GLUCOPHAGE (ou metformine) chez les diabétiques : finalement ça sert à quoi ?

Mauvaise nouvelle pour les diabétiques !

J’en suis terriblement désolé.

Certains diront que je ferais mieux de me taire, mais ce n’est pas dans mes habitudes de renoncer à expliquer les problèmes (surtout les sérieux) sous prétexte que ça pourrait affliger des marchands, des médecins et même des patients.

« Faire l’autruche » n’est pas recommandé quand on fait ce métier dans les sciences médicales …

Bon, je l’avais déjà expliqué dans mon dernier livre [Prévenir l'infarctus] : abaisser drastiquement le niveau de glucose dans le sang des diabétiques…

… avec des médicaments ne semble pas entraîner de bénéfices cliniques formidables, pas moins d’infarctus, pas moins d’AVC, et pas une meilleure espérance de vie.

Je n’étais pas le seul à le penser (quoiqu’apparemment seul à le dire à haute et intelligible voix) puisque des statisticiens chevronnés ont essayé d’analyser les effets cliniques réels du plus prescrit des médicaments pour diminuer le glucose, la metformine ou Glucophage*.

Ils ont observé, et rapporté (les vilains !), deux choses très embêtantes :

1) il n’y a pas de bonne science du glucophage après des dizaines d’années de commercialisation ; ça ressemble furieusement au Mediator* mais pas tout-à-fait car il y a quand même quelques études, mais de mauvaise qualité …

2) quand on procède à une analyse systématique de toutes les études (acceptables techniquement) ensemble (il y en a 25 environ pour faire simple ; et ça s’appelle une méta-analyse), on n’observe aucun bénéfice : pas moins d’infarctus, pas moins d’AVC, et pas une meilleure espérance de vie. Et on n’exclut pas des effets négatifs !

Nous voilà donc avec une belle étude de synthèse qui démontre que pendant des décennies nous avons prescrit à nos patients des médicaments (il y a plusieurs présentations dans les pharmacies européennes) dont l’efficacité et l’innocuité ne sont pas prouvées !

On le savait, mais on ne disait rien ! Et moi pas plus que les autres, mais je ne suis pas diabétologue et le CNRS ne me paie pas pour « faire les poubelles » ou provoquer des scandales …

On m’a déjà assez fait comprendre que les « mouches du coche », on aime bien les écraser ou les exterminer au DDT.

J’ai donc mon excuse (d’autant plus que j’ai donné l’alerte à la fin de l’année dernière) mais j’ai quand même un peu honte ; et au nom de toute la gent médicale, je vous prie de nous excuser !

Ceci étant dit, il serait peut-être urgent que les médecins en charge des diabétiques se manifestent (et/ou se réunissent) pour réfléchir un peu à ce qu’il serait souhaitable de dire et de faire à partir de maintenant … ça paraît assez évident mais ce serait encore mieux si une Institution Officielle faisait part de ses réflexions et recommandations …

Bon, peut-être qu’après l’actuelle période électorale, on va se réveiller ? 

NB Pour ceux qui aiment bien vérifier (je les y encourage), voilà la référence de l’article : Boussageon R, et al. « Reappraisal of metformin efficacy … » PloS Med 2012;9(4): e1001204.

Bonne lecture, les amis !

60 réflexions au sujet de « GLUCOPHAGE (ou metformine) chez les diabétiques : finalement ça sert à quoi ? »

  1. téa

    Bonjour, merci pour votre forum cela est très enrichissant et nous ouvre un peu plus les yeux sur tous ces médicaments que nous prenons en toute confiance de notre médecin car personnellement je n’y connaît rien -
    bref, depuis quelques mois je prends donc du Metformine 1000 à raison de 2 prises par jour – les diarrhées sont constantes maintenant la nausée est régulière sans vomissements mais toujours le cœur qui tourne (c’est une expression…) mais pas agréable et là maintenant je m’aperçois que dans mes selles je retrouve du sang et parfois quelques petits caillots de sang sont également éjectés – pouvez-vous me dire si c’est un des effets indésirables de ce médicament d’autres personnes ont-elles déjà eu ce problème ???
    merci pour votre réponse -
    bien cordialement, Odette

  2. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @téa :

    Ceci n’est pas une consultation.

    Il faut parler de ce sang dans les selles à votre médecin car il faut savoir ce que c’est : peut-être une hémorroïde, peut-être un polype qu’il faudrait enlever, bref on ne reste pas comme ça !

    Tenez -moi au courant de la suite des opérations militaires !

    Concernant la metformine, il faut savoir si c’est vraiment utile, car apparemment ça ne sert pas à grand chose, comme vous l’avez lu dans le billet que j’ai mis en ligne … Et si en plus, ça vous rend malade …

    ATTENTION, les autres anti-diabétiques oraux ne valent pas mieux ! Vous pouvez peut-être, à condition de changer de mode de vie, vous passer de tous ces poisons !
    Voyez notre "Prévenir l’infarctus", ça pourrait vous sauver la vie !

  3. téa

    Bonsoir et merci pour cette réponse très rapide, alors en effet j’ai des hémoroïdes depuis …. toujours de ce que je me souviens et il est vrai également que régulièrement une "poussée" me donne des saignements mais ici cela ne semble pas tout à fait pareil – il y à quelques années j’ai fait une coloscopie et il y avait de petits polypes qui ont été enlevés lors de cette coloscopie car franchement pas très important – mais cela remonte à plus de 15 ANS – la semaine prochaine je vois mon médecin et je lui en reparlerai donc -
    je reviens au metformine, si je l’arrête et me dirige plus vers une alimentation plus saine et surtout avec moins de sucre d’après vous pas de problème encore merci pour votre réponse – bien cordialement,

    Odette

  4. Nicole

    Bonjour doc,
    Etant depuis toujours anti-pilule… j,ai réussis a ne prendre que du Lipitor 20mg depuis des années; histoire familiale de décès pour cholestérol: mère, frère dernièrement sauvé in extrémis: triple pontage.
    Par prévention mon doc me fait passé un MIBI : une coronaire bouchée à 70%. On me suggère 3 médicaments de front… pour prévenir, pour défaire le cholestérol déjà installé etc… puis insuline trop élevé … on suggère aussi Metformine… les prescriptions sont restées sur la table… je réfléchis… j’ai 65 ans. Puis j’arrive sur votre site… eureka!
    Je demeure au Québec, j’espère y trouver votre livre. Par contre, je dois dire que je mange de manière équilibrée depuis plus de 30 ans, suivie par des diététiciennes, protéines, légumes, produits céréaliers équilibrés à chaque repas… activités physiques arrêtés suite à un accident qui m’a laissé handicapée… mais je bouge dans la maison, les escaliers, marche etc…
    Que faire de plus? pour ne pas que mes artères continuent à se boucher malgré ma bonne alimentation et que mon insuline baisse malgré que je ne mange pas sucré ??
    merci pour vos réponses
    Nicole

  5. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Nicole :

    Vous avez effectivement de la chance ! De nous trouver enfin, ça va sans doute vous sauver la vie !

    Votre histoire familiale telle que vous la dites "histoire familiale de décès pour cholestérol" est évidemment fausse car le cholestérol est innocent !

    Je ne suis pas sûr non plus que votre diététique (telle que vous la décrivez au moins) soit optimale !

    Facile de se procurer nos livres via Amazone par exemple, c’est URGENT, commencez par "Prévenir l’infarctus" !

    Vous êtes sur un bon cap, gardez-le, mais vous n’êtes pas encore eu port !

    Courage !

  6. Nicole

    salut doc,
    j’ai trouvé votre livre très connu au Québec… je vois que vous avez travaillé à ICM… où je suis suivie…. avec une liste de prescriptions que j’ai peur de faire remplir.
    J’ai lu votre livre tel que recommandé sur l’infarctus… question: puis-je arrêté d’un coup mon Lipitor 20mg que je prends depuis au moins 20 ans sinon plus? ou s’il y a une méthodologie pour arrêter… ou si vu toutes ces années je dois continuer… mais sans augmenter… car au dernier test de sang le mauvais cholestérol augmente toujours …
    Si comme vous écrivez le cholestérol et innocent, même si j’en fait et dépasse les normes, je n’aurais pas besoin d’aucune statine??? ais-je bien saisi votre livre?
    A ICM on m,a prescrit la semaine dernière le PRAVIX… j’ai lu que vous l’acceptez…. pour défaire le caillot dans ma coronaire droite? selon votre livre,je pourrais le prendre…???
    Merci encore… du Québec… plus précisément de Montréal
    Nicole

  7. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Nicole :

    Vous avez bien saisi mon livre, j’ai l’impression, quoique je ne sache du quel vous parlez !

    Il faut arrêter le lipitor qui ne sert à rien sinon vous empoisonner. Arrêtez-le sur un mois avec demi-dose pendant deux semaines.

    Lisez EN URGENCE "Prévenir l’infarctus" si ce n’est pas encore fait, ça pourrait vous sauver la vie !

    Si c’est déjà fait, relisez s’il-vous-plaît, puis procurez vous la nouvelle édition de "Cholestérol, mensonges et propagande" que j’ai considérablement renforcé (sortie en Mars 2013)

  8. Nicole

    Merci doc,
    oui j’ai lu Prévenir l’infarctus… je ne comprends pas tout, je n’ai pas d’études en médecine mais assez pour comprendre la différence entre le cholestérol et les artères bouchées (qui serait une autre maladie).
    Je commence l’arrêt du Lipitor 20mg sur un mois tel que recommandé. Pour ma coronaire bouchée à 70% dois-je prendre Pravix en prévention? ou cela risque aussi de m’empoisonner et ca ne vaut pas le coup?
    Nicole de Montréal

  9. Michel de LorgerilMichel de Lorgeril Auteur de l’article

    @Nicole :

    Vous parlez du PLAVIX …

    Je ne peux rien dire quant à l’utilité de ce médicament chez vous en ce moment … car je n’ai pas votre dossier médical complet.

    Désolé !

Commentaires : page 6 sur 6« Plus anciens...«23456

Les commentaires sont fermés.