        5,0 sur 5 étoilesSauver votre peau
        ParClient d’Amazonle 20 octobre 2015
        Format: BrochéAchat vérifié
        Sauver votre vie et celle des vôtres. C’est urgent. Lisez les livres de MDL. Ce dernier ouvrage sonne le glas des anti cholestérols.
        Bien cordialement

  5. savouret

    ok merci pour votre réponse , quelle est la quantité maximale acceptable à vos yeux alors? 10 ? je précise que je les consomme uniquement bio et que je peux y avoir accés hors circuit monétaire
    cordialement

      1. savouret
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        ok merci pour la réponse, je vais donc me contenter de 5 à 6 noix par jour
        Est Iil vraiment important de les répartir entre chaque repas , ou peut on les consommer en une seule fois, ex au petit déjeuner?
        Désolé si cette question semble stupide
        cordialement

      2. savouret
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        autre question,( désolé de vous solliciter autant, mais j’accorde une grande légitimité à vos conseils ), doit on uniquement tenir compte du ratio omega 6/omega 3 quelque soit la quantité d ‘omega 6 consommée, ou y a t il une limite à ne pas franchir ?
        Cordialement,

  6. dedaleetIcare

    Mon époux a fait un grave AVC ischémique avec hémiplégie G. J’apprends presque accidentellement que lui sont prescrits des statines sans savoir ce qu’elles sont exactement…. On me dit que pour le cholestérol cela est nécessaire or je n’ai pas eu d’explications précises sur les raisons de son AVC . J’ai pris rendez-vous avec le médecin de la rééducation fonctionnelle où il se trouve mais en dehors d’éléments d’information généraux puisés dans vos ouvrages ou dans celui du DR Even, je n’ai pas suffisamment de connaissances et d’arguments à opposer à ce qui me sera dit.

    Pouvez-vous m’éclairer sur les questions pertinentes que je pourrais soumettre au médecin qui a prescrit ces statines.

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : dedaleetIcare

      Vous ne pourrez pas (probablement) discuter avec ce médecin ; même avec des questions pertinentes ; s’il a prescrit c’est qu’il suit les recommandations officielles ; soit naïvement soit par conviction mais dans les deux cas il n’a pas compris.
      Vous ne le ferez pas changer d’avis.
      Hélas !
      Je cous recommande la lecture attentive de nos livres ; en commençant par « L’horrible vérité » puis de vous faire aider par un médecin non dogmatique qui l’aura lu aussi…
      Bon courage !

  7. Francis

    Bonjour ceci pour vous dire que mon beau frère prenait des statines, grand marcheur il fut pris de panique ,
    à cause de grosses douleurs aux jambes j’ai pu l’avertir et lui conseiller d’arrêter ce médicament tout est rentré dans l’ordre. Par contre il à prit de ( l’arterin plus ) et moi aussi résultat maux de tête pour lui. Pour moi et ma femme: maux de tête, douleurs articulaires, douleurs aux mollets, aux cuisses, bizarrement besoin d’uriner fréquemment ceci pour tous les deux! Pour moi les acouphènes plus fort.
    Tout cela parait à peine croyable et pourtant nous avons vécu cela, actuellement tout est rentré dans l’ordre en espérant ne pas avoir de dégâts cachés…..Bien à vous J.F.

  8. Celiane

    Bonjour,
    j’avoue que je me sent un peu perdue !!! je fais confiance à vos recherches mais je reste inquiète. Je n’ai pas de symptômes particuliers avec des statines (inegy 10). Je ne sais pas trop si c’est l’age, >50ans, les statines… alors cela fait maintenant un an que je les ai arrêtés, il n’y a pas bcp de changements (mémoire fléchit, jambes lourdes, pieds qui brulent, articulations sensibles à la mobilisation pas au repos…bref pas mal de choses pouvant appartenir à plusieurs syndromes !!) avant la ménopause 3.8g de cholestérol; avec statine:2g , en mars 15 sans statines : 5g et seulement 0,45de HDL ; en 2013 : Lpa 0.5 ; ménopause 2010. Le HDL n’est jamais très haut max 0.54
    arterin + ne fait rien bouger. je suis bien consciente que ce n’est pas une consultation, mais je souhaiterais un conseil: que dois je faire.? est ce que le chiffre va continuer de grimper ? A partir de quel chiffre doit on faire qqch? ou n’ a t il pas d’importance, 2g ou 8g c’est pareil… cela a été classé forme familiale .
    Merci pour un avis quand vous aurez un moment
    Celiane

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Celiane

      Ceci n’est pas une consultation.
      Bien sûr !
      Réponses rapides aux questions :
      1) L’Inegy n’est pas une statine.
      2) La ménopause provoque une augmentation « naturelle » du cholestérol qui reste pourtant « innocent »…
      C’est bien expliqué dans mon dernier livre sur « L’horrible vérité » ; se le procurer vite pour ne pas « vivre idiot » et aussi aider ses semblables…
      Dans ce cas (ménopause), après avis médical, on peut diminuer le cholestérol avec un traitement hormonal substitutif qui pourrait en outre faire baisser beaucoup de vos symptômes probablement ; mais augmenter le risque de cancers et autres joyeusetés ;
      3) il y a une différence entre 2 et 8 ; mais ce n’est pas une question de cholestérol (chapitre 16 du livre et vous allez comprendre)
      Bon vent, matelote

      Ceci n’était pas une consultation.

  9. Dr MG

    Lu sur le Quotidien du Médecin . Cela m’a fait rire, je le partage donc avec vous :

    Les statines pourraient diminuer l’efficacité du vaccin contre la grippe

    La prescription de statines pourrait interférer avec l’efficacité de la vaccination contre la grippe, selon deux études publiées dans le « Journal of Infectious Diseases ». Si ces résultats étaient confirmés par la suite, cela pourrait amener à revoir les recommandations vaccinales chez les sujets âgés, largement traités par ces hypocholestérolémiants et pour lesquels le vaccin antigrippal est conseillé.

    Dans la première étude réalisée avec le laboratoire Novartis, l’équipe dirigée par le Dr Steven Black du Center for Global Health (Ohio) a analysé les réponses immunitaires obtenues lors d’essais pour les vaccins antigrippaux des saisons 2009-2010 et 2010-2011. L’analyse a pris en compte les données de plus de 5 000 participants âgés de plus de 65 ans de 4 pays (Colombie, Panama, Philippines, États-Unis).
    Moins d’anticorps protecteurs

    La réponse anticorps était plus faible chez les sujets traités par statines, de 38 % contre la souche A(H1N1), de 67 % contre A(H3N2) et de 38 % contre la souche B. L’effet était plus marqué pour les statines « synthétiques » que pour « les naturelles ». Pour l’auteur principal, « cela devrait également se traduire par une moindre efficacité des vaccins antigrippaux ».

    Dans la seconde étude, les chercheurs de l’université d’Emory ont mesuré l’effet préventif du vaccin antigrippal contre la survenue d’infections respiratoires, ayant nécessité une prise en charge médicale. L’analyse a porté sur 9 saisons grippales (2002 à 2011) dans une grande base de données américaine en Géorgie comptant plus de 140 000 individus. Lors des épidémies grippales, une différence modérée est ressortie, de l’ordre de 11-12 % d’infections respiratoires supplémentaires en cas de traitement par statines.

    Les statines ont des propriétés immunomodulateurs et anti-inflammatoires connues. Malgré leurs limites, en particulier pour la seconde – infections respiratoires de causes multiples dont la grippe, sujets traités par statines suivis et plus à même d’être identifiés, autres médicaments pris, obésité plus fréquente –, ces études sèment le trouble en raison de la plausibilité biologique. Si ces résultats ne sont pas de nature à modifier la pratique clinique pour l’instant, leur confirmation pourrait amener à recommander des vaccins à forte dose ou avec adjuvant pour booster la réponse immunitaire des sujets âgés. Lors du dernier congrès américain de l’Infectious Diseases Society à San Diego, une étude du laboratoire Sanofi Pasteur avait été présentée sur une faible diminution (1,2 %) des hospitalisations en période d’épidémies grippales chez les sujets âgés ≥ 65 ans ayant reçu un vaccin antigrippal à forte dose par rapport à ceux ayant reçu une dose standard.
    Dr Irène Drogou
    - See more at: http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2015/10/30/les-statines-pourraient-diminuer-lefficacite-du-vaccin-contre-la-grippe_778366#sthash.uhAvrKId.dpuf

    1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
      En réponse à : Dr MG

      Merci beaucoup.
      Ce que les statines font surtout [et j'apporte des références et des explications dans mon dernier livre sur "l'horrible vérité"] c’est d’augmenter le risque infectieux ; par la simple diminution des lipoprotéines qui transportent le cholestérol.
      Le cholestérol n’a rien à voir là-dedans.
      Ce sont les lipoprotéines qui sont « en cause » ; elles sont notre première défense anti-infectieuse ; plus d’info dans le livre évidemment.
      Bon vent, matelot

      1. xavier44 tous cobayes
        En réponse à : Michel de Lorgeril

        bonjour
        les statines sont elles utiles à la prévention du risque de rejet de greffon du rein?
        mon néphrologue a augmenté ma posologie de pravastatine de 40 à 80mg, en prévision d’une greffe possible dans les 2 ou 3 ans (je ne suis pas un sujet à facteurs de risques élevés).
        J’ai mis fin au traitement depuis et j’adopte la méthode crétoise.
        merci d’avance pour votre réponse, qui ne sera évidemment pas une consultation mais un conseil bienveillant.

        1. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article
          En réponse à : xavier44 tous cobayes

          Votre question : « Les statines sont elles utiles à la prévention du risque de rejet de greffon du rein ? »

          Réponse : les statines diminuent vos défenses anti-infectieuses. Les infections seront une menace quand vous serez greffé ; donc à éviter !
          Cela dit, et contrairement aux affirmations (anciennes) de certains, les statines ne sont pas des immunosuppresseurs utiles chez les greffés.

Commentaires : page 10 sur 12« Plus anciens...«89101112»

Les commentaires sont fermés.